Retour à la page du secteur sciences physiques et mathématiques

Retour à la page d’accueil

SECTEUR : SCIENCES PHYSIQUES

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT UNIVERSITAIRE

 

MÉTÉOROLOGUE ou

CLIMATOLOGUE ou

OCÉANOGRAPHE

BACCALAURÉAT SPÉCIALISÉ B.Sc.

MAÎTRISE EN SCIENCES M.Sc.

 

Consulte également la page d’informations sur les programmes pré-universitaires en sciences

Ainsi que la section "liens recommandés" à la fin de cette page (dont des vidéos de météorologues et autres diplômés en sciences de l'atmosphère qui parlent de leur travail).

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

 

Si tu deviens météorologue ou climatologue; tu seras responsable de réaliser des analyses et des prévisions météorologiques, donnent des consultations sur les phénomènes atmosphériques et effectuent des recherches qui portent sur les processus et les phénomènes météorologiques, climatiques et atmosphériques.

 

Tu auras pour tâches de :

Si tu deviens océanographe (du point de vue physique); tu seras responsable d’étudier, d’analyser et interpréter les phénomènes et comportements marins des océans comme les marées, les vagues, les fronts océaniques, la dynamique des océans, les effets de la pollution atmosphérique sur les océans, etc. Tu devras également à produire des prévisions des effets qu’auront les événements naturels sur les océans avec la collaboration de météorologistes.

 

Tu auras pour tâches de :

En tant qu’enseignante ou enseignant en géographie au collégial préuniversitaire; tu seras responsable d’enseigner des notions de base ou des notions intermédiaires de cette discipline auprès de jeunes adultes inscrits à un programme préparatoire aux études universitaires.

 

Tu les notions de base de la matière à enseigner.

 

Tu auras pour tâches de :

En tant que professeur(e) d'université en géographie ou sciences de l'atmosphère ou en sciences de la terre et des océans; tu seras responsable d’enseigner auprès d’étudiantes et d’étudiants de niveau universitaire des notions spécialisées en météorologie, en climatologie ou en sciences de l'atmosphère afin de les préparer à poursuivre des études supérieures dans cette discipline ou dans une discipline connexe (physique, géologie, géomatique appliquée, sciences géomatiques ou sciences environnementales par exemple).

 

Tu pourras aussi être appelé(e) à enseigner des notions de biochimie auprès d'étudiants(es) de d'autres disciplines (ex : biologie, chimie, microbiologie, pharmacie, médecine, médecine dentaire, agronomie, nutrition, etc.).

 

Tu auras pour tâches de :

QUALITÉS ET APTITUDES  NÉCESSAIRES :

-         Intérêts pour les sciences et la recherche

-         Intérêts pour les ordinateurs et l’informatique car une grande partie de ton travail s’effectuera à l’aide d’outils informatiques scientifiques

-         Très bon sens de l’observation pour observer attentivement les différents phénomènes atmosphériques

-         Capacité d’analyse et de synthèse car tu auras à analyser et interpréter les données météo recueillies

-         Curiosité scientifique, sens logique et capacité de déduction pour être appelé à réaliser des recherches afin de mieux comprendre et d’expliquer des phénomènes météo

-         Minutie, précision et bonne méthode de travail car tu auras à effectuer et réaliser des travaux de recherche de façon méthodique

-         Sens des responsabilités car tu auras la responsabilité d’un station météorologique

-         Autonomie et débrouillardise car une grande partie de ton travail sera de travailler seul devant un ordinateur pour interpréter des données météo

-         Facilité à travailler en équipe car tu auras à collaborer à l’occasion avec d’autres météorologues, des techniciens en météo, des physciens, etc.

-         Facilité à communiquer afin de communiquer de facon claire et efficace tes idées, dans l'élaboration de théories et pour expliquer les résultats de tes recherche auprès d'autres météorologues, mais aussi être en mesure de vulgariser auprès du public

-         Très bonne connaissance de la langue francaise écrite afin de rédiger des rapports de recherche ou d'expertise de qualité

-         Bonne connaissance de la langue anglaise car la plupart des manuels et publications spécialisés sont dans cette langue

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-        Analyste des glaces (maîtrise nécessaire)

-        Animateur(trice) en loisirs scientifique

-        Astronome (maîtrise nécessaire)

-    Atmosphériste (Environnement Canada)

-    Chercheur(e) en sciences de l'atmosphère (avec un doctorat)

-        Conseiller(ère) scientifique (maîtrise nécessaire)

-    Coordonnateur(trice) d'activités de loisirs scientifiques

-    Coordonnateur(trice) d'études d'impacts

-    Expert(e) conseil en sciences de l'atmosphère

-    Expert(e) conseil en sciences de l'eau

-    Hydrométéorologue

-    Journaliste scientifique (voir aussi la page de l'Association des journalistes scientifiques de France)

-    Officier des systèmes de combat aérien (Forces armées)

-    Officier du contrôle aérospatial (Forces armées)

-    Physicien(ne) atmosphériste

-        Présentateur(trice) de la météo (mais en général, ce poste est occupé par des journalistes)

-    Prévisionniste

-        Professeur(e) d’université en géographie, physique, mathématiques ou météorologie (doctorat nécessaire)

-        Professeur(e) de physique ou de géographie au collégial (maîtrise nécessaire)

-    Rédacteur(trice) scientifique

-        Spécialiste des sciences physiques (section carrières d'Environnement Canada)

-    Spécialiste en sciences de l'eau

-    Spécialiste en sciences physiques nordiques (fonction publique fédérale et fonction publique québécoise)

-        Spécialiste du Service des glaces (page du Service canadien des glaces d'Environnement Canada)

-    Technicien(ne) de recherche en sciences atmosphériques (section carrières d'Environnement Canada)

-        Technicien(ne) en aérologie

-        Technicien(ne) en climatologie

-        Technicien(ne) en hydrométrie (section carrières d'Environnement Canada)

-    Technicien(ne) en météorologie

-        Vulgarisateur(trice) scientifique

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-        Cégeps et collèges privés

-        Clubs de loisirs scientifiques

-        Compagnies aériennes

-    Compagnies ferrroviaires

-    Compagnies maritimes

-        Forces armées canadiennes

-    Garde Côtière Canadienne

-    Hydro-Québec (voir aussi l'Institut de recherche d'Hydro-Québec)

-    Agence spatiale canadienne

 Gouvernement du Canada : Carrières en sciences et technologie, Recherche et Développement pour la Défense (dont RDDC Valcartier à Québec), Environnement Canada, Pêches et Océans CanadaDéfense nationale (civils), Service météorologique du Canada, Service Canadien des glaces, Agence spatiale canadienne, Division des relevés hydrologiques du Canada, Institut Maurice-Lamontagne à Mont-Joli dans le Bas-St-Laurent
Institut océanographique de Bedford (le plus grand centre de recherches océaniques au Canada) à Darmouth en Nouvelle-Écosse, Conseil national de recherches du Canada CNRC (dont le Centre des entreprises océaniques de St-John T-N),

-        Magazines scientifiques (ex : Agence Science Presse, Québec Sciences, Les Débrouillards)

-        Musées scientifiques (ex : Planétarium, Cosmodôme, Biodôme, Centre des sciences de Montréal, Musée des sciences et technologies du Canada)

-    Nav Canada

-        Télédiffuseurs (dont Météomédia, TVA et la SRC)

-        Universités (consulte la page suivante pour avoir une liste des organismes de recherches en sciences de l'atmosphère), dont notamment :

le Groupe interuniversitaire de recherches océanographiques Québec Océan (Laval, Mcgill, UQAR et UQAC),
le J.S. Marshall Radar Observatory de Mcgill,
l'Institut des sciences de la mer de Rimouski (UQAR),
le Groupe de recherche en sciences de l'atmosphère de l'UQAM,
le Centre d'Études et la Simulation du Climat à l'Échelle Régionale ESCER de l'UQAM,
le Centre d'études nordiques (Laval, UQAR et INRS),
le Centre de recherche sur les milieux insulaires et maritimes de l'UQAR (situé aux Îles-de-la-Madeleine),
le Centre des sciences de la mer Huntsman, St-Andrews au Nouveau-Brunswick (dont Mcgill est membre),
la Station de recherche arctique de Mcgill (Shefforville, Québec),
la Station de recherche subarctique de Mcgill (situé au Nunavut),
l'Institut de recherche Bellairs de Mcgill (situé aux Barbades)

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-        Très bonne connaissance de l’anglais (plusiuers employeurs exigent le bilinguisme)

-        Bonne maîtrise de l’informatique

-        Polyvalence

-        La maîtrise en météorologie est exigée chez Environnement Canada

-        Le doctorat est exigé dans plusieurs occasions

-        Pour travailler pour le Service météorologique du Canada, il faut compléter également le programme de développement professionnel (stage) de 9 mois offert par Environnement Canada.

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 31 janvier 2017 :

 

Baccalauréat en sciences de l'atmosphère :

 

La totalité des répondants(es) ont poursuivi leurs études à la maîtrise en sciences de l'atmosphère, en sciences de l'eau ou en océanographie.

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

3 0 0 3

 

Maîtrises :

 

En sciences de l'atmosphère :

 

La moitié des répondants(es) a poursuivi ses études au niveau du doctorat en sciences de l'atmosphère.

 

En sciences de l'eau :

 

La moitié des répondants(es) poursuivi leurs études au niveau du doctorat.

 

En océanographie :

 

Plus du deux-tiers des répondants(es) ont poursuivi leurs études au niveau du doctorat en océanographie.

 

PROGRAMMES

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

Sc. de l'atmosphère 4 1 1 2
Sc. de l'eau 4 0 0 2
Océanographie 3 0 0 2

 

Doctorats :

 

Aucune donnée disponible.

 

Sources : Ministère de l'Enseignement supérieur du Québec

 

SALAIRE :

 

Selon les données de 2017 :

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

En enseignement collégial et universitaire :

(32,5 heures/sem réparties sur 40 semaines pour le collégial, mais le salaire est calculé sur 52 semaines)

  • 861,00 $/semaine en moyenne en tant qu'enseignant(e) régulier dans une collège préuniversitaire privé (avec 18 ans de scolarité : titulaires d'une maîtrise)

  • 887,63 $/semaine en moyenne en tant qu''enseignant(e) régulier dans une collège préuniversitaire privé (avec 19 ans de scolarité : titulaires d'une maîtrise + diplôme en pédagogie de l'enseignement collégial ou titulaires d'une maîtrise + scolarité de doctorat)

  • 921,75 $/semaine en tant qu'enseignant(e) régulier dans un cégep (avec 18 ans de scolarité : titulaires d'une maîtrise)

  • 1 001,77 $/semaine en tant qu'enseignant(e) régulier dans un cégep (avec 19 ans de scolarité : titulaires d'une maîtrise + diplôme en pédagogie de l'enseignement collégial ou titulaires d'une maîtrise + scolarité de doctorat)

  • 1 001,77 $/semaine en tant qu'enseignant(e) régulier dans un cégep (avec 19 ans de scolarité : scolarité de doctorat)

  • 1 079,34 $/semaine en tant qu'enseignant(e) régulier dans un collège préuniversitaire privé (avec 19 ans ou plus de scolarité : titulaires d'un doctorat)

  • 1 088,77 $/semaine en tant qu'enseignant(e) régulier dans un cégep (avec 19 ans ou plus de scolarité : titulaires d'un doctorat)

  • 1 125,92 $/semaine en moyenne en tant que chargé(e) d'enseignement, professeur(e) assistant(e), professeur(e) suppléant(e) ou lecturer dans une université

  • 1 406,96 $/semaine en moyenne en tant que professeur(e) adjoint(e), professeur(e) régulier ou adjunct professor dans une université

Sources : Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec, Conseil du Trésor du Québec, Commission de la Fonction publique du Canada,  Forces canadiennes, Syndicat des fonctionnaires municipaux de Québec, Syndicat des professionnels municipaux de Montréal, Syndicat des spécialistes et professionnels d'Hydro-Québec, conventions collectives des professionnels de la plupart universités, conventions collectives des professionnels de recherche de la plupart universités, conventions collectives des fonctionnaires municipaux de la plupart des municipalités de taille moyenne de taille moyenne, conventions collectives des professionnels de la plupart des grandes municipalités, conventions collectives des professionnels de plusieurs collèges privés, conventions collectives des professeurs de plusieurs collèges privés, conventions collectives des chargés de cours de la plupart universités et conventions collectives des professeurs de la plupart des universités.

 

PORTRAIT DE LA PROFESSION :

 

Selon Emploi-Québec; il y avait plus de 250 métérorologues, climatologues et océanographes dans l'ensemble du Québec en 2016.

 

Professions avec une majorité masculine avec 64 % des membres, alors que les femmes représentaient 36 %.

 

Plus de 43 % étaient âgés de moins de 45 ans.

 

Plus de 94 % occupaient un poste à temps complet.

 

La répartition des membres selon le type d'employeur était :

PERSPECTIVES D’AVENIR :

 

Avec les nombreuses coupures qu'effectuent le Gouvernement du Canada, ainsi que plusieurs médias d'information (écrits et électroniques) qui sont les principaux employeurs des météorologues et des océanographes; les possibilités d’avenir sembles donc faibles.

 

Consulte la page suivante de l'Agence Science Presse sur les perspectives d'avenir pour les journalistes scientifiques.

 

Les débouchés sont davantage orientés vers l'enseignement collégial et universitaire (physique ou géographie).

 

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES (1er cycle) :

 

Les études pour devenir météorologue ou océanographe exigent de poursuivre des études supérieures de maîtrise et parfois même de doctorat, alors pour obtenir des informations concernant ces programmes consultent la section « études supérieures ». Voici les programmes de 1er cycle possibles d’entreprendre avant de se diriger vers les études supérieures :

 

Le Baccalauréat spécialisé en sciences de la terre et de l'atmosphère - concentration en météorologie B.Sc. offert à l'UQAM a une durée totale de 3 ans offert à temps complet. La formation tourne autour des mathématiques, de l’informatique, de la physique, de la géophysique et de la météorologie.

 

Fortement axé sur la pratique, tant sur le terrain qu'en laboratoire puisque la plupart des cours comprennent trois heures de théorie suivies de deux heures de laboratoire. Des voyages d'études, crédités ou non sont organisées dans différents endroits dans le monde afin de mieux comprendre les différents climats.

 

Des ententes avec plusieurs universités françaises permettent aux étudiants d'aller poursuivre une partie de leur scolarité de baccalauréat en France afin d'y approfondir notamment les différentes techniques d'analyse météorologique, etc.

 

Il comporte des cours de géosciences communs aux sciences de la terre et aux sciences de l'atmosphère permettant de confirmer son choix de carrière dans l'une des 2 concentrations.

 

Tu auras les cours obligatoires suivants : système Terre, thermodynamique des systèmes terrestres, calcul 1, algèbre linéaire 1, informatique pour les sciences : programmation, simulation et exploitation de données, météorologie générale, cycles géochimiques, statistique pour les sciences, calcul des équations différentielles partielles, mécanique classique 1, géo mathématiques, mécanique des fluides, physique mathématique, thermodynamique avancée, électromagnétisme, introduction à la géodynamique et à la tectonique globale, météorologie dynamique, modélisation numérique des milieux continus ou radiations électromagnétiques, hydrologie, physique des ondes, météorologie synoptique et laboratoire de météo, physique et modélisation du climat, laboratoire de météorologie 1, méso et micrométéorologie et pollution atmosphérique.

 

Tu devras également choisir 2 cours au choix en dehors du champs de spécialisation ou dans les disciplines connexes (ex : géologie, géographie, mathématiques, informatique, gestion de projet, langues, etc.).

 

Voici quelques exemples : système climatique global, biogéographie, systèmes d'information géographique, cartographie thématique, cartographie géologique et géomatique, géomorphologie, géophysique appliquée, géologie glaciaire, hydrogéologie, changements globaux: géosphère-biosphère, algèbre linéaire 2, mathématiques algorithmiques, analyse numérique 1, conception et analyse d'algorithmes, introduction à la combinatoire, probabilités 1, processus stochastiques, principes des systèmes d'exploitation, conception et exploitation d'une base de données, etc.

 

Le Baccalauréat spécialisé en sciences de l’atmosphère et de l’océan B.Sc. offert à Mcgill a une durée totale de 3 ans offert à temps complet. La formation tourne autour des mathématiques, de l’informatique, de la physique, de la géophysique et de la météorologie.

 

Il est offert au sein du plus grand et plus réputé département de sciences atmosphériques et océaniques au Canada et l'un des plus importants en Amérique du Nord. Son centre de recherche, le Centre for Climate and Global Change Research est parmi les plus réputés au monde. On y retrouve de nombreux laboratoires et installations d'expérimentation de phénomènes météorologiques, climatologiques, atmosphériques et océanographiques.

 

Il comporte les cours obligatoires suivants : introduction aux sciences de l'atmosphère, calcul 3, algèbre linéaire, informatique en ingénierie, dynamique des fluides, calcul avancé, équations différentielles ordinaires, dynamique des systèmes simples ou mécanique classique 1, thermodynamique ou physique thermique, océan, météorologie et climat ou introduction à la chimie atmosphérique, thermodynamique et convection, méthodes expérimentales 1 ou laboratoire en sciences atmosphériques et océanographiques, 1 des 3 cours suivants (introduction à la chimie physique ou laboratoire de chimie physique 1 ou introduction aux équations différentielle partielles), ainsi qu'un projet de recherche de niveau baccalauréat en sciences de l'atmosphère et des océans.

 

Tu devras également choisir 2 ou 3 cours optionnels parmi une liste proposée de cours en mathématiques et physique (ex : analyse numérique, analyse instrumentale 1, introduction à la chimie physique 2, laboratoire de chimie physique 2, principes de statistique, probabilités 1, introduction aux différentielles partielles Équas, physique thermique et statistique, électricité et magnétisme avancée, etc.).

 

Enfin, tu auras à choisir 4 ou 5 cours optionnels parmi une liste proposée en sciences atmosphériques et océanographiques (ex : physique des nuages, turbulence dans l'atmosphère et dans les océans, physique océanique, dynamique paléoclimatique, radiation atmosphérique, météorologie synoptique 1, climat et cycle du carbone, radars et satellites météorologiques, chimie atmosphérique avancée, etc.).

 

Le Baccalauréat bidisciplinaire en physique et mathématiques B.Sc. offert à Montréal et Ottawa

ou le Baccalauréat avec double majeure en physique et mathématiques B.Sc. offert à McGill a une durée totale de 3 ans offert à temps complet (4 ans à Ottawa). Ce programme combine la formation en physique avec une formation en mathématiques. Tu obtiendras une formation spécialisée en calcul et programmation scientifique appliquée à la physique.

 

Passionné(e) autant par la physique et par les mathématiques ?

 

La résolution de problèmes ou de théories ou la compréhension de phénomènes naturels en physique sont parfois complexes et nécessite la connaissance approfondie d'outils et de modèles mathématiques notamment dans les domaines tels que la thermodynamique, la mécanique statistique, la relativité, la mécanique quantique, l'astrophysique, la géométrie ou la topologie;

 

Il peut préparer à une carrière principalement dans les secteurs de la haute technologie afin d'y occuper des fonctions en recherche, en gestion et l’optimisation de réseaux, en programmation scientifique, etc.;

 

Il peut préparer également à poursuivre des études supérieures en physique, en mathématiques, en actuariat, en statistique, en finance mathématique et computationnelle, etc.;

 

Tu auras les cours obligatoires suivants : calcul 1, analyse 1, algèbre linéaire, introduction aux disciplines de la physique, électromagnétisme, calcul 2, analyse 2, probabilités, ondes et vibrations, introduction à la physique numérique, mécanique classique 1, relativité 1, équations différentielles, variables complexes, mécanique quantique 1, physique thermique et statistique, optique et ondes et électromagnétisme, géométrie différentielle, analyse appliquée, mécanique quantique 2, introduction à la physique expérimentale, algèbre 1 ou équations différentielles et l'un des 3 cours suivants (mécanique classique 2, compléments de mécanique statistique  ou électromagnétisme avancé).

 

Tu auras également à choisir 6 cours optionnels en physique et mathématiques (ex : mathématiques assistées par ordinateur, mathématiques et technologie, analyse numérique 1, physique médicale, biophysique, physique des plasmas, modélisation numérique en physique, relativité 2, optique quantique, hydrodynamique, etc.).

 

ÉTUDES SUPÉRIEURES (2e et 3e cycles) :

 

Les études de maîtrise et de doctorat sont principalement axées sur la recherche. En effet, tu devras réaliser de longs travaux de recherches dans un domaine spécifique de la météorologie. Ce sont des études fort exigeantes car elles demandent beaucoup de travail personnel en plus des heures de cours et de laboratoire.

 

Note : Pour plus de détails, consulte la page suivante où les programmes sont décrits.

 

Consulte également la page suivante où des programmes non offerts au Québec sont offerts par des universités ailleurs au Canada (astronomie ou analyse spatiale).

 

Consulte la page suivante si tu es intéressé par la maîtrise en sciences et technologies spatiales offerte aux U.S.A. seulement.

 

Enfin, consulte aussi la page suivante où des organismes de recherches en physique au Québec ont été répertoriés.

Si tu désires enseigner la physique ou la géographie au collégial, il est possible d'entreprendre des études au niveau du 2e cycle dans l'un des programmes suivants :

 

maîtrise enseignement collégial offerte à Sherbrooke (aussi offert en ligne),

maîtrise en éducation - concentration en didactique offerte à l'UQAM,

maîtrise en didactique offerte à Montréal,

maîtrise en didactique (concentration en didactique de l'enseignement professionnel et technique) offerte à Laval,

maîtrise en éducation-didactique offerte à U.Q.T.R.,

Diplôme en enseignement collégial offert à Sherbrooke,
D.E.S.S. en enseigement collégial offert à Laval,
D.E.S.S. en enseignement collégial offert à l'UQAC,

D.E.S.S. en éducation et formation des adultes offert à l'UQAM,
Certificat d'études supérieures en enseignement post-secondaire offert à Ottawa,
Microprogramme en formation à l'enseignement post-secondaire à Montréal (voir aussi la page suivante),
Microprogramme en formation initiale en enseignement collégial offert à Sherbrooke,
Microprogramme en insertion professionnelle en enseignement collégial offert à Sherbrooke,
Graduate Certificate in College Teaching offert à Sherbrooke,

Programme court en pédagogie de l'enseignement supérieur offert à l’UQAM,
Programme en court en intervention éducative - concentration au collégial offert à l'UQAC,

Diplôme de 3e cycle en pédagogie de l'enseignement supérieur à Sherbrooke (pour titulaires du doctorat),

Microprogramme de 3e cycle en pédagogie de l'enseignement supérieur à Sherbrooke (pour titulaires du doctorat)

 

Pour plus de détails, consulte la page de professeur au collégial

 

Si tu désires enseigner les sciences de l'atmosphère à l'université, tu devras compléter un doctorat + une formation post-doctorale au sein d'un centre de recherche en lien avec le champ d'expertise de ton choix.

 

Pour plus de détails, consulte la page de professeur d'université.

 

La Maîtrise en sciences de l’atmosphère (ou sciences de l’atmosphère et des océans) M.Sc. offerte à Mcgill et UQÀM a une durée totale d’1 an offerte à temps complet, mais peut également être suivie à temps partiel. Elle a pour objectif d’approfondir tes connaissances dans les sciences de l’atmosphère, c’est-à-dire la météorologie, la climatologie et l’hydrologie. Cette formation te permettra de devenir météorologue. Elle comporte des cours en physique de l’atmosphère, couche limite-micrométéorologie, convection et précipitation, laboratoires de travaux pratiques, séminaires de recherche, etc. Tu devras choisir parmi 2 concentrations, soit hydrométéorologie où tu auras des cours en hydrométéorologie et modèles hydrologiques; soit en physique de l’atmosphère où tu auras des cours dynamique de l’atmosphère et synoptique (étude des vents). Ensuite, tu auras à choisir 2 cours optionnels ayant un lien avec ton champ de spécialisation parmi une liste qui te sera proposée. La plus grande partie du programme est toutefois consacrée à la réalisation d’un projet de recherche appelé "mémoire" dans un domaine spécifique de spécialisation en sciences atmosphères.

 

Ce projet appelé « mémoire de maîtrise » a pour but d’approfondir tes connaissances en physique et tout particulièrement dans le champ de spécialisation choisi. Voici quelques exemples de champs de recherche que tu pourras choisir : dynamique de l’atmosphère, météorologie synoptique (vents), climatologie physique, couche limite planétaire, prévisions météorologiques, météorologie de l’environnement, modélisation numérique, météorologie maritime, télédétection, etc.

 

La Maîtrise en océanographie (avec mémoire) M.Sc. offert par l'UQAR a une durée totale d’1 an offert à temps complet, mais peut également être suivie à temps partiel. Ce programme a pour objectif de fournir une formation spécialisée et poussée sur l’étude des milieux marins (côtiers, estuariens et océaniques), ainsi que les interactions physiques, biologiques, chimiques et géologiques de ces systèmes marins. Tu auras à réaliser un projet de recherche appelé « mémoire » dans l’un des principaux champs de recherche de l’océanographie et généralement relié à ta discipline de 1er cycle :

 

océanographie physique (hydrodynamique, modélisation numérique, climatologie des océans, changements atmosphériques et les océans, hydrodynamique, couplage physique-biologie, océanographie et acoustique, etc);

 

océanographie biologique (écotoxicologie marine, écologie des pêches, aquaculture, dynamique des populations, écophysiologie du plancton, écologie des milieux polaires, bactériologie marine, écophysiologie des invertébrés, reproduction des espèces marines, etc);

 

océanographie géologique (paléocéanographie, géologie des glaces, géoscience du quaternaire, sédimentologie marine, paléoclimatologie, etc);

 

océanographie chimique (pollution marine, matière organique, géochimie aquatique, gaz traces dans les eaux naturelles, chromatographe, produits naturels d’importance biomédicale ou environnementale, etc).

 

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Aucun contingentement à ces programmes

 

Les candidats(es) admissibles (c'est-à-dire détenant les préalables requis) sont généralement admis.

  

Les admissions sont ouvertes aux trimestres d’automne et d’hiver dans la plupart des universités

 

ENDROITS DE FORMATION :

LIENS RECOMMANDÉS :

 

Tu veux l'avis de spécialistes en sciences de l'atmosphère sur leur profession ? consulte l'entrevue écrite et les vidéos suivants :

Pour obtenir plus d’infos sur les différentes carrières en météorologie, consulte également le site de l’Association professionnelle des météorologistes du Québec

Pour une liste d'organismes de loisirs scientifiques (dont les clubs d'astronomie), des sites d'informations sur l'astronomie ou l'espace, consulte la page de physicien

 

organismes et et sites divers en météorologie et océanographie

Organismes de loisir scientifique :

musées de sciences et observatoires astronomiques :

 

 

Retour à la page du secteur sciences physiques et mathématiques

Retour à la page d’accueil