Retour à la page du secteur enseignement

Retour à la page d'accueil

 

 

SECTEUR : ÉDUCATION

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT UNIVERSITAIRE

 

ENSEIGNANT(E) AU SECONDAIRE et

FORMATEUR(TRICE) EN ÉDUCATION AUX ADULTES

BACCALAURÉAT SPÉCIALISÉ B.Éd., B.A. ou B.Sc.

 

Consulte également la page d’informations sur les programmes pré-universitaires

 

Va voir également la section « liens recommandés » à la fin de cette page (dont des vidéos d'enseignants qui parlent de leur travail).

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 

 

En tant qu’enseignant ou enseignant(e) au secondaire; tu auras pour responsabilités d’enseigner auprès adolescentes et adolescents au niveau de l’enseignement général du secondaire une matière scolaire selon ton domaine de compétences et/ou parfois dans un discipline connexe

 

Tu les notions de base de la matière à enseigner. Tout d’abord, avant de faire connaître ta matière aux étudiants(es), tu devras planifier et élaborer le contenu de tes cours; planifier, élaborer, organiser et mettre en œuvre des activités pédagogiques selon le rythme d'apprentissage de tes étudiants(es) tout en respectant le programme établi par le ministère de l’Éducation. Tu devras aider ceux et celles présentant des difficultés à comprendre la matière et t’assurer que l’ensemble de la classe a pu assimiler toute la matière que tu leur auras appris.

 

Ensuite, tu animeras et présenteras ta matière en classe selon le plan que tu auras fait. Tu devras aider ceux et celles présentant des difficultés à comprendre la matière et t’assurer que l’ensemble de la classe a pu assimiler toute la matière que tu leur auras appris.

 

Tu devras également effectuer des activités d'encadrement permettant d'intervenir auprès d’un élève ou d’un groupe d’élèves visant le développement personnel et social de l’élève et l’invitant à assumer ses responsabilités relativement à sa propre formation.

 

Tu seras aussi appelé(e) à effectuer des activités de récupération auprès d’un élève ou d’un groupe d’élèves visant à prévenir des difficultés ou des retards pédagogiques et à offrir un soutien particulier aux élèves aux prises avec des difficultés ou des retards pédagogiques.

 

De plus, tu auras également d'autres responsabilités qui ne font pas partie des tâches éducatives comme tel, mais prévues dans le travail régulier d'une enseignante ou d'un enseignant au secondaire appelées les "tâches complémentaires" et le "travail personnel". Pour plus de détails, voir ci-dessous.

 

Généralement un(e) enseignante ou un enseignant du secondaire détenant un poste à temps complet aura un horaire hebdomadaire organisé comme suit :

  1. effectuer un maximum de 20 heures de tâches éducatives en présence des élèves (présentation des cours et leçons,  encadrement, suivi et assistance des étudiants en dehors de la classe, activités de récupération, suppléance, surveillances diverses autres que celles de l'accueil et des déplacements, organisation et participation aux activités étudiantes, sorties éducatives, etc.);

  2. environ 7 heures de tâches complémentaires de présence à l'école (surveillance de l'accueil et des déplacements, rencontre collective hebdomadaire des enseignants, autres rencontres d'enseignants, rencontres avec des intervenants scolaires, appels et rencontres avec des parents, rencontres d'organisations de sorties éducatives, activités de formation continue obligatoires, participations aux divers comités pédagogiques ou autres, déplacements entre les écoles pour ceux desservant plusieurs écoles, etc.).

    Un dépassement de ces heures en raison de la tenue des 10 rencontres collectives ou des 3 réunions avec les parents, ce dépassement est compensé par une réduction équivalente du temps de travail personnel pour d'autres journées ou d'autres semaines.

  3. ainsi qu'un minimum de 5 heures s'ajoutent en travail de nature personnelle (tâches de préparation avant et après les cours, planification du contenu des cours pour la prochaine semaine, élaboration et mise en place d'activités éducatives incluant des travaux en laboratoire ou en atelier, préparation ou correction des épreuves et examens, préparation de bulletins, activités de formation continue facultatives, etc.).

    Par contre, souvent ces tâches un dépassement de ces heures (plusieurs enseignants en exercice affirment qu'elles exigent un minimum de 5 heures supplémentaires, bien qu'elles ne soient pas rémunérées.

Donc, une semaine régulière de travail est de 32 heures de travail réparties du lundi au vendredi, à l’intérieur d’un horaire hebdomadaire de 35 heures qui se situe dans une amplitude quotidienne n’excédant pas 8 heures, ce qui exclut la période de repas.

     

En tant que formateur(trice) aux adultes au niveau secondaire; tu auras pour responsabilités d’enseigner des matières scolaires du niveau secondaire selon ton domaine de compétences à des adultes de tous groupes d’âge en enseignement conventionnel ou en enseignement individualisé.

 

Généralement, si tu enseignes principalement le français langue d'enseignement, tu enseigneras aussi les sciences humaines (géographie et histoire); si tu enseignes les mathématiques, tu enseigneras aussi les sciences pures (chimie et physique); alors que si tu enseignes l’anglais langue seconde ou le français langue seconde, tu n’enseigneras que cette matière.

Tu les notions de base de la matière à enseigner. Tout d’abord, avant de faire connaître ta matière aux étudiants(es) tu devras planifier le contenu de tes cours, planifier, élaborer, organiser et mettre en œuvre des activités pédagogiques selon le rythme d'apprentissage de tes étudiants(es) tout en respectant le programme établi par le ministère de l’Éducation, mais adapté pour l'éducation aux adultes.

 

Ensuite, tu animeras et présenteras ta matière en classe selon le plan que tu auras fait. Tu devras aider ceux et celles présentant des difficultés à comprendre la matière et t’assurer que l’ensemble de la classe a pu assimiler toute la matière que tu leur auras appris.

 

Tu auras également à intervenir auprès d'adultes présentant des difficultés d’apprentissage ou d’intégration en consultant les professionnels appropriés et en référant les étudiants(es) concernés au spécialiste approprié, au besoin, ce qui te permettra de mieux les aider à régler leur(s) problème(s).

 

Enfin, tu auras à planifier, organiser, élaborer et à corriger des travaux et des examens qu’auront effectués tes étudiants et étudiantes pendant les heures libres que tu auras entre les heures de cours et également le soir ou les fins de semaine, participer à des réunions pédagogiques avec d’autres enseignants et intervenants du milieu scolaire afin de discuter des étudiants(es) problèmes, de la révision des programmes pédagogiques et autres discussions concernant ton travail.

 

La plupart des formateurs(trices) d'adultes en alphabétisation détenant un poste régulier, travaillent à temps partiel (moyenne d'une demi-journée par semaine).

 

QUALITÉS ET APTITUDES NÉCESSAIRES :

-         Aimer travailler avec les jeunes car tu seras constamment en contact avec eux

-         Grande facilité à communiquer et écouter et entregent pour intervenir plus efficacement auprès de ces étudiants(es)

-         Sens des responsabilités car tu seras responsable des étudiants(es) de ta classe pendant toutes les heures de cours

-         Esprit d’initiative et autonomie pour réussir à emmener les étudiants(es) à avoir un intérêt à se développer intellectuellement

-         Sens de l’observation et vigilance car tu devras avoir la capacité de détecter les points faibles, mais aussi les points forts de tes étudiants et étudiantes

-         Imagination, débrouillardise, ouverture d’esprit et créativité pour développer de nouvelles approches éducatives

-         Sens de l’organisation pour bien planifier, organiser et animer différentes activités éducatives

-         Facilité pour le travail en équipe car tu auras à collaborer avec tes collègues (autres enseignants, surveillants d’élèves, psychologues, travailleurs sociaux, intervenants en délinquance, infirmiers, policiers, orthopédagogues, conseillers en orientation, etc.) 

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-        Conseiller(ère) pédagogique

-        Conseiller(ère) en formation scolaire

-        Consultant(e) en éducation

-        Directeur(trice) d'école (après expérience) 

-        Directeur(trice)-adjoint(e) d'école (après expérience) 

-        Formateur(trice) aux adultes 

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-        Commissions scolaires

-        Écoles secondaires privées

-        Fonction publique québécoise (ministère de l’Éducation)

AUTORISATION D'ENSEIGNER :

 

Au Québec, afin d'obtenir le droit d'enseigner au niveau secondaire, tu dois obtenir un permis d'enseigner émis par le

Ministère de l'Éducation, de l'enseignement supérieur et de la recherche.

 

Parmi les exigences, on retrouve :

EXIGENCE DU MARCHÉ DU TRAVAIL :

-    Ne pas avoir d'antécédents judiciaires

-         Le permis d’enseignement au secondaire et aux adultes émis par le ministère de l’Éducation est obligatoire (généralement décerné avec l’obtention du diplôme)

-    Permis de conduire souvent demandé (pour des postes de suppléance et les autres d'enseignant desservant plusieurs écoles)

LES DIFFÉRENTS STATUTS EN ENSEIGNEMENT (SECTEUR PUBLIC) :

 

Contrat à temps plein : est un contrat renouvelable automatiquement. C’est le seul contrat qui permet d’acquérir la permanence. Au début de la troisième année de service continu, c’est-à-dire après le deuxième renouvellement du contrat à temps plein, l’enseignante ou l’enseignant devient permanent.

 

Il est utilisé lorsqu'un(e) enseignant(e) est engagé(e) pour accomplir une tâche d’enseignante ou d’enseignant à temps plein jusqu’à la fin de l’année scolaire.

 

Note : un poste de remplacement, peu importe sa durée (même pour 200 jours dans une même année scolaire), ne peut permettre l’octroi d’un contrat à temps plein.

 

Contrat à temps partiel : est un contrat à durée limitée qui ne se renouvelle pas automatiquement (ne conduit pas à la permanence). S’il s’agit d’un remplacement d’une enseignante ou d’un enseignant avec une pleine tâche, le contrat obtenu, même s’il comprend l’équivalent d’une pleine tâche (100 %), demeure un contrat à temps partiel.

 

Il est utilisé lorsqu'un(e) enseignant(e) est engagé(e) pour occuper pour un poste vacant sans titulaire, lorsqu’il y a une partie de tâche à combler (ex. : 50 % d’une tâche à temps plein) pour toute l’année ou pour une partie du calendrier scolaire ou s’il y a une tâche complète à combler pour une partie du calendrier scolaire (ex. : février à juin). Si la période de remplacement est prédéterminé à plus de 2 mois (ou 480 heures en éducation aux adultes) ou que remplacement non prévu d'un(e) même enseignant(e) est effectuée depuis plus de 3 mois, c'est un contrat à temps partiel.

 

La commission scolaire est tenue de respecter une liste de rappel.

 

Contrat à la leçon : n’est octroyé que dans le cas où une personne enseigne le tiers ou moins d’une année. Il s’agit d’un contrat à durée limitée ne menant pas à la permanence. Un contrat à la leçon ne peut être offert lors d’un remplacement puisque, dans ce cas, la commission scolaire doit octroyer un contrat à temps partiel.

 

Il est utilisé lorsque la personne engagée enseigne pour 240 heures ou moins dans une année au secondaire.

 

Suppléance ou taux horaire : Il n’y a pas de signature de contrat pour la personne en suppléance non admissible à un contrat à temps partiel ainsi que pour la personne à taux horaire.

 

Pour l’engagement d’une personne à taux horaire au secteur de l’éducation des adultes, la commission scolaire est tenue de respecter une liste de rappel (la même que pour les contrats à temps partiel). Ce qui n’est pas le cas pour l’engagement d’une personne en suppléance au secteur des jeunes.

 

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-        Excellente maîtrise du français parlé et écrit

-        Disponibilité

-        Emplois parfois à temps partiel ou sur appel (suppléance) en début de carrière

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 31 janvier 2015 :

 

Pour les Baccalauréats en enseignement au secondaire :

 

Note : ces données concernant l'ensemble des baccalauréats en enseignement secondaire

(français langue première, anglais langue première, mathématiques, sciences et technologie, sciences humaines, ainsi que culture religieuse et éthique)

 

Le placement est bon, 75 % des répondants(es) ayant obtenu un emploi relié à leurs études dont 67 % sont à temps complet.

 

Par contre, la plupart ont fait de la suppléance pendant les premiers mois de travail en enseignement (et parfois les premières années dans certaines disciplines comme les sciences humaines ou l'éthique et culture religieuse).

 

Quelques autres répondants(es), soit 9 % ont poursuivi leurs études au niveau de la maîtrise en éducation ou en enseignement.

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI EN TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

512

348

233

46

 

Note 1 : baisse du taux de placement par rapport aux dernières années (était de 82 % en 2013; 83 % en 2011 et 85 % en 2009).

Note 2 : dans les grands centres urbains, les postes avec suppléance ou à temps partiel sont fréquents au cours des premières années d'expérience.

Note 3 : dans les régions semi-urbaines ou rurales, les postes à temps complet sont plus fréquents en début de carrière.

Note 4 : bien que ces données concernant l'ensemble des baccalauréats en enseignement secondaire, il faut prendre en considération que le placement est meilleur en mathématiques, ainsi qu'en sciences et technologie, moyen en français langue première et en anglais langue première, mais moins bon en sciences humaines (univers social) et éthique et culture religieuse.

Sources : Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec

Pour les Baccalauréats en enseignement au primaire et au secondaire :

 

Note : les données suivantes concernent l’ensemble des baccalauréats en enseignement au primaire et secondaire

(anglais langue seconde, français langue seconde, éducation physique, arts plastiques, art dramatique, danse et musique).

 

Le placement est très bon, 82 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ayant obtenu un emploi relié à leurs études dont la majorité, soit 63 % sont à temps complet.

 

Par contre, la plupart ont fait de la suppléance pendant les premiers mois de travail en enseignement (et parfois les premières années dans certaines disciplines).

 

Quelques autres répondants(es), soit 6 % ont poursuivi leurs études au niveau de la maîtrise en éducation ou en enseignement.

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI EN temps complet

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

828 641 404 50

Note 1 : taux de placement en enseignement primaire-secondaire comparable aux années précédentes (était de 89 % en 2013; 91 % en 2011 et 87 % en 2009).

Note 2 : dans les grands centres urbains, les postes avec suppléance ou à temps partiel sont fréquents au cours des premières années d'expérience.

Note 3 : dans les régions semi-urbaines ou rurales, les postes à temps complet sont plus fréquents en début de carrière.

Note 4 : bien que ces données concernent l'ensemble des baccalauréats en enseignement au primaire et secondaire, la majorité des répondants(es) proviennent du baccalauréat en enseignement de l'anglais langue seconde ou du baccalauréat en enseignement de l'éducation physique.

Sources : Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec

 

SALAIRE :

 

Selon les données 2015 :

(bien que l'année scolaire pour les profs est échelonnée sur 44 semaines, la rémunération est répartie sur 52 semaines)

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

Note : un(e) enseignant(e) du public effectue moyenne 32 heures de travail rémunérées par semaine (dont 20 heures de tâches éducatives en classe et 12 heures pour d'autres tâches comme les réunions pédagogiques, la préparation des cours, les études de cas d'élèves avec situations problématiques, etc), mais il faut ajouter 8 à 10 heures supplémentaires non rémunérées (car non reconnues par l'employeur) pour d'autres tâches après l'horaire régulier de travail (ex : correction de travaux et d'examens, rencontres avec parents, certaines rencontres avec des intervenants comme des orthopédagogues ou psychologues, etc.).

Sources : Conseil du Trésor du Québec, Comité patronal de négociation pour les commissions scolaires francophones du Québec, Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec et conventions collectives des enseignants de plusieurs écoles secondaires privées.

 

PORTRAIT DE LA PROFESSION :

Selon le Portrait du réseau québécois de l'éducation au Québec réalisé en 2015 par le Ministère de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche du Québec, il y avait plus de 46 200 enseignantes et enseignants au secondaire et aux adultes (dont plus de 31 700 dans le réseau public, près de 1 300 dans le réseau gouvernemental et plus de 7 900 dans le secteur privé); soit :

Plus de 87 % des membres de la profession étaient des femmes.

L'âge moyen d'un(e) enseignant(e) au secondaire était de 44 ans.

L'âge moyen d'un(e) enseignant(e) en formation générale des adultes était de 53 ans.

Plus de 79 % occupaient un poste à temps complet

La répartition selon l'âge du personnel enseignant au secondaire était :

  1. 3 % avaient moins de 30 ans

  2. 29 % avaient entre 30 et 39 ans

  3. 36 % avaient entre 40 et 49 ans

  4. 27 % avaient entre 50 et 59 ans

  5. alors que 5 % étaient âgés de 60 ans et plus

Donc, plus de 50 % du personnel enseignant prendront leur retraite au cours des 10 prochaines années et devront être remplacés.

En formation générale des adultes, aucune répartition n'est disponible, mais ce serait plus de de 60 % du personnel enseignant qui prendront leur retraite au cours des prochaines années et devront être remplacés.

La répartition du personnel enseignant au secondaire dans le réseau public selon la discipline était :

La répartition du personnel enseignant en formation générale des adultes dans le réseau public selon la discipline était :

La répartition du personnel enseignant au secondaire dans le secteur privé selon la discipline était :

Le salaire annuel moyen d'un(e) enseignant(e) au secondaire dans le réseau public détenant environ 10 années d'expérience était de 57 200 $.

Le salaire annuel moyen d'un(e) enseignant(e) au secondaire dans secteur privé anglophone détenant environ 10 années d'expérience était de 56 600 $.

Le salaire annuel moyen d'un(e) enseignant(e) au secondaire dans secteur privé francophone détenant environ 10 années d'expérience était de 55 700 $.

BREF PORTRAIT DU RÉSEAU PUBLIC DE L'ÉDUCATION :

En 2015, Il comprenait 72 commissions scolaires dans l'ensemble des régions du Québec (60 francophones, 9 anglophones et 3 avec statut particulier - autochtones) qui regroupaient :

Au niveau de l'effectif étudiant (selon la langue d'enseignement), elles offraient des services notamment auprès de :

En ce qui a trait de l'effectif scolaire immigrant ou autochtone de première génération de la formation générale des jeunes (préscolaire, primaire et secondaire); la répartition chez la région d'origine et la langue d'enseignement était :

Au niveau de la répartition l'effectif scolaire handicapé ou en difficultés d'apprentissage en formation générale des jeunes (primaire et secondaire combinés), selon le type d'handicap ou de difficulté est :

  1. déficience intellectuelle profonde : plus de 600 élèves (dont 52 % garçons et 48 % filles)

    Plus de 99 % d'entre-eux sont en classe spécialisée.

  2. déficience intellectuelle moyenne à sévère : près de 2 800 élèves (dont 57 % garçons et 43 % filles)

    Parmi ces derniers, 91 % sont en classe spécialisée et 9 % sont intégrés en classe ordinaire avec suivi par un intervenant spécialisé.

  3. déficience motrice légère ou organique : plus de 4 700 élèves (dont 65 % garçons et 35 % filles)

    Parmi ces derniers, 33 % sont en classe spécialisée et 67 % sont intégrés en classe ordinaire.

  4. déficience langagière : plus de 9 000 élèves (dont 70 % garçons et 30 % filles)

    Parmi ces derniers, 69 % sont en classe spécialisée et 31 % sont intégrés en classe ordinaire

  5. déficience motrice grave : plus de 1 300 élèves (dont 58 % garçons et 42 % filles)

    Parmi ces derniers, 72 % sont en classe spécialisée et 38 % sont intégrés en classe ordinaire

  6. déficience visuelle : près de 570 élèves (dont 58 % garçons et 42 % filles)

    Parmi ces derniers, 44 % sont en classe spécialisée et 66 % sont intégrés en classe ordinaire.

  7. déficience auditive : plus de 1 500 élèves (dont 53 % garçons et 47 % filles)

    Parmi ces derniers, 45 % sont en classe spécialisée et 55 % sont intégrés en classe ordinaire (avec présence d'un interprète ou utilisation d'un appareil)

  8. troubles envahissants du développement TED : plus de 12 200 élèves (dont 84 % garçons et 16 % filles)

    Parmi ces derniers, 56 % sont en classe spécialisée et 44 % sont intégrés en classe ordinaire

  9. troubles relevant de la psychopathologie (santé mentale) : près de 3 500 élèves (dont 79 % garçons et 21 % filles)

    Parmi ces derniers, 59 % sont en classe spécialisée et 41 % sont intégrés en classe ordinaire

  10. déficience atypique : plus de 1 700 élèves (dont 78 % garçons et 22 % filles)

    Parmi ces derniers, 34 % sont en classe spécialisée et 66 % sont intégrés en classe ordinaire

  11. troubles graves du comportement (excluant jeunes en centre jeunesse) : plus de 1 200 élèves (dont 86 % garçons et 14 % filles)

    Parmi ces derniers, 64 % sont en classe spécialisée et 36 % sont intégrés en classe ordinaire

  12. autres handicapés reconnus (incluant les multi-handicaps) : plus de 300 élèves (dont 54 % garçons et 46 % filles)

    Parmi ces derniers, 91 % sont en classe spécialisée et 9 % sont intégrés en classe ordinaire

  13. autres difficultés : plus de 6 100 élèves (dont 62 % garçons et 38 % filles)

    Parmi ces derniers, 2 % sont en classe spécialisée et 98 % sont intégrés en classe ordinaire

  14. TOTAL : près de 45 500 jeunes (dont 66 % garçons et 34 % filles)

    Parmi ces derniers, 55 % sont en classe spécialisée et 45 % sont intégrés en classe ordinaire

Au niveau des ressources humaines, on compte plus de 182 000 employés(es) des commissions scolaires, soit :

Dans le réseau gouvernemental :

Comprennent principalement 31 écoles, soit : 14 préscolaires/primaires, 7 secondaires, 9 primaires/secondaires et 1 centre de formation générale aux adultes "écoles de bande" (21 francophones et 10 anglophones) situées dans les réserves autochtones et relevant du conseil de bande de la réserve, mais financées par le Gouvernement du Canada.

Elles accueillent plus de 2 000 jeunes (dont plus de 200 au préscolaire, plus de 900 au primaire et plus de 860 au secondaire) et plus de 500 adultes isssus de communautés autochtones qui étudiaient dans l'une des écoles de bande dans l'une des réserves situées au Québec.

Elles employaient près de 4 000 personnnes dont une trentaine de cadres, plus de 2 100 enseignantes et enseignants, près de 150 professionnels(les) et plus 1 700 employés(es) de soutien.

Bien que la plupart du personnel de soutien proviennent des membres de la réserve ou de leur famille, la majorité des enseignants(es) sont non autochtones.

Sources : Ministère de l’Éducation du Québec

BREF PORTRAIT DU RÉSEAU PRIVÉ DE L'ÉDUCATION :

En 2015, Il comprenait plus de 340 établissements privés d'enseignement dans l'ensemble des régions du Québec, soit :

  1. 128 écoles primaires régulières (dont : 84 francophones, 17 anglophones et 27 bilingues ou multilingues)

  2. 118 écoles secondaires (dont : 96 francophones, 18 anglophones et 4 bilingues ou multilingues)

  3. 63 écoles primaires/secondaires (dont : 29 francophones, 15 anglophones et 8 bilingues ou multilingues)

  4. 12 écoles spécialisées, soit 10 préscolaire/primaire/secondaire et 2 préscolaire/primaire (dont : 9 francophones, 1 anglophone et 1 bilingue) pour jeunes avec déficience intellectuelle, physique ou sensorielle ou pour jeunes avec difficutés de comportement ou avec difficultés d'apprentissage

  5. 2 centres de formation générale pour adultes (dont : 2 francophones, 0 anglophones et 0 bilingues ou multilingues)

  6. Pour un total de 342 établissements (dont 228 francophones, 51 anglophones et 23 bilingues ou multilingues)

Au niveau de l'effectif étudiant, ils offraient des services auprès de plus de 123 300 étudiantes et étudiants, soit :

Au niveau des ressources humaines, les établissements privés comptent approximativement :

-    près de 700 cadres

-    plus de 13 100 enseignantes et enseignants (soit : plus de 4 600 au préscolaire et au primaire, près de 8 500 au secondaire, une soixantaine en adaptation scolaire et moins d'une vingtaine en formation générale des adultes)

-    plus de 1 100 professionnelles et professionnels

-    plus de 11 200 employés(es) de soutien

-    TOTAL de plus de 26 000 personnes œuvrant dans les établissements privés d'enseignement

Sources : Ministère de l’Éducation du Québec et Fédération des établissements d'enseignement privé du Québec.

 

PERSPECTIVES D'AVENIR :

De façon générale, les perspectives d'emploi en enseignement secondaire pour les prochaines années semblent bonnes, mais difficiles à prévoir compte tenu des changements que compte effectuer le Gouvernement du Québec dans le système éducatif québécois.

Par contre, les perspectives varient selon les disciplines :

En enseignement des mathématiques, en enseignement de l'anglais langue seconde et en enseignement des sciences et technologie :

De bonnes perspectives sont à prévoir dans les grands centres puisqu'il manque des enseignants(es) pour ces disciplines et plusieurs prendront leur retraite au cours des prochaines années.

Pour ce qui des régions de l'extérieur des grands centres, les perspectives sont très bonnes et même, excellentes dans certaines régions rurales ou éloignées Abitibi-Témiscamingue-Témiscamingue, Côte-Nord, Gaspésie et Nord-du-Québec).

En enseignement du français langue première, en enseignement du français langue seconde et en enseignement de l'éducation physique et de la santé et en enseignement de la musique :

Les perspectives semblent plutôt moyennes puisque les listes de remplacement sont assez bien garnies dans les grands centres, bien que certaines régions en expansion (ex : Montérégie et Laurentides), les besoins sont plus importants.

Pour ce qui des régions de l'extérieur des grands centres, les perspectives sont bonnes, principalement dans certaines régions rurales ou éloignées Abitibi-Témiscamingue-Témiscamingue, Côte-Nord, Gaspésie et Nord-du-Québec).

En enseignement de l'éthique et culture religieuse, en enseignement de l'univers social, en enseignement des arts visuels, en enseignement de l'art dramatique et en enseignement de la danse :

Les perspectives semblent moins bonnes pour ces programmes puisque les budgets des commissions scolaires sont davantage orientés vers l'enseignement des mathématiques, des sciences et de la langue maternelle que sur les sciences sociales, les humanités et les arts.

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

 

Les programmes de formation pour enseigner au secondaire peuvent être classés en 6 catégories selon la discipline que tu désires enseigner et permettent tous d'obtenir un permis d'enseigner au secondaire émis par le Ministère de l'Éducation du Québec :

DISCIPLINES D’ENSEIGNEMENT :

 

NOTE IMPORTANTE : 

 

Plusieurs changements ont été apportés concernant les programmes de baccalauréats en enseignement secondaire.

 

Il existe plusieurs programmes en enseignement secondaire selon la discipline que tu désires enseigner. Voici la liste des disciplines qu’il est possible d’enseigner au niveau secondaire. Tu n’as qu’à cliquer sur la discipline de ton choix :

 

Activité physique

Adaptation scolaire

Anglais langue d'enseignement

ANGLAIS LANGUE SECONDE

Anglais langue seconde

Anglais langue seconde + espagnol

Art dramatique

Arts plastiques

Biologie (et écologie)

Chimie (et sciences physiques)

Danse

Économie (voir mathématiques ou géographie)

Éducation à la citoyenneté

Éducation technologique

Éthique, moral et développement personnel

Éthique et culture religieuse catholique

Éthique et culture religieuse juive

Éthique et culture religieuse protestante

FRANÇAIS LANGUE d'enseignement

Français langue seconde

Français langue seconde + espagnol

Géographie

histoire

Informatique (voir mathématiques, ou éducation technologique)

Initiation à la technologie

MATHÉMATIQUES

Musique

Physique (et sciences physiques)

Projet personnel d'orientation PPO

 

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

Consulte la page de la discipline de ton choix

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Consulte la page de la discipline de ton choix

 

ENDROITS DE FORMATION :

 

Consulte la page de la discipline de ton choix

 

Pour les maîtrises en enseignement secondaire, voir la page sur les Portrait du réseau de l'éducation (programmes sans mémoire)

 

LIENS RECOMMANDÉS :

Tu désires avoir l’avis d'enseignants sur leur profession ?, alors va regarder les vidéos suivants :

Pour un répertoire d'établissements d'enseignement, voir le Portrait du réseau de l'éducation

 

-    Allô Prof ! : organisme de bienfaisaisance fournissant gratuitement de l'aide aux devoirs aux jeunes et aux parents

-    Association canadienne des professeurs d'immersion en français

-    Association des orthopédagogues du Québec

-    Association des professeurs d'espagnol du Québec

-    Association mathématique du Québec

-    Association of teachers of english of Quebec (langue d'enseignement)

-    Association pour l'enseignement de la science et de la technologie du Québec

-    Association québécoise d'information scolaire et professionnelle AQISEP

-        Association québécoise de l’éthique et de la culture religieuse

-        Association québécoise des enseignants de français langue seconde

-        Association québécoise des éducateurs spécialisés en arts plastiques

-    Association québécoise des enseignants de la danse à l'école

-    Association québécoise des intervenants en formation générale des adultes

-    Association québécoise des professeurs de français

-        Association québécoise des utilisateurs de l’ordinateur au primaire et au secondaire

-    Association québécoise en éthique et culture religieuse

-    Association québécoise pour l'enseignement en l'univers social

-    Association Théâtre Éducation Québec

-        Carrefour éducation : portail francophone sur l’éducation

-        Comportement.net : site d’infos concernant les problèmes de comportements chez les enfants et adolescents

-    Education internationale : coopérative québécoise sans but lucratif de services de développement et d’échanges en éducation pour enseignants

-    Échanges Jeunesse Canada : échanges réciproques entre des groupes de jeunes canadiens avec des jeunes étrangers organisés par le Gouvernement du Canada

-    Espace J : Portail jeunesse du Gouvernement du Québec (nombreuses infos sur les échanges étudiants, l'aide financière, les bourses d'études, le retour aux études, etc.)

-    Fédération des associations de musiciens éducateurs du Québec

-        Fédération des éducateurs physiques enseignants du Québec

-    Office du Baccalauréat international B.I. : infos sur le Programme d'éducation intermédiaire du B.I. (niveau secondaire)

-    Persévérance scolaire : site québécois d'infos et de ressources sur la persévérance scolaire

-        Planète-Éducation : portail québécois sur l’éducation

-    Portail de la formance à distance du Québec : répertoire de cours offerts à distance de tous les niveaux (incluant celui du secondaire)

-    Portail des enseignants du Ministère de l'Éducation du Québec : nombreuses ressources et infos pour enseignants et futurs enseignants

-    Réseau des écoles publiques alternatives du Québec : infos sur la pédagogie alternative et répertoire des écoles membres partout au Québec

-    Réseau Réussite Montréal : Carrefour d'infos et de ressources de lutte contre le décrochage scolaire réalisé par la C.S. de Montréal

-    Réunir Réussi R2 : l'un des principaux organismes de lutte contre le décrochage scolaire

-    Service du RECIT : portail québécois de ressources et d'informations en adaptation scolaire

-    Séjours linguistiques inc. : organisme québécois organisant des échanges linguistiques par le biais de séjours en milieu familial

-        Société des professeurs d’histoire et de géographie du Québec

-    Univers de la pédagogie : répertoire de liens pour l’enseignement

-        Société pour la promotion de l’enseignement de l’anglais langue seconde au Québec

Retour à la page du secteur enseignement

Retour à la page d'accueil