Retour à page du secteur fabrication mécanique

Retour à la page du secteur aérospatial
Retour à la page d'accueil

 

 

SECTEUR : DESSIN ET FABRICATION MÉCANIQUE

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT UNIVERSITAIRE

 

INGÉNIEUR(E) MÉCANICIEN(NE)

BACCALAURÉAT SPÉCIALISÉ B.ing

 

Consulte également la page d’informations sur les programmes pré-universitaires en sciences

 

Voir aussi les professions d'ingénieur en aérospatial, d'ingénieur maritime, d'ingénieur biomédical, d'ingénieur en production automatisée et d'ingénieur industriel

 

Ainsi que la section "liens recommandés" à la fin de cette page (dont des vidéos d'ingénieurs mécaniciens qui parlent de leur travail).

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

 

En devenant ingénieure-mécanicienne ou ingénieur-mécanicien; tu seras responsable d'étudier, concevoir, élaborer, mettre au point, produire et tester des produits mécaniques, hydrauliques ou pneumatiques (appareils, équipements, machines, systèmes ou pièces) pour diverses applications.

 

Au sein d'une petite entreprise manufacturière, tu seras également responsable de gérer les activités et les opérations de production de produits mécaniques, coordonner et gérer les ressources humaines (ingénieurs, technologues, ouvriers spécialisés), matérielles (matières premières, machines et équipements et leurs pièces, stocks des produits fabriqués), et financières (budget nécessaire au fonctionnement de ton département) qui sont nécessaires pour réaliser ces activités.

 

Tu auras pour tâches de :

Au sein de certaines entreprises ou organisations, tu seras responsable de gérer la maintenance et du cycle de vie et assurer du soutien technique et diriger du personnel affecté à la maintenance de véhicules, de machines ou autres équipements.

 

Par exemple, la plupart des entreprises dans le domaine du transport emploient des ingénieurs(es) mécaniciens(nes) pour la gestion de leur flotte de véhicules; les entreprises de gestion de parcs récréatifs afin d'assurer le bon état et la sécurité de leurs clients, au sein des Forces canadiennes; tu seras responsable de gérer la maintenance des différents systèmes d'armement ou des équipements de soutien au combat ou des différents véhicules de combat (aériens, maritimes ou terrestres); les manufacturiers et distributeurs d'équipements mécaniques, hydrauliques et pneumatiques ont besoin des ingénieurs(es) mécaniciens(nes) pouvant assurer un service après-vente auprès de leurs clients partout dans le monde.

 

Des produits mécaniques ont en retrouve partout, comme par exemple :

 

biomédical : orthèses et prothèses orthopédiques, implants musculo-squelettiques, aides techniques, monte-charges ou élévateurs pour handicapés, etc.;

 

matériel de transport motorisé : aéronefs (avions commerciaux, avions régionaux, avions d'affaires, avions de tourisme, hydravions, hélicoptères), autobus et camions, automobiles, locomotives et wagons de trains et métros, motocyclettes, motoneiges, VTT, embarcations nautiques motorisées, navires (traversiers, remorqueurs, bateaux de pêche, yachts, porte-conteneurs, vraquiers, etc.); (mais aussi les composantes de leurs systèmes et sous-systèmes et leurs pièces);

 

matériel de transmission de puissance mécanique : alternateurs, compresseurs, moteurs, presses, turbines, unités de puissance hydraulique, ventilateurs, etc.;

 

matériel agricole, forestier, minier et de construction : tracteurs, chargeuses frontales pour tracteurs, chariots de ferme, épandeurs à fumiers, cultivateurs et herses, enrobeuses de balles de foin, débrousailleuses agricoles, niveleuses agricoles, remorques agricoles, épandeurs de sable ou sel, fardiers, , chasse-neige, balayeuses de rues, grappins et pinces mécanisés, souffleuses à neige, chargeuses forestières, véhicules de service sur rails, véhicules porteurs de grues, excavatrices, etc.;

 

matériel de manutention et de stockage : appareils de manutention de balles de foin, convoyeurs, distributeurs de palettes de manutention, chariots à plate-forme, chariots élévateurs industriels, systèmes de monte-charge, ponts roulants, systèmes de manutention et de production en continu, réservoirs industriels, etc.;

 

machines et équipements industriels : agitateurs, mélangeurs, machines d'emballage, machines-outils, systèmes d'automatisation de robotisation de procédés industriels, outils de forage ou de sondage, vérins hydrauliques, équipements pour l'industrie alimentaire, équipements pour l'industrie métallurgique, équipements pour industrie du matériel de transport, équipements pour l'industrie de la plasturgie et du caoutchouc, équipements pour le traitement de l'eau, etc.;

 

systèmes de mécanique du bâtiment : appareils de chauffage, de climatisation, de réfrigération, de ventilation commerciaux, institutionnels ou industriels, ascenseurs et monte-charges, escaliers roulants, équipements d'acoustique industrielle, etc.;

 

matériaux plastiques, caoutchouc, composites, céramiques et fibre de verre : produits pour le bâtiment, pièces pour matériel de transport, appareils sanitaires, contenants divers, tuyaux et raccords de tuyaux, etc.;

 

outils et équipements utilitaires : outils mécaniques ou hydrauliques pour mécaniciens de véhicules, pour mécaniciens industriels, pour soudeurs, pour pompiers tels que les pinces de désincarcération, etc., équipements d'entretien paysager (tondeuses à gazon, souffleuses à neige, tracteurs paysagers, etc.), etc.;

 

matériel de loisir :  bicyclettes et tricycles, jouets mécaniques (voitures ou bateaux pour enfants, , , manèges et autres équipements pour parcs récréatifs, voiturettes de golf, etc.

 

Après quelques années d’expérience, tu pourrais même occuper un poste de directeur(trice)-adjoint(e) ou de directeur(trice) de la production. Tu seras responsable de gérer toutes les opérations, les services et le personnel de l'ensemble d'une usine de moyenne ou de grande envergure et participer aux activités de gestion de l'entreprise avec la collaboration des autres membres de direction.

 

QUALITÉS ET APTITUDES  NÉCESSAIRES :

-         Être attiré par les technologies qui nous entourent

-         Aptitudes pour les mathématiques, les sciences et le dessin technique

-         Capacité d’analyse et de synthèse et sens logique pour analyser un problème de fabrication ou de conception et tenter de le résoudre

-         Sens des responsabilités car tu seras responsable du personnel et des autres ressources d’un département de production pour les grandes entreprises ou de l’ensemble de la production dans le cas d’une PME

-    Bon jugement et rigueur scientifique pour bien te guider vers des pistes de solutions pour résoudre différents problèmes de conception ou de production

-         Minutie, précision, souci du détail car tu auras à concevoir des produits qui devront pas comporter d’erreurs

-         Sens de l’observation et curiosité scientifique pour être à l'affût des nouveaux développements scientifiques et technologiques

-    Autonomie, débrouillardise et flexibilité car tu seras parfois seul(e) pour exécuter certaines tâches et résoudre différents problèmes

-         Créativité, imagination et ingéniosité pour concevoir des produits de qualité

-         Facilité à travailler en équipe et leadership pour réussir à réaliser de façon efficace des projets, tu devras collaborer avec des techniciens et d’autres ingénieurs

-         Très bonnes connaissances en informatique car tu auras à utiliser des logiciels spécialisés en D.A.O. et C.A.O.

-   Très bonne connaissance maîtrise de la langue langue française parlée et écrite afin d'expliquer et communiquer clairement et de façon professionnelle avec les membres d'une équipe de conception ou de production, ainsi que pour rédiger des rapports techniques et d'expertise

-    Bonne connaissance de la langue langue anglaise afin d'expliquer et communiquer clairement et de façon professionnelle avec les membres d'une équipe de conception ou de production, ainsi que pour rédiger des rapports techniques et d'expertise 

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-    Chargé(e) de projet (après quelques années d'expérience)

-    Coordonnateur(trice) en amélioration continue

-        Ingénieur(e) concepteur(trice) en mécanique

-    Ingénieur(e)-concepteur(trice) en génie thermique

-        Ingénieur(e) concepteur(trice) sénior en mécanique (après quelques années d'expérience)

-    Ingénieur(e) d'usine

-    Ingénieur(e) de procédés

-    Ingénieur(e) de produits

-    Ingénieur(e) de projets mécaniques

-    Ingénieur(e) de systèmes

-        Ingénieur(e) en aéronautique

-    Ingénieur(e) en développement de produits

-    Ingénieur(e) en fabrication

-    Ingénieur(e) en maintenance

-        Ingénieur(e) en mécanique du bâtiment

-        Ingénieur(e) en production automatisée

-        Ingénieur(e) en production industrielle

-    Ingénieur(e) en recherche et développement

-        Ingénieur-conseil ou ingénieure-conseille

-        Ingénieur(e)-designer en mécanique

-        Ingénieur(e)-designer sénior en mécanique (après quelques années d'expérience)

-    Ingénieur(e) fiabiliste (amélioration et entretien des équipements)

-        Ingénieur-manufacturier ou ingénieure-manufacturière

-        Ingénieur(e) sénior en production industrielle (après quelques années d'expérience)

-    Coordonnateur(trice) de la production

-        Directeur(trice) adjoint(e) de la production (après quelques années d’expérience surtout dans les PME)

-        Directeur(trice) de la production (après quelques années d’expérience surtout dans les PME)

-        Officier du génie aérospatial (Forces armées)

-        Officier du génie de combat (Forces armées)

-        Officier du génie de construction (Forces armées)

-        Officier(ère) du génie électrique et mécanique (Forces armées)

-        Officier du génie des systèmes de marine (Forces armées)

-        Professeur(e) d’université en génie mécanique (avec un doctorat)

-    Professeur(e) en enseignement professionnel au secondaire

-    Professeur(e) en enseignement technique au collégial (avec expérience)

-        Scientifique de la défense (poste civil)

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-    Fabricants d'orthèses et prothèses orthopédiques

-    Fabricants de compresseurs, pompes et ventilateurs

-    Fabricants de turbines et autres matériel de transmission mécanique

-        Industries aérospatiales

-    Industries de la plasturgie, du caoutchouc et des composites

-        Industries agroalimentaires

-      Manufacturiers d’équipements de mécanique du bâtiment (fournaises, génératrices, ascenseurs, systèmes de climatisation et ventilation, etc)

-    Manufacturiers d'équipements pour établissements commerciaux

-    Manufuacturiers de machines et équipements industriels (machines agricoles, machines forestières, machines minières, machines pour la construction et les travaux publics, équipements d'aménagement paysager, équipements pour industries métallurgiques, papetières, minières, chimiques, pharmaceutiques, alimentaires, etc.)

-    Manufacturiers de matériel de manutention

-    Manufacturiers de matériel ferroviaire (wagons de passagers pour trains ou de métro, wagons de marchandises, véhicules d'entretien des voies, etc.)

-    Manufacturiers de matériel maritime (embarcations de plaisance, embarcations de travail, etc.)

-    Manufacturiers de pièces pour véhicules et équipements de transport routier, ferroviaire, maritime ou aérien

-    Manufacturiers de systèmes automatisés industriels

-       Manufacturiers de véhicules de transport routier : autos, camions, autobus, motoneiges, motocyclettes, tracteurs

-        Autres manufacturiers petites, moyennes et grandes entreprise de fabrication tous autres types de produits mécaniques ou hydrauliques (outils, matériel d’entretien paysager, appareils de diagnostic de défectuosités de véhicules ou de machines, boyaux hydrauliques, matrices, jouets, etc.)

-        Entreprises spécialisées en haute-technologie

-        Firmes d’ingénieurs-conseils

-        Forces armées canadiennes (postes civils ou militaires), voir aussi la Force aérienne, la Marine Canadienne, l’Armée de terre, la Réserve de l’Armée de terre, la Réserve aérienne, la Réserve navale, le 2e Régiment du génie de combat (Petawawa, ON), le 5e Régiment du génie de combat (Valcartier, Québec), le 35e Régiment du génie de combat de la Réserve (Québec, Québec), le 34e Régiment du génie de combat de la Réserve (Québec, Québec), le 32e Régiment du génie de combat de la Réserve (Toronto, ON), le 33e Régiment du génie de combat de la Réserve (Ottawa, ON)

-        Centres de recherches, centres de transfert de technologie (CRIQ, etc)

-        Centres hospitaliers

-    Cégeps et Collèges privés

-    Commissions scolaires

-   Gouvernement du Canada : carrières en sciences et technologies, Industire Canada, Conseil national de recherches Canada, Agence spatiale canadienne, Office de la propriété intellectuelle du Canada (examinateur de brevets d’invention), Recherche et développement pour la Défense Canada, Services gouvernements Canada, Transports Canada

-         Gouvernement du Québec : Ministère des transports, Régie du bâtiment

-         Universités (consulte la page suivante pour avoir une liste des organismes de reccherche dans le domaine du génie mécanique), dont : 

Institut de conception d'innovation en aérospatiale de Concordia et Polytechnique,
Laboratoire de mécatronique aérospatiale de Mcgill, Laboratoire d'optimisation des procédés de fabrication en aéronautique de l'ÉTS, Laboratoire de dynamique du vol spatiale de Mcgill, Concordia Centre for advanced vehicules engineering CONCAVE, Groupe de recherche et développement sur le vélo de Sherbrooke Vélius, Mcgill Centre for intelligent machines, Laboratoire de robotique de Polytechnique, Laboratoire de commande et de robotique de l'ÉTS, Laboratoire de robotique de l'Université Laval, Laboratoire des systèmes mécaniques intelligents de l'Université Laval, Laboratoire de mécanobiologie pédiatrique de Polytechnique, Groupe de recherche sur les déformations musculo-squelettiques de Polytechnique et ÉTS, Laboratoire de biomécanique de l'Université de Sherbrooke, Laboratoire de recherche en imagerie et orthopédie de l'ÉTS, Laboratoire de biomécanique Mcgill Centre de recherche en plasturgie et composites de Polytechnique, Laboratoire des matériaux composites et structures, Concordia Centre for composites, Laboratoire de conception d'actionneurs et de moteurs de l'Université de Sherbrooke, Concordia Centre for building studies, Laboratoire de recherche en fabrication virtuelle de Polytechnique, Laboratoire de recherche en productique de UQAR, TechnoCentre éolien de l'UQAR, Centre de technologie thermique de l'ÉTS, Laboratoire international des matériaux antigivres de l'UQAC, Laboratoire de micro ingénierie des microsystèmes électromécaniques de Sherbrooke, Laboratoire d'automatisation complexe et mécatronique de l'Univ Laval

PERMIS DE PRATIQUE :

 

Au Québec, Pour pratiquer la profession d’ingénieur(e); tu dois obligatoirement devenir membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec. Cette profession est régie par une loi et un code de déontologie qui ne permet qu’aux détenteurs de ce titre de pratiquer dans le domaine.

 

À partir du 1er avril 2022, le programme de juniorat sera aboli et les titres d’ingénieur junior et d’ingénieur stagiaire ne seront plus reconnus. Ce qui veut dire que vous ne pourrez plus vous réinscrire au tableau comme membre junior ou stagiaire.

 

Il sera remplacé par le programme de Candidat(e) à la profession d'ingénieur CPI

 

Après avoir complété tes études universitaires en génie, tu devras compléter le Programme de candidat(e) à la profession d'ingénieur ET

acquérir une expérience professionnelle rémunérée en milieu professionnel sous la supervision d’un(e) ingénieur(e) senior(e) expérimenté(e).

 

Par la suite, tu auras à subir l'examen professionnel et sa réussite te permettra d’obtenir le permis d’ingénieur(e).

 

Voici un tableau démontrant la comparaison entre l'ancien programme de juniorat et le nouveau programme de CPI :

 


Juniorat Programme CPI
Titre
  • Ingénieur junior (ing. jr)
  • Ingénieur stagiaire (ing. stag.)
  • Candidat à la profession d’ingénieur (CPI)
Durée de l’expérience pratique

36 mois, dont 12 mois canadiens, avec possibilité d’équivalences et crédits.

24 mois, en plus de l’atteinte des compétences requises, avec possibilité d’équivalences et crédits

Limite de temps

Aucune

(Jusqu’au 31 mars 2022)

5 ans pour réussir le programme d’accès à la profession

Parrainage

Parrainage facultatif

Accompagnement intégré dans le rôle du superviseur

Certification de l’expérience

Expérience certifiée par 2 ingénieurs

Expérience certifiée par 1 ingénieur (le superviseur)

Examen professionnel

Réussite de l’examen professionnel

Formation en ligne (près de 30 heures) + réussite de l’examen professionnel

Toutefois, des crédits d'expérience peuvent être accordés pour un stage rémunéré ou non rémunéré d'au moins 4 mois réalisé au cours des études universitaires en génie, voir la page suivante.

 

Des crédits d'expérience peuvent aussi être accordés pour études supérieures complétées dans un programme de maîtrise en génie, voir la page suivante.

 

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-         Connaissance de l’anglais (certains exigent le bilinguisme)

-         Polyvalence

-    Bonne connaissance en informatique (logiciels de CAO et FAO, logiciels de gestion de la production, logiciels de contrôle des systemes automatisés)

-         Facilité d’adaptation aux nombreux changements technologiques 

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 31 janvier 2019 :

Pour le Baccalauréat :

                      

Le placement est très bon; 81 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la totalité sont à temps complet.

Quelques autres répondants(es), soit 13 % ont choisi de poursuivre leurs études au niveau de la maîtrise en génie mécanique ou dans une spécialité connexe.

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI A TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

570 402 402 74

 

Note : légère hausse du taux de placement par rapport aux années précédentes (était de 79 % en 2017; 70 % en 2015 et 80 % en 2013).

Pour la Maîtrise :

 

Le placement est bon, 76 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la totalité sont à temps complet.

Plusieurs répondants(es), soit 23 % ont choisi de poursuivre leurs études au niveau du doctorat.

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI A TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

82 48 48 19

Notelégère hausse du taux de placement aux années précédentes (était de 65 % en 2017; 75 % en 2015 et 76 % en 2013).

Sources : Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec

 

SALAIRE :

 

Selon les données de 2020 :

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

Dans le secteur privé :

-        28,66 $/heure (35 ou 40 hres/sem) en tant que candidat(e) à la profession d'ingénieur(e) et augmente à 37,01 $/heure en tant qu'ingénieur(e) au sein des PME

-    29,85 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que candidat(e) à la profession d'ingénieur(e) et augmente à 40,27 $/heure en tant qu'ingénieur(e) au sein des grandes industries du matériel de transport

-    30,28 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que candidat(e) à la profession d'ingénieur(e) et augmente à 40,50 $/heure en tant qu'ingénieur(e) au sein des grandes industries de la plasturgie, du caoutchouc et des composites

-        30,32 $/heure (35 ou 40 hres/sem) en tant qu'ingénieur(e) au sein des PME (avec une maîtrise)

-         30,93 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que candidat(e) à la profession d'ingénieur(e) et augmente à 39,97 $/heure en tant qu'ingénieur(e) au sein des grandes sociétés de génie conseil

-    33,65 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que candidat(e) à la profession d'ingénieur(e) et augmente à 42,57 $/heure en tant qu'ingénieur(e) au sein des grands chantiers navals

-    32,15 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que candidat(e) à la profession d'ingénieur(e) et augmente à 38,36 $/heure en tant qu'ingénieur(e) au sein des grandes industries de fabrication métallique industrielle

-    34,93 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que candidat(e) à la profession d'ingénieur(e) et augmente à 47,14 $/heure en tant qu'ingénieur(e) électromécanicien(ne) au sein des grandes industries papetières

-         34,53 $/heure (40 hres/sem) en tant que candidat(e) à la profession d'ingénieur(e) et augmente à 41,20 $/heure au sein des grands manufacturiers de l'aérospatial

-    36,26 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que candidat(e) à la profession d'ingénieur(e) et augmente à 42,28 $/heure en tant qu'ingénieur(e) au sein des grands manufacturiers de machines et équipements industriels

-    42,50 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que candidat(e) à la profession d'ingénieur(e) et augmente à 56,86 $/heure en tant qu'ingénieur(e) au sein des grandes industries de première transformation des métaux

-    44,34 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que candidat(e) à la profession d'ingénieur(e) et augmente à 59,81 $/heure en tant qu'ingénieur(e) au sein des grandes compagnies minières

Note : légère hausse de la moyenne salariale au sein des PME par rapport aux années précédentes (était de 28,08 $ en 2017; 27,30 $ en 2015 et 27,13 $ en 2013).

Dans le secteur public et parapublic :

-         24,06 $/heure (35 hres/sem) en tant que candidat(e) à la profession d'ingénieur(e) et augmente à 29,48 $/heure en tant qu'ingénieur(e) dans la fonction publique québécoise

-         26,00 $/heure (35 hres/sem) en tant que candidat(e) à la profession d'ingénieur(e) et augmente à 32,18 $ en tant qu'ingénieur(e) à la Société québécoise des infrastructures

-    26,13 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant que professionnel(le) de recherche ou agent(e) de recherche ou attaché(e) de recherche ou assistant(e) de recherche - niveau 1 au sein des universités avec un baccalauréat

-         26,14 $/heure (35 hres/sem) en tant que candidat(e) à la profession d'ingénieur(e) et augmente à 29,26 $/heure en tant qu'ingénieur(e) biomédical dans le réseau de la santé (avec une concentration en génie biomédical ou technologies de la santé)

-    27,65 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant que professionnel(le) de recherche ou agent(e) de recherche ou attaché(e) de recherche ou assistant(e) de recherche - niveau 2 au sein des universités maîtrise exigée

-    29,50 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant que professionnel(le) de recherche ou agent(e) de recherche ou attaché(e) de recherche ou assistant(e) de recherche - niveau 3 au sein des universités scolarité de doctorat exigée

-      31,63 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant que candidat(e) à la profession d'ingénieur(e) et augmente à 36,30 $/heure en tant qu'ingénieur(e) dans les universités

-         31,71 $/heure (37,5 hres/sem) en tant que candidat(e) à la profession d'ingénieur(e) et augmente à 40,38 $/heure en tant qu'ingénieur(e) à Aéroports de Montréal

-         32,19 $/heure (40 hres/sem) en tant que candidat(e) à la profession d'ingénieur(e) et augmente à 42,69 $/heure en tant qu'ingénieur(e) chez Hydro-Québec

-      33,41 $/heure (33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant que candidat(e) à la profession d'ingénieur(e) et augmente à 39,88 $/heure en tant qu'ingénieur(e) au sein des grandes muncipalités (100 000 habitants et plus)

-         33,66 $/heure (35 hres/sem) en tant que candidat(e) à la profession d'ingénieur(e) et augmente à 43,47 $ en tant qu'ingénieur(e) à la Société de transport de Montréal STM

-         33,87 $/heure (37,5 hres/sem) en tant que candidat(e) à la profession d'ingénieur(e) et augmente à 37,01 $/heure en tant qu'ingénieur(e) à l'Aéroport international Jean-Lesage de Québec

-      35,53 $/heure (33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant que candidat(e) à la profession d'ingénieur(e) et augmente à 39,12 $/heure en tant qu'ingénieur(e) au sein des grandes muncipalités (100 000 habitants et plus)

-         36,59 $/heure (37,5 hres/sem) en tant que candidat(e) à la profession d'ingénieur(e) et augmente à 40,54 $/heure en tant qu'ingénieur(e)  dans la fonction publique fédérale

-         37,85 $/heure (37,5 hres/sem) en tant scientifique de recherche en ingénierie (avec une maîtrise) dans la fonction publique fédérale

-         38,73 $/heure (36,25 hres/sem) en tant que candidat(e) à la profession d'ingénieur(e) et augmente à 48,31 $/heure en tant que chargé(e) d'ingénierie - maintenance d'équipements à Énergir

-        39,38 $/heure (37,5 hres/sem) en tant scientifique de la Défense en ingénierie (avec une maîtrise, poste civil) dans la fonction publique fédérale

-         40,78 $/heure (37,5 hres/sem) en tant que candidat(e) à la profession d'ingénieur(e) et augmente à 44,54 $/heure en tant qu'ingénieur(e) à l'Administration portuaire de Montréal

-         41,23 $/heure (35 hres/sem) en tant que candidat(e) à la profession d'ingénieur(e) et augmente à 43,75 $ en tant qu'ingénieur(e) à la Société de transport de Montréal STM

-         41,35 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant que candidat(e) à la profession d'ingénieur(e) et augmente à 45,53 $ en tant qu'ingénieur(e) au sein des grandes entreprises publiques de transport urbain

-         47,83 $/heure (37,5 hres/sem) en tant scientifique de recherche en ingénierie (avec un doctorat) dans la fonction publique fédérale

-         49,96 $/heure (37,5 hres/sem) en tant scientifique de la Défense en ingénierie (avec un doctorat, poste civil) dans la fonction publique fédérale

-         53,85 $/heure (37,5 hres/sem) en tant scientique de recherche en ingénierie (avec un doctorat) au Conseil national de recherches Canada CNRC

-      2 301 $/mois en 1re année et augmente à 2 440 $/mois en 4e année (grade d'élève-officier pendant tes études universitaires au Collège militaire)

 

-         5 521 $/mois (au grade de lieutenant/enseigne de vaisseau 1re classe) et augmente à 6 999 $/mois (au grade de capitaine/lieutenant de vaisseau) après 5 ans en tant qu'officier du génie aérospatial ou officier du génie électrique et mécanique ou officier du génie de construction ou officier du génie de combat ou officier du génie des systèmes de marine au sein des Forces canadiennes (Force régulière)

 

-         166,40 $/jour (au grade de lieutenant/enseigne de vaisseau 1re classe) et augmente à 213,45 $/jour (au grade de capitaine/lieutenant de vaisseau) en tant qu'officier du génie aérospatial ou officier du génie électrique et mécanique ou officier du génie de construction ou officier du génie de combat ou officier du génie des systèmes de marine au sein des Forces canadiennes (Réserve)

Note : Dans le secteur public et public et chez certains grands manufacturiers, les augmentations sont établies par les conventions collectives.

 

Sources : Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec, Conseil du Trésor du Québec, Commission de la Fonction publique du Canada, Réseau des ingénieurs du Québec (enquête sur la rémunération 2013), Syndicat professionnel des ingénieurs d’Hydro-Québec, Syndicat des professionnels du Gouvernement du Québec - SIQ, Syndicat des professionnels de la Société de transport de Montréal STM, Forces canadiennes, conventions collectives des professionnels de la pluprt universités, conventions collectives des professionnels de la plupart grandes municipalités, conventions collectives des professionnels de la plupart des grandes entreprises publiques de transport urbain et conventions collectives des ingénieurs et scientifiques de plusieurs grandes industries.

 

PORTRAIT DE LA PROFESSION :

 

Selon l'Ordre des ingénieurs du Québec; il y avait plus de 44 658 ingénieurs(es) actifs dont 179 nouveaux membres - toutes spécialités confondues partout au Québec au 31 mars 2020 (soit 1 921 de plus qu'en 2018; 2 935 de plus qu'en 2016 et 4 759 de plus qu'en 2014);

 

Ainsi que 11 296 ingénieurs(es) juniors actifs (dont 927 nouveaux membres diplomés) au 31 mars 2020 (soit 1 995 de moins qu'en 2018; 807 de moins qu'en 2016 et 1 438 de moins qu'en 2014).

 

Fait intéressant, la profession a également accueilli 27 nouveaux ingénieurs(es) juniors et plus de 600 nouveaux ingénieurs(es) diplômés(es) en ingénierie d'universités étrangères dont 440 détenant un permis restrictif selon l'entente France-Québec.

 

Plus de 85 % des membres de cett profession étaient des hommes, mais pourrait accueillir davantage de femmes.

 

Par contre, la tendance est une hausse de la féminisation de la profession, puisqu'elles représentaient 13 % en 2012; 14 % en 2014; 14 % en 2015; alors qu'en 2018, plus de 15 % des ingénieurs étaient des femmes.

 

Une hausse du nombre de femmes dans les cohortes étudiantes des universités québécoises laissent prévoir que près du quart des ingénieurs seront des femems au cours des prochaines années.

 

Plus de 39 % des ingénieurs étaient âgés de moins de 40 ans (dont 10 % avaient moins de 30 ans).

Seulement 15 % des ingénieurs étaient âgés de 60 ans et plus, donc peu de départs à retraite prévus pour les prochaines années.

 

Plus de 90 % des ingénieurs(es) juniors avaient le français comme langue première au travail et 10 % avaient l'anglais;

Plus de 82 % des ingénieurs(es) avaient le français comme langue première au travail et 28 % avaient l'anglais.

 

Autre fait intéressant, il y avait près de 3 200 ingénieurs(es) membres de l'Ordre des ingénieurs du Québec qui exerçaient à l'étranger (USA, France, UK, Allemagne, Espagne, Chine, Japon et bien d'autres...).

 

Selon Emploi-Québec; il y avait plus de 14 000 ingénieurs(es) mécaniciens(nes) en emploi dans presque toutes les régions du Québec au Québec en 2018

 

Ce qui en fait la spécialité du génie regroupant le plus grand nombre de membres, soit 28 % des ingénieurs(es).

 

Plus de 91 % étaient des hommes, alors que les femmes ne représentaient 9 % des membres de cette profession (l'une des plus faibles proportions de femmes parmi l'ensemble des disciplines du génie).

 

Plus de 63 % étaient âgés entre 25 et 44 ans, 21 % avaient entre 45 et 54 ans, 13 % étaient agés de 55 ans et plus et 2 % de moins de 24 ans.

Donc, plus de 65 % étaient âgés de moins de 45 ans.

 

Plus de 96 % occupaient un poste à temps complet.

 

La répartition selon le type d'employeurs était :

Selon les enquêtes relance 2014, 2016, 2018 et 2019 de l'Université de Sherbrooke; les principaux types d'emploi occupés par les diplômés(es) étaient  :

PERSPECTIVES D’AVENIR :

 

La demande est forte autant pour les ingénieurs mécaniciens que pour les ingénieurs électromécaniciens notamment dans les régions suivantes :

Abitibi-Témiscamingue, le Bas-St-Laurent, le Saguenay-Lac-St-Jean (surtout les ingénieurs électromécaniciens), les Laurentides, la Montérégie, Chaudière-Appalaches.

 

Depuis plusieurs années, le placement des diplômés(es) tourne autour de 80 à 100 % au sein de l'UQAT, de l'UQAR, de l'UQAC et de l'U.Q.T.R. dont les employeurs provenaient de la région, mais également l'extérieur. Certains(nes) finissants(es) ont obtenu emploi avant de terminer leurs études, mais la plupart ont obtenu un emploi au cours de leur stage.

 

De belles possibilités d’avancement s’offrent aux ingénieurs(es) mécaniciens(nes) et aux ingénieurs(es) électromécanicien(Nes0, qui peuvent devenir consultants, gestionnaires de projet, chefs de département ou directeurs d’entreprise.

 

De plus, il y a une très grande mobilité entre les spécialisations de génie mécanique dans les postes de niveaux inférieurs.

 

Donc, il est beaucoup facile de changer d'emploi et de spécialisation pour un autre domaine, si un secteur industriel est au ralenti.

 

Il y a d’excellentes perspectives d'emploi pour les prochaines années dans ce domaine.

 

Au sein des manufacturiers de matériel de transport (et de ses pièces et composantes); est reconnue dans l'amélioration continue et dans le développement de nouvelles technologies (véhicules hybrides ou électriques, les aciers à très haute limite élastique et d'autres métaux plus légers (aluminium et magnésium) permettant d'alléger le poids des véhicules, l'usage de composites à la place de l'acier dans les pièces structurelles et l'utilisation de plastiques recyclés dans les composantes décoratives intérieures des véhicules) font en sorte que l'industrie doit adapter ses procédés de fabrication et d'assemblage, développer de nouveaux systèmes d'assurance qualité, déveloper de nouvelles normes de maintenance et gérer les changements technologiques. C'est justement là que l'expertise de l'ingénieur(e) mécanicien(ne) est mise à contribution.

 

Dans l'industrie de la plasturgie, des composites et du caoutchouc; afin de faire face aux nouvelles réalités économiques et écologiques autant au sein de l'industrie même et chez les autres secteurs industriels utilisant leurs produits, elle doit développement de nouveaux procédés de production en tenant compte de l'utilisation du plastique recyclé dans les procédés de fabrication, le développement de nouveaux polymères composites procurant de moyennes ou hautes performances en matière de résistance mécanique, de tenues chimique et thermique recherchés par leurs clients. Ces nouveaux changements technologiques sont venus bouleverser l'industrie et a un grand besoin d'ingénieurs(es) mécaniciens(nes) ayant une grande ouverture d'esprit et une préoccupation écologique prononcée.

 

Chez les manufacturiers de systèmes de mécanique du bâtiment; on cherche à développer de nouveaux systèmes utilisant des énergies renouvelables, ce qui nécessite l'adaptation des procédés de fabrication et le développement de nouveaux systèmes d'assurance qualité afin de répondre aux nouvelles exigences de la clientèle. l'ingénieur(e) mécanicien(ne) au sein de cette industrie devra démontrer des intérêts marqués pour les énergies nouvelles et des compétences en matière de fabrication durable.

 

Au sein des entreprises de transport; principalement au sein des entreprises de transport par autobus (urbain, scolaire), mais également au sein des grandes entreprises de camionnage; l'amélioration continue et l'adaptation des processus de maintenance des nouveaux véhicules (hybrides, électriques) dont les ingénieurs(es) mécaniciens(nes) doivent mettre en place.

 

Selon Emploi-Québec, les régions offrant les meilleures perspectives pour ces ingénieurs(es) sont :

 

la Côte-Nord : plusieurs investissements de compagnies minières sont prévues dans cette région au cours des prochaines années, mais également dans la région du Labrador dont les entreprises nord-côtières pourront en bénéficier.

 

La majorité des ingénieurs mécaniciens(nes) et électromécaniciens(nes) de cette région, soit 41 % sont employés par les firmes de génie conseil qui réalisent des projets pour le compte des grandes compagnies minières et des grandes industries de première transformation des métaux.

 

L'industrie minière est également forte présente dans cette région, notamment dans l'extraction du fer et a également besoin d'ingénieurs(es) détenant une expertise afin d'améliorer la fiabilité et l’efficacité des systèmes, la sûreté, le contrôle de l’équipement dans les mines et dans les usines de traitement du minerai. L'industrie est reconnue pour y avoir des machines et des équipements géants qui travaillent très durs.

 

Mais, les plus grands employeurs de la région (ArcelorMittal, Champion Mining, Alcoa et IOC) proposant d'excellentes conditions de travail offrent également d'excellentes perspectives d'emploi.

 

On y recherche des experts dans l’élaboration, la mise en place et le suivi des programmes de maintenance au sein d'une usine de grande envergure comme une aluminerie dont une multitude de machines et d'équipements très sophistiqués fonctionnement à plein régime.

 

Selon les données du Comité sectoriel de la main-d'œuvre des mines, cette profession figure au 3e rang des professions universitaires les plus recherchés par les compagnies minières.

 

l'Abitibi-Témiscamingue : l'industrie minière est l'un des secteurs industriels les plus importants dans la région dont plusieurs investissements sont prévus au cours des prochaines années. Elle emploie plus de 16 % de ces professionnels(les).

 

L'ingénieur(e) mécanicien(ne) ou électromécanicien(ne) au sein de cette industrie améliore la fiabilité et l’efficacité des systèmes, la sûreté, le contrôle de l’équipement dans les mines et dans les usines de traitement du minerai. L'industrie est reconnue pour y avoir des machines et des équipements géants qui travaillent très durs.

 

Il figure au 6e rang des professions universitaires les plus recherchés par les compagnies minières. De plus, elle offre des conditions de travail les plus concurrentiels en comparaison avec les autres secteurs autant dans la région et que dans l'ensemble du Québec.

 

Mais, ce sont les firmes de génie conseil qui emploient le plus grande nombre d'ingénieurs(es), soit 30 % afin de réaliser des projets pour le compte de compagnies minières, de manufactiers de matériaux de construction, de manufacturiers de machines et équipements industriels, etc.

 

Centre-du-Québec : près de 1 emploi sur 4, dans le Centre-du-Québec, se rattache au secteur manufacturier, ce qui fait de la région la première sur ce plan au Québec.

 

Ses industries se concentrent dans les domaines reliés à la fabrication d'aliments, de machines, de produits métalliques, de papier, de produits en bois et de matériel de transport.

 

Elle regroupe également une vingtaine entreprises industrielles de très grande envergure dans les secteurs de l'électrométallurgie et de l'électrochimie et de l’industrie lourde.

 

En fait, les manufacturiers de machines et équipements industriels emploient la majorité, soit 28 % suivis des entreprises papetières avec 16 % et des firmes de génie conseil avec 12 %.

 

Les ingénieurs(es) mécaniciens(nes) y sont très recherchés autant par les PME que par les grandes entreprises de plusieurs secteurs (manufacturiers de pièces pour autobus et camions, manufacturiers de pièces pour véhicules récréatifs, manufacturiers de machines agricoles, manufacturiers d'équipements de mécanique du bâtiment, manufacturiers de lists ajustables hospitaliers, manufacturiers d'équipements de manutention, etc.).

 

Chaudière-Appalaches : Depuis plusieurs années, la région de la Chaudière-Appalaches bénéficie d'un marché du travail solide, notamment dans son secteur manufacturier.

 

Reconnue comme un leader dans l'industrie du matériel de transport (autobus, camions à déchets, remorques pour fardiers, pièces d'autobus et camions, etc.), dans la fabrication métallique industrielle (structures d'acier pour ponts, bâtiments et autres, équipements pour la tuyauterie industrielle, pièces métalliques industrielles, etc.), dans la fabrication d'équipements de mécanique du bâtiment, d'équipements et machines agricoles, d'équipements pour usines (alimentaires, fabrication métallique, armoires de cuisine et portes et fenêtres, transformation du bois, etc.), etc.

 

De nombreuses PME sont en expansion et ont besoin d'ingénieurs(es) mécaniciens(nes) dynamiques prêts à relever des défis avec eux pour "conquérir le monde" dans leur domaine respectif.

 

Près de 30 % des emplois sont au sein des firmes de génie conseil, mais les manufacturiers de machines et équipements industriels en emploient plus de 15 % et les manufacturiers de matériel de transport près de 10 %.

 

Laurentides : avec la présence de nombreux grands manufacturiers de matériel de transport terrestre (autobus urbains, autobus scolaires, tracteurs de camions, pièces pour autobus et camions, etc.); elle regroupe plus du quart de tous les ingénieurs(es) mécaniciens(nes) de la région.

 

Elle doit faire face aux nombreux changements technologiques, notamment dans l'électrification des véhicules en figurant parmi les leaders dans ce domaine (autobus électriques et hybrides Nova Bus, autobus et camions électriques Lion, etc.), la venue de nouveaux ingénieurs(es) mécaniciens(nes) ayant un grand intérêt pour ce créneau sera fortement appréciée.

Évidemment, la forte présence de grands manufacturiers (Airbus, Bombardier, Bell Helicopters) et de nombreuses PME de l'industrie aérospatiale est un secteur industriel de grande importance et qui emploie de nombreux ingénieurs(es) mécaniciens(es) et électromécaniciens(nes).

Toutefois, ce sont les firmes de génie conseil qui emploient la plus forte proportion d'ingénieurs(es) mécaniciens(nes), soit 38 %.

 

De plus, la présence de 2 centres collégiaux de transfert de technologie (Institut de transport avancé et le Centre de développement des composites du Cégep de St-Jérôme fournissant du soutien technique aux PME de la région facilitent le travail des ingénieurs dans la réalisation de leurs projets.

 

Montérégie : la région industrielle la plus dynamique au Québec notamment reconnue dans son industrie du matériel transport terrestre et l'industrie aérospatiale employant 22 % des ingénieurs mécaniciens(es) et électromécaniciens(nes) recherche de nouveaux experts dans le développement de nouveaux procédés d'assemblage, dans l'amélioration de la sécurité, de la fiabilité et de la maintenance des équipements et dans le développement et la conception de nouvelles technologies électriques et hybrides pour véhicules.

 

Toutefois, ce sont les firmes de génie conseil (autant les petites, les moyennes que les grandes) qui sont les principaux employeurs et qui emploient près de 30 % des ingénieurs(es) mécaniciens(nes) et électromécaniciens(nes) et qui recherchent des professionnels ayant un intérêt marqué dans le développement et la mise au point de nouveaux projets en conception, en assemblage et en procédures de maintenance auprès de PME en expansion.

l'Estrie : reconnue pour son industrie du matériel de transport (véhicules récréatifs, pièces et composantes pour automobiles, machines agricoles, etc), pas surprenant qu'elle emploie plus de 25 % des ingénieurs(es) mécaniciens(nes) de la région tout en étant celle qui en en recherche le plus compte tenu des nombreux départs à la retraite, mais aussi aux nombreux défis reliés aux changements technologiques dont elle doit faire face.

 

Le secteur du génie conseil qui emploie près de 30 % des ingénieurs(es) mécaniciens(nes) de la région a également un grand besoin de ces professionnels afin de fournir de l'expertise aux nombreuses PME de la région en expansion.

Bas-St-Laurent : l'une des régions où la proportion de départs à la retraite est la plus élevée par rapport au nombre de personnes qui intègrent le marché du travail. D’autre part, l’économie de la région se porte bien. Le secteur manufacturier est en pleine croissance.

 

Reconnue dans les domaines de la fabrication d'équipements pour le traitement de l'eau, de composantes, pièces et systèmes pour rails de trains et métros, de composantes, pièces et systèmes pour wagons de trains, métros et tramways, dans la fabrication d'équipements et de machines agricoles, d'équipements pour éoliennes, etc. De nombreuses PME sont notamment à la recherche d'ingénieurs(es) mécaniciens(nes) ayant un intérêt particulier dans la conception et la fabrication sur d'équipements mesure.

 

la Mauricie : le créneau machines et équipements industriels de la Mauricie regroupe plusieurs manufacturiers d'équipements en automatisation industrielle, d'équipements de manutention industrielle, équipements de lignes d'assemblage, de presses hydrauliques, tours et autres équipements pour éoliennes, de turbomachines et autres produits connexes emploie plus de 20 % de ces professionnels de la région et sont à la recherche d'ingénieurs(es) mécaniciens(nes) ayant un intérêt particulier pour le développement de nouveaux procédés d'assemblage, ainsi qu'en design et conception d'équipements sur mesure.

 

le Saguenay-Lac-St-Jean : les entreprises de première transformation des métaux du Saguenay-Lac-St-Jean emploient plus du quart des ingénieurs(es) mécaniciens(nes) et devront en embaucher plusieurs surtout afin de remplacer les départs à la retraite.

 

Toutefois, c'est au sein des firmes de génie conseil qui emploie la plus forte proportion, soit plus de 43 % des ingénieurs(es) mécaniciens(nes).

 

Enfin, plusieurs PME sont spécialisées dans la conception et la fabrication d'équipements pour usines métallurgiques et usines de transformation du bois ont également d'importants besoins de cette main-d'œuvre spécialisée.

 

Selon l'enquête sur la rémunération des ingénieurs 2016 réalisée par le Réseau Génium 360 du Québec (anciennement le Réseau des ingénieurs du Québec); dans le secteur maufacturier :

Selon l'enquête sur la rémunération des ingénieurs réalisées par le Réseau Génium 360 du Québec (anciennement le Réseau des ingénieurs du Québec) en 2019 :

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) ingénieur(e) mécanicien(ne) détenant 10 années d'expérience au sein d'une PME était de 80 700 $.

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) ingénieur(e) mécanicien(ne) détenant 10 années d'expérience au sein d'une grande entreprise publique de transport urbain était de 89 600 $.

Le salaire annuel moyen d'un(e) ingénieur(e) mécanicien(ne) détenant 10 années d'expérience au sein de la Société de transport de Montréal STM était de 98 400 $.

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) ingénieur(e) mécanicien(ne) détenant 10 années d'expérience au sein d'un grand manufacturier de produits de plastique, de composites ou de caoutchouc était de 105 000 $.

Le salaire annuel moyen d'un(e) ingénieur(e) mécancien(ne) détenant 10 années d'expérience au sein d'une grande société de génie conseil était de 108 100 $.

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) ingénieur(e) électromécanicien(ne) détenant 10 années d'expérience au sein d'un grand manufacturier de matériel de transport terrestre était de 110 700 $.

Le salaire annuel moyen pour un(e) officier en génie détenant 10 années d'expérience au sein des Forces canadiennes (Force régulière, grade de major) était de 113 600 $.

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) ingénieur(e) en électromécanique minière qui détenait 10 ans d'expérience au sein d'une grande compagnie minière était de 128 200 $.

 

Pour plus de détails, consulte les sites suivants qui fournissent plusieurs informations concernant les conditions de travail, les perspectives d’avenir :

Sources : Industrie Canada, Emploi-Québec, Jobboom, Forces canadiennes, Réseau Gémium.

BREF PORTRAIT DE QUELQUES SECTEURS INDUSTRIELS :

L'industrie québécoise du matériel de transport terrestre :

Elle est le plus important secteur de l'industrie de la fabrication mécanique et l'un des plus importants secteurs industriels au Québec.

En 2015, son marché génère des revenus de plus de 11,4 milliards $.

Elle regroupait plus de 680 entreprises qui employaient près de 38 000 travailleuses et travailleurs dans différentes régions du Québec.

Elles étaient principalement concentrées dans les régions suivantes : Laurentides, Estrie, Centre-du-Québec, Montérégie, Chaudière-Appalaches, Bas-St-Laurent, Lanaudière, Île-de-Montréal et Laval.

On peut diviser cette industrie en 6 sous-secteurs, soit :

L'industrie aérospatiale québécoise

Elle représente à elle-seule près de 56 % de toute l'industrie aérospatiale canadienne et figure en 6e position au niveau mondial (après l'État de Washington aux USA, la région des Midi-Pyrénées en France, le comté de Hampshire en UK, l'État d'Hessen en Allemagne et la région de Madrid en Espagne).

Ce sont principalement des industries de l'aéronautique pour l'aviation civile que l'on retrouve (systèmes, composantes, pièces et assemblage d'aéronefs), mais également quelques entreprises sont liées à l'industrie spatiale (satellites ou ses composantes ou pièces).

Quelques entreprises québécoises fabriquent des composantes et pièces pour aéronefs civils, mais également pour des aéronefs militaires, mais le marché de la Défense au Québec n'est pas très importante.

Au Québec; on y assemble des avions long courrier, des avions régionaux, des avions d'affaires, des hélicoptères civils, des aubes de moteurs d'aéronefs, des turbines à gaz pour moteurs d'aéronefs, des trains d'atterrisssages pour aéronefs, des simulateurs de vol professionnels pour avions régionaux et avions d'affaires, des ailes et certaines composantes de fuselage d'avions long courrier et régionaux, ainsi que des avions légers.

On y fabrique des composantes de structures pour aéronefs, des panneaux d'ailes en aluminium, des structures légères pour aéronefs, des actionneurs hydrauliques, des systèmes de contrôle du carburant, des systèmes de contrôle et de support pour trains d'atterrissage, des actionneurs électromécaniques pour ailerons, des contrôleurs d'entraînement, des contrôleurs de puissance de température pour moteurs d'aéronefs, des réducteurs et motoréducteurs pour moteurs d'aéronefs, des actuateurs pour la régulation du débit et pression des fluides, des systèmes de réduction d'énergie pour moteurs d'aéronefs, des équipements d'essai et de réparation d'aéronefs, des équipements d'entretien mobile d'aéronefs, des équipements de contrôle de la qualité de l'air dans les cabines, des composantes pour les turbines à gaz de moteurs d'aéronefs, des pièces mécaniques ou hydrauliques de structures d'aéronefs, des pièces pour moteurs d'aéronefs, des pièces pour trains d'atterrissage, pièces d'engrenages, courroies, poulies, chenilles et autres pièces pour aéronefs, des composantes en aluminium pour avions légers, etc.

En 2016, l'industrie aéronautique québécoise, c'était :

L'industrie québécoise de la fabrication métallique industrielle :

Ce industrie comprend les activités principales qui consistent à forger, estamper, former, tourner et assembler des éléments en métaux ferreux (dont l'acier) et non ferreux (principalement l'aluminium, mais également le cuivre,  magnésium, zinc, silicium); pour fabriquer, entre autres, coutellerie et outils à main, produits d’architecture et éléments de charpentes métalliques, chaudières, réservoirs, conteneurs d’expédition, quincaillerie, ressorts et produits en fil métallique, produits tournés, écrous, boulons et vis et tous autres produits en métal.

On réfère ici à tout ce qui entoure la seconde transformation du métal, à savoir tous les procédés d’usinage – fraisage, tournage, sciage, perçage, alésage, coupage, poinçonnage, pliage, ébavurage et meulage –, les procédés de soudage et les procédés de finition de surface – polissage, placage, peinture et traitement thermique - pour fabriquer produits et pièces métalliques servant à diverses industries ou bien à la fabrication de machines.

Avec la présence de 8 alumineries, de 4 aciéries, de 2 affineries de cuivre et autres métaux non ferreux et de plusieurs fonderies de fer et de fonderies de métaux non ferreuxde plusieurs fonderies de fer et de fonderies de métaux non ferreux; le Québec est bien outillé pour approvisionner les manufacturiers de produits métalliques de toutes sortes.

En 2014, cette industrie comptait près de 1 900 entreprises ayant généré un chiffre d'affaires de plus de 18,6 milliards de $ et qui employaient près de 44 600 travailleuses et travailleurs un peu partout dans la province. Ce nombre n'inclut pas des entreprises et les emplois dans l'industrie du matériel de transport (de gros employeurs en métallurgie), ainsi que ceux travaillant dans la construction.

Ces entreprises sont principalement concentrées dans les régions de de l'Île-de-Montréal, de la Montérégie, Chaudière-Appalaches, Québec, Lanaudière, Laurentides et Centre-du-Québec.

Elle comprend 8 sous-secteurs, soit :

L'industrie de la fabrication de machines et équipements industriels :

 

L'industrie québécoise de la fabrication de machines et d'équipements industriels est le 3e principal secteur de l'industrie de la fabrication mécanique. Bien qu'il ne soit pas aussi important que les précédents, c'est un secteur important car c'est elle qui permet à plusieurs autres secteurs de fonctionner dans leur domaine.

 

Bien qu'elle soit généralement intégrée à l'industrie de la fabrication métallique industrielle, elle peut être un secteur indépendant.

 

En 2015, elle a généré des revenus totalisant plus de 6,1 milliards $ dans l'économie québécoise.

 

Elle compte plus de 1 050 entreprises qui employaient plus de 32500 travailleuses et travailleurs dans plusieurs régions du Québec.

 

Bien que majoritairement concentrées majoritairement concentrées dans les régions de la Montérégie et de Montréal, on les retrouve également dans plusieurs autres régions, telles que : Chaudière-Appalaches, Lanaudière, Saguenay-Lac-St-Jean, Mauricie, Centre-du-Québec, Laurentides, Laval, Estrie et Bas-St-Laurent.

 

Elle est divisée en 6 sous-secteurs, soit :

L'industrie québécoise de la plasturgie et des composites :

On trouve la matière plastique dans la quasi-totalité des segments d'utilisation finale de l'économie. Ses particularités (facilité de transformation, légèreté et résistance à la corrosion) ont favorisé la création de nouveaux produits. La matière plastique a également remplacé le papier, le verre et le métal dans certaines applications traditionnelles.

Dans le secteur des plastiques, la liste des principaux produits fabriqués est éclectique : aucun produit n'est fabriqué par plus de 16 % des entreprises.

Parmi les principaux produits fabriqués, figurent :

Dans le secteur des composites, les principaux produits fabriqués sont :

Plusieurs procédés de transformation sont utilisés par les entreprises de la plasturgie, voici les principaux :

  1. injection : 92 %

  2. thermoformage : 73 %

  3. extrusion profilés et tubes : 45 %

  4. moulage par compression : 28 %

  5. moulage à contact : 28 %

En 2015, Elle avait un marché de plus de 5,3 milliards $ (dont 1,6 milliards en exportations, soit 30 % des produits fabriqués).

 

En 2015, l’industrie des plastiques et des composites comptait au Québec, 442 entreprises, ce qui représente une baisse de 4 % par rapport à 2011 (461).Elles regroupaient 28 % des entreprises canadiennes du secteur, ce qui place la province au 2e rang en importance après l’Ontario, qui en regroupe 47 %.

 

Au sein de l’industrie des plastiques et des composites au Québec, les trois quarts des entreprises (76 %) oeuvrent principalement dans la fabrication de produits en plastique; près d’un quart (22 %) sont principalement dans le secteur des composites; Seule une minorité d’entreprises (2 %) oeuvrent dans 2 secteurs.

 

En 2015, l’industrie des plastiques et des composites regroupait ainsi 347 entreprises oeuvrant dans le secteur des plastiques et 104 oeuvrant dans le secteur des composites.

 

Parmi l’ensemble des entreprises répertoriées au Québec en 2015, le sous-secteur de la fabrication d’autres produits 60 % des entreprises. Ce sous-secteur inclut : la fabrication d'appareils sanitaires en plastique, la fabrication de pièces en plastique pour véhicules automobiles, ainsi que la fabrication de tous les autres produits en plastique, qui inclut la fabrication de produits en composites.

 

La diminution du nombre d'entreprises se concentrait dans les domaines de la fabrication de tuyaux, de raccords de tuyauterie et de profilés non stratifiés en plastique, de la fabrication des bouteilles, contenants, emballages et sacs en plastique.

 

En 2015, plus de 99 % des entreprises sont des PME, dont 17 % sont des microentreprises de 1 à 4 employés, 54 % de petites entreprises comptant de 5 à 49 employés et 29 % de moyennes entreprises avec 50 à 499 employés, alors que les grandes entreprises ne représentaient que moins de 1 % (seulement 4 entreprises).

 

L’industrie des plastiques et des composites compte plus de 21 000 travailleuses et travailleurs (une stabilité depuis 2012), ce qui représente 5 % de l’ensemble des employés de l’industrie manufacturière. En moyenne, les entreprises de l’industrie comptent 49 employés(es).

 

La région de Montréal compte la plus concentration de l'industrie (30 %, soit 133 entreprises qui employaient plus de 6 300 personnes);

Suivie de la Montérégie (22 % avec 98 entreprises qui employaient plus de 4 600 personnes);

Vient ensuite la région de Chaudière-Appalaches (12 %, soit 53 entreprises qui employaient plus de 2 500 personnes);

Ainsi que Lanaudière (7 % avec 31 entreprises qui employaient plus de 1 500 personnes).

Alors les régions de Laval, Laurentides et Centre-du-Québec représentaient 5 % chacun (soit une vingtaine d'entreprises qui employaient environ 1 000 personnes dans chacune de ces régions).

La répartition des entreprises et des emplois par sous-secteurs était :

Pour plus de détails sur les industries de ce secteur, consulte les portraits des secteurs industriels suivants :

Sources : Ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation du Québec, Pôle d'excellence québécois en transport terrestre, Comité sectoriel de la main-d'œuvre aérospatiale du Québec, PlastiCompétences, le Comité sectoriel de la main-d'œuvre en plasturgie du Québec, et Montréal International.

ENTENTES DEC-BAC :

 

Qu'est-ce qu'un programme DEC-BAC ?

 

Consulte la page suivante

 

Il permet de terminer la formation technique et ton baccalauréat dans un temps plus court, soit 5½ ans (au lieu de 6 ans) et obtenir les 2 diplômes.

 

Voici les ententes actuellement offertes :

PASSERELLES :

 

Un programme passerelle permet aux titulaires d'un D.E.C. dans une discipline en particulier de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans le cadre de son baccalauréat. Par contre, aucune garantie d'admission n'est offerte lors de la demande.

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

 

Note : va voir également la profession d’ingénieur industriel, celui d’ingénieur en automatisation, celui de ingénieur en aérospatial, d'ingénieur biomédical ou celui d'ingénieur maritime

 

Le Baccalauréat spécialisé en génie des systèmes électromécaniques B.ing. offert par l’UQAR a une durée de 4 ans (8 sessions) offert en régime régulier à temps complet ou en régime régulier à temps partiel (comprenant un stage obligatoire non rémunéré en industrie) ou en alternance travail-études à temps complet (11 sessions incluant les trimestres de stage) au campus de Rimouski seulement (comprenant 3 stages industriels rémunérés et crédités de 4 mois chacun) offert au campus de Rimouski seulement.

 

Il permet de combiner une formation dans le domaine du génie mécanique avec celle du génie électrique, qui est particulièrement utile dans la conception de systèmes automatisés industriels et autres systèmes de robotique.

 

Il est accessible autant aux détenteurs d’un DEC en sciences de la nature ou sciences-arts-lettres qu’aux détenteurs d’un DEC technique (technologies du génie électrique, technologies de la mécanique, technologies de la production). Un cheminement d'études adapté aux titulaires d'un DEC technique est également offert.

 

De nombreuses activités pratiques en laboratoires (automatisation, électricité, instrumentation, microprocesseurs, mécatronique, imagerie numérique, CAO, centre d'usinage, cellule robotisée, parc éolien de 4 MW, etc), les différents projets virtuels et réels, ainsi que le ou les stage(s) industriel(s) viennent s'ajouter à la formation théorique.

 

Plusieurs grandes entreprises et organisations de la région (Premier Tech Aqua, Uniboard Canada, Prelco, Telus Québec, Groupe Cascadaes - div Norampac, Technologie Axion, ISMER, Transports Québec, Centre de recherche appliquée en technologies maritimes du Cégep de Rimouski, le Centre OPTECH de transfert de technologie en optique-photonique du Cégep de La Pocatière, Centre de transfert de technologie en électromécanique Solutions Novika du Cégep de La Pocatière, TechnoCentre Éolien) et plusieurs PME de la région sont partenaires de l'UQAR dans le cadre des projets d'ingénierie et des stages industriels rémunérés ou non rémunérés que doivent réaliser les étudiants(es) de ce programme;

 

Au niveau de la recherche, son Laboratoire de recherche en productique s'intéresse notamment au développement de produits, de procédés de production et aux systemes; l’amélioration des performances des produits et des équipements industriels et l'instrumentation et la commande industrielle dont les connaissances nécessitent l'intégration de l'électronique, de la mécanique, de l'informatique et du génie industriel.

 

CHEMINEMENT TYPE :

 

Au cours de la 1re année (profil avec DEC général), tu acquerras les connaissances fondamentales nécessaires au génie. Tu auras les cours obligatoires suivants : mathématiques d'ingénierie 1, programmation 1 (théorie + labo) ou programmation orienté objet 1 (théorie + labo), instrumentation, matériaux (théorie + labo), ingénierie, design et communication (théorie + labo), mathématiques d'ingénierie 2, mécanique de l'ingénieur 1, circuits logiques, circuits électriques 1 (théorie + labo), ingénierie assistée (théorie + labo en résolution de problèmes d'ingénierie par ordinateur), intégration professionnelle 1 (introduction au milieu industriel + santé et sécurité au travail) et si tu as choisir le profil en alternance travail-études, un stage industriel 1 (expérience professionnelle de 4 mois consécutifs à temps complet en milieu industriel au cours du trimestre d'été);

Au cours de la 1re année (profil avec DEC technique), tu acquerras les connaissances fondamentales nécessaires au génie tout en approfondissant les connaissances fondamentales acquises au collégial. Tu auras les cours obligatoires suivants : calcul différentiel, calcul intégral, algèbre vectorielle et linéaire, chimie générale (théorie + labo), matériaux (théorie + labo), ingénierie, design et communication (théorie + labo), mathématiques d'ingénierie 2, mécanique de l'ingénieur 1, ingénierie assistée (théorie + labo en résolution de problèmes d'ingénierie par ordinateur), intégration professionnelle 1 (introduction au milieu industriel + santé et sécurité au travail) et si tu as choisir le profil en alternance travail-études, un stage industriel 1 (expérience professionnelle de 4 mois consécutifs à temps complet en milieu industriel au cours du trimestre d'été);

 

Au cours de la 2e année (profil avec DEC général), tu apprendras les notions de base en électronique et les notions de base en mécanique. Tu auras les cours obligatoires suivants : mathématiques d'ingénierie 3, analyse de systèmes linéaires, électronique 1 (théorie + labo sur les circuits électroniques à semi-conducteurs), processus de fabrication mécanique (théorie + labo sur les méthodes d'usinage et de soudage), résistance des matériaux (théorie + labo), électrotechnique (théorie + labo sur les principes de base de la conversion d'énergie électrique et du fonctionnement des machines électriques), asservissements linéaires, CAO en électronique (théorie + labo), CAO en mécanique (théorie + labo) et intégration professionnelle 2 (théorie sur les étapes de conception d'un projet);

 

Au cours de la 2e année (profil avec DEC technique), tu approfondiras les notions d'électronique ou de mécanique acquises au collégial et tu acquerras des notions de base dans l'un de ces domaines non acquises au collégial. Tu auras les cours obligatoires suivants : mathématiques d'ingénierie 1, analyse de systèmes linéaires, instrumentation (théorie + labo), résistance des matériaux (théorie + labo), électrotechnique (théorie + labo sur les principes de base de la conversion d'énergie électrique et du fonctionnement des machines électriques), asservissements linéaires, CAO en électronique (théorie + labo) OU CAO en mécanique (théorie + labo) et intégration professionnelle 2 (théorie sur les étapes de conception d'un projet);

 

Au cours de la 3e année (profils avec DEC général ou avec DEC technique), tu approfondiras les connaissances de base acquises en électronique et en mécanique et tu apprendras les méthodes et techniques de conception de systèmes mécaniques, électroniques et électromécaniques. Tu auras les cours obligagoires suivants : thermodynamique (théorie + labo), éléments de machines (théorie + labo sur les méthodes de conception d'éléments de machines), électronique 2 (théorie + labo sur les notions de conception de circuits électroniques), introduction aux microprocesseurs (théorie + labo sur les méthodes de conception de systèmes à microprocesseurs), conception de systèmes mécatroniques (atelier de conception en équipe des systèmes mécaniques et/ou électriques pour des applications industrielles, utilitaires ou récréatives), machines électriques (théorie + labo sur les notions d'analyse et de conception des machines électriques), techniques de commande industrielle (théorie + labo), principes de gestion financière, profession d'ingénieur (aspects légaux et éthiques), ainsi que le stage industriel non rémunéré et crédit (profil régulier) ou stage industriel 2 rémunéré et crédit (profil alternance travail-études) comportant une expérience professionnelle de 4 à 8 mois consécutifs à temps complet en milieu industriel au cours du trimestre d'été);

 

Au cours de la 4e année (profils avec DEC général ou avec DEC technique), , tu intègreras les connaissances acquises dans les années précédentes par la réalisation d'un projet d'envergure de conception d'un système électromécanique, ainsi qu'une formation complémentaire en génie. Tu auras les cours obligatoires suivants : traitement des signaux 1 (théorie + labo), systèmes de production automatisée (théorie + labo), ingénierie de la qualité, ingénierie et environnement, notions de management, projet de fin d'études (conception d'un système mécatronique);

 

Enfin, tu devras choisir 2 cours optionnels (profil avec DEC général) ou 6 cours optionnels (profil avec DEC technique) parmi 30 cours proposés (ex : génie éolien, maintenance industrielle, architecture des ordinateurs, hyperfréquences, systèmes de communication, vision numérique, systèmes hydrauliques et pneumatiques, vibrations mécaniques, fabrication assistée par ordinateur FAO, introduction aux éléments finis, dynamique des systèmes mécaniques, identification des systèmes, éléments de robotique, etc.);

ainsi qu'un cours au choix en dehors du champ de spécialisation par l'ensemble des cours de 1er cycle de l'UQAR accessibles comme cours au choix.

 

Le Baccalauréat spécialisé en génie électromécanique B.ing. offert par l’UQAT a une durée de 4 ans (8 sessions) offert en régime régulier à temps complet ou en régime régulier à temps partiel au campus de Rouyn-Noranda seulement (mais peut comprend 1 à 3 stages industriels rémunérés ou non rémunérés au cours des trimestres d'été);

 

Il permet de combiner une formation dans le domaine du génie mécanique avec celle du génie électrique, qui est particulièrement utile dans la conception de systèmes automatisés industriels et autres systèmes de robotique;

 

Il est accessible autant aux détenteurs d’un DEC en sciences de la nature ou sciences-arts-lettres qu’aux détenteurs d’un DEC technique (technologies du génie électrique, technologies de la mécanique, technologies de la production);

 

De nombreuses activités pratiques en laboratoires (robotique, machines électriques, réseaux électriques, automatisation, biomatériaux), les différents projets virtuels et réels, ainsi qu'un ou des stage(s) industriel(s) facultatifs viennent s'ajouter à la formation théorique;

 

De plus, au cours de la 3e année, tu pourras choisir l'une des orientations suvants : conception mécanique, instrumentation et contrôle, production/transport et distribution électrique ou électromécanique minière;

 

Plusieurs grandes entreprises et organisations de la région (Iam Gold, Agnico-Eagle, Groupe Xstrata, Produits forestiers Résolus, Tembec, Centre technologique des résidus industriels du Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue) et plusieurs PME de la région sont partenaires de l'UQAT dans le cadre des projets d'ingénierie et des stages industriels rémunérés ou non rémunérés que peuvent réaliser les étudiants(es) de ce programme;

 

De plus, de nombreuses autres entreprises partout au Québec offrent la possibilité aux étudiants d'y effectuer leur stage (et peut-être un emploi) comme par exemple : Arcelor-Mittal, Alcoa, Rio Tinto Alcan, Cliffs Natural Ressources, IOC, Kruger, etc;

 

Au niveau de la recherche, on retrouve :

 

l'Unité de recherche en électromécanique de l'UQAT s'intéresse aux différents aspects et problématiques de l'automatisation des entreprises manufacturières par l'intégration des différentes technologies de la mécanique, de l'électronique, de l'informatique et du génie industriel, principalement :

la synthese optimale des machines, la transmission optimale de l'énergie mécanique dans les mécanismes complexes élastiques et la conception de robots industriels à liaisons intelligentes;

 

l'Unité de recherche et de service en technologie minérale de l'Abitibi-Témiscamingue s'intéresse notamment au développement d'outils technologiques d'optimisation des procédés de récupération et d'automatisation des procédés de transformation des minéraux.

 

CHEMINEMENT TYPE :

 

Au cours de la 1re année, tu acquerras les connaissances fondamentales nécessaires au génie. Tu auras les cours obligatoires suivants : calcul 1 (sauf les titulaires du  D.E.C. en sciences de la nature du Cégep de l'Abitibi), chimie pour ingénieurs (sauf les titulaires du  D.E.C. en sciences de la nature du Cégep de l'Abitibi), communication graphique (théorie + labo), informatique 1 (théorie + labo), statique, atelier de santé et sécurité au travail, introduction au génie et aux projets d'ingénierie, calcul 2, matériaux, circuits logiques, résistance des matériaux 1 (théorie + labo), morphologie des machines (théorie + labo), dessin et conception assistées par ordinateur DCAO (théorie + labo), l'ingénieur et la société 2, ainsi que le stage industriel 1 (expérience professionnelle rémunérée ou non rémunérée de 4 mois à temps complet en industrie au cours du trimestre d'été, s'il y a lieu);

 

Au cours de la 2e année, tu apprendras les notions de base en électronique et les notions de base en mécanique. Tu auras les cours obligatoires suivants : équations différentielles ordinaires et dérivés partielles, probabilités et statistique, thermodynamique (théorie + labo), circuits électriques (théorie + labo), logiciels de simulation (théorie + labo), dynamique des fluides, dynamique de l'ingénieur, électrotechnique (théorie + labo sur les principes de base de la conversion d'énergie électrique et du fonctionnement des machines électriques), conception de systèmes mécaniques (théorie + réalisation d'un projet de conception en équipe), laboratoire mécanique 1, ainsi que le stage industriel 2 (expérience professionnelle rémunérée ou non rémunérée de 4 mois à temps complet en industrie au cours du trimestre d'été, s'il y a lieu);

 

Au cours de la 3e année, tu approfondiras les connaissances de base acquises en électronique et en mécanique et tu apprendras les méthodes et techniques de conception de systèmes mécaniques, électroniques et électromécaniques. Tu auras les cours obligagoires suivants : électronique (théorie + labo sur les notions de conception de circuits électroniques), systèmes asservis, machines électriques : analyse et applications (théorie + labo), atelier gestion et planification des projets 1, analyse économique en ingénierie, analyse numérique pour ingénieurs, transmission de chaleur, laboratoire mécanique 2, automatisation industrielle (théorie + labo), conception en ingénierie 1 (théorie sur les études d'élaboration d'un projet + suivi hebdomadaire de l'évolution de l'élaboration du projet de fin d'études), projet d'études en ingénierie (conception et réalisation d'un système électromécanique, peut être lié au stage 3), ainsi que le stage industriel 3  (expérience professionnelle rémunérée ou non rémunérée de 4 mois à temps complet en industrie au cours du trimestre d'été, s'il y a lieu);

 

Au cours de la 4e année, tu intègreras les connaissances acquises dans les années précédentes par la réalisation d'un projet d'envergure de conception d'un système électromécanique, ainsi qu'une formation complémentaire en génie. Tu auras les cours obligatoires suivants : vibrations mécaniques (théorie + labo) ou commande des machines électriques (théorie + labo), conception des robots industriels (théorie + labo + réalisation d'un projet), atelier de gestion et planification des projets 2, engagement social (réalisation d'un projet dans le milieu avec lien avec la profession d'ingénieur, ex : réalisation d'un appareil ergonomique pour une personne handicapée physique, activité de promotion du génie auprès des jeunes du primaire et/ou du secondaire et/ou de la population en général, encadrement d'étudiants collégiens en mathématiques et/ou physique, etc), conception en ingénierie 2 (suivi hebdomadaire de l'évolution de la réalisation du projet de fin d'études), l'ingénieur et la société 4, ainsi que le projet appliquée de fin d'études en génie électromécanique (réalisation d'un projet de niveau professionnel sur un problème réel suggéré de préférence par l'industrie);

 

Enfin, à partir de la  3e année, tu devras choisir l'une des orientations suivantes :

 

Instrumentation et contrôle; tu devras suivre les cours suivants : instrumentation industrielle (théorie + labo), électronique industrielle (théorie + labo), commande numérique des systèmes, l'un des 3 cours suivants (commandes optimales et adaptives, électricité du bâtiment ou microprocesseurs 1),  0 à 1 cours optionnel parmi 28 cours proposés (ex : principes de télécommunications, circuits passifs micro-ondes, systèmes de communications, télécommunications mobiles, transmission de données et réseau de communication numérique, production d'énergie électrique, fabrication mécanique, ondes électromagnétiques, etc), ainsi qu'un 1 cours au choix en sciences humaines parmi les cours de l'UQAT accessibles comme cours au choix;

 

Production, transport et distribution de l'énergie électrique; tu devras suivre les cours suivants : électronique industrielle (théorie + labo), production d'énergie électrique (théorie + visite d'une centrale hydroélectrique + réalisation d'une composante d'un système électromécanique d'une centrale), conception et analyse en exploitation d'un réseau électrique (théorie + labo), l'un des 3 cours suivants (électricité du bâtiment, microprocesseurs 1 ou commande numérique des systèmes),  0 à 1 cours optionnel parmi 28 cours proposés (ex : ondes électromagnétiques, transmission numérique, circuits passifs micro-ondes, etc), ainsi qu'un 1 cours au choix en sciences humaines parmi les cours de l'UQAT accessibles comme cours au choix;

 

Électromécanique minière; tu devras suivre les cours suivants : procédés de séparation minéralurgique (théorie + labo), dynamique des mécanismes complexes (théorie + labo), conception et sélection des équipements miniers (théorie + labo + réalisation d'un projet de conception d'une machine ou équipement minier), l'un des 3 cours suivants : fabrication mécanique (théorie + labo et réalisation d'un produit de complexité moyenne), instrumentation industrielle (théorie + labo) ou électronique industrielle (théorie + labo),  0 à 1 cours optionnel parmi 28 cours proposés (ex : systèmes hydrauliques et lubrification, systèmes de communications, principes de télécommunications, ondes électromagnétiques, etc), ainsi qu'un 1 cours au choix en sciences humaines parmi les cours de l'UQAT accessibles comme cours au choix; 

 

Le Baccalauréat spécialisé en génie de la production automatisée B.ing. offert à l'École de technologie supérieure ÉTS a une durée totale de 3½  à 4 ans (10 à 12 sessions incluant les trimestres de stages) offert en régime coopératif à temps complet seulement;

 

Programme unique au Québec à orientation appliquée permettant d'intégrer les différentes technologies (provenant de l'électronique et de la commande, de la mécanique, de l'informatique et du génie industriel) afin de concevoir, de fabriquer et de modifier les systèmes de production afin de les rendre partiellement ou totalement automatisés;

 

De nombreuses entreprises sont partenaires de l'ÉTS dans le cadre de ce programme, dont :

 

Bombardier Aéronautique, Bell Helicopters Textron, Pratt & Whitney, General Electric, Nova Bus, Kenworth, Bombardier Transport, CAE Électronique, Rio Tinto Alcan, Alstom Énergie, MDA Corporation, Siemens Canada, Lockhead Martin, Esterline CMC Électronique, etc;

 

Si tu choisis le stage industriel à l'international, tu pourras réaliser ton stage dans l'un des entreprises partenaires suivantes :

 

Alstom Power à Grenoble en France,
Siemens America (centre de recherche technologique) à Princeton NJ aux USA,

Airbus à Seville en Espagne (concentration en aéronautique),
Volvo Ærø à Göteborg aux Pays-Bas (concentration en aéronautique seulement),

Groupe conseil en ingénierie CSD en Suisse;

 

Si tu choisis le profil international; tu devras remplacer les cours optionnels par 12 crédits suivis dans l'une des 79 universités étrangères partenaires de l'ÉTS de 20 pays, dont :

 
l'International Space University (Strasbourg) en France,
l'Ecole Centrale d'Electronique en France,
l'École d'ingénieurs Télécom ParisTech (anciennement l'École Nationale Supérieure des Télécommunications) en France,
l'Institut national des sciences appliquées de Strasbourg en France,
l'Institut des sciences appliquées de Lyon en France,
l'Institut National des Sciences Appliquées de Toulouse en France,
l'Institut Polytechnique de Grenoble (Grenoble INP) en France,
l'École nationale supérieure d'arts et métiers ParisTech en France,
l'Ecole Supérieure d'Ingenieurs en Informatique et Génie des Télécommunications ÉSIGETEL en France,
l'Ecole Internationale des Sciences du Traitement de l'Information en France,
Télécom Bretagne en France,
TELECOM Lille1 en France,
Télécom Physique Strasbourg (de l'Université de Strasbourg) en France,
l'Université Claude-Bernard Lyon 1 en France,
l'Université de Lorraine en France (Nancy a une forte concentrations de manufacturiers en télécommunications),
l'Université de Mons en Belgique,
l'University College London en UK (3e meilleure université du pays et l'une des meilleures au monde),
l'Universitat Politècnica de Catalunya (Barcelona Tech) en Espagne,
l'Universidad Politécnica de Valencia en Espagne,
l'Universidad de Sevilla - Escuela técnica superior de ingeniera à Seville en Espagne,
l'Università degli Studi di Cagliari en Italie,
l'Università degli Studi di Padova en Italie,

l'Universidade Federal de Santa Catarina au Brésil,
Pontificia Universidade Católica do Rio Grande do Sul  au Brésil,
l'India Institute of Technology Delhi en Inde,
l'India Institute of Technology Bombay en Inde,

Guangxi University en Chine;

 

Il est destiné principalement aux titulaires d’un D.E.C. technique dans une spécialité liée aux technologies industrielles ou du génie électrique (voir exigences d’admissions ci-dessous);

 

mais, il y a un cheminement adapté au profil d'admission au cours de la première année;

 

Seul établissement au Québec ayant adapté tous ses programmes aux titulaires d'un DEC technique;

 

Il également destiné aux titulaires d'un DEC en sciences de la nature, en sciences mathématiques et informatiques ou en sciences-arts-lettres, mais devront suivre au préalable, une année préparatoire appelé "cheminement universitaire en technologie". Par contre, tous les cours de cheminement ne peuvent pas être reconnus dans le cadre d'un programme de baccalauréat;

 

Le cheminement universitaire en technologie comprend les cours obligatoires suivants : science et technologie, communication graphique (théorie + travaux pratiques + labo), matériaux (théorie + labo), informatique (théorie + labo), circuits (théorie + labo), automates programmables et logique séquentielle, projet1 (étapes de conception d'un objet technique), projet 2 (réaliser un robot mobile évoluant dans un environnement contrôlé par un automate programmable).

 

Ensuite, tu suivras des cours obligatoires selon la spécialisé choisie, dans le cas de la spécialité en génie mécanique, tu devras choisir le profil suivant :

 

Profil mécanique : tu auras les cours obligatoires suivants : éléments d'usinage et de métrologie dimensionnelle, procédés de fabrication et d'assemblage, mécanismes et éléments de machines, projet multidisciplinaire (réalisation en équipe d'un projet de conception d'un robot ou d'une machine réunissant les étudiants de toutes les spécialités du cheminement universitaire en technologie), ainsi qu'un stage optionnel d'intégration en entreprise (stage non rémunéré d'initiation au milieu technique d'une durée de 4 mois au sein d'une entreprise industrielle);

 

Au cours de la 1re année, tu approfondiras les connaissances de base acquises et tu apprendras des notions de base non apprises en formation technique  (ou pour les titulaires d'un DEC préuniversitaire, tu apprendras les notions de base en électricité, mécanique et informatique) et tu seras familiarisé(e) avec le milieu industriel dans le cadre du stage. Le cheminement est adapté selon le profil d'admission :

 

Profil E (titulaires d'un DEC technique dans le domaines des technologies du génie électrique) :

 

Tu auras les cours obligatoires suivants : calcul différentiel et intégral, initiation au milieu industriel et à la santé et sécurité au travail, statique et dynamique (théorie + labo), automates programmables : langages et mise en œuvre (théorie + labo), introduction à la programmation (théorie + labo), algèbre linéaire et analyse vectorielle, conception de systèmes de production (théorie + labo), éléments de fabrication mécanique (théorie + labo), méthodes de communication, ainsi que le stage industriel en génie de la production automatisée 1 (expérience professionnelle rémunérée de 4 mois consécutifs à temps complet de familiarisation au milieu industriel au cours du trimestre d'été);

 

Profil M (titulaires d'un DEC technique dans le domaines de la mécanique industrielle ou d'un DEC préuniversitaire ayant suivi le cheminement universitaire en technologie avec profil électricité) :

 

Tu auras les cours obligatoires suivants : calcul différentiel et intégral, initiation au milieu industriel et à la santé et sécurité au travail, statique et dynamique (théorie + labo), conception de systèmes de production (théorie + labo), introduction à la programmation (théorie + labo), algèbre linéaire et analyse vectorielle, méthodes de communication, automates programmables : langages et mise en œuvre (théorie + labo), analyse des circuits électriques (théorie + labo), ainsi que le stage industriel en génie de la production automatisée 1 (expérience professionnelle rémunérée de 4 mois consécutifs à temps complet de familiarisation au milieu industriel au cours du trimestre d'été);

 

Profil P (titulaires d'un DEC technique dans le domaines de la production industrielle ou d'un DEC préuniversitaire ayant suivi le cheminement universitaire en technologie avec profil mécanique) :

 

Tu auras les cours obligatoires suivants : calcul différentiel et intégral, initiation au milieu industriel et à la santé et sécurité au travail, statique et dynamique (théorie + labo), automates programmables : langages et mise en œuvre (théorie + labo), introduction à la programmation (théorie + labo), algèbre linéaire et analyse vectorielle, éléments de fabrication mécanique (théorie + labo), analyse de circuits électriques (théorie + labo), méthodes de communication, ainsi que le stage industriel en génie de la production automatisée 1 (expérience professionnelle rémunérée de 4 mois consécutifs à temps complet de familiarisation au milieu industriel au cours du trimestre d'été);

 

Profil I (titulaires d'un DEC en techniques de l'informatique :

 

Tu auras les cours obligatoires suivants : calcul différentiel et intégral, initiation au milieu industriel et à la santé et sécurité au travail, statique et dynamique (théorie + labo), conception de systèmes de production,  éléments de fabrication mécanique, algèbre linéaire et analyse vectorielle, automates programmables : langages et mise en œuvre (théorie + labo), analyse de circuits électriques (théorie + labo), méthodes de communication, ainsi que le stage industriel en génie de la production automatisée 1 (expérience professionnelle rémunérée de 4 mois consécutifs à temps complet de familiarisation au milieu industriel au cours du trimestre d'été);

 

Au cours de la 2e année, tu apprendras le fonctionnement des systèmes de production automatisés et non automatisés et tu seras initié(e) au fonctionnement d'une chaîne de production en milieu industriel dans le cadre du stage. Le cheminement est adapté selon le profil d'admission :

 

Tu auras les cours obligatoires suivants : équations différentielles, électricité et magnétisme (théorie + labo), analyse de rentabilité de projets, éléments de résistance des matériaux (théorie + labo, profil E) OU introduction à l'électronique (théorie + labo, profils M, P et I), thermodynamique et mécanique des fluides (théorie + labo), conception assistée par ordinateur CAO (théorie + labo), techniques d'optimisation en production automatisée (théorie + labo), systèmes d'exploitation et programmation de systèmes (théorie + labo), robots industriels (théorie + labo), physique des ondes (théorie + labo), gestion de la production industrielle, ainsi que le stage industriel en génie de la production automatisée 2 (expérience professionnelle rémunérée de 4 ou 8 mois consécutifs à temps complet en milieu industriel au cours du trimestre d'hiver et/ou d'été);

 

Au cours de la 3e année, tu apprendras les méthodes d'analyse des problèmes d'automatisation et de conception de systèmes, tu approfondiras tes connaissances par le choix d'une concentration tu intégreras les connaissances acquises dans les années précédentes par un dernier stage en milieu industriel. Tu auras les cours obligatoires suivants : probabilités et statistique, chimie et matériaux (théorie + labo), systèmes asservis (théorie + labo), asservissement numérique en temps réel (théorie + labo), ainsi que le stage industriel en génie de la production automatisée 3 (expérience professionnelle rémunérée de 4 à 8 mois consécutifs à temps complet en milieu industriel au cours du trimestre d'automne, d'hiver et/ou d'été) OU le stage industriel à l'international en génie de la production automatisée 3 (expérience professionnelle rémunérée de 4 à 8 mois consécutifs à temps complet au sein d'une entreprise industrielle active à l'international au cours du trimestre d'automne, d'hiver et/ou d'été);

 

Au cours de la 4e année, tu réaliseras un projet final d'envergure te permettant d'intégrer les connaissances acquises dans les années précédentes et tu acquerras une formation complémentaire en génie, en plus d'approfondir tes connaissances dans la concentration choisie. Tu auras les cours obligatoires suivants : microélectronique appliquée (théorie + labo), entrepreneuriat et innovation ou outils de développement durable pour ingénieurs, environnement, technologie et société (ou santé, technologie et société pour ceux ayant choisi la concentration en technologies de la santé), ainsi que le profil de fin d'études en génie de la production automatisée (réalisation d'un projet de conception de systèmes, procédés et processus d'automatisation en lien avec le stage industriel 3) OU ainsi que le profil de fin d'éudes international en génie de la production automatisée (réalisation d'un projet de conception de systemes, procédés et processus d'automatisation en lien avec le stage industriel international 3) et s'il y a, le stage industriel en génie de la production automatisée 4 (expérience professionnelle rémunérée facultative de 4 à 8 mois consécutifs à temps complet en milieu industriel au cours du trimestre d'automne, d'hiver et/ou d'été);

 

Enfin, au cours de la 3e et de la  4e année, tu devras choisir l'une des concentrations suivantes :

 

Systèmes manufacturiers; s'intéresse au développement et l'implantation de systèmes de production pour une chaine automatisée d'assemblage de produits. Tu devras choisir 6 cours optionnels parmi 11 cours proposés (ex : ergonomie et sécurité en milieu de travail, assurance de la qualité, systèmes flexibles de production, hydraulique et pneumatique, cellules de production automatisée, capteurs et actionneurs, fabrication assistée par ordinateur FAO, etc.);

 

Informatique industrielle; s'intéresse à la conception et au développement de logiciels intégrés aux systèmes automatisés et robots industriels. Tu auras choisir 6 cours optionnels parmi 11 cours proposés (ex : vision artificielle, introduction au génie logiciel, bases de données, réseaux de neurones et intelligence artificielle, téléinformatique et réseaux, microsystèmes, analyse et conception orientées objet, conception et simulation de circuits électroniques, etc.);

 

Production aéronautique; s'intéresse à la conception et au développement de nouveaux outils et systèmes automatisés pour l'industrie aéronautique.  Tu auras choisir 6 cours optionnels parmi 11 cours proposés (ex : conception assistée par ordinateur CAO de composants aéronautiques, usinage, outillage et inspection pour l'aéronautique, matériaux et procédés pour l'aéronautique, systèmes et commandes des avions, ordonnancement des systèmes de production aéronautique, assurance de la qualité, etc.), le projet de fin d'études et le stage industriel devra porter sur le domaine aéronautique et le stage industriel 3 devra s'effectuer au sein d'une entreprise aéronautique;

 

Technologies de la santé; s'intéresse à la conception et au développement de technologies automatisées pour le milieu hospitalier ou l'industrie pharmaceutique et biomédicale. Tu devras suivre les cours suivants : ingénierie des systemes humains, risques dans le secteur de la santé : sources et techniques d'évaluation, technologies de la santé : normes et homologation, 2 cours optionnels parmi 5 cours proposés (introduction à l'ingénierie de la réadaptation, principes de l'imagerie médicale, conception d'orthèses et prothèses, modélisation et traitement des signaux biomédicaux, instrumentation biomédicale ou biomatériaux pour dispositifs médicaux), ainsi qu'un cours optionnel parmi les cours des autres concentrations. Enfin, le projet de fin d'études devra porter sur les technologies de la santé et le stage industriel 3 devra s'effectuer en technologies de la santé;

 

Si tu choisis le stage industriel à l'international, tu pourras réaliser ton stage dans l'un des entreprises partenaires suivantes :

 

Alstom Power à Grenoble en France,

Schneider Électric (siège social ou dans l'une de ses usines) en France,
Siemens America (centre de recherche technologique) à Princeton NJ aux USA,

Airbus à Seville en Espagne (concentration production aéronautique seulement),
MTU Aero Engines à Munich en Allemagne  (concentration production aéronautique seulement),
Volvo Aero à Göteborg aux Pays-Bas  (concentration production aéronautique seulement),

Groupe conseil en ingénierie CSD en Suisse;

 

Si tu choisis le profil international; tu devras remplacer les cours optionnels par 12 crédits suivis dans l'une des 79 universités étrangères partenaires de l'ÉTS de 20 pays, dont :


l'Institut national des sciences appliquées de Strasbourg en France,
l'Institut des sciences appliquées de Lyon en France, l'Université de Mons en Belgique,
l'University College of London au Royaume-Uni,
l'India Institute of Technology Delhi en Inde,
l'Universidad Politécnica de Valencia en Espagne,
l'Universidad de Sevilla - Escuela técnica superior de ingeniera à Seville en Espagne,
l'Università degli Studi di Cagliari en Italie,

l'Universidade Federal de Santa Catarina au Brésil,
Guangxi University en Chine.

 

Le Baccalauréat spécialisé en génie mécanique B.ing. a durée totale de 4 ans (sauf à ÉTS où il y a une durée de 3½ ou 4 ans selon le cheminement choisis) et offert à temps complet seulement en régime régulier et/ou en régime coopératif selon les universités.

 

On y retrouve de nombreux travaux pratiques en laboratoire ou en atelier (acoustique et vibration, automatisation et robotique, biomécanique, design et CAO, dynamique des systèmes, fabrication assistée par ordinateur FAO, hydraulique et pneumatique, informatique industrielle, matériaux, mécanique appliquée, mécatronique, métrologie, microfabrication et mirousinage, soudage, thermodynamique, turbomachines, centre d'usinage conventionel, centre d'usinage à commande numérique, etc.), des visites industrielles d'entreprises de différentes tailles et différents domaines de fabrication, la réalisation de différents projets de conception tout au long du programme dont un projet final d'envergure (souvent en collaboration avec une entreprise), ainsi que la possibilité d'effectuer des stages en industrie viennent compléter la formation théorique.

 

Pour les détails sur le cheminement type par session, clic ici.

 

à l'École de technologie supérieure ÉTS, il est offert en régime coopératif à temps complet complet;

 

à Sherbrooke, Concordia et Laval, il est offert en régime régulier à temps complet ou en régime coopératif (stages rémunérés) à temps complet;

 

à l'UQAR, il est offert en régime régulier à temps complet, en régime régulier à temps partiel ou en régime coopératif (stages rémunérés) à temps complet;

 

à l'UQAC et UQAT, il est offert en régime régulier à temps complet ou en régime régulier à temps partiel, mais peut comporter un ou des stage(s) rémunérés et/ou non rémunérés;

 

à Polytechnique, McGill, U.Q.T.R., UQAC et UQAT, il est offert en régime régulier à temps complet seulement, mais peut comporter un ou des stage(s) rémunérés et/ou non rémunérés;

 

Chaque université propose des particularités à leur programme, comme par exemple :

 

l'UQAT offre des bourses d’accueil couvrant les droits de scolarité des deux premières années d’études pour tous les nouveaux étudiants,

 

Elle propose une formule unique de cours projet avec des entreprises reconnues de la région (et parfois de l'extérieur de la région),

 

Ses groupes de petite taille permettent une formation quasi personnalisée,

 

Elle t'offre la possibilité d'effectuer jusqu'à 3 stages industriels rémunérés au cours des trimestres d'été au sein d'entreprises partenaires de la région ou au sein d'une autre entreprise de la région ou de l'extérieur,

 

Elle offre possibilité d’effectuer des projets industriels à l’étranger : Allemagne, France, Maroc, Suisse, etc.,

 

Plusieurs entreprises de la région offrent des stages d'été rémunérés ou non rémunérés notamment au sein d'entreprises partenaires telles que :


Iam Gold, Agnico-Eagle, Groupe Xstrata, Produits forestiers résolus, Ressources Métanor,Tembec, Uniboard Canada, etc;

 

l'UQAR propose un cheminement type adapté aux les titulaires d'un D.E.C. technique en technologies industrielles (génie mécanique, génie de la plasturgie, énie industriel, martériaux composites, construction aéronautique, mécanique marine) et un autre cheminement type pour les titulaires d'autres D.E.C. et les autres candidats(es),

 

Dans les trois programmes de baccalauréat en génie, la première année est commune. Il est donc possible pour les étudiants de passer de génie mécanique au génie électrique ou du génie mécanique au génie électromécanique, par exemple, sans avoir de cours à recommencer. Ceci est idéal pour les personnes qui ne sont pas complètement certaines de leur choix,

 

La formation est orientée sur la conception, une formation axée sur la pratique avec 5 cours où tu devras, par équipe de 1 à 4 personnes, imaginer, concevoir et réaliser un prototype fonctionnel répondant aux attentes d'un client réel, donc tu seras dès la première année en contact avec des industries,

 

La taille restreinte de ses groupes-cours permet une formation quasi personnalisée,

 

Elle propose également un profil en alternance travail-études comportant 3 stage rémunérés de 3 mois chacun en industrie ou un profil général comportant un stage obligatoire rémunéré ou non rémunéré en industrie au trimestre d'été,

 

Elle est reconnue et réputée dans l'ensemble du pays dans le domaine de l'énergie éolienne, donc si tu es intéressé(e) au développement de projets de production d'électricité par l'énergie éolienne ou par la conception d'appareils ou équipements pour les éoliennes, tu pourras réaliser tes projets avec la collaboration du Laboratoire de recherche en énergie éolienne et avec plusieurs entreprises partenaires de la région,

 

Plusieurs grandes entreprises de la région sont partenaires dans la réalisation des projets et stages tels que :

 

Bombardier Transport à La Pocatière (matériel ferroviaire), Premier Tech Aqua à Rivière-du-Loup (équipements de traitement de l'eau), Verreault Navigation à Les Méchins (construction navale), Méridien Maritime à Matane (bateaux en métal), Marmen Énergie à Matane (éoliennes), LM Wind Power à Gaspé (pales d'éoliennes), Soucy Industriel à Rivière-du-Loup (convoyeurs, vannes hydrauliques, etc.);

 

Étant membre du réseau UArctic, il te sera possible d'effectuer 1 ou 2 session(s) d'études dans une université dans l'un des 8 pays circumpolaires du Nord, comme par exemple :

 

Rovaniemi University of Applied Sciences en Finlande, l'un des plus prestigieuses universités nordiques en Europe,
Luleå University of Technology en Suède,

University of Helsinki en Finlande,
University of Alaska-Anchorage en Alaska USA,
Lakehead University, Ontario Canada.

 

l'UQAC propose aux titulaires d'un D.E.C. technique en technologies industrielles (génie mécanique, génie de la plasturgie, énie industriel, martériaux composites, construction aéronautique, mécanique marine), un cheminement particulier en remplaçant certains cours dont ils possèdent déjà des connaissances de base acquises au collégial par des cours où il y a présence d'une lacune et nécessaires au baccalauréat (ex : physique mécanique et algèbre linéaire),

 

Elle offre les seuls D.E.C.-BAC en génie électrique au Québec aux titulaires du D.E.C. en technologie de l'électronique industrielle ou technologie de l'électronique du Cégep de Chicoutimi ou du  D.E.C. en technologie de l'électronique industrielle du Cégep de Jonquière,

 

La taille restreinte de ses groupes-cours permet une formation quasi personnalisée,

 

Elle propose un concept innovateur dans le cadre des stages optionnels soit la réalisation d'un projet avec la collaboration d'une entreprise partenaire dans un environnement appliquant les normes ISO,

 

Plusieurs grandes entreprises de la région du Saguenay-Lac St-Jean, de la Côte-Nord et du Nord-du-Québec sont partenaires pour la réalisation des projets et stages, dont :

 

Rio Tinto Alcan à Saguenay et Alma (aluminerie), Alcoa à Baie-Comeau (aluminerie), Automatisation Grimard à Saguenay (équipements d'automatisation industrielle), Canmec Industriel à Saguenay (équipements pour industries minières et métallurgiques), Lar Machinerie à Metabetchouan-Lac-à-la-Croix (équipements pour industries métallurgiques et machinerie industrielle sur commande), STAS à Saguenay (équipements pour industries métallurgiques et systemes d'automatisation industrielle), Groupe industriel Charl-Pol à Saguenay (équipements industriels), Fjordtech à Saguenay (équipements industriels pour industries métallurgiques, minières et autres),  Arcelor-Mittal en Côte-Nord (compagnie minière), Cliffs Natual Resource en Côte-Nord (compagnie minière), Rio Tinto Fer et titane en Côte-Nord (compagnie minière), Groupe Xstrata dans le Nord du Québec (compagnie minière), Rad Technologies à Thetford Mines (machines agricoles et équipements d'entretien paysager), Elite Composites à Thetford Mines (pièces d'autobus en fibre de verre), etc;

 

Enfin, au niveau de la recherche, on s'intéresse notamment aux procédés thermiques industriels (dynamique des fluides, transert de chaleur, etc.) principalement pour les secteurs de l'aluminium et de l'énergétique, au développement d'instrumentation médicale pour le diagnostic et l'évaluation physique et bien entendu, le développement de systèmes industriels pour l'industrie métallurgique, principalement pour alumineries.

 

Ses principaux groupes de recherches sont :

 

Centre interuniversitaire de recherche sur l'aluminium REGAL,

Groupe de recherche en ingénierie des procédés et systèmes de l'UQAC et le

Laboratoire d'expertise en ingénierie biomédicale appliquée en kinésiologie et en santé.

 

l'U.Q.T.R. offre des passerelles aux titulaires d'un D.E.C. en technologie du génie électrique (électronique, électronique industrielle, systèmes ordinés, avionique) leur permettant d'être exempté de certains cours du baccalauréat,

 

Elle offre des activités d'intégration à la vie universitaire, à la vie professionnelle et au marché du travail réparties sur les 8 trimestres du programmes destinées aux étudiants de tous les programmes de génie permettant de connaître le système universitaire, les méthodes de travail intellectuel, le rôle de l'ingénieur dans la société, sensibilisé aux réalités interculturelles et internationales de la profession d'ingénieur, des conférences et séminaires d'ingénieurs, des visites industrielles, etc.,

 

La taille restreinte de ses groupes-cours permet une formation quasi personnalisée;

 

La plupart des projets de fin d'études se font tous en milieu industriel ainsi que la possibilité d'effectuer deux stages rémunérés ou non rémunérés en industrie, soit un de familiarisation au milieu industriel et le second de conception (réalisation d'un projet réel de conception en collaboration avec l'entreprise d'accueil du stage),

 

Enfin, plusieurs grandes entreprises de la Mauricie, du Centre-du-Québec et de Chaudière-Appalaches sont partenaires de l'UQTR dont :


Rio Tinto Alcan  à Shawinigan (câbles en aluminium), Marmen à Trois-Rivières (pièces en métal pour diverses industries), Soucy Baron à Drummondville (pieces en caoutchouc pour véhicules récréatifs), Corporation Microbird à Drummondville (minibus), Bateaux Princecraft à Princeville (bateaux en métal), Doral Marine à Shawinigan (embarcations à moteur en fibre de verre), GEA Houle à Drummondville (équipements et machines agricoles), Industries Machinex à Plessisville (convoyeurs et équipements pour usines de recyclage), Venmar Ventilation à Drummondville (appareils d'apport d'air et hottes de cuisine), Fab 3R à Trois-Rivières (échangeurs de chaleur pour procédés industriels), Rad Technlogies à Thetford Mines (machines agricoles), Industries Fournier à Thetford Mines (équipements industriels), Équipements Comact à St-Georges en Beauce (machines et équipements pour scieries), Groupe environnemental Labrie à Lévis (camions à déchets), Prévost Car à Ste-Claire-de-Bellechasse (autocars), etc;

 

Enfin, au niveau de la recherche, l'UQTR est reconnue et réputée mondialement dans le domaine de l'hydrogène, donc on y développe des technologies (véhicules, équipements d'entretien paysager, machines industrielles) utilisant cette source d'énergie; mais également dans le développement d'éco-matériaux (composites à fibres naturelles).

 

Ses principaux groupes de recherches sont :

 

Institut de recherche sur l'hydrogène de l'UQTR et

Laboratoire de mécanique et d'éco-matériaux de l'UQTR.

 

l'Université d'Ottawa offre son programme en régime régulier ou en régime coopératif (comprend 3 ou 4 stages rémunérés de 4 mois chacun en industrie);

 

Seul programme de génie mécanique bilingue au Canada dont certains cours sont offerts en français, alors qu'autres sont offerts en anglais;

 

Elle propose une choix de 2 concentrations, soit : génie biomédical ou gestion et entrepreneuriat en ingénierie ou un cheminement sans concentration;

 

Seule université au Canada offrant un double baccalauréat en génie mécanique et technologie informatique;

 

Enfin, au niveau de la recherche, son principal domaine d'excellence est orientées vers la bioingénierie (biomécanique appliquée à l'orthopédie et la biomécanique appliquée à la cardiologie);

 

Ses principaux groupes de recherches sont :

 

Laboratoire de recherche et de formation en appareils médicaux de l'Institut de cardiologie d'Ottawa et

Chaire de recherche du Canada en bioingenierie applicable à l'orthopédie.

 

l'Université Laval offre plusieurs passerelles aux titulaires d'un D.E.C. technique (électronique, systèmes ordinés, électronique industrielle, maintenance industrielle ou informatique) d'être exempté de quelques crédits dans le cadre de son baccalauréat,

 

Elle offre la possibilité de réaliser des stages rémunérés en alternance avec les sessions d'études en réalisant 3 à 4 stages rémunérés de 4 mois chacun en industrie,

 

Elle offre un cheminement sans concentration permettant de choisir parmi de nombreux cours optionnels et qui peut permettre de créer sa propre concentration personnalisée, ainsi qu'il profil entrepreneurial si tu as "la bosse des affaires",

 

Ainsi qu'un projet de fin d'études échelonné sur 2 sessions à réaliser et généralement en lien avec la concentration choisie et qui peut aussi être réalisé avec la collaboration d'une entreprise,

 

Réputée mondialement dans le domaine de la photonique, elle offre une concentration de spécialisation en photonique exclusive au Québec qui permet de réaliser des projets dans le domaine de la photonique en collaboration avec le Centre d'optique, photonique et laser et la possibilité de réaliser un stage au sein d'une entreprise de la région spécialisée en optique et photonique,

 

Enfin, plusieurs grandes entreprises des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches, mais aussi ailleurs au Québec sont partenaires de l'Université Laval dont :

 

Prévost Car à Ste-Claire-de-Bellechasse (autocars), Alcoa à Deschambault-Grondines (aluminerie), Julien à Québec (équipements pour industries alimentaires ou pharmaceutiques), Industries Océan à L'Isle-aux-coudres (navires), Groupe environnemental Labrie à Lévis (camions à déchets), Manac à St-Georges (fardiers), Équipements Comact à St-Georges en Beauce (machines et équipements pour scieries), Rotobec à Ste-Justine (matériel de manutention), Rad Technlogies à Thetford Mines (machines agricoles), Industries Fournier à Thetford Mines (équipements industriels), Charl-Pol Usinage Portneuf à Portneuf (convoyeurs, vannes hydrauliques, etc.), Rio Tinto Alcam à Saguenay et Alma (alumineries), Bombardier aéronautique à Dorval et Mirabel (aéronefs), Bell Helicopters Textron à Mirabel (hélicoptères), Pratt & Whitney à Longueuil (moteurs d'aéronefs), etc.

 

Enfin, au niveau de la recherche, les domaines d'expertise de l'Université Laval tournent autour des systèmes mécaniques (mécanique des systèmes articulés comme les bras manipulateurs ou la suspension de véhicules, la mécanique et vibrations des structures flexibles comme les véhicules lourds ou les systèmes de forage, etc); la productique (conception pour la fabrication et le prototypage rapide, conception d'objets et de systèmes tridimensionnels, automatisation de la production et mécatronique, développement de procédés de fabrication, fabrication assistée par ordinateur, etc.);

 

Ses principaux groupes de recherches sont :

 

Laboratoire de robotique de l'Université Laval;

Laboratoire de mécanique des fluides numérique.

 

l'Université de Sherbrooke offre un cheminement adapté en 1re année selon le profil d'admission aux titulaires d'un D.E.C. technique (cheminement pour titulaires du  D.E.C. en informatique, cheminement pour titulaires du  D.E.C. en systèmes ordinés, cheminement pour titulaires d'un autre DEC en technologie du génie électrique),

 

Elle prône sa grande réputation depuis plusieurs années en immersion en milieu de travail tout au long de la formation (régime coopératif) et par la réalisation de projets de synthèse à chaque année dont un projet majeur de fin d'études en collaboration avec l'industrie (régime régulier ou coopératif),

 

Elle offre un choix de 2 concentrations de spécialisation (aéronautique ou bioingénierie) ou un cheminement sans concentration,

 

Plusieurs grandes entreprises de la région (et de la Montérégie) sont partenaires dans la réalisation des projets et stages, dont :

 

BRP à Valcourt (motoneiges et VTT), GE Aviation à Bromont (aubes de moteurs d'avions), Waterville TG à Waterville (pièces de caoutchouc pour automobiles), AMF Bakery à Sherbrooke (équipements pour industries alimentaires), Camoplast à Richmond et Roxton Falls (pièces en caoutchouc pour machineries lourds et véhicules récréatifs), RPT industriel à Magog (pièces en caoutchouc pour véhicules lourds), Équipements de ferme Jamesay à St-François-Xavier-de-Brompton (équipements agricoles), Prinoth à Granby (tracteurs légers et autres véhicules à chenilles), Demers Ambulances à Beloeil (véhicules ambulanciers), Produits intégrés Avior à Granby (pièces en plastiques pour aéronefs), Koyo Canada à Bedford (pièces de transmission d'automobiles, etc.), etc.

 

Enfin, au niveau de la recherche, ses principaux domaines d'expertise sont orientées vers la bioingénierie (conception de matériel thérapeutique ou ergonomique), les vibrations et acoustique, la microingénierie et microfabrication;

 

Ses principaux groupes de recherches sont :

 

Groupe de recherche & développement sur le vélo VELUS,

Groupe de recherche sur la performance et la sécurité humaine PERSEUS,

Groupe d'acoustique de l'Université de Sherbrooke,

Laboratoire de biomécanique de l'Université de Sherbrooke,

Laboratoire de micro ingénierie des microsystèmes électromécaniques.

 

l'Université Concordia offre le programme en régime régulier avec la possibilité de réaliser un stage rémunéré ou non rémunéré en milieu de travail et un régime coopératif comprend 3 stages rémunérés de 3 à 4 mois chacun, ainsi qu'un projet de fin d'études échelonné sur 2 sessions à réaliser.

 

Elle offre un choix parmi 3 concentrations de spécialisation, soit : aérospatiale et propulsion, design et fabrication ou mécatronique et systèmes,

 

Enfin, au niveau de la recherche, ses principaux domaines d'expertise sont concentrées vers l'aérodynamisme et la mécanique des fluides, le systèmes de mécanique du bâtiment, le génie aérospatial, la conception avancée de nouvelle génération de matériel de transport, ainsi que les matériaux composites;

 

Ses principaux groupes de recherches sont :

 

Concordia Institute for Aerospace Design & Innovation CIADI (considéré comme leader au Canada),

Concordia Centre for advanced vehicle engineering CONCAVE,

Concordia Centre for building studies,

Concordia Centre for composites.

 

l'École de technologie supérieure ÉTS offre des programmes principalement destinés aux titulaires d'un D.E.C. technique, mais également aux titulaires d'un D.E.C. préuniversitaire (sciences de la nature, sciences informatiques et mathématiques ou sciences-arts-lettres), mais devront compléter le cheminement universitaire en technologie,

 

Elle offre tous ses programmes selon la formule du régime coopératif à temps complet seulement (comprenant 3 à 4 stages rémunérés et crédits d'une durée de 3 à 4 mois chacun en industrie en alternance avec les trimestres d'études),

 

Son programme comporte de nombreux travaux pratiques en laboratoires et en ateliers, ainsi que plusieurs projets de conception à réaliser et ce, tout au long de la formation,

 

Un cheminement typique est offert selon le profil d'admission (cheminement pour titulaires du  D.E.C. en technologie de systemes ordinés, cheminement pour titulaires du  D.E.C. en informatique, cheminement pour titulaires d'un DEC en technologie du génie électrique, alors que les titulaires d'un DEC préuniversitaire ou d'un autre DEC technique suivront le dernier cheminement après avoir complété le cheminement universitaire en technologie),

 

Il te sera possible de suivre un cheminement à 4 cours/session et compléter ton programme en 8 sessions ou un cheminement à 4 cours/session et compléter ton programme en 7 sessions,

 

Elle offre un choix de 6 concentrations de spécialisation, soit : conception aéronautique, fabrication, mécanique du bâtiment, systèmes mécaniques, systèmes manufacturiers, technologies de la santé ou la concentration personnalisée parmi un choix de nombreux cours optionnels,

 

Si tu choisis le stage industriel à l'international, tu pourras réaliser ton stage dans l'un des entreprises partenaires suivantes :

 

Air France Industries (centre principal de soutien technique à l'Aéroport d'Orly, pour la concentration en conception aéronautique seulement) en France,

V-Motech (société conseil en ingénierie du matériel de transport) en France,

Airbus à Seville en Espagne (concentration en conception aéronautique seulement),

Airbus à Nantes en France (concentration en conception aéronautique seulement),
MTU Aeroengine à Munich en Allemagne (concentration en conception aéronautique seulement)
Volvo Aero à Göteborg aux Pays-Bas (concentration en conception aéronautique seulement),
National Renewable Energy Centre (CENER) en Espagne,
ONERA (laboratoire français de recherche en aérospatiale) en France,

Belgian Air Force en Belgique,

Groupe conseil en ingénierie CSD en Suisse,
Advantage Austria en Autriche (répertoire d'entreprises autrichiennes),

Honda ;

 

Si tu choisis le profil international; tu devras remplacer les cours optionnels par 12 crédits suivis dans l'une des 79 universités étrangères partenaires de l'ÉTS de 20 pays, dont :

 

l'International Space University (Strasbourg) en France,
l'Institut national des sciences appliquées de Strasbourg en France (l'une des plus importantes usines d'Astrium est située à Strasbourg et une usine Peugeot-Citroën),
l'Institut des sciences appliquées de Lyon en France,
l'Institut National des Sciences Appliquées de Toulouse en France (le siège social d'Airbus et 2 usines dont sa plus grandes sont situées à Toulouse),
l'Institut Polytechnique de Grenoble (Grenoble INP) en France,
l'École nationale supérieure d'arts et métiers ParisTech en France,
l'Ecole nationale supérieure d'Ingénieurs de Limoges en France,
l'École des mines de Nantes en France (l'un des plus grandes usines d'Airbus est située à Nantes),
l'ESME SUDRIA Ecole d'Ingenieurs (établissement privé) en France,
l'École supérieure des techniques aéronautiques et de construction automobile - ESTACA en France,

l'ISEN École d'ingénieurs (Lille) en France,
l'Université Claude-Bernard Lyon 1 en France,
l'Université de Lorraine en France,
l'Université de Mons en Belgique,

Technische Universität München en Allemagne,

l'Otto von Guericke University Magdeburg en Allemagne,
University College London en UK (3e meilleure université du pays et l'une des meilleures au monde),
l'Universitat Politècnica de Catalunya (Barcelona Tech) en Espagne,
l'Universidad Politécnica de Valencia en Espagne,
l'Universidad de Sevilla - Escuela técnica superior de ingeniera en Espagne (une importante usine d'Airbus est située à Séville),
l'Università degli Studi di Cagliari en Italie,
l'Università degli Studi di Padova en Italie,
l'Università degli Studi di L'Aquila en Italie,

Aarhus University au Danemark,
l'Universiteit Twente aux Pays-Bas,

Rzeszow University of Technology en Pologne,

Chalmers tekniska högskola en Suède,

l'Universidade Federal de Santa Catarina au Brésil,
Pontificia Universidade Católica do Rio Grande do Sul  au Brésil,

l'Universidad Tecnológica de Bolívar en Colombie,

l'Instituto Tecnológico y de Estudios Superiores de Monterrey au Mexique,
Hiroshima University au Japon (des usines de Mazda s'y retrouvent),
l'India Institute of Technology Delhi en Inde,
l'India Institute of Technology Bombay en Inde,

Guangxi University en Chine,
Harbin Engineering University en Chine,

Ho Chi Minh City University of Technology au Vietnam,
Embry-Riddle Aeronautics University (Daytona Beach, FL) aux USA;

 

Enfin, au niveau de la recherche, ses nombreux domaines d'expertise et d'excellence sont orientées vers l'ingénierie des produits, procédés et système; la bioingénierie (surtout appliquée à l'orthopédie); dynamique des machines, des structures et des procédés; la technologie de l'ergonomie et de la sécurité au travail, ainsi que la mécatronique et robotique.

 

Ses principaux groupes de recherches sont :

 

Laboratoire d'ingénierie des produits, systèmes et procédés de l'ÉTS (considéré comme un leader au Canada),

Laboratoire d'imagerie et d'orthopédie de l'ÉTS,

Laboratoire de commande et de robotique de l'ÉTS,

Équipe de recherche en dynamique des machines, structures et des procédés DYNAMO,

Équipe de recherche en sécurité du travail.

 

l'École Polytechnique offre un stage obligatoire rémunéré d'au moins 4 mois en milieu de travail, un projet intégrateur à chaque année dont le projet final d'envergure de conception d'un procédé ou d'un produit d'application ou en collaboration avec une entreprise,

 

Elle offre un choix parmi 14 concentrations ou cheminements, soit : 7 concentrations de spécialisation du cheminement classique (biomécanique et biomatériaux, design et analyse, énergie, fabrication, matériaux, mécanique du bâtiment ou technologies spatiales), 3 concentrations de spécialisation offerte par une université partenaire en France (génie automobile, génie ferroviaire ou ingénierie CFAO), 4 orientations thématiques (innovation technologique, outils de gestion, développement durable ou projets internationaux), un cheminement baccalauréat-maîtrise, ainsi qu'une orientation personnalisée,

 

Enfin, elle a conclu une entente avec plusieurs universités étrangères permettant d'y effectuer 1 ou session d'études, dont :

 

l'École Polytechnique Fédérale de Zürich en Suisse (9e meilleure école d'ingénieurs au monde et 3e en Europe en 2012),
l'École Polytechnique Fédérale de Lausanne en Suisse (20e meilleure école d'ingénieurs au monde et 3e en Europe en 2012),
l'École Centrale de Marseille en France (l'École supérieure des ingénieurs de Marseille y a été intégrée),

l'École Centrale de Lille en France (plusieurs usines de Renault sont situées dans le Nord-Pas-de-Calais),
l'École des mines de Nantes en France (l'un des plus grandes usines d'Airbus est située à Nantes),
l'École nationale supérieure de mécanique de Paris Supméca en France,
l'École Nationale Supérieure de Mécanique et d'Aérotechnique de Poitiers (ENSMA) en France,
l'École Nationale Supérieure de Mécanique et des Microtechniques (ENSMM) en France,
l'École supérieure des techniques aéronautiques et de construction automobile - ESTACA en France,
l'École nationale supérieure des techniques industrielles en France,

l'École Polytechnique de Paris en France,
l'Institut Catholique d'Arts et Métiers ICAM en France,

l'Institut national des sciences appliquées de Rennes en France (une importante usine de Peugeot-Citroën s'y retrouve),

l'Institut Nationale Polytechnique de Grenoble en France,

l'Institut National Polytechnique de Toulouse en France (le siège social d'Airbus et 2 usines dont sa plus grande sont situées à Toulouse) en France,
l'Institut supérieur de l'aéronautique et de l'espace ISAE (le siège social d'Airbus et 2 usines dont sa plus grande sont situées à Toulouse) en France,

l'Université de Lorraine en France,
l'Université de Technologie de Compiègne en France,
l'Université Pierre et Marie Curie en France,
Technische Universität München en Allemagne (plus prestigieuse université du pays, les siège sociaux et la plus grande usine de Siemens, de BMW, de MANN et MTU Aero Engines sont situées à Munich),
Technische Universität Berlin en Allemagne,
RWTH Aachen University en Allemagne,
l'Universität Stuttgart en Allemagne (les sièges sociaux usines de Dailmer AG, Porsche et Bosch sont situées à Stuttgart),
Clausthal University (Institute of Polymer Materials and Plastics Engineering) en Allemagne,
l'Universitat Politècnica de Catalunya (Barcelona Tech) en Espagne (le siège social et la principale usine du constructeur automobile espagnol SEAT et une importante usine de Nissan sont situées à Barcelone),
l'Universidad Politécnica de Madrid en Espagne (une importante usine et un centre de recherche d'Airbus et une usine de Peugeot-Citroën sont situées à Madrid),
l'Universidad Politécnica de Valencia en Espagne,
Politecnico Di Milano en Italie,
Politecnico Di Torino en Italie,
l'Université Libre de Bruxelles - École Polytechnique en Belgique,
Chalmers University of Technology (plus grande école d'ingénieurs du pays) en Suède,,
Royal Institute of Technology en Suède,
Lund University en Suède,
l'University of Hertfordshire en UK,
Nanyang Technological University à Singapore,

Kyushu Institute of Technology au Japon,

l'Hong Kong Polytechnic University à Hong Kong,
City University of Hong Kong à Hong Kong,

l'Indian Institute of Technology Delhi en Inde,
Korea Advanced Institute of Science and Technology KAIST en Coréd du Sud,
Queensland University of Technology en Australie,
l'University of Illinois at Chicago aux USA;

 

Enfin, au niveau de la recherche, ses principaux axes de recherche sont orientées vers : les matériaux plastiques et composites; la bioingénierie (biomécanique  pour l'orthopédie, biomatériaux incluant les orthèses et prothèses, mécanobiologie pédiatrique); la mécatronique et robotique; ainsi que fluides et thermique.

 

Ses principaux groupes de recherches sont :

 

Centre de recherche en plasturgie et composites de Polytechnique,

Centre de recherche en sciences et technologies biomédicales de Polytechnique,

Centre de recherche sur les systèmes polymères composites à haute performance,

Laboratoire de recherche en fabrication virtuelle (vérifications de conformité de produits),

Laboratoire de mécanique multi-échelles de Polytechnique,

Laboratoire de robotique de l'École Polytechnique.

 

l'Université McGill est classée #1 au Canada et 18e au monde pour la qualité de son programme de génie mécanique,

 

Elle permet aux étudiants(es) les plus performants(es) de compléter le programme en 3 ans,

 

Elle offre un choix de 3 concentrations de spécialisation, soit : aéronautique, design ou mécatronique, ainsi qu'un cheminement sans concentration,

 

De nombres universités étrangères de réputation mondiale ont conclu des ententes dans le cadre d'échanges étudiants, dont par exemple :

 

National University of Singapore à Singapore (9e meilleure école d'ingénieurs au monde et seconde en Asie en 2012),
Nanyang Technological University à Singapore (4e meilleure école d'ingénieurs en Asie et 13e au monde en 2012),
University of Hong Kong à Hong Kong (21e meilleure école d'ingénieurs au monde en 2012),
Hong Kong Polytechnic University à Hong Kong (l'une des meilleures écoles d'ingénieurs en Asie),
Keio University au Japon (seconde meilleure université du pays et l'une des meilleures en Asie),
Waseda University au Japon,
Osaka University au Japon,
Sophia University au Japon,
Korea University en Corée du Sud,
Yonsei University en Corée du Sud,
Technische Universität München en Allemagne (meilleure école d'ingénieurs au pays et l'une des meilleures en Europe en 2012),
Technische Universität Berlin en Allemagne (seconde meilleure école d'ingénieurs au pays),
Technical University of Denmark au Danemark,
Technicsche Universiteit Delft aux Pays-Bas (meilleure école d'ingénieurs du pays et parmi les 20 meilleures au monde),
École centrale de Marseille en France,
Lund University en Suède (meilleure université des pays nordiques et parmi les 100 meilleures au monde),
Uppsala University en Suède,
École Polytechnique Fédérale de Lausanne en Suisse (4e meilleure école d'ingénieurs au monde et 17e  meilleur programme en génie informatique en 2012),
Università Degli Studi di Salerno en Italie,
Newcastle University en UK,
University of Bristol en UK (siège de BAE Systems),
University of Edinburgh en UK (l'une des meilleures universités du pays),
University of Glasgow en UK,
University of Manchester en UK,
University College London en UK (3e meilleure université du pays et l'une des meilleures au monde),
École européenne de chimie, polymères et matériaux de l'Université de Strasbourg en France,
University of Melbourne en Australie,
University of Queensland en Australie,
Instituto Technologico y Estudios Superiores de Monterrey au Mexique,
University of Miami, College of Engineering aux USA,
University of Virginia aux USA;

 

Enfin, au niveau de la recherche, ses domaines d'expertise et d'excellence sont orientées vers : l'aérodynamisme et la mécanique des fluides (nouvelles générations de moteurs hypersoniques aérobies, diffusion différentielle de la turbulence, etc.); la bioingénierie (pour l'orthopédie, la santé cardiovasculaire et bionanomatériaux); matériaux et structures (principalement les composites); mécatronique et robotique (pour applications industrielles, aérospatiales, etc.); combustion et systèmes énergétiques; conception et fabrication mécanique; vibrations et acoustique, etc.

 

Ses principaux groupes de recherches sont :

 

Mcgill Institute for advanced materials,

Mcgill Centre for intelligent machines,

Mcgill Aerospace mechatronic Laboratory,

Mcgill Biomimetric Materials Laboratory,

Mcgill Robotics Mechanical Systems Laboratory,

Mcgill Structural Dynamics & Vibration Laboratory.

 

CHEMINEMENT TYPE DU PROGRAMME :

 

Note : le nom, le contenu et la séquence des cours énumérés ci-dessous peuvent varier d'une université à l'autre, mais tous répondent aux exigences de l'Ordre des ingénieurs du Québec.

 

Au cours de la 1re année, tu acquerras des connaissances dans les disciplines fondamentales nécessaires au génie tels que : mathématiques, physique, dessin technique et informatique et tu seras familiarisé(e) au contexte de la profession d'ingénieur et à la méthodologie de la conception de projets.

 

Tu auras des cours obligatoires tels que : mathématiques de l'ingénieur 1, matériaux de l'ingénieur, mécanique pour ingénieurs, programmation pour ingénieurs (théorie + labo), éléments de systèmes mécaniques (théorie + labo), communication et travail en équipe, mathématiques de l'ingénieur 2, algèbre linéaire, résistance des matériaux, définition technologique de produits mécaniques, dessin et conception assistés par ordinateur DCAO, conception et modélisation en ingénierie, rédaction technique et communication en ingénierie et introduction aux projets et à la profession d'ingénieur (théorie + travaux pratiques d'études de cas de problèmes d'ingénierie).

 

Enfin, si tu choisis un cheminement coopératif, tu effectueras un stage de familiarisation aux tâches élémentaires d'un(e) ingénieur(e) mécanicien(ne) en milieu de travail;

 

Au cours de la 2e année, tu approfondiras les connaissances fondamentales et de base nécessaires au génie mécanique, tu apprendras les propriétés des matériaux et assemblages et leur résistance, tu apprendras les bases de la conception d'un produit mécanique simple et tu seras initié(e) à la conception d'un produit mécanique en de complexité simple ou la résolution d'un problème d'ingénierie appliqué au génie mécanique dans le cadre d'un projet (selon les universités : analyse d'un problème réel d'ingénierie d'une entreprise partenaire et propositions de solutions, ou conception et fabrication d'un prototype d'un véhicule ou d'une machine pour une compétition d'ingénierie ou conception et fabrication d'un prototype d'un produit mécanique utilitaire);

 

Tu auras des cours obligatoires tels que : équations différentielles, statistiques de l'ingénieur, dynamique de l'ingénieur, thermodynamique (théorie + labo), mécanique des solides, résistance des composantes de machines et des assemblages (théorie + labo), processus de fabrication mécanique (théorie + labo), méthodes d'analyse de l'ingénieur, transmission de chaleur, mécanique des fluides, conception de systèmes mécaniques (théorie + labo), procédés de mise en forme et soudage (théorie + labo), éléments d'électrotechnique et d'électronique, projet de génie mécanique 1, stage obligatoire rémunéré de 4 mois industrie au trimestre d'été (Polytechnique) ou stage obligatoire rémunéré ou non rémunéré en industrie au trimestre d'été (UQAR) ou stage optionnel rémunéré ou non rémunéré de 3 à 4 mois en industrie au trimestre d'été (U.Q.T.R. et UQAT) et enfin, si tu choisis un cheminement coopératif, tu effectueras un stage d'initiation aux tâches de base d'un ingénieur électricien en milieu de travail.

 

Au cours de la 3e année, tu apprendras les méthodes de fabrication industrielle, les méthodes de conception d'éléments de machines, les méthodes de conception de composantes mécaniques pour des systèmes de production automatisée, les méthodes de conception de systèmes hydrauliques et pneumatiques, la méthode des éléments finis (calcul numérique du comportement d'objets même très complexes), la gestion et l'analyse de rentabilité de projets d'ingénierie et tu intégreras les connaissances acquises par la conception d'un produit mécanique de complexité moyenne (selon les universités : conception, fabrication et optimisation d'un prototype d'une machine ou d'un véhicule pour une compétition ou conception et fabrication d'un prototype répondant aux besoins d'une entreprise partenaire ou résolution d'un problème réel d'ingénierie moyennement complexe pour une entreprise partenaire ou tout autre projet de conception d'un produit mécanique de complexité moyenne);

 

Tu auras des cours obligatoires tels que : calcul scientifique pour ingénieurs, machines thermiques (théorie + labo), matériaux polymères (théorie + labo), industrialisation des produits, électronique appliquée, systèmes de production automatisée (théorie + labo), production et fabrication industrielles (théorie + labo), gestion de projets d'ingénierie, design d'éléments de machines (théorie + labo), conception de systèmes de fiabilité et de maintenance (théorie + labo), analyse de rentabilité de projets, systèmes hydrauliques et pneumatiques (théorie + labo), vibrations mécaniques, conception de systèmes mécatroniques (théorie + labo), analyse de rentabilité de projets, contrôle de systèmes mécaniques, éléments de transmission de puissance, introduction à la méthode des éléments finis, fabrication assistée par ordinateur FAO (théorie + labo), analyse économique en ingénierie, projet de conception en génie mécanique, stage optionnel rémunéré ou non rémunéré de 3 à 4 mois en industrie au trimestre d'été (U.Q.T.R. et UQAT) et eenfin, si tu choisis un cheminement coopératif, tu effectueras un stage d'intégration en milieu de travail.

 

Au cours de la 4e année, tu apprendras les principes de gestion des opérations, de la production, des stocks et du personnel au sein d'une entreprise industrielle, tu approfondiras tes connaissances dans un domaine spécifique du génie mécanique par le choix d'une concentration de spécialisation ou par le choix de plusieurs cours optionnels dans les différents domaines du génie mécanique et enfin, tu intégreras les connaissances acquises tout au long du programme par la réalisation d'un projet final d'envergure de conception d'un équipement, d'une machine, d'un procédé de fabrication  ou d'un système (mécanique, électromécanique, hydraulique, électrohydraulique, pneumatique ou mécatronique) pour une application industrielle, généralement un projet réel en collaboration avec une entreprise partenaire;

 

Tu auras des cours obligatoires tels que :  calcul et conception de machines, laboratoire de systèmes mécaniques, gestion et assurance de la qualité, ingénierie et environnement, gestion des opérations et de la production, gestion du personnel et relations industrielle, impacts des technologies sur la société, santé et sécurité pour ingénieurs, stage(s) optionnel(s) rémunéré(s) ou non rémunéré(s) en génie mécanique (UQAC), ainsi que le projet de fin d'études en génie mécanique (généralement échelonné sur 2 session) et eenfin, si tu choisis un cheminement coopératif, tu effectueras (dans certaines universités), un dernier stage d'approfondissement en milieu de travail de tes connaissances en génie mécanique, souvent en lien avec la concentration choisie;

 

La plupart des universités proposent également le choix d'une concentration de spécialisation au cours de la dernière année du programme qui te permettra d'acquérir des connaissances plus poussées en lien avec ce domaine de pratique du génie mécanique :

 

Aéronautique; s'intéresse à l'analyse des performances et au comportement dynamique des structures en aéronautique pour la conception et le développement de composantes mécaniques ou hydrauliques de structure du fuselage ou de systèmes d'aéronefs (ex : trains d'atterrissage, systemes d'alimentation en carburant, aérofreins, inverseurs de poussée, APU, etc).
Première étape de formation si tu envisages des études au niveau de la maîtrise en génie aérospatial.
Elle est offerte à Concordia (aérospatiale et propulsion), Mcgill (aéronautique), Sherbrooke (aéronautique) et ÉTS (conception aéronautique), pour ce qui de Polytechnique il faut se référer au Bacc en génie aérospatial.

 

Biomécanique ou biomatériaux; se concentre sur le la conception et développement de technologies biomédicales comme par exemple des orthèses, prothèses, aides techniques ou systèmes pour la surveillance des fonctions physiologiques ou pour l'assistance au diagnostic et au traitement de clients, ainsi que la conception de biomatériaux pour les orthèses et prothèses orthopédiques, orthèses et prothèses dentaires, implants dentaires ou musculo-squelettiques.
Première étape de formation si tu envisages des études au niveau de la maîtrise en génie biomédical.
Elle est offerte à Polytechnique (biomécanique et biomatériaux), ÉTS (technologies de la santé), Sherbrooke (bioingénierie) et Ottawa (génie biomédical.

Conception et fabrication durable; permet l'acquisition de notions et la familiarisation avec les outils interdisciplinaires sur les aspects environnementaux, sociaux et économiques du développement durable. En génie mécanique, tu apprendras à développer des projets de conception et fabrication de produits mécaniques durables. Elle est offerte à Polytechnique;

 

Design ou conception; est destiné aux futurs(es) ingénieurs(es) qui désirant développer une expertise en design et conception de machines ou de véhicules de toutes sortes.
Elle est offerte à Polytechnique (design et analyse), McGill (design), Concordia (design et fabrication) et ÉTS (systèmes mécaniques);

 

Énergie; s'intéresse la conception et l'analyser des systèmes d'énergie tels que : turbines à gaz et turbines hydrauliques, moteurs à pistons, pompes, compresseurs, ventilateurs, échangeurs de chaleur, chaudières, chambres de combustion, brûleurs, fours, récupérateurs de chaleur, etc.
Elle est offerte à Polytechnique (énergie);

 

Fabrication; s'intéresse à l'analyse des procédés de fabrication et d'assemblage ainsi que du contrôle dimensionnel notamment en fabrication assistée par ordinateur.
Elle est offerte à Polytechnique (fabrication), ÉTS (fabrication) et Concordia (design et fabrication);

 

Génie automobile; s'intéresse à l'analyse, à la conception et au dimensionnement mécaniques des sous-systèmes automobiles.
Elle est offerte à Polytechnique conjointement avec l'École supérieure des techniques aéronautiques et de construction automobile (ESTACA) de Paris en France;

 

Génie ferroviaire; s'intéresse à l'analyse, la conception, la production, l'exploitation et la maintenance relatives aux systèmes et sous-systèmes qui interviennent dans l'environnement ferroviaire.
Elle est offerte à Polytechnique conjointement avec l'l'Institut catholique d'arts et métiers (ICAM) à Lille en France;

 

Ingénierie CFAO; permet d'obtenir une formation plus spécialisée en conception et fabrication assistées par ordinateur CFAO.
Elle est offerte à Polytechnique conjointement avec l'Institut Supérieur de mécanique (ISMP) de Paris en France;

 

Matériaux; s'intéresse à la caractérisation, à la conception et aux procédés de fabrication de matériaux non traditionnels comme les composites, les plastiques, les céramiques et les matériaux semi-conducteurs.
Elle est offerte à Polytechnique;

 

Mécanique du bâtiment; se concentre sur l'analyse, la conception et au développement de systèmes d'acoustique industrielle, de climatisation, de chauffage, de ventilation et de réfrigération pour bâtiments résidentiels, commerciaux, institutionnels ou industriels.
Elle est offerte par Polytechnique (mécanique du bâtiment) et ÉTS (mécanique du bâtiment);

 

Mécatronique; se concentre sur la conception et le développemen de systèmes intégrant la mécanique, l'électronique, l'automatique et l'informatique comme les composantes mécaniques, hydrauliques ou pneumatiques pour des systèmes d'automatisation des procédés industriels (robots, machines à commande numérique, etc), mais également des composantes pour des systèmes embarqués dans les aéronefs, les automobiles, les trains, les métros, etc.
Elle est offerte à Concordia (mécatronique et systèmes), McGill (mécatronique) et ÉTS (systèmes manufacturiers) et à Polytechnique (en complétant ta formation par le Microprogramme de 2e cycle en mécatronique);

 

Technologies spatiales; s'intéresse à l'analyse, à la conception et à la fabrication de composantes mécaniques pour des satellites et des systèmes spatiaux.
Elle est offerte à Polytechnique;

 

Mathématiques de l'ingénieur; te permettra d'acquérir des connaissances avancées en mathématiques appliquées et de développer des compétences pour modéliser et résoudre des problèmes d'ingénierie à l'aide de techniques mathématiques ou pour analyser des données avec de tels outils

Elle est offerte à Polytechnique;

 

Outils de gestion; permet l'acquisition de connaissances gestion de projets et gestion des équipes et des ressources d'ingénierie, que ce soit au sein d'une usine d'assemblage de matériel informatique, une société de génie conseil ou société de consultants en technologies de l'information. Elle est offerte à Polytechnique;

 

Innovation technologique; s'intéresse au processus de l'innovation technologique dans le développement de nouveaux procédés de conception ou de fabrication, au développement de produits (circuits, systèmes, composantes de réseaux, etc.) et la planification, la conception et la réalisation d'un projet entrepreneurial.
Elle est offerte à Polytechnique;

 

Entrepreneuriat technologique; s'intéresse à la planification, la conception et la réalisation d'un projet entrepreneurial, que ce soit en démarrant une firme d'ingénierie ou une PME manufacturière dans le domaine du génie électrique.
Elle est offerte à Laval (profil entrepreneuriat ou en complétant ta formation par le Microprogramme de 2e cycle en entrepreneuriat et gestion des PME), à Ottawa (option gestion et entrepreuriat en ingénierie), à l'ÉTS (en y complétant le Programme court de 2e cycle en démarrage d'une entreprise technologique), à Polytechnique (en y complétant le Microprogramme en génie et entrepreuriat technologique), alors que l'UQAC offre 2 cours permettant la préparation et la réalisation d'un projet entrepreneurial;

 

Projets internationaux; permet l'acquisition des connaissances sur les aspects et les enjeux de projets au niveau international et réalisation d'une mission industrielle dans un pays ciblé incluant l'exécution d'un projet professionnel dans le milieu.
Elle est offerte à Polytechnique;

 

Baccalauréat-maîtrise; permet de réduire la durée des études en remplaçant les crédits optionnels ou une concentration de spécialisation du baccalauréat par les cours de la maîtrise en génie mécanique.
Elle est offerte à McGill, Polytechnique et Sherbrooke;

 

Sans concentration ou concentration personnalisée; permet d'approfondir ses connaissances dans l'ensemble des domaines d'application du génie informatique par le choix de plusieurs cours optionnels parmi des listes proposées.

 

Elle est offerte à :

 

l'UQAT (tu pourras choisir parmi une quinzaine de cours optionnels et génie mécanique et génie électromécanique),

 

l'UQAR (tu pourras choisir parmi 25 cours optionnels et génie mécanique, en génie électromécanique et génie électrique),

 

l'UQAC (tu pourras choisir parmi une quinzaine de cours optionnels proposés en génie mécanique et génie électrique comprenant notamment 2 projets et 2 stages),

 

l'U.Q.T.R. (tu pourras choisir parmi une quinzaine de cours optionnels proposés en génie mécanique, génie industriel et génie électrique dont notamment 2 stages et projets),

 

Laval (tu pourras choisir parmi une trentaine de cours optionnels en génie mécanique, génie industriel, génie électrique, génie des matériaux et génie physique),

 

McGill (tu pourras choisir parmi une vingtaine de cours optionnels en génie mécanique, génie des matériaux, génie industriel et génie électrique),

 

Polytechnique (tu pourras choisir parmi une trentaine de cours provenant des 9 concentrations de spécialité et/ou certains cours provenant de d'autres baccalauréats),

 

Sherbrooke (tu pourras choisir parmi une soixantaine de cours optionnels en génie mécanique et génie électrique couvrant la plupart des domaines comme : acoustique et vibration, aéronautique, bioingénierie, matériaux et structures, microingénierie et microfabrication, électromécanique, environnement et développement durable et thermofluides),

 

ÉTS ((tu pourras choisir parmi une quarantaine de cours provenant des 6 concentrations de spécialité et certains provenant des programmes de génie électrique, génie de la production automatisée et génie des opérations et de la logistique),

 

Concordia n'offre pas de cheminement sans concentration. 

 

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Il te seras possible de poursuivre tes études au niveau du 2e cycle universitaire.

 

Pour plus de détails, consulte la page des études supérieures en génie où les programmes sont décrits.

 

Tu pourrais également poursuivre tes études au niveau de la maîtrise en génie maritime ou de la maîtrise en sciences et technologies aérospatiales ou peut-être à la maîtrise en sciences des systèmes. Pour plus de détails, consulte la page des études supérieures hors-Québec.

 

Enfin, des études en ingénierie du verre, en génie céramique ou en sciences spatiales pourraient également t’intéresser. Pour plus de détails, consulte la page des études supérieures aux U.S.A.

 

Consulte également la page suivante où des organismes de recherches au Québec ont été répertoriés.

 

Voici quelques exemples :

 

La Maîtrise en génie mécanique a une durée totale de 3 trimestres à temps complet, mais généralement être suivie à temps partiel.

Elle comporte 2 cheminements possibles, soit le cheminement  « professionnel », permet de perfectionner tes connaissances et développer une expertise dans ton domaine par la réalisation d’un projet d’envergure de nature virtuelle ou un projet d'intervention en entreprise en lien avec la spécialisation choisie du génie mécanique. Dans d'autres cas, tu seras plutôt appelé(e) à rédiger un essai sur une problématique, une nouveauté technologique ou un autre sujet d'intérêt en génie mécanique. Certains profils t'offrent la possibilité de réaliser un stage en milieu industriel de niveau avancé en génie mécanique afin d'appliquer les connaissances acquises au cours de ce programme.

 

Le cheminement « recherche », tu acquerras des connaissances poussées dans l’un des nombreux domaines de recherche de cette discipline, tels que :

acoutisque, aéro-acoutisque et vibration, aérohydrodynamique et transfert de chaleur, automatisation complexe, biomécanique et biomatériaux, combustion et dynamique des gaz, développement de produits et conception, efficacité énergétique, énergies renouvelables, gestion de la production, interactions fluide-structure, matériaux composites et métalliques et semi-conducteurs, mécatronique et structures intelligentes, microingénierie et microfabrication, procédés de mise en forme et assemblage, procédés de fabrication non traditionnels, robotique, systèmes optiques micropositionnement, systèmes experts en maintenance, turbines hydrauliques, turbomachines, turbulence, etc.

 

Endroits de formation :

 

Polytechnique (options offertes : aérospatiale, chaleur et énergie, conception et fabrication durables, conception et simulation, développement de produits, fabrication, fluides, dynamique-bruit-vibration, matériaux composites et polymères, mécanique numérique ou mécatronique avec projet ou avec stage ou avec stage et projet, ou avec mémoire),

 

Mcgill (concentrations en science et ingénierie computationnelles M.eng. avec mémoire, M.eng. sans concentration avec mémoire ou avec essai et M.Sc. sans concentration avec mémoire),

 

Concordia (M.eng avec concentrations : aéronautique, systèmes de contrôle industriel, matériaux et composites, systèmes mécaniques, génie des fluides ou sans concentration avec essai-projet ou avec mémoire en régime régulier ou en régime coopératif),

 

Concordia (M.Sc.A. sans concenration avec mémoire),

 

Laval (concentrations génie industriel ou sans concentration avec mémoire),

 

Sherbrooke (avec essai-projet ou avec mémoire en régime régulier ou régime en partenariat),

 

U.Q.T.R (sans concentration avec mémoire),

 

École de technologie supérieure ÉTS (profil recherche avec mémoire OU profil professionnel avec projet d'application ou avec projet technique ou avec projet d'intervention en entreprise ou avec stage industriel rémunéré + rapport technique ou avec projet + stage industriel rémunéré),

 

Ottawa (sans concentratino avec essai ou avec projet, offert en régime régulier ou en régime coopératif) et Ottawa (avec mémoire).

Voici également d'autres programmes :

Ou dans un programme de courte durée tels que les suivants :

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

À l’automne 2021 :

 

Le programme est contingenté à Sherbrooke

 

DEMANDES

PLACES DISPONIBLES

TAUX D’ADMISSION

EN %

COTE R

Dernier candidat admis

COTE R

en 2020

COTE R

en 2019

COTE R

en 2018

COTE R

en 2017

438

125

29

27,200

26,000

25,300

27,100

25,300

* 5 places ont été ajoutées en 2019 

Aucun contingentement dans les autres universités :

 

 Les candidats(es) admissibles (qui répondent aux exigences d'admission) sont généralement admis

 

Aucune donnée disponible sur les admissions dans les autres universités,

 

Mais les cotes R en 2021 étaient de :

Admissions ouvertes au trimestre d’automne seulement dans toutes les universités

ENDROITS DE FORMATION 

Qu'est-ce que le régime coopératif (aussi appelé "alternance travail-études") ?

  • Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue UQAT, campus de Rouyn
    (Baccalauréat spécialisé en génie électromécanique concentrations offertes : conception mécanique, instrumentation et contrôle, production/transport et distribution électrique ou électromécanique minière vavec projet appliquée de fin d'études obligatoires et stages industriels rémunérés facultatifs);
    offert en régime régulier à temps complet de jour ou en régime régulier à temps partiel de jour.

    Voir aussi :
    la passerelle permettant aux titulaires du D.E.C. en technologie du génie mécanique de se faire reconnaître jusqu'à 16 crédits;
    la passerelle permettant aux titulaires du D.E.C. en technologie de l'électronique industrielle de se faire reconnaître jusqu'à 14 crédits;
    la passerelle permettant aux titulaires du D.E.C. en technologie de la mécanique industrielle de se faire reconnaître jusqu'à 12 crédits;
    et la passerelle permettant aux titulaires du D.E.C. en technologie minérale de se faire reconnaître jusqu'à 6 crédits.

    Possibilité d’obtenir une bourse d'accueil de 2 500 $ émis par la Fondation Pierrette-et-Rober-Arcand et destinée aux étudiants(es) québécois(es) en provenant du collégial de n'importe oû au Québec inscrits en première année à temps complet dans un programme de baccalauréat en génie couvrant la totalité des frais relatifs aux droits de scolarité pour les 2 premières années d'études, voir la page suivante;
    Possibilité d’obtenir une bourse d'accueil de 2 000 $ émis par l'UQAT et destinée aux étudiants(es) québécois(es) en provenant du collégial de n'importe oû au Québec inscrits en première année à temps complet dans un programme de baccalauréat en génie couvrant la totalité des frais relatifs aux droits de scolarité pour les 2 premières années d'études, voir la page suivante;
    Les classes sont de petite taille et comptent en moyenne 20 à 25 étudiants et les cours de dernière année sont limités à 12 à 15 personnes permettant un enseignement personnalisé un meileure encadrement des professeurs,
    À quelques rares exceptions près, les travaux écrits seront évalués par l'instructeur du cours et non, comme dans beaucoup de grandes universités, par un assistant d'enseignement;
    Offert selon une formule unique de cours-projet appelée "approche par projet APP" en partenariat des entreprises provenant de différents secteurs et d'un peu partout au Québec;
    Possibilité de participer à différentes activités parascolaires et professionnelles telles que le : conférences et séminaires d'ingénieurs électriciens et électromécaniciens et de chercheurs, visites industrielles, activités de promotion des technologies et du génie auprès des jeunes du secondaire; coaching de projets et compétitions scientifiques auprès des jeunes du secondaire et du collégial de la région; etc;
    Possibilité d'effectuer un séjour d'études à l'étranger d'1 ou 2 session(s) dans une université partenaire, pour plus de détails consulte le Bureau des échanges étudiants.
    Accès à des laboratoires à la fine pointe disponibles en tout temps : laboratoire d'automatisation et robotique (équipé d'un robot-soudeur, d'un convoyeur, d'un simulateur de procédés et d'une table traçante pour les prototypages); laboratoire de mécanique (équipé d'une tour d'usinage conventionelle, d'un centre d'usinage CNC, d'équipements hydrauliques d'un système de mesures); laboratoire de turbomachine (équipé de pompes, compresseurs et turbines de différentes tailles et types); laboratoire de machines électriques (équipé de moteurs électriques, d'alternateurs, de différents types de machines électriques et d'un système de diagnostic de moteurs) et d'un laboratoire de réseaux électriques (petite centrale d'énergie électrique dotée de tous les équipements de production hydroélectrique et de distribution);
    Possibilité de réaliser des stages industriels rémunérés ou NON facultatifs au cours des trimestres d'été;
    Regarde la vidéo promotionnelle du programme;
    Regarde la vidéo promotionnelle de l'École;
    Site de l'École de génie.

    Consulte également les détails sur la Maîitrise en ingénierie (profil recherche - concentrations offertes : génie électrique, génie mécanique, matériaux renouvelables ou télécommunications avec mémoire);
    Possibilité d’obtenir une bourse d'admission aux études supérieures couvrant la totalité des frais relatifs aux droits de scolarité pour les nouveaux étudiants québécois inscrits pour la première fois à l’UQAT dans un programme de maîtrise (profil recherche) à temps complet.

    Site de l'Unité de recherche en électromécanique;
    reconnue dans les domaines de recherche tels que :

    simulation numérique de procédés industriels; automatique industrielle; communications souterraines et robotique; dynamique des mécanismes complexes; vibro-acoustique de machines industrielles; transfert thermique; conception de machines (minières, agricoles, forestières, robots industriels); identification et commandes de machines électriques; réseaux d'énergie électrique; etc.

  • Université du Québec à Rimouski UQAR, campus de Rimouski
    (BAccalauréat spécialisé en génie mécanique - cheminement base DEC préuniversitaire concentration en génie éolien unique au Québec OU sans concentration OU cheminement adapté base DEC technique concentration en génie éolien unique au Québec OU sans concentration avec projet de fin d'études obligatoire et stages rémunérés facultatifs).

    offert en régime régulier à temps complet de jour OU en régime régulier à temps partiel de jour,
    OU en alternance travail-études à temps complet de jour.

    Consulte également les détails sur le Baccalauréat spécialisé en génie des systèmes électromécaniques (avec cheminement base DEC préuniversitaire sans concentration OU cheminement adapté base DEC technique sans concentration avec projet de fin d'études obligatoire et stages rémunérés facultatifs ;
    offert en régime régulier à temps complet de jour OU en régime régulier à temps partiel de jour,
    OU en alternance travail-études à temps complet de jour.


    Programme axé sur la conception comprend de nombreux projets tout au long de la formation;
    Possibilité d'obtenir une bourse d'admission de 1 000 $ à 3 000 $ (selon la cote R obtenue) accordée aux étudiants(es) en provenant du collégial et admis pour la première fois dans un baccalauréat à l'UQAR, voir la page suivante;
    Un tronc de commun en génie : un minimum de 7 cours de première année sur 10 sont communs au baccalauréat en génie des systèmes électromécaniques, au baccalauréat en génie électrique et au baccalauréat en génie mécanique permettant de valider ton choix de programme;
    Possibilité d'obtenir du soutien aux études via le Centre d'aide à la réussite;

    Programme fortement axé sur la conception permettant de réaliser plusieurs cours-projets provenant de réels projets soumises par des entreprises partenaires de la région et d'ailleurs au Québec et ce, tout au long du programme;
    Les groupes-classes sont limités en nombre permettant un encadrement personnalisé des professeurs et une meilleure accessiblité des appareils technologiques de pointe;
    Possibilité de participer à différentes activités parascolaires et professionnelles telles que le : le colloque de vulgarisation scientifique interprogramme "La nature dans tous ses états", conférences et séminaires d'ingénieurs électriciens et électromécaniciens et de chercheurs, visites industrielles, activités de promotion des technologies et du génie auprès des jeunes du secondaire; coaching de projets et compétitions scientifiques auprès des jeunes du secondaire et du collégial de la région, Club d'entrepreneuriat étudiant, etc.;
    Possibilité d'effectuer un séjour d'études à l'étranger d'1 ou 2 session(s) à l'Université de Poitiers en France; pour plus de détails consulte le Service de mobilité étudiante;
    Possibilité de participer à différentes compétitions en génie telles que : Jeux de génie, Compétition québécoise d'ingénierie, compétition de robotique FIRST, Compétition internationale BAJA SAE, concours d'entrepreneuriat étudiant (dont le Défi Ose Entreprendre et le prix de la Jeune Chambre de commerce Rimouski);
    Possibilité de réaliser un projet de recherche de fin d'études au sein de l'un des groupes de recherche de l'UQAR;
    Regarde la vidéo promotionnelle du programme;
    Site du Module de génie;
    Site du Département de mathématiques, d'informatique et de génie.

    Possibilité de réaliser 3 stages crédités et rémunérés à temps complet de 4 à 8 mois chacun au cours des trimestres d'été en entreprise ou au sein de la  Chaire CRSNG-UQAR en génie de la conception dams le cadre du profil travail-études;
    OU la réalisation d'un stage crédité et rémunéré obligatoire de 4 mois à temps complet au cours du trimestre d'été de la troisième année en entreprise ou au sein de la Chaire CRSNG-UQAR en génie de la conception dans le cadre du profil général
    ;
    Possibilité de réaliser un stage professionnel
    ou un stage de recherche à l'étranger (ex : France, Belgique, Espagne, Suisse, Allemagne, Italie ou UK), voir la page suivante.

    Consulte également les détails sur la maîtrise en ingénierie (profil professionnel - concentrations offertes : génie électrique, génie éolien, génie électromécanique, génie mécanique, conception et fabrication assistées par ordinateur CFAO ou traitements de signaux et télécommunications avec projet de développement technique ou avec projet d'intervention en entreprise, possibilité de double diplomation avec l'école d'ingénieurs ECE Paris); la maîtrise en ingénierie (profil recherche - concentrations offertes : génie électrique, génie éolien, génie électromécanique, génie mécanique, conception et fabrication assistées par ordinateur CFAO ou traitement de signaux et télécommunications  avec mémoire) et le D.E.S.S. en ingénierie (concentrations offertes : génie électrique, génie éolien, génie électromécanique, génie mécanique, conception et fabrication assistées par ordinateur CFAO ou traitements de signaux et télécommunications).

    Site du Centre collégial-universitaire de transfert de technologies maritimes Innovation Maritime; site du Centre collégial-universitaire de transfert de technologie Solutions Novika; site du Centre collégial-universitaire de transport de technologies en énergies renouvelables Nergica; site du Laboratoire de recherche en productique; site du Laboratoire de matériaux, produits et procédés de pointe; site de la Chaire CRSNG-UQAR en génie de la conception.

    réputée dans les domaines de recherche tels que :

    génie éolien : conception et développement conception et développement de nouvelles pales d'éoliennes plus efficaces; conception et développement de moteurs moins énergivores pour centrales d'éoliennes; élaboration de procédés de maintenant d'éoliennes, etc;

    génie de la conception : développement de nouveaux procédés en conception assistée par ordinateur CAO; développement des systèmes de traction électrique et de génération dans les véhicules électriques et hybrides; développement de systèmes multisensoriels pour l'inspection industrielle; développement de plateforme d’essai robotisé pour diverses applications; développement d'un système de détection automatisée des fissures de barrages basée sur la vision en temps réel; numérisation tridimensionnelle de prototypes (utilisant des technologies évolutives comme la cartographie d’intensité acoustique, l’imagerie thermographique haute performance et la captation d’images haute vitesse); conception et développement d'équipements maritimes sur mesure; conception et développement de en automatisation de procédés manufacturiers complexes et spécialisés (unités de production à haute cadence, systèmes d’inspection en continu, cellules robotisées à très grande flexibilité, etc.); conception et développement de machines et équipements industriels sur mesure présentant des contraintes particulières pour diverses entreprises; etc;

    génie maritime : conception et développement de systèmes électromécaniques pour l'industrie maritime; conception et développement de systèmes de levage pour plongeurs professeurs; élaboration d'essais et de tests d'échantéité de nouveaux équipements maritimes; élaboration d'essais et de tests sous pression de nouveaux équipements maritimes; conception et développement de nouveaux équipements de manutention de cargaison de navaires; conception et développement d'équipements sur mesure pour navires de pêche; conception et développement de prototypes de systèmes de propulsion hybride pour navires de pêche, adaptés aux conditions du Québec; etc;

    productique : amélioration des performances dans les procédés de fabrication; développement de nouveaux procédés de fabrication assistée par ordinateur FAO; modélisation et simulation numérique de procédés industriels; développement de procédés de soudage au laser pour l'industrie du matériel de transport; analyse, modélisation et compensation des erreurs dans les machines à axes multiples; commande et optimisation en temps-réel des procédés industriels; ptimisation et commande adaptative et intelligente des procédés de fabrication; fusion et intégration de la neuronique (ou intelligence artificielle) dans les systèmes industriels; etc.

  • Université du Québec à Chicoutimi UQAC
    Baccalauréat spécialisé en génie mécanique - sans concentration avec cheminement régulier ou cheminement particulier pour titulaires d'un DEC
    technique avec projet de fin d'études obligatoire);

    offert en régime régulier à temps complet de jour ou en régime régulier à temps partiel de jour.

    Les classes sont de petite taille et comptent en moyenne 25 à 30 étudiants et les cours de dernière année sont limités à 12 à 15 personnes permettant un enseignement personnalisé un meileure encadrement des professeurs;
    Possibilité de participer à différentes activités parascolaires et professionnelles : séminaires et conférences d'ingénieurs mécaniciens et de chercheurs, visites industrielles, activités de promotion du génie et coaching de projets auprès des jeunes de la région, etc;
    Comprend la réalisation de plusieurs projets d'ingénierie tout au long du programme;
    Comprend la réalisation de différents activités et clubs étudiants : Club de robotique de l'UQAC, Jeux de génie - Délégation UQAC et le Centre d'entrepreneuriat et d'essaimage de l'UQAC; etc;
    Possibilité d'obtenir un emploi d'été en recherche au sein de l'un des laboratoires ou chaires de recherche de l'UQAC;
    Possibilité de réaliser jusqu'à 5 stages crédités et rémunérés d'une durée de 12 à 16 semaines chacun dans un milieu industriel ou connexe pendant une session d'été, d'automne ou d'hiver;
    Site du Module d'ingénierie;
    Site du Département des sciences appliquées.


    Possibilité d'effectuer un séjour d'études à l'étranger d'1 ou 2 session(s) dans une université partenaire (telle que : Universität Mannheim en Allemagne, Haute École de Namur-Liège-Luxembourg en Belgique, Pontificia Universidade Catolica de Campinas au Brésil, Universidade Federal de Santa Catarina au Brésil, Tianjin University of Technology en Chine,  Wuhan University en Chine, Universidad de Alicante en Espqagne, École d’ingénieurs en Génie des Systèmes Industriels en France, École Française d’Électronique et d’Informatique en France, École Nationale Supérieure d’Électrotechnique, d’Électronique, d’Informatique, d’Hydraulique et des Télécommunications en France,École Nationale Supérieure Électronique, Informatique, Télécommunication, Mathématiques et Mécaniques de Bordeaux en France, École Nationale Supérieure d’Informatique pour l’Industrie et l’Entreprise en France, École supérieure de génie informatique en France, École supérieure d'ingénieurs de Rennes en France, Hautes études d'ingénieurs HEI en France, Institut d'ingénierie informatique de Limoges en France,  Institut national des sciences appliquées INSA de Toulouse en France, École polytechnique de l'Univesité de Tours en France, Polytech Clermont-Ferrand en France, Université de Lorraire - Henri-Pointcarré en France, Université de technologie de Compiègne en France, Université de Toulouse 2 - Me Mirail en France, Université Jean Moulin Lyon 3 en France, Université de Paris 8 en France, Rotterdam University of Applied Sciences aux Pays-Bas ou Sam Houston State University aux USA); pour plus de détails consulte le Bureau de l'international.

    Consulte également les détails sur la maîtrise en ingénierie (profil professionnel - concentation en génie électrique et génie informatique avec projet d'application OU avec projet d'intervention en entreprise)
    ; le D.E.S.S. en informatique appliquée et le D.E.S.S. en gestion de projet.

    Site du Centre de recherche sur l'aluminium REGAL; site du Laboratoire international des matériaux antigivre AMIL; site du Groupe de recherche en ingénierie des procédés et systèmes; site du Laboratoire d'automatique et de robotique interactive.

    réputée
    dans les domaines de recherche tels que :

    automatisation et robotique industrielle : analyse et modélisation des procédés d'automatisation; conception et développement de systèmes particulaires intelligents (smart dust ou poussière intelligente) avec intégration de capteurs intelligents embarqués;
    élaboration de commandes modifiant le comportement des robots industriels interactifs et collaboratifs avec les humains (cellule de travail hybride, troisième main robotisée); développement et expérimentation de prototypes novateurs grandeur nature de systèmes d'assistance pour les personnes âgées en perte d’autonomie (notamment ceux souffrant d’Alzheimer) dans une infrastructure d'habitat intelligent; etc;

    matériaux antigivre
    : développement de nouveaux revêtements glacés résistants à l'érosion; développement d'un système de dégivrage à actionneur piézoélectrique durable; modélisation des effets du transfert de chaleur externe lors du dégivrage des pales rotatives; modélisation analytique de l'adhésion de la glace; etc;

    procédés industriels : modélisation et analyse du soudage par friction malaxage; méthode des éléments finis; procédés thermiques industriels de matériaux métalliques; etc.

  • Université du Québec à Trois-Rivières UQTR
    (Baccalauréat spécialisé en génie mécanique -  sans concentration avec projet de fin d'études obligatoire et avec stages crédités non rémunérés facultatifs)
    ;
    offert en régime régulier à temps complet de jour au campus de Trois-Rivières seulement,
    OU en régime régulier à temps partiel de jour au campus de Trois-Rivières seulement,
    OU en régime coopératif à temps complet de jour au campus de Drummondville seulement.

    Consulte également le Baccalauréat spécialisé en génie mécanique (concentration en génie mécatronique avec projet de fin d'études obligatoire et avec stages crédités non rémunérés facultatifs);
    offert en régime régulier à temps complet de jour au campus de Trois-Rivières seulement,
    OU en régime régulier à temps partiel de jour au campus de Trois-Rivières seulement
    .


    Possibilité de bénéficier de :
    la passerelle permettant aux titulaires du D.E.C. en technologie de la maintenance ou mécanique industrielle (du Cégep de Trois-Rivières seulement) de se faire reconnaître jusqu'à 12 crédits

    la passerelle permettant aux titulaires du D.E.C. en technologie du génie mécanique
    (des cégeps de Sorel-Tracy, Saint-Jean-sur-Richelieu, Outaouais ou Valleyfield seulement) de se faire reconnaître jusqu'à 12 crédits;
    la passerelle permettant aux titulaires du D.E.C. en technologie du génie mécanique (des des cégeps de Drummondville, Shawinigan ou Thetford seulement) de se faire reconnaître jusqu'à 12 crédits dans le cadre du programme offert à Drummondville seulement;
    et la passerelle permettant aux titulaires du D.E.C. en technologie du génie mécanique  (du Cégep de Trois-Rivières seulement) de se faire reconnaître jusqu'à 15 crédits dans le cadre du programme régulier offert à Trois-Rivières seulement.


    Possibilité d'obtenir une bourse d'admission de 2 000 $ à 3 500 $ (selon la cote R obtenue) accordée aux étudiants(es) en provenant du collégial et admis pour la première fois dans un baccalauréat à l'UQTR et obtenu une cote de 33,000 ou plus; voir la page suivante;
    Les 
    groclasses sont de petite taille 
    et l'enseignement est beaucoup plus personnalisé que dans les grandes universités;
    Possibilité de participer à différentes activités parascolaires et professionnelles : séminaires et conférences d'ingénieurs mécaniciens et de chercheurs, visites industrielles, activités de promotion des technologies et coaching d'étudiants du secondaire de la région pour des projets ou compétitions en génie, etc;
    Possibilité de participer à des projets étudiants : Aéro UQTR (équipe de conception d'avion téléguidé); Formule SAE UQTR (équipe de conception et construction d'une voiture de course 100 % électrique pour des compétitions); SAE mini-BAJA (équipe de conception et construction d'un véhicule tout-terrain pour des compétitions de course); équipe ASUQTR (équipe de conception d'un sous-marin robotisé) et le Club d'entrepreneuriat étudiant de l'UQTR (groupe qui organise des activités destinés à des étudiants qui envisagent à se lancer en affaires ou qui sont déjà en affaires, voir aussi le Carrefour d'entrepreneuriat et d'innovation Desjardins);
    Comprend la réalisation d' un projet de fin d'études dans le domaine de ton choix en lien avec le génie industriel (sous forme d'un mandat réel avec proposé par une entreprise partenaire ou dans le cadre d'un stage ou d'un projet proposé par un groupe d'étudiants ou par un professeur).

    Accès à des laboratoires d'enseignement à la fin pointe : un laboratoire de mécatronique (équipé d'un système de positionnement linéaire servopneumatique avec contrôle de force et de mouvement, d'un portique cartésien à 3 axes permettant la manipulation d'objets, d'un Portique cartésien à 2 axes permettant la détection d'objets et d'une bobineuse de fils); un laboratoire d'automatisation et robotique (équipé de plusieurs automates et de logiciels de programmation tels que : Grafcet, Ladder, Step Ladder); un laboratoire d'asservissements et d'hydraulique (équipé d'un système de pompage à 2 pompes, moteurs pas à pas, de vérins, de distributeurs, de circuits et autres composants de systèmes hydrauliques, etc.); un laboratoire de caractérisation/résistance et métrologie (muni d'un microscope électronique à balayage, un appareil de mesure de la dureté, un appareil de mesure de la flexion, un appareil de mesure de la traction, un apparel d'analyse du flambage des colonnes, une machine d'impact à mouton pendule); un laboratoire de dissection mécanique (muni d'un compresseur, outil électrique, moteur à explosion et actuateur pneumatique); un laboratoire des procédés de soudage (équipe de soudeuses au MIG, de soudeuses au TIG, d'un appareil de nettoyage au jet de sable); un laboratoire des procédés d'usinage conventionnel  (équipé d'une fraiseuse conventionnelle et d'un parc à tours à métaux conventionnels); un laboratoire des procédés d'usinage numérique (équipé d'un centre d'usinage vertical 3 axes de marque Takumi avec contrôleur Mitsubishi et d'un tour numérique 2 axes de marque Haas); un laboratoire des procédés de déformation (disposant d'un ensemble de poinçons et matrices utilisé pour expérimenter sur les procédés d'emboutissage et de pliage); un laboratoire de thermodynamique (muni de compresseurs , moteurs, échangeurs de chaleur, etc); et un laboratoire de CAO-FAO (muni de plusieurs postes de travail équipés de logiciels spécialisés tels que : Autocad, Solidworks, RobotStudio, CosmosWorks, Mastercam, etc.); voir la page suivante
    .


    Possibilité de réaliser jusqu'à 2 stages crédités et rémunérés d'une durée de 2 mois à temps complet chacun au cours des trimestres d'été;
    Possibilité de réaliser un stage crédité non rémunéré à l'international d'une durée de 15 semaines à temps completvoir la page suivante;
    Le programme offert à Drummondville est offert en régime coopératif
    en formule régulière comprenant 3 stages rémunérés en entreprise d'une durée de 4 mois chacun
    au cours des trimestres d'été,
    OU en fomule DUALE qui consiste en un horaire hebdomadaire partagé : deux jours en entreprise et trois jours en classe qui s'ajoutement aux stages coopératifs.


    Regarde la vidéo promotionnelle du programme et la webconférence;
    Regarde la vidéo promotionnelle du programme coop à Drummondville;

    S
    ite du Département de génie mécanique;
    Site de l'École d'ingénierie.


    Possibilité d'effectuer un séjour d'études à l'étranger d'1 ou 2 session(s) dans une université partenaire (Fachhochschule Kufstein Tirol en Autriche, Universidade do Estado de Minas Gerais au Brésil, Universidade Estadual do Centro-Oeste au Brésil, Universidade Federal Fluminense au Brésil, La Escuela Colombiana de Ingeniería Julio Garavito en Colombie, Universidad del Valle en Colombie, Universidad Industrial de Santander en Colombie, Universidad Nacional de Colombia en Colombie, Université de Lorraine en France, Université de Pau et des Pays de l'Adour en France, Instituto Tecnológico y de Estudios Superiores de Monterrey au Mexique, Linköpings universitet en Suède, Haute École pédagogique du Canton de Vaud en Suisse, University of Leicester en UK, University of the West of Scotland en UK ou Washington & Jefferson College aux USA), pour plus de détails consulte le Bureau des relations internationales.

    Consulte également les détails sur la maîtrise en ingénierie (profil professionnel avec concentration en génie industriel avec essai); la maîtrise en ingénierie (profil recherche avec concentration en génie mécanique avec mémoire); la maîtrise en ingénierie (profil recherche avec concentration en génie industriel avec mémoire);  la maîtrise en ingénierie (profil professionnel avec concentration en génie industriel avec essai); la maîtrise en sécurité et hygiène industrielles (profil professionnel sans concentration avec essai, 
    programme unique au Québec); la maîtrise en mathématiques et informatique appliquées (profil recherche - sans concentration avec mémoire); la maîtrise en gestion de projet - sans concentration avec stage facultatif); la maîtrise en gestion de projet (profil recherche - sans concentration avec mémoire);
     le D.E.S.S. en génie industriel (sans concentration avec travail dirigé); le D.E.S.S. en mathématiques et informatique appliquées; et le D.E.S.S. en gestion de projet.

    Site de l'Institut de recherche sur l'hydrogène; site de l'Institut d'innovation en écomatériaux, écoproduits et écoénergies à base de biomasse;
    site du Consortium de recherche et d'innovation en aérospatiale au Québec CRIAQ; site du Centre de recherche sur l'aluminium REGAL; site du Centre de recherche sur les systèmes polymères et composites à haute performance CREPEC; site de l'Équipe de recherche en intégration CAO-Calcul; site du Laboratoire d'innovations et de recherche en énergie intelligente.

    réputée dans les domaines de recherche tels que :

    automatisation, mécatronique et robotique : automatisation et intelligence manufacturière, optimisation des systèmes énergétique pour les applications stationnaires et mobiles; conception et développement de techniques avancées d’aide à la conduite; dynamique des véhicules autonomes;

    ergonomie et sécurité industrielle : ergonomie industrielle; sécurité des machines; gestion de la santé et sécurité au travail; intégration de la sécurité dans la conception; conception et développement de produits ergonomiques; conception et développement d'équipements de sécurité et protection; etc;

    écomatériaux et écoproduits :  développement d'applications de la nanocellulose dans des composites (composites organiques conducteurs à base de nanocellulose, composites antibactériens à base de nanocellulose, composites antioxydants à base de nanocellulose, composites pour utilisation dans les vitrages de sécurité et pare-balle à base de nanocellulose, etc.); fractionnement de biohuiles pyrolytiques et de différents composés du bois par traitement ultrasonique; mise en forme et caractérisation des composites à matrice thermoplastique et thermodurcissable; fabrication, usinage et assemblage de pièces fabriquées en composites; rupture des composites; durabilité environnementale des composites et polymères; modélisation par éléments finis des plastiques et composite; développement de nanocellulose modifiée pour la fabrication de matrices absorbantes pour la récupération des étuis et des projectiles fut entreprise dans les sciences forensiques; développement d'une technologie de thermoformage par injection de résine dans un moule fermé pour l'aérospatiale; développement des matériaux composites carbone/époxy à haute conductivité électrique et protection électromagnétique pour aéronefs; optimisation de pièces en composites par injection sous vide pour l'aérospatiale; conception et développement de systèmes de protection de givrage à faible énergie applicable aux petits aéronefs; etc;

    procédés de conception : détection automatique des modifications entre les modèles CAO dans le processus de développement d'un produit; intégration du concept de remaillage automatique (qui consiste essentiellement à récupérer automatiquement des éléments de maillage entre deux versions ultérieures d'une pièce); intégration des méthodes de génération automatique de maillage pour la modélisation 3D de prototypes; etc;

    procédés de fabrication : conception et développement de nouveaux procédés de fabrication et d'usinage de plastiques et de composites; conception et développement de nouveaux procédés de soudage de composites; conception des procédés de développement durable dans les entreprises manufacturières; formation continue du personnel de production; etc.

  • École de technologie supérieure de Montréal ÉTS
    (Baccalauréat spécialisé en génie mécanique - concentrations offertes : aérospatiale, conception de systèmes mécaniques, fabrication et matériaux, mécanique du bâtiment ou systèmes manufacturiers avec projets de fin d'études et stages rémunérés obligatoires);
    voir aussi le cheminement universitaire en technologie (
    cheminement préparatoire pour les titulaires d'un DEC préuniversitaire);

    offert
    en régime coopératif obligatoire à temps complet de jour seulement.

    Consulte aussi les détails sur le Baccalauréat spécialisé en génie de la production automatisée;
    (concentrations offertes : robotique, mécatronique, systèmes aéronautiques, systèmes industriels, systèmes intelligents, technologies de la santé ou entreprises numériquesavec projets de fin d'études et stages obligatoires);
    voir aussi le cheminement universitaire en technologie (
    cheminement préparatoire pour les titulaires d'un DEC préuniversitaire);

    offert
    en régime coopératif obligatoire à temps complet de jour seulement
    ;
    programme unique au Canada.


    Possibilité d'obtenir une bourse d'admission de 2 500 $ accordée à un(e) étudiant(e) québécois(e) en provenance du collégial (préuniversitaire ou technique) ayant obtenu une cote R de 31,5 ou plus et admis en première année dans un baccalauréat en génie, voir la page suivante;
    Possibilité de bénéfici
    er d'un programme de tutorat par les pairs via le Centre d'aide CASIM;
    Programme fortement axé sur la pratique : comprenant plus de séances en laboratoire, de travaux pratiques et de projets que tout autre programme de premier cycle en génie au Québec;
    Possibilité de bénéficier du Programme NeuroFOCUS qui allie technologie, saines habitudes de vie et stratégies d’apprentissage gagnantes, voir la page suivante et regarde le vidéo suivant;
    Possibilité de participer à différentes activités parascolaires et professionnelles telles que le : conférences et séminaires d'ingénieurs
    mécaniciens, autres ingénieurs et de chercheurs, visites industrielles, activités de sensibilisation et de promotion des technologies auprès des jeunes, le Concours de vulgarisation scientifique, Ingénieuses de l'ÉTS (groupe d'intégration et promotion des femmes en génie, regarde le vidéo suivant); Ingénieurs sans frontière - section ÉTS,  participation au Salon de la technologie de la fabrication de Montréal, participation à la mission technologique LETS Go, etc;

    Possibilité de participer à différents projets et clubs étudiants dont :
    AéroÉTS (équipe de conception d'une drone); Club Capra (équipe de conception de robots mobiles, regarde le vidéo suivant); NOAVA (équipe de conception d'un robot sportif autonome, regarde le vidéo suivant); APPLETS (équipe d'ingénierie mobile); Plastic Loop (équie qui conçoit et réalise des machines pour le recyclage et la production de produits de plastique, regarde le vidéo suivant); groupe DECLIQ de création en ingénierie; DRONOLOAB (équipe de conception d'un aéronef autonome, regarde le vidéo suivant); BAJA ÉTS (équipe de conception d'un véhicule tout-terrain pour des compétitions, regarde le vidéo suivant); Formule SAE ÉTS (équipe de conception d'une voiture de course pour des compétitons, regarde le vidéo suivant); Eclipse ÉTS (équipe de conception d'un véhicule à propulsion solaire, regsarde le vidéo suivant); Chinook ÉTS (équipe de conception d'un véhicule à propulsion éolienne, regarde le vidéo suivant); SONIA (équipe de conception d'un sousmarin autonome, regarde le vidéo suivant); le Club GéniALE (équipe de développement de technologies d'automatisation pour le domaine brassile, regarde le vidéo suivant); OMER (équipe de conception d'un sousmarin autonome à propulsion humaine, regarde le vidéo suivant); ROCKETS (équipe de conception d'une durée haute performance, regarde le vidéo suivant); Serre ÉTS (équipe de conception de systèmes de cultures innovants pour l'agriculture durable, regarde le vidéo suivant); SynapsÉTS (équipe de conception d'un bras robotisé comme prothèse, regarde le vidéo suivant); CCE-ETS (équipe de consultation technique pour les entreprises); Phoenix ÉTS (équipe de conception d'un bateau-dragon pour des compétitions, regarde le vidéo suivant); Véloom (équipe de conception d'un vélo, regarde le vidéo suivant); Walking Machines (équipe de conception de robosts autonomes marchants, regarde le vidéo suivant); Programme propulsion du Centech (centre d'entrepreneuriat et accélérateur d'entreprises); etc;
    Possibilité de participer à diverses compétitions de génie dont :
    Compétition de robotique FIRST; Compétition québécoise d'ingénierie, Jeux de génie - délégation ÉTS (regarde le vidéo suivant); etc;

    Comprend la réalisation d'un projet de fin d'études obligatoire qui consiste en la conception d'éléments, d'un système, d'un procédé et ou de processus qui répondent à des besoins spécifiques (provenant de la proposition d'un étudiant, d'un groupe d'étudiant, d'un professeur, d'un groupe de recherche ou un mandat réel provenant d'une entreprise ou dans le cadre d'un stage);
    Possibilité de
    réaliser un projet de recherche facultatif (sous forme d'un essai, d'un mini-mémoire ou d'un projet d'intervention dans le milieu);

    Possibilité de bénéficier d'un passage intégré à maîtrise - profil recherche
    permettent de suivre des cours de 2e cycle au baccalauréat (en remplacement de cours optionnels) et obtenir les deux diplômes en 5 ans;, voir la page suivante;

    Regarde la vidéo promotionnelle du baccalauréat en génie mécanique;
    Regarde la vidéo promotionnelle du baccalauréat en génie de la production automatisée;
    Site du Département de génie des sytèmes;
    Site du Département de génie mécanique.

    Accès à des laboratoires d'enseignement à la fine pointe : un laboratoire de chimie, un laboratoire de physique, un laboratoire d'informatique industrielle, un laboratoire de CFAO, un laboratoire de systèmes asservis, un laboratoire d'automatismes, un laboratoire d'hydraulique et pneumatisme, un laboratoire de bio-ingénierie, un laboratoire de mécatronique, un laboratoire de robotique, un laboratoire d'aéronautique, un laboratoire de soudage, un laboratoire de vison artificielle et une usine-pilote (entièrement équipée de machines conventionnelles et automatisées, de robots industriels, d'un centre d'usinage CNC, etc.).


    Possibilité d'effectuer un séjour d'études à l'étranger d'1 ou 2 session(s) dans une université partenaire (choix parmi plus de 80 universités dans 20 pays dont certaines parmi les plus prestigieuses au monde telles que : Karlsruher Institut für Technologie en Alliemagne,, Technische Universität Hamburg en Allemagne, Technische Universität München en Allemagne, KU Leuven en Belgique, Universidade Federale de Santa Catarina au Brésil, University of BC au Canada, University of Toronto au Canada, City University of Hong Kong en Chine, Hanyang University en Corée du Sud, Korea Advanced Institute of Science et Technology en Corée du Sud, Universidad de Sevilla en Espagne, Universitat Politècnica de València en Espagne, Centrale Supélec en France, École d'ingénieurs de Limoges en France, École d'ingénieurs en génie des systèmes industriels en France, École nationale de génie en France, École nationale supérieure de mécanique et d'aéronautique en France, École nationale supérieue en génie des technologies industrielles en France, ENSAM Paris-Tech - campus de Bordeaux en France, ENSAM Paris-Tech Paris en France, Institut national polytechnique INP de Grenoble en France, INSA de Lyon en France, INSA de Strasbourg en France, INSA de Toulouse en France, INSA de Strasbourg en France, Institut supérieur de l'automobile et des transports en France, Polytech Marseille en France, Polytech Nantes en France, Université de technologie de Compiègne en France, Université de technologie de Troyes en France, India institute of Technology - Bombay en Inde, Polytecnico di Milano en Italie, Università degli studi di Padova en Italie, Nanyang Technological University à Singapour, University College London en UK, etc.); pour plus de détails consulte le Service des relations internationales.

    Offert selon la formule en régime coopératif obligatoire comprenant
    3 stage
    s industriels crédités et rémunérés en milieu professionnel d'une durée de 4 mois chacun en alternance aux trimestres d'été, d'automne et d'hiver (au Québec, ailleurs au Canada ou à l'étranger);
    Possibiité de réaliser un un stage industriel rémunéré à l'international (Belgique, France ou Japon) grâce à u partenariat avec plusieurs entreprises canadiennes et étrangères, voir la page suivante;
    Possibilité de réaliser un stage de recherche crédité dans l'un des nombreux laboratoires de recherches de l'ÉTS.

    Consulte également les détails sur la maîtrise en génie mécanique (profil professionnel - sans concentration vec projet d'application ou avec projet technique ou avec projet d'intervention en entreprise ou avec stage rémunéré facultatif OU profil recherche - sans concentration avec mémoire); la maîtrise en génie de la production automatisée (profil professionnel - concentration en systèmes intelligents ou concentration en intégration et automatisation des systèmes avec projet d'application ou avec projet technique ou avec projet d'intervention en entreprise ou avec stage rémunéré facultatif OU profil recherche - concentration en systèmes intelligents ou concentration en intégration et automatisation des systèmes avec mémoire, programme unique au Québec); la maîtrise en génie aérospatial (profil professionnel - concentration en conceptiuon et fabrication aéronautique ou concentration en développement de produits et intégration de systèmes avec projet OU profil recherche concentrations offertes : automatisation et contrôle en aérospatiale, conception mécanique en aéronautique ou fabrication aéronautique avec mémoire); la maîtrise en génie des risques de santé et sécurité au travail (profil professionnel avec projet d'application ou avec projet technique ou avec projet d'intervention en entreprise ou avec stage rémunéré facultatif OU profil recherche avec mémoire, programme unique au Québec); la maîtrise en génie des technologies de la santé (profil professionnel avec projet d'application ou avec projet d'intervention en entreprise ou avec stage rémunéré facultatif OU profil recherche avec mémoire); la maîtrise en gestion de l'innovation (professionnel sans concentration avec projet d'application ou avec projet technique ou avec projet d'intervention en entreprise et stage rémunéré facultatif OU profil recherche sans concentration avec mémoire, programme unique au Québec); le D.E.S.S. en génie de la production automatisée : intégration et automatisation des systèmes (avec rapport technique ou avec cours seulement); le D.E.S.S. en génie de la production automatisée : systèmes intelligents (avec rapport technique ou avec cours seulement), le D.E.S.S. en génie des risques en santé et sécurité au travail (avec projet technique ou avec projet d'application ou avec projet d'intervention en entreprise); le D.E.S.S. en génie mécanique (avec projet technique ou avec projet d'application ou avec projet d'intervention en entreprise); le D.E.S.S. en technologies de la santé; le D.E.S.S. en gestion de l'innovation (avec projet technique ou avec projet d'application ou avec projet d'intervention en entreprise ou avec projet de démarrage d'une entreprise technologique ou avec cours seulement).


    Site du Consortium de recherche et d'innovation en aérospatiale au Québec CRIAQ; site du Centre de recherche sur l'aluminium REGAL; site du Centre de recherche sur les systèmes polymères et composites à haute performance CREPEC; site du LARCASE – Laboratoire de recherche en commande active, avionique et aéroservoélasticité; site du Laboratoire de recherche en imagerie et orthopédie; site du Laboratoire de commande et robotique; site du Laboratoire d'ingénierie des produits, procédés et systèmes; site du Laboratoire sur les alliages à mémoire et systèmes intelligents; site du Laboratoire d’Optimisation des Procédés de Fabrication Avancés; site du Laboratoire de thermofluide pour le transport; site de l'Équipe de recherche en dynamique des machines, des structures et des procédés; site du Groupe de recherche en acoustique de Montréal; site de l'Équipe de recherche en sécurité au travail;  site de la Chaire de recherche industrielle en technologies de mise en forme des alliages à haute résistance mécanique; site de la Chaire de recherche industrielle CRSNG-EERS en technologies intra-auriculaires (CRITIAS).

    réputée dans les domaines de recherches tels que :

    aéronautique : aérodynamique, aéroélacticité, modélisation et simulation d'aéronefs (avions ou hélicoptères), commandes de vol des aéronefs, élaboration d’un modèle pour les systèmes de dégivrage d’aéronef, étude de la stabilité et des performances aérodynamiques d'un avion de type Blended-Wing-Body (BWB) par méthode numérique, etc.

    automatique et mécatronique : développement d'un détecteur de plagiat pour la CFAO, développement d'un procédé automatisée d'usinage haute performance de pièces aéronautiques en alliage léger; développement d'un procédé automatisé de fabrication des pièces axisymétriques avec profil complexe en acier à haute résistance; développement d'un procédé automatisé d'usinage sans poussières des composites; etc;

    dynamique des machines, des structures et des procédés : analyse des contraintes dans les assemblages et mécanismes; développement de procédés de fabrication appliquée au milieu industriel de l’aéronautique; comportement en fatigue des pièces manufacturées; simulation numérique des procédés de fabrication (pressage, roulage, repoussage …) et d’assemblage par soudage; design et analyse des assemblages de métaux plastiques et composites; design et analyse des réservoirs sous pression; mécanique des solides; écoulement des fluides en milieux poreux déformables; modélisation et caractérisation des matériaux; procédés de mise en forme des matériaux (thermoplastiques, composites, métaux); analyse vibratoire des machines et diagnostic de leurs défauts; conception et analyse expérimentale de structures; etc;

    gestion des risques de santé et sécurité au travail
    :
    analyse de performance des systèmes manufacturiers; conception sécuritaire des machines; conception et évaluation des dispositifs de protection (matériels et immatériels); analyse de la fiabilité des systèmes et des équipements industriels; intégration des aspects acoustiques dans la conception des machines, analyse et réingénierie des protecteurs pour améliorer la compatibilité avec la tâche tout en protégeant correctement les travailleurs; etc;

    productique
    : analyse de performance des systèmes manufacturiers; optimisation des procédés de fabrication (usinage, soudage, meulage, prototypage rapide, moulage et MOCN); optimisation des processus de la fabrication additive; optimisation des procédés de fabrication en aérospatiale; élaboration et développement de méthodes, modèles et outils pour l'ingénierie intégrée (CAO, FAO, gestion de données techniques, etc..); gestion du cycle de vie des produits; conception et implantation optimale des systèmes manufacturiers; etc
    ;

    thermofluide pour le transport : caractérisation des propriétés d’écoulement dans un injecteur de carburant à géométrie simple; élaboration d’un modèle pour les systèmes de dégivrage d’aéronef; dynamique de la turbulence de sillage en effet de sol; application de la dynamique des fluides numérique à l’étude des écoulements tourbillonnaires et turbulents; l’application d'outils de dynamique des fluides numérique aux problèmes de conception de l’industrie aéronautique; etc.

  • Université Laval
    (Baccalauréat spécialisé en génie mécanique - concentrations offertes : génie du bâtiment durable, robotique ou  sans concentration avec projet de fin d'études obligatoire), voir aussi la page suivante;
    offert en régime régulier à temps complet de jour,
    OU en alternance travail-études selon la formule SIGMA + à temps complet de jour.

    Consulte également le Baccalauréat spécialisé en génie agroenvironnemental;
    (sans concentration avec projet de fin d'études obligatoires et stages facultatifs);
    programme unique en français en Amérique du Nord;

    Offert en régime régulier à temps complet ou en cheminement en alternance travail-études à temps complet (jusqu'à 3 stages rémunérés de 12 semaines en milieu de travail au cours des trimestres d'été)
    .

    Voir aussi :
    voir aussi le D.E.C.-BAC en génie mécanique offert conjointement avec le Cégep de Lévis (pour titulaires du D.E.C. en technologie du génie mécanique 241.A0 ayant débuté avant 2015),
    le D.E.C.-BAC en génie mécanique offert conjointement avec le Cégep Limoilou (pour titulaires du D.E.C. en technologie du génie mécanique 241.A0 ayant débuté avant 2015)
    .

    la passerelle permettant aux titulaires du D.E.C. en technologie du génie mécanique (du Cégep de Lévis seulement, débuté en 2015 ou après) de se faire reconnaître jusqu'à 9 crédits;
    la passerelle permettant aux titulaires du D.E.C. en technologie du génie mécanique (du Cégep Limoilou seulement, débuté en 2015 ou après) de se faire reconnaître jusqu'à 6 crédits;
    la passerelle permettant aux titulaires du D.E.C. en technologie du génie mécanique (tous les cégeps, débuté avant 2015) de se faire reconnaître jusqu'à 6 crédits;
    la passerelle permettant aux titulaires du D.E.C. en techniques de maintenance d'aéronefs (débuté en 2015 ou après) de se faire reconnaître jusqu'à 6 crédits;
    la passerelle permettant aux titulaires du D.E.C. en techniques de maintenance d'aéronefs (tous les cégeps, débuté avant 2015) de se faire reconnaître jusqu'à
    12 crédits;
    la passerelle permettant aux titulaires du D.E.C. en technologie de la maintenance industrielle (tous les cégeps, débuté avant 2015) de se faire reconnaître jusqu'à 9 crédits;
    la passerelle permettant aux titulaires du D.E.C. en technologie de la mécanique industrielle (débuté en 2015 ou après) de se faire reconnaître jusqu'à 6 crédits;
    la passerelle permettant aux titulaires du D.E.C. en technologie du génie aérospatial (débuté en 2015 ou après) de se faire reconnaître jusqu'à 3 crédits
    ;

    la passerelle permettant aux titulaires du D.E.C. en technologie du génie aérospatial ou construction aéronautique (débuté avant 2015) de se faire reconnaître jusqu'à 9 crédits;
    la passerelle permettant aux titulaires du D.E.C. en technologie de transformation des plastiques ou génie du plastique (du Cégep de Thetford seulement, débuté avant 2015) de se faire reconnaître jusqu'à 6 crédits;
    la passerelle permettant aux titulaires du D.E.C. en technologie du génie métallurgique (débuté avant 2015) de se faire reconnaître jusqu'à 6 crédits;
    la passerelle permettant aux titulaires du D.E.C. en technologie de la mécanique du bâtiment (du Cégep Limoilou seulment, débuté avant 2015) de se faire reconnaître jusqu'à
    6 crédits
    .

    Possibilité de bénéficier d'un service d'aide individuelle en mathématiques offert par des étudiants(es) aux baccalauréats en mathématiques et en statistique au sein du Centre de dépannage et d'apprentissage en mathématiques et statistique;

    Certains cours sont offerts à distance;

    Possibilité de participer à différentes activités parascolaires et professionnelles telles que le : conférences et séminaires d'ingénieurs mécaniciens et en aérospatiale et de chercheurs, visites industrielles,
    activités de promotion des technologies et du génie auprès des jeunes du secondaire, coaching de projets auprès des jeunes du secondaire ou du collégial lors de compétitions, etc;
    Possibilité de participer à différents projets et clubs étudiants tels que : Avion cargo Laval (équipe de conception d'un avion téléguidé); Groupe aérospatial de l'Université Laval (équipe de conception d'une fusée), Formule SAE Laval (équipe de conception d'une voiture de course); Mini-Baja SAE Laval (équipe de conception d'un véhicule tout-terrain); Alerion Supermilage Laval (équipe de conception d'un véhicule monoplace écoénergétique); Robocup Laval (équipe de conception de robots mobiles); VUUL (équipe de conception d'un véhicule autonome de course); Ultrac (équipe de conception d'un tracteur); et Entrepreneuriat Laval; etc;
    Possibilité de participer à différentes compétitions de génie : Jeux de génie - délégation ULaval, Compétition québécoise d'ingénierie - délégation ULaval, Compétition First Robotique Québec, Festival de sciences Eurêka, etc;

    Possibilité de choisir le profil distinction offrant la possibilité d'un passage intégré à la maîtrise permettant d'accélérer ta scolarité de 2e cycle pendant ton programme de 1er cycle (en suivant 12 crédits de la maîtrise) et accélérer ton parcours aux cycles supérieurs;
    Possibilité de choisir le profil entrepreneurial, un cheminement complémentaire de 12 crédits (inclus dans les 120 crédits du programme) permettant la réalisation d'un projet de création et démarrage d'une entreprise technologique;
    Comprend la réalisation d'un projet de fin d'études obligatoire en lien avec le génie mécanique (sous forme d'un mandat réel avec proposé par une entreprise partenaire ou dans le cadre d'un stage ou d'un projet proposé par un groupe d'étudiants ou par un professeur);

    Ainsi que le Profil international permettant d'effectuer un séjour d'études à l'étranger d'une ou deux sessions dans une université partenaire (Ecole Nationale Supérieure de Mécanique et des Microtechniques en France, École supérieure des techniques aéronautiques et de construction automobile-ESTACA en France
    École d'ingénieurs aéronautique et spatiale (Anc. appellation IPSA - Institut Polytechnique des Sciences Avancées) en France ou Institut national des sciences appliquées INSA de Lyon en France); pour plus de détails, consulte le Bureau international;

    Regarde quelques exemples de projets réalisés par des étudiants : automate volant, bras mécanisé, système d'évaluation de la posture, robot sportif, ;
    Regarde la vidéo promotionnelle
    et la webconférence du programme;
    Site du Département de génie mécanique.


    Possibilité de réaliser un stage de recherche crédité dans l'un des nombreux laboratoires de recherches de l'Université Laval;
    Possibilité de bénéficier de la formule SIGMA + permettant réaliser de 1 à 4 stages rémunérés en entreprise d'une durée de 12 à 15 semaines chacun (généralement au cours des trimestres d'été);
    Possibilité de bénéficier du Programme de stages industriels permettant de réaliser un stage crédité et rémunéré de longue durée en milieu industriel d'une durée de 12 mois (échelonnés sur 3 sessions consécutives après la troisième année).

    Consulte également les détails sur la maitrise interuniversitaire en génie aérospatial (profil professionnel - sans concentration avec stage
    industriel de 4 mois, voir aussi la page suivante); la maîtrise en génie mécanique (profil recherche - concentration en génie industriel ou sans concentration avec mémoire, voir aussi la page suivante); la maîtrise en génie des matériaux et de la métallurgie (profil recherche - cheminement bidiplômant conjointement avec l'Université de Toulouse 3 Paul-Sabatier en France OU cheminement régulier - sans concentration avec mémoire); le D.E.S.S. en intelligence artificielle; le D.E.S.S. en génie industriel et le D.E.S.S. en ergonomie et innovation.

    Site du Centre de recherche en robotique, vision et intelligence machine; site du Centre de recherche sur l'aluminium REGAL; site du Centre de recherche sur les systèmes polymères et composites à haute performance CREPEC;
    site du Laboratoire de mécanique des matériaux métalliques et composites; site du Laboratoire de Mécanique des Fluides Numérique; site du Laboratoire de robotique de l'Université Laval; site du Laboratoire de systèmes mécaniques intelligents;

    réputée dans les domaines de recherches tels que :

    aérohydrodynamique
    : analyse critique d'essais routiers et développement de de stratégie de réduction de traînée de véhicules lourds;
    optimisation aérodynamique des ailes et des pales d'éoliennes;
    effets de la pression et de la rotation d'ensemble sur la turbulence; mesures sur banc d'essai des caractéristiques des turbines hydrauliques modèles ou prototypes; amélioration de l'aération des écoulements à l'aval des turbines; analyse des performances des turbines hydrauliques par modélisation numérique; développement de micro-turbines et de mini-turbines hydrauliques; développement et optimisation multidisciplinaire d'un hydrogénérateur à ailes oscillantes; aalyse aérodynamique et amélioration de turbines existantes des éoliennes et hydroéoliennes; conception hydrodynamique d'hydroliennes pour une application au fil de l'eau ou une application marémotrice; développement de nouveaux concepts de turbines éoliennes à axe vertical et à axe horizontal; conception et fabrication de cellules de charge pour la mesure de forces aérodynamiques et hydrodynamiques; développement d'anémomètres antigivre pour une application aux éoliennes en milieu nordique; etc;

    mécatronique et robotique :
    conception et développement de systèmes mécatroniques conçus pour assister l'humain dans les domaines de la santé, la réadaptation et la manutention; conception et réalisation de mains robotiques pour des robots avancés ou pour des prothèses humaines; conception et développement de systèmes robotiques pour l'interaction directe avec des humains, robots pouvant travailler en collaboration avec des humains; conception et développement d'interfaces haptiques permettant à des humains d'interagir avec des environnements virtuels; conception et développement de systèmes mécatroniques pour une utilisation dans le domaine du spectacle; conception et développement de robots mobiles pour la recherche & sauvetage ou la surveillance de terrain; conception et développement de capteurs de perception visuelle pour robots autonomes; conception et réalisation de manipulateurs parallèles entraînés par câbles; conception et développement d'un un bateau autonome équipé d'une variété de capteurs de la dynamique aquatique; conception et réalisation de robots mobiles autonomes pouvant parcourir des zones souterraines dans des conditions imprévisibles conception et développement d'interfaces pour des robots autonomes pouvant se déplacer dans des conditions météorologiques nordiques; conception et développement de robots d'assistance pour l'assistance aux personnes vivant avec des incapacités; etc;

    procédés de fabrication et productique :
    conception de produits à base d'aluminium ou en matériaux composites; modélisation et méthodes de calcul et d'optimisation de structures en matériaux légers; simulation adaptative de procédés de fabrication; conception et développement de systèmes de fabrication virtuels; développement et optimisation de produits en aluminium dans le domaine du transport (remorques d'aluminium, wagons d'aluminium, structures légères, notamment pour l'automobile, composantes de trains d'atterrissage d'hélicoptères, pièces de vélos); simulation par éléments finis et mise en œuvre expérimentale de divers procédés de mise en forme et de soudage, dont la métallurgie des poudres (remplissage, pressage, frittage, forgeage, MIM); développement et mise au point de techniques de production non traditionnelles : électroérosion, usinage abrasif subsonique et ultrasonique, usinage haute vitesse, hydroformage; développement et évaluation expérimentale de nouveaux matériaux optimisés pour chaque procédé; essais expérimentaux des performances des procédés et analyse par méthode de design d'expériences; application des technologies de prototypage rapide pour le développement accéléré de produits; application des concepts de l'intelligence artificielle et de méthodes d'analyse en sûreté de fonctionnement pour l'élaboration de systèmes experts d'aide au diagnostic de panne; commande et surveillance des systèmes automatisés de production reconfigurables; développement de nouvelles architectures neuroniques (machines intelligentes, robots) de plus grande capacité et mieux adaptées aux applications en productique; etc;

    systèmes mécaniques : analyse cinématique et dynamique de mécanismes complexes pour des applications avancées (simulateurs de vol, orientation de capteurs, interfaces haptiques, robots à haute performance); conception et réalisation de prototypes à l'aide de techniques de prototypage rapide; modélisation et simulation de la cinématique des systèmes articulés (bras manipulateurs, suspensions de véhicules, etc.); développement et mise au point d'outils informatiques d'aide à la conception des manipulateurs sériels, parallèles et hybrides; conception et caractérisation de dispositifs de récupération d'énergie vibratoire; conception d'embrayages et de freins magnéto-rhéologiques pour le contrôle des vibrations; conception et caractérisation d'élastomères magnétorhéologiques pour le contrôle de vibration; contrôle actif et passif des vibrations; vibrations des structures minces et flexibles; caractérisation et modélisation du comportement thermo-hygro-mécanique des matériaux et structures composites; élaboration et développement de méthodes de conception assistée par ordinateur (CAO) appliquées aux systèmes mécaniques; etc;

    systèmes énergétiques :
    injection et combustion dans les turbines à gaz, les statoréacteurs, les superstatoréacteurs (Ramjet, Scramjet), les moteurs à détonation pulsée et les foyers industriels; travaux expérimentaux assistés de techniques de mesure optique non intrusives pour mesurer la vitesse de l'écoulement; optimisation et design de systèmes thermiques; cycles thermodynamiques avancés dans les procédés industriels; efficacité énergétique des systèmes dans les industries; efficacité énerégique des systèmes dans les bâtiments; etc
    .

  • Université de Sherbrooke
    (Baccalauréat spécialisé en génie mécanique -
    concentrations offertes : bio-ingénierie, génie aéronautique, entrepteneuriat technologique ou régulier avec projets d'intégration et un projet de fin d'études obligatoires et stages rémunérés facultatifs), voir aussi la page suivante;
    offert en régime régulier à temps complet de jour;
    OU en régime coopératif à temps complet de jour au campus de Sherbrooke seulement.

    Consulte aussi le Baccalauréat spécialisé en génie robotique;
    (
    sans concentration avec projets d'intégration et un projet de fin d'études obligatoires et stages rémunérés facultatifs), voir aussi la page suivante;
    offert en régime régulier à temps complet de jour;
    OU en régime coopératif à temps complet de jour au campus de Sherbrooke seulement
    ;
    programme unique au Québec et exclusif en français en Amérique du Nord.


    Possibilité d'obtenir une bourse d'admission mégagéniale de 3 000 $ accordée à un(e) étudiant(e) québécois(e) en provenance du collégial admis en première année dans un baccalauréat en génie;
    Offert selon l'Approche de Développement des Compétences en Conception ADCC unique en Amérique du Nord comprenant 4 projets d'intégration tout au long du programme visant à transposer et à résoudre des situations-problèmes inspirées de la pratique professionnelle de l’ingénieur; regarde aussi le vidéo suivant;
    Possibilité de participer à différentes activités parascolaires et professionnelles telles que : conférences et séminaires d'ingénieurs mécaniciens, électromécaniciens, en production automatisée et en robotique et de chercheurs, ateliers de vulgarisation scientifique et coaching de projets pour des concours auprès de jeunes du secondaire et du collégial, visites industrielles; etc;

    Possibilité de participer à différents projets et clubs étudiants
    dont : Programme ÉPICS; Formule SAE UdeS (équipe de conception d'un véhicule de course monoplae électrique); BAJA SAE Sherbrooke (équipe de conception d'un véhicule tout-terrain); club Robotique UdeS
    (équipe de conception de robots autonomies);
    TobbogUS (équipe de conception d'un toboggan de béton); VAMUdeS (équipe de conception d'un véhicule aérien miniature); EMUS (équipe de conception d'une motocyclette électrique); Canoë de béton UdeS (équipe de conception d'un canoë de béton pour des courses); Reactus-B (un groupe technique étudiant qui développe des bioréacteurs en format réduit pour des tests de culture cellulaire), participation à Mégagéniale, une exposition de projets de fin de bac ouverte au grand public; etc;
    Possibilité de participer à diverses compétitions de génie dont : Concours de vulgarisation scientifique; Compétition québécoise d'ingénierie (regarde le vidéo suivant); Jeux du génie (regarde le vidéo suivant); Ingénieurs sans frontière - section Sherbrooke;

    Comprend la réalisation de 4 projets intégrateurs obligatoires
    (dont un projet en mécatronique) tout au long du programme en conception d'un produit mécanique ou en développement d'un procédé de fabrication;
    Possibilité de
    réaliser un projet de recherche facultatif (sous forme d'un essai, d'un mini-mémoire ou d'un projet d'intervention dans le milieu);
    Regarde les différents projets réalisés par les étudiants(es) : BioBot; Néorobrooke, QuadrUS, HandlingGro, WalkUS, bras robotisé pour travailleurs, voir les albums des projets des finissants(es) du 1er cycle des 20 dernières années, etc;
    Regarde la vidéo promotionnelle (et le vidéo suivant) du baccalauréat en génie mécanique;
    Regarde la vidéo promotionnelle (et le vidéo suivant) du baccalauréat en génie robotique;

    Site du département de génie mécanique
    .

    Possibilité d'effectuer un séjour d'études à l'étranger d'1 ou 2 session(s) dans une université partenaire (University of Technology Sydney en Australie, Universita Degli Studi Di Trento en Italie, University of Leicester en UK ou Rikkyo University au Japon); pour plus de détails consulte le Bureau des échanges étudiants.

    Possibilité de réaliser un stage de recherche crédité dans l'un des nombreux laboratoires de recherches de l'Université de Sherbrooke;
    Possibilité de choisir le