Retour à la page du secteur environnement et aménagement du territoire
Retour à la page d’accueil

 

 

 

SECTEUR : ENVIRONNEMENT ET AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT UNIVERSITAIRE

 

CONSULTANT(E) EN ENVIRONNEMENT

BACCALAURÉAT SPÉCIALISÉ B.Sc.

MAITRISE EN SCIENCES M.Sc. ou M.Env.

 

Consulte aussi la section "liens recommandés" à la fin de cette page (dont des vidéos de spécialistes en environnement qui parlent de leur travail).

 

Voir également les professions suivantes :

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

 

Les carrières en environnement sont très variées, donc en voici que quelques-unes :

 

En tant que consultante ou consultant en environnement, tu seras responsable de mettre en œuvre des stratégies, des plans et des pratiques visant à solutionner des problèmes complexes de conservation de l'environnement.

 

Tu auras pour tâches de :

Il existe de nombreux secteurs où une consultante ou un consultant en environnement peut travailler, soit :

QUALITÉS ET APTITUDES  NÉCESSAIRES :

-     Bonne santé car tu seras en contact avec des contaminants ou des situations potentiellement dangereuses

-         Aptitudes poussées pour les mathématiques, les sciences et la recherche

-        Intérêts pour l'environnement

-    Aimer travailler à l'extérieur en toutes conditions

-         Bonne condition physique car tu auras à travailler de longues heures debout ou à genoux ou autres positions inconfortables

-         Aptitudes pour entreprendre de longues études supérieures (au niveau de la maîtrise, parfois même au doctorat)

-     Capacité de travailler sous pression  car tu auras à gérer des priorités et respecter des échéanciers

-         Capacité d’analyse et de synthèse pour être en mesure d’analyse et de résoudre divers problèmes scientifiques de nature environnementale

-        Curiosité scientifique, sens logique et capacité de déduction car tu devras être à l'affut des nouveaux développements scientifiques ou de nouvelles méthodes d'analyses

-         Très bon sens de l’observation pour observer attentivement les différentes sources de pollution et leurs provenances

-         Souci du détail et minutie car tu auras à étudier de façon précise et détaillée le fonctionnement et le mode de vie des microorganismes

-         Bonne méthode de travail et gestion du temps car tu auras à planifier et élaborer des programmes de prévention et des rapports techniques

-    Autonomie, débrouillardise et flexibilité car tu seras parfois seul(e) pour exécuter certaines tâches et résoudre certains problèmes en laboratoire

-         Sens des responsabilités car tu auras la responsabilité de l’application et de l’élaboration des mesures préventives et de la gestion de projets

-         Sens de l’organisation pour planifier, organiser et diriger des projets techniques ou de recherches

-         Sens de l’initiative et facilité à communiquer pour participer activement à des projets de recherches et pour être capable de soumettre tes recommandations avec conviction aux autorités de l’entreprise ou auprès du client

-         Facilité à travailler en équipe car tu auras à collaborer avec d’autres spécialistes en environnement, des chimistes, des microbiologistes, des ingénieurs, des technologues et techniciens, etc. 

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-    Chargé(e) de projets de développement durable

-    Coordonnateur(trice) de projets de développement durable

-    Directeur(trice) de projets de développement durable

-        Inspecteur(trice) en environnement

-    Officier des sciences biologiques (officier responsable des questions environnementales au sein des Forces canadiennes)

-    Professeur(e) en sciences et technologie au secondaire

-    Responsable de programmes environnementaux

-    Vulgarisateur(trice) en sciences naturelles

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-    Cabinets d'experts conseils en agroenvironnement

-    Clubs environnementaux

-        Firmes d’ingénieurs-conseils

-    Firmes de consultants en environnement

-        Entreprises privées d’animation en sc naturelles

-    Entreprises spécialisées en services environnementaux

-    Fournisseurs d'équipements environnementaux

-        Laboratoires privés d’analyses et d’essais

 

-        Laboratoires et centres de recherches privés

-    Gouvernement du Canada : Carrières en sciences et technologie, Institut Maurice-LamontagneEnvironnement Canada, Agriculture et Agroalimentaire Canada, Conseil National de recherches Canada, Centre national canadien d’hygiène et sécurité au travail

-       Gouvernement du Québec : Centre d’expertises et d’analyses environnementales, Ministère du Développement durable, environnement et lutte contre les changements climatiques, Ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles, Ministère des Forêts, de la faune et des parcs

-        Industries chimiques, pétrochimiques, papetières pétrolières et de l'aluminium

-    Organismes régionaux en agroenvironnement

-    Organismes en environnement

-    MRC

-        Municipalités

-    Universités (enseignement universitaire ou recherche), notamment les organismes de recherche suivants :

Institut Hydro-Québec en environnement, développement et société de l'Université Laval,
Institut de recherche en mines et environnement de l'UQAT,
Centre d'études nordiques de l'Université Laval-UQAR,
Centre de recherche, développement et validation des technologies et procédés de traitement des eaux de Polytechnique CREDEAU,
Centre de recherche en horticulture de l'Université Laval,
Centre de recherche sur les milieux insulaires et maritimes de l'UQAR,
Centre de Recherche sur les Biotechnologies Marines de l'UQAR,
Centre de recherche sur la Boréalie de l'UQAC,
Mcgill Brace Centre for Water Resources Management,
Centre interuniversitaire de recherche sur le cycle de vie des produits, procédés et services (CIRAIG)
(8 universités québécoises membres),
Centre de recherche interinstitutionnel en toxicologie de l'environnement de l'UQAM,
Concordia Institute for Water, Energy and Sustainable Systems,
Groupe de recherche interdisciplinaire sur la gouvernance, les risques, l'environnement, les technosciences, la santé et la société de l'UQAM
Groupe de recherche sur l'énergie renouvelable et l'impact du climat nordique de l'UQAC,
Laboratoire du génie de l'environnement de l'Université de Sherbrooke
Station expérimentale des procédés pilotes en environnement de l'ÉTS,
Unité de Recherche sur l'Efficacité énergétique et le Développement Durable de la Bioraffinerie Forestière (E2D2BF) de Polytechnique
 

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-         Bonne connaissance de l’anglais

-         Polyvalence

-         Facilité d’adaptation aux nombreux changements technologiques

AFFILIATION À UNE ASSOCIATION PROFESSIONNELLE :

 

Puisque les carrières en environnement sont multidisciplinaires et couvrent plusieurs professions, il existe plusieurs ordres professionnels impliqués dans le domaine de l'environnement, soit :

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 31 janvier 2017 :

 

Pour le Baccalauréat en sciences environnementales :

 

Près de la moitié des répondants(es), soit 44 % ont poursuivi leurs études au niveau de la maîtrise.

 

Parmi les répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail, le placement est faible, seulement 38 % d'entre-eux ont obtenuun emploi reliè à leurs études dont la presque totalité sont à temps complet.

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI A TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

99 21 18 44

 

Note 1 : baisse du taux de placement par rapport aux années précédentes (était de 55 % en 2015 et 41 % en 2013).

 

Note 2 : nombre de répondants(es) poursuivant des études supérieures comparable aux années précédentes (était de 49 % en 2015; 39 % en 2013; 63 % en 2011 et 42 % en 2009). Les études supérieures sont inévitables dans ce domaine.

 

Pour la Maîtrise :

(environnement ou sciences de l'environnement) :

 

Le placement est bon, 61 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travailont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité sont à temps complet.

 

Seulement quelques répondants(es), soit 8 % ont poursuivi leurs études au niveau du doctorat.

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI A TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

87 49 45 7

 

Note : baisse du taux de placement par rapport aux années précédentes (était de 61 % en 2015; 77 % en 2013; 73 % en 2011 et 73 % en 2009).

 

Pour le Doctorat (sciences de l'environnement) :

(données de 2014 : plus récentes disponibles)

Le placement est EXCELLENT, 100 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi reliè à leurs études dont la totalité, soit sont à temps complet.

Quelques autres répondants(es), soit 25 % ont poursuivi leurs études au niveau du stage postdoctoral.

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI A TEMPS COMPLET

NOMBRE
 EN STAGE POST-DOC

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

8 6 6 2 0

 

Note : légère hausse du taux de placement par rapport aux années précédentes (était de 80 % en 2010).

 

Sources : Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec

 

SALAIRE :

 

Selon les données de 2017 :

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

 

Avec un baccalauréat :

Voir les pages de technicien(ne) en environnement, de technicien(ne) en assainissement des eaux et de technicien(ne) en hygiène et sécurité au travail

Avec une maîtrise ou un doctorat :

Dans le secteur privé :

Note : légère hausse moyenne salariale dans le secteur privé par rapport aux années précédentes (était de 25,30 $ en 2015; 24,68 $ en 2013; 24,98 $ en 2011 et 23,08 $ en 2009)

Dans le secteur public et parapublic :

Note : Dans le secteur public et chez les grands employeurs privés, les augmentations sont établies par les conventions collectives.

 

En enseignement collégial et universitaire :

(32,5 heures/sem réparties sur 40 semaines pour le collégial, mais le salaire est calculé sur 52 semaines)

  • 861,00 $/semaine en moyenne en tant qu'enseignant(e) régulier dans une collège préuniversitaire privé (avec 18 ans de scolarité : titulaires d'une maîtrise)

  • 887,63 $/semaine en moyenne en tant qu''enseignant(e) régulier dans une collège préuniversitaire privé (avec 19 ans de scolarité : titulaires d'une maîtrise + diplôme en pédagogie de l'enseignement collégial ou titulaires d'une maîtrise + scolarité de doctorat)

  • 921,75 $/semaine en tant qu'enseignant(e) régulier dans un cégep (avec 18 ans de scolarité : titulaires d'une maîtrise)

  • 1 001,77 $/semaine en tant qu'enseignant(e) régulier dans un cégep (avec 19 ans de scolarité : titulaires d'une maîtrise + diplôme en pédagogie de l'enseignement collégial ou titulaires d'une maîtrise + scolarité de doctorat)

  • 1 001,77 $/semaine en tant qu'enseignant(e) régulier dans un cégep (avec 19 ans de scolarité : scolarité de doctorat)

  • 1 079,34 $/semaine en tant qu'enseignant(e) régulier dans un collège préuniversitaire privé (avec 19 ans ou plus de scolarité : titulaires d'un doctorat)

  • 1 088,77 $/semaine en tant qu'enseignant(e) régulier dans un cégep (avec 19 ans ou plus de scolarité : titulaires d'un doctorat)

  • 1 125,92 $/semaine en moyenne en tant que chargé(e) d'enseignement, professeur(e) assistant(e), professeur(e) suppléant(e) ou lecturer dans une université

  • 1 406,96 $/semaine en moyenne en tant que professeur(e) adjoint(e), professeur(e) régulier ou adjunct professor dans une université

Sources : Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec, Conseil du Trésor du Québec, Commission de la Fonction Publique du Canada, Forces canadiennes, Alliance de la fonction publique du Canada - section locale gestionnaires de premier niveau de Aéroports de Montréal, Alliance de la fonction publique du Canada - section locale Aéroport de Québec, Syndicat des professionnels municipaux de Montréal, Alliance des professionnels de la Ville de québec, Alliance du personnel professionnel et administratif de la Ville de Laval, Syndicat des spécialistes et professionnels d'Hydro-Québec, Syndicat professionnel des scientifiques d'Hydro-Québec, Syndicat des professionnels de la Société de transport de Montréal STM, conventions collectives des employés de soutien de la plupart des universités universités, conventions collectives des professionnels de plusieurs grandes municipalités, conventions collectives des employés de plusieurs municipalités de taille moyenne, conventions collectives des professionnels de la plupart des universités, conventions collectives des professionnels de recherche de plusieurs universités, conventions collectives des chargés des cours de la plupart des universités, conventions collectives des professeurs de la plupart des universités  et collectives des employés de plusieurs grandes industries chimiques et pétrochimiques, conventions collectives des employés de plusieurs grandes industries papetières, conventions collectives des employés de plusieurs grandes industries de transformation des métaux, conventions collectives des employés des grandes entreprises pétrolières et conventions collectives des employés de plusieurs grandes compagnies minières.

 

PORTRAIT  DE LA PROFESSION :

Difficile d'établir un portrait de la profession de spécialiste en environnement. Compte tenu de sa nature multidisciplinaire, plusieurs professionnels provenant de différentes disciplines peuvent se spécialiser dans le domaine de l'environnement.

Ce portrait comprend uniquement les professionnels multidisciplinaires en environnement (détenant une formation en sciences environnementales) et exclut les professionnels des autres disciplines (ex : biologistes, chimistes, microbiologistes, géologues, agronomes, ingénieurs forestiers, ingénieurs, etc.).

Selon Emploi-Québec; il y avait plus de 200 professionnels(les) multidisciplinaires en environnement partout au Québec en 2016.

 

Plus de 60 % des membres de ces professions étaient des hommes, alors que les femmes représentaient 40 %, mais cette proportion aura tendance à augmenter, puisque il y a davantage de femmes dans les programmes d'études universitaires en mathématiques et en statistique.

 

Plus de 80 % occupaient un poste à temps complet.

La répartition selon le type d'employeur était :

La répartition selon le type d'employeur était :

PERSPECTIVES D’AVENIR :

 

Il y a d’excellentes possibilités d’emplois dans ce domaine. On aura besoin de plus en plus de ces spécialistes dû aux nouveaux règlements en matière d'environnement dont les entreprises et les municipalités doivent respecter.

 

Selon le service de placement des universités de Sherbrooke, Laval et UQAR notamment, ils reçoivent plusieurs centaines d'offres d'emploi provenant d'employeurs de différents secteurs et d'un peu partout au Québec et d'ailleurs au Canada, mais ne peuvent suffir à la demande faute de diplômés(es) disponibles puisque la plupart ont déjà obtenu un emploi dans leur milieu de stage ou ont choisi de poursuivre des études supérieures.

 

Selon le Conseil sectoriel canadien des carrieres en environnement; plus de 14 % des 157 000 travailleuses et travailleuses du secteur de l'environnement devront prendre leur retraite au cours des prochaines années. De ce nombre, une majorité sont des ingénieurs(es), chargés(es) de projets et consultants(es) en environnement.

 

Parmi les carrières sont les plus en demande, on retrouve : coordonnateur(trice) en environnement, chargé(e) de projets, ingénieur(e) en environnement, etc.

 

Les offres d'emploi proviennent notamment de municipalités de taille moyenne, des firmes de génie conseil, des grandes industries métallurgiques et des compagnies minières.

 

Pour plus de détails, consulte le Portrait de l'industrie de l'environnement

 

BREF PORTRAIT DE L'INDUSTRIE QUÉBÉCOISE DES SERVICES ENVIRONNEMENTAUX :

 

En 2015, son marché était de 1,5 milliards $ qui regroupait plus de 900 entreprises dont les services environnementaux est leur activité principale et qui procuraient de l'emploi pour plus de 19 800 personnes.

 

On retrouve notamment :

Près de 70 % des entreprises de cette industrie employaient moins de 10 personnes, 25 employaient entre 10 et 49 personnes, alors seulement 5 % des entreprises avaient plus de 50 employés.

 

Source : Comité sectoriel de la main-d'œuvre en environnement du Québec - Enviro-Compétences

 

ENTENTES DEC-BAC :

 

Qu'est-ce qu'un programme DEC-BAC ?

 

Consulte la page suivante

 

Il permet de terminer la formation technique et ton baccalauréat dans un temps plus court, soit en 5 ans (au lieu de 6 ans) et obtenir les 2 diplômes.

 

Il n'existe actuellement aucun D.E.C. offert dans le cadre de l'un des baccalauréats interdisciplinaires en environnement.

 

PASSERELLES :

 

Un programme passerelle permet aux titulaires d'un D.E.C. dans une discipline en particulier de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans le cadre de son baccalauréat. Par contre, aucune garantie d'admission n'est offerte lors de la demande.

 

Voici les passerelles offertes aux titulaires d'un D.E.C. technique dans le cadre baccalauréat interdisciplinaire en environnement.

 

De nombreux autres programmes (agronomie, biologie, chimie, géographie, géologie, microbiologie) proposent également des passerelles.

Pour plus de détails, consulte les pages correspondants de ces professions.

 

DEC en techniques de bioécologie 145.C0 :

  • l'Université de Sherbrooke pourra reconnaître jusqu'à 18 crédits aux titulaires de ce D.E.C. (du Cégep de Sherbrooke seulement) dans le cadre de son Baccalauréat en études de l'environnement

  • l'Université de Sherbrooke pourra reconnaître quelques crédits aux titulaires de ce D.E.C. (autres cégeps, après étude du dossier de l'étudiant) dans le cadre de son Baccalauréat en études de l'environnement

  • l'Université Laval pourra reconnaître jusqu'à 18 crédits aux titulaires de ce D.E.C. dans le cadre de son baccalauréat en environnements naturels et aménagés

  • l'UQAM pourra reconnaître jusqu'à 30 crédits aux titulaires de ce D.E.C. (après étude du dossier de l'étudiant) dans le cadre de son baccalauréat en sciences naturelles appliquées à l'environnement

  • l'Université de Moncton pourra reconnaître jusqu'à 60 crédits aux titulaires du DEC en techniques de bioécologie dans le cadre de son Baccalauréat en développement durable et zone côtière

DEC en techniques d'aménagement cynégétique et halieutique TACH :

  • l'Université de Sherbrooke pourra reconnaître quelques crédits aux titulaires de ce D.E.C. (après étude du dossier de l'étudiant) dans le cadre de son Baccalauréat en études de l'environnement

  • l'Université Laval pourra reconnaître jusqu'à 21 crédits aux titulaires de ce D.E.C. dans le cadre de son baccalauréat en environnements naturels et aménagés

  • l'UQAM pourra reconnaître jusqu'à 15 crédits aux titulaires de ce D.E.C. (après étude du dossier de l'étudiant) dans le cadre de son baccalauréat en sciences naturelles appliquées à l'environnement

DEC en techniques de l'environnement, hygiène et sécurité au travail :

DEC en techniques du milieu naturel :

DEC en techniques d'assainissement de l'eau :

DEC en techniques du génie chimique :

  • l'Université de Sherbrooke pourra reconnaître quelques crédits aux titulaires de ce D.E.C. (après étude du dossier de l'étudiant) dans le cadre de son Baccalauréat en études de l'environnement

  • l'UQAM pourra reconnaître jusqu'à 15 crédits aux titulaires de ce D.E.C. (après étude du dossier de l'étudiant) dans le cadre de son baccalauréat en sciences naturelles appliquées à l'environnement

DEC en technologie de laboratoire - biotechnologies :

DEC en technologie de laboratoire - chimie analytique :

DEC en technologie de l'horticulture et de l'environnement :

DEC en technologie de la géomatique :

  • l'Université de Sherbrooke pourra reconnaître quelques crédits aux titulaires de ce D.E.C. (après étude du dossier de l'étudiant) dans le cadre de son Baccalauréat en études de l'environnement

  • l'Université Laval pourra reconnaître jusqu'à 7 crédits aux titulaires de ce D.E.C. (spécialisation en cartographie du Cégep Limoilou seulement) dans le cadre de son baccalauréat en environnements naturels et aménagés

DEC en technologie forestière :

DEC en technologie minière :

DEC en paysage et commercialisation en horticulture ornementale :

DEC en techniques d'écologie appliquée et DEC en techniques d'inventaire et de recherche en biologie (anciens programmes) :

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

 

Le Baccalauréat spécialisé en études de l'environnement B.Env. offert à Sherbrooke a une durée totale de 3½ ans (incluant les trimestres d'été) offert selon la formule en régime coopératif à temps complet seulement au campus de Longueuil (1re année seulement) et au campus de Sherbrooke.

 

C'est un programme multidisciplinaire qui s'intéresse aux impacts de l'activité humaine sur l'environnement et permet la conception et à la mise en œuvre de solutions pertinentes pour prévenir ou réduire les impacts néfastes des activités humaines sur l’environnement.

 

Il couvre de nombreuses disciplines des sciences naturelles et des disciplines des sciences humaines comme : la biologie, l'écologie, la microbiologie, la chimie, la géomatique appliquée à l'environnement, la géographie, l'économique, le droit et la sociologie. Des études de cas, des projets appliqués et des stages rémunérés sont intégrés au programme.

 

Il est offert selon des méthodes pédagogiques variées : approche par projets, cours magistraux, études de cas, travaux pratiques en laboratoire, sorties sur le terrain, projets professionnels et stages en milieu de travail et selon un contexte d'apprentissage collaboratif entre enseignants et étudiants ((ex. : discussions, coaching, jeux de rôles); permettant une meilleure intégration des connaissances en environnement dans une perspective interdisciplinaire

 

Enfin, tu auras à réaliser 3 stages rémunérés en entreprise d'une durée de 3 à 4 mois chacun répartis à différentes périodes dans le programme, soit le premier est offert au trimestre d'hiver de la 2e année, le second est offert au trimestre d'automne de la 3e année et le dernier stage est offert au trimestre d'été de la 3e année.

 

Au cours de la première année; tu développeras des compétences de base dans les principales disciplines en lien avec enjeux environnementaux autant des sciences naturelles (biologie, chimie) que celles des sciences économiques et sociales (droit, gestion, communication et sociologie) et les liens entre-eux. De plus, tu seras initié(e) au processus d'élaboration et de mise en application d'un projet réel dans le cadre du premier stage en milieu de travail.

 

Tu devras suivre les cours obligatoires suivants : : fondements des sciences humaines 1 et fondements des sciences humaines 2 (avec profil scolaire en sciences) OU fondements des sciences naturelles 1 et fondements en sciences naturelles 2 (avec profil scolaire en sciences humaines), recherche et analyse de l'information, travail d'équipe en environnement, les grands enjeux en environnement, développement durable : analyse de projet, principes de communication en public, chimie de l'environnement (théorie + laboratoire), introduction au droit de l'environnement, les milieux hydriques (théorie + travaux pratiques), les sols : natures et propriétés (théorie + travaux pratiques), les écosystèmes (théorie + travaux pratiques) et comportement écoresponsable. Enfin, tu réaliseras ton premier stage rémunéré en entreprise d'une durée de 3 mois au cours du trimestre d'été.

 

Au cours de deuxième année; Tu développeras des compétences spécifiques aux différentes problématiques environnementales et leurs répercussions telles que connues et vécues sur le terrain et tu participeras au processus de mise en œuvre d'un projet en environnement d'une entreprise ou d'une organisation dans le cadre du second stage.

 

Tu devras suivre les cours obligatoires suivants : statistique appliquée à l'environnement, droit de l'environnement, caractérisation des milieux hydriques (théorie + travaux pratiques), caractérisation des sols et sédiments (théorie + travaux pratiques), économie de l'environnement, principes de géomatique (théorie + travaux pratiques), activité d'intégration 1, second stage rémunéré en entreprise de 3 ou 4 mois au cours du trimestre d'hiver, ressources et intervenants en environnement, méthodes de gestion de projets en environnement, principes d'aménagement durable, environnement et ressources naturelles, activités urbaines et récréotouristiques, enjeux environnementaux : secteur industriel, ainsi qu'activité d'intégration 2;

 

Au cours de la troisième année; tu apprendras comment intégrer les compétences acquises par la réalisation de stages et de projets en environnement, tu réaliseras un projet professionnel ou un mandat professionnel pour une entreprise ou une organisation dans le cadre du dernier stage et tu acquerras des connaissances complémentaires nécessaires au développement des compétences d'un(e) consultant(e) ou d'un(e) expert(e) en environnement.

 

Tu devras suivre les cours suivants : tu débuteras par le troisième stage rémunéré en entreprise de 3 ou 4 mois au cours du trimestre d'automne, changements climatiques et pollution de l'air (théorie + travaux pratiques), éthique et gouvernance environnementale, normes, certifications et agréments en environnement, projet d'intégration en environnement 1, politique appliquée en environnement, santé et environnement, activité d'intégration 3 et projet d'intégration en environnement 2.

 

Tu auras également à choisir quelques cours optionnels parmi une liste proposée (ex : biologie végétale, écologie animale, écosystèmes terrestres, écotoxicologie et gestion des polluants, écologie internationale, bassins versants, microbiologie générale, dans dynamique des milieux physiques, droit de la conservation et de l'environnement, éducation pour un environnement durable, éléments de gestion de l'environnement, enjeux sociaux et politiques en environnent, enjeux internationaux en environnement, méthodes de gestion de projets en environnement, normes, certifications et agréments en environnement, éthique et gouvernance en environnement, santé et environnent, la santé et sécurité et l'environnement, projet appliqué en développement durable, projet spécial en environnement, projet de recherche en environnement, etc.

 

Le Baccalauréat spécialisé en sciences environnementales B.Sc. offert à Concordia a une durée totale de 3½ ans offert à temps complet selon la formule en régime coopératif seulement.

 

C'est un programme multidisciplinaire sur les différentes questions relatives à la vie sur la Terre, notamment en ce qui a trait à sa dégradation et la pollution et ses répercussions sur les écosystèmes et la gestion des ressources.

 

Par l'intégration des connaissances avec l'aide de laboratoires, de sorties sur le terrain, de conférences et de projets, tu apprendras à évaluer l’impact de l’activité humaine sur les cycles naturels et les formes de relief. Tu pourras choisir d'appliquer tes compétences lors de stages ou d'une recherche sur le terrain.

 

Il s'intéresse principalement aux enjeux, aux causes et aux conséquences des problématiques environnementales en combinant les connaissances de diverses disciplines scientifiques: géographie, géologie, biologie, chimie, mathématiques, informatique et ingénierie.

 

Enfin, tu auras la possibilité de réaliser 4 stages rémunérés en entreprise d'une durée de 3 mois chacun répartis à différentes périodes dans le programme, soit le premier est offert aux trimestres printemps-été de la 1ere année, le second est offert au trimestre d'hiver de la 2e année, le troisième est offert au trimestre d'automne de la 3e année et le dernier stage est offert au trimestres printemps-été de la 3e année.

 

Au cours de la première année; tu développeras des compétences de base dans les principales disciplines en lien avec enjeux environnementaux de notre environnement naturel et de notre environnement urbain. De plus, tu seras initié(e) au processus d'élaboration et de mise en application d'un projet réel dans le cadre du premier stage en milieu de travail.

 

Tu devras suivre les cours obligatoires suivants : environnement et société, forme et fonction des organismes vivants, biodiversité et écologie, l'environnement naturel : air et eau, l'environnement naturel : Terre et vie ou introduction à la Terre, cartographie de l'environnement ou méthodes de terrain, introduction à la programmation ou principes de base de la programmation orientée objet, ainsi que chimie analytique pour biologistes.

 

Au cours de deuxième année; tu développeras des compétences spécifiques aux différentes problématiques environnementales et leurs répercussions telles que connues et vécues sur le terrain en lien avec la concentration choisie et tu participeras au processus d'élaboration et de mise en œuvre d'un projet en environnement d'une entreprise ou d'une organisation dans le cadre des stages.

 

Tu pourras choisir parmi l'une des 3 concentrations offertes, soit :

 

écologie; tu devras suivre les cours suivants : biostatistique; systèmes d'information géographique; 1 cours parmi les suivants (analyse et gestion des ressources, évolution ou paléobiologie); 3 cours optionnels parmi les suivants (écologie du paysage, écologie de reproduction des plantes, écologie des communautés végétales, évolution des formes du relief, le système climatique ou hydrologie); ainsi que 2 cours optionnels parmi une liste d'une dizaine de cours proposés (ex : écologie de base des populations, écologie des individus, entomologie, toxicologie de l'environnement, communautés et écosystèmes, etc.);

 

géosciences; tu devras suivre les cours suivants : biostatistique, systèmes d'information géographique, paléobiologie, évolution du relief, hydrologie, le système climatique, ainsi que 2 cours optionnels parmi les suivants : biologie moléculaire, évolution de la Terre, biochimie 1, thermodynamique ou introduction au génie de l'environnement.

 

hydrosphère; tu devras suivre les cours suivants : biostatistique, systèmes d'information géographique, analyse et gestion des ressources, hydrologie, évolution des formes du terrain, le système climatique, thermodynamique et introduction au génie de l'environnement.

 

Au cours de la troisième année; tu apprendras comment intégrer les compétences acquises en développement un esprit critique sur une question environnementale par la réalisation d'un projet de recherche de fin d'études (essai) et par la réalisation de stages et de projets en environnement dans la concentration choisie, tu réaliseras un projet professionnel ou un mandat professionnel pour une entreprise ou une organisation en lien avec la concentration choisie dans le cadre du dernier stage et tu acquerras des connaissances complémentaires nécessaires au développement des compétences d'un(e) consultant(e) ou d'un(e) expert(e) en environnement.

 

Tu poursuivras ton cheminement dans la concentration choisie précédemment, soit :

 

écologie; tu devras suivre les cours suivants : systèmes d'information géographique avancés ou télédétection, 6 cours optionnels parmi une liste d'une quinzaine de cours proposés (ex : écologie appliquée et biologie de la conservation, écologie aquatique, gestion forestière durable, gestion environnementale, gestion des ressources en eau, gestion des déchets, lutte contre la pollution de l'air et les émissions, évaluation de l'impact sur l'environnement, etc.), ainsi que la rédaction d'un projet de recherche interdisciplinaire de fin d'études en environnement en lien avec l'écologie.

 

géosciences; tu devras suivre les cours suivants : télédétection,  tectonique des plaques et évolution de la croûte terrestre, hydrogéologie, biochimie 2, biochimie environnementale, toxicologie chimique, recherches en sciences de la terre relatives à l'environnement, ainsi que la rédaction d'un projet de recherche interdisciplinaire de fin d'études en environnement en lien avec les géosciences.

 

hydrosphère; tu devras suivre les cours suivants : gestion environnementale, hydrogéologie, évaluation de l'impact sur l'environnement, lutte contre la pollution de l'air et les émissions, gestion des déchets, ingénierie géo-environnemental, recherches en sciences de la terre relatives à l'environnement, ainsi que la rédaction d'un projet de recherche interdisciplinaire de fin d'études en environnement en lien avec les sciences de l'atmosphère.

 

Le Baccalauréat spécialisé en sciences naturelles appliquées à l'environnement B.Sc. offert à l'UQAM a une durée totale de 3 ans offert à temps complet seulement.

Seule formation francophone au Québec portant spécifiquement sur les sciences naturelles appliquées à l’environnement, le baccalauréat aborde les défis contemporains liés aux enjeux environnementaux.

Ce programme multidisciplinaire permet d’acquérir les fondements théoriques et pratiques des principales sciences naturelles qui concernent l’environnement et s'intéresse aux enjeux environnementaux et aux interrelations entre les composantes des milieux naturels et aux dynamiques naturelles et aux perturbations liées aux activités humaines.

Formation axée sur la pratique par des cours sur le terrain, des ateliers, des conférences, des excursions et des laboratoires; il couvre plusieurs disciplines dont la biologie, la chimie, la physique, les sciences de la terre, les sciences de l'atmosphère et la géographie.

Au cours de la première année; tu acquerras des connaissances dans les principes disciplines des sciences naturelles reliées aux sciences de l'environnement (biologie, géographie, chimie, biochimie, microbiologie, sciences de la terre).

Tu devras suivre les cours obligatoires suvivants : concepts en sciences de l'environnement, géomorphologie, formes et processus, système Terre, écologie générale (théorie + travaux pratiques), biochimie et microbiologie environnementales (théorie + laboratoire), risques et enjeux environnementaux, cycles géochimiques (théorie + laboratoire), chimie de l'environnement (théorie + laboratoire), droit de l'environnement et statistique pour les sciences;

Ensuite, au cours de la deuxième année; tu devras choisir l'une des 3 concentrations de spécialisations suivantes :

 

chimie de l'environnement; s'intéresse aux problématiques environnementales des contaminants (biologiques comme les bactéries et les parasites, déchets solides, liquides et gazeux) dans les sols, dans les eaux et dans l'air.

 

Tu devras suivre les cours suivants : systèmes d'information géographique, analyse chimique quantitative, structures organiques et réactions polaires (théorie + laboratoire), analyse chimique des contaminants dans l'environnement (théorie + laboratoire), 1 cours optionnel parmi les suivants (conservation de la biodiversité, l'équilibre physicochimique, analyse par spectroscopie, pédologie et photo-interprétation ou analyse géographique et études d'impacts sur l'environnement), travaux pratiques d'analyse quantitative (laboratoire), l'environnement industriel, méthodes séparatives, introduction à la toxicologie chimique (théorie + laboratoire), ainsi que 3 cours optionnels de spécialisation parmi une liste proposée (liaison chimique, l'équilibre physicochimique, méthodes instrumentales, analyse par spectroscopie, analyse de l'air, caractérisation chimique des eaux, contrôle de la qualité ou travaux pratiques chromatographiques).

 

écologie; s'intéresse aux problématiques environnementales touchant les écosystèmes terrestres, aquatiques et forestiers autant chez les animaux que chez les végétaux, mais également chez les humains.

 

Tu devras suivre les cours suivants : systèmes d'information géographique, biologie animale, biologie végétale, écologie des populations, des communautés et des écosystèmes, méthodes de terrain en écologie,  ainsi que 4 cours optionnels de spécialisation parmi les suivants (éléments d'écotoxicologie, introduction à l'étude du comportement animal, aménagement de la faune, arthropodes ou pédologie et photo-interprétation).

 

sciences de la terre; s'intéresse aux problématiques environnementales et géographiques des changements climatiques sur la dynamique terrestre, des risques de catastrophes naturelles et aux perturbations atmosphériques et leurs conséquences sur les êtres vivants.

 

Tu devras suivre les cours suivants : thermodynamique des systèmes terrestres, introduction à la pétrologie, hydrogéologie, introduction à la géodynamique de la tectonique globale, ainsi que 4 cours optionnels parmi une liste proposée (cartographie géologique et géomatique, géologie de l'environnement, impacts de l'Homme sur l'environnement géologique, changements globaux : géosphère-biosphère, méthodologie scientifique de terrain ou cartes, images aériennes et satelitales).

 

Enfin, au cours de la troisième année; tu intégreras les connaissances acquises par la réalisation d'un projet de fin d'études et/ou un stage de fin d'études en milieu de travail ou en recherche, tu acquerras des connaissances complémentaires dans les autres disciplines connexes des sciences de l'environnement tu apprendras les interrelations entre les composantes des milieux naturels par le choix d'un thème transversal (eau, terre, climat ou énergie).

 

Tu devras suivre les cours obligatoires suivants : environnement et santé, dynamique des écosystèmes, analyse de cas en sciences de l'environnement, approche par cycle de vie, communication scientifique en sciences de l'environnement, 1 cours optionnel dans une discipline connexe en lien avec les sciences de l'environnement parmi une liste proposée (responsabilité sociale des entreprises, écologie, économie et environnement, l'être humain et son environnement, histoire de l'environnement et de l'écologie, introduction à la programmation scientifique, droit, santé et environnement, droit international et comparée de l'environnement, politique de l'environnement, psychologie de l'environnement, stage en sciences de l'environnement);

 

ainsi que 4 cours dans l'un des 4 thèmes transversaux suivants (sous-concentration) :

 

thème transversal eau; tu devras suivre les cours suivants : aménagement des milieux aquatiques, l'eau, une ressource naturelle, hydrologie, ainsi qu'un cours optionnel parmi les suivants : aménagements hydriques urbains, analyse des bassins versants, gestion de l'eau ou sols-eau-environnement).

 

thème transversal environnements terrestres; tu devras suivre les cours suivants : écologie forestière, chimie environnementale des sols, impacts de l'Homme sur l'environnement géologique, ainsi qu'un cours optionnel parmi une liste proposée (ex : études des aménagements, composantes du milieu naturel et aménagement, production biologique, l'environnement agroalimentaire, etc.).

 

thème transversal climat; impacts écologiques des changements climatiques, système climatique global, impacts et adaptation aux changements climatiques, ainsi qu'un cours optionnel parmi une liste proposée (ex : chimie environnementale de l'atmosphère, introduction à bioclimatologie, l'atmosphère urbaine, océanographie, etc.).

 

thème transversal énergie; tu devras suivre les cours suivants : valorisation de la biomasse, énergie et matériaux, ressources énergétiques, ainsi qu'un cours optionnel parmi une liste proposée (ex : énergie et environnement, la maison saine : concept, laboratoire de simulation énergétique, laboratoire des énergies renouvelables, technologies éconergétiques, etc.).

 

Le Baccalauréat intégré en environnements naturels et aménagés B.Sc. offert à Laval a une durée totale de 3 ans offert à temps complet. Ce programme multidisciplinaire et axé sur le développement durable a pour objectif de former des professionnels(les) de l'environnement spécialisés(es) en conservation et de la gestion durable des écosystèmes afin de trouver des solutions aux enjeux environnementaux comme les changements climatiques, la gestion durable des ressources naturelles ainsi que les aspects sociaux et politiques de l'environnement.

 

Il couvre plusieurs disciplines comme la biologie, les sciences forestières et les sciences géographiques.  Fortement axé sur la pratique permettant d'intégrer les connaissances théoriques dans le cadre des nombreux laboratoires et des sorties sur le terrain.

 

Plusieurs cours intègrent des mises en situation concrètes, des laboratoires ainsi que des sorties sur le terrain, notamment dans les laboratoires naturels suivants :

 

Forêt d'enseignement Montmorency, Parc national de la Jacques-Cartier, Parc national de Frontenac (Chaudière-Appalaches), Parc national des Grands-Jardins (Charlevoix),  Parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie (Charlevoix), Parc régional des Appalaches (Chaudière-Appalaches), Parc naturel régional de Portneuf, Jardin botanique Roger-Van Den Hende de l'Université Laval, Domaine Maizerets, etc;

 

Tu auras la possibilité d’effectuer deux stages rémunérés et crédités en milieu de travail facultatifs au cours des trimestres d'été qui te permettront de vivre une expérience enrichissante;

 

Tu auras également la possibilité de réaliser un stage international ou interculturel au Sénégal au sein de la Société Mer et Monde Sénégal.

 

Au cours de la première année;  tu acquerras des connaissances dans les principes disciplines scientifiques en lien avec l'aménagement et la conservation des environnements naturels (biologie, géographie, sciences forestières, aménagement du territoire).

 

Tu auras les cours obligatoires suivants : biodiversité 1, écologie générale (théorie + travaux pratiques), fondements de la foresterie (théorie + travaux pratiques), aménagèrent durable du territoire, principes de microéconomie, biostatistique, champs professionnels de la conservation, fondements de la conservation de l'environnement, changements climatiques, fondements des systèmes d'information géographique;

 

Au cours de la deuxième année; tu acquerras les connaissances nécessaires pour analyser et évaluer les problématiques environnementales des milieux naturels et pour élaborer et concevoir des plans, des schémas et des devis visant le processus d'élaboration d'un projet d'aménagement ou de conservation des ressources naturelles.

 

Tu auras les cours suivants : limnologie appliquée : gestion des écosystèmes d'eau douce (théorie + stage d'1 jour sur le terrain), sols forestiers, aménagement récréatif et paysager (théorie + sorties sur le terrain), évaluation environnementale, biodiversité 2 (théorie + travaux pratiques), économie de l'environnement, gestion de l'environnement, un cours d'anglais (selon test de classement) ou un cours d'une langue étrangère, un cours optionnel en écologie animale (théorie + travaux pratiques) parmi les suivants : mammologie, ornithologie, entomologie, écologie des populations animales, écologie comportementale ou méthodes d'échantillonnage en gestion et conservation de la faune;

 

Au cours de la troisième année; tu acquerras des connaissances complémentaires sur les différents aspects scientifiques, sociaux, économiques, politiques, humains et éthiques des interventions en matière d'aménagement et de conservation des environnements naturels.

 

Enfin, par le choix d'une concentration de spécialisation, tu développeras des compétences sur le maintien, à la mise en valeur et à la restauration de la biodiversité spécifiques à un type d'écosystème (forestier, aquatique, nordique, agricole) ou sur les aspects sociopolitiques ou les dimensions internationales de la conservation de l'environnement ou même, dans l'ensemble de ces domaines.

 

Tu auras les cours suivants : gestion et conservation de la faune, aménagement durable et intégré des forêts (théorie + travaux pratiques), aménagement écosystémique des forêts du Québec (théorie + travaux pratiques), hydrologie de l'environnement (théorie + laboratoire), éthique en sciences biologiques - volet environnement, ainsi que la réalisation d'un projet multidisciplinaire en conservation de l'environnement,

 

Enfin, tu devras également choisir parmi l'une des 7 concentrations ou profil de spécialisation comportant des cours obligatoires et optionnels propres à celles-ci, soit :

conservation des écosystèmes aquatiques, conservation des écosystèmes forestiers, conservation des écosystèmes nordiques, conservation des agrosystèmes, dimension internationale de la conservation de l'environnement, aspects sociopolitiques de la conservation de l'environnement, ainsi que le profil entrepreneurial (permettant de réaliser un projet de création ou de démarrage d'une entreprise);

 

sans concentration; tu pourras choisir 3 cours optionnels parmi plus de 85 cours proposés (ex : impacts environnementaux, géomorphologie, conception de bases de données spatiales, utilisation et occupation des sols, géographie des sols, économie des ressources naturelles, politiques environnementales, dynamique des écosystèmes terrestres, sciences environnementales du sol, géopolitique de l'eau, écosystèmes marins, foresterie urbaine, écologie du paysage, géographie rurale, écologie marine pratique, énergie et problèmes environnementaux internationaux, cartographie assistée par ordinateur, savoir entreprendre : la passion de créer et d'agir, stage en milieu de travail en environnement 1, stage en milieu de travail en environnement 2, etc.);

 

conservation des écosystèmes forestiers; tu devras choisir 3 cours optionnels parmi 16 cours proposés (ex : dynamique des écosystèmes terrestres, foresterie urbaine, dépôts et sols forestiers, écologie du paysage, hydrologie et aménagement du bassin versant, gestion de projets forestiers, territoire et ressources : enjeux et perspectives autochtones, etc.);

 

conservation des écosystèmes aquatiques; tu devras choisir 3 cours optionnels parmi 12 cours proposés (ex : écologie marine pratique, écosystèmes marins, eaux vives, hydrologie et aménagement du bassin versant, environnements fluviatiles, biogéochimie océanique et climat, limnologie appliquée : gestion des écosystèmes d'eau douce, etc.);

 

conservation des écosystèmes nordiques; tu devras choisir 3 des 6 cours suivants : dynamique des écosystèmes terrestres, environnements glaciaires, géomorphologie des régions froides et alpines, écologie et gestion responsable des tourbières, territoire et ressources : enjeux et perspectives autochtones ou télédétection fondamentale;

 

conservation des agrosystèmes; tu devras choisir 3 cours optionnels parmi 9 cours proposés (ex : introduction à l'agriculture biologique, économie des ressources naturelles, géographie rurale, sciences environnementales du sol, productions animales durables, productions végétales durables, visites agroforesteries, etc.);

 

aspects sociopolitiques de la conservation de l'environnement; tu devras choisir 3 cours optionnels parmi 8 cours proposés (ex : économie des ressources naturelles, environnement et société, politiques environnementales, géopolitique de l'eau, école d'été en éducation relative à l'environnement, etc.);

 

dimension internationale de la conservation de l'environnement; tu devras choisir 3 cours optionnels parmi 7 cours proposés (ex : géopolitique de l'eau, énergie et problèmes environnementaux internationaux, territoire et ressources : enjeux et perspectives autochtones, mission d'étude en foresterie internationale, etc.);

 

profil entrepreneurial; permet de réaliser un projet de démarrage ou de développement d'une entreprise, en tant que travail autonome, culturel, privé sans but lucratif OSBL ou coopératif en lien avec le programme.

 

Tu devras suivre les cours obligatoires suivants : gestion de projets forestiers, savoir entreprendre : la passion de créer et d'agir, portfolio entrepreneurial 1 et portfolio entrepreneurial 2;

 

profil international; permet de suivre 4 à 6 cours, soit une session complète d'études à l'étranger dans l'une des universités partenaires suivantes, soit :

 

l'Instituto Tecnológico de Costa Rica au Costa Rica,

 

l'Université catholique de Louvain en Belgique,

 

l'Institut Polytechnique de Bordeaux - Bordeaux Sciences agro en France,

 

l'Université de Lausanne en Suisse,

 

l'Univerdad de Jaén en Espagne,

 

Georg-August-Universität Göttingen en Allemagne,

 

Swedish University of Agricultural Sciences (Sveriges Lantbruks Universitet) en Suède,

 

l'Universitatea 'Transilvania' din Brasov en Roumanie,

 

Czech University of Life Sciences en République Tchèque,

 

l'Université de la Nouvelle Calédonie dans le territoire français de la Nouvelle Calédonie en Océanie,

 

l'University of Alberta au Canada,

 

ou Vancouver Island University au Canada.

 

Le Baccalauréat spécialisé en environnement B.Sc. ou B.Sc. (Ag.Env.Sc.) ou B.A. offert à McGill a une durée totale de 3 ans offert à temps complet au campus principal et au campus Macdonald.

 

Le programme multidisciplinaire le plus complet en sciences environnementales au Québec, le seul reconnu et accrédité par ECO Canada et l'un des plus réputés en Amérique du Nord; couvre plusieurs disciplines des sciences humaines en lien avec l'environnement (anthropologie, géographie, histoire, économique, philosophie et sociologie), des sciences de la nature (biologie, chimie, microbiologie, sciences de l'atmosphère, sciences de la terre), des sciences agricoles et environnementales et droit.

 

En fait, il existe plusieurs versions de ce programme, dont :

 

programme scientifique avec majeure offert au campus principal (centre-ville) destiné aux titulaires d'un diplôme préuniversitaire en sciences de la nature ou intégré en sciences-lettres et arts ou un diplôme technique dans le domaine des techniques biologiques ou des techniques physiques menant au grade de B.Sc.

 

programme scientifique avec majeure offert au campus Macdonald (Sainte-Anne-de-Bellevue) destiné aux titulaires d'un diplôme préuniversitaire en sciences de la nature ou intégré en sciences-lettres et arts ou un diplôme technique dans le domaine des techniques biologiques ou des techniques physiques menant au grade de B.Sc. (Ag.Env.Sc.).

 

programme non-scientifique avec majeure offert au campus principal (centre-ville) destiné aux titulaires d'un diplôme préuniversitaire en sciences humaines ou un diplôme technique (notamment dans les techniques de la gestion) menant au grade de B.A.

 

programme non-scientifique avec double majeure (majeure en environnement combinée avec une majeure dans l'une des disciplines des sciences humaines) offert au campus principal (centre-ville) destiné aux titulaires d'un diplôme préuniversitaire en sciences humaines ou un diplôme technique (notamment dans les techniques de la gestion) menant au grade de B.A.

 

Le B.Sc. et le B.sc. (Agr.Env.Sc.) comporte les cours obligatoires suivants au cours de la première année : l'environnement global; société, environnement et développement durable; l'évolution de la planète; connaissance, éthique et environnement; élaboration d'un projet de recherche en environnement; la pensée environnementale; ainsi que l'une des activités suivantes (d'une durée d'un semestre) : projet de recherche interdisciplinaire en Barbade ou projet de recherche au Panama, plans de développement durable en environnement tropical (en Barbade) ou projet de recherche interdisciplinaire en environnement (au campus principal).

 

Au cours de la deuxième et de la troisième année; tu devras suivre les cours obligatoires et optionnels (dont un projet de recherche de fin d'études) dans l'une des concentrations suivantes :

 

biodiversité et conservation;

 

changements environnementaux et processus de la surface terrestre;

 

déterminants écologiques de la santé - volet cellulaire;

 

déterminants écologiques de la santé - volet populations;

 

envirométrie;

 

environnement atmosphérique et qualité de l'air (offert au campus principal seulement B.Sc.);

 

environnements marins et écosystèmes;

 

environnement et production alimentaire;

 

gestion des ressources renouvelables;

 

sciences de la terre et économique.

 

Le Baccalauréat spécialisé en sciences environnementales B.Sc. offert à Ottawa a une durée totale de 4 ans offert selon la formule en régime coopératif à temps complet ou en régime régulier à temps complet offert en français et en anglais (bilingue).

 

 Il met l'accent sur l'intégration des disciplines scientifiques traditionnelles (biologie, sciences de la Terre, chimie, physique) pour étudier l'environnement naturel et les répercussions des activités humaines.

 

Il se compose d'un noyau de cours de sciences fondamentales auquel se greffent des cours d'autres disciplines qui traitent des aspects scientifiques et sociaux des problèmes environnementaux.

 

Au cours de la première année;  tu acquerras des connaissances dans les principes disciplines scientifiques des sciences environnementales.

 

Tu devras suivre les cours obligatoires suivants (les titulaires d'un DEC en sciences de la nature ou en sciences-art-lettres pourront se faire exempter de la plupart de ces cours) : calcul différentiel et intégral pour les sciences de la vie 1, principes de biologie, introduction à la biologie des organismes, principes de chimie, introduction aux matériaux terrestres, principes de physique 1, calcul différentiel et intégral pour les sciences de la vie 2, introduction à la biologie cellulaire, chimie organique 1, introduction aux systèmes terrestres, introduction aux sciences environnementales.

 

Par la suite, tu devras choisir l'une des 3 concentrations suivantes :

 

conservation et biodiversité : s'intéresse aux problématiques environnementales touchant la conservation des écosystèmes terrestres, aquatiques et forestiers autant chez les animaux que chez les végétaux, mais également chez les humains.

 

Tu auras les cours suivants : introduction à la biostatistiques, introduction aux végétaux : de la biodiversité à la biotechnologie, chimie minérale des éléments, espaces et lieux de l'activité humaine, introduction à la géomatique, animaux : structures et fonctions, géologie quaternaire et changement climatique, problèmes environnementaux 1, introduction à l'hydrogéologie, biostatistiques appliquée, biologie de terrain ou l'approche géographique des environnementaux, biologie de la conservation des espèces, biologie des écosystèmes, microbiologie environnementale, séminaire de recherche en sciences environnementales, travail sur le terrain en sciences environnementales, projet de recherche en sciences environnementales, ainsi que plusieurs cours optionnels parmi les différentes disciplines scientifiques en lien avec les sciences environnementales.

 

changement global : s'intéresse aux répercussions environnementales des changements climatiques sur la dynamique de la Terre autant au niveau du climat, de la végétation, de la dynamique des océans et des cours d'eau que de l'hydrogéologie de la croûte terrestre.

 

Tu auras les cours suivants : introduction à la biostatistiques, écologie, chimie minérale des éléments, introduction à la géomatique, espaces et lieux de l'activité humaine, géologie du quaternaire et changement climatique, climatologie, analyse de données géologiques, introduction à l'hydrogéologie, hydrologie, écologie des écosystèmes, microbiologie environnementale, séminaire de recherche en sciences environnementales, travail sur le terrain en sciences environnementales, projet de recherche en sciences environnementales, ainsi que plusieurs cours optionnels parmi les différentes disciplines scientifiques en lien avec les sciences environnementales.

 

géochimie environnementale et écotoxicologique : s'intéresse aux problématiques environnementales de la contamination de la composition chimique de la croûte terrestre autant sur la surface et qu'en profondeur de la terre, ainsi qu'aux contaminants toxiques (dans les sols, dans les eaux et dans l'air) et leurs interactions et répercussions chez les êtres vivants.

 

Tu auras les cours suivants : introduction à la biostatistiques, écologie, chimie minérale des éléments,  introduction à la géomatique, espaces et lieux de l'activité humaine, introduction à la minéralurgie, physiologie environnementale, chimie de l'environnement, biostatistiques appliquée, analyse de données géologiques, problèmes environnementaux 1, introduction à l'hydrogéologie, écologie des écosystèmes, microbiologie environnementale, écotoxicologue, séminaire de recherche en sciences environnementales, travail sur le terrain en sciences environnementales, projet de recherche en sciences environnementales, ainsi que plusieurs cours optionnels parmi les différentes disciplines scientifiques en lien avec les sciences environnementales.

 

Enfin, si tu choisis le profil coopératif, tu auras à réaliser 4 stages rémunérés en entreprise d'une durée de 3 mois chacun répartis à différentes périodes dans le programme, soit le premier est offert aux trimestres printemps-été de la 1ere année, le second est offert au trimestre d'hiver de la 2e année, le troisième est offert au trimestre d'automne de la 3e année et le dernier stage est offert au trimestres printemps-été de la 3e année.

AUTRES PROGRAMMES :

Plusieurs programmes de baccalauréats disciplinaires offrent une concentration ou un cheminement de spécialisation en environnement, voici les principaux :

  • Baccalauréat spécialisé en agronomie (concentration en sols et environnement) offert à Laval. Pour plus de détails, voir la profession agronome.

  • Baccalauréat spécialisé en aménagement et environnement forestiers (concentration en en aménagement durable des forêts ou concentration en bioécologie forestière ou concentration en changements climatiques et cycles écologiques) offert à Laval. Pour plus de détails, voir la profession ingénieur forestier.

  • Baccalauréat spécialisé en biologie offert à l'UQAR (concentrations offertes : écologie, faune et habitats, physiologie et biochimie environnementales, sciences marines ou biogéochimie environnementale), McGill (option environnement), Laval (concentration en conservation et environnement), UQAM (spécialisation en toxicologie et santé environnementale), Montréal (orientation biodiversité, écologie et évolution), Bishop (concentration biologie environnementale) et Ottawa (option écologie/évolution/comportement). Pour plus de détails, consulte la profession de biologiste.

  • Baccalauréat spécialisé en chimie offert à Laval (spécialisation en environnement), Montréal (orientation chimie bioanalytique et environnementale), Sherbrooke (concentration en chimie de l'environnement, les titulaires du DEC en environnement, hygiène et sécurité au travail se verront accorder 19 crédits), McGill (option chimie analytique et environnementale), U.Q.T.R. (cheminement en sciences de l'environnement) et Ottawa (option en écochimie).
    Pour plus de détails, consulte la profession chimiste

  • Baccalauréat spécialisé en géologie offert à l'UQAC (concentration en géologie environnementale). Pour plus de détails, consulte la profession géologue.

  • Baccalauréat spécialisé en géographie offert à Laval (concentration géographie physique et environnement naturel).  Pour plus de détails, consulte la profession géophysicien.

  • Baccalauréat spécialisé en microbiologie offert à Laval (concentration en environnement). Pour plus de détails, consulte la profession microbiologiste.

  • Baccalauréat bidisciplinaire en géographie et études de l'environnement offert à Ottawa. Pour plus de détails, consulte la profession géophysicien.

Ainsi que les programmes suivants sans concentration, mais axés sur l'environnement

  • Baccalauréat spécialisé en architecture du paysage offert à Montréal. Pour plus de détails, consulte la profession architecte paysagiste.

  • Baccalauréat spécialisé en chimie de l'environnement et des bioressources offert à l'UQAR. Pour plus de détails, consulte la profession chimiste.

  • Baccalauréat spécialisé en chimie des produits naturels offert à l'UQAC. Pour plus de détails, consulte la profession chimiste.

  • Baccalauréat spécialisé en écologie offert à Sherbrooke et Concordia, Pour plus de détails, consulte la profession biologiste.

  • Baccalauréat spécialisé en géographie offert à l'UQAR (plusieurs concentrations : écogéographie, environnement marin, aménagement du territoire et développement durable, environnement, géomorphologie et risques naturels ou biogéochimie environnementale), Concordia (géographie environnementale), Montréal (géographie environnement avec concentrations en environnement humain ou environnement physique), UQAC (géographie et aménagement durable). Pour plus de détails, consulte la profession géophysicien.

  • Baccalauréat spécialisé en géomatique appliquée à l’environnement offert à Sherbrooke, Pour plus de détails, consulte la profession géophysicien.

  • Baccalauréat spécialisé en sciences de l’atmosphère de l’océan offert à McGill, Pour plus de détails, consulte la profession géophysicien.

  • Baccalauréat spécialisé en sciences de la terre et de l'atmosphère (concentrations en météorologie ou concentration en géologie) offert à l'UQAM, Pour plus de détails, consulte la profession géophysicien.

  • Baccalauréat spécialisé en sciences de la terre et planétaires offert à McGill. Pour plus de détails, consulte la profession géophysicien.

  • Baccalauréat spécialisé en sciences forestières B.Sc.F. offert par l’Université de Moncton au Nouveau-Brunswick (campus d’Edmundston), Pour plus de détails, consulte la profession ingénieur forestier.

  • Baccalauréat en gestion intégrée des zones côtières B.G.Z.C. offert à l'Université de Moncton au Nouveau-Brunswick (campus de Moncton).

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Si tu le désires, tu pourras poursuivre au niveau des études supérieures, voici quelques exemples de programmes :

 

La Maîtrise en environnement ou sciences de l’environnement M.Sc. a une durée totale d’1 an à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel. Ce programme multidisciplinaire vise à te fournir les compétences nécessaires à analyser, évaluer, gérer et résoudre des problèmes environnementaux. Tu pourras choisir entre les 2 cheminements offerts :

 

-         Cheminement axé sur la pratique professionnelle :  comporte des cours sur les problématiques environnementaux, méthodologie de la recherche en sc. de l’environnement, un stage professionnel relié à l’environnement, ainsi que plusieurs cours optionnels parmi des listes proposées (provenant de diverses disciplines comme la biologie, la biologie, la géologie, la géographie, le génie, droit, économique, etc).

 

-         Cheminement axé sur la recherche : comporte des cours sur les problématiques environnementaux, méthodologie de la recherche en sc de l’environnement, séminaire de recherche en sciences de l’environnement, ainsi que quelques cours optionnels parmi des listes proposées (provenant de diverses disciplines comme la biologie, la biologie, la géologie, la géographie, le génie, droit, économique, etc). La plus grande partie du programme est consacré à la réalisation d’un projet de recherche appelé « mémoire de maîtrise » sur un champ de recherche spécifique en sciences de l’environnement et principalement relié à la biologie (ex : biologie environnementale des sols, biologie environnementale de l’eau, écotoxicologie, toxicologie industrielle, traitement des eaux usées, etc).

 

Voici quelques exemples d'intérêts de recherche : la toxicologie de l’environnement, la gestion et traitement des déchets industriels, la  gestion et traitement  des déchets municipaux, la gestion et traitement des déchets agricoles, la géomatique environnementale, évaluation et contrôle de l’environnement industriel, santé et hygiène industrielles, impacts des transformations énergétiques sur l’environnement, etc.

 

Endroits de formation :

 

Université de Sherbrooke (maîtrise en environnement avec cheminement en gestion de l'environnement avec  ou sans stage offert à Sherbrooke ou Longueuil, cheminement en gestion de l'environnement - profil international avec stage, cheminement en gestion de l'environnement avec essai, cheminement en gestion de l'environnement avec double diplomation conjointement avec l'Université de Technologie Troyes en France, double maîtrise en biologie - concentration en écologie internationale + maîtrise en environnement - cheminement gestion de l'environnement avec stage)

 

UQAM (sans concentration avec mémoire ou avec essai, projet et stage)

 

U.Q.T.R. (sans concentration avec mémoire)

 

Concordia (évaluation environnementale, avec stage de 4 mois et rapport de stage)

 

Montréal (maîtrise individualisée en environnement et développement durable avec stage de 4 mois OU avec travail dirigé)

 

La Maîtrise en biogéosciences de l'environnement M.Sc. offert à l'Université Laval : ce programme destiné aux titulaires d'un baccalauréat en sciences géographiques, sciences de terre, sciences biologiques ou en sciences géomatiques permet de développer une vision intégrée de l'environnement afin de réaliser des analyses de problèmes environnementaux complexes.

 

Elle comporte les cours suivants : méthodes de gestion intégrée des ressources et de l'espace, pratiques de gestion intégrée des ressources et de l'espace, 2 cours optionnels parmi des cours en sciences humaines en lien avec l'environnement (droit, économique, géographie, management, science politique ou sociologie), plusieurs cours optionnels parmi les disciplines scientifiques en lien avec l'environnement (biologie, sciences géographiques, sciences géomatiques, sciences de terre), ainsi que la rédaction d'un essai sur une problématique ou un sujet d'intérêt en biogéosciences de l'environnement.

 

La Maîtrise en durabilité de l'environnement M.Sc. offerte à Ottawa en régime régulier ou en régime coopératif : ce programme pluridisciplinaire permet de développer des solutions réglementaires et politiques efficaces aux défis complexes et multidimensionnels qui menacent l’environnement.

 

Elle est destiné aux titulaires d'un baccalauréat dans une discipline pertinente (ex ; études environnementales, biologie, chimie, microbiologie, géographie, économie, sciences environnementales, sciences de la terre, science politique, développement international, génie chimique, génie civil, génie environnemental ou droit).

 

Elle comporte les cours suivants : rudiments des politiques environnementales, compétences professionnelles pour le développement durable, rudiments des sciences de l'environnement, rudiments de l'économie de l'environnement, rudiments du droit de l'environnement, développement durable appliqué ou synthèse et évaluation de données probantes, un cours au choix;

 

Profil recherche : la plus grande partie du programme en toutefois consacrée à la réalisation d'un projet de recherche multidisciplinaire (mémoire) dans l'un des principaux champs de recherche en durabilité de l'environnement (tels que : les politiques en matière de climat et l'énergie; les interactions entre l’environnement naturel et l’économie des sociétés humaines, les interactions entre droit environnemental; économie et justice sociale; la causalité des délits liés aux substances toxiques; l’intégration du principe de précaution dans la doctrine des délits liés aux substances toxiques; la santé psychosociale et de la perception des risques environnementaux; l'économie comportementale appliquée aux problèmes environnementaux; les mesures d'encouragement à l'innovation verte; la gestion des ressources naturelles et le développement rural; l'influence des facteurs environnementaux sur la diversité des écosystèmes; etc).

 

Profil professionnel : la rédaction d'un court-projet de recherche (appelé "essai" ou "thèse de maîtrise") sur une problématique, un sujet d'actualité ou un sujet d'intérêt en lien avec le domaine de l'environnement.

 

La Maîtrise en ressources renouvelables M.Sc. offert à l'UQAC (voir aussi la page suivante) : ce programme misant sur une approche multidisciplinaire regroupant diverses disciplines des sciences naturelles (biologie, chimie, géographie, sciences de la terre, sciences environnementales), permet d'étudier et d'analyser des problématiques sur la dynamique des ressources renouvelables.

Elle est destiné aux titulaires d'un baccalauréat en biologie, chimie, écologie, géographie, géologie ou sciences de la terre.

 

Elle comporte les cours suivants : gestion des ressources renouvelables, analyse quantitative dans le domaine des ressources renouvelables, séminaire de recherche 1, séminaire de recherche 2, sujets choisis dans la concentration choisie, ainsi qu'un stage de recherche de 3 à 4 semaines en ressources renouvelables dans un organisme de recherche universitaire, gouvernemental ou privé en lien avec la concentration choisie. Les concentrations offertes sont : ressources biologiques, chimie des produits naturels ou sans concentration. Mais, la plus grande partie du programme est consacrée à la réalisation d'un projet de recherche (mémoire) dans l'un des principaux champs de recherche en ressources renouvelables tels que : écologie forestière, écologie aquatique, écologie de la faune terrestre, écologie végétale, chimie des produits naturels, changements climatiques et développement durable, etc.

 

La Maîtrise en ssciences de l'eau M.Sc. offert à l'I.N.R.S. : ce programme multidisciplinaire permet d'étudier et d'analyser les problématiques environnementales reliées aux sciences de l'eau et est destiné aux titulaires d'un baccalauréat en sciences (biologie, chimie, géologie, géographie, géomatique, sciences de la terre, sciences de l'atmosphère et des océans, sciences environnementales) ou en génie (génie agroenvironnental, génie des bioressources, génie chimique, génie civil, génie des eaux). Il comporte 2 cheminements possibles :

 

Cheminement avec stage comporte les cours suivants : mathématiques appliquées aux sciences de l'eau, hydrologie, limnologie : eaux lacustres et eaux courantes, introduction au droit de l'eau et de l'environnement, introduction à l'administration publique de l'eau, statistique d'échantillonnage et de suivi,  techniques d'analyses en laboratoire, stage de terrain, initiation à la recherche, quelques cours optionnels parmi une liste proposée, ainsi que la réalisation d'un stage en milieu professionnel d'une durée de 3 mois à temps complet.

 

Cheminement avec mémoire comporte les cours suivants : mathématiques appliquées aux sciences de l'eau, hydrologie, limnologie : eaux lacustres et eaux courantes, stage de terrain, initiation à la recherche, séminaire de recherche, ainsi que quelques cours optionnels parmi une liste proposée. La plus grande partie du programme en toutefois consacrée à la réalisation d'un projet de recherche multidisciplinaire (mémoire) dans l'un des principaux champs de recherche en sciences de l'eau tels que : hydrologie des bassins versants, hydrologie océanographique, assainissement des eaux usées agricoles, urbaines et industrielles, biogéochimie aquatique, écotoxicologue marine, limnologie et océanographie, géodynamique et analyse des bassins, eaux souterraines, géologie marine, gestion intégrée des ressources maritimes, technologies de réhabilitation des structures maritimes, etc.

 

La Maîtrise en gestion des ressources maritimes - concentration gestion de l'environnement côtier et marin M.Sc. offerte par l’UQAR profil avec mémoire a une durée totale d’1 an offerte à temps complet, mais peut également être suivie à temps partiel et le profil axé sur les cours a une durée totale de 2 ans offerte à temps complet, mais peut également être suivie à temps partiel.

 

Ce programme est destiné notamment aux titulaires d'une formation scientifique (géographie physique, biologie, chimie, génie, sciences de l'environnement, etc), vise à te fournir les compétences multidisciplinaires approfondies nécessaires pour analyser et prendre des décisions en gestion intégrée des activités et des opérations d'une organisation du secteur maritime dans une perspective de développement durable.

 

Tu pourras travailler par exemple au sein d'une administration portuaire, d'une compagnie de transport maritime, d'une firme d'aménagement maritime, d'une société d'ingénieurs spécialisés dans le domaine maritime, à Pêches & Océans Canada, etc).

 

Tu devras choisir l’un des 2 cheminements offerts :

 

-         Cheminement axé sur la recherche; tu auras les cours suivants : épistémologie et méthodologie en gestion des ressources maritimes, séminaires et sujets spéciaux en gestion des ressources maritimes, un choix de 4 cours optionnels parmi 16 cours proposés en géographie, gestion et économique, mais la plus grande partie du programme est consacrée à la réalisation d’un projet de recherche de recherche appelé « mémoire de maîtrise » dans un domaine spécifique de recherche relié à la gestion de l'environnement côtier marin tels que : co-management dans la gestion des zones côtières et des ressources naturelles, gestion publique des littoraux, gestion environnementale et gestion des ressources naturelles dans les pays en voie de développement, etc.

 

-         Cheminement axé sur les cours; tu auras les cours suivants : Écologie des systèmes marins, Droit de la mer et de l'environnement marin, Microéconomie pour le secteur maritime, Analyse financière de projet dans le secteur maritime, Décisions et prévisions dans le secteur maritime , Marketing appliqué au secteur maritime, gestion stratégique, gestion intégrée des ressources maritimes, économie des ressources naturelles et de l'environnement, gestion portuaire, activité d'intégration, ainsi que quelques cours optionnels parmi une liste de cours proposés.

 

La Maîtrise en santé environnementale et santé au travail M.Sc. offerte à Montréal a une durée totale d’1½ à 2 ans offert à temps complet, mais peut également être suivi à temps partiel. Il y a 2 cheminements possibles, soit :

 

-         Le cheminement avec stage ou travail dirigé (appelé type A) permet d’obtenir une formation spécialisée couvrant différents domaines de la santé au travail notamment la toxicologie, la prévention des accidents et maladies du travail, l’analyse du risque, la gestion des déchets industriels, la protection environnementale en industrie, et tous les aspects de la protection environnentale pour la santé humaine, etc. Tu devras choisir l’une des 3 concentrations suivantes : Analyse du risque où tu auras des cours sur les principes de l’analyse du risque, incertitude et caractérisation du risque, perception et communication du risque, modèles en analyse du risque, concepts de base en épidémiologie, quelques cours optionnels parmi une liste proposée, ainsi que la réalisation d’un travail dirigé sur l’étude d’une problématique rencontrée en analyse du risque à la santé en milieu de travail OU un stage professionnel de 4 mois dans le domaine. La concentration toxicologie, pour sa part comporte des cours toxicologie industrielle, analyse du risque toxicologique, toxicologie de l’environnement, toxicologie des médicaments, toxicologie agroalimentaire, quelques cours optionnels parmi une liste proposée, ainsi que la réalisation d’un travail dirigé sur l’étude d’une problématique rencontrée en toxicologie OU un stage professionnel de 4 mois en toxicologie. Enfin, la concentration environnement et prévention comporte des cours sur impacts environnementaux sur la santé humaine, la protection environnementale, la gestion des crises environnementales, développement et politiques environnementales, quelques cours optionnels parmi une liste proposée, ainsi que la réalisation d’un travail dirigé sur l’étude d’une problématique rencontrée en santé environnementale OU un stage professionnel de 4 mois en santé environnementale.

 

-         Le cheminement avec mémoire (appelé type B) est plutôt consacré à la réalisation d’un travail de recherche (mémoire de maîtrise) dans un champ d’expertise en santé environnementale ou en santé et sécurité au travail (maladies professionnelles, toxicologie industrielle, prévention et promotion de la santé et sécurité au travail, gestion de la santé et sécurité au travail, ergonomie, les impacts environnementaux sur la santé humaine, la toxicologie générale, la protection de la population contre les risques environnementaux, la gestion des crises environnementales, etc). Il comporte des cours en santé et environnement, introduction à la toxicologie, éthique de la recherche en santé et séminaire de recherche. l’analyse épidémiologie, problèmes en santé publique et épidémiologie, introduction aux théories de la mesure, etc. Par contre, la plus grande partie du programme est consacrée à la réalisation d’un travail de recherche d’importance appelé mémoire de maîtrise sur un champ spécifique de recherche en santé au travail ou en santé environnementale. Ce programme te permet également de te préparer aux études de doctorat si tu envisages une carrière de professeur d’université ou de chercheur.

 

La Maîtrise en santé publique - spécialisation en santéenvironnementaleM.Sc. offerte à Laval a une durée totale de 2 ans offert à temps complet, mais peut également être suivi à temps partiel.

 

Ce programme interdisciplinaire et interfacultaire permet de développement des compétences en conception, mise en œuvre et évaluation des interventions les plus appropriées visant l'amélioration de la santé des populations pour l'évaluation et la gestion des risques sur la santé liés à des contaminations et à des nuisances de nature biologique, chimique ou physique d'origine environnementale.

 

Elle est destinée aux titulaires d'un baccalauréat dans une discipline des sciences de la santé ou dans un domaine connexe, notamment celui des sciences sociales, des sciences de l'administration ou des sciences de l'environnement.

 

Elle comporte les cours suivants : concepts et méthodes en épidémiologie, séminaire d'intégration, recherche quantitative en santé publique, recherche qualitative en santé publique, fondements en santé publique, éthique et santé publique, santé environnementale, promotion de la santé : fondements et perspectives critiques, évaluation et gestion des risques en santé environnementale, toxicologie générale, environnement et santé publique, organisation des services de santé : enjeux et perspectives ou évaluation de la santé : fondements théoriques et pratiques, communication publique en santé ou marketing social, 1 cours optionnel parmi les suivants (droit de l'environnement et contrôle de la pollution, changements climatiques : conséquences/adaptations et vulnérabilités ou politiques publiques et santé);

 

Enfin, tu devras réaliser un projet d'intervention professionnel d'un mandat en concertation avec le milieu OU la réalisation d'un stage en santé publique environnementale d'une durée de 3 à 4 mois par l'implication et la réalisation autonome d'un mandat professionnel défini avec l'organisation d'accueil.

 

La Maîtrise en sécurité et hygiène industrielles M.Sc. offerte à l'UQTR : ce programme est axé sur l'acquisition de connaissances, habiletés et aptitudes nécessaires à la conception et à la gestion rationnelle des techniques, procédés et organisations visant à assurer un environnement sain et sécuritaire au travailleur industriel.

 

Elle est destinée aux titulaires d'un baccalauréat en sciences pures (ex : chimie, biochimie, biophysique) du génie (ex : génie industriel, génie chimique, génie physique) ou de la santé (ex : ergothérapie, kinésiologie, médecine).

 

Elle comporte les cours suivants : ergonomie 1, méthodologie de la recherche, séminaire de recherche, un choix de plusieurs cours optionnels parmi une liste proposée dans différentes disciplines, ainsi que la rédaction d'un essai sur une problématique ou sujet d'intérêt en lien avec la sécurité ou l'hygiène industrielle.

 

La Maîtrise en génie de l'environnement M.Sc.A. offerte à Ottawa vise à former des spécialistes en développement de technologies propres, de procédés, de méthodes ou d’outils qui soutiennent les technologies servant à résoudre des problèmes environnementaux.

 

Contrairement à d'autres programmes en génie, cette maîtrise est également accessible aux titulaires d'un baccalauréat en sciences pures ou appliquées dans une discipline connexe au génie.

 

 Elle est destinée aux titulaires d'un grade de 1er cycle en lien avec le domaine de l'environnement (génie chimique, génie civil, génie agricole, génie minier, génie biotechnologique, sciences environnementales, chimie, biochimie, biotechnologie, géomatique appliquée à l'environnement, agronomie, aménagement et environnement forestiers, etc.).

 

Endroit de formation :

 

École de technologie supérieure ÉTS (sans concentration avec projet d'intervention en entreprise ou avec projet d'application ou avec projet technique, avec possibilité d'un stage industriel rémunéré),

 

École de technologie supérieure ÉTS (avec mémoire),

 

Université d'Ottawa (offert conjointement avec Carleton University)

 

Autres maîtrises :

  • Agro-foresterie à Laval (avec stage et essai) et Laval (avec mémoire)

  • Aménagement ou développement régional à Montréal (aménagement - option aménement avec mémoire, option montage et gestion de projets d'aménagement avec travail dirigé), UQAC (études et interventions régionales avec mémoire), UQAC (études et interventions régionales avec projet), UQAR (développement régional avec mémoire et stage ou avec mémoire seul), Laval (aménagement du territoire et développement régional avec mémoire), Laval (aménagement du territoire et développement régional avec essai), UQAM conjointement avec l'INRS (études urbaines avec mémoire ou avec stage de recherche)Aménagement ou développement régional à Montréal (aménagement - option aménement avec mémoire, option montage et gestion de projets d'aménagement avec travail dirigé), Laval (aménagement du territoire et développement régional avec mémoire), Laval (aménagement du territoire et développement régional avec essai), UQAM conjointement avec l'INRS (études urbaines avec mémoire ou avec stage de recherche)

  • Architecture du paysage offerte à Montréal (avec travail dirigé)

  • Biologie (ou sciences biologiques) offert à Montréal, Laval, Mcgill, Sherbrooke, UQÀM, Concordia, UQAT (programme de l'UQAM par extension), UQO (programme de l'UQAM par extension), Ottawa (spécialisation en toxicologie chimique et envirnneentale) et Moncton

  • Biotechnologie offert à Mcgill (avec mémoire)

  • Enseignement au collégial à Sherbrooke (avec stage facultatif)

  • Gestion de la faune et des habitats offert à l'UQAR (avec mémoire)

  • Gestion de projet offert à HEC Montréal (volet intensif à temps complet en français ou en anglais avec projet de consultation ou d'intégration supervisé en organisation ou volet en action à temps partiel avec projet d'intervention en entreprise), Laval (MBA - concentration en gestion stratégique de projets), UQÀM (chemienement général avec cours seulement, cheminement avec travail dirigé ou cheminement spécialisé en gestion de projets internationaux), UQÀM (cheminement coopératif), UQÀM (avec mémoire), UQAR (cheminement avec essai offert à Lévis ou à Rimouski), UQAR (cheminement coopératif avec stages offert à Lévis), UQAR (cheminement avec mémoire à Rimouski), UQAC (cheminement spécialisé en systèmes d'information et de contrôle de gestion offert conjointement avec l'Université de Rennes 1 en France ou cheminement régulier avec travail dirigé), UQAC (avec mémoire), UQO (cheminement général avec cours seulement ou cheminement spécialisé avec travail dirigé, version française), UQO (cheminement général avec cours seulement ou cheminement spécialisé avec travail dirigé, version multilingue), UQO (cheminement coopératif en français), UQO (avec mémoire, version française), UQO (avec mémoire, version multilingue)

  • Microbiologie offert à Laval (avec mémoire) et Sherbrooke (avec mémoire)

  • Microbiologie appliquée offert à l'I.N.R.S.-Armand-Frappier (avec mémoire)

  • Océanographie offert à l'UQAR (avec mémoire)

  • Santé publique (avec mémoire) à Montréal, Mcgill et Laval (avec projet d'intervention ou avec stage) et Laval (avec mémoire)

  • Santé environnementale et santé au travail offert à Montréal (avec mémoire)

  • Sciences de l'atmosphère offert à Mcgill (avec mémoire) et UQAM (avec mémoire)

  • Sciences de la terre - technologies environnementales offert à Laval (avec stage en milieu professionnel ou avec stage de recherche)

  • Sciences des ressources naturelles à Mcgill (options : sciences forestières, sciences des sols, biologie de la faune, entomologie, environnement néotropital ou micrométéorologie avec mémoire)

  • Sciences forestières offert à Laval (avec mémoire)

  • Sciences géographiques (avec mémoire) offert à Sherbrooke, Mcgill, Laval, Montréal, UQAM, UQAR et Ottawa

  • Science, technologie et société à l'UQAM (avec mémoire)

  • Sols et environnement offerte à Laval (avec stages et essai) et Laval (avec mémoire)

  • Virologie et immunologie (volet sciences environnementales) offert à l'I.N.R.S.-Armand-Frappier (avec mémoire)

  • M.B.A. - sciences et génie (aucune expérience nécessaire) à l'UQAM

Autres programmes :

  • D.E.S. en gestion et leadership scientifiques à Ottawa

  • D.E.S.S. en analyse et prévention des risques naturels offert à l'UQAR

  • D.E.S.S. en développement durable - option économie circulaire offert à l'École Polytechnique

  • D.E.S.S. en développement durable - option énergie et développement durable offert à l'École Polytechnique

  • D.E.S.S. en développement durable - option génie de l'environnement offert à l'École Polytechnique

  • D.E.S.S. en développement durable - option procédés et environnement offert à l'École Polytechnique

  • D.E.S.S. en développement durable - option résilience organisationnelle offert à l'École Polytechnique

  • D.E.S.S. en éco-conseil a l'UQAC

  • D.E.S.S. en écodesign stratégique offert à l'École Polytechnique

  • D.E.S.S. en enseignement collégial à Laval, Sherbrooke, UQAC

  • D.E.S.S. en énergies renouvelables et efficacité énergétique offert à l'École de technologie supérieure ÉTS

  • D.E.S.S. en ergonomie offert à l'École Polytechnique, Laval

  • D.E.S.S. en environnement et développement durable offert à Montréal

  • D.E.S.S. en environnement international (profil recherche appliquée) offert à Téluq

  • D.E.S.S. en environnement, santé et gestion des catastrophes à Montréal

  • D.E.S.S. en génie de l'environnement à Polytechnique et ÉTS

  • D.E.S.S. en géographie appliquée en environnement offert à Montréal

  • D.E.S.S. en gestion de l'environnement à Sherbrooke

  • D.E.S.S. en procédés et environnement à Polytechnique

  • D.E.S.S. en gestion de l'environnement à Sherbrooke

  • D.E.S.S. en procédés et environnement à Polytechnique

  • D.E.S.S. en gestion de projet offert à l'UQAM, l'UQAC, l'UQAR

  • D.E.S.S. en gestion des risques de santé et sécurité au travail offert à l'École de technologie supérieure ÉTS

  • D.E.S.S. en gestion des risques majeurs à l'UQAM

  • D.E.S.S. en  gestion des risques technologiques et développement durable à Polytechnique

  • D.E.S.S. en gestion et développement durable à HEC Montréal

  • D.E.S.S. en hygiène du travail à Montréal

  • D.E.S.S. en prévention et gestion de la santé et sécurité au travail à Laval

  • D.E.S.S. en santé et sécurité au travail à Montréal

  • D.E.S.S. en toxicologie et analyse du risque à Montréal

  • Microprogramme de perfectionnement en environnement à Sherbrooke

  • Microprogramme en administration des affaires - responsabilité sociale et environnementale des entreprises offert à Laval

  • Microprogramme en communication et journalisme scientifiques offert à Laval (aussi offert à distance)

  • Microprogramme en développement durable offert à l'École Polytechnique

  • Microprogramme en ergonomie offert à l'École Polytechnique

  • Microprogramme en ergonomie occupationnelle offert à l'École Polytechnique

  • Microprogramme en gestion de la santé et sécurité au travail à Laval

  • Microprogramme en gestion et développement durable à Laval

  • Microprogramme en hydrogéologie environnementale offert à l'École Polytechnique

  • Microprogramme en ingénierie de la sécurité au travail offert à l'École Polytechnique

  • Microprogramme en innovation technologique et commercialisation offert à l'École Polytechnique

  • Microprogramme en interactions scientifiques à Sherbrooke

  • Microprogramme en interfaces animal-homme-environnement et santé à Montréal 

  • Microprogramme en santé et sécurité au travail à l'UQAT

  • Microprogramme en vérification environnementale à Sherbrooke

  • Programme court en communication scientifique à l'UQAM

  • Programme court en développement durable appliqué à l'UQAC

  • Programme court en éducation relative à l’environnement offert à l’UQAM

  • Programme court en efficacité énergétique offert à l'École de technologie supérieure ÉTS et UQTR

  • Programme court en énergie éolienne offert à l'UQAR

  • Programme court en enseignement secondaire à l'UQTR

  • Programme court en environnement, géomorphologie et risques naturels offert à l'UQAR

  • Programme court en exploitation des ressources renouvelables offert à l'École de technologie supérieure ÉTS

  • Programme court en génie de l'environnement offert à l'École de technologie supérieure ÉTS

  • Programme court en gestion durable du carbone à l'UQAC

  • Programme court en pédagogie de l'enseignement supérieur à l’UQÀM

  • Programme court en valorisation de la biomasse à l'UQTR

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

Pour les programmes autres que ceux ci-dessous, consulte la page de l'une des professions mentionnés en début de page

  • Soit détenir le Baccalauréat international en sciences de la nature
    (toutes les universités)

  • Soit détenir un D.E.C. intégré en sciences, lettres et arts
    (toutes les universités)

  • Soit détenir un D.E.C. en sciences de la nature ou en sciences pures et appliquées ou un double DEC en sciences de la nature
    (toutes les universités, pour Montréal : avoir également réussi le cours biologie 301 ou avoir atteint l'objectif 00XU en biologie)

  • Soit détenir un D.E.C. en sciences informatiques et mathématiques
    (UQAR, UQAC, Sherbrooke, Mcgill pour le B.Sc. et le B.A. et Concordia pour le B.A. environnement humain)

  • Soit détenir le Baccalauréat international en sciences humaines (UQAR, UQAC, Sherbrooke et Mcgill pour le B.A.)

  • Soit détenir un D.E.C. en sciences humaines
    (Sherbrooke avec les cours 00UN et 00UP (maths 103 et 203))

  • Soit détenir un D.E.C. en techniques de bioécologie 145.C0 ou en  techniques d'aménagement cynégétique et halieutique TACH 145.B0 et avoir réussi les cours ou avoir atteint les objectifs suivants ou leurs équivalents :

    Aucun cours préalable exigé
    (Sherbrooke, UQAR, UQAC et UQTR)

    Mathématiques NYA ou 00UN ou 103
    (Laval)

    00UN et 00UP (maths 103 et 203);
    00UL et 00UM (chimie 101 et 201);
    00UR, 00US et 00UT (physique 101, 201 et 301);
    00UK (biologie 301);
    (UQAM, Concordia et Mcgill)

  • Soit détenir un D.E.C. en techniques biologiques (dans l'un des programmes suivants) et avoir réussi les cours ou avoir atteint les objectifs suivants ou leurs équivalents :

    techniques du milieu naturel (toutes les spécialisations) 147.A0
    technologie de la production horticole et de l'environnement 153.B0
    technologie forestière 190.B0
    paysage et commercialisation en horticulture ornementale 153.C0

    aucun autre cours préalable requis
    (UQAR, UQAC et UQTR)

    un cours de mathématiques de niveau collégial
    (ex : Mathématiques NYA ou 00UN ou 103 ou 307 ou 337 ou méthodes quantitatives 360-300)
    (Sherbrooke)

    00UN et 00UP (maths 103 et 203);
    00UL et 00UM (chimie 101 et 201);
    00UK (biologie 301);
    00UR (physique 101);

    (Laval)

    00UN et 00UP (maths 103 et 203);
    00UL et 00UM (chimie 101 et 201);
    00UR, 00US et 00UT (physique 101, 201 et 301);
    00UK (biologie 301);
    (UQAM, Concordia et Mcgill)

  • Soit détenir un D.E.C. en techniques physiques (dans l'un des programmes suivants) et avoir réussi les cours ou avoir atteint les objectifs suivants ou leurs équivalents :

    technologie du génie chimique 210.02
    technologie de laboratoire - bioechnologies 210.AA
    technologie de laboratoire - chimie analytique 210.AB
    techniques des procédés chimiques 210.B0
    technologie du génie civil 221.B0
    techniques d'aménagement et d'urbanisme 230.A0
    technologie de la géomatique 230.A0
    technologie du génie industriel 235.B0
    technologie de l'électronique industrielle 243.C0
    techniques d'assainissement de l'eau ou technologie de l'eau 260.A0
    techniques de l'environnement, hygiène et sécurité au travail 260.B0

    aucun autre cours préalable requis
    (UQAR, UQAC, UQTR et Sherbrooke sauf techniques d'aménagement et d'urbanisme)

    un cours de mathématiques de niveau collégial
    (ex : Mathématiques NYA ou 00UN ou 103 ou 307 ou 337 ou méthodes quantitatives 360-300)
    (Sherbrooke pour techniques d'aménagement et d'urbanisme seulement)

    00UN et 00UP (maths 103 et 203);
    00UL et 00UM (chimie 101 et 201);
    00UK (biologie 301);
    00UR (physique 101);

    (Laval)

    00UN et 00UP (maths 103 et 203);
    00UL et 00UM (chimie 101 et 201);
    00UR, 00US et 00UT (physique 101, 201 et 301);
    00UK (biologie 301);
    (UQAM, Concordia et Mcgill)

  • Soit détenir tout autre D.E.C. et avoir réussi les cours ou avoir atteint les objectifs suivants ou leurs équivalents :

    00UN et 00UP (maths 103 et 203);
    00UL et 00UM (chimie 101 et 201);
    00UR, 00US et 00UT (physique 101, 201 et 301);
    00UK (biologie 301);
    ou suivre une formation préparatoire offerte par l'université pour les cours manquants
    (Sherbrooke)

    00UN et 00UP (maths 103 et 203);
    00UL et 00UM (chimie 101 et 201);
    00UK (biologie 301);
    00UR (physique 101);

    (Laval)

    00UN et 00UP (maths 103 et 203);
    00UL et 00UM (chimie 101 et 201);
    00UR, 00US et 00UT (physique 101, 201 et 301);
    00UK (biologie 301);
    (UQAM, Concordia et Mcgill)

  • Soit détenir un D.E.C. en techniques d'intervention en loisir 391.A0 ou en  techniques de tourisme d'aventure 414.B0 et avoir réussi les cours ou avoir atteint les objectifs suivants ou leurs équivalents :

    Aucun cours préalable exigé
    (Sherbrooke, UQAR, UQAC et UQTR)

    un cours de mathématiques de niveau collégial
    (ex : Mathématiques NYA ou 00UN ou 103 ou 307 ou 337 ou méthodes quantitatives 360-300)
    (Sherbrooke)

  • Soit être âgé d'au moins 21 ans, détenir le D.E.S. ou son équivalent, avoir quitté le système scolaire depuis plus de 2 ans et détenir une combinaison de scolarité et d'expérience jugée équivalente dans un domaine relié à l'environnement ou l'aménagement et avoir réussi les équivalents des cours collégiaux mentionnés dans la section "détenir tout autre DEC"
    (UQAR, UQAC, UQTR, Laval, UQAM et Sherbrooke)

  • Pour les candidats de l’Ontario : détenir le Certificat d’études secondaires de l’Ontario et avoir réussi des cours universitaires équivalents à ceux mentionnés ci-dessus. Pour connaître les équivalences de préalables, voir la page suivante

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

À l’automne 2020 :

 

Ce programme est contingenté à Sherbrooke

DEMANDES

NOMBRE
DE PLACES

TAUX

D’ADMISSION

EN %

COTE R

Dernier candidat

Admis

COTE R
en 2019
COTE R
en 2018
COTE R
en 2017
COTE R
en 2016

COTE R
en 2015

162

65

43

24,400

22,000

22,500

22,000

23,700

23,700

 

Aucun contingentement dans tous les programmes dans les autres universités

 

Les candidats(es) admissibles (c'est-à-dire détenant les préalables requis) sont généralement admis.

 

Source : Université de Sherbrooke

 

ENDROITS DE FORMATION :

  • Université Bishop (Baccalauréat spécialisé ou avec majeure en sciences environnementales sans concentration avec projet de recherche de fin d'études);
    offert en régime régulier à temps complet ou en régime régulier à temps partiel;

    les cours sont fortement axés sur les laboratoires et les sorties sur le terrain en se concentrant sur le fait de «faire», et pas seulement d'observer;
    les professeurs ont choisi de se concentrer davantage sur l'enseignement, bien qu'ils réalisent des projets de recherche;
    dde petits groupes favorisant l'engagement des étudiants et un meilleur encadrement par les enseignants;
    peut-être une petite université, mais détenant de nombreux laboratoires et équipements intérieurs, en plus des installations extérieures comprenant le marais Peter Curry, des hectares de forêt environnante, un accès en canot aux rivières Massawippi et St Francis et un accès facile à la tourbière de Johnville;


    possibilité d'effectuer 1 ou 2 session(s) d'études créditées (jusqu'à 30 crédits) dans une université à l'étranger (choix parmi quelques centaines d'universités dans 30 pays dont près de 200 aux USA telles que : Ludwig-Maximilians-Universität München en Allemagne (classée 32e en biologie au monde), Aarhus Universitet au Danemark, Ca’Foscari University of Venice en Italie, Universidad de Alicante en Espagne, Universidad Pontificia Comillas en Espagne, Universidad Europea - Canary Islands campus en Espagne, Université de Genève en Suisse, Université de Lausanne en Suisse, Université catholique de Louvain en Belgique, Université de Mons en Belgique, Southampton Solent University en UK, Universidad Nacional del Litoral en Argentine, Universidad Nacional de Córdoba en Argentine, Universidade Estadual de Campinas au Brésil, •Universidad de Concepción au Chili, Université de Corse Pasquale Paoli en Corse, Universidad Autónoma de Nuevo León au Mexique, Universidad de Guadalajara au Mexique, Universidad de Monterrey au Mexique, University of Kyoto au Japon, Waseda University au Japon, Yonsei University en Corée du Sud, Monash University en Australie, Deakin University en Australie, Queensland University of Technology en Australie, University of British Columbia au Canada, University of Alberta au Canada, Dalhousie University au Canada, University of California at Santa Barbara aux USA, University of California at Davis aux USA, University of Southern California aux USA, University of Minnesota at Twin Cities aux USA, Brown University (Rhode Island) aux USA, Washington University in St-Louis aux USA, University of North Carolina at Chapel Hill aux USA,  etc.); pour plus de détails, voir la page suivante.

  • Université du Québec en Outaouais UQO (Baccalauréat spécialisé en écologie et environnement -  cheminement régulier avec projets d'intégration ou  cheminement en formation pratique intégrée avec projets d'intégration et stages en milieu de travail) NOUVEAU !;

    offert en régime régulier à temps complet OU en formation pratique intégrée à temps complet (comprenant 2 stages rémunérés en entreprise de 3 mois chacun au cours des trimestres d'été) au casmpus de Gatineau seulement;

    programme axé sur l’aménagement des ressources naturelles, la restauration et la conservation des écosystèmes ainsi que la protection de la biodiversité et de l’environnement;
    s'intéresse aux dimensions écologiques, sociales, économiques et légales de l’environnement;
    nombreuses sorties sur le terrain à la Réserve écologique Forêt-la-la-Blanche à Gatineau, la Réserve écologique Rolland-Germain à Maniwaki, au Parc Oméga à Montebello, au Parc national du Québec de Plaisance, au  Parc national du Canada de la Gatineau et dans la Réserve faunique Papineau-Labelle (entre l'Outaouais et les Laurentides);


    consulte les détails sur la maîtrise en biologie (profil rechaerche sans cheminement avec mémoire, offert conjointement avec l'UQAM), la maîtrise interuniversitaire en gestion durable des écosystèmes forestiers (profil professionnel sans concentration avec projets de synthèse et stages, offert conjointement avec l'UQAM et l'UQAT) et la maîtrise sur mesure en sciences naturelles (profil recherche avec mémoire, dans un domaine multidisciplinaire dont aucune maîtrise n'est offerte par l'UQO ex : gouvernance des ressources naturelles, gestion de projets d'aménagement de sites naturels, etc.);

    ite du Module des sciences naturelles, site du Département des sciences naturelles, site de l'Institut de recherche sur la forêt tempérée,  site du Centre de la science de la biodiversité du Québec;
    (réputé dans les domaines de recherche tels que :
    écologie des écosystèmes de milieux humides tels que les étangs, les marais et les marécages; conservation, aménagement et protection des forêts tempérées; caractérisation et monitoring des ressources naturelles de la forêt tempérée et mise en valeur des ressources naturelles de la forêt tempérée).

  • Université du Québec à Chicoutimi UQAC (Baccalauréat spécialisé en géographie et en aménagement durable sans concentration avec stage de fin d'études);
    offert en régime régulier à temps complet ou en régime régulier à temps partiel aux trimestres d'automne ou d'hiver;

    voir aussi les passerelles permettant aux titulaires de l'un des D.E.C. suivants : technologie de la géomatique - géodésie et arpentage, technologie de la géomatique - cartographie ou information géospatiale, technologie de l'architecture, technologie forestière, techniques du milieu naturel, techniques d'aménagement et d'urbanisme ou techniques d'aménagement cynégétique et halieutique de se faire reconnaître jusqu'à 18 crédits,

    enseignement beaucoup plus personnalisé que dans les grandes universités;
    formation axée sur le développement durable couvrant des aspects variés tels que la gestion des ressources, l’urbanisme et la cartographie par ordinateur. Elle inclut des blocs de cours qui traitent de l’environnement, de la mondialisation et de régions précises du monde (exemple : l’Afrique) dans une perspective appliquée;
    le cours obligatoire "Terrain en géographie et en développement durable" prévoit un voyage d’études d’une semaine en groupe à l’automne de la troisième année dans l'une des villes les plus vertes au monde (ex : Reykjavik en Islande, Bratislava en Slovaquie, Göteborg en Suède, Prague en République Tchèque, Rome en Italie, Berne en Suisse, Hambourg en Allemagne, Vancouver au Canada, Seattle aux USA, etc.);
    comprend un
    stage rémunéré ou NON rémunéré de fin d'études obligatoire
    (peut être sous forme de projet d'intervention dans le miieu ou de projet de recherche ou de stage de recherche ou de stage en milieu de travail);

    possibilité d'effectuer une session d'études à l'étranger (France, Espagne, Suisse, Costa Rica, Brésil ou Chine) dans une université partenaire (telle que : Universität Mannheim en Allemagne, Universidad de Alicante en Espagne, Universidad de Malaga en Espagne, Université d'Angers en France, Université d'Artois en France, Université de Bordeaux en France, Université de Bourgogne en France, Université de Bretagne Occidentale en France, Université de Bretagne Sud en France, Université de Grenoble - Pierre Mendès en France, Université de La Rochelle en France, Université de Lorraine en France, Université de Nantes en France, Université de Lyon 2 - Louis Lumière en France, Université de Reims Champagne-Ardenne en France, Université de Strasbourg en France, Université du Littoral Côte d'Opale en France, Universidad Nacional de General Sarmiento en Argentine, Universidad Nacional del Comahue en Argentine, Universidad Mayor de San Simon en Bolivie, Pontificia Universidade Catolica de Campinas au Brésil, Universidade Estadual de Montes Claros - Unimontes au Brésil,Universidade Estadual Do Oeste Do Paranâ au Brésil, Universidade Federal de Santa Catarina au Brésil, Universidad de los Andes en Colombie, Universidad Juarez Autonoma de Tabasco au Mexique ou Universidad San Martin de Porres au Pérou); pour plus de détails, pour plus de détails consulte le Bureau de l'international
    ;

    réputée notamment dans les domaines de l'éco-conseil,  problématique biophysique des milieux naturels et gestion des bassins-versants, dynamique de la végétation sur les bandes riveraines, relations plaines alluviales et rivières, les formes urbaines et le développement durable dans les villes rurales éloignées et nordiques, innovation écoénergétique, gouvernance territoriale des ressources naturelles, empowerment communautaire, gestion de projets en écotourisme et tourisme d'aventure dans les communautés éloignées;

    Consulte également les détails sur la maîtrise par cumul en éco-conseil (programme professionnel multidisciplinaire axé sur les problématiques environnementales avec stage rémunéré de 600 heures en milieu de travail, comprend : le D.E.S. en éco-conseil + un programme court de 2e cycle parmi : développement durable, gestion durable du carbone, enjeux énergétiques et éco-conseil, analayse systémique de la durabilité, éducation et développement durable, études régionales ou gestion de projet, unique en Amérique du Nord), la maîtrise en ressources renouvelables (profil recherche avec cheminement général  avec stage de 4 semaines en milieu de travail et mémoire, unique au Canad), le D.E.S.S. en éco-conseil programme multidisciplinaire axé sur les problématiques environnementales avec stage rémunéré de 600 heures en milieu de travail, unique en Amérique du Nord), le D.E.S.S. en enseignement collégial et le Baccalauréat spécialisé en enseignement secondaire - profil en univers social (60 crédits reconnus).

    Site du Module des sciences humaines, site du Département des sciences humaines et sociales, site du Centre d'études nordiques,  site du Centre de recherche sur le développement territorial, site du Groupe de recherche et d'intervention régionales, site du Laboratoire d'expertise et de recherche en géographie appliquée, site du Laboratoire d'expertise et de recherche en plein air.

  • Université du Québec à Rimouski UQAR (Baccalauréat spécialisé en géographie avec concentration en environnement marin avec stages ou concentration en environnement, géomorphologie et risques naturels avec stages ou concentration en écogéographie avec stages);

    offert en régime régulier à temps complet ou en régime régulier à temps partiel au campus de Rimouski,

    voir aussi le Baccalauréat avec majeure en géographie (sans concentration avec stage crédité facultatif en milieu de travail et/ou travaux de recherche dirigée facultatifs combinée avec une mineure ou certificat telle que : biologie entrepreneuriat, gestion de projet, développement des communautés rurales, informatique ou administration);

    voir aussi les nombreuses passerelles permettant aux titulaires d'un D.E.C. technique (techniques d'aménagement et d'urbanisme, technologie de la géomatique - cartographie, technologie de la géomatique - arpentage, techniques de bioécologie, techniques du milieu naturel, techniques d'aménagement cynégétique et halieutique ou technologie forestière) de se faire reconnaître jusqu'à 15 crédits;

    enseignement beaucoup plus personnalisé que dans les grandes universités;
    formation fortement axée sur la pratique dont 70 % des cours du baccalauréat comportent des travaux pratiques en laboratoire (laboratoire de climatologie, laboratoire d'écologie, laboratoire de géologie, laboratoire de géo-informatique, laboratoire d'hydrologie, laboratoire de pédologie, laboratoire de télédétection, une cartothèque marine parmi les plus importantes au pays, etc);
    plusieurs sorties sur le terrain (en mer, en montagne, sur un site géologique, sur un site archéologique,  le Parc national du Bic, le Parc national du Lac-Témiscouata, le Parc national de Miguasha, le Parc national de la Gaspésie et le Parc national du Canada Forillon en Gaspésie);
    possibilité d'obtenir une bourse d'études de 1 000 $ à 3 000 $ applicables sur les frais de scolarité destinée à tous les nouveaux étudiants admis à temps complet dans un programme de baccalauréat, sur la base d’un diplôme d’études collégiales (DEC), avec une cote R de 31 et plus;
    possibilité de participer à l'École d'été en océanographie d'une durée de 3 jours organisée par l'ISMER, un stage en biogéographie côtière, montargnarde et alpine de 6 jours dans le Parc national de la Gaspésie, à l'Université d'été en paléontologie d'une durée d'1 semaine dans le Parc national Miguasha en Gaspésie et à l'Université d'été en phénologie des processus d’écosystèmes de 7 jours dans le Parc national de la Gaspésie, l'École d'été en géomorphologie quaternaire des Pyrénées (de 10 jours qui se déroule sur le terrain dans les Pyrénées en France et en Espagne et qui porte sur la géomorphologie quaternaire, la paléoclimatologie, la paléoécologie et l'archéologie des Pyrénées occidentales);
    possibilité de réaliser un projet d'aménagement d'un site côtier, un projet de vulgarisation scientifique et un projet de recherche de fin d'études;
    forte possibilité d'obtenir un emploi dans le domaine au cours des trimestres d'été pouvant être approuvé comme  stage crédité (en milieu de travail ou en recherche);


    possibilité d'effectuer une session d'études, un stage d'études ou un stage de recherche à l'étranger (France, Espagne, Suisse, Costa Rica, Brésil ou Chine) dans une université partenaire (telle que : Institut flamand de la mer en Belgique, Université de Mons en Belgique, University of Sofia en Bulgarie, Universidad de Las Palmas de Gran Canaria en Espagne, Institut Supérieur d'Agriculture et d'Agro-alimentaire de Lyon en France, Université de Bretagne occidentale en France, Université de La Rochelle en France, Université de la Méditerrannée Aix-Marseille II en France, Université catholique Jean-Paul II de Lublin en Pologne, Universidade Estadual Paulista « Julio de Mesquita Filho au Brésil, Universidad Nacional de General Sarmiento en Argentine, Universidade Federal do Rio Grande do Norte au Brésil, Universidade Santa Cruz do Sul au Brésil, École inter-états des sciences et médecine vétérinaires au Sénégal, Université Ibnou-Zhor au Maroc, Université d'Albomey-Calavi au Bénin);
    OU dans une université membre du University of Arctic Network (telle que : Aarhus University au Danemark, Roskilde University au Danemark, University of Akureyri en Islande, UiT - The Arctic University of Norway en Norvège, University Centre in Svalbard en Norvège, Nord University en Norvège, Umeå University en Suède, University of Helsinki en Finlande, University of Alaska-Fairbanks aux USA, University of Alaska - Anchorage aux USA, Vancouver Island University au Canada, Memorial University of New Foundland au Canada,University of Saskatchewan au Canada, University of Winnipeg au Canada, University of Northern BC au Canada)  pour plus de détails
    , pour plus de détails consulte le Bureau de la mobilité étudiante;

    éputée notamment dans les domaines tels que : diversité et à la conservation des géoécosystèmes nordiques, dynamique fluviale, dynamique des zones côtières, écologie historique, géomorphologie fuviale, géomorphologie des zones côtières, géomorphologie des risques naturels, gestion intégrée des zones côtières, gestion des risques en montagne, océanographie biologique, océanographie chimique, océanographie physique, optique aquatique, télédétection marine, , etc.;

    Consulte également les détails sur la maîtrise en gestion des ressources maritimes (profil professionnel - concentration en gestion de l'environnement maritime avec projet ou avec cours seulement, programme unique en français en Amérique du Nord), la maîtrise en gestion des ressources maritimes (profil recherche sans concentration avec mémoire, programme unique en français en Amérique du Nord), la maîtrise en océanographie (concentration en océanographie physique avec mémoire, certains travaux de recherche peuvent s'effectuer à bord du Navire de recherche océanographique Coriolis II, programme unique en français en Amérique du Nord),  la Maîtrise en géographie (avec mémoire) offert conjointement avec l'UQAM, la maîtrise en gestion de projet (profil professionnel - cheminement régulier avec cours seulement), la maîtrise en gestion de projet (profil professionnel - cheminement coopératif avec 2 stages pratiques crédités et rémunérés de 12 à 15 semaines chacun), la maîtrise en gestion de projet (profil recherche - cheminement régulier avec mémoire), le Baccalauréat en enseignement au secondaire de l'univers social (formation intensive en 2 ans avec stages, permet d'obtenir un permis d'enseigner au secondaire ou en formation générale des adultes du Ministère de l'Éducation), le D.E.S.S. en analyse et prévention des risques naturels (avec stage optionnel), D.E.S.S. en gestion des ressources maritimes (sans concentration avec cours seulement), le D.E.S.S. en océanographie appliquée (concentration en ressources marines avec stage en milieu de travail) et le D.E.S.S. en gestion de projets;

    Site du département de biologie, chimie et géographie, site de l'Institut des sciences de la mer de Rimouski ISMER, site de l'Institut Maurice-Lamontagne (de Pêches et Océans Canada), site du Centre d'études nordiques, site du Groupe interinstitutionnel de recherches océonographiques Québec Océan, site du Centre d'études de la forêt, site du Groupe de recherche sur les environnements nordiques BOREAS, site du Laboratoire de dynamique et de gestion intégrée des zones côtières, site du Laboratoire de recherche en géomorphologie et dynamique fluviale, site du Laboratoire de recherche en géomorphologie et de gestion des risques naturels, site du Laboratoire d'optique Aquatique et de Télédétection.

  • Université du Québec à Trois-Rivières U.Q.T.R. (Baccalauréat spécialisé en géographie environnementale sans concentration avec projet d'intervention dans le milieu OU avec stage en milieu de travail);
    offert en régime régulier à temps complet ou en régime régulier à temps partiel aux trimestres d'automne, d'hiver ou d'été

    voir aussi les passerelles permettant aux titulaires de l'un des D.E.C. suivants : techniques de bioécologie, techniques d'écologie appliquée, techniques d'inventaire et de recherche en biologie, techniques d'aménagement cynégétique et halieutique TACH, techniques de santé animale, techniques du milieu naturel (spécialisations en aménagement de la faune, aménagement de la ressource forestière, aménagement et interprétation du patrimoine naturel ou protection de l'environnement) ou technologie de laboratoire - biotechnologies de se faire reconnaître quelques crédits (selon étude du dossier de l'étudiant);

    la taille limitée des groupes permet une pédagogie variée et adaptée avec un meilleur encadrement des professeurs; que dans les grandes universités;
    plusieurs sorties sur le terrain avec des petits groupes dans le cadre du cours obligatoire "Travaux sur le terrain en environnement" comprend 7 sorties à divers endroits notamment dans le Parc national du Canada de la Mauricie, la
    Réserve faunique de Mastigouche (entre la Mauricie et Lanaudière) et dans la Réserve faunique du Saint-Mauricie;
    des laboratoires modernes et bien équipés tels que : laboratoire d'informatique et multimédia, laboratoire de géomatique, laboratoire de télédétection, laboratoire de bassins versants, laboratoire de géopédologie,  laboratoire de climatologie, laboratoire d'hydrologie et d'une cartothèque spacieuse contenant plus de 90 000 documents cartographiques et photographiques,
    de réaliser un stage en milieu de travail dès la seconde année
    ;
    possibilité de réaliser un projet de recherche de fin d'études + un stage de recherche crédité non rémunéré dans un laboratoire de recherche de l'UQTR
    ;

    possibilité d'effectuer une session d'études à l'étranger (Mexique, Brésil, Chili, Colombie, France, Espagne, Pays-Bas, Suisse, UK, Madagascar ou USA) dans une université partenaire
    (telle que : Artevelde University College Ghent en Belgique, Université d'Angers en France, Université de Bretagne Sud en France, Université de la Méditerranée Aix-Marseille en France, Université de Pau et des Pays de l'Adour en France, Université de Rennes en France, Université du Centre-Ouest en France, Universidad Catolica de Valencia en Espagne, Universidad de Lleida en Espagne, Université de Savoie Mont-Blanc en Suisse, Radboud University aux Pays-Bas, University of the West of Scotland en UK, Universidad Nacional Autonoma de México au Mexique, Universidade Federal de Rio de Janeiro au Brésil, Universidad de Chile au Chili, Universidad del Atlantico en Colombie, Université d'Antanarivo à Madagascar, California State University of Long Beach aux USA,  etc.); pour plus de détails, pour plus de détails consulte le Bureau de l'international et du recrutement;

    réputée notamment dans les domaines de la gestion de l'eau, géopédologie, l'hydroclimatologie, l'écologie des paysages, le développement du territoire régional, les échanges d'énergie en haute montagne et aux pôles, le développement d'outils d'analyse spatiale, la résolution spatiale en télédétection, acquisition et à la gestion de données spatiales en format numérique multisources et multi-échelles, etc;

    Consulte également les détails sur la maîtrise en sciences de l'environnement (profil recherche sans concentration avec mémoire) et la maîtrise en enseignement secondaire (cheminement en enseignement des sciences et technologie avec stages, permet d'obtenir un permis d'enseigner au secondaire ou en formation générale des adultes du Ministère de l'Éducation, voir aussi la page suivante).

    Site du département des sciences de l'environnement, site du Module de géographie environnementale, site du Centre de recherche sur les inteactions Bassins versants - Écosystèmes aquatiques RIVE, site du Laboratoire Interdisciplinaire d'Application en Géomatique Environnementale LIAGE, site du Centre d'études nordiques, site du Centre d'études de la forêt.

  • Université Concordia (Baccalauréat avec majeure ou spécialisé en sciences environnementales - avec concentrations : écologie, géosciences ou hydrosphère avec stages rémunérés obligatoires et avec projet de recherche de fin d'études facultatif);

    offert en régime coopératif à temps complet seulement (permettant de réaliser 3 stages rémunérés en entreprise de 3 ou 4 mois chacun);


    voir aussi le Baccalauréat spécialisé en écologie (sans concentration avec projet de recherche facultatif), offert en régime régulier à temps complet ou en régime coopératif à temps complet;
    et le Baccalauréat spécialisé ou avec majeure en géographie environnementale  (sans concentration avec ou sans projet de recherche), offert en régime régulier à temps complet ou en régime coopératif à temps complet;


    programme en sciences de l'environnement à vocation multidisciplinaire dont plusieurs disciplines telles que la géographie, la géologie, la biologie, la chimie, l’informatique et le génie se rencontrent;
    programme de géographie environnementale centré sur l'environnement et axé sur les techniques et le renforcement des compétences en cartographie, conception informatique, systèmes d'information géographique, statistiques, travail de terrain;
    classes de petites tailles de 10 à 25 étudiants;
    programmes fortement axés sur la pratique comprenant des laboratoires, des sorties sur le terrain, des études de cas, des séminaires, des conférences, des projets et des stages;
    plusieurs travaux pratiques en laboratoire d'enseignement (laboratoire de cartographie, laboratoire d'écologie végétale, laboratoire de foresterie, laboratoire d'hydrologie, laboratoire de modélisation climatique, laboratoire d'écologie du paysage, laboratoire d'évaluation des impacts sur l'environnement, laboratoire de systèmes d'information géographique, laboratoire de télédétection, laboratoire de toxicologie,  etc.);
    comprend un projet de recherche de fin d'études dans le domaine de ton choix;
    comprend des stages coopératifs obligatoires rémunérés en milieu de travail de 3 à 4 mois chacun (gouvernements, agences internationales, organisations non gouvernementales, organismes environnementaux, sociétés de conseils en environnement, sociétés de génie conseil, universités, etc., au Québec ou ailleurs ou à l'international);
    possibilité d'effectuer des stages de recherche (cheminement régulier) dans un laboratoire de recherche (de Concordia, d'une autre université ou gouvernemental ou à l'international);


    possibilité d'effectuer 1 ou 2 session(s) à l'étranger dans une université partenaire (choix de 134 universités dans 32 pays telle que :University of Antwerp en Belgique, Universitat Autonoma de Barcelona en Espagne, Universitat de Barcelona en Espagne, Université de Montpellier III (Paul Valéry) en France, University of Copenhagen au Danemark, Lund University en Suède, University of Groningen aux Pays-Bas, University of Leeds en UK, Universidade de São Paulo au Brésil, University of Hong Kong à Hong Kong, Kyoto University au Japon, Nanyang Technological University à Singapour, National University of Singapore à Singapour, University of New South Wales en Australie, University of South Florida aux USA,San Francisco State University aux USA ) ou de réaliser un stage international non rémunéré en entreprise à l'étranger; pour plus de détails consulte la page suivante;

    réputée notamment dans les domaines tels que : adaptation locale aux changements environnementaux, changements climatiques, conservation des écosystèmes et biodiversité, écologie des écosystèmes aquatiques, gestion des rivières dans les bassins versants agricoles, écologie du paysage, gestion des ressources en eau, disponibilité en eau douce en Amérique du Nord, hydrogéomorphologie et dynamique fluviale, hydrologie et climats régionaux, modélisation du climat mondial, durabilité de l'environnement, impacts climatiques, interactions entre les processus écologiques et géomorphologiques restauration de cours d'eau pour les habitats des poissons, réponses des animaux aux changements de l'environnement induits par l'homme, etc;

    Consulte également les détails sur la maîtrise en évaluation environnementale (sans concentration avec stage obligatoire rémunéré ou non de 4 mois en milieu de travail); et la maîtrise en géographie, études urbaines et environnementales (sans concentration avec mémoire);

    Site du département de géographie, planification et environnement, site du Groupe interuniversitaire de recherche en limnologie et en environnement aquatique GRIL, site du Centre d'études nordiques, site du Centre de la science de la biodiversité du Québec, site du Centre de recherche sur les applications biologiques de la spectroscopie de masse, site du Centre en chimie verte et catalyse, site du Laboratoire de climatologie, d'hydrologie et de paléo-environnements, site du Laboratoire d'écologie du paysage et d'impacts environnementaux, site du Laboratoire de gestion des rivières, site du Laboratoire de modélisation, impacts et scénarios climatiques.

  • Université Laval (Baccalauréat intégré en environnements naturels et aménagés avec concentrations : aspects socio-politiques de la conservation de l'environnement, conservation des agrosystèmes, conservation des écosystèmes aquatiques, conservation des écosystèmes forestiers, conservation des écosystèmes nordiques, dimension internationale de la conservation de l'environnement ou sans concentration avec projet obligatoire de fin d'études en conservation et avec stages facultatifs), voir aussi la page suivante,  programme unique au Québec;

    offert en régime régulier à temps complet OU en alternance travail-études à temps complet (possibilité de réaliser 2 stages rémunérés et crédités de 12 à 15 semaines chacun en milieu de travail);

    voir aussiles passerelles permettant aux titulaires de certains D.E.C. (ttechniques de bioécologie, techniques du milieu naturel - toutes les spécialisations, techniques d'aménagement cynégétique et halieutique TACH) de se faire reconnaître jusqu'à 21 crédits (selon les programmes);
    ainsi que les passerelles permettant aux titulaires de certains D.E.C. (technologie de laboratoire - biotechnologie, techniques d'assainissement de l'eau, technologie de l'eau ou technologie forestière) de se faire reconnaître jusqu'à 9 crédits (selon les programmes);


    consulte également le Baccalauréat spécialisé en géographie (concentration en géographie physique et environnement naturel avec projet de recherche de fin d'études ou avec stage de fin d'études),  offert en régime régulier à temps complet ou en régime régulier à temps partiel;
    le Baccalauréat spécialisé en aménagement et environnement forestiers (avec concentrations offertes : aménagement durable des forêts, bioécologie forestière ou changements climatiques et cycles écologiques), offert en régime régulier à temps complet ou en cheminement en alternance travail-études à temps complet comprenant jusqu'à 3 stages rémunérés et crédités d'une durée de 2 à 3 mois chacun au cours des trimestres d'été,  programme unique au Québec;
    le Baccalauréat spécialisé en biologie (concentration en conservation et environnement ou biologie et écologie végétales, écologie animale ou écologie marine et des eaux douces avec stages crédités et non rémunérés et/ou avec projet de recherche de fin d'études facultatif) offert en régime régulier à temps complet OU en alternance travail-études selon la formule SIGMA + à temps complet (jusqu'à une possibilité de 4 stages rémunérés de 12 à 15 semaines chacun);
    le Baccalauréat spécialisé en chimie (orientation en environnement avec projet de recherche de fin d'études facultatif), offert en régime régulier à temps complet OU en alternance travail-études selon la formule SIGMA + à temps complet (jusqu'à une possibilité de 4 stages rémunérés de 12 à 15 semaines chacun);
    le Baccalauréat spécialisé en géologie (concentration en géologie de l'environnement et hydrogéologie avec projet de recherche de fin d'études facultatif), offert en régime régulier à temps complet OU en alternance travail-études selon la formule SIGMA + à temps complet (jusqu'à une possibilité de 4 stages rémunérés de 12 à 15 semaines chacun);
    le Baccalauréat spécialisé en microbiologie (concentration en microbiologie de l'environnement avec projet de fin d'études facultatif et/ou avec stage facultatif), offert en régime régulier à temps complet OU en alternance travail-études selon la formule SIGMA + à temps complet (jusqu'à une possibilité de 4 stages rémunérés de 12 à 15 semaines chacun);
    le Baccalauréat spécialisé en agronomie (orientation en sols et environnement avec stage obligatoire en production en agriculture biologique), offert en régime régulier à temps complet ou en cheminement en alternance travail-études à temps complet (jusqu'à 3 stages rémunérés de 12 semaines chacun en entreprise agricole au cours des trimestres d'été, ainsi qu'un stage professionnel rémunéré au troisième été dans une entreprise ou institution agroalimentaire);


    programme multidisciplinaire axé sur le développement durable couvrant plusieurs disciplines (biologie, géographie, foresterie et agronomie);
    plusieurs sorties sur le terrain dans des laboratoires naturels tels que : la Forêt d'enseignement et de recherche Montmorency (la plus grande forêt d'enseignement au monde), le Jardin botanique Roger Van Den Hende (situé sur campus de l'Université),  la Réserve écologique Tantaré (dans la MRC de la Jacques-Cartier), le Parc-Aquarium du Québec, le Parc national de la Jacques-Cartier, le Parc national de Frontenac (en Chaudière-Appalaches), la Réserve nationale de faune du Canada de Cap-Tourmente, la Réserve faunique de Portneuf et la Réserve faunique des Laurentides (la 4e au Québec et la plus grande dans le sud de la province par sa superficie);
    plusieurs travaux pratiques en laboratoire d'enseignement (le Centre géostat, laboratoire de la collection entomologique de la Bibliothèque scientifique, l'Herbier Louis-Marie, laboratoire d'écologie animale, laboratoire d'écologie végétale, laboratoire d'écologie et d'écophysiologie forestière, laboratoire de climatologie, laboratoire en comportement animal, laboratoire d'hydrologie, laboratoire d'analyse environnementale, laboratoire de cartographie, laboratoire de biométéorologie et d'écophysiologie, laboratoire de dendrochronologie, laboratoire de dendrométrie, laboratoire d'hydrologie forestière, laboratoire de pédologie, laboratoire d'entomologie forestière, etc.);
    possibilité de réaliser un projet de recherche de fin d'études dans le domaine de ton choix;
    d'effectuer d'autres activités pratiques (ex : mission d'études en foresterie internationale dans un pays donné, école d'été en éducation relative en environnement, projet d'équipe virtuel ou réel en mise en valeur d'un territoire naturel, etc.);
    possibilité de réaliser divers stages stage crédités non rémunérés facultatifs (stage en dynamique des écosystèmes forestiers, stage en dynamique des écosystèmes terrestres, stage en animation en biologie, stage en éducation relative à l'environnement, stages en milieu de travail en environnement,possibilité de réaliser un stage international et interculturel en biologie, un stage interculturel en environnement, en foresterie ou en milieu autochtone);


    voir aussi le profil entrepreneurial, un cheminement complémentaire de 12 crédits (inclus dans les 90 crédits du programme) permettant la réalisation d'un projet de création et démarrage d'une entreprise scientifique ou d'un organisme sans but lucratif;

    et le profil international, permettant d'effectuer un séjour d'études d'une ou deux sessions à l'étranger (Suisse, en Espagne, en France, en Suède, au Costa Rica ou en Belgique) dans une université partenaire (dont : Instituto Tecnológico de Costa Rica au Costa Rica, Université de la Nouvelle-Calédonie dans territoire français outre-mer de la Nouvelle-Calédonie, Université catholique de Louvain en Belgique, Georg-August-Universität Göttingen en Allemagne, Universidad de Jaén en Espagne, Institut polytechnique de Bordeaux en France, Czech University of Life Sciences en République Tchèque, Swedish University of Agricultural Sciences en Suède, Université de Lausanne en Suisse, University of Alberta au Canada ou Vancouver Island University au Canada, etc);

    réputée mondialement dans les domaines suivants : agroforesterie, aménagement durable et intégrée des ressources forestières,  conservation de la biodiversité forestière, dynamique des écosystèmes forestiers, écologie forestière, foresterie autochtone, écologie des tourbières, flore du Québec, flore nordique, revégétation, écologie des écosystèmes marins arctiques, écologie des écosystèmes planctoniques, dynamique des populations nordiques, écologie terrestre nordique, écologie des pertubations nordiques, modélisation des écosystèmes boréaux, modification des écosystèmes, aménagement des parcs naturels et des réserves écologiques, biogéographie, dendroécologie, paléoécologie, conservation de l'eau dans l'environnement agricole, conservation des sols dans l'environement agricole, biodégradation des matières organiques, géographie des ressources naturelles, aménagaement biophysiue et environnemental, changements climatiques, gestion de l'eau, chimie des eaux, microbiologie de l'eau, chimie des sols, microbiologie des sols, qualité de l'air, les facteurs de stress naturels et anthropiques et les écosystèmes aquatiques, changements environnementaux à long terme dans les régions polaires, évaluations environnementales, gestion et surveillance de la qualité de l'eau potable, gestion de la pollution en milieu urbain, etc.;

    Consulte également les détails sur la maîtrise en agroforesterie (profil professionnel sans concentration avec essai et stage de 3 mois, programme unique en français en Amérique du Nord), la maitrise bidiplômant en sciences forestières / biodiversité, écologie et évolution (profil professionnel - sans concentration permettant d'obtenir la maîtrise en sciences forestieres de l'Université + la master en biodiversité, écologie et évolution de l'Université de Bordeaux en France, programme unique en français en Amérique du Nord),  la maitrise en biogéosciences de l'environnement (sans concentration avec essai, voir aussi la page suivante, programme unique au Québec), la maîtrise en sciences forestières (profil professionnel sans concentration avec essai, programme unique en français en Amérique du Nord), la maîtrise en sciences forestières (profil recherche sans concentration avec mémoire, programme unique au Québec), la maitrise en sols et environnement (sans concentration avec stages, programme unique en français au Québec), la maitrise en sols et environnement (sans concentration avec mémoire, programme unique en français au Québec), la maitrise biologie végétale (sans concentration avec mémoire, programme unique en français au Québec), la maîtrise en sciences géographiques - géographie appliquée (profil professionnel sans concentration avec essai obligatoire et avec stage facultatif, voir aussi la page suivante), la maîtrise en sciences géographiques (profil recherche sans concentration avec mémoire, voir aussi la page suivante), la maîtrise en biologie (sans concentration avec mémoire), la Maîtrise en aménagement du territoire et développement régional M.A.T.D.R. (sans concentration avec essai-projet, voir aussi la page suivante), la Maîtrise en aménagement du territoire et développement régional M.A.T.D.R. (sans concentration avec mémoire, voir aussi la page suivante), la maîtrise en administration des affaires M.B.A. (spécialisation en responsabilité sociale et environnementale des entreprises avec projet d'intervention ou avec projet de fin d'études ou avec stage d'intégration, voir aussi la page suivante),  le Baccalauréat en enseignement au secondaire des sciences et technologie (formation intensive en 2 ans avec stages, permet d'obtenir un permis d'enseigner au secondaire ou en formation générale des adultes du Ministère de l'Éducation),le D.E.S.S. en développement rural intégré et le D.E.S.S. en enseignement collégial;

    Site du département de biologie, site du département de géographie, site du département des sciences du bois et de la forêt, site de l'Institut Hydro-Québec en environnement, développement et société (Institut EDS), site du Centre d'études nordiques, site du Centre de la science de la biodiversité du Québec, site du Centre d'études de la forêt, site du Groupe de recherche interuniversitaire en limnologie et en environnements aquatiques GRIL, site du Centre de recherche sur l'eau du Québec Centr'EAU, site du Centre de recherche en aménagement et développement, site de l'Herbier Louis-Marie, site de l'Unité Mixte Internationale Takuvik sur les écosystèmes arctiques.

  • Université de Sherbrooke (Baccalauréat spécialisé en études de l'environnement sans concentration avec projet d'intégration en environnement obligatoire et avec projet spécial en environnement facultatif), voir aussi la page suivante;

    offert en régime coopératif (3 stages rémunérés de 12 à 15 semaines chacun) à temps complet seulement au campus de Sherbrooke ou au   campus de Longueuil (1re année seulement);


    voir aussi le Baccalauréat spécialisé en écologie (sans concentration avec projets en biologie végétale et avec projet d'intégration en écologie terrestre ou écologie aquatique, offert en régime régulier à temps complet ou en régime régulier à temps partiel OU régime coopératif à temps complet comprenant 3 stages rémunérés au campus de Sherbrooke), voir aussi la page suivante;
    le Baccalauréat spécialisé en géomatique appliquée à l'environnement (sans concentration avec projets), voir aussi la page suivante, offert en régime régulier à temps complet ou en régime régulier à temps partiel OU offert en régime coopératif à temps complet comprenant 3 stages rémunérés au campus de Sherbrooke), voir aussi la page suivante, offert sous une formule unique de méthode pédagogique appelée  "approche par projet APP",  programme unique en français en Amérique du Nord;

    voir aussi la passerelle pour les titulaires du D.E.C. en techniques de bioécologie du Cégep de Sherbrooke de se faire reconnaître jusqu'à 18 crédits;
    et les passerelles permettant aux titulaires de l'un des D.E.C. suivants : techniques de bioécologie, techniques de l'environnement, hygiène et sécurité au travail, techniques d'aménagemement cynégétique et halieutique TACH, techniques du milieu naturel, techniques d'assainissement de l'eau ou technologie de l'eau, techniques de génie chimique, technologie de l'horticulture et de l'environnement, technologie de laboratoire - biotechnoogies, technologie de laboratoire - chimie analytique, technologie de la géomatique - arpentage et géodésie, technologie de la géomatique - cartographie ou information géospatiale, technologie du génie civil, technologie forestière, technologie minérale ou paysage et commercialisation en horticulture ornementale de se faire reconnaître quelques crédits (après étude du dossier de l'étudiant);


    formation interdisciplinaire couvrant plusieurs disciplines telles que : biologie, chimie, microbiologie, géomatique appliquée, santé publique, géographie, droit, science politique, économique et administration puisqu'elle touche les connaissances et les compétences développées des domaines des sciences naturelles, sociales, économiques et de la santé ainsi que les dimensions organisationnelle, éthique et légale;
    Les étudiantes et les étudiants du baccalauréat forment un même groupe-classe pour toute la durée de leur formation permettant unencadrement personnalisé par les enseignants;
    comporte des méthodes pédagogiques variées : approche par projets APP, cours magistraux, études de cas, laboratoires, travaux en équipe, projets en milieu professionnel, analyses de problématiques complexes, séminaires, en classe et sur le terrain;
    formation offerte dans un contexte d’apprentissage collaboratif, où les étudiantes et les étudiants de profils variés apprennent et s’enrichissent à travers les discussions et les échanges; les approches interactives permettent les échanges entre enseignantes et enseignants et étudiantes et étudiants (ex. : discussions, coaching, jeux de rôles);
    plusieurs sorties sur le terrain dans des laboratoires naturels à proximité tels que :  le Parc national d'Orford, le Parc national du Mont-Mégantic, le Parc national de la Yamaska, sur le littoral de l'estuaire du St-Laurent, en mer sur le fleuve Saint-Laurent, échantillonage de la qualité de l'air en milieu urbain, etc.;
    plusieurs travaux pratiques en laboratoire (biologie, chimie, écologie, microbiologie, hydrologie, télédétection, laboratoire d'analyses environnementales, station expérimentale SIRENE, etc.);

    comprend la réalisation d'un projet  obligatoire d'intégration en environnement  qui consiste en un mandat réel d'intervention en environnement pour une entreprise ou un organisme partenaire;
    possibilité de réaliser un projet spécial individuel en environnement (ex : projet en éducation relative en environnement, projet de vulgarisation scientifique, projet virtuel d'intervention environnementale, essai sur une problématique environnementale, projet de recherche de fin d'études, etc.);
    possibilité de réaliser un projet appliqué en développement durable
    (individuel ou collectif en collaboration avec un organisme environnemental du milieu);
    possibilité d'un passage intégré à la maîtrise en environnement pour celles et ceux qui souhaitent approfondir leur formation et éventuellement agir à titre de gestionnaire de l'environnement ou du développement durable;
    exclusivité de l'utilisation du titre B. Env. pour les étudiantes et les étudiants diplômés du programme de baccalauréat en études de l'environnement;


    possibilité d'effectuer 1 ou 2 session(s) d'études à l'étranger (Australie, France, Italie, Japon ou UK) dans une université partenaire (telle que : Université Claude Bernard Lyon 1 en France, Université de Nîmes en France, Universita Degli Studi Di Trento en Italie, Universita Degli Studi Di Udine en Italie, University of Leicester en UK, University of Technology Sydney en Australie, Rikkyo University au Japon ou Kansai Gaidai University au Japon); pour plus de détails voir le Bureau des échanges étudiants;

    réputée notamment dans les domaines tels que : biogéochimie environnementale, chimie des matériaux organiques et hybrides pour le domaine médical, chimie des polymères biodégradables à partir de résidus de cultures agricoles, synthèse totale de produits naturels biologiquement actifs, développement de nano-composites innovants à base de polymères bio-dégradables pour le domaine de l’emballage alimentaire, développement de béton à hautes performances renforcé de fibres naturelles, électrochimie verte, revalorisation de la biomasse en carburants et la production de carburants renouvelables, biotechnologies environnementales, microbiologie environnementale, écotoxicologie, écologie de la conservation, écologie des sols, influences des activités humaines sur les activités écologiques de la faune, santé humaine et des écosystèmes, hydrologie et qualité de l'eau, toxicologie dans les eaux urbaines, agricoles et souterraines, suivi de la qualité de l'air par télédétection, suivi et estimation par satellite de la couverture de neige, développement de méthodes géomatiques de suivi de l'environnement nordique, caractérisation des aérosols atmosphériques par télédétection, estimation par télédétection de risques naturels, etc.;

    Consulte également les détails sur la maîtrise en environnement M.Env. cheminements offerts : gestion de l'environnement avec essai ou essai-intervention, gestion de l'environnement et développement durable avec essai ou essai-intervention, gestion de l'environnement et économie circulaire avec essai ou essai-intervention, cheminement avec double diplôme avec la maîtrise de professionnalisation en écologie appliquée de l'Université de Sherbrooke M.Sc./M.Env. avec stage à l'étranger de 6 mois + un stage coopératif de 4 mois, gestion de l'environnement et changements climatiques – double diplôme bilingue offert conjointement avec l'Université Bishop avec essai ou essai-intervention, gestion de l'environnement et écologie industrielle  avec essai-intervention ou avec projet de fin d'études – double diplôme offert conjointement avec l'Université de Technologie de Troyes en France, gestion de l’environnement et de la biodiversité intégrée à la gestion des territoires avec essai ou essai-intervention – double diplôme avec l’Université de Montpellier en France,  Cheminement en gestion de l’environnement dans les pays en développement avec essai-intervention ou projet de fin d'études – double diplôme avec l’Université de Liège en Belgique, ou cheminement recherche avec mémoire, voir aussi la page suivante, programme unique au Québec),
    la maîtrise de professionnalisation en écologie appliquée (cheminement international avec stage à l'étranger de 6 mois ou cheminement international - double diplôme ECOSUR offert conjointement avec El Colegio de la Frontera Sur au Mexique comprenant un trimestre d'études en échange au Mexique + un stage à l'étranger de 6 mois OU cheminement - de double diplôme avec le cheminement en gestion de l'environnement de la maîtrise en environnement de l'Université de Sherbrooke M.Sc./M.Env. avec stage à l'étranger de 6 mois + un stage coopératif de 4 mois (au Québec ou ailleurs) et la possibilité d'effectuer un trimestre d'études facultatif en échange au Mexique, voir aussi la page suivante,  programme unique en français en Amérique du Nord);
    la maîtrise en enseignement secondaire (cheminement en enseignement des sciences et technologie avec stages, permet d'obtenir un permis d'enseigner au secondaire ou en formation générale des adultes du Ministère de l'Éducation, voir aussi la page suivante), la maîtrise en enseignement collégial, le D.E.S.S. en gestion de l'environnement et le le D.E.S.S. en enseignement collégial;


    Site du Centre universitaire de formation en environnement et en développement durable, site du Carrefour d'innovations en technologies écologiques CITE, site de la Station interdisciplinaire de recherche en environnement extérieur SIRENE, site du Centre de recherche en écologie terrestre,  site du Centre en chimie verte et catalyse, site du Centre de recherche en sciences du végétal SÈVE,  site du Centre de recherche en énergie, plasma et électrochimie, site du Centre de Recherche en Efficacité Énergétique des Procédés Industriels, site du Centre de la science de la biodiversité du Québec, site du Centre d'études nordiques, site du Centre d'applications et de recherches en télédétection CARTEL, site du Groupe de recherche sur l'eau de l'Université de Sherbrooke, site du Centre de recherche en enseignement et apprentissage des sciences CREAS, site du Laboratoire Bellenger en biogéochimie terrestre, site du Laboratoire de recherche en technologies de la biomasse.

  • Université de Montréal (Bacccalauréat spécialisé en géographie environnementale - orientation en environnement physique avec cheminement honor avec projet de recherche de fin d'études obligatoire et avec stage de recherche ou en milieu de travail facultatif OU cheminement régulier avec travail dirigé ou avec stage en milieu de travail OU cheminement international avec session d'études à l'étranger + stage à l'étranger);
    offert en régime régulier à temps complet ou en régime régulier à temps partiel;


    ses programmes de géographie sont classés en 2018 au 2e rang au Québec, au 7e rang au Canada pour la qualité de sa formation pratique et au 9e rang au Canada pour la réputation de ses recherches selon le magazine Maclean's;

    voir aussi le Baccalauréat spécialisé en santé publique environnementale et santé au travail (orientation en santé publique environnementale ou orientation en santé au travail avec stage ou avec travail dirigé), offert en régime régulier à temps complet ou en régime régulier à temps partiel, programme unique au Québec et unique en français en Amérique du Nord NOUVEAU PROGRAMME;
    et le Baccalauréat spécialisé en chimie (option chimie analytique et environnementale avec stage ou avec projet appliquée), offert en régime régulier à temps complet ou en régime régulier à temps partiel;


    plusieurs sorties sur le terrain (sortie de 10 jours dans le Parc national Gaspésie d'initiation à la géomorphologie, à la phytogéographie et à la climatologie; sortie de 12 jours à la Station de biologie des Laurentides à Saint-Hippolyte dans les Laurentides en écologie des paysages; design expérimental sur le terrain dans la Forêt d'enseignement Montmorency dans la Réserve faunique des Laurentides entre Québec et Saguenay; stage facultatif d'analyse pollinique dans la région de Montréal de 12 heures/sem à l'automne de la 3e année; etc.);
    plusieurs travaux pratiques en laboratoire d'enseignement (laboratoires de microscopie photonique et électronique, laboratoire de photographie et d’infographie, laboratoire de biologie cellulaire, laboratoire de biologie moléculaire, laboratoire de génétique, laboratoire de biochimie, laboratoire d'immunologie, laboratoire en comportement animal, laboratoire de physiologie nerveuse et musculaire, la cartothèque,  etc.);
    possibilité de réaliser un projet de recherche de fin d'études dans le domaine de ton choix;
    possibilité d'effectuer un stage de fin d'études en milieu de travail (gouvernements fédéral ou provincial, municipalités ou MRC, agences internationales, organisations non gouvernementales, organismes environnementaux OSBL, sociétés de conseils en environnement, sociétés de génie conseil, enseignement collégial, vulgarisation scientifique, etc., au Québec ou ailleurs ou ou à l'international);
    possibilité d'effectuer des stages de recherche rémunérés dans un laboratoire de recherche de l'UdeM au cours des trimestres d'été;


    cheminement honor permettant un passage intégré à la maîtrise en géographie permettant d'accélérer ta scolarité de 2e cycle (en suivant les cours obligatoires de la maîtrise pendant ton programme de 1er cycle) et accélérer ton parcours aux cycles supérieurs et comportant 2 stages de recherche obligatoires dans un laboratoire de recherche de l'Université de Montréal, d'autre autre université ou d'un organisme gouvernemental;

    possibilité d'effectuer une ou deux sessions d'études à l'étranger (Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Brésil, Chine, Espagne, France, Italie, Pays-Bas, Suisse ou UK) dans une université partenaire (dont : Université Paul Sabatier Toulouse III en France, Université Pierre et Marie Curie  Paris IV en France, Université de Grenoble Alpes en France,  Université de Paris XI - Paris-Sud en France, Universidad de Cordoba en Espagne, etc.); pour plus de détails voir le Bureau des relations internationales (voir aussi la page de la Faculté des arts et des sciences);

    réputée mondialement dans les domaines suivants : biogéosciences atmosphériques en hautes latitudes, biogéochimie des écosystèmes terrestres, conservation de la biodiversité et protection des habitats, conservation des plantes, géosimulation environnementale, interactions entre le vent et les sédiments et leur impact sur le climat, paléoclimat, paléogéographie, géomorphologie périglaciaire, milieux humides, phytogéographie, propriétés chimiques des aérosols et leurs conséquences environnementales, la mobilité et la biodisponibilité des contaminants « dits traditionnels », la mobilité et la biodisponibilité des contaminants d’intérêt émergent tels que : médicaments, cyanotoxines et nanoparticules, relations entre l’activité humaine et l’environnement sensible des océans, des mers, des fleuves et des littoraux, télédétection environnementale, approche intégrée en prévention de la santé au travail, épidémiologie environnementale, évaluation des expositions professionnelles en santé au travail, risques toxicologiques en santé publique, etc.;

    Consulte également les détails sur la maîtrise en environnement et développement durable (profil professionnel - options biogéochimie environnementale, gestion de l'eau, gestion de la biodiversité ou enjeux sociaux et gouvernance avec stage de 3 à 4 mois en milieu de travail ou avec travail dirigé, voir aussi la page suivante); la maîtrise en santé environnementale et santé au travail (profil professionnel - options offertes : analyse du risque, environnement/santé et gestion des catastrophes, hygiène du travail, santé environnementale mondiale ou toxicologie générale avec stage-projet de 3 à 4 mois en milieu de travail ou avec travail dirigé OU profil recherche - option générale avec mémoire, voir aussi la page suivante); la maîtrise en santé publique (profil professionnel - option en santé environnementale ou option surveillance épidémiologique avec stage de 3 mois en milieu de travail ou avec travail dirigé, voir aussi la page suivante); la maîtrise en géographie (profil professionnel - orientation en environnement physique avec stage de 3 à 4 mois en milieu de travail + étude de cas OU profil recherche - orientation en environnement physique avec mémoire), la maîtrise en enseignement secondaire (profil en enseignement des sciences et technologie avec stages, permet d'obtenir un permis d'enseigner au secondaire ou en formation générale des adultes du Ministère de l'Éducation, voir aussi la page suivante), le D.E.S.S. en environnement et développement durable (options : biogéochimie environnementale, gestion de l'eau ou gestion de la diversité avec travail dirigé), le D.E.S.S. en géographie et études environnementales (avec étude de cas et rapport professionnel), le D.E.S.S. en environnement, santé et gestion des catastrophes (sans option), le D.E.S.S. en hygiène du travail, le D.E.S.S. en santé environnementale mondiale (sans option) et le D.E.S.S. en toxicologie et analyse du risque (option analyse du risque ou option toxicologie générale);

    Site du département de géographie, site de l'École de santé publique, site du Centre d'études nordiques, site du Centre de la science de la biodiversité du Québec,  site du Centre en chimie verte et catalyse, site du Centre de recherche sur la dynamique du système Terre Geotop,  site du Centre de recherche en éducation relative à l'environnement et à l'écocitoyenneté CentrÈRE, site du Groupe interuniversitaire de recherche en limnologie et en environnement aquatique GRIL, site du Laboratoire de géomorphologie et géotechnique des régions froides, site du Laboratoire de biogéographie, site du Laboratoire d'Érosion Éolienne, site du Laboratoire de Géosimulation Environnmentale, site du Laboratoire d'hygiène industrielle et métrologie des polluants, site de la Chaire d'analyse et de gestion des risques toxicologiques CARTOX.

  • Université du Québec à Montréal UQÀM (Baccalauréat spécialisé en sciences naturelles appliquées à l'environnement avec concentrations :sciences de la terre chimie de l'environnement ou écologie ou sciences de la terre avec sous concentrations par thèmes transversaux accessibles pour chacune des concentrations : climat, eau, énergie ou environnements terrestres avec stage de fin d'études en sciences de l'environnement facultatif), voir aussi la page suivante;

    offert en régime régulier à temps complet ou en régime régulier à temps partiel;

    voir aussi lles passerelles permettant aux titulaires de l'un des D.E.C. suivants (cote R de 22,00 ou +) : techniques de bioécologie, technologie de laboratoire - biotechnologie, technologie de laboratoire - chimie analytique ou technologie minérale (géologie, exploitation ou minéralurgie) de se faire reconnaître jusqu’à 30 crédits;
    et les passerelles permettant aux titulaires de l'un des D.E.C. suivants (cote R de 22,00 ou +) :techniques de santé animale, techniques d'aménagement cynégétique et halieutique TACH, techniques du milieu naturel (spécialisations :aménagement de la faune, aménagement de la ressource forestière, aménagement et interprétation du patrimoine naturel ou protection de l'environnement), technologie de la production horticole et de l'environnement, technologie forestière, techniques de l'environnement, hygiène et sécurité au travail, techniques d'assainissement de l'eau, technologie de l'eau, techniques de génie chimique de se faire reconnaître jusqu'à 15 crédits;


    ses programmes en sciences de l'environnement sont classés au 2e rang au Québec et au 11e rang au Canada (1er rang du bacc le plus réputé auprès des emploeurs) en 2017 selon le magazine Maclean's;
    seule formation francophone au Québec portant spécifiquement sur les sciences naturelles appliquées à l’environnement;
    formation interdisciplinaire regroupant l'expertise de 11 départements de l'UQAM (dont notamment ceux des sciences biologiques, de chimie, de géographie et des sciences de la terre et de l'atmosphère);
    l'apprentissage se fait en petits groupes de 10 à 12 étudiants;
    formation  axée sur la pratique par des cours sur le terrain, des ateliers, des excursions, des laboratoires, des conférences, des études de cas, des projets, un stage, etc.;
    plusieurs sorties sur le terrain au cours des 3 années du programme (station écologique de St-Michel-des-Saints, Biodôme de Montréal, Jardin botanique de Montréal, Station de biologie des Laurentides à Mont-St-Hilaire en Montérégie, Parc national du Mont-St-Bruno et Parc national des Îles-de-Boucherville, etc.);
    plusieurs travaux pratiques en laboratoire d'enseignement (laboratoire d'analyse chimique, laboratoire de biochimie, laboratoire de microbiologie, laboratoire de chimie de l'environnement, laboratoire d'écologie générale, laboratoire de géomorphologie, laboratoire de géochimie, laboratoire de systèmes d'information géographique, laboratoire de cartographie, laboratoire du milieu naturel, laboratoire de paléoécologie continentale, laboratoire de dendrochronologie, laboratoire de toxicologie, etc.);
    possibilité d'effectuer un stage en recherche, au Québec ou ailleurs dans un laboratoire de l'UQAM, d'une autre université ou d'un organisme gouvernemental;
    possibilité de faire un stage en entreprise ou un stage orienté vers la vulgarisation scientifique ou l'enseignement. Ce stage est fréquemment rémunéré, par le biais de bourses ou de contrats; pour plus de détails, consulte le Carrefour des stages;


    possibilité d'effectuer une session d'études à l'étranger (Belgique, France, Italie, Portugal, Argentine, Cuba, Colombie, Brésil, Uruguay, Vietnam) dans une université partenaire (soit : Gembloux Agrobiotech en Belgique, Institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture Cermagref en France, École nationale supérieure des mines de Saint-Étienne en France, École nationale supérieure Paris Saclay en France, Université d'Artois en France, Université d'Orléans en France, Université de Caen-Normandie en France, Université de Limoges en France, Université Pierre-et-Marie-Curie Paris 8 en France, Universitat de Lleida en Espagne, Universitat de les Illes Balears en Espagne, Università degli Studi della Tuscia en Italie, Universidade Fernando Pessoa au Portugal, Université de Belgrade en Serbie, Universidad de Ciencias Pedagógicas "Enrique José Varona à Cuba, Universidade Federal da Bahia au Brésil, Universidade Federal do Parana au Brésil, Universidade de Brasilia au Brésil, Universidad de Antioquia en Colombie, China University of Geosciences en Chine, Nong Lam University au Vietnam); pout plus de détails consulte la page suivante;

    réputée notamment dans les domaines de l'aménagement forestier durable, l'écologie animale, l'écologie des écosystèmes aquatiques boréaux, l'écologie des communautés aquatiques et limnologie, l'écologie urbaine, l'écotoxicologie, l'adaptation des plantes aux changements climatiques et environnementaux,  le stress environnemental, la toxicologie comparée des espèces aviaires, dendrochronologie, aménagement forestier écosystémique, indicateurs de gestion durable des forêts, eaux souterraines, contamination des poissons, déforestation, géochimie isotopique, géomorphologie fluviale, géomorphologie glaciaire, géomatique environnementale, hydrogéologie, paléoenvironnements, paléoclimatologie, qualité de l'air intérieur, changements climatiques, modélisation énergie et environneent, risques naturels, télédétection environnementale, tourisme écologique, chimie des eaux, chimie analytique environneentale, génotoxicité, immunotoxicité, pesticides et autres polluants de l’environnement,prolifération de cyanobactéries, production de cyanotoxines, toxicité de l’aluminium, sources et devenir de métaux dans les environnements terrestres et aquatiques, toxicogénomique, tourisme et développement durable, tourisme et protection de l'environnement, gestion des ressources naturelles, gestion et prévention des risques naturels, éducation à l'écodéveloppement, éducation relative à l'environnement et à l'écocitoyenneté,  etc;

    Consulte également les détails sur  la maîtrise en sciences de l'environnement (profil professionnel sans concentration avec stages professionnels et essai OU profil recherche sans concentration avec mémoire, voir aussi la page suivante), la maîtrise interuniversitaire en gestion durable des écosystèmes forestiers (profil professionnel sans concentration avec projets de synthèse et stages, offert conjointement avec l'UQO et l'UQAT), la maîtrise en biologie (profil recherche sans concentration avec mémoire),  la maîtrise en chimie (profil professionnel avec stages professionnels et essai OU profil recherche avec mémoire), la maîtrise en sciences de la terre (profil professionnel sans concentration avec stage de fin d'études rémunéré ou non en entreprise au Québec, en France ou ailleurs d'une durée de 4 mois à temps complet ou profil recherche sans concentration avec mémoire), la maîtrise en science, technologie société (profil professionnel sans concentration avec stage de fin d'études rémunéré ou non en entreprise d'une durée de 4 mois à temps complet OU profil recherche sans concentration avec mémoire, voir aussi la page suivante), la maîtrise en enseignement (profil enseignement au secondaire avec concentration en sciences et technologie avec essai de pratiques supervisées ou avec stages OU profil enseignement à la formation générale aux adultes avec concentration en sciences et technologie avec essai de pratiques supervisées ou avec stages, permet d'obtenir un permis d'enseigner au secondaire ou en formation générale des adultes du Ministère de l'Éducation), le D.E.S.S. en bio-informatique (profil biologie-biochimie avec projet individuel ou avec stage ou avec mini-projet de recherche) et le D.E.S.S. en éducation et formation des adultes;

     site du département des sciences biologiques, site du département de chimie, site du département de géographie, site du département des sciences de la terre et de l'atmosphère,
    site de l'Institut des sciences de l'environnement, site du Centre de recherche en éducation relative à l'environnement et à l'écocitoyenneté CentrÈRE, site du Centre de la science de la biodiversité du Québec,  site du Centre d'études de la forêt, site du Centre en chimie verte et catalyse, site du Centre de recherche sur la dynamique du système Terre Geotop, site du Groupe interuniversitaire de recherche en limnologie et en environnement aquatique GRIL, site du Groupe de recherche en écologie comportementale et animale, site du Groupe interdisciplinaire en géographie et environnement régionale, site du Laboratoire de cartographie des dynamiques forestières, site du Groupe de recherche en toxicologie de l'environnement TOXEN.

  • Université Mcgill (Baccalauréat spécialisé en environnement B.Sc. ou B.Sc. (Agr.Env.Sc.) - concentrations offertes : biodiversité et conservation, changements environnementaux et processus de la surface terrestre, déterminants écologiques de la santé, environnement et production alimentaire, écosystèmes et environnements aquatiques, économie et sciences de la terre, envirométrie, gestion des ressources renouvelables ou qualité de l'air et environnement atmosphérique avec projet de recherche de fin d'études);

    offert en régime régulier à temps complet ou en régime régulier à temps partiel, au campus centre-ville ou au campus Macdonald;


    cheminement honours permettant un passage intégré à la maîtrise en sciences des ressources naturelles permettant d'accélérer ta scolarité de 2e cycle (en suivant les cours obligatoires de la maîtrise pendant ton programme de 1er cycle) et accélérer ton parcours aux cycles supérieurs et comportant des stages de recherche facultatifs dans un laboratoire de recherche de l'Université Mcgill, d'une autre université ou d'un organisme gouvernemental;


    consulte aussi  le Baccalauréat avec majeure en biologie environnementale B.Sc.(Agr.Env.Sc.) (concentrations offertes : biologie de la conservation, biologie animale, biologie des plantes, écologie appliquée, conservation et biodiversité, déterminants écologiques de la santé, environneents aquatiques et écosystèmes, économie de l'environnement, envirométrie, ressources eau et sols ou gestion des ressources renouvelables offert au campus Macdonald),
    le Baccalauréat avec majeure en environnement B.Sc. (concentrations offertes : biodiversité et conservation, changements environnementaux et processus de la surface terrestre, déterminants écologiques de la santé, environnement et production alimentaire, écosystèmes et environnements aquatiques, économie et sciences de la terre, envirométrie, gestion des ressources renouvelables ou qualité de l'air et environnement atmosphérique
    offert au campus centre-ville),
    le Baccalauréat avec majeure en environnement B.Sc. (Agr.Env.Sc.) (concentrations offertes : biodiversité et conservation, changements environnementaux et processus de la surface terrestre, déterminants écologiques de la santé, environnement et production alimentaire, écosystèmes et environnements aquatiquesenvirométrie ou gestion des ressources renouvelables offert au campus Macdonald),
    le Baccalauréat avec majeure interfacultaire en environnement B.A./B.Sc. (concentrations offertes : écologie des populations, des communautés et des écosystèmes, biodiversité et conservation, études de terrain en écologie et conservation, hydrologie et ressources en eau, santé humaine, sciences des sols et de la terre, gestion de l'environnement avec statge facultatif ou projet de recherche facultatif offert au campus centre-ville),
    le
    Baccalauréat avec majeure interfacultaire en développement durable, science et société B.A./B.Sc. (concentrations offertes : écologie des populations, des communautés et des écosystèmes, biodiversité et conservation, études de terrain en écologie et conservation, hydrologie et ressources en eau, santé humaine, sciences des sols et de la terre, gestion de l'environnement avec statge facultatif ou projet de recherche facultatif offert au campus centre-ville),
    le Baccalauréat spécialisé ou avec majeure en sciences de l'atmosphère et des océans (options : analyse et prévisions météo, chimie et physique atmosphériques, sciences du climat ou général avec projet de recherche de fin d'études);


    programme multidisciplinaire formé par plusieurs disciplines (dont géograhie, biologie, chimie, agronomie, sciences de l'atmosphère et sciences de la terre);
    programme de 1er cycle en sciences de l'environnement le plus complet au Québec et l'un des plus importants au Canada avec 5 profils et le plus grand choix de concentrations;
    ses programmes en environnement sont classés en 2018 au 1er rang au Québec, au 2e rang au Canada, au 16e rang en Amérique du Nord et au 30e rang au monde (devant des prestigieuses universités telles : Duke University, University of Tokyo, Pekin University, University of Toronto, École polytechnique fédérale de Lausanne, Columbia University, University of Illinois at Urbana Champaign, University of Edinburgh, Lund University, University of Manchester ou Kyoto University) selon le classement QS World;
    plusieurs sorties sur le terrain dans des laboratoires naturels tels que :la Réserve naturelle Gault de l'Université Mcgill à Mont-St-Hilaire en Montérégie, la Réserve de nature Molson sur le campus Macdonald à Ste-Anne-de-Bellevue sur l'Île-de-Montréal, mais également au Jardin botanique de Montréal, au Biodôme de Montréal, à l'Insectarium de Montréal, au Parc national du Mont-St-Bruno en Montérégie, au Parc national des Îles-de-Boucherville en Montérégie et le Parc national du Mont- Tremblant dans les Laurentides;
    plusieurs travaux pratiques en laboratoire d'enseignement (laboratoire d'analyse chimique, laboratoire d'analyse de la qualité de l'air, laboratoire de biochimie, laboratoire de microbiologie, laboratoire de chimie environnementale, laboratoire d'écologie générale, laboratoire de gestion de l'eau, laboratoire de géomorphologie, laboratoire de géochimie, laboratoire de systèmes d'information géographique, laboratoire de cartographie, laboratoire de climatologie, laboratoire de paléoécologie continentale, laboratoire de dendrochronologie, laboratoire des sciences sols, laboratoire de toxicologie,  Observatoire radar JS Marshall, etc.);
    possibilité de réaliser un projet de recherche de fin d'études dans le domaine de ton choix;
    possibilité d'effectuer un stage de fin d'études en milieu de travail (gouvernements fédéral ou provincial, municipalités ou MRC, agences internationales, organisations non gouvernementales, organismes environnementaux OSBL, sociétés de conseils en environnement, sociétés de génie conseil, enseignement collégial, vulgarisation scientifique, etc., au Québec ou ailleurs ou ou à l'international);
    possibilité d'effectuer des stages de recherche rémunérés dans un laboratoire de recherche de Mcgill au cours des trimestres d'été;


    possibilité d'effectuer 1 ou 2 session(s) dans une université à l'étranger (choix d'une centaine d'universités dans une trentaine de pays dont certaines parmi plus prestigieuses au monde dans cette discipline telles que :  National University of Singapore à Singapour classée au 10 rang, University of BC au Canada classée au 11e rang, University of Queensland en Australie classée au 12e rang, University of California at Davis aux USA classée au 13e rang, University of Melbourne en Australie classée au 15e rang, University of California at Los Angeles UCA aux USA classée au 18e rang, Australian National University en Australie classée au 24e rang ex-acquo, University of New South Wales en Australie classée au 24e rang ex-acquo, Nanyang Technological University à Singapour classée au 27e rang, University of Tokyo au Japon classée au 29e rang, Lund University en Suède, University of Edinburgh en UK, University of Copenhague au Danemark, Technical University of Denmark au Danemark, Universitat Autònoma de Barcelona en Espagne, École polytechnique fédérale de Lausanne en Suisse, University of Manchester en UK, University of Alaska at Fairbanks aux USA,  etc.); pour plus de détails consulte le Bureau des échanges étudiants;

    réputée mondialement dans les domaines suivants : aérosols atmosphériques, aménagement des espaces naturels, biogéochimie environnementale, biogéochimie forestière, carbone bleu dans les marais salants et les herbiers, changements climatiques, chimie atmosphérique, chimie de l'eau, chimie des sols, climatologie physique, conservation de la biodiversité, conservation de la faune aviaire, conservation des espèces aquatiques, conservation des écosystèmes de la forêt tempérée, conservation des plantations en milieu urbain, dynamique de l'atmosphère et du climat, écologie des écosystèmes aquatiques, eaux marines côtières et les zones humides les entourant, écologie des écosystèmes arctiques, écologie des écosystèmes sub-artctiques, écologie des écosystèmes néo-tropicaux, écologie du paysage, écologie et conservation des primates, écologie urbaine, écologie végétale, écohydrologie, exposition des humains et de la faune aux produits chimiques toxiques présents dans l’environnement, géocryologie - neige et glace, gestion des ressources en eau, glaciologie, interactions des services écosystémiques dans le paysage, gestion des sols-plantes en agriculture biologique, identification des synergistes de pesticides, impacts humains sur les cycles biogéochimiques, impacts du changement climatique sur les bioressources, impacts des activités humaines sur les écosystèmes arctiques, impacts des activités humaines sur les écosystèmes sub-arctiques, impacts des changements climatiques sur les écosystèmes arctiques, impacts des changements climatiques sur les écosystèmes sub-arctiques, invasions biologiques, relations entre le sol et l'environnement, relations et interactions entre biodiversité et agriculture, sélection des espèces forestières pour le développement durable, stress abiotique des plantes, télédétection environnementale, télédétection et prévisions des précipitations, etc.;


    Consulte également les détails sur la maîtrise en sciences des ressources naturelles (options : entomologie, biologie de la conservation, environnement, environnement néotropical, microbiologie, micrométéorologie, sciences des sols ou sciences forestières avec mémoire, programme unique au Québec), la maîtrise en biotechnologie (sans concentration avec essai), la maîtrise en géographie (profil recherche - options offertes : environnemement néotropical, études du développement, sciences environnementales ou sans option avec mémoire), la maîtrise en biologie (option en bio-informatique ou sans concentration avec mémoire), la maîtrise en chimie (sans concentration avec mémoire), la maîtrise en sciences de l'atmosphère et des océans (profil recherche sans option avec mémoire), la maîtrise en sciences de la terre et planétaires (profil recherche - option en environnement ou sans option avec mémoire), la maîtrise en sciences des plantes (profil recherche - options offertes : environnement, environnemement néotropical,  bio-informatique ou sans option avec mémoire), et la maîtrise en enseignement et apprentissage (profil en enseignement des sciences et technologie avec stages, permet d'obtenir un permis d'enseigner au secondaire ou en formation générale des adultes du Ministère de l'Éducation);

    Site de l'École d'environnement (campus principal), site du département des sciences des ressources naturelles (Campus Macdonald), site de la Mcgill Arctic Research Station MARS (située sur l'Île Axel Heiberg dans le Nunavut), site de la Mcgill Sub-Arctic Research Station MSARS (située à Scheffordville en Côte-Nord), site du Centre de conservation et des sciences aviaires, site du Centre d'études nordiques, site du Centre de la science de la biodiversité du Québec, site du Centre en chimie verte et catalyse, site du Centre d'études de la forêt, site du Centre de recherche en sciences du végétal SÈVE, Site du Centre de recherche sur la dynamique du système terre GEOTOP site du Groupe interuniversitaire de recherche en limnologie et en environnement aquatique GRIL, site du Groupe interinstitutionnel de recherches océonographiques Québec Océan, site du Centre interuniversitaire de recherche sur le saumon d'atlantique, site de Ressources aquatiques Québec (Regroupement interinstitutionnel de recherche en aquaculture et pêcheries), site du Réseau québécois sur les eaux souterraines, site du Groupe de recherche sur les aérosols, nuages et climat, site du Groupe de recherche Preston sur les particules aérosols atmosphériques, site du Laboratoire en Génétique évolutive et biologie de la conservation des amphibiens (situé au Redpath Museum), site du Laboratoire d'écotoxicologie de Mcgill, site du Laboratoire Bennett en relations humain-écosystèmes, site du Laboratoire d'écologie arctique (rattaché au MARS), site du Laboratoire en diversité et évolution des mammifères (situé au Redpath Museum), site du Laboratoire en chimie environnementale marine et en océanographie chimique.

  • Université d’Ottawa, Ontario  (Bacccalauréat spécialisé en études de l'environnement sans concentration avec projet de recherche de fin d'études facultatif, offert en français);
    voir aussi le programme offert en formation bilingue;

    offert en régime régulier à temps complet ou en régime coopératif