Retour à la page du secteur santé

Retour à la page du secteur électrotechnique
Retour à la page d’accueil

 

 

SECTEURS : ELECTROTECHNIQUE

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT UNIVERSITAIRE

 

INGÉNIEUR(E) BIOMÉDICAL(E)

BACCALAURÉAT SPÉCIALISÉ B.ing

Maîtrise M.ing ou M.Sc.A

 

Consulte également la page d’informations sur les programmes pré-universitaires en sciences

 

Voir aussi le métier de technologue en génie biomédical

 

Va voir également la section « liens recommandés » à la fin de cette page (dont des vidéos d'ingénieurs biomédicaux qui parlent de leur travail).

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

 

En tant qu’ingénieure ou ingénieur en biomédical, pour tâches d'élaborer et de concevoir des outils d'imagerie permettant la visualisation et l'évaluation du fonctionnement du corps humain et de concevoir, fabriquer et assurer la maintenance d’appareils de diagnostic ou d'imagerie médicale, de surveillance des fonctions physiologiques ou de traitement des maladies. Tu seras en mesure de comprendre les besoins en technologies médicales au plan technique, mais également comprendre les besoins et les attentes du spécialiste de la santé au point de vue médical et humain.

 

Au sein des manufacturiers d'équipements médicaux, tu auras pour responsabilité d’élaborer et de concevoir des appareils, des équipements et des instruments servant aux diagnostics, à la surveillance des fonctions physiologiques, aux traitements médicaux, à l'assistance chirurgicale ou à la réadaptation dans les établissements de santé. Tu pourras notamment être appelé(e) à concevoir par exemple : des systèmes de radiologie et autres appareils d’imagerie médicale, des systèmes d'imagerie par résonnance magnétique, des systèmes d’électrophysiologie, des tomodensitomètres (scanners), des stimulateurs cardiaques, des équipements de réadaptation (bains thérapeutiques, fauteuils roulants, orthèses et prothèses orthopédiques, etc.),  appareils d’ophtalmologie, des instruments chirurgicaux, des applications informatiques spécialisées pour le domaine médical, des équipements de fabrication de produits pharmaceutiques, etc. Tu pourras aussi être appelé(e) à concevoir des cœurs artificiels et divers types d’orthèses ou de prothèses orthopédiques. Enfin, tu seras responsable de gérer des opérations de production, d’assurer la qualité des produits et de coordonner les ressources humaines en production, ainsi que les ressources matérielles et financières nécessaires pour réaliser ces activités.

  

Au sein des établissements de santé; tu seras responsable de coordonner et de gérer les ressources technologiques et du personnel affecté à l'achat, à l'installation et à la maintenance des appareils, des équipements et systèmes médicaux que l’on retrouve dans un hôpital. Tu seras aussi chargé(e) d'élaborer des programmes de maintenance préventive, des programmes de gestion et de prévention des risques biologiques, radiologiques ou nucléaires et autres risques à la santé et sécurité du personnel et des usagers des systèmes et des programmes de formation continue destinés au personnel de maintenance ou au personnel technologique chargé d'utiliser ces systèmes.

 

Au sein des organismes de recherche; tu auras pour tâches  de réaliser des recherches poussées dans un domaine spécifique du génie biomédical visant à mieux comprendre les effets et les réactions du corps lors des anomalies du mouvement des activités électriques du cerveau, des articulations, du travail musculaire, etc. Tu travailleras avec la collaboration d’autres chercheurs et avec des médecins afin de développer des outils ou des méthodes de traitement appropriés pour des blessures ou des maladies d’ordre musculaires, articulatoires, circulatoires (sang), squelettiques ou autres.

 

Tu pourras réaliser des recherches telles que : étudier les mouvements de l’articulation du genou par la modélisation 3D pour mieux traiter les blessures à cette articulation, étudier les mouvements de la colonne vertébrale par la modélisation 3D pour mieux comprendre les blessures et déformations au dos, études des mouvements du tronc humain par la modélisation 3D pour mieux comprendre et traiter les déformations musculaires ou squelettiques, la simulation par électrocardiogramme sur l’étude des réactions cœur-thorax pour mieux comprendre et traiter les arythmies et les maladies du système nerveux autonome, études  et modélisation 3D de l’écoulement sanguin dans les artères coronaires pour mieux traiter les maladies coronariennes, analyse la dynamique de la transition assis-debout chez personnes âgées, etc.

 

APTITUDES ET QUALITÉS REQUISES :

 

-         Être attiré(e) par les technologies qui nous entourent

-         Aptitudes pour les mathématiques, les sciences, l'informatique et la recherche

-         Aptitudes pour le dessin technique et capacité de lire des plans d'assemblage

-    Capacité d’analyse et de synthèse et sens logique pour analyser un problème de fabrication ou de conception et tenter de le résoudre

-         Bonne méthode de travail et gestion du temps car tu auras à planifier efficacement et de façon optimale les activités de production

-        Curiosité scientifique, sens logique et capacité de déduction car tu devras être à l'affut des nouveaux développements scientifiques et des nouvelles technologies

-         Sens des responsabilités car tu responsable de gérer la maintance des systèmes (en milieu hospitalier) ou de gérer toutes les opérations de fabrication ou conception en industrie

-    Autonomie, débrouillardise et flexibilité car tu seras parfois seul(e) pour exécuter certaines tâches et résoudre différents problèmes

-         Sens de l’initiative car tu devras prendre des décisions seul(e) lorsqu’il y a des problèmes

-         Facilité à travailler en équipe et leadership pour réussir à réaliser de façon efficace des projets, tu devras collaborer avec des techniciens et d’autres ingénieurs, des médecins, des chercheurs en médecine et autres professionnels de la santé

-   Très bonne connaissance maîtrise de la langue langue française parlée et écrite afin d'expliquer et communiquer clairement et de façon professionnelle au sein d'une équipe de projets et pour rédiger des rapports techniques de qualité

-     Bonne connaissance de la langue langue anglaise  afin d'expliquer et communiquer clairement et de façon professionnelle au sein d'une équipe de projets et pour rédiger des rapports techniques de qualité et de plus, la plupart des manuels et publications spécialisés sont dans cette langue

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-    Chargé(e) de projet (avec de l’expérience)

-         Chercheur(e) en génie biomédical

-    Concepteur(trice) d'équipements

-    Gestionnaire de parc d'équipements médicaux

-    Ingénieur(e) de maintenance biomédicale

-    Ingénieur(e) en biomécanique

-    Ingénieur(e) en génie biomédical clinique

-    Ingénieur(e) en qualité

-    Ingénieur(e) en recherche et développement

-         Professeur(e) d’université en génie 

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-         Centres de réadaptation

-         Entreprises de logiciels qui conçoient des applications médicales

-         Entreprises de recherche médicale

-         Hôpitaux

-         Industries biomédicales

-         Industries de l’électronique qui fabriquent des composantes pour appareils médicaux

-         Industries mécaniques qui fabriquent des composantes pour équipements hospitaliers

-         Industries pharmaceutiques

-         Laboratoires de fabrication d’orthèses et prothèses

-       Gouvernement du Canada : carrières en sciences et technologies, Conseil national de recherches Canada, Santé Canada (évaluation des technologies médicales)

-         Universités ((consulte la page suivante pour avoir une liste des organismes de reccherche dans le domaine du génie biomédical), dont :

 Groupe de recherche en sciences et technologies biomédicales de Polytechnique, Laboratoire de biophotonique et d'opto-électronique de Sherbrooke,
 Groupe de recherche sur la performance et la sécurité de l'Homme de Sherbrooke, Laboratoire de recherche en imagerie et orthopédie de l'ÉTS
 Centre de recherche sur le vieillissement de l'Université de Sherbrooke, Groupe de recherche sur les déformations musculo-squelettiques de Polytechnique,
 Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale de Québec, Laboratoire de biorhéologie et d'ultrasonographie médicale,
 Groupe de Recherche en Appareillage Médical de Sherbrooke, Centre de recherche de l'Institut de cardiologie de Montréal,
 Centre de recherche de l'Institut universitaire de gériatrie de Montréal, McConnel brain imaging Centre de Mcgill,
 Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation du Montréal Métropolitain, Centre de recherche du CHU Ste-Justine

PERMIS DE PRATIQUE :

 

Au Québec, Pour pratiquer la profession d’ingénieur, tu dois obligatoirement devenir membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec. Cette profession est régie par une loi et un code de déontologie qui ne permet qu’aux détenteurs de ce titre de pratiquer dans le domaine.

 

Après avoir complété tes études universitaires en génie, tu devras réaliser un stage professionnel rémunéré de 3 ans en milieu de travail appelé "juniorat" en tant qu’ingénieur(e) stagiaire (aussi appelé "ingénieur-e junior-e") sous la supervision d’un(e) ingénieur(e) senior(e) expérimenté(e). Par la suite, tu auras à subir un examen et sa réussite te permettra d’obtenir le permis d’ingénieur(e). Le stage et l’examen sont sous la responsabilité de l’Ordre des ingénieurs.

Par contre, des crédits d'expérience peuvent être accordés pour un stage d'au moins 4 mois rémunéré ou non rémunéré, un parrainage de 8 mois (notamment dans le cadre des stages coopératifs), ainsi que des études supérieures dans un programme de D.E.S.S. ou de maîtrise en génie (jusqu'à 24 mois). Les crédits d'expérience ne peuvent excéder l'équivalent de 24 mois d'expérience.

 

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

 

-        Connaissance de l’anglais (bilinguisme souvent exigé)

-    Excellente maîtrise de la langue francaise parlée et écrite

-        Facilité d’adaptation aux nombreux changements technologiques

-        Bonne maîtrise de l'informatique connaissance de plusieurs logiciels spécialisés en ingénierie (CAO, DAO, FAO) et dans le domaine biomédical

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 31 Janvier 2015 :

 

Pour le baccalauréat :

Le placement est bon, 73 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité sont à temps complet.

Plusieurs répondants(es), soit 44 % ont choisi de poursuivre leurs études au niveau de la maîtrise en génie biomédical.

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI EN TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

54 22 21 24

Note : taux de placement comparable par rapport à 2013 (était de 73 %), alors qu'il n'y a eu que 2 diplômés(es) lors de la première cohorte en 2011.
Hausse du nombre de répondants(es) poursuivant des études supérieures (était de 24 % en 2013).

Pour la maîtrise :

 

Le placement est bon, 72 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité sont à temps complet.

 

Quelques autres répondants(es), soit 28 % ont choisi de poursuivre leurs études au niveau du doctorat.

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI A TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

25 13 12 7

 

Note : hausse du taux de placement par rapport aux années précédentes (était de 61 % en 2011 et 62 % en 2009).
Hausse du nombre de répondants(es) poursuivant des études au doctorat par rapport à 2013 (était de 14 %), mais comparable à 2012 (était de 29 %).

 

Sources : Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec

 

SALAIRE :

 

Selon les données de 2015 :

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

 

-         21,82 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 26,31 $/heure en tant qu'ingénieur(e) en milieu hospitalier

 

-         25,31 $/heure (37,5 hres/sem) en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 32,30 $/heure en tant qu'ingénieur(e)  dans la fonction publique fédérale 

-        26,65 $/heure (35 ou 40 hres/sem) en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 30,91 $/heure en tant qu'ingénieur(e) dans le secteur privé (avec le bacc)

-        26,85 $/heure (35 ou 40 hres/sem) en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 31,78 $/heure en tant qu'ingénieur(e) dans le secteur privé (avec le bacc)

 

-    29,53 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 33,05 $/heure en tant qu'ingénieur(e) au sein des grandes industries pharmaceutiques et cosméceutiques

-    33,10 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 37,04 $/heure en tant qu'ingénieur(e) au sein des grandes industries du matériel électronique

Note : hausse de la moyenne salariale dans le secteur privé par rapport aux années précédentes (au bacc : était de 25,41 $ en 2013 et 22,98 $ en 2012 et à la maîtrise : était de 26,65 $ en 2013; 25,08 $ en 2011 et 25,10 $ en 2009).
Dans les secteurs public et parapublic, les augmentations sont établies par les conventions collectives.

Sources : Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec, École Polytechnique, Conseil du trésor du Québec, Commission de la fonction publique du Canada et Réseau des ingénieurs du Québec.

PERSPECTIVES D’AVENIR :

 

Grâce au développement de nouvelles technologies dans le secteur de la santé et l’augmentation du niveau de complexité des équipements, les établissements hospitaliers ont davantage besoin d’ingénieurs biomédicaux.

 

L’industrie biomédicale également connaît une certaine croissance

 

Selon l'Ordre des ingénieurs du Québec et l'Assocition des ingénieurs et physiciens biomédicaux, il y avait plus de 400 ingénieurs(es) biomédicaux actifs au Québec en 2015. La majorité d'entre-eux travaillaient dans le réseau public de la santé au sein des hôpitaux, mais la demande est forte dans le secteur privé.

Selon l'enquête sur la rémunération des ingénieurs réalisée par le Réseau des ingénieurs du Québec en 2015, , un(e) ingénieur(e) biomédical dans le secteur privé gagne en moyenne jusqu'à 90 000 $ après 10 ans d'expérience.

 

Pour toutes ces raisons, les perspectives d’emploi pour les prochaines années sont très bonnes.

 

Pour plus de détails, consulte le portrait des secteurs suivants :

LE PROGRAMME D’ÉTUDES :

  

Le Baccalauréat spécialisé en génie biomédical B.ing a une durée totale de 4 ans offert à temps complet seulement. C'est un programme exclusif au Québec  qui couvre des connaissances scientifiques et technologiques spécialisées en biochimie, en biologie cellulaire et moléculaire, en physiologie, en mathématiques, en physique, en chimie, en informatique et en génie.

 

Plusieurs établissements hospitaliers universitaires (CHUM, CHU Ste-Justine, Hôpital Maisonneuve-Roseront, Hôpital du Sacré-Cœur), centres de réadaptation (Institut de réadaptation Gingras-Lindsay de Montréal, Hôpital de réadaptation Marie-Enfant, Institut Raymond-Dewar pour les malentendants et Institut Nazareth-et-Louis-Braille) et plusieurs manufacturiers importants d'équipements médicaux (Medtronic, Essilor Canada, etc) sont parmi les partenaires de ce programme.

 

Au cours de la 1re année, tu acquerras des connaissances dans les disciplines fondamentales nécessaires au génie tels que : mathématiques, physique, informatique, santé et sécurité au travail, ainsi que des connaissances fondamentales (biochimie, biologie cellulaire et moléculaire) et de base en génie biomédical. Tu auras les cours obligatoires suivants : calcul 1, algèbre linéaire, biochimie pour ingénieurs (théorie + labo), mécanique pour ingénieurs (théorie + labo), programmation pour ingénieurs (théorie + labo), calcul 2, équations différentielles, biologie cellulaire et moléculaire pour ingénieurs (théorie + labo), circuits électriques (théorie + labo) et projet intégrateur en génie biomédical 1 : projets et travail en équipe en génie biomédical (réalisation en équipe d'un projet concret simple en génie biomédical);

 

Au cours de la 2e année, tu approfondiras les connaissances fondamentales et de base nécessaires au génie biomédical, tu apprendras les bases physiologiques et les fonctions des principaux systèmes du corps humain et tu seras initié(e) à la conception en génie biomédical, ainsi qu'au milieu industriel. Tu auras les cours obligatoires suivants : probabilités et statistique, champs électromagnétiques, physiologie, systèmes et technologie (notions de physiologie des cardiovasculaire, respiratoire, neuromusculaire, auditif, visuel et rénal), instrumentation et mesure biomédicales, mécanique des milieux continus, biomécanique (théorie + labo), thermodynamique statistique biomoléculaire (théorie + labo), réglementation et normes des instruments médicaux, projet intégrateur en génie biomédical 2 : projets d'instrumentation biomédicale (conception d'un prototype d'instrument biomédical destiné à recueillir et analyser des signaux physiologiques), ainsi que le stage industriel (expérience professionnelle rémunéré de 4 mois consécutifs à temps complet en industrie au cours du trimestre d'été);

 

Au cours de la 3e année, tu apprendras des notions théoriques et pratiques de la physique médicale et de la biologie médicale appliquées au génie biomédical, les applications des différentes technologies médicales, les méthodes de conception et de réalisation d'un projet et tu seras initié(e) à la conception réelle d'un outil biomédical par la réalisation d'un projet individuel. Tu auras les cours obligatoires suivants : biomatériaux, physique moderne en génie biomédical (théorie + labo), immunité et interactions moléculaires (théorie + labo), laboratoire de biologie cellulaire et moléculaire, traitement numérique d'images médicales (théorie + labo), modélisation et contrôle des systèmes physiologiques (théorie + labo), principes d'imagerie biomédicale (théorie + labo), conception et fabrication assistées par ordinateur CFAO en biomédical et réadaptation (théorie + labo), communication écrite et orale pour ingénieurs (théorie + travaux pratiques de rédaction de rapports techniques), économique de l'ingénieur, ainsi que le projet intégrateur en génie biomédical 3 : projet individuel en génie biomédical (travail de conception en ingénierie biomédicale réalisé par l'étudiant);

 

Au cours de la 4e année, tu approfondiras tes connaissances avec le choix de l'une des orientations de spécialisation proposées, tu acquerras une formation complémentaire au génie et tu intègreras les connaissances acquises au cours des années précédentes par la réalisation d'un projet final d'envergure en génie biomédical. Tu auras les cours obligatoires suivants : biomicrosystèmes (théorie + labo + projet de conception d'un dispositif sur puce), introduction aux réseaux informatiques (théorie + labo), sociologie de la technologie, éthique appliquée à l'ingénierie, projet intégrateur 4 : projet final en génie biomédical (mandat d'ingénierie de conception d'un produit ou d'un procédé ou d'un système réalisé en équipe multidisciplinaire dont le sujet généralement en lien avec l'orientation choisie peut provenir de l'industrie, des hôpitaux, des étudiants ou des professeurs), ainsi que les cours de l'une des orientations de spécialité suivantes :

 

Technologies émergentes; s'intéresse au développement de technologies biomédicales émergentes comme la biophotonique, le génie tissulaire et la nanotechnologie. Tu devras suivre les cours suivants : initiation à la biophonique, nanotechnologies biomédicales, médecine régénérative et nanomédecine (théorie + labo), ainsi qu'1 cours optionnel en génie biomédical ou autres spécialités du génie (ex : introduction à la commande par ordinateur, dispositifs médicaux intelligents, robotique, matériaux composites, modélisation avancée en CFAO, techniques de modélisation en biomécanique, fabrication mécanique avancée, caractérisation des matériaux de pointe, rayonnement et radioprotection, microfabrication, dispositifs électroniques, innovation technologique et industrielle, gestion de la recherche et développement et de l'innovation, commercialisation de nouveaux produits et services, etc.);

 

Interactions humain-ordinateur; s'intéresse au développement d'appareils et instruments d'assistance médicale comme les instruments chirurgicaux, etc. Tu devras suivre les cours suivants : interfaces humain-ordinateur, ergonomie des sites Web, analyse de la conception des interfaces utilisateurs OU interfaces humain-ordinateur spécialisées, ingénierie des systèmes d'information OU conception de sites Web dynamiques;

 

Génie clinique; s'intéresse à la maintenance, au développement et à la gestion des banques de données informatiques, de l’équipement et de l’instrumentation médicale en milieu hospitalier. Elle n'est toutefois accessible qu'aux étudiants(es) qui s'engagent dans l'option génie clinique de la maîtrise en génie biomédical dans le cadre du baccalauréat-maîtrise en génie biomédical. Tu devras suivre les cours suivants : services de santé et hospitaliers, ingénierie industrielle des systèmes de santé, labos, services et équipements cliniques, introduction à l'évaluation des technologies de la santé (cours de l'Université de Montréal) OU évaluation des technologies de la santé (cours de Polytechnique);

 

Si tu as choisi le cheminement baccalauréat-maîtrise, les 12 crédits de l'orientation de spécialité seront remplacés par les crédits de cours du programme de maîtrise. Par la suite, tu pourras compléter les crédits de cours nécessaires de la maîtrise, s'il y a lieu, ainsi que réaliser le projet d'envergure ou réaliser le projet de recherche (mémoire) dans le domaine de ton choix.

 

Si tu choisis le profil international; tu devras remplacer 4 cours optionnels parmi 12 crédits de cours suivis dans une université étrangère partenaire de Polytechnique, comme par exemple :

l'Université de technologie de Compiègne en France,

l'Université de Lorraine en France,

l'Institut national des sciences appliquées de Lyon en France,

l'École polytechnique fédérale de Lausanne en Suisse,

RWTH Aachen University en Allemagne,

Linköpings Universitet en Suède,

University of Illinois at Chicago aux USA.

 

AUTRES PROGRAMMES :

 

Voici également d'autres programmes de baccalauréat offrant une concentration en génie biomédical :

 

Le Baccalauréat spécialisé en génie mécanique (B.ing) a une durée totale de 4 ans offert à temps complet. Pour plus de détails, consulte la page de la profession d’ingénieur mécanicien. Choisis ce programme si tu es davantage intéressé(e) à concevoir et fabriquer des équipements biomécaniques tels que : monte-charges pour handicapés, bains thérapeutiques, fauteuils roulants, véhicules adaptés pour personnes handicapées, des équipements hospitaliers pour personnes à mobilité réduite, etc.

 

Consulte notamment la concentration en technologies de la santé offerte à l’ÉTS, la concentration en biomécanique-biomatériaux offerte à l’École Polytechnique, la concentration en bio-ingénierie offerte à Sherbrooke et la concentration conception en génie biomédical à Ottawa.

 

Le Baccalauréat spécialisé en génie électrique (B.ing) a une durée totale de 4 ans offert à temps complet. Pour plus de détails, consulte la page de la profession d’ingénieur électricien. Choisis ce programme si tu es davantage intéressé(e) à concevoir des équipements électroniques médicaux tels que : systèmes d'imagerie médicale, systèmes d'électrophysiologie, tomodensitomètres, etc.

 

Consulte notamment la concentration en technologies de la santé offerte à l’ÉTS,

la concentration en bio-instrumentation offerte à l’École Polytechnique

ou la concentration microélectronique et bioingénierie offerte à Sherbrooke.

 

Le Baccalauréat spécialisé en génie informatique (B.ing) a une durée totale de 4 ans offert à temps complet. Choisis ce programme si tu es davantage intéressé par la conception et le développement de systèmes d'information médicale tels que : les systèmes d'archivage médical, les systèmes de gestion de bases de données médicales (ex : données génétiques), les systèmes de traitement de l'imagerie médicale, les systèmes de télémédecine, etc.

 

Consulte notamment l'orientation en informatique médicale offerte à Polytechnique

ou Consulte la concentration en bioingénierie offerte à Sherbrooke.

 

Pour plus de détails, consulte la page de la profession d’ingénieur informaticien.

 

Le Baccalauréat spécialisé en génie de la production automatisée (B.ing) concentration en technologies de la santé offert à l'ÉTS a une durée totale de 3½ ans offert à temps complet. Choisis ce programme si tu es davantage intéressé(e) à la conception et au développement de technologies automatisées pour le milieu hospitalier ou l'industrie pharmaceutique et biomédicale.

 

Pour plus de détails, consulte la page de la profession d’ingénieur en production automatisée.

 

Le Baccalauréat spécialisé en génie physique (B.ing) a une durée totale de 4 ans offert à temps complet. Choisis ce programme si tu es davantage intéressé(e) à la conception d’équipements médicaux reliés utilisant les technologies physiques (comme les appareils de médecine nucléaire, par exemple).

 

Consulte notamment la concentration en technologies biomédicales offerte à l’École Polytechnique ou la concentration en génie médical et biophotonique offerte à l'Université Laval.

 

Pour plus de détails, consulte la page de la profession d’ingénieur physicien.

 

Le Baccalauréat spécialisé en génie logiciel (B.ing) a une durée totale de 4 ans offert à temps complet. Choisis ce programme si tu es davantage intéressé par la conception et le développement de technologies logicielles appliquées au domaine médical tels que : pour les systèmes de contrôle automatisé des systèmes médicaux (comme les systèmes de contrôle des émissions radioactives des appareils médicaux), les systèmes d'information et d'archivage médical, les systèmes de télémédecine, etc. Par contre, aucune université n'offre une concentration en génie biomédical.

 

Pour plus de détails, consulte la page de la profession d’ingénieur en logiciel.

 

Le Baccalauréat spécialisé en génie biotechnologique (B.ing) a une durée totale de 4 ans offert à temps complet. Choisis ce programme si tu es davantage intéressé sur le développement d’applications médicales de la biotechnologie (développement de biomatériaux). Par contre, aucune concentration n'est offerte en génie biomédical. Pour plus de détails, consulte la page de la profession d’ingénieur biotechnologiste.

  

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Pour plus de détails, consulte la page sur les études supérieures en génie et les études supérieures en sciences de la santé.

 

Consulte également la page suivante où des organismes de recherches ont été répertoriés.

 

Après avoir complété un programme de baccalauréat de 1er cycle de 3 ou 4 ans, tu pourras poursuivre tes études au niveau de :

 

La Maîtrise en génie biomédical a une durée de 2 ans offert à temps complet. Il a pour but d’approfondir tes connaissances scientifiques et technologiques en te fournissant une formation spécialisée pour les applications biomédicales, ainsi qu’initiation à la recherche dans ce domaine. Il existe 2 voies possibles, soit la voie axée sur les cours avec projet et stage (destiné uniquement aux détenteurs d’un diplôme en génie); soit la voie axée sur la recherche avec projet de recherche (accessible à tous).

 

Le cheminement axé sur la recherche M.ing ou M.Sc.A. te préparera aux études de doctorat afin de devenir chercheur en génie biomédical. Il comporte quelques cours consacrés au génie biomédical tels que : les bases du génie biomédical, méthodes de recherche en ingénierie, séminaire de recherche en génie biomédical et 2 cours optionnels parmi une trentaine de cours proposés en lien la spécialisation choisie et le projet de recherche. Enfin, la plus grande partie du programme est consacrée à la réalisation d’un projet de recherche d’importance en génie biomédical appelé « mémoire de maîtrise » qui te permettra d’effectuer des recherches poussées dans un domaine spécifique du génie biomédical. Voici les principaux domaines de recherches : biomécanique, biophotonique et nanotechnologie biomédicale, électrophysiologie, génie tissulaire et biomatériaux, instrumentation et imagerie biomédicale, musculo-squelettique ou sciences de l'information en santé.

 

Le cheminement axé sur les cours M.ing.  te préparera à intégrer le marché du travail en tant qu’ingénieur(e) biomédical. Il comporte des cours suivants : bases du génie biomédical, séminaire de génie biomédical et 9 à 11 cours optionnels parmi une trentaine de cours proposés en génie biomédical, spécialités connexes du génie, sciences médicales fondamentales ou sciences de la santé en lien avec la concentration choisie). Une partie importante du programme est consacrée à la réalisation d'un ou des projets de conception relié au génie biomédical, ainsi qu’à stage en industrie biomédicale. Voici les concentrations offertes : biomécanique, biophotonique et nanotechnologie biomédicale, électrophysiologie, génie tissulaire et biomatériaux, instrumentation et imagerie biomédicale, musculo-squelettique ou sciences de l'information en santé.

Le cheminement avec spécialisation en génie clinique Ming te préparera à pratiquer le génie clinique : gestion, évaluation et sécurité des technologies de la santé dans le réseau hospitalier (généralement suivi dans le cadre du baccalauréat-maîtrise - concentration en génie clinique). Il comporte les cours suivants : services de santé et hospitaliers, évaluation des technologies de la santé, labos, services et équipements cliniques, processus et configuration de projets technologiques, ingénierie industrielle des systèmes de santé, réseaux informatiques, 1 cours optionnel de niveau des études supérieures en génie biomédical ou dans une spécialité connexe (génie ou sciences de la santé), stage en génie clinique (en milieu hospitalier) et projets de maîtrise en ingénierie 3.

Tu pourras choisir de te spécialiser dans l’un des domaines suivants du génie biomédical :

 Biomécanique (surtout destiné aux étudiants ayant choisi la voie recherche)

Électrophysiologie (surtout destiné aux étudiants ayant choisi la voie recherche)

Génie tissulaire et biomatériaux (surtout destiné aux étudiants ayant choisi la voie recherche)

Génie de la réadaptation (surtout destiné aux étudiants ayant choisi la voie recherche)

Instrumentation et imagerie médicales (surtout destiné aux étudiants ayant choisi la voie recherche)

Sciences de l’information en santé (destiné uniquement aux étudiants ayant choisi la voie cours)

Endroits de formation :

Université de Montréal (M.Sc.A.) offert conjointement avec l'École Polytechnique de Montréal (M.ing) (avec mémoire, avec projet ou  avec stage et projet ou avec travail dirigé, concentrations biomécanique, électrophysiologie, génie tissulaire et biomatériaux, musculo-squelettique, instrumentation et imagerie biomédicale, biophotonique et nanotechnologie médicales, sciences de l'information en santé ou génie clinique),

Université McGill (sans concentration avec mémoire ou avec projet),

Université d'Ottawa (concentrations instrumentation médicale, imagerie biomédicale, biomécanique et biomatériaux ou informatique médicale et télémédecine avec mémoire M.Sc.A.) offert conjointement avec Carleton University.

La Maîtrise en génie – concentration en technologies de la santé offert à l’ÉTS vise à former des spécialistes tant sur le plan du transfert technologique que de l’intégration des technologies, principalement dans le domaine des technologies médicales.

 

Le cheminement axé sur la recherche (M.ing ou M.Sc) qui te préparera aux études de doctorat afin de devenir chercheur en génie biomédical. Il comporte les cours obligatoires suivants : atelier d'intégrité intellectuelle : un savoir-être et un savoir-faire, évaluation des technologies de la santé, ainsi que 2 cours optionnels en génie en lien avec les technologies de la santé parmi une liste de 20 cours proposés. Enfin, la plus grande partie du programme est consacrée à la réalisation d’un projet de recherche d’importance en technologies de la santé appelé « mémoire de maîtrise » qui te permettra d’effectuer des recherches poussées dans un domaine spécifique des technologies de la santé.

 

Le cheminement axé sur les cours (M.ing) qui te préparera à intégrer le marché du travail en tant qu’ingénieur(e) biomédical. Il comporte l'atelier obligatoire suivant intégrité intellectuelle : un savoir-être et un savoir-faire, 2 à 5 cours optionnels en génie en lien avec les technologies de la santé parmi une liste de 20 cours proposés et 3 à 6 cours optionnels en gestion. Une partie importante du programme est consacrée à la réalisation d’un projet d'intervention en entreprise ou d'un projet d'application en technologies de la santé et peut également comprendre un stage optionnel rémunéré ou non rémunéré en industrie biomédicale.

 

Endroit de formation :

École de technologie supérieure ÉTS (Maîtrise en génie – concentration en technologies de la santé avec mémoire),

École de technologie supérieure ÉTS (Maîtrise en génie – concentration en technologies de la santé avec projet d'intervention en entreprise ou avec projet d'application ou avec projet technique avec stage industriel rémunéré facultatif de 4 mois),

 

Autres programmes :

Il y a également d'autres programmes possibles au niveau des études supérieures, voici quelques exemples :

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

Pour le Baccalauréat en génie biomédical (ou bio-ingénierie) :

 

Pour les autres baccalauréats :

 

Consulte la page de description correspondant au programme de 1er cycle choisi (voir la section "autres programmes d’études" ci-haut)

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Pour le Baccalauréat en génie biomédical :

 

Ce programme est contingenté

 

À l’automne 2016

 

Nombre total de demandes 

CAPACITÉ D’ACCUEIL TOTALE

TAUX D’ADMISSION

En %

COTE R

Dernier candidat admis

COTE R

en 2015

COTE R

en 2014

COTE R

en 2013

COTE R

en 2012

COTE R

en 2011

20

40

20

31,550

31,180

31,780

30,140

30,580

30,580

 

Aucune donnée disponible à Mcgill (nouveau programme) : il faudra prévoir une cote R minimale d'au moins 29,500

 

Admissions ouvertes à l'automne seulement dans les 2 universités

 

Pour les autres baccalauréats :

 

Consulte la page de description correspondant au programme de 1er cycle choisi (voir section programmes d’études ci-haut)

 

ENDROITS DE FORMATION 

 

Pour le Baccalauréat en génie biomédical :

Pour les autres baccalauréats :

-    École de technologie supérieure de Montréal ÉTS : Baccalauréat en génie mécanique - concentration en technologies de la santé

-    École de technologie supérieure de Montréal ÉTS : Baccalauréat en génie électrique - concentration en technologies de la santé

-    École de technologie supérieure de Montréal ÉTS : Baccalauréat en génie de la production automatisée - concentration en technologies de la santé

-    École Polytechnique de Montréal :  Baccalauréat en génie mécanique - concentration en biomécanique-biomatériaux

-    École Polytechnique de Montréal : Baccalauréat en génie électrique - concentration en bioinstrumentation

-    École Polytechnique de Montréal : Baccalauréat en génie physique - concentration en génie biomédical

-    Université de Sherbrooke : Baccalauréat en génie mécanique - concentration en bio-ingénierie (offert en régime régulier ou en régime coopératif comportant 4 ou 5 stages rémunérés en entreprise)

-    Université de Sherbrooke : Baccalauréat en génie électrique - concentration microélectronique et bioingénierie (offert en régime régulier ou en régime coopératif comportant 4 ou 5 stages rémunérés en entreprise)

-    Université de Sherbrooke : Baccalauréat en génie biotechnologique - sans concentration (offert en régime régulier ou en régime coopératif comportant 4 ou 5 stages rémunérés en entreprise)

-    Université Laval : Baccalauréat en génie physique - concentration en génie médical et biophotonique (possibilité de suivre la formule SIGMA + comprenant un stage obligatoire de 12 à 16 semaines au trimestre d'été de la 2e année  + possibilité de 3 stages optionnels rémunérés)

-    Université d'Ottawa : Baccalauréat en génie mécanique - concentration en conception en génie biomédical

-    Université Mcgill : mineure en génie biomédical peut s'ajouter à un baccalauréat en génie (génie mécanique, génie électrique ou génie physique) comme partie intégrante du programme (concentration) ou comme formation complémentaire

LIENS RECOMMANDÉS :

 

Tu veux un avis d'ingénieurs(es) biomédicaux sur leur profession ?, alors consulte les vidéos suivants

Pour une liste d'établissements hospitaliers, consulte le Portrait du réseau de la santé

 

Autres :

organismes de loisir scientifique :

Les grands manufacturiers de systèmes médicaux :

 


Retour à la page du secteur santé

Retour à la page du secteur électrotechnique
Retour à la page d’accueil 

1