Retour à la page du secteur protection publique

Retour à la page d’accueil

 

SECTEUR : PROTECTION PUBLIQUE

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT UNIVERSITAIRE

 

CONSULTANT(E) EN SÉCURITÉ OU

CONSEILLER(ERE) EN PRÉVENTION DES FRAUDES ou

CONSEILLER(ÈRE) EN CYBERSÉCURITÉ

Baccalauréat spécialisé B.Sc.

 

 Consulte également la page d’informations sur les

programmes pré-universitaires en sciences humaines

et sur les programmes pré-universitaires en sciences de la nature

 

Si tu es davantage intéressé(e) à la criminalistique, consulte plutôt la page d'expert en sciences judiciaires.

 

Va voir également la section « liens recommandés » à la fin de cette page (dont des vidéos de spécialistes en sécurité qui parlent de leur travail).

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 

 

En tant que consultante ou consultant en sécurité intérieure; tu seras responsable de conseiller des entreprises à planifier, élaborer et mettre en oeuvre un programme de sécurité et de surveillance et des plans et mesures d’urgences au sein de leur organisation. Tu auras tout d’abord à évaluer et à analyser les sources et les risques à la sécurité à l’intérieur de cette entreprise (vols par des employés, vols par des clients, fraudes financières, espionnage industriel, piratage ou sabotage d’équipements, piratage informatique, vandalisme, incendie criminel, etc), les sources et risques de dangers divers (incendies, bris de systèmes, accidents de travail ou autres situations d’urgences).

 

Ensuite, tu devras proposer et élaborer des solutions afin de résoudre les problèmes actuels à la sécurité et de prévenir les divers actes criminels ou situations d’urgences qui pourraient survenir et ce avec la collaboration du personnel de la sécurité, de l’informatique, de la direction et autres personnes concernées. Tu participeras à l’implantation de systèmes de surveillance et de protection informatique et technologique et à la formation du personnel de la sécurité au sein de cette entreprise.

 

En tant que consultante ou consultant en sécurité publique; tu seras responsable de conseiller les autorités publiques (municipalités, corps policiers, Ministère de la Sécurité publique) sur les programmes publics de sécurité, de prévention du crime et des plans et mesures publiques d’urgences. Tu auras notamment à évaluer et à analyser les sources, les risques et les problèmes en matière de sécurité et de protection publique qui se présentent; ensuite tu devras planifier, élaborer et mettre en oeuvre des programmes de prévention et des plans et mesures publiques d’interventions d’urgences avec la collaboration des autres partenaires et représentants des services d’urgences. Tu pourrais aussi être appelé(e) à élaborer et mettre en oeuvre des stratégies et des méthodes d’enquêtes, d’interventions policières et d’interventions effectuées par un corps policier auprès de la communauté.

 

QUALITÉS ET APTITUDES NÉCESSAIRES :

-         Intérêts pour la compréhension des personnes

-         Civisme, honnêteté, loyauté et leadership pour agir avec professionnalisme

-         Discipline, respect et discrétion afin de respecter la confidentialité des renseignements et des opérations effectuées

-         Capacité d’analyse et de synthèse et bon jugement pour pouvoir évaluer et analyser les risques et les problèmes de sécurité et les résoudre par la suite

-         Très bon sens de l’observation pour être capable de déceler les lacunes de la sécurité de l’organisation

-         Sens de l’organisation et bonne méthode de travail : pour bien planifier et élaborer des programmes de prévention et d’intervention en matière de sécurité

-         Esprit d’initiative et facilité à communiquer pour pouvoir proposer tes idées afin de résoudre les divers problèmes

-         Sens des responsabilités car tu seras responsable de l’élaboration de programmes et projets de prévention et d’intervention et de leur implantation

-         Faciliter à communiquer car tu auras à établir des contacts avec les différents intervenants du domaine de la sécurité (allant de l’agent de sécurité ou de police jusqu’aux membres de la direction)

-         Capacité de travailler avec stress car tu auras à faire à diverses situations difficiles

-         Aimer travailler avec public et entregent car tu seras appelé(e) à travailler auprès du public (pour certains emplois tels qu’enquêteur)

-         Facilité pour le travail en équipe car tu auras à collaborer avec d’autres collègues domaine de la sécurité (agents de sécurité, spécialistes en informatique, etc) ou de la protection publique (policiers-patrouilleurs, policiers-enquêteurs, spécialistes en criminalistique, etc)

-         Très bonne maîtrise de la langue française car tu auras à communiquer de façon claire et précise et à rédiger divers rapports

-         Bonne maîtrise de langue anglaise pour être capable de communiquer et de rédiger des rapports dans cette langue

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-    Agent(e) de libérations conditionnelles (Service correctionnel du Canada)

-    Agent(e) de prévention des pertes

-    Agent(e) de probation (Service correctionnel du Québec)

-        Agent(e) de la G.R.C.  formation à l’École de police de la GRC nécessaire

-        Agent(e) des services correctionnels du Québec formation spécifique donnée par les Services Correctionnels du Québec

-    Agent(e) des services frontaliers  formation au Centre canadien de formation des douanes nécessaire

-        Agent(e) fédéral des services correctionnels  formation spécifique donnée par le Service correctionnel du Canada

-    Agent(e) fédéral des investigations des Forces Canadiennes (formation complémentaire nécessaire)

-        Agent(e) fédéral des renseignements de sécurité (formation complémentaire nécessaire)

-    Analyste en cyberfraude ou enquêtes virtuelles

-        Analyste en renseignements criminels (voir aussi le site de la G.R.C.)

-        Analyste en renseignements de sécurité

-        Analyste en sécurité intérieure

-        Analyste en sécurité publique

-    Conseiller(ère) en cyberfraude

-    Conseiller(ère) en cyberintimidation

-    Conseiller(ère) en cyberterrorisme

-    Conseiller(ère) en enquêtes virtuelles

-    Conseiller(ère) en prévention et sécurité

-    Conseiller(ère) en sécurité civile (fonction publique québécoise, municipalités)

-    Conseiller(ère) en milieu carcéral (service correctionnel du Québec)

-    Conseiller(ère) en télécommunications d'urgence

-        Consultant(e) en prévention de la criminalité

-        Coordonnateur(trice) des mesures d’urgences (avec expérience)

-    Enquêteur(e) au Bureau des enquêtes indépendantes BEI

-        Enquêteur(e) en assurances

-    Enquêteur(e) en corruption et collision de l'UPAC

-        Enquêteur(e) en cyberfraude

-    Enquêteur(e) en déontologie policière

-        Enquêteur(e) en matières frauduleuses (fonction publique québécoise comme exemple, Revenu Québec, CSST  ou SAAQ; fonction publique fédérale comme Revenu Canada ou Emploi et Développement social Canada)

-        Enquêteur(e) privé(e)

-        Gendarme (GRC)  formation à l’École de police de la GRC nécessaire

-        Officier(ère) de la police militaire (Forces armées)

-    Policier(ère) militaire (Forces armées)

-    Préventionniste en problématiques virtuelles

-        Responsable d’un service de sécurité

-    Technicien(ne) aux opérations en sécurité civile (fonction publique québécoise)

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-         Agences de sécurité privée

-         Agences privées d’investigations

-         Certaines grandes entreprises

-         Compagnies d’assurances

-         Compagnies de crédit

-         Corps policiers municipaux

-         Firmes de consultants en sécurité

-         Institutions financières

-         Municipalités

-     Universités

-    Service de police de la Ville de Laval (membre civil)

-        Service de police de la Ville de Montréal S.P.V.M. (membre civil)

-    Service de police de la Ville de Québec (membre civil)

-         Sûreté du Québec S.Q. (membre civil)

-         Forces armées canadiennesPolice militaire canadienne, Service national des enquêtes des Forces canadiennes CFNIS, voir aussi la Réserve aérienne

-         Gendarmerie Royale du Canada G.R.C. (membre civil ou policier)

-         Gouvernement du Canada : Service correctionnel Canada (centres de détention),  Ministère de la Sécurité publique du Canada, Garde Côtière canadienne, Administration canadienne de la sûreté du transport aérien, Agence des services frontaliers du Canada, Service Canadien de Renseignements et de Sécurité S.C.R.S

-         Gouvernement du Québec Ministère de la Sécurité publique, Sûreté du Québec S.Q.

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-         Bonne maîtrise du français parlé (surtout) et écrit

-         Connaissance de l’anglais (bilinguisme demandé dans certains milieux)

-         Disponibilité

EXIGENCES PARTICULIÈRES POUR CERTAINS EMPLOIS :

 

Analyste pour la G.R.C. (membre civil) :

 

-         Être citoyen canadien ou résidant permanent

-         Être de bonne réputation (aucun dossier criminel)

-         Être bilingue ou subir un test en langue seconde

-         Subir un examen médical

-         Subir une entrevue personnelle de sélection

-         Autoriser une enquête approndie sur ses antécédents

-         Subir diverses étapes de sécurité (entrevue de sécurité, test polygraphique, prise d’empreintes, etc)

-         SUBIR UN STAGE DE PROBATION DE 6 MOIS

-         Accepter de travailler n’importe où au Canada

 

Analyste pour la S.Q. ou le S.P.V.M. (membre civil) :

 

-         Être citoyen canadien ou résidant permanent

-         Ne pas avoir de dossier criminel

-         Très bonne maîtrise de l’anglais

-         Subir une entrevue de sélection

-         Autoriser une enquête approndie sur ses antécédents

 

Agent(e) de renseignement du S.C.R.S. :

 

Note : le processus de sélection est long et fastidieux

 

-         Être citoyen canadien ou résidant permanent

-         Détenir un permis de conduire valide

-         Subir une entrevue personnelle d’évaluation

-         Subir une évaluation psychologique

-         Subir un test en langue seconde

-         Subir une entrevue approndie

-         Autoriser une enquête approndie sur ses antécédents

-         Subir diverses étapes de sécurité (entrevue de sécurité, test polygraphique, prise d’empreintes, etc)

-         Subir une 3e entrevue devant les membres d’un comité

-         Subir différents autres tests de l’évaluation finale

-         Accepter de travailler n’importe où au Canada

 

Officier(ère) de la police militaire des Forces armées :

 

-         Être citoyen canadien ou résidant permanent

-         Ne pas avoir de dossier criminel

-         Subir divers tests d’aptitude (incluant en langue seconde)

-         Subir un examen médical

-         Subir une évaluation de la condition physique

-         Subir une entrevue personnelle

-         Autoriser une enquête approndie sur ses antécédents

-         Suivre le Cours élémentaire des officiers de 13 semaines à St-Jean, Québec

-         Suivre le Cours élémentaire des officiers de la sécurité de 24 semaines à Borden, Ontario

-         Accepter de travailler n’importe où au Canada

 

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 31 janvier 2019 :

 

Note : ces données concernent le Bacc en criminologie + le Bacc en sécurité et études policières combinés

 

Le placement est bon, 67 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail, ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité, soit 88 % sont à temps complet.

 

Quelques autres répondants(es), soit 21 % ont décidé de poursuivre vers des études supérieures en psychologie ou criminologie.

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

179 96 95 37

 

Note 1 : Parmi ces répondants(es), on retrouvait 46 diplômés(es) du Baccalauréat en sécurité et études policières.

 

Note 2 : légère hausse du taux de placement en comparaison avec les années précédentes (était de 66 % en 2017; 60 % en 2015 et 91 % en 2013).

 

Note 3 : légère baisse du nombre de répondants(es) poursuivant des études supérieures (était de 21 % en 2017; 29 % en 2015 et 24 % en 2013).

 

Sources : Ministère de l’Éducation et d l'Enseignement supérieur du Québec

 

SALAIRE :

 

Selon les données 2020 :

Dans le secteur public et parapublic :

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

-         24,00 $/heure (35 hres) en tant qu’enquêteur(trice) en matières frauduleuses dans la fonction publique québécoise

-         25,35 $/heure (35 hres) en tant qu’attaché(e) judiciaire (analyste en renseignements criminels, conseiller en prévenion et gestion des risques, conseiller en sécurité civile, enquêteur en déontologie policière, enquêteur en corruption et collision) dans la fonction publique québécoise

-         25,45 $/heure (40 hres/sem) en tant qu’agent(e) des Services correctionnels du Québec

-         28,70 $/heure (37,5 hres) en tant qu’enquêteur(trice) en matières frauduleuses – stagiaire et augmente à 31,03 $ en tant qu'enquêteur(trice) après 2 ans dans la fonction publique fédérale

-     28,90 $/heure (40 hres/sem) en tant que vérificateur(trice) des données policières à la Ville de Montréal

-         29,72 $/heure (37,5 hres) en tant qu’analyste en renseignements criminels ou analyste en stratégies de sécurité ou analyste des enquêtes dans la fonction publique fédérale (GRC, SCRS, Sécurité publique Canada, Agence du revenu du Canada, etc.)

-    31,12 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant conseiller(ère) en prévention de la sécurité et de la criminalité ou criminologue au sein des universités

-         31,72 $/heure (40 hres/sem) en tant qu’agent(e) des Services correctionnels du Canada (pénitenciers fédéraux) 

-         31,78 $/heure (37,5 hres/sem) en tant qu’agent(e) des services frontaliers pour l'Agence des services frontaliers du Canada

-    32,83 $/heure (33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem) en moyenne en tant qu'analyste en renseignements criminels ou analyste ou conseiller(ère) en prévention de la criminalité ou conseiller(ère) en pratiques policières ou conseiller(ère) en sécurité civile au sein des grandes municipalités (100 000 habitants et plus)

-         34,06 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'analyste en renseignements criminels à la Ville de Montréal (SPVM)

-    35,02 $/heure (35 hres/sem) en tant que conseiller(ère) en prévention de la criminalité à la Société de transport de Montréal STM

-         36,90 $/heure (37,5 hres/sem) en tant qu'analyste en renseignements criminels dans la fonction publique fédérale (GRC, SCRS, Agence des services frontaliers, Service correctionnel du Canada)

-         1 045,00 $/semaine en tant qu'agent(e) - stagiaire aux services de protection ou en collecte de renseignements et augmente à 1 553,58 $/semaine (après le stage) au Service canadien de renseignement de sécurité SCRS

-      2 301 $/mois en 1re année et augmente à 2 440 $/mois en 4e année (grade d'élève-officier pendant tes études universitaires au Collège militaire)

-         5 521 $/mois (au grade de lieutenant/enseigne de vaisseau 1re classe) et augmente à 6 999 $/mois (au grade de capitaine/lieutienant de vaisseau) après 5 ans en tant qu'officier du renseignement ou officier de police militaire au sein des Forces canadiennes (Force régulière)

-         166,40 $/jour (au grade de lieutenant/enseigne de vaisseau 1re classe) et augmente à 213,54 $/jour (au grade de capitaine/lieutienant de vaisseau) en tant qu'officier du renseignement ou officier de police militaire au sein des Forces canadiennes (Réserve)

Dans le secteur privé :

-         24,84 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que consultant(e) en sécurité au sein d'une PME ou d'un cabinet conseil

-         29,81 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que consultant(e) en sécurité au sein des grandes sociétés de conseils en TI

-    29,85 $/heure (37,5 hres/sem) en moyenne en tant conseiller(ère) en prévention de la criminalité au sein des grandes entreprises de télécommunications

-    32,81 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant conseiller(ère) en prévention de la criminalité au sein des grandes compagnies d'assurances

-    36,11 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant conseiller(ère) en prévention de la criminalité au sein des grandes institutions bancaires

Note : hausse du taux de placement par rapport aux années précédentes (était de 24,54 $ en 2017; 22.29 $ en 2015 et 21,28 $ en 2013).

 

Sources : Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec, Conseil du Trésor du Québec, Commission de la fonction publique du Canada, Syndicat des professionnels municipaux de Montréal, Alliance des professionnels de la Ville de Québec, Alliance du personnel professionnel et administratif de la Ville de Laval, Fraternité des constables spéciaux et agents de la paix de la Société de transport de Montréal, conventions collectives des employés de plusieurs grandes municipalités, conventions collectives des professionnels de plusieurs universités et Forces canadiennes.

 

PERSPECTIVES D'AVENIR :

 

Les emplois possibles pour les finissants de sécurité et études policières sont très nombreux et diversifiés.

 

Les finissants peuvent occuper des postes comme employés civils dans les organisations policières (Gendarmerie Royale du Canada, Sûreté du Québec, Sûretés municipales), ou des emplois dans les services internes de sécurité des institutions financières (banques, caisse), du domaine de l’énergie (Hydro-Québec, Gaz Métro), dans le commerce de détail (SAQ, Rona, Simons, Métro), du domaine des transports et communications (Aéroport, Agence Métropolitaine des transports, compagnies aériennes, CN, CP, Métro de Montréal), ou encore dans les services de sécurité des établissements d’enseignement et des milieux hospitaliers (Cégeps, Universités, Hôpitaux) et de ceux de la sécurité immobilière et hôtelière (Centres des congrès, Édifices gouvernementaux, Centres commerciaux) ainsi que dans les entreprises contractuelles qui effectuent des mandats de sécurité.

 

Si les organisations policières et les organismes gouvernementaux n'embauchent peu depuis quelques temps, les besoins sont grandissants au sein de nombreuses entreprises privées désirant prévenir davantage les fraudes, les vols et autres actes criminels.

 

Les nombreuses tentatives d'intrusion dans les systèmes informatiques par des groupes organisés de fraudeurs autant au sein de grandes entreprises, d'organisations publiques et même de PME qui ont eu lieu au cours des dernières années; des spécialistes en cybersécurité sont très recherchés.

 

Les spécialistes en prévention et la gestion des risques en matière de fraudes financières par des employés ou par des clients au sein des institutions financières et d'organismes publics sont également recherchés.

 

 Enfin,  le domaine de la prévention et en gestion des risques en matière de sécurité civile (Ministère de la Sécurité publique, municipalités et MRC) offre également de bonnes opportunités.

 

Les perspectives sont excellentes notamment au sein des compagnies d'assurances, pour plus de détails consulte le Portrait de l'industrie de l'assurance;

 

Les perspectives sont excellentes au sein des institutions financières (banques et caisses), pour plus de détails consulte le Portrait de l'industrie des services financiers;

 

Les perspectives sont excellentes au sein des grandes sociétés de conseils en technologies de l'information (notamment en ce qui concerne les fraudes dans le commerce en ligne et sur les réseaux sociaux) et au sein des compagnies de télécommunications.

Pour plus de détails consulte le Portrait de l'industrie des technologies de l'information;

 

Les perspectives restes bonnes au sein des grandes entreprises de commerce au détail malgré leurs difficultés financières, pour plus de détails consulte le Portrait de l'industrie du commerce au détail;

 

Les perspectives sont également bonnes au sein des grandes agences de sécurité et d'investigations pour des postes de conseiller(ère) ou de gestionnaire d'unités d'enquêtes et d'investigations.

 

La rémunération moyenne en 2020 :

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) conseiller(ère) en prévention des fraudes ayant 10 années d'expérience au sein d'une PME ou d'un petit cabinet conseil était de 65 000 $;

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) conseiller(ère) en prévention des fraudes ayant 10 années d'expérience au sein d'une grande entreprise de télécommuncications était de 75 700 $;

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) analyste en renseignements criminels ou conseiller(ère) en affaires policières ou conseiller(ère) en sécurité civile ayant 10 années d'expérience au sein d'une municipalité de grande taille était de 77 600 $;

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) conseiller(ère) en prévention des fraudes ayant 10 années d'expérience au sein d'une grande compagnie d'assurances était de 77 800 $;

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) analyste en renseignements criminels ou d'un(e) conseiller(ère) en prévention des fraudes ayant 10 années d'expérience au sein de la fonction publique fédérale était de 97 500 $;

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) analyste en cybersécurité ayant 10 années d'expérience au sein d'une grande société de conseils en TI était de 103 000 $;

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) officier(ère) de police militaire ou officier(ère) du renseignement ayant 10 années d'expérience (grade de captaine) au sein des Forces canadiennes était de 107 400 $.

 

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

 

Note : il existe aussi un baccalauréat en sécurité publique offert par l’École nationale de police du Québec conjointement avec l’UQTR, mais il est destiné aux policières et policiers avec expérience.

 

Le Baccalauréat spécialisé en sécurité et études policières (B.Sc) a une durée totale de 3 ans offert à temps complet de jour seulement.

 

Ce programme exclusif au Québec a pour objectif de fournir une formation pluridisciplinaire dans les domaines de la sécurité publique et de la sécurité privée couvrant des disciplines comme la criminologie, le droit, en psychologie et en sécurité.

 

Au cours de la première année; tu seras initié aux notions de base de la métholodologie de la recherche en criminologie, tu seras famialisé avec les éléments fondamentaux de droit civil et de common law; tu seras familiarisé avec les notions de sécurité intérieure, de maintien de l'ordre, de police, de paix publique, de prévention et de répression et les liens entre le public et le privé; tu seras familirisé avec le fonctionnement d'une organisation de sécurité et les rôles et responsabilités du gestionnaire; tu exploreras la vue d'ensemble de la coordination et l'articulation des éléments d'une enquête; tu seras familiarisé avec les principes fondamentaux du droit pénal; tu découvriras le marché de l'industrie de la sécurité et les différents fonctions et milieux de pratique et enfin, tu développeras la réflexion éthique en sécurité intérieure.

 

Tu devras suivre les cours suivants : méthodes et recherche en criminologie, introduction au droit, sécurité intérieure : nature et mission, gestion et sécurité intérieure, l'organisation de l'enquête, analyse stratégique en criminologie, droit pénal 1, la sécurité privée, fondements et enjeux pratiques de l'éthique, éthique appliquée en sécurité intérieure, ainsi que le choix d'un cours optionnel parmi des listes proposées.

 

Au cours de la deuxième année; tu apprendras à planifier et élaborer un plan d'urgence et sa mise en application; tu seras initié à l'utilisation d'outils informatiques et technologiques dans le domaine de la sécurité; tu exploreras les pratiques canadiennes du renseignement dans le domaine de la sécurité privée et publique; tu seras familiarisé avec lois, normes et règlements régissant les activités sécuritaires publiques et privées; tu seras initié aux stratégies d'analyse des variations de la criminalité; tu exploreras le marché international de la sécurité, les ententes multilatérales sur la sécurité et les effets du contexte géopolitique sur la sécurité intérieure; tu seras initié aux stratégies d'action intra et inter-institutionnelles en matière de sécurité intérieure et tu apprendras à élaborer et mettre en application d'un projet de prévention.

 

Tu auras les cours suivants : analyse de la criminalité, gestion de crises et plans d'urgence, exploitation de systèmes d'information, le renseignement, prévention du crime, sécurité et cadre normatif, police et sécurité transnationale, organisation de la sécurité intérieure, ainsi qu'un choix de 2 cours optionnels parmi des listes proposées.

 

Au cours de la troisième année; tu apprendras à élaborer un plan d'action en sécurité intérieure et le mettre en œuvre; tu approfondiras tes connaissances sur différents aspects du droit, de la criminologie, de la psychologie et de sociologie appliquées à la sécurité et enfin, tu réaliseras une expérience d'intervention totalisant 45 jours à raison de 3 jours/semaine dans le cadre du stage pratique.

 

Tu auras les cours suivants : résolution de problèmes en sécurité intérieure, préparation au stage, ainsi qu'un stage pratique en milieu professionnel.

 

Enfin, tu devras choisir 4 cours optionnels parmi des listes proposées (ex : les crimes contre la personne, gestion des technologies en sécurité intérieure, criminalistique, régulation de la criminalité économique, plan de continuité des activités, délinquance et facteurs criminogènes, psychocriminologie, pénologie, droits de la personne et criminologie, violences criminelles, drogues et criminalité, criminels et troubles mentaux, minorités et question criminelle, victimologie, classes et mouvements sociaux, trajectoires criminels, droit des libertés publiques, preuve et procédures pénales, etc.).

 

Le Baccalauréat par cumul de certificats avec appellation BACCAP en cybersécurité B.Sc. offert à temps partiel de soir seulement (plusieurs sont aussi offerts en ligne) par l'École Polytechnique de Montréal conjointement avec HEC Montréal et l'Université de Montréal.

 

Ce NOUVEAU programme exclusif au Canada a pour objectif de fournir une formation de pointe en cybersécurité en considérant des aspects importants du domaine dont les méthodes d’investigations, les méthodes de lutte contre la cyberfraude, l’amélioration de la sécurité des réseaux et la gestion de la sécurité des systèmes d’information afin de répondre aux besoins des entreprises désirant se prémunir contre ces cybercrimes ou trouver des solutions pour les résoudre.

 

Il est composé de 3 programmes de certificats en lien avec la cybersécurité, soit :

  1. d'un certificat offert par l'École Polytechnique parmi :
    analyse et cybersécurité opérationnelle, architecture et gestion de la cybersécurité, cyberenquête, cyberfraude ou Internet industriel des objets.

    Selon le certificat, tu auras des cours tels que : introduction à l'intelligence artificielle, introductìon à la cyberfraude, cadres réglementaires et de contrôle de la sécurité de l'information et des systèmes, sécurité des applications, sécurité des systèmes, architecture informatique des systèmes, etc.

  2. Ainsi que 2 certificats offerts par l'une ou d'autre des 3 institutions participantes (Polytechnique, HEC Montréal et Université de Montréal), soit :
    analyse et cybersécurité opérationnelle, architecture et gestion de la cybersécurité, cyberenquête, cyberfraude, Internet industriel des objets,
    analyse de la sécurité de l'information et des systèmes, informatique appliquée, criminologie ou enquête et renseignement.

Voici la description de certains de ces programmes :

Certificat de 1er cycle universitaire en criminologie comporte les cours suivants : sociocriminologie 1, psychocriminologie, 2 cours parmi les suivants (méthodes et recherche en criminologie, initiation aux méthodes quantitatives ou initiation aux méthodes qualitatives), ainsi qu'un choix de cours optionnels (ex : délinquance et facteurs criminogènes, victimimologie, pénologie, personnalité criminelle 1, évaluation de la délinquance chez les jeunes, formes particulières de crimes, la femme et la question criminelle, la délinquance sexuelle, régulation de la criminalité économique, etc.).

Certificat de 1er cycle universitaire en cyberfraude qui comporte les cours suivants : introduction à cyberfraude, introduction à la preuve numérique, exploration de données financières, ainsi qu'un choix de cours optionnels (ex : cybersécurité et cyberterrorisme, cyberintimidation et société, transactions financières électroniques, analyse de la cybervictimisation, gestion des risques de l'information, etc.).

Certificat de 1er cycle universitaire en cyberenquête qui comporte les cours suivants : introduction à la cybercriminalité, Internet : réseaux et applications, communications Internet, ainsi qu'un choix de cours optionnels (ex : piratage informatique, enquetes sur les crimes virtuels, analyse de la personnalité cybercriminelle, Internet et la responsabilité civile, prévention de la cybercriminalité, etc.).

Certificat de 1er cycle universitaire en analyse de la sécurité de l'information qui comporte les cours suivants : systèmes d'information en gestion, analyse d'affaires et conception de solutions TI, cadres réglementaires du contrôle de la sécurité de l'information et des systèmes, gouvernance et gestion des risques de la sécurité de l'information et des systèmes, sécurité de l'information, sécurité des infrastructures, exploitation de la sécurité de l'information et des systèmes, architecture informatique des systèmes, ainsi qu'un choix de cours optionnels (ex : sécurité physique de l'information et des systèmes et initiation à la criminalistique, atelier de préparation à la certification CISSP, etc.).

Le Baccalauréat spécialisé en science forensique B.Sc. - profil traces numériques offert par l'UQTR a une durée totale de 3 ans offert en régime régulier à temps complet de jour seulement.

 

Programme unique au Québec et unique en français en Amérique du Nord; ce programme se consacre à la détection, l’analyse et l’interprétation des traces chimiques, physiques, biologiques et numériques à des fins d'investigation et d’expertise scientifique, principalement en soutien aux activités de la police, de la justice, et de la sécurité des personnes et des biens.

 

Ce profil est orienté vers le traitement d’informations numériques et électroniques aux fins d’enquête provenant des systèmes d’information et de captation des données numériques (ordinateurs, appareils mobiles, réseaux physiques et infonuagiques, Internet, médias sociaux, données alphanumériques, données d’imagerie, signaux électroniques et magnétiques, etc.).

 

Les perspectives d'emploi ne débouchent pas uniquement dans le domaine de la criminalistique (laboratoires de criminalistique tels que le Laboratoire des sciences judiciaires et de médecine légale du Québec et les laboratoires de criminalistique de la GRC) et les organisations policières (GRC; S.Q., SPVM, SPVQ) mais également, les laboratoires de surveillance, d'inspection, de détection et d'investigation en matière d'accidents complexes, de sinistres et d'activités litigieuses de toutes sortes (pollution, accidents dans les transports publics, braconnage, fraude, etc.) au sein d'autres agences gouvernementales (ex : Agence des services frontaliers du Canada, Bureau de la sécurité des transports du Canada BST, Agence de la santé publique du Canada, Santé Canada, Agriculture Canada, Environnement Canada, CNESST, MAPAQ, etc.); ainsi que des laboratoires privés d'analyses et essais offrant des services d'expertise en sinistres (incendies; explosions, défaillances, bris mécaniques, problèmes de procédés et contaminations) ayant comme des clients (assureurs, agences privées d'investigations, sociétés d'avocats spécialisés en recours collectif, etc.).

 

Enfin, l'expertise acquise pour être aussi pertinents à de nombreux autres secteurs, dont l'environnement (laboratoires privés d'expertises environnementales) la biotechnologie (entreprises spécialisée de recherche & développement, industriel (biotechnologique, pharmaceutique, cosméceutique, pâtes et papiers, première transformation des métaux, pétrochimique, textiles, etc.).

 

Bien que la formation est principalement axée sur la chimie, on retrouve également des cours en biochimie, en biologie moléculaire et cellulaire et des cours propres à la discipline.

 

Au cours de la première année; tu approfondiras les concepts de base des mathématiques; tu seras initié aux aux principes et aux éléments de l'analyse chimique, en particulier dans le contexte de solutions aqu;euses de composés organiques et inorganiques et expérimenteras en laboratoire les méthodes et techniques fondamentales de l'analyse chimique; tu seras familiarisé avec les langages modernes utilisés en sciences des données comme Python, les bibliothèques de statistiques, de calcul symbolique ainsi que leurs applications; tu seras initié aux mécanismes de réaction fondamentaux des composés organiques et expérimenteras en laboratoire un certain nombre de réactions de synthèse et d'analyse; tu seras familiarisé avec les concepts fondamentaux de l'électromagnétisme à l'intérieur de la physique; tu seras initié aux notions de base du traitement de l'image afin d'améliorer la perception visuelle et à permettre la détection d'objets significatifs; tu seras familiarisé avec les principes, les concepts, la méthodologie propres à la criminalistique et tu seras familiarisé avec les notions et les concepts fondamentaux de la criminologie (phénomènes criminels et mécanismes de l'action de sécurité).

 

Tu devras suivre les cours suivants : mathématiques appliquées 1, introduction à la chimie analytique, introduction à la chimie analytique expérimentale, chimie organique fondamentale, introduction à la science de données, mathématiques appliquées 2, électricité et magnétisme, réactions et mécanismes en chimie organique, traitement d'images, sciences forensiques et criminalistique et criminologie générale.

 

Au cours de la deuxième année; tu seras familiarisé avec le potentiel indiciel de la trace numérique, apprendras le fonctionnement des ordinateurs, des principaux systèmes d'exploitation personnels, des réseaux et des équipements électronique et appliqueras les principes criminalistiques à l'investigation numérique (les mémoires volatiles et les mémoires de masse, solutions de récupération de données, les protocoles d'encapsulage et de transmission, etc.); tu seras initié aux différents concepts reliés aux nouvelles technologies de l'information et des communications, notamment sur le fonctionnement des réseaux; tu seras familiarisé avec les concepts de la sécurité et leurs impacts sur les nouvelles technologies informatiques; tu seras initié à différents aspects de la cybercriminalité, ainsi qu'à de nouvelles formes d’innovation criminelles par les nouvelles technologies; tu seras initié aux principes de la photographie scientifique appliqués à la criminalistique et expérimenteras les techniques en laboratoire et en studio simulant une scène de crime; tu seras familiarisé avec les éléments fondamentaux des architectures et des composantes des ordinateurs modernes tant statiques que mobiles et des organes périphériques; tu seras familiarisé avec les techniques fondamentales sur les courants, tensions, puissances et rendements de machines électriques; tu seras familiarisé avec les différentes traces produites par l'humain et expérimenteras les synthèses de révélation et l'analyse de ces traces (empreinte digitale. AFIS. autres traces d'impression humaine) et tu apprendras les principes de la microscopie photonique et électronique et ses applications en criminalistique et tu seras familiarisé avec les notions fondamentales et les méthodes modernes d'analyse et de conception de circuits d'électronique numérique.

 

Tu auras des cours en traces numériques, réseaux/télématique et technologies informatiques, crimes et criminalité technologique, probabilités et statistique, photographie scientifique et architecture des ordinateurs, introduction au génie électrique, biologie forensique, traces humaines, microscopie et circuits logiques et numériques.

 

Au cours de la troisième année; tu seras initié aux différentes techniques d'analyse de textes en forage de données textuelles permettant diverses applications concrètes dans le domaine de l’enquête et du renseignement; tu seras initié avec la méthodologie et les types d'examen (comparaison d'écritures et de signatures, procédés d'impression courants et commerciaux, éléments de sécurité sur les documents officiels, etc.) employés par un examinateur judiciaire de documents; tu seras familiariés avec les différentes traces directes produites par les objets manufacturés et expérimenteras en laboratoire les méthodes d'identification (principalement les traces de semelles,  de pneus et d'outils); tu seras initié aux nouvelles technologies de l'intelligence artificielle et à les utiliser pour résoudre des applications en criminalistique (big data, infonuagique, deep learning, deep-fake et intelligence artificielle); tu approfondiras les techniques de recherche documentaire en source ouverte et les mettras en application ces apprentissages lors d’activités scénarisées et de simulations; tu seras initié aux méthodes employées pour lutter contre la cybercriminalité, ainsi ququ’aux méthodes de réponses aux incidents de sécurité informatique; tu apprendras à appliquer un processus de gestion et d'analyse d'une scène de crime et appliquer un contrôle de la qualité; tu seras familiarisé avec la méthodologie permettant de traiter des jeux de données complexes en criminalistique; tu seras initié aux principes de base de la génétique des populations sur lesquels repose l'interprétation de la trace d'ADN et ses applications en science forensique; tu seras familiarisé avec les lois criminelles, principalement la règle de la preuve matérielle et les procédures judiciaires; et enfin, tu réaliseras un projet de fin d'études (sous forme d'un projet de recherche fondamental ou appliqué en lien avec la science forensique).

 

Tu auras des cours en linguistique forensique en contexte numérique, analyse de documents, identification d'objets, nouvelles technologies appliquées à la criminalistique, cybersécurité et réponses aux incidents informatiques, recherche documentaire et renseignement en source ouverte, investigation des lieux et exploitation des données, méthodologie du renseignement criminalistique, droit et preuve 1, ainsi que le projet terminal en sciences forensiques.

 

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Après avoir complété ton baccalauréat en sécurité et études policières, tu pourras soit intégrer le marché du travail ou poursuivre tes études au niveau des études supérieures dans l’un des programmes suivants :

EXIGENCES D’ADMISSION :

Pour le Baccalauréat en science forensique :

 

Consulte la page d'expert(e) en criminalistique

 

Pour le Baccap par cumuls en cybersécurité :

Les exigences d'admission peuvent varier d'un programme de certificat à l'autre.

Pour le Baccalauréat en sécurité et études policières :

-         Soit détenir un D.E.C. en sciences humaines, sciences-arts-lettres, sciences de la nature ou sciences pures et appliquées
 

-         Soit détenir tout autre D.E.C. et avoir réussi le cours méthodes quantitatives 360-300 ou son équivalent
 

-         Soit avoir acquis un minimum de 12 crédits universitaires 

STATISTIQUES D’ADMISSION : 

Pour le Baccalauréat en sécurité et études policières

Ce programme est très contingenté

À l’automne 2021 :  

DEMANDES

PLACES DISPONIBLES

TAUX D’ADMISSION

EN %

COTE R

Dernier candidat admis

COTE R

en 2020

COTE R

en 2019

COTE R

en 2018

COTE R

en 2017

COTE R

en 2016

301

75

25

26,855

26,006

27,377

26,009

26,161

25,772

 

Les admissions sont ouvertes au trimestre d'automne seulement

 

Aucun contingentement pour le Baccalauréat par cumul en cybersécurité

 

ENDROITS DE FORMATION :

-    Université de Montréal
(
Baccalauréat spécialisé en sécurité et études policières - sans concentration avec stage obligatoire), voir aussi la page suivante;

offert en régime régulier à temps complet de jour seulement offert au campus de Montréal;


Programme unique au Canada;
Plus important établissement de recherche et d’enseignement en criminologie de toute la francophonie;
Une équipe de professeurs(es) de l'École de criminologie détenant des expertises diverses en lien avec la criminologie
et la sécurité (criminologues, avocats, politicologues, sociologues, etc.);
L’une des meilleures collections de recherches en criminologie au Canada, alimentées par les bibliothèques de droit, de psychologie et de sciences humaines;
Certains cours sont peuvent être suivis en ligne;
Différentes activités parascolaires et professionnelles
telles que : midis-conférences ou conférences d'intervenants du milieu de la criminologie et de la sécurité (criminologues, conseillers en sécurité civile, conseillers en prévention des fraudes et de la criminalité, enquêteurs gouvernementaux, enquêteurs privés, policiers enquêteurs en criminalité financière, juricomptables, spécialistes en cybersécurité, procureurs, etc.); séminaires sur divers sujets touchant la discipline (risques en criminalité, risques à la sécurité, sécurité interne en entreprise, fraudes et malversations, cybercriminalité, sécurité nationale, sécurité internationale, etc.); tables rondes, tables de discussion avec des gens du systèmes pénal (tels que victimes de fraudes, ex-délinquants en fraudes économiques, enquêteurs de police et privés, procureurs, etc.); visites de différents milieux (tels que pénitenciers, corps policiers, agences fédérales, organisations internationales en sécurité comme l'OACI à Montréal, etc.);
Comporte un stage d'intervention obligatoire d'une de 360 heures (réparties sur 3 jours/semaine pendant 15 semaines
) dans le milieu de la sécurité intérieure au cours du dernìer trimestre;
Possibilité
de réaliser un stage rémunéré dans la fonction publique québécoise ou dans la fonction publique fédérale;


Possibilité d'effectuer un séjour d'études dans une universitaire partenaire à l'étranger (Université catholique de Louvain en Belgique, Université de Liège en Belgique, Université Libre de Bruxelles en Belgique, École nationale d'administration pénitentiaire à Paris en France, Université d'Angers en France, Université de Pau et des Pays de Vaucluse en France, Vrije Universiteit Amsterdam aux Pays-Bas, Universidade do Porto au Portugal, Haute École Arc - Institut de lutte contre la criminalité économique en Suisse, Université de Lausanne en Suisse ou Northeastern University à Boston aux USA); pour plus de détails consulte la Maison internationale et la page suivante
;

Consulte également les détails sur la maîtrise en criminologie (profil professionnel - option sécurité intérieure avec travail dirigé ou la nouvelle option en criminalistique et information avec travail dirigé OU profil recherche - option générale avec mémoire, voir aussi la page suivante); le D.E.S.S. en sécurité intérieure, le microprogramme en analyse criminologique; ainsi que le microprogramme de 2e cycle en intervention criminologique.

Site du Centre international de criminologie comparée, site de l'École de criminologie.

-    École Polytechnique de Montréal
(
Baccalauréat par cumul avec appellation BACCAP en cybersécurité avec stage obligatoire), voir aussi la page suivante;

offert en régime régulier à temps complet de jour ou de soir
OU en régime régulier à temps partiel de jour ou de soir.


Programme conjoint avec HEC Montréal et l'Université de Montréal;
L’un des plus importants établissements de formation et de recherche en génie au Canada et de la francophonie mondiale;
Plus important établissement de recherche et d’enseignement en criminologie de toute la francophonie;
Programme unique au Canada;

Une équipe de professeurs(es) de l'École de criminologie détenant des expertises diverses en lien avec la criminologie
et la sécurité (
analystes en informatique, ingénieurs informaticiens, ingénieurs en logiciels, gestionnaires en TI, criminologues et avocats);
L’une des meilleures collections de recherches en criminologie, sécurité informatique et gestion des TI au Canada, alimentées par les bibliothèques
de 3 institutions;
Programme par cumul de certificats composée de 3 certificats au choix en lien avec la cybersécurité, soit : 2 de l'École Polytechnique (analyse et cybersécurité opérationnelle, architecture et gestion de la cybersécurité, cyberenquête, cyberfraude ou Internet industriel des objets) un troisième certificat offert par l'une des 3 institutions (ex : criminologie, analyse de la sécurité de l'information et des systèmes, enquête et renseignement ou parmi ceux ci-dessus de Polytechnique);
Plusieurs cours peuvent être suivis de jour ou de soir;
La plupart cours peuvent être suivis en ligne;
Possibilité
de suivre le programme entièrement en ligne ou en formule hybride (partie en classe et partie en ligne);
Différentes activités parascolaires et professionnelles
telles que : midis-conférences ou conférences d'intervenants du milieu de la cybersécurité et des TI (spécialiste en cybersécurité, spécialistes du renseignement, ingénieurs, analyses en informatique, criminologues, avocats, enquêteurs gouvernementaux ou privés, enquêteurs de police, etc.); séminaires sur divers sujets touchant la discipline (sécurité informatique, renseignements, fraudes, développement technologique, gestion des TI, sécurité intérieure, sécurité nationale, sécurité internationale, etc.);
Certains certificats comportent un stage facultatif (cyberfraude, cyberenquête, Internet industriel, architecture et gestion de la cybersécurité);
Possibilité
de réaliser un stage rémunéré dans la fonction publique québécoise ou dans la fonction publique fédérale;
Pour plus de détails, regarde la vidéo promotionnelle du programme.


Consulte également les détails sur la maîtrise en criminologie (profil professionnel - option sécurité intérieure avec travail dirigé ou la nouvelle option en criminalistique et information avec travail dirigé OU profil recherche - option générale avec mémoire, voir aussi la page suivante); le D.E.S.S. en sécurité intérieure, le microprogramme en analyse criminologique; ainsi que le microprogramme de 2e cycle en intervention criminologique.

Site du Réseau intégré en cyber sécurité (affilié au Centre international de criminologie comparée), site du Laboratoire d'intelligence artificielle pour la cybersécurité, site du Laboratoire de sécurité des systèmes d'information, site du Groupe de recherche en systèmes d'information GRESI, site de la Chaire de recherche du Canada en cybersécurité.

Site du Département de génie informatique et de génie logiciel, site du Département d'informatique et de recherche opérationnelle, site du Département des technologies de l'information, site de l'École de criminologie.

-    Université du Québec à Trois-Rivières UQTR
(Baccalauréat spécialisé en sciences forensiques - concentration en traces numériques avec projet terminal de recherche);
offert en régime régulier à temps complet de jour au trimestre d'automne seulement;

Voir aussi la passerelle permettant aux titulaires du D.E.C. en technologie de laboratoire - chimie analytique de se faire reconnaître jusqu'à 15 crédits;
et la passerelle permettant aux titulaires du D.E.C. en technologie de laboratoire - biotechnologie de se faire reconnaître jusqu'à 9 crédits.

Programme unique au Québec et unique en français en Amérique du Nord
Possibilité d'obtenir une bourse d'admission de 2 000 $ à 3 500 $ (selon la cote R obtenue) accordée aux étudiants(es) en provenant du collégial et admis pour la première fois dans un baccalauréat à l'UQTR et obtenu une cote de 33,000 ou plus; voir la page suivante;

Accès à des laboratoires et équipements modernes : laboratoire de chimie analytique, laboratoire de biochimie, laboratoire de biologie moléculaire, laboratoire de chimie organique, laboratoire de chimie forensique, laboratoire de biologie forensique, laboratoire de photographie, laboratoire d'informatique (doté de logiciels spécialisés utilisés en informatique judiciaire), salle de tribunal simulé, etc. (voir aussi la page suivante et et le vidéo des laboratoires
Possibilité de réaliser un projet de recherche de fin d'études + un stage de recherche crédité non rémunéré au sein du Laboratoire de rechreche en criminalistique de l'UQTR
Possibilité de participer à différentes activités parascolaires et professionnelles (telles que le : le colloque de vulgarisation scientifique, conférences et séminaires de chimistes et autres experts en criminalistique et de chercheurs sur différents sujets en lien avec la science foresnsique, etc.);
Possibilité de réaliser un stage optionnel crédité, rémunéré ou NON rémunéré dans le domaine de la science criminalistique pouvant aller jusqu'à 15 semaines en milieu professionnel ou de recherche;
Regarde la vidéo promotionnelle du programme;
Site du département de chimie, biochimie et de physique.

Possibilité d'effectuer un séjour d'études à l'étranger d'1 ou 2 session(s) dans une université partenaire (telle que : Université Pierre et Marie Curie en France, Institut national des sciences appliquées de Toulouse en France, Université de Limoges en France, Universidad de Lleida en Espagne, Université de Lausanne en Suisse); pour plus de détails consulte le Bureau des relations internationales.

Consulte également les détails sur la Maîtrise en chimie (profil recherche - sans concentration avec mémoire, offert par extension par l'UQAM à l'UQTR, regarde le vidéo suivant),

Site du Laboratoire de recherche en criminalistique.

LIENS RECOMMANDÉS :

 

Tu veux avoir l’avis de spécialistes en sécurité civile ?, alors consulte les entrevues écrites et vidéos suivants :

 

Pour une liste d'agences de sécurité et d'investigations, consulte la page d'agent de sécurité

-    Centre international pour la prévention de la criminalité : organisme international qui voué à promotion de la prévention (situé à Montréal)

-    Commissaire à la déontologie policière : organisme gouvernemental qui régit la discipline des policiers

-    Commission nationale des libérations conditionnelles

-    Faxo-crime : programme communautaire de la Police de Longueuil afin d’encourager les citoyens à lutter contre le crime

-    Gendarmerie Royale du Canada GRC : site officiel de ce service de police

-    Info-crime : programme communautaire de la Police de Montréal afin d’encourager les citoyens à lutter contre le crime

-    Magazine Policepak : un magazine qui aborde divers sujets liés au travail de policier(ère)

-    Magazine Sécurité Québec : un magazine qui aborde divers sujets liés au travail de policier(ère) et professionnel(le) de la sécurité

-    Ministère de la Sécurité publique : une panoplie d’infos sur la criminalité, la prévention du crime et la délinquance

-    Objectivité Sécurité Action OSA: organisme communautaire à Anjou (Montréal) axé sur la prévention du crime

-    Police de Lévis : site officiel de ce service de police

-    Police de Montréal SPVM : site officiel de ce service de police

-    Police de Trois-Rivières : site officiel de ce service de police

-    Services correctionnels du Canada : infos sur ce service des pénitenciers fédéraux, consulte notamment la section « établissements » où tu auras des infos sur les centres de détention situés au Québec

-    Sûreté du Québec : site officiel de ce service de police
 

Retour à la page du secteur protection publique

Retour à la page d’accueil