Retour à la page du secteur services sociaux
Retour à la page d'accueil

 

 

SECTEUR : SERVICES SOCIAUX ET JURIDIQUES

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT UNIVERSITAIRE

 PSYCHOÉDUCATEUR(TRICE)

BACCALAURÉAT SPÉCIALISÉ B.Sc. ou B.éd.

 Consulte également la page d'informations sur les programmes pré-universitaires en sciences humaines

Va voir également la section « liens recommandés » à la fin de cette page (dont des vidéos de psychoéducateurs qui parlent de leur travail).

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 

Si tu deviens une psychoéducatrice ou un psychoéducateur; tu interviendras individuellement ou en groupe auprès de personnes, jeunes ou adultes présentant d'adaptation se manifestant sur le plan comportemental, et ce, dans leurs différents milieux de vie. Tu seras présent(e) dans le quotidien des personnes que tu accompagneras et prendras appui sur le « vécu partagé » avec elles.

 

Tu devras intervenir en utilisant des méthodes et des techniques de prévention, d’éducation et de rééducation qui favoriseront une meilleure intégration sociale et l’épanouissement global de la personne. Tu évalueras leurs besoins, leurs potentiels et leurs capacités par des entrevues individuelles, de tests ou activités en petits groupes afin de pouvoir élaborer un programme d’éducation, de rééducation ou d’intervention auprès de cette personne. De plus, tu auras à faire un suivi de l’évolution de l’apprentissage ou de la réadaptation afin qu’elle atteigne un meilleur niveau de vie.

 

Voici les principaux actes réservés aux psychoéducateurs(trices) :

 

Tu pourras œuvrer dans l'un des milieux suivants :

 

En centre de santé et services sociaux (CLSC); tu auras à intervenir auprès de clientèles diversifiées, que ce soit  auprès de familles aux prises avec un enfant ou un adolescent présentant des difficultés d'adaptation,  auprès d'enfants, adolescents ou adultes ayant une déficience intellectuelle, des immigrants ayant des difficultés d'adaptation dans leur communauté, un adulte ayant un problème psychomoteur suite à un accident ou une maladie et qui reçoit des services de soutien à domicile, etc. Tu travailleras en collaboration avec des infirmiers et infirmiers auxiliaires de soins à domicile, des médecins de famille, des psychologues, des travailleurs sociaux, etc.

En milieu scolaire; tu auras à intervenir auprès des jeunes du primaire ou du secondaire présentant des difficultés d’adaptation, d’attention, d’apprentissage, de comportement, familiales ou autres. Tu devras appliquer des approches d’intervention propres à cette clientèle. Tu auras recours notamment à des entrevues individuelles et à des tests psychologiques sous forme de jeux (dans le cas les plus jeunes, évidemment). Tu auras à collaborer avec les enseignants, les éducateurs spécialisés, les infirmiers, les parents, etc. Tu travailleras en collaboration avec des psychologues, des travailleurs sociaux, des orthopédagogues, des enseignants et des parents.

En centre de réadaptation; tu interviendras auprès d'adultes (dans la plupart des cas) ayant des problèmes psychomoteurs suite à un accident ou une maladie et qui suit un programme de réadaptation physique et psychosociale avec l'aider à reprendre une vie normale dans leur milieu de vie. Tu travailleras avec la collaboration d'autres psychoéducateurs, d'ergothérapeutes, d'orthophonistes, de psychologues, des physiothérapeutes, des travailleurs sociaux, des infirmiers et des médecins

QUALITÉS ET APTITUDES NÉCESSAIRES :

-         Intérêts pour la compréhension des personnes

-         Aimer et facilité à travailler auprès des gens et entregent

-         Grande facilité à communiquer et à écouter qui te permettra d’établir un lien avec cette personne

-         Esprit d’analyse et bon jugement pour comprendre les problèmes rencontrés par cette personne

-         Sens de l’observation et vigilance car tu devras connaître non seulement les faiblesses mais aussi les forces de cette personne pour mieux l’aider à s’intégrer

-         Sens des responsabilités car tu seras responsable des approches d’intervention auprès de cette personne

-         Esprit d’initiative et autonomie pour réussir à emmener la personne à participer aux activités

-         Facilité pour le travail en équipe car tu devras non seulement travailler avec cette personne mais aussi d’autres collègues (autres psychoéducateurs, éducateurs spécialisés, enseignants, ergothérapeutes, travailleurs sociaux, orthophonistes, médecins-psychiatres, médecins-pédiatres, etc.)

-         Grande capacité d’adaptation à tout type de milieux et à tous types de clientèles

-         Imagination et créativité pour développer de nouvelles approches innovatrices et efficaces

-         Sens de l’organisation pour planifier, organiser et animer différentes activités d’intervention individuelle ou en groupe

-    Excellente maîtrise de la langue francaise parlée et écrite afin de t'exprimer clairement et professionnelle avec les patients et pour rédiger des rapports d'expertise de qualité

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-    Agent(e) conseil en soutien pédagogique (CPE)

-    Agent(e) de formation dans le domaine de la déficience auditive (centres de réadaptation)

-        Animateur(trice) d’activités éducatives auprès de personnes en difficultés

-        Conseiller(ère) en emploi

-        Conseiller(ère) en enfance inadaptée

-        Conseiller(ère) en réadaptation

-        Éducateur(trice) spécialisée

-        Intervenant(e) auprès d’enfants ou adultes en difficultés

-    Intervenant(e) communautaire

-    Intervenant(e) en motivation scolaire

-        Intervenant(e) en rééducation

-        Intervenant(e) en santé mentale

-    Jardinier(ère) d'enfants (en centre de réadaptation ou centre jeunesse ayant des difficultés d'apprentissage et/ou de comportement)

-    Organisateur(trice) communautaire (dans les CLSC)

-        Professeur(e) d’université en psychoéducation (avec un doctorat)

-        Professeur(e) de psychologie au collégial

-        Professeur(e) en techniques d’éducation à l’enfance au collégial (avec une maîtrise)

-        Professeur(e) en techniques d’éducation spécialisé au collégial (avec un doctorat)

-        Psychothérapeute

-    Spécialiste en réadaptation en déficience visuelle centres de réadaptation)

-        Surveillant-éducateur ou surveillante-éducatrice dans une école

-        Technicien(ne) ou instructeur(trice) en braille

-        Technicien(ne) en réadaptation psychosociale

-    Technicien(ne) en recherche psychosociale

-    Thérapeute par l'art (avec une maîtrise en art-thérapie)

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-         Commissions scolaires (écoles primaires, secondaires et spéciales) parmi les principaux employeurs

-         Centres-jeunesse parmi les principaux employeurs

-         Écoles primaires et secondaires privées

-         Centres de la petite enfance CPE

-         Centres locaux de services communautaires CLSC

-         Directeur de la protection de la jeunesse DPJ

-    Hôpitaux

-        Maisons des jeunes

-        Centres de réadaptation psycho-sociale

-        Centres de réadaptation pour handicapés sensoriels (malentendants, non-voyants)

-        Centres d’accueil et d’hébergement pour personnes handicapées

-        Centres de services sociaux

-        Maisons de transition

-        Établissements de détention

-        Communautés autochtones

-        Centres de loisirs

-        Organismes communautaire

-    Gouvernement du Québec (SAAQ, IVAC, RAMQ, Ministère de l'Éducation, Ministère de la Famille et de l'enfance)

-        Universités (consulte la page suivante afin de connaître les organismes de recherches en psychoéducation), dont notamment :

Centre d'études interdisciplinaires sur le développement de l'enfant et la famille de l'U.Q.T.R.,
Centre de recherche interdisciplinaire sur les problèmes conjugaux et les agressions sexuelles (Montréal, Laval et UQAM),
Centre de recherche du Centre jeunesse de Montréal - Institut universitaire (Montréal, Mcgill et UQAM),
Centre de recherche du CHU Ste-Justine,
Centre de recherche en intervention familiale de l'UQO,
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide et l'euthanasie de l'UQAM,
Centre de recherche sur l'adaptation des jeunes et des familles à risque de l'Université Laval,
Centre de recherche sur le développement humain de l'Université Concordia,

Centre international d'études sur le jeu et les comportements à risque chez les jeunes de Mcgill,
Groupe de recherche et d'action sur la victimisation des enfants de l'UQAM,
Groupe de recherche sur l'inadaptation psychosociale chez l'enfant (Laval, Montréal et Mcgill),
Concordia Centre for arts in human development (art-therapie).

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-         Excellente maîtrise du français parlé (surtout) et écrit

-         Connaissance de l’anglais (bilinguisme demandée dans certains milieux)

-         Disponibilité

-         Dynamisme et parfois même du leadership (surtout avec des adolescents)

-         Plusieurs emplois sont à temps partiel de jour, de soir ou de fins de semaine ou temporaire

-         Connaissance du braille, du langage des signes LSQ ou d’une langue autochtone est nécessaire pour travailler auprès de certaines clientèles

-        Avoir de l’expérience de travail bénévole ou rémunéré auprès de personnes en difficultés favorise le placement (maison des jeunes, association d’enfants handicapés, organismes communautaires d’intervention ou de loisirs, gardiennage d’enfants handicapés, camps de vacances pour handicapés, parents d’accueil, etc.)

PERMIS DE PRATIQUE :

Au Québec, pour pratiquer en tant que psychoéducateur(trice) tu dois obligatoirement devenir membre de

l’Ordre des psychoéducateurs et psychoéducatrices du Québec.

 

À la suite de ton baccalauréat, tu devras poursuivre tes études au niveau de la maîtrise en psychoéducation (un cheminement avec stages) afin de rencontrer les exigences d'admissibilité de l'Ordre.

Après l’obtention de ton diplôme de maîtrise, tu auras à faire une demande auprès de l’Ordre et réussir un examen d’admission. Ce n’est qu’après avoir atteint ces étapes, que tu pourras pratiquer en tant que psychoéducatrice ou psychoéducateur. 

Note : les titulaires d'une maîtrise en psychoéducation détenant un baccalaluréat dans une autre discipline sont également admissibles.

Si tu désires intégrer la psychothérapie dans tes interventions, tu devras également détenir un permis de pratique de la psychothérapie émis par l'Ordre des psychologues du Québec.

Depuis septembre 2012, la loi 21 du Code des professions adoptée en juin 2009 est maintenant en vigueur.

 

Elle confirme la réserve du titre et la pratique de la psychothérapie au Québec.

 

Les normes sont appliquées par l'Ordre des psychologues du Québec et c'est cet organisme qui émet les permis de pratique en psychothérapie.

 

Maintenant, seuls(es) les membres d'un ordre professionnel (psychologues, travailleurs sociaux, psychoéducateurs, conseillers en orientation, criminologues, sexologues, infirmiers, ergothérapeutes et médecins) peuvent être autorisés à exercer en tant que psychothérapeute.

 

Donc, le titre de psychothérapeute ne peut être porté seul. Il doit être précédé du titre professionnel de la personne (par exemple : infirmière psychothérapeute). Ceci permet aux personnes qui désirent recourir à leurs services de savoir exactement quel est le profil professionnel du psychothérapeute

Les titulaires d'un baccalauréat peuvent occuper un emploi comme intervenant(e) psychosocial ou autres emplois connexes dont aucun permis n'est exigé.

PLACEMENT :

Selon les données disponibles au 31 janvier 2015 :

Baccalauréat :

Le placement est bon, 71 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail, ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la majorité, soit 67 % sont à temps complet.

Près de la moitié des répondants(es), soit 55 % ont décidé de poursuivre leurs études au niveau de la maîtrise (psychoéducation, orthopédagogie, psychopédagogie, etc).

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

346 110 74 190

Note : baisse du taux de placement par rapport aux années précédentes (était de 81 % en 2013; 81 % en 2011 et 83 % en 2009).
hausse du nombre de répondants(es) poursuivant leurs études au niveau de la maîtrise (étaient de 47 % en 2013; 41 % en 2011 et 35 % en 2009).

Maîtrise :

Le placement est très bon, 86 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail, ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité, soit 86 % sont à temps complet.

 

Quelques répondants(es) ont choisi de poursuivre leurs études au niveau du doctorat en psychoéducation ou en psychopédagogie.

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

186 156 134 4

Note : légère baisse du taux de placement par rapport aux années précédentes (était de 94 % en 2013; 95 % en 2011 et 92 % en 2009).

Sources : Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec

SALAIRE :

Selon les données 2015 :

Le salaire moyen en début de carrière était de :

En tant que psychoéducateur(trice) :

Note 1 : baisse de la moyenne salariale dans le secteur privé par rapport à 2013 (était de 26,15 $), mais hausse en comparaison avec les années précédentes (était de 22,40 $ en 2011 et 22,28 $ en 2009).

Note 2 : dans le secteur public et parapublic, les augmentations sont établies par les conventions collectives.

Professions connexes :

Dans le secteur de l'éducation :

Dans le secteur des services sociaux et de réadaptation :

Dans le secteur de l'enseignement supérieur :

Autres milieux :

Note 1 : hausse de la moyenne salariale dans le secteur privé pour les titulaires d'un baccalauréat par rapport aux années précédentes (était de 19,78 $ en 2013; 21,90 $ en 2011; 18,90 $ en 2009 et 17,40 $ en 2007).

Note 2 : dans le secteur public et parapublic, les augmentations sont établies par les conventions collectives.

Sources : Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec, Conseil du Trésor du Québec, Ministère de la Famille et de l’Enfance, Syndicat des professionnels municipaux de Montréal, conventions collectives des employés de plusieurs écoles primaires et secondaires privées, conventions collectives des professionnels de la plupart des universités et conventions collectives des professionnels de recherche de la plupart universités.

PORTRAIT DE LA PROFESSION :

Selon l'Ordre des psychoéducatrices et psychoéducateurs du Québec, il y avait 4 053 psychoéducatrices et psychoéducateurs actifs (dont 280 nouveaux membres) dans l'ensemble des régions du Québec au 31 mars 2016.

 

Profession majoritairement composée de fes femmes, puisqu'elle représentaient plus de 87 % des membres (alors qu'elles représentaient 80 % en 2014).

 

Elle pourrait accueillir davantage d'hommes, notamment afin d'intervenir auprès d'adolescents présentant des difficultés de comportement ou de délinquance.

 

Parmi les membres, 87 d'entre-eux détenaient également un permis de psychothérapie émis par l'Ordre des psychologues du Québec.

 

Parmi les membres, il y avait 5 d'entre-eux qui étaient accrédités en médiation familiale avec engagement.

 

Contrairement à plusieurs autres professions libérales, la majorité des psychoéducatrices et psychoéducateurs sont âgés de moins de 35 ans.

 

On les retrouve dans toutes les régions du Québec. Aucune région éprouve une pénurie de psychoéducateurs(trices), mais les régions ayant connu une forte expansion de sa population ont des besoins plus importants puisque sa clientèle a augmentée, notamment :

 

la Montérégie, les Laurentides, Lanaudière, Québec, Chaudière-Appalaches et Outaouais.

 

La répartition des psychoéducateurs(trices) selon leur milieu de pratique était :

BREF PORTRAIT DU RÉSEAU PUBLIC DE L'ÉDUCATION :

En 2015, Il comprenait 72 commissions scolaires dans l'ensemble des régions du Québec (60 francophones, 9 anglophones et 3 avec statut particulier - autochtones) qui regroupaient :

Au niveau de l'effectif étudiant (selon la langue d'enseignement), elles offraient des services auprès de :

Au niveau de la répartition de l'effectif scolaire handicapé ou en difficultés d'apprentissage en formation générale des jeunes (primaire et secondaire combinés), selon le type d'handicap ou de difficulté est :

  1. déficience intellectuelle profonde : plus de 600 élèves (dont 52 % garçons et 48 % filles)

    Plus de 99 % d'entre-eux sont en classe spécialisée.

  2. déficience intellectuelle moyenne à sévère : près de 2 800 élèves (dont 57 % garçons et 43 % filles)

    Parmi ces derniers, 91 % sont en classe spécialisée et 9 % sont intégrés en classe ordinaire avec suivi par un intervenant spécialisé.

  3. déficience motrice légère ou organique : plus de 4 700 élèves (dont 65 % garçons et 35 % filles)

    Parmi ces derniers, 33 % sont en classe spécialisée et 67 % sont intégrés en classe ordinaire.

  4. déficience langagière : plus de 9 000 élèves (dont 70 % garçons et 30 % filles)

    Parmi ces derniers, 69 % sont en classe spécialisée et 31 % sont intégrés en classe ordinaire

  5. déficience motrice grave : plus de 1 300 élèves (dont 58 % garçons et 42 % filles)

    Parmi ces derniers, 72 % sont en classe spécialisée et 38 % sont intégrés en classe ordinaire

  6. déficience visuelle : près de 570 élèves (dont 58 % garçons et 42 % filles)

    Parmi ces derniers, 44 % sont en classe spécialisée et 66 % sont intégrés en classe ordinaire.

  7. déficience auditive : plus de 1 500 élèves (dont 53 % garçons et 47 % filles)

    Parmi ces derniers, 45 % sont en classe spécialisée et 55 % sont intégrés en classe ordinaire (avec présence d'un interprète ou utilisation d'un appareil)

  8. troubles envahissants du développement TED : plus de 12 200 élèves (dont 84 % garçons et 16 % filles)

    Parmi ces derniers, 56 % sont en classe spécialisée et 44 % sont intégrés en classe ordinaire

  9. troubles relevant de la psychopathologie (santé mentale) : près de 3 500 élèves (dont 79 % garçons et 21 % filles)

    Parmi ces derniers, 59 % sont en classe spécialisée et 41 % sont intégrés en classe ordinaire

  10. déficience atypique : plus de 1 700 élèves (dont 78 % garçons et 22 % filles)

    Parmi ces derniers, 34 % sont en classe spécialisée et 66 % sont intégrés en classe ordinaire

  11. troubles graves du comportement (excluant jeunes en centre jeunesse) : plus de 1 200 élèves (dont 86 % garçons et 14 % filles)

    Parmi ces derniers, 64 % sont en classe spécialisée et 36 % sont intégrés en classe ordinaire

  12. autres handicapés reconnus (incluant les multi-handicaps) : plus de 300 élèves (dont 54 % garçons et 46 % filles)

    Parmi ces derniers, 91 % sont en classe spécialisée et 9 % sont intégrés en classe ordinaire

  13. autres difficultés : plus de 6 100 élèves (dont 62 % garçons et 38 % filles)

    Parmi ces derniers, 2 % sont en classe spécialisée et 98 % sont intégrés en classe ordinaire

  14. TOTAL : près de 45 500 jeunes (dont 66 % garçons et 34 % filles)

    Parmi ces derniers, 55 % sont en classe spécialisée et 45 % sont intégrés en classe ordinaire

Au niveau des ressources humaines, on compte plus de 182 000 employés(es) des commissions scolaires dont plus de 1 100 psychoéducatrices et psychoéducateurs.

Sources : Ministère de l’Éducation du Québec

BREF PORTRAIT DU RÉSEAU PRIVÉ DE L'ÉDUCATION :

En 2015, Il comprenait plus de 340 établissements privés d'enseignement dans l'ensemble des régions du Québec, soit :

  1. 128 écoles primaires régulières (dont : 84 francophones, 17 anglophones et 27 bilingues ou multilingues)

  2. 118 écoles secondaires (dont : 96 francophones, 18 anglophones et 4 bilingues ou multilingues)

  3. 63 écoles primaires/secondaires (dont : 29 francophones, 15 anglophones et 8 bilingues ou multilingues)

  4. 12 écoles spécialisées, soit 10 préscolaire/primaire/secondaire et 2 préscolaire/primaire (dont : 9 francophones, 1 anglophone et 1 bilingue) pour jeunes avec déficience intellectuelle, physique ou sensorielle ou pour jeunes avec difficultés de comportement ou avec difficultés d'apprentissage

  5. 2 centres de formation générale pour adultes (dont : 2 francophones, 0 anglophones et 0 bilingues ou multilingues)

  6. Pour un total de 342 établissements (dont 228 francophones, 51 anglophones et 23 bilingues ou multilingues)

Au niveau de l'effectif étudiant, ils offraient des services auprès de plus de 123 300 étudiantes et étudiants, soit :

Au niveau des ressources humaines, les établissements privés comptent approximativement plus de 11 200 employés(es) de soutien dont près 120 psychoéducatrices et psychoéducateurs.

Sources : Ministère de l’Éducation du Québec et Fédération des établissements d'enseignement privé du Québec.

 

BREF PORTRAIT DU RÉSEAU PUBLIC DES SERVICES SOCIAUX :

Suite à la réorganisation du réseau public québécois de la santé en 2015, il regroupe :

En 2016, l'ensemble du réseau public de la santé et des services sociaux emploie près de 226 200 personnes (soit 2 000 de plus qu'en 2013 et 7 000 de plus qu'en 2011) vouées à offrir des soins ou des services sociaux de qualité auprès des 8 millions de québécoises et québécois dans toutes les régions du Québec.

Pour plus de détails, consulte les pages suivantes :

Source : Ministère de la Santé et des services sociaux du Québec.

BREF PORTRAIT DU RÉSEAU PRIVÉ DE LA SANTÉ :

Dans le secteur privé, on y retrouve également de nombreux établissements de santé et d'éducation, soit :

  1. 57 centres hospitaliers de soins de longue durée CHSLD privés conventionnés répartis dans 11 régions du Québec

  2. plus de 735 résidences privées pour aînés autonomes ou semi-autonomes

  3. une centaine de coopératives de soins et services à domicile dans presque toutes les régions du Québec

  4. 51 coopératives de santé multidisciplinaires réparties dans 10 régions

  5. 32 maisons de soins palliatifs privées

  6. 2 centres de réadaptation privés pour adultes (Hôpital Marie-Clarac et Hôpital de réadaptation Villa Medica)

  7. 1 centre de réadaptation privé pour enfants et adolescents (Hôpital Shriniers de Montréal)

Sources : Association des établissements privés conventionnés du Québec, Regroupement des résidences privées pour aînés du Québec, Alliance des maisons de soins palliatifs du Québec et Fédération des établissements d'enseignement privé du Québec, Fédération des coopératives à domicile et de santé du Québec.

BREF PORTRAIT DU RÉSEAU DES SERVICES COMMUNAUTAIRES :

Le secteur de l'action communautaire représentant environ 14 000 entreprises et organismes regroupés dans une centaine d'associations et de fédérations à l'échelle provinciale, sans compter les regroupements régionaux. Ces entreprises et organismes se répartissent dans une vingtaine de champs d'activités définies par les types de services ou par les types de clientèles desservies.

 

Ces entreprises et organismes ont comme caractéristiques d'être à but non lucratif (OBNL ou OSBL) ou coopératives et gérées démocratiquement.  On retrouve près de 8 000 organismes communautaires dont 4 000 sont des organismes communautaires autonomes qui emploient près de 55 000 personnes, en plus des 100 000 bénévoles qui contribuent au fonctionnement des activités de ces organismes.

 

La plupart de ces organismes sont financées par les donations du public et d'entreprises qui sont sensibles à la cause de l'organisme. Plusieurs reçoivent du financement auprès de grands organismes de financement (ex : Centraide, Armée du salut, Croix-Rouge) qui effectuent de grandes campagnes de financement et redistribuent les fonds auprès des organismes membres en plus de leur fournir du soutien en matière de gestion. Certains organismes reçoivent des subventions gouvernementales pour le développement de projets dans un secteur spécifique privilégié par le Gouvernement en place (ex : développement de l'employabilité).

 

Bien que ce ne soit pas tous les organismes communautaires qui sont reliés aux domaines des services sociaux (il faut exclure les fondations sur les maladies, les organismes de loisirs, les comités de citoyens, les syndicats, etc), on peut regrouper ces organismes en 10 principaux champs d'intervention :

 

Dans ce secteur, une forte majorité de la main-d'œuvre est féminine qui représente près de 80 % des emplois rémunérés. Actuellement, 60 % de la main-d'œuvre est âgée de 35 ans et plus qui devra être remplacée au cours des prochaines années. Au niveau de la scolarité, les compétences exigées pour occuper un emploi ont bien changé. Elles sont plus précises et plus élevées. Près de 40 % des travailleurs du milieu communautaire détiennent un diplôme collégial, près de 30 % détiennent un diplôme universitaire, 5 % détiennent un diplôme de maîtrise ou de doctorat (notamment des psychologues), alors que 25 % ne détiennent qu'un diplôme d'études secondaires (outre les personnes de plus de 50 ans, les autres travailleurs possèdent une expérience de vie personnelle ou professionnelle qui est à contribution au sein de l'organisme). Près du trois quarts des emplois sont consacrés à l'animation ou à l'intervention auprès des clientèles cibles, alors que le 25 % restant sont consacrés aux postes administratifs, de soutien et de direction de l'organisme.

 

Voici quelques statistiques sur les organismes d'action sociale au Québec :

Sources : Fédération des centres d'action bénévole du Québec, Confédération des organismes de personnes handicapés du Québec, Fédération des organismes communautaires Famille du Québec, Association québécoise des centres communautaires pour aînés, Fédération des centres d'asistance et d'accompagnement aux plaintes du Québec, Association des services de réhabilitation sociale du Québec, Regroupement des maisons de jeunes du Québec, Regroupement des organismes de francisation du Québec, Association québécoise des organismes de coopération internationale, Association québécoise de prévention du suicide, Regroupement des ressources alternatives en santé mentale du Québec, Regroupement québécois des centres d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel, Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale du Québec, Regroupement des organismes communautaires autonomes jeunesse du Québec, Association québécoise des centres d'intervention en dépendance, Coalition des organismes communautaires dans la lutte contre le SIDA, Association québécoise Plaidoyer-Victime, Regroupement des services d'intervention de crise du Québec, Association des centres d'écoute téléphonique du Québec, Alliance Ressources Grossesse du Québec, Regroupement des organismes de justice alternative du Québec, Regroupement des organismes spécialisés pour l'emploi des personnes handicapées, Regroupement des organismes communautaires québécois de lutte au décrochage scolaire, Regroupement pour l'aide aux itinérants du Québec, Réseau juridique du Québec,Table de concertation des organismes ou services des personnes réfugiées et immigrantes du Québec, Société québécoise du cancer,  Secrétariat à l'adoption internationale du Québec, Service correctionnel du Canada.

PERSPECTIVES D’AVENIR :

Il y a plusieurs emplois disponibles dans ce domaine, autant dans le milieu de l'éducation que dans le milieu de la santé et des services sociaux et sans oublier le milieu sociocommunautaire (les organismes d'aide et de soutien auprès des jeunes par exemple).

 

Par contre, compte tenu des gels d'embauche et des coupures budgétaires dans les réseaux de l'éducation et de la santé et des services sociaux, les perspectives d'emploi risquent d'être plus difficiles.

 

Les emplois seront davantage concentrés au sein des centres de réadaptation privés et au sein des organismes communautaires.

 

Les postes sont souvent temporaires ou à temps partiel en début de carrière. Par contre, avec les nombreux départs à la retraite, plusieurs postes à temps plein seront offerts.

LE PROGRAMME D’ÉTUDES :

Note : ces programmes sont considérés comme des programmes préprofessionnels puisqu'ils préparent à poursuivre des études au niveau de la maîtrise en psychoéducation, exigée pour l'obtention du permis de pratique de l'Ordre des psychoéducateurs du Québec.

Le Baccalauréat spécialisé en psychoéducation B.A. ou B.Ed. ou B.Sc. a une durée totale de 3 ans offert à temps complet seulement dans la plupart des universités (sauf à l'UQO, il est offert à temps complet ou à temps partiel aux campus de Gatineau et de St-Jérôme);

 

Le programme comporte des travaux pratiques et des ateliers en équipe ou en groupe et des laboratoires (psychologie, observation dans différents milieux, etc) qui viennent s'ajouter à la formation théorique;

 

De plus, tu devras effectuer des stages qui se font en continuité dans les milieux d'intervention de ton choix, aux sessions d'automne et d'hiver de la 3e année du programme (certaines universités offrent également un premier stage d'observation et d'implication au cours de la 2e année);

 

Chaque université offre des particularités à leur programme, voici quelques exemples :

 

L'UQAT :

 

Elle pourra reconnaître jusqu'à 21 crédits aux titulaires du DEC en éducation à l'enfance ou du DEC en techniques d'éducation spécialisée,

 

L'un des rares baccalauréats en psychoéducation qui n'est pas contingenté...

 

Elle bénéficie de partenariats avec de nombreux organismes de la région de l'Abitibi-Témiscamingue tels que : Centres jeunesse de l'Abitibi-Témiscamingue, commissions scolaires (dont la C.S. de l'Or-et-des-Bois et la C.S. Harricana), centres de santé et services sociaux dont CSSS Vallée de l'Or, CSSS de Rouyn et CSSS Les Eskers d'Amos, hôpital psychiatrique de Malarctic, Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et TED De l'Abitibi-Témiscamingue, centres de la petite enfance, Centre de détention d'Amos, Centre résidentiel communautaire de l'Abitibi-Témiscamingue (délinquants en réinsertion), organismes communautaires, conseils communautaires autochtones), ce que facilite le placement des stagiaires et des diplômés(es);

 

D'importants besoins de main-d'oeuvre dans la région autant pour des intervenants(es) psychosociaux et pour des psychoéducateurs(trices);

 

Elle offre un choix de 3 programmes de maîtrise (avec stages, avec mémoire et stages ou avec mémoire seul) permettant l'accès à l'Ordre des psychoéducateurs (sauf la voie avec mémoire seul);

 

Au niveau de la recherche, ses principaux domaines d'expertise sont :

 

troubles du comportement chez les enfants et adolescents, insertion sociale et professionnelle des jeunes, développement cognitif chez les enfants et adolescents, développement normal des jeunes enfants en région périphérique, conception de programmes d'intervention auprès des jeunes en milieu rural, pratiques parentales;

 

Ses principaux groupes de recherche sont :

 

Laboratoire de recherche pour le soutien des communautés,

Unité de recherche en éducation cognitive,

Unité de recherche sur les interactions humaines,

Unité de recherche, formation et de développement en éducation en milieu inuit et amérindien.

 

L'UQO :

 

Elle pourra reconnaître jusqu'à 30 crédits aux titulaires du DEC en éducation spécialisée

 

Tu auras le choix entre 2 campus : Gatineau en Outaouais ou St-Jérôme dans les Laurentides;

 

Est la seule université offrant la possibilité de suivre un cheminement à temps partiel aux 2 campus;

 

Elle bénéficie de partenariats avec de nombreux organismes de la région de l'Outaouais (mais également de la région d'Ottawa et des Laurentides) tels que : centres jeunesse, commissions scolaires, conseils scolaires d'Ottawa, centres de santé et services sociaux dont un hôpital psychiatrique de la région, centres de réadaptation, centres de la petite enfance, organismes communautaires), ce que facilite le placement des stagiaires et des diplômés(es);

 

Elle offre un choix de 3 programmes de maîtrise (avec stages, avec mémoire et stages ou avec mémoire seul) tous offerts aux 2 campus permettant l'accès à l'Ordre des psychoéducateurs (sauf la voie avec mémoire seul);

 

Au niveau de la recherche, ses principaux domaines d'expertise sont :

 

les émotions et l'attachement durant la petite enfance, l'anxiété et les troubles de la conduite durant l'enfance, la violence familiale, la délinquance juvénile, l'itinérance, les troubles alimentaires, les troubles envahissants du développement, la santé mentale chez les enfants, les troubles mentaux graves à l'âge adulte;

 

ses principaux groupes de recherches sont :

 

Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante,

Centre de recherche en intervention familiale,

Groupe de recherche sur la qualité de vie éducative de l'enfant,

Centre de recherche du CSSS de Gatineau,

Programme de recherche interdisciplinaire sur la santé mentale des enfants PRISME,

Consortium Outaouais de recherche sur la persévérance et la réussite scolaire.

 

L'Université de Sherbrooke :

 

De nombreuses activités en classe et en laboratoire y sont effectuées (présentation de capsules vidéo présentant des situations d’enfants et d’adolescents, ateliers pratiques portant sur l’élaboration d’un plan d’intervention psychoéducatif, laboratoire d’administration et d’interprétation d’outils d’évaluation, etc.) et sous différentes formules (discussions en petits groupes, simulations et jeux de rôles, exposés interactifs, apprentissage par problèmes APP, projets dans la communauté, etc.);

 

Possibilité de travailler dans un laboratoire de recherche pendant l'année scolaire;

 

Un choix parmi 2 programmes de maîtrise en psychoéducation : avec stages et essai ou avec stages et mémoire permettant l'accès à l'Ordre des psychoéducateurs, en plus de la maîtrise en adaptation scolaire (cheminement en adaptation scolaire ou cheminement en orthopédagogie);

 

Un choix de 2 campus pour entreprendre des études de maîtrise en psychoéducation (Sherbrooke ou Longueuil);

 

Un choix de formules pour entreprendre des études de maîtrise en adaptation scolaire (en classe au campus de Sherbrooke ou en ligne);

 

Un stage en milieu d'intervention dès la première année;

 

Elle bénéficie de partenariats avec de nombreux organismes des régions de l'Estrie et de la Montérégie principalement (mais aussi d'ailleurs au Québec) tels que : centres jeunesse, commissions scolaires, centres de santé et services sociaux, centre hospitalier universitaire, centres de réadaptation en dépendances, centres de réadaptation en déficience intellectuelle et TED, centres de la petite enfance, organismes communautaires,  ce que facilite le placement des stagiaires et des diplômés(es);

 

Au niveau de la recherche, ses principaux domaines d'expertise sont :

 

la délinquance juvénile

les difficultés de comportement des filles et de garçons

les troubles des conduites alimentaires

la santé mentale des enfants et des adolescents

les rapports parent-enfant, les pratiques parentales et les rôles familiaux

 

Ses principaux groupes de recherche sont :

 

Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante,

Centre de recherche interdisciplinaire sur les problèmes conjugaux et les agressions sexuelles,

Groupe de recherche interuniversitaire sur les inadaptations osociales chez l'enfance de l'Université de Sherbrooke.

 

L'Université Laval :

 

Elle bénéficie de partenariats avec de nombreux organismes des régions de Québec, Chaudiere-Appalaches, Saguenay-Lac-St-Jean, Bas-St-Laurent, Gaspésie et Côte-Nord (mais aussi d'ailleurs au Québec) tels que : centres jeunesse, commissions scolaires (dont 3 écoles spécialisées dans la région de Québec), écoles spécialisées privées (pour jeunes avec difficultés d'adaptation, malentendants, etc), centres de santé et services sociaux, centre hospitalier universitaire, Institut universitaire de santé mentale, centres de réadaptation en dépendances, centres de réadaptation en déficience intellectuelle et TED, centres de la petite enfance, centres correctionnels communautaires, centes de détension provinciaux et fédéral, organismes communautaires, etc; ce que facilite le placement des stagiaires et des diplômés(es);

 

Un choix de plusieurs programmes d'études supérieures : maîtrise professionnelle en psychoéducation (avec stages) permettant l'accès à l'Ordre des psychoéducateurs, maîtrises en adaptation scolaire (axée sur la pratique professionnelle avec stages, avec stages et essai ou axée sur la recherche avec mémoire) et maîtrises en psychopédagogie (axée sur la pratique comme conseiller pédagogique avec essai ou axée sur la recherche avec mémoire);

 

Au niveau de la recherche, ses principaux domaines d'expertise sont  :

 

déficience intellectuelle et troubles envahissants du développement; troubles déficitaires de l'attention TDA et hyperactivité; insertion ou réinsertion sociale et professionnelle des jeunes; intégration au travail des jeunes adultes en difficultés d'adaptation et d'apprentissage; décrochage scolaire; relations et partenariats éducation-travail; collaborations famille-école; relations parents-enfants, alcoolisme et toxicomanies; délinquance juvénile; abus et violence auprès des enfants; troubles du comportement chez les enfants et adolescents; troubles de santé mentale chez les enfants et adolescents; violence familiale, violence en milieu scolaire; etc;

 

Ses principaux groupes de recherche sont  :

 

Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante,

Groupe de recherche interuniversitaire sur les inadaptations psychosociales chez l'enfant,

Centre de recherche et d'intervention sur l'éducation et la vie au travail,

Centre de  recherche et d'intervention sur la réussite scolaire,

Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale,

Centre de recherche de l'Institut universitaire de santé mentale de Québec.

Centre de recherche interdisciplinaire sur les problèmes conjugaux et les agressions sexuelles.

 

L'UQTR :

 

Elle possède une expertise dans le domaine de l'intervention psychoéducative depuis 43 ans, soit l'un des premiers programmes au Québec qui n'a cessé d'évoluer;

 

Son programme est offert dans 2 campus : Trois-Rivières et Québec;

 

Elle pourra pourra reconnaître jusqu'à 30 crédits aux titulaires du DEC en techniques d'éducation spécialisée ou jusqu'à 24 crédits aux titulaires du DEC en techniques d'éducation à l'enfance ou du DEC en techniques d'intervention en délinquance;

 

Un programme d'accompagnement et d'encadrement des étudiants(es) de première année du baccalauréat est effectué par des étudiants(es) de maîtrise permettant une meilleure intégration aux études universitaires et un meilleur cheminement académique;

 

Elle bénéficie de partenariats avec de nombreux organismes des régions de la Mauricie, du Centre-du-Québec, de Lanaudière, de Chaudière-Appalaches et de Québec principalement (mais aussi d'ailleurs au Québec) tels que : centres jeunesse, commissions scolaires, centres de santé et services sociaux, centre hospitalier universitaire, centres de réadaptation en dépendances, centres de réadaptation en déficience intellectuelle et TED, centres de la petite enfance, centres de détention, organismes communautaires; ce que facilite le placement des stagiaires et des diplômés(es);

 

Elle offre 3 maîtrises en psychoéducation (avec stages ou avec stages et mémoire permettant d'accéder à l'Ordre des psychoéducateurs, ainsi qu'avec mémoire) tous offertes à Trois-Rivières et à Québec;

 

Au niveau de la recherche, ses principaux domaines d'expertise sont  :

 

intervention précoce auprès d'enfants présentant des incapacités intellectuelles; déficience intellectuelle et troubles envahissants du développement; troubles d'adaptation scolaire; troubles déficitaires de l'attention TDA et hyperactivité; insertion ou réinsertion sociale et professionnelle des jeunes; alcoolisme et toxicomanies, délinquance juvénile;  trajectoires d'usages de drogues et les problématiques associées; abus et violence auprès des enfants; troubles du comportement chez les enfants et adolescents; violence familiale; violence en milieu scolaire; etc;

 

Ses principaux groupes de recherches sont :

 

Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante,

Centre de  recherche et d'intervention sur la réussite scolaire,

Centre international de criminologie comparée,

Groupe de recherche interuniversitaire sur les inadaptations psychosociales chez l'enfant,

Laboratoire international sur l'inclusion scolaire.

 

L'Université de Montréal :

 

Pionnière et fondatrice de la formation universitaire en psychoéducation au Québec, son programme de psychoéducation existe depuis 43 ans, ce qui en fait l'un des premiers au Québec;

 

Elle possède l'un des plus anciens et des plus importants départements de psychoéducation au Canada et agit comme leader mondial dans le domaine;

 

Seule université montréalaise offrant une formation en psychoéducation;

 

Elle bénéficie de partenariats avec de nombreux organismes du Grand Montréal (mais aussi d'ailleurs au Québec et même ailleurs au pays) tels que : centres jeunesse, commissions scolaires, centres de santé et services sociaux, centres hospitalier universitaires (incluant hôpitaux pour enfants et instituts de santé mentale), centres de réadaptation en dépendances, centres de réadaptation en déficience intellectuelle et TED, centres de réadaptation en déficience psychomotrice, centres de la petite enfance, écoles spécialisées privées, garderies privées, centres de détention, organismes communautaires; ce que facilite le placement des stagiaires et des diplômés(es);

 

Elle offre un choix de 2 maitrises en psychoéducation : axée sur la pratique professionnelle (avec stages et évaluation d'un projet d'intervention) ou axée sur la pratique professionnelle et la recherche (avec stages et mémoire) permettant d'accéder à l'Ordre des psychoéducateurs du Québec et offertes sur 2 campus, soit : Montréal et Laval;

 

Seule maîtrise en psychoéducation au Québec offrant un choix de concentrations de spécialisation, soit :

intégration professionnelle, évaluation de programmes, recherche en psychoéducation avec stage ou recherche en psychoéducation sans stage;

 

Sans oublier d'autres maîtrises dans les disciplines connexes : orthopédagogie, psychopédagogie, criminologie, intervention éducative, travail social et maîtrise de recherche en psychologie;

 

Elle a conclu une entente avec quelques universités étrangeres permettant d'y effectuer 1 ou 2 session(s) d'études et/ou un stage  à l'étranger, soit :

 

Université catholique de Louvain en Belgique,

Universiteit Maastricht aux Pays-Bas,

Université de Genève en Suisse,

Universität Freiburg en Suisse,

Université de Lausanne en Suisse,

Université Paris Descartes - Paris V en France,

Université d'Aix-Marseille en France,

Université de Strasbourg en France,

Université Lumière Lyon 2 en France;

 

Au niveau de la recherche, ses principaux domaines d'expertise et d'excellence sont :

 

difficultés d'adaptation scolaire et prévention; prédiction, prévention et traitement de la délinquance et de la toxicomanie; troubles comportementaux (troubles de l'attention, troubles de la conduite, comportements antisociaux); thérapies cognito-comportementales; troubles envhaissants du développement et autisme; troubles de l'apprentissage et décrochage scolaire; troubles de l'anxiété et de la dépression; interventions et processus de changement chez les parents; difficultés d'adaption psychosociale chez les jeunes immigrants; déficience intellectuelle et troubles envahissants du développement; troubles déficitaires de l'attention TDA et hyperactivité; insertion ou réinsertion sociale et professionnelle des jeunes; abus, négligence et violence auprès des enfants; troubles de santé mentale chez les enfants et adolescents; violence familiale; violence en milieu scolaire, etc;

 

Ses principaux groupes de recherches sont :

 

Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante,

Centre de  recherche et d'intervention sur la réussite scolaire,

Centre de recherche de l'Institut universitaire de santé mentale de Montréal (incluant l'unité de recherche de l'Hôpital Rivière-des-Prairies),

Centre de recherche du Centre jeunesse de Montréal - Institut universitaire,

Centre de recherche du CHU Ste-Justine

Centre de recherche interdisciplinaire sur les problèmes conjugaux et les agressions sexuelles,

Centre international de criminologie comparée,

Groupe de recherche interuniversitaire sur les inadaptations psychosociales chez l'enfant,

Groupe de recherche sur les environnements scolaires.

 

CHEMINEMENT TYPE :

 

Note : le nom, le contenu et la séquence des cours énumérés ci-dessous peuvent varier d'une université à l'autre, mais tous répondent aux exigences de l'Ordre des psychoéducateurs du Québec.

 

Au cours de la 1re année, tu apprendras le processus de développement psychologique et socioaffectif de l'enfant, les méthodes et techniques d'observation des comportements, les bases psychologiques des comportements chez les enfants, les différents aspects psychologiques de la dynamique familiale, les principales problématiques et difficultés d'adaptation présentes chez les enfants et les principes de base de l'évaluation en contexte clinique.

 

Tu auras des cours obligatoires tels que : développement des compétences relationnelles, développement socioaffectif de l'enfant, méthodes d'observation en psychoéducation (théorie + travaux pratiques), introduction à la psychoéducation, réalité familiale, vulnérabilité et soutien parental, bases psychologiques du comportement, développement et difficultés d'adaptation chez l'enfant et évaluation en contexte clinique (théorie).

 

Au cours de la 2e année, tu apprendras le processus de développement psychologique et socioaffectif de l'adolescent, le processus de développement psychologique et socioaffectif de l'adulte et de la personne âgée, les principales problématiques et difficultés d'adaptation chez les personnes ayant une déficience psychomotrice (ensemble des fonctions motrices qui sont en lien direct ou indirect avec la pensée, la psychologie et les fonctions cérébrales), les programmes et méthodes d'intervention psychoéducative auprès des enfants, les méthodes d'intervention psychoéducative auprès d'adolescents en milieu scolaire et familial, les méthodes d'intervention psychoéducative auprès d'adolescents et/ou d'adultes dans différents secteurs d'intervention (ex : délinquance et criminalité, dépendances, santé mentale, déficience intellectuelle, etc.) et les méthodes d'élaboration, de planification et d'organisation d'un plan d'intervention.

 

Tu auras des cours obligatoires tels que : développement socioaffectif de l'adolescent, relation d'aide et utilisation psychoéducative du vécu, clientèles et interventions auprès des enfants (théorie + labo), développement socioaffectif de l'adulte et de la personne âgée, développement et troubles psychomoteurs, planification et organisation de l'intervention psychoéducative, cadres sociojuridiques de l'intervention psychoéducation et méthodes de recherche en psychoéducation, clientèles et interventions  en petite enfance (théorie + labo), difficultés d'adaptation à l'adolescence et intervention (théorie + labo), clientèles et interventions  en déficience intellectuelle (théorie + labo), clientèles et interventions en délinquance et criminalité (théorie + labo), intervention clinique en dépendances (théorie + labo), et enfin, certaines universités offrent un premier stage d'observation et d'implication en milieu de travail afin d'observer les difficultés d'adaptation rencontrées en situations réelles et de mieux comprendre les effets des interventions sur les clientèles;

 

Au cours de la 3e année, tu apprendras les méthodes d'intervention psychoéducative auprès de groupes, les méthodes d'intervention psychoéducative auprès d'adultes présentant des troubles psychopathologiques (ex : troubles mentaux), les stratégies d'intervention comportementale auprès des adolescents et des adultes, les méthodes d'intervention dans les situations de crise psychosociale, effectuer un bilan clinique et suivi du plan d'intervention et enfin, tu intègreras les connaissances acquises tout au long du programme par la réalisation de 2 stages d'implication et d'intervention dans le ou les milieu(x) de travail de ton choix auprès d’une clientèle spécifique sous la supervision d’un(e) psychorééducateur(trice) d’expérience. .

 

Tu auras des cours obligatoires tels que :  intervention psychoéducative de groupe (théorie + labo), difficultés d'adaptation associées aux troubles mentaux (théorie + labo), intervention en contexte interculturel, stage en psychoéducation 1 (2 ou 3 jours/semaine pendant 15 semaines), clientèles et interventions en psychopathologie chez les adultes (théorie + labo), stratégies cognitives comportementales (théorie + labo), bilan clinique et plan d'intervention (théorie + labo), approche communautaire et intervention, laboratoire d'intervention en situations de crise, ainsi que le stage en psychoéducation 2 (2 ou 3 jours/semaine pendant 15 semaines);

 

Enfin, dans la plupart des universités, tu auras également à choisir quelques cours optionnels parmi des listes proposées auprès de différents types de clientèles, différentes approches et méthodes d'intervention, de différents secteurs et milieux d'intervention, etc.

 

Voici quelques exemples de cours optionnels : évaluation et intervention psychoéducative en dépendance (ex : intervention psychoéducative auprès de la famille, évaluation et intervention psychoéducative en déficience intellectuelle, évaluation et intervention psychoéducative en marginalité, délinquance et criminalité, évaluation et intervention précoce, évaluation et intervention psychoéducative auprès de la famille, évaluation et intervention psychoéducative en santé mentale, évaluation et intervention psychoéducative en milieu scolaire, évaluation et intervention psychoéducative auprès des élèves en difficultés de comportement, psychologie gérontologique, toxicomanie et intervention jeunesse, intervention en milieu résidentiel, modèles d'intervention préscolaire, évaluation des relations parent-enfant, évaluation des retards de développement, intervention en maltraitance, troubles envahissants du développement TED, troubles mentaux graves, délinquance et facteur criminogènes, drogues et criminalité, violence familiale, relations ethniques, immigration et intégration, nouvelles avenues en psychoéducation, etc.

 

AUTRES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

 

Les titulaires d'un baccalauréat dans une discipline connexe (ex : psychologie, psychosociologie, criminologie, service social, sexologie, études des enfants, orthopédagogie, enseignement en adaptation scolaire) peuvent être également devenir membre de l'Ordre des psychoéducateurs du Québec en complétant une maîtrise en psychoéducation avec stages ou avec stages et mémoire (consulte la section "études supérieures").

 

Par contre, une scolarité préparatoire et complémentaire (propédeutique) de 10 à 30 crédits sera nécessaire et obligatoire.

 

D.E.C.-BAC :

Qu'est-ce qu'un programme DEC-BAC ?

Consulte la page suivante

Il permet de se faire reconnaître des acquis du D.E.C. dans le cadre d'un programme de baccalauréat. Tu peux donc compléter tes études universitaires en 3 ans au lieu de 4 ans.

 

Voici les ententes actuellement offertes :

 

PASSERELLES :

 

Un programme passerelle permet aux titulaires du DEC dans une discipline en particulier de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans cadre de son programme de baccalauréat.

 

Par contre, aucune garantie d'admission est faite lors de la demande et aucune préférence ou priorité n'est accordée à l'admission.

 

Voici les ententes actuellement offertes :

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

La Maîtrise en psychoéducation avec stages (axée sur la pratique professionnelle) a une durée totale de 4 trimestres à temps complet, mais également offert à temps partiel. Elle te permettra d'acquérir une formation plus poussée sur les pratiques d'intervention en psychoéducation et s'il y a lieu, de travailler auprès d'une clientèle en particulier. Tu auras des cours sur l'éthique et la déontologie professionnelle de l'intervention en psychoéducation, méthodologie de la recherche évaluative, élaboration et évaluation de programmes d'intervention, gestion des équipes et milieux d'intervention, séminaire de recherche et d'intervention en psychoéducation, la réalisation d'un stage d'intervention de 4 mois en psychoéducation, la rédaction d'un rapport d'analyse d'intervention, ainsi qu'un choix de cours optionnels parmi des listes proposées (ex : intervention à l'âge préscolaire, intervention à l'âge scolaire, intervention à l'adolescence, intervention familiale, intervention en déficience intellectuelle, intervention en contexte multiculturel, intervention et troubles intériorisés, intervention en contexte de crise, intervention selon une approche communautaire, etc). Enfin, tu auras  à réaliser un stage d'intervention de longue durée ou plusieurs stages dans divers secteurs d'intervention (selon les universités) s'échelonnant sur près de 30 semaines.

 

Endroits de formation :

 

Montréal - campus de Montréal (concentration intégration professionnelle avec stages de formation initiale, concentration évaluation de programmes avec stages avancés + rapport d'analyse d'intervention),

 

Montréal - campus de Laval (concentration intégration professionnelle avec stages de formation initiale, concentration évaluation de programmes avec stages avancés + rapport d'analyse d'intervention),

 

U.Q.T.R. (offerte à Trois-Rivières),

 

U.Q.T.R. (offerte à Québec), UQO (offerte à Gatineau et St-Jérôme),

 

UQAT (offerte à Rouyn).

 

La Maîtrise en psychoéducation avec stages et rapport d'intégration professionnelle ou avec stages et projet d'intervention professionnelle  (axée sur la pratique professionnelle) a une durée totale de 4 trimestres à temps complet, mais également offert à demi-temps. Elle te permettra d'acquérir une formation plus poussée sur les pratiques d'intervention en psychoéducation, s'il y a lieu, de travailler auprès d'une clientèle en particulier et de réfléchir sur une problématique, un sujet d'actualité ou un sujet d'intérêt en psychoéducation en rédigeant un essai ou un travail dirigé. Elle comporte des cours sur les méthodes de recherche en psychoéducation, méthodes quantitatives en psychoéducation ou méthodologie de la recherche évaluative, bilan d'évaluation et plan d'intervention, séminaire sur l'intervention professionnelle, évaluation en protection de la jeunesse, évaluation en retards de développement, évaluation des familles, éthique et intervention en psychoéducation ou déontologie et tenue de dossiers et quelques cours optionnels. Tu auras  à réaliser un stage clinique s'échelonnant sur 15 semaines à temps complet. Enfin, tu auras à rédiger un rapport d'intégration des connaissances et des modèles appliqués dans l'expérience clinique acquise et en lien avec une problématique.

 

Endroits de formation :

 

Université de Montréal - campus de Montréal (concentration évaluation de programmes avec stages avancés + rapport d'analyse d'intervention),

 

Université de Montréal - campus de Laval (concentration évaluation de programmes avec stages avancés + rapport d'analyse d'intervention)

 

Université Laval (sans concentration avec stages et rapport de projet d'intervention).

 

La Maîtrise en psychoéducation avec stages et projet d'intervention ou avec stages et essai (axé sur la pratique professionnelle) a une durée totale de 4 trimestres à temps complet, mais également offert à temps partiel (Laval et Sherbrooke) ou à demi-temps (Montréal). Surtout destinée à ceux et celles détenant de l'expérience en psychoéducation, elle te permettra d'acquérir une formation plus poussée sur les pratiques d'intervention en psychoéducation et d'évaluer un programme d'intervention dans la pratique de la psychoéducation. Il comporte des cours en intervention et évaluation, méthodologie de la recherche évaluative, un cours optionnel en méthodologie d'intervention, un cours optionnel sur une problématique en psychoéducation, 2 stages d'intervention en psychoéducation de 15 semaines, ainsi que la rédaction d'un rapport d'évaluation d'un programme d'intervention.

 

Endroits de formation :

 

Université de Sherbrooke (sans concentration, offerte à Sherbrooke et Longueuil),

 

Université Laval (sans concentration).

 

La Maîtrise en psychoéducation avec stages et mémoire (axé sur la pratique professionnelle et la recherche) a une durée totale de 4 trimestres à temps complet, mais également offert à temps partiel dans toutes les universités (sauf à demi-temps à Montréal). Elle te permettra d'acquérir une formation plus poussée sur les pratiques d'intervention en psychoéducation et de t'initier à la recherche en psychoéducation.

 

Tu auras des cours sur les méthodes de recherche en psychoéducation, éthique et intervention en psychoéducation, méthodologie de la recherche évaluative, élaboration et évaluation de programmes d'intervention, un cours optionnel en méthodologie d'intervention en lien avec ton champ de pratique et de recherche, séminaire de recherche en psychoéducation. Tu auras également à effectuer un (ou des) stage(s) en psychoéducation d'une durée totale de 4 mois à temps complet dans l'un des principaux domaines d'intervention de la psychoéducation. Enfin, tu auras à réaliser un projet de recherche appelé "mémoire) dans l'un des principaux domaines de recherche en psychoéducation tels que :

 

prévention de l’inadaptation sociale, compétence sociale, troubles de la conduite, prévention des toxicomanies, le concept et la perception de soi, psychologie du développement, développement et évaluation de l’intelligence, les difficultés d’attention, le décrochage scolaire, les problèmes de délinquance et de violence chez les jeunes, psychopathologie, les troubles de comportement chez les enfants et les adolescents, la dépression et le suicide chez les jeunes, etc

 

Endroits de formation :

 

Montréal (sans concentration, offerte à Montréal),

 

Montréal (sans concentration, offerte à Laval),

 

U.Q.T.R. (sans concentration, offerte à Trois-Rivières),

 

U.Q.T.R. (sans concentration, offerte à Québec),

 

UQO (sans concentration, offerte à Gatineau et St-Jérôme),

 

UQAT (sans concentration, offerte à Rouyn),

 

Sherbrooke (sans concentration, offerte à Sherbrooke et Longueuil).

 

La Maîtrise en psychoéducation avec mémoire seul (axé sur la recherche) a une durée totale de 3 trimestres à temps complet, mais également offert à temps partiel. Elle te permettra de t'initier à la recherche en psychoéducation et te donner accès à des études de doctorat en psychoéducation ou dans une discipline connexe (ex : doctorat en psychopédagogie, doctorat de recherche en psychologie, doctorat en sociologie, doctorat en éducation). Tu auras des cours sur les méthodes de recherche en psychoéducation, la méthodologie de la recherche évaluative, éthique et pratique professionnelle, les méthodes quantitatives en psychoéducation, un cours optionnel en problématique en lien avec ton champ de recherche, un cours de méthodologie d'intervention en lien avec ton champ de recherche, séminaire de recherche en psychoéducation. La plus grande partie du programme est toutefois consacré à la réalisation d'un projet de recherche appelé "mémoire" dans l'un des principaux domaines de recherche de la psychoéducation tels que :

 

prévention de l’inadaptation sociale, compétence sociale, troubles de la conduite, prévention des toxicomanies, le concept et la perception de soi, psychologie du développement, développement et évaluation de l’intelligence, les difficultés d’attention, le décrochage scolaire, les problèmes de délinquance et de violence chez les jeunes, psychopathologie, les troubles de comportement chez les enfants et les adolescents, la dépression et le suicide chez les jeunes, etc

 

Par contre, elle ne donne pas accès à l'Ordre des psychoéducateurs du Québec.

 

Endroits de formation :

 

Montréal (sans concentration, offerte à Montréal),

 

Montréal (sans concentration,offerte à Laval),

 

U.Q.T.R. (sans concentration, offerte à Trois-Rivières),

 

U.Q.T.R. (sans concentration, offerte à Québec),

 

UQO (sans concentration,offerte à Gatineau et St-Jérôme),

 

UQAT (sans concentration, offerte à Rouyn).

 

Autres programmes :

 

Si tu ne désires pas faire carrière comme psychoéducateur, mais plutôt dans une discipline connexe, tu pourras aussi poursuivre tes études au niveau de la maîtrise dans l’une des spécialités connexes suivantes : psychoéducation, psychopédagogie, sociologie, éducation spécialisée, psychologie (recherche), etc.

Pour plus de détails, consulte la page suivante où sont décrits les différents programmes de maîtrise offerts.

Consulte également la page suivante où sont répertoriés divers organismes de recherche en psychoéducation et psychopédagogie.

 

Voici quelques exemples de programmes :

 

Maîtrises :

Autres programmes :

 

niveau collégial ou 1er cycle universitaire :

 

niveau 2e cycle universitaire :

EXIGENCES D’ADMISSION : 

  1. Soit détenir le Baccalauréat international B.I. en sciences humaines ou en sciences de la nature

    et aucun cours préalable exigé (toutes les universités)

  2. Soit détenir un D.E.C. en sciences humaines

    et avoir réussi le cours méthodes quantitatives 360-300 (objectif 022P)
    (U.Q.T.R.)

    et avoir réussi l'un des cours suivants : formation complémentaire en méthodes quantitatives 201-300 ou Méthodes quantitatives avancées 201-301-RE ou Statistiques en sciences humaines 952-024
    (Laval)

    et aucun cours préalable exigé (Montréal, Sherbrooke, UQO, Concordia et UQAT)

  3. Soit détenir un D.E.C. en sciences, lettres et arts, sciences de la nature, sciences informatiques et mathématiques ou en sciences pures et appliquées

    aucun cours préalable exigé (toutes les universités)

  4. Soit détenir un D.E.C. en histoire et civilisation

    et avoir réussi le cours méthodes quantitatives 360-300 (objectif 022P)
    (Montréal, et U.Q.T.R.)

    et avoir réussi les cours suivants :
    méthodes quantitatives 360-300 (objectif 022P) +
    formation complémentaire en méthodes quantitatives 201-300 ou Méthodes quantitatives avancées 201-301-RE ou Statistiques en sciences humaines 952-024
    ou mathématiques 337 ou (mathématiques 103 et 207)
    (Laval)


    aucun cours préalable exigé (Sherbrooke, UQO, Concordia et UQAT)

  5. Soit détenir un D.E.C. dans l'une des spécialités suivantes :
    techniques d'éducation spécialisée
    techniques d'éducation à l'enfance
    techniques de travail social
    techniques d'intervention en délinquance
    techniques infirmières ou soins infirmiers

    et avoir réussi le cours méthodes quantitatives 360-300 ou l'objectif 022P
    (Montréal et U.Q.T.R.)

    et avoir réussi les cours suivants :
    méthodes quantitatives 360-300 (objectif 022P) +
    formation complémentaire en méthodes quantitatives 201-300 ou Méthodes quantitatives avancées 201-301-RE ou Statistiques en sciences humaines 952-024
    ou mathématiques 337 ou (mathématiques 103 et 207)
    (Laval)


    aucun cours préalable exigé (Sherbrooke, UQO, Concordia et UQAT)

  6. Soit détenir tout autre D.E.C. ET avoir réussi les cours suivants ou leurs équivalents :

    et avoir réussi le cours méthodes quantitatives 360-300 ou l'objectif 022P
    (Montréal et U.Q.T.R.)

    et avoir réussi les cours suivants :
    méthodes quantitatives 360-300 (objectif 022P) +
    formation complémentaire en méthodes quantitatives 201-300 ou Méthodes quantitatives avancées 201-301-RE ou Statistiques en sciences humaines 952-024
    ou mathématiques 337 ou (mathématiques 103 et 207)
    (Laval)


    aucun cours préalable exigé (Sherbrooke, UQO, Concordia et UQAT)

  7. Soit avoir réussi un minimum de crédits universitaires
    (Montréal, 24 crédits sont exigés; U.Q.T.R. et UQO, 30 crédits sont exigés)

    et avoir réussi le cours méthodes quantitatives 360-300 ou l'objectif 022P ou son équivalent de niveau collégial ou universitaire
    (U.Q.T.R.)

  8. Soit être âgé d’au moins 21 ans, avoir quitté le système scolaire depuis au moins 2 ans, posséder des connaissances appropriées et avoir acquis une expérience pertinente dans le domaine (avoir œuvré de façon bénévole ou rémunérée en intervention auprès d'une clientèle en difficulté à plein temps ou mi-temps)
    (toutes les universités)


    et avoir réussi le cours méthodes quantitatives 360-300 ou son équivalent de niveau collégial ou universitaire
    (U.Q.T.R.)

AUTRES EXIGENCES PARTICULIÈRES À L’ADMISSION :

-    Ne pas avoir d'antécédents judiciaires (exigence pour l'accès aux stages dans les réseaux publics de l'éducation, des CPE et de la santé et des services sociaux dans toutes les universités)

-    Subir un test d'admission, au besoin (UQO)

-         Répondre à un questionnaire obligatoire (UQAT)

-         Possibilité d'une entrevue (UQO et UQAT)

-    Aucune autre exigence d'admission (toutes les autres universités) la qualité du dossier scolaire est le seul critère d'admission

STATISTIQUES D’ADMISSION :

Ce programme est très contingenté dans toutes les universités

À l’automne 2017 :

UNIVERSITÉS

DEMANDES

PLACES DISPONIBLES

TAUX D’ADMISSION

EN %

COTE R

Dernier candidat admis

COTE R

en 2016

COTE R

en 2015

COTE R

en 2014

COTE R

en 2013

COTE R

en 2012

COTE R

en 2011

Montréal

727

130 *

18

26,857

28,225

28,801

27,511

28,750

27,200

27,400

Laval

372

90

24

26,848

26,500

27,514

26,000

24,631

25,023

25,023

Sherbrooke

338

74

22

26,000

26,700

26,800

26,700

26,000

26,200

26,200

U.Q.T.R.

264

80

30

26,000

26,410

27,320

23,880

23,500

23,500

23,500

U.Q.T.R.
(DEC-BAC)

211

75

36

24,500

25,140

25,900

25,600

23,500

23,500

23,500

UQO
(St-Jérôme)

163

50

31

27,000

25,000

25,000

25,000

23,000

23,500

N-D

UQO (Gatineau)

112

50

45

22,000

22,000

22,000

20,000

20,000

23,500

N-D

* 30 places ont été ajoutées
N-D = donnée non disponible

Aucun contingentement à l'UQAT et Concordia :

Les candidats(es) admissibles (qui répondent aux exigences d'admission) sont généralement admis

La Cote R des derniers candidats admis en 2017 était de :

Admissions ouvertes au trimestre d'automne seulement dans toutes les universités
sauf à l'UQAT et Concordia où les admissions sont également ouvertes au trimestre d'hiver

Les admissions au baccalauréat bidisciplinaire en psychologie et psychoéducation sont suspendues de façon définitive.

Sources : Université de Montréal, Université de Sherbrooke, U.Q.T.R., UQO, Université Laval et Université Concordia

ENDROITS DE FORMATION :

LIENS RECOMMANDÉS :

Tu veux avoir l'avis de psychoéducateurs(trices) sur leur profession ?, alors regarde les vidéos suivants :

Pour une liste d'établissement d'enseignement et de CPE, voir le Portrait du réseau québécois de l'éducation et des services de garde

Pour une liste d'établissements hospitaliers et centres de réadaptation, voir le Portrait du réseau québécois de la santé

Pour une liste d'organismes communautaires d'aide à la jeunesse, voir le Portrait du réseau québécois des services sociaux et communautaires

-    Adaptation scolaire et sociale : répertoire de ressources et d’infos dans le domaine de l’adaptation scolaire

-    Association de Montréal pour la déficience intellectuelle : organisme de soutien auprès d'enfants, de proches et d'éducateurs d'enfants déficients intellectuels

-    Association québécoise des intervenants auprès des personnes amputées

-    Association québécoise des parents d’enfants handicapés visuels

-    Association québécoise des sports en fauteuil roulant

-    Association québécoise des troubles de l'apprentissage : organisme d'aide et de soutien auprès des parents et éducateurs avec des enfants présentant ces troubles

-    Centre d’information sur la santé de l’enfant (Hôpital Ste-Justine)

-    Centre de recherche interdisciplinaire sur la violence familiale et la violence faite aux femmes : infos afin de mieux comprendre ces problématiques de violence

-    Comportement.net : site d’infos concernant les problèmes de comportements chez les enfants et adolescents

-    Déficience intellectuelle et santé mentale : site d’informations sur ces sujets

-    Fédération québécoise de l'autime : pour mieux comprendre les troubles envahissants du développement

-    Fondation Marie-Vincent : infos sur les problèmes d’abus et violence chez les enfants

-    Kiosque des personnes handicapées : portail de liens sur l’univers des personnes handicapées réalisé par l'Agence Science Presse

-    Ordre des psychoéducateurs du Québec : infos sur la profession, les domaines de pratique, etc.

-    Petit Monde : portail d’infos et de ressources sur l’enfance

-    Préscolaire : portail francophone d’infos et ressources pour le monde préscolaire et de garderie

-    Société des enfants handicapés du Québec : organisme de soutien et d'appui aux parents, proches et éducateurs d'enfants handicapés

Écoles primaires ou secondaires spécialisées :

-     École Bel-Essor : école primaire spéciale de la C.S. Marie-Victorin à Longueuil pour jeunes déficients intellectuels moyens, sévères à profonds

-     École Gadbois : école préscolaire et primaire spéciale de la C.S. de Montréal pour jeunes ayant une déficience intellectuelle

-    École Joseph-Charbonneau : école secondaire spéciale de la C.S. de Montréal pour jeunes ayant des déficiences motrices ou sensorielles significatives ou persistantes

-    École Irénée-Lussier : école secondaire spéciale de la C.S. de Montréal pour jeunes ayant une déficience intellectuelle avec ou sans troubles associés

-    École Jacques-Ouellette : école primaire-secondaire spéciale de la C.S. Marie-Victorin à Longueuil pour jeunes ayant une déficience visuelle

-    École Jean-Piaget : école primaire-secondaire de la C.S. de Laval pour jeunes ayant une déficience motrice grave et/ou une déficience intellectuelle profonde

-    École orale de Montréal pour les sourds : école primaire-secondaire privée sans but lucratif situé à Montréal spécialisée pour jeunes ayant une déficience autitive

-    École oraliste de Québec pour enfants sourds : école primaire-secondaire privée sans but lucratif situé à Québec spécialisée pour jeunes ayant une déficience autitive

-    École provinciale du Centre Jules-Léger : seule école publique francophone au Canada qui accueille des enfants et adolescents sourds, aveugles ou sourds et aveugles située à Ottawa

-    École régionale des Quatre-Saisons : école primaire-secondaire spéciale de la C.S. de la Capitale à Québec pour jeunes ayant une déficience intellectuelle avec ou sans troubles associés

-    École régionale du Vent-Nouveau : école secondaire spéciale de la C.S. Marie-Victorin à Longueuil pour jeunes déficients intellectuels moyens, sévères à profonds

-    École Madeleine-Bergeron : école primaire-secondaire spéciale de la C.S. des Découvreurs à Québec pour jeunes ayant une déficience motrice ou sensorielle

-    École Marie-Leneuf : école primaire-secondaire spéciale de la C.S. du Chemin-du-Roy à Trois-Rivières qui accueille des enfants et adolescents avec déficience intellectuelle ou TED

-    École du Touret : école primaire-secondaire spéciale de la  C.S. Région-de-Sherbrooke pour jeunes ayant une déficience intellectuelle légère, grave ou profonde

-    cole Saint-Michel : école primaire spéciale de la C.S. des Découvreurs à Québec qui accueille des enfants autistes

-    École St-Jude : école primaire spéciale de la C.S. Marie-Victorin à Longueuil pour jeunes ayant une déficience auditive

-    Mackay Centre School : école primaire-secondaire anglophone de la C.S. English Montréal pour enfants et adolescents sourds

-    Summit School : école primaire-secondaire bilingue privée pour jeunes avec retard de développement

 

Retour à la page du secteur services sociaux

Retour à la page d'accueil