Retour à la page du secteur administration

Retour à la page du secteur sciences humaines

Retour à la page d’accueil

 

 

 

Canada

 

Québec

ONU

 

 

Mexique

États-Unis d'Amérique

 

OTANFrance

 

Royaume-Uni

 

 

 

 

Italie

 

AllemagneUnion EuropéennePays-Bas

Espagne

 

 

 

drapeau universel de la paix

 

Brésil

Suisse

 

 

 

 

Chine

Japon

 

 

 

 

SECTEUR : SCIENCES HUMAINES

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT UNIVERSITAIRE

 

CONSEILLER(ÈRE) EN RELATIONS INTERNATIONALES

Baccalauréat spécialisé B.A.

 

Consulte aussi la page d’informations sur les programmes pré-universitaires en sciences humaines,

 

En sciences de l’administration et les programmes de Baccalauréat International

 

Consulte aussi le répertoire des programmes de maîtrises et de doctorats reliés aux études internationales.

Pourquoi choisir d'étudier en études internationales ?

Regarde l'entrevue avec Marie-Joëlle Zahar, professeure de science politique et d'études internationales et directrice scientifique au Réseau de recherche sur les opérations de la paix à l'Université de Montréal qui te donne son avis. 

Va voir également la section « liens recommandés » à la fin de cette page (dont des entrevues avec des spécialistes en affaires internationales qui parlent de leur travail).

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 

 

En tant que conseillère ou conseiller en relations internationales; tu seras responsable de conseiller(ère) ton employeur sur différents aspects internationaux sur le développement, la coopération, le commerce et les relations politiques et économiques avec les autorités de différents pays du monde. Selon le type d’employeur où tu travailleras, tu fourniras des conseils précis les pays concernés :

 

En commerce international : tu conseilleras les entreprises sur la manière de procéder pour développer les marchés pour l’exportation de leurs produits ou services en tenant compte du marché déjà établi dans le pays, les politiques et lois en matière de commerce international, des besoins de cette communauté et de leur culture.

 

Tu pourras les conseiller sur des sujets particuliers comme le commerce international, la promotion culturelle à l’étranger, la promotion scientifique et technologique à l’étranger, la promotion touristique ou les relations économiques et politiques.

En développement international : tu conseilleras les organismes de coopération ou de développement international gouvernementaux, paragouvernementaux ou non gouvernementaux dans l'élaboration de programmes et de projets visant la coopération et le soutien au développement auprès de communautés de pays en développement n'importe où dans le monde et ce, en tenant compte des dimensions sociaux, culturels, ethniques, économiques, politiques et environnementaux de ces régions.

 

En relations internationales : tu conseilleras les représentants(es) d'organisations gouvernementales ou non gouvernementales canadiennes, étrangères ou internationales ou d'entreprises présentes sur le marché international sur différentes questions liées à la mondialisation. Tu participeras à l'élaboration d'accords, d'échanges, d'ententes ou de stratégies à portée internationale, à l'établissement de mécanismes de coopération internationale, à l'élaboration de politiques de développement et de relations entre des organisations ou entreprises de pays différents, etc.

 

En tant qu'agent(e) du service extérieur diplomatique; en tant que représentant(e) du Canada ou du Québec à l'étranger, tu seras responsable de défendre les intérêts des citoyens situés à l'étranger (pour le tourisme, pour les études, pour le travail, pour affaires, pour raisons familiales ou personnelles, etc.)  afin de veiller que ses concitoyens soient bien traités dans leur pays d'accueil.

 

Tu participeras à l'élaboration des politiques extérieures qui seront proposées et adoptées par ton gouvernement puis expliquées au gouvernement du pays d'accueil. Tu devras entretenir de bonnes relations avec ce dernier et, dans les rencontres internationales auxquelles tu participeras, améliorer la position du gouvernement que tu représenteras. Tu favoriseras également le développement du droit international et son application dans les relations extérieures du Canada. Tu pourras aussi délivrer des passeports et accorder des visas ou permis de séjour (travail ou études) au nom du gouvernement canadien ou québécois.

 

QUALITÉS ET APTITUDES NÉCESSAIRES :

-         Intérêts pour le contexte international (économie, politique, culture, histoire, géographie, etc)

-         Aimer comprendre et connaître la culture et le mode de vie d’étrangers

-         Intérêts pour le voyage car tu auras à visiter divers pays afin de rencontrer des représentants politiques, commerciaux ou autres (pour certains emplois)

-         Aimer travailler avec public et entregent car tu seras constamment en contact avec toutes sortes de personnes

-         Sens des responsabilités car tu seras responsable d’établir des relations « de bonne entente » en représentant ton pays auprès d’étrangers

-         Facilité à respecter les règles et protocoles car tu devras respecter et appliquer les règles de protocoles (autant les nôtres et ceux des hôtes qui peuvent être forts différents)

-         Esprit d’initiative et autonomie pour être capable d’approcher des gens n’ayant pas nécessairement le même langage, la même culture que nous

-         Esprit d’analyse et bon jugement pour bien comprendre et analyser les problèmes de négociations d’ententes ou de contrats

-         Sens de l’organisation pour planifier et organiser des ententes, contrats ou itinéraires de visites de représentants étrangers

-         Facilité pour le travail en équipe car tu auras à travailler avec la collaboration de d’autres représentants à l’étranger, des traducteurs, des interprètes, etc.

-         Capacité à apprendre des langues étrangères car tu seras appelé(e) à communiquer dans différentes langues

-         Grande capacité d’adaptation à tous types de milieux, tous types de cultures

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-    Agent(e) d'administration de programmes internationaux (développement, coopération, promotion, commerce, etc.)

-        Agent(e) d’immigration (fonction publique fédérale)

-    Agent(e) de citoyenneté (fonction publique fédérale)

-        Agent(e) de liaison

-        Agent(e) de développement international

-        Agent(e) de gestion des affaires consulaires (fonction publique fédérale)

-    Agent(e) d'information et de recherche (fonction publique fédérale)

-        Agent(e) de liaison et de promotion internationale

-    Agent(e) de recherche et de planification socioéconomique en relations internationales (fonction publique québécoise)

-        Agent(e) des relations internationales

-        Agent(e) des services frontaliers (voir aussi la page de l'Agence des services frontaliers du Canada)

-    Agent(e) du Service de la politique étrangère et de la diplomatie (fonction publique fédérale)

-        Agent(e) du Service extérieur diplomatique canadien (fonction publique fédérale)

-        Agent(e) des visas (fonction publique fédérale)

-    Analyste en commerce international

-    Analyste en relations internationales

-    Analyste en politique étrangère

-        Attaché(e) commercial(le) à l’étranger (après expérience)

-        Attaché(e) culturel(le) à l’étranger

-        Attaché(e) économique à étranger

-    Attaché(e) politique à étranger

-    Chargé(e) de projet en coopération internationale

-        Chargé(e) de projet en relations internationales (avec expérience)

-    Chef de mission (avec expérience)

-        Conseiller(ère) aux affaires étrangères

-        Conseiller(ère) en affaires internationales

-        Conseiller(ère) en coopération internationale

-        Conseiller(ère) en politique étrangère

-    Consul canadien à l’étranger (après expérience)

-        Coordonnateur(trice) du commerce international

-    Coordonnateur(trice) des activités de coopération internationale

-        Délégué(e) commercial du Service Extérieur Canada (au sein des ambassades ou des consulats)

-        Délégué(e) du Québec à l’étranger

-    Diplomate (l'accès à cette profession est conditionnel à la réussite de l'examen de diplomatie du Canada du ministère des Affaires étrangères)

-    Expert(e) conseil en affaires internationales (avec expérience)

-        Gestionnaire dans une organisation internationale (après expérience)

-    Journaliste - correspondant(e) à l’étranger

-    Lobbyiste (l'accès à cette profession est conditionnel aux respects des exigences du Bureau du commissaire au lobbyisme)

-    Recherchiste dans les médias

-        Représentant(e) commercial international

-    Spécialiste en relations internationales

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-    Associations internationales

-    Cabinets conseils en développement international

-    Chambres de commerces internationales

-        Grandes entreprises 

-    Entreprises d'import-export

-         Firmes de consultants en développement international

-    Grandes municipalités

-    Médias d'information

-    Organismes accueillant des immigrants

-    Organismes culturels, environnementaux ou humanitaires privés sans but lucratif

-    Organismes de développement et promotion touristique (offices du tourisme, associations touristiques régionales, bureaux de tourisme, etc.)

-    Organisations gouvernementales ou paragouvernementales de développement international

-    Organismes de coopération internationale

-        Organismes privés en développement international

-    Organismes internationaux gouvernementaux ou paragouvernementaux OIG

-    Organismes internationaux non gouvernementaux ONG (sociaux, culturels, environnementaux, humanitaires, commerciaux, etc.)

-         Universités  

-         Gouvernement du Canada : Affaires mondiales Canada (consulte la page suivante pour la liste des ambassades canadiennes et consulats canadiens à l'étranger), Citoyenneté et Immigration Canada, Exportation et Développement Canada, Agence des services frontaliers du Canada
 

-         Gouvernement du Québec : Ministère des relations internationales et de la Francophonie (consulte la page suivante pour liste des bureaux et délégations du Québec à l'étranger), Ministère de l'Économie, de l'innovation, de la science et de l'innovation
 

-    Gouvernements étrangers au Canada (embauché comme "employé(e) local", consulte la page suivante pour une liste des ambassades et consulats étrangers au Canada)
 

-   Organisations internationales (voir la section "liens recommandés")

 

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-         Disponibilité

-         Polyvalence

-         Être prêt à voyager (certains emplois)

-         Plusieurs employeurs exigent de détenir une maîtrise

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 31 janvier 2015 :

Note : l'enquête relance du Ministère de l'Enseignement supérieur ne compile plus de données spécifiques au baccalauréat en études internationales au niveau du baccalauréat. 

Maîtrise :

Le placement est moyen, 56 %  des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail, ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité sont à temps complet;

Quelques autres répondants(es), soit 12 % ont poursuivi leurs études au niveau du doctorat.

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

69 34 30 8

Note : baisse du taux de placement par rapport aux années précédentes (était de 73 % en 2013 et 72 % en 2011).

 

Sources :  Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec

 

SALAIRE :

 

Selon les données 2015 :

 

pour les salaires en tant que journaliste, voir la page suivante

Le salaire moyen en début de carrière était de :

-         22,20 $/heure (40 hres/sem) dans le secteur privé

-         23,83 $/heure (35 hres/sem) dans la fonction publique québécoise

-         26,51 $/heure (35 hres/sem) au sein des universités

-         28,06 $/heure (35 hres/sem) à la Ville de Québec

-         28,26 $/heure (37,5 hres/sem) dans la fonction publique fédérale

-         29,50 $/heure (35 hres/sem) à la Ville de Montréal

-    30,20 $/heure (33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant que agent(e) ou conseiller(ère) en développement international dans les grandes municipalités (100 000 habitants et plus)

-        30,55 $/heure (33,75 hres/sem) à la Ville de Laval

-        31,36 $/heure (37,5 hres/sem) en tant qu'agent(e) du Service extérieur Canada dans la fonction publique fédérale

-         33,09 $/heure (35 hres/sem) en tant que professionnel(le) spécialisé(e) du domaine de la prospection des investissements étrangers à Investissements Québec

Sources : Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec, Conseil du Trésor du Québec, Commission de la Fonction publique du Canada, Syndicat des professionnels municipaux de Montréal, Alliance des professionnels de la Ville de Québec, Syndicat des professionnels du Gouvernement du Québec - section locale Investissements Québec, conventions collectives des professionnels de la plupart des universités et conventions collectives des professionnels de la plupart des grandes municipalités.

 

PERSPECTIVES D’AVENIR :

 

La mondialisation dans les tous les domaines tant aux niveaux économique, social que culturel rend nécessaire l'obtention de conseils judicieux d'experts multidisciplinaires du domaine international.

 

Les emplois au sein de la fonction publique fédérale et québécoise sont de plus en plus rares compte tenu des coupures ou gels d'embauche que l'on connaît présentement.

 

Les organisations internationales gouvernementales ou non gouvernementales restent de bons débouchés pour ces professionnels, mais difficiles d'accès.

 

Plusieurs grandes entreprises emploient des consultants(es) en relations internationales afin de mieux comprendre les particularités économiques, culturelles et sociales des régions dont elles désirent développer leur marché.

 

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

 

Le Baccalauréat spécialisé en études internationales B.A. offert à Montréal a une durée totale de 3 ans offert à temps complet, mais peut également être suivi à temps partiel. C’est un programme ayant un aspect multidisciplinaire couvrant plusieurs domaines avec un contexte international tout en donnant une formation spécialisée sur les affaires internationales. Il s'intéresse notamment aux relations entre les États, le rôle des gouvernements dans les échanges économiques, la coopération et le développement dans les pays du Tiers-Monde, etc.

 

Il comporte les cours obligatoires suivants : introduction au droit, principes d'économie, l'Europe et le monde (histoire), analyse politique : théories et concepts, introduction aux relations internationales, économie et mondialisation, le Canada et le Québec dans le monde (histoire), droit international public général, relations politiques internationales, 1 ou 2 cours en méthodes de recherche parmi les suivants (techniques d'analyse économique 1, analyse de données économiques, histoire : fondements et méthodes, introduction à l'analyse quantitative en science politique, introduction à la statistique sociale ou statistique sociale avancée) et enfin, tu devras effectuer un stage en milieu de travail au Québec ou à l'étranger de 5 ou 10 semaines (au choix).

 

Tu devras également 2 à 4 cours optionnels en économique, science politique et histoire sur les aires géographiques mondiales (ex : droit de l'Union européenne, économies nord-américaines, économie de l'Europe, économie de l'Amérique latine, économie du monde arabe, politique au Québec et au Canada, systèmes politiques européens, régimes politiques de l'Asie du Sud-est, enjeux politiques en Afrique, politique étrangère de la Russie, développement et politique du Mexique, politique en Chine, économie politique de la Chine moderne, relations internationales : France, relations internationales : URSS/Russie, les États-Unis : institutions et forces politiques, relations extérieures : Canada et Québec, histoire économique nord-américaine, histoire économique de l'Europe, histoire économique du Canada, etc.).

 

Tu devras aussi choisir 4 cours de langues choisis parmi la liste des cours offerts par le Centre de langues de l'Université (plusieurs niveaux sont offerts dans la plupart des langues) : allemand, anglais, arabe, chinois, coréen, catalan, espagnol, grec moderne, italien, japonais, portugais et russe.

 

De plus, tu pourras choisir parmi l'une des 3 concentrations offertes, soit :

 

Coopération et développement; tu auras le cours obligatoire suivant : coopération et développement, ainsi qu'un choix de 7 à 15 cours optionnels parmi une liste proposée en lien avec la concentration (ex : institutions internationales, droit international des droits de la personne, droit international de l'environnement, économie urbaine et régionale, environnement et ressources naturelles, politiques sociales, les organisations internationales, la coopération internationale, relations Nord-Sud, démographie du Tiers-Monde, interventions humanitaires : théories et pratiques, etc.).

 

Droit et gouvernance; tu auras le cours obligatoire suivant : droit et gouvernance, ainsi qu'un choix de 7 à 15 cours optionnels parmi une liste proposée en lien avec la concentration (ex : institutions internationales, droit international des droits de la personne, droit des relations économiques internationales, institutions et marchés financiers, institutions publiques et financières, organisations internationales, économie politique internationale, politique et mondialisation des marchés, politique et droit, etc.).

 

Paix et sécurité; tu auras le cours obligatoire suivant : paix et sécurité, ainsi qu'un choix de 7 à 15 cours optionnels parmi une liste proposée en lien avec la concentration (ex : droit international des droits de la personne, droit international des conflits, droit du cyberespace, modes alternatifs de résolution des conflits, contrôle des armements, sociopolitique des conflits armés, identités et conflits en Eurasie, sécurité au Moyen-Orient, sécurité internationale : nouveaux enjeux, histoire de la paix et du pacifisme au 20e siècle, etc.).

 

Enfin, tu devras choisir de 0 à 3 cours complémentaires parmi une liste proposée dans des disciplines connexes en lien avec les relations internationales (ex : globalisation, société et culture, immigration et intégration, relations ethniques, anthropologie et développement, genre et développement international, introduction aux grandes religions, géopolitique des religions, sociétés africaines en mutation, introduction à la démographie, géographie économique, géographie politique, urbanisation et mondialisation, transformations du monde contemporain, éthique des relations internationales, etc.).

 

Le Baccalauréat intégré en affaires publiques et relations internationales offert à Laval a une durée totale de 3 ans offert à temps complet seulement. Ce programme unique au Québec vise à intégrer les connaissances de la science politique, du droit et de l’économique par une analyse multidimensionnelle des affaires publiques dans un contexte de relations internationales.

 

Les perspectives de carrière sont envisageables principalement au sein d'organisations nationales ou internationales gouvernementales ou non gouvernementales ou d'entreprises afin d'occuper des postes de représentant(e) à l'étranger, d'agent(e) de liaison, agent(e) de promotion internationale, chargé(e) de projet en coopération internationale ou tout emploi de bonnes connaissances en relations publiques, mais dans un contexte international.

 

Il comporte les cours obligatoires suivants : l'univers du droit, principes de microéconomie, régimes politiques et sociétés dans le monde, institutions internationales, droit constitutionnel, principes de macroéconomie, introduction à l'administration publique, droit international public général, introduction aux relations internationales, environnement économique international, ainsi que la réalisation d'un projet d'intégration (rédaction d'un travail de recherche de type "essai" sur un thème relié aux affaires publiques et aux relations internationales).

 

Tu devras également choisir 12 cours optionnels parmi les listes proposées dans les concentrations ci-dessous et les cours suivants : école internationale d'été sur les terrorismes, école internationale d'été sur les Amériques, préparation à une mission commerciale à l'étranger, mission commerciale à l'étranger, stage en milieu de travail, stage dans la fonction publique québécoise, stage à l'Assemblée nationale du Québec, cours de langues étrangères, etc.).

 

De plus, tu pourras choisir parmi l'une des 5 concentrations proposées, soit :

 

Affaires publiques et management; tu auras les cours obligatoires suivants : analyse des politiques gouvernementales, droit administratif 1, ainsi que 4 des 6 cours suivants (analyse économique du droit, institutions et marchés financiers, communication et médiatisation du politique, droit du commerce international, droit du travail fondamental ou groupes d'intérêt).

 

Diplomatie, paix et sécurité; tu auras les cours obligatoires suivants : droits et libertés de la personne, relations économiques Canada-États-Unis, relations internationales du Canada et du Québec, ainsi que 3 cours optionnels parmi une liste proposée (ex : culture et relations internationales, violence et conflits politiques, terrorismes, politiques et institutions de l'Union européenne, relations internationales des USA, relations internationales en Asie, relations internationales en Afrique, relations internationales en Europe depuis 1945, etc.).

 

Gouvernance économique internationale; tu auras les cours obligatoires suivants : droit international économique, relations économiques Canada-États-Unis, principes d'économie politique internationale, mathématiques pour sciences sociales, théorie des prix 1, ainsi qu'1 cours parmi les suivants (économie du développement, droit du commerce international, énergie et problèmes économiques contemporains, relations économiques internationales ou société de l'information et globalisation).

 

Politiques publiques et environnement; tu auras les cours obligatoires suivants : droit de l'environnement, économie de l'environnement, politiques environnementales, droit administratif 1, ainsi que 2 des 4 cours suivants (introduction à la pensée écologiste, analyse économique du droit, droit du travail fondamentale ou économie du Québec).

 

Sans concentration; tu devras choisir 6 cours optionnels parmi les concentrations ci-dessus.

Tu participeras à différentes activités comme la simulation parlementaire, la simulation des Nations Unies, des conférences de spécialistes en affaires publiques internationales, etc.

Tu auras la possibilité d'effectuer une partie de ta formation à l'étranger (en Allemagne, en Belgique, au Chili, en Espagne, aux États-Unis, en Finlande, en France, en Suède ou en Suisse).

Tu auras également la possibilité de participer à une mission commerciale à l'étranger, de réaliser un stage rémunéré ou non rémunéré facultatif de 10 semaines en milieu de travail au Québec ou à l'étranger ou d'un stage rémunéré dans la fonction publique québécoise ou d'une stage à l'Assemblée nationale du Québec ou à la Chambre des communes.

 

Le Baccalauréat spécialisé en développement international B.A. ou B.Sc.Soc. offert à McGill (études du développement international), UQO (sciences sociales - spécialisation en développement international) et Ottawa (mondialisation et développement international) a une durée totale de 3 ans à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel. C’est un programme multidisciplinaire couvrant différentes disciplines ayant un lien avec le contexte international.

 

Il s'intéresse à l’analyse des problèmes de développement en Afrique, en Asie et en Amérique latine et cherchent à comprendre pourquoi certains pays se développent bien et d’autres non. Elles se penchent aussi sur les différents enjeux globaux, régionaux et locaux du développement et s’intéressent aux relations entre les acteurs internationaux et transnationaux dans le contexte actuel du développement des rapports Nord-Sud, des grandes ententes commerciales et de la montée des puissances dites émergentes (par ex. le Brésil, l’Afrique du Sud et l’Inde).

 

Il comprend des cours provenant de plusieurs disciplines ayant un lien avec la coopération et le développement international comme l'histoire, la science politique, l'économique, la géographie, la sociologie, les sciences religieuses, les langues étrangères, etc.

 

Tu auras des cours tels que : introduction au développement international : perspectives historiques, développement international : théories et pratiques contemporaines, développement international dans le Sud, enjeux économiques contemporains, théories du développement, coopération internationale, les organisations internationales, démographie générale, histoire du 20e siècle depuis 1945,  introduction aux relations internationales et à la politique mondiale, politique et mondialisation, aspects sociologiques de la mondialisation, économie du développement, sociologie du développement, méthodes de recherche en sciences sociales ou statistique sociale, séminaire interdisciplinaire en développement international, etc.

 

Tu devras également choisir plusieurs cours optionnels en lien avec le développement international et selon tes intérêts parmi des listes proposées provenant de plusieurs disciplines (ex : mondialisation : implications et prospective, perspectives québécoises et canadiennes du développement international, économie et finances internationales, financement du développement international, théories du développement international, tendances démographiques du développement international, le monde dans une perspective géographique, santé et éducation : perspectives en développement international, relations Nord-Sud, démographie du Tiers-Monde, interventions humanitaires : théories et pratiques, dimension culturelle et gestion internationale, droit international des droits de la personne, protection des populations civiles en droit international, simulation des Nations Unies, etc.).

 

Tu devras aussi choisir des cours de langues (McGill et Ottawa seulement) choisis parmi la liste des cours offerts par l'université (plusieurs niveaux sont offerts dans la plupart des langues) : allemand, anglais, arabe, chinois, coréen, catalan, espagnol, grec moderne, italien, japonais, portugais et russe.

 

l'UQO propose le choix entre des cours complémentaires en dehors du champs de spécialisation ou la réalisation d'un stage non rémunéré en milieu de travail au Québec ou à l'étranger.

 

l'Université McGill offre la possibilité d'effectuer 1 ou 2 sessions d'études dans une université à l'étranger, ainsi que réaliser un stage facultatif non rémunéré en milieu de travail au Québec ou à l'étranger.

 

l'Université d'Ottawa offre la possibilité de réaliser 4 stages coopératifs rémunérés de 3 à 4 mois chacun au Québec ou à l'étranger.

 

Note : la structure des programmes, le nom et le contenu des cours peuvent varier d'une université à une autre, mais les objectifs sont semblables.

 

Le Baccalauréat intégré en études internationales et langues modernes B.A. ou B.Sc.Soc. offert à Laval et Ottawa a une durée totale de 3 ans offert à temps complet seulement. Ce programme unique au Québec a pour objectif d'acquérir une connaissance d'ensemble des enjeux internationaux et interculturelles dans une perspective multidisciplinaire tout en acquérant des connaissances dans différentes langues étrangères.

Il couvre plusieurs disciplines des sciences humaines en lien avec le contexte international comme l'histoire, l'anthropologie, la sociologie, la géographie, l'économique et la science politique; en plus des cours dans au moins 2 langues seconde et/ou étrangères.

Détenir une bonne connaissance tant politique, économique que culturel (et linguistique) d'une ou plusieurs régions du monde, ouvre des portes à de nombreuses carrières à l'international autant au sein d'organismes humanitaires, d'organismes culturels, d'entreprises effectuant du commerce international, d'organisations gouvernementales canadiennes, d'organisations internationales gouvernementales ou non gouvernementales, d'organismes d'accueil et de soutien aux immigrants, etc.

 

Le programme offert à Ottawa est surtout axé sur les questions de politique internationale avec le développement de solides compétences langagières. Il comporte les cours suivants : introduction à la science politique ou politique et mondialisation, introduction à la macroéconomie ou enjeux macroéconomiques contemporains, espaces sous tension, introduction aux relations internationales et à la politique mondiale, introduction à la politique comparée, introduction à la pensée politique, fondements de la recherche en science politique, pensée politique moderne 1, un cours en sciences des religions parmi les suivants (les religions du monde 1, les religions du monde 2, religion et politique dans la société mondiale, sociologie du pluralisme religieux et culturel ou  théories anthropologiques et problèmes interculturels et interreligieux), pensée politique moderne 2, ainsi que séminaire de synthèse en relations internationales et politique mondiale.

 

Tu devras choisir 6 cours optionnels en science politique parmi une liste de plus d'une cinquantaine de cours proposés (ex : droit international public, protection des populations civiles en droit international, droits humains et étude des conflits : perspectives convergentes, résolution de conflits et construction de la paix, organisations internationales universelles, économie politique internationale, géopolitique contemporaine, politique comparée du développement, politique et droits humains, politique environnementale mondiale, politique de l'aide au développement, relations internationales et théorie politique, politique étrangère canadienne, relations nord-américaines, stage international, etc.).

 

Tu devras choisir 8 cours optionnels en langue seconde (anglais ou espagnol) selon ton niveau évalué par un test de classement.

 

Tu devras choisir 7 cours optionnels dans une ou plusieurs langues étrangères dont plusieurs niveaux sont offerts dans la plupart des langues : allemand, espagnol, arabe, chinois, italien, japonais, polonais, portugais ou russe.

 

Enfin, tu devras choisir 4 cours complémentaires au choix en dehors de ton champ de spécialisation.

 

Le programme offert à Laval met l'accent sur les compétences langagières avancées dans au moins 2 langues étrangères tout en permettant de concentrer dans un domaine spécifique ayant un contexte international (développement international, communication publique, économie internationale, politique internationale ou environnement).

 

Tu pourras effectuer une partie de ta formation à l'étranger dans un pays en lien avec langue principale choisie.

 

Tu pourras également réaliser un stage crédité et rémunéré dans la fonction publique québécoise ou un stage non rémunéré dans un milieu de travail ou Québec ou à l'étranger.

 

Il comporte les cours obligatoires suivants : information internationale, introduction à la carte du monde, histoire du monde au 19e et au 20e siècles, exercices méthodologiques en études internationales, état du monde : environnement économique et historique, ordre mondial au 21e siècle : problématiques et perspectives.

 

Tu devras choisir une compétence langagière dans une langue principale pour un total de 30 crédits qui comprend des cours de langue écrite et orale selon ton niveau permettant d'atteindre le niveau avancé de celle-ci, ainsi qu'un choix de quelques cours optionnels sur les aspects sociaux, culturels, historiques, économiques et politiques des communautés dont cette langue est couramment parlée. Tu auras le choix parmi : allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol, italien, japonais, portugais ou russe.

 

Tu devras choisir une compétence langagière dans une deuxième langue pour un total de 21 crédits qui comprend des cours de langue écrite et orale selon ton niveau permettant d'atteindre le niveau intermédiaire ou avancé de celle-ci, ainsi qu'un choix d'autres cours de langue et/ou de quelques cours optionnels sur les aspects sociaux, culturels, historiques, économiques et politiques des communautés dont cette langue est couramment parlée.

 

Tu devras également choisir l'une des 5 concentrations de spécialisation suivantes, soit :

 

Communication publique; tu devras suivre les cours suivants : introduction à la communication, la communication publique et ses pratiques, psychosociologie de la communication, ainsi que 4 cours optionnels en communication publique parmi une liste proposée (ex : journalisme et société, communication orale en public, introduction aux relations publiques, communication dans les organisations, connaissance des médias québécois, communication interculturelle internationale, etc.).

 

Développement international; tu devras choisir 7 cours optionnels parmi une liste proposée en anthropologie, économique, géographie, sciences des religions, sociologie et gestion internationale (ex : anthropologie de l'Amérique du Sud, anthropologie des Caraïbes, sociétés et cultures d'Asie du Sud-est, anthropologie du Moyen-Orient et du Maghreb, anthropologie du Mexique, anthropologie des Amérindiens, expérience internationale et choc culturel, anthropologie du développement, minorités et ethnicité, diversité culturelle : contextes et enjeux, ethnicité dans les sociétés contemporaines, fêtes et rituels, pratiques langagières, introduction à l'étude des religions, introduction à l'hindouisme, introduction à l'islam, introduction au bouddhisme, introduction au christianisme, introduction au judaisme, introduction aux religions chinoises, pluralisme des éthiques, géographie de la mondialisation, géographie sociale et culturelle, sociologie de l'Afrique noire, sociologie de la culture, sociétés comparées d'Amérique latine, développement rural et Tiers-Monde, communication interculturelle internationale, économie du développement, environnement économique international, introduction à la santé mondiale, pauvreté et sous-développement, intervention sociale en contexte interculturel, fondements du management international, enjeux éthiques de la gestion de l'aide internationale, coopération dans les Amériques, développement international : acteurs et processus, gestion de projets internationaux, etc.).

 

Économie internationale; tu devras suivre les cours suivants : principes de microéconomie, principes de macroéconomie, ainsi qu'un choix de 5 cours optionnels parmi une liste proposée (ex : économie du développement, relations économiques Canada-États-Unis, relations économiques internationales, environnement économique international, introduction à l'économie politique internationale, énergie et problèmes économiques internationaux, commerces agroalimentaires et institutions internationales, économie des ressources naturelles et de l'environnement, stratégies pour le développement des marchés en Amérique latine, etc.).

 

Environnement; tu devras suivre le cours obligatoire suivant : fondements du développement durable, ainsi que choisir 6 cours optionnels parmi une liste proposée en lien avec le domaine de l'environnement et du développement durable dans un contexte international (ex : fondements de la conservation de l'environnement, politiques environnementales, aménagement durable du territoire, impacts environnementaux, changements climatiques, environnements naturels, problèmes environnementaux de la biogéographie, introduction aux sciences de la terre, géopolitique de l'eau, etc.).

 

Politique internationale; tu devras suivre les cours obligatoires suivants : régimes politiques et sociétés dans le monde, introduction aux relations internationales, ainsi qu'un choix de 5 cours optionnels parmi une liste proposée en science politique (ex : géographie politique, politique et démocratie au Canada et au Québec, idées politiques modernes et contemporaines, relations internationales en Europe depuis 1945, relations internationales des États-Unis, coopération dans les Amériques, Afrique, Amérique latine et mondialisation, géopolitique de l'eau, histoire politique contemporaine, etc.).

 

Le Baccalauréat spécialisé en relations internationales et droit international B.A. offert à l’UQAM a une durée totale de 3 ans offert à temps complet seulement. Cette formation bidisciplinaire unique au Québec permet de mieux comprendre les phénomènes internationaux, principalement en ce qui a trait aux enjeux politiques et juridiques de la mondialisation, aux régimes politiques et juridiques des pays étrangers et à la politique étrangère des États.

 

Plusieurs carrières en lien avec le défense des droits sont envisageables au sein des organisations humanitaires non gouvernementales (ex : Amnistie internationale, Fédération internationale des ligues des droits de la personne, Ligue des droits et libertés, etc.), au sein des groupes de défense environnementale, au sein des organisations internationales gouvernementales (notamment les institutions spécialisées de l'ONU telles que : l'UNICEF, l'UNESCO, l'Organisation mondiale pour la santé OMS, l'Organisation internationale du travail OIT, l'Organisation des Nations Unis pour l'alimentation et l'agriculture FAO, Conseil des droits de l'homme de l'ONU, etc.); mais également au sein de grandes entreprises, de cabinets conseils en commerce international, dans la fonction publique fédérale et provinciale, etc.

 

Ce programme ne mène pas à la profession d'avocat et ne permet pas d'accéder à l'École du Barreau, mais peut préparer à poursuivre des études supérieures à une maîtrise en droit - avec spécialisation en droit international.

 

Tu pourras faire des voyages d'études et passer jusqu'à une année de scolarité à l'étranger (voir la section échanges internationaux, plus bas).

 

Tu pourras réaliser un stage de 15 semaines à titre d'agent(e) de recherche, par exemple. Ce stage peut s'effectuer à l'étranger, notamment dans les ambassades du Canada ou dans différentes organisations internationales, publiques ou privées. Il peut aussi avoir lieu au Canada, dans des organismes ou des ministères tels que le ministère des Affaires étrangères et du Commerce international.

 

Il comporte des cours provenant de 2 principales disciplines, soit  la science politique et le droit, mais également dans quelques autres disciplines connexes comme l'histoire, l'économique et la sociologie, ainsi que des cours de langues modernes.

 

Il comporte les cours obligatoires suivants : séminaire d'accueil et de méthodologie en relations internationales et droit international, introduction aux relations internationales, la guerre et la paix dans la pensée politique, droit interne et international, éléments d'économie contemporaine, politique étrangère du Canada, géopolitique contemporaine, droit international public, histoire des relations internationales de 1815 à 1945, la protection des droits de la personne : perspectives comparatives et coopération, la personne et le droit international, introduction à l'économie politique des relations internationales, histoire des relations internationales depuis 1945, droit international économique, droit international des droits économiques et sociaux de la personne, théorie des relations internationales, organisations internationales : l'ONU et ses institutions spécialisées.

 

Tu devras aussi suivre 3 à 7 cours de langues parmi les cours offerts par l'École de langues de l'Université. Tu devras tout d'abord répondre aux exigences de la connaissance de l'anglais (atteindre du niveau intermédiaire au minimum) et ensuite, t'inscrire à des cours d'une troisième langue. Tu auras le choix parmi les langues suivantes : allemand, arabe, chinois, espagnol, japonais, italien, portugais ou russe.

 

Tu devras également choisir 7 à 10 cours optionnels parmi les listes proposées dans l'un ou plusieurs des axes suivants : économie/développement et mondialisation, systèmes politiques et juridiques comparées, politique étrangère et sécurité internationale, formation pratique et synthèse (ex : économie du développement, les villes internationales, géographie du Tiers-Monde et développement international, droit du commerce international, économie politique du développement, institutions internationales régionales, droit des États-Unis d'Amérique, droit de l'intégration européenne, système politique de la Chine, système politique du Japon, systèmes politiques de l'Amérique latine, systèmes politiques de l'Europe occidentale, systèmes politiques de l'Europe centrale et sud-orientale, pouvoirs et politiques en Afrique, droit international et comparée de l'environnement, droit social et du travail comparé et international, activités juridiques appliquées, séminaire de synthèse en relations internationales, clinique de droit international des droits de la personne, simulation des Nations Unies, concours de plaidoirie interuniversitaire en droit international, stage international, etc.).

 

Enfin, il est également possible de remplacer une partie des cours optionnels par un stage de 15 semaines à temps complet à l’étranger ou d'effectuer une session d'études en droit (12 crédits) dans une université étrangère partenaire, voici quelques exemples :

 

Université d'Auvergne (voir aussi le site de l'École de droit) en France,

Université de Strasbourg (voir aussi le site de la Faculté de droit, dr sciences politiques et gestion) en France,

Université Grenoble 2 - Pierre Mendès (voir aussi le site de la Faculté de droit de Grenoble) en France,

Université Lyon 2 - Louis-Lumière (voir aussi le site de la Faculté de droit et de science politique) en France,

Université Lyon 3- Jean Moulin (voir aussi le site de la Faculté de droit) en France,

Université de Rennes 1 (voir aussi le site de la Faculté de droit et de science politique) en France,

Universitat Autonoma de Barcelona (voir aussi le site de la Faculté de droit) en Espagne,

Université de Genève (voir aussi le site de la Faculté de droit) en Suisse,

University of Exeter (voir aussi le site de l'École de droit) en UK,

University of Leeds (voir aussi le site de l'École de droit) en UK;

 

Le Baccalauréat spécialisé bidisciplinaire en études du développement international et géographie B.A. offert à McGill a une durée totale de 3 ans offert à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel. Ce programme te permettra d'acquérir une solide formation de base en géographie tout en explorant les problèmes que subissent les pays en voie de développement, principalement sur la façon dont les institutions politiques conçoivent le processus de développement.

 

Tu auras des cours en géographie, tu devras suivre les cours suivants : introduction aux sciences de l'information géographique, méthodes quantitatives, pensée géographique, 1 cours de statistique parmi les suivants (biométrie, statistique et analyse spatiale, principes de statistique 1, statistiques en recherche sociale ou introduction aux statistiques psychologiques), 4 des 5 cours d'introduction suivants (systèmes environnementaux, géographie de l'économie mondiale, villes dans le monde moderne, lieux et peuples du monde, changements sur la surface terrestre), ainsi que la réalisation d'un projet de recherche en géographie ou d'un projet de recherche bidisciplinaire en géographie et la seconde discipline choisie.

 

Pour ce qui est des cours en études du développement international, tu auras à suivre : microéconomique : analyse et application, économie du développement 1, introduction au développement international, économie du développement 2 et séminaire de recherche en développement international, ainsi que des cours optionnels parmi 14 cours proposés.

 

Le Baccalauréat avec majeure en développement international B.A. offert à l’UQO, McGill et Ottawa a une durée totale de 3 ans (2 ans pour la majeure et 1 an pour la mineure) offert à temps complet, mais également être suivi à temps partiel.

Si tu es intéressé(e) d'acquérir une solide formation multidisciplinaire couvrant différentes disciplines ayant un lien avec le contexte international qui s'intéresse à l’analyse des problèmes de développement en Afrique, en Asie et en Amérique latine, aux différents enjeux globaux, régionaux et locaux du développement et s’intéressent aux relations entre les acteurs internationaux et transnationaux dans le contexte actuel du développement des rapports Nord-Sud.

Mais, tu désires également compléter ta formation dans une discipline connexe et complémentaire au développement international, que ce soit dans une discipline des sciences humaines (anthropologie, histoire, économique, géographie, science politique, sociologie, etc.) ou des langues modernes (allemand, espagnol, italien, portugais, chinois, japonais, russe, etc.) ou peut-être dans une discipline.

Il comporte des cours obligatoires tels que : introduction au développement international : perspectives historiques, développement international : théories et pratiques contemporaines, développement international dans le Sud, enjeux économiques contemporains, coopération internationale, histoire du 20e siècle depuis 1945, introduction aux relations internationales et à la politique mondiale, système mondial et développement international, etc.

 

Ensuite, tu devras compléter ta formation par le choix d'une mineure telle que :

 

animation de groupes (UQO), anthropologie (McGill et Ottawa), approches éducatives (UQO), communication (McGill, UQO et Ottawa), culture russe (McGill), droit (Ottawa), économique (McGill, UQO et Ottawa), éthique appliquée (Ottawa), études africaines (McGill), études culturelles est-asiatiques (McGill), étude des États-Unis (Ottawa), études de l'Asie du Sud (McGill et Ottawa), études du Moyen-Orient (McGill), études ethniques et raciales canadiennes (McGill), études de l'environnement (McGill et Ottawa), étude des francophonies (Ottawa), études féministes (McGill et Ottawa), études latino-américaines (McGill et Ottawa), études nord-américaines (McGill), études religieuses(McGill et Ottawa), géographie, géographie (systèmes urbains) (McGill),  histoire (McGill, UQO et Ottawa), information et médias numériques (UQO), langue allemande (McGill et Ottawa), langue et cultures arabes (Ottawa), langue espagnole (McGill et Ottawa), langue italienne (McGill et Ottawa), langue russe (McGill et Ottawa), langues du Moyen-Orient (McGill), linguistique (McGill et Ottawa), management (Ottawa) philosophie (McGill et Ottawa), politique comparée (McGill), politique, droit et société (McGill), pratiques administratives (UQO), rédaction professionnelle (UQO et Ottawa), religions du monde (McGill), relations internationales (McGill), science politique (McGill, UQO et Ottawa), service social (Ottawa), sociologie (McGill, UQO et Ottawa), traduction professionnelle (UQO et Ottawa), etc.

 

Le Baccalauréat avec majeure en études internationales B.A. offert à Bishop a une durée totale de 3 ans (2 ans pour la majeure + 1 an pour la mineure) offert à temps complet, mais peut également être suivi à temps partiel. C’est un programme ayant un aspect multidisciplinaire couvrant plusieurs domaines avec un contexte international tout en donnant une formation spécialisée sur les affaires internationales.

 

Il comporte des cours tels que : introduction à la politique comparée, introduction aux relations internationales, affaires internationales ou relations internationales, 3 des 6 cours suivants (introduction à la diplomatie, économie politique internationale, droit international et droits humains, introduction au droit international public, contextes stratégiques : questions de guerre et de paix, simulation des Nations Unies); 4 cours de langues étrangères dans au moins 2 langues différentes (dont 2 doivent être de niveau intermédiaire ou avancé), ainsi que 6 cours optionnels parmi une liste proposée dans l'une des 2 concentrations offertes, soit : gouvernance globale ou culture globale.

 

Enfin, tu devras combiner cette majeure avec l'un des programmes de mineure suivant : économique, histoire, philosophie, religion, sociologie, études françaises et québécoises, langue anglaise, allemand, études hispaniques, italien ou japonais.

 

Le Baccalauréat avec majeure en économie politique internationale B.A. offert à Bishop a une durée totale de 3 ans (2 ans pour la majeure et 1 an pour la mineure) offert à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel. Seul baccalauréat avec majeure au Québec permettant de combiner une formation de base en économique avec la science politique et qui est complété par un programme de mineure.

 

Il comporte les cours suivants :principes d'économique : microéconomique, principes d'économique : macroéconomique, introduction aux gouvernements modernes, relations internationales et économie politique internationale. Tu devras également choisir l'un des 6 cours suivants en économique (géographie économique, économie internationale, développement économique 1, économie publique, histoire de l'économique ou perspectives contemporaines en économie politique); 2 des 7 cours suivants en science politique (économie politique américaine, affaires internationales, organisations internationales, État canadien et mondialisation, politiques des marchés et investissements internationaux, politique de finance internationale ou philosophie politique classique); 5 cours optionnels en économique parmi des listes proposées; ainsi que 3 cours optionnels en science politique parmi des listes proposées.

 

Enfin, tu devras combiner cette majeure avec l'un des programmes de mineure suivant : histoire, philosophie, religion, sociologie, études françaises et québécoises, langue anglaise, allemand, études hispaniques, italien ou japonais.

 

AUTRES PROGRAMMES :

Plusieurs autres programmes de baccalauréats, principalement dans les langues modernes ou sur les études d'une région du monde en particulier peuvent également préparer à une carrière internationale selon tes intérêts, en voici quelques exemples :

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Tu pourras poursuivre tes études au niveau de :

 

La Maîtrise en études ou relations internationales M.A. offerte à Montréal, Laval (concentrations : commerce international et investissement, développement international, relations internationales ou sécurité internationale avec mémoire), Laval (concentrations : commerce international et investissement, développement international, relations internationales ou sécurité internationale avec essai ou avec avec stage) a une durée d’1½ à 2 ans à temps complet, mais aussi être suivi à temps partiel.

 

Ce programme pluridisciplinaire permet d’acquérir des connaissances dans les différents domaines et divers aspects reliés aux études internationales et au développement international comme la politique, l’économie, la sociologie, le droit, l’anthropologie, les langues modernes, etc.

 

La voie « axée sur la pratique professionnelle » est destinée à ceux et celles désirant obtenir un poste de consultant(e) en relations internationales, coordonnateur(trice) du commerce international pour une grande entreprise, consultant(e) en commerce international au sein de sociétés de consultants en développement de marchés internationaux, gestionnaire d'un organisme à vocation internationale, conseiller(ère) ou délégué(e) ou représentant(e) au sein d'un organisme intergouvernemental international (ex : ONU, OCDE, Union européenne, Organisation mondiale du commerce, etc.), d'un organisme international non gouvernemental à but non lucratif ONG (ex : CIO, Croix-Rouge internationale, Amnesty International, Oxfam International, etc.) au Ministère des Affaires étrangères Canada (dans un bureau au Canada, dans un consulat ou dans ambassade du Canada à l'étranger) ou au Ministère des Relations internationales du Québec (notamment dans une délégation du Québec à l'étranger), etc.

 

Elle comporte des cours obligatoires et des cours optionnels en science politique, en droit, en économique et en administration. Enfin, tu devras réaliser un stage en relations internationales au sein d'un organisme public, parapublic ou privé ou un organisme international, ainsi que rédiger un essai (ou travail dirigé) sur une problématique, un enjeu, un sujet d'actualité ou un autre sujet d'intérêt en lien avec les études internationales.

 

Le programe offert à Montréal comporte un choix de concentrations parmi les suivantes : cultures, conflits et paix, instititions et droit, coopération, développement et économie ou études régionales).

 

Le programe offert à Laval comporte un choix de concentrations parmi les suivantes : commerce international et investissement, développement international, relations internationales, sécurité internationale ou sans concentration).

 

La voie « axée sur la recherche » permet de t'initier à la recherche notamment en préparant à poursuivre des études au niveau du doctorat en vue d'une carrière en enseignement universitaire ou en recherche.

 

Elle comporte des cours obligatoires et des cours optionnels en science politique, en droit, en économique et en administration, mais la plus grande partie du programme est consacrée à la réalisation d'un projet de recherche appelé "mémoire" dans l’un des nombreux champs de recherches interdisciplinaires des études internationales.

 

La Maîtrise en développement international M.A. offerte à l'UQO (sciences sociales du développement - concentration en développement international avec essai ou avec stage), UQO (sciences sociales du développement - concentration en développement international avec mémoire) et Ottawa (mondialisation et développement international avec concentration en durabilité de l'environnement avec mémoire ou concentration en études sur les femmes avec mémoire ou sans concentration avec mémoire ou avec essai ou avec stages coopératifs rémunérés) a une durée d’1½ à 2 ans à temps complet, mais aussi être suivi à temps partiel.

 

Ce programme pluridisciplinaire s'intéresse aux enjeux et aux problématiques qui sous-tend le développement au Nord et au Sud dans l'objectif de proposer des solutions qui pourront améliorer le développement international des régions du monde en difficultés de développement.

 

La voie « axée sur la pratique professionnelle » permettant d'acquérir les outils nécessaires afin d'élaborer des politiques, réaliser des programmes ou des projets ou de fournir des conseils lors de l'élaboration d'accords, d'échanges, d'ententes ou de stratégies à portée internationale. Tu pourras agir en tant que conseiller(ère) ou consultant(e) pour un organisme de développement international, une organisation internationale gouvernementale ou non gouvernementale ou dans la fonction publique provinciale ou fédérale.

 

Tu auras des cours tels que : comprendre le développement international et la mondialisation, théories du développement international, méthodes de recherche en développement international, politiques et pratiques en développement international, aspects socio-économiques du développement international.

 

Tu devras également choisir des cours optionnels en lien parmi une liste proposée (ex : conflits, transitions et paix, mouvements sociaux, équité et droits humains, dynamiques des organisations de développement international, aires géographiques comparées, environnement et développement durable dans un contexte international, dynamiques territoriales et développement international, la programmation du développement : approches axées sur les résultats, études dirigées en développement international, séminaire thématique en développement international, etc.).

 

Selon le cheminement choisie, tu devras soit rédiger un essai sur une thématique, une problématique OU un autre sujet d'intérêt en développement international ou effectuer un stage rémunéré ou non rémunéré au sein d'une organisation de développement international, une organisation internationale gouvernementale ou non gouvernementale ou dans la fonction publique.

 

La voie « axée sur la recherche » permet de t'initier à la recherche notamment en préparant à poursuivre des études au niveau du doctorat en vue d'une carrière en enseignement universitaire ou en recherche en développement international ou occuper une fonction conseil dans la fonction publique provinciale ou fédérale.

 

Tu auras des cours tels que : comprendre le développement international et la mondialisation, méthodes de recherche en développement international, théories du développement international, ainsi que quelques cours optionnels parmi une liste proposée (voir la voie axée sur la pratique), mais la plus grande partie du programme est consacrée à la réalisation d'un projet de recherche appelé "mémoire" dans l’un des nombreux champs de recherches interdisciplinaires en développement international.

 

Autres programmes :

 

Il est également possible d’entreprendre des études en économique, science politique, sciences de l’administration, histoire ou autres disciplines en complétant quelques cours supplémentaires.

 

Voici quelques exemples :

 

Note : Pour plus de détails sur ces programmes, consulte la page sur les études supérieures en sciences humaines et sur les études supérieures en administration

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

-         Soit détenir un D.E.C. ou l'équivalent (toutes les universités)
 

-    Soit avoir réussi un minimum de crédis universitaires
(12 à Montréal, 30 à l'UQAM sont exigés)
 

-         Soit être âgé d’au moins 21 ans, posséder les connaissances appropriées et une expérience pertinente d'au moins 2 ans dans le domaine international
(toutes les universités)

 

AUTRE EXIGENCE À L’ADMISSION :

 

-         Subir un test d’admission obligatoire en anglais et en espagnol (Laval)

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

À l’automne 2017 :

 

UNIVERSITÉS

DEMANDES

NOMBRE DE PLACES

TAUX D’ADMISSION

EN %

COTE R

Dernier candidat admis

COTE R

en 2016

COTE R

en 2015

COTE R

en 2014

COTE R

en 2013

COTE R

en 2012

Montréal

1 003

150

15

28,831

28,807

28,122

30,025

29,024

28,500

UQAM

(rel internat & droit)

646

75

12

29,000

28,800

28,800

28,600

28,600

28,700

Laval

(aff publiques et rel internat)

n-d

80

n-d

29,000

27,516

27,516

27,516

27,109

28,010

N-D = donnée non disponible

Le programme en études internationales et langues modernes offert à Laval n'est pas contingenté

Le programme en études du développement international offert à Mcgill n'est pas contingenté

Les programmes offerts à Ottawa ne sont pas contingentés

 

Les admissions sont ouvertes au trimestre d'automne seulement à Montréal, Laval et UQAM

Les admissions sont ouvertes aux trimestres d’automne et d’hiver à Mcgill et Ottawa

 

ENDROITS DE FORMATION : 

LIENS RECOMMANDÉS :

 

Tu veux l’avis de diplômés(es) en relations internationales sur leur profession ?, alors consulte les vidéos et entrevues écrites suivantes :

Organismes gouvernementaux canadiens et québécois :

Organisations internationales de l'ONU :

Autres organisations internationales gouvernementales :

Organisations internationales NON gouvermentales :

Autres :

-    Agence France Presse : site officiel de cette agence de presse

-         Association canadienne pour les Nations Unies

-    Association québécoise des organismes de coopération internationale

-         Centre canadien d’étude et de coopération internationale

-         Centre de recherche sur le développement international  CRDI : organisme qui aide aux pays du Tiers-Monde à trouver des solutionssur divers problèmes qui les touchent

-         Club Export Montérégie : organisme qui aide à développer le marché international aux entreprises de cette région

-         Commission of Global Gouvernance (en anglais)

-    Monde en presse : répertoire de journaux et quotidiens partout dans le monde

-         Mondialisation points de repères : cyberquoticien d’actualité sur la mondialisation

-         New-York Times : site officiel de ce quotidien (en anglais)

-         O.N.U. : site principal officiel de cette organisation

-         P.N.U.D. : site officiel du Programme des Nations Unies pour le développement (en anglais)

-         Relations internationales : site personnel donnant diverses sources d’infos dans ce domaine

-         Répertoire de la Toile du Québec sur les ambassades et consulats étrangers situés au Canada

-         Secrétariat de l’ALENA – section canadienne

-         Site des missions permanentes de l’O.N.U. : site officiel (en anglais)

-         Société de développement à l’exportation de la Rive-Sud de Montréal : organisme para-gouvernemental qui aide à développer le marché international aux entreprises de cette région

-         The Wall Street Journal : site officiel de ce quotidien (en anglais)

-         U.N.I.C.E.F. : site officiel de cette organisation

-         Washington Post : site officiel de ce (en anglais)
 


 

Retour à la page du secteur administration

Retour à la page du secteur sciences humaines

Retour à la page d’accueil