Retour à la page du secteur services sociaux

Retour à la page du secteur communication et médias

Retour à la page d’accueil

 

 

SECTEUR : COMMUNICATION ET MÉDIAS

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT UNIVERSITAIRE

 

AGENT(E) DES RELATIONS PUBLIQUES

BACCALAURÉAT SPÉCIALISÉ B.A.

 

 

Consulte également la page d’informations sur les programmes pré-universitaires en sciences humaines

ou la page d’informations sur les programmes pré-universitaires en communication

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 

 

Si tu deviens une agente ou un agent aux relations publiques; tu seras responsable d’élaborer des stratégies de communication à diffuser au public sur l’organisation ou l’entreprise qui t’emploiera, d’analyser et d’évaluer les comportements et les attitudes du public face à une situation ou un événement pour savoir de quelle tu pourras présenter l’information que tu auras à diffuser.

 

Tu auras à planifier, organiser et mettre en œuvre des programmes de relations publiques et plans de communication tels que : communiqués de presse, conférences de presse, événements spéciaux et autres modes de diffusion de l’information tout en tenant compte des intérêts du public; concevoir et élaborer des campagnes d'informations dans le cadre de projets ou de stratégies de relations publiques; planifier et superviser l'utilisation de l'image visuelle et de la signature promotionnelle de l'organisation; effectuer les placements médias et les concepts publicitaires; réviser, corriger ou rédiger des textes de toutes sortes (rapports, dépliants, offres d'emploi, lettres aux clients, publicités, etc.) par des membres de l'organisation tout en vous assurant d’une présentation technique adéquate Tu auras aussi responsable de conseiller tes supérieurs sur les manières de procéder lors de la diffusion de l’information (quoi dire et quoi ne pas dire, à quelle moment, de quelle façon, etc.).

 

Si tu deviens conseillère ou conseiller en communication-marketing; tu seras responsable de planifier, d'élaborer et de coordonner toutes les étapes d'un projet de communication-marketing d'une entreprise, soit : l'analyse de marché, la recherche en marketing, la production multimédia et la gestion des ressources humaines et financières. Tu élaboreras des plans de communication-marketing, des campagnes publicitaires de masse, tu géreras les produits et services actuels de l'entreprise et tu participeras au développement et la commercialisation de nouveaux produits et services, tu coordonneras les services de relations-clients (services à la clientèle, les plaintes, etc.). Tu seras aussi responsable de la gestion de la marque nom du produit, logo, emballage, campagnes publicitaires, notoriété de la marque) et enfin, tu participeras aux autres activités de gestion des ventes et du marketing de l'entreprise.

 

En tant que conseillère ou conseiller aux relations avec à la clientèle; tu seras responsable d'identifier les besoins et attentes des clientèles cibles de l'entreprise ou de l'organisation, étudier les attitudes, perceptions, attentes et comportements des consommateurs, planifier et mettre en œuvre des stratégies d’évaluation et de contrôle de la qualité des services et de la satisfaction de la clientèle, et mettre au point les outils appropriés (ex. : sondage, entrevue de groupe, carte-commentaires, « client mystère »), identifier les éléments qui affectent significativement le taux de satisfaction de la clientèle et sur lesquels l’entreprise gagnerait à investir des ressources, élaborer et implanter une démarche « qualité de service », de la mission de l’entreprise jusqu’à la promesse aux clients, en passant par le développement du concept de service et de normes de services correspondantes, effectuer des recommandations visant l'amélioration de la qualité du service à la clientèle, ainsi que planifier, gérer et évaluer des programmes de recherche, d’information, d’éducation ou de formation pour le personnel ou les clients.

 

En tant qu'animateur(trice) de communauté Web; tu seras responsable de la création, de la rédaction et de la gestion des contenus interactifs sur les médias sociaux, sites Web et plates-formes interactives pour le compte du propriétaire ou du gestionnaire du site du réseau social. Tu auras pour tâches de participer à la création et la mise en place des stratégies Web; assurer une gestion active avec les différentes communautés Web; assurer le recrutement et la fidélisation des membres des communautés; alimenter continuellement les interactions et en assurer le renouvellement des contenus et des nouvelles et modérer les discussions; rédiger divers textes et nouvelles interactives et assurer présence active de l'organisation sur les différents réseaux sociaux; produire des rapports d'activités et statistiques sur la fréquentation et les profils des membres des communautés et enfin, fournir des rapports et recommandations sur le fonctionnement, le développement et les contenus auprès du gestionnaire.

 

QUALITÉS ET APTITUDES NÉCESSAIRES :

 

-        Aimer travailler auprès des gens  car tu auras des fréquents contacts avec le public

-       Grande facilité à communiquer et écouter pour bien comprendre un problème, un événement ou une situation et être en mesure de le raconter et de l’expliquer

-        Entregent et facilité d’expression car tu auras à t’exprimer devant public

-        Sens des responsabilités car tu seras responsable de la bonne organisation d’un événement (notamment les conférences de presse)

-        Sens de l’organisation et bonne méthode de travail nécessaire pour bien planifier les activités de relations publiques

-        Capacité d’analyse et bon jugement pour bien analyser les sujets et événements

-        Débrouillardise et autonomie car tu auras à te débrouiller seul(e) pour régler certains problèmes

-        Discrétion : car tu seras mis au courant de certaines informations que ne pourras pas divulguer au public

-        Capacité d’adaptation à divers milieux et divers situations

-        Capacité de travailler sous pression et stress pour être capable de réagir rapidement face à une situation ou un événement imprévu

-        Aptitudes pour le travail en équipe car tu auras à collaborer à plusieurs collègues

-        Capacité de travailler sous pression et avec le stress car tu auras à subir des pressions provenant d’un peu partout (tes employeurs, les journalistes, les représentants du public comme les associations, conventions collectives, etc)

-         Excellente maîtrise de la langue française parlée et écrite pour pouvoir t’exprimer clairement et bien rédiger des rapports ou des comptes-rendus

-        Très bonne maîtrise de la langue anglaise (bilinguisme souhaité) car tu auras à communiquer dans cette langue à plusieurs occasions dans le cadre de ton travail

 

PROFESSIONS APPARENTÉES :

 

-        Agent(e) d’information

-    Agent(e) de promotion

-        Agent(e) des communications

-        Agent(e) des relations publiques

-    Agent(e) du service à la clientèle

-    Animateur(trice) de communauté Web

-        Animateur(trice) social(e)

-        Attaché(e) de presse

-    Chargé(e) de projet en communication-marketing

-    Concepteur(trice) publicitaire

-    Conseiller(ère) en commercialisation

-    Conseiller(ère) en communication

-    Conseiller(ère) en communication-marketing

-        Conseiller(ère) en publicité

-        Conseiller(ère) en relations publiques

-    Coordonnateur(trice) aux ventes et marketing

-    Coordonnateur(trice) d'événements spéciaux

-    Coordonnateur(trice) d'un centre contact-client

-    Coordonnateur(trice) de la promotion

-    Coordonnateur(trice) de projets en communication-marketing

-    Coordonnateur(trice) de sondages

-    Coordonnateur(trice) des relations publiques

-    Coordonnateur(trice) du service à la clientèle

-    Coordonnateur(trice) en marketing interactif

-    E-mail manager ou e-mail marketer

-    Formateur en service à la clientèle

-    Gestionnaire des communications et des services à la clientèle

-    Gestionnaire de service de communication, de relations publiques, d'affaires publiques ou de développement international, etc.

-        Officier(ère) des affaires publiques (Forces armées)

-        Publiciste

-        Recherchiste

-    Rédacteur(trice)

-    Rédacteur(trice)-réviseur(euse)

-        Relationniste

-    Responsable des affiliations ou des partenariats

-    Responsable des communications en ligne

-    Réviseur(euse)

-    Scripteur(euse)

 

EMPLOYEURS POTENTIELS :

 

-    Petites et moyennes entreprises PME (détaillants, distributeurs-grossistes, manufacturiers, de services)

-        Agences de relations publiques

-    Entreprises d'enquêtes et sondages

-        Entreprises d’organisations d’événements, de congrès  

-        Entreprises de services Internet

-    Établissements d'enseignement

-    Établissements de santé et de services sociaux

-        Firmes de consultants en relations publiques

-        Forces armées canadiennes

-        Gouvernements

-        Grandes entreprises (détaillants, distributeurs-grossistes, manufacturiers, de services)

-    Grandes organisations privées

-        Magazines

-    Musées

-        Organismes sociaux

-        Quotidiens

-    Sociétés d'État

-        Stations de radio

-        Stations de télévision

-        À ton propre compte à contrat ou à la pige

  

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

 

-         Excellente maîtrise du français parlé et écrit

-        Très bonne maîtrise de l’anglais parlé et écrit (Bilinguisme souvent exigé)

-        Disponibilité

-        Polyvalence

-        Dynamisme

 

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 31 janvier 2015 :

 

Baccalauréat en communication :

 

Note : ces données incluent les programmes en communication et ceux en journalisme

 

Le placement est bon, 59 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail, ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité, soit 90 % sont à temps complet.

Quelques autres répondants(es), soit 18 % ont décidé de poursuivre des études supérieures en communication ou une dans une spécialité connexe.

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À temps complet

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

536 258 235 96

 

Note : baisse du taux de placement par rapport à 2013 (qui était de 68 %) et 2011 (qui était de 65 %), mais légère hausse en comparaison avec 2009 (qui était de 56 %).

Baccalauréat en communication-marketing :

 

Le placement est EXCELLENT, 89 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail, ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la totalité sont à temps complet.

Alors que 36 % des répondants(es) ont décidé de poursuivre des études supérieures en communication ou en administration (notamment en bénéficiant du bacc-maîtrise intégré en communication-marketing).

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À temps complet

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

14 8 8 5

 

Note 1 : légère baisse du taux de placement par rapport à 2013 (qui était de 100 %).

Note 2 : baisse du nombre de répondants(es) poursuivant des études supérieures (était de 50 % en 2013).

 

Maîtrise :

  

Le placement est bon, 60 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail, ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité, soit 88 % sont à temps complet.

Quelques autres répondants(es), soit 29 % ont choisi de poursuivre leurs études au niveau du doctorat.

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À temps complet

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

66 28 23 19

Note : baisse du taux de placement par rapport aux années précédentes (était de 84 % en 2013; 77 % en 2011 et 77 % en 2009).

Sources : Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec

 

SALAIRE :

 

Selon les données 2015 :

 

Note : pour les métiers de la télévision, consulte la page de technicien en télévision; pour les métiers de la radio, consulte la page de technicien en radio

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

 

Secteur privé :  

 

-         20,03 $/heure (35 ou 40 hres/sem) en tant qu’agent(e) des relations publique au sein des PME

-         20,33 $/heure (40 hres/sem) en tant que conseiller(ère) aux relations et qualité du service avec la clientèle au sein des PME

-         21,63 $/heure (40 hres/sem) en tant que spécialiste en communication-marketing au sein des PME

-    22,55 $/heure (37,5 hres/sem) en moyenne en tant que coordonnateur(trice) des services à la clientèle ou conseiller(ère) en communication-marketing ou agent(e) des relations publiques au sein des grandes entreprises de commerce au détail

-         24,83 $/heure (35 ou 40 hres/sem) en tant que conseiller(ère) ou coordonnateur(trice) des relations publiques au sein des PME (avec une maîtrise)

-    26,31 $/heure (37,5 hres/sem) en moyenne en tant que coordonnateur(trice) des services à la clientèle ou conseiller(ère) en communication au sein des grandes entreprises de télécommunications

-    27,51 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant que coordonnateur(trice) des relations publiques ou conseiller(ère) en communication au sein des grandes compagnies d'assurances

 

Note 1 : hausse de la moyenne salariale au sein des PME par rapport aux années précédentes (était de 20,00 $ en 2013; 19,23 $ en 2011 et 18,28 $ en 2009).

 

Note 2 : moyenne salariale au sein des PME en communication-marketing comparable aux années précédentes (était de 21,63 $ en 2013; 23,88 $ en 2011 et 21,58 $ en 2009).

 

Note 3 : baisse de la moyenne salariale pour titulaires d'une maîtrise par rapport à 2013 (était de 25,63 $), mais hausse en comparaison avec les années précédentes (était de 23,88 $ en 2011 et 21,68 $ en 2009).

 

Secteur des médias :  

 

-    20,64 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que rédacteur(trice) publicitaire ou rédacteur(trice) de textes (autres que publicitaires) au sein des grands radiodiffuseurs privés

-       20,97 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que recherchiste ou agent(e) des communications ou rédacteur(trice) en commnication ou coordonnateur(trice) des relations avec l'auditoire au sein des grands télédiffuseurs privés

-    21,98 $/heure (37,5 ou 40 hres/sem) en moyenne en tant que recherchiste ou rédacteur(trice) publicitaire au sein des grands quotidiens

-    20,82 $/heure (35 hres/sem) en tant que préposé(e) des relations avec les médias et la communauté ou responsable des relations avec l'auditoire à TVA

-        20,86 $/heure (36,25 hres/sem) en tant qu'agent(e) de coordination des événements ou coordonnateur(trice) de l'accueil ou analyste en téléphonie ou  à la SRC (réseau français)

-    21,10 $/heure (35 hres/sem) + primes de soir, de nuit, de fins de semaine en tant qu'agent(e) d'information ou agent(e) de promotion ou recherchiste à Télé-Québec

-    21,73 $/heure (40 hres/sem) en tant que préposé(e) aux relations avec les médias et communications ou responsable des relations avec l'auditoire à TVA

-         22,82 $/heure (40 hres/sem) en tant que responsable de la publicité et promotions à TVA

-        24,03 $/heure (36,25 hres/sem) en tant que chargé(e) de projets en communications ou coordonnateur(trice) des relations avec l'auditoire ou rédacteur(trice) en communication à la SRC (réseau français)

-       23,74 $/heure (37,5 hres/sem) en tant que chargé(e) de projets en communication ou coordonnateur(trice) des relations avec l'auditoire à la SRC (réseau français)

-         23,95 $/heure (37,5 hres/sem) en tant que chroniqueur(euse)-recherchiste à la SRC (réseau français)

-         24,34 $/heure (37,5 hres/sem) en tant qu'agent(e) des communications ou rédacteur(trice) aux archives numérisées ou recherchiste à la SRC (réseau français)

-         24,73 $/heure (37,5 hres/sem) en tant que recherchiste ou agent(e) des communications à la SRC (réseau français)

-        25,74 $/heure (35 hres/sem) en tant qu’attaché(e) de presse au Musée des beaux-arts de Montréal

-    25,77 $/heure (38,75 hres/sem) en tant qu'agent(e) des communications à CBC (réseau anglais)

-         28,28 $/heure (40 hres/sem) en tant que recherchiste ou recherchiste - affaires publiques à TVA

-         29,40 $/heure (40 hres/sem) en tant que rédacteur(trice) à TVA

 

Secteur public :  

 

-    21,67 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'agent(e) d'information dans le réseau de la santé et des services sociaux

-    21,74 $/heure (35 hres/sem) en tant que conseiller(ère) en communication dans les commissions scolaires et les cégeps

-        21,89 $/heure (35 hres/sem) en tant qu’agent(e) d’information à Recyc-Québec

-        22,11 $/heure (35 hres/sem) en tant qu’agent(e) d’information dans la fonction publique québécoise

-     22,11 $/heure (35 hres/sem) en tant qu’agent(e) d’information dans les musées publics québécois (Musée de la civilisation du Québec, Musée national des beaux-arts du Québec, Musée d'art contemporain de Montréal et Musée de l'Amérique française)

-        22,11 $/heure (35 hres/sem) en tant qu’agent(e) d’information à Revenu Québec

-    21,98 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'agent(e) d'information à la Société immobilière du Québec SIQ

-        22,85 $/heure (35 hres/sem) en tant que professionnel(le) spécialisé(e) en communications et relations avec les partenaires à Investissements Québec

-         25,42 $/heure (35 hres/sem) en tant que professionnel(le) spécialisé(e) en communication, marketing et relations avec partenaires à Investissements Québec

-         24,55 $/heure (35 hres/sem) en tant qu’agent(e) d’information à la Société des alcools du Québec SAQ

-         25,31 $/heure (35 hres/sem) en tant qu’agent(e) d’information à Loto-Québec et Société des casinos du Québec

-         25,42 $/heure (35 hres/sem) en tant que conseiller(ère) en communication à l'Autorité des marchés financiers

-        26,02 $/heure (35 hres/sem) en tant que conseiller(ère) en communications ou conseiller(ère) en consultations publiques ou coordonnateur(trice) aux renseigmements et plaintes à la Ville de Québec

-         26,21 $/heure (35 hres/sem) en tant que conseiller(ère) en communication et relations médias à l'Autorité des marchés financiers

-        26,37 $/heure (33,5 ou 33,75 ou 35 hres/sem) en moyenne en tant qu’agent(e) d’information au sein des grandes municipalités (100 000 habitants et plus)

-      26,94 $/heure (35 hres/sem) en tant que chargé(e) des médias ou agent de projets, promotions et événements spéciaux ou conseiller(ère) des relations avec la clientèle, chargé(e) de communication ou chargé(e) de protocole et d'accueil ou agent(e) de liaison avec les communautés culturelles à la Ville de Montréal

-         27,80 $/heure (35 hres/sem) en tant que conseiller(ère) en communication ou coordonnateur(trice) des communications et événements spéciaux à la Ville de Montréal

-         27,88 $/heure (37,5 hres/sem) en tant qu’agent(e) d’information dans la fonction publique fédérale

-         28,04 $/heure (37,5 hres/sem) en tant qu’agent(e) d’information dans les musées publics canadiens (Musée d'histoire du Canada, Musée des beaux-arts du Canada, Musée canadien de la nature, Musée des sciences et technologies du Canada, Musée canadien de la guerre, Musée canadien de l'aviation et de l'espace)

-    28,06 $/heure (35 hres/sem) en tant que conseiller(ère) en communication ou conseiller(ère) à l'accueil et au protocole ou coordonnateur(trice) des communications et événements spéciaux à la Ville de Québec

-     28,57 $/heure (33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem) en tant qu’agent(e) d’information ou agent(e) des relations publiques ou conseiller(ère) en communication ou coordonnateur(trice) des communications au sein des grandes municipalités (100 000 habitants et plus)

-    28,60 $/heure (37,5 hres/sem) en tant que conseiller(ère) en communication ou chargé(e) des communications coordonnateur(trice) des relations avec la clientele  (Musée d'histoire du Canada, Musée des Beaux-arts du Canada, Musée canadien de la nature, Musée des sciences et technologies du Canada, Musée canadien de la guerre, Musée canadien de l'aviation et de l'espace)

-    29,20 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant que conseiller(ère) en promotion et événements ou coordonnateur(trice) des événements spéciaux des études au sein des grandes municipalités (100 000 habitants et +)

-    29,18 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant qu'agent(e) des communications, agent(e) d'information, chargé(e) des communications, conseiller(ère) en communication ou  conseiller(ère) en promotion des études ou conseiller(ère) en relations de presse au sein des universités

-    30,09 $/heure (35 hres/sem) en tant que conseiller(ère) en communication ou conseiller(ère) à l'accueil et au protocole ou coordonnateur(trice) des communications et événements spéciaux à la Ville de Montréal

-         30,25 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant en qu'agent(e) des relations avec la clientèle ou agent(e) des relations avec médias à Hydro-Québec

-         30,59 $/heure (33,5 ou 33,75 ou 35 ou 36,25 hres/sem) en moyenne en tant que coordonnateur(trice) des relations publiques au sein des moyennes municipalités (25 000 à 99 999 habitants)

-         31,24 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'analyste en "voix du client" ou conseiller(ère) en communication à la Société de transport de Montréal STM

-         31,43 $/heure (30 ou 32 ou 32,5 ou 35 hres/sem selon les organisations) en moyenne en tant que relationniste ou agent(e) des communications ou  conseiller(ère) en communication au sein des grandes organisations syndicales (centrales ou autres)

-     31,50 $/heure (32,5 ou 33 ou 33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en tant coordonnateur(trice) des relations publiques ou directeur(trice) des communications dans les petites municipalités (moins de 25 000 habitants)

-         32,05 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant en qu'agent(e) des relations avec la clientèle ou agent(e) des relations avec médias ou agent(e) des relations publiques ou relationniste au sein des grandes entreprises publiques de transport urbain

-        32,66 $/heure (37,5 hres/sem) en tant que superviseur(e) des opérations de l'aérogare à Aéroports de Montréal

-    33,46 $/heure (33,45 hres/sem) en tant qu'agent(e) des événements spéciaux à la Ville de Laval

-    34,92 $/heure (33,75 hres/sem) en tant qu'agent(e) d'information à la Ville de Laval

-         4 489 $/mois en tant qu’officier des affaires publiques (grade de sous-lieutenant) lors de la 1re année et ensuite, augmente jusqu'à 4 892 $/mois (grade de lieutenent) après 3 ans au sein des Forces canadiennes (Force régulière)

 

En enseignement collégial et universitaire :

Note : Dans le secteur public et parapublic et chez les grands employés privés, les augmentations sont établies par les conventions collectives.

 

Sources : Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec, Conseil du Trésor du Québec, Commission de la Fonction Publique du Canada, Forces canadiennes, Syndicat des professionnels du Gouvernement du Québec (section locale Loto-Québec et Société des casinos du Québec, section locale Investissements Québec, section locale Société immobilière du Québec SIQ, section locale Autorité des marchés financiers, section locale Revenu Québec, sections locales musées publics québécois), Syndicat du personnel administratif, technique et professionnel de la SAQ, Syndicat des employés de bureau et techniques professionnelles d'Hydro-Québec, Syndicat des professionnels de la Société de transport de Montréal, Syndicat des professionnels municipaux de Montréal, Alliance des professionnels de la Ville de Québec, Alliance du personnel professionnel et administratif de la Ville de Laval, Association canadienne des officiers des postes (Société canadienne des postes), Syndicat du Musée des beaux-arts de Montréal, Guilde canadienne des médias (section locale CBC), Syndicat des communications de la SRC, Syndicat canadien de la fonction publique (section locale 675 SRC, Alliance de la fonction publique du Canada - section locale gestionnaires de premier niveau des Aéroports de Montréal, Institut professionnel de la fonction publique du Canada, conventions collectives des professionnels de la plupart grandes municipalités, conventions collectives des professionnels de la plupart des universités, conventions collectives des employés de plusieurs grandes entreprises publiques de transport urbain, conventions collectives des chargés de cours de plusieurs collèges privés, conventions collectives des chargés de cours de la plupart des universités, conventions collectives des professeurs de plusieurs collèges privés, conventions collectives de la plupart des universités, conventions collectives des employés de plusieurs grandes entreprises de commerce au détail, conventions collectives des employés de plusieurs grandes entreprises de télécommunications, conventions collectives des employés de plusieurs grandes compagnies d'assurances et conventions collectives des employés de plusieurs grandes organisations syndicales.

 

PERSPECTIVES D'AVENIR :

 

Dans le secteur privé; les clients sont de plus en plus exigeants envers les entreprises avec qui ils font affaires, donc les services à la clientèle doivent s'adapter à leurs demandes et des exigences qui vont plus loin qu'un beau sourire et un bon prix. Elles ont besoin de spécialistes en affaires publiques qui pourront développer des programmes de service à la clientèle qui satisferont les clients.

 

Des spécialistes en communication-marketing sont recherchés afin de développer des stratégies et concepts publicitaires innovantes auprès de publics cibles et atteindre le plus grand nombre possibles.

 

De très bonnes perspectives sont à prévoir au cours des prochaines années dans le domaine de la communication-marketing, alors que dans les domaines des relations publiques et du service à la clientèle, les perspectives sont bonnes.

 

Le domaine des médias est en plein changement et des bouleversements de toutes sortes surviennent. Donc, les perspectives sont difficiles , mais semblent moyennes.

 

Dans le secteur public; les organisations sont de plus en plus surveillées par la population et doivent être davantage transparentes. Donc, des spécialistes en affaires publiques capables de jongler avec les décisions gouvernementales, les discours politiques, les lois et règlements et les besoins et exigences du public sont recherchés.

 

Par contre, avec les coupures budgétaires et les gels d'embauche dans les secteurs publics et parapublics, les possibilités d'embauche risquent d'être plus difficiles.

 

Le domaine de la communication sociale est au sein des entreprises et des organisations dont les besoins de spécialistes capables de développer des programmes de communication sur les décisions qui auront un impact social auprès des employés ou des prestataires de services sont grandissants.

 

Comme tu peux t'en douter, le Web est l'outil utilisé de plus en plus par les clients afin de s'informer sur la réputation d'une entreprise, la qualité des produits et services offerts, peut importe l'endroit où tu es situé(e). Des spécialistes sont recherchés afin de développer des stratégies publicitaires, mais aussi d'autres stratégies de relations publiques via les réseaux sociaux et les autres communautés Web.

 

Par exemple, l'U.Q.T.R. a reçu en 2012 plus de 240 offres d'emploi pour ses 40 diplômés(es), soit 6 fois plus d'offres d'emploi que de candidats(es) disponibles.

 

De très bonnes perspectives sont à prévoir au cours des prochaines années dans ce domaine.

 

Par contre, la concurrence demeure toujours très forte afin d'accéder aux débouchés dans ce domaine, mais la demande des employeurs l'est tout autant.

 

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

Il existe plusieurs programmes dans le domaine des communications, on peut les diviser en 4 principales catégories :

Communication-marketing :

Le Baccalauréat - maîtrise intégré en communication-marketing B.A.-M.Adm. (exclusif au Québec, il comprend le Baccalauréat spécialisé en communication appliquée avec cheminement en communication-marketing combiné avec la Maîtrise en administration - concentration en communication-marketing) offert à l'Université de Sherbrooke (baccalauréat offert en totalité au campus de Sherbrooke, alors que le 1er trimestre de la maîtrise est offert au campus de Sherbrooke et les 2 derniers sont offerts au campus de Longueuil).

 

Il a a une durée totale de 4 ans  (incluant les trimestres d'été) offert en régime coopératif obligatoire à temps complet (baccalauréat) et en régime régulier  à temps complet seulement (maîtrise). Il permet d’acquérir une formation bidisciplinaire, soit en marketing et en communication. Il vise notamment à former des professionnels compétents et polyvalents dans le domaine de la communication publicitaire, mais également au niveau des services aux consommateurs.

 

Il comporte les cours obligatoires suivants communs aux 2 cheminements au cours de la 1re année  du baccalauréat : documentation, institutions de la documentation, plans de communication, normes et analyse, rédaction : style et clarté, enjeux sociaux du multimédia, fondements de la communication, Internet et multimédia 1 et rédaction technique et promotionnelle.

Ensuite, tu auras des cours obligatoires spécifiques au cheminement en communication-marketing, soit : grammaire française avancée, anglais avancé 1 (ou un cours d'une langue étrangère, si tu as atteint ce niveau selon un test de classement), principes d'administration, introduction au marketing, gestion financière et communication-marketing, gestion du personnel et relations industrielles, comportement du consommateur, méthodes quantitatives de gestion, statistiques appliquées à la gestion, recherche en marketing 1 et politique de marketing;

Tu devras également choisir 6 cours optionnels parmi une liste de 24 cours proposées en communication, langue anglaise et sciences de l'administration (ex : révision de textes, atelier de communication orale, introduction à la publicité, création et rédaction publicitaires, gestion des médias publicitaires, pratique des relations publiques, Internet et multimédia 2, production multimédia 1, stratégie et rédaction Web, campagne de communication-marketing, etc. De plus, tu devras choisir 2 cours au choix en dehors du champ de spécialisation parmi l'ensemble des cours de 1er cycle offerts par l'université accessibles comme cours au choix (des cours de langue étrangère par exemple).

Enfin, il comporte 3 stages coopératifs obligatoires rémunérés de 4 mois chacun en milieu de travail dans le domaine de la communication-marketing à partir de la 2e année du baccalauréat permettant d'acquérir une expérience professionnelle reconnue et appréciée par les employeurs. Plusieurs entreprises de différents domaines provenant d'un peu partout au Québec qui accueillent des étudiants en stages coopératifs.

Pour ce qui est de la maîtrise en administration - concentration en communication-marketing, elle comprend les cours obligatoires suivants : intervention dans le milieu, audit de communication-marketing, pratiques avancées en relations publiques, marketing et comportement de consommation, stratégies de création publicitaire, pratiques avancées en gestion de la marque, planification et placement média, promotion des ventes et marketing direct, communication et commerce électronique, l'agence de publicité et le client, identité visuelle et design de l'emballage, aspects légaux de la communication-marketing, gestion de projets en communication-marketing, recherche en communication-marketing, ainsi que la rédaction d'un essai sur une problématique ou un sujet d'intérêt en communication-marketing.

Le Baccalauréat intégré en communication-marketing B.A. offert à l'UQAM a une durée totale de 3 ans offert à temps complet seulement. Il permet d’acquérir une formation bidisciplinaire, soit en marketing et en communication. Il vise notamment à former des professionnels compétences et polyvalents dans le domaine de la communication publicitaire, mais également au niveau des services aux consommateurs. Il comprend des cours en communication et en sciences de la gestion dès la 1re année et tout au long du programme.

Il comporte les cours obligatoires suivants en communication : théorie et pratique de la gestion de projet, éléments de statistiques pour les sciences humaines, communication orale et écrite, communication-marketing et technologies de l'information, communication organisationnelle, analyse critique du phénomène publicitaire, diffusion et réception en communication, plan de communication, pratiques de communications dans les organisations, éthique de la communication-marketing et gestion de la marque;

Pour ce qui est des cours en sciences de la gestion, ils comprennent : introduction au marketing, gestion des organisations : complexité, diversité et éthique, les consommateurs et la loi, analyse microéconomique, communication financière, introduction aux sciences comptables, marketing et gestion commerces au détail, recherche en marketing, comportement du consommateur, stratégie de marketing, méthodes quantitatives en marketing, marketing direct et gestion de la relation clients, gestion de la publicité, gestion de la marque, aspects marketing du commerce électronique, ainsi qu'un stage en communication-marketing;

Tu auras également à choisir 2 cours optionnels parmi une liste de 21 cours proposés (ex : marketing international, initiation à la création publicitaire, promotion des ventes, marketing de services, processus et techniques de gestion des relations de l'entreprise avec son milieu, événements spéciaux et commandites en relations publiques, gestion des produits et services, communications internationales et cultures locales, 7concours de la relève publicitaire, etc.). Enfin, tu devras choisir 1 cours complémentaire en dehors de ton champ de spécialisation parmi l'ensemble des cours de 1er cycle offerts par l'université accessibles comme cours au choix (par exemple, des cours de langue anglaise ou de langue étrangère).

Le Baccalauréat spécialisé en communication publique - concentration en publicité offert à Laval a une durée totale de 3 ans offert à temps complet, mais peut également être suivi à temps partiel. Ce programme englobe une formation générale de communication publique couvrant différents domaines dont les relations publiques, la communication-marketing et la publicité sociale. Note : les cours en italique sont spécifiques à la concentration en publicité sociale.

Il comporte les cours obligatoires suivants : introduction à la communication, recherche et traitement de l'information, connaissance des médias québécois, les métiers de la communication, histoire des médias au Québec, l'un des cours suivants selon le test de classement (anglais intermédiaire 1 ou anglais intermédiaire 2 ou anglais avancé ou un cours d'une langue étrangère), psychosociologie de la communication, écrire pour informer, communiquer par l'image en pub et en journalisme, argumentation et communication, techniques de recherche en communication, communication multimédia, communication, information et vie politique, marketing, introduction à la publicité sociale, économie politique des médias, communication et changement d'attitude, déconstruire la publicité, enquête par sondage ou analyse du contenu, éthique de la communication publique, publicité et médias, écriture et publics et projets en publicité sociale;

Tu devras également choisir 0 à 2 cours optionnels parmi une liste de 18 cours proposés (ex : communication orale et public, production multimédia, problématiques de recherche en communication publique, stage en communication, etc). Enfin, tu devras choisir 3 à 5 cours complémentaires en dehors de ton champ de spécialisation parmi l'ensemble des cours de 1er cycle offerts par l'université accessibles comme cours au choix (des cours en marketing, en gestion et en rédaction sont inclus dans cette catégorie, ex : introduction au marketing, comportement du consommateur, socialisation à la consommation chez les jeunes, consommation et  vieillissement, étude de marché, planification et gestion de projets, gestion d'un événement touristique, service à la clientèle : concepts et méthodes, l'entreprise et sa gestion, principes de rédaction, textes de promotion, révision linguistique, sondages et opinion publique, les cours de langues étrangères, etc).

Si tu choisis le profil entrepreneurial, tu devras remplacer les cours optionnels et/ou complémentaires par les cours suivants : savoir entreprendre : la passion de créer et d'agir, portfolio entrepreneurial 1, portfolio entrepreneurial 2 et 1 cours optionnel parmi les suivants : planification et gestion de projets, économie sociale et intervention, organisation d'événements sportifs, gestion d'un événement touristique ou réaliser son projet entrepreneurial.

Si tu choisis le profil international, tu devras remplacer les cours optionnels et/ou complémentaires par 12 crédits de cours suivis dans l'une des 13 universités étrangères partenaires de 7 pays (Australie, Belgique, Danemark, Espagne, France, Mexique ou Royaume-Uni).

Le Baccalauréat avec majeure en rédaction professionnelle avec mineure en pratiques administratives offert à l'UQO a une durée totale de 3 ans (incluant la mineure) est offert à temps complet, mais est également offert à temps partiel. Il permet de fournir une formation fondamentale et spécialisée en rédaction professionnelle principalement en français, mais également en anglais afin de former des rédacteurs professionnels pour différents domaines, incluant la rédaction en communication, la rédaction journalistique et la rédaction publicitaire.

Il comporte les cours obligatoires suivants : communication écrite 1, lexique du français moderne, grammaire normative pour langagiers, outils informatiques pour langagiers, communication écrite 2, histoire de la langue française, documentation et terminologie, grammaire descriptive du français, rédaction professionnelle, écriture journalistique, rédaction et outils de communication, rédaction Web, atelier de création, rédaction technique et scientifique, français québécois, ainsi que 5 cours optionnels parmi 12 cours proposés (exemples en lien avec le domaine des communications : rédaction anglaise intermédiaire 1, rédaction anglaise intermédiaire 2, rédaction anglaise avancée 1, rédaction anglaise avancée 2, communication et société, etc.

 

Pour ce qui de la mineure en pratiques administratives, devras suivre les cours suivants : préparation et présentation de l'information comptable, introduction au marketing, gestion des ressources humaines, management, comportement organisationnel, systèmes d'information pour gestionnaires, ainsi que 4 cours optionnels parmi 10 cours proposés (ex   communication en marketing, marketing international, commerce et marketing électroniques, éthique des affaires et responsabilité sociale, etc).

Communication médiatique :

Le Baccalauréat spécialisé en études des communications offert à Concordia a une durée totale de 3 ans est offert à temps complet, mais peut aussi être offert à temps partiel. Il comporte les cours suivants : critique des médias, histoire des communications et des médias, théories des communications, communication média : intermédia 1, communication média : son 1, communication média : film et vidéo 1 et l'un des 6 cours suivants : politiques des médias au Canada, théorie et critique des médias, contextes culturels et médias, sexualité et média, communication et culture visuelle ou théorie du discours public);

Tu devras également choisir 2 à 6 cours optionnels parmi 10 cours en pratiques de la communication (communication :média  intermédia 2, communication média : son 2, communication intermédia : film 2, communication intermédia : vidéo, communication média : intermédia 3, communication média : son 3, communication média : film 3, communication média : vidéo 3 ou communication média : sujets spéciaux), 6 à 10 cours optionnels parmi plus d'une soixantaine de cours proposés en communication (ex : institutions et politiques médiatiques, communications de masse, écriture de scénarios pour les médias, études des documentaires, les jeunes et les médias, cultures de production, gestion de la production médiatique, médias alternatifs, médias télévisuels, critique du cinéma, sujets spéciaux en vidéo, média et nouvelles technologies, stage en communication médiatique, etc), ainsi que 0 à 5 cours complémentaires parmi l'ensemble des cours de 1er cycle offerts par l'université accessibles comme cours choix (ex : journalisme, science politique, sociologie, langue anglaise, linguistique, langues étrangères, etc).

Le Baccalauréat spécialisé en communication - profil en médias numériques offert à l'UQAM a une durée totale de 3 ans offert à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel. Ce nouveau programme de l'UQAM vise à former des analystes en médias et des consultants(es) en communication dans le domaine des médias numériques. Il couvre les dimensions sociales, politiques, économiques et technologiques et leurs divers domaines et contextes d'applications (médias socionumériques, cyberculture, concentration et convergence des médias, mobilisation sociale, jeux vidéo, géolocalisation et surveillance, citoyen-reporter, etc.). Il comporte les cours obligatoires suivants : introduction aux théories de communication médiatique, approches économiques des médias, approches théoriques de la technique et des technologies, approches sociopolitiques des communications médiatiques, approches anthropologiques des médias, communication organisationnelle, théorie et pratique de la gestion de projet, communication et veille technologique, histoire des technologies numériques de l'information et de la communication, introduction à l'épistémologie de la communication médiatique, les industries de la culture et des communications, théories contemporaines de la communication médiatique, droit de l'informatique,  architecture de l'information et des réseaux, histoire et esthétique du cinéma documentaire, cinéma et technologies numériques, médias numériques et mobilisation sociopolitique, enjeux sociaux de la télévision, journalisme et société et démarches de recherche en communication médiatique.

Enfin, tu auras à choisir quelques cours optionnels parmi des listes proposées (ex : psychosociologie de la communication de masse, cybermuséologie, art et nouvelles technologies, comportements et opinion publique, médias, technologies et cybercultures, analyse des jeux vidéo, etc).

Le Baccalauréat spécialisé en communication - profil en stratégie de production culturelle et médiatique offert à l'UQAM a une durée totale de 3 ans offert à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel. Il vise à former des intervenants en conception, développement et gestion projets de production au sein des médias électroniques traditionnels tels que le cinéma, l'audiovisuel et la télévision ou les nouveaux médias tels que l'Internet (ex : émissions d'affaires publiques, émissions de variétés, portails d'affaires publiques, réseaux sociaux, etc), ainsi qu'en production et gestion d'événements culturels ou sociaux (cinéma, danse, théâtre, musique, humour, fêtes familiales grand public, etc).

Tu auras les cours obligatoires suivants : introduction aux théories de la communication médiatique, analyse des productions médias, théorie et pratique de la gestion de projet, introduction aux techniques et technologies d'évaluation, culture et communication en mouvement, les industries de la culture et des communications, introduction à la production dans les domaines des communications et de la culture, stratégies de mise en marché, de promotion et de diffusion dans les domaines des communications et de la culture, évaluation des pratiques et des usages des productions culturelles, organisation économique des médias, introduction aux pratiques médiatiques, entreprendre dans les domaines culturel et médiatique, le financement d'un bien culturel, aspects humains de la gestion des entreprises culturelles, aspects juridiques, réglementaires et politiques dans les domaines des communications et de la culture, gestion des organisations culturelles, histoire des communications, médias et société, stage en production culturelle ou médiatique 1, ainsi que le stage en production culturelle ou médiatique 2.

Tu devras également choisir 3 cours optionnels de spécialisation en stratégie de production culturelle et médiatique parmi 20 cours proposés (exemples en lien avec la production médiatique : analyse critique du phénomène publicitaire, communication médiatique : la réception active, rhétorique des médias interactifs, histoire de l'expression sonore et visuelle, planification et contrôle de projets, stratégie de dramatisation médiatique, intervention médiatique, etc),

Ainsi que 3 cours optionnels dans un même secteur de production médiatique, soit : cinéma, télévision ou nouveaux médias (ex : gestion de la production audiovisuelle, enjeux sociaux de la télévision, productions contemporaines en télévision, introduction à la production de la fiction télévisuelle, analyse des séries télévisuelles, animation et recherche en télévision, histoire et esthétiques du cinéma de fiction, histoire et esthétiques du cinéma documentaire, réalisation 1 : les moyens d'expression plastique du cinéma, cinéma et technologies numériques, réalisation : introduction à la réalisation du film documentaire et du film de fiction, perception et composition en médias interactifs, convergence numérique des médias, technologies numériques et production culturelle, etc).

Le Baccalauréat spécialisé en communication publique - sans concentration offert à Laval a une durée totale de 3 ans offert à temps complet, mais peut également être suivi à temps partiel. Ce programme englobe une formation générale de communication publique couvrant différents domaines dont les communications médiatiques (traditionnels et nouveaux médias).

Il comporte les cours obligatoires suivants : introduction à la communication, recherche et traitement de l'information, connaissance des médias québécois, les métiers de la communication, histoire des médias au Québec, l'un des cours suivants selon le test de classement (anglais intermédiaire 1 ou anglais intermédiaire 2 ou anglais avancé ou un cours d'une langue étrangère), psychosociologie de la communication, écrire pour informer, communiquer par l'image en pub et en journalisme, argumentation et communication, techniques de recherche en communication, communication multimédia, communication, information et vie politique, économie politique des médias, enquête par sondage ou analyse du contenu et éthique de la communication publique.

Tu devras également choisir 0 à 2 cours optionnels parmi une liste de 18 cours proposés (ex : éléments de relations de presse, planification et achats dans les médias, production multimédia, communication et changements technologiques, publicité et médias, démarches et moyens de relations publiques, écritures et publics, journalisme et société, stage en communication médiatique, etc). Enfin, tu devras choisir 3 à 5 cours complémentaires en dehors de ton champ de spécialisation parmi l'ensemble des cours de 1er cycle offerts par l'université accessibles comme cours au choix.

Si tu choisis le profil entrepreneurial, tu devras remplacer les cours optionnels et/ou complémentaires par les cours suivants : savoir entreprendre : la passion de créer et d'agir, portfolio entrepreneurial 1, portfolio entrepreneurial 2 et 1 cours optionnel parmi les suivants : planification et gestion de projets, économie sociale et intervention, organisation d'événements sportifs, gestion d'un événement touristique ou réaliser son projet entrepreneurial.

Si tu choisis le profil international, tu devras remplacer les cours optionnels et/ou complémentaires par 12 crédits de cours suivis dans l'une des 13 universités étrangères partenaires de 7 pays (Australie, Belgique, Danemark, Espagne, France, Mexique ou Royaume-Uni).

Le Baccalauréat spécialisé en communication appliquée - cheminement régulier offert à Sherbrooke a une durée totale de 3 ans offert à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel OU cheminement coopératif en communication offert à temps complet au campus de Sherbrooke Il couvre une formation générale en communication avec des cours optionnels en relations publiques, mais principalement axé sur le multimédia et les nouveaux médias.

Il comporte les cours obligatoires suivants : documentation, institutions de la communication, plans de communication, normes et analyse, rédaction : style et clarté, médias numériques, langages de communication, enjeux du multimédia, fondements de la communication, Internet et multimédia 1, rédaction technique et promotionnelle, grammaire française avancée, révision de textes, production multimédia 1 et langue, culture et société.

 

Tu devras également choisir 12 cours optionnels parmi des listes comprenant plus d'une soixantaine de cours proposés (exemples en lien avec la communication médiatique : atelier de communication orale, impact des médias, production radio, pratique de la vidéo numérique, gestion des médias publicitaires, stratégie et rédaction Web, doublage et adaptation au cinéma, sous-titrage au cinéma, publication assistée par ordinateur, Internet et multimédia 2, production multimédia 2, etc).

 

Si tu choisis le cheminement en régime coopératif, tu devras également réaliser 3 stages rémunérés en entreprise de 3 à 4 mois chacun en communication organisationnelle au sein d'une entreprise ou d'une organisation publique provenant de partout au Québec ou ailleurs au Canada.

 

Le Baccalauréat spécialisé en sciences de la communication - orientation communication et technologie offert à Montréal a une durée totale de 3 ans offert à temps complet seulement. Le programme englobe une formation générale en communication couvrant différents domaines des sciences de la communication dont les communications au sein de médias technologiques (télévision, radio, Internet).

 

Il comporte les cours obligatoires suivants : théories de la communication, communication médiatique, méthodologie de la recherche en communication, rédaction en communication 1, pratiques méthodologiques 1, 1 des 5 cours suivants (communication, cognition et émotion, rédaction en communication 2, communication, sens et discours, communication et rhétorique ou séminaire thématique en sciences de la communication) et pratiques méthodologiques 2.

 

Tu devras également 2 à 4 cours optionnels en langue anglaise, linguistique française et/ou en langues étrangères (allemand, catalan, chinois, espagnol, italien, japonais, portugais ou russe), 3 des 5 cours suivants en communication et technologie (impact des nouvelles technologies, communautés virtuelles et réseaux sociaux, innovation et médiation sociotechnique, cyberculture ou technologies et travail en collaboration), 6 à 12 cours optionnels parmi 24 cours proposés principalement axés sur la communication et technologie et la communication médiatique (ex : pratiques de la télévision, applications Internet, applications multimédias, influence des médias, auditoires des médias, éléments de publicité, impact des nouvelles, cyberculture, interfaces et scénarisation, communication et relations de presse, laboratoire de communication et technologie, stage en communication et technologie, etc),  ainsi que 2 à 6 cours optionnels parmi 36 cours proposés dans les différentes disciplines complémentaires des sciences humaines (ex : droit de l'information et de la communication, rédaction et communication publique, communication orale, sondages et opinion publique, langue et rédaction publicitaire, gestion des médias publicitaires, cinéma politique, analyse de l'actualité, etc).

 

Le Baccalauréat avec majeure en rédaction professionnelle avec mineure en médias de l'information et des communications offert à l'UQO a une durée totale de 3 ans (incluant la mineure) est offert à temps complet, mais est également offert à temps partiel. Il permet de fournir une formation fondamentale et spécialisée en rédaction professionnelle principalement en français, mais également en anglais afin de former des rédacteurs professionnels pour différents domaines, incluant la rédaction en communication, la rédaction journalistique et la rédaction publicitaire.

 

Il comporte les cours obligatoires suivants : communication écrite 1, lexique du français moderne, grammaire normative pour langagiers, outils informatiques pour langagiers, communication écrite 2, histoire de la langue française, documentation et terminologie, grammaire descriptive du français, rédaction professionnelle, écriture journalistique, rédaction et outils de communication, rédaction Web, atelier de création, rédaction technique et scientifique, français québécois, ainsi que 5 cours optionnels parmi 12 cours proposés (exemples en lien avec le domaine des communications : rédaction anglaise intermédiaire 1, rédaction anglaise intermédiaire 2, rédaction anglaise avancée 1, rédaction anglaise avancée 2, communication et société, etc.

 

Pour ce qui est de la mineure en médias de l'information et des communications, tu devras suivre les cours suivants : communication verbale, contrôle et manipulation de l'information, communication audiovisuelle, communication publicitaire, communication radiophonique, métiers du journalisme, éthique, technologies de l'information et société, ainsi que 3 cours optionnels parmi 23 cours proposés (ex : publicité et communications, médias québécois et canadiens, médias alternatifs, initiation à la création de sites Web, communication et opinion publique, communication et société, etc).

Communication organisationnelle et relations publiques :

Le Baccalauréat spécialisé en communication - profil en relations publiques offert par l'UQAM a une durée totale de 3 ans offert à temps complet seulement. Il comporte les cours obligatoires suivants : introduction aux relations publiques, théories de la communication, écriture en relations publiques, initiation aux technologies numériques, gestion des organisations : complexité, diversité et éthique, communication organisationnelle, relations de presse, introduction au marketing,  éléments de statistiques pour les sciences humaines, méthodes de recherche en communication, théorie et pratique de la gestion de projet, recherche en marketing, éléments d'économie contemporaine, élaboration d'un plan de communication, processus et techniques de gestion des relations de l'entreprise avec son milieu, événements spéciaux et commandites en relations publiques, communications internationales et cultures locales, finances et relations publiques, l'état du monde : perspectives géographiques, psychosociologie de la fonction-conseil, éthique des relations publiques, ainsi qu'un stage en relations publiques;

Tu devras également choisir 3 cours optionnels parmi une liste de 18 cours proposés (ex : communications en situations de crise, pratiques de communication dans les organisations, analyse de la société québécoise, groupes de pression, connaissance des médias, etc). Enfin, tu devras choisir 3 à 5 cours complémentaires en dehors de ton champ de spécialisation parmi l'ensemble des cours de 1er cycle offerts par l'université accessibles comme cours au choix (cours de langues étrangères, cours de base en gestion, cours de rédaction, etc).

Le Baccalauréat spécialisé en communication publique - concentration en relations publiques offert à Laval a une durée totale de 3 ans offert à temps complet, mais peut également être suivi à temps partiel. Ce programme englobe une formation générale de communication publique couvrant différents domaines dont les relations publiques. Note : les cours en italique sont spécifiques à la concentration en relations publiques.

Il comporte les cours obligatoires suivants : introduction à la communication, recherche et traitement de l'information, connaissance des médias québécois, les métiers de la communication, histoire des médias au Québec, l'un des cours suivants selon le test de classement (anglais intermédiaire 1 ou anglais intermédiaire 2 ou anglais avancé ou un cours d'une langue étrangère), psychosociologie de la communication, écrire pour informer, communiquer par l'image en pub et en journalisme, argumentation et communication, techniques de recherche en communication, communication multimédia, communication, information et vie politique, introduction aux relations publiques, économie politique des médias, communication et changement d'attitude, démarches et moyens de relations publiques, enquête par sondage ou analyse du contenu, éthique de la communication publique, éléments de relations de presse, communication dans les organisations, écriture et publics, pratiques avancées de relations publiques et élaboration d'un plan de communication;

Tu devras également choisir 0 à 2 cours optionnels parmi une liste de 18 cours proposés (ex : communication orale et public, production multimédia, problématiques de recherche en communication publique, communication interculturelle internationale, stage en communication, etc). Enfin, tu devras choisir 3 à 5 cours complémentaires en dehors de ton champ de spécialisation parmi l'ensemble des cours de 1er cycle offerts par l'université accessibles comme cours au choix (ex : comportement et environnement social, sociologie générale, sondages et opinion publique, politique et communication, principes de rédaction, révision linguistique,  l'entreprise et sa gestion, planification et gestion de projets, les cours de langues étrangères, etc).

 

Le Baccalauréat spécialisé en sciences de la communication - orientation en communication organisationnelle offert à Montréal a une durée totale de 3 ans offert à temps complet seulement. Le programme englobe une formation générale en communication couvrant différents domaines des sciences de la communication dont la communication organisationnelle, les relations publiques et la communication-marketing.

Il comporte les cours obligatoires suivants : théories de la communication, communication organisationnelle, communication médiatique, méthodologie de la recherche en communication, rédaction en communication 1, pratiques méthodologiques 1, 1 des 5 cours suivants (communication, cognition et émotion, rédaction en communication 2, communication, sens et discours, communication et rhétorique ou séminaire thématique en sciences de la communication), éléments de relations publiques, éléments de publicité, éléments de communication interne, pratiques méthodologiques 2, communication dans les équipes, communication et relations de presse et communication organisationnelle 2.

 

Tu devras également choisir 13 cours optionnels en communication parmi des listes de 38 cours proposés principalement axés sur la communication organisationnelle et les relations publiques (ex : communication et gestion de crise, planification en communication interne, planification en communication externe, narrations, identités et changements, éditique, applications Internet, applications multimédias, communication et mondialisation, influence des médias, politiques de communication, auditoires des médias de masse, pouvoir et communication, laboratoire en communication et organisation, stage en communication organisationnelle, etc), 2 à 4 cours optionnels en langue anglaise, linguistique française et/ou en langues étrangères (allemand, catalan, chinois, espagnol, italien, japonais, portugais ou russe), ainsi que 2 à 6 cours optionnels parmi 36 cours proposés dans les différentes disciplines complémentaires des sciences humaines (ex : prise de décision en groupe, analyse de l'actualité, gestion des médias publicitaires, éthique et politique, philosophie du langage, sondages et opinion publique, psychologie sociale, psychologie des relations interpersonnelles, sociologie politique, etc.).

 

Le Baccalauréat spécialisé en communication appliquée - cheminement en communication B.A. offert à Sherbrooke a une durée totale de 3 ans offert en régime coopératif à temps complet seulement (comprenant 3 stages rémunérés de 3 à 4 mois chacun) ou en régime régulier à temps complet. Il couvre une formation générale en communication et une formation plus spécifique dans un domaine de la communication tel que les pratiques journalistiques.

 

Tu auras les cours obligatoires suivants : stratégies de recherche documentaire, institutions de la communication, normes et analyse, rédaction : style et clarté, outils informatiques, médias numériques, planification de la communication, rédaction technique et promotionnelle, révision de textes, théorie de la communication, enjeux sociaux du numérique, gestion du contenu Web, relations publiques, communication interne, communication externe, communication visuelle, impacts des médias, Internet et multimédia, ainsi que rhétorique et communication.

 

Tu devras également choisir 9 à 12 cours optionnels parmi une trentaine de cours proposés répartis en 4 blocs : enjeux et méthodes, rédaction spécialisée, communication appliquée aux organisations et langue anglaise et traduction (ex : analyse du discours, pratiques journalistiques, critique culturelle, vulgarisation scientifique, analyse des contenus médiatiques, impacts des médias, communication visuelle, anglicismes au Québec, révision et réécriture, communication interpersonnelle, stylistique comparée français-anglais, projet en communication, microstage, etc.).

Le Baccalauréat spécialisé en communication - profil en communication organisationnelle offert à Ottawa a une durée totale de 3 ans  est offert à temps complet ou en régime régulier à temps partiel ou régime coopératif à temps complet. Ce programme englobe une formation générale de communication couvrant différents domaines dont les relations publiques. La formation est bilingue, donc est offerte en français ET en anglais.

Les étudiants(es) n'ayant pas complété de formation collégiale préuniversitaire devront suivre tout d'abord les cours suivants : littérature et lecture du monde, littérature et plaisir de l'écriture, raisonnement et pensée critique, un cous d'anglais selon niveau évalué par un test de classement ou un cours d'une langue étrangère si tu as atteint le niveau anglais avancé et l'un des 3 cours suivants (raisonnement moral, les grandes questions philosophiques ou les grands philosophes);

Il comporte les cours obligatoires suivants : introduction à la communication organisationnelle, introduction à l'étude des médias, méthodes de recherche en communication, communication interpersonnelle, nouveaux médias, méthodes quantitatives en communication, méthodes qualitatives en communication, éthique et médias, théorie des communications et communication organisationnelle;

Tu devras également choisir  5 à 8 cours optionnels spécifiques à la concentration en communication organisationnelle et relations publiques parmi plus d'une vingtaine de cours proposés (ex : communication non verbale,  parole en public, image et communication, mondialisation et communication, publicité et société, communication interculturelle, dynamique de groupe, planification des communications, formation pratique à la communication organisationnelle, techniques publicitaires, fonction-conseil en communication organisationnelle, facilitation du changement dans les organisations, communication dans les organisations gouvernementales, stage non rémunéré en communication organisationnelle, etc);

 

Tu devras également 2 à 5 cours optionnels parmi l'ensemble des cours en communication offerts par l'université couvrant touts les disciplines en communication (certains offerts en français, d'autres en anglais, d'autres dans l'une ou l'autre de ces langues). Enfin, tu devras choisir 7 à 13 cours au choix parmi l'ensemble des cours de 1er cycle offerts par l'université accessibles comme cours au choix (notamment en administration, en rédaction, en linguistique, en langue anglaise, en science politique, en sociologie, en langues étrangères, etc);

 

Enfin, si tu choisis le cheminement en régime coopératif, tu devras également réaliser 4 stages rémunérés en entreprise de 3 mois chacun en communication organisationnelle au sein d'une entreprise ou d'une organisation publique provenant de partout au Québec, en Ontario ou ailleurs au Canada, parfois même ailleurs dans le monde.

 

Le Baccalauréat avec majeure en rédaction professionnelle avec mineure en communication publique offert à l'UQO a une durée totale de 3 ans (incluant la mineure) est offert à temps complet ou en régime régulier à temps partiel. Il permet de fournir une formation fondamentale et spécialisée en rédaction professionnelle principalement en français, mais également en anglais afin de former des rédacteurs professionnels pour différents domaines, incluant la rédaction en communication, la rédaction journalistique et la rédaction publicitaire.

 

Il comporte les cours obligatoires suivants : communication écrite 1, lexique du français moderne, grammaire normative pour langagiers, outils informatiques pour langagiers, communication écrite 2, histoire de la langue française, documentation et terminologie, grammaire descriptive du français, rédaction professionnelle, écriture journalistique, rédaction et outils de communication, rédaction Web, atelier de création, rédaction technique et scientifique, français québécois, ainsi que 5 cours optionnels parmi 12 cours proposés (exemples en lien avec le domaine des communications : rédaction anglaise intermédiaire 1, rédaction anglaise intermédiaire 2, rédaction anglaise avancée 1, rédaction anglaise avancée 2, communication et société, etc.

 

Pour ce qui est de la mineure en communication publique, tu devras suivre les cours suivants : communication verbale, communication et opinion publique, communication et société, relations publiques, analyse de la communication, médias québécois et canadiens, information et communication, ainsi que 3 cours optionnels parmi 19 cours proposés (ex : communications internationales, communication publicitaire, communication et prospective, communication dans les organisations, marketing social, contrôle et manipulation de l'information, étude de cas en communication publique, etc).

Communication sociale et culturelle ou relations humaines :

Le Baccalauréat spécialisé en communication sociale offert à l’U.Q.T.R. a une durée totale de 3 ans offert à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel. Exclusif au Québec, contrairement aux programmes des autres universités, il est le seul entièrement consacré aux différents aspects sociaux et culturels de la communication. Il vise à former des intervenants de première ligne au sein des organisations sur les impacts sociaux et cultures des décisions prises.

Il comporte les cours obligatoires suivants : introduction à la communication et ses modèles, introduction à la communication sociale, communication et actualité : analyse et critique, production médiatique : court-métrage (théorie), communication dans les groupes de tâches, médias et société : valeurs, enjeux et perspectives, démarches de travail intellectuel en communication sociale, relations avec les publics et les médias 1, communication et sociologie politique : l'espace public et l'enjeu démocratique, analyse et études en communication sociale, gouvernance des communications, de la culture et de l'information, sémiologie : théories et modèles, communication et organisation, planification des activités de communication, projet d'intervention en communication sociale, ainsi qu'un stage en communication sociale;

Tu devras également choisir 7 à 8 cours optionnels parmi 28 cours proposés (ex : communication en situation d'urgence, communication et prise en charge des risques, groupes et enjeux de la communication, leadership : théories et compétences, lien social et espace médiatique, relations avec les publics et les médias 2, production télévisuelle en communication sociale, applications multimédias en communication sociale, rédaction en communication sociale, etc.);

Ainsi qu'1 ou 2 cours complémentaires en dehors du champ de spécialisation parmi l'ensemble des cours de 1er cycle offerts par l'université accessibles comme cours au choix (ex : méthodologie de la recherche en sciences sociales appliquées 1, animation et intervention sociale, introduction à la philosophie sociale et politique, développement de carrière, intervention communautaire, problèmes sociaux, fondements de la dynamique familiale, psychologie sociale 1, psychologie dynamique des milieux de travail, psychologie du vieillissement, sexualité et vieillissement, sociétés et vieillissement, vieillissement au travail et retraite, cultures canadiennes et américaines, langue et société au Québec, la notion du discours,  sociolinguistique, écriture avancée en anglais, grammaire anglaise pratique 1, techniques de rédaction, difficultés grammaticales, révision en communication écrite, communication écrite et médias, espagnol écrit et parlé 1 et 2, espagnol intermédiaire 1 et 2, espagnol avancé, etc).

Le Baccalauréat spécialisé en communication - profil en relations humaines offert à l'UQAM et à l'UQAR a une durée totale de 3 ans offert à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel. Il vise à former des intervenants(es) auprès des individus, des groupes et des organisations en stratégies d'intervention communicationnelle et psychosociologique.

Il comporte les cours obligatoires suivants : atelier d'intégration 1, communication et groupes restreints, approches de la communication interpersonnelle, fondements théoriques en communication humaine, atelier de formation à l'animation et à l'observation dans les groupes, techniques d'enquête et sondage en psychosociologie, techniques d'entretien en psychosociologie, atelier d'intégration 2, communication et intervention 1 : approches psychosociologiques de l'intervention, communication et relations interethniques, théories de la communication, communication organisationnelle, communication et intervention 2 : stratégies de formation, communication et intervention 3 : stratégies d'intervention et stage en relations humaines;

Tu devras également choisir 5 cours optionnels en relations humaines ou dans les autres disciplines de la communication parmi 23 cours proposés (ex : groupe de sensibilisation à la communication interpersonnelle, laboratoire d'initiation à la relation d'aide, laboratoire en écologie humaine et communication, développement psychosocial de l'adulte, gestion des équipes, communications en situations de crise, communication, relations humaines et conflits, relations humaines : communication et approches constructivistes, communication, réseaux sociaux et pouvoir, animation et créativité, communications et rapports de sexe, laboratoire d'expérimentation en psychosociologie et la communication, etc;
2 cours optionnels en sciences humaines parmi 16 cours proposés (ex : comportement organisationnel, organisations : conflits et violence, psychologie de la personnalité, dynamique des problèmes sociaux contemporains, sociétés actuelles et mondialisation, travail social et jeunesse, intervention sociale en coopération internationale.

Le Baccalauréat spécialisé en sciences de la communication - orientation en médias et culture offert à Montréal a une durée totale de 3 ans offert à temps complet seulement. Le programme englobe une formation générale en communication couvrant différents domaines des sciences de la communication dont la communication sociale et culturelle.

Il comporte les cours obligatoires suivants : théories de la communication, communication médiatique, méthodologie de la recherche en communication, rédaction en communication 1, pratiques méthodologiques 1, l'un des 5 cours suivants (communication, cognition et émotion, rédaction en communication 2, communication, sens et discours, communication et rhétorique ou séminaire thématique en sciences de la communication) et pratiques méthodologiques 2.

 

Tu devras également choisir 2 à 4 cours optionnels en langue anglaise, linguistique française et/ou en langues étrangères (allemand, catalan, chinois, espagnol, italien, japonais, portugais ou russe),
5 à 10
cours optionnels en communication parmi 30 cours proposés principalement axés sur la communication sociale et culturelle (ex : industries culturelles, médias et cultures populaires, auditoires des médias de masse, communautés virtuelles et réseaux sociaux, cyberculture, pratiques de la photographique numérique, communication infographique, éditique, communication et mondialisation, médias, sexe et genre, esthétiques de la communication, etc),
ainsi que 2 à 6 cours optionnels parmi 36 cours proposés dans les différentes disciplines complémentaires des arts, des lettres et des sciences humaines (ex : littérature canadienne contemporaine, histoire du livre et de l'imprimé, langage et matière de l'expression, cinéma, genre et sexualité, littérature et société, perception et œuvre d'art, musique et images en mouvement, communication orale, initiation au graphisme par ordinateur, rapports de genre et sexualités, etc).

Le Baccalauréat spécialisé en sciences sociales - concentration en communication offert à l'UQO a une durée totale de 3 ans offert à temps complet ou à temps partiel au campus de Gatineau. Il permet de mieux comprendre le phénomène des communications par les points de vue historique, social, culturel et politique.

Tu auras les cours obligatoires suivants : histoire des communications, théories et épistémologie de la communication 1, communication et opinion publique, communication et société, relations publiques, analyse de la communication, médias québécois et canadiens, information et communication, contrôle et manipulation de l'information, communications internationales, processus politiques dans la société contemporaine, Canada et Québec : aspects sociaux, culturels et politiques, processus de recherche en sciences sociales, éthique, technologies de l'information et société, histoire de la pensée sociologique et activité d'intégration des connaissances en sciences sociales;

Tu devras également choisir 10 cours optionnels parmi 27 cours proposés (ex : image et société, communication verbale, communication et prospective, marketing social, courants et concepts sociologiques contemporains, publicité et communications, publicité, promotion et relations publiques, communication dans les organisations, partis politiques, vie politique municipale, etc),

Ainsi que 4 cours au choix en dehors du champ de spécialisation parmi l'ensemble des cours de 1er cycle offerts par l'université accessibles comme cours au choix (ex : initiation à la communication interpersonnelle, initiation à l'animation de groupe, leadership, influence et pouvoir, coopération internationale, mondialisation : implications et prospective, politiques de sécurité sociale et de sécurité du revenu, politiques de main-d'œuvre, introduction aux politiques publiques de travail, problèmes, introduction à la pensée politique, mouvements et idéologies politiques au Québec, partis politiques, politiques et problèmes socioéconomiques, vie politique municipale, politiques publiques locales et lutte contre la pauvreté, psychologie sociale, psychologie communautaire, psychologie de la famille, psychologie des relations interpersonnelles, musée et société : enjeux contemporains, classes e mouvements sociaux, sociologie des organisations, sociologie du travail, etc).

Le Baccalauréat spécialisé bidisciplinaire en communication et politique offert à Montréal, UQAM et Ottawa a une durée totale de 3 ans offert à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel. Il permet de mieux comprendre, d'analyser et de critiquer les institutions politiques québécoises, canadiennes et étrangères par l'influence et le pouvoir qu'elles ont sur les médias et que l'opinion publique a à travers les médias.

Tu auras des cours tels que : fondements politiques, fondements communicationnels, analyse politique : théories et concepts, méthodologie de la recherche en communication, systèmes politiques du Québec et du Canada, théorie de la communication, analyse critique de l'information, médias, politique et société, communication organisationnelle, communication médiatique, idées politiques contemporaines, administration et politiques publiques, introduction à l'analyse quantitative, histoire des communications, comportements et opinion publique, stratégie de communication politique, le système politique international contemporain et introduction aux relations internationales;

Tu devras également choisir 8 à 12 cours optionnels en communication parmi des listes proposées (ex : médias, information et démocratie, communications internationales et cultures locales, pouvoir et communication, éléments de relations publiques, influence des médias, politiques de communication, auditoires des médias de masse, relations avec les médias, planification des communications, stage en communication politique, etc);
8 à 12 cours optionnels en science politique et sociologie parmi des listes proposées (ex : action collective et politique, analyse du discours politique, débats actuels et théories politiques, partis politiques, groupes de pression, forces et comportements politiques, politique, État et minorités, problèmes d'éthique économique et sociale, fonctionnement des élections, représentation politique, sondages et politique, politiques sociales, éthique des relations internationales, analyse sociopolitique des conflits armés, sociétés actuelles et mondialisation, marketing politique, psychologie politique, sociologie électorale, sociologie politique, etc);
1 ou 2 cours complémentaires en dehors du champ de spécialisation parmi l'ensemble des cours de 1er cycle offerts par l'université accessibles comme cours au choix.

Le Baccalauréat spécialisé bidisciplinaire en communication et sociologie offert à Ottawa a une durée totale de 3 ans offert en régime régulier à temps complet ou en régime régulier à temps partiel ou en régime coopératif à temps complet avec une formation bilingue étant offert en français ET en anglais. Il permet de mieux comprendre et d'analyser le phénomène des communications dans une perspective sociologique.

Il comporte les cours obligatoires suivants : méthodes de recherche en communication OU principes de méthodologie, méthodes quantitatives OU analyse statistique appliquée, méthodes qualitatives OU laboratoire de recherche qualitative, introduction à la communication organisationnelle, introduction à l'étude des médias, éléments de sociologie, communication interpersonnelle, communication organisationnelle OU théorie des médias,  l'enquête de terrain, nouveaux médias, éthique des médias, théorie des communications, théories classiques en sociologie, l'un des 4 cours suivants en communication (éthique et société de l'information, communication dans les organismes gouvernementaux, communication et développement international ou économie politique des médias), 2 des 5 cours suivants en sociologie (Weber et l'analyse wébérienne, Marx et l'analyse marxiste, Durkheim et l'analyse Durkheimienne, courants théories en sociologie contemporaine ou laboratoire de recherche quantitative);

Tu devras également choisir 2 cours optionnels en sociologie parmi 18 cours proposés en lien avec la communication sociale (ex : mondialisation : aspects sociologiques et anthropologiques, société canadienne, sociologie politique, sociologie des francophones en situation minoritaire au Canada, sociologie des populations, migration : analyses contemporaines, changement social, sociologie du savoir et organisation sociale, famille, parcours de vie et société, questions ethniques, etc);
5 cours optionnels en communication, de préférence en lien avec la communication sociale (ex : communication non verbale, parole en public, image et communication, mondialisation et communication, publicité et société, culture populaire et communication, communication interculturelle, dynamique des groupes, usages sociaux des nouveaux médias, etc);
4 cours optionnels en sociologie parmi l'ensemble des cours de sociologie offerts par l'université;

ainsi que 9 cours au choix en dehors du champ de spécialisation par l'ensemble des cours de 1er cycle de l'université accessibles comme cours au choix (en anthropologie, science politique, psychologie, philosophie, études canadiennes, langue anglaise, linguistique, langues étrangères, etc);

Enfin, si tu choisis le cheminement en régime coopératif, tu devras également réaliser 4 stages rémunérés en entreprise de 4 chacun en communication sociale au sein d'une entreprise ou d'une organisation publique provenant de partout au Québec, de l'Ontario ou ailleurs au Canada, parfois même ailleurs dans le monde.

Le Baccalauréat spécialisé bidisciplinaire en communication et lettres françaises offert à Ottawa a une durée totale de 3 ans offert en régime régulier à temps complet ou en régime régulier à temps partiel ou en régime coopératif à temps complet. Il permet de fournir une formation fondamentale et spécialisée en rédaction professionnelle en français afin de former des rédacteurs professionnels pour différents domaines, incluant la rédaction en communication, la rédaction journalistique et la rédaction publicitaire.

Il comporte les cours obligatoires suivants : introduction à la communication organisationnelle, introduction à l'étude des médias, littérature française : des origines jusqu'au 18e siècle, littérature française et québécoise : du 19e siècle à nos jours, méthodes de recherche en communication, communication interpersonnelle, communication organisationnelle OU théorie des médias, rédaction pratique, nouveaux médias, méthodes d'enquête et de documentation, réécriture et révision, grammaire et expression, méthodes quantitatives, méthodes qualitatives, éthique des médias, théorie des communications, écriture et information, éditique 1 : le texte, ainsi que journalisme culturel ou journalisme écrit;

Tu devras également choisir l'un des 3 cours suivants (écrits narratifs et descriptifs, contraction et synthèse de textes ou grammaire et style),
l'un des 4 cours suivants (paralittératures, littérature et culture de l'Ontario, littérature et cinéma ou le récit),
l'un des 4 cours suivants (littérature et journalisme, la rhétorique, essayistes et pamphlétaires ou littérature et formes artistiques),
5 cours optionnels en lettres françaises par 15 cours proposés,
ainsi que 6 cours au choix en dehors du champ de spécialisation par l'ensemble des cours de 1er cycle offerts par l'université accessibles comme cours au choix;

Enfin, si tu choisis le cheminement en régime coopératif, tu devras également réaliser 4 stages rémunérés en entreprise de 4 chacun en communication sociale au sein d'une entreprise ou d'une organisation publique provenant de partout au Québec, de l'Ontario ou ailleurs au Canada, parfois même ailleurs dans le monde.

Le Baccalauréat avec majeure en rédaction professionnelle avec mineure en communication publique offert à l'UQO a une durée totale de 3 ans (incluant la mineure) est offert à temps complet ou en régime régulier à temps partiel. Il permet de fournir une formation fondamentale et spécialisée en rédaction professionnelle principalement en français, mais également en anglais afin de former des rédacteurs professionnels pour différents domaines, incluant la rédaction en communication, la rédaction journalistique et la rédaction publicitaire.

Il comporte les cours obligatoires suivants : communication écrite 1, lexique du français moderne, grammaire normative pour langagiers, outils informatiques pour langagiers, communication écrite 2, histoire de la langue française, documentation et terminologie, grammaire descriptive du français, rédaction professionnelle, écriture journalistique, rédaction et outils de communication, rédaction Web, atelier de création, rédaction technique et scientifique, français québécois, ainsi que 5 cours optionnels parmi 12 cours proposés (exemples en lien avec le domaine des communications : rédaction anglaise intermédiaire 1, rédaction anglaise intermédiaire 2, rédaction anglaise avancée 1, rédaction anglaise avancée 2, communication et société, etc.

 

Pour ce qui est de la mineure en communication publique, tu devras suivre les cours suivants : communication verbale, communication et opinion publique, communication et société, relations publiques, analyse de la communication, médias québécois et canadiens, information et communication, ainsi que 3 cours optionnels parmi 19 cours proposés (ex : communications internationales, communication publicitaire, communication et prospective, communication dans les organisations, marketing social, contrôle et manipulation de l'information, étude de cas en communication publique, etc).

 

Le Baccalauréat avec majeure en communication et études culturelles offert à Concordia a une durée totale de 3 ans (incluant la mineure) offert à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel. Ce programme s'intéresse aux différents aspects sociaux et culturels des communications ici et ailleurs.

Il comporte les cours obligatoires suivants : critique des médias, histoire des communications et des médias, institutions et politiques médiatiques, théorie des communications, approches de la recherche en communication, séminaire avancé en études culturelles et l'un des 6 cours suivants : politiques des médias au Canada, théorie et critique des médias, contextes culturels et médias, sexualité et média, communication et culture visuelle ou théorie du discours public), ainsi que 3 stages non rémunérés en communication culturelle (le premier au cours de 1re année et les 2 autres au cours de la 2e année);

 

Tu devras également choisir 6 cours optionnels parmi plus d'une soixantaine de cours proposés en études des communications (exemples en lien avec la communication sociale et culturelle : les jeunes et les médias, psychologie de la communication, médias et les rapports de sexes, race, ethnicité et médias, histoire culturelle des médias, sexualité et discours public, communication visuelle et culture, cultures de production, cultures de la mondialisation, médias alternatifs et cyberculture, critique de cinéma, perspectives sur la société de l'information, préthéorique et communication, éthique de la communication, publicité et culture des consommateurs, etc);

 

Enfin, tu devras choisir une mineure qui sera combiné à ce programme de majeure, voici quelques exemples :

 

Anthropologie : comprend les cours suivants : introduction à la culture, éléments d'ethnolinguistique, théories anthropologiques européennes, théories anthropologiques nord-américaines, ainsi que 4 cours optionnels en anthropologie;

 

Études cinématographiques : comprend les cours suivants : introduction aux études cinématographiques, histoire du cinéma jusqu'à 1959, esthétique du cinéma, ainsi que 4 cours optionnels en études cinématographiques;

 

Études féministes : comprend les cours suivants : histoire des études féministes, introduction aux études féministes, méthodes de recherche en études féministes, pensée féministe 1, pensée féministe 2, ainsi que 3 cours optionnels parmi une cinquantaine de cours de différentes disciplines en lien avec les études féministes;

 

Études interdisciplinaires en sexualité : comprend les cours suivants : introduction à la recherche en sexualité, construction sociale et sexualité, théories de la diversité des minorités, représentation et sexualité : la sexualité au cinéma, sexuelles, aspects culturels, sociaux et scientifiques des pandémies, ainsi que 3 cours optionnels parmi une liste proposée;

 

Histoire de l'art : comprend les cours suivants : perspectives en histoire de l'art, méthodologie en histoire de l'art, ainsi que 7 cours optionnels en histoire de l'art;

 

Littérature anglaise : comprend les cours suivants : introduction aux études littéraires, ainsi que 7 cours optionnels en littérature anglaise;

 

Musique : comprend les cours suivants : perception auditive 1, harmonie 1, mélodie et contrepoint, ainsi que 5 cours optionnels en musique;

 

Religion : comprend les cours suivants : pensée religieuse, pratique religieuse, religieuses occidentales, religions de l'Asie, ainsi que 6 cours optionnels en études religieuses;

 

Sociologie : comprend les cours suivants : introduction à la sociologie, 2 cours optionnels parmi 15 cours proposés (ex : pensée sociologique, sociologie et cyberespace, relations raciales et ethniques, sociologie de la culture, sociologie de la sexualité, sociologie de la jeunesse, sociologie des aînés, sociologie du Canada, sociologie du Québec, etc), ainsi que 7 cours optionnels en sociologie;

 

Théâtre : comprend les cours suivants : histoire du théâtre 1, théâtre canadien contemporain, 2 des 3 cours suivants (analyse du scripte, introduction à la production théâtrale ou introduction à l'interprétation 1, hhistoire du théâtre 2, ainsi que 4 cours optionnels en études théâtrales.

 

PASSERELLES :

 

Un programme passerelle permet aux titulaires d'un D.E.C. dans une discipline en particulier de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans le cadre de son baccalauréat. Par contre, aucune garantie d'admission n'est offerte lors de la demande.

 

Voici les ententes actuellement offertes :

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Tu pourras intégrer le marché du travail ou poursuivre tes études au niveau des études supérieures dans l'un des programmes suivants :

 

Consulte également la page suivante où sont décrits les différents programmes de maîtrise offerts.

Consulte également la page suivante où sont répertoriés divers organismes de recherche en communication.

 

Si tu désires enseigner la communication au collégial, il est possible d'entreprendre des études au niveau du 2e cycle dans l'un des programmes suivants :

 

maîtrise en enseignement collégial offerte à Sherbrooke (aussi offert en ligne),

maîtrise en éducation - concentration en didactique offerte à l'UQAM,

maîtrise en didactique offerte à Montréal,

maîtrise en éducation-didactique offerte à U.Q.T.R.,

Diplôme en enseignement collégial offert à Sherbrooke,
D.E.S.S. en enseigement collégial offert à Laval,
D.E.S.S. en enseignement collégial offert à l'UQAC,

D.E.S.S. en éducation et formation des adultes offert à l'UQAM,
Certificat d'études supérieures en enseignement post-secondaire offert à Ottawa,
Microprogramme en formation à l'enseignement post-secondaire à Montréal (voir aussi la page suivante),
Microprogramme en formation initiale en enseignement collégial offert à Sherbrooke,
Microprogramme en insertion professionnelle en enseignement collégial offert à Sherbrooke,
Graduate Certificate in College Teaching offert à Sherbrooke,

Programme court en pédagogie de l'enseignement supérieur offert à l’UQAM,
Programme en court en intervention éducative - concentration au collégial offert à l'UQAC,

Diplôme de 3e cycle en pédagogie de l'enseignement supérieur à Sherbrooke (pour titulaires du doctorat),

Microprogramme de 3e cycle en pédagogie de l'enseignement supérieur à Sherbrooke (pour titulaires du doctorat)

 

Pour plus de détails, consulte la page de professeur au collégial.

 

Si tu désires enseigner la communication à l'université, il est possible d'entreprendre des études dans l'un des programmes suivants :

 

Microprogramme en formation à l'enseignement post-secondaire à Montréal (voir aussi la page suivante),

Programme court en pédagogie de l'enseignement supérieur offert à l’UQAM,

Diplôme de 3e cycle en pédagogie de l'enseignement supérieur offert à Sherbrooke,

Microprogramme de 3e cycle en pédagogie de l'enseignement supérieur offert à Sherbrooke

 

Pour plus de détails, consulte la page de professeur d'université

 

Voici d'autres programmes d'études possibles :

 

Maîtrises :

Autres programmes :

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

-         Soit détenir un D.E.C. intégré en sciences-art-lettres, en sciences humaines ou sciences de la nature (toutes les universités)

 

-         Soit détenir un D.E.C. dans une autre discipline ou spécialité et avoir réussi le(s) cours suivant(s) ou leurs(son) équivalent(s) :

méthodes quantitatives 300 OU maths 337 OU maths 103 et 307 (Laval)

Aucun cours préalable requis (toutes les autres universités)

            

-         Soit avoir acquis 15 crédits universitaires (toutes les universités)

 

-         Soit être âgé d’au moins 21 ans, posséder une formation appropriée et avoir acquis quelques années d’expérience pertinente relié au programme (toutes les universités)

 

AUTRE EXIGENCE D’ADMISSION :

 

-         Subir une entrevue obligatoires pour les candidats présélectionnés par la cote R (UQAM)

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Ce programme est contingenté dans la plupart des universités

 

À l’automne 2017 :

 

UNIVERSITÉS

DEMANDES

NOMBRE DE PLACES

TAUX D’ADMISSION

EN %

COTE R

Dernier candidat admis

COTE R

en 2016

COTE R

en 2015

COTE R

en 2014

COTE R

en 2013

OTE R

en 2012

COTE R

en 2011

Montréal

894

180

20

24,064

25,253

25,015

26,004

25,402

25,510

25,036

UQAM

(communication-marketing)

663

90

14

26,800

27,590

27,590

27,700

27,500

28,200

28,200

UQAM

(relations publiques)

571

90

16

25,000

27,160

27,160

27,500

27,480

29,000

28,700

UQAM

(rel humaines)

405

120

30

22,000

23,000

23,000

23,000

23,500

23,000

23,000

UQAM

(médias numér)

188

60

32

21,000

21,490

21,490

23,000

22,000

N-D

N-D

UQAM

(médas interact)

128

30

23

21,000 *

21,000 *

21,000 *

23,000 *

24,170 *

N-D

N-D

UQAM

(comm & polit) ***

265

60

23

25,500

25,500

25,000

25,500

26,000

26,000

24,500

Sherbrooke

(communication -appliquée)

346

130 **

38

23,600

24,500

24,600

24,100

25,600

25,200

25,200

Sherbrooke

(communic – marketing

B.A.-MBA)

222

35

16

27,600

27,300

28,600

28,800

28,500

28,900

28,900

UQAM

(majeure)

154

60

39

22,500

23,080

23,080

24,000

23,900

25,000

25,000

Laval
(communic publ)

408

195

47

22,009

23,006

23,530

23,530

23,533

23,326

23,510

Laval
(aff publ et rel internationales)

366

80

22

29,000

29,000

27,516

27,516

27,109

27,109

28,010

* les admissions sont basées que sur la cote R en présélection, mais par la suite c'est l'entrevue qui servira de base d'admission
** inclus 30 places dans le cheminement coopératif en rédaction et 30 places dans le cheminement coopératif en communication

*** ce programme est maintenant offert au trimestre d'automne seulement et n'est plus offert au trimestre d'hiver

N-D = donnée non disponible

 

Les programmes sont également contingentés à Concordia, les places disponibles et les cotes R à l'automne 2017 étaient les suivantes :

 

Note : les admissions à Concordia sont basées principalement sur les tests d'admission et une entrevue

Ce programme (spécialisation relations publiques) est également contingenté à Ottawa :

cette université ne prend pas en considération la cote R, elle calcule plutôt une moyenne d'admission à partir de tous les cours complétés dans une même année (secondaire 5 ou collégial). La moyenne d'admission doit se situer entre 78 % et 83 %.

Les admissions sont ouvertes au trimestre d'automne seulement.

 

À Montréal, le Bacc bidisciplinaire en communication et politique n'est plus contingenté, mais une cote R minimale de 23,000 est nécessaire

 

Aucun contingentement à l’UQTR, à l’UQAR et à l'UQO

 

Les admissions sont ouvertes au trimestre d’automne seulement à Montréal, UQAM et Ottawa

Les admissions sont ouvertes aux trimestres d’automne et d’hiver dans les autres universités (NOTE : à Laval il y a un maximum de 55 places disponibles à l’hiver)

 

Sources : UQAM, Université de Montréal, Université Concordia, Université de Sherbrooke, Université Laval et U.Q.T.R.

 

ENDROITS DE FORMATION :

 

Infos concernant l’alternance travail-études (aussi appelé "régime coopératif")

LIENS RECOMMANDÉS :

Tu veux l'avis de professionnels(les) des affaires publiques sur leur profession ?, alors regarde les vidéos et les entrevues écrites suivants :

  • l'entrevue avec Marie-Soleil Le Houiller, étudiante au baccalauréat en communication publique - concentration en relations publiques avec profil entrepreneurial à l'Université Laval et réalisée par l'Université Laval;

  • l'entrevue avec Christine Loiseau, étudiante au baccalauréat par cumuls de certificats à l'UQAM en sciences et communication scientifique à CHOQ FM, la radio étudiante de l'UQAM;

  • des entrevues avec des étudiants au "baccalauréat avec majeure en communication" de l'UQAM et réalisées par l'UQAM;

  • les entrevues avec Charles R. Aclan, Yasmin Jiwani, Leslie Regan Shade, Maurice Charland, Tim Schwab, Rae Staseson, Martin Allor, Andrea McCartney, Gabriel Gosselin et Allie Caldwell; les premiers sont professeurs en communication à l'Université Concordia, le septième est étudiant au baccalauréat en communication - intermédia à Concordia, la huitième est étudiante au baccalauréat en communication - télévision à Concordia et réalisées par l'Université Concordia (en anglais);

  • l'entrevue avec Geneviève, finissante au baccalauréat en sciences de la communication à l'Université de Montréal qui nous parle de son stage à l'agence de relations publiques Viviane Roy Communications et réalisée par l'Université de Montréal;

  • l'entrevue avec Alexandre, finissant au baccalauréat en sciences de la communication à l'Université de Montréal qui nous parle de son stage chez ABB Canada et réalisée par l'Université de Montréal;

  • l'entrevue avec Charles, finissant au baccalauréat en sciences de la communication à l'Université de Montréal qui nous parle de son stage chez Rio Tinto Fer et Titane et réalisée par l'Université de Montréal;

  • l'entrevue avec Veroushka, finissante au baccalauréat en sciences de la communication à l'Université de Montréal qui nous parle de son stage aux Éditions Morin et Hurtubise et réalisée par l'Université de Montréal;

  • l'entrevue avec Paul Blanchet, diplômé du baccalauréat en sciences sociales avec majeure en communication à l'UQO et réalisée par l'UQO;

  • l'entrevue écrite avec Jason Patuano, directeur des communications, région de l'Est chez McDonald's Canada et réalisée par le Département des sciences de la communication de l'Université de Montréal;

  • l'entrevue écrite avec Mariama Biki Kama, chargée de communication pour UNICEF - Guinée et réalisée par l'UQO;

  • l'entrevue écrite avec Marie-Ève Soucy, chargée de projets médias et du marketing expérientiel pour le Réseau du sport étudiant du Québec RSEQ et réalisée par l'UQO;

  • les entrevues avec Alexandre Coutant, Ayarid Guillen, Richard Bousquet, Louis-Claude Paquin et Samuel Cossette; le premier est professeur de communication, la seconde est professeure de langues, le troisième est chargé de cours en journalisme, le quatrième est professeur de communication, le cinquième est étudiant à la maîtrise en communication à l'UQAM et réalisées par le Syndicat des professeurs de l'UQAM;

  • les entrevues avec François Yelle et Karine Bellerive, le premier est professeur de communication et la seconde est étudiaante à la maîtrise en communication, rédaction et multimédia (maintenant "maîtrise en communication") de l'Université de Sherbrooke et réalisées par l'Université de Sherbrooke;

  • les entrevues avec Anne-Marie Ménard, Marianne Drouin et Sarah Saidi; étudiantes à la maîtrise en communication de l'Université de Sherbrooke et réalisées par l'Université de Sherbrooke;

  • l'entrevue avec Geneviève Chacon, étudiante au doctorat en communication publique de l'Université Laval et réalisée par la Faculté des lettres et des sciences humaines de l'Université Laval;

  • l'entrevue avec Chantale Normandin, chargée de projet en communication au Consortium Écho-logique, une entreprise d'économie sociale en écocitoyenneté et Chantale Normandin est chargée de projet en communication au Consortium Écho-logique, une entreprise d'économie sociale et réalisée par le Comité sectoriel de la main-d'œuvre en économie sociale du Québec;

  • l'entrevue avec Émilie Monette, animatrice des communautés Web au centre culturel et du Vieux-Clocher de l'Université de Sherbrooke et réalisée par l'Université de Sherbrooke;

  • l'entrevue avec Mélissa Pigeon, chargée de projets Web et médias sociaux pour Loto-Québec et réalisée par Loto-Québec;

  • l'entrevue avec Diane Nadeau, consultante en stratégie d'affaire électronique et chargée de cours en marketing à l'Université de Sherbrooke et réalisée par l'Université de Sherbrooke;

  • l'entrevue avec Michelle Therrien, conseillère en communications au Cégep de Limoilou et réalisée par le Cégep de Limoilou;

  • l'entrevue avec Dominique Roy, conseillère en communications pour l'Union des producteurs agricoles du Québec UPA et réalisée par le Département des sciences de la communication de l'Université de Montréal;

  • l'entrevue avec Jennifer Gagnon, recherchiste - relations médias avec l'auditoire pour le Groupe CNW, une importante entreprise de relations médias et réalisée par CNW;

  • l'entrevue avec Marie-Claude Asselin, relationniste chez Videotron et réalisée par le Département des sciences de la communication de l'Université de Montréal;

  • l'entrevue avec Dominic Lessard, webmestre au département de marketing et développement des affaires pour le Groupe Promotuel Assurances et réalisée par Puissance Onze, le Centre de développement en assurances et services financiers de Québec-Chaudière-Appalaches;

  • l'entrevue avec Philippe Archambault, chef d'équipe et conseiller au sein de la Direction de la communication interne et de la culture au Cirque du Soleil et réalisée par le Département des sciences de la communication de l'Université de Montréal;

  • l'entrevue avec Élodie Doua, chargée de projets pour l'agence créative Akufen à Montréal et réalisée par le Département des sciences de la communication de l'Université de Montréal;

  • l'entrevue avec Marianne Grenon, recherchiste pour les émissions "Le dernier passager" et "Génial" à Télé-Québec et réalisée par le Réseau Écoles-Médias du Québec;

  • l'entrevue avec Carl Charest, journaliste techno et directeur de contenu chez Branchez-vous, un blog québécois consacré à la technologie et réalisée par Cybercap, un organisme sans but lucratif d'aide à l'intégration socioprofessionnelle de jeunes en difficultés à Montréal dans cadre de son site TechnoZone.tv;

  • l'entrevue avec Pauline, community manager chez Euro RSCG C&O en France et réalisée par L'Étudiant TV;

  • l'entrevue avec Sarah, responsable de communication interne (organisationelle) pour une grande entreprise en France et réalisée par Pôle Emploi;

  • l'entrevue avec Pierre-Alexandre, chargé des communications pour la compagnie d'assurances Allianz France et réalisée par cette entreprise;

  • les entrevues avec Delphine Ernotte-Cunci et Pasquin Nausica, la première est directrice exécutive du Groupe Orange et le second est attaché de presse pour la multinationale française des télécommunications, Orange et réalisée par cette entreprise;

  • l'entrevue avec Camille DG, présidente et fondatrice de Codmorse, une agence de contenu et stratégie Web de Montréal et réalisée par le magazine Inspiro Média;

  • l'entrevue avec Catherine Girard-Lantagne, directrice de la programmation extérieure et directrice artistique, Festival Juste pour rire / Les Arts de la Rue et réalisée par Inspiro Média;

  • l'entrevue avec Kathy Béliveau, co-fondatrice et associée de RÉZO, une entreprise spécialisée en gestion corporative des médias sociaux de Trois-Rivières et réalisée par la Fondation de l'entrepreneurship du Québec;

  • l'entrevue avec Geneviève Gauvin, finissante 2012 au bacc en communication de l'Université de Sherbrooke et propriétaire-fondatrice de Uman Cellule Créative, une agence de communication de Sherbrooke et réalisée par Sherbrooke Innopôle;

  • les entrevues avec Véronik L'Heureux, Chris Bergeron et Antoine Dupéré-Larivière; la première est directrice de comptes média chez DentsMédia, le second est directeur de création chez Cossette Communications et le troisième est conseiller en stratégie numérique et création de contenu chez Substance Stratégie et réalisées par l'Association des agences de communication créative du Québec;

  • les entrevues avec Guillaume Dubois, Alexandre Gravel-Soublière, Geneviève Guay et David Proulx; le premier est concepteur expérientiel pour l'agence Rinaldi, le second est concepteur-rédacteur publicitaire pour l'agence KBS, la troisième est vice-présidente - numérique et programmatique pour l'agence Dentsu Aegis Network et le quatrième et président de l'agence OUI Marketing et réalisées par l'Association des agences de communication créative du Québec;

  • les entrevues avec Pierre-Antoine Simard, Marie-Claude Perraut, Benoit Malric, Chantal Aurousseau, Marie-Ève Rioux-Pelletier, Raymonde Pilon, Éric Malette et Pierre Mongeau; le premier est étudiant au baccalauréat en communication - relations humaines à l'UQAM, la seconde est M.A. communication, fondatrice, présidente et consultante de l'agence Perspective Communication, le troisième est chargé de projets contenu – Événements les Affaires pour le Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec, la quatrième est professeure de communication et responsable du baccalauréat en communication - relations humaines à l'UQAM, la cinquième est M.A. communication et étudiante au doctorat interdisciplinaire en santé et société à l'UQAM, la sixième est chargé de cours et responsable des stages en communication - relations humaines à l'UQAM, le septième est associé et vice-président de l'agence de recrutement La Tête Chercheuse et le huitième est professeur de communication et doyen de la Faculté de communication de l'UQAM et réalisées par l'UQAM;

  • les entrevues avec Jacques Tremblay, Simon Robert, Caroline Jodoin, Audrey Lauzon-Laroche, Susan Al Rifai, Geneviève Guay; Jean-François Biron, Émilie Lavoie et Mélanie Nadeau; le premier est chargé de cours et responsable des stages en communication - relations humaines à l'UQAM, le second est chef de service du déveppement durable pour Loto-Québec, la troisième est coordonnatrice au soutien à la réussite à l'École Polytechnique de Montréal, la quatrième est coordonnatrice des bénévoles pour Moisson Montréal, la cinquième est agente de développement, adjointe administrative et responsable du Bazar en fête ! pour l'organisme Coup de pouce jeunesse, la cinquième est conseillère aux services aux étudiants à l'École Polytechnique de Montréal, le sixième est agent de recherche pour la Direction de la santé publique de l'Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, la septième est coordonnatrice de l'organisme Marigot en forme et la huitième est étudiante au baccalauréat en communication - relations humaines à l'UQAM et réalisées par l'UQAM;

  • les entrevues avec capitaine Julie Roberge et lieutenant de vaisseau Bruno Tremblay, la première est officier des affaires publiques au Quartier général de la force expéditionnaire du Canada à Ottawa et le second est officier des affaires publiques au 5e Groupe Brigade mécanisée du Canada à la base militaire de Valcartier et réalisées par les Forces canadiennes;

  • les entrevues avec capitaine Cheryl Condly et capitaine Krzysztof Stachura, la première est officier des affaires publiques de la 19e Escadre Aérienne à Comox en BC et le second est officier des affaires publiques au 2e Groupe Brigade mécanisée du Canada à la base militaire de Petawawa en Ontario et réalisées par les Forces canadiennes (en anglais);

  • l'entrevue avec Yvon Laplante, professeur de communication sociale à l'UQTR et réalisée par l'UQTR;

  • l'entrevue écrite avec Nicolas Bencherki, Ph.D. communication de l'Université de Montréal, professeur de communication à l'University at Albany - SUNY (Albany, New York) et réalisée par le Département des sciences de la communication de l'Université de Montréal.


Retour à la page du secteur services sociaux

Retour à la page du secteur communication et médias

Retour à la page d’accueil