Retour à la page du secteur arts
Retour à la page du secteur communication et médias
Retour à la page d’accueil
 

 

 

SECTEUR : COMMUNICATION ET MÉDIAS

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT COLLÉGIAL

 

TECHNICIEN(NE) EN INFORMATION OU EN COMMUNICATION
(relations publiques) ou

 TECHNICIEN(NE) EN CRÉATION PUBLICITAIRE

DIPLÔME D’ÉTUDES COLLÉGIALES D.E.C.

Le métier de technicien(ne) en télévision est maintenant décrit à la page suivante

Note : voir aussi la page de description du métier de journaliste

Va voir également ma section « liens recommandés » à la fin de cette page (dont des vidéos de techniciens(nes) en communication qui parlent de leur travail).

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

En tant que technicienne ou technicien en information; tu seras responsable d'élaborer, coordonner et réaliser des campagnes d'information, de promotion et de relations publiques dans le cadre de projets visant à renseigner le public sur les activités, politiques, les projets et les réalisations de l'organisation.

Tu auras notamment pour tâches d'effectuer la veille des médias web (monitorer les blogues, réseaux sociaux, etc.) afin d’identifier toutes les informations pertinentes pouvant avoir un impact positif ou négatif sur les employés et sur l’image de l’entreprise, en informer les personnes concernées et assurer le suivi; analyser brièvement la couverture de presse et à faire la mise à jour et le suivi des demandes (par courrier, par Internet) afin de compiler des informations (par sujet et par date) dans une base de données pour permettre la production de rapports statistiques et des tableaux sur demande; réviser et corriger des textes de toutes sortes (rapports, dépliants, offres d'emploi, lettres aux clients, publicités, etc.) rédigés par des membres de l'organisation tout en vous assurant d’une présentation technique adéquate; apporter un soutien au niveau des relations de presse en répondant à certaines demandes d'information et en effectuant des recherches auprès des divers services; rédiger des communiqués de façon proactive sur divers sujets; effectuer des recherches ponctuelles pour des fins publicitaires ou médiatiques sur les attentes du public en lien avec sujet abordé; participer à l’élaboration des moyens de promotion des services gouvernementaux et à leur diffusion : communiqués, chroniques, matériel promotionnel, etc.; coordonner les envois destinés aux médias (lettres circulaires, calendriers, circulaires etc.) en respectant la synchronisation prédéterminée; assurer la parution des avis publics ou d’appels d’offre de l’entreprise; collecte, la sélection, la synthèse et la diffusion de l’information pour les besoins de projets destinés à renseigner et à informer la clientèle sur les programmes, services et activités offerts par l'organisation, recueillir, compiler et traiter des données pour produire des rapports pour l’aide à la gestion, etc.

En tant que publicitaire; tu réaliseras des documents publicitaires (document corporatif, émission publicitaire, publicité radio, télé ou écrite), tu planifieras et organiseras des campagnes publicitaires de divers produits et services et tu concevras des projets publicitaires de toutes sortes (infographie, photographie, dessin, etc).

QUALITÉS ET APTITUDES REQUISES :

PROFESSIONS APPARENTÉES :

EMPLOYEURS POTENTIELS :

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

PLACEMENT :

Selon les données disponibles au 31 mars 2016 :

En publicité :

Plus de 67 % des répondants(es) ont poursuivi leurs études à l'université en communication, en administration-marketing ou en communication-marketing;

Alors que parmi les  répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail, le placement est très bon, 80 % d'entre-eux ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité sont à temps complet.

Note : plusieurs emplois sont à contrat ou à la pige.

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À temps complet

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

15 4 3 10

Note 1 : amélioration du taux de placement par rapport aux années précédentes (était de 63 % en 2014; 27 % en 2013; 21 % en 2011 et 50 % en 2010).

Note 2 : hausse du nombre de répondants(es) poursuivant des études supérieures, notamment en communication-marketing (était de 58 % en 2014; 63 % en 2013; 62 % en 2011 et 50 % en 2010).

Sources : Cégep de Jonquière et Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec

SALAIRE :

Selon les données de 2016 :

Le salaire moyen en début de carrière était de :

Dans le secteur privé :

Dans le secteur gouvernemental et autres secteurs publics et parapublics :

Note 1 :  légère hausse de la moyenne salariale par rapport aux années précédentes (était de 15,24 $ en 2014; 12,94 $ en 2013; 14,98 $ en 2012 et 15,07 $ en 2011).

Note 2 :  dans le secteur public et parapublic, chez les grands diffuseurs et autres grands employeurs privés, les augmentations sont établies par les conventions collectives.

Sources : Ministère de l'Enseignement supérieur du Québec, Commission de la fonction publique du Canada, Alliance de la fonction publique du Canada (sections locales musées publics canadiens), Syndicat des travailleuses et travailleurs de Loto-Québec, Syndicat du personnel professionnel, technique et de bureau de la SAQ, Syndicat de la fonction publique du Québec (section locale Investissements Québec, section locale Revenu Québec, section Bibliothèque et archives nationales du Québec, sections locales musées publics québécois), Guilde des employés de journaux de Montréal, conventions collectives des employés de la plupart des grands quotidiens,  Syndicat des techniciens et artisans du réseau français de la SRC, Syndicat des employés des communications de la SRC, Guide canadienne des médias - section locale CBC,  Syndicat général des employés de Télé-Québec, Syndicat des employés de TVA, conventions collectives des employés de la plupart des grands télédiffuseurs privés, conventions collectives de la plupart des grands radiodiffuseurs privés, conventions collectives des employés de soutien de la plupart des universités, conventions collectives des employés de plusieurs entreprises publiques de transport urbain, conventions collectives des employés de plusieurs petites, moyennes et grandes municipalités, conventions collectives des employés de plusieurs grandes entreprises de commerce au détail, conventions collectives des employés de plusieurs grandes entreprises de télécommunications et conventions collectives des employés de plusieurs grandes compagnies d'assurances.

PERSPECTIVES D'AVENIR :

Dans le secteur privé, les clients sont de plus en plus exigeants envers les entreprises avec qui ils font affaires, donc les services à la clientèle et du marketing doivent s'adapter à leurs demandes et exigences qui vont plus loin qu'un beau sourire et un bon prix. Elles ont besoin de spécialistes en affaires publiques qui pourront développer des programmes de service à la clientèle qui satisferont les clients.

Dans le secteur public, les organisations sont de plus en plus surveillées par la population et doivent être davantage transparentes. Donc, des spécialistes en affaires publiques capables de jongler avec les décisions gouvernementales, les discours politiques, les lois et règlements et les besoins et exigences du public sont recherchés. Avec les coupures budgétaires, les perspectives sont moyennes.

Le domaine des médias est en plein changement et des bouleversements de toutes sortes surviennent et peu d'emplois sont disponibles et les perspectives sont faibles.

Enfin, le domaine publicitaire, ce sont les médias qui font fonctionner le plus les entreprises de publicité, alors qu'ils éprouvent de graves difficultés financières.

La majorité des diplômés(es) utilisent ce programme comme tremplin afin de poursuivre des études universitaires, notamment en communication-marketing ou dans un domaine connexe (ex : administration-marketing, communication-relations publiques, communication-rédaction, sciences de la consommation (service à la clientèle, etc.).

Parmi les diplômés(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail, ils sont principalement à l'emploi d'entreprises d'organisation d'événements (agent de promotion, assistant coordonnateur d'événements, etc.); au sein d'organismes sans but lucratif (agent de communication, relationniste médias, responsable en communication-marketing, etc.); au sein de commerces au détail (agent de communication, agent du service à la clientèle, représentant des ventes, etc.), i d'agences de publicité ou d'agences de marketing (agent promotionnel, adjoint aux relations de presse, coordonnateur publicitaire, etc.); etc.

Plusieurs employeurs favorisent davantage les diplômés(es) universitaires en communication-marketing, relations publiques ou en administration-marketing.

Globalement, les perspectives d'avenir sont moyennes.

LES PROGRAMMES D'ÉTUDES :

Voir aussi la section "autres formation" plus bas dans cette page.

Le Diplôme d’études collégiales en techniques de communication dans les médias - option conseil et coordination publicitaires D.E.C a une durée totale de 3 ans offert à temps complet. Il vise à former des intervenants en affaires publiques pour des organisations ou événements, des créateurs et concepteurs publicitaires et des responsables du contenu et de la production publicitaire. Tu auras sur structure et les fonctions de travail dans les médias, processus critique de la recherche de l'information, histoire du temps et espaces du 20e siècle, initiation à l'informatique, idéation et travail en équipe, monde et actualité, publicité et société, recherche et marché publicitaire, introduction à la perception des œuvres d'art (histoire de l'art), actualités au Canada et au Québec, conception publicitaire, techniques d'entrevues, introduction au visuel publicitaire, français écrit avancé, anglais appliqué au domaine des médias, analyse des créations visuelles et sonores contemporaines, placement média, composition visuel publicitaire, techniques de vente, édition électronique sur le web, production de matériels publicitaires, production publicitaire audiovisuelle, la présentation client, stratégies publicitaires et événementielles, esquisses publicitaires, plans de communication, production en agence, coordination de projets de communication, ainsi qu'un stage en publicité d'une durée de 135 heures réparties sur 15 semaines.

Le Diplôme d’études collégiales en techniques de communication dans les médias - option journalisme D.E.C a une durée totale de 3 ans offert à temps complet. Il vise à former des recherchistes, rédacteurs ou journalistes pour les médias écrits, électroniques ou nouveaux médias. Tu auras des cours Tu auras sur structure et les fonctions de travail dans les médias, processus critique de la recherche de l'information, histoire du temps et espaces du 20e siècle, initiation à l'informatique, idéation et travail en équipe, monde et actualité, fondements de la parole en public, journalisme et société, processus de communiquer un message, actualités du Canada et du Québec, techniques d'entrevues, démarche et rédaction journalistiques 1, français écrit avancé, anglais appliqué au domaine des médias, tournage et montage de nouvelles, nouvelles et reportages à la radio, prise de la parole dans un média, régions et actualités, démarche et rédaction journalistiques 2, édition électronique sur le web, services des nouvelles à la télévision, les genres et les formats de presse, maquette et montage, la presse en ligne, l'image dans la presse écrite, analyse comparative des traitements de l'information, journalisme à la télévision, de la nouvelle à l'enquête, l'édition de presse, ainsi qu'un stage en journalisme d'une durée de 5 semaines.

L'Attestation d'études collégiales en organisation d'événements artistiques, culturels et corporatifs A.E.C. offert par l'École du Show Business a une durée totale de 12 mois (3 sessions) à temps complet.

Il prépare à occuper un emploi en tant que planificateur(trice) ou organisateur(trice) d'évènements culturels ou corporatifs (films, pièce, concert, exposition, salon, concours, gala, congrès, colloques, etc.).

Tu acquerras des compétences et connaissances dans le marketing, la logistique de l’évènement, la gestion des risques, la gestion des personnes, la budgétisation, etc.

Tu auras des cours d'introduction à la profession et au milieu de l'événementiel, fonctionnalités des outils informatiques, planification et organisation d'un événement, la communication : principes fondamentaux, production de documents pour l'organisation, recherche de fournisseurs et négociations, la publicité : principes fondamentaux, événements culturels 1, gestion d'événements : introduction, planification et organisation d'événements : projet 1, le droit dans un contexte professionnel, développement de la créativité, événements culturels 2, gestion de carrière et entrepreneurship, planification et organisation d'événements : projet 2, ainsi que la réalisation d'un stage de 6 semaines.

ENTENTES DEC-BAC :

Qu'est-ce qu'un programme DEC-BAC ?

 

Consulte la page suivante

Il permet de terminer la formation technique et ton baccalauréat dans un temps plus court et obtenir les 2 diplômes.

Voici la seule entente actuellement offerte :

PASSERELLES :

Un programme passerelle permet aux titulaires du DEC de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans cadre de son programme de baccalauréat. Par contre, aucune garantie d'admission est faite lors de la demande et aucune préférence ou priorité n'est accordée à l'admission.

Pour plus de détails, consulte la page suivante

Voici les ententes actuellement offertes :

ÉTUDES SUPÉRIEURES ET PERFECTIONNEMENT :

Après avoir complété tes études en techniques de communication dans les médias, tu pourras te diriger vers le marché du travail ou poursuivre tes études à l'université dans l'un des programmes suivants de baccalauréat :

EXIGENCES D'ADMISSION :

    -    Détenir le D.E.S. ou l'équivalent sans cours préalable spécifique

Note : l’admission est basée principalement sur l’excellence de ton dossier et une attention particulière sera apportée dans tes résultats en français, anglais et en sciences humaines (géographie, histoire, etc)

AUTRES EXIGENCES À L'ADMISSION :

STATISTIQUES D'ADMISSION

Ce programme N'EST PLUS contingenté

(malgré un nombre limité de places disponibles)

Au 1er tour = 120 places (taux d'admission moyen de 60 %)

 Au 2e tour = seulement 10 places sont disponibles (taux d'admission moyen de 40 %)

Admissions ouvertes au trimestre d'automne seulement.

ENDROITS DE FORMATION :

LIENS RECOMMANDÉS :

Tu veux l'avis de techniciens(nes) en communication sur leur métier ?, alors regarde les vidéos suivants :

Agences de publicité :

Magazines et revues :

 

-           24 images : magazine sur le cinéma québécois

-         Cadrage : magazine sur le cinéma international

-         Horaire de télé InfiniTV : horaire de la télé québécoise

-         Le Clap : magazine web sur le cinéma international

-         Showbiz.net : magazine web sur les arts et les spectacles

-         Voir : site de ce magazine culturel à Montréal et à Québec

-         Webzine : magazine francophone du Net sur le cinéma de partout dans le monde


Retour à la page du secteur arts
Retour à la page du secteur communication et médias
Retour à la page d’accueil