Retour à la page du secteur communications graphiques

Retour à la page d’accueil

 

 

 

  

 

 

 

SECTEUR : COMMUNICATIONS GRAPHIQUES,

MULTIMÉDIA ET IMPRIMERIE

NIVEAUX D’ÉTUDES : FORMATION PROFESSIONNELLE ou

ENSEIGNEMENT COLLÉGIAL

 

GRAPHISTE

INFOGRAPHISTE

Diplôme d’études professionnelles D.E.P. OU

Attestation d’études collégiales A.E.C. OU

Diplôme d’études collégiales D.E.C.

 

Voir aussi la page d’informations sur les programmes pré-universitaires en arts visuels

ou la page d’informations sur les programmes pré-universitaires en communication et cinéma.

 

Consulte également la section "liens recommandés" ouo tu auras notamment des vidéos de graphistes et d'infographistes qui parlent de leur travail.

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

 

En tant que graphiste ou infographiste; tu seras responsable de créer et d'organiser des images afin de traduire des idées et des messages à l'aide des formes graphiques utilisés sur tout type de supports tels que : projets publicitaires (dépliants, menus, affiches, emballages, panneaux, logos, etc.), d’édition (livres, journaux, magazines, etc.), de production audiovisuelle ou télévisuelle (documents corporatifs, documents éducatifs, vidéoclips, émissions de télévision, téléfilms ou séries télévisées, films, etc.), de production multimédia (jeux vidéo, jeux en ligne, DVD multimédias, DVD de musique, logiciels, sites Internet, spectacles multimédias, etc.) ou tout autre projet de conception graphique.

 

Tu auras pour tâches de :

Le graphiste utilise les moyens traditionnels (dessin, typographie, photographie, illustration, etc.) de création d'images, mais à l'aide d'outils spécialisés en graphisme surtout destinés au domaine de l'imprimé ou de l'édition; alors que l'infographiste utilise les moyens traditionnels et technologiques (modélisation 3D ou 4D, l'articulation de personnages et d'objets, conception d'algorithmes graphiques, synthèse d'images, etc.) de création d'images  l'outils spécialisés en graphisme et en multimédia destinés aux domaine de l'audiovisuel, télévisuel, cinématographique ou du multimédia. Souvent ces appellations sont confondues, mais leurs tâches sont semblables, c'est plutôt le type de support que le rendu du projet est destiné qui diffère.

 

En tant qu’infographiste; tu réaliseras différents projets de création graphique à l'aide de logiciels spécialisés en infographie et autres outils informatisés (multimédias, Web, création 3D, etc.) pour des applications artistiques, publicitaires, de l'édition et de l'imprimerie, multimédia, cinéma, télévision, jeu vidéo.

 

Plus spécifiquement :

 

En infographie artistique et publicitaire : Tu réaliseras toutes sortes de projets la production de messages publicitaires audiovisuels, télévisuels, brochures, menus, emballages et autres. Tu travailleras en collaboration avec dessinateurs, graphistes, dessinateurs, photographes, spécialistes en effets spéciaux, etc. Ce pourrait être aussi pour la réalisation de spectacles, d’expositions, de jeux de rôle, des festivals et autres événements.

 

En édition et imprimerie : tu pourras concevoir les illustrations, tableaux et autres images, ainsi que l’édition des photographies que l’on retrouve dans des magazines, journaux, catalogues, manuels scolaires, livres et publications de toutes sortes, brochures, affiches, menus et emballages de produits. Tu travailleras avec la collaboration de graphistes, photographes, dessinateurs, rédacteurs et de spécialistes en marketing.

 

En cinéma et télévision : Tu réaliseras des montages graphiques, des tableaux, des animations et des effets spéciaux de toutes sortes pour des productions audiovisuelles, publicités télévisuelles, vidéo clips, émissions de télévision et pour des films. Tu travailleras avec la collaboration de graphistes, dessinateurs d’animation, photographes, caméramans, techniciens du son, monteurs vidéo, spécialistes en effets spéciaux, etc.

 

En multimédia, jeu vidéo et Web : Tu réaliseras des montages, animations 2D et 3D et effets spéciaux pour la production de cédéroms, logiciels de simulation, de sites Internet, de jeux vidéo ou sur ordinateur et des spectacles multimédia. Tu travailleras avec la collaboration de graphistes, programmeurs en informatique, des analystes en informatique, des graphistes, spécialistes en effets spéciaux, etc.

 

QUALITÉS ET APTITUDES  NÉCESSAIRES : 

-         Aptitudes pour le dessin

-         Bonne perception visuelle et des couleurs

-         Curiosité intellectuelle pour développer de nouvelles idées créatives

-         Ouverture d’esprit pour être à l’écoute de toutes suggestations provenant des clients(es) et membres de ton équipe

-         Créativité et imagination pour réaliser des projets originaux et avant-gardistes

-         Sens très développé de l’esthétique pour réaliser des graphismes attrayants pour la clientèle du produit

-         Souci du détail, minutie et précision car tu auras à réaliser des images et des dessins de façon précise et détaillée

-         Aptitudes pour la vente car tu devras être capable de vendre tes idées auprès de la clientèle

-         Autonomie et sens de l’initiative car tu devras travailler seul(e) de longues heures devant un ordinateur

-         Sens de l’organisation pour planifier et organiser tes recherches documentaires et pour planifier ton travail afin de respecter les échéanciers des projets

-         Dynamisme et persévérance pour pouvoir aller jusqu’au bout des projets même si tu rencontres de nombreux problèmes

-         Facilité à travailler en équipe car tu auras aussi à collaborer avec d’autres collègues pour la réalisation des projets (programmeurs, techniciens en multimédia, ingénieurs, dessinateurs, conseillers en marketing, etc)

-         Facilité d’adaptation aux changements technologiques pour être capable d’utiliser les logiciels et équipements qui sont à la fin pointe de la technologie

-         Facilité d’adaptation à divers milieux pour être en mesure de travailler dans n’importe domaine du graphisme 

PROFESSIONS APPARENTÉES :

 

En formation professionnelle :

-    Caricaturiste

-       Compositeur(trice) graphique

-       Compositeur(trice) typographe

-    Graphiste

-    Illustrateur(trice) médical

-    Illustrateur(trice) scientifique

-    Maquettiste

-    Opérateur(trice) d'équipement d'édition

-    Opérateur(trice) de numériseurs

-    Photograveur(euse) (traitement de l'image)

Au collégial :

 

En infographie artistique

-       Caricaturiste

-    Concepteur(trice) créateur(trice)

-       Concepteur(trice) graphiste

-    Graphiste

-    Graphiste-photographe

-    Illustrateur(trice) médical

-    Illustrateur(trice) scientifique

-       Infographiste

-    Intégrateur(trice)-infographiste

-    Technicien(ne) en arts graphiques et appliquées

-       Technicien(ne) en graphisme

-       Technicien(ne) en multimédia

-    Technicien(ne) infographiste

En infographie en prépresse :

-    Apprenti(e) infographiste (en début de carrière au sein des grandes entreprises de l'imprimerie)

-    Apprenti(e) monteur(euse) (en début de carrière au sein des grandes entreprises de l'imprimerie)

-       Correcteur(trice) d’épreuves

-       Estimateur(trice) en imprimerie

-       Infographiste typographe

-       Infographiste en édition et imprimerie

-       Infomonteur(euse)

-       Monteur(euse) de prêt-à-photographier

-       Planificateur(trice) de production

-       Représentant(e) technique en imprimerie

-       Spécialistes en sorties numériques

-       Technicien(ne) en reproduction noir et blanc

-    Technicien(ne) en imagerie et photographie (Forces armées)

-    Technicien(ne) infographiste 

En infographie en cinéma et télévision :

-       Concepteur(trice) infographiste

-       Infographiste en cinéma et télévision

-    Infographiste-vidéographe

-       Opérateur(trice) en infographie

-       Technicien(ne) aux effets spéciaux

-    Technicien(ne) infographiste

En infographie multimédia :

-       Designer de jeux

-       Designer multimédia

-       Infographie multimédia

-       Technicien(ne) en multimédia

-    Technicien(ne) infographiste

EMPLOYEURS POTENTIELS : 

-       À ton propre compte (à contrat ou à la pige)

-    Agences de publicité

-    Ateliers d'infographie

-       Agences de marketing

-       Agences de publicité

-       Ateliers d’effets spéciaux

-       Ateliers de graphistes

-       Ateliers de reproduction électronique (infographie en édition et imprimerie)

-    Ateliers de sérigraphie

-       Ateliers de traitement de l’image (infographie en édition et imprimerie)

-       Ateliers de typographie

-       Ateliers de typographie (infographie en édition et imprimerie)

-       Bureaux de design graphique

-       Entreprises de conception de logiciels

-       Entreprises de magazines

-       Entreprises de multimédia

-       Entreprises de production audiovisuelle et télévisuelle

-       Entreprises de production cinématographique         Entreprises de services (certaines)

-       Entreprises manufacturières (certaines)

-    Entreprises de services en communications graphiques

-    Fabricants d'emballages

-    Forces armées canadiennes

-       Gouvernements

-       Grands magasins

-       Imprimeries commerciales

-    Imprimeries industrielles

-       Journaux

-       Maisons d’édition

-       Maisons de communication

-       Stations de télévision 

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-         Bon porte folio (présentation de son portfolio et de ses réalisations)

-         Bonne connaissance de l’informatique (notamment des logiciels graphiques et multimédia)

-         Polyvalence

-    Bilinguisme de plus en plus demandé chez la plupart des employeurs

-         Près de la moitié des emplois sont à caractère technique (montage numérique et mise en page)

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 1er juin 2017 :

 

Pour le D.E.P.

 

Le placement est moyen, 54 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité sont à temps complet.

 

Note : certains répondants(es) sont à contrat.

 

Quelques autres répondants(es), soit 15 % ont choisi de poursuivre leurs études au collégial au D.E.C. infographie en pré-impression ou en graphisme.

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

118 54 44 18

Note 1 : baisse importante du taux de placement par rapport aux années précédentes (était de 39 % en 2015; 54 % en 2013; 41 % en 2012 et 48 % en 2011).

Note 2 : légère hausse du nombre de répondants(es) poursuivant des études collégiales (était de 17 % en 2015; 12 % en 2013; 14 % en 2012 et 11 % en 2011).

Pour les D.E.C.  :

 

Selon les données disponibles au 31 mars 2018 :

 

En graphisme :

 

Le placement est bon, 70 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la majorité, soit 69 % sont à temps complet.

 

Quelques répondants(es) en emploi relié, soit 13 % ont choisi de travailler à leur propre compte.

 

Plusieurs autres répondants(es), soit 38 % ont choisi de poursuivre leurs études à l'université en design graphique.

 

Note : un grand nombre des emplois sont à contrat.

 

En infographie en prémédia :

 

Le placement est moyen, seulement 50 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié dont la totalité sont à temps complet.

 

Quelques autres répondants(es), soit 38 % ont poursuivi leurs études à l'université en design graphique.

 

En gestion de projets en communications graphiques :

 

Le placement est bon, 78 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié dont la totalité sont à temps complet.

   

PROGRAMME

NOMBRE

DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À TEMPS COMPLET

NOMBRE
 À LEUR COMPTE

NOMBRE
AUX
ÉTUDES

Graphisme

145

63

53

8

55


infographie en prémédia

16

5

 

5

0

6

Gestion de projets en commications graphiques 9 7 7 0 0

Note 1 : hausse du taux de placement en graphisme par rapport aux années précédentes (était de 60 % en 2016; 59 % en 2014; 68 % en 2013 et 61 % en 2012).

Note 2 : légère baisse du nombre de répondants(es) en graphisme ayant choisi de poursuivre vers des études universitaires (était de 36 % en 2016; 45 % en 2014; 45 % en 2013 et 37 % en 2012).

Note 3 : baisse du taux de placement par rapport aux années précédentes (était de 60 % en 2016; 64 % en 2014; 80 % en 2013 et 64 % en 2012).

Note 4 : légère hausse du taux de placement en gestion de projets en communications graphiques en comparaison avec les années précédentes (était de 78 % en 2016; 60 % en 2014 et 82 % en 2012).

Sources : Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec

SALAIRE :

 

Selon les données de 2018 :

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

 

Dans le secteur privé :

 

-         14,08 $/heure (40 hres/sem) au sein de PME (avec un D.E.P.) 

 

-         16,78 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que graphiste publicitaire ou infographiste de la salle des nouvelles au sein des hebdos et quotidiens régionaux et des magazines

 

-         16,97 $/heure (40 hres/sem) au sein de PME (avec un DEC en graphisme)

-         18,09 $/heure (37,5 ou 40 hres/sem) en moyenne en tant qu'infographiste ou infomonteur(euse) au sein des grandes entreprises de l'imprimerie

 

-         18,18 $/heure (40 hres/sem) au sein de PME (avec un D.E.C. en infographie en prémédia)

 

-         18,66 $/heure (40 hres/sem) au sein de PME (avec un DEC en gestion de projets en communications graphiques)

 

-         19,63 $/heure (37,5 ou 40 hres/sem) en moyenne en tant que monteur(euse) au sein des grandes entreprises de l'imprimerie

 

-         20,09 $/heure (40 hres/sem) en tant que graphiste chez un producteur privé en multimédia (vidéo)

 

-    21,26 $/heure (37,5 hres/sem) en moyenne en tant qu'infographiste au sein des grandes entreprises de télécommunication

 

-       29,00 $/heure pour la réalisation d'un projet en tant que graphiste pigiste chez un producteur québécois d'œuvres audiovisuelles ou d'émissions de télévision (émission dramatique) membre de l'AQPM

-         23,01 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que graphiste publicitaire ou infographiste de la salle des nouvelles au sein des grands quotidiens

 

-       24,00 $/heure pour la réalisation d'un projet en tant que graphiste pigiste chez un producteur québécois de longs métrages membre de l'AQPM

 

-    24,36 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que graphiste ou infographiste ou technicien(ne) en infographie ou concepteur(trice) graphiste au sein des grands télédiffuseurs privés

 

-         26,29 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant qu'infographiste au sein des grands télédiffuseurs privés

 

-    26,64 $/heure (40 hres/sem) en tant que technicien(ne) infographiste ou webmestre au Musée des Beaux-Arts de Montréal

 

-    30,87 $/heure (40 hres/sem) en tant qu'illustrateur(trice) ou infographiste  ou concepteur(trice) visuel à TVA (incluant ses canaux spécialisés tels que : CASA, LCN, Mlle, Moi & Cie, Youpa !, etc.)

-         33,82 $/heure (30 ou 32,5 ou 35 hres/sem) en moyenne en tant que graphiste ou infographiste au sein des grandes organisations syndicales (centrales ou fédérations)

-       tarif horaire de gré à gré (selon entente entre les partiest en tant que graphiste pigiste chez un producteur québécois d'œuvres audiovisuelles ou d'émissions de télévision (émission NON dramatique) membre de l'AQPM

-       tarif horaire de gré à gré (selon entente entre les parties) en tant que technicien(ne) en infographie ou graphiste pigiste chez un producteur québécois d'œuvres multimédias (documentaire ou spectacle ou autre) membre de l'AQPM

-       tarif horaire de gré à gré (selon entente entre les parties) pour la réalisation d'un projet en tant que graphiste pigiste chez un producteur québécois de longs métrages membre de l'AQPM

Note 1 : hausse de la moyenne salariale dans le secteur privé au DEP par rapport aux années précédentes (était de 13,28 $ en 2015; 12,74 $ en 2013; 12,43 $ en 2012 et 12,10 $ en 2011).

Note 2 : hausse de la moyenne salariale dans le secteur privé au DEC graphisme par rapport aux années précédentes (était de 13,65 $ en 2016; 13,55 $ en 2014 et 14,10 $ en 2012).

Note 3 : hausse de la moyenne salariale en infographie en prémédia par rapport aux années précédentes (était de 15,03 $ en 2015; 15,81 $ en 2014 et 14,50 $ en 2013).

Note 4 : baisse de la moyenne salariale dans le secteur privé au DEC gestion de projets en communications graphiques par rapport aux années précédentes (était de 19,44 $ en 2016; 15,33 $ en 2014 et 16,00 $ en 2012).

Note 5 : chez les grands employeurs privés, les augmentations sont établies par les conventions collectives.

Note 6 :  dans la plupart des grandes entreprises de l'imprimerie, il y a une période d'apprenti(e) de 3 ou 4 ans.

Dans le secteur public et parapublic :

-    18,88 $/heure (35 hres/sem) en tant que technicien(ne) en promotion-publicité à Télé-Québec

 

-    20,76 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en graphisme dans les musées publics québécois (Musée de la Civilisation du Québec, Musée d'art contemporain de Montréal, Musée national des beaux-arts du Québec)

 

-    21,90 $/heure (35 hres/sem) en tant que technicien en arts graphiques ou illustrateur(trice) médical dans le réseau de la santé

 

-    21,90 $/heure (35 hres/sem) en tant que technicien en arts graphiques au sein des commissions scolaires et des cégeps

 

-    22,93 $/heure (36,25 hres/sem) en tant qu'infographiste à la Société Radio-Canada (Espace musique ou Première Chaîne)

-    23,79 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) arts graphiques ou graphiste ou infographiste ou technicien(ne) graphiste au sein des universités

 

-    24,53 $/heure (35 hres/sem) en tant que technicien(ne) en arts graphiques à Loto-Québec

 

-    22,94 $/heure (33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem) en moyenne en tant que graphiste ou infographiste ou technicien(ne) en graphisme au sein des grandes municipalités (100 000 habitants et plus)

-    25,43 $/heure (38,75 hres/sem) en tant que graphiste publicitaire à la CBC (réseau anglais)

 

-    25,97 $/heure (33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en graphiste ou infographiste ou technicien(ne) en graphisme au sein des grandes municipalités (100 000 habitants et plus)

 

-         26,67 $/heure (37,5 hres/sem) dans les musées publics canadiens (Musée d'histoire du Canada, Musée des sciences et technologies du Canada, Musée de la Monnaie royale canadienne, Musée de la Guerre, Musée des beaux-arts du Canada, etc)

 

-    27,37 $/heure (33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem) en moyenne en tant que graphiste ou infographiste ou technicien(ne) en graphisme au sein des municipalités de taille moyenne (40 000 habitants à 99 999 habitants)

-    28,70 $/heure (40 hres/sem) en tant que graphiste ou infographiste à la Télévision francophone de l'Ontario TFO

 

-    2 985 $/mois (grade de soldat) en tant que technicien(ne) en imagerie et photographie au sein des Forces canadiennes (Force régulière)

 

-         96,06 $/jour avec le grade de soldat (et augmente à 152,98 $/jour après 3 ans avec le grade de caporal) (Réserve)

Note 1 : légère hausse de la moyenne salariale dans le secteur privé au DEP par rapport aux années précédentes (était de 12,74 $ en 2013; 12,43 $ en 2012; 12,10 $ en 2011 et 12,73 $ en 2009).

Note 2 : hausse de la moyenne salariale dans le secteur privé au DEC graphisme par rapport aux années précédentes (était de 13,65 $ en 2016; 13,55 $ en 2014 et 14,10 $ en 2012).

Note 3 : hausse de la moyenne salariale en infographie en prémédia par rapport aux années précédentes (était de 15,03 $ en 2015; 15,81 $ en 2014 et 14,50 $ en 2013).

Note 4 : baisse de la moyenne salariale dans le secteur privé au DEC gestion de projets en communications graphiques par rapport aux années précédentes (était de 19,44 $ en 2016; 15,33 $ en 2014 et 16,00 $ en 2012).

Note 5 : dans le secteur public et parapublic et chez les grands employeurs privés, les augmentations sont établies par les conventions collectives.

Note 6 :  dans la plupart des grandes entreprises de l'imprimerie, il y a une période d'apprenti(e) de 3 ou 4 ans.

Sources : Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec, Conseil du trésor du Québec, Commission de la fonction publique du Canada, Forces canadiennes, Guide canadienne des médias (section locale CBC), Syndicat des techniciens et artisans du Espace musique ou Première Chaîne de la SRC, Syndicat des employés de Télé-Québec, Syndicat des employés de TVA, Alliance de la fonction publique du Canada (sections locales musées publics canadiens), Syndicat de la fonction publique du Québec (sections locales musées publics québécois), Syndicat des employés de Loto-Québec, Syndicat du personnel administratif, technique et professionnel de la SAQ, Syndicat des professionnels du Gouvernement du Québec (sections locales musées publics québécois section locale Bibliothèque et archives nationales), Syndicat du Musée des beaux-arts de Montréal, Alliance québécoise des techniciens de l'image et du son AQTIS, Association québécoise de la production médiatique AQPM,  conventions collectives des fonctionnaires municipaux de la plupart des grandes municipalités, conventions collectives des employés municipaux de plusieurs municipalités de taille moyenne, conventions collectives des employés de soutien de plusieurs universités, conventions collectives des employés de bureau de la plupart grands médias écrits, conventions collectives des employés de la plupart des grands radiodiffuseurs privés, conventions collectives employés de la plupart grands télédiffuseurs privés, conventions collectives des employés de plusieurs grandes entreprises de l'imprimerie et conventions collectives des employés de plusieurs grandes entreprises de télécommunications.

 

PORTRAIT DE LA PROFESSION :

 

Selon Emploi-Québec; il y avait plus de 6 000 graphistes, infographistes, techniciens(nes) en graphisme et techniciens(nes) en multimédia dans l'ensemble du Québec en 2018.

Plus de 58 % étaient des hommes, mais la tendance reste prévoir que la proportion de femmes augmentera au cours des prochaines années.

 

Plus de 91 % occupaient un poste à temps complet

 

La répartition des membres de la profession selon l'age était :

La répartition de ses membres par domaine de pratique ou le type d'employeur était :

PERSPECTIVES D’AVENIR :

 

Les perspectives pour les prochaines années sont moyennes.

Rares sont les emplois chez les grands employeurs de l'imprimerie, les entreprises de production cinématographique, les entreprises de production télévisuelle et les entreprises de jeux vidéo.

Les médias tant télévisuels qu'écrits subissent des difficultés financières et n'embauchent presque plus.

De plus, un certain nombre de travailleurs(euses) expérimentés sont à la recherche d'emploi dans ce domaine.

Les emplois sont davantages concentrés chez les entreprises de publicité, les entreprises de multimédia, les entreprises de graphisme, les entreprises de télécommunications et comme pigiste. 

Quelques postes deviendront disponibles en raison de départs à la retraite, mais seulement 12 % des graphistes sont âgés de 55 ans et plus (alors que la moyenne de l'ensemble des professions est de 21 %).

En 2018, le salaire annuel moyen d'un(e) graphiste ou infographiste détenant 10 années d'expérience au sein d'une PME était de 40 600 $.

Pour plus de détails, consulte les pages suivantes :

BREF PORTRAIT DE L'INDUSTRIE DU MULTIMÉDIA :

 

Le Canada est devenu depuis quelques années l'un des grands noms de l'industrie internationale du multimédia. Il se classe au 5e rang mondial (derrière le Japon, les États-Unis, la France et la Corée du Sud); l'industrie canadienne du multimédia, de l'Internet et du jeu vidéo est réputée mondialement pour ses productions multimédia, la qualité de ses formations et de son personnel qualifié.

 

En fait, il regroupe plus de 20 % de toutes les entreprises et tous les emplois de l'industrie mondiale du multimédia, principalement dans le domaine du jeu interactif.

Au sein de l'industrie québécoise du multimédia, de l'Internet et du jeu vidéo a généré des revenus de plus de 2,1 milliards $ en 2016 dont 40 % proviennent des exportations.

En 2016, on y retrouvait plus de 650 entreprises (entreprises de jeux vidéo, entreprises de multimédia, entreprises de logiciels, entreprises de services et solutions Internet) ayant généré des revenus de plus de 1,2 milliards $ et qui employaient plus de 26 700 travailleuses et travailleurs principalement concentrées à Montréal et Québec. Plus de 90 % des entreprises étaient des PME dont 66 % employaient moins de 50 personnes.

Bien que plus de 75 % des entreprises de l'industrie sont situées dans la région montréalaise, dans la région de Québec, on y retrouve 75 entreprises qui emploient plus de 1 350 personnes, une vingtaine d'entreprises en Estrie, une vingtaine en Mauricie, une dizaine en Montérégie, une dizaine dans les Laurentides, moins d'une dizaine en Outaouais et quelques-unes dans le Bas-St-Laurent (Matane).

De plus, il faut ajouter environ 130 entreprises de production cinéma et télé, les 6 principales chaînes de télévision et les compagnies de télécommunications emploient également des spécialistes du multimédia et technologies Web.

Elle est classée en 3 secteurs, soit  :

Sources : Techno-Compétences, le Comité sectoriel de la main-d'œuvre en technologies de l'information, Association canadienne du logiciel de divertissement, Industrie Canada, Emploi-Québec, XN Québec, Québec International et Montréal International.

 

LES ÉTUDES :

 

Il existe 4 niveaux d’études possibles où des programmes d’études sont offerts dans le domaine du graphisme :

-        En formation professionnelle (DEP procédés infographiques)

-       Au niveau collégial (formation technique en graphisme dans le cadre du DEC)

-    Au niveau collégial ((formation technique en graphisme dans le cadre d'un AEC)

SECTEUR FORMATION PROFESSIONNELLE :

 

Pourquoi choisir la carrière d’infographiste par un D.E.P. ?

-         La formation est de courte durée

-         La formation est davantage axée sur la pratique que les autres formations

-         Si tu es davantage intéressé(e) à la mise en page de documents (papier ou web), au graphisme publicitaire, la création de documents corporatifs, etc.

-         Des professeurs ayant une grande expérience dans le domaine

-         Formation reconnue et appréciée notamment des grandes entreprises commerciales et des agences de publicité

-         Afin de mieux de préparer à accéder au collégial en graphisme ou en multimédia

LE PROGRAMME D’ÉTUDES : 

Note : ce programme a été révisée et une nouvelle version est offerte depuis l'automne 2015

Le Diplôme d’études professionnelles en infographie D.E.P. a une durée totale de 1 800 heures, c’est-à-dire 2 ans offert à temps complet seulement. Surtout destiné aux personnes désirant effectuer de la mise en page informatisée de textes et d'illustrations en vue de sa publication sur différents supports (imprimés, Internet ou multimédia), la production d'illustrations, ainsi que la conception typographique principalement au sein des PME (agences de publicité, ateliers de typographie, maisons d'édition, imprimeries commerciales, etc.

 

Il comporte les cours suivants : gestion d'un environnement informatique, images vectorielles, images matricielles, exigences et étapes de production en communications graphiques, acquisition d'images, gestion de profils colimétriques, images composites pour impressions normalisées, images composites pour interfaces visuelles, outils de révision de textes en français, éléments typographiques, mises en pages simples pour imprimés, gabarits de mises en pages pour imprimés, mises en pages simples pour interfaces visuelles, gabarits de mises en pages simples pour interfaces visuelles, imposition et finition, mises en pages complexes pour imprimés, rastérisation de documents (conversion d'images vectorielles en images matricielles), préparation de documents pour impressions numériques, préparation de documents pour impressions offset normalisées, gestion d'une micro-entreprise en communications graphiques, ainsi qu'un stage en milieu de travail d’une durée de 3 semaines, etc.

Certains établissements offrent la possibilité d'étudier selon un cheminement particulier, soit :

D.E.P.-D.E.C. :

 

Qu'est-ce qu'un programme DEP-DEC ?

 

Consulte la page suivante

 

Il permet de se faire reconnaître les acquis du D.E.P. en procédés infographiques dans le cadre du programme de D.E.C. en graphisme, du DEC en gestion de projets en communications graphiques ou du DEC en infographie en préimpression

 

Voici les ententes actuellement offertes :

DEP-DEC en techniques de bureautique :

 

Il permet de se faire reconnaître les acquis du D.E.P. en procédés infographiques dans le cadre du programme de D.E.C. en techniques de bureautique - spécialisation microédition et hypermédia. Ainsi, tu pourras compléter ta formation en 4 ans.

 

Cette formule est offerte par le Cégep de Rosemont

 

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Tu pourras te perfectionnement en poursuivant tes études au niveau collégial.

PERFECTIONNEMENT :

Il existe plusieurs programmes collégiaux d'AEC permettant de te perfectionnement.

Consulte la section "perfectionnement" de la partie "formation collégiale - DEC".

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

-         Soit détenir le D.E.S.

-         Soit avoir 16 ans et avoir réussi les cours de français, anglais et mathématiques de 4e secondaire ou leurs équivalents

-         Soit avoir 18 ans et posséder des connaissances équivalentes

 

AUTRE EXIGENCE D’ADMISSION :

 

-    Subir un test de sélection notamment en habiletés en dessin (CFP Bel-Avenir)

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Aucun contingentement à ce programme

 

Les candidats(es) admissibles (qui répondent aux exigences d'admission) sont généralement admis

 

ENDROITS DE FORMATION 

 

Demande d’admission via Internet, consulte Admission FP

Qu'est-ce que l'alternance travail-études ?

 

Qu'est-ce que l'enseignement individualisé ?

 

Région de Montréal :

-         Campus Brome-Missisquoi, Cowansville (C.S. du Val-des-Cerfs / C.S. Eastern Townships, région Montérégie),
Formation offerte en formule bilingue;
Offert selon une formule à temps partiel (3 jours/semaine) OU à temps complet (5 jours/semaine);
A.S.P. en lancement d'une entreprise également offerte;
admissions à temps complet de jour à l'automne.

-       Centre de formation professionnelle Bernard-Gariépy, Sorel-Tracy (C.S. de Sorel-Tracy, région Montérégie),
Offert selon la formule en enseignement individualisé (à ton rythme);
Aussi offert en concomitance D.E.S./D.E.P. (permettant de compléter en même temps, les cours obligatoires de 4e et/ou 5e secondaire);
A.S.P. en lancement d'une entreprise également offerte;
Regarde la vidéo promotionnelle du programme;

admissions à temps complet de jour avec entrées continues tous les mois selon les places disponibles.

-         Centre de formation professionnelle Calixa-Lavallée, Montréal - arrondissement Montréal-Nord (C.S. de la Pointe-de-l’Île, région Île de Montréal)
A.S.P. en lancement d'une entreprise également offerte;
regarde la vidéo promotionnelle du programme;

admissions ouvertes à temps complet de jour à l'automne et au printemps.

-         Centre de formation professionnelle Compétences 2000, Laval (C.S. de Laval)
regarde la vidéo promotionnelle du programme;

admissions ouvertes à temps complet de jour à l'automne et de soir au printemps.

-         Centre de formation professionnelle de Verdun, Montréal - arrondissement Verdun (C.S. Marguerite-Bourgeoys, région Île de Montréal)
Offert en formation intensive échelonnée sur 16 mois;
Offert selon la formule "apprentissage par projets APP" permettant de réaliser différents projets tout au long du programme;
Accès à un laboratoire d'infographie doté d'ordinateurs MAC performants et plus récents logiciels spécialisés (InDesign, Photoshop, Illustrator, Acrobat, Dreamweaver, MAMP, Bridge, Lightroom, Impostrip, Hype);
regarde la vidéo promotionnelle du programme;
admissions ouvertes à temps complet de jour OU de soir à l'automne et admissions de jour au printemps.

-    Centre de formation professionnelle L'Émergence, Deux-Montagnes (C.S. Seigneurie des Milles-Îles, région des Laurentides),
Offert selon la formule en enseignement individualisé (à ton rythme);
A.S.P. en lancement d'une entreprise également offerte;
regarde la vidéo promotionnelle du programme;
admissions ouvertes à temps complet de jour avec entrées continues tout au long de l'année scolaire selon les places disponibles.

-       Centre de formation professionnelle Pierre-Dupuy, Longueuil (C.S. Marie-Victorin, région Montérégie)
Offert selon la formule en enseignement individualisé;
A.S.P. en lancement d'une entreprise également offerte;
admissions ouvertes à temps complet de jour avec entrées périodiques tout au long de l'année (automne, hiver et printemps).

-    Rosemount Technology Centre, Montréal (C.S. English Montreal)
formation offerte en anglais;
regarde la vidéo promotionnelle du programme;
admissions ouvertes à temps complet de jour OU de soir au printemps.

-    Shadd Health and Business Centre, Montréal (C.S. English Montreal),
formation offerte en anglais;
A.S.P. en lancement d'une entreprise également offerte;
admissions à temps complet de jour
OU de soir à l'automne.

-    St-Pius Culinary & Business Centre, Montréal (C.S. English Montreal),
formation offerte en anglais;
A.S.P. en lancement d'une entreprise également offerte;
admissions à temps complet de jour
OU de soir à l'automne.

Région de Québec :

-    Centre de formation professionnelle des Bâtisseurs, campus de St-Joseph (C.S. de la Beauce-Etchemins)
A.S.P. en lancement d'une entreprise également offerte
;
Regarde la vidéo promotionnelle du programme;

admissions ouvertes à temps complet de jour
à l'automne.

-       Centre de formation professionnelle Marie-Rollet, Québec (C.S. des Découvreurs)
Offert en enseignement individualisé, échelonné sur 17 mois;
Aussi offert en concomitance D.E.S./D.E.P. (permettant de compléter en même temps, les cours obligatoires de 4
e et/ou 5e secondaire);
V
oir le portfolio des finissants;
R
egarde la vidéo promotionnelle du programme;

admissions de jour à l'automne, à l'hiver, au printemps et à l'été.

Ouest du Québec :

-         Centre de formation professionnelle 24 juin, Sherbrooke (C.S. Région-de-Sherbrooke)
A.S.P. en lancement d'une entreprise également offerte;
regarde la vidéo promotionnelle du programme;

admissions à temps complet de jour à l'automne.

-         Centre de formation professionnelle Bel-Avenir, Trois-Rivières (C.S. Chemin-du-Roy)
Offert selon la formule en enseignement individualisé (à ton rythme);
Aussi offert en concomitance D.E.S./D.E.P. (permettant de compléter en même temps, les cours obligatoires de 4e et/ou 5e secondaire);
A.S.P. en lancement d'une entreprise également offerte;
regarde la vidéo promotionnelle du programme;

admissions à temps complet de jour avec entrées continues tous les mois selon les places disponibles.

-         Centre de formation professionnelle Compétences-Outaouais, Gatineau (C.S. des Draveurs)
A.S.P. en lancement d'une entreprise également offerte;
regarde la vidéo promotionnelle du programme;

admissions à temps complet de jour à l'automne.

Est du Québec :  

-         Centre de formation professionnelle d’Alma, Alma (C.S. du Lac-St-Jean)
Possibilité d'obtenir une bourse de mobilité destinée aux étudiants québécois admis au CFP provenant d'une région n'offrant pas ce programme (Bas-Saint-Laurent, Gaspésie, Côte-Nord, Nord-du-Québec, Centre-du-Québec, Lanaudière);
Regarde la vidéo promotionnelle du programme;
Admissions à temps complet de jour
à l'automne

SECTEUR COLLÉGIAL TECHNIQUE
(programmes de D.E.C.)
 :

Voir aussi les professions suivantes :

Pourquoi choisir la carrière d’infographiste par un D.E.C. ?

-         Une solide formation couvrant tous les aspects du graphisme

-         Une formation reconnue par la plupart des employeurs en graphisme (surtout en imprimerie, en télévision, en publicité)

-         Des professeurs ayant une vaste expérience en graphisme

-         Pour mieux de te préparer à poursuivre tes études à l’université en design graphique, si tu le désires

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

 

Le Diplôme d’études collégiales en graphisme D.E.C. a une durée totale de 3 ans offert à temps complet seulement. Contrairement à l'infographiste qui effectue toutes les étapes de conception et de réalisation de projets graphiques à l'aide d'outils informatisés, le graphiste utilise une grande part de son part à l'aide d'outils traditionnels (dessins, maquettes, etc), ce qui demande une grande capacité artistique et ensuite, utiliser des applications d'infographie afin de le diffuser sur des supports électroniques. Les entreprises dont la création est primordiale (le domaine publicitaire, de l'édition, de l'imprimerie commerciale sur mesure par exemple) recherchent davantage de graphistes que d'infographistes.

 

Il comporte des cours d'introduction à la profession de graphiste et aux communications graphiques, histoire et image, introduction à la typographie, introduction à la photographie, introduction à l'image numérisée, esquisse et dessin 1, théories de la couleur, création visuelle 1, histoire de l'art et du graphisme, évolution et tendances en graphisme, esquisse et dessin 2, identification visuelle1, mise en page informatisée, conception en typographisme 1, photographisme 1, production et diffusion, imagerie numérique 1, techniques du multimédia 1 : conception multimédia, esquisse et idéation, techniques de reproduction 1, photographie numérique : prises de vue, photographisme 2, conception e ntypographisme 2, graphisme contemporain et actuel, communication publicitaire, identification visuelle 2, illustrations virtuelles 2D, imagerie numérique 2, plan de communication graphique, images publicitaires, techniques du multimédia : sites web et interactivité, techniques de reproduction 2, conception en typographisme 2, photographisme 2, anglais appliqué aux communications graphiques, production multimédia 1, introduction à l'édition, création publicitaire, projet publicitaire 1, projet multimédia 1, projet d'édition 1, diffusion électronique, illustrations virtuelles 3D, techniques du multimédia 3 : animation multimédia, production multimédia 2,  logos, signes et symboles, techniques de préimpression, conception en typographisme 2, photographisme 2, projet graphique 3D,  techniques du multimédia 4 : intégration multimédia, projet publicitaire 2, projet d'édition 2, projet multimédia 2, gestion de sa carrière, ainsi qu'un stage ou studio-stage d’une durée de 2 jours/semaine échelonné sur 15 semaines. Tu travailleras notamment avec les logiciels Photoshop, Flash, Animator, Illustrator, QuarkXpress, Dreamweaver, etc. Les projets sont réalisés en partenariat avec des entreprises, des organisations et des événements de la région afin d'intégrer la formation à des projets réels.  Note : le nom et le nom des cours peuvent différer selon les cégeps, mais les objectifs du programme restent les mêmes, de plus, certains mettent l’accès à la création multimédia, d’autres sur le domaine de l’imprimerie et de l’édition, d’autres sur le domaine publicitaire, etc.

 

Le Diplôme d’études collégiales en infographie en prémédia D.E.C. a une durée totale de 3 ans offert à temps complet seulement. L'infographie en préimpression est le domaine de la création d'images numériques 2D ou 3D assistée par ordinateur de la présentation visuelle qui précèdent l’impression d’un document, que ce soit un journal, un manuel scolaire, un panneau de publicité sur la route ou un billet de spectacle. Il permet de développer de l'expertise dans les domaines suivants : la mise en page, le traitement des images, le prépresse et les publications numériques.

 

Tu auras des cours en traitement de l'image vectorielle, traitement de l'image matricielle, composition typographique, communications infographiques, évaluation d'une photographie, contrôle des tons, organisation de la mise en page, préparation pour l'imageuse, théorie de la couleur, traitement des images couleur et contraintes d'impression, retouches d'images, chevauchement des couleurs, planification de la mise en page, gestion d'un environnement graphique, photomontage, utilisation d'un numériseur haut de gamme, imposition informatisée, production de documents graphiques, anglais appliqué aux communications graphiques, montages informatisés, gestion de documents, évaluation de la qualité des imprimés, éléments graphiques spéciaux, retouches chromatiques, gestion des couleurs, devis estimatif, assemblage de documents interactifs, résolution de problèmes en infographie, ainsi que la réalisation d'un projet d'intégration en infographie en préimpression.

   

Le Diplôme d’études collégiales en techniques d’intégration multimédia D.E.C. a une durée totale de 3 ans offert à temps complet seulement. Contrairement aux programmes précédents, il ne concentre pas qu'aux étapes de production graphique, mais également à l'intégration de toutes les fonctionnalités multimédias (programmation, sons, images, animations) pour les diffuser sur des supports électroniques ou sur le Web.

 

Il comporte des cours en traitement de l’image, montage d’animations 2D, montage d’animation 3D, montage des médias, infographie, programmation HTML, programmation multimédia, présentation multimédia, intégration des images et du texte, traitement et intégration du son, traitement et intégration de la vidéo, scénarisation multimédia, devis de production, intégration sur support (cédérom, Internet, etc), production et réalisation, contrôle de la qualité des produits, projet de création multimédia, stage en milieu de travail d’une durée de 6 à 8 semaines (selon les collèges), etc.

 

Tu apprendras à utiliser divers logiciels de graphisme : Photoshop, Illustrator, Première, Director, etc; des logiciels de programmation et d’exploitation : HTML, Windows, MacOS, Unix, etc; des logiciels de multimédia : Dreamweaver, Flash, After Effects, Media Cleaner, Media 4D, Animator, etc.

 

D.E.C.-BAC :

 

Qu'est-ce qu'un programme DEC-BAC ?

 

Consulte la page suivante

 

Il permet de se faire reconnaître des acquis du D.E.C. dans le cadre d'un programme de baccalauréat. Tu peux donc compléter tes études universitaires en 2 ans au lieu de 3 ans.

 

Voici la seule entente actuellement offerte :

PASSERELLES :

 

Un programme passerelle permet aux titulaires d'un D.E.C. dans une discipline en particulier de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans le cadre de son baccalauréat.

 

Par contre, aucune garantie d'admission n'est offerte lors de la demande (le contingentement s'applique s'il y a lieu comme tous les autres candidats).

 

Voici les ententes actuellement offertes :

PERFECTIONNEMENT :

AEC = Attestation d'études collégiales

Certificat de 1er cycle = programme universitaire de 30 crédits

Microprogramme ou Programme court : programme universitaire de 15 crédits)

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

Il te sera également possible de poursuivre tes études à l'université dans l'un des programmes suivants de baccalauréat :

Pour plus de détails, consulte la section des programmes universitaires plus bas dans cette page.

Note : aucune préférence n'est accordée aux titulaires de ce D.E.C.. Par contre, certaines universités exigent un portfolio à présenter.

EXIGENCES D'ADMISSION :

Pour tous les programmes :

AUTRES EXIGENCES À L'ADMISSION :

Pour le D.E.C. en graphisme :

Pour le D.E.C. en techniques de multimédia :

Pour les autres programmes :

STATISTIQUES D'ADMISSION :

Pour le D.E.C. en techniques d'intégration multimédia :

Consulte la page de technicien en multimédia

Pour le D.E.C. en graphisme :

Aucun contingentement à ce programme

Les candidats(es) admissibles (qui répondent aux exigences d'admission et qui réussissent les autres exigences, s'il y a lieu) sont généralement admis.

Admissions ouvertes au trimestre d'automne seulement dans la plupart des collèges

Admissions ouvertes au 2e tour dans certains collèges

 

La moyenne d'admission dans ces collèges est de 70 à 85 %

 

ENDROITS DE FORMATION :

Pour le D.E.C. en infographie en prémédia :

Pour le D.E.C. en graphisme :

SECTEUR COLLÉGIAL TECHNIQUE
(programmes d'AEC)
:

Il existe également plusieurs programmes d'A.E.C. dont la plupart sont destinés aux personnes adultes.

Exigences : détenir un D.E.S. ou D.E.P. ou l'équivalent ET, soit avoir quitté les études pendant moins 1 année scolaire à temps complet (ou 2 sessions consécutives) OU ayant complété au moins 1 année d'études post-secondaires échelonnée sur un période d'1 an ou +.

Note : plusieurs employeurs préfèrent les titulaires d'un D.E.C. car la formation est plus poussée et polyvalente que la formation reçue dans la cadre d'un A.E.C.

Pourquoi choisir la carrière d’infographiste par un A.E.C. ?

-    Une formation de courte durée (généralement, de moins de 2 ans)

-    Une formation collégiale sans les cours obligatoires du DEC (français, anglais, philosophie, etc)

-    Une formation qui se concentre souvent dans un secteur spécifique du graphisme qui t'intéresse

-    La plupart des professeurs sont des professionnels actifs dans le domaine et qui enseignent à temps partiel

EXIGENCES D'ADMISSION :

-    Détenir un D.E.S. ou l'équivalent

-    Avoir interrompu tes études à temps plein depuis au moins 1 an OU avoir complété au moins 1 année d'études post-secondaires

-    Bonne connaissance de l'environnement Windows

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

ATTENTION !

Les programmes énumérés ci-dessous ne garantissent aucunement la qualité de la formation et/ou de l’établissement. Prend beaucoup d’informations et pose plusieurs questions afin de connaître la qualité de l’enseignement offert. Quels sont les équipements utilisés ?, quels sont les manuels utilisés ? et sont-ils fournis gratuitement ou il faut les acheter ?, sont-ils reconnus par le Ministère de l’Éducation ?, demande-leur de visiter les salles de cours et laboratoires, etc.

Pour une liste d'AEC reliés au domaine de l'animation 3D, voir la page d'animateur en 3D

Pour une liste d'AEC reliés au domaine du multimédia, voir la page de technicien en multimédia

PERFECTIONNEMENT :

Voir la section "perfectionnement" dans la partie "formation collégiale - DEC"

LIENS RECOMMANDÉS :

Tu veux l'avis de graphistes et d'infographistes sur leur profession ?, alors regarde les entrevues écrites et les vidéos suivants :

Pour une liste d'entreprises de graphisme et d'entreprises d'imprimerie, consulte le Portrait de l'industrie des communications graphiques

Pour une liste d'entreprises de multimédia, consulte le Portrait de l'industrie du multimédia

Pour une liste d'entreprises de production audiovisuelle et télévisuelle, de stations de télévision, consulte la page du métier de technicien en télévision

Pour une liste d'agences de publicité, consulte la page de technicien en médias

Pour une liste de musées et centres d'expositions, consulte la page du métier de muséologue

Pour une liste de concours et de festivals de film d'animation, consulte la page de dessinateur d'animation

 

 

Retour à la page du secteur communications graphiques

Retour à la page d’accueil