Retour à la page du secteur foresterie

Retour à la page d’accueil

 

 

SECTEUR : FORESTERIE

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT UNIVERSITAIRE

 

INGÉNIEUR(E) FORESTIER(ÈRE)

BACCALAURÉAT SPÉCIALISÉ B.SC.A.

 

Consulte également les infos concernant les programmes pré-universitaires en sciences

 

Consulte aussi la section "liens recommandés" à la fin de cette page (dont des vidéos d'ingénieurs forestiers qui parlent de travail).

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

 

En tant qu’ingénieure ou ingénieur en foresterie spécialisé(e) en aménagement; tu seras responsable de  planifier, coordonner et de gérer des projets d’aménagement intégré et de développement des forêts publiques, privées ou de parcs (municipaux, régionaux, provinciaux ou nationaux).

 

Tu auras pour tâches de :

En tant qu’ingénieure ou ingénieur en foresterie spécialisé(e) en opérations forestières; tu seras responsable de planifier, coordonner et de gérer des projets d’exploitation de forêts privées afin d’approvisionner les usines de transformation du bois (scieries, papeteries, etc.).

 

Tu seras responsable de l’ensemble des opérations et des travaux nécessaires à l’exploitation, ainsi que de toutes les ressources humaines, financières et matérielles que tu disposeras. Tu devras résoudre tout problème relié au projet ou aux opérations : manque d’équipements, manque de personnel, problèmes environnementaux ou tout autre problème qui pourrait survenir.

Tu auras pour tâches de :

En tant qu’ingénieure ou ingénieur en foresterie spécialisé en agroforesterie; tu seras responsable de planifier, élaborer et de diriger des programmes et des projets visant l'intégration des techniques agroforestières chez les producteurs agricoles.

 

Tu agiras en tant qu’expert(e)-consultant(e) en leur fournissant toute l’information forestière et technologique nécessaire au développement de leurs productions grâce à l’agroforesterie. Grâce à ces techniques, tu permettras d’intégrer les arbres et les arbustes qui favoriseront le développement agricole durable par le biais de moyens écologiques. On aura besoin de tes compétences dans les secteurs des productions fruitières, acéricoles, lignicoles (champignons), de plantes médicinales, d’arbres de Noël et certaines autres fermes forestières.

 

Tu auras pour tâches de :

QUALITÉS ET APTITUDES  NÉCESSAIRES :

-     Aptitudes en mathématiques, en sciences et en recherche

-     Intérêts pour le milieu forestier, les enjeux environnementaux et le travail en plein air

-    Facilité pour comprendre des cartes topographiques et des plans

-     Sens de l’observation pour être capable de détecter un problème sur un arbre (insecte nuisible, maladie, etc)

-     Capacité d’analyse et de synthèse et sens logique pour être capable d’analyser et de résoudre des problèmes reliés au développement des forêts ou à leur exploitation

-     Sens des responsabilités car tu seras responsable de diriger des projets et des travaux d’aménagement ou d’exploitation des forêts

-     Sens de l’organisation pour pouvoir planifier et organiser divers projets d’aménagement ou d’exploitation

-     Bonne méthode de travail et gestion du temps car tu auras à planifier et gérer des projets

-    Bon jugement et rigueur scientifique également nécessaire pour résoudre des problèmes reliés aux projets

-     Sens de l’initiative car tu devras prendre des décisions seul(e) lorsqu’il y a des problèmes

-     Aptitudes en gestion et leadership car tu auras à diriger des projets, des équipes de travail et des infrastructures forestières

-     Facilité à travailler en équipe car tu auras à travailler avec d’autres ingénieurs forestiers, des techniciens forestiers, ainsi que des ouvriers en aménagement (sylviculteurs, garde-forestiers, etc) ou en exploitation (bûcherons, classeurs de bois, ouvriers d’exploitation, etc)

-    Bonne connaissances en informatique car tu auras à utiliser des logiciels spécialisés en foresterie

-    Très bonne connaissance maîtrise de la langue langue française parlée et écrite afin d'expliquer et communiquer clairement et de façon professionnelle avec les membres d'une équipe de projets, ainsi que pour rédiger des rapports techniques et d'expertise

-     Bonne connaissance de la langue langue anglaise afin d'expliquer et communiquer clairement et de façon professionnelle avec les membres d'une équipe de projets, ainsi que pour rédiger des rapports techniques et d'expertise

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-     Chercheur(e) en sciences forestières (avec un doctorat)

-     Consultant(e) en foresterie

-     Professeur(e) en aménagement forestier en formation professionnelle (avec expérience)

-     Professeur(e) en technologie forestière au collégial (avec expérience)

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-     Compagnies forestières

-     Entreprises d’aménagement forestier

-     Firmes d’ingénieurs forestiers

-     Gouvernement du Canada : carrières en sciences et technologiesParcs CanadaEnvironnement CanadaRessources naturelles CanadaService canadien des forêtsCentre de foresterie des Laurentides de Ressources naturelles Canada à Québec

-     Gouvernement du Québec : Ministère du Développement durable et de l’environnement , Ministère des Forêts, faune et parcsSociété des établissements de plein air SEPAQ

-     Compagnies forestières

-     Sociétés sylvicoles (gestion des forêts privées)

-     Hydro-Québec

-     Coopératives forestières

-    Fédération des producteurs forestiers du Québec (consulte aussi la liste des conventions collectives régionaux de producteurs forestiers)

-    Sociétés de conservation des forêts

-    Offices de producteurs de bois

-    Société de protection des forêts contre le feu SOPFEU

-    Universités (consulte la page suivante pour avoir une liste des organismes de reccherche dans le domaine des sciences forestières), dont :
Arborea (Université Laval, University of Alberta, Queens University, Agriculture Canada, Ressources naturelles Canada, Forêts, parcs et faune Québec, Genome Canada, Genome Québec),
Centre d'études sur la forêt,
Centre d'études nordiques,
Centre de recherche sur les matériaux renouvelables,
Groupe de recherche en écologie des tourbières,
Groupe interdisciplinaire sur les éléments finis,
Groupe de recherche sur les environnements nordiques BOREAS de l'UQAR,
Laboratoire de recherche sur la Boréalie de l'UQAC,
Consortium en foresterie Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine de l'UQAR,
Consortium de recherche sur les produits FORAC (Université Laval, Université Concordia, École Polytechnique),
Institut de recherche sur les feuillus nordiques de l'Université de Moncton,
Réseau Ligniculture Québec (Laval, UQAM, Ministère des forêts, parcs et faune Québec),
Unité de recherche et de développement forestiers de l'UQAT,
Réseau stratégique CRSNG sur l'aménagement forestier pour les produits à valeur ajoutée (universités : Laval, UQAR, UQAT, UQAM, UBC, Queens, New-Brunswick, Alberta, Toronto, Lakehead; entreprises : Produits forestiers résolus, Tembec; gouvernements : Québec, Ontario et Canada).

 EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-    Mobilité nécessaire en région éloignée dans la plupart des emplois

-    Travail parfois saisonnier (mais la majorité sont offerts à l'année)

-    Très bonne connaissance de l’anglais

-    Facilité d’adaptation aux nombreux changements technologiques

PERMIS DE PRATIQUE :

 

Au Québec, pour devenir ingénieur(e) forestier(ère) tu dois obligatoirement devenir membre de l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec

 

Avant d’obtenir ton permis, tu devras réussir l’examen professionnel de l’Ordre comprenant : une formation préparatoire à l'Examen (obligatoire) d'une durée d'une journée, ainsi que l'Examen professionnel des ingénieurs forestiers.

 

Ensuite, tu devras réaliser un stage professionnel d’une durée de 32 semaines à temps complet en génie forestier sous la supervision d’un(e) ingénieur(e) forestier(ère) d’expérience et sous la responsabilité de l’Ordre.

 

Ce n’est qu’à la suite de ces étapes que tu pourras obtenir ton permis de pratique et ainsi travailler en tant qu’ingénieur(e) forestier(ère).

 

Note : les diplômés(es) ayant réalisé des stages coopératifs ( alternance travail-études) dans le cadre de leurs études, seront exemptés du nombre équivalents du nombre de mois effectués dans le cadre du stage obligatoire de l’Ordre.

 

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 31 janvier 2020 :

 

Ces données concernent les 2 programmes :

 

Le placement est bon, 78 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la totalité sont à temps complet. 

 

Quelques autres répondants(es), soit 18 % ont poursuivi leurs études au niveau de la maîtrise.

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

33

21

21

6

 

Note 1 : légère baisse du taux de placement par rapport aux années précédentes (était de 82 % en 2017; 69 % en 2015 et 83 % en 2013).

 

Note 2 : baisse du nombre de répondants(es) poursuivant leurs études au niveau de la maîtrise (était de 15 % en 2017; 28 % en 2015 et 20 % en 2013).

 

Source : Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec

 

SALAIRE :

 

Selon les données de 2020 :

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

(note : stage professionnel = 32 semaines)

  • 25,77 $/heure (40 hres/sem) en tant qu'ingénieur(e) forestier - stagiaire et augmente à 28,35 $/heure en tant qu'ingénieur(e) forestier au sein des PME 

  • 26,34 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'ingénieur(e) forestier - stagiaire et augmente à 27,23 $/heure en tant qu'ingénieur(e) forestier dans la fonction publique québécoise

  • 33,18 $/heure (37,5 hres/sem) en tant qu'ingénieur(e) forestier - stagiaire et augmente à 34,73 $/heure en tant qu'ingénieur(e) forestier à Parcs Canada

  • 33,18 $/heure (37,5 hres/sem) en tant qu'ingénieur(e) forestier - stagiaire et augmente à 34,73 $/heure en tant qu'ingénieur(e) forestier dans la fonction publique fédérale

  • 33,30 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'ingénieur(e) forestier - stagiaire et augmente à 33,97 $/heure en tant qu'ingénieur(e) forestier à d'Hydro-Québec

  • 34,07 $/heure (33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem) en moyenne en tant qu'ingénieur(e) forestier - stagiaire et augmente à 35,10 $/heure en tant qu'ingénieur(e) forestier au sein des grandes muncipalités (100 000 habitants et plus)

  • 35,84 $/heure (40 hres/sem) en tant qu'ingénieur(e) forestier - stagiaire et augmente à 39,42 $/heure en tant qu'ingénieur(e) forestier au sein des grandes compagnies forestières

  • 36,21 $/heure (33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem) en moyenne en tant qu'ingénieur(e) forestier - stagiaire et augmente à 37,34 $/heure en tant qu'ingénieur(e) forestier au sein des muncipalités de taille moyenne (moins de 100 000 habitants)

Note 1 :  hausse de la moyenne salariale en tant qu'ingénieur(e) forestier stagiaire dans le secteur privé au sein des PME (était de 23,28 $ en 2017; 24,90 $ en 2015 et 22,45 $ en 2013).

 

Note 2 : dans le secteur public et parapublic et chez plusieurs grands employeurs privés, les augmentations sont établies par les conventions collectives.

 

Sources : Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec, Conseil du Trésor du Québec, Commission de la Fonction Publique du Canada, conventions collectives des professionnels de la plupart des grandes municipalités et conventions collectives des professionnels de plusieurs municipalités de taille moyenne.

 

PORTRAIT DE LA PROFESSION :

 

Selon l'Ordre des ingénieurs forestiers du Québec; il y a avait 1 606 ingénieurs forestiers actifs (dont 51 nouveaux membres) dans l'ensemble des régions du Québec au 31 mars 2020 (soit 28 de moins qu'en 2018; 49 de moins qu'en 2016 et 115 de moins qu'en 2014).

 

L'une des rares professions libérales qui connaît une baisse de ses effectifs, alors que les besoins augmentent.

 

Profession libérale ayant la forte majorité masculine avec 82 % des membres, alors que les femmes ne représentaient que seulement 18 %, mais pourrait en accueillir davantage.

 

C'est la troisième profession libérale dont les femmes sont les moins représentées (derrière les ingénieurs avec 15 % et les arpenteurs-géomètres avec 17 %).

 

Par contre, la tendance est à la hausse du nombre de femmes dans la profession, puisqu'elles représentaient 17 % en 2018; 16 % en 2016; 15 % en 2014 et 14 % en 2012.

Les cohortes étudiantes comptent actuellement davantage de femmes qu'auparavant, ce qui améliorera le taux au cours des prochaines années.

 

Plus de 94 % occupaient un poste à temps complet et travaillaient en moyenne environ 47 semaines par année.

 

L'âge moyen d'un(e) ingénieur(e) forestier(ère) était de 43 ans.

 

La répartition des membres actifs selon l'âge était :

·         1 % étaient âgés de moins de 25 ans

·         48 % avaient de 25 à 39 ans

·         28 % avaient de 45 à 54 ans

·         23 % étaient âgés de 55 ans et plus

La répartition des membres actifs selon leur milieu de pratique était :

·          36 % travaillaient dans la fonction publique (fédérale, provinciale ou municipale)

·         17 % exerçaient au sein des des compagnies forestières

·         17 % œuvraient au sein des firmes et sociétés d'ingénieurs forestiers

·         7 % pratiquaient dans les forêts privées

·         7 % travaillaient au sein d'organismes parapublics (SEPAQ, SOPFEU, Parcs Canada, Hydro-Québec, etc.)

·         6 % au sein d'autres entreprises (industries papetières, entrepreneurs en travaux sylvicoles, manufacturiers et distributeurs d'équipements forestiers, etc.)

·         3 % œuvraient au sein d'associations et d'organismes privés en foresterie

·         3 % travaillaient en enseignement (universités, cégeps, commissions scolaires)

·         2 % œuvraient au sein des coopératives forestières

·         2 % œuvraient en recherche et développement (centres de recherche publics ou privés)

·         4 % étaient dans d'autres milieux (ex : organismes internationaux, universités autre qu'en enseignement ou recherche, SOPFEU, etc.)

Enfin, on les retrouve dans les régions suivantes :

1.      34 % dans la région de la Capitale Nationale (incluant Charlevoix), surtout dans la fonction publique

2.      7 % dans la région du Saguenay-Lac-St-Jean

3.      7 % dans la région de l'Abitibi-Témiscamingue

4.      6 % dans la région de la Mauricie

5.      6 % dans la région de Chaudière-Appalaches

6.      près de 6 % dans la région du Bas-St-Laurent

7.      5 % dans la région de l'Outaouais

8.      près de 5 % dans la région de l'Île-de-Montréal

9.      4 % dans la région des Laurentides

10.  4 % dans la région de l'Estrie

11.  3 % dans la région de la Gaspésie

12.  3 % dans la région de la Côte-Nord

13.  3 % en Montérégie

14.  près de 2 % dans la région du Nord-du-Québec

15.  5 % dans les autres régions (Centre-du-Québec, Lanaudière, Laval et Nord-du-Québec)

Pour plus de détails, consulte le Portrait de l'industrie forestière et papetière québécois

 

PERSPECTIVES D'AVENIR :

 

Une pénurie d’ingénieurs forestiers est appréhendée dans les prochaines années.

 

Selon l’Ordre des ingénieurs forestiers, il y a plus de départs que de nouvelles recrues au sein de la profession d'ingénieur forestier, ce qui garantit d’excellentes perspectives d’emploi.

 

De plus, un nouveau régime forestier a été mis en place au Québec en 2013, ce qui crée une diversité d’emplois dans le domaine.

 

La diversification constante des domaines d'emplois pour les ingénieurs forestiers engendre la création de nouveaux postes et rend les perspectives de carrières des plus intéressantes pour la relève.

 

Le domaine de la foresterie urbaine a pris de l'ampleur dans les dernières années, ce qui laisse place à des emplois dans le monde municipal ou bien pour des firmes spécialisées. Le volet entrepreneurial a également pris des parts de marché chez les ingénieurs forestiers.

 

Les emplis proviennent de domaines aussi variés que l’aménagement forêt-faune, la conservation des milieux naturels, le développement régional, l’aménagement des forêts publiques, la mise en valeur des forêts privées et l’éducation forestière.

 

L'emploi est réparti partout en province, ce qui laisse une bonne flexibilité.

 

Toutefois, en début de carrière, l'obtention d'un poste en région est plus rapide que dans les grands centres (source : le service de placement de l'Université Laval).

 

Plus de la moitié des ingénieurs(es) forestiers(ères) sont âgés de plus de 45 ans et devront être remplacés au cours des prochaines années.

 

Le problème n'est en lien avec l'offre provenant des employeurs puisque plusieurs tentent en vain de combler des postes vacants.

 

Le problème est plutôt relié au manque d'intérêt dans la profession puisque l'image de l'industrie forestière laisse croire qu'il n'y a plus d'emplois disponibles au sein de cette industrie.

 

Selon le dernier Diagnostic sectoriel de la main-d'oeuvre en aménagement forestier réalisé en 2016 par le Comité sectoriel de la main-d'œuvre en aménagement forestier du Québec; près de 41 % des entreprises interrogées affirment avoir de la difficulté dans le recrutement du personnel technique et professionnel en sciences forestières.

 

Les perspectives sont très bonnes et sont surtout orientées vers les firmes d'ingénieurs forestiers et les sociétés forestières.

La rémunération moyenne en 2020 :

 

le salaire annuel moyen d'un(e) ingénieur(e) forestier détenant 10 années d'expérience au sein d'une PME était de 76 700 $.

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) ingénieur(e) forestier détenant 10 années d'expérience au sein dans la fonction publique québécoise était de 78 000 $.

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) ingénieur(e) forestier détenant 10 années d'expérience au sein d'une municipalité de taille moyenne était de 79 300 $.

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) ingénieur(e) forestier détenant 10 années d'expérience au sein d'une municipalité de grande taille était de 82 700 $.

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) ingénieur(e) forestier détenant 10 années d'expérience au sein de Parcs Canada était de 88 400 $.

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) ingénieur(e) forestier détenant 10 années d'expérience au sein d'une grande entreprise d'exploitation forestière était de 98 400 $.

 

D.E.C.-BAC :

 

Qu'est-ce qu'un programme DEC-BAC ?

 

Consulte la page suivante

 

Il permet de se faire reconnaître des acquis du D.E.C. dans le cadre d'un programme de baccalauréat. Tu peux donc compléter tes études universitaires en 3 ans au lieu de 4 ans.

 

Voici les ententes actuellement offertes :

 

DEC-BAC en aménagement et environnement forestiers : 6 ans (au lieu de 7 ans)

(DEC en technologie forestière + Baccalauréat en aménagement des ressources forestières et environnement forestiers)

o        Entente entre le Cégep de Baie-Comeau et l'Université Laval

o        Entente entre le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue et l'Université Laval 

o        Entente entre le Cégep de Chicoutimi et l'Université Laval

o        Entente entre le Cégep de la Gaspésie et des Iles et l'Université Laval

o        Entente entre le Cégep de Rimouski et l'Université Laval

o        Entente entre le Cégep de Sainte-Foy et l'Université Laval

DEC-BAC en opérations forestières : 6 ans (au lieu de 7 ans)

(DEC en technologie forestière + Baccalauréat en opérations forestières)

o        Entente entre le Cégep de Baie-Comeau et l'Université Laval

o        Entente entre le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue et l'Université Laval 

o        Entente entre le Cégep de Chicoutimi et l'Université Laval

o        Entente entre le Cégep de Rimouski et l'Université Laval

o        Entente entre le Cégep de Sainte-Foy et l'Université Laval

DEC-BAC en aménagement des forêts : 6 ans (au lieu de 7 ans)

(DEC en technologie forestière + Baccalauréat en aménagement des forêts)

o        Entente entre le Cégep de Baie-Comeau et l'Université de Moncton

o        Entente entre le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue et l'Université de Moncton

o        Entente entre le Cégep de Chicoutimi et l'Université de Moncton

o        Entente entre le Cégep de la Gaspésie et des Iles et l'Université de Moncton

o        Entente entre le Cégep de Rimouski et l'Université de Moncton

o        Entente entre le Cégep de Sainte-Foy et l'Université de Moncton

DEC-BAC en aménagement des forêts : 6 ans (au lieu de 7 ans)

(DEC en techniques du milieu naturel - spécialisation aménagement de la ressource forestière + Baccalauréat en sciences forestières) :

 

 

PASSERELLES :

 

Un programme passerelle permet aux titulaires d'un D.E.C. dans une discipline en particulier de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans le cadre de son baccalauréat. Par contre, aucune garantie d'admission n'est offerte lors de la demande.

 

Voici les ententes actuellement offertes :

·         l'Université Laval pourra reconnaître jusqu'à 15 crédits aux titulaires du DEC en techniques de comptabilité et de gestion du Cégep de Limoilou seulement dans le cadre de son baccalauréat en opérations forestières

·         l'Université Laval pourra reconnaître 3 crédits aux titulaires du DEC en technologie du génie civil (du Cégep de Limoilou ou du Cégep régional de Lanaudière à Joliette seulement) dans le cadre de son baccalauréat en opérations forestières

·         l'Université Laval pourra reconnaître jusqu'à 19 crédits aux titulaires du DEC en techniques du milieu naturel avec spécialisation en aménagement et interprétation du patrimoine naturel (nouveau programme 147.AA) du Cégep de St-Félicien dans le cadre de son baccalauréat en aménagement et environnement forestiers

·         l'Université Laval pourra reconnaître jusqu'à 18 crédits aux titulaires du DEC en techniques de bioécologie (nouveau programme 145.C0) dans le cadre de son baccalauréat en aménagement et environnement forestiers

·         l'Université Laval pourra reconnaître jusqu'à 12 crédits aux titulaires du DEC en techniques d'aménagement cynégétique et halieutique (nouveau programme 145.B0) du Cégep de Baie-Comeau dans le cadre de son baccalauréat en aménagement et environnement forestiers

·         l'Université Laval pourra reconnaître jusqu'à 18 crédits aux titulaires du DEC en techniques d'écologie appliquée (ancien programme 145.01) dans le cadre de son baccalauréat en aménagement et environnement forestiers

·         l'Université Laval pourra reconnaître jusqu'à 18 crédits aux titulaires du DEC en techniques d'inventaire et de recherche en biologie (ancien programme 145.02) dans le cadre de son baccalauréat en aménagement et environnement forestiers

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

 

Le Baccalauréat spécialisé en aménagement et environnement forestiers B.Sc.Aoffert à l’Université Laval a une durée totale de 4 ans offert en régime régulier à temps complet ou en régime coopératif à temps complet. Programme unique au Québec, il principalement axé sur l’aménagement, le développement et le reboisement des parcs et des réserves forestières.

 

Il comporte de nombreux travaux pratiques en laboratoires (physiologie du bois, biologie forestière, menuiserie, cartographie, environnement, informatique, etc.), ainsi que de nombreuses sorties sur le terrain pour des travaux pratiques dans son plus grand laboratoire, soit la Forêt d'enseignement Montmorency situé dans la Réserve faunique des Laurentides au nord de Québec et à la Station forestière Duchesnay au nord-ouest de Québec qui viennent compléter la formation théorique. Enfin, tu pourras également choisir jusqu'à 3 stages crédits et rémunérés de 12 à 16 semaines chacun en milieu de travail au cours des trimestres d'été.

 

Au cours de la première année, tu apprendras les connaissances fondamentales relatives aux caractéristiques anatomiques et morphologiques des essences forestières ligneuses; tu apprendras les principes de base de la science forestière (bases du système forestier québécois, prescription sylvicole, dynamique forestière, traitements et régimes sylvicoles, etc.) et effectueras des observations en forêt; tu seras initié aux techniques de mesure des arbres et les appliqueras lors de sorties en forêt; tu seras familiarisé avec les grands groupes de plantes qui composent l'environnement forestier québécois; tu seras familiarisé avec les principaux facteurs climatiques et les processus biologiques qui déterminent la distribution, la structure et la dynamique des populations dans une commnunauté forestière; tu seras initié aux principes de base des étapes, des méthodes et équipements utilisés lors de la récolte, du transport de la matière ligneuse et de la construction d'infrastructures; tu seras familiarisé avec les propriétés du bois et les relations entre la structure du bois et ses propriétés physicomécaniques; tu seras initié aux systèmes d'information géographique SIG (la référence spatiale, l’implantation et l’analyse des bases de données relationnelles, les règles de cartographie thématique, l'acquisition de données telle que le GPS, etc.) et enfin, tu réaliseras une excursion de deux semaines en forêt à la fin de la session d'été ou au début de la session d'automne afin d'y apprendre les principaux écosystèmes forestiers du Québec.

 

Tu auras les cours obligatoires suivants : structure et fonctionnement des végétaux ligneux; fondements de la foresterie, dendrométrie (théorie), dendrométrie (pratique), systématique et dendrologie, écologie forestière (théorie + pratique), matériau bois : sa transformation et son utilisation, initiation aux opérations forestières, fondements des systèmes d'information géographique SIG (théorie + pratique), probabilités et biostatistique, ainsi qu'excursion en écologie forestière.

 

Au cours de la deuxième année, tu seras familiarisé avec les propriétés géologiques, physiques et chimiques des sols forestiers; tu seras initié aux méthodes et techniques de base en photo-interprétation (cartographie écoforestière, écologie forestière, photo-interprétation numérique et télédétection) à partir des principaux outils de photo-interprétation numériques (PIN) et de LiDAR aérien; tu apprendras ce qu'est composée une forêt québécoise (son inventaire écologique et forestier, son inventaire entomologique, ses écosystèmes); tu seras familiarisé avec les processus hydrologiques impliqués dans le bilan hydrologique en milieu naturel, à l'échelle des bassins versants; tu seras initié aux principes de base des traitements et stratégies sylvicoles applicables aux divers peuplements; tu seras familiarisé avec les principaux concepts et types de maladies des arbres et leurs effets sur l'arbre et la forêt; tu seras familiarisé avec les facteurs responsables de l'équilibre insectes-forêt, les principaux insectes nuisibles et les principales méthodes de lutte; tu apprendras à concevoir et réaliser un inventaire d'intervention sylvicole pour un secteur spécifique de la Forêt d'enseignement Montmorency et tu apprendras à élaborer un diagnostic et une prescription sylvicoles suite à un inventaire forestier et les appliqueras sur le terrain.

 

Tu auras les cours obligatoires suivants : sols forestiers, photo-interprétation écoforestière (théorie + pratique), aménagement écosystémique des forêts du Québec, hydrologie et aménagement du bassin versant, sylviculture générale (thérorie + pratique), pathologie forestière, entomologie forestière (théorie + pratique), introduction à la foresterie autochtone; formation pratique en sylviculture et écologie (au cours du trimestre d'été) et formation pratique en sylviculture des feuillus (au cours du trimestre d'été).

 

Si tu le désires, tu pourras également réaliser un stage crédité rémunéré facultatif de 8 semaines minimum au cours du trimestre d'été.

 

Au cours de la troisième année; tu apprendras les facteurs du milieu influençant les populations d'animaux sauvages en portant une attention particulière à la qualité de l'habitat; tu apprendras les facteurs du milieu influençant les populations d'animaux sauvages en portant une attention particulière à la qualité de l'habitat;tu seras initié aux notions de base sur la plantation d'arbres et la ligniculture : de l'amélioration génétique aux rendements escomptés; tu seras initié aux notions de microéconomie appliquées à l'environnement forestier; tu seras familiarisé avec certains principes à la base d'un aménagement récréotouristique des forêts et de la gestion des parcs ou tu seras initié aux théories et aux pratiques de l'analyse des paysages, en faisant plus particulièrement référence aux paysages québécois et à leur évolution historique; tu apprendras à produire un plan d'aménagement quinquennal à partir des inventaires réalisés à la Forêt Montmorency pendant l'été; tu seras initié aux concepts et aux méthodes de développement de stratégies d'aménagement durable et à la conception et l'élaboration d'un plan d'aménagement pour un territoire forestier donné.

 

Tu auras les cours obligatoires suivants : gestion et conservation de la faune, évaluation environnementale, sylviculture des plantations et ligniculture (théorie + pratique), formation pratique en planification sylvicole, aménagement durable et intégré des forêts, économie de l'environnement forestier, aménagement récréatif et forestier ou paysage : analyse, protection et mise en valeur et élaboration d'un plan d'aménagement forestier (théorie + pratique).

 

Si tu le désires, tu pourras également réaliser un stage crédité rémunéré facultatif de 8 semaines minimum au cours du trimestre d'été.

 

Au cours de la quatrième année; tu seras initié aux concepts et aux méthodes d'évaluation de superficies forestières; tu apprendras les techniques de planification et de contrôle de projets et les étapes d'analyse de faisabilité de projet; tu apprendras les méthodes et techniques de rédaction de travaux de recherche, de rapports d'expertise et autres documentations techniques en génie forestier; tu seras familiarisé avec les lois et règlements relatifs à l'environnement, aux affaires des entreprises, à l'aménagement du territoire et à la gestion forestière; tu approfondiras tes connaissances dans une domaine spécifique de la foresterie en lien avec la concentration choisie ou tu approfondiras tes connaissances dans les différents domaines de la foresterie par un choix de plusieurs cours optionnels et tu intègreras les connaissances acquises tout au long du programme par la conception et la réalisation d'un projet de fin d'études d'un plan d'aménagement forestier intégré.

 

Tu auras les cours obligatoires suivants : évaluation forestière, introduction à la gestion de projets, comportement organisationnel, documentation et communication technique (théorie + pratique), législation forestière et éthique, problématique forestière du Québec et projet de fin d'études en aménagement et environnement forestiers.

 

Tu devras également choisir 1 cours au choix en dehors du champs de spécialisation parmi l'ensemble des cours de 1er cycle offerts par l'Université accessibles comme cours au choix (principalement en arts, lettres, langues modernes et sciences humaines);

 

Enfin, tu devras choisir l'une des concentrations suivantes :

 

Aménagement durable des forêts : s'intéresse aux différents de l'aménagement de forêts privées (appartenant aux jardins privés, aux centres d'interprétation de la nature, aux pourvoiries chasse et pêche, aux centres de randonnées équestres, aux stations de ski, aux clubs de golf, aux campings, aux camps de vacances, mais également celles utilisées pour l'exploitation par les compagnies forestières, etc.) et forêts publiques (parcs municipaux, régionaux, parcs nationaux ou réserves fauniques du Québec, parcs nationaux ou réserves fauniques nationales, forêts appartenant aux communautés autochtones, boisés urbains ou périurbains propriétés d'une ville, d'une MRC ou du Ministère des Ressources naturelles ou d'une institution d'enseignement)

 

Tu auras les cours suivants : aménagement des forêts privées ou foresterie urbaine, planification forestière : mise en œuvre ou projet en opérations forestière, ainsi que 2 des 4 cours suivants : écologie et aménagement des milieux humides et riverains, analyse des scénarios d'aménagement forestier, territoires et ressources : enjeux et perspectives autochtones ou télédétection fondamentale et enfin, le projet de fin d'études devra être réalisé en aménagement forestier;

 

Bioécologie forestière : s'intéresse à la conservation et à la gestion durable des écosystèmes forestiers dans son ensemble et de son patrimoine naturel. Tu devra suivre les cours suivants : 2 des 3 cours suivants (écophysiologie et modélisation de la production forestière, écologie et gestion des sols forestiers ou diversité génétique et amélioration des arbres), 2 à 4 cours optionnels parmi 9 cours proposés (ex : écologie et aménagement des milieux urbains et humides, laboratoire d'entomologie forestière, multiplication des végétaux, herbier, écologie et pollution, cultures en pépinière, etc.) et enfin, le projet de fin d'études devra être réalisé en biologie forestière;

 

Changements climatiques et cycles écologiques : s'intéresse aux questions environnementales des écosystèmes forestiers et les impacts des changements climatiques. Tu devras suivre les cours suivants : cycle, bilan et gestion du carbone forestier, changements climatiques, 2 cours parmi les 4 suivants : écologie et pollution, environnements naturels, analyse des écosystèmes forestiers tropicaux ou écophysiologie et modélisation de la production forestière et enfin, le projet de fin d'études devra être réalisé en environnement forestier;

 

Économie et gestion forestière : s'intéresse aux différents aspects économiques des territoires forestiers, aux différentes questions de gestion des territoires forestiers, au tourisme naturel et écotourisme et à l'industrie des produits du bois. Tu devras suivre les cours suivants : organisation du travail forestier, optimisation en opérations forestières, marketing des produits forestiers, 1 à 5 cours optionnels parmi 10 cours proposés (ex : aménagement des forêts privées, économie des ressources naturelles et de l'environnement, comptabilité générale, introduction aux relations industrielles, environnement économique international, analyse économique en ingénierie, etc.).

 

Foresterie internationale : se penche sur les problématiques forestières au niveau mondial au tant en conservation des écosystèmes forestiers faisant face au développement urbain dans les pays développés que les problèmes d'aménagement et de protection des forêts sauvages dans les pays en développement. Tu devras suivre les cours suivants : 1 des 3 cours suivants (géographie forestière, analyse des écosystèmes forestiers tropicaux ou séminaire en foresterie internationale), dossiers autochtones contemporains ou territoires et ressources : enjeux et perspectives autochtones, 0 à 4 cours optionnels parmi 9 cours proposés (ex : environnement économique international, introduction à la carte du monde, changements climatiques, préparation de la mission d'études en foresterie internationale, mission d'études en foresterie internationale, etc.) et enfin, le projet de fin d'études devra être réalisé en environnement forestier international;

 

Sylviculture : s'intéresse à la gestion et la mise en valeur de territoires forestiers permettant la régénération des peuplements, principalement destinés à l'exploitation forestière ou à la production agricole. Tu devras suivre les cours suivants : travaux pratiques en classification MSCR et travaux pratiques en sylviculture des feuillus (se déroulant à la Station forestière Duchesnay au nord de Québec), 4 à 6 cours optionnels parmi 8 cours proposés (ex : sylviculture des plantations et ligniculture, diversité génétique et amélioration des arbres, aménagement des forêts privées, écophysiologie et modélisation en production forestière, acériculture, etc.) et enfin, le projet de fin d'études devra être réalisé en  opérations forestières;

 

Sans concentration : tu devras choisir 5 à 10 cours optionnels (17 crédits) parmi plus d'une cinquantaine de cours proposés (en biologie, géographie, géomatique et sciences forestières) provenant des concentrations précédentes, incluant 1 à 3 stages crédités et rémunérés en milieu de travail de 8 semaines chacun;

 

Profil entrepreneurial : destiné aux futurs(es) ingénieurs(es) forestiers désirant se lancer en affaires (entreprise d'aménagement forestier, firme de génie conseil, centre d'interprétation du patrimoine forestier, société de gestion d'une forêt privée, etc.). Tu devras suivre les cours suivants : savoir entreprendre : la passion de créer et d'agir, portfolio entrepreneurial 1, portfolio entrepreneurial 2, marketing des produits forestiers ou mission commerciale à l'étranger;

 

Profil international : permettant d'effectuer 12 crédits de cours dans une programme de génie forestier offerte dans une université étrangère partenaire.

 

Enfin, si tu le désires, tu pourras également réaliser un stage crédité rémunéré facultatif de 8 semaines minimum au cours du trimestre d'été.

 

Le Baccalauréat spécialisé en aménagement des forêts B.Sc.F. offert par l’Université de Moncton au Nouveau-Brunswick (campus d’Edmundston) a une durée totale de 4 ans (3½ ans pour les titulaires d’un DEC préuniversitaire ou technique) offert en régime régulier ou en régime coopératif (comprenant 3 stages rémunérés en entreprise de 3 à 4 mois chacun) à temps complet seulement.

 

Note : les étudiants québécois détenant un DEC en sciences de la nature (sciences pures), un DEC en sciences-arts-lettres ou d'un DEC en technologie forestière sont exemptés de 16 crédits de 1re année inscrits sur la grille de cours de l’université (chimie générale, communication orale, communication écrite, mathématiques des affaires, statistique descriptive et s'il y a lieu, le cours introduction à l'économie si un cours collégial en économique a été suivi).

 

Au cours de la première année; tu auras les cours obligatoires suivants : rôles socioéconomiques des forêts, botanique forestière, écologie des vertébrés forestiers, végétation forestière, sylviculture fondamentale, quantification des ressources forestières, travaux pratiques en quantification des ressources forestières et environnement physique des forêts.

 

Au cours de la deuxième année; tu auras les cours obligatoires suivants : processus écophysiologiques, récolte et transport des bois, introduction aux systèmes d'information géographique SIG (théorie + labo), travaux pratiques en technologies forestières, techniques de prise de décision, photogrammétrie et photo-interprétation (théorie + labo + travaux pratiques) et si tu as choisir le cheminement coopératif, tu effectueras un stage rémunéré de 15 semaines en milieu de travail au cours du trimestre d'été;

 

Au cours de la troisième année et de la quatrième année; tu auras les cours obligatoires suivants : stage en foresterie 1 (2 semaines non rémunérées vers la fin aout-début septembre de la 3e année), protection des ressources, dynamique des peuplements forestiers, fondements de l'aménagement des écosystèmes (théorie + labo), sylviculture appliquée (théorie + labo), échantillonnage et statistiques en foresterie, science et technologie du bois (théorie + labo), gestion intégrée des forêts 1, économie forestière, relations humaines et publiques en foresterie, politiques, législation et éthique en foresterie, stage en foresterie 2 (2 semaines non rémunérées vers la fin aout-début septembre de la 4e année), ainsi que le projet de fin d'études en sciences forestières 1 (réalisation d'un projet de recherche ou d'intervention dans un domaine des sciences forestières) et si tu as choisir le cheminement coopératif, tu effectueras 2 stage rémunérés de 15 semaines chacun en milieu de travail au cours des trimestres d'hiver et d'été;

 

Tu devras également choisir 3 cours optionnels parmi 14 cours proposés (ex : foresterie internationale, foresterie urbaine, aménagement des bassins versants, développement et gestion durable des forêts, géomatique environnementale, écologie forestière : notions avancées, stage international, projet de fin d'études 2, etc.).

 

Le Baccalauréat spécialisé en opérations forestières B.Sc.Aoffert à l’Université Laval a une durée totale de 4 ans (11 sessions incluant les trimestres d'été) offert en régime coopératif à temps complet de jour seulement.

 

Programme unique au Canada et unique en francais en Amérique du Nord., il est principalement axé sur l’exploitation des forêts pour des fins commerciales.

 

Il comporte de nombreux travaux pratiques en laboratoires (botanique forestière, biologie forestière, entomologie, cartographie, informatique, sylviculture, mécanique appliquée, etc.), des travaux pratiques sur terrain dans son plus grand laboratoire, la Forêt d'enseignement Montmorency dans la Réserve faunique des Laurentides au nord de Québec, ainsi que de l'expérience pratique en milieu de travail dans le cadre des stages obligatoires totalisant 60 semaines.

 

Au cours de la première année; tu apprendras les connaissances fondamentales relatives aux caractéristiques anatomiques et morphologiques des essences forestières ligneuses; tu apprendras les principes de base de la science forestière (bases du système forestier québécois, prescription sylvicole, dynamique forestière, traitements et régimes sylvicoles, etc.) et effectueras des observations en forêt; tu seras initié aux techniques de mesure des arbres et les appliqueras lors de sorties en forêt; tu seras familiarisé avec les grands groupes de plantes qui composent l'environnement forestier québécois; tu seras initié aux principes de base des levés topométriques et l'utilisation d'outils tels que : le système de localisation GPS et du LiDAR terrestre en topométrie;  tu seras initié aux principes de base des étapes, des méthodes et équipements utilisés lors de la récolte, du transport de la matière ligneuse et de la construction d'infrastructures;  tu seras familiarisé avec les propriétés du bois et les relations entre la structure du bois et ses propriétés physicomécaniques et tu seras initié aux systèmes d'information géographique SIG (la référence spatiale, l’implantation et l’analyse des bases de données relationnelles, les règles de cartographie thématique, l'acquisition de données telle que le GPS, etc.).

 

Tu auras les cours obligatoires suivants : structure et fonctionnement des végétaux ligneux; fondements de la foresterie, dendrométrie (théorie), dendrométrie (pratique), systématique et dendrologie, topométrie 1 (théorie + pratique), initiation aux opérations forestières (théorie + sorties sur chantier forestier), matériau bois : sa transformation et son utilisation,  fondements des systèmes d'information géographique SIG (théorie + pratique), probabilités et biostatistique et comportement organisationnel.

 

Enfin, tu réaliseras un stage rémunéré obligatoire de 15 semaines à temps complet au cours du trimestre d'été.

 

Au cours de la deuxième année; tu seras initié aux méthodes et techniques de base en photo-interprétation (cartographie écoforestière, écologie forestière, photo-interprétation numérique et télédétection) à partir des principaux outils de photo-interprétation numériques (PIN) et de LiDAR aérien; tu seras initié aux méthodes et techniques d'acquisition de données numériques et de leurs applications et contributions aux opérations forestières; tu seras familiarisé avec la mécanique des sols et l'interaction machine/sols dans un contexte forestier et aux calculs de pressions statiques et dynamiques au sol par des essais terrain et en laboratoire; tu seras familiarisé avec les propriétés mécaniques des matériaux et des poutres utilisés en foresterie  tu seras initié aux principes de base des traitements et stratégies sylvicoles applicables aux divers peuplements; tu seras familiarisé avec les principes d'entretien général des engins forestiers; et tu apprendras à produire un plan d'aménagement quinquennal à partir des inventaires réalisés à la Forêt Montmorency.

 

Tu auras les cours suivants : photo-interprétation écoforestière (théorie + pratique), opérations forestières numériques, mécanique et géotechnique des sols forestiers (théorie + pratique), notions de mécanique appliquée au génie forestier (théorie + pratique), sylviculture générale, élaboration d'un plan d'aménagement forestier (théorie + pratique), mécanique d'engins forestiers (théorie + pratique) et économie de l'environnement forestier.

 

Enfin, tu réaliseras un stage rémunéré obligatoire de 15 semaines à temps complet au cours du trimestre d'été.

 

Au cours de la troisième année; tu seras initié aux processus hydrologiques impliqués dans le bilan hydrologique en milieu naturel; tu seras familiarisé avec les méthodes d'évaluation de superficies forestières; tu seras initié aux notions de microéconomie appliquées à l'environnement forestier; tu seras initié aux principes de base des traitements et stratégies sylvicoles applicables aux divers peuplements; tu apprendras les techniques de planification et de contrôle de projets et les étapes d'analyse de faisabilité de projet; tu apprendras les méthodes et techniques de rédaction de travaux de recherche, de rapports d'expertise et autres documentations techniques en génie forestier; tu seras initié aux procédés de récolte forestière et les fonctions et utilisations de la machinerie forestière, pour les opérations à petite et à grande échelle; tu seras initié aux techniques de construction et d'entretien des chemins forestiers et tu seras familiarisé avec les lois et règlements relatifs à l'environnement, aux affaires des entreprises, à l'aménagement du territoire et à la gestion forestière.

 

Tu auras les cours obligatoires suivants : organisation du travail forestier, hydrologie et aménagement du bassin versant, évaluation forestière, contrôle de la qualité et statistiques industrielles, un cours de communication parmi (documentation et communication technique, principes de rédaction ou méthdologie du design en ingénierie), introduction à la gestion de projets, formation pratique en sylviculture et écologie, récolte, transport et équipements forestiers (théorie + pratique), construction de chemins forestiers (théorie + pratique), optimisation en opérations forestières et législation forestière et éthique.

 

Enfin, tu réaliseras un stage rémunéré obligatoire de 15 semaines à temps complet au cours du trimestre d'hiver.

 

Au cours de la quatrième année; tu seras familiarisé avec les principaux concepts et types de maladies des arbres et leurs effets sur l'arbre et la forêt; tu seras familiarisé avec les facteurs responsables de l'équilibre insectes-forêt, les principaux insectes nuisibles et les principales méthodes de lutte; tu approndiras tes connaissances dans les différents domaines des sciences forestières; tu réaliseras un projet de planification appliquée de transport de matière ligneuse d'un territoire donnée; et tu intègreras les connaissances acquises tout au long du programme par la conception et la réalisation d'un projet de fin d'études d'un plan d'exploitation forestière (qui peut être sous forme d'un mandat dans le cadre du stage).

 

Tu réaliseras un stage rémunéré obligatoire de 15 semaines à temps complet au cours du trimestre d'automne.

 

Tu auras les cours obligatoires suivants : pathologie forestière, entomologie forestière, problématique forestière du Québec, projet en opérations forstières, ainsi que le projet de fin d'études en opérations forestières.

 

Tu devras également choisir quelques cours optionnels parmi des listes proposées (ex : formation pratique en sylviculture des feuillus, formation pratique en classification MSCR, aménagement des forêts privées, planification forestière : mise en œuvre, évaluation environnementale, analyse économique en ingénierie, santé et sécurité au travail : notions de base, l'entreprise et sa gestion, marketing des produits forestiers, systèmes de production, opérations et logistique, ingénierie de la chaîne logistique, etc.).

 

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Si tu le désires, tu pourras poursuivre tes études au niveau :

·         de la maîtrise en sciences forestières offerte par l'Université Laval (avec mémoire ou avec stage)

·          de la nouvelle maîtrise en écologie offerte par l'UQAT (avec mémoire)

·         de la maîtrise en agroforesterie offert à Laval (avec stage et essai) et Laval (avec mémoire)

·         de la maîtrise professionnelle en gestion durable des écosystèmes forestiers (programme interuniversitaire avec stage et travail dirigé) à l'UQAMUQO et UQAT, voir aussi la page suivante

ou dans une discipline connexe telle que :

·          Agroéconomie ou économie agricole à Laval (avec mémoire) et Mcgill (avec mémoire)

·         Aménagement ou développement régional à Montréal (aménagement - option aménagement avec mémoire, option montage et gestion de projets d'aménagement avec travail dirigé), UQAC (études et interventions régionales avec mémoire), UQAC (études et interventions régionales avec projet), UQAC (études et interventions régionales avec mémoire), UQAR (développement régional avec mémoire et stage ou avec mémoire seul), Laval (aménagement du territoire et développement régional avec mémoire), Laval (aménagement du territoire et développement régional avec essai-projet), Laval (aménagement du territoire et développement régional avec essai), UQAM conjointement avec l'INRS (études urbaines avec mémoire ou avec stage de recherche)

·         Architecture du paysage à Montréal (avec travail dirigé)

·         Biologie ou sciences biologiques (avec mémoire) à MontréalLavalMcgillSherbrookeUQÀMConcordiaUQAT (programme de l'UQAM par extension), UQO (programme de l'UQAM par extension), Ottawa et Moncton.

·         Biologie (axé sur la pratique professionnelle) à Sherbrooke (avec essai)

·         Biologie végétale à Laval (avec mémoire), Laval (avec essai) et Mcgill (avec mémoire)

·         Biotechnologie à Mcgill (avec mémoire)

·         Éco-Conseil à l'UQAC (D.E.S.S. en éco-conseil + un programme court afin de former une maîtrise)

·         Génie de l'environnement à l'École de technologie supérieure ÉTS (avec mémoire, accessible aux biologistes) et Ottawa

·         Génie des bioressources à Mcgill (avec mémoire ou avec projet)

·         Gestion de la faune et des habitats à UQAR (avec mémoire)

·         Gestion de projet offert à HEC Montréal (volet intensif à temps complet en français ou en anglais avec projet de consultation ou d'intégration supervisé en organisation ou volet en action à temps partiel avec projet d'intervention en entreprise), Laval (MBA - concentration en gestion stratégique de projets), UQÀM (avec travail dirigé), UQAM (avec mémoire), U.Q.T.R. (qavec essai), UQAC (avec séminaire d'intégration ou avec travail dirigé), UQAC (avec mémoire),UQAR (avec travail dirigé), UQAR (avec mémoire), UQO (version française avec essai), UQO (version multilingue avec essai), UQO (version française avec mémoire), UQO (version multilingue avec mémoire), UQAT (avec essai)

·         Ressources renouvelables (concentration ressources biologiques) à l'UQAC (avec mémoire)

·         Science, technologie et société à l'UQAM (avec mémoire)

·         Sciences des ressources naturelles à Mcgill (options : sciences forestières, sciences des sols, biologie de la faune, entomologie, environnement néotropital ou micrométéorologie avec mémoire)

·         Sciences de la terre à Mcgill (avec mémoire), Laval (avec mémoire), UQAM (avec essai ou avec mémoire) et Ottawa (concentration en durabilité de l'environnement ou sans concentration avec essai ou avec mémoire)

·         Sciences de la terre - spécialisation en technologies environnementales à Laval (avec essai) conjointement avec l'INRS

·         Sciences de l'environnement à Sherbrooke (maîtrise en environnement M.Env. avec un choix de plusieurs cheminements axé sur la pratique ou axé sur la recherche), à l'UQÀM (sciences de l'environnement avec mémoire), à l'UQTR (sciences de l'environnement avec mémoire), à Concordia (évaluation environnementale, avec stage de 4 mois et rapport de stage) et à Montréal (maîtrise individualisée en environnement et développement avec travail dirigé)

·         Sciences des plantes à Mcgill (avec mémoire)

·         Sciences géographiques (avec mémoire) offert à Sherbrooke (cheminements : géomatique, environnements géographiques ou télédétection), McgillLavalMontréalUQAMUQAR et Ottawa

·         Sciences géographiques (sans mémoire) offert à Sherbrooke (cheminement en géodéveloppement durable avec essai), Laval (sans concentration avec essai et avec ou sans stage), Montréal (sans concentration avec étude de cas et stage ou avec étude de cas et travail dirigé), UQAM ( (concentration en aménagement du territoire) avec stage professionnel et projet)

·         Sciences géomatiques offert à Laval (géomatique appliquée avec projet d'intervention), Laval (spécialisation en géo-informatique avec projet d'intervention), Laval (spécialisation en gestion territoriale et foncière avec projet d'intervention) et Laval (avec mémoire)

·         Sols et environnement à Laval (avec mémoire) et Laval (avec essai)

·         M.B.A. - sciences et génie (aucune expérience nécessaire) à l'UQAM

·         Parasitologie à Mcgill (avec mémoire)

·         Etc.

Pour plus de détails, consulte le site de la page sur les études supérieures en sciences pures et appliquées où les programmes sont décrits.

Il existe aussi d'autres programmes de 2e cycle (diplômes) permettant de te perfectionner dans un autre spécifique en lien avec la chimie. Voici quelques exemples :

·         D.E.S. en gestion et leadership scientifiques à Ottawa

·         D.E.S.S. en analyse et prévention des risques naturels à l'UQAR

·         D.E.S.S. en développement rural intégré à Laval

·         D.E.S.S. en droit de l'environnement, du développement durable et de la sécurité alimentaire à Laval (un certificat en droit en plus du bacc est exigé)

·         D.E.S.S. en éco-conseil à l'UQAC

·         D.E.S.S. en environnement et développement durable à Montréal

·         D.E.S.S. en génie de l'environnement à Polytechniqu

·         D.E.S.S. en géographie appliquée à l’environnement à Montréal

·         D.E.S.S. en gestion de la faune et des habitats à l’UQAR

·         Microprogramme en aménagement des forêts privées à Laval

·         Micoprogramme en aménagement écosystémique de la forêt à Laval

·         Microprogramme en changements climatiques à Laval (offert à distance)

·         Microprogramme de formation en écologie internationale à Sherbrooke

·         Microprogramme de perfectionnement en environnement à Sherbrooke

·         Microprogramme en interactions scientifiques à Sherbrooke

·         Microprogramme en vérification environnementale à Sherbrooke

·         Programme court en communication scientifique à l'UQAM

·         Programme court en développement durable intégré à l'UQAC

·         Programme court en gestion de projet à l'UQAC

·         Programme court en gestion durable du carbone forestier à l'UQAC

·         Etc.

Note : consulte également la page suivante où des organismes de recherches en ont été répertoriés.

 

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

Pour les 2 programmes offerts à Laval :

·         Soit détenir le Baccalauréat international en sciences de la nature

·         Soit détenir un D.E.C. intégré en sciences, lettres et arts

·         Soit détenir un D.E.C. en sciences de la nature ou en sciences pures et appliquées

·         Soit détenir un D.E.C. en technologie forestière 190.B0 ou techniques du milieu naturel - aménagement de la ressource forestière 147.AA et avoir les cours ou avoir atteint les objectifs suivants ou leurs équivalents :

00UN, 00UQ et 00UP (maths 103, 105 et 203),
00UR (physique 101);
00UL (chimie 101);
ou suivre une formation préparatoire offerte par l'université pour les cours manquants

·         Soit détenir un D.E.C. en techniques de bioécologie 145.C0 et avoir les cours ou avoir atteint les objectifs suivants ou leurs équivalents :

00UN, 00UQ et 00UP (maths 103, 105 et 203),
00UR (physique 101);
ou suivre une formation préparatoire offerte par l'université pour les cours manquants

·         Soit détenir un D.E.C. en techniques biologiques (dans l'un des programmes suivants) et avoir les cours ou avoir atteint les objectifs suivants ou leurs équivalents :

techniques de bioécologie
techniques d'inventaire et de recherche en biologie
techniques d'écologie appliquée
techniques d'aménagement cynégétique et halieutique
techniques d'horticulture ornementale
techniques du milieu naturel
technologie des productions horticoles
technologie de transformation des aliments
technologie de transformation des produits forestiers
technologie des procédés et qualité des aliments
paysage et commercialisation en horticulture ornementale
techniques de l'environnement forestier (offert par la Cité Collégiale d'Ottawa)

00UN, 00UQ et 00UP (maths 103, 105 et 203),
00UR (physique 101);
00UL (chimie 101) sauf pour titulaires du DEC en techniques d'écologie appliquée ou techniques d'inventaire et de recherche en biologie;
ou suivre une formation préparatoire offerte par l'université pour les cours manquants
(Laval pour aménagement et environnement forestiers seulement)

·         Soit détenir tout autre D.E.C. et avoir les cours ou avoir atteint les objectifs suivants ou leurs équivalents :

00UN, 00UQ et 00UP (maths 103, 105 et 203);
00UR, 00US et 00UT (physique 101, 201 et 301);
00UL et 00UM (chimie 101 et 201);
00UK (biologie 301);
ou suivre une formation préparatoire offerte par l'université

·         Soit être âgé d'au moins 21 ans, détenir le D.E.S. ou son équivalent, avoir quitté le système scolaire depuis plus de 2 ans et détenir une combinaison de scolarité et d'expérience jugée équivalente dans un domaine relié aux sciences forestières (aménagement, exploitation, reboisement, gestion de forêts privées, écologie, biologie, etc.) et avoir réussi les équivalents des cours collégiaux mentionnés dans la section "détenir tout autre DEC"

Pour le Bacc en aménagement des forêts offert par l'Université de Moncton :

·         Détenir le D.E.S. et avoir réussi les cours suivants ou leurs équivalents :

TS ou SN 5e (anciennement Mathématiques 536)
Chimie 5e (anciennement Chimie 534)
Chimie 5e ou un cours de biologie du collégial tel que : 00UK (biologie 301)

·         ET avoir complété 12 crédits de formation générale du collégial (1 session) de préférence en sciences de la nature

STATISTIQUES D’ADMISSION :

Aucun contingentement à ces programmes

Les candidats(es) admissibles (c'est-à-dire détenant les préalables requis) sont généralement admis.

Les admissions sont ouvertes aux trimestres d’automne et d’hiver pour les 2 programmes.

ENDROITS DE FORMATION :

 

Qu'est-ce que le régime coopératif (aussi appelé "alternance travail-études") ?

  • Université Laval
    Baccalauréat spécialisé en opérations forestières B.Sc.A. - sans concentration avec projet de fin d'études et stages obligatoires);
    programme unique au Canada et unique en francais en Amérique du Nord.

    offert en régime coopératif obligatoire à temps complet seulement (comprend 3 ou 4 stages obligatoires rémunérés et crédités en entreprise de 4 mois chacun en alternance avec tes sessions d'études et reconnus dans le cadre du stage professionnel de l'Ordre des ingénieurs forestiers du Québec);

    Possibilité de bénéficier d'un D.E.C.-BAC en opérations forestières pour les titulaires du D.E.C. en technologie forestière offerts conjointement avec la plupart des cégeps offrant ce programme);
    Ainsi que la passerelle permettant la reconnaissance d'acquis jusqu'à 9 crédits aux titulaires d'un D.E.C. en technologie du génie civil (Cégep régional de Lanaudière à Joliette ou Cégep de Limoilou seulement);

    Plus ancienne école de foresterie en Amérique du Nord;
    Seconde plus importante faculté de foresterie au Canada (première dans l'Est du pays);
    La première faculté universitaire au Québec ayant obtenu le statut
    d'Établissement vert Brundtland;
    Classes de petite taille; permettant un enseignement personnalisé et un meilleur encadrement des professeurs;
    Certains cours sont offert à distance;
    Formation axée sur la pratique (dendrochronologie, dendrométrie, photo-interprétation éco forestière, pathologie forestière, entomologie forestière, écologie forestière, botanique forestière, écophysiologie forestière, hydrologie forestière, sylviculture des feuillus, planification sylvicole, géomatique et télédétection, classification MSCR, etc.),

    Formation comportant plusieurs travaux pratiques réalisés principalement à la Forêt Montmorency (la plus grande forêt d'enseignement et de recherche au monde dans le biome boréal s'étendant sur une superficie de plus de 39 700 hectares ou 397 km2 situé à 70 km au nord de la Ville de Québec classée réserve de la biodiversité protégée, également accessible au grand public), mais également d'autres des laboratoires d'enseignement (tels que : analyse environnementale, biologie moléculaire et génomique forestière, biométéorologie et écophysiologie, cartographie, chimie et pédologie, culture in vitro, dendrochronologie, chronométrie, entomologie forestière, géomorphologie et sédimentologie, hydrologie forestière, mycologie, opérations forestières, pathologie forestière, radioécologie, radioisotopes et télémétrie);
    Comporte plusieurs excursions et sorties sur le terrain dans la forêt Montmorency);
    Différentes activités scolaires et professionnelles telles que : séminaires, conférences, visites d'entreprises forestières, colloque en foresterie, organisation de la Semaine des sciences forestières qui existe depuis 40 ans, etc;
    Comporte la réalisation d'un projet en opérations forestière obligatoire (planification appliquée à un territoire donné d'un projet de récolte et de transport de matière ligneuse sous forme d'un projet virtuel ou d'un mandat réel pour une entreprise forestière);
    Comporte la réalisation d'un projet de fin d'études obligatoire (réparti sur 3 trimestres sous forme d'un mandat réel pour une entreprise ou organisation ou projet communautaire ou coopératif ou la rédaction d'un essai ou la participation à un projet d'un groupe de recherche ou autre);


    Consulte également le profil distinction offrant la possibilité d'un passage intégré à la maîtrise en sciences forestières permettant d'accélérer ta scolarité de 2e cycle pendant ton programme de 1er cycle (en suivant 12 crédits de la maîtrise) et accélérer ton parcours aux cycles supérieurs;

    le profil entrepreneurial, un cheminement complémentaire de 12 crédits (inclus dans les 120 crédits du programme) permettant la réalisation d'un projet de création et démarrage d'une entreprise technologique;

    et le profil international, permettant d'effectuer une ou deux session(s) d'études à l'étranger (Instituto Tecnológico de Costa Rica au Costa Rica, Bordeaux Sciences Agro en France, Czech University of Life Sciences Prague en République Tchèque, Swedish University of Agricultural Sciences en Suède ou Oregon State University aux USA ou à l'University of BC au Canada);

    Consulte également les détails sur  la maîtrise en sciences forestières (profil recherche sans concentration avec mémoire, programme unique au Québec); la maîtrise en agroforesterie (profil professionnel sans concentration avec essai et stage de 3 mois, voir aussi la page suivante, regarde aussi la webconférence, programme unique en français en Amérique du Nord); la maîtrise en biologie végétale (profil recherche sans concentration avec mémoire, voir aussi la page suivante, regarde la vidéo promotionnelle); la maîtrise en biologie (profil recherche sans concentration avec mémoire, voir aussi la page suivante, regarde le webinaire); la maîtrise en biogéosciences de l'environnement (profil professionnel sans concentration avec essai, voir aussi la page suivante, regarde la webconférence, programme unique en français en Amérique du Nord); la Maîtrise en aménagement du territoire et développement régional M.A.T.D.R. (sans concentration avec essai-projet, voir aussi la page suivante); la Maîtrise en aménagement du territoire et développement régional M.A.T.D.R. (sans concentration avec mémoire, voir aussi la page suivante); la Maîtrise en sciences géomatiques (profil professionnel - spécialisation en géomatique appliquée avec projet d'intervention, programme unique en français en Amérique du Nord, voir ausi la page suivante);la maîtrise en sciences géographiques - géographie appliquée (profil professionnel sans concentration avec essai obligatoire et avec stage facultatif, voir aussi la page suivante) et la maîtrise en sciences géographiques (profil recherche sans concentration avec mémoire, voir aussi la page suivante).

    Regarde le webinaire du programme;
    Site du 
    Département des sciences du bois et de la forêt;
    Site de la 
    Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique.

  • Université Laval
    (Baccalauréat spécialisé en aménagement et environnement forestiers B.S.A. - concentrations offertes : aménagement durable des forêts, bioécologie forestière, changements climatiques et cycles écologiques, économie et gestion forestière, foresterie internationale, sylviculture ou sans concentration avec projet de fin d'études obligatoire et avec stages facultatif), voir aussi la page suivante;
    programme unique au Québec;


    Offert en régime régulier à temps complet ou en cheminement en alternance travail-études à temps complet (jusqu'à 3 stages rémunérés et crédités d'une durée de 2 à 3 mois chacun au cours des trimestres d'été et reconnus dans cadre du stage professionnel de l'Ordre des ingénieurs forestiers du Québec);

    Consulte également les détails sur les D.E.C.-BAC en aménagement et environnement forestiers pour les titulaires du D.E.C. en technologie forestière offerts conjointement avec la plupart des cégeps offrant ce programme;

    Ainsi que les passerelles permettant  la reconnaissance d'acquis de 12 à 19 crédit (selon les programmes) aux titulaires d'un D.E.C. technique (techniques d'aménagement cynégétique et halieutique, techniques de bioécologie ou techniques du miileu naturel);

    Plus ancienne école de foresterie en Amérique du Nord;
    Seconde plus importante faculté de foresterie au Canada (première dans l'Est du pays);
    La première faculté universitaire au Québec ayant obtenu le statut d’Établissement vert Brundtland;
    Classes de petite taille; permettant un enseignement personnalisé et un meilleur encadrement des professeurs;
    Certains cours sont offert à distance;
    Formation axée sur la pratique (dendrochronologie, dendrométrie, écologie forestière, botanique forestière, photo-interprétation éco forestière, pathologie forestière, entomologie forestière, analyse environnementale, écophysiologie forestière, hydrologie forestière, sylviculture des feuillus, planification sylvicole, géomatique et télédétection, etc.),

    Permet la réalisation de différents projets en milieu forestier (dans les domaines de l'aménagement durable, de l'agroforesterie, de l'aménagement et interprétation du patrimoine, de l'aménagement récréoforestier, etc.);
    Possibilité d'effectuer des voyages d'études un peu partout dans le monde (les endroits varient chaque année),
    Comporte la réalisation d'un projet de fin d'études obligatoire (au choix parmi : projet en aménagement, projet en biologie forestière, projet en environnement forestier ou projet en sylviculture réparti sur 3 trimestres sous forme d'un mandat réel pour une entreprise ou organisation ou projet communautaire ou coopératif ou la rédaction d'un essai ou la participation à un projet d'un groupe de recherche ou autre)
    ;
    Regarde la vidéo promotionnelle du programme et la webconférence.

    Possibilité d'effectuer un stage international et interculturel crédité NON rémunéré facultatif (d'une durée maximale de 9 semaines au sein d'un organisme de développement international en Bolivie, au Pérou ou au Togo), pour plus de détails voir la page suivante;
    Possibilité d'effectuer jusqu'à 3 stages crédités rémunérés ou non facultatifs (d'une durée minimale de 8 semaines chacun dans le milieu professionnel de ton choix);

    Formation comportant plusieurs travaux pratiques réalisés principalement à la Forêt d'enseignement et de recherche Montmorency (la plus grande forêt d'enseignement et de recherche au monde dans le biome boréal s'étendant sur une superficie de plus de 39 700 hectares ou 397 km2 situé à 70 km au nord de la Ville de Québec classée réserve de la biodiversité protégée, également accessible au grand public), mais également d'autres des laboratoires d'enseignement (tels que : analyse environnementale, biologie moléculaire et génomique forestière, biométéorologie et écophysiologie, cartographie, chimie et pédologie, culture in vitro, dendrochronologie, chronométrie, écologie et écophysiologie forestière, entomologie forestière, géomorphologie et sédimentologie, hydrologie forestière, mycologie, pathologie forestière, radioécologie, radioisotopes, télémétrie, transcriptonique, ainsi que les serres et pépinière), l'Herbier Louis-Marie, ainsi que le Jardin botanique Roger Van den Hende (situé sur le campus);
    Différentes activités scolaires et professionnelles telles que : séminaires, conférences, visites d'entreprises forestières, colloque en foresterie, organisation de la Semaine des sciences forestières qui existe depuis 40 ans, animation d'activités éducatives pour enfants, adolescents ou adultes, etc;

    Comporte plusieurs excursions et sorties sur le terrain dans la forêt Montmorency, mais aussi sur des sites de foresterie urbaine (parcs municipaux de la Ville de Québec), dans plusieurs réserves fauniques et parcs provinciaux et nationaux (dont : la Réserve nationale de faune du Canada du Cap-Tourmente, la Réserve faunique des Laurentides, le Parc national de la Jacques-Cartier, le Parc national de Frontenac, le Parc national des Grands Jardins dans Charlevoix, le Parc national des Hautes-Gorges-de-la -Rivière-Malbaie dans le Charlevoix, le Parc naturel régional de Portneuf et le Parc régional des Appalaches);


    Consulte également le profil en développement durable, un cheminement complémentaire de 12 crédits dont un stage (inclus dans les 120 crédits du programme) permettant d'approfondir les concepts du développement durable et comprendre ses enjeux dans un contexte de génie forestier;

    le profil distinction offrant la possibilité d'un passage intégré à la maîtrise en sciences forestières permettant d'accélérer ta scolarité de 2e cycle pendant ton programme de 1er cycle (en suivant 12 crédits de la maîtrise) et accélérer ton parcours aux cycles supérieurs;

    le profil recherche permettant de participer activement à un projet de recherche au sein de l'un des groupes de recherche de l'Université Laval (dont : Centre d'études sur la forêt, Centre québécois de recherche sur l'eau CentrEau ou Centre d'études nordiques regroupant plusieurs stations de recherche dans le Nord-du-Québec);

    le profil entrepreneurial, un cheminement complémentaire de 12 crédits (inclus dans les 120 crédits du programme) permettant la réalisation d'un projet de création et démarrage d'une entreprise technologique;

    et le profil international, permettant d'effectuer un séjour d'études d'une ou deux sessions à l'étranger (Georg-August-Universität Göttingen en Allemagne, Instituto Tecnológico de Costa Rica au Costa Rica, Bordeaux Sciences Agro en France, Czech University of Life Sciences Prague en République Tchèque, Swedish University of Agricultural Sciences en Suède ou Oregon State University aux USA);

    Consulte également les détails sur la maîtrise en agroforesterie (profil professionnel sans concentration avec essai et stage de 3 mois, programme unique en français en Amérique du Nord), la maitrise bidiplômant en sciences forestières / biodiversité, écologie et évolution (profil professionnel - sans concentration permettant d'obtenir la maîtrise en sciences forestieres de l'Université + la master en biodiversité, écologie et évolution de l'Université de Bordeaux en France, programme unique en français en Amérique du Nord), la maîtrise en sciences forestières (profil professionnel sans concentration avec essai, programme unique en français en Amérique du Nord), la maîtrise en sciences forestières (profil recherche sans concentration avec mémoire, programme unique au Québec) et la maîtrise en biogéosciences de l'environnement (profil professionnel sans concentration avec essai, programme unique au Québec);

    Regarde le webinaire du programme;
    Site du 
    Département des sciences du bois et de la forêt;
    Site de la 
    Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique.

  • Université de Moncton
    (Baccalauréat spécialisé en aménagement des forêts sans concentration);


    offert en régime régulier à temps complet ou en régime coopératif (comprend 3 stages rémunérés en entreprise de 4 mois chacun reconnus dans le cadre du stage professionnel de l'Ordre des ingénieurs forestiers du Québec) à temps complet au campus d'Edmunston au Nouveau Brunswick;

    Consulte également les détails sur les D.E.C.-BAC en aménagement des forêts offerts conjointement avec la plupart des cégeps du Québec offrant le DEC en technologie forestière;

     le D.E.C.-BAC en aménagement des forêts offert conjointement avec le Cégep de St-Félicien (pour titulaires du DEC en techniques du milieu naturel - spécialisation en aménagement de la ressource forestière);

    Ainsi que les passerelles (reconnaissance d'acquis pour titulaires d'un autre DEC technique tel que : techniques d'aménagement cynégétique et halieutique, techniques de bioécologie ou techniques du milieu naturel - autres spécialisations);

    Formation axée sur la pratique;
    Classes de petite taille; permettant un enseignement personnalisé et un meilleur encadrement des professeurs;
    Formation comportant plusieurs travaux pratiques réaliés principalement à la Forêt expérimentale de l'Université de Moncton (s'étend sur une superficie de 830 hectares ou 8,3 km2 dans la région de Sainte-Anne-de-Madawaska, à moins d'une demi-heure de route d'Edmundston, également accessible au grand public), mais également d'autres laboratoires d'enseignement (biologie, cartographie, chimie et pédologie, dendrochronologie, chronométrie, écologie et écophysiologie forestière, entomologie forestière, géomatique, etc.);
    Comporte plusieurs sorties sur le terrain dans la forêt expérimentale, mais aussi sur des sites de foresterie urbaine (parcs municipaux), dans les réserves fauniques et parcs provinciaux et nationaux de la province (réserve nationale de faune de Portobello Creek, réserve nationale de faune de Tintamarre, réserve nationale de faune de Shepody,  parc national du Canada Fundy, parc national Kouchibouguac, parc provincial de la République, le parc provincial Mactaquac, parc provincial Mont-Carleton et parc provincial The Anchorage);
    Différentes activités scolaires et professionnelles telles que : séminaires, conférences, visites d'entreprises forestières, colloque en foresterie, animation d'activités éducatives pour enfants, adolescents ou adultes, etc;
    Permet la réalisation de différents projets en milieu forestier (dans les domaines de l'aménagement durable, de l'agroforesterie, de l'aménagement et interprétation du patrimoine, de l'aménagement récréoforestier, etc.);
    Possibilité d'effectuer des voyages d'études un peu partout dans le monde (les endroits varient chaque année),
    Comporte la réalisation d'un projet de fin d'études obligatoire (sous forme d'un mandat réel pour une entreprise ou un organisme ou un projet coopératif ou communautaire en aménagement forestier ou un projet de recherche avec rédaction d'un essai ou autre);
    Possibilité d'effectuer
    un stage international crédité NON rémunéré facultatif (d'une durée de 2 semaines dans une institution universitaire ou de recherche, ONG reconnue ou une organisation internationale);

    Possibilité d'effectuer un séjour d'une ou deux sessions d'études et/ou un ou des stages à l'étranger (Université catholique de Louvain en Belgique, Universidade Estaduel de Londrina au Brésil,Universidad Técnica Federico Santa Maria au Chili, Université Féliz Houphouët-Boigny en Côte d'Ivoire, Universidad de Leon en Espagne, Université de Bretagne-Sud en France, Université d'Antananarivo à Madagascar ou Universitatea Transilvania en Roumanie); pour plus de détails consulte le Service mobilité internationale;

    Consulte également les détails sur la maîtrise en sciences forestières (avec mémoire), site de l'École de foresterie.

    Note : ce programme permet d'accéder à l'Ordre des ingénieurs forestiers du Québec.

LIENS RECOMMANDÉS:

 

Tu veux un avis d'ingénieurs forestiers ?, consulte les vidéos suivants :

§         l'entrevue avec Félix Plante, étudiant au baccalauréat en opérations forestières de l'Université Laval et réalisée par la Fédération des producteurs forestiers du Québec;

§         les entrevues avec Line Blackburn, Vincent Maurin, Émilie Tarroux et Josselin Groux; la première est B.Sc. sciences forestières assiste de recherche à l'Institut de recherche sur les forêts de l'UQAT, le troisième est M.Sc. biologie diplômé de l'UQAT, la troisième est Ph.D. sciences de l'environnement et stagiaire postdoctoral en foresterie à la Chaire industrielle UQAT-UQAM en aménagement forestier durable, le quatriême est stagiaire à l'institut de recherche sur les forêts de l'UQAT et au sein de la Chaire et réalisées par l'UQAT;

§         un extrait de la présentation de Dorian Gaboriau; étudiant au doctorat en sciences de l'environnement à l'UQAT nous présente son projet de recherche sur les feux de forêt et réalisée par l'ACFAS;

§         l'entrevue avec Benoit Des Croisselles, ingénieur forestier chez Hydro-Québec et réalisée par l'Ordre des ingénieurs forestiers du Québec;

§         l'entrevue avec Ariane Généreux-Tremblay; ingénieure forestier pour Syva Croissance, une firme d'ingénieurs conseils à Lavaltrie dans Lanaudière et réalisée par l'Association forestière de Lanaudière;

§         l'entrevue avec Frédéric Mireault; ingénieur forestier pour la Coopérative forestière Terra-Bois, une entreprise collective regroupant plus de 1 000 propriétaires privés des régions de Lanaudière, Laurentides et Outaouais et réalisée par l'Association forestière de Lanaudière;

§         l'entrevue avec Jonathan Leblond, ingénieur forestier pour la Fédération des pourvoieries du Québec et réalisée par l'Université Laval;

§         l'entrevue avec Jean-François Lamarre, ingénieur forestier pour le Ministère des Ressources naturelles, de la Faune et des Parcs du Québec et réalisée par l'Université Laval;

§         l'entrevue avec Catherine Tremblay-Savard, ingénieure forestière pour le Regroupement des ZEC de la région de la Capitale Nationale et réalisée par l'Université Laval;

§         l'entrevue avec Christine Buissières, ingénieure forestière pour la SOPFEU et réalisée par l'Ordre des ingénieurs forestiers du Québec;

§         l'entrevue avec Julie Venne; ingénieure forestier pour Ressources forestières Biotiques, une entreprise de services conseils en aménagement forestier et réalisée par l'Association forestière de Lanaudière;

§         l'entrevue avec Alex Marchand, ingénieur forestier en opérations forestières et réalisée par l'Ordre des ingénieurs forestiers du Québec;

§         l'entrevue avec Francine Bernier, ingénieure forestier chez Proforêt Consultants et réalisée par l'Université Laval;

§         l'entrevue avec Carine Annecou, ingénieure forestier au Centre ACER réalisée par l'Université Laval;

§         les entrevues avec Boris Marcos, Teriitutea Quesnot, Héloîse Barbel, Laurence Paradis et Stéfan Edberg Finisse; le premier est étudiant à la maîtrise en agroforesterie, le second est étudiant au doctorat en sciences forestières, la troisième est étudiant à la maîtrise en sciences géographiques, la quatrième est étudiante à la maîtrise en sciences forestières, le cinquième est étudiant à la maîtrise en biogéosciences de l'environnement et réalisées par l'Université Laval;

§         une vidéo promotionnelle sur les métiers de la forêt dont des entrevues avec Geneviève Bernier, Christine Casabon, William Lebel, Guillaume Turcotte, Natasha Sénéchal, Pascal Giguère, Catherine Côté, Christine Buissières, Dominic Bissonnette, la première est ingénieure forestière pour Boisaco, une société de production de bois d'œuvre en Côte-Nord, la seconde est ingénieure forestière pour le Ministère des Forêts du Québec en Côte-Nord le troisième est ingénieur forestier pour la MRC de la Haute-Côte-Nord et pour l'Association forestière de la Côte-Nord, le quatrième est ingénieur forestier pour le Ministère des Forêts du Québec en Côte-Nord, la cinquième est ingénieure forestière pour la société de génie conseil Aecom Côte-Nord, le sixième est ingénieur forestier pour le Centre de développement et d'expérimentation de la forêt boréale CEDFOB en Côte-Nord, la septième est ingénieure forestière pour la SOPFEU et le huitième est ingénieur forestier pour la SOPFEU, la neuvième est ingénieure forestière pour les Produits forestiers Résolu (secteur exploitation), le dixième est ingénieur forestier pour Rexforêt, une société d'aménagement forestier et réalisée par l'Association forestière de la Côte-Nord en collaboration avec Cogeco TV;

§         les entrevues avec Annie Desrochers, Line Blackburn, Émilie Tarroux et Vincent Maurin; la première est Ph.D. biologie forestière et aménagement et postdoctorat en sylviculture intensive, professeure titulaire en biologie et en en sciences de l'environnement à l'UQAT, chercheure et directrice de l'Unité de recherche et de développement forestiers de l'Abitibi-Témiscamingue et chercheure et codirectrice de l'Institut de recherche sur les forêts de l'UQAT; la seconde est B.Sc. biologie, agente de recherche à l'Institut de recherche sur les forêts; la troisième est Ph.D. biologie et stagiaire postdoctoral en sciences de l'environnement à l'UQAT; le quatrième est M.Sc. biologie et agent de recherche à l'IRF et réalisées par l'UQAT;

§         les entrevues avec Brian Harvey, Suzanne Brais, Jessica Smith, Arun Bose, Anthony Poittevin, Lisa Bajolle et Yves Bergeron; le premier est Ph.D. sciences forestières, professeur retraité en environnement, chercheur à la Chaire de recherche en aménagement forestier durable, à l'Institut de recherche sur les forêts de l'UQAT et au Centre interuniversitaire d'études sur la forêt et directeur de la Forêt d'enseignement et de recherche du Lac-Duparquet en Abitibi-Témiscamingue; la seconde est Ph.D. sciences forestières, professeur-chercheure en biologie et en environnement et chercheure à Chaire en aménagement forestier durable, à l'IRF et au CEF; la troisième est étudiante à la maîtrise en biologie à l'UQAT; le quatrième est étudiant au doctorat en sciences de l'environnement à l'UQAT; le cinquième est étudiant à la master en biologie à l'Université Joseph-Fourier en France et stagiaire à l'IRF; la sixième est étudiante au doctorat en sciences de l'environnement à l'UQAT; le septième est Ph.D. écologie végétale, postdoctorant en écologie du feu et postdoctorat en dendrochronologie, professeur-chercheur en sciences de l'environnement à l'UQAT, titulaire de la Chaire industrielle en aménagement forestier durable et chercheur à l'Institut de recherche sur les forêts et au Centre interuniversitaire d'études sur la forêt et réalisées par l'UQAT;

§         les entrevues avec Nicole Fenton, Marion Barbé, Victor danneyrolles, Louis Imbeau et Pauline Suffice; la première est Ph.D. biologie, professeure-chercheure en biologie et en sciences de l'environnement à l'UQAT, directrice de laChaire industrielle sur la biodiversité en contexte minier, chercheure à l'Institut de recherche sur les forêts de l'UQAT et au Centre interuniversitaire d'études sur la forêt; la seconde et le troisième sont étudiants au doctorat en sciences de l'environnement à l'UQAT et assistants de recherche à l'IRF et au CEF; le quatrième est M.Sc. biologie et Ph.D. sciences forestières, professeur-chercheur en biologieprofesseur-chercheur en aménagement de la faune au sein de la Chaire en Aménagement forestier durable de l'UQAT et chercheur à l'IRF et au CEF; la cinquième est M.Sc. biologie et étudiante au doctorat en sciences de l'environnement à l'UQAT et auxiliaire de recherche à l'IRF et réalisées par l'UQAT;

§         l'entrevue avec Deepa Pureswarn, Ph.D. sciences forestières, chercheuse scientifique en écologie des insectes forestiers au Service canadien des forêts de Ressources naturelles Canada et réalisée par Ressources naturelles Canada (en anglais)

§         l'entrevue avec Martin Alexander, Ph.D. sciences forestières, expert principal en comportement des incendies au Service canadien des forêts de Ressources naturelles Canada et réalisée par Ressources naturelles Canada (en anglais).

Pour une liste d'organismes reliés à la foresterie, de firmes d'ingénieurs ou de consultants forestiers et d'entreprises forestières, consulte le Portrait de l'industrie forestière

 

infos sur la profession et sur l'industrie :

o        Comité sectoriel de la main-d’œuvre en aménagement forestier : site d’infos sur les différentes carrières, profil de ce secteur et perspectives d’avenir

o        Conseil de l'industrie forestière du Québec : infos sur l'industrie forestière québécoise

o        Association des produits forestiers du Canada : portrait de l'industrie forestière canadienne

o        Ordre des ingénieurs forestiers du Québec : infos sur la carrière et perspectives d'avenir

o        Institut forestier du Canada : infos sur les carrières en foresterie

o        Département des sciences du bois et de la forêt de l'Université Laval : infos sur le métier d'ingénieur forestier

parcs et réserves :

·         SEPAQ : répertoire des parcs nationaux du Québec et réserves fauniques provinciales

·         Parcs Canada : répertoire des parcs nationaux du Canada et réserves fauniques fédérales

·         Corporation PARC Bas-St-Laurent : répertoire des parcs régionaux de cette région

·         MRC Maria-Chapdelaine : parc régional des Grandes-Rivières situé à Dolbeau-Mistassini au Saguenay-Lac-St-Jean

·         Québec Guide touristique : répertoire des parcs régionaux de toutes les régions du Québec

·         Tourisme Cantons de l'Est : répertoire des parcs régionaux situés dans cette région

·         Tourisme Centre-du-Québec : répertoire des parcs régionaux situés dans cette région

·         Tourisme Chaudière-Appalaches : répertoire des parcs régionaux situés dans cette région

·         Tourisme Côte-Nord : répertoire des parcs municipaux et régionaux de cette région

·         Tourisme Lanaudière : répertoire des parcs régionaux situés dans cette région

·         Tourisme Laurentides : répertoire des parcs régionaux situés dans cette région

·         Tourisme Mauricie : répertoire des parcs régionaux situés dans cette région

·         Tourisme Montérégie : répertoire des parcs régionaux situés dans cette région

·         Tourisme Nunavik : répertoire des parcs régionaux de cette région du Nord-du-Québec

·         Tourisme Outaouais : répertoire des parcs régionaux situés dans cette région

·         Tourisme Région de Québec :  répertoire des parcs régionaux situés dans cette région

infos sur les arbres et autres liens :

·         Au cœur de l'arbre : infos sur les arbres du Québec réalisé par le Jardin botanique de Montréal

·         Arbres Canada : site éducatif d'infos sur les types d'arbres au Canada

·         Dictionnaire mondial des arbres

·         Fédération des producteurs forestiers du Québec : infos sur l'aménagement et la protection des forêts

·         INFOROUTE DE LA FORÊT CANADIENNE : répertoire de ressources sur les forêts et la foresterie

·         Ministère des Forêts, faune et parcs du Québec : infos sur les forêts du Québec

·         Morgan Arboretum : arboretum de l'Université Mcgill

·         Service canadien des forêts: site de cet organisme gouvernemental où tu auras de nombreuses infos dans le domaine de la foresterie

·         Univers des arbres : site éducatif d'infos sur les arbres réalisé par la compagnie Domtar

·         BIODÔME DE MONTRÉAL

·         JARDIN BOTANIQUE DE MONTRÉAL

·         Musée Canadien de la nature: site officiel de ce musée situé à Ottawa

·         Parc National de la Mauricie : plusieurs photos de ce parc

·         Parc régional des Appalaches : situé dans la région de Montmagny en Chaudière-Appalaches

·         Parcs Canada : site d’infos sur les forêts canadiennes et liste des réserves et parcs nationaux

·         Plein air Québec : site d’infos sur les activités de plein air, les parcs et réserves

  •  

Camps d'été en forêt :

o        Camp aventure  du Lac-Bouchette : Camp pour ados d’initiation à la vie en forêt situé au Saguenay-Lac-St-Jean

o        Camps d’été Espaces Jeunesse : Camps d’initiation au plein air et à la nature situés dans Portneuf et en Estrie

o        Camp de vacances Tekawitha : Camp francophone situé à Leeds au Maine (USA) consacré au trekking en montagne et à l’immersion en anglais et ce, en pleine nature

o        Camp du Domaine de la Guadeloupe : Camp de vacances et Camp de jour axé sur la nature et le plein air situé à La Guadeloupe dans la Rive-Sud de Québec

o        Camp Jeune-Air : Camp de jour axé sur la nature et des sports de plein air situé à Lac-Supérieur dans les Laurentides

o        Camp L’Ère de l’Estuaire : Camp de vacances axé sur l’écologie situé à Port-au-Saumon dans Charlevoix

o        Camp Quatre-Saisons : Camp de jour axé sur le plein air et la nature situé à Sainte-Thérèse et au Mont Tremblant dans les Laurentides

o        Camps Richelieu Vive La Joie : Camps d’initiation au plein air (camp croisière aux baleines, camp explorateur, camp aventurier, camp amis de la forêt, etc) situé dans le Bas-St-Laurent

o        Camp d’été Kennebec : Camp d’initiation au plein air situé près du Mont-Tremblant dans les Laurentides

o        Centre écologique de Port-Au-Saumon : Camp de jour axé sur les sciences naturelles (orthitologie, entomologie, astronomie, etc) et le plein air situé à La Malbaie dans Charlevoix

o        Club Azimut des Laurentides : site ce club d’aventuriers des forêts

o        Clubs 4H du Saguenay-Lac-St-Jean : mouvement jeunesse voué à la protection des arbres et de la nature

o        Rangers de l’Outaouais : site de club d’aventuriers des forêt

organismes de loisir scientifique :

Retour à la page du secteur foresterie

Retour à la page d’accueil