Retour à la page du secteur environnement et aménagement du territoire
Retour à la page d’accueil

SECTEUR : ENVIRONNEMENT ET AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT UNIVERSITAIRE

 

INGÉNIEUR(E) EN ENVIRONNEMENT ou

INGÉNIEUR(E) EN EAUX

BACCALAURÉAT SPÉCIALISÉ B.ing

Consulte aussi la section "liens recommandés" à la fin de cette page (dont des vidéos d'ingénieurs en environnement qui parlent de leur travail).

Voir également les professions suivantes :

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

En fait, la spécialité du génie de l'environnement n'est pas une spécialité reconnue officiellement par l'Ordre des ingénieurs, elle figure plutôt comme une branche pour les autres spécialités (ex : génie civil, génie chimique, génie agricole, etc).

En tant qu'ingénieure ou ingénieur en environnement, tu auras comme responsabilités de planifier, d’élaborer, de concevoir, de réaliser des projets en lien avec la conservation et la protection de l'environnement et du développement durable. Tu auras également à rédiger des rapports techniques et communiquer avec les autres professionnels de l'équipe responsable du projet (d'autres ingénieurs, des scientifiques en environnement, des technologues, etc.).

 

Il existe de nombreux secteurs où une technicienne ou un technicien en environnement peut travailler, soit :

QUALITÉS ET APTITUDES  NÉCESSAIRES :

-         Intérêts et aptitudes pour les sciences, les mathématiques et la recherche

-    Intérêts et aimer travailler à l'extérieur en toutes conditions

-         Bonne santé car il peut arriver que tu sois en contact avec des contaminants ou des situations potentiellement dangereuses

-         Capacité d’analyse et de synthèse et sens logique pour analyser différents problèmes qui pourraient survenir lors de la réalisation de projets

-         Bonne méthode de travail et gestion du temps car tu auras à planifier et gérer des projets

-    Bon jugement et rigueur scientifique également nécessaire pour résoudre des problèmes reliés aux projets

-    Minutie, précision et souci du détail car tu auras à effectuer des calculs et réaliser des plans de façon précise

-         Sens des responsabilités car tu auras l’entière responsabilité des projets

-        Sens de l’organisation car tu auras à gérer des priorités et respecter des échéanciers

-    Autonomie, débrouillardise et flexibilité car tu seras parfois seul(e) pour exécuter certaines tâches et résoudre différents problèmes

-         Sens de l’initiative car tu devras prendre des décisions seul(e) lorsqu’il y a des problèmes

-        Curiosité scientifique, sens logique et capacité de déduction car tu devras être à l'affut des nouveaux développements scientifiques et technologiques

-         Facilité à travailler en équipe car tu auras à collaborer avec d’autres ingénieurs, des technologues et des ouvriers

-    Bonne connaissances en informatique car tu auras à utiliser des logiciels spécialisés en D.A.O. et C.A.O.

-   Très bonne connaissance maîtrise de la langue langue française parlée et écrite afin d'expliquer et communiquer clairement et de façon professionnelle avec les membres d'une équipe de projets, ainsi que pour rédiger des rapports techniques et d'expertise

-     Bonne connaissance de la langue langue anglaise afin d'expliquer et communiquer clairement et de façon professionnelle avec les membres d'une équipe de projets, ainsi que pour rédiger des rapports techniques et d'expertise

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-    Chargé(e) de projets de développement durable

-    Coordonnateur(trice) de projets de développement durable

-    Coordonnateur(trice) de programmes environnementaux

-    Directeur(trice) de projets de développement durable

-    Ingénieur(e) des eaux

-    Ingénieur(e) en gestion des eaux

-    Officier du génie de construction (Forces armées)

-    Professeur(e) en enseignement technique au collégial

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-    Cabinets d'experts conseils en agroenvironnement

-        Firmes d’ingénieurs-conseils

-    Firmes de consultants en environnement

-    Entreprises spécialisées en services environnementaux

-    Fournisseurs d'équipements environnementaux

-        Gouvernement du Canada : Carrières en sciences et technologie, Institut Maurice-LamontagneEnvironnement Canada, Agriculture et Agroalimentaire Canada, Conseil National de recherches Canada, Centre national canadien d’hygiène et sécurité au travail

-         Gouvernement du Québec : Centre d’expertises et d’analyses environnementales, Ministère du Développement durable, environnement et parcs

-         Industries diverses (chimiques, pétrochimiques, métallurgiques, papetières, alimentaires, etc)

-     MRC

-         Municipalités

-     Cégeps et collèges privés

-     Universités (enseignement universitaire ou recherche), notamment les organismes de recherche suivants :

Institut Hydro-Québec en environnement, développement et société de l'Université Laval,
Centre de recherche, développement et validation des technologies et procédés de traitement des eaux de Polytechnique CREDEAU,
Mcgill Brace Centre for Water Resources Management,
Centre de recherche en ingénierie des procédés et bioraffinage de Polytechnique,
Concordia Institute for Water, Energy and Sustainable Systems,
Groupe de recherche en intégration et développement durable en environnement bâti de l'ÉTS GRIDD,
Groupe de recherche spécialisé en développement et en recherche appliquée à la modélisation environnementale de l'ÉTS DRAME,
Laboratoire de développement de bioprocédés de l'Université de Sherbrooke,
Laboratoire de géotechnique et de génie géoenvironnemental de l'ÉTS,
Laboratoire du génie de l'environnement de l'Université de Sherbrooke,
Laboratoire de mécanique et d'éco-matériaux de l'UQTR,
Station expérimentale des procédés pilotes en environnement de l'ÉTS,
Station de recherche subarctique de Mcgill,
Unité de Recherche sur l'Efficacité énergétique et le Développement Durable de la Bioraffinerie Forestière (E2D2BF) de Polytechnique

PERMIS DE PRATIQUE :

Au Québec, Pour pratiquer la profession d’ingénieur, tu dois obligatoirement devenir membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec. Cette profession est régie par une loi et un code de déontologie qui ne permet qu’aux détenteurs de ce titre de pratiquer dans le domaine.  

Après avoir complété tes études universitaires en génie, tu devras réaliser un stage professionnel rémunéré de 3 ans en milieu de travail appelé "juniorat" en tant qu’ingénieur(e) stagiaire (aussi appelé "ingénieur-e junior-e") sous la supervision d’un(e) ingénieur(e) senior(e) expérimenté(e). Par la suite, tu auras à subir un examen et sa réussite te permettra d’obtenir le permis d’ingénieur(e). Le stage et l’examen sont sous la responsabilité de l’Ordre des ingénieurs. 

Par contre, des crédits d'expérience peuvent être accordés pour un stage d'au moins 4 mois rémunéré ou non rémunéré, un parrainage de 8 mois (notamment dans le cadre des stages coopératifs), ainsi que des études supérieures dans un programme de D.E.S.S. ou de maîtrise en génie (jusqu'à 24 mois). Les crédits d'expérience ne peuvent excéder l'équivalent de 24 mois d'expérience.

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-         Bonne connaissance de l’anglais

-         Polyvalence

-         Facilité d’adaptation aux nombreux changements technologiques

PLACEMENT :

Selon les données disponibles au 31 janvier 2015 :

Pour le Baccalauréat en génie des eaux :    

Le placement est EXCELLENT, 100 % des répondants(es) ont obtenu un emploi relié à leurs études, dont la totalité sont à temps complet.

Le principal type d'emploi occupé était : ingénieur de procédés

Quelques répondants(es) ont choisi de poursuivre leurs études au niveau de la maîtrise en génie des eaux ou en sciences de l'eau.

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI A TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

13 11 10 2

Note : hausse du taux de placement par rapport aux années précédentes (était de 81 % en 2011 et 83 % en 2013).

Pour le Baccalauréat en génie biotechnologique : 

Le placement est EXCELLENT, 100 % des répondants(es) ont obtenu un emploi relié à leurs études, dont la totalité sont à temps complet.

Le principal type d'emploi occupé était : ingénieur de procédés

Quelques répondants(es), soit 33 % ont choisi de poursuivre leurs études au niveau de la maîtrise en génie chimique.

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI EN TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

6 4 4 2

Note : hausse du taux de placement par rapport aux années précédentes (était de 83 % en 2012; 90 % en 2011 et 100 % en 2010).

Hausse du nombre de répondants(es) poursuivant des études supérieures (était de 27 % en 2012).

Sources : Service de placement de l'Université Laval, Enquête relance 2014 de l'Université de Sherbrooke et Réseau des ingénieurs du Québec

SALAIRE :

Selon les données de 2015 :

Le salaire moyen en début de carrière était de :

Dans le secteur privé :

-    23,80 $/heure (40 hres/sem) en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 30,91 $/heure en tant qu'ingénieur(e) biotechnologiste au sein des PME

-    26,65 $/heure (40 hres/sem) en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 31,80 $/heure en tant qu'ingénieur(e) en bioressources au sein des PME

-         27,51 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 38,86 $/heure en tant qu'ingénieur(e) au sein des grandes sociétés de génie conseil

-        28,35 $/heure (35 ou 40 hres/sem) en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 31,83 $/heure en tant qu'ingénieur(e) en eaux au sein des PME

-   36,85 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 41,25 $/heure en tant qu'ingénieur(e) au sein des grandes industries papetières

-   39,91 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 44,65 $/heure en tant qu'ingénieur(e) au sein des grandes industries de première transformation des métaux

-   40,44 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 45,25 $/heure en tant qu'ingénieur(e) au sein des grandes industries pétrolières

-    43,90 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 49,10 $/heure en tant qu'ingénieur(e) au sein des grandes compagnies minières (usines de traitement des minerais)

-    44,14 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 49,40 $/heure en tant qu'ingénieur(e) au sein des grandes industries chimiques et pétrochimiques

Dans le secteur public et parapublic :

-         22,39 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 27,44 $/heure en tant qu'ingénieur(e) dans la fonction publique québécoise

-         25,31 $/heure (37,5 hres/sem) en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 32,32 $/heure en tant qu'ingénieur(e)  dans la fonction publique fédérale

-      28,97 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 36,66 $/heure en tant qu'ingénieur(e) à la Ville de Québec

-         29,03 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 31,81 $ en tant qu'ingénieur(e) à la Ville de Montréal

-         29,24 $/heure (40 hres/sem) en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 46,47 $/heure en tant qu'ingénieur(e) chez Hydro-Québec

-      32,44 $/heure (33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 38,44 $/heure en tant qu'ingénieur(e) au sein des grandes muncipalités (100 000 habitants et plus)

-      34,76 $/heure (32 ou 32,5 ou 33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 38,56 $/heure en tant qu'ingénieur(e) au sein des muncipalités de taille moyenne (50 000 habitants et plus, voir note 2 plus bas)

-         34,81 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 40,18 $ en tant qu'ingénieur(e) au sein des grandes entreprises publiques de transport urbain

-        37,24 $/heure (32,5 ou 33 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en tant que directeur(trice) des travaux publics ou directeur(trice) des services techniques en moyenne au sein des petites municipalités (moins de 50 000 habitants, voir note 2 plus bas)

-         39,89 $/heure (36,25 hres/sem) en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 48,31 $/heure en tant que chargé(e) d'ingénierie - environnement à Gaz métro

-      43,65 $/heure (33,75 hres/sem) en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 50,83 $/heure en tant qu'ingénieur(e) à la Ville de Laval

-      1 646 $/mois en 1re année et augmente à 1 750 $/mois en 4e année (grade d'élève-officier pendant tes études universitaires au Collège militaire)

-         4 433 $/mois (au grade de lieutenant) et augmente à 6 515 $/mois (au grade de capitaine) après 5 ans en tant qu'officier du génie construction (bénéficiaires du Programme d'enrôlement direct des officiers PEDO) au sein des Forces canadiennes (Force régulière)

-         5 138 $/mois (au grade de lieutenant) et augmente à 6 515 $/mois (au grade de capitaine) après 5 ans en tant qu'officier du génie construction (bénéficiaires du Programme d'études universitaires subventionnées PFOR) au sein des Forces canadiennes (Force régulière)

-         145,78 $/jour (au grade de lieutenant) et augmente à 182,10 $/jour (au grade de capitaine) en tant qu'officier du génie construction au sein des Forces canadiennes (Réserve)

Note 1 : hausse de la moyenne salariale en génie des eaux dans le secteur privé par rapport 2013 (qui était de 24,13 $).

Note 2 : Dans le secteur public, les augmentations sont établies par les conventions collectives.

Note 3 : prendre en considération que bien que le salaire horaire est élevé dans les petites et moyennes municipalités, les avantages sociaux (ex : assurance-santé, régime de retraite, etc) y sont moins nombreux que dans les grandes municipalités ou la fonction publique fédérale, mais les responsabilités sont davantages importantes. Dans plusieurs petites municipalités, les ingénieurs civils agissent comme gestionnaire municipal.

Sources : Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec, Conseil du Trésor du Québec, Commission de la Fonction publique du Canada, Forces canadiennes, Syndicat professionnel des ingénieurs d’Hydro-Québec, Syndicat des professionnels scientifiques de Montréal, Alliance des professionnels de la Ville de Québec, Alliance du personnel administratif et professionnel de la Ville de Laval, Réseau des ingénieurs du Québec, conventions collectives des professionnels de la plupart des grandes muncipalités, conventions collectives des cols blancs de plusieurs municipalités de moyenne taille et conventions collectives des employés de la plupart des grandes sociétés publiques de transport urbain.

 

PORTRAIT DE LA PROFESSION :  

 

Selon Emploi-Québec; il y avait plus de 1 300 ingénieurs(es) en environnement ou en eaux dans toutes les régions du Québec en 2015.

Plus de 82 % des membres de cette profession étaient des hommes, mais pourrait accueillir davantage de femmes.

Plus 61 % des ingénieurs civils étaient âgés de moins de 45 ans.

Le salaire annuel moyen d'un(e) ingénieur(e) civil(e) ayant 10 années d'expérience était de 94 800 $.

 

Selon le Réseau des ingénieurs du Québec; la profession d'ingénieur(e) en environnement est l'une des spécialités du génie ayant la grande proportion de femmes, soit 21 %, alors que la moyenne de l'ensemble des spécialités du génie était de 14 % en 2015.

BREF PORTRAIT DE L'INDUSTRIE QUÉBÉCOISE DES SERVICES ENVIRONNEMENTAUX :

En 2015, son marché était de 1,5 milliards $ qui regroupait plus de 9.. entreprises dont les services environnementaux est leur activité principale et qui procuraient de l'emploi pour plus de 19 800 personnes.

On retrouve notamment :

Près de 70 % des entreprises de cette industrie employaient moins de 10 personnes, 25 employaient entre 10 et 49 personnes, alors seulement 5 % des entreprises avaient plus de 50 employés.

Source : Comité sectoriel de la main-d'œuvre en environnement du Québec - Enviro-Compétences

PERSPECTIVES D’AVENIR :

Il y a d’excellentes possibilités d’emplois dans ce domaine. On aura besoin de plus en plus de ces spécialistes dû aux nouveaux règlements en matière d'environnement dont les entreprises et les municipalités doivent respecter.

Les universités reçoivent plusieurs centaines d'offres d'emploi provenant d'employeurs de différents secteurs et d'un peu partout au Québec et d'ailleurs au Canada, mais ne peuvent suffir à la demande faute de diplômés(es) disponibles puisque la plupart ont déjà obtenu un emploi dans leur milieu de stage ou ont choisi de poursuivre des études supérieures.

Selon le Conseil sectoriel canadien des carrières en environnement, plus de 14 % des 157 000 travailleuses et travailleuses du secteur de l'environnement devront prendre leur retraite d'ici 2020. De ce nombre, une majorité sont des ingénieurs(es), chargés(es) de projets et consultants(es) en environnement.

Les offres d'emploi proviennent notamment de moyennes municipalités, des firmes de génie conseil, des grandes industries métallurgiques et des compagnies minières.

Selon le Réseau des ingénieurs du Québec, un(e) ingénieur(e) en eaux dans le secteur privé gagne en moyenne jusqu'à 77 400 $ après 10 ans d'expérience.

Selon le Réseau des ingénieurs du Québec, un(e) ingénieur(e) en environnement dans le secteur privé gagne en moyenne jusqu'à 78 000 $ après 10 ans d'expérience.

Pour plus de détails, consulte le Portrait de l'industrie de l'environnement

ENTENTES DEC-BAC :

Qu'est-ce qu'un programme DEC-BAC ?

 

Consulte la page suivante

Il permet de terminer la formation technique et ton baccalauréat dans un temps plus court et obtenir les 2 diplômes.

Mais, dans le cadre de cette entente, une réduction des cours préalables et une reconnaissance automatique de 27 crédits (répartis sur 3 ans) sont accordés, mais sans toutefois que la durée soit diminuée.

Voici la seule entente actuellement offerte :

PASSERELLES :

Un programme passerelle permet aux titulaires d'un D.E.C. dans une discipline en particulier de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans le cadre de son baccalauréat. Par contre, aucune garantie d'admission n'est offerte lors de la

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

Le Baccalauréat spécialisé en génie des eaux B.ing. offert par l'Université Laval a une durée totale de 4 ans offert en régime régulier à temps complet seulement. Il est également possible de suivre ce programme selon la formule en régime coopératif permettant acquérir de l'expérience professionnelle en milieu industriel en alternance avec les trimestres d'études. En effet, ce profil permet de réaliser 3 stages industriels rémunérés et crédités de 14 semaines consécutives chacun en effectuant certaines tâches en lien avec notions acquises dans les sessions précédentes et de participer à de réels projets de génie civil.

 

Exclusif au Québec, il a pour objectif de former des ingénieurs spécialisés dans les problèmes de gestion de l’eau et de l’environnement qui pourra tenir compte de tous les enjeux sociaux, économiques et environnementaux dans le cadre de son travail.

 

Il intègre différentes disciplines des sciences du génie telles que le génie civil, le génie chimique et le génie agroenvironnemental, des sciences pures telles que la chimie, la microbiologie, la biochimie, la biologie et l’écologie. Tu acquerras des connaissances en production et traitement de l’eau potable, en traitement et épuration des eaux usées, en réhabilitation des environnements hydriques pollués, recyclage de l’eau, gestion intégrée des ressources en eau et des milieux aquatiques, développement et application de politiques dans le domaine de l’eau et de l’environnement, études d’impacts en gestion de l’eau et de l’environnement, etc.

Au cours de la 1re année, tu acquerras des connaissances dans les disciplines fondamentales nécessaires au génie tels que : mathématiques, physique, dessin technique et informatique. Tu auras les cours obligatoires suivants : mathématiques de l'ingénieur 1, méthodologie de design en ingénierie (théorie + labo), matériaux de construction (théorie + labo), chimie des eaux (théorie seulement), culture scientifique des eaux vives, mathématiques de l'ingénieur 2, probabilités et statistique, mécanique des fluides, hydrogéologie (théorie + labo), informatique pour ingénieurs (théorie + labo), ainsi que stage en milieu de travail 1 (expérience professionnelle de 12 à 14 semaines consécutives à temps complet en milieu de travail au cours du trimestre d'été si tu as choisis le profil alternance travail-études);

Au cours de la 2e année, tu approfondiras les connaissances fondamentales et de base nécessaires au génie des eaux, tu apprendras le cycle de l'eau, les principes de l'hydraulique et des écoulements et les notions sur les contaminants des eaux et leur dispersion. Tu auras les cours obligatoires suivants : dessin technique pour ingénieurs (théorie + travaux pratiques), dessins, plans et systèmes d'information géographique SIG pour ingénieurs (théorie + travaux pratiques), dispersion des polluants (théorie + labo), microbiologie de l'ingénieur (théorie seulement), hydrologie, systèmes hydrauliques, analyse numérique pour l'ingénieur, résistance des matériaux (théorie + labo), analyse et modélisation des systèmes naturels (théorie + labo), laboratoire d'hydraulique, santé et sécurité pour l'ingénieur, ainsi que stage en milieu de travail 2 (expérience professionnelle de 12 à 14 semaines consécutives à temps complet en milieu de travail au cours du trimestre d'été si tu as choisis le profil alternance travail-études);

Au cours de la 3e année, tu apprendras les méthodes de conception d'ouvrages hydrauliques, les méthodes d'analyse et d'intervention des bassins versants (lignes de partage des eaux), les procédés de production d'eau potable et les procédés de traitement des eaux usées. Tu auras les cours obligatoires suivants : mécanique des sols 1, écologie générale (théorie + labo), hydraulique urbaine, aménagement hydraulique, production d'eau potable (théorie + labo), interventions en bassin versant, analyse hydro-économique, traitement des eaux usées (théorie + labo), anglais intermédiaire 2 (ou si tu as atteint ce niveau évalué par un test de classement, un cours d'anglais de niveau supérieur ou un cours d'une autre langue), ainsi que stage en milieu de travail 3 (expérience professionnelle de 12 à 14 semaines consécutives à temps complet en milieu de travail au cours du trimestre d'été si tu as choisis le profil alternance travail-études);

Au cours de la 4e année, tu acquerras des connaissances sur les impacts environnementaux en gestion et traitement des eaux, tu approfondiras tes connaissances par le choix de quelques cours optionnels, tu intègreras les connaissances acquisses au cours des années précédentes par la réalisation de projets en génie des eaux et tu acquerras une formation complémentaire au génie des eaux. Tu auras les cours obligatoires suivants : irrigation (théorie + labo), impacts environnementaux, sociologie de l'innovation technologique, éthique et professionnalisme de l'ingénieur et au moins 3 des 4 projets suivants : projet d'hydraulique urbaine, projet de traitement de l'eau, projet de gestion de l'eau par bassin versant, projet de conception en génie géologique

Tu devras choisir 2 ou 3 cours optionnels parmi 16 cours proposés (ex : aménagement des cours d'eau et conservation des sols, drainage, géotechnique environnementale, hydrogéologie environnementale, géophysique appliquée, aménagement durable du territoire, fondements de la conservation de l'environnement, changements climatiques, eau et assainissement pour pays en développement, etc.);

Si tu choisis le profil international; tu devras remplacer les cours optionnels par 12 crédits de cours suivis dans une université étrangère partenaire, soit :

l'École Nationale du Génie de l'Eau et de l'Environnement de Strasbourg ENGEES en France,

l'École polytechnique de Lausanne en Suisse,

Norwegian University of Science and Technology en Norvège.

Le Baccalauréat spécialisé en génie biotechnologique B.ing. offert par l'Université de Sherbrooke a une durée totale de 4½ ans offert en régime coopératif à temps complet ou régime régulier à temps complet. Il couvre plusieurs disciplines scientifiques et du génie, soit : mathématiques, biochimie, biologie cellulaire, biologie moléculaire, microbiologie, immunologie, chimie, physique, informatique et génie chimique.

Au cours des 3 premières sessions, tu acquerras des connaissances dans les disciplines fondamentales nécessaires au génie tels que : mathématiques 1 : calcul différentiel et intégral + algèbre vectorielle, biochimie générale, microbiologie générale, biologie des organismes eucaryotes,  techniques de biologie - travaux pratiques, mathématiques 2 : équations différentielles, biologie moléculaire - travaux pratiques, introduction à la chimie organique (théorie + labo), physiologie des procaryotes, énergétique chimique, phénomènes d'échanges 1, santé, sécurité et gestion du risque en ingénierie et informatique pour ingénieurs;

Au cours de la 2e année et de la 3e année, tu approfondiras les connaissances fondamentales et tu acquerras les connaissances sur les principes et concepts de base sur les différentes technologies utilisés en industrie technologique et les différents procédés biotechnologiques. Tu auras les cours obligatoires suivants : physiologie microbienne : travaux pratiques, matériaux et biomatériaux en biotechnologies, phénomènes d'échanges 2, thermodynamique chimique pour ingénieurs introduction au génie des procédés, systèmes réactionnels et bioréacteurs, normes BPF-BPL en industrie biotechnologie (bonnes pratiques de fabrication, bonnes pratiques de laboratoire), sécurité et biosécurité, opérations de séparation et de purification (théorie + labo), opérations unitaires 1 (théorie sur les écoulements et le transfert de chaleur), laboratoire d'opérations unitaires, immunotechnologies (théorie) et immunotechnologies - travaux pratiques;

Enfin, au cours de la 4e année, tu acquerras les connaissances sur les différents types de procédés de fabrication biotechnologique, la planification, le contrôle et la gestion des opérations de production et la gestion des services de contrôle de la qualité, tu réaliseras des projets de développement en industrie et tu acquerras une formation complémentaire en lien avec la profession d'ingénieur. Tu auras les cours obligatoires suivants : communication graphique en génie chimique (théorie + labo), microbiologie industrielle et biotechnologie, projet d'intégration 1 (réalisation d'un projet en opérations unitaires), instrumentation industrielle (théorie + labo), régulation des procédés biotechnologiques (théorie + labo), simulation de procédés biotechnologiques (théorie + labo), design de procédés biotechnologiques 1 (théorie + labo), projet d'intégration 2 (réalisation d'un projet en opérations unitaires), génie environnemental (théorie + labo), développement durable, génie biomoléculaire (théorie + labo en manipulation génétique des organismes vivants), design des procédés biotechnologiques 2 (théorie + labo), analyse économique en ingénierie, communication scientifique pour ingénieurs, éthique de l'ingénieur et société, droit et ingénierie, ainsi que projet d'intégration 3 (réalisation d'un projet de conception d'un procédé biotechnologique);

Tu devras également choisir 2 à 3 cours optionnels parmi 22 cours proposés (ex : gestion des procédés pharmaceutiques, génie des pâtes et papiers, ingénierie des polymères, électrotechonologies, traitement de la pollution de l'air, traitement des eaux usées industrielles, gestion des matières résiduelles, traitement biologique des eaux usées, caractérisation des milieux contaminés, conception des stations de production d'eau potable, opérations intégrées en génie biotechnologie, etc.);

Ainsi que 0 à 1 cours au choix en dehors du champ de spécialisation parmi l'ensemble des cours de 1er cycle offerts par l'université accessibles comme cours au choix;

Si tu as choisis le profil coopératif; tu devras réaliser 5 stages industriels rémunérés d'une durée de 3 à 4 mois consécutifs à temps complet chacun au sein d'entreprise de biotechnologie au Québec, ailleurs au Canada ou ailleurs dans le monde.

Le premier est offert au trimestre d'été  de la 1re année, le second est offert au trimestre d'hiver de la 2e année, le troisième est offert au trimestre d'automne de la 3e année, le quatrième est offert au trimestre d'été de la 3e année et enfin, le cinquième et dernier stage est offert au trimestre d'hiver de la 4e année.

Pour connaitre quelques exemples d'entreprises de biotechnologies, consulte le Portrait de l'industrie technologique;

Si tu as choisis le profil international; tu devras remplacer les cours optionnels et les choix au choix par 12 crédits de cours effectués dans une université étrangère partenaire, soit :


la réputée École de biologie industrielle É.B.I. (reconnue par l'industrie pharmaceutique et cosméceutique partout en Europe et dans le monde), située à Cergy dans la région de Cergy-Pontoise sur l'Île-de-France en France OU
l'Université technologique de Compiègne (l'une des meilleures écoles d'ingénieurs en France) située à Compiègne dans la région de la Picardie en France;

Si tu as choisis le Baccalauréat-maîtrise intégré en génie biotechnologique-génie chimique B.ing-M.Sc.A.; tu suivras le baccalauréat selon un régime régulier ou un régime coopératif et la 8e session correspondra à la 1re session de la maîtrise en génie chimique.

Le Baccalauréat spécialisé en génie des bioressources B.ing. offert par l'Université Mcgill a une durée totale de 3½ ans offert en régime régulier à temps complet seulement. Il s'intéresse notamment au développement de technologies permettant l'amélioration de la durabilité des ressources naturelles et la résolution de problèmes environnementaux qui impliquent les animaux et les plantes. Tout dépendant de la concentration que tu auras choisi, tu pourras t'orienter vers le technologies pour les ressources naturelles et économiques, les technologies bioenvironnementales et les technologies de conservation des sols et des eaux.

 

Au cours des 3 premières sessions, tu acquerras des connaissances dans les disciplines fondamentales nécessaires au génie tels que : mathématiques, physique, chimie, sciences des sols, dessin technique et informatique, ainsi que des connaissances de base en génie des génie des bioressources. Tu auras les cours obligatoires suivants : calcul intermédiaire, matériaux en génie des bioressources (théorie + labo), analyse en design mécanique, conception d'ingénierie 1 (théorie + élaboration d'un sujet de projet), informatique pour ingénieurs (théorie + labo), équations différentielles, biothermodynamique (théorie + labo), mécanique des matériaux, séminaire de 1re année, mathématiques de l'ingénieur, mécanique des fluides, introduction au génie bioenvironnemental et séminaire : rédaction scientifique;

 

Au cours de la 2e année et de la 3e année, tu approfondiras les connaissances fondamentales et tu acquerras les connaissances sur les principes et concepts de base en aménagement des installations et infrastructures agricoles et sur le fonctionnement des machines et équipements agricoles. Tu auras les cours obligatoires suivants : design graphique (théorie + labo), transfert de chaleur, économique de l'ingénierie, pratique professionnelle de l'ingénierie, circuits et machines électriques (théorie + labo), conception d'ingénierie 2 (théorie + travaux pratiques de préparation d'un projet), méthodes statistiques 1, conception d'ingénierie 3 (mise en œuvre du projet en génie des bioressources) et séminaire de fin d'études en génie des bioressources;

 

Enfin, dès la troisième session, tu devras choisir l'une des 5 concentrations offertes, soit :

 

Génie bioenvironnemental; s'intéresse notamment aux traitement des déchets, la conservation des sols et des ressources en eau, à la protection et au développement des ressources terrestres, à la géomatique appliquée à la gestion des biosystèmes et aux technologies environnementales en milieu agricole et rural.

Elle comporte les cours obligatoires suivants : organismes biologiques, introduction à la microbiologie (théorie + labo), impacts sociaux de la technologie, thermodynamique chimique (théorie + labo), introduction à la géomatique (théorie + labo), hydrologie et gestion ressources marines, bio-traitement des déchets (théorie + labo) et contrôle du climat pour les bâtiments,

2 cours optionnels parmi les 6 cours suivants : ingénierie pour le développement des terres, génie du drainage et de l'irrigation, modélisation hydrologique des sols, systèmes et modélisation hydrologique, simulation et modélisation ou instrumentation et contrôle,
1 cours optionnel en lien avec l'environnement parmi les autres programmes en en sciences ou technologie (biochimie, biologie, biotechnologie, chimie, microbiologie, sciences de la terre et planétaires, sciences de l'atmosphère et des océans, génie chimique ou génie civil),
ainsi que 2 cours complémentaires en dehors du champ de spécialisation parmi les cours de l'université provenant différentes disciplines en administration, droit, sciences sociales, humanités ou langues étrangères accessibles comme cours complémentaires;

 

Génie agricole; s'intéresse à la construction et l'aménagement d'infrastructures agricoles, aux technologies agroenvironnementales (conservation des sols, gestion des eaux et traitement et valorisation des déchets agricoles), ainsi qu'à la conception de structures, de machines et autres équipements agricoles.

Elle comporte les cours obligatoires suivants : l'environnement biophysique, introduction à la géomatique, analyse et conception de bâtiments et structures agricoles (théorie + atelier), conception de machines agricoles (théorie + atelier) et conception de systèmes de machinerie agricole (théorie + atelier),

2 cours optionnel parmi les 5 cours suivants : hydrologie et ressources marines (théorie + labo), gestion des déchets organiques, conception de structures (théorie + atelier), instrumentation et contrôle  et contrôle du climat pour les bâtiments,

ainsi que 2 cours complémentaires en dehors du champ de spécialisation parmi les cours de l'université provenant différentes disciplines en administration, droit, sciences sociales, humanités ou langues étrangères accessibles comme cours complémentaires;

 

Génie des sols et de eaux; s'intéresse aux technologies de drainage et d'irrigation, à l'écoulement des eaux souterraines, au traitement des eaux usées, à conservation et décontamination des sols, à la mécanique des sols et à l'hydrologie.

Elle comporte les cours obligatoires suivants : l'environnement biophysique, physique des sols, introduction à la microbiologie (théorie + labo), introduction à la géomatique (théorie + labo), hydrologie et ressources aquatiques (théorie + labo), ingénierie pour le développement des terres et mécanique et fondations des sols (théorie + labo);

2 cours optionnels parmi les 7 cours suivants : gestion des déchets organiques, conception de structures agricoles (théorie + atelier), ingénierie du drainage et de l'irrigation (théorie + labo), instrumentation et contrôle (théorie + labo), modélisation et systèmes hydrologiques (théorie + labo), modélisation en hydrologie des sols ou labourage des sols agricoles,
ainsi que 2 cours complémentaires en dehors du champ de spécialisation parmi les cours de l'université provenant différentes disciplines en administration, droit, sciences sociales, humanités ou langues étrangères accessibles comme cours complémentaires;;

 

Génie écologique; s'intéresse à la conception de technologies permettant de préserver les processus écologiques naturels (principalement dans les réserves fauniques nationales et provinciales) comme les systèmes de fermentation, les systèmes de compostage, etc.

Elle comporte les cours obligatoires suivants : l'environnement biophysique, physique des sols, introduction à la microbiologie (théorie + labo), aspects environnementaux de la technologie, géomatique (théorie + labo), hydrologie et ressources aquatiques (théorie + labo), ingénierie pour le développement des terres et mécanique et fondations des sols (théorie + labo);

2 cours optionnels parmi les 7 cours suivants : gestion des déchets organiques (théorie + labo), conception de structures (théorie + atelier), ingénierie du drainage et de l'irrigation (théorie + labo), instrumentation et contrôle (théorie + labo), modélisation et systèmes hydrologiques (théorie + labo), modélisation en hydrologie des sols ou labourage des sols agricoles,
ainsi que 2 cours complémentaires en dehors du champ de spécialisation parmi les cours de l'université provenant différentes disciplines en administration, droit, sciences sociales, humanités ou langues étrangères accessibles comme cours complémentaires;

 

Génie des aliments et des bioprocédés; s'intéresse aux technologies de stockage des produits agricoles et des matières biologiques, aux bioprocédés de traitement des déchets organiques en industrie alimentaire et le développement de bioprocédés de transformation des aliments dans les industries alimentaires de transformation (viandes, volailles, fruits et légumes, poissons et autres produits de la mer).

Elle comporte les cours obligatoires suivants : introduction aux sciences des aliments (théorie + labo), introduction à la microbiologie (théorie + labo), ingénierie des procédés de transformation des aliments (théorie + labo), ingénierie de la fermentation, ingénierie alimentaire avancée (théorie + labo), séchage post-récolte et stockage post-récolte;

2 cours optionnels parmi les 7 cours suivants : conception de machines agricoles (théorie + atelier), gestion des déchets organiques (théorie + labo), bio-traitement des déchets (théorie + labo), contrôle du climat des bâtiments, simulation et modélisation, instrumentation et contrôle, conception de bâtiments agricoles (théorie + atelier),

ainsi que 2 cours complémentaires en dehors du champ de spécialisation parmi les cours de l'université provenant différentes disciplines en administration, droit, sciences sociales, humanités ou langues étrangères accessibles comme cours complémentaires.

AUTRES PROGRAMMES :

Plusieurs autres programmes de baccalauréats en génie offrent une concentration ou un cheminement de spécialisation en environnement, voici les principaux :

ÉTUDES SUPÉRIEURES : 

Si tu le désires, tu pourras poursuivre au niveau des études supérieures, voici quelques exemples de programmes :Si tu le désires, tu pourras poursuivre au niveau des études supérieures, voici quelques exemples de programmes :

La Maîtrise en génie de l'environnement M.ing. vise à former des spécialistes en développement de technologies propres, de procédés, de méthodes ou d’outils qui soutiennent les technologies servant à résoudre des problèmes environnementaux. Contrairement à d'autres programmes en génie, cette maîtrise est également accessible aux titulaires d'un baccalauréat en sciences pures ou appliquées dans une discipline connexe au génie. Elle est destinée aux titulaires d'un grade de 1er cycle en lien avec le domaine de l'environnement (génie chimique, génie civil, génie agricole, génie minier, génie biotechnologique, sciences environnementales, chimie, biochimie, biotechnologie, géomatique appliquée à l'environnement, agronomie, aménagement et environnement forestiers, etc.).

Endroit de formation :

École de technologie supérieure ÉTS (sans concentration avec projet d'intervention en entreprise ou avec projet d'application ou avec projet technique, avec possibilité d'un stage industriel rémunéré),

 

 École de technologie supérieure ÉTS (avec mémoire),

 

Université d'Ottawa (maîtrise en génie de l'environnement, offert conjointement avec Carleton University)

 

La Maîtrise en génie des bioressources M.Sc. ou M.Sc.A. est un programme unique au Canada orienté vers la gestion intégrée des ressources biologiques tant au niveau des sols, des eaux que des écosystèmes naturels. il permet d'acquérir une formation approfondie en génie écologique (modélisation des écosystèmes, conception, gestion et assainissement), sur les ressources en eau (hydrologie, drainage, irrigation, qualité de l'eau), sur les technologies des sols (conservation, fertilisation, hydrodynamique, décontamination), gestion des déchets et protection de l'environnement, bioénergies, etc.

 

Il te préparera à gérer des projets d'envergure en gestion intégrée et durable des eaux municipales ou agricoles, des sols, en gestion et conservations des sols en milien urbain ou rural, en gestion, traitement et valorisation des déchets municipaux, agricoles ou industriels et en développement de technologies des écosystèmes notamment dans les parcs et réserves fauniques. Tu auras le choix entre l'un des cheminements suivants :

-          Cheminement axé sur la recherche : : comporte 2 séminaires départements obligatoires en génie des bioressources, 4 cours optionnels (ou quelques cours obligatoires + quelques cours optionnels de la concentration choisie) dans les cours du niveau des études supérieures en génie des bioressources, mais également des autres programmes de génie (ex : génie chimique, génie civil) et certains autres programmes en sciences (chimie, biologie, sciences des ressources naturelles, etc.).
Par contre, l
a plus grande partie du programme est consacré à la réalisation d’un projet de recherche appelé « mémoire de maîtrise » sur un champ de recherche spécifique en génie des bioressources. plus grande partie du programme est consacré à la réalisation d’un projet de recherche appelé « mémoire de maîtrise » sur un champ de recherche spécifique en génie des bioressources.

-          Cheminement axé sur la pratique professionnelle : comporte 2 séminaires départements obligatoires en génie des bioressources, 10 cours optionnels (ou quelques cours obligatoires + quelques cours optionnels de la concentration choisie) dans les cours du niveau des études supérieures en génie des bioressources, mais également des autres programmes de génie (ex : génie chimique, génie civil) et certains autres programmes en sciences (chimie, biologie, sciences des ressources naturelles, etc.). Enfin, tu devras réaliser un projet d'intervention en génie des bioressources, de préférence avec la collaboration d'une entreprise ou d'une organisation(sauf dans la concentration en gestion des ressources hydriques dont tu devras effectuer un stage professionnel dans une entreprise ou organisation), ainsi que la rédaction d'un essai sur une problématique ou un sujet d'intérêt en génie des bioressources., ainsi que la rédaction d'un essai sur une problématique ou un sujet d'intérêt en génie des bioressources.

Endroit de formation :

 

Université McGill (concentrations : gestion des ressources hydriques avec stage et projet, environnement néotropical avec projet et essai, génie environnemental avec projet et essais, sans concentration avec projet et essai ou concentration en génie de l'environnement ou sans concentration avec mémoire)(concentrations : gestion des ressources hydriques avec stage et projet, environnement néotropical avec projet et essai, génie environnemental avec projet et essais, sans concentration avec projet et essai ou concentration en génie de l'environnement ou sans concentration avec mémoire)

 

La Maîtrise en sciences de l’environnement M.Sc..a une durée totale d’’1½½annà temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel..Ce programme multidisciplinaire vise à te fournir les compétences nécessaires à analyser, évaluer, gérer et résoudre des problèmes environnementaux..Il est destiné aux titulaires de tout baccalauréat en sciences ou en génie. Tu pourras choisir entre les 2 cheminements offerts ::

-          Cheminement axé sur la recherche : comporte des cours sur les problématiques environnementaux, méthodologie de la recherche en sc de l’environnement, séminaire de recherche en sciences de l’environnement, ainsi que quelques cours optionnels parmi des listes proposées (provenant de diverses disciplines comme la chimie, la biologie, la géologie, la géographie, le génie, droit, économique, etc.). La plus grande partie du programme est consacré à la réalisation d’un projet de recherche appelé « mémoire de maîtrise » sur un champ de recherche spécifique en sciences de l’environnement et principalement relié à la chimie (ex : chimie environnementale des sols, chimie environnementale de l’eau, écotoxicologue, toxicologie industrielle, traitement des eaux usées, etc.)..

-          Cheminement axé sur la pratique professionnelle :  comporte des cours sur les problématiques environnementaux, méthodologie de la recherche en sc de l’environnement, un stage professionnel relié à l’environnement, ainsi que plusieurs cours optionnels parmi des listes proposées (provenant de diverses disciplines comme la chimie, la biologie, la géologie, la géographie, le génie, droit, économique, etc.)..

Endroits de formation :

 

Sherbrooke (maîtrise en environnement avec cheminement en gestion de l'environnement avec ou sans stage, cheminement en gestion de l'environnement - profil international avec ou sans stage, cheminement en gestion de l'environnement - double diplôme avec l''Université de Technologie Troyes en France, cheminement en gestion de l'environnement et de la biodiversité intégrée à la gestion du territoire - double diplôme avec l''Université de Montpellier 22 en France, cheminement en gestion de l'environnement combiné au cheminement en écologie internationale de la maîtrise en biologie avec ou sans stage, cheminement en gestion du développement durable avec ou sans stage, cheminement en développement durable - double diplôme avec l''ECSEM Tours-Poitiers en France ou cheminement de type recherche avec mémoire) offert en régime régulier et/ou régime en partenariat (équivalent au régime coopératif).

UQAM (sans concentration avec mémoire ou avec stages en milieu professionnel et essai)

U.Q.T.R. (sans concentration avec mémoire)

U.Q.T.R. (sans concentration avec travaux dirigés)

Laval (maîtrise en biogéosciences de l'environnement sans concentration avec essai)

UQAR (maîtrise gestion des ressources maritimes avec concentrations en gestion de l'environnement maritime avec travail dirigé)

Ottawa (maîtrise en toxicologie chimique et environnementale avec mémoire)

 

La Maîtrise en siences de l'eau M.Sc.. offert à l''I.N.R.S. : ce programme multidisciplinaire permet d'étudier et d'analyser les problématiques environnementales reliées aux sciences de l'eau et est destiné aux titulaires d'un baccalauréat en sciences (biologie, chimie, géologie, géographie, géomatique, sciences de la terre, sciences de l'atmosphère et des océans, sciences environnementales) ou en génie (génie agroenvironnental, génie des bioressources, génie chimique, génie civil, génie des eaux). Il comporte 2 cheminements possibles :

 

heminement avec stage comporte les cours suivants : mathématiques appliquées aux sciences de l'eau, hydrologie, limnologie : eaux lacustres et eaux courantes, introduction au droit de l'eau et de l'environnement, introductionn à l'administration publique de l'eau, statistique d'échantillonnage et de suivi,,  techniques d'analyses en laboratoire, stage de terrain, initiationn à la recherche, quelques cours optionnels parmi une liste proposée, ainsi que la réalisation d'un stage en milieu professionnel d'une durée de 3 mois à temps complet.

 

heminement avec mémoiree comporte les cours suivants : mathématiques appliquées aux sciences de l'eau, hydrologie, limnologie : eaux lacustres et eaux courantes, stage de terrain, initiationn à la recherche, séminaire de recherche, ainsi queequelques cours optionnels parmi une liste proposée. La plus grande partie du programme en toutefois consacréee à la réalisation d'un projet de recherche multidisciplinaire (mémoire) dans l'un des principaux champs de recherche en sciences de l'eau tels que : hydrologie des bassins versants, hydrologie océanographique, assainissement des eaux usées agricoles, urbaines et industrielles, biogéochimie aquatique, écotoxicologue marine, limnologie et océanographie, géodynamique et analyse des bassins, eaux souterraines, géologie marine, gestion intégrée des ressources maritimes, technologies de réhabilitation des structures maritimes, etc.

 

La Maîtrise en sécurité et hygiène industrielles M.Sc..offert à l''UQTR : ce programme est axé sur l'acquisition de connaissances, habiletés et aptitudes nécessaires à la conception et à la gestion rationnelle des techniques, procédés et organisations visant à assurer un environnement sain et sécuritaire au travailleur industriel. Il est destiné aux titulaires d'un baccalauréat en sciences pures (ex : chimie, biochimie, biophysique) du génie (ex : génie industriel, génie chimique, génie physique) ou de la santé (ex : ergothérapie, kinésiologie, médecine). Il comporte les cours suivants : ergonomie 1, méthodologie de la recherche, séminaire de recherche, un choix de plusieurs cours optionnels parmi une liste proposée dans différentes disciplines, ainsi que la rédaction d'un essai sur une problématique ou sujet d'intérêt en lien avec la sécurité ou l'hygiène industrielle.

 

La Maîtrise en chimie - spécialisation en toxicologie chimique et environnementale M.Sc.. offert à Ottawa: ce programme pluridisciplinairee permet d'étudier et d'analyser les effets des substances toxiques organiques ou inorganiques, synthétiques ou naturelles sur les systèmes vivants au niveau des populations et des communautés. Il est destiné aux titulaires d'un baccalauréat dans une discipline des sciences ou du génie (biologie, biochimie, chimie, agronomie, sciences des aliments, génie alimentaire, génie des bioressources, génie chimique, sciences environnementales). Il comporte les cours suivants : introductionnà la toxicologie chimique et environnementale, séminaire de recherche en toxicologie, ainsi que quelques cours optionnels des études supérieures parmi différentes disciplines scientifiques en lien avec la toxicologie.. La plus grande partie du programme en toutefois consacrée à la réalisation d'un projet de recherche multidisciplinaire (mémoire) dans l'un des principaux champs de recherche en toxicologie chimique et environnementale tels que : écotoxicologue, suivi environnemental, toxicologie industrielle, toxicologie biochimique et pharmacologie (médicaments et drogues), toxicologie alimentaire, impacts environnementaux des substances toxiques, impacts sur la santé humaine des substances toxiques, etc..

 

Autres programmes de maîtrise :

Ou dans un programme de courte durée tel que les suivants :

EXIGENCES D’ADMISSION :

  • Soit détenir le Baccalauréat international en sciences de la nature
    (toutes les universités)

  • Soit détenir un D.E.C. intégré en sciences, lettres et arts
    (toutes les universités)

  • Soit détenir un D.E.C. en sciences de la nature ou en sciences pures et appliquées
    (toutes les universités)

  • Soit détenir un DEC général en sciences informatiques et mathématiques
    (Laval et Sherbrooke)

  • Soit avoir complété une année du programme de préingénierie de l'Université Bishop
    (Sherbrooke)

  • Soit détenir un D.E.C. dans un programme relié aux techniques de la chimie et avoir complété les cours ou avoir atteint les objectifs suivants oueurs équivalents :

    technologie du génie chimique
    technologie de laboratoire - chimie analytique
    technologie de laboratoire - biotechnologies
    technologie de la production pharmaceutique
    technologie des pâtes et papiers
    techniques papetières
    techniques de chimie analytique
    techniques de chimie-biologie
    techniques d'assainissement de l'eau
    techniques des procédés chimiques

    00UN, 00UP et 00UQ (maths 103, 203 et 105);
    00UL et 00UM (chimie 101 et 201);
    00UK (biologie 301)
    OU suivre une formation préparatoire à l'université pour les cours manquants
    (Laval pour titulaires du DEC en technologie du génie civil 221.B0)


    00UN et 00UP (maths 103 et 203);
    0UR, 00US (physique 101 et 201);
    00UK (biologie 301)
    OU suivre une formation préparatoire à l'université pour les cours manquants
    (Laval pour titulaires du DEC en technologie minérale - spécialisation en géologie 271.A0)


    aucun cours préalable supplémentaire requis
    (Sherbrooke pour les titulaires de n'importe quel DEC énuméré ci-dessus)

  • Soit détenir tout autre DEC et avoir réussi les cours ou avoir atteint les objectifs suivants ou leurs équivalents :

    00UN, 00UQ et 00UP (maths 103, 105 et 203);
    00UR, 00US et 00UT (physique 101, 201 et 301);
    00UL et 00UM (chimie 101 et 201)
    OU suivre une formation préparatoire à l'université pour les cours manquants
    (Mcgill, Polytechnique et Concordia)


    00UN, 00UQ et 00UP (maths 103, 105 et 203);
    00UR, 00US et 00UT (physique 101, 201 et 301);
    00UL (chimie 101)
    00UK (biologie 301)
    OU suivre une formation préparatoire à l'université pour les cours manquants
    (Laval)

    00UN, 00UQ et 00UP (maths 103, 105 et 203);
    00UR, 00US et 00UT (physique 101, 201 et 301);
    00UL et 00UM (chimie 101 et 201);
    00UK (biologie 301)
    (Sherbrooke)

  • Soit détenir un diplôme de 1er cycle universitaire en sciences ou en génie
    (toutes les universités)

  • Soit être âgé d’au moins 21 ans, avoir quitté les études à temps plein depuis au moins 2 ans, posséder des connaissances équivalentes et avoir une expérience pertinente sur le marché du travail

    1 cours de calcul différentiel, 1 cours de calcul intégral, un cours d'algèbre vectorielle;
    1 cours de dynamique (ou physique mécanique), 1 cours d'électricité et magnétisme;
    1 cours de chimie générale;
    OU suivre une formation préparatoire à l'université
    (Laval et Sherbrooke)

  • Pour les candidats de l’Ontario : détenir le Certificat d’études secondaires de l’Ontario et avoir réussi des cours universitaires équivalents à ceux mentionnés ci-dessus. Pour connaître les équivalences de préalables, voir la page suivante

  • Pour les candidats du Nouveau-Brunswick : détenir le Diplôme d’études secondaires du Nouveau-Brunswick et avoir réussi des cours universitaires équivalents à ceux mentionnés ci-dessus. Pour connaître les équivalences de préalables, voir la page suivante

STATISTIQUES D’ADMISSION :

Pour le Bacc en génie biotechnologique :

Le programme est contingenté.

Pour plus de détails, consulte la page d'ingénieur biotechnologiste.

Pour le Bacc en génie des eaux :

Le programme est contingenté à 40 places, mais aucune donnée sur les admissions

Pour tous les autres programmes

Aucun contingentement à ces programmes

Les candidats(es) admissibles (c'est-à-dire détenant les préalables requis) sont généralement admis.

ENDROITS DE FORMATION

Qu'est-ce que le régime coopératif (aussi appelé "alternance travail-études") ?

AUTRES BACCALAURÉATS :

  • UQAR : Baccalauréat spécialisé en génie électrique avec concentration en génie éolien (en intégrant le Programme court en génie éolien au baccalauréat)

  • Université Laval : Baccalauréat spécialisé en génie physique avec concentration en environnement ou profil en développement durable avec stage

  • Université Laval : Baccalauréat spécialisé en génie des mines et de la minéralurgie avec profil en développement durable (en régime coopératif)

  • Université Laval : Baccalauréat spécialisé en génie chimique avec concentration en génie biochimique et environnemental ou profil en développement durable avec stage

  • Université Laval : Baccalauréat spécialisé en génie civil avec concentration en environnement et ressources hydriques ou profil en développement durable avec stage

  • Université de Sherbrooke : Baccalauréat spécialisé en génie civil avec concentration en génie de l'environnement (en régime régulier ou en régime coopératif)

  • Université Concordia : Baccalauréat spécialisé en génie civil avec concentration en environnement (en régime régulier ou en régime coopératif)

  • Université Mcgill : Baccalauréat spécialisé en génie chimique - concentration en génie de l'environnement

  • Université McGill : Baccalauréat spécialisé en génie civil avec concentration en génie environnemental

  • École de technologie supérieure de Montréal ÉTS : Baccalauréat spécialisé en génie de la construction avec concentration en génie environnemental  (en  régime coopératif)

  • École Polytechnique de Montréal : Baccalauréat spécialisé en génie minier avec orientation en environnement (en régime coopératif)

  • École Polytechnique de Montréal : Baccalauréat spécialisé en génie chimique - orientation en énergie et environnement ou orientation en développement durable

  • École Polytechnique de Montréal : Baccalauréat spécialisé en génie civil avec orientation en génie de l'environnement ou avec orientation en développement durable

  • École Polytechnique de Montréal : Baccalauréat spécialisé en génie mécanique avec orientation en développement durable

  • École Polytechnique de Montréal : Baccalauréat spécialisé en génie électrique avec orientation en développement durable

  • École Polytechnique de Montréal : Baccalauréat spécialisé en génie industriel avec orientation en développement durable

  • Université d’Ottawa : Baccalauréat spécialisé en génie chimique - option en génie de l'environnement (en régime régulier ou en régime coopératif)

  • Université d’Ottawa : Baccalauréat spécialisé en génie civil avec option en génie de l'environnement et des ressources hydriques (en régime régulier ou en régime coopératif)

LIENS RECOMMANDÉS : 

Tu veux un avis d'ingénieurs(es) en environnement sur leur profession ?, consulte les vidéos suivants :

  • l'entrevue avec Ann Everitt, étudiante au baccalauréat en génie biotechnologique en stage chez HG Environnement et réalisées par l'Université de Sherbrooke;

  • l'entrevue avec Gabrielle Clément, étudiante au baccalauréat en génie biotechnologique en stage chez HG Environnement et réalisées par l'Université de Sherbrooke;

  • l'entrevue avec Dragan Tutic, diplômé en génie civil de l'Université de Sherbrooke qui explique son projet de fin d'études en eau potable et réalisée par l'Université de Sherbrooke;

  • une présentation de David Therrien; B.Sc. (génie des eaux), étudiant à la maîtrise en génie des eaux à l'Université Laval au sein du Centre de recherche sur l'eau qui nous explique ses recherches sur le traitement des eaux usées et réalisée par Centr'Eau Québec;

  • l'entrevue avec Ikram Abdeljelil, étudiante à la maîtrise en génie de l'environnement à l'École de technologie supérieure de Montréal et réalisée par l'ÉTS;

  • les entrevues avec Louise-Emmanuelle Paris, Thomas Morier et Audrey Maheu; les premiers sont étudiants à la maîtrise en sciences de l'eau et la troisième est étudiant au doctorat en sciences de l'eau à l'INRS et réalisées par l'INRS;

  • une présentation de Pierre-Érik Isabelle; B.ing (génie des eaux), M.Sc. (sciences de l'eau) et candidat au doctorat en génie des eaux à l'Université Laval au sein du Centre de recherche sur l'eau qui nous explique ses recherches sur le bilan d'énergie de surface de la forêt boréale et réalisée par le Centr'Eau Québec;

  • l'entrevue avec Richard Arsenault, étudiant au doctorat en génie et chercheur au Groupe de recherche DRAME (Groupe de recherche spécialisé en développement et recherche en modélisation de l'eau) de l'ÉTS et réalisée par l'École de technologie supérieure;

  • un extrait de la présentation de Lukas Dion, étudiant au doctorat en ingénierie à l'UQAC dans le cadre du concours "ma thèse en 180 secondes" et réalisée par l'ACFAS;

  • un extrait de la présentation de Maxime Boivin, étudiant au doctorat en sciences de l'environnement au sein du Laboratoire de recherche en géomorphologie et dynamique fluviale à l'UQAR qui explique ses recherches sur le développement d'un modèle analytique de la dynamique du bois mort dans des rivières semi-alluviales de régions froides dans le cadre du concours "ma thèse en 180 secondes" et réalisée par l'ACFAS;

  • l'entrevue avec Anne Sablé, ingénieure en environnement pour une industrie chimique et réalisée par l'Onisep en France;

  • l'entrevue avec Marielle Thillet, ingénieure en environnement pour la société GDF Suez en France et réalisée par Techsploration;

  • les entrevues avec capitaine Marc Comeau et capitaine Grégoire Laforce; le premier est officier du génie construction au 4e escadron de génie construction à la 3e Escadre Bagotville au Québec de l'Aviation royale canadienne et le second est officier du génie construction  au 4e Régiment d'appui au génie Gagetown (Moncton) au N-B de l'Armée canadienne et réalisées par les Forces canadiennes;

  • les entrevues avec Vincent Cloutier, Éric Rosa, Claudia Dallaire-Leclearc, Flavie St-Pierre, Raphaël Bondu, Alexandre Deschenes-Dénommé, Alexis Paré, Cindy Cormier et Marilyn Swiderski; le premier est Ph.D. en hydrogéologie, professeur-chercheur en génie des mines et directeur scientifique du Groupe de recherche sur l'eau souterraine (GRES), groupe associé à l'Institut de recherche en mines et en environnement de l’UQAT; le second est Ph.D. sciences de la terre, professeur-chercheur en génie des mines et en sciences de l'environnement, chercheur et chargé du projet PACES au Groupe de recherche en eaux souterraines GRES à l'UQAT; la troisième et la quatrième sont étudiantes au baccalauréat en génie civil à l'Université Laval et stagiaires en tant qu'auxiliaire de recherche au GRES de l'UQAT; la cinquième est étudiant au doctorat en sciences de la terre à l'INRS et assistant de recherche au GRES; le sixième et le septième sont étudiants au baccalauréat en génie géologique à l'Université Laval et stagiaires comme auxiliaire de recherche au GRES; la huitième est étudiante à la maîtrise en sciences de l'eau à l'INRS et stagiaire comme assistante de recherche au GRES; la neuvième est étudiante au baccalauréat en génie des eaux à l'Université Laval et stagiaire comme auxiliaire de recherche au GRES et réaliséses par l'UQAT;

  • l'entrevue avec Nicolas Turgeon; M.Sc. génie civil (environnement) et M.B.A., ingénieur civil et expert en contrôle des émissions atmosphériques et changements climatiques au Centre de recherche industrielle du Québec et réalisée par le CRIQ;

  • l'entrevue avec Gérardo Buelna, docteur-ingénieur en génie chimique, chercheur et coordonnateur de la division de valorisation des résidus industriels au Centre de recherche industrielle du Québec CRIQ, professeur associé en génie biotechnologique à l'Université de Sherbrooke, professeur associé en génie chimique à l'Université Laval et professeur-chercheur associé en sciences de l'environnement à l'INRS et réalisée par le CRIQ;

  • l'entrevue avec Sophie Duchesne, Ph.D. Sciences de l'eau, ingénieure civil et chercheuse en hydrologie et infrastructures urbaines et membre du Centre d'expertise et de recherche en infrastructures urbaines à l'INRS Eau et environnement situé à Québec et réalisée par l'Ordre des ingénieurs du Québec;

  • l'entrevue avec Manuel Rodriguez, Ph.D. génie de l'environnement, professeur en aménagement du territoire, chercheur au Centre de recherche en aménagement et développement et titulaire de la Chaire de recherche en eau potable de l'Université Laval et réalisée par l'Université Laval;

  • les entrevues avec Mussandji Fuamba et Tew-Fik Mahdi; le premier est Docteur en sciences de l'ingénieur - génie des eaux, professeur agrégé en génie civil et chercheur au Groupe expérimental et numérique d’ingénierie des écoulements d’eau (GENIE EAU) à l'École Polytechnique et le second est Ph.D. génie civil, professeur titulaire en génie civil, directeur du Laboratoire d'hydraulique et chercheur au Centre GÉNIE EAU qui expliquent leurs recherches dans le développement de nouveaux projets hydrauliques pour une meilleure gestion de l'eau et réalisées par l'École Polytechnique de Montréal;

  • l'entrevue avec Guy Mercier, Docteur en génie civil et Ph.D. en sciences de la terre, professeur en sciences de la terre et chercheur en décontamination environnementale et valorisation au sein de l'Équipe de recherche en assainissement et décontamination environnementales au Centre de recherche eau, terre et environnement de l'INRS et réalisée par l'INRS;

  • l'entrevue avec Régis Xhardé; Ph.D. sciences côtières, Gestionnaire et coordonnateur scientifique du Laboratoire d'hydraulique environnemental du Centre de recherche Eau-Terre-Environnement de l'INRS et membre du Groupe de recherche Québec Océan qui nous explique ce laboratoire unique en son genre en Amérique du Nord et réalisée par l'INRS.

Pour une liste d'entreprises spécialisées en environnement, de consultants en environnement, de municipalités et autres liens connexes, consulte le

 Portrait du secteur de l'environnement

infos sur la carrière d'ingénieur en environnement :

organismes de loisir scientifique :

musées de sciences :

  • Science museums : répertoire de musées d'histoire scientifique partout dans le monde par pays de Wikipedia

  • California Academy of Sciences : l'un des plus grands musées de sciences aux USA situé à San Francisco en Californie

  • California Science Center : troisième plus grand musée scientifique aux USA et l'un des plus importants au monde situé à Los-Angeles en Californie

  • Centre des sciences de Montréal : site de ce musée d'histoire scientifique et centre de vulgarisation scientifique situé à Montréal

  • Cité de l'énergie : site de ce musée et centre d'interprétation scientifique situé à Shawinigan en Mauricie

  • Cité des sciences et technologies : avec le Palais de la Découverte, il le plus grand complexe muséologique d'histoire scientifique et technologique au monde situé à Paris en France

  • Cosmodôme : site de ce centre d'interprétation et de vulgarisation scientifique de l'espace situé à Laval

  • Deutsches Musem : plus important musée allemand de sciences et technologies et l'un des plus importants au monde situé à Munich

  • Discovery Centre : site de ce musée d'histoire scientifique situé à Halifax en Nouvelle-Écosse

  • Espace Sciences : plus centre de vulgarisation scientifique et planétarium de France et l'un des plus importants en Europe situé à Rennes

  • Exploratarium : l'un des plus grands musées de sciences aux USA situé à San Francisco en Californie situé à San Francisco en Californie

  • Franklin Institute : l'un des plus importants musées de sciences aux USA situé à Philadelphie en Pennsylvanie

  • Harvard Museums of Science and Culture : l'un des plus prestigieux musées de sciences et technologies au monde situé à Cambridge au Massachussetts

  • H.R. MacMillan Space Centre : site de cet important planétarium et musée de l'espace situé à Vancouver en BC

  • Leonardo da Vinci National Museum of Science and Technology : plus grand musée des sciences d'Italie et celui ayant la plus grande collection des inventions et concepts de Léonard de Vinci situé à Milan en Italie (en anglais)

  • Liberty Science Center : l'un des plus grands musées de sciences aux USA  situé à Jersey City au New Jersey

  • London Science Museum : second plus grand musée d'histoire scientifique au monde situé à Londres en UK

  • Marian Koshland Science Museum : l'un des plus importants musées de sciences aux USA situé à Washington D.C. aux USA

  • Military Museum of Canada : site de ce musée d'histoire militaire (et de science militaire) situé à Calgary en Alberta

  • M.I.T. Museum : l'un des plus prestigieux musées de sciences et technologies au monde situé à Cambridge au Massachussetts, USA

  • Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke : site ce musée des sciences naturelles et d'histoire scientifique situé à Sherbrooke

  • Musée de la Guerre du Canada : site officiel du plus grand musée d'histoire militaire au monde situé à Ottawa

  • Musée National des sciences et technologies du Canada : site officiel du plus grand musée d'histoire scientifique et technologique au pays située à Ottawa

  • Museum of Science of Boston : second plus grand musée de sciences aux USA et l'un des plus grands au monde situé à Boston, Massachussetts

  • Museum of Science & Industrie : plus important musée de sciences de l'Ouest de l'Amérique du Nord situé à Chicago aux USA

  • Muso Galileo : l'un des plus grands musées de sciences et technologies au monde situé à Florence en Italie (en anglais)

  • Muso Galileo : l'un des plus grands musées de sciences et technologies au monde situé à Florence en Italie (en anglais)

  • Odyssium : site de ce musée des sciences et de l'espace situé à Edmonton en Alberta

  • National War Museum : site de cet important musée d'histoire militaire en UK

  • Pacific Science Center : le plus grand musée des sciences en Amérique du Nord et l'un des plus grands au monde situé à Seattle, Washington

  • Palais de la Découverte : site de l'un des plus grands musées scientifiques au monde situé à Paris en France

  • Science North : important complexe muséologique et de vulgarisation scientifique de l'Ontario (centre de sciences, planétarium, galerie des papillons et centre des sciences de la terre

  • Science World : site de ce musée scientifique situé à Vancouver, Colombie-Britannique

  •  Shanghai Science & Technology Museum : l'un des plus grands musées scientifiques au monde et le plus grand en Asie situé à Shanghai en Chine (en anglais)

  • Taiwan National Science & Technology Museum : l'un des plus grands musées scientifiques au monde et le plus grand en Asie situé à Kaohsiung en Taiwan (en anglais)


 

Retour à la page du secteur environnement et aménagement du territoire
Retour à la page d’accueil