Retour à la page du secteur protection publique

Retour à la page du secteur services sociaux

Retour à la page d’accueil

 

 

 

 

SECTEURS : SERVICES PERSONNELS ET SOCIAUX ou

PROTECTION PUBLIQUE

 

AGENT(E) DES SERVICES CORRECTIONNELS

ATTESTATION D'ÉTUDES COLLÉGIALES A.E.C. OU

DIPLÔME D’ÉTUDES COLLÉGIALES D.E.C. OU

BACCALAURÉAT B.Sc ou B.A.

 

Consulte aussi la section "liens recommandés" à la fin de cette page (dont des vidéos sur les carrières en services correctionnels)

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 

 

En tant qu’agente ou agent des services correctionnels, tu auras pour responsabilités de surveiller les détenus et maintenir l’ordre à l’intérieur d’un établissement pénitentiaire ou un autre lieu de détention (unités cellulaires des palais de justice para exemple), mais également lors de leur sorties (hôpital, palais de justice, etc).

 

Par contre, ton travail ne s’arrêtera pas qu’au point de vue « gardien de prisonniers » car ton travail exigera des habiletés et compétences sociales aigues. En effet, on fera appel à toi afin d’effectuer des recommandations sur certaines activités d’évaluation appropriées afin de participer à un plan d’intervention visant la réinsertion sociale, accompagner et faire un suivi du plan d’intervention avec le détenu, observer et noter les comportements des détenus ce qui permettra d’accroître la sécurité au sein de l’établissement et de prévenir les problèmes, de participer au programme de gestion de crises afin d’être efficace lors de toutes situations d’urgence, etc.

 

On retrouve des agents des services correctionnels dans les pénitenciers fédéraux relevant du Service correctionnel Canada pour les sentences criminelles de 2 ans et plus et pour les crimes fédéraux (les établissements à sécurité maximale comme Donnacona et Port-Cartier, à sécurité moyenne comme Archambault, les pénitenciers à sécurité minimale pour la réinsertion, ainsi que le pénitencier pour femmes de Joliette). On en retrouve dans les centres de détention provinciaux relevant du Ministère de la Sécurité publique pour les sentences de moins de 2 ans (10 établissements dont Bordeaux, Québec, Sherbrooke et Trois-Rivières pour les hommes, ainsi que Tanguay et Québec pour les femmes). On les retrouve également les unités cellulaires des palais de justice qui relèvent aussi du Ministère de la Sécurité publique.

 

Pour plus d’informations, consulte la page concernant les agents(es) des services correctionnels du Québec et les agents(es) fédéral des services correctionnels sur les sites Internet des Services correctionnels.

 

QUALITÉS ET APTITUDES NÉCESSAIRES :

-      Excellente santé

-      Aimer travailler avec public et entregent car tu auras à établir des contacts avec gens en difficultés

-      Grande facilité à communiquer et à écouter qui te permettra d’établir un lien de confiance avec les détenus

-      Autonomie, initiative et débrouillardise pour être en mesure d’intervenir seul(e) dans certaines situations

-      Facilité pour le travail en équipe car tu devras non seulement travailler avec cette personne mais aussi d’autres collègues (criminologues, travailleurs sociaux, psychologues, , psychiatres, etc)

-      Bon contrôle et très bonne confiance en soi pour intervenir efficacement dans les situations d’urgences

-      Bonne connaissance en langue anglaise parlée et écrite

-      Bonne coordination œil-main pour avoir de bons réflexes et agir rapidement mais efficacement

-      Capacité d’analyse et de synthèse pour bien analyser efficacement une situation avant d’intervenir

-      Capacité de travailler sous stress pour être capable d’agir professionnellement même dans les situations difficiles

-      Civisme, honnêteté et leadership pour agir avec professionnalisme

-      Discipline, respect et discrétion également pour agir de façon professionnelle

-      Très bon sens de l’observation et de la mémoire pour réussir à déceler des situations qui risques de troubler l’ordre à l’intérieur de l’établissement

-      Sens des responsabilités car tu seras responsable des approches d’intervention auprès de cette personne

-      Esprit d’initiative et autonomie pour réussir à emmener la personne à faire face à ses problèmes et d’en trouver une solution

-      Esprit d’analyse et bon jugement pour comprendre les problèmes rencontrés par cette personne

-      Sens de l’observation et vigilance car tu devras connaître non seulement les faiblesses mais aussi les forces de cette personne pour mieux l’aider à régler son ou ses problèmes

-      Grande capacité d’adaptation à tout type de milieux et à tous types de clientèles

-      Imagination et créativité pour développer de nouvelles approches innovatrices et efficaces

-      Sens de l’organisation pour planifier, organiser et animer différentes activités sociales et animation de groupes  

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-       Agent(e) au classement des détenus en centre de détention

-       Agent(e) conseiller(ère) en maison de transition

-       Agent(e) d'aide socio-économique au programme d'indemnisation des victimes d’actes criminels IVAC

-    Agent(e) d'intervention en centre jeunesse

-    Agent(e) d'intervention en maison de transition

-    Agent(e) de libérations conditionnelles (Service correctionnel du Canada), diplôme universitaire exigé

-    Agent(e) de prévention de la criminalité

-    Agent(e) de probation (Service correctionnel du Québec), diplôme universitaire exigé

-    Agent(e) de sécurité

-       Agent(e) des services frontaliers (douanes)

-    Animateur(trice) d'activités en réinsertion sociale

-    Constable spécial dans un palais de justice

-    Garde (Institut psychiatrique Philippe-Pinel pour délinquants dangereux)

-    Gardien(ne) de sécurité en centre jeunesse

-       Surveillant(e) en unité de détention

-    Surveillant(e) en centre jeunesse

-    Surveillant(e) en établissement psychiatrique

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-       Service correctionnel du Canada (pénitenciers fédéraux, centres correctionnels communautaires et bureaux nationaux de libération conditionnelle)

-       Ministère de la Sécurité publique du Québec (centres de détention provinciaux, bureaux de probation et palais de justice)

-    Agence des services frontaliers du Canada

-    Agences de sécurité

-    Centres correctionnels communautaires

-       Centres de réhabilitation

-    Centres de réadaptation en dépendances

-    Centres jeunesse

-       Maisons d’hébergement pour hommes violents

-       Maisons de transition

-      Hôpitaux psychiatriques

-    Forces armées canadiennes

EXIGENCES DES EMPLOYEURS : 

-       Détenir un certificat en secourisme et RCR

-       Détenir un permis de conduire valide

-       Excellente maîtrise du français parlé (surtout) et écrit

-       Connaissance de l’anglais (bilinguisme demandée dans certains milieux)

-       Grande disponibilité

-       Mobilité (tu pourrais travailler dans n’importe lequel des établissements)

-       Expérience en relation d’aide (bénévole ou rémunéré)

-       Se soumettre à des examens écrits

-       Se soumettre à un examen médical

-       Se soumettre à une enquête de bonnes mœurs et antécédents judiciaires

-       Se soumettre à des entrevues obligatoires

CONDITIONS DE TRAVAIL :

 

Les agentes et les agents des services correctionnels possèdent tous les avantages sociaux accordés aux employés du Gouvernement du Canada ou du Gouvernement du Québec selon la convention collective. Comme par exemple, les vacances annuelles payées, des régimes d'assurance-vie, de soins médicaux, dentaires et hospitaliers, des primes de travail par postes au besoin, des activités de perfectionnement reliées au métier, un régime de retraite, etc.

 

SALAIRE :

 

Selon les données 2015 :

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

 

-     18,45 $/heure (40 hres/sem) en tant que constable spécial(e) à la sécurité dans un palais de justice

 

-     18,55 $/heure (40 hres/sem) en tant que surveillant(e) en unité de détention à la Ville de Montréal

 

-     20,14 $/heure (40 hres/sem) en tant que garde à l'Institut Philippe Pinel à Montréal (hôpital psychiatrique pour délinquants dangereux)

 

-         21,58 $/heure (40 hres/sem) en tant qu’agent(e) des Services correctionnels du Québec

 

-         25,17 $/heure (40 hres/sem) en tant qu’agent(e) des Services correctionnels du Canada (pénitenciers fédéraux)

 

Sources : Conseil du Trésor du Québec, Commission de la Fonction publique du Canada et Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal

 

PERSPECTIVES D’AVENIR :

 

Malgré des besoins importants d'agents(es) des services correctionnels, les perspectives sont incertaines compte tenu des gels d'embauche tant dans la fonction publique fédérale que dans la fonction publique québécoise.

 

Fait à préciser, on a un grand besoin d’intervenants masculins dans plusieurs milieux (correctionnels, réhabilitation, maisons pour hommes violents, centres de désintoxication, etc.).

 

Consulte également le site du Ministère de la Sécurité publique du Québec qui a fait un portrait sur les milieux correctionnels québécois. Ainsi que le site du Service correctionnel du Canada, qui a fait un portrait des services correctionnels fédéraux.

 

LES PROGRAMME D’ÉTUDES :

 

Voir aussi la section suivante « FORMATION PROPRE AUX AGENTS CORRECTIONNELS »

 

L'Attestation d'études collégiales en techniques spécialisées en services correctionnels A.E.C. offert par le Cégep de la Gaspésie, campus de Carleton-sur-Mer a une durée totale de 1 875 heures (15 mois répartis en 4 sessions) à temps complet. Il vise à former des personnes aptes à assumer les fonctions inhérentes aux agents correctionnels, tant au niveau du rôle traditionnel de la garde et de la surveillance en établissement de détention qu’à celui de la réinsertion sociale de la personne incarcérée. Il est reconnu par le Ministère de la  Sécurité publique du Québec et des Services correctionnels du Canada afin de faire carrière comme agent des services correctionnels. Tu auras des cours en analyse et méthodes de résolution de problèmes, introduction à l'informatique de gestion, conditionnement physique, fondements du droit pénal, psychocriminologie, relation d'aide dans un contexte d'autorité, sous-culture carcérale et diversité culturelle, criminologie générale, lois et règlements d'application, expression et langage correctionnel en anglais 1, ressources et programmes de réinsertion, sentences et gestion de cas, procédures et limites légales, soins d'urgence et bioprotection, intervention en toxicomanie, intervention en situation de crise, étude et analyse des rôles et responsabilités, observation et rédaction de rapports, santé et sécurité en milieu de travail, ainsi que 2 stages non rémunérés en milieu de travail (dont le premier est un stage d'initiation d'un demi-jour par semaine pendant 10 semaines et un stage d'intégration de 5 jours par semaines pendant 15 semaines à temps complet) dans un établissement correctionnel de ton choix (pénitencier fédéral, centre correctionnel provincial, maison de transition, centre de réinsertion ou centre jeunesse).

 

L'Attestation d'études collégiales en techniques d'intervention en milieu carcéral A.E.C. offert par le Cégep d'Alma, Cégep régional de Lanaudière à Repentigny, Cégep de Shawinigan, Cégep de Rimouski et Cégep de Thetford a une durée totale de 1 605 heures (12 mois répartis en 4 sessions) à temps complet. Il permet de développer les compétences nécessaires afin d'intervenir auprès de personnes incarcérées et de participer à la réinsertion sociale. Il est reconnu par le Ministère de la  Sécurité publique du Québec et par le Service correctionnel du Canada afin de faire carrière comme agent des services correctionnels. Tu auras des cours d'introduction à la profession, conditionnement physique, criminologie et intervention carcérale, initiation à la psychologie, évaluation de la personne incarcérée, contexte social de la personne, techniques d'observation et rédaction de rapport, sentences et compléments à l'incarcération, rôles et responsabilités de l'agent correctionnel dans le système juridique canadien et québécois, défense physique, intervention physique en milieu carcéral, techniques de communication en milieu carcéral, soins d'urgence et bioprotection, questions éthiques et déontologiques, population carcérale différenciée, rédaction de documents et rapports en services correctionnels, santé en milieu carcéral, ressources sociales en délinquance, anglais pour les techniques sociales (selon ton niveau), ainsi qu'un stage d'intervention en milieu carcéral d'une durée de 10 semaines à temps complet dans un établissement correctionnel de ton choix (pénitencier fédéral, centre correctionnel provincial, maison de transition, centre de réinsertion ou centre jeunesse).

 

L'Attestation d'études collégiales en techniques d'intervention en milieu correctionnel A.E.C. offert par le Campus Notre-Dame-de-Foy CNDF a une durée totale de 1 605 heures (12 mois répartis en 4 sessions) à temps complet. Il permet de développer les compétences nécessaires afin d'intervenir auprès de personnes incarcérées et de participer à la réinsertion sociale. Il est reconnu par le Ministère de la  Sécurité publique du Québec et par le Service correctionnel du Canada afin de faire carrière comme agent des services correctionnels. Tu auras des cours en criminologie et psychologie de l'adulte, diversité sociale et intervention, système correctionnel provincial, système correctionnel fédéral, premiers soins et points de pression, techniques d'observation, stage d'observation, défense et contrôle physique 1, droit pénal, drogues, toxicomanies et autres dépendances, gestion de la sécurité dans un pénitencier, principes de base en communication, psychologie de l'adolescent, système judiciaire juvénile, travail d'équipe et gestion du stress, défense et contrôle physique 2, troubles mentaux et délinquance, intervention en relation d'aide et arrêt d'agir, intervention en réinsertion sociale, intervention en situation de crise, séminaire d'intégration, ainsi qu'un stage d'intervention dans un établissement correctionnel de ton choix (pénitencier fédéral, centre correctionnel provincial, maison de transition, centre de réinsertion ou centre jeunesse).

 

Le Diplôme d’études collégiales D.E.C. en techniques d’intervention en délinquance - spécialisation en services correctionnels offert à Gaspé-Carleton a une durée totale de 3 ans offert à temps complet. Contrairement au programme précédent, il a été conçu et adapté pour préparer à une carrière comme agent des services correctionnels provincial ou fédéral. Il est reconnu par le Ministère de la  Sécurité publique du Québec et des Services correctionnels du Canada afin de faire carrière comme agent des services correctionnels. Il comporte des cours sur l'intervenant en délinquance et les milieux de travail, psychologie du développement, sociologie de la délinquance, relation d'aide en contexte d'autorité, sous-culture carcérale et diversité culturelle, techniques d'entrevue, droit des jeunes : justice pénale, lois et règlements d'application, criminologie générale, sentences et gestion de cas, stage d'initiation en milieu correctionnel adulte ou institutionnel juvénile (offert en 2e session, à raison d'une demi-journée/semaine pendant 6 semaines), techniques d'animation et dynamique de groupe, droit des jeunes 2 : protection de la jeunesse,  psychocriminologie, procédures et limites légales, expression et langage correctionnel en anglais 1, évaluation de la personne et gestion de cas, intervention en toxicomanie, approches et mesures préventives en délinquance, preuve et administration de la preuve, criminologie clinique, stage d'implication (dans un milieu correctionnel adulte provincial ou fédéral ou un milieu correctionnel juvénile (offert en 4e session, à raison d'une demi-journée/semaine pendant 16 semaines), rédaction de rapports dans un contexte judiciaire, observation et rédaction de rapports, intervention en situation de crise, étude et analyse des rôles et responsabilités de l'agent correctionnel, ainsi qu'un stage d'intervention dans le milieu de ton choix (offert en 6e session, à raison de 5 jours/semaine pendant 15 semaines consécutives à temps complet.

 

Le Diplôme d’études collégiales D.E.C. en techniques d’intervention en délinquance a une durée totale de 3 ans offert à temps complet. Il comporte des cours en psychologie de l’enfance, psychologie de l’adolescence à la maturité, développement de l’expression et de la créativité, phénomènes sociaux, techniques de communication, administration de la justice, criminologie générale, principes de droit pénal, pénologie, criminologie juvénile, psychopathologie et déviance, techniques d’animation de groupes, criminologie clinique, alternatives et compléments à l’incarcération, stages en milieux de travail en 2e et 3e années totalisant 645 heures d’expérience dont 1 de 15 semaines consécutives.

 

Pour plus de détails, consulte la page de la profession d'intervenant en délinquance.

 

Le Diplôme d’études collégiales en techniques policières D.E.C. a une durée totale de 3 ans offert à temps plein seulement. Tu auras des cours tels que : organisation du système judiciaire, techniques de communications, déontologie policière et discipline, droit criminel, techniques de base en criminologie, soins d’urgences (niveau premier répondant), techniques de défense (judo-karaté), interactions avec communautés culturelles et ethniques, prévention du crime, processus judiciaire et réinsertion sociale, Code de la sécurité routière, techniques d’interventions policières, planification d’opérations, interventions en situations de crise, stage de sensibilisation au milieu policier au cours de la 2e année, stage de formation en milieu policier ou non policier (enquêtes privées, sécurité ou autres) ayant une durée de 3 semaines, etc.

 

Pour plus de détails, consulte la page de la profession de policier.

 

Le Baccalauréat spécialisé en sécurité et études policières B.A. (orientation sécurité publique ou enquête) offert par l’Université de Montréal. a une durée totale de 3 ans offert à temps complet. Il comporte des cours en socio-criminologie, victimologie, délinquance et facteurs de criminalité, analyse stratégique en criminologie, droit pénal, preuves et procédures pénales, analyse de la criminalité, l’organisation de l’enquête, formes particulières de crimes, les crimes contre la personne, la criminalistique, etc. Tu auras également à choisir des cours optionnels parmi des listes qui te seront proposées comme par exemple : prévention du crime, criminalité informatique, gestion des crimes et plans d’urgences, les pratiques et stratégies du renseignement en sécurité publique, psychocriminologie, violences criminelles, drogues et criminalité, etc.

 

Pour plus de détails, consulte la page de la profession de conseiller en sécurité.

 

Le Baccalauréat spécialisé en criminologie (B.Sc) a une durée totale de 3 ans offert à temps complet. Il comporte des cours en justice criminelle, délinquance et facteurs criminogènes, psychologie sociale, victimologie, sociocriminologie, psychocriminologie, personnalité criminelle, criminologie appliquée, pénologie, méthodologie d’intervention en criminologie, stage pratique en criminologie d’une durée de 2 mois consécutifs en 5e session, etc. De plus, tu auras à choisir entre 2 orientations de spécialité dont l'orientation clinique : tu pourras choisir des cours parmi une liste de cours optionnels reliés à la criminologie clinique (prévention du crime, drogues et criminalité, mesures pénales communautaires, justice des mineurs, délinquance sexuelle, mesures pour jeunes contrevenants, violences criminelles,  administration de la justice criminelle, criminalité informatique, techniques d’entrevue en criminologie, relation d’aide en criminologie, principes et modèles d’intervention, criminels et troubles mentaux, techniques d’intervention communautaire, etc) et parmi des cours en psychologie, service social et sociologie.

 

Pour plus de détails, consulte la page de la profession de criminologue.

 

Le Baccalauréat spécialisé en service social ou travail social (B.Sc., B.Serv soc. ou B.T.S.) a une durée totale de 3 ans offert à temps complet. Il peut également être suivi à temps partiel. Il comporte des cours sur les fondements en service social, méthodes de recherche en service social, développement psychosocial, analyse des problèmes sociaux, politiques sociales, méthodologie des interventions, analyses des situations d’interventions, processus d’interventions auprès des individus, processus d’interventions auprès des groupes, techniques d’intervention auprès de clientèles spécifiques (santé mentale, personnes âgées, enfants, adultes en difficultés d’adaptation, etc), stages pratiques en milieux de travail, choix de cours optionnels dans différents secteurs d’interventions, milieux et clientèles, etc.

Pour plus de détails, consulte la page de la profession de travailleur social.

FORMATION PROPRE AUX AGENTS CORRECTIONNELS :

 

Après avoir été réussi le processus de sélection (examens écrits, examen médical, enquêtes sur les antécédents et entrevues); tu auras à suivre le Programme de formation des agents des services correctionnels d’une durée de quelques semaines offert par le Service correctionnel Canada ou le Ministère de la Sécurité  publique du Québec. La réussite de ce programme est nécessaire afin d’obtenir une promesse d’embauche.

 

Le Programme portera sur des notions telles que : le Règlement sur les services correctionnels, le comportements des détenus en milieu correctionnel, le fonctionnement du système des libérations conditionnelles, les programmes de réinsertion sociale, l’éthique et la déontologie professionnelle des agents correctionnels, le fonctionnement dans un établissement correctionnel, etc.

 

EXIGENCE D’ADMISSION :

 

Pour l'AEC en techniques d'intervention en milieu correctionnel (ou carcéral) :

-    Détenir un D.E.S. ou son équivalent

-    Avoir quitté les études à temps complet depuis au moins 1 an (ou sessions consécutives) OU avoir complété au moins 1 année d'études post-secondaires

-    N'avoir jamais été déclaré coupable d'une infraction criminelle

-    Réussir une entrevue de sélection

-    Subir avec succès un examen médical selon les normes établies pour les agents correctionnels

-     Fournir 2 lettres de référence d'employeurs ou d'enseignants (Groupe collégia)

Pour le D.E.C. en techniques d’intervention en délinquance :

 

-         Détenir un D.E.S. ou son équivalent sans cours préalable exigé

     

Note : Pour connaître les équivalences des préalables à l’éducation aux adultes, consulte la page suivante

 

Pour le D.E.C. en techniques policières :

 

-      Détenir un D.E.S. ou l’équivalent et avoir réussi le cours préalable suivant ou son équivalent :
CST 4e  ou mathématiques 514 ou l'équivalent

 

Pour les Baccalauréats :

-       Soit détenir un DEC en sciences-arts-lettres, sciences de la nature ou sciences humaines ou l’équivalent

-       Soit détenir un D.E.C. technique en :

techniques d’intervention en délinquance

techniques de travail social

techniques policières

-       Soit avoir acquis un minimum de 45 crédits universitaires

-       Soit être âgé d’au moins 21 ans, des connaissances équivalentes et une expérience jugé pertinente dans un domaine pertinent

AUTRES EXIGENCES PARTICULIÈRES À L’ADMISSION :

 

Pour le D.E.C en techniques policières.

-    Détenir un permis de conduire classe 5 (véhicule de promenade) valide

-      Subir un examen médical complet (vue, ouïe, système musculo-squelettique, etc.)

-      Subir un test d’aptitudes physiques (différentes épreuves dont une épreuve de natation)

-      Subir un test de personnalité

-      Subir une entrevue obligatoire (seuls les candidats ayant réussi tous les tests précédents seront invités en entrevue)

EXIGENCES SPÉCIFIQUES POUR DEVENIR

AGENT(E) DES SERVICES CORRECTIONNELS :

 

Tous les futures agentes et futurs agents des services correctionnels sont soumis aux mêmes exigences que les policiers(ères) selon la Loi de police du Québec.

-         Être de citoyenneté canadienne ou avoir le statut de résidant permanent

-         Être âgé d’au moins 18 ans à l’embauche

-         Ne pas jamais été déclaré coupable d’une infraction criminelle

-         Répondre aux normes médicales d’embauche (examens médicaux et visuels requis)

ENDROITS DE FORMATION :

 

Pour l'AEC en techniques d'intervention en milieu carcéral :

et l'AEC en techniques d'intervention en milieu correctionnel :

Pour le D.E.C. en techniques d'intervention en délinquance - spécialisation en services correctionnels :

 

-       Cégep de la Gaspésie, campus de Carleton-sur-mer

 

Pour le DEC en techniques d’intervention en délinquance :

 

voir la page d'intervenant en délinquance

 

Pour le DEC en techniques policières :

 

voir la page de policier

 

Pour le Baccalauréat en sécurité et études policières :

 

voir la page de conseiller en sécurité

 

Pour le Baccalauréat en criminologie :

 

voir la page de criminologue

 

Pour le Baccalauréat en travail social :

 

voir la page de travailleur social

 

LIENS RECOMMANDÉS :

 

Tu veux en savoir davantage sur la carrière en tant qu'agent(e) des services correctionnels ?, donc regarde les vidéos suivants :

Établissements correctionnels :

-      Service correctionnel du Canada (pénitenciers fédéraux, centres correctionnels communautaires et bureaux nationaux de libération conditionnelle)

-      Ministère de la Sécurité publique du Québec (centres de détention provinciaux, bureaux de probation et palais de justice)

Pour une liste d'agences de sécurité, consulte la page d'agent de sécurité

 

Organismes de réadaptation ou de réinsertion sociale :

-    Association des centres de réadaptation en dépendances du Québec : répertoire des établissements partout au Québec

-    Association des centres jeunesse du Québec : répertoire de tous les centres jeunesse de la province

-    Association des services de réhabilitation sociale du Québec : répertoire des organismes et centres partout au Québec

-    Centre résidentiel communautaire Expansion-Femmes de Québec : centre correctionnel communautaire pour femmes situé à Québec

-    Maison Charlemagne : centre correctionnel communautaire situé à Montréal

-    Maison L'Issue : centre correctionnel communautaire situé à Montréal

-    Maison Painchaud : centre correctionnel communautaire situé à Québec

-    Maison Thérèse-Casgrain : centre correctionnel communautaire situé à Montréal

-    Maison Cross Roads : centre correctionnel communautaire situé à Montréal

-    Maison L'Invervale : centre correctionnel communautaire situé à Montréal

-    Association Iris : organisme d'aide pour hommes violents situé à Montréal

-    AutonHommie : organisme d'aide pour hommes violents situé à Québec

-    Centre Ex-Acquo : organisme d'aide pour hommes violents situé à St-Georges-de-Beauce et Lévis en Chaudière-Appalaches

-    Donne-toi une chance : organisme d'aide pour hommes violents situé à Gatineau

-    Entraide pour hommes Montréal : organisme d'aide pour hommes en difficultés situé à Montréal

-    Entraide pour hommes Valllée du Richelieu : organisme d'aide pour hommes en difficultés situé à Beloeil, Greefield Park et St-Hyacinthe en Montérégie

-    L'Accord Mauricie : organisme d'aide pour hommes violents situé à Trois-Rivières

-    Le GAPI : organisme d'aide pour hommes violents situé à Québec

-    Op+ion Alternative : organisme d'aide pour hommes violents situé à Montréal

-    Le Seuil de l'Estrie : organisme d'aide pour hommes violents situé à Sherbrooke

-    Mcgill Domestic Violence Clinic : clinique d'intervention pour hommes violents située à Montréal

Hôpitaux psychiatriques :

-    Institut Philippe Pinel

-    Institut universitaire de santé mentale de Montréal (incluant Pavillon Louis-H.-Lafontaine et Pavillon Hôpital Rivière-des-Prairies)

-    Institut universitaire en santé mentale de Québec (anciennement Robert-Giffard)

-    Institut universitaire de santé mentale mentale Douglas

-    Centre hospitalier Pierre-Janet (Gatineau)

-    Hôpital psychiatrique de Malarctic (Abitibi-Témiscamingue)

-    Centre de santé mentale Royal d'Ottawa

Autres :

-    Agressions sexuelles.com : site d'infos du Ministère de la Santé du Québec sur les agressions sexuelles

-    Agressions sexuelles : site d'infos sur les agressions sexuelles par Santé Ontario

-    Agressions sexuelles : site complet d'infos sur les agressions sexuelles réalisé par l'Université Joseph-Fourrier en France

-       Centre d'Aide aux Victimes d'Actes Criminels CAVAC : organisme d'aide et d'intervention aux victimes d'agressions sexuelles et autres actes violents

-       Centre international pour la prévention de la criminalité : organisme international qui voué à promotion de la prévention (situé à Montréal)

-       Commission nationale des libérations conditionnelles

-       Criminologie.com : portail francophone sur la criminologie

-       Faxo-crime : programme communautaire de la Police de Longueuil afin d’encourager les citoyens à lutter contre le crime

-    Infos-aînés : site d'infos diverses pour aînés, section sur les actes de violence

-       Info-crime : programme communautaire de la Police de Montréal afin d’encourager les citoyens à lutter contre le crime

-    Institut Philippe-Pinel : infos sur le service de criminologie de l'Institut

-    Ministère de la Santé du Québec : infos sur la violence physique

-       Regroupement des organismes de justice alternative du Québec

-    Santé Canada : section d'infos sur la violence envers les aînés

-    S.O.S. Femmes : site d'informations sur la violence envers le femmes

-    Violence conjugale : site d'infos et de ressources sur la violence conjugale du Gouvernement du Québec

 


 

Retour à la page du secteur protection publique

Retour à la page du secteur services sociaux

Retour à la page d’accueil