Retour à la page du secteur administration

Retour à la page d’accueil


 

 

 

SECTEUR : ADMINISTRATION, SECRÉTARIAT ET INFORMATIQUE

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT UNIVERSITAIRE

 

GESTIONNAIRE EN MANAGEMENT

ANALYSTE EN STRATÉGIE

CONSEILLER(ÈRE) EN DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES

CONSEILLER(ÈRE) EN DÉVELOPPEMENT ORGANISATIONNEL

 

BACCALAURÉAT SPÉCIALISÉ B.A.A. ou B.com

 

Comprend les domaines du management, de la stratégie, du développement organisationnel, de la gestion de PME, de la responsabilité sociale et environnement des organisations, de la gestion du changement, de l'entrepreneuriat et autres domaines connexes.

 

Comprend aussi les carrières généralistes ou multidisciplinaires en gestion nécessitant des connaissances dans plusieurs disciplines de la gestion de façon globale, plutôt qu'une spécialisation dans l'une d'entre-elles.

 

Consulte également la page d’informations sur les programmes pré-universitaires en sciences de l’administration.

 

Voir aussi la description des professions suivantes : comptable, conseiller en relations travail, analyste en informatique, actuaire, consultant en économie, gestionnaire en tourisme et hôtellerie, gestionnaire d'une entreprise de mode.

 

Consulte aussi la section "liens recommandés" à la fin de cette page (dont des vidéos de gestionnaires et d'entrepreneurs qui parlent de leur carrière).

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

 

En tant que conseillère ou conseiller en management (ou développement organisationnel); tu seras responsable de conseiller et accompagner les dirigeants de l'entreprise dans l'élaboration de stratégies de transformation, d'adaptation et de conduite du changement. Tu concevras les processus de changements organisationnels et managériaux (humains, technologiques, financiers, informatiques, démarche qualité, sécurité, ...) selon les finalités attendues.

 

Tu auras pour tâches de :

Il existe plusieurs domaines d'expertise reliés au domaine du management, en voici quelques exemples :

 

gestion du changement : évaluation, préparation et mise en œuvre du changement organisationnel et analyse de la situation de changement et propositions d’amélioration;

 

gestion des connaissances : identification et analyse des savoirs créés par l’entreprise ou par un groupe de professionnels et Gestion du partage des connaissances par le biais de communautés de pratique (groupe d’individus ayant les mêmes activités professionnelles qui se rassemblent pour partager des connaissances reliées à leur pratique);

 

responsabilité sociale de l’entreprise et développement durable : élaboration et gestion de programmes et politiques reliés à l’impact environnemental de l’entreprise; création de solutions novatrices et proactives face aux défis sociétaux et environnementaux; ainsi que la gestion de l'implication sociale de l'entreprise;

 

analyse du climat organisationnel : analyse des facteurs organisationnels en vue de faire ressortir les éléments spécifiques vers lesquels les actions doivent converger pour doter l’entreprise d’une qualité de vie au travail;

 

planification de la relève : identification des employés à potentiel de relève et implantation d’un système pour gérer leur cheminement de carrière et leur développement professionnel.

 

En tant que conseillère ou conseiller en démarrage d'une entreprise; tu seras responsable de conseiller et d'accompagner les futurs(es) entrepreneurs(es) dans leur démarche de création et de développement de leur entreprise.

 

Tu auras pour tâches de :

En tant que gestionnaire de services administratifs; tu seras responsable de planifier, organiser, coordonner, gérer, contrôler et évaluer des services et des ressources au sein d’une organisation publique ou privée.

 

Tu auras pour tâches de :

Selon la spécialité choisie, tu seras peut-être amené(e) à gérer d’autres opérations qui sont reliées à ton champ de compétence :

gérer les activités et les programmes de recrutement, de formation, de soutien aux employés et les relations de travail si tu es gestionnaire en ressources humaines, gérer toutes les opérations comptables (achats, ventes, financement, apports et retraits des propriétaires) et budgétaires si tu es gestionnaire en comptabilité, gérer les politiques et règlements internes, les stratégies organisationnelles, les activités liées au changement organisationnel et les activités de soutien à la gestion si tu es gestionnaire en management, gérer les activités de financement, les opérations boursières et transactions financières si tu es gestionnaire en finance, gérer toutes les opérations de ventes et de promotion des produits et services, ainsi que les services à la clientèle si tu es gestionnaire en marketing, gérer toutes les transactions étrangères si tu es gestionnaire en commerce international, gérer l'acquisition de matières premières ou des produits à la vente auprès des fournisseurs si tu es gestionnaire des achats, gérer l'achat de matériel, équipements et fournitures nécessaires au fonctionnement de l'organisation et si tu es gestionnaire en approvisionnements, gérer les opérations immobilières (sécurité, maintenance, locations) si tu es gestionnaire en immobilier, gérer l’implantation de nouveaux systèmes d’informations si tu es gestionnaire des technologies de l’information, gérer toutes les étapes de la production de biens au sein de l'usine si tes gestionnaire en production.

 

Que ce soit une entreprise manufacturière, une entreprise de services, une entreprise commerciale (de vente au détail ou de vente en gros), d'une institution privée (ex : musée, centre culturel, école, résidence pour personnes âgées, etc), d'un organisme sans but lucratif (association, fondation, etc), d'une organisation publique de services (hôpital, école, centre jeunesse, centre de détention, etc), d'une société d'État ou d'un organisme gouvernemental (municipal, intermunicipal, provincial, fédéral ou international), ce sont tous les milieux de travail potentiels pour les gestionnaires.

 

Ce sont Majoritairement les petites et moyennes entreprises PME qui emploient le plus de gestionnaires, mais les petites et moyennes organisations publiques ou privées PMO, les grandes entreprises, les grandes organisations publiques et les gouvernements ont également besoin de gestionnaires compétents et efficaces.

 

En tant qu’enseignante ou enseignant en techniques de l'administration au collégial; tu seras responsable d’enseigner des notions de base ou des notions intermédiaires dans une discipline d'enseignement en lien avec ton domaine de compétences et d'expérience auprès de jeunes adultes inscrits à un programme de formation ou technique (administration générale, gestion de commerces ou techniques de comptabilité et de gestion).

 

Tu leur fourniras les compétences requises pour qu’ils puissent intégrer le marché du travail afin de pratiquer le métier ou la profession que tu leur auras enseigné.

 

Enseigner un métier c'est davantage que de montrer les tâches à faire comme ce le serait pour une formation en milieu de travail. Il y a des notions théoriques à présenter en lien avec la discipline (ex : terminologie technique appliquée au métier, mathématiques appliquées au métier, notions d'informatique et de logiciels spécialisés appliqués au métier, etc.) et organiser différentes activités de formation pratique (projets, discussions en petits groupes, simulations, etc.) afin de préparer adéquatement les étudiants(es) à intégrer le marché du travail avec toutes les compétences requises ou du moins, toutes celles requises pour occuper un premier emploi dans ce métier. Donc, il faut très bien connaître son métier, mais aussi bien savoir comment l'enseigner à des apprentis(es).

 

Tu les notions de base de la matière à enseigner.

 

Tu auras pour tâches de :

QUALITÉS ET APTTITUDES NÉCESSAIRES :

-         Aptitudes pour les mathématiques; car tu auras besoin d’une formation assez poussée dans cette discipline

-         Facilité à travailler avec les ordinateurs; car tu seras constamment appelé(e) à travailler avec cet outil essentiel de travail

-         Aimer travailler avec public; car les contacts avec les gens sont fréquents

-         Sens des responsabilités et avoir un bon jugement, car il y en a plusieurs importantes à assumer

-         Faciliter à communiquer; car tu devras établir des contacts, effectuer des ententes avec clients ou fournisseurs et rendre des comptes à tes supérieurs

-         Esprit d’analyse; car les décisions devront être bien étudiées avant d’être exécutées

-         Bonne capacité à la résolution de problèmes : résoudre des problèmes de gestion, c’est ton travail….

-         Sens de l’organisation; pour bien gérer ton travail et celui de ton personnel

-         Leadership, dynamisme et esprit d’équipe; car tu devras t’assurer que ton personnel sera performant et l’aider à le rester

-         Excellente maîtrise de la langue française parlée et écrite pour les contacts avec les gens (oral) et la rédaction de divers rapports (écrit)

-      Bonne connaissance de l’anglais : car tu auras à communiquer à plusieurs occasions avec des intervenants anglophones (clients, fournisseurs, représentants des gouvernements étrangers), notamment aux USA ou ailleurs dans le monde

 

SPÉCIALISATIONS POSSIBLES :

 

Il sera possible de choisir l’une des spécialisations suivantes :

NOTE : Les options ne sont pas toutes offertes dans l’ensemble des universités. Pour plus de détails, va consulter la section « endroits de formation » au bas de cette page. De toute manière, la 1ère année est semblable dans la Majorité des universités. En général les options les plus populaires comme management, finance ou marketing sont offertes partout.

 

PROFESSIONS APPARENTÉES :

 

En management (ou gestion des affaires ou gestion des PME) :

-        Agent(e) d’administration

-        Agent(e) d’aide socio-économique (Gouvernement du Québec)

-        Agent(e) d’immigration (Gouvernement du Canada)

-    Agent(e) d'immigration du Service extérieur Canada (Gouvernement du Canada)

-    Agent(e) de citoyenneté (Gouvernement du Canada)

-        Agent(e) de développement commercial

-        Agent(e) de gestion de programmes gouvernementaux

-        Agent(e) de gestion financière

-        Agent(e) de gestion financière

-        Agent(e) de recherche et planification socio-économique (fonction publique québécoise)

-        Agent(e) de soutien logistique

-        Agent(e) des politiques de gestion

-    Analyste des processus et procédés administratifs

-    Analyste conseil

-        Analyste des politiques de gestion

-        Analyste des stratégies d’entreprise

-        Analyste en gestion d’entreprises

-        Anayste en management

-    Analyste en stratégie et gestion du changement

-        Attaché(e) d’administration

-        Chargé(e) du développement des affaires

-        Conseiller(ère) financier(ère)

-        Conseiller(ère) en création d’entreprises

-        Consultant(e) en développement organisationnel

-        Conseiller(ère) en franchisage

-        Conseiller(ère) en gestion du changement

-        Conseiller(ère) en management certifié(e) CMC

-        Conseiller(ère) en solutions d'apprentissage

-    Consultant(e) en développement de PME

-    Consultant(e) en développement durable

-        Consultant(e) en gestion

-        Consultant(e) en relève d’entreprises

-        Coordonnateur(trice) des services administratifs

-        Gestionnaire de franchises

-        Gestionnaire de PME

-        Officier d’administration des services de santé (Forces armées)

-        Officier de la logistique (Forces armées)

-        Représentant(e)

-    Spécialiste des procédés administratifs

-        Technicien(ne) en administration

Profil mixte, individuelle, multidisciplinaire ou sur mesure :

-        Agent(e) de recherche (marketing + gestion internationale)

-        Agent(e) de services aux PME (finance + gestion internationale)

-        Analyste en gestion d'entreprises (management + gestion internationale)

-        Analyste en logistique (marketing + gestion des opérations)

-        Attaché(e) d’administration

-        Conseiller(ère) en gestion des risques (marketing + technologies de l’information)

-    Conseiller(ère) en investissements internationaux (finance + gestion internationale)

-    Conseiller(ère) en stratégies (management + comptabilité ou finance)

-    Conseiller(ère) financier (finance + comptabilité)

-    Consultant(e) en développement de PME

-        Consultant(e) en gestion

-        Coordonnateur(trice) adjoint(e) aux promotions d’une entreprise technologique (marketing + techno information ou gestion production)

-        Coordonnateur(trice) adjoint(e) des ventes internationales (marketing + gestion internationale)

-        Coordonnateur(trice) des ventes internationales (marketing + gestion internationale)

-        Coordonnateur(trice) aux promotions d’une entreprise technologique (marketing + techno information ou gestion production)

-        Coordonnateur(trice) des services administratifs

-        Spécialiste des ventes internationales (marketing + gestion internationale)

-    Spécialiste des procédés administratifs

-        Technicien(ne) en administration 

En entrepreneuriat :

-    Agent(e) de développement économique

-        Commissaire au développement économique

-        Commissaire-adjoint(e) au développement économique

-    Conseiller(ère) en développement économique

-        Consultant(e) en création et développement d’entreprises

-        Consultant(e) en relève d’entreprises

-    Formateur(trice) en démarrage et développement d'entreprises

-        Gestionnaire de PME

-        Propriétaire-gérant(e) d’une PME 

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-        À ton propre compte (consultant en gestion ou en démarrant sa propre PME)

-         Toutes PME (détaillants, distributeurs, importateurs, grossistes, manufacturiers, fournisseurs de services)

-         Toutes grandes entreprises (détaillants, distributeurs, importateurs, grossistes, manufacturiers, fournisseurs de services)

-    Compagnies d'assurances

-         Firmes de consultants en gestion

-         Institutions financières (banques, caisses populaires, caisses d'économie, sociétés de fiducies, sociétés de placements, sociétés de fonds communs de placement, etc.)

-         Organisations publiques (centres de services scolaires, universités, centres de santé et de services sociaux, etc)

-    Municipalités et MRC (dont : Ville de Montréal, Ville de Québec, Ville de Laval, Ville de Gatineau, Ville de Longueuil, Ville de Sherbrooke, Ville de Lévis, Ville de Trois-Rivières, Ville de Saguenay, Ville de Terrebonne, Ville de St-Jean-sur-Richelieu, Québec municipal, le site de recherche d'emplois des municipalités et MRC du Québec)

 

-    Sociétés d'État : Autorité des marchés financiers, Investissements Québec, Hydro-Québec, Loto-Québec, Société immobilière du Québec, Société des alcools du Québec, Énergir (anciennement Gaz Métro), Postes Canada, Société immobilière du Canada, Société de transport de Montréal STM

 

-    Forces armées canadiennes (Armée de terre, Aviation royale, Marine royale, Réserve de l'Armée de terre, Réserve aérienne ou Réserve navale)

 

-         Gouvernement du Canada : Finances Canada, Conseil du Trésor du Canada (voir aussi la page suivante), Agence du revenu du Canada, Anciens Combattants Canada, Ressources humaines et Développement des compétences Canada, Affaires étrangères et Commerce international Canada, Exportation et Développement Canada, Défense Nationale Canada (carrières civiles), Industrie Canada, Santé Canada, Citoyenneté et Immigration Canada, Ressources naturelles Canada, Environnement Canada, Travaux publics et services gouvernementaux Canada, Agriculture et agroalimentaire Canada, Justice Canada, Patrimoine Canada, Société des assurances-dépôts, Parlement du Canada

 

-         Gouvernement du Québec : Assemblée Nationale, Revenu Québec, Ministère du Conseil exécutif, Ministère des Finances et de l'Économie, Conseil du Trésor, Ministère de l'Emploi et de la solidarité sociale, Ministère des Transports, Ministère de l'Éducation, Ministère de la Justice, Ministère de la Sécurité publique, Ministère de l'Agriculture, pêcheries et alimentation, Ministère des Affaires municipales, régions et occupation du territoire, Ministère du Développement durable, faune et parcs, Ministère de la santé et des services sociaux, Ministère des Ressources naturellesMinistère de la Culture et des communications, SAAQ, CSST, RAMQ, Régie des rentes, Société d'habitation du Québec, Autorité des services financiers

 

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-         Excellente maîtrise de la langue française parlée et écrite

-         Connaissance de l’anglais (le bilinguisme est un atout important)

-         Bonne maîtrise de l’informatique

-         De l’expérience dans le travail auprès du public est appréciée (vendeur, caissier, livreur, etc.)

AFFILIATIONS À DES ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES :

 

Selon la spécialisation choisie, il peut être possible de devenir membre d’une ou plusieurs associations professionnelles et ainsi obtenir un titre professionnel reconnu. Ce(s) dernier(s), peut(peuvent) faciliter l’obtention d’un emploi dans le domaine.

 

Voici quelques-unes des associations les plus connues :

 

Toutes les options :

-        Ordre des administrateurs agréés du Québec : "Administrateur(trice) agréé(e) Adm.A." Permet aux titulaires d'un B.A.A. ou B.Adm ou B.Comm ou B.Gest. ou d'un M.B.A. d'une université du Québec d'être admis directement, ainsi qu'aux gestionnaires sans diplôme avec preuve d'expérience.

-    Canadian Management Consultant Association "Certified Management Consultant C.M.C."

-    Institut québécois de planification financière : "Planificateur financier Pl. Fin."

-         Institut canadien de la logistique : "Professional in Change Enablement P.C.E." et et "Professional in Applied Innovation P.A.In:" (après 5 d’expérience seulement)

-     Corporation des officiers municipaux agréés du Québec OMA (après 3 ans d’expérience en gestion au sein d'une municipalité)

Pour les autres associations et organisations professionnelles (ex : Ordre des CPA, Institut des planificateurs financiers agréés, etc), se référer à la spécialisation correspondante.

 

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 31 janvier 2019 :

 

Pour le Baccalauréat :

 

Profil général ou sans option :

Le placement est bon, 77 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité sont à temps complet.

Quelques répondants(es), soit 11 % ont choisi de poursuivre des études supérieures au niveau de la maîtrise (M.Sc., M.B.A. ou disciplines connexes).

En études multidisciplinaires en administration :

(profil mixte, profil multidisciplinaire, profil individuel ou personnalisé)

 

Le placement est EXCELLENT, 93 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi à leurs études dont la presque totalité sont à temps complet.

 

Quelques répondants(es), soit 2 % ont choisi de poursuivre des études supérieures au niveau de la maîtrise (M.Sc. ou M.B.A. ou disciplines connexes)

 

En management :

 

Le placement est bon, seulement 71 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité sont à temps complet.

 

Un seul répondant a choisi de poursuivre des études supérieures au niveau de la maîtrise (M.Sc. ou M.B.A.).

 

En gestion publique :

Le placement est EXCELLENT, 93 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi à leurs études dont la presque totalité sont à temps complet.

Un seul répondant a choisi de poursuivre des études supérieures au niveau de la maîtrise en administration publique.

SPÉCIALITÉ

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À TEMPS COMPLET

NOMBRE
AUX
ÉTUDES

PROFIL GÉNÉRAL

1 789

1 232

1 195

197

Études multidisciplinaires

184

168

126

4

Management

57

40

38

1

Gestion publique

15

13

11

1

Note 1a : légère hause du taux de placement du profil général par rapport aux années précédentes (était de 74 % en 2017; 73 % en 2015 et 78 % en 2013).

 

Note 1b : légère baisse du nombre de répondants(es) du profil général poursuivant des études supérieures (MBA ou M.Sc.) par rapport aux années précédentes (était de 13 % en 2017; 8 % en 2015 et 14 % en 2013).

 

Note 2a : hausse importante du taux de placement en études multidisciplinaires en administration par rapport aux années précédentes (était de 70 % en 2017; 66 % en 2015 et 78 % en 2013). Il sont de plus en plus recherchés par les PME.

 

Note 2b : baisse du nombre de répondants(es) en études multidisciplinaires en administration poursuivant des études supérieures (MBA ou M.Sc.) par rapport aux années précédentes (était de 8 % en 2017; 12 % en 2015 et 2 % en 2013).

 

Note 3a : hausse du taux de placement en management par rapport aux années précédentes (était de 67 % en 2017; 52 % en 2015 et 53 % en 2013).

 

Note 3b : baisse du nombre de répondants(es) en management poursuivant des études supérieures (MBA ou M.Sc.) par rapport aux années précédentes (était de 8 % en 2017; 12 % en 2015 et 12 % en 2013).

 

Note 4a : hausse importante du taux de placement en gestion publique par rapport aux années précédentes (était de 65 % en 2017; 50 % en 2015 et 56 % en 2013).

 

Note 4b : légère baisse du nombre de répondants(es) en gestion publique poursuivant des études supérieures (maîtrise en administration publique principalement) par rapport aux années précédentes (était de 26 % en 2017; 20 % en 2015 et 44 % en 2013).

 

Pour la Maîtrise en administration M.Sc. 

(spécialisations management, développement organisationnel, stratégie, gestion des coopératives, gestion des PME, etc.) :

Le placement est bon, 78 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité sont à temps complet.          

Quelques répondants(es), soit 5 % ont choisi de poursuivre des études supérieures au niveau du doctorat.

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À TEMPS COMPLET

NOMBRE
AUX
ÉTUDES

366

270

262

18

 

Note : légère baisse du taux de placement en comparaison avec les années précédentes (était de 80 % en 2017; 83 % en 2015 et 84 % en 2013).

 

Pour le M.B.A. :

Le placement est très bon, 79 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité sont à temps complet.

Quelques répondants(es), soit 3 % ont choisi de poursuivre des études supérieures au niveau du doctorat en administration des affaires D.B.A.

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À TEMPS COMPLET

NOMBRE
AUX
ÉTUDES

898

685

678

27

 

Note : taux de placement comparable aux années précédentes (était de 80 % en 2017; 80 % en 2015 et 80 % en 2013).

 

Sources : Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec, Service de placement de l'Université Laval et Service de placement de HEC Montréal.

 

SALAIRE :

 

Selon les données de 2020 :

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

 

Globalement, un(e) gestionnaire détenant un baccalauréat gagnait environ 26,12 $/heure dans l'entreprise privée.

 

Les titulaires d'une maîtrise en administration M.Sc. ont obtenu un salaire moyen de 38,96 $/heure en début de carrière

 

(bien que plusieurs diplômés détiennent déjà de l'expérience en gestion).

 

Les titulaires d'une maîtrise en administration des affaires M.B.A. ont obtenu un salaire moyen de 38,98 $/heure après le M.B.A. (alors que leur salaire moyen avant d'obtenir leur M.B.A. était de 30,44 $/heure avec 5 à 10 ans d'expérience en gestion).

 

Dans le secteur privé :

En management, stratégie ou gestion des PME :

Voir aussi les données pour le secteur public et parapublic.

-     31,54 $/heure (35 hres/sem) au sein des PME ou des OBNL ou des petits cabinets conseils en gestion

-     30,01 $/heure (35 hres/sem) en moyenne  en tant qu'analyste en méthodes et procédés administratifs ouanalyste ou conseiller(ère) en développement organisationnel au sein des grandes compagnies d'assurances

-         31,98 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que conseiller(ère) en développement organisationnel ou conseiller(ère) en stratégie d'entreprise ou conseiller(ère) en gouvernance d'entreprise ou planificateur(trice) financier au sein des grandes institutions financières

-         32,98 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que consultant(e) en développement oganisationnel ou consultant en démarrage d'entreprises ou consultant en stratégie ou consultant en management au sein des grandes sociétés de conseils en gestion

Note : hausse de la moyenne salariale au sein des PME en management ou stratégie ou gestion des PME en comparaison avec les années précédentes (était de 25,40 $ en 2017; 22,78 $ en 2015 et 23,73 $ en 2013).

 

Profil mixte, individuelle, multidisciplinaire ou sur mesure :

(pour le secteur public et parapublic, voir la spécialisation en management)

-         33,21 $/heure (35 hres/sem) au sein des PME ou des OBNL ou des petits cabinets conseils en gestion

-        34,63 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que consultant(e) en développement oganisationnel ou consultant en démarrage d'entreprises ou  au sein des grandes sociétés de conseils en gestion

Note : hausse de la moyenne salariale au sein des PME dans le profil mixte ou multidisciplinaire par rapport aux années précédentes (était de 30,86 $ en 2017; 30,45 $ en 2015 et 23,73 $ en 2013).

 

Profil général ou sans option :

-         26,12 $/heure (40 hres/sem) au sein des PME, OBNL et des petits cabinets conseils

-    26,08 $/heure (35 ou 40 hres/sem selon les organisations) en moyenne en tant qu'analyste ou conseiller(ère) ou coordonnateur(trice) en gestion au sein des grandes entreprises de commerce au détail

-    26,31 $/heure (37,5 hres/sem) en moyenne en tant qu'analyste en méthodes et procédés administratifs ouanalyste ou conseiller(ère) en développement organisationnel sein des grandes entreprises de télécommunications

-     29,70 $/heure (35 hres/sem) en moyenne  en tant qu'analyste en méthodes et procédés administratifs ouanalyste ou conseiller(ère) en développement organisationnel au sein des grandes compagnies d'assurances

Note : hausse de la moyenne salariale au sein des PME par rapport aux années précédentes (était de 24,37 $ en 2017; 22,66 $ en 2015 et 22,40 $ en 2013).

Dans le secteur public et parapublic :

 

-        23,74 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'agent(e) de recherche et planification socioéconomique (conception et révision des systèmes administratifs ou de gestion, des méthodes de travail, des directives et des procédures visant l’amélioration des systèmes existants) à Revenu Québec

 

-        24,10 $/heure (35 hres/sem) en tant que spécialiste des procédés adminstratifs (révision des processus et l’implantation de la gestion quotidienne de la performance et de l’amélioration continue, conception et révision des méthodes de travail, des directives et des procédures) dans le réseau de la santé et des services sociaux

 

-        24,41 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'analyste des procédés administratifs (conception et révision des systèmes administratifs ou de gestion, des méthodes de travail, des directives et des procédures visant l’amélioration des systèmes existants) à Revenu Québec

 

-        24,72 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'analyste 1 en administration et finances corporatives ou analyste en services conseils aux entreprises à Investissements Québec

 

-        25,35 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'agent(e) de recherche et planification socioéconomique (conception et révision des systèmes administratifs ou de gestion, des méthodes de travail, des directives et des procédures visant l’amélioration des systèmes existants) dans la fonction publique québécoise

 

-        25,35 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'analyste des procédés administratifs (conception et révision des systèmes administratifs ou de gestion, des méthodes de travail, des directives et des procédures visant l’amélioration des systèmes existants) dans la fonction publique québécoise

 

-        25,35 $/heure (35 hres/sem) en tant qu’attaché(e) d’administration (conseils en gestion et développement organisationnel) dans la fonction publique québécoise

 

-        24,10 $/heure (35 hres/sem) en tant que conseiller(ère) aux établissements (analyse et identification des besoins des établissements, notamment en matière de financement ou de gestion des fonds publics) dans le réseau de la santé et des services sociaux (maîtrise en administration de la santé recommandée)

 

-        24,10 $/heure (35 hres/sem) en tant que spécialiste des procédés adminstratifs (révision des processus et l’implantation de la gestion quotidienne de la performance et de l’amélioration continue, conception et révision des méthodes de travail, des directives et des procédures) dans le réseau de la santé et des services sociaux

 

-    25,04 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'attaché(e) d'administration (révision, conception, élaboration et mise en œuvre de politiques administratives et stratégie) dans les centres de services scolaires et les cégeps

 

-        25,42 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'analyste 2 en administration et finances corporatives ou analyste 2 en information stratégique à Investissements Québec

-        25,76 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'agent(e) de planification, programmation et recherche sociosanitaire (identification et à l'évaluation des ressources et des besoins en matière de prestation de services de sociaux et de santé auprès de la population) dans le réseau de la santé et des services sociaux (maîtrise en administration de la santé recommandée)

 

-        25,76 $/heure (35 hres/sem) en tant que spécialiste en évaluation des soins (analyse et identification des besoins des établissements, notamment en matière de financement ou de gestion des fonds publics) dans le réseau de la santé et des services sociaux (maîtrise en administration de la santé recommandée)

 

-        25,85 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'agent(e) de développement (soutien en développement organisationnel) au sein des centres de services scolaires

 

-        26,23 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'analyste des méthodes et procédés ou analyste en organisation des méthodes administratifs à la Société des alcools du Québec SAQ

 

-        26,45 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'analyste 2 en administration et finances corporatives ou conseiller(ère) en services conseils aux entreprises ou conseiller(ère) en stratégie d'entreprise (avec une maîtrise) à Investissements Québec

 

-    27,04 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'analyste des processus et procédés administratifs à l'Autorité des marchés financiers

 

-      28,74 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'attaché(e) d'administration à Loto-Québec

 

-    28,79 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'agent(e) d'administration (gestion des activités techniques et administratives d'un service, d'une école ou d'un centre de formation) dans les centres de services scolaires

 

-    29,55 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant qu'agent de recherche et planification (élaboration de politiques ou stratégies financières ou élaboration de programmes de financement) au sein des universités

 

-    29,55 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant qu'agent(e) d'administration ou coordonnateur(trice) de l'administration ou coordonnateur(trice) des opérations financières ou attaché(e) d'administration ou conseiller(ère) en gestion ou  conseiller(ère) en développement organisationnel au sein des universités

 

-    27,84 $/heure (35 /sem) en tant que conseiller(ère) au support à la gestion ou conseiller(ère) en normes et méthodes ou conseiller(ère) en support au développement à Hydro-Québec

 

-    29,87 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant qu'agent(e) de gestion des études ou conseiller(ère) en affaires étudiantes ou coordonnateur(trice) de la gestion des études au sein des universités

 

-    30,63 $/heure (37,5 hres/sem) en tant qu'officier des postes au sein de Postes Canada

 

-    31,36 $/heure (37,5 hres/sem) en tant qu'analyste en procédés administratifs ou conseiller(ère) en gestion dans la fonction publique fédérale

 

-    33,63 $/heure (37,5 hres/sem) en tant que conseiller(ère) en développement organisationnel ou conseiller(ère) en stratégie au sein de Postes Canada

 

-    33,97 $/heure (32,5 ou 33 ou 33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant qu'agent(e) ou analyste ou attaché(e) ou coordonnateur(trice) en administration au sein des municipalités de taille moyenne (20 000 à 99 999 habitants)

 

-    32,45 $/heure (33 ou 33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant qu'agent(e) ou analyste ou attaché(e) ou coordonnateur(trice) en administration au sein des grandes municipalités (100 000 habitants et plus)

 

-    33,30 $/heure (35 /sem) en tant que conseiller(ère) en pratiques d'affaires ou conseiller(ère) en affaires institutionelles ou conseiller(ère) en développement organisationnel ou conseiller(ère) en relations d'affaires ou conseiller(ère) en stratégie à Hydro-Québec

 

-    35,03 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'analyste des processus et procédés administratifs ou analyste en administration à la Société de transport de Montréal STM

 

-    35,50 $/heure (32,5 33 ou 33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant que irecteur(trice) de l'administration et des finances au sein des très petites municipalités (moins de 5 000 habitants)

 

-    37,15 $/heure (33 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les organisations) en moyenne en tant qu'analyste ou conseiller(ère) ou coordonnateur(trice) en gestion au sein des grandes entreprises publiques de transport urbain

 

-        40,63 $/heure (35 hres/sem) en tant que conseiller(ère)-cadre en gestion de programmes ou conseiller(ère) cadre en développement des pratiques professionnelles ou conseiller(ère) en innovation ou conseiller(ère) cadre en relations institutionnelles ou conseiller(ère) cadre en stratégie dans le réseau de la santé et des services sociaux (maîtrise en administration de la santé ou M.B.A. recommandée)

 

-    43,77 $/heure (32,5 33 ou 33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant qu'agent(e) ou analyste ou attaché(e) ou coordonnateur(trice) en administration ou irecteur(trice) de l'administration et des finances au sein des petites municipalités (5 000 à 24 999 habitants)

 

-    2 301 $/mois en 1re année et augmente à 2 440 $/mois en 4e année (grade d'élève-officier pendant tes études universitaires au Collège militaire)

-    5 521 $/mois (au grade de lLieutenant/enseigne de vaisseau 1re classe) et augmente à 6 999 $/mois (au grade de Capitaine/lieutienant de vaisseau) après 5 ans en tant qu'officier de logistique ou officier d'administration des services de santé au sein des Forces canadiennes (Force régulière)

-    166,40 $/jour (au grade de Lieutenant/enseigne de vaisseau 1re classe) et augmente à 213,54 $/jour (au grade de cCapitaine/lieutienant de vaisseau) en tant qu'officier de logistique ou officier d'administration des services de santé au sein des Forces canadiennes (Réserve)

 

Note : les augmentations salariales dans le secteur public et parapublic et chez certains grands employeurs privés sont établies par les conventions collectives.

 

En enseignement collégial et universitaire :

 

Note : la rémunération peut etre plus élevée selon le nombre d'années expérience accumulée tant que comptable pour les postes en enseignement professionnel ou technique.

  • 797,88 $/semaine en moyenne en tant qu'enseignant(e) régulier dans une collège préuniversitaire privé (avec 17 ans de scolarité : titulaires d'un baccalauréat + diplôme en pédagogie au collégial)

  • 848,13 $/semaine en tant qu'enseignant(e) régulier dans un cégep (avec 17 ans de scolarité : titulaires d'un baccalauréat + diplôme en pédagogie au collégial)

  • 861,00 $/semaine en moyenne en tant qu'enseignant(e) régulier dans une collège préuniversitaire privé (avec 18 ans de scolarité : titulaires d'une maîtrise)

  • 887,63 $/semaine en moyenne en tant qu''enseignant(e) régulier dans une collège préuniversitaire privé (avec 19 ans de scolarité : titulaires d'une maîtrise + diplôme en pédagogie de l'enseignement collégial ou titulaires d'une maîtrise + scolarité de doctorat)

  • 921,75 $/semaine en tant qu'enseignant(e) régulier dans un cégep (avec 18 ans de scolarité : titulaires d'une maîtrise)

  • 1 001,77 $/semaine en tant qu'enseignant(e) régulier dans un cégep (avec 19 ans de scolarité : titulaires d'une maîtrise + diplôme en pédagogie de l'enseignement collégial ou titulaires d'une maîtrise + scolarité de doctorat)

  • 1 032,90 $/semaine en tant qu'enseignant(e) régulier dans une collège préuniversitaire privé (avec 19 ans ou plus de scolarité : titulaires d'un doctorat)

  • 1 088,77 $/semaine en tant qu'enseignant(e) régulier dans un cégep (avec 19 ans ou plus de scolarité : titulaires d'un doctorat)

  • 1 125,92 $/semaine en moyenne en tant que chargé(e) d'enseignement, professeur(e) assistant(e), professeur(e) suppléant(e) ou lecturer dans une université

  • 1 406,96 $/semaine en moyenne en tant que professeur(e) adjoint(e), professeur(e) régulier ou adjunct professor dans une université

Note : les augmentations salariales dans le secteur public et chez la plupart des collèges privés sont établies par les conventions collectives.

 

Sources : Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec, Conseil du Trésor du Québec, Commission de la Fonction Publique du Canada, Forces canadiennes, Association canadienne des officiers des postes, Alliance de la fonction publique du Canada - section locale Aéroport de Québec et section locale Aéroports de Montréal - unités de gestionnaires de premier niveau, Syndicat des spécialistes et professionnel d'Hydro-Québec, Syndicat du personnel administratif, technique et professionnel de la SAQ, Syndicat des professionnels du Gouvernement du Québec (section locale Investissements Québec, section locale Loto-Québec, section locale Société québécoise des infrastructures, section locale Autorité des marchés financiers, section locale Revenu Québec), Syndicat des employés professionnels et de bureau (section locale Banque Laurentienne), conventions collectives des employés de plusieurs grandes entreprises publiques de transport urbain, conventions collectives des des employés de plusieurs grandes entreprises de commerce au détail (sièges sociaux), conventions collectives des des employés de plusieurs grandes compagnies d'assurance, conventions collectives des des professionnels de la plupart des universités, conventions collectives des des professeurs de plusieurs collèges privés, conventions collectives des des chargés de cours de la plupart des universités,conventions collectives des des professeurs de la plupart des universités et Guide salarial Robert Half en finance et comptabilité.

PORTRAIT DE LA PROFESSION :

Selon l'Ordre des administrateurs agréés du Québec; il y avait 1 418 administratrices et administrateurs actifs (dont 149 nouveaux membres) au 31 mars 2020.
(soit 92 de plus qu'en 2018; 209 de plus qu'en 2016 et 147 de plus qu'en 2014)
.

 

Permet aux titulaires d'un B.A.A. ou B.Adm ou B.Comm ou B.Gest. ou d'un M.B.A. d'une université du Québec d'être admis directement, ainsi qu'aux gestionnaires sans diplôme avec preuve d'expérience

Les administrateurs(trices) agréé(es) détiennent une expertise variée dans de nombreux domanies de la gestion, mais principalement dans les domaines tels que : le conseil en management, la gestion du changement, la gestion de projets, la gestion des ressources humaines, la gestion financière, la planification financière, la planification stratégique, le développement organisationnel, la stratégie d'entreprise, la gouvernance d'entreprise, la responsabilité sociale des entreprises, le développement durable, etc.

 

Profession composée Majoritairement d'hommes avec 69 % des administrateurs agréés, alors que les femmes ne représentaient que 31 % des membres de la profession.

Par contre, la tendance est à la hausse du nombre de femmes puisqu'elles étaient 29 % en 2018; 25 % en 2016 et 23 % en 2014.

Près de 45 % des Adm.A. peuvent fournir des services en anglais dont une Majorité sont bilingues.

 

Certains membres détenaient également un titre complémentaire, soit :

  1. 109 détenaient le titre "Conseiller en management accrédité CMC" (soit 8 % des membres)

  2. 62 détenaient le titre de "Planificateur financier Pl. Fin." (soit 4 % des membres)

  3. 21 détenaient le titre de "Candidat CMC" en vue d'obtenir le titre CMC

  4. Il est aussi possible d'un membre de l'Ordre de détenir un autre titre professionnel s'ajoutant à celui d'Adm.A. (ex : CPA, OMA ou autre)

Parmi l'ensemble des membres, 13 % travaillaient à leur compte dans leur propre cabinet conseil dont la moitié au sein d'une société par actions SPA.

 

Bien que près de la moitié des Adm.A. exercaient dans la région de Montréal, soit 45 %, on les retrouvait également dans toutes les régions autres régions du Québec, soit :

  1. 14 % en Montérégie

  2. 12 % dans la région de Québec

  3. 5 % dans la région de Laval

  4. 4 % dans les Laurentides

  5. 3 % en Chaudière-Appalaches

  6. 3 % dans Lanaudière

  7. 3 % en Outaouais

  8. 2 % en Estrie

  9. 2 % en Mauricie

  10. 2 % au Saguenay-Lac-St-Jean

  11. 5 % dans les autres régions

Selon Emploi-Québec; il y avait plus de 20 000 professionnels(les) des services conseils en gestion aux entreprises dans l'ensemble du Québec en 2020 (soit 3 000 de plus qu'en 2016 et plus de 6 500 de plus qu'en 2014);

 

S'ajoutaient également plus de 8 000 gestionnaires et directeurs(trices) de services administratifs - sauf cadres de haute direction (développement organisationnel, exploitation, soutien aux opérations, planification, succursale, bureau régional, soutien administratif, stratégie, etc.) partout au Québec (soit presque que le même nombre qu'en 2016 et 1 000 de plus qu'en 2014);

 

Ainsi que plus de 3 500 gestionnaires et directeurs(trice) d'autres services aux entreprises (méthodes et procédures, méthodes organisationnels, services conseils en gestion, éthique, etc.) dans l'ensemble des régions du Québec.

 

Les professionnels(les) des services conseils en gestion sont constitutés en Majortié d'hommes, puisqu'ils représentaient plus de 55 % des membres de ces professions, alors que les femmes représentaient 45 % (étaient 40 % en 2014);

 

Alors que les cadres d'entreprises sont constitués à 50 % de femmes et 50 % d'hommes.

 

La répartition des directeur(trices) de services administratifs selon l'âge était :

La répartition selon le type d'employeur était :

Selon la Corporation des officiers municipaux agréés(es) du Québec OMA; regroupait 755 gestionnaires municipaux agréés(es) occupant des fonctions-cadres au sein de 300 municipalités dans toutes les régions du Québec au 31 décembre 2020.

Ils occupaient des fonctions de directeur(trice) général(e), directeur(trice) général(e) adjoint(e), trésorier(ère), directeur(trice) de l'administration et des finances, directeur(trice) des communications, trésorier(ère)-adjoint(e), greffier(ère), greffier(ère)-adjoint(e), etc.

Plus du tiers détenaient également le titre de comptable CPA.

Certains détenaient également le titre d'évaluateur(trice) agréé(e) É.A.

 

Certains détenaient également le titre de conseiller(ère) en ressources humaines agréé(e) CRHA.

 

Certains détenaient également le titre d'avocat(e).

 

On retrouve les municipalités de toutes tailles et des MRC, allant de la grande ville (Montréal, Québec, Laval, Sherbrooke, Lévis, Saguenay, Trois-Rivières, etc.), dans les municipalités de taille moyenne (ex : Saint-Jean-sur-Richelieu, Repentigny, Saint-Jérôme, Brossard, Vaudreuil-Dorion, Baie-Comeau, Joliette, Shawinigan, Magog, Thetford, etc.); les petites municipalités (ex : Bromont, Léry, Louiseville, Saint-Augustin-de-Desmaures, Delson, Deux-Montagnes, La Prairie, Lavaltrie, Rosemère, Lachute, Mercier, Rawdon, Ste-Anne-des-Plaines, etc.) que dans les très petites municipalités (ex : Monstréal-Ouest, Lanoraie, Piedmont, St-Mathieu-de-Beloeil, Ste-Anne-de-Sorel, Estérel, Gracefield, etc.) et dans les MRC.

 

Selon le Ministère des affaires municipales, et de l'habitation du Québec; il y avait près de 12 000 gestionnaires municipaux (directeurs, trésoriers, grefffiers, chefs de cabinet du maire, cadres d'arrondissement, chefs de division, mais excluant les élus et les cadres de haute direction, etc.) au sein des villes, municipalités, MRC, régies intermunicipales et communautés métropolitaines dans l'ensemble des régions du Québec en 2016.

 

Par condre, prendre en considération que près de la moitié de ces gestionnaires ne détiennent pas de formation initiale en gestion (tels que les directeurs et chefs de division du service des inendies ou de sécurité publique, des travaux publics, de l'urbanisme et de l'environnement, des loisirs, des contentieux, etc.).

 

Les gestionnaires municipaux sont composés en Majorité d'hommes avec 64 %, alors que les femmes ne représentaient que 36 %..

 

Plus de 98 % occupaient un poste à temps complet

 

La répartition des gestionnaires municipaux selon l'âge était :

Au Québec, on comptait exactement 1 108 municipalités, villes, paroisses, villages, cantons et cantons unis (excluant les villages nordiques cris et innus) dans l'ensemble des régions du Québec en 2018.

 

Parmi celles-ci :

  1. 716 comptaient moins de 2 000 habitants (très petites municipalités)

  2. 289 comptaient de 2 000 à 9 999 habitants (petites municipalités)

  3. 58 comptaient de 10 000 à 24 999 habitants (petites municipalités)

  4. 35 comptaient de 25 000 à 99 999 habitants (municipalités de taille moyenne)

  5. 9 comptaient 100 000 habitants à 999 999 habitants (grandes municipalités)

  6. 1 comptait 1 million d'habitants et plus (Montréal)

S'ajoutait 87 municipalités régionales de comté MRC qui regroupent toutes les municipalités locales de son territoire détenant certaines compétences relatives aux services communs (ex : aménagement du territoire, évaluation fonciere, gestion des matieres résiduelles et développement environnemental, gestion des risques en sécurité incendie, parfois service de police, ainsi que le développement local et régional).

 

PERSPECTIVES D’AVENIR :

 

Avec les nouveaux marchés à développer, la forte concurrence autant locale qu'internationale, les multiples possibilités de financement tant publiques que privées et la complexité des marchés boursiers, les entreprises ont de plus en plus besoin de spécialistes compétents pouvant gérer leurs investissements et financement, les questions de responsabilité sociale et environnementale et les questions de gestion stratégique et de développement organisationnel.

 

En management et stratégie ou développement organisationnel :

 

Les postes d'entrée occupés par les diplômés(es) en management sont souvent des postes d'analyste. Il n'est pas rare qu'ils débutent leur carrière par des postes en dotation pour ensuite évoluer en développement organisationnel ou devenir conseiller en formation.

 

Les postes en gestion, gestion de projet ou gestion de personnel, se retrouvent plus souvent pourvus par des candidats possédant quelques années d'expérience ou encore ayant complété une maîtrise. De même pour la consultation, même si certains employeurs embauchent des finissants de 1er cycle, il faut le plus souvent posséder une maîtrise et surtout avoir des résultats scolaires supérieurs.

 

Pour les finissants désirant occuper rapidement un poste en gestion ou en stratégie, le secteur de l'économie sociale ou en action communautaire est une voie intéressante.

 

Selon les données du Ministère de l'Enseignement supérieur; plus de 70 % des diplômés(es) du baccalauréat qui se destinaient vers le marché du travail, ont obtenu un emploi un peu de 6 mois après la fin de leurs études; alors que près de 40 % des diplômés(es) ont obtenu un emploi moins de 3 mois après avoir terminé leurs études.

 

Depuis 2012, la plupart universités affichaient un taux de placement de près de 100 % auprès des titulaires d'une maîtrise (M.Sc. ou M.B.A.) et certaines ont reçu plus d'offres d'emploi qu'il y avait de diplômés(es) disponibles.

 

Ce sont plus de 80 % des étudiants(es) qui se destinaient vers le marché du travail, , ont obtenu un emploi avant même de terminer leurs études (par contre, certains occupaient déjà un emploi en gestion pendant leurs études), alors que plus de 40 % ont obtenu un emploi moins de 3 mois après avoir terminé leurs études. Les employeurs sont des PME et des grandes entreprises provenant de tous les secteurs et de toutes les régions du Québec.

 

Ce qui laisse croire à de bonnes perspectives pour les prochaines années.

 

LA RÉMUNÉRATION MOYENNE (après 10 années d'expérience) EN 2020 ....

  1. 65 100 $ en tant que coordonnateur(trice) des services administratifss au sein des PME

  2. 70 900 $ en tant qu'analyste en management ou en stratégie au sein d'un petit cabinet de conseils en gestion

  3. 77 700 $ en tant qu'agent(e) de développement des entreprises au sein d'un cabinet de conseils en gestion de taille moyenne

  4. 72 000 $ en tant qu'analyste en gestion au sein d'une grande entreprise de commerce au détail (ex : chaîne d'alimentation, chaîne de pharmacies, etc.)

  5. 76 700 $ en tant qu'analyste ou conseiller(ère) en développement organisationnel  au sein d'une grande compagnie d'assurances

  6. 77 300 $ en tant qu'analyste en management ou en stratégie au sein d'une au sein d'une grande société de conseils en gestion

  7. 85 000 $ en tant que conseiller(ère) en développement organisationnel ou conseiller(ère) en stratégie d'entreprise ou conseiller(ère) en gouvernance d'entreprise ou planificateur(trice) financier au sein d'une grande institution bancaire

  8. 88 100 $ en tant que professeur(e) d'administration (préuniversitaire ou technique) dans un cégep détenant une maîtrise (lors de l'embauche)

  9. 91 300 $ en tant qu'analyste en services conseils aux entreprises à Investissements Québec

  10. 99 700 $ en tant que conseiller(ère) en services conseils aux entreprises à Investissements Québec

  11. 108 800 $ en tant qu'agent(e) de développement des entreprises au sein d'une firme de conseils en gestion de taille moyenne

  12. 128 100 $ en tant qu'agent(e) de développement des entreprises au sein d'une grande société de conseils en gestion

Profil mixte et multidisciplinaire :

 

Plusieurs petites et moyennes entreprises PME et les organismes sans but lucratif OBNL recherchent des gestionnaires polyvalents qui connaissent un peu de tout dans le domaine de la gestion, mais également qui sont capables de faire un peu tout comme tâches de gestion et d'analyse (gérer la comptabilité, gérer les ressources humaines, gérer le marketing, gérer les ressources matérielles tout en étant en mesure de coordonner tout ce beau monde), ce qui plus relativement plus difficile et rare.

 

Alors que la plupart des autres diplômés(es) sont surtout spécialisés(es) dans une discipline en particulier et ont de la difficulté à assurer une polyvalence.

 

Avec le contexte actuel de pénurie de personnel, il d'autant plus difficile pour une entreprise de recrutement un responsable du personnel, un responsable de la comptabilité, un responsable du marketing et un responsable du développement organisationnel.

 

De plus, une PME ou un OBNL a rarement les moyens financiers de se doter d'autant de spécialistes administratifs.

 

C'est là que les diplômés(es) de ce profil peuvent se démarquer.

 

Que ce soit dans une entreprise de commerce au détail, une entreprise de services, une association, une coopérative, une entreprise d'économie sociale ou un organisme communautaire; les possibilités d'emploi sont bonnes pour les prochaines années.

 

LA RÉMUNÉRATION MOYENNE EN 2020...

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) coordonnateur(trice) des services administratifs ayant 10 années d'expérience  au sein des PME ou OBNL était de 65 100 $.

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) coordonnateur(trice) des activités administratives ayant 10 années d'expérience  au sein d'une grande organisation philanthropique était de 68 000 $.

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) conseiller(ère) ou consultant(e) des services conseils aux entreprises ayant 10 années d'expérience au sein des petits cabinets conseils en gestion était de 70 900 $.

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) conseiller(ère) ou consultant(e) des services conseils aux entreprises ayant 10 années d'expérience au sein des cabinets conseils en gestion de taille moyenne était de 77 700 $.

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) analyste des procédés administratifs ayant 10 années d'expérience dans la fonction publique québécoise étaient de 59 000 $.

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) analyste en gestion ou d'un(e) coordonnateur(trice) du soutien administratif ou conseiller(ère) en développement durable – responsabilité sociale des entreprises ayant 10 années d'expérience au sein des grandes entreprises de commerce au détail était de 65 100 $.

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) agent(e) d'administration des ressources d'une école ou d'un centre de formation ayant 10 années d'expérience dans un centre de services scolaires était de 69 900 $.

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) conseiller(ère) ou d'un(e) coordonnateur(trice) ou d'un(e) chargé(e) de projets en développement durable et responsabilité sociale des entreprises ayant 10 années d'expérience au sein des grandes entreprises manufacturières était de 70 300 $.

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) analyste des méthodes et procédés aqdministratifs ayant 10 années d'expérience dans une municipalité de grande taille était de 77 100 $.

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) spécialiste en procédés administratifs ayant 10 années d'expérience dans le réseau de la santé et des services sociaux était de 78 300 $.

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) professeur(e) d'administration (préuniversitaire ou technique) détenant une maîtrise (lors de l'embauche) ayant 10 années d'expérience au sein d'un cégep était de 88 100 $.

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) officier de logistique ou d'un(e) officier d'administration des services de santé ayant 10 années d'expérience au sein des Forces canadiennes (grade de Capitaine - Force régulière) était de 105 700 $.

 

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

 

Tu aimerais combiner des études collégiales en techniques de comptabilité ou en gestion de commerces avec des études universitaires en administration ?

 

Oui, c’est possible dans le cadre de programmes DEC-BAC en administration. Pour plus de détails, voir ci-dessous.

 

DEC-BAC en administration des affaires a une durée totale de 5 ans et qui combinent la formation collégiale (techniques de comptabilité et de gestion ou en gestion de commerces) avec le Baccalauréat en administration des affaires. Les 3 premières années correspondent au DEC, alors que les 2 dernières années correspondent à la 2e et 3e année du baccalauréat en administration. Pour plus de détails, consulte les pages de technicien en administration, technicien en gestion commerciale ou technicien en comptabilité.

 

Le Baccalauréat spécialisé en administration des affaires B.A.A. a une durée totale de 3 ans offert à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel dans certaines universités. Il débute par un tronc commun au cours des 3 premières sessions où tu devras suivre des cours tels que :

 

mathématiques (mathématiques financières, probabilités et statistiques ou statistiques appliquées à la gestion),

économie (principes économiques, environnement économique de l'entreprise, économie managériale, économie internationale),

informatique (technologies de l’information en gestion),

droit (introduction au droit des affaires, responsabilité légale et déontologie en gestion);

 

des cours de base dans les principales disciplines de la gestion :

 

management (compétences fondamentales en gestion, l'entreprise et sa gestion, introduction au management, comportement organisationnel, développement des habiletés de direction, gestion stratégique des organisations),

comptabilité (présentation de l'information comptable, comptabilité générale, fondements en comptabilité de management),

finance (introduction à la gestion financière, macroéconomie financière, analyse des décisions financières),

marketing (introduction au marketing, comportement du consommateur),

gestion des ressources humaines (introduction à la gestion des ressources humaines),

gestion des approvisionnements (gestion des opérations et de la production ou opérations de logistique),

technologies de l'information (introduction aux technologies de l'information),

méthodes quantitatives (analyse quantitative des problèmes de gestion, méthodes et outils d'aide à la décision);

 

des cours complémentaires en lien avec le domaine de la gestion tels que :

langue seconde (anglais intermédiaire, anglais avancé, anglais des affaires ou un cours d'une langue étrangère si tu as démontré que tu atteint le niveau requis),

psychologie (aspecs humains des organisations, fondements psychologiques et organisation),

sociologie (sociologie de l'entreprise),

communication (communication orale en public),

cours libres (1 ou 2 cours choisis en dehors du domaine de la gestion parmi l'ensemble des cours de 1er cycle de l'université accessibles comme cours libres et non inclus dans le programme, mais de préférence, choisir un cours qui peut être lié en partie au domaine de la gestion comme psychologie, sociologie, économique, science politique, langue étrangère, etc);

 

Par la suite, au cours de la 4e et session d’études, tu devras choisir l'une spécialisation de la gestion proposée ou l'un des profils proposés qui comporte des cours obligatoires et optionnels spécifique à celle-ci.

 

Voici quelques exemples de spécialisations et profils avec les cours correspondants :

 

En management : tu auras des cours sur les stratégies des entreprises, le développement d’habiletés de gestionnaire, gestion des personnes, gestion du changement, outils de management, des cours optionnels en management, des cours optionnels dans les autres disciplines de l’administration, etc. Tu auras également à choisir quelques optionnels dans les autres disciplines de la gestion.

En développement durable : obligatoire combinée avec une autre spécialisation dans le cadre du profil mixte, ce profil offert par HEC Montréal comprend les cours suivants : 2 des 3 cours suivants (éthique et gestion, responsabilité sociale des entreprises, développement durable et gestion environnementale); ainsi que 3 cours choisis parmi 7 proposés (innovation sociale sur la scène internationale, gérer la santé et sécurité au travail, management interculturel, opérations, logistique et développement durable, comptabilité financière : enjeux sociaux et environnementaux, stage spécialisé en développement durable).

Enfin, tu devras choisir une seconde spécialisation afin de compléter le profil mixte avec concentration en développement durable.

En gestion de projets : obligatoire combinée avec une autre spécialisation dans le cadre du profil mixte, ce profil offert par HEC Montréal comprend les cours obligatoires suivants : pratiques et outils de gestion de projets, perspective managériale de la gestion de projets. Tu devras également choisir 2 cours optionnels parmi 5 proposés (gestion de projets en technologies de l'information, habiletés de direction de projets, gestion des technologies de l'information, cours-projet : vie étudiante ou stage spécialisé en gestion de projets).

Enfin, tu devras choisir une seconde spécialisation afin de compléter le profil mixte avec concentration en gestion de projets.

 

En entrepreneuriat (aussi appelé "entrepreneurship" ou "entrepreneuriat et gestion de PME" ou "entrepreneuriat et management innovateur" ou "entrepeneuriat et innovation") : tu auras des cours en entrepreneuriat, PME et société, les réalités du monde des affaires, développement d’habiletés de gestionnaire, gestion de la croissance d’une PME,  gestion des personnes, gestion du changement, outils de management, stratégies spécifiques à l’entrepreneuriat, projet d’entreprise, plan d’affaires et démarrage, etc. Tu auras également à choisir quelques optionnels dans les autres disciplines de la gestion.

 

Profil mixte : tu auras des cours dans 2 options différentes de ton choix. Par exemple, tu pourrais choisir les cours obligatoires de l’option finance et les cours obligatoires de l’option systèmes d’information. Tu auras également à choisir quelques optionnels dans les autres disciplines de la gestion.

 

Profil multidisciplinaire, général ou sans concentration : tu pourras choisir plusieurs cours optionnels dans les différentes disciplines de la gestion parmi des listes qui te seront proposées.

 

Profil individuel ou sur mesure : ce profil est destiné à ceux et celles qui désirent suivre une formation personnalisée qui répondra à leurs besoins spécifiques dont aucune des spécialisations ou profils profils au programme ne répondent à ces besoins. Le programme est structuré selon les besoins de l’étudiant(e) avec l’aide d’un(e) conseiller(ère) pédagogique de l’université et avec l’accord du directeur du programme.

 

Autres spécialisations : consulte la page correspondant à la spécialisation choisie.

 

Pour connaître les spécialisations offertes, consulte la section « spécialisations » au haut de cette page et la section « endroits de formation » au bas de cette page afin de connaître quelles universités offrent la spécialisation de ton choix. Plusieurs universités offrent également un cheminement sans concentration qui te permet d’obtenir une formation multidisciplinaire dans les différents domaines de l’administration sans être obligé de te spécialiser dans l’un d’entre-eux.

 

Certaines universités offrent aussi la possibilité de suivre ce programme dans le cadre de l’alternance travail-études (régime coopératif) où tu effectues 2 ou 3 stages rémunérés de longue durée en entreprise (env 3 à 4 mois chacun) entre les sessions d’études. Dans le cas, le programme est offert dans le cadre d'un régime à temps complet seulement. Pour plus de détails, consulte la page sur l’alternance travail-études.

Note : les cours peuvent varier d'une université à une autre, mais toutes offrent des cours de base dans les principales disciplines de la gestion.

 

Le Baccalauréat spécialisé en administration publique (B.Sc.Soc.) offert à Ottawa a une durée totale de 4 ans offert à temps complet, mais peut également être suivi à temps partiel. Il est destiné à ceux et celles qui envisagent une carrière au sein d’une administration publique municipale, provinciale ou fédérale en tant que gestionnaire ou consultant politique.

 

Il comporte des cours d’introduction à la gestion des affaires, introduction à la microéconomie ou enjeux microéconomiques contemporains, introduction à la macroéconomie ou enjeux macroéconomiques contemporains, économie publique, le contexte social du monde des affaires, comportement organisationnel, comptabilité financière, gestion des ressources humaines, gouvernance et société, société politique canadienne, introduction à la pensée politique et sociale, principes d’administration publique, principes et enjeux de l’administration publique, gestion des politiques publiques, politiques budgétaires et finances publiques, droit et administration publique, formulation des politiques publiques, analyse des politiques publiques, éthique et affaires publiques, séminaire en gestion publique stratégique, ainsi qu’un choix de cours optionnels parmi une liste proposée en administration, économique, politique, communication principalement. Il y a également un programme de baccalauréat bidisciplinaire en administration publique et science politique qui est offert par cette même université.

 

Le Baccalauréat spécialisé en gestion publique (B.A.) offert par l’UQÀM a une durée totale de 3 ans offert à temps complet, mais peut également être suivi à temps partiel. Il est destiné à ceux et celles qui envisagent une carrière au sein d’une administration publique municipale, provinciale ou fédérale, dans les établissements scolaires ou établissements de santé en tant que gestionnaire ou consultant politique.

 

Il comporte des cours d’introduction à l’administration publique, la nouvelle gestion publique, droit administratif, droit constitutionnel, gestion des organisations : complexité, diversité et éthique, analyse micoéconomique, analyse macroéconomique, gestion des opérations, introduction à la gestion des ressources humaines, introduction à l’administration publique, politique au Canada et au Québec, organismes décisionnels et centraux des gouvernements, théorie des organisations et administration publique, politique des finances publiques, introduction à la comptabilité du secteur public, gestion de la diversité : perspectives nationale et internationale, etc. Enfin, tu auras à choisir parmi des cours optionnels proposées en gestion, science politique, économique, sciences juridiques, sciences comptables et gestion publique.

Le Baccalauréat en administration des affaires par cumul de certificats B.A.A. offert par l’UQÀM a une durée totale de 3 ans offert à temps complet, mais peut également être suivi à temps partiel. Il permet de combiner 3 programmes de certificats de 30 crédits chacun tous reliés au domaine de l'administration et ainsi, former un baccalauréat.

 

Tout autre programme de certificat de l'UQAM, ainsi que ceux des autres institutions constitue un cheminement particulier et doit faire l’objet d’une approbation de la part de l’Université.

Certaines conditions doivent toutefois s'appliquer, soit  :

1) Nombre minimal de crédits à l'UQAM 
Au moins cinquante pour cent (50%) des crédits nécessaires à l'obtention du grade doivent avoir été réussis à l'UQAM;

2) Test de connaissances linguistiques en français 
Tout étudiant aspirant au grade de bachelier doit satisfaire à la Politique de la langue française de l'Université en passant le test approprié ou en réussissant le cours hors-programme "connaissances de base en grammaire du français écrit" (ou l'équivalent);

3) Exigence linguistique en anglais 
Tous les étudiants d'un programme menant au grade de B.A.A. doivent attester de leur maîtrise de la langue anglaise au niveau intermédiaire. Cette exigence linguistique en anglais peut être satisfaite par la réussite d'un test dont le seuil de passage est établi au niveau intermédiaire ou par la réussite d'un cours d'anglais de niveau intermédiaire dispensé à l'UQAM ou l'équivalent;

4) Champs de connaissances à couvrir 
Les champs de connaissances suivants doivent nécessairement avoir été couverts au terme des certificats présentés à l'appui de la demande de grade de bachelier en administration des affaires (B.A.A.) : 

 

5) Activité de synthèse 
Le cheminement pour l'obtention du grade de B.A.A. doit aussi comporter une activité de synthèse.

 

Donc, tu devras suivre comme premier certificat l'un des 2 programmes suivants : certificat en administration ou certificat en comptabilité générale.

 

Ensuite, tu pourras compléter ton programme par le choix de certificats parmi les 12 programmes offerts :

 

FORMATIONS POST-BACCALAURÉAT ET

STAGES PROFESSIONNELS POUR COMPTABLES :

 

Pour les comptables :

 

Au Québec, il n'est pas nécessaire devenir membre d'ordre professionnel afin de pratiquer et porter le titre de "comptable".

 

Par contre, plusieurs actes professionnels sont réservés aux détenteurs(trices) des titres comptables CA, CGA ou CMA.

 

Consulte l'Ordre des comptables professionnels agréés du Québec CPA

 

Pour plus de détails, consulte la page de comptable.

 

Pour les autres professions de la gestion :

 

aucun titre professionnel n'est obligatoire.

 

Par contre, l'obtention d'un titre permet une meilleure reconnaissance professionnelle et facilite l'obtention d'un emploi.

Pour plus de détails, consulte la page de la spécialité choisie (notamment : finance, services financiers et assurance, gestion des approvisionnements, ainsi que la gestion des ressources humaines).

DEC-BAC :

 

Qu'est-ce qu'un programme DEC-BAC ?

 

Il permet de se faire reconnaître automatiquement des acquis du D.E.C. dans le cadre d'un programme de baccalauréat. Tu peux donc compléter tes études universitaires en 5 ans au lieu de 6 ans. Le nombre de crédits accordés varient de 24 à 36 selon les universités, pourvu que la cote R soit d'au moins 22,000.

 

Pour plus de détails, consulte la page suivante

 

Voici plusieurs exemples d'ententes actuellement offertes :

DEC-BAC en administration des affaires

(DEC en techniques de comptabilité et de gestion 410.B0 + Baccalauréat en administration des affaires) :

 

Université du Québec à Rimouski UQAR

(campus de Lévis ou campus de Rimouski)

Ententes avec les collèges suivants :

Université du Québec à Chicoutimi UQAC

Ententes avec les collèges suivants :

Université Bishop

 

Ententes avec les collèges suivants :

Université du Québec à Montréal UQAM

Ententes avec le collège suivant : 

Université Laval

Ententes avec les cégeps suivants :

Université d’Ottawa

(Baccalauréat en sciences commerciales B.Comm)

 

Entente avec le collège suivant :

 

Université de Moncton

Ententes avec les collèges suivants :

 

DEC-BAC en administration des affaires

(DEC en gestion de commerces 410.D0 + Baccalauréat en administration des affaires) :

 

Université du Québec à Rimouski UQAR

(campus de Lévis ou campus de Rimouski)

Ententes avec les collèges suivants :

Université du Québec à Chicoutimi UQAC

Ententes avec les collèges suivants :

Université Bishop

 

Ententes avec les collèges suivants :

Université du Québec à Montréal UQAM

Ententes avec le collège suivant : 

Université Laval

Ententes avec les cégeps suivants :

PASSERELLES :

 

Un programme passerelle permet aux titulaires du DEC en éducation spécialisée de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans cadre de son programme de baccalauréat. Par contre, aucune garantie d'admission est faite lors de la demande et aucune préférence ou priorité n'est accordée à l'admission.

 

Pour plus de détails, consulte la page suivante

 

Note 1 : dans certaines universités, il y a des cours préalables exigés même une reconnaissance d'acquis est offerte

 

Note 2 : la reconnaissance des acquis n'est pas automatique et le nombre de crédits accordés peut varier selon la qualité de ton dossier scolaire.

 

Voici les ententes actuellement offertes :

 

aux titulaires du DEC en techniques de comptabilité et de gestion :

aux titulaires du DEC en gestion de commerces :

aux titulaires du DEC en conseils en services financiers et assurances :

aux titulaires d'autres diplômes :

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Si tu le désires, tu pourras entreprendre des études supérieures au niveau de la maîtrise ou autres programmes de 2e cycle. Voici quelques exemples :

 

Pour plus de détails, consulte la page sur les études supérieures en sciences économiques et administratives.

 

Si tu désires enseigner l'administration au collégial préuniversitaire, il est possible d'entreprendre des études au niveau du 2e ou de 3e cycle dans l'un des programmes suivants :

 

maîtrise enseignement collégial offerte à Sherbrooke (aussi offert en ligne),

maîtrise en éducation - concentration en didactique offerte à l'UQAM,

maîtrise en didactique offerte à Montréal,

maîtrise en didactique (concentration en didactique de l'enseignement professionnel et technique) offerte à Laval,

maîtrise en éducation-didactique offerte à U.Q.T.R.,

Diplôme en enseignement collégial offert à Sherbrooke,
D.E.S.S. en enseigement collégial offert à Laval,
D.E.S.S. en enseignement collégial offert à l'UQAC,

D.E.S.S. en éducation et formation des adultes offert à l'UQAM,
Certificat d'études supérieures en enseignement post-secondaire offert à Ottawa,
Microprogramme en formation à l'enseignement post-secondaire à Montréal (voir aussi la page suivante),
Microprogramme en formation initiale en enseignement collégial offert à Sherbrooke,
Microprogramme en insertion professionnelle en enseignement collégial offert à Sherbrooke,
Graduate Certificate in College Teaching offert à Sherbrooke,

Programme court en pédagogie de l'enseignement supérieur offert à l’UQAM,
Programme en court en intervention éducative - concentration au collégial offert à l'UQAC,

Diplôme de 3e cycle en pédagogie de l'enseignement supérieur à Sherbrooke (pour titulaires du doctorat),

Microprogramme de 3e cycle en pédagogie de l'enseignement supérieur à Sherbrooke (pour titulaires du doctorat)

 

Pour plus de détails, consulte la page de professeur au collégial

Maîtrises

(avec ou sans expérience) :

Autres programmes de 2e cycle :

(D.E.S.S. ou Certificat gradué  = programme de 30 crédits et Microprogramme ou Programme court = programme de 15 crédits)

Note : certains programmes exigent de l'expérience

 

Consulte également les pages propres aux spécialités de la gestion pour les programmes en lien avec celles-ci.

Voir aussi les différents certificats et microprogrammes de 1er cycle en langue étrangère.

EXIGENCES D’ADMISSION :

NOTE : les titulaires d'un D.E.C. technique dans une spécialité de la gestion peuvent se faire reconnaître un certain nombre de crédits au baccalauréat en administration des affaires ou en sciences comptables dans certaines universités dans le cadre d'une passerelle. 

AUTRES EXIGENCES PARTICULIÈRES À L'ADMISSION :

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

À l’automne 2021 :

 

Les programmes suivants sont contingentés :

 

COLLÈGES

DEMANDES

ADMIS

TAUX D’ADMISSION

EN %

COTE R

Dernier candidat

admis

COTE R

en 2020

COTE R

en 2019

COTE R

en 2018

COTE R

en 2017

 

 

UQÀM (B.A.A.) **

3 823

300

8

25,500

25,500

25,500

25,500

25,700

UQÀM

(Bacc gestion publique)

134

70

52

21,000

21,000

21,000

21,000

24,000

Sherbrooke
(régulier et bilingue)

1 950

350 *

18

24,500

24,500

24,000

23,500

23,500

* comprend toutes les concentrations de ce programme

N-D = donnée non disponible

 

Tous les autres programmes ne sont pas contingentés :

 

Les candidats(es) admissibles (qui répondent aux exigences d'admission) sont généralement admis

 

La cote R minimale requise en 2021 était de :

Les admissions sont ouvertes aux trimestres d'automne et d'hiver pour tous les autres programmes dans toutes les universités

 

ENDROITS DE FORMATION :

 

Qu'est-ce que l’alternance travail-études (assi connu sous "régime coopératif") ?