Retour à page du secteur environnement et aménagement du territoire

Retour à la page d’accueil

 

 

 

SECTEUR : ENVIRONNEMENT ET AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT UNIVERSITAIRE

 

GÉOMATICIEN(NE) ou

CONSEILLER(ERE) EN AMÉNAGEMENT

BACCALAURÉAT SPÉCIALISÉ B.A. ou B.Sc

Maîtrise M.Sc.

 

Consulte également la page d’informations sur les programmes pré-universitaires en sciences

 

Consulte aussi la section « liens recommandés » à la fin de cette page (dont des vidéos de géomaticiens qui parlent de travail).

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

 

En tant que géomaticienne ou géomaticien (aussi appelé "spécialiste en géomatique"); tu seras appelé(e) à résoudre des problèmes environnementaux ou de développement du territoire en utilisant des technologies comme la télédétection, les systèmes d'information géographique SIG ou les systèmes de positionnement global par satellite GPS permettant de rassembler, gérer et mettre à jour des données de référence spatiale afin de fournir des conseils éclairés et proposer des solutions concrètes aux gestionnaires et aux décideurs dans la prise de décision.

 

Tu auras pour tâches notamment d'effectuer le relevés de terrains, analyser des plans et cartes, traiter et analyser des images obtenues par satellite, analyser et étudier le rayonnement électromagnétique solaire, échantillonner et analyser les sols, les eaux ou la qualité de l'air, effectuer des calculs mathématiques de phénomènes météorologiques, atmosphériques ou géographiques, etc. Tu travailler avec la collaboration des arpenteurs-géomètres, des urbanistes, des ingénieurs civils, des ingénieurs forestiers, des géologues, des géographes, d'experts en  environnement, des technologues en cartographie, des technologues en géomatique, etc.

 

La géomantique est nécessaire pour de nombreuses applications comme l'aménagement et le développement du territoire (urbain, rural, forestier, agricole ou naturel), l'étude des écosystèmes, l'étude de l'atmosphère, l'étude de l'eau et de la neige, l'étude de l'environnement urbain, les risques environnementaux, la sécurité civile (catastrophes naturelles notamment), en transport (aérien, maritime, ferroviaire, routier) en océanographie, dans le domaine militaire, etc.

 

De nombreuses entreprises et organisations ont besoin de géomaticiens dont les firmes d'ingénieurs conseils, les firmes de consultants en aménagement, les firmes de consultants en environnement, les sociétés publiques ou privées d'aménagement urbain, les sociétés d'aménagement forestier, les organismes en environnement, les entreprises publiques de transport urbain, les MRC, les municipalités, les gouvernements, etc.

 

Prend note que cette profession est différente de celui d'arpenteur-géomètre, qui détient notamment l'expertise exclusive en arpentage foncier et en opérations cadastrales.

 

En tant que conseillère ou conseiller en aménagement; tu seras responsable d'élaborer des plans d'actions et propositions d'aménagement, réaliser des schémas d'aménagement d'un territoire local, régional ou suprarégional et participer à la gestion et au suivi de projets de développement urbain ou rural. Tu auras notamment pour tâches de préparer les analyses, études et rapports reliés aux dossiers d'aménagement du territoire, préparer les devis, coordonner et superviser les travaux exécutés par les entrepreneurs, préparer et élaborer les contenus des communications sur la réalisation du projet auprès des médias et du public (par exemple lors d'audiences publiques, d'assemblées d'un conseil municipal ou d'arrondissement), etc.

 

Tu seras appelé(e) à travailler en étroite collaboration avec de nombreux intervenants dans le domaine de l'aménagement (ingénieurs, urbanistes, architectes, arpenteurs-géomètres, géographes, géomaticiens, évaluateurs agréés, consultants en environnement, entrepreneurs en construction et travaux publics, spécialistes en relations publiques, représentants des médias, gestionnaires municipaux, élus municipaux, etc.

 

Les firmes d'ingénieurs conseils, les firmes de consultants en aménagement, les organismes de développement urbain, les MRC, les municipalités et les gouvernements auront besoin de ton expertise.

 

APTITUDES ET QUALITÉS REQUISES :

-         Intérêts et aptitudes pour les mathématiques, sciences et la recherche

-         Intérêts pour les problèmes en environnement et urbains

-         Capacité d’analyse et de synthèse et  Bon jugement pour résoudre différents problèmes en matière d'aménagement et de développement urbain

-         Sens des responsabilités car tu seras responsable de gérer divers projets d’aménagement

-         Sens de l’organisation car tu auras à planifier les ressources et les travaux des projets

-         Facilité de travailler en équipe car tu auras à travailler avec la collaboration d’autres spécialistes de l'aménagement (urbanistes, architectes, architectes paysagistes, arpenteurs-géomètres, géographes, ingénieurs, techniciens en aménagement, techniciens en géomatique, etc.)

-         Sens de l’observation pour être capable de déceler des anomalies, problèmes ou dangers sur les chantiers

-         Connaissances en informatique car tu auras à utiliser des logiciels spécialisés

-         Excellente maîtrise de la langue française car tu devras t'exprimer clairement et de manière professionnelle auprès de différents intervenants du milieu et auras à rédiger des rapports d’expertise

-         Bonne connaissance de l’anglais car tu devras t'exprimer clairement et de manière professionnelle auprès de différents intervenants du milieu et auras à rédiger des rapports d’expertise

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-    Agent(e) d'évaluation foncière

-         Agent(e) de développement régional

-    Agent(e) de recherche et planification urbaine

-    Aménagiste

-    Aménagiste-adjoint(e)

-         Assistant(e) de recherche en sciences géographiques (avec une maîtrise)

-    Attaché(e) de recherche en sciences géographiques (avec une maîtrise)

-    Chargé(e) de projet en aménagement du territoire

-    Chargé(e) de projet en géomatique

-    Conseiller(ère) en évaluation foncière

-    Conseiller(ère) en planification urbaine

-    Consultant(e) en géomatique

-    Inspecteur(trice) municipal

-    Officier(ère) municipal

-        Professeur(e) d’université en géographie ou géophysique (avec un doctorat)

-        Professeur(e) de géographie au collégial

-    Professionnel(le) de recherche en sciences géographiques (avec une maîtrise)

-    Responsable du développement du territoire

-    Technicien(ne) en aménagement du territoire

-    Technicien(ne) en évaluation environnementale

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-         Firmes de consultants en aménagement

-    Firmes de consultants en géomatique

-         Firmes d’ingénieurs-conseils

-         Municipalités (Ville de Montréal, Ville de Québec, Ville de Laval, Ville de Longueuil, Ville de Trois-Rivières, Ville de Sherbrooke, Ville de Lévis, Ville de Saguenay, Ville de Rimouski, Ville de Gatineau)

-    MRC

-    Communautés métropolitaines : Communauté métropolitaine de Montréal, Communauté métropolitaine de Québec

-    Organismes internationaux de développement et d'aide aux pays en voie de développement

-    Organismes régionaux de développement du territoire

-         Collèges

-         Hydro-Québec et Institut de recherche d'Hydro-Québec

-         Gaz-Métropolitain

-         Gouvernement du Canada : Carrières en sciences et technologie, Développement économique Canada, Société canadienne d'hypothèques de logement SCHL, Centre de recherche sur le développement international

 -  Gouvernement du Québec : Ministère des affaires municipales et de l'occupation du territoire, Ministère des Transports, Ministère de l’Environnement, Ministère des Forêts, faune et parcs, Commission de toponymie, Société d’habitation du Québec 

 -      Universités (consulte la page suivante pour avoir une liste des organismes de reccherche en sciences gégraphiques et géophysiques), dont notamment :
le Centre de recherche en géomatique de l'Université Laval,
Centre d'applications et de recherches en télédétection de l'Université de Sherbrooke,
le Centre de recherche en aménagement et développement de l'Université Laval,
le Groupe de recherche et d'interventions régionales de l'UQAC,
le Groupe de recherche interdisciplinaire sur le développement de l'Est du Québec de l'UQAR,
le Centre des études nordiques (Laval, UQAR, UQAC, Montréal, Sherbrooke et INRS),
le Centre métropolis du Québec - immigration et métropoles de l'INRS,
le Réseau de recherche et de connaissances sur la ville et l'urbain (UQAM, INRS, Laval, Montréal, Concordia),

le Groupe de recherche sur les environnements nordiques de l'UQAR,
l'Institut Concordia pour l'eau, l'énergie et les systèmes durables.

EXIGENCES DES EMPLOYEURS 

-         Une maîtrise est nécessaire pour plusieurs emplois

-         Connaissance de l’anglais (bilinguisme parfois exigé)

-         Bonne maîtrise de l’informatique

-         Polyvalence 

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 31 janvier 2015 :

 

Pour les Baccalauréats en géographie :

 

Note : ces données combinent celles des baccalauréats en géographie, géographie physique et géophysique.

 

La presque majorité des répondants(es), soit 48 % ont poursuivi leurs études au niveau de la maîtrise en géographie, en aménagement ou autres programmes connexes.

 

Parmi les répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail, seulement 49 % d'entre-eux ont obtenu un emploi relié à leurs études dont 89 % sont à temps complet.

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI A TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

172 44 39 83

 

Note : des études supérieures sont généralement nécessaires pour occuper cette profession.

 

Pour le Baccalauréat en géomatique appliquée :

 

La majorité des répondants(es), soit 60 % ont poursuivi leurs études au niveau de la maîtrise en environnement ou en génie civil.

Parmi les répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail, le placement est EXCELLENT, 100 % ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la moitié sont à temps complet.

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI A TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

5 2 1 3

 

Note : taux de placement tout aussi excellent depuis la création de ce programme. Une carrière d'avenir à découvrir

 

Maîtrises :

 

Pour la maîtrise en aménagement :

 

Le placement est moyen, seulement 50 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la totalité sont à temps complet.

 

Un seul répondant a poursuivi ses études au niveau du doctorat.

 

Pour la maîtrise en géographie (ou géophysique ou sciences géographiques) :

 

Le placement est très bon, 85 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail, ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la majorité, soit 73 % sont à temps  complet.

 

Plusieurs autres répondants(es), soit 26 % des répondants(es) ont poursuivi leurs études au niveau du doctorat.

 

Pour la maîtrise en études urbaines :

 

Le placement est moyen, seulement 50 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la totalité sont à temps complet.

 

Quelques autres répondants(es), soit 30 % des répondants(es) ont poursuivi leurs études au niveau du doctorat.

 

Pour la maîtrise en environnement :

 

Le placement est très bon, 83 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi reliè  leurs études dont la presque totalité sont à temps complet.

 

Quelques autres répondants(es), soit 14 % ont poursuivi leurs études au niveau du doctorat.

 

PROGRAMMES

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI A TEMPS COMPLET

NOMBRE
AUX
ÉTUDES

Aménagement

15

7

7

1

Géographie

35

22

16

9

Études urbaines

20

7

6

6

Environnement

129

75

68

6

 

Note 1 : légère baisse du taux de placement en aménagement par rapport aux années précédentes (était de 84 % en 2013; 96 % en 2011 et 90 % en 2009).

 

Note 2 : hausse du taux de placement en géographie par rapport aux années précédentes (était de 76 % en 2013; 75 % en 2011 et 71 % en 2009), mais baisse du nombre de postes à temps complet (était de 93 % en 2013 et 90 % en 2011).

 

Note 3 : baisse du taux de placement en études urbaines par rapport aux années précédentes (était de 68 % en 2013; 72 % en 2011 et 83 % en 2009).

 

Note 4 : légère hausse du taux de placement en environnement par rapport aux années précédentes (était de 77 % en 2011 et 67 % en 2009).

 

Sources : Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec et Enquête relance de l'Université de Sherbrooke

 

SALAIRE :

 

Selon les données en 2015 :

 

Le salaire moyen en début de carrière était de 

 

Avec un baccalauréat :

Avec une maîtrise ou un doctorat :

Note 1 : légère hausse de la moyenne salariale dans le secteur privé (géomatique) par rapport aux années précédentes (était de 22,28 $ en 2013; 21,93 $ en 2011 et 21,68 $ en 2009).

 

Note 2 : baisse de la moyenne salariale dans le secteur privé (géographie) par rapport aux années précédentes (était de 22,90 $ en 2013; 21,78 $ en 2011 et 23,50 $ en 2009).

 

Sources : Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec, Conseil du Trésor du Québec, Commission de la Fonction Publique du Canada, Syndicat des spécialistes d’Hydro-Québec, Syndicat professionnel des scientifiques de l'IREQ, Syndicat des professionnels municipaux de Montréal, Alliance des professionnels de la Ville de Québec, Alliance du personnel administratif et professionnel de la Ville de Laval, conventions collectives des professionnels de la plupart des grandes municipalités, conventions collectives des employés municipaux de plusieurs municipalités de moyenne taille et conventions collectives des professionnels de recherche de la plupart des universités.

 

PERSPECTIVES D’AVENIR :

 

Les fusions municipales de plusieurs grandes et moyennes municipalités, ainsi que leur situation financière difficile ont eu pour effet de moins recruter de spécialistes en géomatique et en aménagement.

 

Les sociétés de génie conseil et les firmes de consultants en aménagement restent encore de bons débouchés, mais le nombre de contrats avec leurs principaux clients (les municipalités et la fonction publique) ont diminué, alors ils embauchent moins de spécialistes en géomatique et en aménagement.

 

Par contre, les municipalités de taille moyenne et les MRC (notamment dans les régions de la Montérégie, des Laurentides, de Lanaudière et Chaudière-Appalaches).qui sont en expansion rencontrent plusieurs problématiques urbaines, donc elles auront davantage besoin de spécialistes en géomatique et de spécialistes en aménagement au cours des prochaines années.

 

Alors que la fonction publique fédérale et provinciale et dans les sociétés d'État n'embauchent que rarement ces spécialistes depuis quelques années.

 

Donc, les perspectives sont moyennes.

 

Pour plus de détails, consulte le Portrait du secteur de l'aménagement du territoire.

 

PASSERELLES :

 

Un programme passerelle permet aux titulaires d'un D.E.C. dans une discipline en particulier de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans le cadre de son baccalauréat.

 

Voici les ententes actuellement offertes :

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

 

Le Baccalauréat spécialisé en géomatique appliquée à l’environnement B.Sc. offert à Sherbrooke a une durée totale de 3 ans offert à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel ou en régime coopératif  à temps complet.

 

Il combine la télédétection, des systèmes d'information géographique, des systèmes de positionnement global et de la cartographique numérique en relation avec les concepts de l'écologie, de la géographie, des ressources naturelles, donc de l'environnement au sens large.

 

Il ne vise pas à former des arpenteurs-géomètres, mais plutôt à former des géomatiques(nes) pouvant analyser des problématiques environnementales par l'utilisation des techniques, méthodes et outils de la géomatique, de la géographie, de l'écologie et de l'informatique qui pourront agir en tant que consultant au sein des sociétés de génie conseil, des compagnies minières ou pétrolières, des firmes de consultants en environnement ou sein des gouvernent.

 

Tu auras plusieurs travaux pratiques sur le terrain (selon la méthode "apprentissage par projets APP") et tu réaliseras différents projets virtuels ou réels en géomatique appliquée avec la collaboration d'entreprises dans le domaine.

 

Au cours de la première année; tu acquerras les connaissances fondamentales (mathématiques, dessin technique, écologie, géographie, informatique) et les connaissances de base nécessaires à la géomatique appliquée.

 

Tu auras les cours obligatoires suivants : mathématiques du géomaticien, éléments de bases de données, biométrie, géopositionnement, travaux pratiques de géopositionnement, principes de cartographie, logiciels et travaux pratiques de CAO (conception assistée par ordinateur), principes de géomatique, logiciels et travaux pratiques de systèmes d'information géographique SIG, principes de télédétection, travaux pratiques de la physique de la télédétection et écologie générale. Enfin,, tu réaliseras ton premier stage en milieu de travail au cours du trimestre d'été (si tu as choisi la formule coopérative;

 

Au cours de la deuxième année; tu acquerras les connaissances sur les différents méthodes et techniques utilisées en géomatique et leurs différentes applications dans le domaine de l'environnement. Enfin, tu seras initié(e) aux réalités du marché du travail en participant au processus d'élaboration d'un projet en géomatique dans le cadre du stage (régime coopératif).

 

Tu auras les cours suivants : géo-informatique 1, traitement analogique et numérique d'images, logiciels et travaux pratiques en traitement d'images, conception et exploitation de bases de données, écosystèmes terrestres, écosystèmes aquatiques, bassins versants, travaux pratiques en bases de données, modélisation et analyse spatiale, travaux pratiques en analyse spatiale, analyse de cartes et photos, travaux pratiques en analyse de cartes et photos, géomatique sur Internet, ainsi qu'un cours optionnel parmi les suivants : biométrie assistée par ordinateur, chimie de l'environnement, écologie végétale, écologie animale ou écologie internationale et enfin, tu réaliseras ton second stage en milieu de travail en t'initiant sur l'utilisation des méthodes et techniques dans un projet réel (si tu as choisi la formule coopérative);

 

Au cours de la troisième année; tu intègreras les connaissances théoriques et pratiques au cours des années précédentes et tu te familiariseras avec les concepts de montage de projet, les appliqueras dans le cadre de projets et tu apprendras à concevoir et rédiger une proposition de projet axée sur l'utilisation de la géomatique appliquée.

 

Enfin, tu participeras à la réalisation à toutes les étapes d'un projet réel en géomatique dans le cadre du dernier stage en milieu de travail  (si tu as choisi la formule coopérative).

 

Tu devras suivre les cours suivants : télédétection avancée, principes d'aménagement et d'études d'impacts, géographie du transport, géo-informatique 2 ou analyse et programmation, projet en géomatique appliquée 1, un cours optionnel parmi les suivants (conservation et gestion des ressources, introduction à l'océanographie ou climatologie et changements globaux et locaux), un ou deux cours optionnel(s) parmi les suivants (biométrie assistée par ordinateur, chimie de l'environnement, écologie animale, écologie végétale, écologie internationale, économie environnementale, milieux polaires, dynamique des milieux physiques), projet en géomatique appliquée 2, ainsi que le projet en géomatique appliquée 3.

 

Enfin, si tu choisis le cheminement en régime coopératif, tu réaliseras le dernier stage de 3 ou 4 mois en milieu de travail (au cours du trimestre d'automne).

 

Le Baccalauréat spécialisé en géographie et aménagement durable B.Sc.offert à l'UQAC a une durée totale de 3 ans offert à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel.

 

Ce programme de géographie se consacre entièrement à l'aménagement du territoire (tant à l'échelle locale qu'à l'échelle globale) dans un contexte de développement durable et dans une perspective appliquée.

 

Il s'intéresse aux les aspects humains et physiques de l’environnement et leurs interrelations dans différents types de milieux (villes, espaces ruraux, espaces naturels, etc.) à des échelles très variées (locale, régionale, nationale et mondiale).

 

Il couvre des aspects variés tels que la gestion des ressources, l’urbanisme et la cartographie par ordinateur, touche également à l'environnement et à la mondialisation et de régions précises du monde (exemple : l’Afrique).

 

Au cours de la première année; tu apprendras les fondements de la géographie tant humaine que physique.

 

Tu devras suivre les cours obligatoires suivants : introduction à la carte du monde, fondements et pratiques de la géographie, biogéographie générale, écosystème et environnement, cartographie et techniques géographiques, écologie générale, géographie économique et mondialisation, photographies aériennes et télédétection, les changements climatiques à travers le temps, ainsi qu'aménagement rural et développement territorial.

 

Au cours de la deuxième année; tu acquerras des connaissances sur les principes du développement durable et développeras des compétences sur les méthodes et outils de planification et de gestion de l'aménagement du territoire.

 

Tu auras les cours suivants : méthodes quantitatives et traitement de données en sciences humaines, développement durable : organisations, politiques et acteurs, aménagement et urbanisme durables, systèmes d'information géographiques SIG et analyse spatiale, géomorphologie et géologie appliquées;

 

2 cours optionnels en environnement et sociétés parmi une liste proposée (ex :les outils et le mesure du développement durable, la législation en environnement, collectivités locales et tourisme durable, espace géographique et environnement, sociologie de l'environnement, population, santé et territoires, etc.);

 

2 cours optionnels sur le monde et l'évolution parmi une liste proposée (ex : concept et analyse de la coopération internationale, géopolitique contemporaine, l'Afrique contemporaine, introduction à l'histoire de l'Asie contemporaine, stage en coopération internationale, etc.);

 

ainsi qu'un cours d'enrichissement (au choix) parmi une liste de cours proposée en dehors du champ de spécialisation (ex : introduction aux sciences de l'environnement, environnement et santé publique, politiques publiques, introduction aux relations internationales, problèmes politiques contemporains, sociologie politique, changement social et développement, inégalités et problèmes sociaux, introduction à l'anthropologie sociale et culturelle, identités collectives et rapports interculturels, analyse des besoins des communautés en intervention collective, analyse des mouvements sociaux: théories et pratiques, aspects juridiques du développement socioéconomique, développement économique communautaire et économie sociale, économie internationale, pratiques de la communication publique, communication interculturelle et médiatique, , histoire des Autochtones du nord-est de l'Amérique du Nord, géopolitique contemporaine, l'Afrique contemporaine, introduction à l'histoire de l'Asie contemporaine, introduction à l'histoire des États-Unis de l'indépendance à nos jours, histoire du Canada II: de 1840 à nos jours, etc.).

 

Au cours de la troisième année; tu apprendras à intégrer les connaissances acquis dans le cadre d'activités sur le terrain, d'un projet et d'un stage en milieu de travail et tu acquerras des connaissances complémentaires sur les aspects sociaux de la géographie, ainsi que sur la dimension internationale en géographie.

 

Tu auras les cours suivants : terrain en géographie et développement durable (excursion sur le terrain de 4 à 7 jours avant le début du trimestre d'automne), ville et sociétés urbaines, ainsi que le stage en géographie et développement durable (sous forme d'un projet de recherche ou d'un projet d'intervention dans le milieu ou d'un stage de coopération internationale ou d'un stage au sein d'un laboratoire de recherche ou d'un stage en milieu de travail);

 

2 cours optionnels en environnement et sociétés parmi une liste proposée (ex :les outils et le mesure du développement durable, la législation en environnement, collectivités locales et tourisme durable, espace géographique et environnement, sociologie de l'environnement, population, santé et territoires, etc.);

 

2 cours optionnels sur le monde et l'évolution parmi une liste proposée (ex : concept et analyse de la coopération internationale, géopolitique contemporaine, l'Afrique contemporaine, introduction à l'histoire de l'Asie contemporaine, stage en coopération internationale, etc.);

 

ainsi que 2 cours d'enrichissement (au choix) parmi une liste de cours proposée en dehors du champ de spécialisation (ex : introduction aux sciences de l'environnement, environnement et santé publique, politiques publiques, introduction aux relations internationales, problèmes politiques contemporains, sociologie politique, changement social et développement, inégalités et problèmes sociaux, introduction à l'anthropologie sociale et culturelle, identités collectives et rapports interculturels, analyse des besoins des communautés en intervention collective, analyse des mouvements sociaux: théories et pratiques, aspects juridiques du développement socioéconomique, développement économique communautaire et économie sociale, économie internationale, pratiques de la communication publique, communication interculturelle et médiatique, , histoire des Autochtones du nord-est de l'Amérique du Nord, géopolitique contemporaine, l'Afrique contemporaine, introduction à l'histoire de l'Asie contemporaine, introduction à l'histoire des États-Unis de l'indépendance à nos jours, histoire du Canada II: de 1840 à nos jours, etc.).

 

Le Baccalauréat spécialisé en géographie - concentration en aménagement du territoire et développement durable B.Sc.offert à l'UQAR a une durée totale de 3 ans offert à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel.

 

Intégrant les sciences naturelles et humaines et les technologies géospatiales, ce programme s’intéresse aussi à tous les aspects de la gestion intégrée des territoires et de leurs ressources.

 

L'un des programmes les plus complets en géographie physique au Québec, il est fortement axé sur la pratique puisque la majorité des cours comportent des excursions et des sorties sur le terrain. En effet, l'UQAR offre le seul programme de baccalauréat en géographie au Québec dispensant 3 heures théoriques pour 3 heures de laboratoire dans près de 70 % de ses cours.

 

De plus, tu seras familiarisé(e) à la géographie dès le premier trimestre dans le cadre d'un premier stage en milieu de travail.

 

La proximité de la mer, du plateau appalachien et de ses hautes terres, du littoral et de nombreux sites naturels (parcs provinciaux et fédéraux, canyons, grottes, etc.) favorisent grandement l’apprentissage sur le terrain, tout autant que les paysages urbains et ruraux.

 

Au cours de la première année; tu te familiariseras avec les concepts et les principes de base de la géographie physique et environnementale.

 

Tu devras suivre les cours suivants : cartes et photographies aériennes : notions de base, le géosystème planétaire, géographie quantitative 1, le Système monde et phénomène de pouvoir, stage 1 : problèmes, méthodes et instruments de la géographie (1 semaine d'excursions sur le terrain au cours du trimestre d'automne), l'homme et l'environnement : de la préhistoire à nos jours, géologie et géomorphologie structurale, géographie du Québec maritime, systèmes d'information géographique SIG, introduction aux risques naturels, aux changements environnements et à leurs conséquences;

 

Au cours de la deuxième année; tu devras suivre les cours suivants : aménagement du territoire, introduction aux systèmes d'observation de la terre par télédétection, urbanités et dynamiques territoriales, climatologie, stage 2 : terrain et laboratoire en géographie (1 semaine d'excursions sur le terrain + court projet de recherche fondamentale ou appliquée en aménagement durable du territoire au cours du trimestre d'automne), géographie rurale, mise en valeur et protection des ressources, les organismes et moyens de gestion de l'aménagement;

 

1 cours optionnel en géomorphologie parmi une liste proposée (géomorphologie et dynamique côtière, géomorphologie et dynamique des versants, géomorphologie et dynamique fluviale ou les montagnes : géodynamique, risques naturels et aménagement);

 

ainsi qu'1 cours optionnel en géographie culturelle et patrimoniale (ex : géographie sociale et culturelle, géoarchéologie et archéogéographie, le patrimoine québécois et sa mise en valeur, théories et méthodes de l'archéologie, stage pratique en archéologie, université d'été en patrimoine, etc.);

 

OU 1 cours optionnel en géographie physique (ex : les montagnes : géodynamique, risques naturels et aménagement, géosystèmes tempérés et boréaux, géosystèmes nordiques, climatologie appliquée, disparités sociales et inégalités de développement, grands fleuves du monde, stage en géographie de l'Est du Québec, etc.).

 

Au cours de la troisième année; tu devras suivre les cours suivants : biogéographie, géographie économique, stage 3 : gestion intégrée de l'environnement (étude de cas concrets sur le terrain + réalisation d'une communication scientifique en lien avec l'aménagement durable du territoire avec rapport soumis à un organisme reconnu), développement durable : de l'échelle locale à l'échelle globale, gestion et prévention des risques naturels, télédétection et géomatique environnementale et séminaire d'étude régionale;

 

1 cours optionnel en géographie physique parmi une liste proposée (ex : gestion intégrée des bassins versants, gestion intégrée des zones côtières, reconstitutions paléoenvironnementales : théories et méthodes, développement durable : de l'échelle locale à l'échelle globale, mise en valeur et protection des ressources, géographie rurale, glaciers/glaciation et mers postglaciaires, géosystèmes tempérés et boréaux, géosystèmes nordiques, géomorphologie et dynamique côtière, géomorphologie et dynamique des versants, photo-interprétation environnementale, transports et communication, stage en géographie de l'Est du Québec, etc.);

 

OU 1 cours optionnel en géographie culturelle et patrimoniale (ex : géographie sociale et culturelle, géoarchéologie et archéogéographie, le patrimoine québécois et sa mise en valeur, théories et méthodes de l'archéologie, stage pratique en archéologie, université d'été en patrimoine, etc.);

 

1 cours optionnel d'enrichissement dans une discipline connexe à la géographie (ex : stage en pratique en archéologie, géologie et sédimentologie marine, programmation orientée objet, techniques générales de laboratoire en chimie de l'environnement, paléo-océanographie et paléoclimatologie, théories et méthodes en archéologie, le patrimoine québécois et sa mise en valeur, stage pratique en archéologie, université d'été en patrimoine, etc.);

 

Enfin, tu devras rédiger un projet de recherche de fin d'études en géographie (mémoire de baccalauréat) dans un domaine de recherche en lien avec l'aménagement durable du territoire OU réaliser un stage de fin d'études en milieu de travail en géographie en lien avec l'aménagement durable du territoire d'une durée de 140 heures (4 semaines à temps complet).

 

Le Baccalauréat spécialisé en développement durable du territoire B.Sc.offert à l'Université Laval a une durée totale de 3 ans offert à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel.

 

Ce nouveau programme est axé sur les grands enjeux actuels liés au développement durable du territoire dans une perspective globale, locale et interdisciplinaire.

 

Il touche les différents aspects géographiques, sociaux, historiques, politiques, économiques, juridiques et scientifiques concernant le développement durable du territoire.

 

Axé sur la pratique, il fait appel à différentes méthodes d'apprentissage dont : l’approche par problème, aux études de cas, au travail en équipe, à des activités d'intégration chaque session, ainsi que la possibilité de réaliser un stage optionnel rémunéré et crédité au cours du trimestre d'été.

 

Au cours de la première année; tu apprendras les fondements géographiques, sociaux et économiques de l'aménagement du territoire.

 

Tu devras suivre les cours obligatoires suivants : fondements du développement durable, introduction au aménagement durable du territoire, sociologie des organisations, principes de microéconomie, administration publique et politiques publiques, l'entreprise et sa gestion et l'aménagement durable du territoire.

 

Au cours de la deuxième année; tu acquerras des connaissances sur les différents aspects touchant l'aménagement du territoire et le développement durable.

 

Tu auras les cours suivants : géographie quantitative, rélexion sur les enjeux actuels du développement durable, histiore économique de l'agroalimentaire québécois, sociologie urbaine, économie des ressources naturelles et de l'environnement, droit des ressources naturelles et de l'énergie, fondements des systèmes d'information géographique SIG, participation et action citoyenne en aménagement durable du territoire.

 

Au cours de latroisième année; tu apprendras à intégrer les concepts par la réalisation de projets intégrateurs et d'un stage en milieu de travail, s'il y a lieu et tu développement des compétences complémentaires de l'aménagement du territoire.

 

Tu devras suivre les cours suivants : développement durable et gestion des organisations, méthodes de recherche empirique en sociologie, initiation au droit de l’environnement et au développement durable, projet intégrateur en développement durable du territoire 1, aménagement durable et intégré des forêts, évaluation environnementale, projet intégrateur en développement durable du territoire 2;

 

2 ou 3 cours optionnels en villes et urbanité parmi une liste proposée (géographie urbaine, urbanisme fondamental, villes modernes et banlieues, politiques urbaines, foresterie urbaine ou histoire et théories de l'urbanisme);

 

2 à 4 cours optionnels en Ruralité, agriculture, foresterie et ressources naturelles parmi une liste proposée (ex : géographie forestière, problématique forestière du Québec, économie de l'environnement forestier, problématique environnementale et agroalimentaire, impacts environnementaux, changements climatiques, géographie historique environnementale, écologie du paysage, agriculture biologique, etc.);

 

2 ou 3 cours optionnels en gestion des organisations parmi une liste proposée (ex : comptabilité générale, droit des affairses gouvernance, comportement organisationnel, finance, gestion du changement, etc.).

 

Le Baccalauréat spécialisé ou avec majeure en études urbaines B.Sc ou B.A..offert à Concordia, McGill et UQAM a une durée totale de 3 ans offert à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel.

 

Ce programme permet d'explorer les interactions entre les secteurs résidentiels et commerciaux, les espaces communautaires, les services publics ainsi que les transports et la façon dont elles forgent la personnalité unique d’une ville.

 

Il s'intéresse aux problèmes, enjeux et aux potentiels engendrés par le phénomène urbain, autant dans ses dimensions physiques que sociales, économiques, historiques, écologiques et juridiques.

 

l'Université Concordia propose une spécialisation ou une majeure et offre la possibilité de réaliser des stages rémunérés en entreprise de 3 à 4 mois chacun dans le cadre de la formule en régime coopératif.

 

l'Université McGill propose une spécialisation ou une majeure axées sur les systèmes urbains et comprend un projet de recherche de fin d'études obligatoire.

 

l'UQAM propose uniquement une majeure avec un choix de mineures, soit : économique, science politique, sociologie, études autochtones, histoire de l'art, philosophie, immigration et relations interethniques, patrimoine urbain, ou urbanisme opérationnel.

 

Au cours de la première année; tu seras familiarisé(e) avec les enjeux et les problèmes contemporains des milieux urbains et tu acquerras les fondements des disciplines reliées aux études urbaines.

 

Tu auras des cours tels que : dimensions morphologiques et patrimoniales de la ville, enjeux du développement urbain, histoire de la ville, dimensions sociales de la ville, cadre législative en urbanisme, développement durable et gestion, méthodes de représentation en études urbaines, l'évolution de la planification urbaine, méthodes analytiques en études urbaines.

 

Au cours de la deuxième année; tu acquerras des connaissances sur les différents aspects géographiques, sociaux, économiques, politiques et juridiques de la planification et de la gestion urbaine, ainsi que sur les méthodes et outils de collecte de données afin d'analyser les problématiques et trouver des solutions.

 

Tu auras des cours tels que : villes du monde moderne, pensée et pratique géographiques, dimensions microéconomiques de la ville, systèmes d'information géographique, dimensions écologiques de la ville, théories des études urbaines, méthodes d'interprétation des données en recherche urbaine, laboratoire urbain;

 

ainsi que 2 cours optionnels parmi une liste proposée (ex : planification des transports, les villes internationales, patrimoine urbain de Montréal, patrimoine urbain international, éléments d'évaluation, économie immobilière, développement économique régional, les géographies sociales et culturelles de Montréal, etc.).

 

Au cours de la troisième année; tu apprendras à intégrer les connaissances acquises dans le cadre d'un projet d'intervention dans le milieu, d'un projet de recherche de fin d'études ou dans le cadre d'un stage de fin d'études en milieu de travail et tu acquerras des connaissances complémentaires interdisciplinaires en lien avec les études urbaines.

 

Tu auras des cours tels que : étude de terrain en milieu urbain, laboratoire urbain avancé, évaluation des impacts des projets sur les communautés et sur l'environnement, projet de recherche de fin d'études en études urbaines (McGill);

 

ainsi que 4 à 7 cours optionnels  parmi une liste proposée (ex : planification des transports, les villes internationales, patrimoine urbain de Montréal, patrimoine urbain international, éléments d'évaluation, économie immobilière, développement économique régional, les géographies sociales et culturelles de Montréal, planification financière en milieu urbain, pratiques de l'urbanisme : contexte québécois et expériences étrangères, urbanisation et développement : l'Afrique, urbanisation et développement : l'Amérique latine, urbanisation et développement : l'Asie, urbanisation et développement : l'Europe, géographie agricole et rurale, architecture et villes des Amériques, tourisme urbain, vie politique municipale, etc.).

 

note : le nom et le contenu des cours et le cheminement-type par année peuvent varier d'une université à une autre.

 

Le Baccalauréat spécialisé en géographie - concentration en aménagement du territoire B.Sc.offert à  l'UQAM (analyse et planification territoriale) et Laval (aménagement du territoire québécois); a une durée totale de 3 ans offert à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel.

 

Ce programme s'intéresse aux dimensions culturelles, historiques, économiques, politiques et sociales du développement du territoire (tant local, régional que global), ainsi qu'à la gestion et à la mise en valeur des milieux humains et naturels dans une perspective de développement durable.

 

La formation pratique est très présente : sorties sur le terrain, laboratoires, études de cas, conférences d'acteurs en aménagement du territoire, voyages d'études dans les grandes villes du monde, projet de recherche de fin d'études ou projet d'intervention dans le milieu, stage de fin d'études, etc.

 

Au cours de la première année; tu seras familiarisé(e) avec les fondements de la géographie et les principaux enjeux et problèmes géographiques contemporains.

 

Tu auras des cours tels que : campus de terrain, le géosystème planétaire, biogéographie, cartes, images aériennes et satellitales, changements climatiques, géographie économique, géographie quantitative, statistiques appliquées à la géographie.

 

Au cours de la deuxième année; tu acquerras des connaissances sur différents domaines de la géographie physique et de la géographie humaine.

 

Tu auras des cours tels que : géographie humaine : populations/environnement et développement, environnements naturels, cartographie assistée par ordinateur, systèmes d'information géographique, organismes et moyens de gestion de l'aménagement, géographie urbaine ou géographie rurale, terrain et laboratoire en géographie (court-stage),

 

ainsi qu'un choix de cours optionnels en géographie générale parmi une liste proposée (ex : géographie politique, géographie régionale du Québec, géographie de la région de Québec, géographie de la région de Montréal, géographie du Canada, géopolitique de l'eau, géographie historique, migrations internationales, géomorphologie, paléogéographie du quaternaire, etc.).

 

Au cours de la troisième année; tu pourras choisir la concentration en aménagement du territoire qui te pmetra d'intégrer les connaissances acquises dans le cadre d'un projet d'intervention dans le milieu, d'un projet de recherche de fin d'études ou dans le cadre d'un stage de fin d'études en milieu de travail et tu acquerras des connaissances complémentaires dans les autres domaines de la géographie et dans les disciplines connexes.

 

Tu auras des cours tels que : aménagement durable du territoire, géographie régionale du Québec, stage de fin d'études ou projet d'intervention dans le milieu ou projet de recherche de fin d'études,

 

ainsi qu'un choix de cours optionnels reliés à l'aménagement du territoire parmi une liste proposée : foresterie urbaine, géographie agricole et rurale, géographie urbaine, géographie des transports, études d'impacts sur l'environnement, hydroclimatologie et ressources en eau, écologie du paysage, dynamique des écosystèmes, territoires et ressources : enjeux et perspectives autochtones, géographie culturelle, territoires touristiques, urbanisme durable, grands projets urbains : analyse critique et intervention, etc.).

 

note : le nom et le contenu des cours et le cheminement-type par année peuvent varier d'une université à une autre.

 

Le Baccalauréat avec double majeure en géographique physique et géomatique B.Sc. offert à Ottawa a une durée totale de 4 ans offert à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel ou en régime coopératif à temps complet offert en formation bilingue.

 

Ce nouveau programme vise à former des professionnels spécialisés dans l'étude de problèmes environnementaux tels que l'érosion côtière, les inondations répétitives ou la perte d'habitat en utilisant des technologies géospatiales (drones, GPS, systèmes d'information géographique, imagerie satellitaire, analyse spatiale, télédétection, etc).

 

Par des sorties sur le terrain, des laboratoires, des études cas, des simulations, des excursions à différents endroits dans le Nord canadien; tu pourras intégrer tes connaissances pour réaliser des projets d'intervention environnementale réels et par des stages en milieu de travail.

 

Au cours de la première année; tu acquerras des connaissances fondamentales nécessaires aux sciences géographiques.

 

Tu devras suivre les cours suivants : l'environnement physique, introduction à l'informatique 1, calcul différentiel et intégral 1 ou calcul différentiel et intégral pour les sciences de la vie 1,calcul différentiel et intégral 2 ou calcul différentiel et intégral pour les sciences de la vie 2, ainsi que 3 cours optionnels parmi les suivants : introduction à la biologie des organismes, principes de chimie, introduction aux systèmes terrestres, introduction aux matériaux terrestres ou principes de physique.

 

Au cours de la deuxième année; tu acquerras des connaissances dans les différents domaines d'application des sciences géographiques et des principes de base de la géomatique.

 

Tu devras suivre les cours suivants : camps d'automne 1 (une semaine de travail sur le terrain avant le début du semestre d'automne dans une localité hors d'Ottawa, généralement dans le nord de l'Ontario), géomorphologie, climatologie et introduction à la géomatique;

 

Au cours de la troisième année; tu acquerras des connaissances sur les différents méthodes et technologies utilisées en géomatique, des connaissances complémentaires dans différents domaines de la géographie physique.

 

Tu devras suivre les cours suivants : systèmes d'information géographique SIG, télédétection, ainsi que 5 cours optionnels parmi une liste proposée (ex : biogéographie, changements climatiques, géomorphologie avancée, hydrologie, environnements pergélisols, paléographie du quaternaire, paléoenvironnements du quaternaire, étude de terrain, étude de terrain dans le Nord, glaciologie, etc.).

 

Au cours de la quatrième année; tu pourras intégrer les connaissances acquises par des activités de recherche sur le terrain.

 

Tu devras suivre les activités suivantes : géomatique avancée, une activité parmi les suivante (étude sur le terrain, étude sur le terrain dans le Nord, campus d'automne en géographie physique ou glaciologie) et enfin, tu réaliseras un projet d'intervention en géographique physique par l'utilisation d'une ou plusieurs technologies géomatiques.

 

Le Baccalauréat spécialisé en développement durable et zone côtière B.D.D..Z.C. offert à Moncton, campus de Shippagan a une durée totale de 4 ans offert à temps complet en régime régulier ou en régime coopératif (peut être réduit de 2 à 3 ans avec les reconnaissances d'acquis pour titulaires du DEC en techniques de bioécologie), mais peut aussi être suivi à temps partiel.

 

Il vise à former des professionnels dans le développement de projets de nature économique et des besoins sociaux, en évaluations environnementales et en aménagement durable et en préservation des ressources naturelles des régions situées en zone côtière.

 

Plusieurs carrières sont envisageables : au sein d'organismes gouvernementaux fédéraux et provinciaux, d'organismes en protection de l'environnement et conservation des ressources naturelles, les organismes écotouristiques, les parcs nationaux et provinciaux, les administrations municipales et régionales, les administrations portuaires, les firmes de consultants en aménagement, les sociétés de génie conseil, etc.

 

C'est un programme multidisciplinaire unique au Canda couvrant les domaines de la biologie, l'environnement, des sciences naturelles, de la géographie, de l'économie, de la gestion, de la science politique et de la sociologie.

 

Tu auras les cours obligatoires suivants : introduction au développement durable, introduction à la sociologie, introduction à la biologie 1 caractéristiques physiques des zones côtières, introduction à la chimie 1A ou chimie générale 1A, introduction à la biologie 2, introduction à l'économie, science politique 1, écosystèmes côtiers 1, enjeux sociaux et zone côtière, méthodologie de la recherche en développement durable, statistique descriptive, développement et zone côtière, systèmes d'information géographique SIG et zone côtière, éthique et environnement, principes d'administration publique, gestion intégrée des zones côtières 1, activités en zone côtière, politique et règlementation en zone côtière, écosystèmes côtiers 2, évaluation d'impacts et risques, gestion de conflits et animation, gestion intégrée des zones côtières 2, ainsi que gestion de projet de développement d'une zone côtière;

 

Tu devras également choisir 1 cours optionnel parmi les suivants : économie du développement, gestion documentaire, le milieu humain, dynamique des milieux naturels, introduction aux mathématiques d'affaires ou veille stratégique;

 

Ainsi que choisir 5 cours optionnels parmi une liste proposée (aquaculture, pollution et zone côtière, écophysiologie des animaux marins, conservation des milieux sensible, politique et règlementation en zone côtière 2, gestion des ressources halieutiques, socioéconomie des pêches, patrimoine culturel, récréation et tourisme en zone côtière ou projet en gestion de zone côtière).

 

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Après avoir terminé tes études au baccalauréat en géographie physique ou en géophysique, il te sera possible soit de te diriger vers le marché du travail ou de tes études ou de poursuivre tes études au niveau des études supérieures, notamment dans le cadre d’un programme de maîtrise. Pour plus de détails de détails, consulte la page sur les études supérieures en sciences pures et appliquées.

 

Note : consulte également la page suivante où des organismes de recherches en géographie et géophysique ont été répertoriés.

 

La Maîtrise en aménagement M.Sc.A. offerte à Montréal a une durée totale d’1½ à 2 ans à temps complet, mais peut aussi être suivie à temps partiel. Ce programme a pour but de te fournir les compétences approfondies nécessaires en planification et gestion de projets en aménagement urbain ou autres secteurs reliés à l’aménagement. Tu devras choisir parmi les spécialisations et cheminements offerts :

 

-         Cheminement axé sur la recherche (spécialisation aménagement); tu auras des cours en pratiques de l’aménagement, méthodologie de la recherche, ainsi que 2 cours optionnels relié à la spécialisation choisie. La plus grande partie du programme est consacrée à la réalisation d’un projet de recherche appelé « mémoire de maîtrise » dans un domaine spécifique en aménagement.

 

-         Cheminement axé sur les cours (spécialisation paysage); tu auras des cours en interventions paysagères, séminaire de recherche en aménagement paysager, ainsi que quelques cours optionels parmi des listes proposées. Tu auras également à effectuer un travail dirigé visant l’étude d’une problématique en aménagement paysager.

  

La Maîtrise en aménagement du territoire et développement régional M.ATDR. offerte à Laval (voir aussi la page suivante) a une durée totale de 2 ans (20 mois) offert à temps complet seulement (de jour, mais certains cours sont offerts de soir). Ce programme vise à te fournir les compétences multidisciplinaires approfondies nécessaires à l’analyse, la planification et la gestion de projets en aménagement et développement de territoires municipaux ou régionaux. Il couvre plusieurs disciplines en lien avec le domaine de l'aménagement comme les sciences géographiques, les sciences géomatiques, le design urbain, les sciences environnementales, l'administration, l'économique, la science politique et sociologie.

Elle permet d'acccéder à l'Ordre des urbanistes du Québec.

 

Tu auras le choix entre 2 cheminements :

 

-         Cheminement axé sur la recherche; tu devras choisir 4 cours optionnels parmi 35 cours proposés, principalement en lien avec projet de recherche (ex : transports : problèmes et perspectives, revitalisation des centres-villes, planification urbaine : contraintes et outils, systèmes d'information géographique en aménagement régional, morphologies urbaines et intervention sur la ville, gestion écologique des espaces envahissantes, gestion des risques environnementaux et aménagement, mise en œuvre de modes de transport durable, design urbain : concepts et méthodes, stratégies d'intervention en aménagement régional, gestion écologique du territoire, séminaire en transport : les transports, l'environnement et la sécurité, stage rémunéré ou non rémunéré en aménagement du territoire d'une durée de 8 semaines à temps complet, etc.);

Ainsi que la réalisation d'un projet de recherche appelé "mémoire" dans l'un des principaux domaines de recherche en aménagement du territoire et développement régional (ex : design urbain, morphologies urbaines, modélisation urbaine, transport, évaluation environnementales en aménagement, impacts de l'automobile sur l'environnement, gestion locale et régionale, aménagement et développement de régions en difficultés, innovation technologique et développement régional, gestion de la pollution en milieu urbain et rural, etc.);

 

-         Cheminement axé sur la pratique professionnelle; tu devras choisir 12 cours optionnels parmi 35 cours proposés (ex : transports : problèmes et perspectives, revitalisation des centres-villes, planification urbaine : contraintes et outils, systèmes d'information géographique en aménagement régional, morphologies urbaines et intervention sur la ville, gestion écologique des espaces envahissantes, gestion des risques environnementaux et aménagement, mise en œuvre de modes de transport durable, design urbain : concepts et méthodes, stratégies d'intervention en aménagement régional, gestion écologique du territoire, séminaire en transport : les transports, l'environnement et la sécurité, stage rémunéré ou non rémunéré en aménagement du territoire d'une durée de 8 semaines à temps complet, etc.);

Ainsi que la réalisation d'un projet d'intervention en aménagement du territoire (projet virtuel ou mandat réel pour un client) combiné avec la rédaction d'un essai sur une problématique ou un sujet d'intéret en aménagement du territoire et développement régional OU

la réalisation d'un laboratoire d'études d'une problématique concrète sur le terrain en aménagement.

 

La Maîtrise en développement régional (M.Sc.) offerte par l’UQAR a une durée totale d’1 an offerte à temps complet, mais peut également être suivie à temps partiel. Elle vise à former des analystes du développement régional capables de soutenir des processus de changement et de développement dans une perspective multidisciplinaire.

 

Elle comporte les cours obligatoires suivants : développement régional : état de la question 1, gestion du développement régional, séminaire d'intégration, développement régional : état de la question 2, séminaire de stage ou séminaire de mémoire, ainsi que 3 cours optionnels parmi des listes proposées (ex : aménagement et développement des territoires, armature urbaine et développement régional, espaces à population dispersée, outils économiques pour le développement régional, dimensions politiques du développement et de l'aménagement, politiques publiques régionales, tourisme et développement territorial, culture et identité régionales, économie sociale et entreprises alternatives, stage d'intervention ou de recherche au sein d'un organisme de développement régional ou territorial, etc.

 

La plus grande partie du programme est consacrée à la réalisation d’un projet de recherche de recherche appelé « mémoire de maîtrise » dans un domaine spécifique de recherche relié au développement régional tel que : aménagement et gestion durables du territoire et des ressources, développement territorial inspiré par l’expérience coopérative, enjeux territoriaux des évolutions sociodémographiques, dynamiques économiques de soutien au développement régional, protection et gestion du patrimoine naturel, développement agricole et développement régional, identité et territoire, administrations et politiques publiques régionales, gouvernance des territoires locaux et régionaux dans une perspective de développement, développement de créneaux régionaux d’innovation, impacts territoriaux des nouvelles technologies de l’information, développement des petites collectivités, divers aspects du développement rural au Québec comme dans les pays en développement, gouvernance autochtone du territoire, innovations organisationnelles, technologiques et sociales dans les organismes de développement régional, économie du développement, etc.

 

La Maîtrise en études et interventions régionales (M.Sc.) offerte par l’UQAC avec mémoire a une durée totale d’1 an offerte à temps complet, mais peut également être suivie à temps partiel et le profil avec projet d'intervention et stage offert par l'UQAC a une durée totale de 2 ans offerte à temps complet, mais peut également être suivie à temps partiel. Consulte également la page suivante.

 

Elle a pour objectif de former des agents du développement des régions dans une perspective multidisciplinaire qui pourront réaliser des mandats de création, de restructuration, de gestion et d'administration des organismes locaux et régionaux de développement. Tu devras choisir l'un des 2 cheminements offerts :

 

-         Cheminement axé sur la recherche; tu auras les cours obligatoires suivants : phénomène régional : concepts et méthodes d'analyse, épistémologie des sciences humaines et design de recherche et les différentes approches méthodologiques; ainsi que 3 cours optionnels parmi des listes proposées (ex : méthodes de planification régionale, région et identité culturelle, environnement et loisir : problèmes et méthodes d'analyse, évaluation des impacts : outils de planification régionale, géographie : urbanisation et développement, développement régional durable, systèmes d'information et gestion de projet, etc.).

La plus grande partie du programme est consacrée à la réalisation d’un projet de recherche de recherche appelé « mémoire de maîtrise » dans un domaine spécifique de recherche relié aux interventions régionales (ex : développement durable en développement régional et territorial, développement régional suite à une catastrophe, développement communautaire durable, enjeux d’aménagement en milieux urbain et rural, développement du tourisme culturel régional à partir d’échanges internationaux, action communautaire et pratiques démocratiques locales et régionales, développement régional let mondial, géographie rural et développement territorial, redéploiement des espaces démocratiques et fonctionnels notamment d’une gouvernance à niveaux multiples, liens sociaux qui se manifeste dans les domaines des identités politiques, des appartenances locales et régionales et des pratiques démocratiques, etc).

 

-         Cheminement axé sur la pratique professionnelle; tu auras les cours obligatoires suivants : phénomène régional : concepts et méthodes d'analyse, théorie et pratique du changement social, problèmes politiques et régions, méthodologie d'intervention en milieu régional, séminaire d'études comparées en histoire régional, séminaire de projet d'intervention;  ainsi que 3 cours optionnels parmi des listes proposées (ex : méthodes de planification régionale, région et identité culturelle, environnement et loisir : problèmes et méthodes d'analyse, évaluation des impacts : outils de planification régionale, géographie : urbanisation et développement, développement régional durable, gestion des services locaux et régionaux, économie du secteur public, principes et enjeux de l'administration publique, pauvreté, santé et développement communautaire, systèmes d'information et gestion de projet, etc.).

Tu auras également à réaliser un stage professionnel permettant la réalisation d'un projet concret de développement au sein d’un de développement régional tel que : une organisation urbaine (municipalité ou MRC par exemple), ou un organisme gouvernemental en développement urbain ou un organisme sans but lucratif de développement ou d'intervention régional.

 

La Maîtrise en études urbaines (M.Sc.) offerte par l’UQAM  conjointement avec l'INRS a une durée totale d’1 an offerte à temps complet, mais peut également être suivie à temps partiel et le profil avec stage a une durée totale de 2 ans offerte à temps complet, mais peut également être suivie à temps partiel. Ce programme vise à te fournir les compétences multidisciplinaires approfondies nécessaires pour analyser les transformations urbaines et évaluer des projets urbains. Tu devras choisir l’un des 2 cheminements offerts :

 

-         Cheminement axé sur la recherche; tu auras des cours sur les regards sur la ville, méthodes d’évaluation de projets urbains, méthodes quantitatives en études urbaines, méthodes de recherche en études urbaines, ainsi que quelques cours optionnels parmi des listes proposées.

La plus grande partie du programme est consacrée à la réalisation d’un projet de recherche de recherche appelé « mémoire de maîtrise » dans un domaine spécifique de recherche relié aux études urbaines (ex : développement local et communautaire, le patrimoine urbain, les populations et les migrations urbaines, tourisme urbain, transformations de la société urbaine, phénomènes urbains dans le développement international, etc).

 

-         Cheminement avec stage de recherche; tu auras des cours sur les regards sur la ville, méthodes d’évaluation de projets urbains, méthodes quantitatives en études urbaines, méthodes de recherche en études urbaines, ainsi que quelques cours optionnels parmi des listes proposées. Tu auras également à réaliser un stage permettant la réalisation d'un projet de recherche en milieu de travail au sein d’une organisation urbaine (municipalité par exemple) ou un organisme gouvernemental en développement urbain.

 

La Maîtrise en gestion des ressources maritimes - concentration gestion de l'environnement côtier et marin M.Sc. offerte par l’UQAR (avec mémoire) et UQAR (avec projet d'intervention) a une durée totale d’1 an offerte à temps complet, mais peut également être suivie à temps partiel et le profil axé sur les cours a une durée totale de 2 ans offerte à temps complet, mais peut également être suivie à temps partiel. Ce programme notamment aux titulaires d'une formation scientifique (géographie physique, biologie, chimie, génie, sciences de l'environnement, etc), vise à te fournir les compétences multidisciplinaires approfondies nécessaires pour analyser et prendre des décisions en gestion intégrée des activités et des opérations d'une organisation du secteur maritime dans une perspective de développement durable Tu pourras travailler par exemple au sein d'une administration portuaire, d'une compagnie de transport maritime, d'une firme d'aménagement maritime, d'une société d'ingénieurs spécialisés dans le domaine maritime, à Pêches & Océans Canada, etc).

 

Dans le cheminement axé sur la recherche; tu auras les cours suivants : épistémologie et méthodologie en gestion des ressources maritimes, séminaires et sujets spéciaux en gestion des ressources maritimes, un choix de 4 cours optionnels parmi 16 cours proposés en géographie, gestion et économique; mais la plus grande partie du programme est consacrée à la réalisation d’un projet de recherche de recherche appelé « mémoire de maîtrise » dans un domaine spécifique de recherche relié à la gestion de l'environnement côtier marin tels que : comanagement dans la gestion des zones côtières et des ressources naturelles, gestion publique des littoraux, gestion environnementale et gestion des ressources naturelles dans les pays en voie de développement, etc.

Dans le cheminement axé sur l'intervention sur le terrain; tu auras les cours suivants : écologie des systèmes marins, droit de la mer et de l'environnement marin, microéconomie pour le secteur maritime, analyse financière de projets dans le secteur maritime, décisions et prévisions dans le secteur maritime, marketing appliqué au secteur maritime, gestion stratégique, gestion intégrée des ressources maritimes, économie des ressources naturelles et de l'environnement, un choix de 4 cours optionnels parmi 16 cours proposés en géographie, gestion et économique (ex : politiques publiques dans le secteur maritime, études d'impacts et analyses avantages-coûts dans le secteur maritime, aménagement et planification territoriale, gestion des ressources hydriques, géomorphologie et aménagement, biodiversité et conservation, évaluation et aménagement de l'habitat, etc.); ainsi que la réalisation d'un projet d'intervention en aménagement et développement d'une zone côtière.

 

La Maîtrise en géographie ou sciences géographiques M.Sc. ou M.A. offert à Sherbrooke (cheminements : géomatique, environnements géographiques ou télédétection), Mcgill, Laval, Montréal, UQAM, UQAR et Ottawa a une durée totale d’1 an à temps complet, mais peut aussi être suivie à temps partiel. Lors de ce programme, tu pourras te spécialiser dans un secteur spécifique de la géographie comme : etc. Tu auras à suivre un cours en méthodologie de la recherche en géographie, un séminaire de recherche en géographie (présentation de tes recherches aux autres étudiants et professeurs) et tu auras à choisir quelques cours optionnels en géographie ayant un lien avec tes recherches; mais la plus grande partie de ton programme sera consacré à la réalisation, rédaction et présentation d’un projet de recherche  en géographie appelé « mémoire de maîtrise » dans l'un des principaux champs de recherche des sciences géographiques.

 

Voici quelques exemples de domaines de recherche : aménagement du territoire, développement local et régional, géographie de l'environnement, géographie du développement, géographie rurale et du système agroalimentaire, géographie des ressources, géographie urbaine et aménagement, analyse spatiale, géomatique, changements environnementaux, sciences de l'information géographique, télédection, tourisme durable, etc.

 

La Maîtrise en sciences géomatiques (avec mémoire) (M.Sc) offert par Laval a une durée totale d’1 an offert à temps complet, mais peut également être suivie à temps partiel. Ce programme a pour objectif de fournir une formation approfondie dans le développement d'applications en géomatique ((GPS, télédétection, SIG, bases de données spatiales). Elle une activité obligatoire en préparation du projet de recherche et quelques cours optionnels parmi une liste proposée de 34 cours en sciences géomatiques.

 

La plus grande partie du programme est consacrée à la réalisation d’un projet de recherche en sciences de la terre. Ce projet appelé « mémoire de maîtrise » a pour but d’approfondir tes connaissances en sciences géomatiques et tout particulièrement dans le champ de spécialisation choisi.

 

Voici quelques exemples de domaines de recherche : systèmes géo localisés, systèmes d'information géographique, systèmes de positionnement global GPS, cartographie mobile, qualité des données géographiques, intégration de données spatiales, positionnement astronomique, télédétection, etc.

 

La Maîtrise en sciences sociales du développement territorial (M.Sc) offerte par l’UQO pour le profil axé sur la recherche a une durée totale d’1 an offerte à temps complet, mais peut également être suivie à temps partiel et le profil axé sur la pratique professionnelle offert par l'UQO a une durée totale de 2 ans offerte à temps complet, mais peut également être suivie à temps partiel.

 

Ce programme s'intéresse tout particulièrement les enjeux et les problématiques du développement territorial, autochtone et international touchant les différentes disciplines des sciences sociales dans une perspectives interdisciplinaire.

 

Elle comporte les cours obligatoires suivants communs aux 3 concentrations proposées : théories du développement, méthodes de recherche en développement, citoyenneté, participation et développement. Tu auras le choix parmi 3 concentrations proposées, soit :

 

Développement territorial : tu devras suivre les cours obligatoires suivants : développement économique territorial, politiques publiques et développement des territoires, aménagement et développement des territoires, ainsi qu'1 cours optionnel (cheminement axé sur la recherche) ou 5 cours optionnels (cheminement axé sur la pratique professionnelle) parmi une liste proposée (ex : dynamiques territoriales et développement, aires géographiques comparées, dynamique organisationnelle du développement, environnement et développement durable, innovation et transformation sociale et développement, le développement : enjeux culturels et identitaires, étude sur le terrain, séminaire thématique en développement territorial, etc.).

 

Développement international : tu devras suivre les cours obligatoires suivants : paradigmes, débats et enjeux en développement international, aspects socio-économiques du développement international, politiques et pratiques en développement international, ainsi qu'1 cours optionnel (cheminement axé sur la recherche) ou 5 cours optionnels (cheminement axé sur la pratique professionnelle) parmi une liste proposée (ex : aires géographiques comparées, environnement et développement durable, dynamiques territoriales et développement,  le développement : enjeux culturels et identitaires, étude sur le terrain, séminaire thématique en développement international, etc.).

 

Études autochtones : tu devras suivre les cours obligatoires suivants : développement économique autochtone, peuples autochtones dans une perspective internationale, développement territorial, gouvernance et culture autochtone, ainsi qu'1 cours optionnel (cheminement axé sur la recherche) ou 5 cours optionnels (cheminement axé sur la pratique professionnelle) parmi une liste proposée (ex : dynamiques territorales et développement, le développement : enjeux culturels et identitaires, étude sur le terrain, séminaire thématique en études autochtones, aménagement et développement des territoires, etc.).

 

Tu devras choisir l'un des 2 cheminements proposés :

 

-       Cheminement axé sur la recherche; tu auras également l'activité obligatoire suivante : séminaire de recherche en développement territorial. La plus grande partie du programme est consacrée à la réalisation d’un projet de recherche de recherche appelé « mémoire de maîtrise » dans un domaine spécifique de recherche relié au développement territorial et en lien avec la concentration choisie (ex : innovations sociales et transformations sociales dans le territoire et les collectivités locales, développement territorial inspiré par l’expérience coopérative, enjeux territoriaux des évolutions sociodémographiques, dynamiques économiques de soutien au développement régional, administrations et politiques publiques régionales, gouvernance des territoires locaux et régionaux dans une perspective de développement, économie du développement, action communautaire et pratiques démocratiques locales et régionales, développement communautaire durable, développement régional let mondial, etc.).

 

-        Cheminement axé sur la pratique professionnelle; tu auras également l'activité obligatoire suivante : séminaire de rédaction du projet de recherche et enfin, tu devras rédiger un essai sur un enjeu, une problématique, un paradigme, une théorie ou un sujet d'intérêt relié au développement territorial et en lien avec la concentration choisie.

Il peut prendre la forme d'un rapport de recherche, d'un rapport de projet d'intervention en milieu professionnel, d'un rapport d'activité de synthèse ou d'un travail dirigé.

 

La Maîtrise en urbanisme M.Urb. offerte à Montréal a une durée totale de 3 sessions (1 an) offert à temps complet ou à demi-temps. Tu auras le choix entre 2 profils, soit : avec travail dirigé ou avec mémoire. Ces 2 profils proposent chacun 6 options, soit : habitat et stratégies foncière et financières, formes urbaines et aménagement urbain, services urbains, développement urbain durable et environnement, gestion urbaine pour les pays en développement ou cheminement libre).

 

Elle comporte les cours préparatoires suivants pour les titulaires d'un baccalauréat autre qu'en urbanisme (un ou certains des cours suivants selon évaluation du dossier) : atelier d'intégration, théorie de la planification et urbanisme, développement économique urbain, cadres juridiques de l'urbanisme et gestion du territoire et géomatique.

 

Le tronc commun aux 2 profils et à tous les cheminements comporte les cours obligatoires suivants : méthodes de recherche en urbanisme, atelier d'intervention, ainsi que soit la rédaction d'un travail dirigé sur une problématique ou un sujet d'intérêt en urbanisme OU la réalisation d'un projet de recherche en urbanisme appelé "mémoire" dans l'un des principaux champs de recherche en études urbaines;

 

Enfin, tu devras choisir des cours optionnels selon la façon suivante :

 

Profil avec travail dirigé avec option : 6 à 9 cours optionnels parmi 22 cours proposés dont au moins 2 dans l'option choisie et 0 à 1 cours au choix en dehors du champ de spécialisation parmi l'ensemble des cours de 1er cycle ou de 2e cycle offerts par l'université accessibles comme cours au choix;

 

Profil avec travail dirigé avec cheminement libre : 5 à 9 cours optionnels parmi 22 cours proposés dont au moins un dans chacune des 5 options et 0 à 1 cours au choix en dehors du champ de spécialisation parmi l'ensemble des cours de 1er cycle ou de 2e cycle offerts par l'université accessibles comme cours au choix;

 

Profil avec mémoire avec option : 4 à 5 cours optionnels parmi 22 cours proposés au moins 2 dans l'option choisie;

 

Profil avec mémoire avec cheminement libre : 3 à 5 cours optionnels parmi 22 cours proposés dont au moins un dans 3 des 5 options et 0 à 1 cours au choix en dehors du champ de spécialisation parmi l'ensemble des cours de 1er cycle ou de 2e cycle offerts par l'université accessibles comme cours au choix.

 

La Maîtrise en urban planning M.U.P. offerte à Mcgill a une durée totale de 2 ans offert à temps complet ou à demi-temps. Tu auras le choix entre 2 cheminements, soit la concentration en planification des transports ou sans concentration. Il est également possible d'effectuer une session d'études sur le terrain aux Barbades au cours de la 2e année du programme.

 

Tu auras les cours obligatoires suivants : introduction au design en planification urbaine, histoire et théorie de la planification, atelier de planification 1 (élaboration d'un dossier de planification d'un réel quartier de Montréal), méthodologie en planification urbaine, atelier de planification urbaine 2 (élaboration d'un plan détaillée d'un site rencontrant un réel problème urbain et/ou environnemental), atelier de planification urbaine 2 (élaboration d'un mandat réel de planification urbaine locale ou régionale pour un client partenaire), droit de l'urbanisme, projet supervisé de recherche 1 et projet supervisé de recherche 2 (préparation et élaboration d'un projet de recherche) et projet de recherche en urbanisme (réalisation d'un essai sur une problématique ou un sujet d'intérêt en urbanisme), ainsi qu'un stage pratique en urbanisme (d'une durée de 3 mois consécutifs, non rémunéré).

 

Pour ceux ayant choisi la concentration en planification des transports, le projet de recherche et le stage devront être réalisés dans ce domaine;

 

Enfin, si tu as choisis le cheminement sans concentration, tu devras choisir 4 à cours optionnels parmi 30 cours proposés (ex : design urbain, planification pour les transports, politiques et planification environnementales, systèmes d'information géographique, repenser la banlieue, structure des villes, Montréal : morphologie urbaine, les villes et la mondialisation, etc);

 

ainsi que 0 à 2 cours au choix en dehors du champ de spécialisation parmi l'ensemble des cours de 1er et 2e cycles offerts par l'université accessibles comme cours au choix;

 

Si tu as choisi la concentration en planification des transports, tu devras choisir 2 cours optionnels parmi 10 cours proposés en lien avec la planification des transports (ex : planification du transport urbain, économie des transports, politiques et planification environnementales, planification d'un réseau de transport en commun, impacts du transport sur l'environnement urbain, séminaire en planification des transports, etc);<

 

ainsi que 0 à 2 cours au choix en dehors du champ de spécialisation parmi l'ensemble des cours de 1er et 2e cycles offerts par l'université accessibles comme cours au choix.

 

Enfin, Il existe d’autres programmes d’études connexes qui te seront accessibles. La plupart de ces programmes sont principalement consacrées à la recherche par la réalisation d’un projet de mémoire. Voici quelques exemples de programmes :

-    Maîtrise en administration publique - concentration en analyse et développement des organisations offerte à l'ÉNAP (avec séminaire d'intégration ou avec stage ou avec travail dirigé) et l'ÉNAP (avec mémoire)

-    Maîtrise en administration publique - concentration en évaluation de programmes offerte à l'ÉNAP (avec séminaire d'intégration ou avec stage ou avec travail dirigé) et l'ÉNAP (avec mémoire)

-    Maîtrise en agroforesterie offerte à Laval

-    Maîtrise en analyse spatiale : programme non offert au Québec, voir la page sur les études supérieures hors-Québec

-    Maîtrise en architecture du paysage offerte à Montréal

-    Maîtrise en communication publique - concentration en journalisme scientifique (avec essai) offerte à Laval

-    Maîtrise en design de l'environnement offerte à l'UQAM

-    Maîtrise en design urbain offerte à Montréal et Laval

-    Maîtrise en génie de l'environnement offerte à l'ÉTS (avec projet), ÉTS (avec mémoire) et à Ottawa

-    Maîtrise en géographie ou sciences géographiques (sans mémoire) offert à Sherbrooke (cheminement en géodéveloppement durable avec essai), Laval (sans concentration avec essai et avec ou sans stage), Montréal (sans concentration avec étude de cas et stage ou avec étude de cas et travail dirigé), UQAM ( (concentration en aménagement du territoire) avec stage professionnel et projet)

-    Maîtrise en gestion de projets à HEC Montréal (volet intensif à temps complet en français ou en anglais avec projet de consultation ou d'intégration supervisé en organisation ou volet en action à temps partiel avec projet d'intervention en entreprise), Laval (MBA - concentration en gestion stratégique de projets), UQÀM (chemienement général avec cours seulement, cheminement avec travail dirigé ou cheminement spécialisé en gestion de projets internationaux), UQÀM (cheminement coopératif), UQÀM (avec mémoire), UQAR (cheminement avec essai offert à Lévis ou à Rimouski), UQAR (cheminement coopératif avec stages offert à Lévis), UQAR (cheminement avec mémoire à Rimouski), UQAC (cheminement spécialisé en systèmes d'information et de contrôle de gestion offert conjointement avec l'Université de Rennes 1 en France ou cheminement régulier avec travail dirigé), UQAC (avec mémoire), UQO (cheminement général avec cours seulement ou cheminement spécialisé avec travail dirigé, version française), UQO (cheminement général avec cours seulement ou cheminement spécialisé avec travail dirigé, version multilingue), UQO (cheminement coopératif en français), UQO (avec mémoire, version française), UQO (avec mémoire, version multilingue)

-    Maîtrise individualisée en environnement et développement durable offerte à Montréal

-    Maîtrise en océanographie offert à l'UQAR (avec mémoire)

-    Maîtrise en ressources naturelles offert à Mcgill

-    Maîtrise en sciences géomatiques offert à Laval (géomatique appliquée avec projet d'intervention), Laval (spécialisation en géo-informatique avec projet d'intervention), Laval (spécialisation en gestion territoriale et foncière avec projet d'intervention) et Laval (avec mémoire)

-         Etc.

Ainsi que d'autres programmes d'études supérieures tels que :

  • D.E.S.S. en administration publique - concentration en analyse de gestion urbaine offert à l'ÉNAP

  • D.E.S.S. en administration publique - concentration en analyse et développement des organisations publiques offert à l'ÉNAP

  • D.E.S.S. en administration publique - concentration en évaluation de programmes offert à l'ÉNAP

  • D.E.S.S. en administration publique régionale offert à l'UQAR conjointement avec l'ÉNAP

  • D.E.S.S. en analyse et prévention des risques naturels offert à l'UQAR

  • D.E.S.S. en développement régional et territorial offert à l'UQAR

  • D.E.S.S. en design d'événements offert à l'UQAM

  • D.E.S.S. en écodesign stratégique offert à l'École Polytechnique

  • D.E.S.S. en environnement et développement durable offert à Montréal

  • D.E.S.S. en géographie appliquée en environnement offert à Montréal

  • D.E.S.S. en gestion d'infrastructures urbaines offert à l'ÉTS

  • D.E.S.S. en gestion de projet offert à l'UQAM, l'UQAC, l'UQAR

  • D.E.S.S. en gestion urbaine pour les pays en voie de développement offert à Montréal

  • D.E.S.S. en montage et gestion de projets d'aménagement offert à Montréal

  •  D.E.S.S. en planification territorial et développement local offert à l'UQAM

  • D.E.S.S. en systèmes d'information géographique offert à l'UQAM

  • Programme court en environnement, géomorphologie et risques naturels offert à l'UQAR

  • Programme court en évaluation de programmes publics offert à l'ÉNAP

  • Programme court en management international offert à l'ÉNAP

  • Programme court en management municipal offert à l'ÉNAP

EXIGENCE D’ADMISSION :

 

Pour le baccalauréat en géomatique appliquée à l'environnement :

  • Soit détenir le Baccalauréat international en sciences de la nature sans autre cours préalable spécifique

  • Soit détenir un D.E.C. intégré en sciences, lettres et arts sans autre cours préalable spécifique

  • Soit détenir un D.E.C. en sciences de la nature ou en sciences pures et appliquées sans autre cours préalable spécifique

  • Soit détenir un D.E.C. général en sciences informatiques et mathématiques sans autre cours préalable spécifique

  • Soit détenir un D.E.C. en techniques phpysiques (dans l'un des programmes suivants) sans autre cours préalable spécifique :

    technologie de la géomatique - géodésie 230.AB
    technologie de la géomatique - cartographie 230.AA
    technologie du génie civil 221.B0

  • Soit détenir tout autre D.E.C. et avoir complété les cours ou avoir atteint les objectifs suivants ou leurs équivalents :

    00UN (maths 103)
    ou s'engager à suivre un cours universitaire de mise à niveau non contributoire au programme dès la 1re session

  • Soit être âgé d'au moins 21 ans, détenir le D.E.S. ou son équivalent, avoir quitté le système scolaire depuis plus de 2 ans et détenir une combinaison de scolarité et d'expérience jugée équivalente dans un domaine ayant un lien avec la géomatique (arpentage, cartographie, aménagement, etc.) et avoir réussi le cours collégial 00UN (maths 103) ou son équivalent

Pour les baccalauréats en géographie :

  • Détenir un D.E.C. ou l'équivalent (aucun cours préalable exigé)
    (toutes les universités)

  • Soit avoir complété un minimum de 15 crédits universitaires dans une université québécoise
    (UQAM, UQAC, UQAR et UQO)

  • Être âgé d'au moins 21 ans, détenir un D.E.S. ou l'équivalent et avoir travaillé un minimum de 2 ans à temps complet dans le domaine de l'urbanisme ou de l'aménagement du territoire.
    (UQAM, UQAC, UQAR et UQO)

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Aucun contingentement à ces programmes

 

Les candidats(es) admissibles (c'est-à-dire détenant les préalables requis) sont généralement admis.

 

Les admissions sont ouvertes aux trimestres d’automne et d’hiver dans la plupart des universités  

ENDROITS DE FORMATION :

Qu'est-ce que le régime coopératif ?

LIENS RECOMMANDÉS :

 

Tu désires avoir l’avis de professionnels(les) de l'aménagement sur leur profession ?, alors va voir les vidéos suivants :

  • les entrevues avec Kalifa Goîta, Bruno Courtemanche, Étienne Nadeau, Caroline Rivest et Alexandre Charron; le premier est Ph.D. télédétection, professeur titulaire en géomatique appliquée et directeur du département de l'Université de Sherbrooke; le second est étudiant à la maîtrise en sciences géographiques; le troisième est étudiant au baccalauréat en géomatique appliquée à l'environnement; la troisième est finissante à maîtrise en sciences géographiques; le quatrième est étudiant au baccalauréat en géomatique appliquée à l'environnement et réalisées par l'Université de Sherbrooke;

  • l'entrevue avec Joey Dufour, étudiant au baccalauréat en géographie et développement durable à l'UQAC et réalisée par l'UQAC;

  • un extrait de la présentation de Roxane Lavoie, étudiante au doctorat en aménagement du territoire et développement régional de l'Université Laval lors du concours "votre soutenance de thèse en 180 secondes" et réalisée par l'Université Laval;

  • les entrevues avec Hédia Sammaria et Samuel Gagnon; la première est étudiante au doctorat en sciences géomatiques, le second est étudiant à la maîtrise en sciences géographiques - géographie physique et réalisées  par l'Université Laval;

  • les entrevues avec Clotilde Maurice; Marianne-Falardeau Côté et Roxane Lavoie; la première est étudiante au doctorat en sciences animales de l'Université Laval, la seconde est étudiante à la maîtrise en biologie et la troisième est étudiante au doctorat en aménagement du terrtoire et du développement régional à l'Université Laval qui parlent de leurs recherchent les effets des polluants dans l'Arctique et réalisées par l'Université Laval;

  • une présentation de Ariane Marais; B.Sc. (biologie) et M.ATDR, candidate au doctorat en aménagement du territoire et développement régional ATDR à l'Université Laval au sein du Centre de recherche en eau qui nous explique ses recherches sur l'aménagement de la protection des sources d'eau potable et réalisée par le Centre de recherche sur l'eau;

  • l'entrevue avec Tommy Tremblay, B.Sc. géographie et développement durable, directeur général au Conseil régional de l'environnement et du développement durable du Saguenay-Lac-St-Jean et réalisée par l'UQAC;

  • l'entrevue avec Geneviève Potvin; spécialiste en SIG pour le CNRSNG, étudiante au doctorat en physique de la télédétection à l'Université de Sherbrooke qui nous explique ses recherches dans le développement d'des algorithmes bio-optiques pour suivre l’état de santé de millions de lacs au Canada, à l’aide d’images satellitaires et réalisée par le CNRSNG;

  • l'entrevue avec Mathieu Pronovost, géomaticien pour la société d'ingénierie Aecom et réalisée par le Cégep de Shawinigan;

  • l'entrevue avec Chantal Seuhé, spécialiste en télédétection pour le Ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles du Québec et réalisée par le Ministère;

  • l'entrevue avec Lydia Boily-Dupuis, conseìllère en affaires autochtones pour le Ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles du Québec et réalisée par le Ministère;

  • les entrevues avec Gina Turgeon, Serge Paiement, Philippe Samson et François Dussault; la première est aménagiste et directrice du Service d'urbanisme, le second est conseiller en urbanisme, le troisième est inspecteur en bâtiment et aux requêtes et le dernier est chef de la division permis et inspections pour la Ville de Thetford et réalisées par TV Cogeco Québec;

  • l'entrevue avec Marie-Sophie Banville; B.A.(études féministes et sciences politiques) et M.urb (urbanisme), chargée du développement des communautés chez Vivacité, un organisme sans but lucratif et réalisée par l'Université de Montréal;

  • l'entrevue avec Christian Savard, M.A.T.D.R. (aménagement du territoire et développement régional), directeur général de Vivre en ville, un organisme sans but lucratif d'intérêt public voué au développement de collectivités viables partout au Québec;et réalisée par Voir Vert, un portail québécois sur le bâtiment durable;

  • l'entrevue avec Julie Ruiz, Ph.D. aménagement, professeure de géographie à l'UQTR, titulaire de Chaire de recherche en écologie du paysage et aménagement et chercheuse au Centre de recherche sur les interactions bassins versants - écosystèmes aquatiques et réalisée par le Fonds de recherche du Québec;

  • l'entrevue avec Yannick Huot, Ph.D. en océanographie, professeur en géomatique appliquée, chercheur au Groupe interuniversitaire de recherches océanographiques et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en observation de la Terre et écophysiologie du phytoplancton de l'Université de Sherbrooke et réalisée par l'Université de Sherbrooke;

  • l'entrevue avec Yvan Bedard, M.S.A. géodésie et Ph.D. génie civil, professeur titulaire en sciences géomatiques, responsable de l'équipe de recherche en système d’information et bases de données géospatiales et chercheur au Centre de recherche en géomatique à l'Université Laval et réalisée par l'Université Laval;

  • l'entrevue avec Manuel Rodriguez, Ph.D. génie de l'environnement, professeur en aménagement du territoire, chercheur au Centre de recherche en aménagement et développement et titulaire de la Chaire de recherche en eau potable de l'Université Laval et réalisée par l'Université Laval;

  • les entrevues avec Olivier Grondin, Rock Boulanger, Sandra Guillemette, Alain Campeau, Dany Houde, André Fortin et Martin Régimbald; le premier est directeur des services techniques, le second est chargé de projets de développement, la troisième est technicienne en géodésie, le quatrième est dessinateur technique en bâtiment, le cinquième est technicien en génie civil, le sixième est technicien en géomatique et le dernier est technicien en environnement pour la Ville de Thetford et réalisées par TV Cogeco Québec;

  • les entrevues avec Michaël Kummert, Samuel Letellier-Duchesne, Daniel Pearl et Lisa Bornstein; le premier est Ph.D. génie mécanique et professeur agrégé en génie mécanique à l'École Polytechnique, le second est étudiant au doctorat en génie mécanique à l'École Polytechnique, le troisième est B.Arch., architecte, professeur agrégé en architecture, chercheur au Laboratoire d'études en architecture fonctionnelle et à l'Institut de l'environnement et du développement durable à l'Université de Montréal et la troisième est Ph.D. urban planning et professeure titulaire en urbanisme à l'Univerrsité Mcgill qui nous explique leur projet de recherche sur les réseaux urbains de partage de chaleur de quatrième génération et réalisées par l'École Polytechnique de Montréal;

  • les entrevues avec Craig Towned, Pierre Gauthier, Pascale Biron, David Greene, Norma Rantisi, Judith Patterson, Amanda Alfonso et Cedric Capacchione; le premier est Ph.D. géographie et professeur agrégé en géographie spécialisé en développement du transport urbain à l'Université Concordia, le second est Ph.D. planification urbaine et professeur agrégé en géographie spécialisé en planification urbaine, la troisième est Ph.D. géomorphologie et professeur titulaire en géographie spécialisée en géomorphologie fluviale et gestion des rivières, le quatrième est Ph.D. biologie et professeur titulaire en géographie et environnement spécialisé en écologie forestière, la cinquième est Ph.D. science politique et professeure titulaire en géographie spécialisée en développement économique local, la sixième est Ph.D. géologie, professeure titulaire de géographie spécialisée en géologie environnementale, la septième est étudiante au baccalauréat en géographie, le huitième est étudiant à la maîtrise en géographie à l'Université Concordia et réalisées par l'Université Concordia (en anglais);

  • le vidéo du Centre de géomatique du Québec sur les applications de la géomatique;

  • le vidéo "la géomatique pour une gestion durable des forêts" réalisé par l'Université de Sherbrooke.

Pour une liste de firmes d'urbanistes, de municipalités, de sociétés de génie conseil et autres consultants en aménagement du territoire, consulte le

Portrait du secteur de l'aménagement du territoire

 

Autres :

-       Atlas National du Canada : portail d'information géographique du Gouvernement du Canada

-    Atlas Québec : portail d'information géographique réalisé par le Gouvernement du Québec

-    Atlas de l'Abitibi-Témiscamingue : site réalisé par l'Observation de l'Abitibi-Témiscamingue, un organisme de recherche sans but lucratif

-    Atlas de la région de Québec et de Chaudière-Appalaches : site réalisé par des étudiants et professeurs de géographie de l'Université Laval

-    Atlas de l'Estrie : site réalisé par les étudiants et professeurs de géographie et géomatique de l'Université de Sherbrooke

-    Atlas du Bas-St-Laurent : site réalisé des étudiants et professeurs de géographie et de sociologie de l'UQAR

-    Atlas du Saguenay-Lac-St-Jean : site réalisé par des étudiants et professeurs de géographie de l'UQAC

-    Cartes du Québec : répertoires de cartes réalisé par le Ministère des Ressources naturelles du Québec

-       Commission de toponymie du Québec : répertoire complet des municipalités incluant leurs profils

-    Fédération québécoise des municipalités et MRC : répertoire de la plupart des municipalités et MRC de la province

-    Portraits régionaux du Québec : portraits de chacunes des régions du Québec réalisé par le Gouvernement du Québec

-    Québec géographique : portail d'information géographique du Gouvernement du Québec qui donne accès à toutes les cartes, atlas et outils d'information géographique de tous les ministères du Gouverment du Québec (ex : Transports, Ressources naturelles, etc).

-    Québec maritime : infos géographiques sur les régions maritimes du Québec (Bas-St-Laurent, Gaspésie, Côte-Nord, Îles-de-la-Madeleine)

-    Répertoire des municipalités du Québec : répertoire officiel du Ministère des affaires municipales

-       Ville de Montréal : répertoire de cartes des secteurs et arrondissements de Montréal, voir aussi l'atlas sociodémographique et le Plan d'urbanisme

-    Ville de Québec : répertoire de cartes interactives de la Ville de Québec

-    Ville de Laval : répertoire de cartes de Laval

-    Ville de Gatineau : atlas interactif et infoterritoire de Gatineau

-    Ville de Lévis : répertoire de cartes interactives de Lévis

-    Ville de Lévis : répertoire de cartes (statiques) de Lévis

-    Ville de Sherbrooke : répertoire de cartes interactives de Sherbrooke

-    Ville de Saguenay : répertoire de cartes (statiques) de Saguenay

-    Ville de Trois-Rivières : répertoire des cartes interactives de Trois-Rivières

-    Ville de Terrebonne : carte interactive de la ville de Terrebonne

-    Ville de Repentigny : cartes interactives de la ville de Repentigny

-    Ville de St-Jérôme : répertoire de cartes statiques de St-Jérôme

-    Ville de Mascouche : carte interactive de la ville de Mascouche

-    Ville de Drummondville : répertoire de cartes statisques de Drummondville

-    Ville de Shawinigan : carte interactive de la ville de Shawinigan

-    Ville de Mirabel : carte interactive de la ville de Mirabel

-    Ville de Rimouski : carte interactive de la ville de Rimouski

 


 

Retour à page du secteur environnement et aménagement du territoire

Retour à la page d’accueil