Retour à la page du secteur environnement et aménagement du territoire
Retour à la page d’accueil

 

 

 

SECTEUR : ENVIRONNEMENT ET AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT COLLÉGIAL

 

TECHNICIEN(NE) EN ENVIRONNEMENT

DIPLÔME D’ÉTUDES COLLÉGIALES D.E.C. 

 

Consulte aussi la section "liens recommandés" à la fin de cette page (dont des vidéos de techniciens en environnement qui parlent de leur travail).

 

Voir également les professions suivantes :

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

 

Les carrières en environnement sont très variées, donc en voici que quelques-unes :

 

En tant que technicien ou de technicienne en environnement, tu seras responsable d'effectuer la caractérisation des sols ou des eaux provenant de terrains contaminés et en déterminer leur degré de contamination situés sur des chantiers de construction ou des sites industriels ou des sites agricoles par exemple.

 

Tu auras pour tâches de :

Il existe de nombreux secteurs où une technicienne ou un technicien en environnement peut travailler, soit :

QUALITÉS ET APTITUDES  NÉCESSAIRES :

-     Aimer travailler à l'extérieur en toutes conditions

-         Bonne santé (et ne pas avoir d'allergies) car tu seras en contact avec des contaminants ou des situations potentiellement dangereuses

-         Bonne condition physique car tu auras à travailler de longues heures debout ou à genoux ou autres positions inconfortables

-       Très bon sens de l’observation pour observer attentivement les différentes sources de pollution et leurs provenances

-         Capacité d’analyse et de synthèse et Curiosité scientifique car tu auras à analyser des problèmes de nature environnementale

-         Sens des responsabilités car tu auras la responsabilité de l’application et de l’élaboration des mesures préventives

-         Autonomie et débrouillardise car tu devras te débrouiller seul(e) pour résoudre les problèmes

-         Sens de l’initiative pour soumettre tes recommandations aux autorités de l’entreprise

-         Sens de l’observation pour observer et détecter les sources de dangers à la santé ou la sécurité des travailleurs(euses)

-         bonne méthode de travail et gestion du temps car tu auras à planifier et élaborer des programmes de prévention et des rapports techniques

-         Facilité à travailler en équipe car tu auras à collaborer avec d’autres technologues et techniciens, des chimistes, des microbiologistes, des ingénieurs, etc.

-         Très bonne maîtrise de la langue française car tu auras à rédiger de nombreux rapports techniques qui devront être clairs et bien détaillés

-         Bonne connaissance de la langue anglaise car la plupart des manuels et publications spécialisés sont dans cette langue et parfois, tu auras à rédiger des rapports techniques dans cette langue

PROFESSIONS APPARENTÉES :

 

-    Agent(e) d'écosalubrité

 

-    Agent(e) de l'environnement

 

-    Agent(e) en hygiène de l'environnement

 

-    Coordonnateur(trice) de projets de développement durable

 

-    Éducateur(trice) en environnement

-    Inspecteur(trice) de déchets dangereux

-    Inspecteur(trice) de la sécurité en santé publique

 

-    Inspecteur(trice) en antipollution

 

-    Inspecteur(trice) en eaux et assainissement

 

-    Inspecteur(trice) en écosalubrité

 

-        Inspecteur(trice) en environnement

 

-    Inspecteur(trice) en hygiène industrielle

 

-    Inspecteur(trice) en lutte contre la pollution

-    Inspecteur(trice) en normes sanitaires

 

-    Inspecteur(trice) en santé publique

 

-    Inspecteur(trice) municipal en environnement

 

-    Préventionniste en environnement

-    Préventionniste en santé publique

 

-         Représentant(e) technique en équipements environnement (traitement des eaux, dépollution, etc.)

 

-         Technicien(ne) à l’analyse en laboratoire

-    Technicien(ne) en assainissement des eaux

 

-    Technicien(ne) en biologie environnementale

 

-    Technicien(ne) en biotechnologie

 

-    Technicien(ne) en écologie

 

-    Technicien(ne) en écosalubrité

 

-    Technicien(ne) en hygiène du travail

 

-    Technicien(ne) en météorologie (Forces canadiennes)

 

-    Technicien(ne) en eau, produits pétroliers et environnement (Forces canadiennes)

 

-    Technicien(ne) en ressources naturelles

 

-    Technicien(ne) en traitement de l'eau potable

 

-    Technologue en assainissement des eaux

 

-    Technologue en biologie environnementale

 

-    Technologue en biotechnologie

 

-    Technologue en gestion des déchets dangereux

 

-    Technologue en hygiène industrielle

 

-    Vérificateur(trice) de la contamination par rayonnement

 

-    Vulgarisateur(trice) en sciences naturelles

 

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-    Cabinets d'experts conseils en agroenvironnement

-    Clubs environnementaux

-        Firmes d’ingénieurs-conseils

-    Firmes de consultants en environnement

-        Entreprises privées d’animation en sc. naturelles

-    Entreprises spécialisées en services environnementaux

-    Fournisseurs d'équipements environnementaux

-        Laboratoires privés d’analyses et d’essais

 

-        Laboratoires et centres de recherches privés

-        Groupes et centres de recherches des universités

-    Gouvernement du Canada : Carrières en sciences et technologie, Institut Maurice-LamontagneEnvironnement Canada, Agriculture et Agroalimentaire Canada, Conseil National de recherches Canada, Centre national canadien d’hygiène et sécurité au travail

-       Gouvernement du Québec : Centre d’expertises et d’analyses environnementales, Ministère du Développement durable, environnement et lutte contre les changements climatiques, Ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles, Ministère des Forêts, de la faune et des parcs

-         Industries chimiques, pétrochimiques, papetières pétrolières et de l'aluminium

-    Laboratoires privés d'analyses et essais

-    Organismes régionaux en agroenvironnement

-    Organismes en environnement

-    MRC

-        Municipalités

-    Forces canadiennes

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-         Bonne connaissance de l’anglais

-         Polyvalence

-         Facilité d’adaptation aux nombreux changements technologiques

-         Certains employeurs exigent d’être membre de l’Ordre des technologues professionnels

AFFILIATION À UNE ASSOCIATION PROFESSIONNELLE :

Aucun permis de pratique n'est nécessaire afin de pratiquer en tant que technicien(ne) ou technologue en environnement ou en génie environnemental ou tout autre métier dans ce domaine.

Par contre, il est recommandé de devenir membre de l’Ordre des technologues professionnels du Québec.

 

L’obtention du titre professionnel T.P. te permettra d’accéder à certains postes-clés en entreprise et obtenir une reconnaissance dans la profession.

 

Consulte également

 

PLACEMENT :

 

Consulte les programmes de formation reliés aux professions mentionnées en haut de page.

 

SALAIRE :

 

Selon les données de 2019 :

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

 

Dans le secteur privé :

-         15,28 $/heure (40 hres/sem) en tant que technicien(ne) en biologie ou écologie environnementale au sein des PME ou des OBNL

-         15,40 $/heure (40 hres/sem) en tant que technicien(ne) en agro-environnement au sein des PME ou des OBNL

-         17,28 $/heure (40 hres/sem) en tant que technicien(ne) ou technologue en environnement au sein des PME ou des OBNL

-         18,74 $/heure (40 hres/sem) en tant que technologue en génie environnemental au sein des PME

-         19,48 $/heure (40 hres/sem.) en tant que technologue en biotechnologies environnementales ou en microbiologie de l'environnement au sein des PME

-       20,84 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en travaux pratiques en laboratoire au sein des collèges préuniversitaires ou techniques privés

-         21,88 $/heure (40 hres/sem) en tant que technicien(ne) en hygiène du travail au sein des PME

-         22,23 $/heure (40 hres/sem) en tant que technologue en laboratoire de chimie de l'environnement au sein des PME

-         23,09 $/heure (40 hres/sem.) en tant que technologue en assainissement des eaux au sein des PME

-         23,10 $/heure (40 hres/sem) en moyenne au sein des grandes sociétés de génie conseil

-    25,06 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en hygiène et sécurité industrielles ou technicien(ne) en environnement au sein de grandes industries de la plasturgie, du caoutchouc et des composites

-        27,71 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en environnement au sein des grands fabricants de produits en minéraux industriels (béton, asphalte, granite, marbre, etc.)

-    30,26 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en hygiène et sécurité industrielles ou technicien(ne) en environnement ou technicien(ne) en assainissement des eaux au sein de grandes industries papetières

-    33,69 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en hygiène et sécurité industrielles ou technicien(ne) en environnement au sein de grandes industries de première transformation des métaux (alumineries, aciéries, affineries, fonderies)

-    35,84 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en hygiène et environnement au sein de grandes compagnies minières

-    35,97 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en assainissement des eaux au sein de grandes industries de première transformation des métaux (alumineries, aciéries, affineries, fonderies)

-    35,98 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en hygiène et sécurité industrielles au sein de grands manufacturiers de produits chimiques et pétrochimiques

-    39,77 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en traitement des eaux au sein de grandes compagnies minières

-    41,80 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en environnement au sein de grands manufacturiers de produits chimiques et pétrochimiques

Note 1 : baisse importante de la moyenne salariale au sein des PME et des OBNL en techniques du milieu naturel - protection de l'environnement par rapport avec les années précédentes (était de 19,95 $ en 2016; 22,90 $ en 2014 et 18,82 $ en 2012).

Note 2 : hausse de la moyenne salariale au sein des PME en techniques de l'environnement, hygiène et sécurité au travail par rapport aux années précédentes (était de 20,65 $ en 2016; 18,60 $ en 2014 et 20,38 $ en 2012).

Note 3 : hausse importante de la moyenne salariale au sein des PME en technologie de l'eau par rapport aux années précédentes (était de 21,28 $ en 2016; 19,78 $ en 2014 et 21,98 $ en 2012).

Note 4 : hausse de la moyenne salariale au sein des PME en technologie de laboratoire - chimie analytique en comparaison avec les années précédentes (était de 21,78 $ en 2016; 20,15 $ en 2014; 18,68 $ en 2013 et 17,85 $ en 2012).

Note 5 : hausse de la moyenne salariale au sein des PME en technologie de laboratoire - biotechnologies par rapport aux années précédentes (était de 17,08 $ en 2016; 18,95 $ en 2014; 17,05 $ en 2013, et 16,58 $ en 2012).

Note 6 : légère baisse de la moyenne salariale au sein des PME et des OBNL en techniques de bioécologie par rapport aux années précédentes (était de 15,65 $ en 2016; 14,78 $ en 2013 et 14,90 $ en 2012).

Note 7 : chez la plupart des grands employeurs privés, les augmentations sont établies par les conventions collectives.

Dans le secteur public et parapublic :

-    18,36 $/heure (38,75 hres/sem) en tant que garde-parc ou guide-naturaliste ou guide-interprète ou patrouilleur(euse) ou préposé(e) à la collection ou animateur(trice) en sciences naturelles à la SEPAQ (parcs et réserves)

-    20,91 $/heure (38,45 hres/sem) en tant que technicien(ne) en eau et assainissement à la SEPAQ (parcs et réserves)

-    21,48 $/heure (32 à 35 hres/sem) en moyenne en tant qu'animateur(trice) en loisirs scientifiques au sein des municipalités de taille moyenne (40 000 habitants et plus)

-    21,55 $/heure (38,75 hres/sem) en tant que technicien(ne) en milieu naturel à la SEPAQ (parcs et réserves)

-       22,59 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en travaux pratiques en laboratoire au sein des cégeps

-    22,79 $/heure (37,5 hres/sem) en tant qu'animateur(trice)-guide en sciences naturelles ou interprète de la nature à Parcs Canada

-    22,97 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'inspecteur(trice) en environnement ou en hygiène publique dans la fonction publique québécoise

-    23,12 $/heure (35 hres/sem) en tant que technicien(ne) en hygiène du travail en milieu hospitalier

-    24,12 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en environnement au sein des universités

-    25,90 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en travaux d'enseignement ou de recherche au sein des universités

-    26,59 $/heure (33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant que technicien(ne) en hygiène et sécurité au travail ou technicien(ne) en prévention au sein des grandes municipalités (100 000 habitants et plus)

-    26,83 $/heure (33,45 ou 33,75 ou 35 ou 37,5 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant qu'inspecteur(trice) en eaux dans les grandes municipalités (100 000 habitants et plus)

-    27,58 $/heure (37,5 hres/sem) en tant que technicien(ne) en technicien(ne) en milieu naturel ou assistant(e) de recherche en biologie à Parcs Canada

-    27,58 $/heure (33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant qu'inspecteur(trice) en environnement ou inspecteur(trice) en hygiène publique au sein des grandes municipalités (100 000 habitants et plus)

-    27,62 $/heure (33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant qu'inspecteur(trice) en environnement ou inspecteur(trice) en hygiène publique ou technicien(ne) en environnement au sein des petites municipalités (5 000 à 19 999 habitants)

-    27,85 $/heure (33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant que technicien(ne) en environnement au sein des grandes municipalités (100 000 habitants et plus)

-    28,45 $/heure (33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant qu'inspecteur(trice) en environnement ou inspecteur(trice) en hygiène publique au sein des municipalités de taille moyenne (20 000 à 99 999 habitants)

-    28,65 $/heure (32,5 ou 33 ou 33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant que technicien(ne) en environnement ou coordonnateur(trice) en environnement au sein des municipalités de taille moyenne (20 000 à 99 999 habitants)

-         29,02 $/heure (32 ou 32,5 ou 33,45 ou 33,75 ou 37,5 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant que technicien(ne) en assainissement des eaux au sein des municipalités de taille moyenne (20 000 à 99 999 habitants), voir note 2

-    29,65 $/heure (37,5 hres/sem) en tant que technicien(ne) en environnement à l'administration portuaire de Québec

-         30,05 $/here (35 hres/sem) en tant que technicien(ne) en assainissement de l'eau ou technicien(ne) en environnement à la Ville de Québec

-         30,18 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'agent(e) technique en environnement ou agent(e) technique en aqueduc et drainage ou agent(e) technique en épuration des eaux à la Ville de Montréal

-    30,41 $/heure (35 hres/sem) en tant que technicien(ne) en environnement à la Société de transport de Montréal STM

-         30,66 $/heure (33,75 hres/sem) en tant que technicien(ne) en environnement - grade 1 ou technicien(ne) en assainissement des eaux à la Ville de Laval

-        30,74 $/heure (32 ou 33,5 ou 36 hres/sem) en tant que technicien(ne) en environnement à Hydro-Québec

-    31,24 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en environnement au sein des grandes entreprises publiques de transport urbain

-    31,30 $/heure (33,45 ou 33,75 ou 35 ou 37,5 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant que technicien(ne) en assainissement des eaux ou technicien(ne) en environnement dans les grandes municipalités (100 000 habitants et plus)

-    34,82 $/heure (37,5 hres/sem) en tant que technicien(ne) en environnement à l'administration portuaire de Montréal 

-       38,07 $/heure (36,25 hres/sem) en tant que technicien(ne) en environnement à Énergir (anciennement "Gaz métro")

Note 1 : dans le secteur public et parapublic, les augmentations sont établies par les conventions collectives.

Note 2 : prendre en considération que bien que le salaire horaire soit élevé dans les petites et municipalités de taille moyenne, il ne comporte peu ou pas d'échelons et les avantages sociaux (ex : assurance-santé, régime de retraite, etc) y sont moins nombreux que dans les grandes municipalités ou la fonction publique fédérale, mais les responsabilités sont davantages importantes. Dans plusieurs moyennes et petites municipalités, les techniciens(nes) en environnement agissement comme responsables du service de l'environnement.

Sources : Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec, Conseil du Trésor du Québec, Commission de la Fonction Publique du Canada, Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal, Syndicat des fonctionnaires municipaux de Québec, Syndicat des employés de bureau, techniques et professionnels de la Ville de Laval, Syndicat des technologues d'Hydro-Québec, Syndicat du personnel administratif, technique et professionnel de la Société de transport de Montréal STM, Syndicat de la fonction publique du Québec - division SEPAQ, SCFP - section locale 4688 technologues et professionnels Port de Montréal, conventions collectives des employés de soutien de la plupart universités, conventions collectives des fonctionnaires municipaux de la plupart des grandes municipalités, conventions collectives des employés municipaux de plusieurs municipalités de taille moyenne, conventions collectives des employés de la plupart des grandes entreprises publiques de transport urbain, conventions collectives des employés de plusieurs grands fabricants de produits en minéraux industriels,  conventions collectives des employés de plusieurs grandes industries papetières, conventions collectives des employés de plusieurs grandes industries pétrolières, conventions collectives des employés de plusieurs grandes industries chimiques et pétrochimiques et conventions collectives des employés de plusieurs grandes compagnies minières.

 

PORTRAIT DE LA PROFESSION :

 

Note : le domaine de l'environnement étant vaste, seul le portrait des inspecteurs(trices) en environnement a été présenté, puisque la plupart des autres portraits de professions regroupent plusieurs autres métiers non reliés au secteur de l'environnement.

 

En 2018, selon les données d'Emploi-Québec;

 

Oon y comptait plus de 5 000 inspectrices et inspecteurs de la santé publique, de l'environnement, de hygiène et de la sécurité au travail dans l'ensemble des régions du Québec.

 

Profession composée en légère majorité d'hommes, soit 55 %, alors que les femmes représentaient 45 %.
Elle pourrait accueillir davantage de femmes.

 

Plus de 55 % des membres de cette profession étaient âgés de moins de 45 ans.

 

Plus de 94 % occupaient un poste à temps complet.

 

La répartition des types d'employeurs était :

Pour plus de détails, consulte le Portrait de l'industrie de l'environnement 

 

PERSPECTIVES D’AVENIR :

 

Les gestionnaires des entreprises et des organisations publiques et parapubliques sont de plus en plus sensibilisées à la protection de l’environnement.

 

Donc, elles recrutent des spécialistes en environnement afin d'élaborer une politique de responsabilité socioenvironnementale et un plan de prévention et d'intervention lors de risques environnementales.

 

Selon le Conseil sectoriel canadien des carrières en environnement, plus de 14 % des 157 000 travailleuses et travailleuses du secteur de l'environnement devront prendre leur retraite au cours des prochaines années.

 

On aura besoin de plus en plus de ces spécialistes dû aux nouveaux règlements en matière d'environnement dont les entreprises et les municipalités doivent respecter.

 

Parmi les carrières sont les plus en demande, on retrouve : coordonnateur(trice) en environnement, coordonnateur(trice) de projets, inspecteur(trice) en environnement (municipalités), etc.

 

Les offres d'emploi proviennent notamment de municipalités de taille moyenne, des firmes de génie conseil, des grandes industries de première transformation des métaux et des compagnies minières.

 

En 2019, le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) en hygiène et sécurité au travail détenant 10 années d'expérience au sein d'une PME était de 52 400 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) en hygiène et sécurité au travail détenant 10 années d'expérience au sein d'une grande société de génie conseil était de 58 400 $;

 

le salaire annuel moyen pour un(e) inspecteur(trice) en environnement détenant 10 années d'expérience au sein d'une municipalité de taille moyenne était de 60 500 $;

 

le salaire annuel moyen pour un(e) technicien(ne) en environnement détenant 10 années d'expérience au sein d'une municipalité de taille moyenne était de 60 900 $;

 

le salaire annuel moyen pour un(e) inspecteur(trice) en environnement détenant 10 années d'expérience au sein d'une grande municipalité était de 65 500 $;

 

le salaire annuel moyen pour un(e) technicien(ne) en environnement détenant 10 années d'expérience au sein d'une grande municipalité était de 66 100 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) en environnement détenant 10 années d'expérience au sein d'une grande industrie papetière était de 74 500 $;

 

le salaire annuel moyen d'un technicien(ne) en environnement au sein d'une grande industrie aérospatiale détenant 10 années d'expérience était de 80 900 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) en environnement détenant 10 années d'expérience au sein d'une grande industrie de première transformation des métaux était de 85 100 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) en environnement détenant environ 10 ans d'expérience au sein d'une grande compagnie minière était de 88 600 $;

 

et le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) en environnement détenant 10 années d'expérience au sein d'une grande industrie chimique ou pétrochimique était de 96 100 $.

 

BREF PORTRAIT DE L'INDUSTRIE QUÉBÉCOISE DES SERVICES ENVIRONNEMENTAUX :

 

En 2015, son marché était de 1,5 milliards $ qui regroupait plus de 900 entreprises dont les services environnementaux est leur activité principale et qui procuraient de l'emploi pour plus de 19 800 personnes.

 

On retrouve notamment :

  • 227 entreprises en collecte de déchets qui employaient plus de 4 800 travailleurs (principalement des ouvriers, mais aussi des techniciens);

  • 181 firmes de services conseils en environnement qui employaient plus de 1 100 personnes, principalement des conseillers(ères) et des technologues;

  • 176 sociétés de génie conseil qui employaient plus de 2 800 spécialistes dans le domaine de l'environnement, majoritairement des ingénieurs, mais aussi des technologues et des consultants en environnement;

  • 127 entreprises spécialisées en traitement et élimination des déchets employant plus de 1 180 personnes;

  • 84 entreprises et organismes de recherche & développement en lien avec l'environnement qui employaient plus de 2 300 personnes (principalement des chercheurs, des conseillers et des technologues de divers domaines)

  • 65 entreprises spécialisées en assainissement employaient plus de 2 800 spécialistes en environnement;

  • 38 entreprises spécialisées dans les travaux d'entretien de réseaux d'aqueduc et d'égout qui employaient plus de 27 00 travailleurs;

  • 12 entreprises spécialisées en gestion d'installations industrielles ou municipales de traitement et épuration des eaux usées employaient plus de 1 200 techniciens(nes) et opérateurs(trices) en traitement des eaux.

Près de 70 % des entreprises de cette industrie employaient moins de 10 personnes, 25 employaient entre 10 et 49 personnes, alors seulement 5 % des entreprises avaient plus de 50 employés.

 

Source : Comité sectoriel de la main-d'œuvre en environnement du Québec - Enviro-Compétences

 

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

 

Le Diplôme d’études collégiales en techniques du milieu naturel D.E.C. a une durée totale de 3 ans offert à temps complet de jour seulement.

 

Au cours de la première année (tronc commun); tu seras familiarisé avec les facteurs physico-chimiques d'un écosystème ayant une influence sur le cycle de vie des organismes vivants; tu seras familiarisé avec les mécanismes de vie et d’adaptation des animaux en regard de leur milieu de vie et la caractérisation de la faune et de la flore d’un milieu aquatique, marin ou terrestre; tu seras familiarisé avec le rôle de la biodiversité sur les écosystèmes et les services rendus à l'humanité; tu exploreras les relations des végétaux avec son environnement (lumière, climat, autres végétaux, animaux, etc.); à l'aide d'outils informatiques, de guides et d'observations en milieu naturel, tu apprendras à identifier certains groupes importants de la flore du Québec (algues, champignons, plantes vasculaires, arbres, etc.); à l'aide d'outils informatiques, de guides et d'observations en milieu naturel, tu apprendras à identifier certains groupes importants de la faune terrestre du Québec (oiseaux, mammifères, reptiles, etc.); tu seras initié aux méthodes de planification d'échantillonnages sur le terrain; tu seras familiarisé avec l'instrumentation utilisée pour le travail de terrain en milieu naturel (instruments de mesure terrestre ou aquatique, cartographie et orientation avec l'aide d'une boussole ou d'un GPS, orientation et déplacement sur un plan d'eau, photo-interprétation et photographie aérienne, etc.).

 

Tu devras suivre les cours suivants : composantes abiotiques, écosystèmes, végétal dans son milieu, faune terrestre 1, cartographie, séjour en milieu naturel, profession et législation, environnement abiotique, plan d'échantillonnage, la flore du Québec, faune terrestre 2 et photographie aérienne.

 

Enfin, si tu as choisi la formule en alternance travail-études (Cégep de Sainte-Foy); tu réaliseras ton premier stage rémunéré de 8 à 12 semaines au cours du trimestre d'été. 

 

Spécialisation en protection de l'environnement :

 

Au cours de la deuxième année; tu setu seras familiarisé avec les techniques de survie, de santé et de sécurité en milieu naturel (survie en forêt, secourisme, RCR, SIMDUT, sécurité sur les cours d'eau, conduite d'une embarcation nautique, etc.); tu seras familiarisé avec l’étude des écosystèmes terrestres (principales méthodes de capture, de prise de mesures, de marquage et inventaire de populations, etc.); tu apprendras à identifier des végétaux et champignons macroscopiques du Québec et monter un herbier; tu apprendras les principales méthodes d'inventaire des populations animales de la faune terrestre (techniques de capture, de marquage et de recensement utilisées en écologie animale); tu seras initié aux concepts, aux différentes dimensions et aux outils de mise en œuvre du développement durable, tu seras familiarisé avec les différents groupes de microorganismes (bactéries, mycètes, virus, algues et protozoaires) et leurs interrelations et leur pouvoir pathogène; tu seras initié avec les méthodes d'échantillonnage et d'analyse en environnement; tu seras familiarisé avec les contaminants les plus courants dans l'environnement; tu seras initié aux méthodes de caractérisation et d'analyse des sols et des eaux afin d'y retracer les contaminants et tu seras initié aux méthodes de prévention et d'intervention des risques environnementaux dans les milieux naturels terrestres et aquatiques.

 

Tu auras les cours suivants : sécurité en milieu naturel, inventaire abiotique, inventaire de la faune terrestre, inventaire de la faune aquatique, inventaire de la végétation, développement durable 1, micro-organismes, chimie de la matière 1 et mesures d'intervention.

 

Enfin, si tu as choisi la formule en alternance travail-études (Cégep de Sainte-Foy); tu réaliseras ton second stage rémunéré de 8 à 12 semaines au cours du trimestre d'été.

 

Au cours de la troisième année; tu seras sensibilité aux préoccupations environnementales en aménagement des sites naturels; tu seras initié à la chimie organique, soit les propriétés physiques et chimiques des molécules formées principalement des atomes de carbone et d’hydrogène, de même que l’apprentissage des méthodes pour les caractériser, tu apprendras les méthodes d'échantillonnage et d'analyse utilisés pour la caractérisation chimique de l'air et de l'eau; tu seras initié aux méthodes de caractérisation et d'analyse des sols et des eaux afin d'y retracer les contaminants; tu seras initié aux notions de base impliquant les composés inorganiques ainsi que leurs applications environnementales (composés organométalliques et présence de métaux); tu seras familiarisé avec les caractéristiques chimiques des milieux aquatiques et leurs relations avec les écosystèmes marins; tu seras familiarisé avec les impacts environnementaux sur la santé humaine; tu apprendras à identifier les principales sources de matières résiduelles et leur potentiel de valorisation; tu seras initié aux méthodes de caractérisation et d'analyse de la qualité de l'air; tu seras initié aux méthodes et techniques de terrain pour décontaminer un site et enfin, tu intègreras les connaissances acquises dans le cadre d'un stage en milieu professionnel.

 

Tu auras les cours suivants : développement durable 2, caractérisation d'un site, chimie de la matière 2, pollution du sol, pollution de l'eau, essais biologiques, développement durable 3, soutien technique en environnement, matière résiduelle, pollution de l'air, décontamination d'un lieu, ainsi qu'un stage d'intégration de 150 heures, soit 5 semaines en milieu professionnel.

 

Pour plus de détails sur ce programme, regarde les vidéos suivants réalisés par le Cégep de St-Félicien :

Le Diplôme d’études collégiales D.E.C. en technologie de la production horticole agroenvironnementale a une durée totale de 3 ans offert à temps complet de jour.

 

Au cours de la première année; tu apprendras des notions fondamentales de biologie reliées aux sciences horticoles (botanique, physiologie végétale), tu seras familiarisé avec les principes de base en préparation et en conservation des sols pour la culture et tu appliqueras les techniques de base en amendement et de fertilisation des sols et substrats pour une production en serre ou en champ.

 

Tu auras des cours sur les notions de botanique, notions de physiologie végétale, introduction aux professions en horticulture, outils informatiques appliquées à l'agriculture, amendements des sols et substrats, machinerie en préparation et conservation des sols, principes de lutte intégrée contre les ennemis des culture, principes de fertilisation, conditions ambiantes en serre.

 

Enfin, tu réaliseras ton premier stage rémunéré de 12 à 16 semaines en milieu professionnel au cours du trimestre d'été.

 

Au cours de la deuxième année; tu seras initié avec les principes d'évaluation de la qualité des aliments, tu seras familiarisé avec les principes de fertilisation conventionnelle et biologique et l'utilisation des pesticides et tu apprendras les principes de conseil technique en productions animales tant au niveau del a région, de la génétique, de l'alimentation que de l'économie de la production).

 

Tu auras des cours en identification des végétaux, protection et amélioration de l'environnement, conservation du sol et de l'eau, réalisation d'un aménagement paysager, potentiel horticole ornemental, production en pépinière 1, production en serre 1, production en pépinière 2, production en serre 2, cultures marginales, environnement économique d'une entreprise agricole et gestion des ressources humaines en entreprise agricole.

 

Enfin, tu réaliseras ton second stage rémunéré de 12 à 16 semaines en milieu professionnel au cours du trimestre d'été

 

Au cours de la troisième année; tu apprendras les méthodes et techniques de régie de productions horticoles en serre et en champ, tu seras familiarisé et sensibilisé aux problèmes environnementaux en milieu agricole et aux solutions, et tu apprendras les principes de gestion d'une entreprise agricole.

 

Tu auras des cours en planification et suivi d'une régie de cultures légumières et fruitières en serre, planification et suivi d'une régie de cultures ornementales, planification et suivi d'une régie en grande culture, production et transformation de plantes médicinales, horticulture urbaine, plan agroenvironnemental de fertilisation, élaboration d'un programme de culture en serre, récolte et conservation des cultures en champ, revégétalisation des berges et des milieux naturels, commercialisation de produits horticoles et gestion des installations et équipements associés à une culture en champ,

 

Note : le nom, le contenu et la répartition des cours par trimestre peuvent varier d'un collège à un autre.

 

Le Diplôme d’études collégiales en techniques de l’environnement, hygiène et sécurité au travail D.E.C. a une durée totale de 3 ans offert à temps complet de jour seulement.

 

Au cours de la première année; tu apprendras les notions fondamentales nécessaires au domaine de l'environnement (mathématiques et chimie); tu identifieras les risques potentiels pour la santé ou la sécurité au travail ou pour l'environnement, tu seras initié avec les méthodes d'échantillonnage et d'analyse en environnement et tu seras familiarisé avec l'organisation de la santé et sécurité en milieu de travail et sur la législation tant en santé et sécurité au travail qu'en environnement.

 

Tu auras des cours tels que : mathématiques générales, chimie appliquée en environnement, exploration de la profession, matières solides et sols contaminés, comportements chimiques des contaminants, législation et sécurité au travail, échantillonnage en environnement, traitement des matières résiduelles, identification des risques, législation en environnement, etc.

 

Au cours de la deuxième année; tu apprendras d'autres notions fondamentales au domaine de l'environnement (statistiques, physique); tu apprendras des notions d'anatomie et physiologie humaines en lien avec les notions d'ergonomie au travail; tu seras familiarisé avec les contaminants les plus courants dans l'environnement et tu seras initié aux méthodes de caractérisation et d'analyse des sols et des eaux afin d'y retracer les contaminants.

 

Tu auras des cours tels que : statistiques appliquées en environnement et sécurité au travail, électricité, optique et thermodynamique, toxicologie et microbiologie, phénomènes et risques physiques, contaminants chimiques 1, contaminants biologiques 1, contaminants physiques 1, gestion des matières résiduelles, bruits et vibration, qualité de l'air, procédés industriels et risques associés,  physiologie humaine et santé au travail, ergonomie et poste de travail, contaminants biologiques 2, contaminants chimiques 2, contaminants physiques 2, caractérisation et analyse des eaux, caractérisation et analyse des sols, matières dangereuses et résiduelles, etc.

 

Au cours de la troisième année; tu apprendras à élaborer des stratégies de prévention, d'information et de promotion de la santé et sécurité auprès des travailleurs de différents milieux; tu seras familiarisé avec les impacts environnementaux sur la santé humaine; tu seras initié aux méthodes de caractérisation et d'analyse de la qualité de l'air intérieur des bâtiments et extérieure; tu seras initié à la planification et l'élaboration d'un plan d'intervention d'urgence et la gestion de dossiers en SST et d'événements à risques.

 

Tu auras des cours tels que : caractérisation et analyse de l'air, contrôle des contaminants, aménagement et procédés industriels, prévention, formation et promotion de la santé et sécurité au travail, impacts environnementaux, gestion de la santé et sécurité au travail, entreprise et environnement, gestion des dossiers et analyse d'événements, plan d'intervention d'urgence, etc.

 

Note : le nom et la répartition des cours par trimestre peuvent varier d'un cégep à un autre.

 

Pour plus de détails sur ce programme, regarde les vidéos suivants :

Le Diplôme d’études collégiales en techniques de bioécologie D.E.C. a une durée totale de 3 ans offert à temps complet de jour seulement.

 

Au cours de la première année; tu apprendras les notions de base de la chimie appliquée à la bioécologie; tu acquerras des notions en anatomie, morphologie et physiologie des végétaux et des mycètes (champignons); tu acquerras des notions d'anatomie et physiologie évolutives des différents systèmes des vertébrés (nerveux, endocrinien, cardiovasculaire, respiratoire, excréteur, digestif, génital, musculaire, osseux, tégumentaire, thermorégulation); tu seras familiarisé avec les mécanismes de vie et d’adaptation des animaux en regard de leur milieu de vie et la caractérisation des composantes biotiques (faune et flore) d’un milieu aquatique, marin ou terrestre; tu seras initié aux notions de chimie des solutions (cinétique chimique, équilibre, propriétés colligatives, oxydoréduction, solubilité, acides et bases, solutions tampons, etc.); tu apprendra à utiliser les technologies numériques et informatiques appliquées à la bioécologie (outils de traitement statistique, outils de traitement d'images, bases de données et moteurs de recherche spécialisés en biologie, etc.); tu seras familiarisé avec les techniques de survie, de santé et de sécurité en milieu naturel (survie en forêt, secourisme, RCR, SIMDUT, sécurité sur les cours d'eau, conduite d'une embarcation nautique, etc.) et tu seras familiarisé avec l'instrumentation utilisée pour le travail de terrain en milieu naturel (instruments de mesure terrestre ou aquatique, cartographie et orientation avec l'aide d'une boussole ou d'un GPS, orientation et déplacement sur un plan d'eau, etc.).

 

Enfin, si tu as choisi la formule en alternance travail-études (Cégep de Sainte-Foy); tu réaliseras ton premier stage rémunéré de 8 à 12 semaines au cours du trimestre d'été.

 

Tu auras des cours tels que : chimie appliquée à la bioécologie, initiation à la profession en bioécologie, taxonomie des végétaux, écologie des écosystèmes, instrumentation en milieux naturels, techniques de travail en laboratoire, informatique appliquée à la bioécologie, cartographie numérique, taxonomie des vertébrés, botanique et inventaire de la flore 1, introduction à la chimie de l'environnement appliquée à la bioécologie et survie et secourisme en milieu naturel.

 

Au cours de la deuxième année; tu seras familiarisé avec la caractérisation de variables biotiques et abiotiques en milieux terrestres (techniques de prélèvements d'organismes terrestres, utilisation du matériel de terrain lié à l'écologie animale, application d'un plan d'inventaire terrestre); tu seras familiarisé avec la caractérisation de variables biotiques et abiotiques en milieux aquatiques (techniques de prélèvements d'organismes aquatiques, utilisation du matériel de terrain lié à l'écologie marine, application d'un plan d'inventaire aquatique); tu apprendras à identifier des végétaux et champignons macroscopiques du Québec et monter un herbier; tu apprendras à classifier et identifier les principaux invertébrés du Québec (insectes terrestres et aquatiques, mollusques, vers et crustacés) : caractères morphologiques, habitat, adaptations, rôles écologiques, enjeux actuels; tu apprendras à classifier et identifier les principaux vertébrés du Québec (poissons, amphibiens, reptiles, oiseaux, mammifères) : caractères morphologiques, habitat, adaptations, rôles écologiques, enjeux actuels; tu seras initié à l’écologie et son aménagement en milieu naturel (population, communauté, écosystème, chaîne alimentaire, relations entre organismes vivants, etc.); tu seras initié à l'hydrologie et morphologie des écosystèmes aquatiques et de leurs bassins versants (organismes vivants, écologie des systèmes d'eau douce et d'eau salée, production d'algues, etc.); tu apprendras à classifier et identifier les différentes espèces de poissons, de crustacés et de mammifères marins du Québec (utilisation des engins de capture, manipulation des spécimens, application des méthodes standards d'inventaire); tu apprendras à classifier et identifier les différentes espèces d'oiseaux, d'amphibiens et de reptiles du Québec (utilisation des engins de capture, manipulation des spécimens, application des méthodes standards d'inventaire); tu apprendras à planifier et organiser les protocoles de recherche (en laboratoire et sur le terrain); tu seras initié avec les interactions entre le milieu et la microfaune (micro-organismes tels que les bactéries, les champignons, les parasites, les virus, etc.) et tu seras initié à l’élevage des petits organismes tels que des tissus végétaux utilisés pour l'enseignement (techniques de micropropagation et de clonage).

 

Enfin, si tu as choisi la formule en alternance travail-études (Cégep de Sainte-Foy); tu réaliseras ton second stage rémunéré de 8 à 12 semaines au cours du trimestre d'été.

 

Tu auras des cours tels que : analyse statistique en bioécologie, caractérisation des habitats terrestres, caractérisation des milieux humides, caractérisation des milieux aquatiques, taxonomie et inventaire des invertébrés terrestres, botanique et inventaire de la flore 2, étude de la microfaune (microbiologie),  écologie et aménagement, taxonomie et inventaire des poissons et crustacés, taxonomie et inventaire des mammifères marins, taxonomie et inventaire des oiseaux, amphibiens et reptiles, écologie aquatique, écologie de la conservation, travaux de culture et d'élevage, systèmes d'information géographique SIG en écologie, planification des travaux de terrain en écologie et chimie du vivant. 

 

Au cours de la troisième année;  tu apprendras à interpréter et analyser un territoire naturel par la cartographie assistée par ordinateur; tu seras familiarisé avec l’étude des écosystèmes aquatiques (principales méthodes de capture, de prise de mesures, de marquage et inventaire de populations, etc.); tu seras familiarisé avec l’étude des écosystèmes terrestres (principales méthodes de capture, de prise de mesures, de marquage et inventaire de populations, etc.); tu expérimenteras les principales méthodes d'inventaire de végétation et de caractérisation des milieux naturels divers; tu appliqueras les principales méthodes utilisées pour la caractérisation et le suivi des différentes communautés animales terrestres (oiseaux, mammifères, reptiles); tu effectueras par les principales méthodes, des inventaires et d'analyse des milieux aquatiques (poissons, crustacés, amphibiens et autres organismes aquatiques d'eau douce et d'eau salée); tu apprendras à classifier et identifier les principaux groupes d’insectes (caractéristiques morphologiques, cycle de vie, reproduction, habitat, importance écologique et économique) et à monter une collection entomologique; tu élaboreras et mettras en œuvre un programme d'interprétation de la nature afin d’informer, conscientiser et divertir des gens que l’on amène sur le terrain observer et apprécier notre patrimoine naturel;  tu seras initié aux principes de la microbiologie environnementale (diversité, fonctions et interactions microbiennes au sein des sols, des milieux aquatiques et des organismes vivants); tu seras initié aux principaux groupes de polluants dans les milieux naturels (historique, structure, sources, dispersion et effets sur les organismes vivants); tu seras initié à la culture de végétaux et champignons en environnement contrôlé (in vitro et serricole);

 

tu appliqueras une démarche écosystémique afin de réaliser un projet technique en bioécologie (pouvant être un projet de recherche de nature appliquée sur le terrain ou d'un projet d'aménagement d'un site naturel ou le développement d'une nouvelle méthode d'inventaire terrain ou un mandat réel pour une entreprise ou un organisme partenaire);

 

et enfin, tu intègreras les connaissances acquises et de mettre en pratique les diverses techniques acquises dans le cadre d'un stage en milieu professionnel d'une durée de 5 ou 6 semaines à temps complet.

 

Tu auras des cours tels que : caractérisation des habitats en eau douce, biologie marine du Saint-Laurent, analyse écosystémique et géomatique, écosystèmes terrestres, écosystèmes marins, techniques d'étude de la végétation, techniques d'étude des animaux terrestres (oiseaux, mammifères et reptiles), techniques d'étude du milieu aquatique (poissons, crustacés, amphibiens, mammifères marins), aménagement du milieu naturel, introduction à l'entomologie, microbiologie de l'environnement, initiation à la biotechnologie interprétation de la nature et écotourisme, production végétale, communication scientifique, enjeux environnementaux en écologie, problèmes écosystémiques, écotoxicologie, synthèse écologique, projet technique en bioécologie, ainsi qu'un stage en milieu professionnel d'une durée de 6 semaines.

 

Note : le nom et le contenu des cours et leur répartition par session peuvent varier d'un cégep à un autre, mais les objectifs de formation sont les mêmes.

 

Pour plus de détails sur ce programme, regarde les vidéos suivants :

Le Diplôme d’études collégiales en technologie de l'eau D.E.C. (anciennement appelé "techniques d'assainissement des eaux") a une durée totale de 3 ans (version régulière) ou 2 ans (version accélérée) offert à temps complet de jour.

 

La version accélérée est destinée aux titulaires d'un D.E.C.

 

Cheminement-type pour la version régulière :

 

Au cours de la première année; tu apprendras les notions fondamentales (mathématiques, chimie et physique) nécessaires aux sciences et technologie de l'eau et tu seras familiarisé avec les principes de base de l'hydrologie.

 

Tu auras des cours en mathématiques générales appliquées aux techniques physiques 1, exploration de la technique, chimie de l'environnement 1, échantillonnage, hydrologie et environnement, mathématiques générales appliquées aux techniques physiques 2, physique générale appliquée aux techniques physiques 1, techniques d'analyses environnementales et rapports et communication.

 

Enfin, tu réaliseras ton premier stage rémunéré de 8 à 13 semaines au cours du trimestre d'été si tu as choisi la formule en alternance travail-études ATE..

 

Au cours de la deuxième année; tu poursuivras tes apprentissages sur les notions fondamentales reliées aux sciences et technologie de l'eau (chimie, physique e microbiologie); tu exploreras les différentes caractéristiques et propriétés des eaux (concentration de sédiments, de métaux, de bactéries, de déchets solides, etc.) et les catégories d'eaux usées (agricoles, industrielles, municipales, minières) et tu seras initié aux comportements et aux cycles de l'eau, ce qu'on appelle l'hydrologie.

 

Tu auras des cours en physique générale appliquée aux techniques physiques 2, chimie de l'environnement 2, microbiologie de l'environnement, caractérisation des eaux 1, entretien des équipements en usine de traitement des eaux, hydrologie appliquée, caractérisation des eaux 2, plans et croquis d'assainissement, et production de l'eau potable et aux procédés de la production d'eau potable.

 

De plus, si tu désires bénéficier du D.E.C.-BAC en génie des eaux de l'Université Laval, tu devras compléter les cours de mathématiques calcul 2 et algèbre vectorielle dans le cadre de cours complémentaires ou les suivre comme cours préparatoires avant d'entreprendre tes études universitaires.

 

Enfin, tu réaliseras ton second stage rémunéré de 8 à 13 semaines au cours du trimestre d'été si tu as choisi la formule en alternance travail-études ATE.

 

Au cours de la troisième année; tu seras familiarisé avec le fonctionnement d'un réseau d'aqueduc et d'égout municipal ou industriel; tu apprendras les méthodes et techniques des procédés de traitement et d'épuration des eaux usées industrielles ou municipales; tu seras initié aux problématiques environnementales et nux nouvelles technologies et aux nouveaux procédés en traitement des eaux.

 

Tu auras des cours en instrumentation et contrôle 1 (mesure, régulation et contrôle des procédés), fonctionnement des équipements hydrauliques, ventilation et sécurité en usine de traitement des eaux usées, fonctionnement des réseaux municipaux d'aqueduc et d'égout, procédés d'épuration des eaux usées municipales, aménagement des stations, instrumentation et contrôle 2, traitement des eaux usées industrielles, législations municipales et provinciales en assainissement des eaux, gestion d'un station de traitement des eaux, optimisation des procédés, valorisation des boues (déchets constitués de bactéries mortes pour la production de biogaz par exemple), l'étude et l'analyse d'impacts de projets d'assainissement, ainsi que la réalisation d'un stage technique d'une durée de 3 semaines.

 

Le Diplôme d’études collégiales en technologie des procédés industriels et environnement D.E.C. a une durée totale de 3 ans offert à temps complet de jour seulement.

 

Il est également offert à temps complet de jour en formule intensive sur 2 ans par le Cégep de Maisonneuve pour les titulaires d'un autre D.E.C. ayant complété tous les cours de la formation générale du collégial (langue maternelle, langue seconde, philosophie et éducation physique).

 

Davantage élaboré et plus multidisciplinaire que ses prédécesseurs (le D.E.C. en techniques de génie chimique et le D.E.C. en techniques des procédés chimiques); puisqu'il ne se consacre pas que dans l'industrie chimique, mais aussi aux procédés des industries pharmaceutiques et biotechnologies, de l'industrie de la première transformation des métaux, de la transformation alimentaire, de la transformation de la biomasse (bioproduits), etc.

De plus, il est fortement axé sur les procédés écoresponsables.

 

Il s'intéresse aux comportements et phénomènes tant chimiques que physiques de la matière première, de matériaux et des procédés de transformation. Il s'intéresse également au bon fonctionnement d'une multitude d'équipements, de machines et appareils de haute technologie utilisées en industrie pour solidifier, liquéfier ou gazéifier de la matière et des équipements de contrôle des opérations (contrôle de la qualité, détection de chaleur, détection de gaz, détection d'incendies, etc.).

 

Au cours de la première année; tu acquerras les connaissances fondamentales nécessaires aux procédés industriels (mathématiques, physique et chimie); tu seras initié aux principes de base des phénomènes chimiques en solution (les différentes unités de concentration, les processus de dissolution, les différentes propriétés des solutions); tu apprendras les techniques de base d'analyse de composés inorganiques dans les procédés industriels (comme les solvants, les apprêts chimiques et les métaux); tu seras familiarisé avec les phénomènes de transfert de chaleur dans les procédés (conduction, convection et rayonnement) et tu seras initié aux principes de base de la mécanique des fluides (comportement des liquides, gaz et plasmas et leurs forces internes associées) et enfin, tu seras familiarisé avec le fonctionnement de différents types de systèmes de conditionnement de produits chimiques (machines de remplissage et de bouchage pour liquides, systèmes de remplissage pour additifs, huiles ou lubrifiants, systèmes de dosage pour poudres ou granules, systèmes de pesage, systèmes d'emballage mono dose, etc.).

 

Tu auras des cours tels que : mathématiques appliquées aux procédés industriels, électricité industrielle, transformations chimiques de la matière, analyse et expérimentation de la profession, introduction aux procédés industriels, communication et prévention en milieu industriel, statistiques appliquées aux procédés industriels, fonctionnement des systèmes de conditionnement, chaleur et transport de la matière, phénomènes chimiques en solution, analyse des composés inorganiques dans les procédés et mécanique des fluides.

 

Au cours de la deuxième année; tu apprendras les techniques de base d'analyse de composés organiques dans les procédés industriels (contenant au moins l'élément carbone et un ou plusieurs des éléments suivants : hydrogène, halogènes, oxygène, soufre, phosphore, silicium ou azote); tu seras familiarisé avec le fonctionnement de différents types de systèmes  et leurs procédés en industrie chimique : systèmes de mélange (agitateurs, malaxeurs chimiques, mélangeurs chimiques, etc.); des systèmes de contrôle-commande (actionneurs, capteurs, régulateurs, panneaux de contrôle, etc.); systèmes de manutention et de transport de gaz industriels (approvisionnement, injection, entreposage); tu seras initié aux procédures de base de la maintenance préventive des systèmes et équipements industriels; tu apprendras les principales techniques de séparation des mélanges (dégrillage, décantation, centrifugation, cristallisation, distillation, filtration, chromatographie, etc.) et tu acquerras les bases des essais physico-chimiques en laboratoire de contrôle de la qualité (pour y caractériser les métaux ou minéraux dans les produits par exemple).

 

Tu auras des cours tels que : analyse des composés organiques dans les procédés, fonctionnement des réacteurs industriels et des systèmes de mélange, fonctionnement des systèmes automatisés de contrôle-commande des procédés industriels, santé/sécurité et hygiène en industrie, techniques de séparation, fonctionnement des équipements de transport de gaz, opérations de procédés simples, procédés de conditionnement des liquides et des gaz, procédés de conditionnement des solides, maintenance des équipements en procédés industriels, automates et boucles simples, régulation des procédés et essais et mesures physico-chimiques.

 

Au cours de la troisième année; tu apprendras le fonctionnement et procédés des équipements de transfert de chaleur (réchauffeurs à huile chaude, systèmes de transfert de chaleur à l'eau, pompes, vannes, vaporisateurs, etc.); tu seras initié aux différents types de bioprocédés utilisant des microorganismes (tels que virus, bactéries, protéines, levures, etc.) pour la fabrication des produits biosourcés (biofertilisants, biocarburants, biocosmétiques, bioplastiques, papier recyclé, etc.) et aux méthodes de traitement et valorisation des rejets et résidus industriels; tu apprendras les principaux procédés de production de composés organiques (produits pharmaceutiques, cosmétiques, produits de santé naturels, aromes ou colorants alimentaires ou fertilisants par exemple) et de composés inorganiques (produits de revêtements et solvants, plastiques ou produits de papier par exemple);  tu seras familiarisé avec les différentes méthodes de contrôle de la qualité; tu acquerras les compétences nécessaires pour superviser des opérations et des procédés d'unités de production; tu réaliseras un projet d'optimisation (projet virtuel ou mandat réel pour une entreprise partenaire) et enfin, tu réaliseras un stage d'intégration au sein d'une entreprise industrielle afin d'intégrer les compétences acquises.

 

Tu auras des cours tels que : fonctionnement des équipements de transfert de chaleur, bioprocédés et valorisation de la biomasse, génie des bioprocédés industriels, traitement des rejets industriels et développement durable, procédés de production de composés organiques, procédés de production de composés inorganiques, soutien technique et assurance-qualité, supervision d'unités de production interreliées, arrêts et démarrage d'unités de production, essais d'optimisation, suivi de production et intervention sur un procédé lors d'une situation à risque, projet d'optimisation, ainsi qu'un stage de 3 à 4 semaines en industrie (selon les cégeps).

 

Note : le nom et le contenu des cours, ainsi que leur répartition par trimestre peuvent varier d'un cégep à un autre, mais les objectifs de formation sont les mêmes.

 

 Le Diplôme d’études collégiales en technologie de laboratoire - chimie analytique D.E.C. a une durée totale de 3 ans offert à temps complet de jour seulement.

 

Au cours de la première année; tu approfondiras tes connaissances sur les liens entre les phénomènes et concepts fondamentaux de la chimie et les méthodes adéquates de travail au laboratoire;  tu seras initié à la chimie organique, soit les propriétés physiques et chimiques des molécules formées principalement des atomes de carbone et d’hydrogène, de même que l’apprentissage des méthodes pour les caractériser, les séparer et les identifier; tu apprendras à manipuler le matériel volumétrique, à préparer des solutions, à réaliser des analyses volumétriques simples et des notions relatives aux équilibres en solution et tu seras initié aux méthodes d'analyse chimique industrielle utilisées dans un laboratoire de contrôle de la qualité ou de recherche et développement.

 

Tu auras des cours tels que : mathématiques appliquées aux techniques de laboratoire 1, chimie générale pour les techniques de laboratoire, introduction aux techniques de laboratoire, introduction à la profession, mathématiques appliquées aux techniques de laboratoire 2,, introduction à l'analyse industrielle, analyses volumétriques et gravimétriques de base, éléments de chimie organique, préparation et analyse des solutions et optique et électricité de base.

 

Si tu as choisi la formule en alternance travail-études, tu réaliseras ton premier stage rémunéré de 12 à 16 semaines au cours du trimestre d'été.

 

Au cours de la deuxième année; tu effectueras des manipulations pour déterminer certaines propriétés physiques (indice de réfraction, masse volumique, température de fusion ou d’ébullition) de composés organiques et de les identifier; tu seras initié aux notions sur la structure, les propriétés physicochimiques et la réactivité et aux méthodes de purification, de séparation (chromatographie, électrophorèse) et de dosage des biomolécules; tu seras familiarisé avec les principes de thermodynamique et de thermochimie (chaleur de réaction, spontanéité de phénomènes physiques et chimiques), des notions reliées aux propriétés électriques des solutions (conduction et oxydoréduction); tu apprendras à effectuer des analyses chimiques et biochimiques simples à l'aide de différentes techniques de spectrométrie moléculaire (infrarouge, ultraviolette, visible et spectrofluorimétrie) et tu seras initié aux méthodes d'analyses électrochimiques (les piles, la potentiomètre, l’électrogravimétrie, la coulométrie, l’ampèremètre et la conductimètre).

 

Tu auras des cours tels que : statistiques appliquées aux techniques de laboratoire, assurance-qualité et échantillonnage, analyse des composés organiques, mesures physico-chimiques et électrométriques, analyses volumétriques avancées et colorimétriques, analyses par spectroscopie moléculaire, analyses chimiques environnementales, analyses électrochimiques, éléments de biochimie, initiation aux techniques microbiologiques, technologies de l'industrie chimique, et optique physique et électronique.

 

Si tu as choisi la formule en alternance travail-études, tu réaliseras ton second stage rémunéré de 12 à 16 semaines au cours du trimestre d'été.

 

Au cours de la troisième année; tu apprendras les notions fondamentales des différents types de chromatographie (liquide et gazeuse), sur les principales composantes de ces instruments; tu apprendras à effectuer des tests de croissance, ainsi que des épreuves biochimiques, immunologiques et de biologie moléculaire afin d'identifier les espèces de bactéries, de mycètes et de virus; tu seras familiarisé avec les principaux procédés industriels utilisés au Québec afin de comprendre la nature des divers échantillons à analyser et ensuite, évalueras et analyseras, à échelle réduite, certaines opérations unitaires et des bilans de chaleur et de matière; tu effectueras toutes les étapes caractéristiques de l'analyse d'échantillons provenant des principaux domaines analytiques (pharmaceutique, alimentaire, environnemental, cosmétique, etc.) en utilisant des chromatographes liquides et gazeux automatisés; tu réaliseras un projet d’analyse qui consiste à la mise au point, au développement, à l'évaluation d'un ou de plusieurs paramètres (durabilité, robustesse, reproductibilité ...) d'une méthode d'analyse sous la supervision du responsable de laboratoire et enfin, tu intègreras les compétences acquises au cours d'un stage en milieu professionnel.

 

Tu auras des cours tels que : santé/sécurité et hygiène en laboratoire, analyse instrumentale par chromatographie et électrophorèse, analyses avancées par chromatographie instrumentale, chimie des produits naturels, électrochimie appliquée, chimie alimentaire, chimie organique industrielle, procédés chimiques dans l'industrie, microbiologie appliquée, gestion en laboratoire, développement et application de protocoles d'analyses, projet d'analyse en milieu de travail, ainsi qu'un stage crédité NON rémunéré d'intégration au milieu professionnel d'une durée de 4 semaines.

 

Note : le nom et le contenu des cours, ainsi que leur répartition par trimestre peuvent varier d'un cégep à un autre, mais les objectifs de formation sont les mêmes.

 

ENTENTES DEC-BAC :

 

Qu'est-ce qu'un programme DEC-BAC ?

 

Consulte la page suivante

 

Il permet de terminer la formation technique et ton baccalauréat dans un temps plus court, soit en 5 ans (au lieu de 6 ans) et obtenir les 2 diplômes.

 

Voici les ententes actuellement offertes :

 

DEC-BAC en biologie

(DEC en techniques de bioécologie 145.C0 + Bacc en biologie) :

DEC-BAC en chimie :

(DEC en technologie de laboratoire - biotechnologie 210.AA + Baccalauréat en chimie de l'environnement)

DEC-BAC en chimie :

(DEC en technologie de laboratoire - chimie analytique + Baccalauréat en chimie de l'environnement)

DEC-BAC en microbiologie :

(DEC en technologie de laboratoire - biotechnologie 210.AA + Baccalauréat en microbiologie)

DEC-BAC en agronomie

(DEC en technologie des productions horticoles et de l'environnement + Baccalauréat en agronomie - sols et environnement) :

 

DEC-BAC en agronomie :

(DEC en technologie de laboratoire - biotechnologie 210.AA + Baccalauréat en agronomie - environnement)

DEC-BAC en agroéconomie

(DEC en technologie des productions horticoles et de l'environnement + Baccalauréat en agroéconomie) :

 

DEC-BAC en écologie

(DEC en techniques de bioécologie 145.C0 + Bacc en écologie) :

 

DEC-BAC en aménagement et environnement forestiers : 6 ans (au lieu de 7 ans)

(DEC en technologie forestière + Baccalauréat en aménagement des ressources forestières et environnement forestiers)

DEC-BAC en aménagement des forêts : 6 ans (au lieu de 7 ans)

(DEC en technologie forestière + Baccalauréat en aménagement des forêts)

PASSERELLES :

 

Un programme passerelle permet aux titulaires d'un D.E.C. dans une discipline en particulier de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans le cadre de son baccalauréat. Par contre, aucune garantie d'admission n'est offerte lors de la demande.

 

DEC en techniques de l'environnement, hygiène et sécurité au travail :

  • l'UQAR pourra reconnaître jusqu'à 12 crédits aux titulaires de ce D.E.C. (du Cégep de Saint-Laurent seulement) dans le cadre de son Baccalauréat en chimie de l'environnement et des bioressources

  • l'UQAR pourra reconnaître quelques crédits aux titulaires de ce D.E.C. (autres cégeps, après étude du dossier de l'étudiant) dans le cadre de son Baccalauréat en chimie de l'environnement et des bioressources

  • l'UQAR pourra reconnaître quelques crédits aux titulaires de ce D.E.C. (après étude du dossier de l'étudiant) dans le cadre de son Baccalauréat en enseignement secondaire - concentration en sciences et technologie

  • l'UQTR pourra reconnaître jusqu'à 9 crédits aux titulaires de ce D.E.C. dans le cadre de son Baccalauréat en sciences biologiques et écologiques

  • l'Université Laval pourra reconnaître jusqu'à 15 crédits aux titulaires de ce D.E.C. dans le cadre de son baccalauréat en relations industrielles (diplômés du Cégep de Jonquière seulement)

  • l'Université de Sherbrooke pourra reconnaître jusqu'à 10 crédits aux titulaires de ce D.E.C. (du Cégep de Sorel-Tracy seulement) dans le cadre de son Baccalauréat en études de l'environnement

  • l'Université de Sherbrooke pourra reconnaître quelques crédits aux titulaires de ce D.E.C. (autres cégeps, après étude du dossier de l'étudiant) dans le cadre de son Baccalauréat en études de l'environnement

DEC en techniques du milieu naturel (spécialisation protection de l'environnement) :

DEC en techniques de bioécologie 145.C0 :

DEC en technologue de l'eau :

DEC en techniques des procédés industriels :

DEC en technologie de laboratoire - biotechnologies :

DEC en technologie de laboratoire - chimie analytique :

DEC en technologie de l'horticulture et de l'environnement :

PERFECTIONNEMENT :

 

Il te sera également possible de poursuivre tes études à l’université au Baccalauréat en chimie, au Baccalauréat en biochimie, ou au Bacc avec majeure en environnement. La plupart des cours préalables exigés dans ces programmes figurent dans la grille des cours du DEC en techniques de laboratoire.

 

Il existe aussi des programmes de perfectionnement au niveau collégial (A.E.C.) et au niveau universitaire (certificats) tels que :

-         A.E.C. en gestion environnementale offert par le Cégep de Rosemont (formation continue)

-         A.E.C. en techniques de procédés reliés à l’environnement offert au Cégep de Maisonneuve (formation continue)

-         A.E.C. en technologies de l’environnement industriel offert au Cégep de Jonquière (formation continue)

-         A.E.C. en technologies des procédés bio-industriels offert au Cégep John-Abbott (formation continue)

-         Certificat en analyse chimique offert à l’UQÀM

-         Certificat en sciences de l’environnement offert à l’UQÀM, à l’U.Q.T.R., à l’UQAC

-         Certificat en santé et sécurité au travail offert à l’Université de Montréal et l’U.Q.T.R.

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Ces programmes ont pour objectif de t’intégrer au marché du travail, mais il te sera également possible de poursuivre tes études à l’université l’un des programmes suivants :

-    Baccalauréat en agronomie

-    Baccalauréat en biochimie

-    Baccalauréat en biologie (ou sciences biologiques)

-    Baccalauréat en biologie moléculaire et cellulaire

-       Baccalauréat en chimie de l'environnement et des bioressources

-    Baccalauréat en enseignement des sciences et technologies au secondaire

-    Baccalauréat en environnements naturels et aménagés

-    Baccalauréat en études de l'environnement

-    Baccalauréat en génie agroenvironnemental

-    Baccalauréat en génie de la construction

-       Baccalauréat en génie biotechnologique

-    Baccalauréat en génie de l'environnement

-    Baccalauréat en génie des eaux

-    Baccalauréat en génie civil

-       Baccalauréat en génie chimique

-    Baccalauréat en génie industriel (spécialisation en santé, hygiène et sécurité industrielles)

-    Baccalauréat en géographie environnementale

-    Baccalauréat en géographie et aménagement

-    Baccalauréat en géomatique appliquée

-    Baccalauréat en microbiologie à l'environnement

-    Baccalauréat en sciences environnementales

 

EXIGENCES D’ADMISSION :

Tech du milieu naturel :

 

-         Détenir le D.E.S. et avoir réussi les cours suivants ou leurs équivalents :
 

CST 4e (anciennement Mathématiques 426)

STE ou SE 4e (anciennement Sciences physiques 436)

 

Tech de l'environnement, hygiène et sécurité au travail :

 

-         Détenir un D.E.S. et avoir réussi les cours suivants du secondaire ou leurs équivalents :                                         

TS ou SN 4e (anciennement mathématiques 436) OU CST 5e (anciennement mathématiques 514)

STE ou SE 4e (anciennement sciences physiques 436) 

Tech de bioécologie et DEC-BAC en biologie :

 

-         Détenir le D.E.S. et avoir réussi les cours suivants ou leurs équivalents :
 

TS ou SN 4e (anciennement Mathématiques 436)
Chimie 5e (anciennement Chimie 534)

 

Techno de laboratoire - chimie analytique :

Techno de laboratoire - biotechnologies :

 

-         Détenir le D.E.S. et avoir réussi les cours suivants ou leurs équivalents :
 

TS ou SN 5e (anciennement Mathématiques 536)

Chimie 5e (anciennement Chimie 534)

 

Techno de l'horticulture et environnement :

 

-         Détenir le D.E.S. et avoir réussi les cours suivants ou leurs équivalents :
 

CST 4e (anciennement Mathématiques 426)

STE ou SE 4e (anciennement Sciences physiques 436)

 

Note : pour connaître les équivalences des préalables à l’éducation aux adultes, consulte la page suivante

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Aucun contingentement à ces programmes

 

Les candidats(es) admissibles (c'est-à-dire détenant les préalables requis) sont généralement admis.

 

ENDROIT DE FORMATION 

DEC en techniques du milieu naturel - spécialisation en protection de l'environnement :

DEC en techniques de l'environnement, hygiène et sécurité au travail :

DEC en techniques d'assainissement de l'eau :

DEC en techniques de bioécologie :

DEC en techniques des procédés chimiques :

DEC en technologie de laboratoire - biotechnologies :

DEC en technologie de laboratoire - chimie analytique :

DEC en technologie de l'horticulture et de l'environnement :

-    Institut de technologie agroalimentaire de La Pocatière, voir aussi le D.E.C.-BAC en agronomie - productions végétales conjointement avec l’Université Laval et le D.E.C.-BAC en agroéconomie offert conjointement avec l’Université Laval, possibilité de réaliser un stage professionnel crédité de fin d'études ailleurs au Canada ou à l'étranger (Équateur, Cuba, Mali, Sénégal,Pays-Bas, France, etc.), site de la ferme-école Lapotika, site de Biopterre (centre de développement de bioproduits rattaché à l'ITA)

-   Institut de technologie agroalimentaire de St-Hyacinthe, voir aussi le D.E.C.-BAC en agronomie - productions végétales conjointement avec l’Université Laval et le D.E.C.-BAC en agroéconomie offert conjointement avec l’Université Laval un DEC intensif de 2 ans pour titulaires d'un autre DEC également offert, possibilité d'effectuer un voyage d'études à l'étranger (Costa Rica, Californie, Pérou, France, Pays-Bas, Colombie-Britannique ou autre), possibilité de réaliser un stage professionnel crédité à l'étranger, site de la Ferme-école Maskita

-    Cégep Lionel-Groulx, offert en alternance travail-études, SEUL programme harmanisé DEP-DEC, voir aussi le D.E.C.-BAC en agronomie - productions végétales conjointement avec l’Université Laval et le D.E.C.-BAC en agroéconomie offert conjointement avec l’Université Laval formation offerte au Centre de formation agricole de Mirabel CFAM,  possibilité de réaliser un stage à l'étranger (notamment au Costa Rica), volet inititiation à la recherche au sein du Centre de recherche agroalimentaire de Mirabel

-    Cégep régional de Lanaudière à Joliette, offert en cheminement régulier OU en cheminement en alternance travail-études, voir aussi le D.E.C.-BAC en agronomie - productions végétales conjointement avec l’Université Laval et le D.E.C.-BAC en agroéconomie offert conjointement avec l’Université Laval possibilité de réaliser un stage à l'étranger

AUTRES FORMATIONS :

 

Il existe également des programmes d'AEC destinés aux titulaires d'un DES, ayant quitté les études depuis au moins 1 année scolaire à temps complet (ou 2 sessions consécutives) et ayant complété au moins 1 année d'études postsecondaires échelonnée sur un période d'1 an ou +.

 

Voici les programmes offerts (consulte la section « formation continue ») :

 

Note : ces programmes exigent d’avoir réussi les maths 434 ou 436 ou TS 4e ou SN 4e (vérifie auprès du cégep, les préalables peuvent être différents)

LIENS RECOMMANDÉS : 

 

Tu veux un avis de professionnels(les) du métier ?, consulte les vidéos suivants :

  • l'entrevue avec Jean-Philippe Bibeau, technicien en environnement au Ministère des Transports du Québec et réalisée par le Ministère;

  • l'entrevue avec Pascal, technicien en gestion environnementale dans un cégep et réalisée par Enviro-Compétences, l'organisme québécois de promotion des carrières en environnement;

  • l'entrevue avec Mario Gagnon, coordonnateur en environnement pour IamGold et réalisée par MinAlliance, un organisme de promotion de l'industrie minière du Québec.

  • l'entrevue avec Geoffrey Paquet, technicien en environnement chez Alcoa et réalisée par le Comité sectoriel de la main-d'œuvre de l'industrie métallurgique du Québec;

  • l'entrevue avec Jacqueline Chalifoux, inspectrice en santé publique pour la Ville d'Ottawa en Ontario et réalisée par la Direction d3e la santé publique de la région d'Ottawa;

  • les entrevues avec Olivier Grondin, Rock Boulanger, Sandra Guillemette, Alain Campeau, Dany Houde, André Fortin et Martin Régimbald; le premier est directeur des services techniques, le second est chargé de projets de développement, la troisième est technicienne en géodésie, le quatrième est dessinateur technique en bâtiment, le cinquième est technicien en génie civil, le sixième est technicien en géomatique et le dernier est technicien en environnement pour la Ville de Thetford et réalisées par TV Cogeco Québec;

  • les entrevues avec caporal-chef Sylvain St-Louis et caporal-chef Benjamin Bilodeau; le premier est technicien en eau, produits pétroliers et environnement au sein d'un escadron du 4e Régiment d'appui au génie de l'Armée de terre, mais affecté à la base militaire navale d'Halifax en N-É et le second est technicien en eau, produits pétroliers et environnement au 5e escadron d'appui au génie du 5e Régiment de génie combat de l'Armée de terre à la base militaire de Valcartier au Québec et réalisées par les Forces canadiennes.

Pour une liste d'entreprises spécialisées en environnement, de consultants en environnement, de municipalités et autres liens connexes, consulte le

Portrait du secteur de l'environnement

 


 

Retour à la page du secteur environnement et aménagement du territoire
Retour à la page d’accueil