Retour à la page d’accueil

Retour au secteur administration

 

SECTEUR : ADMINISTRATION, BUREAUTIQUE ET INFORMATIQUE

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT COLLÉGIAL

 

TECHNICIEN(NE) EN INFORMATIQUE OU

PROGRAMMEUR(E)-ANALYSTE

DIPLÔME D’ÉTUDES COLLÉGIALES D.E.C.

 

Consulte également la section "liens recommandés" (dont des vidéos de techniciens en informatique qui parlent de leur travail).

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

 

En tant que technicienne ou technicien en soutien informatique; tu seras responsable de dépanner et fournir de l’assistance technique de première ligne auprès d’usagers éprouvant des difficultés avec le matériel informatique, les applications informatiques et les logiciels de communication. au sein de l'organisation.

 

Selon l’entreprise où tu travailleras ces usagers pourraient être soit des collègues de l’entreprise (grandes entreprises ou organisations ou gouvernements) ou des clients de l’entreprise (fournisseurs de logiciels, fournisseurs Internet, compagnies de téléphone, etc.).

 

Tu auras pour tâches de :

En tant que technicienne ou technicien en gestion de réseaux informatiques; tu seras responsable de gérer, exploiter et surveiller des réseaux locaux d'entreprise ou des réseaux étendus (RLE et RE), des réseaux d'ordinateurs central, du matériel, des logiciels et équipements informatiques liés, en assurent l'entretien et en coordonnent l'utilisation.

 

Tu auras pour tâches de :

En tant que programmeuse-analyste ou programmeur-analyste (ou "développeur-euse d'applications"); tu seras responsable de développer, concevoir, tester et documenter les interfaces de systèmes informatisés de toutes sortes (logiciels de gestion, logiciels éducatifs, logiciels multimédias, logiciels de production industrielle, jeux vidéo, etc.). Tu devras rendre le logiciel facile à utiliser pour l’usager, mais aussi facile à comprendre pour la machine.

 

Tu auras pour tâches de :

En tant que technicienne ou technicien en informatique industrielle; tu seras responsable de participer à la conception, au développement et l'implantation des outils informatisés en temps réel et des applications reliées à la vision par ordinateur et au développement des interfaces de transfert de données entre applications industrielles servant notamment au contrôle de qualité sur une chaîne de montage, contrôler d’un véhicule robotisé, analyser d’images pour détection de formes ou de mouvements. Tu auras également à analyser les systèmes industriels afin de diagnostiquer et résoudre les problèmes de fonctionnement au niveau logiciel.

 

Tu auras pour tâches de :

En tant que technicienne ou technicien Web et médias sociaux; tu seras responsable de la mise en place des sites Internet et intranet, du matériel et des logiciels de serveur Web, ainsi que d'en assurer l’entretien et la surveillance afin de rendre leur utilisation optimale.

 

Tu auras pour tâches de :

En tant qu'administratrice ou administrateur de bases de données; tu seras responsable de concevoir, élaborer et gérer les solutions intégrées de gestion de données à l'aide de logiciels de gestion de données.

 

Tu auras pour tâches de :

En tant que cyberopératrice ou cyberopérateur (Forces armées); tu seras responsable de surveiller les réseaux de communication des Forces armées canadiennes afin de détecter des tentatives d’accès non autorisé et d’intervenir.

 

Tu auras pour tâches de •Amasser, traiter et analyser des données réseau; détecter les vulnérabilités des réseaux; gérer un environnent de réseau informatique; mener des cyberopérations défensives et actives; mettre à profit leurs connaissances en matière de sécurité et de communication dans le domaine de la technologie de l’information; utiliser et conserver des publications ainsi que des dossiers classifiés et non classifiés; etc.

 

En tant que chercheuse ou chercheur en communications (Forces canadiennes); tu seras responsable d'intercepter et analyser les transmissions électroniques, dont les communications de forces étrangères; ainsi que de protéger les réseaux informatiques des Forces canadiennes.

 

Tu devras réunir, traiter et analyser des données sur l’activité électromagnétique dans le spectre des radiofréquences; assurer la le fonctionnement, la maintenance et la gestion du réseau informatique de l'unité; ainsi qu'assurer la sécurité des communications et du réseau et intervenir lors d'incidents informatiques.

 

Tu traiteras des renseignements de nature extrêmement délicate dans une installation hautement sécurisée et à accès restreint. Tu travailleras généralement par quarts, mais tu auras souvent la possibilité de travailler à des heures régulières ou de participer à des opérations partout dans le monde.

 

En résumé, tu seras le spécialiste en sécurité informatique, en gestion de réseaux et en analyse des renseignements électroniques au sein d'unité des transmissions.

 

En tant que spécialiste en systèmes d'information et de communications de l'Armée de terre (Forces canadiennes); Tu seras responsable d’installer, de désinstaller, de faire fonctionner, d’entretenir et de réparer des systèmes de communication et d’information de pointe d'une unité de commandement militaire.=

 

Tu devras installer tous les systèmes d’écrans et autres équipements informatiques dans les postes de commandement lors de missions, pour que les officiers puissent voir et suivre la guerre en temps réel; concevoir, installer et entretenir les réseaux satellites, sans fil et câblés au soutien d'une mission; réparer tout ce qui est équipement, que ce soit informatique ou communications – les radios, serveurs, câbles, routeurs, etc; installer, configurer et assurer la maintenance tant logicielle que matériel des systèmes d’information et de communication avec ou sans fil; des systèmes de communication à large bande par radio satellite ou micro-ondes; ainsi que des systèmes de communication à large bande par fibre optique ou fil de cuivre; fournir de l'assistance technique aux utilisateurs des systemes lors de problemes ou anomalies; etc.

 

En fait, tu seras le spécialiste du support informatique et le spécialiste de l'entretien des systèmes en même temps au sein d'une unité de commandement.

 

En tant qu'opératrice ou opérateur des équipements d'information de combat naval (Forces canadiennes); tu seras responsable du fonctionnement de tous les radars de surveillance et de l’équipement connexe à bord d'un navire (destroyer ou frégate de patrouille) propre aux systèmes de commandement, de contrôle, de communication, d’informatique et de renseignement, appelés C3IR.

 

Tu auras pour tâches de configurer et faire fonctionner le système de commandement et de contrôle, les radars et le dispositif d’identification ami-ennemi, les systèmes C3IR, le système mondial de commandement et de contrôle (Mer), les systèmes de traitement de l’information et le système intégré de communications intérieures pour navires; analyser la performance de tous les systèmes composant l’équipement d’information de combat; appliquer les procédures élémentaires de détection des défectuosités en ligne; recueillir, mettre en corrélation, consigner, analyser, afficher et diffuser toute l’information tactique; tenir à jour des registres et des publications classifiées; planifier, gérer et surveiller les réseaux informatiques classifiés et non classifiés du navire; etc.

 

En résumé, tu seras l'informaticienne ou l'informaticien de bord.

 

QUALITÉS ET APTTITUDES NÉCESSAIRES :

-         Aptitudes pour les mathématiques

-        Intérêts pour les nouvelles technologies

-         Aptitudes pour la recherche et créativité pour concevoir des logiciels originaux, pratiques et faciles à utiliser

-         Capacité d’analyse, raisonnement logique et bonne capacité à la résolution de problèmes pour bien analyser les besoins et résoudre les problèmes notamment lors de la programmation

-         Sens des responsabilités, autonomie et débrouillardise car lorsque tu programmes tu es seul(e) à pour pouvoir régler les problèmes

-         Facilité à travailler en équipe qui sont nécessaires pour permettre la réalisation de projets (ex : conception de logiciels)

-         Facilité à communiquer et entregent, car tu auras à établir des contacts avec les usager éprouvant des problèmes en informatique

-         Bonne maîtrise de la langue anglaise car les logiciels pour programmer et la documentation sont en anglais et souvent c’est tu qui doit rédiger la documentation qui accompagne les logiciels

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-         Administrateur(trice) de bases de données

-         Analyste d’applications

-         Chercheur(euse) en communications (spécialiste de réseaux pour les Forces armées) formation offerte par les Forces

-         Concepteur(trice) de documents multimédias

-         Concepteur(trice) de sites web

-         Conseiller(ère) en informatique

-    Cyberopérateur(trice) (spécialiste en sécurité Internet au sein des Forces canadiennes)

-         Gestionnaire de réseaux

-    Enquêteur(euse) en cybercriminalité (avec formation en cyberenquête, pour le secteur privé seulement)

-    Enquêteur(euse) en cybersécurité (avec formation en cyberenquête, pour le secteur privé seulement)

-    Examinateur(trice) en informatique judiciaire (avec formation en cyberenquête)

-         Formateur(trice) sur logiciels de gestion

-     Opérateur(trice) des équipements d'information de combat naval formation offerte par les Forces

-         Programmeur(e)

-         Programmeur(e)-analyste

-         Représentant(e) en produits informatiques

-         Soutien technique en informatique

-     Spécialiste en systèmes d'information et de communication terrestres formation offerte par les Forces

-         Superviseur(e) de réseaux

-         Technicien(ne) en informatique

-         Technicien(ne) en informatique de gestion

-         Technicien(ne) en informatique industrielle

-         Technicien(e) de réseaux

-         Vendeur-conseiller ou vendeuse-conseillère en produits informatiques

-         Webmestre 

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-         La plupart des petites et moyennes entreprises PME dans la plupart des secteurs d'activités

-         Toutes les grandes entreprises dans tous les secteurs d’activités (industries, institutions financières, assurances, chaînes de magasins, etc)

-         Les entreprises de services informatiques

-         Entreprises de logiciels

-         Entreprises de multimédia

-         Commerces de produits informatiques

-     Firmes de consultants en informatique

-    Forces armées canadiennes, voir aussi le site de la Branche de logistique et la Réserve des communications

-         Entreprises d’État (Hydro-Québec, Loto-Québec (incluant la Socitéé des casinos du Québec), SAQ, Investissements Québec, Société des Traversiers du Québec, Société immobilière du Québec, Société du Palais des congrès de Montréal, Postes Canada, , Administration portuaire de Montréal, Administration portuaire de Québec, Aéroports de Montréal, Société de transport de Montréal, sociétés de transport en commun, etc)

-         Institut du commerce électronique de Montréal

-         Gouvernement du Canada : Défense Nationale (civils), Recherche et Développement pour la Défense Canada, Services gouvernementaux Canada, Conseil national de recherches Canada, Agence du revenu Canada, Ressources naturelles Canada, Transports Canada,
Service canadien de renseignements et de sécurité
Services des sciences judiciaires et de l'identité de la G.R.C.
Groupe intégré de la criminalité technologique de la G.R.C. et plusieurs autres organismes et ministères

-         Gouvernement du Québec : Centre de services partagés du Québec (serv informatiques gouvernementaux et télécommunications), Revenu Québec (technologies réseaux), Transports Québec, Ressources naturelles Québec, Laboratoire des sciences judiciaires et de médecine légale, Sûreté du Québec (unité de cybercriminalité), et plusieurs autres organismes et ministères

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

 

-         Bonne connaissance de la langue anglaise

-         Les cours de perfectionnement en informatique sont très appréciés

 

AFFILIATION À UNE ASSOCIATION PROFESSIONNELLE :

 

Aucun permis de pratique n'est nécessaire afin de pratiquer en tant que technicien(ne) en informatique.

 

Par contre, il est recommandé de devenir membre de l’Ordre des technologues professionnels du Québec.

 

L’obtention du titre professionnel T.P. te permettra d’accéder à certains postes-clés en entreprise et obtenir une reconnaissance dans la profession.

 

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 31 mars 2018 :

Le placement est très bon, 82 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité, soit 86 % sont à temps complet.

Plusieurs autres répondants(es) soit 43 % ont choisi de poursuivre leurs études à l'université en informatique, notamment en bénéficiant du DEC-BAC.

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

634 296 284 273

 

Note 1 :  légère hausse du taux de placement en comparaison avec les années précédentes poursuivant des études universitaires (était de 88 % en 2016; 81 % en 2014 et 80 % en 2012).

Note 2 : légère baisse du nombre de répondants(es) poursuivant des études universitaires (était de 47 % en 2016; 50 % en 2014 et 41 % en 2012).

Sources : Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec 

SALAIRE :

 

Selon les données 2019 :

 Le salaire moyen en début de carrière était de :

 

Secteur privé :  

Sous-secteur gestion de réseaux :

Sous-secteur informatique de gestion :

Sous-secteur informatique industrielle :

Autres sous-secteurs :

Note 1 : légère hausse de la moyenne salariale en informatique de gestion au sein des PME par rapport aux années précédentes (était de 19,64 $ en 2016; 18,65 $ en 2014; 18,00 $ en 2012, 17,68 $ en 2011 et de 16,48 $ en 2010).

Note 2 : hausse de la moyenne salariale en gestion de réseaux au sein des PME par rapport aux années précédentes (était de 21,83 $ en 2016; 20,83 $ en 2014 et 19,90 $ en 2012).        

Note 3 : hausse de la moyenne salariale en informatique industrielle au sein des PME par rapport aux années précédentes (était de 20,80 $ en 2016; 20,65 $ en 2014 et 20,45 $ en 2012).

Note 4 : chez plusieurs grands employeurs privés, les augmentations sont établies par les conventions collectives.

Secteur public et parapublic :

Note 1 : dans le secteur public et parapublic, les augmentations sont établies par les conventions collectives.

Note 2 : prendre en considération que bien que le salaire horaire soit élevé dans les petites et municipalités de taille moyenne, il ne comporte peu ou pas d'échelons et les avantages sociaux (ex : assurance-santé, régime de retraite, etc) y sont moins nombreux que dans les grandes municipalités ou la fonction publique fédérale, mais les responsabilités sont davantages importantes. Dans plusieurs moyennes et petites municipalités, les techniciens(nes) en informatique agissement comme responsable du service d'informatique.

Sources : Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec, Conseil du trésor du Québec, Commission de la Fonction publique du Canada, Forces canadiennes, Syndicat national des employés de bureau du Port de Montréal, Syndicat des employés des Aéroports de Montréal, Alliance de la fonction publique du Canada - section locale Aéroport de Québec, Alliance de la fonction publique du Canada - section locale employés de bureau de la Société canadienne des postes et section locale 10125 employés de bureau du Port de Québec, Guilde canadienne des médias - section locale CBC, Syndicat canadien de la fonction publique - section locale 675 (employés de bureau et professionnels de la SRC), Syndicat des travailleuses et travailleurs de Loto-Québec, Syndicat de la fonction publique du Québec - section locale Investissements Québec, Syndicat des employés de la Société immobilière du Québec, Syndicat du personnel technique et professionnel de la SAQ, Syndicat du personnel administratif, technique et professionnel de la Société de transport de Montréal STM, Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal, Syndicat des fonctionnaires municipaux de Québec, Syndicat des employés de bureau, techniques et professionnels de la Ville de Laval, Syndicat des employés professionnels et de bureau - section locale 463 (Gaz métro) et section locale 2000 (Hydro-Québec), conventions collectives des employés de soutien de plusieurs universités, conventions collectives des employés municipaux de plusieurs grandes municipalités, conventions collectives des employés municipaux de plusieurs moyennes municipaux, conventions collectives des employés de plusieurs petites municipalités, conventions collectives des employés de plusieurs grandes entreprises de média, conventions collectives des employés de plusieurs grandes entreprises publiques de transport urbain, conventions collectives des employés de soutien de plusieurs écoles primaires et secondaires privées, conventions collectives des employés de plusieurs grandes entreprises de commerce au détail (sièges sociaux), conventions collectives des employés de plusieurs entreprises de télécommunications, conventions collectives des employés de plusieurs compagnies d'assurances et conventions collectives des employés de plusieurs grandes industries.

 

PORTRAIT DES PROFESSIONS :

 

Selon Emploi-Québec; il y avait plus de 36 000 programmeurs(euses) et développeurs(euses) en médias interactifs (applications mobiles, technologies Web, jeux vidéo, multimdia, etc.);

 

Plus de 22 000 administrateurs(trices), contrôleurs(es), superviseurs(es) et techniciens(nes) de réseaux informatiques;

 

Plus de 12 000 agents(es) et techniciens(nes) du soutien aux utilisateurs;

 

Ainsi que plus de 6 000 administrateurs(trices), concepteurs(trices) et gestionnaires de bases de données partout au Québec, mais principalement concentrés dans les régions de Montréal et Québec en 2018.

Professions majoritairement masculine, puisque les hommes représentaient plus de 87 % de ces spécialistes.

 

La main-d'œuvre est relativement jeune, puisque 72 % étaient âgés de moins de 45 ans.

 

La presque totalité occupaient un poste à temps complet, soit 95 %.

 

Plus de 60 % des membres de ces professions détenaient une formation de niveau collégial.

 

La répartition selon le type d'employeur était :

Sources : Emploi-Québec et Techno-Compétences

 

PERSPECTIVES D’AVENIR :

 

Il y a d'excellentes possibilités d’emploi dans le domaine de l’informatique avec de bonnes conditions de travail.

 

La plupart des collèges ont beaucoup de difficultés à répondre aux nombreuses demandes des employeurs (autant des PME, des sociétés de technologies de l'information que des organismes publics). Souvent, les finissants(es) obtiennent un promesse d'emploi avant de terminer leurs études, mais la plupart obtiennent un emploi au cours de leur stage.

 

Dans plusieurs régions autant dans les milieux urbains (comme Montréal, Québec et Laval) que dans d'autres régions (comme le Saguenay-Lac-St-Jean, la Mauricie, l'Estrie, Lanaudière, les Laurentides, Chaudière-Appalaches) reçoivent jusqu'à 10 fois plus d'offres qu'il y a de diplômés(es) disponibles.

 

Les secteurs dont la demande est la plus forte sont : le soutien aux utilisateurs, les services conseils en technologies de l'information, le développement d'applications mobiles ou interactives et les télécommunications; mais également au sein des PME dans plusieurs secteurs puisqu'elles doivent s'informatiser de plus en plus et doivent embaucher un(e) spécialiste en informatique.

 

En informatique de gestion;

 

Les cégeps affirment ne pas suffir à la demande provenant des employeurs de tous les domaines, autant les grandes entreprises que les PME, dans les régions urbaines qu'à l'extérieur des grands centres.

 

Plusieurs PME embauchent un(e) technicien(ne) afin de gérer l'ensemble du réseau informatique, mais aussi pour fournir du soutien aux utilisateurs et développer des applications maison. Généralement, le service informatique de l'entreprise compte un(e) seul(e) membre

 

D'autres PME ont plutôt choisi de faire affaires avec une entreprise spécialisée en TI afin de fournir toutes les services informatiques qui leurs sont nécessaires.

 

Les grandes entreprises quant à elles poddèdent un service informatique complet avec des équipes qui gèrent le réseau et le parc informatique, d'autres fournissent du soutien aux utilisateurs sur place ou à distance, alors qu'une autre est chargée d'améliorer les applications actuelles ou développer des applications maison.

 

En 2019, le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) en informatique de gestion détenant 10 années d'expérience au sein d'une PME était de 47 000 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) au soutien aux utilisateurs ayant 10 années d'expérience au sein d'une grande compagnie d'assurances était de 56 000 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) en soutien aux utilisateurs ou d'un(e) technicien(ne) en administration de bases de données ayant 10 années d'expérience au sein d'une grande entreprise de télécommunications était de 57 500 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) en soutien aux utilisateurs ayant 10 années d'expérience au sein d'une grande entreprise de commerce au détail (notamment les chaînes d'alimentation et les chaînes de pharmacies) était de 57 900 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) en soutien aux utilisateurs ou d'un(e) spécialiste en soutien technique ayant 10 années d'expérience au sein d'une grande société de conseils en TI était de 58 800 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) en informatique ayant 10 années d'expérience au sein d'une grande industrie de fabrication d'aliments et boissons environ était de 60 600 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) analyste en communication de données ayant 10 années d'expérience au sein d'une grande société de conseils en TI était de 63 800 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) en informatique ayant 10 années d'expérience au sein d'une municipalité de taille moyenne était de 67 700 $;

 

et le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) en informatique ayant 10 années d'expérience au sein d'une grande entreprise publique de transport urbain était de 68 600 $.

 

Le domaine des technologies sans fil et des médias interactifs sur Internet;

 

Ces secteurs connaisent une période de croissance. Les compagnies d’assurances et les entreprises de services financiers sont et les firmes de consultants en informatique à l’origine de la demande de main-d’œuvre des programmeurs(euses) et développeurs(euses) d'applications en médias interactifs.

 

L’informatisation des entreprises, l’accroissement du nombre de sites Web avec éléments transactionnels, les changements technologiques rapides, l’intérêt pour les systèmes d’infogérance, les besoins liés à la programmation et l’intégration de produits du multimédia contribuent à maintenir la demande de main-d’œuvre.

 

Les débouchés dans cette profession viennent de la création d’emplois et de la mobilité des travailleurs et des travailleuses vers d’autres professions en informatique : gestionnaires de systèmes informatiques, analystes et consultants ou consultantes informatiques, analystes de bases de données et administrateurs ou administratrices de données, etc.

 

Selon Emploi-Québec, les métiers de programmeur(euse) et de développeur(euse) en médias interactifs (Web, applications mobiles, etc.) figurent parmi les professions les plus en demande actuellement dans l'ensemble du Québec.

 

Les régions où les besoins sont les plus importants sont : Île de Montréal, région de Québec, Montérégie, Laval, Chaudière-Appalaches, Mauricie, Laurentides, Lanaudière, ainsi que l'Estrie et le Centre-du-Québec.

 

Le nombre grandissant de travailleuses et de travailleurs qui utilisent des outils informatiques et l’informatisation croissante des entreprises amènent les techniciens(nes) en assistance aux utilisateurs à fournir une assistance directe ou une assistance en ligne aux utilisatrices et aux utilisateurs des technologies de l’information et des communications, ce qui crée des besoins de main-d’œuvre dans cette profession.

 

L’accessibilité croissante à Internet, la mise en place de nouveaux systèmes d’exploitation et plateformes ainsi que la popularité grandissante des assistants personnels multifonctions augmentent les besoins de main-d’œuvre. Cette profession connaît un certain roulement de personnel. L’acquisition d’expérience et une formation continue favorisent par ailleurs la mobilité vers d’autres professions en informatique qui offrent de meilleures conditions.

 

Les régions où les besoins sont les plus importants sont : Île de Montréal, région de Québec, Montérégie, Laval, Estrie, Outaouais et Mauricie.

 

En 2019, le salaire annuel moyen d'un(e) programmeur(euse) ou développeur(euse) en médias interactifs ayant 10 années d'expérience au sein d'une PME environ était de 55 600 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) en informatique ayant 10 années d'expérience au sein d'une petite municipalité était de 58 800 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) en informatique ayant 10 années d'expérience au sein d'une municipalité de taille moyenne était de 61 200 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) programmeur(euse)-développeur(euse) d'applications ayant 10 années d'expérience au sein d'une grande compagnie d'assurances était de 61 900 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) en informatique - soutien aux utilisateurs ou technicien(ne) en informatique - programmation d'applications ayant 10 années d'expérience au sein d'une grande municipalité était de 68 300 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) programmeur(euse) ou développeur(euse) d'applications interactives ou mobiles ayant 10 années d'expérience au sein d'une grande entreprise de télécommunications était de 66 700 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) en informatique ayant 10 années d'expérience au sein d'une grande entreprise publique de transport urbain était de 68 600 $.

 

et le salaire annuel moyen d'un(e) dévelopeur(euse) d'applications ou programmeur(euse)-analyste ayant 10 années d'expérience au sein d'une grande société de conseils en TI était de 76 000 $.

 

En gestion de réseaux;

 

Préoccupés par la confidentialité des données, le piratage informatique et les désastres causés par les virus, les employeurs recherchent des gestionnaires de réseaux irréprochables. «Il faut sensibiliser les utilisateurs à la sécurité informatique. C’est là que l’administrateur de réseau va se démarquer du programmeur et de l’analyste en informatique.

 

La demande est attribuable notamment au développement des réseaux informatiques ainsi qu’à la croissance du commerce électronique et des services en ligne. Les techniciennes et les techniciens qualifiés sont recherchés en raison de l’importance stratégique de cette profession pour les entreprises. La préoccupation et le besoin des entreprises de protéger les informations stratégiques en raison des tentatives d’intrusion, du grand nombre de virus et de l’action des pirates informatiques entraînent une demande de main-d’œuvre spécialisée en sécurité des réseaux informatiques. La popularité de la téléphonie mobile et de la téléphonie par Internet (VoIP) contribue aussi à maintenir la demande.

 

Celle-ci vient des entreprises présentes dans divers secteurs d’activité dont l'administration publique, les services conseils (tels que les firmes de consultants en informatique), les entreprises de gestion de parcs informatiques, les institutions financières (telles que les compagnies d'assurance), les PME et les grandes entreprises dans plusieurs secteurs (commerce au détail, services, manufacturier, etc.).

 

Selon Emploi-Québec, le métier de technicien(ne) en gestion de réseaux est l'une des professions les plus en demande actuellement dans l'ensemble du Québec.

 

Les régions où les besoins sont les plus importants sont : Île de Montréal, Montérégie, région de Québec, Laval, Chaudière-Appalaches, Estrie et Outaouais.

 

La présence sur le Web devient de plus en plus incontournable pour les entreprises, car elle peut accroître leur visibilité et leur rentabilité. Le nombre toujours croissant de sites Internet d’entreprise favorise la demande de main-d’œuvre dans cette profession.

 

Les techniciens(nes) Web sont embauchées pour créer et tenir à jour les sites Web. Une spécialisation de plus en plus importante du travail des concepteurs ou conceptrices et des développeurs ou développeuses de sites Web devrait se produire au fur et à mesure que la complexité et le caractère professionnel des sites augmentent.

 

La technologie de chiffrement a permis d’offrir en ligne des services transactionnels en toute sécurité, tels que l’achat et la vente de biens, les opérations bancaires, les réservations de voyage et les services gouvernementaux, ce qui augmente la demande.

 

Les régions présentant les besoins les plus importants de ce spécialiste sont : Île de Montréal, Québec, Laval, Outaouais et Estrie.

 

En 2019, le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) de réseau ayant 10 années d'expérience au sein d'une PME était de 54 800 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) en réseautique ayant 10 années d'expérience au sein d'une grande entreprise de commerce au détail (notamment les chaînes d'alimentation et les chaînes de pharmacies) était de 57 700 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) en informatique ayant 10 années d'expérience au sein d'une petite municipalité était de 58 800 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) en informatique ayant 10 années d'expérience au sein d'une municipalité de taille moyenne était de 61 200 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) en pilotage de systèmes ayant 10 années d'expérience au sein d'une grande compagnie d'assurances était de 61 900 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) de réseau ayant 10 années d'expérience au sein d'une grande entreprise de télécommunications était de 64 700 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) en informatique - gestion de réseaux ayant 10 années d'expérience au sein d'une grande municipalité était de 68 300 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) en informatique ayant 10 années d'expérience au sein d'une grande entreprise publique de transport urbain était de 68 600 $.

 

et le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) - centre d'exploitation de réseau ayant 10 années d'expérience au sein d'une grande société de conseils en TI était de 68 800 $.

 

En informatique industrielle;

 

Bien que la plupart des diplômés(es) poursuivent vers des études universitaires en informatique ou en génie logiciel; ces spécialistes sont très recherchés par la sociétés de conseils en TI ayant des entreprises manufacturières comme clients, les entreprises de haute technologie, les sociétés de génie conseil, les centres de recherche industrielle, les entreprises de développement d'applications pour l'industrie, ainsi que les entreprises de services conseils en automatisation industrielle. Donc, les perspectives sont excellentes.

 

Selon le moteur de recherche d'emploi Guichet Emploi; les professions de programmeur-analyste et développeur en médias interactifs figuraient au 2e rang des professions universitaires et au 16e rang de tous les métiers confondus les plus en demande en 2018 et 2019.

 

Selon le magazine Jobbom, les carrières collégiales en informatique figurent au top 25 des carrières gagnantes en 201, 2019 et 2020

 

En 2019, le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) en informatique industrielle ayant 10 années d'expérience au sein d'une PME manufacturière était de 54 500 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) en informatique industrielle ayant 10 années d'expérience au sein d'une grande industrie de fabrication d'aliments et boissons était de 60 600 $

 

le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) en informatique industrielle ayant 10 années d'expérience au sein d'une grande industrie du matériel de transport terrestre était de 60 800 $

 

le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) en informatique industrielle ayant 10 années d'expérience au sein d'une grande industrie aérospatiale était de 65 500 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) en informatique industrielle ayant 10 années d'expérience au sein d'une grande industrie papetière était de 69 100 $

 

le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) en informatique industrielle ayant 10 années d'expérience au sein d'une grande compagnie minière était de 82500 $;

 

et le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) en informatique industrielle ayant 10 années d'expérience au sein d'une grande industrie de première transformation des métaux était de 82 300 $.

 

Consulte également le Portrait de l'industrie des technologies de l'information et le Portrait de l'industrie du multimédia où tu auras plusieurs informations sur le marché du travail dans ce domaine, une enquête salariale et un profil de l’industrie.

 

Consulte aussi les articles suivants qui décrivant la problématique de la pénurie de la main-d'œuvre en informatique : émission L'heure des comptes de Radio-Canada et la revue Direction informatique.

 

Sources : Emploi-Québec, Techno-Compétences, Réseau Action TI, Jobboom et Guichet Emplois.

 

BREF PORTRAIT DE L'INDUSTRIE DES TI :

 

L'industrie des technologies de l'information regroupe l'ensemble des secteurs qui fabriquent, fournissent des services et vendent des produits dans les domaines des communications, de services informatiques, du multimédia (secteur informatique) et des systèmes intelligents.

 

On peut donc diviser cette industrie en 6 principaux secteurs, soit :

En 2015, ses revenus étaient estimés à plus de 29,68 milliards de dollars, avec des hausses notamment dans 3 secteurs : édition logicielle (44 %), services informatiques (23 %) et télécommunications (12 %).

 

Le Québec figurait au 2e rang pour le nombre de brevets octroyés, ce qui représente 9 % de tous les brevets octroyés toutes catégories au pays.

 

La région de Montréal figurait au 4e rang pour la concentration d'emploi dans le secteur des TI.

 

En 2015, on retrouvait près de 6 700 entreprises qui employaient plus de 153 900 travailleuses et travailleurs dont 98 100 professionnelles et professionnels dans les différentes domaines des technologies de l'information dans les nombreuses carrières des TI.

 

Les entreprises du secteur des TIC sont très fortement concentrées dans l’industrie des services informatiques, soit 78 %.

 

Les services informatiques et l’édition logicielle sont les deux seules industries à voir leurs effectifs progresser de manière significative, avec une croissancemoyenne respective de 4 % et 4,7 % depuis 2000.

 

Parmi ces entreprises, on ne retrouvait que 25 grandes entreprises qui employaient plus de 500 travailleurs(euses), seulement 50 entreprises avaient entre 200 et 499 employés(es), près de 1 00 employaient entre 10 et 199 personnes, alors plus de 5 100 entreprises employaient moins de 10 personnes

 

Les entreprises en TIC au Québec se concentrent principalement dans les régions de Montréal (50 %), de la Montérégie (10 %) et de la Capitale-Nationale (8 %). La grande région de Montréal (Montréal, Laval, Laurentides, Montérégie et Lanaudière) regroupe 73 % des entreprises du secteur.

 

La répartition des emplois selon le secteur 2015 était :

  1. L’industrie des services informatiques est la locomotive du secteur; générait des revenus totalisant plus de 10,6 milliards $, regroupait près de 6 080 entreprises  qui employaient plus de 94 500 emplois, dont 73 100 professionnels en TIC;

  2. L’industrie des télécommunications est un géant aux bases solides; générait des revenus de plus de 11,98 milliards $, regroupait 535 entreprises qui employaient plus de 38 400 emplois, dont 19 600 professionnels en TIC;

  3. L’industrie de l'édition de logiciels est petite, mais vigoureuse; elle regroupait 230 entreprises qui généraient des revenus de 1,72 milliards $ et comptait 4 200 emplois, dont 2 400 professionnels des TIC;

  4. L’industrie manufacturière fait face à d’importants défis; elle générait des revenus de 2,4 milliards $, regroupait 230 entreprises et comptait 8 700 emplois dont 1 500 sont occupés par des professionnels des TIC;

  5. L’industrie du commerce de gros a subi les contrecoups de la dernière récession; regroupait 582 entreprises qui ont généré des revenus de plus de 4,7 milliards $ et comptait 8 100 emplois et moins de 1 500 professionnels des TIC.

Il faut ajouter près de 51 % professionnels des TIC œuvraient au sein d'entreprises de l'extérieur du secteur, soit 97 900 personnes :

Plus de 59 % des carrières des TI exigent de détenir une formation universitaire (baccalauréat ou maîtrise),

 

Plus de 25 % des professions des TI exigent de détenir une formation de niveau collégial (DEC ou AEC),

 

Seulement 6 % des métiers exigent une formation professionnelle (DEP en soutien informatique par exemple),

 

Moins de 2 % des emplois dans le domaine n'exigent aucune formation.

 

Source : Comité sectoriel de la main-d'œuvre en technologies de l'information et des communications - Techno-Compétences

 

BREF PORTRAIT DE L'INDUSTRIE DU MULTIMÉDIA :

 

Le Canada est devenu depuis quelques années l'un des grands noms de l'industrie internationale du multimédia. Il se classe au 5e rang mondial (derrière le Japon, les États-Unis, la France et la Corée du Sud); l'industrie canadienne du multimédia, de l'Internet et du jeu vidéo est réputée mondialement pour ses productions multimédia, la qualité de ses formations et de son personnel qualifié.

 

En fait, il regroupe plus de 20 % de toutes les entreprises et tous les emplois de l'industrie mondiale du multimédia, principalement dans le domaine du jeu interactif.

Au sein de l'industrie québécoise du multimédia, de l'Internet et du jeu vidéo a généré des revenus de plus de 2,1 milliards $ en 2016 dont 40 % proviennent des exportations.

En 2016, on y retrouvait plus de 650 entreprises (entreprises de jeux vidéo, entreprises de multimédia, entreprises de logiciels, entreprises de services et solutions Internet) ayant généré des revenus de plus de 1,2 milliards $ et qui employaient plus de 26 700 travailleuses et travailleurs principalement concentrées à Montréal et Québec. Plus de 90 % des entreprises étaient des PME dont 66 % employaient moins de 50 personnes.

Bien que plus de 75 % des entreprises de l'industrie sont situées dans la région montréalaise, dans la région de Québec, on y retrouve 75 entreprises qui emploient plus de 1 350 personnes, une vingtaine d'entreprises en Estrie, une vingtaine en Mauricie, une dizaine en Montérégie, une dizaine dans les Laurentides, moins d'une dizaine en Outaouais et quelques-unes dans le Bas-St-Laurent (Matane).

De plus, il faut ajouter environ 130 entreprises de production cinéma et télé, les 6 principales chaînes de télévision et les compagnies de télécommunications emploient également des spécialistes du multimédia et technologies Web.

Elle est classée en 3 secteurs, soit  :

Sources : Techno-Compétences, le Comité sectoriel de la main-d'œuvre en technologies de l'information, Association canadienne du logiciel de divertissement, Industrie Canada, Emploi-Québec, XN Québec, Québec International et Montréal International.

 

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

 

Le Diplôme d’études collégiales en informatique - spécialisation en gestion de réseaux informatiques D.E.C. est d’une durée de 3 ans. Il comporte des cours tels que : organisation du travail, algorithmie et programmation orientée objets, système d'exploitation, professions de l'informatique, anglais de l'informatique, installation de composantes, développement orientée objet, modélisation, système d'exploitation 2, mathématiques de l'informatique, sélection de composantes, traitement de données orienté objet, architecture de réseaux, bases de données, statistiques pour l'informatique, programmation structurée, analyse et conception orientées objets, soutien technique et formation des utilisateurs, serveurs à gestion répartie, implantation de réseaux, supervision et dépannage de réseaux, sécurité de l'information, communication dans le monde professionnel, serveurs à gestion centralisée, maintenance du réseau, gestion d'un parc informatique, technologie de l'Internet, développement d'applications réparties, projet de fin d'études en gestion de réseaux, ainsi qu'un stage non rémunéré en milieu de travail d’une durée de 3 semaines (cheminement régulier), etc. De plus, plusieurs collèges offrent ce programme dans le cadre de l’alternance travail-études qui combinent des périodes de travail rémunéré en entreprise de 3 à 4 mois avec les sessions d’études.  Note : le contenu et le nom des cours peuvent varier selon les collèges.

 

Le Diplôme d’études collégiales en informatique - spécialisation en informatique de gestion D.E.C. est d’une durée de 3 ans. Il comporte des cours tels que : organisation du travail, algorithmie et programmation orientée objets, système d'exploitation, professions de l'informatique, anglais de l'informatique, installation de composantes, développement orientée objet, modélisation, système d'exploitation 2, mathématiques de l'informatique, traitement de données orienté objet, interface personne-machine, outils multimédias, bases de données, statistiques pour l'informatique, gestion de l'information des organisations, programmation structurée, analyse et conception orientées objets, correction de programmes, soutien technique et formation des utilisateurs, communication dans le monde professionnel, télécommunications et réseaux, maintenance d'applications, validation d'applications, production et gestion de documents, développement d'applications hypermédia, déploiement d'applications, développement d'applications de bases de données, projet de fin d'études en informatique de gestion, ainsi qu'un stage non rémunéré en milieu de travail d’une durée de 3 semaines (cheminement régulier), etc. De plus, plusieurs collèges offrent ce programme dans le cadre de l’alternance travail-études qui combinent des périodes de travail rémunéré en entreprise de 3 à 4 mois avec les sessions d’études. Note : le contenu et le nom des cours peuvent varier selon les collèges.

 

Le Diplôme d’études collégiales en informatique - spécialisation en informatique industrielle D.E.C. est d’une durée de 3 ans. Il comporte des cours tels que : organisation du travail, algorithmie et programmation orientéee objets, système d'exploitation, professions de l'informatique, anglais de l'informatique, installation de composantes, développement orientée objet, modélisation, système d'exploitation 2, mathématiques de l'informatique, programmation web, infographie et les mondes virtuels, communication numérique, acquisition de données et conception de pilotes, interface personne-machine, introduction au dessin et à la conception assistés par ordinateur, communication dans le monde professionnel, gestion de réseaux, systèmes en temps réel et automates, vision par ordinateur, introduction aux moteurs graphiques 3D, systèmes d'informatique industrielle, ainsi qu'un stage non rémunéré en milieu de travail d’une durée de 3 semaines (cheminement régulier), etc. De plus, plusieurs collèges offrent ce programme dans le cadre de l’alternance travail-études qui combinent des périodes de travail rémunéré en entreprise de 3 à 4 mois avec les sessions d’études. Note : le contenu et le nom des cours peuvent varier selon les collèges.

 

Il existe aussi un programme combiné DEC-BAC en informatique d’une durée de 5 ans offert de façon intensive (avec sessions d’été). Il permet d’intégrer les programmes afin d’obtenir en moins de 6 ans un D.E.C. et un baccalauréat en informatique. Les 3 premières années comprennent les cours du D.E.C. (de l'une des 3 spécialisations) et les 2 dernières suivantes ceux du baccalauréat. Pour le contenu du baccalauréat en informatique, consulte la page de la profession d'analyste en informatique. Pour plus de détails, consulte également la page d’informations concernant les programmes intégrés DEC-BAC.

 

Il existe aussi un programme combiné DEC-BAC en informatique de gestion d’une durée de 5 ans offert de façon intensive (avec sessions d’été). Il permet d’intégrer les programmes afin d’obtenir en moins de 6 ans un D.E.C. et un baccalauréat en informatique. Les 3 premières années comprennent les cours du D.E.C. avec spécialisation en informatique de gestion et les 2 dernières suivantes ceux du baccalauréat en informatique de gestion. Pour le contenu du baccalauréat en informatique, consulte la page de la profession d'analyste en informatique. Pour plus de détails, consulte également la page d’informations concernant les programmes intégrés DEC-BAC.

 

Le Diplôme ontarien en technologie de la sécurité de l’information a une durée totale de 3 ans offert à temps complet. Programme unique offert seulement à La Cité Collégiale, un collège public francophone de l’Ontario. La formation vise à te fournir les compétences nécessaires afin d’assurer la sécurité intégrée des renseignements stockés, traités ou transmis par voie électronique. Tu auras des cours d’introduction à la programmation en C++, introduction à la recherche documentaire, systèmes d’exploitation et architecture, logiciels d’applications, circuits logiques, introduction aux réseaux, concepts des réseaux, introduction à la sécurité informatique, techniques de cryptographie, commutation, réseaux élargis, analyse des risques et vulnérabilités, sécurité Internet, techniques de routage, l’infrastructure à clé publique, sécurité du commerce électronique, réseautage appliquée, planification et gestion des systèmes de sécurité, projet-synthèse en sécurité de l’information, etc. De plus, le programme est aussi offert sous la formule alternance travail-études, c’est-à-dire qu’il peut comprendre 2 à 3 stages rémunérés en entreprise.

 

DEP-DEC :

 

Qu'est-ce qu'un programme DEP-DEC ?

 

Il permet d'entreprendre des études professionnelles et collégiales en informatique en 3½ ans (au lieu de 4) et obtenir 2 diplômes, soit le D.E.P. en soutien informatique et le D.E.C. en techniques de l'informatique).

 

Pour plus de détails, consulte la page suivante

 

Voici les établissements offrant cette formule :

Note : éventuellement, d'autres collèges pourraient s'y ajouter.

 

D.E.C.-BAC :

 

Qu'est-ce qu'un programme DEC-BAC ?

 

Consulte la page suivante

 

Il permet de se faire reconnaître des acquis du D.E.C. en informatique dans le cadre d'un programme de baccalauréat en informatique. Tu peux donc compléter tes études universitaires en 5 ans au lieu de 6 ans.

 

Voici les ententes actuellement offertes par universités :

 

DEC-BAC en création numérique

(DEC en techniques de l'informatique 420.A0 + Baccalauréat en création numérique) :

 

DEC-BAC en développement de jeux vidéo

(DEC en techniques de l'informatique 420.A0 + Baccalauréat spécialisé en développement de jeux vidéo) :

 

DEC-BAC en informatique de la science des données et de l'intelligence d'affaires

(DEC en techniques de l'informatique 420.A0 + Baccalauréat spécialisé en informatique de la science des données et de l'intelligence d'affaires) :

 

DEC-BAC en technologies de l'information

(DEC en techniques de l'informatique 420.A0 + Baccalauréat spécialisé en technologies de l'information) :

 

DEC-BAC en informatique

(DEC en techniques de l'informatique 420.A0 + Baccalauréat en informatique) :

 

Université Laval

(Baccalauréat en informatique)

 

ententes avec les collèges suivants :

Université du Québec à Rimouski UQAR

Université du Québec à Trois-Rivières U.Q.T.R.

 

ententes avec les collèges suivants :

 

Université du Québec à Chicoutimi UQAC

 

ententes avec les collèges suivants :

Université Bishop

 

entente avec les collèges suivants :

Université de Moncton campus de Shippigan (Nouveau-Brunswick) :  

 

Université de Sherbrooke

Université du Québec à Montréal UQAM 

 

Aucune entente DEC-BAC n'a été conclue par cette université.

 

Seules des passerelles sont offertes (reconnaissance d'acquis collégiaux) avec certains cégeps de l'Île de Montréal, voir la section "passerelles".

 

Université Concordia

 

Aucune entente DEC-BAC n'a été conclue par cette université.

 

Seules des passerelles sont offertes (reconnaissance d'acquis collégiaux) avec certains cégeps de l'Île de Montréal, voir la section "passerelles".

Université de Montréal 

Aucune entente DEC-BAC n'a été conclue par cette université.

 

Seules des passerelles sont offertes (reconnaissance d'acquis collégiaux) avec certains cégeps de l'Île de Montréal, voir la section "passerelles".

 

Université Mcgill

 

Aucune entente DEC-BAC n'a été conclue par cette université.

 

Université d'Ottawa

 

Aucune entente DEC-BAC n'a été conclue par cette université.

 

PASSERELLES :

 

Un programme passerelle permet aux titulaires du DEC en informatique de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans cadre de son programme de baccalauréat en informatique (ou dans une discipline connexe). Par contre, aucune garantie d'admission est faite lors de la demande et aucune préférence ou priorité n'est accordée à l'admission.

 

Note 1 : dans certaines universités, il y a des cours préalables exigés même une reconnaissance d'acquis est offerte

 

Note 2 : la reconnaissance des acquis n'est pas automatique et le nombre de crédits accordés peut varier selon la qualité de ton dossier scolaire.

 

Pour plus de détails, consulte la page suivante

 

Voici les ententes actuellement offertes :

 

Baccalauréat en informatique :

Baccalauréat en informatique de gestion ou en technologies de l'information :

Baccalauréat en génie logiciel :

Autres programmes :

PERFECTIONNEMENT :

 

Après avoir acquis quelques années d’expérience, il te sera possible de t’inscrire dans des programmes de perfectionnement de niveau collégial en informatique ou des programmes de certificats universitaires.

 

Voici quelques exemples :

 

Attestations d'études collégiales de perfectionnement et autres AEC :

Certificats universitaires (30 crédits) :

Microprogrammes ou programmes courts (15 crédits) :

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Plusieurs possibilités d’études universitaires s’offrent à toi

 

Si tu es diplômé(e) du DEC informatique, tu pourras poursuivre tes études au niveau de l’université dans l’un des programmes de baccalauréat suivants :

-         Bacc en informatique

-         Bacc en informatique de gestion

-         Bacc en informatique-mathématiques

-         Bacc en économie et informatique

-         Bacc informatique et génie logiciel

-         Bacc recherche opérationnelle

-         Bacc en physique et informatique

-         Bacc en génie des technologies de l’information

-         Bacc en génie logiciel

-         Bacc en administration - spécialisation en systèmes d’information ou technologies de l’information

-         Bacc en administration – spécialisation en commerce électronique

-         Bacc en génie informatique (certains cours supplémentaires sont nécessaires)

-         Bacc en génie électrique (certains cours supplémentaires sont nécessaires)

-         Etc.

Pour plus de détails, consulte également les pages concernant les professions suivantes :

 

-    analyste en informatique

-    ingénieur en logiciel

-    Analyste en technologies de l’information (administration)

-    ingénieur informaticien

-    ingénieur électricien

 

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

-         Soit détenir un diplôme d’études secondaires D.E.S. et avoir réussi le cours du secondaire suivant :
CST 5e (anciennement mathématiques 526) ou son équivalent (tous les collèges)

 

-         Soit détenir un diplôme d’études secondaires D.E.S. et avoir réussi le cours du secondaire suivant :
TS ou SN 4e (anciennement mathématiques 436) ou son équivalent (tous les collèges)

 

-         Soit détenir un diplôme d’études professionnelles D.E.P. en soutien informatique (on peut lui reconnaître des équivalences de cours au D.E.C., consulte la section "passerelles")

 

Note : pour connaître les équivalences de préalables à l’éducation aux adultes, consulte la page suivante

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Dans la plupart des collèges, ce programme N’EST PAS contingenté

 

Les candidats(es) admissibles (détenant les préalables requis) sont généralement admis 

 

Admissions au DEC-BAC également ouvertes à l’hiver à F-X-Garneau

 

Admissions au DEC régulier également ouvertes à l’hiver aux endroits suivants :

 

-         Alma

-         Chicoutimi

-        Garneau

-         Gaspésie (Carleton)

-         Heritage

-         Limoilou

-         Lionel-Groulx

-         Matane

-         Rosemont

-         Valleyfield

-         Vanier

 

ENDROITS DE FORMATION :

Pour voir les collèges offrant le DEC régulier, voir ci-dessous

Pour voir les collèges offrant les programmes d'AEC, clic ici

Qu'est-ce qu'alternance travail-études ?

Est du Québec :

(Saguenay Lac-St-Jean, Bas-St-Laurent et Gaspésie, Côte-Nord)

Gaspésie :

Côte-Nord :

Bas-St-Laurent :

Saguenay et Lac-St-Jean :

Ouest et Centre du Québec :

(Mauricie-Bois-Francs, Estrie, Outaouais, Abitibi-Témiscamingue) 

Abitibi-Témiscamingue :

Centre-du-Québec :

Mauricie :

Estrie :

Outaouais :

-         Collège La Cité (collège public de l’Ontario à Ottawa)
Diplôme d'études collégiales de l'Ontario offert en français.

Un choix parmi 3 programmes :

technologie des systèmes informatiques - cybersécurité et réseautique : durée 3 ans à temps complet de jour avec la formule "ordinateur portable" et avec stages coopératifs rémunérés.

techniques des systèmes informatiques : durée de 2 ans à temps complet de jour avec la formule "ordinateur portable" et avec stages coopératifs rémunérés.

programmation informatique : durée de 2 ans à temps complet de jour avec la formule "ordinateur portable" et avec stages coopératifs rémunérés.

Région de la Capitale Nationale :

 Chaudière-Appalaches :