Retour à page du secteur bâtiment et construction
Retour à la page des métiers semi-spécialisés
Retour à la page d’accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SECTEUR : BÂTIMENT ET CONSTRUCTION

 

NIVEAUX D’ÉTUDES :

SECONDAIRE NON TERMINÉ ou

SECONDAIRE TERMINÉ ou

FORMATION PROFESSIONNELLE courte

 

LES OCCUPATIONS DE L'INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION

ET AUTRES MÉTIERS NON SPÉCIALISÉS

 

Voir aussi les pages suivantes concernant les différents métiers reliés au secteur de la construction dont une formation est offerte :

 

-         Briqueteur-maçon

-         Calorifugeur(euse) (isolation)

-         Carreleur(euse) (planchers)

-        Charpentier-menuisier

-        Cimentier-applicateur

-        Coffreur de béton

-        Couvreur(euse) (toitures)

-        Électricien en construction

-    Ferblantier(ère)

-        Ferrailleur(euse) (pose d'armatures de béton)

-        Grutier(ère)

-        Installateur(trice) de systèmes de sécurité

-        Installateur(trice) de systèmes intérieurs

-        Jointoyeur(euse) (tireur de joints)

-    Mécanicien(ne) d'ascenseurs

-    Opérateur(trice) de pelles mécaniques

-        Opérateur(trice) de pompe à béton

-    Opérateur(trice) de pompe à béton (moins de 42 mètres)

-        Paqueteur(euse)-sableur(euse)

-        Peintre en bâtiment

-        Plâtrier(ère)

-        Plombier(ère)

-    Poseur(euse) d'appareils de chauffage

-        Poseur de fondations profondes

-        Poseur(euse) de revêtements d’intérieurs (tapis, dalles, prélarts, etc)

-        Préposé(e) à l’entretien de bâtiments

-        Réparateur(trice) de caravanes

-    Serrurier(ère)

-        Tailleur(euse) de pierre

-    Tuyauteur(euse)

-        Vendeur(euse) en quincaillerie et matériaux de construction

-        Vitrier(ère) en bâtiment

 

Qu'est-ce qu'une occupation de la construction ?

 

Un emploi dont aucune formation dans le domaine n’est nécessaire pour occuper sur un chantier de construction (résidentielle, commerciale, institutionnelle ou industrielle) et aucune période d'apprenti n'est nécessaire, mais une carrière peut-être très prometteuse.

 

En comparaison avec les métiers de la construction dont une formation est nécessaire (généralement un D.E.P.) comme tuyauteur, électricien, charpentier, carreleur, etc.

 

Prend note que ces occupations ne sont pas les métiers "d'aides" sur les chantiers. Ce sont plutôt des emplois nécessaires sur un chantier, mais que la formation est donnée uniquement en milieu de travail sur le chantier par un travailleur expérimenté. Par contre, quelques exigences minimales sont nécessaires :

 

Consulte notamment le Cours en santé et sécurité sur les chantiers de construction dans la section "programmes d'études". 

 

Il existe de nombreuses occupations dans l’industrie de la construction reconnues par la Commission de la Construction du Québec. Voici quelques-unes d'entre-elles :

 

Note : les métiers suivants ne doivent pas être confondus à ceux les métiers d’ « apprenti » où l’ouvrier(ère) est en période d’apprentissage en milieu en vue de l’obtention de sa carte de « compagnon ». Par contre, la plupart de ces métiers et occupations nécessitent l’obtention d’un certificat de compétence émis par la Commission de la construction du Québec CCQ.

 

Les occupations suivis d'un * correspondent aux occupations reconnues par la CCQ.

Agent(e) de sécurité sur les chantiers de construction (aussi appelé "gardien de chantier") * : en tant que membre du chantier affecté(e) exclusivement à veiller sur la sécurité d'un chantier; tu seras responsable de la gestion de la santé et de la sécurité au travail. Tu auras pour tâches de planifier, organiser, coordonner et contrôler l'ensemble des activités relatives à la prévention des accidents et des lésions professionnelles dont l'objet est l'élimination à la source même des dangers pour la santé et la sécurité des travailleurs œuvrant sur les chantiers. Tu devras également informer, conseiller et recommander des mesures de sécurité, de prévention des accidents et des lésions et des mesures d'urgence sur le chantier.

 

Tu pourras travailler au sein d'une agence de sécurité ayant un contrat avec un entrepreneur (le maître d'œuvre) ou auprès d'un grand entrepreneur.

 

Certification exigée : Détenir l'Attestation d'agent de sécurité sur les chantiers de construction émise par la CNESST.

 

Formation exigée : Attestation de formation d'agent de sécurité sur les chantiers de construction décrite dans la section "programmes d'études".

 

Aide-assembleur(euse) de portes et fenêtres : tu auras pour tâches d'asisster un(e) assembleur(euse) de portes et fenêtres à monter et d'assembler en usine, des portes et des fenêtres destinées à des bâtiments commerciaux (magasins, édifices à bureaux, hôtels, restaurants, entrepôts, etc.), institutionnels (écoles, hôpitaux, résidences pour aînés, musées, centres communautaires, etc.) ou industriels (ateliers, usines, entrepôts industriels, etc.)

 

Possibilités d'avancement (après avoir acquis quelques d'expérience) : assembleur(euse) - chef d'équipe, superviseur(e) d'atelier.

 

Formation proposée : voir l'AEP en manœuvre en atelier de fabrication de portes et fenêtres dans la section "programmes d'études.

 

Aide-briqueteur-maçon (Manœuvre spécialisé) * : tu auras pour tâches d’assister le briqueteur-maçon dans le cadre de son travail. Tu auras notamment à préparer le mortier, préparer le ciment, apporter la marchandise au maçon, entretenir le matériel, effectuer l’entretien des lieux de travail, etc.

 

Possibilités d'avancement (après avoir acquis quelques d'expérience) : apprenti(e) briqueteur(euse)-maçon(ne) (tu devras réussir les examens afin d'obtenir la certification), briqueteur(euse)-maçon(ne) (tu devras réussir les examens afin d'obtenir la certification).

 

Consulte également la description du métier de Briqueteur-maçon.

 

Aide-carreleur(euse) (Manœuvre spécialisé) * : tu auras pour tâches d’assister le carreleur dans le cadre de son travail. Tu auras notamment à exécuter le jointoiement et la coupe à la scie mécanique pour les travaux de carrelage et autres tâches de soutien.

 

Possibilités d'avancement (après avoir acquis quelques d'expérience) : apprenti(e) carreleur(euse) (tu devras réussir les examens afin d'obtenir la certification), carreleur(euse) (tu devras réussir les examens afin d'obtenir la certification).

 

Consulte également la description du métier de Carreleur(euse).

 

Aide-charpentier(ère) (Manœuvre spécialisé) * : sans détenir de certification de compétence, tu auras pour tâches d’assister le charpentier-menuisier à faire des travaux de charpente de bois, des travaux de menuiserie, d'assemblage, d'érection, de réparation, de mise en place, de levage et la manutention des pièces de bois ou de métal.

 

Possibilités d'avancement (après avoir acquis quelques d'expérience) : ouvrier(ère) certifié(e) d'entretien, apprenti(e) charpentier(ère)-menuisier(ère) (tu devras réussir les examens afin d'obtenir la certification), charpentier(ère)-menuisier(ère) (tu devras réussir les examens afin d'obtenir la certification).

 

Consulte également la description du métier de Charpentier-menuisier.

 

Aide-frigoriste (Manœuvre spécialisé) * : sans détenir de certification de compétence, tu auras pour tâches d’assister le frigoriste à effectuer des travaux d'installation et d'entretien de divers types de systèmes et équipements de réfrigération et de climatisation (monoblocs, en sections, central, refroidisseurs liquides, chambres froides, détendeurs, évaporateurs, humidificateurs, condensateurs, etc.) que l'on retrouve dans les immeubles et bâtiments commerciaux, institutionnels et industriels.

Tu travailleras principalement sur les chantiers de construction commerciale et institutionnelle, mais aussi sur les chantiers de construction industrielle.

 

Possibilités d'avancement (après avoir acquis quelques d'expérience) : ouvrier(ère) certifié(e) d'entretien, apprenti(e) frigoriste (tu devras réussir les examens afin d'obtenir la certification), frigoriste (tu devras réussir les examens afin d'obtenir la certification).

 

Consulte également la description du métier de Frigoriste.

 

Aide installateur(trice) d’enseignes : tu auras pour tâches d’assister l’installateur ou l’installatrice à poser les enseignes (préparer le matériel et les fournitures, décharger l’enseigne, participer à assembler les composants, pièces et accessoires de l’enseigne, participer au filage et des raccords internes de l’enseigne, etc.), assister l’installateur ou l’installatrice dans la réparation des enseignes (préparer le matériel et les fournitures, participer au remplacement des composants, pièces et accessoires défectueux, faire les retouches de peinture, participer à la réparation et à la réfection des bases de béton), ainsi qu’entretenir l’outillage et l’équipement.

 

Aide-tuyauteur(e) (Manœuvre spécialisé) * : sans détenir de certification de compétence, tu auras pour tâches d’assister un(e) tuyauteur(e) à installer, modifier et entretien les réseaux de tuyauterie (distribution de l’air potable, évacuation sanitaire, climatisation, ventilation, chauffage à eau, gaz, etc.) de bâtiments. Tu auras notamment à préparer les tuyaux, les équipements et le matériel, installer certaines composantes du système de tuyauterie et autres tâches connexes qui seront vérifiées par le tuyauteur(e). Tu pourras travailler sur les chantiers de construction résidentielle, commerciale, institutionnelle (écoles, hôpitaux, musées, etc.) et industrielle. Note : ce métier ne permet pas de certifier les réseaux de tuyauterie des bâtiments, c’est le travail du tuyauteur. Ce métier est également différent de l’apprenti-tuyauteur qui est un tuyauteur en voie de certification de la classe compagnon.

 

Possibilités d'avancement (après avoir acquis quelques d'expérience) : ouvrier(ère) certifié(e) d'entretien, apprenti(e) frigoriste (tu devras réussir les examens afin d'obtenir la certification), frigoriste (tu devras réussir les examens afin d'obtenir la certification).

 

Consulte également la description du métier de tuyauteur-plombier.

 

Aide-vitrier(ère) (en atelier) : sans détenir de certification de compétence, tu auras pour tâches de recevoir, décharger et de manutentionner les produits de verre, assister l’opérateur au traçage des motifs ou des lignes de coupe sur les panneaux de verre, assister l’opérateur dans les travaux de coupe du verre, assister l’opérateur dans les travaux de façonnage du verre (lavage et polissage), participer à l’installation des produits verriers sur les bâtiments, effectuer l’assemblage et l’emballage des unités de verre (remplir les cadres métalliques d’isolants, assembler les panneaux de verre dans les cadres métalliques, appliquer de la polysulfure sur les unités scellées, emballer et entreposer les produits finis), etc.

 

Possibilités d'avancement (après avoir acquis quelques d'expérience) : ouvrier(ère) certifié(e) d'entretien, apprenti(e) vitrier(ère) (tu devras réussir les examens afin d'obtenir la certification), vitrier(ère) (tu devras réussir les examens afin d'obtenir la certification).

 

Consulte également la description du métier de Vitrier(ère) en bâtiment.

 

Chauffagiste en mécanique d’appareils de combustion au mazout : tu seras responsable de l’entretien, du remplacement et de la réparation d’appareils de combustion au mazout. Tu seras notamment chargé(e) d’inspecteur de façon préventive les appareils afin d’assurer leur bon fonctionnement, effectuer les ajustements et mises au point nécessaires afin d’assurer leur efficacité, remplacer ou réparer certaines composantes des appareils défectueux, ainsi que conseiller la clientèle sur les meilleurs produits et sur les procédures d’entretien.

 

Commis de chantier * : tu auras pour tâches d’effectuer divers travaux de bureau sur un chantier comme le relevé du temps d’arrivée et de départ des salariés, compiler les heures de travail, compléter des formulaires de travaux pour les cadres et les ingénieurs, etc.

 

Commis en matériaux de construction et en quincaillerie : tu auras pour tâches de fournir des renseignements auprès de la clientèle sur les produits offerts, effectuer la réception et l’entreposage des marchandises, effectuer l’étalage et l’étiquetage des produits et la mise en place des comptoirs de promotion, assembler des produits fabriqués, emballer et expédier les produits, effectuer l’entretien des aires de travail, etc.

Tu pourras travailler dans une quincaillerie ou autre commerce de matériaux de construction.

 

Conducteur(trice) de camions légers (classe C) * :  tu auras pour tâches de conduire des camions à caisse fixe, des camions à benne basculante à pont arrière simple, des camion à benne basculante à pont arrière jumelé d’une capacité nominale de moins de 10 tonnes, des camionnettes, des pick-up ou des véhicules de type jeep à 4 roues motrices.

 

Conducteur(trice) de camions lourds (classe B) * : tu auras pour tâches de conduire des camions porteurs de type « 10 roues » tels que les camions à treuil monté sur châssis A d’une puissance de levage de moins de 5 tonnes servant au transport de différentes matières (neige, sable, asphalte, petits matériaux, etc.) lors de travaux d’entretien, d’excavation ou d’aménagement de terrains, sur des chantiers de construction résidentielle, commerciale, institutionnelle (écoles, hôpitaux, musées, bibliothèques, etc.), ainsi qu’aux travaux d’entretien et de déneigement des routes ou autoroutes au sein des municipalités ou du Ministère des transports.

Note : le permis de conduire classe 3 de la SAAQ est obligatoire.

 

Gardien(ne) de chantier * : voir Agent(e) de sécurité sur les chantiers de construction.

 

Installateur(trice) d’enseignes : tu auras pour tâches de poser, sceller et assembler et installer des enseignes, des panneaux publicitaires (et s'il y a lieu, des abribus) selon les plans techniques d'assemblage; effectuer les raccordements électriques nécessaires, s'il y a lieu; effectuer réparation des enseignes (préparer le matériel et les fournitures, participer au remplacement des composants, pièces et accessoires défectueux, faire les retouches de peinture, participer à la réparation et à la réfection des bases de béton), ainsi qu’entretenir l’outillage et l’équipement.

 

Journalier(ère) de la construction (manœuvre général)  * : aussi appelé ouvrier(ère) de construction ou manœuvre de la construction; tu auras pour tâches d’effectuer divers tâches manuelles généraux et non spécialisés avec de divers outils, machines, appareils, équipements ou autres matériels utilisés en construction. Tu pourras travailler sur des chantiers de construction résidentielle, commerciale, institutionnelle (écoles, hôpitaux, musées, bibliothèques, centres culturels, etc.), industrielle ou de génie civil (barrages, ponts, tunnels, routes, autoroutes, etc.).

 

Possibilités d'avancement (après avoir acquis quelques d'expérience) : manœuvre spécialisé(e) (carrelage, échafaudage, maconnerie, nettoyage de conduits d'air, sciage de béton et asphalte, travaux de couverture, etc), opérateur(trice) d'appareils de levage, chauffeur(euse) de chaudière à vapeur, opérateur(trice) de génératrice, opérateur(trice) de pompe et compresseur, conducteur(trice) d'engins moyens et légers, conducteur(trice) de camion lourd - classe C (véhicules légers), conducteur(trice) de camion - classe B (tu devras obtenir le permis classe 3 de la SAAQ), conducteur(trice) de camion - classe A (tu devras obtenir le permis de conduire - classe 1 de la SAAQ), etc.

 

Magasinier(ère) de chantier  * : tu auras pour tâches de recevoir, entreposer et distribuer les matériaux, les fournitures, l’outillage et l’équipement, voir à l’entretien général de l’outillage et de l’équipement, ainsi que maintenir un inventaire permanent des entrées et sorties de matériel. Tu travailleras généralement sur les gros chantiers (génie civil, construction commerciale et institutionnelle, construction industrielle et construction résidentielle lourde.

 

Manœuvre en échafaudage (aussi appelé "échafaudeur") * : tu auras pour tâches de monter, assembler et démonter d'échafaudages constitués de ponts, de passerelles ou de plates-formes soutenus par une charpente en bois, en acier ou en aluminium servant aux ouvriers à effectuer des travaux en hauteur sur un bâtiment.

 

Manœuvre en démolition  * : tu auras pour tâches d’effectuer des manœuvres et opérations d’éléments intérieurs de bâtiments de l’aide de diverses machines, équipements et outils spécifiques pour la démolition selon des règles et des normes de santé et de sécurité sévères et bien établies. Tu travailleras pour entrepreneurs spécialisés en démolition sur des chantiers de démolition commerciale, institutionnelle ou industrielle.

 

Manœuvre en fabrication de maisons pré-usinées : tu auras pour tâches de préparer les matériaux pour l’assemblage en usine, assembler en usine les composants du plancher, participer au montage en usine des murs et des composants du toit, assembler en usine les composants des murs, manutentionner les marchandises de l’entrepôt et de l’usine, effectuer l’entretien de l’outillage et de l’équipement, etc.

 

Manœuvre en atelier de fabrication de portes et fenêtres : tu auras pour tâches de préparer la production  (installer des matériaux appropriés, ajuster les outils, préparer les pièces et composants, couper les panneaux de verre, alimenter les diverses machines, etc.), usiner les portes et fenêtres (poncer les pièces, appliquer les placages, etc.). Ensuite, tu auras à assembler les différents composants des portes et fenêtres qui comprend : régler et opérer diverses machines, coller, visser et clouer les pièces, poser et ajuster les moules et pièces de quincaillerie et souder les pièces. Ensuite, tu auras à effectuer la finition : appliquer des produits de finition manuellement ou à l’aide de machines, alimenter les machines de la chaîne de finition et emballer les portes et fenêtres. Tu seras aussi chargé(e) d’entretenir les machines et nettoyer les lieux de travail. Enfin, dans certains ateliers, tu participeras à la livraison et à l’installation des portes et fenêtres chez les clients.

 

Formation proposée : Voir l'AEP en manœuvre en atelier de fabrication de portes et fenêtres dans la section "programmes d'études".

 

Tu veux avoir l'avis de manœuvres en portes et fenêtres sur leur métier ?, regarde les entrevues avec Bienvenue Kpokizoun et Julie Lévesque, le premier est chef d'équipe du département des guillotines, la seconde est cheffe d'équipe au département de la peinture chez Isothermic de Thetford Mines en Chaudière-Appalaches et réalisées par le Comité sectoriel de la main-d'œuvre de l'industrie du meuble, des armoires de cuisine et des portes et fenêtres du Québec.

 

Menuisier(ère) d'atelier : tu auras pour tâches de fabriquer, tailler et assembler des éléments en bois nécessaires à l'assemblage d'armoires, de comptoirs, de portes et fenêtres en bois ou de meubles. Au sein d'un immeuble, tu seras appelé à effectuer divers travaux d'entretien en menuiserie (étagères, comptoirs, portes et fenêtres, meubles, etc.). Tu pourras travailler pour un atelier de menuiserie, un atelier de fabrication d'armoires de cuisine, un manufacturier de meubles ou une compagnie immobilière (pour les travaux d'entretien de leurs immeubles).

 

Possibilités d'avancement (après avoir acquis quelques années d'expérience) : ouvrier(ère) certifié(e) d'entretien, chef d'équipe.

 

Formation proposée : voir l'AEP en transformation du bois d'œuvre dans la section "programmes d'études".

 

Opérateur(trice) d’appareils de levage  * : tu auras pour tâches d’opérer des élévateurs et autres appareils de levage servant à déplacer des matériaux de construction, outils, équipements et ouvriers sur les étages de bâtiments en hauteur sur des gros chantiers de construction commerciale, institutionnelle (écoles, hôpitaux, etc.) ou industrielle.

  

Opérateur(trice) d’usines fixes ou mobiles  * : tu auras pour tâches d’opérer et d’entretenir une usine de préparation du béton, d’asphalte ou d’agrégats, diriger le fonctionner d’un concasseur de pierre, de roc ou autres matériaux, surveiller et régulariser l’alimentation des matériaux dans le concasseur, etc. Tu travailleras sur les chantiers de génie civil (construction de routes, barrages, ponts, etc.).

  

Opérateur(trice) de génératrice  * : tu auras pour tâches d’opérer un génératrice d’énergie (moteurs fixes à combustion interne de type diesel) sur un gros chantier de construction commerciale, institutionnelle (écoles, hôpitaux, musées, etc.), industrielle ou de génie civil (ponts, chemins de fer, barrages, routes, autoroutes, etc.) afin d’alimenter en électricité toutes les machines, équipements et outils du chantier.

 

Opérateur(trice) de pompes et compresseurs  * : tu auras pour tâches d’opérer un compresseur, une machine servant à générer ou à mettre sous pression liquide de la vapeur pour le chauffage. Tu travailleras dans une centrale thermique, dans gros immeuble ou sur un chantier de construction commerciale ou industrielle.

 

Ouvrier(ère) d'entretien général de bâtiments : sans détenir de certification de compétence, tu seras responsable de l'entretien général des différents systèmes et éléments de menuiserie et autres tâches d'entretien général d'un bâtiment qui ne nécessite pas les connaissances d'un ouvrier spécialisé comme un menuisier, un peintre ou un plâtrier. Tu auras pour tâches d’effectuer des travaux de menuiserie et de réfection, effectuer des travaux de revêtement de plâtre, installer et réparer des objets de quincaillerie, travaux mineurs de réparation des installations sanitaires, des travaux sur des installations mécaniques simples, entretenir les appareils de chauffage, nettoyer les conduits de ventilation, exécution des tâches d’entretien ménagers, ainsi que des travaux mineurs d’entretien.

 

Après avoir accumulé de l'expérience, il te sera possible d'occuper un poste de chef d'équipe d'entretien général ou d'ouvrier(ère) certifié(e) d'entretien permettant d'effectuer des travaux de réparation plus complexes.

 

La plupart des propriétaires d'immeubles commerciaux, institutionnels et industriels ont besoin de ces ouvriers.

 

Formation proposée : consulte la description du DEP en entretien général d'immeubles.

 

Consulte également le métier d'ouvrier certifié d'entretien.

 

Préposé(e) à l’entretien et à l'hygiène en milieu de santé; tu auras pour tâches d’effectuer le nettoyage et la désinfection de lieux spécifiques dans un hôpital (salle d'urgence, salle des soins intensifs, blocs opératoire, pharmacie, laboratoires, unités de cancérologie, morgue) afin de prévenir les infections et les contaminations, ainsi que de nettoyer des unités de soins à la clientèle et les aires publiques intérieures et extérieures de l'établissement.

 

Tu pourras également travailler dans d'autres établissements de santé comme les CHSLD publics ou privés, les maisons de soins palliatifs, les CLSC, ainsi que les entreprises d'entretien ménager ayant des contrats avec des établissements de santé (cliniques médicales, cliniques dentaires, CLSC, CHSLD privés, résidences pour personnes âgées, etc.).

 

Puisqu''il y a des particularités à respecter notamment les mesures très strictes d'hygiène qui doivent êtres respectées afin d'éviter la propagation de microbes et de bactéries dans ce milieu dont les clients sont fortement à risque d'être infecté alors qu'ils sont déjà très malades (cancéreux, opéré, etc.), la plupart des établissements de santé exigent de leurs préposés à l'entretien de détenir une formation adaptée à leur milieu.

 

Possibilités d'avancement : consulte la description de l'AEP en hygiène et salubrité en soins de santé et de l'AEC en hygiène et salubrité en entretien sanitaire dans la section "programmes d'études").

Tu veux l'avis d'un spécialiste du métier ?, regarde l'entrevue avec Marc Deschênes, préposé à l'hygiène et salubrité au CHU de Québec et réalisée par le CHU de Québec et l'entrevue avec Réjean Houde, préposé à l'hygiène et salubrité à l'hôpital et CHSLD Chauveau à Québec et réalisée par le CSSS Québec-Nord.

 

Préposé(e) à l’entretien ménager (souvent appelé "concierge" dans les entreprises industrielles) : Beaucoup plus que de faire le ménage en vidant les poubelles, nettoyer les toilettes et laver les planchers comme le bon vieux concierge de ton école ....

 

Dans le secteur industriel, il y a des particularités à respecter notamment les mesures très strictes d'hygiène dans les entreprises alimentaires, pharmaceutiques, biomédicales ou cosméceutiques, alors que d'autres types d'entreprises, des mesures de sécurité particulières de sécurité doivent être prises comme par exemple dans l'utilisation de produits chimiques ménagers ou la propagation de poussière pouvant causer des incendies ou des émanations dangereuses. Donc, dans ces milieux, il est nécessaire d'avoir du personnel qualifié pour effectuer les travaux d'entretien ménager.

 

Lorsqu'on parle de travaux lourds d'entretien ménager, ce sont les tâches telles que : lavage des planchers, cirage des planchers, lavage des tapis, etc. en utilisant des machines spécialisées à usage professionnel.

 

Lorsqu'on parle de travaux en hauteur, c'est notamment dans le cas de lavage de vitres extérieures d'immeubles (qu'ils aient que 8 étages ou 42 étages...), le nettoyage des murs extérieurs d'immeubles, des tâches mineures d'entretien et de réparations des fenêtres et supports, etc.

 

Dans le cas de travaux légers, ce sont des tâches d'entretien des aires de travail, nettoyage des toilettes, des salles à manger, etc.

 

Possibilités d'avancement (après avoir acquis quelques d'expérience) : chef d'équipe, superviseur(e), propriétaire de ta propre entreprise d'entretien ménager.

 

Les conditions d'emploi sont régies par un Décret de convention collective sous la responsabilité d'un Comité paritaire de la main-d'œuvre en entretien d'édifices publics mandaté par le Gouvernement du Québec qui établit les taux minimums de rémunération et les conditions de travail minimales qui sont supérieures aux normes du travail pour les préposés(es) en entretien ménagers de toutes les régions du Québec.

 

Ce décret s'applique à tous les salariés qui sont à l'emploi d'un propriétaire ou d'un gestionnaire d'un édifice public ou d'une entreprise d'entretien ménager sous contrat avec un propriétaire ou gestionnaire d'un édifice public.

 

Il comprend les travaux d'entretien dans les immeubles à bureaux, les magasins, les centres commerciaux, les centres d'affaires, les ateliers, les entrepôts, les petites usines, les écoles privées, les cliniques médicales, les musées, les restaurants, les hôtels (aires communes seulement), etc.

 

Comprend également les travaux effectués par les employés d'une entreprise privée d'entretien ménager ayant un contrat avec un organisme gouvernemental fédéral ou provincial, une municipalité, une commission scolaire, un collège public, une université, un établissement public de services sociaux, une organisation syndicale ou un organisme sans but lucratif dans les locaux qui sont la propriété ou loués par l'organisme.

 

Mais, dans le cas des grandes usines, les entreprises emploient leurs propres employés dont leurs conditions sont établies par la convention collective entre l'employeur et le syndicat des employés de cette entreprise.

 

Le décret ne s'applique pas également dans les milieux suivants ayant leur propre entente collective de travail :

  1. Au travail d'entretien effectué dans les chambres d'un hôtel ou d'un motel;

  2. Au travail d'entretien effectué par un salarié à l'emploi du gouvernement du Québec, du gouvernement du Canada, ou d'une municipalité dans les locaux loués et dans les espaces communs aux locataires d'un édifice public dont l'un de ces organismes est le propriétaire;

  3. Au travail d'entretien effectué par un salarié à l'emploi d'un des organismes ci-après mentionnés, propriétaire d'un édifice public, pour les locataires de cet édifice dans les locaux loués et les espaces communs aux locataires de cet édifice: une commission scolaire, un collège public, une université, un établissement public de santé (hôpital, centre de réadaptation, etc.), d'un établissement public de services sociaux (centre jeunesse, centre de détention, centre correctionnel communautaire, centre de réadaptation en dépendances, CLSC, etc.); une organisation syndicale ou un organisme sans but lucratif à vocation sociale et communautaire;

  4. Au travail d'entretien effectué par un salarié à l'emploi d'une des coopératives et d'un des organismes sans but lucratif tel que : une garderie, un jardin d'enfants et un centre de la petite enfance CPE et autres services de garde à l'enfance;

  5. Au travail d'entretien effectué par un salarié à l'emploi d'un propriétaire d'une résidence privée pour aînés;

  6. Au travail d'entretien effectué par un salarié à l'emploii d'un office d'habitation;

  7. Au travail d'entretien effectué dans un édifice situé sur une réserve autochtone ou un village nordique.

Ainsi que dans les milieux suivants dont la Loi sur les normes du travail s'applique ou une entente entre l'employeur et l'employé :

  1. Au travail d'entretien effectué dans les chambres d'un hôtel ou d'un motel;

  2. Au travail d'entretien effectué par un salarié à l'emploi d'une organisation syndicale ou un organisme sans but lucratif à vocation sociale et communautaire;

  3. Au travail d'entretien effectué par un salarié à l'emploi d'un propriétaire d'une résidence privée pour aînés;

  4. Au travail d'entretien effectué par un salarié d'une des coopératives et d'un des organismes sans but lucratif tel que : une garderie, une halte-garderie, un jardin d'enfants et un centre de la petite enfance CPE et autres services de garde à l'enfance;

  5. Au concierge résidant d'une maison à plusieurs appartements ou logements ou d'une copropriété.

Pour plus de détails, consulte les organismes suivants :

Préposé(e) en maintenance d'installations sportives et de bâtiments réfrigérés : tu auras pour tâches d'opérer un système de réfrigération (fonctionnant à l'ammoniac ou au fluide halogéné) d'un bâtiment (tel que : aréna, commerce de produit alimentaire, entrepôt frigorifique, usine de transformation alimentaire, etc.). Tu devras également effectuer la maintenance de premier niveau (préventive) sur les systèmes afin d'en assurer le bon état de fonctionnement et effectuer des interventions de gestion de la qualité de l'air en appliquant des méthodes de gestion préventive et sécuritaire.

 

Possibilités d'avancement (après avoir acquis quelques d'expérience) : responsable de salle de contrôle, gérant(e) d'aréna, apprenti(e) frigoriste (tu devras réussir les examens de qualification nécessaires pour obtenir ta carte de compétence).

 

Formation proposée : consulte la description de l'AEP en maintenance d'installations sportives et de bâtiments réfrigérés dans la section "programmes d'études".

 

Scieur(euse) de béton (aussi "appelé "manœuvre en sciage de béton et asphalte" ou "tailleur de pierres") : tu auras pour tâches d'opérer une machine (scieuse électrique, scieuse à air, scieuse catalytique, scieuse électrique automatique, scieuse hydraulique, compresseur de cassage à air ou marteau de petite, moyenne ou grande capacité) servant à scier, casser et forer le béton (murs, planchers) pour la construction, l'agrandissement ou la démolition et coulée de murs de béton, de dalles structurales ou de dalles sur le sol ou l'extraction de pyrite sur les chantiers de construction commerciale ou institutionnelle.

 

Pour plus de détails, consulte le métier de tailleur de pierres

 

Technicien(ne) de coque (Forces armées) : tu aimerais travailler à bord du navire, tu es habile de tes mains et les métiers de la construction comme : menuisier, plombier, plâtrier, peintre, ferblantier et même de soudeur t'intéressent également ? peut-être que le métier de technicien(ne) de coque au sein de la Marine royale canadienne est le métier que tu cherches.

 

En mer, à bord d'une frégate ou d'un destroyer ou d'un ravitailleur; tu auras pour tâches d'entretenir

 

Technicien(ne) en construction (Forces armées) : tu hésites parmi les nombreux métiers de la construction et ne sais pas quel choisir ? charpentier-menuisier, monteur de charpentes, ferblantier, briqueteur-maçon, couvreur, plâtrier ou peintre ? ne te casses plus la tête ! choisis le métier de technicien(ne) en construction. Contrairement au secteur civil où l'on retrouve différents métiers pour construire ou entretenir des bâtiments et autres structures connexes, dans le secteur militaire ce sont les techniciens en construction qui sont habiletés à faire n'importe quelle tâche de la construction (sauf la tuyauterie et l'électricité).

 

Tu auras pour tâches de c

 

 

 

 

les entrevues avec soldat Alex Gagnon et soldat Richard Desgagnés, le premier est technicien en construction  au 4e escadron de génie construction à la 3e Escadre de Bagotville au Québec de l'Aviation royale canadienne et le second est technicien en construction à la 4e escadrille de génie construction de la 8e Escadre Trenton en Ontario de l'Aviation royale canadienne et réalisées par les Forces canadiennes.

 

 

APTITUDES ET QUALITÉS REQUISES :

-     Aimer travailler à l'extérieur en toutes conditions puisque plusieurs emplois s'effectue sur des chantiers de construction

-         Bonne santé car tu devras effectuer des efforts physiques et tu seras en contact avec des matériaux ou des produits dangereux ou toxiques

-         Bonne condition et endurance physique car tu auras à travailler de longues heures debout ou à genoux ou autres positions inconfortables et parfois, soulever des charges plus ou moins lourdes (selon les métiers)

-         Capacité de bien comprendre des plans et devis  notamment pour les métiers sur les chantiers de construction et en entretien général de bâtiments

-         Bonnes habiletés et dextérité manuelles car tu auras à utiliser différents outils manuels, électriques, mécaniques de toutes sortes

-         Minutie, précision et souci du détail car tu auras à effectuer des travaux de précision et de qualité

-         Sens des responsabilités pour assurer un travail de qualité

-         Autonomie et débrouillardise car tu devras te débrouiller seul(e) selon les métiers

-         Facilité à travailler en équipe car tu auras à collaborer avec d’autres collègues ouvriers et techniciens sur un chantier

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-         Entrepreneurs généraux en construction

-         Compagnies de gestion immobilière

-    Entreprises en entretien d'édifices

-    Propriétaires immobiliers

-    Industries

-    Sociétés d'État (Hydro-Québec, Énergir, Société québécoise des infrastructures, Société des casinos, SAQ, etc.)

-    Fonction publique (québécoise et fédérale)

-    Municipalités

-    Universités

-    Établissements de santé (CHSLD, hôpitaux, etc.)

-    Commissions scolaires

-         À ton propre compte (travailleur autonome)

LES SECTEURS DE LA CONSTRUCTION :

 

Construction résidentielle légère :

 

Comprend les travaux de construction de résidences unifamiliales, duplex, triplex, chalets, etc.

 

Construction résidentielle lourde :

 

Comprend les travaux de construction de maisons en rangées, de projets domiciliaires, de condominiums, etc.

 

Construction commerciale, industrielle et institutionnelle :

 

Comprend les travaux de construction de magasins, de centres commerciaux, d’immeubles à bureaux, d’immeubles à logements ou autres établissements commerciaux, etc.

Comprend les travaux de construction d’écoles, d’hôpitaux, de musées, de résidences pour personnes âgées, de bibliothèques, de garderies, de centres sportifs, de centres culturels, etc.

Comprend les travaux de construction d’ateliers, d’entrepôts, d’usines et autres bâtiments industriels.

 

Construction industrielle lourde :

 

Comprend les travaux dans le cadre de projets d’envergure de construction d'infrastructures minières ou de complexes industriels.

 

Peut comprendre également la construction résidentielle lourde ou la construction commerciale et institutionnelle dans le cadre de projets de construction ou d’agrandissement de villages nordiques pour les travailleurs des grands chantiers.

 

EXIGENCES DU MARCHÉ DU TRAVAIL:

 

-         Avoir suivi le cours en santé et sécurité sur les chantiers de construction et le cours de connaissance générale de l'industrie de la construction de la Commission de construction du Québec pour travailler sur les chantiers de construction

 

-         Travail saisonnier sur les chantiers de construction (pour certaines occupations)

 

Les métiers suivants exigent l’obtention d’un certificat de compétence-apprenti en début de carrière (sur les chantiers) :

 

-         Opérateurs d’équipements lourds (bouteur, chargeuse, chargeuse-pelleteuse, niveleuse, épandeuses, rouleaux compacteurs, etc.) : une période d’apprentissage de 2000 heures est requise avant de pouvoir obtenir ta carte de compétence-compagnon

 

-         Conducteurs de camions lourds : aucune période d’apprenti n’est nécessaire, mais devra avoir réussi tous examens théoriques et pratiques de la SAAQ et avoir obtenu le permis de conduire classe 3 (camion lourd porteur).

 

-         Les autres occupations exigent l’obtention d’un certificat de compétence-occupation qui nécessitent aucune période d’apprentissage.

 

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

 

-        Polyvalence : il arrive souvent un(e) ouvrier(ère) de la construction occupe plus d’une occupation au cours de sa carrière

-    Mobilité : puisque plusieurs entrepreneurs en construction effectuent des travaux dans différentes régions, tu devras être prêt à te déplacer dans ces régions

-    Détenir une auto : certains entrepreneurs en entretien d'édifices et la plupart des entrepreneurs en entretien résidentiel ont cette exigence car tu devras te déplacer chez plusieurs clients dans un territoire spécifique

-    Plusieurs emplois sont de soir ou de nuit en entretien d'édifices

PORTRAIT DES MÉTIERS :

 

Selon Emploi-Québec; il y avait plus de 26 000 aides de métiers, journaliers et manœuvres de la construction;

 

Ainsi que plus de 44 000 concierges et préposés(es) à l'entretien dans les immeubles et usines dans l'ensemble des régions de la province en 2018.

 

Plus de 95 % étaient des hommes.

 

Plus de 88 % occupaient un poste à temps complet.

 

La répartition des manœuvres de la construction et ouvriers d'entretien général de bâtiments selon l'âge était :

La répartition des principaux employeurs était :

Au cours de 2018, la proportion par région dans l'industrie de la construction était de :

22 % travaillaient dans les régions de Laval, Lanaudière ou Laurentides,
21 % travaillaient dans les régions de Québec ou Chaudière-Appalaches,
21 % travaillaient en Montérégie,
7 % travaillaient en Mauricie,
5 % travaillaient au Saguenay-Lac-St-Jean,
5 % travaillaient dans le Bas-St-Laurent,
5 % travaillaient en Estrie,
près de 5 % travaillaient sur l'Île de Montréal,
près de 5 % travaillaient en Outaouais,
un peu plus de 4 % travaillaient dans une autre région.

Selon Emploi-Québec; il y avait plus de 26 000 aides de métiers, journaliers et manœuvres de la construction;

 

Plus de 3 000 surveillants(es) et superviseurs(es) des services de nettoyage;

 

Plus de 44 000 concierges et préposés(es) à l'entretier ménager - travaux lourds ou travaux en hauteur dans les immeubles et usines;

 

Ainsi que Plus de 76 000 préposé(es) à l'entretien ménager - travaux légers dans l'ensemble des régions de la province en 2018.

 

Plus de 81 % étaient des hommes.

 

Toutefois, 57 % des préposé(es) à l'entretien ménager - travaux légers étaient des femmes.

 

Plus de 80 % occupaient un poste à temps complet.

 

La répartition des préposés(es) à l'entretien ménager selon l'âge était :

La répartition des principaux employeurs était :

SALAIRE :

 

Secteur de la construction :

 

Selon les données 2018 :

 

Secteur de la construction résidentielle légère et lourde

Secteur de la commerciale, institutionnelle et industrielle

Et secteur de la construction industrielle lourde

 

 

CONSTRUCTION CONSTRUCTION CONSTRUCTION CONSTRUCTION

OCCUPATIONS

RÉSIDENTIELLE

RÉSIDENTIELLE

COMMERCIALE,

INDUSTRIELLE

 

légère

lourde

institionnelle

lourde

 

 

 

 et industrielle

 

Agent(e) de sécurité sur chantier (60 hres/sem)

-------------------------

--------------------------

16,21 $

17,64 $

Chauffeur(euse) de camion classe C (- 10 tonnes)

29,22 $

31,56 $

31,59 $

32,61 $

Chauffeur(euse) de camion classe B (10 tonnes)

30,04 $

31,95 $

32,00 $

33,04 $

Commis de chantier

--------------------------

--------------------------

21,71 $

23,16 $

Magasinier(ère) sur chantier

--------------------------

--------------------------

25,83 $

27,25 $

Manœuvre général (journalier)

28,69 $

30,30 $

30,27 $

31,71 $

Manoeuvre en canalisation souterraine

--------------------------

30,77 $

30,77 $

32,21 $

Manœuvre en décontamination (désaminantage, etc.)

--------------------------

--------------------------

34,40 $

35,63 $

Manœuvre en échafaudage

--------------------------

31,13 $

30,53 $

32,21 $

Manœuvre en maçonnerie

--------------------------

31,13 $

31,61 $

33,05 $

Manœuvre en nettoyage de conduits d'air

--------------------------

--------------------------

34,40 $

35,63 $

Manoeuvre en travaux de couverture

--------------------------

--------------------------

30,53 $

31,97 $

Manoeuvre spécialisé en travaux de couverture

--------------------------

--------------------------

31,03 $

32,47 $

Manœuvre spécialisé (autres)

29,48 $

29,26 $

31,03 $

32,21 $

Manœuvre spécialisé (carrelage)

30,04 $

31,78 $

31,80 $

32,21 $

Manœuvre spécialisé (rateleur d'asphalte)

--------------------------

--------------------------

31,03 $

32,87 $

Manœuvre spécialisé (travaux de couverture)

--------------------------

--------------------------

31,03 $

32,47 $

Opérateur(trice) d'appareil de levage B

--------------------------

33,43 $

33,24 $

34,66 $

Opérateur(trice) d'usines de béton ou d'asphalte

--------------------------

33,97 $

33,83 $

35,27 $

Opérateur(trice) de génératrice

--------------------------

--------------------------

32,58 $

33,59 $

Opérateur(trice) de pompes & compresseurs

--------------------------

33,97 $

33,46 $

34,89 $

 

en dehors du secteur de la construction :

Selon les données 2018 :

 

Dans le secteur privé (industriel) :

 

Le salaire moyen en début de carrière est :

 

MÉTIERS SECTEUR salaire horaire
 40 hres/sem
Aide-assembleur(euse) grands manufacturiers de menuiseries architecturales (parquets lattés, portes et fenêtres, armoires, etc.) 16,12 $
manœuvre ou journalier grands manufacturiers de menuiseries architecturales (parquets lattés, portes et fenêtres, armoires, etc.) 15,43 $
assembleur(euse) grands manufacturiers de menuiseries architecturales (parquets lattés, portes et fenêtres, armoires, etc.) 16,24 $
ouvrier(ère) d'entretien des bâtiments grandes compagnies d'exploitation forestière 23,95 $
ouvrier(ère) d'entretien général PME industrielles 16,28 $
ouvrier(ère) d'entretien général grands manufacturiers de menuiseries architecturales (parquets lattés, portes et fenêtres, armoires, etc.) 18,07 $
ouvrier(ère) d'entretien général grands manufacturiers de produits métalliques industriels 18,83 $
ouvrier(ère) d'entretien général grands manufacturiers de produits aérospatiaux 19,73 $
ouvrier(ère) d'entretien général grands manufacturiers de la plasturgie, du caoutchouc et des composites 20,00 $
ouvrier(ère) d'entretien général grands manufacturiers de machines et équipements industriels 20,48 $
ouvrier(ère) d'entretien général grand fabricants d'aliments ou boissons 21,37 $
ouvrier(ère) d'entretien général grands manufacturiers de matériel de transport terrestre (routier ou ferroviaire) 21,43 $
ouvrier(ère) d'entretien général grands manufacturiers de matériel électrique 21,98 $
ouvrier(ère) d'entretien général grandes industries de transformation des produits forestiers 22,67 $
ouvrier(ère) d'entretien général grandes compagnies pharmaceutiques et cosméceutiques 22,81 $
ouvrier(ère) d'entretien général grandes industries papetières 26,07 $
ouvrier(ère) d'entretien général ggrands manufacturiers chimiques et pétrochimiques 29,24 $
ouvrier(ère) d'entretien général grandes compagnies minières 27,20 $
ouvrier(ère) d'entretien général grandes industries de première transformation métallurgique (alumineries, fonderies, aciéries) 34,34 $
préposé(e) à l'entretien ménager grands manufacturiers de produits métalliques industriels 18,36 $
préposé(e) à l'entretien ménager grands manufacturiers de machines et équipements industriels 18,81 $
préposé(e) à l'entretien ménager grands fabricants d'aliments et boissons 19,58 $
préposé(e) à l'entretien ménager grands manufacturiers de la plasturgie et du caoutchouc 19,70 $
préposé(e) à l'entretien ménager grands manufacturiers de produits aérospatiaux 19,73 $
préposé(e) à l'entretien ménager grands manufacturiers d'appareillage et matériel électrique 19,74 $
préposé(e) à l'entretien ménager grandes compagnies pharmaceutiques et des cosmétiques 21,29 $
préposé(e) à l'entretien ménager grands manufacturiers de matériel de transport terrestre 21,33 $
préposé(e) à l'entretien ménager grandes industries de transformation des produits forestiers 22,35 $
préposé(e) à l'entretien ménager grandes industries papetières 24,90 $
préposé(e) à l'entretien ménager grandes compagnies minières 27,20 $
préposé(e) à l'entretien ménager grands manufacturiers de produits chimiques et pétrochimiques 29,90 $
préposé(e) à l'entretien ménager grandes industries de première transformation des métaux 30,77 $

 

Dans le secteur privé (autres milieux) :

 

Le salaire moyen en début de carrière est :

 

MÉTIERS SECTEUR salaire horaire
 40 hres/sem
Commis-vendeur(euse) de quincaillerie quincallerie et centes de rénovation indépendants 12,00 $
Commis-vendeur(euse) de quincaillerie grandes chaînes de produits de quincaillerie et rénovation 14,85 $
ouvrier(ère) d'entretien général grands établissements privés de soins et d'hébergement pour aînés 15,97 $
ouvrier(ère) d'entretien général PME (tous domaines confondus) 16,28 $
ouvrier(ère) d'entretien général établissements privés d'enseignement secondaire 17,71 $
ouvrier(ère) d'entretien général grands établissements hôteliers 4 ou 5* (extérieur de Montréal) 18,32 $
ouvrier(ère) d'entretien général collèges privés (postsecondaire) 21,51 $
ouvrier(ère) d'entretien général grands établissements hôteliers 4 ou 5* (extérieur de Montréal) 14,91 $
préposé(e) à l'entretien ménager grands établissements privés de soins et d'hébergement pour aînés 15,32 $
préposé(e) à l'entretien ménager établissements privés d'enseignement secondaire 16,59 $
préposé(e) à l'entretien ménager (sauf chambres) grands établissements hôteliers 4 ou 5 * (Île-de-Montréal) 17,29 $
préposé(e) à l'entretien ménager (sauf chambres) grands établissements hôteliers 4 ou 5 * (Île-de-Montréal) 17,29 $
préposé(e) à l'entretien ménager (classe B - travaux légers) PME (régions de Québec, Chaudière-Appalaches, Centre-du-Québec, Est du Québec et Ville de Sherbrooke) 17,76 $
préposé(e) à l'entretien ménager (classe A - travaux lourds) PME (régions de Québec, Chaudière-Appalaches, Centre-du-Québec, Est du Québec et Ville de Sherbrooke) 18,14 $
préposé(e) à l'entretien ménager (classe C - travaux en hauteur) PME (régions de Québec, Chaudière-Appalaches, Centre-du-Québec, Est du Québec et Ville de Sherbrooke) 18,64 $
préposé(e) à l'entretien ménager (classe B - travaux légers) PME (régions du Grand Montréal + Mauricie + Outaouais + Estrie sauf Sherbrooke) 18,62 $
préposé(e) à l'entretien ménager (classe A - travaux lourds) PME (régions du Grand Montréal + Mauricie + Outaouais + Estrie sauf Sherbrooke) 18,97 $
préposé(e) à l'entretien ménager (classe C - travaux en hauteur) PME (régions du Grand Montréal + Mauricie + Outaouais + Estrie sauf Sherbrooke) 19,55 $
technicien(ne) en restauration après sinistre PME (régions de Québec, Chaudière-Appalaches, Centre-du-Québec, Est du Québec et Ville de Sherbrooke) 18,14 $
technicien(ne) en restauration après sinistre PME ((régions du Grand Montréal + Mauricie + Outaouais + Estrie sauf Sherbrooke) 18,97 $

* inclus Île de Montréal, Laval, Laurentides, Lanaudière, Montérégie, Outaouais et une partie de l'Estrie
** inclus Québec, Chaudière-Appalaches, Mauricie, Centre-du-Québec, Bas-St-Laurent, Saguenay-Lac-St-Jean, Gaspésie, Abitibi-Témiscamingue, Côte-Nord, partie de l'Estrie et Nord-du-Québec

Dans le secteur public :

 

Selon les données 2018 :

 

MÉTIERS SECTEUR salaire horaire 35 ou 38,75 hres/sem
Aide-électricien Société québécoise des infrastructures 20,83 $
Aide-électricien grandes municipalités (100 000 habitants et plus) 24,88 $
Aide-général (travaux mineurs d'entretien, ménage et surveillance) Réseau de la santé (petits établissements) 19,18 $
Aide-général (travaux mineurs d'entretien, ménage et surveillance) Réseau de la santé en établissement nordique (petits établissements) 20,00 $
Aide-Inspecteur(trice) municipal peti municipalités (5 000 à 19 999 habitants) 25,10 $
Aide-Inspecteur(trice) en bâtiment grandes municipalités (100 000 habitants et plus) 24,00 $
Aide-Inspecteur(trice) en bâtiment municipalités de taille moyenne (20 000 à 99 999 habitants) 26,14 $
Aide-mécanicien(ne) de machines fixes Réseau de la santé (hôpitaux) 19,18 $
Aide-mécanicien(ne) de machines fixes Société québécoise des infrastructures 20,83 $
Aide-mécanicien(ne) de machines fixes grandes municipalités (100 000 habitants et plus) 24,88 $
Aide-mécanicien(ne) en tuyauterie grandes municipalités (100 000 habitants et plus) 24,88 $
Aide-tuyauteur Société québécoise des infrastructures 20,83 $
Aide-tuyauteur grandes municipalités (100 000 habitants et plus) 24,88 $
Aide des métiers du bâtiment Commissions scolaires et cégeps 19,18 $
Aide des métiers du bâtiment Société québécoise des infrastructures 20,83 $
Aide des métiers du bâtiment municipalités de taille moyenne (20 000 à 99 999 habitants) 24,54 $
Aide des métiers du bâtiment grandes municipalités (100 000 habitants et plus) 24,88 $
Aide des métiers du bâtiment municipalités de taille moyenne (20 000 à 99 999 habitants) 22,64 $
Concierge de jour (travaux légers) - classe 2 Commissions scolaires 20,900 $
Concierge de jour (travaux lourds) - classe 1 Commissions scolaires 22,03 $
Concierge de nuit (travaux légers) - classe 2 Commissions scolaires 19,49 $
Concierge de nuit (travaux lourds) - classe 1 Commissions scolaires 21,22 $
Concierge de résidence Cégeps 20,00 $
Concierge-journalier Énergir (ancienneent "Gaz métro") 31,90 $
Journalier(ère) (bâtiments) Réseau de la santé (ex : hôpitaux, CHSLD) 18,32 $
Journalier(ère) (bâtiments) Commissions scolaires 16,88 $
Ouvrier(ère) de maintenance Réseau de la santé (ex : hôpitaux, CHSLD) 20,21 $
Ouvrier(ère) d'entretien général de bâtiments (classe 3) Commissions scolaires 18,32 $
Ouvrier(ère) d'entretien général de bâtiments (classe 2) Commissions scolaires 18,83 $
Ouvrier(ère) d'entretien général de bâtiments (classe 1) Commissions scolaires 20,00 $
Ouvrier(ère) d'entretien général de bâtiments très petites municipalités (moins de 5 000 habitants et plus) 19,40 $
Ouvrier(ère) d'entretien général de bâtiments Société québécoise des infrastructures 20,83 $
Ouvrier(ère) d'entretien général de bâtiments universités (moyenne) 21,39 $
Ouvrier(ère) d'entretien général de bâtiments petites municipalités (5 000 à 19 999 habitants) 22,07 $
Préposé(e) à l'entretien général des immeubles Société des casinos du Québec 22,38 $
Préposé(e) à l'entretien général des immeubles Énergir (ancienneent "Gaz métro") 34,31 $
Ouvrier(ère) d'entretien général de bâtiments grandes municipalités (100 000 habitants et plus) 24,88 $
Ouvrier(ère) d'entretien général de bâtiments municipalités de taille moyenne (20 000 à 99 999 habitants) 24,54 $
Préposé(e) à l'entretien ménager Société des casinos du Québec 20,47 $
préposé(e) à l'hygiène et salubrité en milieu de soins (travaux légers) Réseau de la santé (ex : hôpitaux, CHSLD) 17,91 $
préposé(e) à l'hygiène et salubrité en milieu de soins (travaux louds) Réseau de la santé (ex : hôpitaux, CHSLD) 18,83 $
Technicien de construction Forces canadiennes (salaire mensuel) 2 806 $

 

Sources : Ministère de l'Éducation du Québec, Emploi-Québec, Conseil du Trésor du Québec, Commission de la fonction publique du Canada, Commission de la construction du Québec, Comité paritaire de l'entretien des édifices publics de la région de Montréal, Comité paritaire de l'entretien des édifices publics de la région de Québec et Est du Québec, Union des employés de service - section locale 800 (Corpo des entrepreneurs en entretrien ménager de Québec et Asso des entrepreneurs en service d'édifices du Québec), Syndicat des employés des Aéroports de Montréal, Alliance de la fonction publique du Canada - section locale Aéroport de Québec, Alliance de la fonction publique du Canada - sections locales des musées nationaux, Syndicat national des employés du Port de Montréal, SCFP- section locale 3149 Port de Québec, Syndicat des employés de métiers d'Hydro-Québec, Syndicat des employés de Gaz Métro, Syndicat des employés d'entretien de la Société de transport de Montréal, Syndicat des employés de la Société québécoise des infrastructures, Syndicat des employés de la Société des casinos du Québec, Syndicat des employés de Télé-Québec, Syndicat de la fonction publique du Québec - section locale SEPAQ et section locale musées publics québécois, conventions collectives des cols bleus de plusieurs grandes, moyennes et petites municipalités, conventions collectives des employés de soutien de la plupart des universités, conventions collectives des employés de soutien de plusieurs établissements privés d'enseignement secondaire, conventions collectives des employés de soutien de plusieurs établissements privés d'hébergement pour aînés, conventions collectives des employés de soutien grands établissements hôteliers, conventions collectives de plusieurs grandes compagnies forestières, conventions collectives des employés de plusieurs grandes industries et conventions collectives des employés de plusieurs grandes compagnies minières.

 

PERSPECTIVES D’AVENIR :

Dans l'industrie de la construction :

L’industrie de la construction a une croissance qui varie d’une année à l’autre, alors il est difficile d’évaluer les perspectives pour les prochaines années.

 

Malgré tout, c’est l’une des rares industries où l’on peut occuper un emploi peu spécialisé tout en pouvant y faire carrière et bien gagner sa vie.

Il arrive souvent qu'un(e) travailleur(euse) non spécialisé(e) occupe différentes occupations au cours de sa carrière (parfois même au cours d'une même année), ce qui lui permet d'acquérir des connaissances diversifiées et devenir polyvalent.

La principale raison des besoins est le roulement élevé de la main-d'œuvre.

De plus, 18 % des manoeuvres de la construction soient âgés de 55 ans et plus et devront être remplacés au cours des prochaines années puisqu'ils prendront leur retraite.

En 2018, un(e) journalier dans l'industrie de la construction résidentielle lourde gagnait en moyenne 46 400 $;

un(e) journalier dans l'industrie de la construction commerciale ou institutionnelle gagnait en moyenne 46 400 $;

un(e) manoeuvre spécialisé(e) généraliste dans l'industrie de la construction commerciale ou institutionnelle gagnait en moyenne 47 600 $;

un(e) manoeuvre spécialisé(e) en travaux de maçonnerie dans l'industrie de la construction commerciale ou institutionnelle gagnait en moyenne 48 500 $.

Dans les autres milieux :

Pour ce qui est des emplois en dehors de l'industrie de la construction, il y a un grand nombre d'employeurs possibles pour les ouvriers d'entretien général, ce qui augmente les possibilités d'embauche, surtout au sein des entreprises qui n'ont pas les besoins et les moyens d'embaucher des ouvriers spécialisés (comme des plombiers ou des menuisiers par exemple).

Plus de 36 % des ouvriers d'entretien de bâtiments sont âgés de 55 ans et plus et devront être remplacés au cours des prochaines années puisqu'ils prendront leur retraite.

Les établissements de santé (hôpitaux, CHSLD publics et privés) ont constamment besoin d'embaucher des préposés(es) à l'hygiène et salubrité en milieu de soins.

Enfin, les entreprises spécialisées en entretien d'édifices sont souvent à la recherche de préposés(es) à l'entretien ménager, tout particulièrement pour l'entretien ménager lourd (jour/soir/nuit), mais aussi en entretien ménager léger de soir.

Dû à un fort roulement de la main-d'œuvre. les besoins sont importants dans tous les milieux.

Bien que ce métier peut être occupé par des personnes d'un âge avancé, ce sont tout de même plus du tiers de la main-d'oeuvre qui sont âgés de 55 ans et + et qui devront être remplacés puisqu'ils prendront leur retraite.

Souvent, les premiers postes obtenus sont pour des remplacements de congés, mais si tu fais un travail jugé satisfaisant, tu obtiens généralement un poste régulier.

En 2018, un(e) préposé(e) à l'entretien général détenant 10 années d'expérience au sein d'une PME gagnait en moyenne 37 400 $;

un(e) ouvrier(ère) d'entretien - classe 2 détenant 10 années d'expérience dans une commission scolaire gagnait 36 900 $;

un(e) préposé(e) à l'entretien général détenant 10 années d'expérience au sein d'un grand manufacturier de produits métalliques gagnait en moyenne 39 200 $;

un(e) ouvrier(ère) de maintenance détenant 10 années d'expérience dans le réseau de la santé gagnait 40 700 $;

un(e) préposé(e) à l'entretien général détenant 10 années d'expérience au sein d'un grand manufacturier de véhicules de transport terrestre ou ses composantes gagnait en moyenne 42500 $;

un(e) préposé(e) à l'entretien général détenant 10 années d'expérience au sein d'un grand fabricant d'aliments ou boissons gagnait en moyenne 44 400 $;

un(e) ouvrier(ère) d'entretien général détenant 10 années d'expérience au sein d'une petite municipalité gagnait en moyenne 53 200 $;

un(e) aide-inspecteur(trice) en bâtiment détenant 10 années d'expérience au sein d'une petite municipalité gagnait en moyenne 53 300 $;

un(e) aide-inspecteur(trice) en bâtiment détenant 10 années d'expérience au sein d'une municipalité de taille moyenne gagnait en moyenne 55 600 $;

un(e) ouvrier(ère) d'entretien général détenant 10 années d'expérience au sein d'une municipalité de taille moyenne gagnait en moyenne 56 200 $;

un(e) ouvrier(ère) d'entretien général détenant 10 années d'expérience au sein d'une grande municipalité gagnait en moyenne 56 200 $;

un(e) aide-inspecteur(trice) en bâtiment détenant 10 années d'expérience au sein d'une grande municipalité gagnait en moyenne 57 000 $;

un(e) technicien(ne) en construction détenant 10 années d'expérience (grade de "caporal") au sein des Forces canadiennes était de 63 600 $;

un(e) préposé(e) à l'entretien général détenant 10 années d'expérience au sein d'une industrie de première transformation des métaux (aluminerie, aciérie, fonderie, affinerie) gagnait en moyenne 67 400 $.

BREF PORTRAIT DE L'INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION DE BÂTIMENTS :

 

L’industrie de la construction en général est un secteur d’activité fort important au Québec. Ce constat est vrai tant d’un point de vue économique que de celui des emplois qu’elle génère. En effet, on parle d'investissements de près de 46,2 milliards $ en 2016, soit 12 % du PIB.

Cette activité économique nécessite la contribution de nombreux intervenants tels que architectes, ingénieurs, fournisseurs de matériaux, travailleurs et entrepreneurs qui, ensemble, font équipe pour construire routes, ponts, maisons, écoles, hôpitaux, usines et commerces.

L'industrie de la construction québécoise a des caractéristiques particulières qu'on ne retrouve pas dans aucun autre secteur.

Il suffit de penser à la durée limitée des projets, aux nombreux travailleurs et employeurs de spécialités différentes qui se succèdent tour à tour sur un chantier, à la quantité élevée de petites entreprises qui forment cette industrie (85 % des entreprises ont moins de cinq salariés), etc.

L'industrie de la construction se distingue d’abord par la grande mobilité de ses entreprises et de sa main-d’œuvre : d’un chantier à l’autre, d’une région à l’autre et, pour la main-d’œuvre, d’une entreprise à l’autre.

Cette industrie se caractérise également par son instabilité cyclique et saisonnière. En effet, l'activité de construction peut varier considérablement en fonction des investissements (instabilité cyclique) ou des conditions climatiques (instabilité saisonnière). C'est la raison pour laquelle l'industrie doit faire preuve d'une grande souplesse et d'une grande capacité d'adaptation.

Les activités de construction se déroulant à l'extérieur, elles sont généralement concentrées durant la saison estivale, les mois d’avril à octobre constituant les périodes de l’année où l’activité est plus forte alors que ceux de décembre et de janvier en constituent les plus faibles.

Excluant le secteur du génie civil; elle comptait plus de 23 000 entrepreneurs généraux et spécialisés en construction et employaient près de 118 000 travailleuses et travailleurs (métiers et occupations) dans toutes les régions du Québec en 2016. Une proportion de 66 % des employeurs étaient actifs dans un seul secteur, alors que les autres étaient actifs au moins 2 des secteurs suivants :

Il faut ajouter plus de 5 000 entreprises de services techniques, les cabinets conseils (ingénieurs, architectes, arpenteurs-géomètres, évaluateurs agréés, inspecteurs, designers d'intérieurs, etc.), les laboratoires d'essais, ainsi que les fournisseurs de matériaux et d'équipements (manufacturiers, distributeurs et détaillants) pour l'industrie de la construction qui procurent de l'emploi indirect à plus de 110 000 personnes  (ingénieurs, technologues, ouvriers non assujettis  à la Loi sur l'industrie de la construction) et ce, partout au Québec, soit :

Sources : Commission de la construction du Québec et Ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation du Québec.

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

 

Bien qu’aucune formation n’est nécessaire pour occuper l’un de ces métiers, une formation peut t’apporter des compétences techniques dans le domaine et te permettre de mieux t’intégrer sur le marché du travail.

 

Voici quelques exemples de programmes d’études recommandés et qui sont de courte durée :

 

(Voir aussi les nombreux programmes de D.E.P. offerts dans les métiers de la construction, pour plus de détails consulte

 l'index du secteur bâtiment et construction).

 

Note : les attestations d'études professionnelles AEP ne sont pas offertes tous les ans, mais plutôt lorsqu'il y a un nombre suffisant de demandes. Donc, informe-toi auprès du centre de formation choisi afin de t'assurer qu'il soit offert.

 

L'Attestation de formation d'agent de sécurité sur les chantiers de construction a une durée totale de 600 heures à temps complet (4 semaines en ligne de jour + 12 semaines de jour/soir/nuit). Elle vise à former des agents de sécurité spécifiquement pour les chantiers de construction (commerciale, institutionnelle, industrielle, de génie civil). C'est la seule formation reconnue par le CNESST permettant d'œuvrer sur les chantiers au Québec.

Elle comporte des cours sur les lois et la règlementation de l'industrie de la construction, notions sur le Code de santé et sécurité sur les chantiers de construction, les normes, attitudes et comportements professionnels d'un agent de sécurité, le secourisme + R.C.R, les procédures en situation d'urgence, ainsi qu'un stage de 12 semaines (480 heures) à temps complet (jour/soir/nuit) sur un chantier de construction sous la supervision d'un(e) agent(e) de sécurité expérimenté(e).

Exigences d'admission :

Endroit de formation : Cégep Ahuntsic à Montréal

 

L'Attestation d'études collégiales en hygiène et salubrité en entretien sanitaire A.E.C. a une durée totale de 615 heures, c'est-à-dire  24 semaines à temps complet. Il vise à former des préposés à l'entretien sanitaire spécifiquement pour les établissements de santé dont les risques de contagion sont élevées et dont les normes et procédures particulières doivent être respectées rigoureusement notamment dans les salles d'urgences, les salles opératoires, les unités des soins intensifs, les unités postopératoires, les unités de cancérologie, etc.

 

Tu pourras travailler au sein des hôpitaux généraux ou spécialisés, des CHSLD publics et privés, des maisons de soins palliatifs, les CLSC, les cliniques médicales et les cliniques dentaires.

 

Elle comporte les cours suivants : tâches et fonctions de travail en entretien sanitaire, législation et notions d'organisation du travail, techniques d'entretien sanitaire, microbiologie et salubrité, situations contagieuses et respect des protocoles en établissement de santé, prévention et actions sécuritaires en situations d'urgence, biosécurité en entretien sanitaire, ainsi qu'un stage en milieu de santé de 6 semaines à temps complet..

 

Exigences d'admission : détenir un D.E.S. ou l'équivalent

 

ENDROITS DE FORMATION :

 

L’Attestation d'études professionnelles en fabrication de portes et fenêtres A.E.P. a une durée totale de 900 heures (30 semaines) offert à temps complet. Elle comporte des cours en santé et sécurité en milieu de travail, lecture des cartes de production, fonctionnement, réglage et opération des machines, procédures d’assemblage des composants des portes et fenêtres, procédés de finition, entretien préventif des machines, stage en milieu de travail de 450 heures, etc.

 

Exigences d'admission :

Reconnaissance d'acquis : une reconnaissance de certains acquis scolaires de ce programme peut être reconnue si tu décides de t'inscrire par la suite au D.E.P. en assemblage de portes et fenêtres.

 

ENDROIT DE FORMATION :

 

L'Attestation d'études professionnelles en hygiène et salubrité en milieux de soins A.E.P. a une durée totale de 630 heures, c'est-à-dire 25 semaines à temps complet. Il vise à former des préposés à l'entretien sanitaire spécifiquement pour les établissements de santé dont les risques de contagion sont élevées et dont les normes et procédures particulières doivent être respectées rigoureusement notamment dans les salles d'urgences, les salles opératoires, les unités des soins intensifs, les unités postopératoires, les unités de cancérologie, etc.

 

Tu pourras travailler au sein des hôpitaux généraux ou spécialisés, des CHSLD publics et privés, des maisons de soins palliatifs, les CLSC, les cliniques médicales et les cliniques dentaires.

 

Tu auras des cours d'introduction au métier, intervention de façon sécuritaire en établissement de santé, techniques de nettoyage et de désinfection, prévention des infections et de la contamination, communication en milieu de travail, entretien des unités de soins, entretien des aires publiques intérieures et extérieures, entretien des lieux spécialisés, et stage d'intégration au milieu de travail d'une durée de 4 semaines à temps complet.

 

Exigences d'admission :

 

ENDROITS DE FORMATION :

 

L’Attestation d'études professionnelles en mécanique d’appareils de combustion au mazout A.E.P. a une durée totale de 795 heures (27 semaines) offert à temps complet. Tu acquerras les connaissances et les compétences nécessaires pour remplacer, entretenir et réparer des appareils de combustion au mazout.

 

Elle comporte des cours sur les travaux manuels, réglementation dans le domaine des appareils de combustion au mazout, dispositifs de commande électrique et électronique, mise au point des appareils de combustion au mazout, remplacement des appareils de combustion au mazout à air pulsé, remplacement d’appareils hydromiques à combustion au mazout, réparation d’appareils de combustion au mazout, etc.

Tu pourras travailler dans les secteurs industriel, commercial, institutionnel et résidentiel.

Afin d'être autorisé d'occuper ce métier, tu devras obtenir le certificat de compétence émis par Emploi Québec.

 

Reconnaissance d'acquis : une reconnaissance de certains acquis scolaires de ce programme peut être reconnue si tu décides de t'inscrire par la suite au D.E.P. en plomberie-chauffage.

 

Exigences d'admission :

 

ENDROIT DE FORMATION :  Centre de formation professionnelle Daniel-Johnson (Montréal)

 

L'Attestation d'études professionnelles en maintenance d'installations sportives et bâtiments ayant un système de réfrigération A.E.P. a une durée totale de 615 heures offert à temps plein. Il comporte des cours en gestion sécuritaire, service à la clientèle, fonctionnement d’un système, des composants et des accessoires, notions de vérification et d’entretien d’un système, opérations de maintenance d’un système, des composants et des accessoires, intervention de premier niveau (sécuriser) sur des réseaux fluidiques, procédures d’intervention d’urgence, efficacité énergétique en fonction de la qualité de l’air, opération de gestion de l’énergie, de gestion sécuritaire et du service à la clientèle et stage d'intégration au marché du travail.

 

Exigences d'admission :

 

Reconnaissance d'acquis : une reconnaissance de certains acquis scolaires de ce programme peut être reconnue si tu décides de t'inscrire par la suite au D.E.P. en réfrigération.

 

ENDROIT DE FORMATION :

 

Le Diplôme d’études professionnelles en entretien général d’immeubles D.E.P. a une durée totale de 900 heures, c’est-à-dire de 8 mois à temps complet. Il comporte des cours en santé et sécurité au travail, entretien ménager d’un bâtiment, travaux mineurs d’entretien général, travaux de menuiserie et de réfection, systèmes de mécanique d’un bâtiment, entretien du matériel électrique, entretien des systèmes de plomberie et de chauffage, entretien des systèmes de ventilation et de climatisation, entretien des systèmes de protection-incendie, lecture de plans de bâtiments, notions d’utilisation d’un ordinateur, administration d’un bâtiment, communication en milieu de travail, etc.

 

Exigences d'admission :

 

-         Soit détenir le D.E.S.

-         Soit avoir 16 ans et réussi les cours de français, anglais et mathématiques de 3e secondaire ou leurs équivalents

-         Soit avoir 18 ans et posséder des connaissances équivalentes

 

ENDROIT DE FORMATION :

-    Centre de formation professionnelle de Lachine, Lachine (C.S. Marguerite-Bourgeoys, région Île de Montréal) offert en alternance travail-études

-    École des métiers du meuble de Montréal, Montréal (C.S. de Montréal, région Île de Montréal) offert en alternance travail-études

-    Centre de formation professionnelle Charlotte-Tassé, Longueuil (C.S. Marie-Victorin, région de la Montérégie), admissions de jour ou de soir à l’automne et à l’hiver

-       École Polymécanique de Laval, Laval (C.S. de Laval, région de Laval), admissions de jour ou de soir à l’automne

-    Centre de formation professionnelle L'Émergence, Deux-Montagnes, C.S. de la Seigneurie des Mille-Îles, région des Laurentides), admissions de jour ou de soir à l’hiver

-    West Island Career Centre, Montréal (C.S. Lester-B.-Pearson, région Île de Montréal) offert en anglais

-     Centre de formation professionnelle Samuel-de-Champlain, Québec (C.S. des Premières-Seigneuries, région de Québec), admissions de jour à l’automne et à l’hiver

-         Centre de formation professionnelle 24 juin, Sherbrooke (C.S. Région-de-Sherbrooke, région Estrie) offert en alternance travail-études

-    Centre de formation professionnelle Qualitech, Trois-Rivières (C.S. du Chemin-du-Roy, région Mauricie)

-         Centre de formation professionnelle Compétences Outaouais, Gatineau (C.S. des Draveurs, région Outaouais)

-         Centre Polymétier, Rouyn-Noranda (C.S. Rouyn-Noranda, région Abibiti-Témiscamingue) offert en alternance travail-études

-    Centre de formation professionnelle de Jonquière, Jonquière (C.S. De la Jonquière, région Saguenay-Lac-St-Jean) offert en alternance travail-études

-    Centre de formation professionnelle Pavillon de l’Avenir, Rivière-du-Loup (C.S. Rivière-du-Loup-Kamouraska, région Bas-St-Laurent)

-    Centre de formation professionnelle Champagnat-Haute-Gaspésie, Ste-Anne-des-Monts (C.S. des Chic-Chocs, région Gaspésie) offert conjointement avec le CFP Pavillon de l'Avenir

Le Cours de santé et sécurité générale sur les chantiers de construction a une durée totale de 30 heures à temps partiel. Il permet d'acquérir les notions de base sur les procédures et mesures de sécurité de prévention des risques pour la santé sur les chantiers de construction.

 

Il comporte les cours suivants : introduction et principes de prévention, organisation de la prévention, notions d'hygiene industrielle, matieres dangereuses et SIMDUT, équipement de protection individuelle, protection contre les chutes, échafaudages, appareils de levage de travailleurs, espaces clos, notions d'électricité, machinerie lourde et véhicules automoteurs, signalisation de travaux routiers, tranchées et excavations, outillage général, postures de travail et manutention, ainsi que mesures d'urgences (incluant secourisme + RCR).

La réussite de ce cours te permettra d'obtenir l'Attestation ASP Construction obligatoire pour travailler sur tout chantier de construction au Québec.

 

Il est offert par la plupart des centres professionnelles offrant des formations en construction. Consulte notamment l'un des établissements suivants :

 

Consulte également le site de l'Association paritaire pour la santé et la sécurité sur les chantiers de construction ASP Construction

 

Île de Montréal :

Montérégie :

Lanaudière :

Laval et Laurentides :

Québec :

Chaudière-Appalaches :

Estrie :

Mauricie :

Centre-du-Québec :

Outaouais :

Abitibi-Témiscamingue :

Bas-St-Laurent et Gaspésie :

Saguenay-Lac-St-Jean et Nord-du-Québec :

Côte-Nord :

OU auprès de l'une des organisations syndicales suivantes :

 

 

LIENS RECOMMANDÉS :

-    Commission de la construction du Québec : site de promotion des carrières

-       Commission de construction du Québec : infos sur les carrières en construction, portrait de l'industrie, perspectives de carrières, certification et cartes de compétences, etc.

-    Conseil sectoriel canadien de la construction : portrait de l'industrie canadienne de la construction, infos sur les carrières et perspectives

-    Gomaison : site de l'APCHQ qui fournit des infos en matière de rénovation

-    Association de la construction du Québec ACQ : répertoire d'entreprises de la construction

-    Association des entrepreneurs en construction du Québec AECQ : répertoire d'entreprises de la construction

-      Construction 411 : annuaire très complet d’entreprises du secteur de la construction

-         Habitation.com : répertoire de plus de 37 000 entreprises du secteur de la construction résidentielle

-    Régie du bâtiment du Québec : infos générales sur le domaine de la construction et répertoire complet des entrepreneurs en construction au Québec

-    Société canadienne d'hypothèques et de logement SCHL : infos générales sur le domaine de l'habitation et de la rénovation

-    ASP Construction : infos pratiques en matière de santé et sécurité sur les chantiers

-    FTQ Construction

-    CSN Construction

-    CSD Construction

-    Syndicat québécois de la construction

-    Conseil provincial du Québec des métiers de la construction


 

Retour à page du secteur bâtiment et construction

Retour à la page d’accueil