Retour à la page du secteur environnement et aménagement du territoire

Retour à page du secteur bâtiment et construction

Retour à la page du secteur mines et travaux de génie

Retour à la page d’accueil

 

 

SECTEUR : ENVIRONNEMENT ET AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT UNIVERSITAIRE

 

INGÉNIEUR(E) CIVIL(E)

BACCALAURÉAT SPÉCIALISÉ B.ing

 

Consulte également les infos sur les programmes pré-universitaires en sciences

 

Voir aussi la profession d’ingénieur en construction

 

Ainsi que la section "liens recommandés" à la fin de cette page  (dont des vidéos d'ingénieurs qui parlent de leur métier).

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

 

En tant qu’ingénieur(e) civil(e); tu auras comme responsabilités de planifier, d’élaborer, de concevoir, de réaliser les opérations de réhabilitation, d’aménagement ou d'agrandissement ou de construction d'ouvrages d'infrastructures publiques de toutes sortes comme :

 

les infrastructures de transport (routes, autoroutes, ponts,  viaducs, tunnels, barrages en terre, autres installations de sécurité routière, pistes d'aéroports, voies ferrées, etc.);

 

autres infrastructures municipales (réseaux d'aqueduc et d'égouts, stations d'épuration des eaux usées, stations de traitement de l'eau potable, infrastructures pour parcs ou terrains de loisirs, etc.);

 

infrastructures de production, transport et distribution d'énergie électrique (barrages hydroélectriques, infrastructures d'éoliennes, infrastructures de géothermie, lignes de transport d'électricité, réseaux aériens ou souterrains de distribution d'électricité, etc.);

 

infrastructures pétrolières (réseaux de pipeline pétrolier, réseaux de pipeline de gaz naturel, etc.);

 

infrastructures maritimes (digues, quais, marinas, autres aménagements fluviaux, installations d'irrigation, installations de contrôle des inondations, etc.);

 

construction commerciale, institutionnelle et industrielle (fondations et autres travaux d'excavation pour la construction de bâtiments commerciaux, institutionnels ou industriels);

 

gestion environnementale (gestion des déchets, remise en état des terrains contaminés).

 

Tu seras responsable de toutes les étapes du projet allant de la préparation des plans et devis jusqu'à l'exécution des travaux sur le chantier, et des ressources nécessaires aux projets, tu coordonneras et dirigeras et gèreras notamment le personnel (techniciens, ouvriers, etc), les ressources matérielles (matériaux de construction, machineries, équipements, etc.) et les ressources financières qui sont nécessaires à la réalisation du projet.

 

Au de la période de stage professionnel, en tant qu'ingénieur(e)-stagiaire (aussi appelé "ingénieur(e)-junior"), tu participeras à la résolution de problèmes techniques et à l'animation et la gestion de l'équipe technique du projet, mais sous la supervision d'un(e) ingénieur(e) sénior d'expérience qui seras en charge du projet.

 

Au cours des premières années en tant qu'ingénieur(e) sénior, tu seras principalement responsable de projets de restauration ou d’aménagement des infrastructures ou de la construction d’infrastructures de moyenne envergure. Après quelques années d’expérience, tu pourrais avoir la responsabilité de diriger des projets d’envergure.

 

QUALITÉS ET APTITUDES  NÉCESSAIRES :

-         Intérêts et aptitudes pour les sciences, les mathématiques et la recherche

-         Capacité d’analyse et de synthèse et sens logique pour analyser différents problèmes qui pourraient survenir lors de la réalisation de projets

-        Très bon sens de l’observation pour observer attentivement les différentes structures afin d'y déceler tout défaut, fissure ou anomalie

-         Bonne méthode de travail et gestion du temps car tu auras à planifier et gérer des projets

-    Bon jugement et rigueur scientifique également nécessaire pour résoudre des problèmes reliés aux projets

-    Minutie, précision et souci du détail car tu auras à effectuer des calculs et réaliser des plans de façon précise

-         Sens des responsabilités car tu auras l’entière responsabilité des projets

-        Sens de l’organisation car tu auras à gérer des priorités et respecter des échéanciers

-    Autonomie, débrouillardise et flexibilité car tu seras parfois seul(e) pour exécuter certaines tâches et résoudre différents problèmes

-        Curiosité scientifique, sens logique et capacité de déduction car tu devras être à l'affut des nouveaux développements scientifiques et technologiques

-         Sens de l’initiative car tu devras prendre des décisions seul(e) lorsqu’il y a des problèmes

-         Facilité à travailler en équipe car tu auras à collaborer avec d’autres ingénieurs, des architectes, des entrepreneurs, des technologues, des ouvriers, etc.

-    Bonne connaissances en informatique car tu auras à utiliser des logiciels spécialisés en D.A.O. et C.A.O. et autres logiciels d'ingéniérie

-   Très bonne connaissance maîtrise de la langue langue française parlée et écrite afin d'expliquer et communiquer clairement et de façon professionnelle avec les membres d'une équipe de projets, ainsi que pour rédiger des rapports techniques et d'expertise

-     Bonne connaissance de la langue langue anglaise afin d'expliquer et communiquer clairement et de façon professionnelle avec les membres d'une équipe de projets, ainsi que pour rédiger des rapports techniques et d'expertise 

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-    Assistant(e) chargé(e) de projet de génie civil

-    Chargé(e) de projet en environnement

-    Chargé(e) de projet en génie civil (avec de l’expérience)

-    Estimateur(trice) de projets

-    Gestionnaire de projet (avec de l’expérience)

-        Ingénieur(e) civil(e) spécialiste en environnement

-        Ingénieur(e) civil(e) spécialiste en géotechnique

-        Ingénieur(e) civil(e) spécialiste en infrastructures municipales

-    Ingénieur(e) civil(e) spécialiste en ponts et ouvrages d'art

-        Ingénieur(e) civil(e) spécialiste en structures de génie civil

-    Ingénieur(e) civil(e) spécialiste en structures de bâtiments

-    Ingénieur(e) civil(e) spécialiste en systèmes d'alimentation en eau

-        Ingénieur(e) civil(e) spécialiste en transports

-    Ingénieur(e)-concepteur(trice)

-    Ingénieur(e) de méthodes

-    Ingénieur(e) des réseaux routiers urbains

-    Ingénieur(e) des routes

-        Ingénieur(e) en construction

-    Ingénieur(e) en structure agricole

-    Ingénieur(e) en chef (avec de l’expérience)

-    Directeur(trice) du Service des travaux publics d'une municipalité (avec de l’expérience)

-    Ingénieur(e) de projets en infrastructures maritimes (Pêches et Océans Canada)

-    Ingénieur(e) hydrographe (Pêches et Océans Canada)

-    Océanographe (Pêches et Océans Canada)

-        Officier du génie de construction (Forces armées)

-        Officier du génie de combat (Forces armées)

-        Professeur(e) d’université en génie civil (avec un doctorat)

-        Professeur(e) en technologie du génie civil au collégial

EMPLOYEURS POTENTIELS : 

-        Firmes d’ingénieurs-conseils (voir section "liens recommandés"

-        Usines de produits pré-fabriqués

-        Compagnies minières

-    Compagnies pétrolières

-        Hydro-Québec

-        Gaz-Métropolitain

-        Manufacturiers de matériaux de construction

-        Fabricants de structures d’acier ou de béton

-        Municipalités

-    Cégeps et Collèges privés

-        Forces armées canadiennes (postes civils ou militaires), voir aussi la Force aérienne, la Marine Canadienne, l’Armée de terre, la Réserve de l’Armée de terre, la Réserve aérienne, la Réserve navale, le 35e Régiment de génie de la Réserve (Québec, Québec), le 37e Régiment du génie de combat

-    Forces armées canadiennes : 5e Régiment de génie du Canada (Valcartier, Québec), 4e Régiment d'appui au génie (Gagetown, Nouveau-Brunswick),

-        Gouvernement du Canada : carrières en sciences et technologies, Défense Nationale (civils),  Recherche et développement pour la Défense Canada (dont RDDC Valcartier), Services gouvernements Canada, Service Canadien des glaces, Service météorologique du Canada, Division des relevés hydrologiques du Canada, Institut Maurice-Lamontagne, Institut des technologies océaniques du Canada
 

-         Gouvernement du Québec : Ministère des Transports, Ministère des Affaires municipales, Ministère de l’Environnement, Régie du bâtiment

 

-         Universités ((consulte la page suivante pour avoir une liste des organismes de reccherche dans le domaine du génie civil), dont :
 Centre interuniversitaire de recherche sur les infrastructures de béton (Sherbrooke, Laval, Polytechnique, Concordia et Mcgill),
 Centre de recherche, développement et validation des technologies et procédés de traitement des eaux (CREDEAU)de Polytechnique,
 Centre de recherche interuniversitaire des structures sous charges extrêmes (Sherbrooke, Mcgill, Polytechnique, Concordia et ÉTS),
 Institut Hydro-Québec en environnement, développement et société de l'Univerisité Laval,
 Laboratoire universitaire sur les chaussées, routes et enrobés bitumineux

 

PERMIS DE PRATIQUE :

 

Au Québec, Pour pratiquer la profession d’ingénieur, tu dois obligatoirement devenir membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec. Cette profession est régie par une loi et un code de déontologie qui ne permet qu’aux détenteurs de ce titre de pratiquer dans le domaine.

 

Après avoir complété tes études universitaires en génie, tu devras réaliser un stage professionnel rémunéré de 3 ans en milieu de travail appelé "juniorat" en tant qu’ingénieur(e) stagiaire (aussi appelé "ingénieur-e junior-e") sous la supervision d’un(e) ingénieur(e) senior(e) expérimenté(e). Par la suite, tu auras à subir un examen et sa réussite te permettra d’obtenir le permis d’ingénieur(e). Le stage et l’examen sont sous la responsabilité de l’Ordre des ingénieurs.

 

Par contre, des crédits d'expérience peuvent être accordés pour un stage d'au moins 4 mois rémunéré ou non rémunéré, un parrainage de 8 mois (notamment dans le cadre des stages coopératifs), ainsi que des études supérieures dans un programme de D.E.S.S. ou de maîtrise en génie (jusqu'à 24 mois). Les crédits d'expérience ne peuvent excéder l'équivalent de 24 mois d'expérience.

 

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-     Détenir l'ASP construction (attestation de santé et sécurité sur les chantiers de construction)

-         Connaissance de l’anglais (certains exigent le bilinguisme)

-         Polyvalence

-         Facilité d’adaptation aux nombreux changements technologiques

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 31 janvier 2015 :

 

Pour le baccalauréat en génie civil :

Le placement est bon, 73 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité, soit 99 % sont à temps complet.

 

Quelques répondants(es), soit 14 % ont choisi de poursuivre leurs études au niveau de la maîtrise en génie civil ou en génie de la construction.

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI A TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

486 307 304 68

 

Note : baisse du taux de placement par rapport aux années précédentes (était 83 % en 2013; 90 % en 2011 et 91 % en 2009).

 

Pour le baccalauréat en génie de la construction :

Le placement est très bon, 86 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité sont à temps complet.

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI EN temps complet

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

138 106 105 15

 

Note : taux de placement comparables aux années précédentes.

 

Sources : Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec, École de technologie supérieure ÉTS et Réseau des ingénieurs du Québec

 

SALAIRE :

 

Selon les données de 2015 :

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

-         22,39 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 27,44 $/heure en tant qu'ingénieur(e) dans la fonction publique québécoise

-         23,21 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 27,98 $ en tant qu'ingénieur(e) à la Société québécoise des infrastructures (anciennement la Société immobilière du Québec)

-         25,31 $/heure (37,5 hres/sem) en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 32,32 $/heure en tant qu'ingénieur(e)  dans la fonction publique fédérale

-        27,35 $/heure (35 ou 40 hres/sem) en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 31,07 $/heure en tant qu'ingénieur(e) dans le secteur privé (avec un bacc)

-      28,97 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 36,66 $/heure en tant qu'ingénieur(e) à la Ville de Québec

-         29,03 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 31,81 $ en tant qu'ingénieur(e) à la Ville de Montréal

-         29,24 $/heure (40 hres/sem) en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 46,47 $/heure en tant qu'ingénieur(e) chez Hydro-Québec

-         30,50 $/heure (36,25 hres/sem) en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 48,31 $/heure en tant que chargé(e) d'ingénierie - génie civil à Gaz métro

-         31,04 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 41,38 $ en tant qu'ingénieur(e) à la Société de transport de Montréal STM

-      32,44 $/heure (33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 38,44 $/heure en tant qu'ingénieur(e) au sein des grandes muncipalités (100 000 habitants et plus)

-      34,76 $/heure (32 ou 32,5 ou 33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 38,56 $/heure en tant qu'ingénieur(e) au sein des muncipalités de taille moyenne (50 000 habitants et plus, voir note 2 plus bas)

-         34,81 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 40,18 $ en tant qu'ingénieur(e) au sein des grandes entreprises publiques de transport urbain

-        37,24 $/heure (32,5 ou 33 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en tant que directeur(trice) des travaux publics ou directeur(trice) des services techniques en moyenne au sein des petites municipalités (moins de 50 000 habitants, voir note 2 plus bas)

-      43,65 $/heure (33,75 hres/sem) en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 50,83 $/heure en tant qu'ingénieur(e) à la Ville de Laval

-      1 567 $/mois en 1re année et augmente à 1 666 $/mois en 4e année (grade d'élève-officier pendant tes études universitaires au Collège militaire) au sein des Forces canadiennes

-     4 489 $/mois avec études universitaires subventionnées au grade de sous-lieutenant) et augmente à 4 489 $/mois après 2 ans (grade de lieutenant) en tant qu'officier du génie de construction au sein des Forces canadiennes

-         3 839 $/mois (via l'enrôlement direct des officiers au grade de sous-lieutenant) et augmente à 4 892 $/mois après 2 ans (grade de lieutenant) en tant qu'officier du génie de construction au sein des Forces canadiennes

Note 1 : hausse de la moyenne salariale dans le secteur privé (était de 25,34 $ en 2013; 25,20 $ en 2011 et 25,28 $ en 2009).
Dans le secteur public, les augmentations sont établies par les conventions collectives.

Note 2 : prendre en considération que bien que le salaire horaire est élevé dans les petites et moyennes municipalités, les avantages sociaux (ex : assurance-santé, régime de retraite, etc) y sont moins nombreux que dans les grandes municipalités ou la fonction publique fédérale, mais les responsabilités sont davantages importantes. Dans plusieurs petites municipalités, les ingénieurs civils agissent comme gestionnaire municipal.

Sources : Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec, Conseil du Trésor du Québec, Commission de la Fonction publique du Canada, Forces canadiennes, École Polytechnique de Montréal, Réseau des ingénieurs du Québec, Syndicat professionnel des ingénieurs d’Hydro-Québec, Syndicat professionnel des scientifiques à pratique exclusive de la Ville de Montréal, Alliance des professionnels de la Ville de Québec, Alliance du personnel administratif et professionnel de la Ville de Laval, Syndicat des professionnels de la Société de transport de Montréal STM, conventions collectives des professionnels de la plupart des grandes municipalités, conventions collectives des cols blancs de plusieurs municipalités de moyenne taille, conventions collectives des employés de la plupart des grandes sociétés publiques de transport urbain et Québec municipal.

 

PORTRAIT DE LA PROFESSION :

Selon le Réseau des ingénieurs du Québec, la profession d'ingénieur(e) civil est la spécialité du génie ayant la grande proportion de femmes, soit 21 %, alors que la moyenne de l'ensemble des spécialités du génie était de 14 % en 2015.

 

Selon une enquête réalisée par le service de placement de l'Université Laval, les principaux types d'employeurs qui embauchent les ingénieurs civils sont  :

Selon les enquêtes relance 2012, 2014 et 2016 de l'Université de Sherbrooke, les principaux types d'emploi occupés par les diplômés(es) en génie civil étaient  :

Selon une enquête réalisée en 2012 par l'Association des ingénieurs municipaux du Québec qui regroupe la majorité des ingénieurs œuvrant au sein des organisations municipales et intermunicipales, on pouvait constater que :

Pour des informations concernant le profil de l'industrie de la construction, consulte le site de la Commission de la construction du Québec.

 

Pour obtenir davantage d’informations sur le profil de l’industrie minière canadienne, consulte le site du Conseil canadien d’adaptation et de fomration de l’industrie minière

 

Consulte aussi le site du Conseil canadien des ressources humaines de l’industrie du pétrole  où tu auras des infos sur les carrières au sein de l’industrie pétrolière et profil de ce secteur économique

 

Le portrait des secteurs suivants :

Ainsi que le site de promotion des carrières du Ministère des Transports du Québec

 

PERSPECTIVES D’AVENIR :

 

Avec l’annonce de plusieurs projets tant publics que privés, ainsi que les programmes de réhabilitation des infrastructures urbaines et autres projet de génie civil  comme :  de nouveaux projets de construction ou d'agrandissement d'autoroutes, la réfection ou le remplacement de nombreux viaducs et autres infrastructures connexes, de grands projets de construction de réseaux d'éoliennes, de projets de construction ou d'aménagement de réseaux électriques souterrains et de possibles nouveaux projets de barrages hydroélectriques, on prévoit d'excellentes perspectives pour les prochaines années.

 

Par contre, il semble que la tendance à long terme est qu'il y aura moins de grands projets (construction d'autoroutes, de ponts, de petites centrales électriques, construction de mines, etc.) et une absence de mégaprojets (ex : complexes hydroélectriques, réseaux de pipeline, etc.) pour les prochaines années. On ne retrouve que quelques grands projets qui se termineront dans quelques années comme le complexe hydroélectrique Grande Baleine.

 

Malgré cela, plusieurs projets annoncés ou à l'étude procureront du boulot pour de nombreux ingénieurs(es) civils au cours des prochaines années.

 

La plupart des universités reçoivent 2  à 3 fois plus d'offres d'employeurs qu'il y a de diplômés(es) disponibles. De plus, plusieurs d'entre-deux reçoivent une promesse d'embauche avant de terminer leurs études.

 

Selon l'enquête sur la rémunération des ingénieurs réalisée par le Réseau des ingénieurs du Québec en 2015, un(e) ingénieur(e) civil dans le secteur privé gagne en moyenne jusqu'à 80 900 $ après 10 ans d'expérience.

 

ENTENTES DEC-BAC :

 

Qu'est-ce qu'un programme DEC-BAC ?

 

Consulte la page suivante

 

Il permet de terminer la formation technique et ton baccalauréat dans un temps plus court et obtenir les 2 diplômes.

 

Voici les ententes actuellement offertes :

PASSERELLES :

 

Un programme passerelle permet aux titulaires d'un D.E.C. dans une discipline en particulier de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans le cadre de son baccalauréat. Par contre, aucune garantie d'admission n'est offerte lors de la demande.

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

 

Le Baccalauréat spécialisé en génie de la construction B.ing. offert par l'École de technologie supérieure ÉTS a une durée totale de 3½  à 4 ans (10 à 12 sessions incluant les trimestres de stages) offert en régime coopératif à temps complet seulement;

 

Il a pour objectif de former des ingénieurs(es) qui auront les compétences pour analyser, concevoir, planifier et contrôler les opérations de projets de construction;

 

Programme unique au Québec qui couvre tous les domaines de l'ingénierie dans le secteur de la construction (construction commerciale, industrielle et institutionnelle pour la construction de bâtiments, ainsi que la construction de génie civil pour la construction d'infrastructures routières, ouvrages d'art comme les ponts, les infrastructures électriques et les infrastructures de communications), ainsi que le domaine du génie environnemental et ce, contrairement au Bacc en génie civil qui ne couvre que le domaine de la construction de génie civil;

 

Il est destiné principalement aux titulaires d’un D.E.C. technique dans une spécialité reliée au génie de la construction (voir exigences d’admissions ci-dessous),

mais, il y a un cheminement adapté au profil d'admission au cours de la première année;

 

Seul établissement au Québec ayant adapté tous ses programmes aux titulaires d'un DEC technique;

 

Il également destiné aux titulaires d'un DEC en sciences de la nature, en sciences mathématiques et informatiques ou en sciences-arts-lettres, mais devront suivre au préalable, une année préparatoire appelé "cheminement universitaire en technologie". Par contre, tous les cours de cheminement ne peuvent pas être reconnus dans le cadre d'un programme de baccalauréat;

 

Offert selon une formule à orientation appliquée comprenant de nombreux laboratoires, sorties sur le terrain (visites d'infrastructures), des projets intégrateurs à chaque année + un projet de fin d'études, ainsi que la réalisation de 3 à 4 stages industriels rémunérés et crédités en génie de la construction en lien avec la concentration choisie au sein d'une société d'ingénierie, d'une entreprise de la construction ou d'un organisme gouvernemental;

 

Il te propose 4 concentrations de spécialisation, soit : bâtiments, génie de l'environnement, infrastructures ou projets internationaux;

 

Une passerelle Baccalauréat-Maîtrise offrant la possibilité de suivre jusqu'à 3 cours de 2e cycle en génie de la construction, ce qui permet de réduire considérablement la durée du programme de maîtrise;

 

Plusieurs grandes entreprises et organisations publiques sont partenaires de l'ÉTS, dont :

 

Hydro-Québec, Gaz Métro, SNC-Lavallin, Dessau, Groupe Eiffage, Lafarge Canada, Sintra, Groupe Inspecsol, Groupe Pomerleau, Construction DJL, Graymont, Société de transport de Montréal, etc.

 

Si tu choisis le stage industriel à l'international, tu pourras réaliser ton stage dans l'un des entreprises partenaires suivantes :

 

Eiffage Travaux publics en France,

SERHY (spécialisé en réhabilitation et construction de centrales électriques) en France,

Groupe conseil en ingénierie CSD en Suisse,

Forces armées Belges (poste civil) en Belgique,

Advantage Austria (répertoire d'entreprises autrichiennes);

 

Si tu choisis le profil international; tu pourras aussi remplacer les cours optionnels par 12 crédits suivis dans l'une des 80 universités étrangères partenaires de l'ÉTS de 20 pays, dont :

 

l'École spéciale des travaux publics, du bâtiment et de l'industrie de Paris en France,
l'Institut polytechnique de Grenoble en France,
l'Université de Lorraine à Nancy en France,
l'Institut national des sciences appliquées de Strasbourg en France,
l'Institut des sciences appliquées de Lyon en France,
l'École Nationale du Génie de l'Eau et de l'Environnement de Strasbourg en France,
l'Université de Mons en Belgique,
l'University College of London au Royaume-Uni,
l'Universidad Politécnica de Valencia en Espagne,
l'Università degli Studi di L'Aquila  en Italie,
l'Universidad de Guadalajara au Mexique,
le Pontifícia Universidade Católica do Rio Grande do Sul au Brésil,
l'India Institute of Technology Delhi en Inde,
Guangxi University en Chine.

 

CHEMINEMENT TYPE DU PROGRAMME :

 

Le cheminement universitaire en technologie comprend les cours obligatoires suivants : science et technologie, communication graphique (théorie + travaux pratiques + labo), matériaux (théorie + labo), informatique (théorie + labo), circuits (théorie + labo), automates programmables et logique séquentielle, projet1 (étapes de conception d'un objet technique), projet 2 (réaliser un robot mobile évoluant dans un environnement contrôlé par un automate programmable).

 

Ensuite, tu suivras des cours obligatoires selon la spécialité choisie, dans le cas de la spécialité en génie de la construction, tu auras les cours obligatoires suivants : santé, sécurité et gestion du personnel en construction, travaux de bâtiment (théorie + labo), travaux de génie civil (théorie + labo), projet multidisciplinaire (réalisation en équipe d'un projet de conception d'un robot ou d'une machine réunissant les étudiants de toutes les spécialités du cheminement universitaire en technologie), ainsi qu'un stage optionnel d'intégration en entreprise (stage non rémunéré d'initiation au milieu technique d'une durée de 4 mois au sein d'une entreprise de construction ou une société de génie conseil).

 

Au cours de la 1re année, tu approfondiras les connaissances de base acquises en formation technique (ou pour les titulaires d'un DEC préuniversitaire, tu apprendras les notions de base en lien avec le domaine de la construction) et tu seras familiarisé(e) avec l'industrie de la construction dans le cadre du stage.
Le cheminement est adapté selon le profil d'admission :

 

Profil d'accueil B (titulaires d'un DEC en technique dans le domaine du bâtiment) :

 

Tu auras les cours obligatoires suivants : calcul différentiel et intégral, méthodes de communication, initiation au milieu industriel et à la santé et sécurité au travail, éléments de matériaux de construction (théorie + labo), éléments de gestion de projets de construction, statique et dynamique (théorie + labo), chimie et matériaux (théorie + labo), ordinateurs et programmation (théorie + labo), planification et contrôle des projets de construction 1, ainsi que le stage industriel en génie de la construction 1 (expérience professionnelle rémunérée de 4 mois consécutifs à temps complet au cours du trimestre d'été);Profil d'accueil A (titulaires d'un autre DEC technique ou d'un DEC préuniversitaire) :

 

Tu auras les cours obligatoires suivants : calcul différentiel et intégral, initiation au milieu industriel et à la santé et sécurité au travail, éléments de gestion de projets de construction, éléments de construction de bâtiment (théorie + labo), éléments de matériaux de construction (théorie + labo), méthodes de communication, ordinateurs et programmation (théorie + labo), planification et contrôle des projets de construction 1, ainsi que le stage industriel en génie de la construction 1 (expérience professionnelle rémunérée de 4 mois consécutifs à temps complet au cours du trimestre d'été);

 

Au cours de la 2e année, tu apprendras les caractéristiques et les propriétés des différents matériaux utilisés en construction et les méthodes d'analyse de structures et tu seras initié(e) à la résolution de problèmes techniques en ingénierie dans le cadre du stage. Le cheminement est adapté selon le profil d'admission :

 

Tu auras les cours obligatoires suivants : algèbre linéaire et analyse vectorielle,  électricité et magnétisme (profil d'accueil B) ou chimie et matériaux (profil d'accueil A), mécanique des fluides et thermodynamique (théorie + labo), résistance des matériaux (théorie + labo), probabilités et statistique, analyse de rentabilité de projets (profil d'accueil B) ou électricité et magnétisme (profil d'accueil A), science et technologie des matériaux (théorie + labo), estimation d'un projet de construction, analyse des structures (théorie + labo), hydraulique et hydrologie (théorie + labo), ainsi que le stage industriel en génie de la construction 2 (4 ou 8 mois consécutifs  à temps complet d'expérience professionnelle rémunérée au cours du trimestre d'hiver et/ou d'été);

 

Au cours de la 3e année et de la 4e année, tu approfondiras les méthodes et techniques d'analyse de structures, tu apprendras les différentes étapes d'élaboration et de gestion d'un projet de construction et tu intègreras les connaissances acquises dans les années précédentes par la réalisation d'un projet d'envergure en construction et par un dernier stage en milieu de travail. Tu auras les cours obligatoires suivants : équations différentielles, physique des ondes (profil d'accueil B) ou analyse de rentabilité de projets (profil d'accueil A), mécanique des sols (théorie + labo), structures de béton (théorie + labo), génie de l'environnement (théorie + labo), physique des ondes (profil d'accueil A) ou cours optionnel (profil d'accueil B), gestion des contrats de construction, environnement, technologie et société, projet de fin d'études en génie de la construction et le stage industriel en génie de la construction 3 (4 à 8 mois consécutifs à temps complet d'expérience professionnelle rémunérée au cours du trimestre d'automne, d'hiver et/ou d'été) OU projet de fin d'études international en génie de la construction et le stage industriel à  l'international en génie de la construction 3 (4 à 8 mois consécutifs à temps complet d'expérience professionnelle rémunérée pour une entreprise ou un organisme actif sur le plan international au cours du trimestre d'automne, d'hiver et/ou d'été, voir les détails plus bas);

 

Enfin, tu auras également à choisir l'une des concentrations suivantes :

 

Génie de l'environnement; tu devras choisir 5 ou 6 cours optionnels parmi 8 cours proposés (ex : fondements des procédés et processus en génie de l'environnement, impacts des projets sur l'environnement, conception en génie de l'environnement, environnement et bâtiments durables, etc.), ainsi que la possibilité de réaliser un stage industriel 4 facultatif en génie de la construction - génie de l'environnement;

 

Infrastructures; tu devras choisir 5 ou 6 cours optionnels parmi 11 cours proposés (ex : fondations, hydraulique urbaine, aménagements routiers, ressources hydriques, services municipaux, entretien, réhabilitation et gestion des routes, conception et analyse des ponts, etc.), ainsi que la possibilité de réaliser un stage industriel 4 facultatif en génie de la construction - infrastructures;

 

Projets internationaux; en plus de réaliser des projets de fin d'études à l'international (au lieu du projet de fin d'études conventionnel) et d'au moins un stage à l'international, tu devras choisir 5 ou 6 cours optionnels parmi 8 cours proposés (ex : initiation aux projets internationaux d'ingénierie, projets internationaux d'ingénierie de construction, contrôle et performance des projets de construction, construction lourde, aménagements routiers, ressources hydriques, etc.), ainsi que la possibilité de réaliser un stage industriel 4 facultatif en génie de la construction à l'international;

 

Le Baccalauréat spécialisé en génie des eaux B.ing. offert par l'Université Laval a une durée totale de 4 ans offert en régime régulier à temps complet seulement. Il est également possible de suivre ce programme selon la formule en régime coopératif permettant acquérir de l'expérience professionnelle en milieu industriel en alternance avec les trimestres d'études. En effet, ce profil permet de réaliser 3 stages industriels rémunérés et crédités de 14 semaines consécutives chacun en effectuant certaines tâches en lien avec notions acquises dans les sessions précédentes et de participer à de réels projets de génie civil.

 

Exclusif au Québec, il a pour objectif de former des ingénieurs spécialisés dans les problèmes de gestion de l’eau et de l’environnement qui pourra tenir compte de tous les enjeux sociaux, économiques et environnementaux dans le cadre de son travail.

 

Il intègre différentes disciplines des sciences du génie telles que le génie civil, le génie chimique et le génie agroenvironnemental, des sciences pures telles que la chimie, la microbiologie, la biochimie, la biologie et l’écologie. Tu acquerras des connaissances en production et traitement de l’eau potable, en traitement et épuration des eaux usées, en réhabilitation des environnements hydriques pollués, recyclage de l’eau, gestion intégrée des ressources en eau et des milieux aquatiques, développement et application de politiques dans le domaine de l’eau et de l’environnement, études d’impacts en gestion de l’eau et de l’environnement, etc.

 

Au cours de la 1re année, tu acquerras des connaissances dans les disciplines fondamentales nécessaires au génie tels que : mathématiques, physique, dessin technique et informatique. Tu auras les cours obligatoires suivants : mathématiques de l'ingénieur 1, méthodologie de design en ingénierie (théorie + labo), matériaux de construction (théorie + labo), chimie des eaux (théorie seulement), culture scientifique des eaux vives, mathématiques de l'ingénieur 2, probabilités et statistique, mécanique des fluides, hydrogéologie (théorie + labo), informatique pour ingénieurs (théorie + labo), ainsi que stage en milieu de travail 1 (expérience professionnelle de 12 à 14 semaines consécutives à temps complet en milieu de travail au cours du trimestre d'été si tu as choisis le profil alternance travail-études);

 

Au cours de la 2e année, tu approfondiras les connaissances fondamentales et de base nécessaires au génie des eaux, tu apprendras le cycle de l'eau, les principes de l'hydraulique et des écoulements et les notions sur les contaminants des eaux et leur dispersion. Tu auras les cours obligatoires suivants : dessin technique pour ingénieurs (théorie + travaux pratiques), dessins, plans et systèmes d'information géographique SIG pour ingénieurs (théorie + travaux pratiques), dispersion des polluants (théorie + labo), microbiologie de l'ingénieur (théorie seulement), hydrologie, systèmes hydrauliques, analyse numérique pour l'ingénieur, résistance des matériaux (théorie + labo), analyse et modélisation des systèmes naturels (théorie + labo), laboratoire d'hydraulique, santé et sécurité pour l'ingénieur, ainsi que stage en milieu de travail 2 (expérience professionnelle de 12 à 14 semaines consécutives à temps complet en milieu de travail au cours du trimestre d'été si tu as choisis le profil alternance travail-études);

 

Au cours de la 3e année, tu apprendras les méthodes de conception d'ouvrages hydrauliques, les méthodes d'analyse et d'intervention des bassins versants (lignes de partage des eaux), les procédés de production d'eau potable et les procédés de traitement des eaux usées. Tu auras les cours obligatoires suivants : mécanique des sols 1, écologie générale (théorie + labo), hydraulique urbaine, aménagement hydraulique, production d'eau potable (théorie + labo), interventions en bassin versant, analyse hydro-économique, traitement des eaux usées (théorie + labo), anglais intermédiaire 2 (ou si tu as atteint ce niveau évalué par un test de classement, un cours d'anglais de niveau supérieur ou un cours d'une autre langue), ainsi que stage en milieu de travail 3 (expérience professionnelle de 12 à 14 semaines consécutives à temps complet en milieu de travail au cours du trimestre d'été si tu as choisis le profil alternance travail-études);

 

Au cours de la 4e année, tu acquerras des connaissances sur les impacts environnementaux en gestion et traitement des eaux, tu approfondiras tes connaissances par le choix de quelques cours optionnels, tu intègreras les connaissances acquisses au cours des années précédentes par la réalisation de projets en génie des eaux et tu acquerras une formation complémentaire au génie des eaux. Tu auras les cours obligatoires suivants : irrigation (théorie + labo), impacts environnementaux, sociologie de l'innovation technologique, éthique et professionnalisme de l'ingénieur et au moins 3 des 4 projets suivants : projet d'hydraulique urbaine, projet de traitement de l'eau, projet de gestion de l'eau par bassin versant, projet de conception en génie géologique

 

Tu devras choisir 2 ou 3 cours optionnels parmi 16 cours proposés (ex : aménagement des cours d'eau et conservation des sols, drainage, géotechnique environnementale, hydrogéologie environnementale, géophysique appliquée, aménagement durable du territoire, fondements de la conservation de l'environnement, changements climatiques, eau et assainissement pour pays en développement, etc.);

 

Si tu choisis le profil international; tu devras remplacer les cours optionnels par 12 crédits de cours suivis dans une université étrangère partenaire, soit :

 

l'École Nationale du Génie de l'Eau et de l'Environnement de Strasbourg ENGEES en France,

l'École polytechnique de Lausanne en Suisse,

Norwegian University of Science and Technology en Norvège.

 

Le Baccalauréat spécialisé en génie civil B.ing. a une durée de 4 ans (à McGill, il est possible de compléter le programme en 3½ ans) offert à temps complet seulement. On y retrouve de nombreux travaux pratiques en laboratoire (génie de l'environnement, géotechnique, hydraulique, mécanique des roches, structures, sols et béton, traitement des eaux, etc.), la réalisation de différents projets d'analyse et de conception en génie civil dont un profil final d'envergure (adapté à une situation réelle ou participation à un mandat réel d'une entreprise ou organisation), ainsi que la possibilité d'effectuer des stages en milieu de travail viennent compléter la formation théorique.

 

à Sherbrooke, Concordia et Laval, il est offert en régime régulier à temps complet ou en régime coopératif à temps complet.

 

à Polytechnique, McGill et UQAC, il est offert en régime régulier à temps complet seulement.

 

Chaque université propose des particularités à leur programme, comme par exemple :

 

L'UQAC :

 

est l'une des 2 seules universités québécoises à offrir un programme DEC-BAC en génie civil et ce, conjointement avec le Cégep de Chicoutimi.

 

Les titulaires d'un DEC en technologie du génie civil d'un autre cégep et les titulaires d'un autre DEC en techniques physiques sont admis sans préalable spécifique et suivent ont un cheminement particulier de formation adapté à eux.

 

Possibilité de réaliser jusqu'à 3 stages en milieu de travail (rémunérés ou non rémunérés) avec la collaboration de plusieurs entreprises partenaires.

 

Enfin, sa proximité du Nord-du-Québec, lui permet d'avoir un contact privilégié avec de nombreuses entreprises et organisations impliquées dans les grands projets hydro-électriques et miniers.

 

l'Université de Sherbrooke :

 

Elle prône sa grande réputation depuis plusieurs années en immersion en milieu de travail tout au long de la formation (régime coopératif) et par la réalisation de projets de synthèse à chaque année dont un projet majeur de fin d'études en collaboration avec le milieu professionnel (régime régulier ou coopératif).

 

Il y a également son cheminement bilingue génie civil-liberal arts offert conjointement avec l'Université Bishop et accessible dans les 3 concentrations offertes.

 

l'Université Laval :

 

Elle offre la possibilité de reconnaître quelques crédits aux titulaires de certains DEC technique dans le cadre de passerelles, sans oublier les 2 DEC-BAC en génie civil offerts conjointement avec les Cégep de Limoilou et de Beauce-Appalaches.

 

Elle offre une choix de 4 concentrations qui sont proposées au programme (environnement et ressources hydriques, infrastructures urbaines, structures et fondations ou sans concentration).

 

Elle offre également la possibilité de réaliser des stages rémunérés en milieu de travail en alternance avec les sessions d'études en réalisant 3 à 4 stages rémunérés de 3 à 4 mois chacun;

 

l'Université Concordia :

 

Elle offre le programme en régime régulier avec la possibilité de réaliser un stage rémunéré ou non rémunéré en milieu de travail et un régime coopératif comprend 3 stages rémunérés de 3 à 4 mois chacun;

 

l'École Polytechnique :

 

Elle offre un stage obligatoire rémunéré d'au moins 4 mois en milieu de travail, un projet intégrateur à chaque année dont le projet final de grande envergure de conception en génie civil (adapté à une situation réelle ou participation à mandat réel d'une entreprise ou une organisation en génie civil);

 

Elle est la seule université québécoise offrant jusqu'à 9 concentrations de spécialisations. 

 

l'Université McGill :

 

Permet aux étudiants(es) les plus performants(es) de compléter le programme en 3 ans.

 

Elle offre un choix jusqu'à 5 concentrations de spécialisation proposées.

 

De nombres universités étrangères de réputation mondiale ont conclu des ententes dans le cadre d'échanges étudiants (ex : voir plus bas après le cheminement type)

 

De nombreuses sociétés d'ingénieurs de l'étranger viennent recruter des ingénieurs civils à McGill pour la réalisation de projets un peu partout dans le monde.

 

l'Université d'Ottawa :

 

Offre son programme en régime régulier ou en régime coopératif (comprend 3 ou 4 stages rémunérés de 4 mois chacun en industrie).

 

Seul programme de génie civil bilingue au Canada dont certains cours sont offerts en français, alors qu'autres sont offerts en anglais.

 

Elle offre jusqu'à 5 concentrations de spécialisations. 

 

CHEMINEMENT TYPE DU PROGRAMME :

 

Note : le nom, le contenu et la séquence des cours énumérés ci-dessous peuvent varier d'une université à l'autre, mais tous répondent aux exigences de l'Ordre des ingénieurs du Québec.

 

Au cours de la 1re année, tu acquerras des connaissances dans les disciplines fondamentales nécessaires au génie tels que : mathématiques, physique, dessin technique et informatique, tu seras familiarisé(e) au contexte de la profession d'ingénieur et tu initié(e) à la méthodologie de conception de projets en ingénierie.

 

Tu auras des cours obligatoires tels que : mathématiques de l'ingénieur 1, mécanique pour ingénieurs, matériaux de l'ingénieur, dessin technique pour ingénieurs (théorie + labo),statique et notions de résistance des matériaux (théorie + labo), informatique pour ingénieurs (théorie + labo), mathématiques de l'ingénieur 2, technologie des matériaux de construction, mécanique des solides déformables, dessin assisté par ordinateur DAO en ingénierie (théorie + labo), communication et travail en équipe en ingénierie, introduction à la profession et aux projets d'ingénieurs et topométrie (théorie + labo + travaux sur terrain, certaines universités offrent ce cours au trimestre d'été). Enfin, si tu choisis un cheminement coopératif, tu effectueras un premier stage de familiarisation au milieu de travail au cours du trimestre d'été.

 

Au cours de la 2e année, tu approfondiras les connaissances fondamentales et de base nécessaires au génie civil, tu apprendras la structure et le comportement des sols et les comportements des structures lors de mouvements des sols (glissements de terrain, érosion, tremblements de terre, etc.) et les méthodes de conception d'une structure faite en bois.

 

Tu auras des cours obligatoires tels que : équations différentielles, résistance des matériaux, mécanique des fluides et thermodynamique, géologie pour ingénieurs civils, mécanique des sols 1 (théorie + labo), santé et sécurité pour ingénieurs civils, calcul scientifique pour ingénieurs, méthodes probabilistes pour ingénieurs civils, mécanique des sols 2 (théorie + labo), hydrologie pour ingénieurs, comportements et résistance des constructions, bases de la conception des structures en bois (théorie + labo) et projet de génie civil (dans certaines universités, tu réaliseras un projet d'analyse d'une structure). Enfin, si tu choisis un cheminement coopératif, tu effectueras un stage d'initiation aux tâches élémentaires d'un ingénieur civil en milieu de travail.

 

Au cours de la 3e année, tu apprendras les méthodes de circulation et d'écoulement des fluides et les liquides (appelé hydraulique), méthodes d'analyse des structures, les méthodes de conception des structures faites en béton armé, les méthodes de conception des charpentes en acier et tu seras initié(e) à la réalisation d'un projet d'analyse des risques d'une infrastructure hydrique construite sur un cours d'eau urbain ou en caractérisation d'un site en utilisant les technologies d'information géographique (ex : GPS).

 

Tu auras des cours obligatoires tels que : analyse des structures, hydraulique urbaine (notamment des réseaux d'aqueduc et d'égout), introduction au génie de l'environnement, éléments d'électrotechnique pour le génie civil (théorie + labo), fondations, bases de la géotechnique, laboratoire d'hydraulique, conception des structures en béton armé (théorie + labo), conception des charpentes d'acier (théorie + labo), communication et rédaction technique en ingénierie, analyse économique en ingénierie et projet de conception en génie civil. Enfin, si tu choisis un cheminement coopératif, tu effectueras un stage en milieu de travail.

 

Au cours de la 4e année, tu apprendras les méthodes de conception de projets de réseaux de transports, les méthodes et techniques de rénovation et réhabilitation de structures, les principes et méthodes d'estimation, de planification, de contrôle et de gestion de projets, les impacts sociales, environnementales et économiques des projets de génie civil et enfin, tu intègreras les connaissances tout au long du programme par la réalisation d'un projet final d'envergure de conception en génie civil (réalisation d'un projet en équipe sous la forme d'un mandat typique en génie civil adapté d'une situation réelle ou participation à un projet réel en entreprise en lien avec un stage).

 

Tu auras des cours obligatoires tels que : conception des routes et ingénierie des transports, impacts environnementaux et développement durable, estimation des coûts d'un projet, planification et contrôle des projets, gestion des projets de construction, techniques de construction et réhabilitation de structures (théorie + labo), l'ingénieur et le droit, impacts des technologies sur la société et projet final de conception en génie civil (souvent échelonné sur 2 sessions). Enfin, si tu choisis un cheminement coopératif, tu effectueras un stage en milieu de travail.

 

La plupart des universités proposent également le choix d'une concentration de spécialisation au cours de la dernière année du programme qui te permettra d'acquérir des connaissances plus poussées en lien avec ce domaine de pratique du génie civil :

 

Environnement; se concentre sur les différents projets reliés à l'environnement comme le traitement des eaux, les réseaux de distribution de l'eau potable en milieu urbain ou rural, la décontamination de sites, etc. Elle est offerte à Polytechnique (génie de l'environnement), Sherbrooke (génie de l'environnement), McGill (génie de l'environnement), Concordia (environnement),  Laval (environnement et ressources hydriques) et UQAC (environnement).

 

Géotechnique; se concentre sur les méthodes d'analyse des sols et des roches pour des travaux d'excavation pour la construction de bâtiments, les infrastructures souterraines (réseaux d'aqueduc et d'égout, réseaux de distribution d'électricité, réseaux d'oléoducs ou de gazoducs, infrastructures minières, carrières, etc.). Elle est offerte à Polytechnique (géotechnique) et McGill (génie des structures).

 

Hydraulique; se concentre sur le dimensionnement des ouvrages et structures hydrauliques communs aux aménagements classiques de contrôle des inondations et de production hydro-électriques et d'autres infrastructures maritimes et portuaires. Elle offerte à Polytechnique (hydraulique appliquée), Laval (environnement et ressources hydriques) et McGill (ingénierie hydraulique et ressources hydriques).

 

Structures; se concentre sur les méthodes conception des structures en béton, en acier ou en bois pour les bâtiments, mais aussi pour les ouvrages d'art en génie civil comme les ponts, les barrages ou les centrales hydro-électriques. Elle est offerte à Polytechnique (bâtiments et ouvrages d'art), Sherbrooke (ouvrages d'art et bâtiments), Laval (structures et fondations), Concordia (ingénierie et gestion de la construction) et McGill (génie des structures).

 

Transports; se concentre sur les projets d'entretien et de construction d'infrastructures de transports (routes, autoroutes, voies ferrées, pistes d'aéroports, etc.). Elle est offerte à Polytechnique (transport), McGill (génie des transports), Laval (infrastructures urbaines) et Concordia (infrastructures civiles).

 

Développement durable; permet l'acquisition de notions et la familiarisation avec les outils interdisciplinaires sur les aspects environnementaux, sociaux et économiques du développement durable. Elle est offerte à Polytechnique.

 

Entrepreneuriat technologique; s'intéresse à la planification, la conception et la réalisation d'un projet entrepreneurial, que ce soit en démarrant une firme d'ingénierie ou une PME manufacturière dans le domaine du génie civil.
Elle est offerte à Laval (en complétant ta formation par le Microprogramme de 2e cycle en entrepreneuriat et gestion des PME), à Ottawa (option gestion et entrepreuriat en ingénierie), à l'ÉTS (en y complétant le Programme court de 2e cycle en démarrage d'une entreprise technologique), à Polytechnique (en y complétant le Microprogramme en génie et entrepreuriat technologique), alors que l'UQAC offre 2 cours permettant la préparation et la réalisation d'un projet entrepreneurial;

 

Mathématiques de l'ingénieur; te permettra d'acquérir des connaissances avancées en mathématiques appliquées et de développer des compétences pour modéliser et résoudre des problèmes d'ingénierie à l'aide de techniques mathématiques ou pour analyser des données avec de tels outils

Elle est offerte à Polytechnique.

 

Outils de gestion; permet l'acquisition de connaissances gestion de projets et gestion des équipes et des ressources d'un chantier de génie civil. Elle est offerte à Polytechnique, mais Concordia offre également une concentration semble en ingénierie et gestion de la construction.

 

Innovation technologique; s'intéresse au processus de l'innovation technologique dans le développement de nouveaux procédés de conception, aux nouveaux matériaux de construction et la réalisation d'un projet entrepreneurial. Elle est offerte à Polytechnique.

 

Projets internationaux; permet l'acquisition des connaissances sur les aspects et les enjeux de projets au niveau international et réalisation d'une mission industrielle dans un pays ciblé incluant l'exécution d'un projet professionnel dans le milieu). Elle est offerte à Polytechnique.

 

Baccalauréat-maîtrise; permet de réduire la durée des études en remplaçant les crédits optionnels ou une concentration de spécialisation du baccalauréat par les cours de la maîtrise en génie civil. Elle est offerte à McGill, Polytechnique et Sherbrooke.

 

Autres; d'autres cheminements également offerts dont : cheminement avec double diplomation en génie civil et liberal art (formation bilingue) offert par l'Université de Sherbrooke conjointement avec l'Université Bishop (accessibles pour les concentrations : ouvrages d'art et bâtiments, génie de l'environnement ou sans concentration).

 

Sans concentration ou personnalisée; permet d'acquérir une formation plus généraliste en génie civil par un choix de plusieurs cours optionnels parmi des listes proposées.

 

La plupart des universités proposent également un profil international permettant d'effectuer 1 ou 2 sessions d'études en remplaçant les cours optionnels ou d'une concentration par des cours offertes par une université partenaire à l'étranger :

Voici quelques exemples d'universités partenaires avec :

McGill (un choix parmi plus d'une centaine d'universités) :

National University of Singapore à Singapore (5e meilleur école de génie civil au monde et seconde en Asie en 2012)
Nanyang Technological University à Singapore (4e meilleur école de génie civil en Asie et 13e au monde en 2012)
University of Hong Kong à Hong Kong (14e au monde en 2012)
Technicsche Universiteit Delft aux Pays-Bas (meilleure école d'ingénieurs au pays et 23e au monde en 2012)
École Polytechnique Fédérale de Lausanne en Suisse (l'un des meilleures écoles de génie civil au monde)
University of Manchester en UK (parmi les 50 meilleures écoles de génie civil au monde en 2012)
Technische Universität Berlin en Allemagne
Instituto Technologico y Estudios Superiores de Monterrey au Mexique

Polytechnique (un choix parmi plus de 80 universités) :

l'École Polytechnique Fédérale de Zürich en Suisse (9e meilleure école d'ingénieurs au monde et 3e en Europe en 2012),
l'École Polytechnique Fédérale de Lausanne en Suisse (20e meilleure école d'ingénieurs au monde et 3e en Europe en 2012),

Nanyang Technological University à Singapore (4e meilleure école de génie civil en Asie et 13e au monde en 2012)
Technische Universität München en Allemagne (meilleure école d'ingénieurs du pays en 2012),
École Polytechnique Fédérale de Lausanne en Suisse (l'un des meilleures écoles de génie civil au monde),
Lund University en Suède (meilleure école d'ingénieurs en Scandinavie et parmi les 50 meilleures écoles de génie civil au monde en 2012)
Politecnico Di Milano en Italie (meilleure école d'ingénieurs du pays et parmi les 50 meilleures au monde en 2012)
Hong Kong Polytechnic University à Hong Kong (l'une des 50 meilleures écoles de génie civil au monde en 2012)
École des ponts ParisTech en France (meilleure école de génie civil du pays)
École spéciale des travaux publics, du bâtiment et de l'industrie en France (seconde meilleure du pays)
Institut National des Sciences Appliquées de Strasbourg en France
India Institute of Technology en Inde

Concordia (un choix parmi près de 30 universités) :

National University of Singapore à Singapore (5e meilleur école de génie civil au monde et seconde en Asie en 2012)
University of South Wales en Australie (17e meilleure école de génie civil au monde
Lund University en Suède (meilleure école d'ingénieurs en Scandinavie et parmi les 50 meilleures écoles de génie civil au monde en 2012)
University of Strathclyde en UK
University of Groningen aux Pays-Bas
India Institute of Technology en Inde
University of South Florida aux USA

Laval :

École Polytechnique Fédérale de Lausanne en Suisse (l'un des meilleures écoles de génie civil au monde)
École centrale des arts et métiers (fait partie de la Haute-École Léonard-de-Vinci) en Belgique
Institut National des Sciences Appliquées de Strasbourg en France
École Nationale du Génie de l'Eau et de l'Environnement de Strasbourg en France
Institut national des sciences appliquées de Toulouse en France
École normale supérieure de Cachan en France

Sherbrooke :

École polytechnique de l'Université catholique de Louvain en Belgique

Université de Technologie Compiègne en France
École polytechnique universitaire de Montpellier en France
École catholique d'arts et métiers de Lyon en France

 

UQAC :

Universidade Federal de Santa Catarina au Brésil
Instituto Politécnico Nacional au Mexique
Universidad de Alicante en Espagne
Institut Polytechnique Lasalle Beauvais en France
Université Bretagne-Sud en France
Wuhan University en Chine

 

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Il te sera possible de poursuivre tes études au niveau de la maîtrise, voici quelques exemples de programmes de maîtrises :

 

Pour plus de détails, consulte la page sur les études supérieures en génie.

Ou dans un programme de courte durée tels que les suivants :

Si tu désires te spécialiser en géomatique marine, le Nova Scotia Community College à Annapolis en Nouvelle-Écosse offre un diplôme avancé d'1 an qui permet de faire carrière au sein d'entreprises spécialisées en travaux maritimes, au Service canadien des glaces d'Environnement Canada, au Service hydrographique d'Environnement Canada ou pour des firmes d'ingénieurs conseils.

 

Note : consulte également la page suivante où des organismes de recherches en ont été répertoriés.

 

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Le programme est contingenté à Sherbrooke

 

À l’automne 2017 :

 

DEMANDES

PLACES DISPONIBLES

TAUX D’ADMISSION

EN %

COTE R

Dernier candidat admis

COTE R

en 2016

COTE R

en 2015

COTE R

en 2014

COTE R

en 2013

COTE R

en 2012

306

70

23

25,500

26,700

26,500

27,300

27,400

27,500

 

Le programme en génie des eaux de l'Université Laval est également contingenté : capacité de 40 places disponibles : aucune donnée sur les admissions

Aucun contingentement dans les autres universités :

 

Les candidats(es) admissibles (qui répondent aux exigences d'admission) sont généralement admis

 

Aucune donnée disponible sur les admissions, mais les cotes R en 2017 étaient de :

Admissions ouvertes au trimestre d’automne seulement dans toutes les universités

ENDROITS DE FORMATION 

 

Infos concernant l’alternance travail-études

LIENS RECOMMANDÉS :

Tu veux un avis d'ingénieurs(es) civils sur leur profession ?, consulte les vidéos suivants :

Sur la carrière en génie :

Autres :

-         Carrières scientifiques maritimes : site d’infos sur les différentes possibilités de carrière dans ce secteur

-         Division des services hydrologiques d’Environnement Canada

Pour une liste de sociétés et de frimes d'ingénieurs, d'entreprises spécialisées en génie civil et de municipalités, consulte le Portrait de l'industrie de la construction de génie civil

 

Pour une liste de compagnies de production et de transport d'électricité au Canada, consulte le Portrait de l'industrie de l'électricité

 

Pour une liste de compagnies minières et pétrolières, consulte le Portrait de l'industrie minière et pétrolière

 

Pour une liste d'entreprises et de firmes de consultants en environnement, consulte le Portrait du secteur de l'environnement

 

Pour une liste de manufacturiers de matériaux de construction, consulte le Portrait de l'industrie des produits de la construction

 

Clubs et projets étudiants :

organismes de loisir scientifique :

 

 

Retour à la page du secteur environnement et aménagement du territoire

Retour à page du secteur bâtiment et construction

Retour à la page du secteur mines et travaux de génie

Retour à la page d’accueil