Retour au secteur des arts
Retour à la page d’accueil

 

SECTEUR : ARTS

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT COLLÉGIAL OU UNIVERSITAIRE

 

SCÉNOGRAPHE

Diplôme d’études collégiales D.E.C.  ou

Baccalauréat spécialisé B.A.

 

 

 

 

Consulte également la page d’informations sur les programmes pré-universitaires en arts visuels

ou la page d’informations sur les programmes pré-universitaires en communication

 

Pour les métiers techniques (éclairage, son, caméra, régie) pour le cinéma et la télévision, voir plutôt le métier de technicien en télévision.

 

Consulte également la section "liens recommandés" (dont des vidéos de scénographes qui parlent de leur travail).

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

 

En tant que scénographe; tu seras responsable de concevoir, dessiner et réaliser les espaces scéniques, soit les décors, les costumes, les éclairages ou les environnements sonores de scènes pour des spectacles de théâtre, de musique, de chanson, d’humour, de danse, de cirque, pour des émissions de télévision, pour des publicités, des spectacles multimédias ou pour le cinéma.

 

On peut diviser la profession de scénographe en plusieurs métiers tant artistiques que technique, dont :

 

En tant qu’accessoiriste ou son assistant(e) (pour le théâtre, le cinéma, la télévision, la multimédia, la publicité, mais aussi lors de spectacles de cirque ou d'humour par exemple). Tu auras pour tâches de rechercher dans divers magasins différents objets qui serviront d’accessoires lors du spectacle, réparer les accessoires abîmés, fabriquer des objets sur mesure pour répondre à certains besoins précis sur la scène, ainsi qu’installer aux moments opportuns les différents accessoires lors du spectacle ou du tournage.

 

En tant qu'éclairagiste ou son assistant(e) (aussi appelé "concepteur d'éclairages); tu seras responsable de concevoir les plans d’éclairage en tenant compte des besoins des scènes et les attentes du metteur en scène ou du réalisateur, installer tous les équipements d’éclairage et effectuer les arrangements artistiques (ombres, lumières, etc) pendant le spectacle.

 

En tant que concepteur(trice) d'environnements sonores; tu auras pour tâches de planifier, concevoir et réaliser l'environnement sonore (musique, bruitage et effets sonores) pour des documents vidéos, films, émissions de télévision, vidéoclips, émissions de radio, documents multimédia, concerts ou autres événements en direct, etc. Tu devras tenir compte des actions effectuées lors des scènes, du décor, de la qualité sonore de la salle ou du plateau de tournage, des besoins et attentes du metteur en scène ou du réalisateur, des équipements et autres outils dont tu disposeras. Dans le milieu du théâtre, tu agiras en tant que preneur de son, bruiteur, sonorisateur en même temps.

 

En tant que concepteur(trice) de décors; tu seras responsable de dessiner, concevoir, fabriquer et réaliser les différents décors qui seront nécessaires aux scènes d'un spectacle (théâtre, danse, cirque, humour, multimédia) ou du tournage d'une production (émission de télévision, cinéma, publicité, production multimédia). Tu devras situer l'action dans un contexte spatio-temporel précis et permettre que les scènes se déroulent dans l'atmosphère appropriée. Tu devras lire le scénario, te documenter sur l'époque et le lieu à mettre en scène, élaborer un projet de décors (dessins, plans, maquette), le soumet à l'approbation du réalisateur, du producteur ou du metteur en scène, préparer les maquettes à l'intention de l'équipe affectée à la construction et veiller à ce que les décors soient construits conformément à ses plans. Tu pourras également devoir veiller à la coordination des changements de décors pendant la réalisation du projet. Enfin, tu devras coordonner une équipe de conception et fabrication (menuisiers, peintres, sculpteurs, assistants décorateurs, machinistes de décors, etc.).

 

En tant que costumière ou costumier ou son assistant(e); (théâtre, cinéma, télévision, multimédia ou publicité, mais aussi pour le cirque, la danse, l'humour ou autres spectacles); tu seras responsable de concevoir les costumes des comédiens pour une pièce de théâtre, une émission de télévision, un film, une publicité ou un spectacle selon les exigences et les besoins d'une production pour le tournage des scènes. Tu t'entretiendras avec le metteur en scène ou le réalisateur afin qu'il t'indique ses envies, ses idées et ses perceptions et ensuite, tu imagineras les modèles et effectuer des recherches vestimentaires en tenant compte de ses demandes, mais également, des comédiens  qui les porteras, de l'humeur et des émotions dégagés par ces derniers et les actions effectuées lors des scènes, ainsi que des décors, de l'éclairage et des angles de caméra qui seront tournées. Tu les proposeras au metteur en scène ou réalisateur afin qu'ils répondent à ses attentes et tu les créeras, incluant certains accessoires vestimentaires.  

 

En tant que décorateur(trice) ou son assistant(e); tu seras responsable de dessiner, concevoir, fabriquer et réaliser les différents décors qui seront nécessaires aux scènes d'un spectacle (théâtre, danse, cirque, humour, multimédia) ou du tournage d'une production (émission de télévision, cinéma, publicité, production multimédia). Tu devras situer l'action dans un contexte spatio-temporel précis et permettre que les scènes se déroulent dans l'atmosphère appropriée. Tu devras lire le scénario, te documenter sur l'époque et le lieu à mettre en scène, élaborer un projet de décors (dessins, plans, maquette), le soumet à l'approbation du réalisateur, du producteur ou du metteur en scène, préparer les maquettes à l'intention de l'équipe affectée à la construction et veiller à ce que les décors soient construits conformément à ses plans. Tu pourras également devoir veiller à la coordination des changements de décors pendant la réalisation du projet. Enfin, tu devras coordonner une équipe de conception et fabrication (menuisiers, peintres, sculpteurs, assistants décorateurs, machinistes de décors, etc.).

 

En tant que sonorisateur(trice);  dans une salle de spectacle, tu seras chargé(e) d’installer tous les équipements de son sur la scène ou sur le plateau de tournage devant public, effectuer divers arrangements sonores afin de répartir le son partout dans la salle et pour que le public puisse entendre correctement peu importe où il est assis.

 

En tant que technicien(ne) ou technicien(ne) aux effets spéciaux ou son assistant(e); tu seras responsable de concevoir, préparer, mettre au point et utiliser des procédés, du matériel et des dispositifs en vue de produire des trucages électroniques ou des effets visuels et sonores particuliers aux fins d'une production d'un spectacle. De concert avec le metteur en scène, tu détermineras les techniques et les trucages nécessaires et mettre au point les moyens mécaniques, électriques, chimiques, électroniques ou autres pour créer l'illusion voulue. Tu élaboreras ensuite les plans, fabriqueras les éléments scéniques (maquettes, automates, mannequins, masques, décors, etc.), prévoiras les appareils ou l'outillage nécessaires à la réalisation (câbles, poulies, rampe de lancement, télécommande, etc.). Au moment de la réalisation, tu t'occuperas de l'installation du matériel et de la production des effets prévus. Tu pourras également te spécialiser dans un type particulier d'effets spéciaux.

 

APTITUDES ET QUALITÉS REQUISES :

-       Aptitudes pour le dessin

-       Bonne perception des couleurs et des formes

-       Bonnes habiletés et dextérité manuelles car tu auras divers travaux à exécuter (menuiserie, peinture, etc)

-       Créativité et imagination car tu auras à réaliser des aménagements jolis et originaux et également créer de nouveaux accessoires

-       Sens de l’observation et l’esthétique pour pouvoir réaliser des aménagements qui attireront l’attention du public

-       Capacité d’analyse pour être en mesure d’analyser et de résoudre certains problèmes d’aménagement et de conception des décors

-       Sens de l’initiative et audace pour ne pas avoir peur d’essayer de nouvelles choses

-       Souci du détail et de la précision car tu auras à concevoir et réaliser des décors de façon précise et minutieuse

-       Sens de l’organisation et bonne méthode de travail pour être capable de planifier ton travail selon des étapes précises que tu auras établi

-       Sens des responsabilités car tu pourrais être responsable du bon déroulement des travaux de construction des décors

-       Autonomie et débrouillardise pour être en mesure de pouvoir travailler et régler seul(e) certains problèmes

-       Capacité de travailler en équipe car parfois tu auras à collaborer avec d’autres décorateurs et concepteurs de décors, techniciens de scène, machinistes, comédiens, metteurs en scène ou réalisateurs, etc)

-       Facilité à communiquer et entregent car tu auras à participer avec une équipe de production afin de proposer tes idées afin de concevoir des décors qui iront avec le spectacle en question

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-       Accessoiriste

-       Assistant(e) à la mise en scène (après expérience)

-    Assistant(e) accessoiriste

-       Assistant(e) aux effets spéciaux

-       Assistant(e) costumier(ère)

-       Assistant(e) décorateur(trice)

-       Assistant(e) éclairagiste

-       Assitant(e) sonorisateur(trice)

-    Best boy éclairagiste

-       Chef acessoiriste (après expérience)

-       Chef constructeur(trice) de décors (après expérience)

-       Chef costumier(ère) (après expérience)

-       Chef décorateur(trice) (après expérience)

-    Chef éclairagiste (après expérience)

-       Chef peintre (après expérience)

-       Concepteur(trice) d’éclairages

-      Concepteur(trice) d'environnement sonore

-       Concepteur(trice) de décors

-       Costumier(ère)

-       Créateur(trice) de costumes (après expérience)

-       Décorateur(trice)

-       Designer de décors

-       Directeur(trice) artistique à la scénographie (après expérience)

-       Directeur(trice) technique (après expérience)

-       Directeur(trice) de production (après expérience)

-       Éclairagiste

-       Habilleur(euse)

-       Machiniste

-       Maquilleur-coiffeur ou maquilleuse-coiffeuse

-       Peintre-scénographe

-       Régisseur(eure) de scène

-    Scénographe-adjoint(e)

-    Sculpteur(trice) de plateau ou de scène

-       Sonorisateur(trice)

-    Technicien(ne) de scène

-       Technicien(e) en effets spéciaux

-    Technicien(ne) spécialisé(e) aux costumes

-    Technicien(ne) spécialisé(e) aux décors

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-       À ton propre compte : à contrat ou à la pige (majoritairement)

-       Agences artistiques

-       Ateliers de conception de décors

-       Compagnies de cirques

-       Compagnies et troupes de danse

-       Compagnies et troupes de théâtre

-       Entreprises d’organisation d’événements spéciaux

-       Entreprises d’organisations d’événements mode

-       Entreprises spécialisées en éclairage

-       Entreprises spécialisées en sonorisation

-       Fabricants de décors

-       Firmes de designer

-       Groupes de musique

-       Maisons de production audiovisuelle et télévisuelle

-       Maisons de production cinématographique

-       Opéras

-       Salles de spectacles

-       Stations de télévision

-       Studios de danse

-       Théâtres

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-       Bon portfolio

-       Grande polyvalence

-       Grande disponibilité

-       Travail souvent à temps partiel, à contrat ou à la pige

-       Horaires de travail parfois variables

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 31 mars 2018 :

 

Pour les D.E.C. :

 

Pour le D.E.C. en design de présentation, voir la page de designer en présentation

 

Pour le D.E.C. en design de mode, voir la page de designer de mode

 

En gestion et techniques de scène :

 

Le placement est très bon, 88 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité, soit 87 % sont à temps complet.

 

Quelques autres répondants(es), soit 15 % ont choisi de poursuivre leurs études à l’université (notamment le baccalauréat en art dramatique - concentration scénographie).

 

En conception de décors et costumes :

 

Le placement est bon, 77 % des répondants(es) ont obtenu un emploi relié à leurs études dont seulement la presque totalité, soit 70 % sont à temps complet.

 

Une seule répondante a poursuivi ses études à l'université en design de théâtre.

 

PROGRAMMES

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

Techniques scène

20

15

13

3

Décors & costumes

14

10

7

1

 

Note1 : légère baisse du taux de placement en gestion et techniques de scène en comparaison avec les années précédentes (était de 94 % en 2016; 93 % en 2014; 65 % en 2013 et 93 % en 2012).

 

Note2 : légère baisse du taux de placement en conception de décors et de costumes par rapport aux années précédentes (était de 83 % en 2016; 71 % en 2014 et 67 % en 2012).

 

Pour les baccalauréats :

 

Selon les données disponibles au 31 janvier 2017 :

Pour le Bacc en art dramatique :

(inclus toutes les concentrations, incluant la concentration en scénographie)

 

Le placement est moyen, seulement 50 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi à leurs études dont seulement 43 % sont à temps complet;

 

La majorité des répondants(es) en emploi relié, soit 68 % travaillaient à leur compte.

 

Plusieurs autres répondants(es), soit 15 % ont poursuivi leurs études au niveau de la maîtrise en théâtre ou dans une discipline connexe ou dans un autre domaine des arts.

 

NOTE : Cette enquête concerne le placement 6 mois après la fin des études. Mais, plusieurs diplômés(es) obtiennent un contrat 1 an après la fin de leurs études et cette enquête ne fait aucune mention à ce sujet.

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À TEMPS COMPLET

NOMBRE
 À LEUR COMPTE

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

52 22 13 15 8

 

Note 1 : baisse du taux de placement en comparaison avec les années précédentes (était de 50 % en 2015; 63 % en 2013 et 57 % en 2011)..

 

Note 2 : prendre en considération que seulement 53 % des diplômés(es) ont répondu à cette enquête.

 

Pour les Baccalauréats en arts visuels (desssin, peinture, sculpture, gravure, estampe, etc.) :

 

Plus du tiers des répondants(es), soit 36 % ont poursuivi leurs études au niveau de la maîtrise (en arts visuels, en design, en enseignement des arts ou en art=thérapie) ou dans un second baccalauréat (enseignement des arts, design graphique, etc.).

 

Parmi les répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail, le placement est faible, seulement 33 % des répondants(es) ont obtenu un emploi relié dont 56 % sont à temps complet.

 

Près du trois-quarts d'entre-eux, soit 74 % travaillaient à leur compte.

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À TEMPS COMPLET

NOMBRE
 A
LEUR COMPTE

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

109 23 16 17 39

 

note 1 : baisse du taux de placement en comparaison avec les années précédentes (était de 37 % en 2015; 36 % en 2013; 66 % en 2011 et 77 % en 2009).

 

note 2 : légère hausse importante du nombre de répondants(es) poursuivant des études supérieures (était de 33 % en 2015; 31 % en 2013; 28 % en 2011 et 25 % en 2009).

note 3 : légère hausse du nombre de répondants(es) travaillant à leur compte (était de 46 % en 2015).

 

note 4 : prendre en considération que seulement 55 % des diplômés(es) de ces programmes ont répondu à l'enquête.

 

Pour les Baccalauréats en design appliquée (céramique, décor, tissage, photographie, etc.) :

 

note : les données incluent tous les bacc en design appliquée (incluant le bacc en design d'intérieur et le bacc en design de théâtre)

 

Le placement est bon, 68 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité sont à temps complet.

 

Parmi ces derniers, seulement 17 % travaillaient à leur compte.

 

Quelques autres répondants(es), soit 13 % ont choisi de poursuivre leurs études au niveau de la maîtrise en design ou en arts visuels.

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À TEMPS COMPLET

NOMBRE
 A
LEUR COMPTE

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

69 41 37 7 9

note 1 : baisse du taux de placement par rapport aux années précédentes (était de 40 % en 2015; 66 % en 2013; 66 % en 2011 et 77 % en 2009).

 

note 2 : hausse importante du nombre de répondants(es) poursuivant des études supérieures (était de 34 % en 2015; 6 % en 2013; 16 % en 2011 et 9 % en 2009).

 

note 3 : prendre en considération que seulement 55 % des diplômés(es) de ces programmes ont répondu à l'enquête.

 

Pour le Conservatoire :

 

En 2014, il y a eu 5 diplômées en scénographie au Conservatoire d'art dramatique de Québec qui se sont tous dirigés vers une le marché du travail, mais aucune donnée disponible sur leur placement 6 mois après la fin de ses études.

 

Pour l’École nationale :

 

En 2014, il y a eu 7 diplômés(es) en scénographie et 6 diplomés(es) en production qui se sont tous dirigés vers une le marché du travail, mais aucune donnée disponible sur leur placement 6 mois après la fin de leurs études.

 

Sources : Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec, École nationale de théâtre du Canada et Conservatoire d'art dramatique de Québec.

 

PORTRAIT DES PROFESSIONS :

 

Selon Emploi-Québec; il y avait plus de plus 5 000 ensembliers(ères) et designers de décors de théâtre, concepteurs(trices) et designers d'expositions et concepteurs de présentoirs (regroupant également les décorateurs de scène, les décorateurs de théâtre, les décorateurs de plateau cinéma ou télévision, concepteurs de costumes, etc.);

 

et plus de 4 000 autres personnels techniques du cinéma, de la télévision et des arts de la scène (regroupant notamment : les accessoiristes, les machinistes de scène, les costumiers, les éclairagistes, les techniciens de scène, etc.) dans l'ensemble du Québec en 2018.

 

Plus de 60 % des membres de la profession étaient des femmes.

 

Plus de 89 % occupaient un poste à temps complet.

 

La répartition selon l'âge était :

La répartition selon le type d'employeur était :

SALAIRE :

 

Selon les données en 2017 :

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

 

En général :

 

Milieu des musées :

Milieu de la publicité :

(cachets minimums)

-    22,60 $/heure cachet minimum en tant qu'assistant(e) décorateur(trice) au sein des producteurs privés de publicité (cinéma, télé, multimédia, etc.) membres de l'AQPM

-    27,64 $/heure cachet minimum en tant que décorateur(trice) au sein des producteurs privés de publicité (cinéma, télé, multimédia, etc.) membres de l'AQPM

-    28,56 $/heure cachet minimum en tant qu'accessoiriste au sein des producteurs privés de publicité (cinéma, télé, multimédia, etc.) membres de l'AQPM

-    30,91 $/heure cachet minimum en tant que chef costumier(ère) ou chef décorateur(trice) ou chef éclairagiste au sein des producteurs privés de publicité (cinéma, télé, multimédia, etc.) membres de l'AQPM

-    35,14 $/heure cachet minimum en tant que créateur(trice) de costumes au sein des producteurs privés de publicité (cinéma, télé, multimédia, etc.) membres de l'AQPM

Milieu de la télévision :

 

Département des décors :

-    17,07 $/heure (37,5 hres/sem) en tant que constructeur(trice) scénique à la SRC (Espace musique ou Première Chaîne incluant son canal spécialisé ArtTV)

-    17,35 $/heure (40 hres/sem) en tant que constructeur(trice) scénique à Télé-Québec

-    17,40 $/heure (40 hres/sem) en tant qu'accessoiriste-ensemblier(ère) à Télé-Québec

-    17,94 $/heure cachet minimum en tant qu'assistant(e) accessoiriste de plateau ou assistant(e) accessoiriste extérieur ou assistant(e) décorateur(trice) pour une émission dramatique ou NON dramatique ayant un budget de moins de 456 000 $ chez un producteur privé de télévision membre de l'AQPM

-    17,97 $/heure (40 hres/sem) en tant que dessinateur(trice) en aménagement à Télé-Québec

-    18,82 $/heure (40 hres/sem) en tant qu'assistant(e)-concepteur(trice) à Télé-Québec

-    19,43 $/heure (38,75 hres/sem) en tant qu'accessoiriste à la CBC (réseau anglais)

-    20,00 $/heure cachet minimum en tant qu'accessoiriste de plateau ou accessoiriste extérieur pour une émission dramatique ou NON dramatique ayant un budget de moins de 456 000 $ chez un producteur privé de télévision membre de l'AQPM

-    20,55 $/heure cachet minimum en tant qu'assistant(e) accessoiriste de plateau ou assistant(e) accessoiriste extérieur pour une émission dramatique ayant un budget de 456 000 $ ou plus chez un producteur privé de télévision membre de l'AQPM

-    21,53 $/heure cachet minimum en tant qu'assistant(e) décorateur(trice) pour une émission dramatique ayant un budget de 456 000 $ ou plus chez un producteur privé de télévision membre de l'AQPM

-    21,59 $/heure (37,5 hres/sem) en tant qu'accessoiriste ou assistant(e) décorateur(trice) ou ensemblier(ère) ou scénographe à la SRC (Espace musique ou Première Chaîne incluant son canal spécialisé ArtTV)

-    22,65 $/heure (38,75 hres/sem) en tant que constructeur(trice) scénique ou décorateur(trice)-ensemblier(ère) à la CBC (réseau anglais)

-    22,84 $/heure (35 hres/sem) en tant que concepteur(trice) visuel à Télé-Québec

-    23,65 $/heure (40 hres/sem) en tant qu'accessoiriste de plateau ou ensemblier(ère) à TVA (incluant ses canaux spécialisés : Moi et cie, CASA, TVA sports)

-    24,13 $/heure (38,75 hres/sem) en tant que concepteur(trice) associé(e) de décors à la CBC (réseau anglais)

-    24,41 $/heure (40 hres/sem) en tant que constructeur(trice) scénique ou technicien(ne) au dessin à TVA (incluant ses canaux spécialisés : Moi et cie, CASA, TVA sports)

-    24,51 $/heure cachet minimum en tant qu'assistant(e) directeur(trice) artistique pour une émission dramatique ayant un budget de 456 000 $ ou plus chez un producteur privé de télévision membre de l'AQPM

-    25,38 $/heure cachet minimum en tant que coordonnateur(trice) du département atistique ou directeur(trice) artistique pour une émission dramatique ayant un budget de 456 000 $ ou plus chez un producteur privé de télévision membre de l'AQPM

-    25,77 $/heure (38,75 hres/sem) en tant que designer de décors ou scénographe à la CBC (réseau anglais)

-    26,65 $/heure cachet minimum en tant qu'accessoiriste de plateau ou accessoiriste extérieur ou  décorateur(trice) pour une émission dramatique ayant un budget de 456 000 $ ou plus chez un producteur privé de télévision membre de l'AQPM

-    27,41 $/heure cachet minimum en tant que décorateur(trice) pour une émission dramatique ayant un budget de moins de 456 000 $ chez un producteur privé de télévision membre de l'AQPM

-    27,68 $/heure cachet minimum en tant que décorateur(trice) pour une émission dramatique ou NON dramatique ayant un budget de 456 000 $ ou plus chez un producteur privé de télévision membre de l'AQPM

-    28,42 $/heure cachet minimum en tant que chef décorateur(trice) pour une émission dramatique ou NON dramatique ayant un budget de moins de 456 000 $ chez un producteur privé de télévision membre de l'AQPM

-    29,44 $/heure cachet minimum en tant que cheff décorateur(trice) pour une émission dramatique ou NON dramatique ayant un budget de 456 000 $ ou plus chez un producteur privé de télévision membre de l'AQPM

-    29,82 $/heure (37,5 hres/sem) en tant que designer de décors à la SRC (Espace musique ou Première Chaîne incluant son canal spécialisé ArtTV)

-    30,47 $/heure (40 hres/sem) en tant que concepteur(trice) visuel ou décorateur(trice) à TVA (incluant ses canaux spécialisés : Moi et cie, CASA, TVA sports)

Note : les directeurs(trice) artistiques et leurs assistants et les concepteurs(trice) de décors pour une émission dramatique ou NON dramatique ayant un budget de moins de 456 000 $ chez un producteur privé de télévision reçoivent une rémunération négociée de gré à gré (entente entre le producteur et le technicien) selon les besoins de la production (nombre de costumes, niveau de complexité, nombre d'épisodes, etc.).

 

Département des costumes :

-    19,69 $/heure (40 hres/sem) en tant que responsable du costumier à Télé-Québec

-    20,76 $/heure cachet minimum en tant qu'assistant(e) costumier(ère) ou technicien(ne) spécialisé(e) aux costumes pour une émission dramatique ayant un budget de 456 000 $ ou plus chez un producteur privé de télévision membre de l'AQPM

-    20,96 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant qu'assistant(e) costumier(ère) au sein des grands télédiffuseurs privés (excluant TVA)

-    21,59 $/heure (37,5 hres/sem) en tant qu' assistant(e) costumier(ère) à la SRC (Espace musique ou Première Chaîne incluant son canal spécialisé ArtTV)

-    22,33 $/heure cachet minimum en tant que coordonnateur(trice) des costumes pour une émission dramatique ayant un budget de 456 000 $ ou plus chez un producteur privé de télévision membre de l'AQPM

-    22,39 $/heure (40 hres/sem) en tant que chef de l'atelier des costumes à Télé-Québec

-    22,52 $/heure (40 hres/sem) en tant qu'assistant(e) costumier(ère) à TVA (incluant ses canaux spécialisés : Moi et cie, CASA, TVA sports)

-    23,56 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que costumier(ère) ou concepteur(trice) ou designer de costumes au sein des grands télédiffuseurs privés (excluant TVA)

-    24,22 $/heure (38,75 hres/sem) en tant que concepteur(trice) associé(e) de costumes ou coupeur(euse) de costumes à la CBC (réseau anglais)

-    24,80 $/heure (40 hres/sem) en tant que préposé(e) à l'atelier des costumes à TVA (incluant ses canaux spécialisés : Moi et cie, CASA, TVA sports)

-    26,85 $/heure cachet minimum en tant que costumier(ère) pour une émission dramatique ayant un budget de 456 000 $ ou plus chez un producteur privé de télévision membre de l'AQPM

-    28,18 $/heure (40 hres/sem) en tant que costumier(ère) à TVA (incluant ses canaux spécialisés : Moi et cie, CASA, TVA sports)

-    29,82 $/heure (37,5 hres/sem) en tant que designer de costumes à la SRC (Espace musique ou Première Chaîne incluant son canal spécialisé ArtTV)

-    29,99 $/heure (40 hres/sem) en tant que coordonnateur(trice) de production (responsable des costumes, maquillage et coiffure) à TVA (incluant ses canaux spécialisés : Moi et cie, CASA, TVA sports)

-    31,05 $/heure (38,75 hres/sem) en tant que concepteur(trice) de costumes à la CBC (réseau anglais)

-    32,48 $/heure cachet minimum en tant créateur(trice) de costumes pour une émission dramatique ayant un budget de 456 000 $ ou plus chez un producteur privé de télévision membre de l'AQPM

Note : les assistants(es) costumiers(ères), les costumiers(ères), les coordonnateurs(trices) et les concepteurs(trice) de costumes pour une émission dramatique ou NON dramatique ayant un budget de moins de 456 000 $ chez un producteur privé de télévision reçoivent une rémunération négociée de gré à gré (entente entre le producteur et le technicien) selon les besoins de la production (nombre de costumes, niveau de complexité, nombre d'épisodes, etc.).

 

Département des éclairages :

-    20,05 $/heure cachet minimum en tant qu'éclairagiste pour une émission dramatique ou NON dramatique ayant un budget de moins de 456 000 $ chez un producteur privé de télévision membre de l'AQPM

-    22,63 $/heure cachet minimum en tant qu'éclairagiste pour une émission dramatique ayant un budget de 456 000 $ ou plus chez un producteur privé de télévision membre de l'AQPM

-    22,84 $/heure cachet minimum en tant que best-boy éclairagiste pour une émission dramatique ou NON dramatique ayant un budget de moins de 456 000 $ chez un producteur privé de télévision membre de l'AQPM

-    24,72 $/heure cachet minimum en tant que chef-éclairagiste pour une émission dramatique ou NON dramatique ayant un budget de moins de 456 000 $ chez un producteur privé de télévision membre de l'AQPM

-    25,63 $/heure cachet minimum en tant que best-boy-éclairagiste pour une émission dramatique ayant un budget de 456 000 $ ou plus chez un producteur privé de télévision membre de l'AQPM

-    27,91 $/heure cachet minimum en tant que chef-éclairagiste pour une émission dramatique ayant un budget de 456 000 $ ou plus chez un producteur privé de télévision membre de l'AQPM

-    34,41 $/heure cachet minimum en tant que concepteur(trice) d'éclairages ou directeur(trice) d'éclairages pour une émission dramatique ou NON dramatique ayant un budget de moins de 456 000 $ chez un producteur privé de télévision membre de l'AQPM

-    45,68 $/heure cachet minimum en tant que concepteur(trice) d'éclairages ou directeur(trice) d'éclairages pour une émission dramatique ayant un budget de 456 000 $ ou plus chez un producteur privé de télévision membre de l'AQPM

Milieu du cinéma :

(cachets minimums)

 

Département des décors :

-    20,55 $/heure en tant qu'assistant(e) accessoiriste pour un film de moins de 3 millions $ chez un producteur privé de cinéma membre de l'AQPM

-    21,53 $/heure en tant qu'assistant(e) décorateur(trice) pour un film de moins de 3 millions $ chez un producteur privé de cinéma membre de l'AQPM

-    21,58 $/heure en tant qu'assistant(e) accessoiriste pour un film de 3 à 9,9 millions $ chez un producteur privé de cinéma membre de l'AQPM

-    22,50 $/heure en tant qu'assistant(e) décorateur(trice) pour un film de 3 à 9,9 millions $ chez un producteur privé de cinéma membre de l'AQPM

-    26,65 $/heure en tant qu'accessoiriste ou décorateur(trice) pour un  film de moins de 3 millions $ chez un producteur privé de cinéma membre de l'AQPM

-    27,17 $/heure en tant qu'accessoiriste ou décorateur(trice) pour un  film de 3 à 9,9 millions $ chez un producteur privé de cinéma membre de l'AQPM

Département des costumes :

-    20,00 $/heure en tant qu'assistant(e) costumier(ère) ou technicien(ne) spécialisé(e) aux costumes pour un film de 3 à 9,9 millions $ chez un producteur privé de cinéma membre de l'AQPM

-    20,76 $/heure en tant qu'assistant(e) costumier(ère) ou technicien(ne) spécialisé(e) aux costumes pour un film de moins de 3 millions $ chez un producteur privé de cinéma membre de l'AQPM

-    25,50 $/heure en tant que costumier(ère) pour un film de 3 à 9,9 millions $ chez un producteur privé de cinéma membre de l'AQPM

-    26,85 $/heure en tant que costumier(ère) pour un film de moins de 3 millions $ chez un producteur privé de cinéma membre de l'AQPM

-    32,48 $/heure en tant que créateur(trice) de costumes pour un film de moins de 3 millions $ chez un producteur privé de cinéma membre de l'AQPM

Département des éclairages :

-    25,63 $/heure cachet minimum en tant que best-boy-éclairagiste pour un film de moins de 3 millions $ chez un producteur privé de cinéma membre de l'AQPM

-    27,91 $/heure cachet minimum en tant que chef-éclairagiste pour un film de moins de 3 millions $ chez un producteur privé de cinéma membre de l'AQPM

-    34,41 $/heure cachet minimum en tant que concepteur(trice) d'éclairages ou directeur(trice) d'éclairages pour un film de moins de 3 millions $ chez un producteur privé de cinéma membre de l'AQPM

-    45,68 $/heure cachet minimum en tant que concepteur(trice) d'éclairages ou directeur(trice) d'éclairages  pour un film de moins de 3 millions $ chez un producteur privé de cinéma membre de l'AQPM

Milieu du spectacle (musique, chanson, danse, humour, cirque, théâtre lyrique, etc.) :

(cachets minimums)

 

-    22,93 $/heure en tant que technicien(ne) de scène aux Grands Ballets canadiens

 

-    22,94 $/heure ou 126,12 $/spectacle en tant qu'assistant(e) accessoiriste ou assistant(e) éclairagiste ou assistant(e) sonorisateur(trice) au Grand Théâtre de Québec

-    24,64 $/heure ou 135,60 $/spectacle en tant que chef accessoiriste ou chef cintrier au Grand Théâtre de Québec

 

-    25,20 $/heure en tant qu'assistant(e) accessoiriste ou assistant(e) éclairagiste ou assistant(e) sonorisateur(trice) aux Grands Ballets canadiens

 

-    25,31 $/heure ou 139,12 $/spectacle en tant que chef accessoiriste ou chef .clairagiste ou chef machiniste ou chef sonorisateur(trice) au Grand Théâtre de Québec

-    25,62 $/heure en tant que technicien(ne) de scène à l'Opéra de Montréal

 

-    26,53 $/heure en tant que chef accessoiriste ou chef éclairagiste ou chef machiniste ou chef sonorisateur(trice) aux Grands Ballets canadiens

 

-    29,86 $/heure en tant que chef machiniste à l'Opéra de Montréal

-    35,32 $/heure ou 192,23 $/spectacle en tant que technicien(ne) de scène à l'Orchestre symphonique de Montréal

 

-    131,01 $/spectacle en tant que technicien(ne) de scène à la Place des arts

-    147,12 $/spectacle en tant que chef technicien(ne) à la Place des arts

-    477,54 $ en tant que concepteur(trice) de costumes ou concepteur(trice) de décors ou concepteur(trice) d'éclairage ou sonorisateur(trice) pour un projet comportant 30 heures de travail au sein des producteurs de spectacles membres de l'ADISQ

-    955,09 $ en tant que  concepteur(trice) de costumes ou concepteur(trice) de décors ou concepteur(trice) d'éclairage ou sonorisateur(trice) pour un projet comportant 60 heures de travail au sein des producteurs de spectacles membres de l'ADISQ

-    1 591,81 $ en tant que  concepteur(trice) de costumes ou concepteur(trice) de décors ou concepteur(trice) d'éclairage ou sonorisateur(trice) pour un projet comportant 100 heures de travail au sein des producteurs de spectacles membres de l'ADISQ

-    3 183,62 $ en tant que concepteur(trice) de costumes ou concepteur(trice) de décors ou concepteur(trice) d'éclairage ou sonorisateur(trice) pour un projet comportant 200 heures de travail au sein des producteurs de spectacles membres de l'ADISQ

Milieu du théâtre :

(cachets minimums)

   

-    1 070 $ pour 30 représentations en théâtre jeune public + redevances de 1 % du cachet total versé en tant que concepteur(trice) de décors dans un théatre membre de l'Association des théâtres canadiens PACT

-    2 140 $ pour 15 représentations en théâtre grand public + redevances de 1,5 % du cachet total versé dans une salle de moins de 200 places  en tant que concepteur(trice) de décors dans un théatre membre de l'Association des théâtres canadiens PACT

-    2 235 $ à 2 484 $ pour 25 représentations + redevances de 3 % du cachet total versé en tant que concepteur(trice) de décors chez un producteur de théâtre privé membre de l'APTP

 

-    2 420,12 $ pour 160 heures de travail max. ou 22,68 $/heure pour 4 heures mininum + redevances en tant que concepteur(trice) de décors chez un producteur de théâtre privé membre de l'Association des compagnies de théâtre ACT

 

-    2 726,00 $ par projet pour 10 représentations + redevances de 21 $/projet en tant que concepteur(trice) de décors chez un producteur de théâtre membre des Théâtres Unis Enfance-Jeunesse TUEJ

-    2 583,93 $/représentation (cachet minimum) + redevances de 1,75 % du cachet total versé + redevances de 1,75 % du cachet total versé pour les salles de moins 200 places) en tant que concepteur(trice) de décors dans les théâtres membres des Théâtres associés (dont Théâtre Denise-Pelletier, Théâtre de Quat 'Sous, Théâtre du Rideau Vert, etc.)

 

-    3 3305,00 $/représentation (cachet minimum) + redevances de 1,75 % du cachet total versé pour les salles de 200 à 399 places en tant que concepteur(trice) de décors dans les théâtres membres des Théâtres associés (dont Théâtre Denise-Pelletier, Théâtre de Quat 'Sous, Théâtre du Rideau Vert, etc.)

 

-    4 026,10 $/représentation ((cachet minimum) + redevances de 1,75 % du cachet total versé pour les salles de 400 à 599 places en tant que concepteur(trice) de décors  dans les théâtres membres des Théâtres associés (dont Théâtre Denise-Pelletier, Théâtre de Quat 'Sous, Théâtre du Rideau Vert, etc.)

 

-    5 047,64 $/représentation (cachet minimum) + redevances de 1,75 % du cachet total versé pour les salles de 600 à 899 places en tant que concepteur(trice) de décors  dans les théâtres membres des Théâtres associés (dont Théâtre Denise-Pelletier, Théâtre de Quat 'Sous, Théâtre du Rideau Vert, etc.)

 

-    5 408,19 $/représentation (cachet minimum) + redevances de 1,75 % du cachet total versé pour les salles de 900 places ou + en tant que concepteur(trice) de décors dans les théâtres membres des Théâtres associés (dont Théâtre Denise-Pelletier, Théâtre de Quat 'Sous, Théâtre du Rideau Vert, etc.)

 

Milieu des nouveaux médias :

(cachets minimums)

 

Selon l'entente collective entre l'AQTIS (Association québécoise des techniciens de l'image du son) et l'Association québécoise de production médiatique AQPM, il n'y a pas de cachet minimum, mais seulement des ententes gré à gré entre le technicien(ne) pigiste et l'employeur.

 

Note 1 : les données du secteur privé sont sous toutes réserves, car la majorité travaillent à leur propre compte et c’est difficile d’évaluation leur rémunération

 

Note 2 : légère baisse de la moyenne salariale de façon générale par rapport aux années précédentes. Dans le secteur public et privé syndiqué, les salaires sont établies par les conventions collectives.

 

Sources : Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec, Alliance québécoise des techniciens de l'image et du son AQTIS, Association des professionnels des arts de la scène du Québec APASQ, Alliance internationale des employés de scène et de théâtre (section 56 Place des arts, Opéra de Montréal, Orchestre symphonique de Montréal, Grands Ballets canadiens et section locale 523 Grand Théâtre de Québec), Syndicat des techniciens et artisans du Espace musique ou Première Chaîne de Radio-Canada, Guilde canadienne des médias (section locale CBC), Alliance de la fonction publique du Canada (sections locales musées publics canadiens), Institut professionnel de la fonction publique du Canada (sections locales musées publics canadiens), Syndicat général des employés de Télé-Québec, Syndicat des préposés au événements du Palais des congrès de Montréal, Syndicat de la fonction publique du Québec (sections locales musées publics québécois et section locale conservatoires de musique et d'art dramatique du Québec), Syndicat des professionnels du Gouvernement du Québec (sections locales musées publics québécois), Syndicat des employés de TVA et conventions collectives des employés de plusieurs grands télédiffuseurs privés.

 

PERSPECTIVES D'AVENIR :

 

L'industrie québécoise du théâtre a connue des variations importantes au cours des dernières années. En effet, le nombre de spectateurs de pièces de théâtre a presque doublé entre 1994-1995 et 2002-2003, avant de diminuer de plus de 30 % entre ce sommet et  2005-2006, pour repartir en hausse entre cette année et 2012-2013.

 

Si ces  nombreux rebondissements ont bien sûr influencé l'emploi dans cette  profession, ils rendent hasardeuses les prévisions pour les prochaines  années. Cela dit, comme la tendance à long terme montre tout de même une  hausse de la fréquentation des pièces de théâtre, on s'attend à ce que le  nombre de décorateurs de scène et costumiers dans l'industrie du théâtre  dans l'industrie du théâtre augmente quelque peu au cours des prochaines années.

 

En créant des programmes qui ne  subventionnent que les émissions de télévision produites par les producteurs  privés, les gouvernements ont entraîné un fort mouvement de sous-traitance  qui a débouché sur un déplacement des emplois provenant de l'industrie de la télédiffusion vers celle du film et de l'enregistrement sonore.

 

L'emploi dans l'industrie du film et de l'enregistrement sonore a augmenté en flèche au cours de la deuxième  moitié des années 1990. Cette augmentation s'explique surtout par la tendance à la sous-traitance de la production des émissions de télévision, par l'évolution de la popularité des films québécois et par le développement de nouveaux créneaux.

 

Même si l'assistance aux projections de films québécois a plus que doublé  entre 2000 et 2011, elle varie considérablement d'une année à l'autre. Elle  a d'ailleurs chuté en 2012 et en 2013, représentant les deux pires résultats  depuis 2000. En effet, la popularité de ce type de production dépend  beaucoup de la faveur du public pour chaque production. Le succès d'une seule production peut parfois modifier complètement les résultats annuels de  l'ensemble des films québécois. Il est en conséquence très difficile de prévoir si la hausse (ou la baisse) de la popularité des films québécois se  maintiendra. Notons finalement que la production de films québécois, quoique  prestigieuse et très médiatisée, génère relativement peu d'emplois et n'influence donc que légèrement l'emploi dans cette industrie et dans cette profession.

 

Finalement, cette industrie bénéficie aussi du développement de nouveaux créneaux, telle la production de segments filmés incorporés à des sites  Internet et à des jeux ou didacticiels vidéo. Dans l'ensemble, ces facteurs  devraient permettre une légère croissance du niveau d'emploi dans les  industries du film et de l'enregistrement sonore.

 

Compte tenu de ces facteurs, le nombre de décorateurs de scène et costumiers devrait n'augmenter que légèrement au cours des prochaines années, ce qui laisse prévoir des perspectives d'emploi plutôt moyennes.

 

Source : Service Canada

 

Pour plus de détails, consulte le Portrait de l'industrie québécoise culturelle québécoise.

 

LES ÉTUDES :

 

5 niveaux d’études offrent des formations permettant de devenir scénographe :

-        Le niveau collégial (formation technique DEC), voir ci-dessous

-        Le niveau collégial (formation technique AEC)

-    L'École nationale de théâtre

-        Le Conservatoire

-        Le niveau universitaire

 

AU NIVEAU COLLÉGIAL :

(D.E.C.)

 

Pourquoi choisir le Cégep ?

 

-        La formation donnée est très reconnue par toute la communauté artistique

-    De nombreux scénographes y sont diplômés(es) depuis plus de 40 ans

-    De nombreuses compétences techniques et pratiques y sont apprises, davantage qu'au conservatoire et qu'à l'université

-    Tous les enseignants(es) détiennent une grande expérience professionnelle de la scénographie dont plusieurs sont toujours actifs dans le milieu

-    Participation à la réalisation de quatre spectacles par année

-    La plupart des cégeps offrent leur programme selon la formule "alternance travail-études"

-    possibilité d'occuper des emplois rémunérés au cours des trimestres d'été au sein d'entreprises et d'organisations partenaires des cégeps

-    Les coûts d'études sont beaucoup moins élevés que l'École nationale ou l'université

-    Formation préparatoire idéale si tu envisages de poursuivre des études universitaires en art dramatique ou en design de théâtre

-    Le Cégep John-Abbott est le seul établissement au Québec (excluant l'Université Concordia) offrant une formation en scénographie entièrement en anglais (permettant l'ouvertes des portes de l'industrie de Toronto, Vancouver, des USA....)

-    Le Cégep de La Pocatière - campus de Montmagny est le seul établissement de tout l'Est du Québec à offrir une formation en gestion et techniques de scène

 

Parmi les professeurs(es) les plus réputés(es), on retrouve :

 

Cégep Lionel-Groulx :

 

Marc Sénécal : diplômé en production théâtrale du Cégep Lionel-Groulx, il a été concepteur des costumes pour plus de 150 pièces de théâtre dont plusieurs succès acclamés par les critiques et populaires, notamment ceux avec Claude Poissant (Le Ventriloque, Petit Monstre, Unity, Mil neuf cent dix-huit),Serge Denoncourt (La Nouvelle fabuleuse ou les aventures d’un flo, Pied de Poule), Michel Monty (La Société des Loisirs, Cyber Jack, Antarktikos), Frédéric Blanchette (Cheech) et Éric Jean (Blue Bayou); a été concepteur des costumes du Tapis Rouge VIP du Cirque du Soleil; a été concepteur des costumes pour 3 galas Soirée des Maques diffusées à la SRC et maintenant, il enseigne la conception de costumes au Cégep Lionel-Groulx. Il est récipiendaire du Prix Olivier Reichenbach du TNM pour la pièce L’imprésario de Smyrne en 2008 et du Prix Gaston Roux pour meilleurs costumes pour la pièce Scapin présentée au TNM en 2018.

 

Jocelyn Proulx : a travaillé au sein de plusieurs compagnies de théâtre à titre d'éclairagiste de tournée, de directeur technique ou de production pendant une trentaine d'années dont le Théâtre Petit à Petit, Les Deux Mondes compagnie de théâtre, le Théâtre Repère et la compagnie de danse O Vertigo et a occupé le poste de coordonnateur technique à la Maison Théâtre. Parallèlement à ce travail, il devient collaborateur multidisciplinaire pour la compagnie PPS Danse. Il enseigne la gestion et techniques de scène au Cégep Lionel-Groulx depuis 2009.

 

Katerine Brochu : Bachelière en architecture de l'Université de Montréal et diplômée en scénographie de l'École nationale de théâtre; a été architecte pendant 11 mois avant de se réorienter en tant que scénographe au cours des 20 dernières années où elle a conçu de nombreux décors pour des films, des émissions de télévision, le cirque et des spectacles d'envergure et parallèment à des contrats, elle enseigne maintenant conception de décors au Cégep Lionel-Groulx.

 

Josée Boisvert : diplômée en scénographie de l'École nationale de théâtre; a été conceptrice des costumes au théâtre (Midway, Bad Santa 2, Future Man 3, Brooklyn et House of Versace, etc.); a été conceptrice des costumes pour les séries télévisées (Maurice Richard, La loi du cochon, King Dave, Mirador 3); a conceptrice des costumes au cinéma (Jésus de Montréal et Revoir Julie, etc.) et parallèlement à des contrats, elle est artiste enseignante à l'École nationale de théâtre et au Cégep Lionel-Groulx.

 

Loic Lacroix-Hoy : diplômé en production théâtrale du Cégep Lionel-Groulx; il a été concepteur décor de Dénommé Gospodin qui a été présenté au Théâtre de Quat’Sous; a été concepteur décors du Théâtre La Roulotte : Les Aventures de Lagardère (2009), Peter Pan (2012), Hansel et Gretel (2013) et Jack et le Haricot Magique (2014); a été concepteur les décors, les costumes et les marionnettes de Shoes of Sand (2011) et Snow Angel (2014) Quest Theatre Calgary et maintenant, il enseigne la conception de décors au Cégep.

 

Cégep Saint-Hyacinthe :

 

Daniel Fortin : B.A. design graphique de l'UQAM et B.A. animation 3D et design numérique de l'UQAC/Centre NAD; a été directeur artistique pour Musique Plus; il a conçu les visuels de la façade des Galeries Lafayette à Paris et pour le Musée de la Téquila au Mexique; a réalisé les décors de la publicité de sa nouvelle attraction Mission Space at Epcot pour le Epcot Center de Disney World à Orlando; a participé à la conception du nouveau spectacle audiovisuel du musée Pointe-à-Callière; Il fonde ensuite, en 1992, le réputé studio de création EPOXY, établi à Montréal et Paris, dont il assume la présidence et la direction de création pendant plus de 15 ans; a conçu de nombreux projets graphiques pour le Musée national des beaux-arts du Québec et Ubisoft, a mis en scène les spectacles de les humoristes Mike Ward, Guillaume Wagner et Claudine Mercier; a occupé successivement les postes de concepteur de décors, directeur technique, directeur général de la création et vice-président de la création et du divertissement interactif pour le Cirque du Soleil et maintenant, enseigne la conception de décors au Cégep de Saint-Hyacinthe et chargé de cours à l'UQAM.


Il est récipiendaire de nombreux prix et récompenses dont : prix international Numix du jury en 2021, finaliste aux prix Gémeaux pour la meilleure scénographie en 2014, prix Olivier 2011 pour la meilleure mise en scène pour le spectacle de Mike Ward, nombreux graphika et graphex pour des affiches, etc.

 

Paule-Josée Meunier : diplômée en production théâtrale du Cégep de Saint-Hyacinthe; a créé les costumes et les maquillages pour de nombreuses pièces de théâtre au cours des 25 dernières années dont certaines pour la compagnie Jean-Duceppe, le Théâtre Harpagon du metteur en scène Claude Paiement; a conçu les costumes pour plusieurs spectacles de la troupe PPS danse et enfin, enseigne la conception de costumes et de maquillages au Cégep de Saint-Hyacinthe depuis 2000.

 

Étienne Boucher Cazabon : diplômé en production théâtrale du Cégep de Saint-Hyacinthe, il a été gestionnaire projets Cirque du Soleil; a été directeur technique Théâtre La Licorne; a été concepteur des éclairages du spectacle DER RING DES NIBELUNGEN présenté à l'Opéra de New York; a été concepteur des éclairages du spectacle Anther Brick in the Wall présenté sur différentes scènes (Opéra de Montréal, Cincinnati Opera, Meridian Hall de Toronto); conçoit les éclairages pour les spectacles de l'illusionniste Luc Langevin depuis 2013; conçoit les éclairages depuis 2010 pour le Cirque du Soleil (X The Land of Fantasy, Totem, Stone, Tout Écartillé) et parallèlement à ces contrats, il enseigne la conception d'éclairages au Cégep.

 

David Ouellet : B.A. art dramatique (scénographie) de l'UQAM; a été concepteur des décors à la télévision pour les émissions Belle et Bum (Télé-Québec), Sugar Sammy: live in Montreal (HBO Canada); est concepteur des accessoires et scénographe pour Juste pour rire, le Théâtre d'aujourd'hui et le Théâtre du Nouveau Monde TNM et parallèlement à ces contrats, il enseigne la conception de décors au Cégep.

 

Simon Bellefleur : B.Mus de l'Université de Montréal et B.A. communication (cinéma) de l'UQAM; a été preneur de son, concepteur sonore et mixeur pour le cinéma et la télévision pour des courts et des longs métrages (Bidonville, L'Atelier de mon père, Roule-moi un patin, Eau Boy, , des émissions de télé (Pomme et Mandarine sur SRC, Benoit à la plage sur Evasion, En pleine tempête sur Canal D, Money Morons sur CBC, canadian case files à la CBC), et des webséries pendant 12 ans; a enseigné en postproduction sonore au Cégep de Drummondville pendant 14 ans et parallèment à sa carrière de concepteur sonore, il enseigne la conception sonore au Cégep de Saint-Hyacinthe depuis 2017. Il est récipiendaire de plusieurs prix dont : prix meilleure oeuvre canadienne au 26e festival du film sur l'art 2008, prix Gémeaux meilleure conception sonore documentaire 2009, etc.

 

Cédric Lord : diplômé en production théâtrale du Cégep de Saint-Hyacinthe, il a conçu les accessoires de Beaucoup de bruit pour rien (m.e.s. René Richard Cyr/TNM) et de Nelligan (m.e.s. Normand Chouinard/Monument-National); a été concepteur des décors du spectacle "Intersections" du cirque Les 7 Doigts de la main et maintenant, il est enseignant en conception de décors au Cégep.

 

Cégep John-Abbott :

 

Pierre Dussol : diplômé en production théâtrale du Cégep John-Abbott, B.A. en histoire-archéologie de Concordia et M.Ed. de Sherbrooke; a a conçu les décors sur plus de 200 productions théâtrales, télévisuelles et cinématographiques à Stratford, Montréal, Nouvelle-Écosse et en UK; reconnu comme un expert du logiciel Autocad, il a écrit un livre "Autocad for theatre" et enfin, il enseigne la conception de décors au Cégep depuis 2003.

 

Patrice Jacques : diplômé en production théâtrale du Cégep Jonh-Abott; a été concepteur d'accessoires pour tous les spectacles du Cirque du Soleil pendant 7 ans; a conçu les accessoires au cinéma pour plusieurs films dont : Aviator, The Day After Tomorrow, The Mummy 3, White House Down Riddick et XMEN: Days of Future Passé et parallèlement à ses contrats; il enseigne la scénographie au Cégep John-Abbott.

 

Laura Calver : est conceptrice d'éclairages réputée, elle a conçu les éclairages pour de nombreux spectacles sur scène et a occupé des fonctions de directrice technique et de directrice de production au sein de plusieurs grandes compagnies montréalaises dont : Piggery en Estrie, Centaure, Segal Centre et Juste pour rire, mais également pour des compagnies partout au Canada et aux USA. Elle est professeure de scénographie au Cégep John-Abbott.

 

Lesley Macaulay : a été artiste et illustratrice de fond pour l'Office national du film ONF pendant 5 ans; a été conceptrice de costumes et scénographe pour le Stratford Festival en Ontario et conceptrice de costumes pour une dizaine de spectacle du Centre national des arts à Ottawa et maintenant, enseigne la conception de costumes au Cégep.

Voici quelques exemples des diplômés(es) les plus réputés :

Cégep Lionel-Groulx :

Claude Goyette : a concu les décors de nombreuses pièces de théâtre dont : Albertine en cinq temps de Michel Tremblay, Le Malentendu de René-Richard Cyr, Macbeth de René-Richard Cyr, Albert Camus de Martine Beaulne, Macbeth de Roger Blay, la Traviata de Jacques Leblanc, nombreuses créations pour la compagnie UBU de Denis Marleau, etc. Ancien professeur de scénographie au Cégep Lionel-Groulx et ancien professeur de scénographie à l'UQAM.

 

Marc Sénécal : a été concepteur des costumes pour plus de 150 pièces de théâtre dont plusieurs succès acclamés par les critiques et populaires, notamment ceux avec Claude Poissant (Le Ventriloque, Petit Monstre, Unity, Mil neuf cent dix-huit),Serge Denoncourt (La Nouvelle fabuleuse ou les aventures d’un flo, Pied de Poule), Michel Monty (La Société des Loisirs, Cyber Jack, Antarktikos), Frédéric Blanchette (Cheech) et Éric Jean (Blue Bayou); a été concepteur des costumes du Tapis Rouge VIP du Cirque du Soleil; a été concepteur des costumes pour 3 galas Soirée des Maques diffusées à la SRC et maintenant, il enseigne la conception de costumes au Cégep Lionel-Groulx. Il est récipiendaire du Prix Olivier Reichenbach du TNM pour la pièce L’imprésario de Smyrne en 2008 et du Prix Gaston Roux pour meilleurs costumes pour la pièce Scapin présentée au TNM en 2018.

 

Olivier Landreville : a conçu les décors pour des spectacles de cirque (dont Scalada et KSA du Cirque du Soleil et Princess of circus des 7 Doigts de la main; a conçu les décors pour plusieurs émissions de télévision (La Fureur 2019, Ceci n'est pas un talk show en 2018, Rétroviseur en 2016, Gala des prix Gémeaux 2015 et Gala Artis 2015); a conçu les décors pour plusieurs spectacles de l'Opéra de Montréal et au théâtre (Théâtre de la Manacture, compagnie Duceppe, Théâtre du Rideau vert). Il est récipiendaire de plusieurs prix dont : prix Gémeaux 2018 pour Bye Bye 2017 et Votre Beau programme, prix Gémeaux 2017 pour Votre Beau programme, prix Gémeau 2016 pour Bye Bye 2015, Prix Gémeau 2015 pour Gala Artis 2014, Prix Gémeaux 2014 pour Bye Bye 2013.

 

Guillaume Lord : a créé les décors pour de nombreux spectacles de théâtre, de danse, de cirque, aux variétés (la tournée mondiale d’Arturo Brachetti) et de comédie musicale. Il a créé les décors du spectacle ZAIA du Cirque du Soleil; a été directeur artistique ou assistant directeur artistique au cinéma pour les films : The Case of the Whitechapel Vampire (2002), Course à la cigogne (2002), Chant des sirènes et Signe des quatre (2001), L’Enfant de la musique (1999), Faces of Dance et Magic Violon (1996); il a travaillé avec de nombreux metteurs en scène tels que : Serge Denoncourt, André Brassard, Claude Poissant, Lorraine Pintal et avec les chorégraphes Shann Hounsell (du Théâtre national de la République tchèque), Ginette Laurin (de la compagnie O Vertigo) et Jean Grand-Maître.

 

Patrick Loubet : a été directeur de tournée et adjoint au directeur de production pour les Productions Avanti Plus qui produisait les spectacles d'Alain Choquette, Shéhérazade, Michel Barrette, Michael Rancourt, Broue, André-Philippe Gagnon, Starmania Mogador 94, Roch Voisine, Lara Fabian, etc; a été directeur de tournée pour le cirque Éloize et pour Cavalia; a été directeur de tournée pour les Productions J pour les spectacles de Maxime Landry et William Deslauriers, etc. Il est maintenant directeur technique et directeur de tournées des "Sorties" du TNM et enseigne au Cégep Lionel-Groulx.

 

Loic Lacroix-Hoy : a été concepteur décor de Dénommé Gospodin qui a été présenté au Théâtre de Quat’Sous; a été concepteur décors du Théâtre La Roulotte : Les Aventures de Lagardère (2009), Peter Pan (2012), Hansel et Gretel (2013) et Jack et le Haricot Magique (2014); a été concepteur les décors, les costumes et les marionnettes de Shoes of Sand (2011) et Snow Angel (2014) Quest Theatre Calgary et maintenant, il enseigne la conception de décors au Cégep Lionel-Groulx.

 

Caroline Ross : est conceptrice éclairages plus d'une centaine de pièces théâtre; conceptrice de l'exposition Hommage à la Lenteur du Biodôme; conceptrice des éclairages à l’exposition internationale de LUCAS FILM; membre fondateur du Regroupement des arts interdisciplinaires du Québec. Elle est récipiendaire du prix Gaston Roux pour les meilleurs éclairages pour la pièce Les Chaises du TNM en 2018.

 

Cégep Saint-Hyacinthe :

 

Paule-Josée Meunier : a créé les costumes et les maquillages pour de nombreuses pièces de théâtre au cours des 25 dernières années dont certaines pour la compagnie Jean-Duceppe, le Théâtre Harpagon du metteur en scène Claude Paiement; a conçu les costumes pour plusieurs spectacles de la troupe PPS danse et enfin, enseigne la conception de costumes et de maquillages au Cégep de Saint-Hyacinthe depuis 2000.

 

Étienne Boucher Cazabon : il a été gestionnaire projets Cirque du Soleil; a été directeur technique Théâtre La Licorne; a été concepteur des éclairages du spectacle DER RING DES NIBELUNGEN présenté à l'Opéra de New York; a été concepteur des éclairages du spectacle Anther Brick in the Wall présenté sur différentes scènes (Opéra de Montréal, Cincinnati Opera, Meridian Hall de Toronto); conçoit les éclairages pour les spectacles de l'illusionniste Luc Langevin depuis 2013; conçoit les éclairages depuis 2010 pour le Cirque du Soleil (X The Land of Fantasy, Totem, Stone, Tout Écartillé) et parallèlement à ces contrats, il enseigne la conception d'éclairages au Cégep de Saint-Hyacinthe.

 

Marilène Bastien : a créé les costumes pour de nombreux spectacles de la réputée compagnie de danse Marie Chou nard et la réputée compagnie de danse O'Vertigo; elle conçoit les costumes pour les 40 artistes acrobates et danseurs du Festival Montréal Completement cirque depuis 2012; etc.

 

Cédric Lord :  a conçu les accessoires de Beaucoup de bruit pour rien (m.e.s. René Richard Cyr/TNM) et de Nelligan (m.e.s. Normand Chouinard/Monument-National); a été concepteur des décors du spectacle "Intersections" du cirque Les 7 Doigts de la main et maintenant, il est enseignant en conception de décors au Cégep Saint-Hyacinthe.

 

Xavier Côté : a été directeur technique du Théâtre de la Bordée du Québec, maintenant, directeur technique du Théâtre du Nouveau Monde TNM depuis 2018.

 

Mathieu C. Bernard : directeur technique Théâtre Périscope à Québec depuis 2015.

 

Nadine Delisle : a été directrice technique du Théâtre du Trident à Québec, maintenant, directrice technique du Théâtre de la Bordée à Québec depuis 2012.

 

Simon Lachance : a été directeur technique pour le Théâtre du Nouveau Monde pendant 6 ans, maintenant, directeur de production & directeur technique de la troupe de cirque Les 7 doigts de la main depuis 2007.

 

Geneviève Lizotte : a conçu les costumes pour différentes pièces au théâtre (les Amoureux au Théâtre Denise-Pelletier, Éden au Théâtre d'ajourd'hui, Oxygène au Théâtre Prospéro, Le malade imaginaire au TNM); a a été scénographe pour les spectacles du chanteur Pierre Lapointe et maintenant, conceptrice de costumes et scénographe au Centre du Théâtre d'aujourd'hui.

 

Marie-Lynn Beaulieu : conceptrice de costumes pour Media TV, récipiendaire du prix Gémeau 2020 pour meilleur costumes pour le Bye Bye 2019.

 

Rébecca Brouillard : adjointe à la direction technique au Théâtre Prospéro et consultante au Centre des arts.

 

Cégep John-Abbott :

 

Patrice Jacques : a été concepteur d'accessoires pour tous les spectacles du Cirque du Soleil pendant 7 ans; a conçu les accessoires au cinéma pour plusieurs films dont : Aviator, The Day After Tomorrow, The Mummy 3, White House Down Riddick et XMEN: Days of Future Passé et parallèlement à ses contrats; il enseigne la scénographie au Cégep John-Abbott.

 

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

 

Voir également les programmes d'A.E.C.

 

Le Diplôme d’études collégiales en théâtre professionnel – production D.E.C. a une durée totale de 4 ans offert à temps complet seulement. Il permet d'acquérir les connaissances nécessaires afin de pratiquer comme professionnelle ou professionnel des arts de la scène que ce soit en gestion et techniques de scènes (éclairage, son, régie, montage de plateaux de spectacles, etc) ou en conception de décors et de costumes (conception, aménagement, décoration et montage de décors, de costumes, d'accessoires, d'effets spéciaux, de marionnettes, etc) pour l'industrie du spectacle (théâtre, musique, danse, variétés, opéra et manifestations, mais aussi parfois pour le multimédia, la télévision et le cinéma).

 

Les 3 premières sessions sont communes aux 2 spécialisations, ce n'est qu'à partir de la 4e session que tu auras des cours propres à la spécialisation choisie. Il comporte les cours techniques obligatoires tels que : dessin d'observation 1, composition des couleurs, histoire des styles décoratifs et des modes vestimentaires 1, initiation à la fabrication d'accessoires, initiation aux costumes, introduction aux métiers de la scène, dessin d'observation 2, histoire des styles décoratifs et des modes vestimentaires 2, dessin scénographique 1, utilisation d'appareils d'éclairage, construction de décors, initiation aux techniques de scène, plans de décors, montage et démontage d'un spectacle, conception théâtrale et dramaturgie 1.

Ensuite, tu auras des cours propres au profil choisi :

 

-       Gestion et techniques de scène : tu auras des cours obligatoires tels que : histoire de la musique, lumière et matière, dramaturgie 2, montage et démontage d'un spectacle 2, initiation à la régie d'un spectacle, manipulation des appareils de son 1, fabrication d'accessoires 1, dramaturgie 3, dessin scénographique 2, plans d'éclairage, réalisation de décors 1, manipulation des appareils de son 2, direction technique 1, initiation à la direction de production, dramaturgie 4, dessin scénographique assisté par ordinateur, réalisation de décors 2, éclairage de scène, conception d'environnements sonores, régie de spectacle, direction de production 1, dessin scénographique appliqué, atelier de création d'éclairage 1, atelier de régie et d'assistance à la mise en scène 1, atelier de prise de son en salle, direction de production, production théâtrale 1 (régie technique du spectacle de fin d'études devant public), atelier de création d'éclairage 2, atelier de régie et d'assistance à la mise en scène 2, direction de production 2, ainsi que production théâtrale 2 (direction technique du spectacle de fin d'études devant public).
Enfin, il te sera possible de participer à des spectacles au cours des trimestres d'été.

 

-       Conception de décors et costumes : histoire des styles décoratifs et des modes vestimentaires 3, dramaturgie 2, initiation à la peinture scénique, coupe de costumes 2, dessin scénographique 1, dessin appliqué au théâtre 2, fabrication d'accessoires 1, dramaturgie 3, réalisation de costumes 1, coupe de costumes 1, fabrication de maquettes de costumes, fabrication de maquettes de décors, conception d'éclairage, atelier de conception de décors 1, atelier de conception de costumes 2, dramaturgie 4, dessin appliqué au théâtre 2, dessin scénographique 2, scénographie contemporaine, réalisation de costumes 2, coupe de costumes 2, dessin scénographique assisté par ordinateur, production théâtrale 1 (conception de décors ou costumes pour le spectacle de fin d'études devant public), dessin scénographique appliqué, atelier de conception de costumes 2, atelier de conception de décors 2,  ainsi que production théâtrale 2 (conception de décors ou costumes pour le spectacle de fin d'études devant public).
Enfin, il te sera possible de participer à des spectacles au cours des trimestres d'été.

 

Note : le nom, le contenu et durée des cours peuvent varier d'un cégep à un autre, mais les objectifs de formation sont les mêmes et respectent tous les exigences du Ministère de l'Enseignement supérieur du Québec.

  

Le Diplôme d’études collégiales D.E.C. en design d’intérieurs : voir le métier de designer d’intérieurs

 

Le Diplôme d’études collégiales D.E.C. en design de présentation : voir le métier de designer de présentation

 

Le Diplôme d’études collégiales D.E.C. en design  de mode : voir le métier de designer de mode

 

Le Diplôme d’études collégiales D.E.C. en techniques de production télévisuelle et post-production (pour les techniques de plateau comme l’éclairage, la sonorisation, etc) : voir le métier de technicien en télévision

 

Le Diplôme d’études collégiales D.E.C. en design de mode (pour la conception de costumes pour la scène) : voir le métier de designer de mode

 

Le Diplôme d’études collégiales D.E.C. en photographie : voir le métier de photographe

 

Le Diplôme d’études collégiales D.E.C. en graphisme : voir le métier de graphiste

 

Le Diplôme d’études collégiales D.E.C. en technologies sonores : voir le métier de concepteur de son

 

PASSERELLES :

 

Un programme passerelle permet aux titulaires du DEC de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans cadre de son programme de baccalauréat. Par contre, aucune garantie d'admission est faite lors de la demande et aucune préférence ou priorité n'est accordée à l'admission.

 

Pour plus de détails, consulte la page suivante

 

Voici les ententes actuellement offertes :

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 30 crédits aux titulaires du DEC en production théâtrale du Cégep Lionel-Groulx ou du Cégep de St-Hyacinthe dans le cadre de son baccalauréat en art dramatique - concentration en scénographie

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 30 crédits aux titulaires du DEC en production théâtrale du Cégep Lionel-Groulx ou du Cégep de St-Hyacinthe dans le cadre de son baccalauréat en art dramatique - concentration en études théâtrales

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 15 crédits aux titulaires du DEC en production théâtrale du Cégep Lionel-Groulx ou du Cégep de St-Hyacinthe dans le cadre de son baccalauréat en art dramatique - concentration en enseignement

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 15 crédits aux titulaires du DEC en production théâtrale du Cégep Lionel-Groulx ou du Cégep de St-Hyacinthe dans le cadre de son baccalauréat en art dramatique - concentration en jeu

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 15 crédits aux titulaires du DEC en production théâtrale du Cégep John-Abbott ou du Cégep de La Pocatière dans le cadre de son baccalauréat en art dramatique (concentrations en enseignement, études théâtrales ou scénographie)

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 30 crédits aux titulaires diplôme en production de l'École nationale de théâtre du Canada dans le cadre de son baccalauréat en art dramatique - concentration en scénographie

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 30 crédits aux titulaires diplôme en production de l'École nationale de théâtre du Canada dans le cadre de son baccalauréat en art dramatique - concentration en études théâtrales

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 30 crédits aux titulaires du diplôme en scénographie de l'École nationale de théâtre du Canada dans le cadre de son baccalauréat en art dramatique - concentration en scénographie

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 30 crédits aux titulaires du diplôme en scénographie de l'École nationale de théâtre du Canada dans le cadre de son baccalauréat en art dramatique - concentration en études théâtrales

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 15 crédits aux titulaires du diplôme en scénographie de l'École nationale de théâtre du Canada dans le cadre de son baccalauréat en art dramatique - concentration en enseignement

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 15 crédits aux titulaires du diplôme en scénographie de l'École nationale de théâtre du Canada dans le cadre de son baccalauréat en art dramatique - concentration en jeu

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 30 crédits aux titulaires du diplôme en scénographie du Conservatoire d'art dramatique de Québec dans le cadre de son baccalauréat en art dramatique - concentration en scénographie

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 30 crédits aux titulaires du diplôme en scénographie du Conservatoire d'art dramatique de Québec dans le cadre de son baccalauréat en art dramatique - concentration en études théâtrales

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 15 crédits aux titulaires du diplôme en scénographie du Conservatoire d'art dramatique de Québec dans le cadre de son baccalauréat en art dramatique - concentration en enseignement

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 15 crédits aux titulaires du diplôme en scénographie du Conservatoire d'art dramatique de Québec dans le cadre de son baccalauréat en art dramatique - concentration en jeu

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 9 crédits aux titulaires du DEC en production théâtrale (tous les collèges) dans le cadre de son baccalauréat en design de l'environnement

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 9 crédits aux titulaires du DEC en production théâtrale dans le cadre de son baccalauréat en design graphique

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 9 crédits aux titulaires du DEC en production théâtrale (tous les collèges) dans le cadre de son baccalauréat en communication - stratégies de production culturelle

o   l'UQAM pourra reconnaître jusqu'à 9 crédits aux titulaires du DEC en production théâtrale (tous les collèges) dans le cadre de son Baccalauréat en action culturelle

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 9 crédits aux titulaires du diplôme en production de l'École nationale de théâtre du Canada dans le cadre de son baccalauréat en action culturelle

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 9 crédits aux titulaires du diplôme en scénographie de l'École nationale de théâtre du Canada dans le cadre de son baccalauréat en action culturelle

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 9 crédits aux titulaires du diplôme en production de l'École nationale de théâtre du Canada dans le cadre de son baccalauréat en histoire de l'art

o   l'UQAM pourra reconnaître jusqu'à 9 crédits aux titulaires du DEC en production théâtrale (tous les collèges) dans le cadre de son Baccalauréat en histoire de l'art

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 9 crédits aux titulaires du diplôme en scénographie de l'École nationale de théâtre du Canada dans le cadre de son baccalauréat en histoire de l'art

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

Si tu le désires, tu pourras par la suite poursuivre tes études à l’université dans un programme tel que :

Par contre, ces programmes sont contingentés.

EXIGENCE D’ADMISSION :

 

Pour le D.E.C. en théâtre – production

 

-       Détenir un D.E.S. ou un D.E.P.

 

Pour les autres programmes, voir la page de description du métier concerné

 

AUTRES EXIGENCES À L’ADMISSION :

 

Pour le D.E.C. en théâtre - production

-        Soumettre un portfolio ou une cartable de travaux personnels (Lionel-Groulx et St-Hyacinthe)

-       Subir une audition obligatoire qui comprend (Lionel-Groulx et St-Hyacinth

-       Subir un test en organisation spatiale (réaliser une maquette 3D selon un choix de thèmes proposés

-       Subir un test d’habiletés manuelles (construire un objet 3D selon des critères précis)

-       Répondre à questionnaire obligatoire (St-Hyacinthe seulement)

-       Subir une entrevue obligatoire (qui comprend notamment une discussion sur un spectacle professionnel que tu auras assisté) (St-Hyacinthe seulemen

-       Avoir un bon dossier scolaire (Lionel-Groulx et St-Hyacinthe)

Note : Toutes ces exigences sont éliminatoires, c’est-à-dire que l’échec à l’un de ces exigences amène un refus de l’admission

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Pour le D.E.C. en théâtre professionnel – production :

 

Ce programme est contingenté à Lionel-Groulx, St-Hycinthe et John-Abbott

 

Il y a 45 places disponibles à St-Hyacinthe, 37 places disponibles à Lionel-Groulx et aucune donnée disponible à John-Abbott

 

En moyenne, les cégeps francophones reçoivent plus d'une centaine demandes d'admission et la plupart sont convoquées en audition et aux tests.

 

Aucun contingement à La Pocatière : les candidats(es) admissibles (qui répondent aux exigences d'admission) sont généralement admis.

 

Pour les autres programmes :

 

consulte la page de description du métier concerné

 

ENDROITS DE FORMATION :

Pour le D.E.C. en théâtre professionnel – production :

Voir aussi la section « niveau collégial - AEC » ci-dessous.

 

Pour les autres programmes, consulte la page de description du métier concerné

 

AU NIVEAU COLLÉGIAL :

(A.E.C.)

 

Il existe également d’autres programmes qui permettent de devenir scénographe ou autres métiers des techniques de la scène. Voici ces programmes :

 

Programmes d’Attestation d’études collégiales AEC :

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

-         Détenir un D.E.S. ou un D.E.P. ou une formation jugé équivalente

 

ET 

 

-         Avoir interrompu ses études pendant au moins 2 sessions consécutives ou 1 année scolaire

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Aucun contingentement à ces programmes :

les candidats(es) admissibles (qui répondent aux exigences d'admission) sont généralement admis

 

LIENS RECOMMANDÉS:

 

Voir la section suivante

 

l'ÉCOLE NATIONALE DE THÉATRE :

 

Pourquoi choisir l’École nationale ?

 

-        La formation donnée est très reconnue partout au pays

-    De nombreux scénographes réputés(es) y sont diplômés(es)

-        Formation offerte en français et en anglais

-        L’une des rares écoles à offrir TOUTES les disciplines du théâtre (interprétation, scénographie, écriture, mise en scène et production)

-      Offert dans un environnement bilingue, les étudiants(es) ne sont pas tenus d'être bilingues bien qu'ils soient dans un même groupe. Par contre, une connaissance minimale des 2 langues est fortement conseillée

-       Puisque les ateliers de conception sont réalisés au Théâtre du Monument National à Montréal, tu pourras travailler de concert avec les professionnels et spécialistes qui réaliseront les costumes, les décors, les éclairages et les environnements sonores pour les pièces présentées au Théatre

-      Tu participeras à des activités qui se dérouleront au Théâtre des Quat 'Sous (théâtre et engagement communautaire), au Théâtre de la Roulotte (tournées dans les écoles de Montréal) et de l'Opéra de Montréal (ateliers lyriques de l'Opéra de Montréal)

-        TOUS les professeurs sont des professionnels actifs dans le milieu artistique dont plusieurs sont réputés

-        Les spectacles sont présentés au célèbre théâtre Le Monument National à Montréal

-        Plusieurs metteurs en scène, producteurs, réalisateurs et autres professionnels du milieu assistent aux présentations finales

 

Parmi ses professeurs(es) les plus réputés(es), on retrouve :

Francois St-Aubin : l'un des plus concepteurs de costumes au pays, il a conçu des costumes pour plus de 80 productions de théâtre, une douzaine d’opéras et plusieurs créations de danse; a travaillé avec plusieurs metteurs enBen Barnes, Dominic Champagne, René Richard Cyr, Robert Lepage, Denis Marleau, Richard Monette et Andrey Tarasiuk. Il est artiste-enseignant en scénographie.

Louise Roussel :  a été directrice technique pendant 10 ans pour la compagnie de théâtre Ex-Machina avec Robert Lepage, a été enseignante et directrice du programme de production à l'École nationale de théâtre pendant 6 ans, a été directrice de production du Festival TransAmériques et maintenant, est directrice de production au Théâtre le Diamant à Québec.

 

Danièle Lévesque : l'une des plus grandes conceptrices de décors au pays ayant travaillé sur la majorité des grandes scènes québécoises, a réalisé les scénographies de plusieurs expositions du Musée de la Civilisation, a collaboré avec plusieurs metteurs en scène dont René-Richard Cyr, Alice Ronford et Lorraine Pintal, a obtenu le Prix d'excellence de l'Association des musées canadiens et a été nominée pour le prestigieux Prix Siminovitch.

Guy Simard : considéré comme l'un des meilleurs éclairagistes au pays, il est le concepteur d'éclairages attitré de l'Opéra de Montréal; a été directeur technique de plus de 75 productions et concepteur d'éclairages de plus de 15 productions pour la compagnie Jean-Duceppe; a été concepteur d'éclairages dans plus d'une quinzaine de productions du Théâtre UBU et une dizaine de productions de l'Espace Go; a été concepteur d'éclairages pour plusieurs expositions du Musée de la civilisation, etc. Il professeur en scénographie à l'École.

Stéphane Longpré : diplômé en scénographie à l'École nationale de théâtre; il a été scénographe pour la pièce Trois petites soeurs (Théâtre Le Carrousel, Chaine de montage Quat'sous, Hansel & Gretel au Carroussel, Le bruit des os Aujourd'hui; a été scénographe pour la pièce Diabloques au Rideau Vert; a été chargé projets accessoires opéra Ring de Richard Wagner de Ex-Machina de Robert Lepage et Metropolitain Opera; a conçu les accessoires dans plusieurs pièces de théâtre pour le metteur en scène Denis Marleau; a conçu les décors, costumes et accessoires pour plusieurs pièces de théâtre présentées dans différentes salles (Théâtre Le Carroussel, Théâtre d'Aujourd'hui, Théâtre UBU, etc.); et parallèlement à ses contrats, il enseigne la scénographie et occupe le poste de directeur du programme de scénographie à l'École.

Stéphanie Jasmin : diplômée de l'École d'art du Louvre à Paris et B.F.A. en cinéma de Concordia; elle est codirectrice artistique d’UBU, compagnie de création depuis 2000; elle a signé la conception vidéo de plus d’une trentaine de spectacles de la compagnie, concevant la scénographie pour plus de la moitié d’entre eux, en plus d’être collaboratrice artistique, dramaturge et de cosigner la mise en scène avec Denis Marleau et enseigne en tant qu'artiste enseignante à l'École. Elle est récipiendaire du Prix Siminovitch pour ses réalisations en tant que conceptrice vidéo et scénographe.

 

Josée Boisvert : diplômée en scénographie de l'École nationale de théâtre; elle a été conceptrice des costumes au théâtre (Midway, Bad Santa 2, Future Man 3, Brooklyn et House of Versace, etc.); a été conceptrice des costumes pour les séries télévisées (Maurice Richard, La loi du cochon, King Dave, Mirador 3); a conceptrice des costumes au cinéma (Jésus de Montréal et Revoir Julie, etc.) et parallèlement à des contrats, elle est artiste enseignante à l'École nationale de théâtre et au Cégep Lionel-Groulx.

Pierre-Étienne Locas : concepteur des décors du spectacle Don Giovanni de l'Opéra de Montréal; concepteur des décors pour les pièces de théâtre Caligula au TNM et La Délivrance au Théâtre d'aujourd'hui, Le Joker au Quat'sous, Yellow Moon Manufacture; concepteur des décors pour le Droplet Riks Teatret en Novège; a été concepteur des décors du film Déclin de l'Empire américain et parallèlement à sa carrière de concepteur de décors, il enseigne à l'École nationale de théâtre.

Gabriel Tsampalieros : est assistant concepteur de la scénographie au Cirque du Soleil pour les futurs spectacles permanents à Dubaï et à Walt Disney World Resort en Floride et artiste-enseignant en scénographie à l'École nationale de théâtre.

Parmi les diplômés(es) les plus réputés(es), on retrouve :

Guy Simard : l'un des meilleurs concepteurs d'éclairage au Canada qui a signé les conceptions d'éclairage sur toutes les scènes importantes de l'Opéra de Montréal depuis 1992, en plus d'avoir réalisé les éclairages pour plusieurs spectacles au TNM, Quat'Sous, au Théâtre Espace Go, etc.; a conçu les éclairages pour différentes maisons d'opéra aux États-Unis et pour le Festival international d'opéra; a signé des concepts d'éclairages architectural pour la Ville de Montréal et pour plusieurs musées; a conçu les éclairages pour plusieurs stades les plus prestigieux du Japon, d'Australie et du Canada; a conçu les éclairages au théâtre pour plusieurs pièces de la troupe UBU au Québec et en Europe; développé des liens privilégiés avec des troupes en Belgique, en Allemagne et en Italie et enfin, enseigne la conception d'éclairages à l'École depuis plusieurs années. Il est récipiendaire de plusieurs prix dont : prix Masques pour la meilleure conception d'éclairages en 1998 et 1999, ainsi que le prix de la Fondation Jean-Paul Mousseau 1996 pour l'ensemble de son travail artistique. Il enseigne à l'École nationale de théâtre.

Stéphane Roy, a conçu les scénographies des spectacles Varekai, Zumanity, Kooza et Zarkana du Cirque du Soleil; les scénographies des exposititions Rouge Cabanet et les Guerriers chinois du Musée des beaux-arts de Montréal; la scénographie de la pièce de théâtre Ivanov pour la la compagnie Jean-Duceppe; est l'un des 3 artistes en résidence pour la conception des lieux organiniques du Biodôme, etc.

 

Danièle Lévesque : l'une des plus grandes conceptrices de décors au pays ayant travaillé sur la majorité des grandes scènes québécoises, a réalisé les scénographies de plusieurs expositions du Musée de la Civilisation, a collaboré avec plusieurs metteurs en scène dont René-Richard Cyr, Alice Ronford et Lorraine Pintal, a obtenu le Prix d'excellence de l'Association des musées canadiens et a été nominée pour le prestigieux Prix Siminovitch. Elle est professeure et directrice du programme de scénographie de l'École.

 

Meredith Caron : est l'une des grandes conceptrices de costumes au Québec avec plus d'une centaine de réalisations dont : la pièce Dom Juan de Martine Beaulne; Othello de Shakespeare présentée au TNM; la pièce The Saga of the Wet Hens de Michèle Rossignol au Tarragon Theatre de Toronto; les Belles-Soeurs mise en scène par René-Richard Cyr au CNA, le spectacle Criss Angel-Believe du Cirque du Soleil à Las Vegas et le spectacle Amaluna du Cirque du Soleil; les spectacles Nomade et Rain pour le Cirque Eloize; a travaillé avec Serge Denoncourt, Pierre Bernard, Denise Filiatrault, Daniel Roussel, Claude Poissant et Olivier Reichenbach, etc. Elle a enseigné à l'École nationale de théâtre et au Cégep de St-Hyacinthe et maintenant, à l'Université Concordia.

 

Louise Campeau : l'une des plus grandes conceptrices de décors au Québec, elle a notamment créé le décor de la pièce Les Féluettes mise en scène par Serge Denoncourt à l'Espace Go; a créé des espaces et des éclairages pour les travaux de François Barbeau et Cameron Porteous lors de la Quatriennale de Prague 2011; a créé les décors lors de nombreuses productions pour la compagnie Jean-Duceppe, Théâtre de l'Opsis, Espace Go et Théâtre de Quat 'sous; a enseigné pendant quelques années au sein de l'École nationale.

 

Stéphane Longpré : diplômé en scénographie à l'École nationale de théâtre; il a été scénographe pour la pièce Trois petites soeurs (Théâtre Le Carrousel, Chaine de montage Quat'sous, Hansel & Gretel au Carroussel, Le bruit des os Aujourd'hui; a été scénographe pour la pièce Diabloques au Rideau Vert; a été chargé projets accessoires opéra Ring de Richard Wagner de Ex-Machina de Robert Lepage et Metropolitain Opera; a conçu les accessoires dans plusieurs pièces de théâtre pour le metteur en scène Denis Marleau; a conçu les décors, costumes et accessoires pour plusieurs pièces de théâtre présentées dans différentes salles (Théâtre Le Carroussel, Théâtre d'Aujourd'hui, Théâtre UBU, etc.); et parallèlement à ses contrats, il enseigne la scénographie et occupe le poste de directeur du programme de scénographie à l'École.

 

Martin Ferland, a créé plus d'une centaine de scénographies au cours de sa carrière dont : en théâtre (La Cerisaie de Tchékhov pour la Compagnie Jean Duceppe, Les fourberies de Scapin de Molière pour le Théâtre du Rideau Vert, etc.); comédies musicales (Chantons sous la pluieShéhérazade, les mille et une nuits et l'opéra-folk Les filles de Caleb et prochainement, Haispray); il est directeur général de Prisme 3, une entreprise de conception et fabrication et de décors et il enseigne la scénographie au Cégep Lionel-Groulx.

 

Francois St-Aubin, l'un des plus grands concepteurs de costumes au pays, il a conçu des costumes pour plus de 80 productions de théâtre, une douzaine d’opéras et plusieurs créations de danse; a travaillé avec plusieurs metteurs enBen Barnes, Dominic Champagne, René Richard Cyr, Robert Lepage, Denis Marleau, Richard Monette et Andrey Tarasiuk. Il enseigne à l'École nationale.

 

Jonas Veroff Bouchard : a été concepteur des décors pour plusieurs émissions de télévision (Bonsoir Bonsoir, Camera Café, Big Brothers Célébrités, Sans Rancune, rue King, 100 Génie, Bye Bye 2019, Bye Bye 2018, Bye Bye 2017, etc.); concepteur des décors du spectacle Plus sexy que Jamais de Philippe Laprise et pour les spectacles de François Bellefeuille. récipiendaire du prix gémeaux 2020 meilleur décor pour Bonsoir Bonsoir ! Et Bye Bye 2019 et du prix gémeaux 2018 meilleur décor pour Bye Bye 2017.

 

Anne Séguin Poirier : conceptrice d'accessoires pour le Cirque du Soleil (Crystal, Alegria le retour, Paramour, Toruk, Volta, Iris, Delirium); scénographe et accessoiriste pour l'illusionniste Luc Langevin; scénographe pour le spectacle L'Échec du matériel de Daniel Bélanger; scénographe, accessoiriste et conceptrice de costumes pour Starmania Opéra, La Traviata, Hansel et Gretel, Flûte Enchantée, Carmen de l'Opéra de Montréal.

 

Pierre-Étienne Locas : concepteur des décors du spectacle Don Giovanni de l'Opéra de Montréal; concepteur des décors pour les pièces de théâtre Caligula au TNM et La Délivrance au Théâtre d'aujourd'hui, Le Joker au Quat'sous, Yellow Moon Manufacture; concepteur des décors pour le Droplet Riks Teatret en Novège; a été concepteur des décors du film Déclin de l'Empire américain et parallèlement à sa carrière de concepteur de décors, il enseigne à l'École nationale de théâtre.

 

Loic Lacroix-Hoy : a été concepteur décor de Dénommé Gospodin qui a été présenté au Théâtre de Quat’Sous; a été concepteur décors du Théâtre La Roulotte : Les Aventures de Lagardère (2009), Peter Pan (2012), Hansel et Gretel (2013) et Jack et le Haricot Magique (2014); a été concepteur les décors, les costumes et les marionnettes de Shoes of Sand (2011) et Snow Angel (2014) Quest Theatre Calgary et maintenant, il enseigne la conception de décors au Cégep Lionel-Groulx.

 

Josée Boisvert : a été conceptrice des costumes au théâtre (Midway, Bad Santa 2, Future Man 3, Brooklyn et House of Versace, etc.); a été conceptrice des costumes pour les séries télévisées (Maurice Richard, La loi du cochon, King Dave, Mirador 3); a conceptrice des costumes au cinéma (Jésus de Montréal et Revoir Julie, etc.) et parallèlement à des contrats, elle est artiste enseignante à l'École nationale de théâtre et au Cégep Lionel-Groulx.

 

Pierre-Luc Boudreau : concepteur de costumes et d'accessoires pour l'Atelier Lyrique de l'Opéra de Montréal; a conçu les décors pour la pièce La Souricière d'Agatha Christie de Michèle Deslauriers; a conçu les décors de l'Emmerdeur de Normand Chouinard; a conçu les accessoires pour la pièce Le Schpountz présentée au Rideau Vert; concepteur des décors et costumes pour plusieurs spectacles des Jeunesses musicales du Canada, etc.

 

Mathieu Larrivée : a été chargé de projet et maintenant, gestionnaire de projet en muséologie pour Parcs Canada; a été concepteur visuel et directeur artistique pour Lüz Studio, une entreprise montréalaise bien connue en conception d'éclairages et d'environnements sonores.

 

Michel Deguire : directeur technique et production pour le Cique du Soleil depuis 1990.

 

Victor Lamontagne : directeur technique du Théâtre Denise-Pelletier.

 

Élise Lefebvre : directrice technique du Centre national des arts depuis 2014.

 

Gabriel Tsampalieros : est assistant concepteur de la scénographie Cirque du Soleil des futurs spectacles permanents à Dubaï et à Walt Disney World Resort en Floride et artiste-enseignant en scénographie à l'École nationale de théâtre.

 

Julie Vallée-Léger : a conçu des expériences multimédia pour le musée Bombardier et le musée Monticello-Thomas Jefferson en Virginie; a été assistante à la scénographie pour le Cirque du Soleil et maintenant, elle est scénographe pour plusieurs compagnies, en particulier le Théâtre de la Pire espèce depuis 2007 et avec une dizaine d'autres compagnies de théâtre et est chargée de cours à l'École supérieure de théâtre de l'UQAM; .

 

Elle fait partie des 5 jeunes artistes en théâtre à suivre en 2017 selon Brigitte Haentjens récipiendaire du Prix du Gouverneur Général du Canada; récipiendaire du prix Cochon d'or en théâtre émergent pour la meilleure production, Petit bonhomme en papier carbone et du Cochon d'or pour la meilleure production, Beauté chaleur et mort.

 

LE PROGRAMME D’ÉTUDES :

 

Le programme de formation en production de l’École nationale de théâtre du Canada a une durée totale de 3 ans offert à temps complet seulement. Tu acquerras les compétences en conception d'éclairages, en conception d'environnements sonores, en régie de scène, en assistance à la mise en scène, en direction technique et en direction de production.

Il prépare à former des concepteurs(trices) d'éclairages, de vidéos et de sons pour le théâtre, la danse et le cirque, mais également pour le cinéma et la télévision.

 

Au cours de la 1re année, tu seras initié(e) aux différents métiers de la production et tu participeras à la création en devenant technicien(ne) de scène pour différents spectacles. Tu auras les cours obligatoires suivants : dessin technique, lieu théâtral, initiation aux costumes, pratique de plateau - machinerie, menuiserie et techniques de construction, atelier d'éclairage pratique, atelier de sonorisation, assistance à la mise en scène et régie, travail pratique sur les productions, santé et sécurité au travail, notions d'électricité, pratique de plateau - éclairage, histoire du théâtre, dramaturgie et mythologie, écoute musicale, atelier d'initiation vidéo et exercice d'ensemble.

 

Au cours de la 2e année, tu apprendras tous les aspects d'une production et tu acquerras de l'expérience en assumant des postes de chef sur des spectacles (son, éclairage, plateau). Tu auras les cours obligatoires suivants : analyse de textes, éclairage - standards graphiques, échantillonnage, intégration vidéo, comptabilité de production, réalisation du Projet Central, travail pratique sur les productions, techniques de gréage scénique, dessin assisté par ordinateur, logiciels d'édition sonore, conception sonore, laboratoire d'éclairage avec metteur en  scène et comédiens, ainsi que reproduction technique et logistique.

 

Au cours de la 3e année, tu intégras les connaissances acquises tout au long du programme en occupant des postes principaux sur l'ensemble des spectacles du Monument National sous la supervision de professionnels chevronnés : des postes de gestion et logistique jusqu'aux postes de conception visuelle et sonore. Tu auras les cours obligatoires suivants : atelier de conception d'éclairage, administration d'une compagnie de théâtre, organisation d'une tournée au Québec, direction de production, travail pratique sur les productions, fiscalité du travailleur autonome, sonorisation pratique, direction technique et direction de tournée internationale.

Pour plus de détails sur ce programme, regarde la vidéo promotionnelle réalisée par l'École nationale de théâtre.

 

Le programme de formation en scénographie - design de décors et de costumes de l’École nationale de théâtre du Canada a une durée totale de 3 ans offert à temps complet seulement

Il prépare à former des concepteurs(trices) de décors et de costumes pour le théâtre, la danse et le cirque, mais également pour le cinéma et la télévision.

 

Au cours de la 1re année, tu apprendras le langage (principes de base) de la conception de décors et de costumes. Tu auras les cours obligatoires suivants : dessin d'après modèle et couleur 1, histoire de l'architecture, techniques de couture, exploration artistique, étude des tissus, étude des matériaux, peinture scénique, dessin technique, conception de maquettes 3D, projet de conception espace, histoire et étude du costume, théâtre et dramaturgie, initiation aux accessoires, notions de menuiserie, étude du costume, habillage, projet de conception de costumes simples, travail assisté par ordinateur, projet central première session : image et théâtralité et exercice d'ensemble et 24 Hour Play (spectacle présenté au Monument National).

 

Au cours de la 2e année, tu apprendras le processus de conception de costumes et de décors par la réalisation de différents projets avec différents types de matériaux, pour différents styles de pièces et différents milieux. Tu auras les cours obligatoires suivants : dessin d'après modèle 2, dessin technique, illustration de costumes, teinture de tissus, classes des maîtres, peinture et dessin extérieur, illustration d'espace, étude du costume 2, projet de dessin par ordinateur, production (conception et assistance), ainsi que la réalisation de 4 projets de conception (opéra, cinéma, costume et conception scénographique avec un(e) metteur(euse) en scène invité(e).

 

Au cours de la 3e année, tu intègreras les connaissances tout au long du programme par la participation active à des spectacles du Monument National. Tu auras les cours obligatoires suivants : conception : assistance des exercices publics, supervision et collaboration aux projets de conception (coupe et couture, accessoires, chapeaux, peinture scénique, décors, réunions de production, maquillage, coiffure, ennoblissement de tissus).

 

Pour plus de détails sur ce programme, regarde la vidéo promotionnelle réalisée par l'École nationale de théâtre.

 

PASSERELLES :

 

Un programme passerelle permet aux titulaires du diplôme de l'École nationale de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans cadre de son programme de baccalauréat. Par contre, aucune garantie d'admission est faite lors de la demande et aucune préférence ou priorité n'est accordée à l'admission.

 

Pour plus de détails, consulte la page suivante

 

Voici les ententes actuellement offertes :

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 30 crédits aux titulaires diplôme en production de l'École nationale de théâtre du Canada dans le cadre de son baccalauréat en art dramatique - concentration en scénographie

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 30 crédits aux titulaires diplôme en production de l'École nationale de théâtre du Canada dans le cadre de son baccalauréat en art dramatique - concentration en études théâtrales

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 30 crédits aux titulaires du diplôme en scénographie de l'École nationale de théâtre du Canada dans le cadre de son baccalauréat en art dramatique - concentration en scénographie

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 30 crédits aux titulaires du diplôme en scénographie de l'École nationale de théâtre du Canada dans le cadre de son baccalauréat en art dramatique - concentration en études théâtrales

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 15 crédits aux titulaires du diplôme en scénographie de l'École nationale de théâtre du Canada dans le cadre de son baccalauréat en art dramatique - concentration en enseignement

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 15 crédits aux titulaires du diplôme en scénographie de l'École nationale de théâtre du Canada dans le cadre de son baccalauréat en art dramatique - concentration en jeu

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 9 crédits aux titulaires du diplôme en production de l'École nationale de théâtre du Canada dans le cadre de son baccalauréat en action culturelle

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 9 crédits aux titulaires du diplôme en scénographie de l'École nationale de théâtre du Canada dans le cadre de son baccalauréat en action culturelle

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 9 crédits aux titulaires du diplôme en production de l'École nationale de théâtre du Canada dans le cadre de son baccalauréat en histoire de l'art

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 9 crédits aux titulaires du diplôme en scénographie de l'École nationale de théâtre du Canada dans le cadre de son baccalauréat en histoire de l'art

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

Pour les 2 programmes :

 

-       Détenir un D.E.S. ou l'équivalent

-       Être âgé d’au moins 18 ans au 1er octobre

 

Note : Contrairement  aux autres établissements, l’École admet des candidats(es) de partout au Canada et n’établit AUCUN QUOTA par province.

 

AUTRES EXIGENCES À L’ADMISSION :

 

Pour le programme de production : (techniques de scène) :

 

-       Subir une entrevue obligatoire d’admission devant jury

-       Soumettre un projet écrit d'analyse de production d'une des pieces choisies par l'École comprenant l'analyse du texte, la conception du décor, des éclairages, de l'environnement sonore ainsi qu'un cahier de régie (tu auras 1 mois après l'entrevue pour préparer et présenter ton projet)

 

Note1 :  cette étape est éliminatoire, c’est-à-dire que si tes maquettes ne répondent pas aux exigences, ta candidature est rejetée et tu n’as pas droit à l’entrevue

 

Note 2 : Des frais de scolarité sont à prévoir, c’est une école privée subventionnée

 

Pour le programme de scénographie :

 

-       Tu auras à concevoir des maquettes de décors et de costumes d’une pièce choisie par l’École (tu auras 1 mois après l'entrevue pour préparer et présenter ton projet)

-       Subir une entrevue d’admission obligatoire devant jury (candidats retenus de l’exigence précédente)

 

Note 1 :  cette étape est éliminatoire, c’est-à-dire que si tes maquettes ne répondent pas aux exigences, ta candidature est rejetée et tu n’as pas droit à l’entrevue

 

Note 2 : Des frais de scolarité sont à prévoir, c’est une école privée subventionnée

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Pour le programme de production :

 

Le programme est contingenté à 8 places disponibles choisis parmi des candidats provenant de partout au Canada.

 

Pour le programme de scénographie :

 

Le programme est contingenté à 8 places disponibles choisis parmi des candidats provenant de partout au Canada.

 

ENDROIT DE FORMATION :

 

le CONSERVATOIRE :

 

Pourquoi choisir le Conservatoire ?

 

-        La formation donnée est très reconnue par toute la communauté artistique

-        Seuls(es) quelques candidats(es) réussisent à y être admis avec un nombre très limité de places disponibles et à réussir le programme

-        Le nombre restreint d’étudiants(es) permet un enseignement personnalisé et mieux encadré

-       TOUS les professeurs sont des professionnels reconnus du milieu

-        Les spectacles sont présentés dans des théâtres connus

-    Le conservatoire de Québec et le seul établissement de tout l'Est du Québec à offrir une formation en conception de décors et de costumes

-       Plusieurs metteurs en scène, producteurs, réalisateurs et autres professionnels du milieu assistent aux présentations finales

 

Parmi les professeurs(es) les plus réputés(es), on retrouve :

 

Monique Dion : a conçu les décors de plus d'une soixantaine de productions théâtrales dont : Mesure pour mesure de Shakespeare, Le libertin d’Éric Emmanuel Schmitt, Le barbier de Séville, de Beaumarchais au Théâtre du Trident, Lentement la beauté au Théâtre Niveau Parking, Les justes de Camus, Les frères Karamazov de Dostoïevski au Théâtre de la Bordée, ainsi que Don Quichotte au Théâtre du Gros Mécano; les décors pour de nombreuses production de l'Opéra de Québec; a été directrice artistique au cinéma pour plusieurs films dont : Le marais de Kim Nguyen, Une jeune fille à la fenêtre de Francis Leclerc, Le polygraphe et , deux films de Robert Lepage; elle a conçu les mises en espace pour l’exposition Aventure cinéma au Musée de la civilisation. Elle est récipendaire prix géméeaux meilleur décor fiction pour Chambre no13.

 

Élène Pearson : a participé à la conception et à la réalisation de plusieurs environnements scénographiques pour diverses expositions au Musée de la Civilisation, en plus de nombreux maquillages au Théâtre du Trident et à l’Opéra de Québec;  scénographe en chef à la conception des décors et des costumes pour Le chemin qui marche, présenté durant les Fêtes du 400e anniversaire de la Ville de Québec; elle a créé les costumes pour la pièce Rhinocéros au Trident et pour la pièce Le bourgeois gentilhomme jouée aussi au Trident. Elle enseigne la scénographie au Conservatoire de Québec. Elle est récipiendaire du prix du Fonds de théâtre du Vieux-Québec meilleur costumes pièces Rhinocéros et pour Bourgeois Gentilhomme au Théâtre Trident.

Christian Fontaine : a été concepteur de décors Les Misérables Théâtre Capitole; a été concepteur des décors de la pièce Reine Margot présentée au Théâtre de la Bordée et Théâtre Denise-Pelletier; il enseigne la scénographie au Conservatoire.

Voici quelques exemples de diplômés(es) réputés(es) :

 

Jean Hazel : a conçu les décors, éclairages ou costumes de près d’une centaine de productions dont toutes les productions du Théâtre Blanc; a collaboré avec Robert Lepage pour les spectacles Le Polygraphe et les Plaques Tectoniques; a créé les décors de la pièce À toi pour toujours, ta Marie-Lou de Michel Tremblay mis en scène par Gil Champagne au Théâtre du Trident. Il est directeur artistique du Théâtre Blanc.

Carl Filion : a réalisé plus d'une cinquantaine de scénographies dont de nombreuses productions de Robert Lepage; le spectacle Totem du Cirque du Soleil; la l'opéra Der Ring Des Nibelungen présentée au Metropolitan Opera de New York; piece Hamlet Collage présentée au Théatre des Nations de Moscou; l'opéra Damnation de Faust présentée à l'opéra de la Bastille de Paris et au Metropolitan Opera de New York; l'opéra The Nightingale and others fables au Canadian Opera de Toronto et plusieurs opéras en Europe, etc. Il a enseigné pendant 10 ans à l'École nationale de théâtre.

Monique Dion : a conçu les décors de plus d'une soixantaine de productions théâtrales dont : Mesure pour mesure de Shakespeare, Le libertin d’Éric Emmanuel Schmitt, Le barbier de Séville, de Beaumarchais au Théâtre du Trident, Lentement la beauté au Théâtre Niveau Parking, Les justes de Camus, Les frères Karamazov de Dostoïevski au Théâtre de la Bordée, ainsi que Don Quichotte au Théâtre du Gros Mécano; les décors pour de nombreuses production de l'Opéra de Québec; a été directrice artistique au cinéma pour plusieurs films dont : Le marais de Kim Nguyen, Une jeune fille à la fenêtre de Francis Leclerc, Le polygraphe et , deux films de Robert Lepage; elle a conçu les mises en espace pour l’exposition Aventure cinéma au Musée de la civilisation. Elle enseigne la scénographie au Conservatoire de Québec. Elle est récipendaire prix géméeaux meilleur décor fiction pour Chambre no13.

Élène Pearson : a participé à la conception et à la réalisation de plusieurs environnements scénographiques pour diverses expositions au Musée de la Civilisation, en plus de nombreux maquillages au Théâtre du Trident et à l’Opéra de Québec;  scénographe en chef à la conception des décors et des costumes pour Le chemin qui marche, présenté durant les Fêtes du 400e anniversaire de la Ville de Québec; elle a créé les costumes pour la pièce Rhinocéros au Trident et pour la pièce Le bourgeois gentilhomme jouée aussi au Trident. Elle enseigne la scénographie au Conservatoire de Québec. Elle est récipiendaire du prix du Fonds de théâtre du Vieux-Québec meilleur costumes pièces Rhinocéros et pour Bourgeois Gentilhomme au Théâtre Trident.

Sébastien Dionne : a créé les costumes pour de nombreuses productions théâtrales et événementielles partout au Québec, dont notamment avec le metteur en scène Robert Lepage.

Christian Fontaine : a été concepteur de décors Les Misérables Théâtre Capitole; a été concepteur des décors de la pièce Reine Margot présentée au Théâtre de la Bordée et Théâtre Denise-Pelletier; il enseigne la scénographie au Conservatoire.

Virginie Leclerc : conceptrice d'accessoires pour Ex-Machina de Robert Lepage.

LE PROGRAMME D’ÉTUDES :

 

Le programme de formation en scénographie du Conservatoire d’art dramatique a une durée totale de 3 ans offert à temps complet seulement. Formation équivalente au 1er cycle universitaire, il est destiné aux titulaires d'un DEC préuniversitaire en arts visuels ou un DEC technique dans le domaine des arts.

 

Il prépare à former des concepteurs(trices) de décors et de costumes pour le théâtre, la danse et le cirque, mais également pour le cinéma et la télévision.

 

Au cours de la 1re année, tu apprendras la maîtrise de la perspective et l’organisation de l’espace à travers la conception de quatre décors simples. Les élèves participent à deux stages pratiques liés aux exercices pédagogiques des élèves de troisième année.

 

Au cours de la 2e année, tu seras initié(e) à des projets scénographiques plus complexes auxquels il doit apporter de plus en plus sa vision personnelle. Tu concevras les dispositifs scéniques, costumes, éclairages et accessoires des deux récitals poétiques du Conservatoire.

 

Au cours de la 3e année, tu intègreras les connaissances acquises tout au long du programme en concevant les décors, costumes, accessoires, éclairages et affiches de chacune des quatre productions présentées devant public du Théâtre du Conservatoire.

 

Tu auras des cours (échelonnés sur 1 an) en dessin et croquis, histoire du costume et de la scénographie, dessin technique, introduction à la scénographie, introduction aux accessoires de théâtre, histoire des styles décoratifs et architecturaux, illustration, technique des médias, projets de conception d'accessoires, projets de conception de costumes, projets de conception de décors.

 

PASSERELLES :

 

Un programme passerelle permet aux titulaires du diplôme du Conservatoire de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans cadre de son programme de baccalauréat. Par contre, aucune garantie d'admission est faite lors de la demande et aucune préférence ou priorité n'est accordée à l'admission.

 

Pour plus de détails, consulte la page suivante

 

Voici les ententes actuellement offertes :

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 30 crédits aux titulaires du diplôme en scénographie du Conservatoire d'art dramatique de Québec dans le cadre de son baccalauréat en art dramatique - concentration en scénographie

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 30 crédits aux titulaires du diplôme en scénographie du Conservatoire d'art dramatique de Québec dans le cadre de son baccalauréat en art dramatique - concentration en études théâtrales

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 15 crédits aux titulaires du diplôme en scénographie du Conservatoire d'art dramatique de Québec dans le cadre de son baccalauréat en art dramatique - concentration en enseignement

o   l'UQÀM pourra reconnaître jusqu'à 15 crédits aux titulaires du diplôme en scénographie du Conservatoire d'art dramatique de Québec dans le cadre de son baccalauréat en art dramatique - concentration en jeu

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Tu pourras également poursuivre tes études dans l'un des programmes suivants :

 

Pour plus de détails, consulte la page sur les études supérieures en arts

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

-        tenir un D.E.C. préuniversitaire (en arts plastiques, arts et lettres ou exploration théâtrale)

-     Détenir un D.E.C. technique en arts (production théâtrale, design de mode, design de présentation visuelle, design d'intérieur, graphisme, techniques de muséologie ou techniques des métiers d'art)

-    Posséder des connaissances appropriées ainsi qu’une expérience jugée pertinente au domaine de formation et être âgé d’au moins 21 ans

 

AUTRES EXIGENCES À L’ADMISSION :

 

-       Effectuer 2 stages obligatoires (d'un 1 jour/chacun) où tu auras à réaliser des exercices en dessin technique et d’imagination et sélection finale à la fin de la seconde journée

 

Note :  cette étape est éliminatoire, c’est-à-dire que si tu échoues la 1ère journée de stage, tu n’es pas convoqué(e) à la 2e et ta candidature sera rejetée

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Le programme est contingenté, mais aucune donnée sur le nombre de places disponibles

 

ENDROIT DE FORMATION :

 

Note : ce programme n'est pas offert au Conservatoire de Montréal.

 

AU NIVEAU UNIVERSITAIRE :

 

Parmi les professeurs(es) les plus réputés(es), on retrouve :

UQAM :

 

Anik La Bissonnière : Bachelière en architecture de l'Université de Montréal, elle a créé les décors de plus d'une quarantaine de spectacles dont notamment pour la metteure en scène Brigitte Hantes; a travaillé avec les metteurs en scène : Anne-Marie Théroux, André Brassard, Robert Dion, Gilles Maheu, etc. Elle a enseigné l'architecture à l'Université de Montréal et maintenant, elle enseigne la scénographie à l'UQAM.

Véronique Borboën : diplômée en scénographie de l'École nationale de théâtre, B.A. études françaises de l'UdeM et B.A. histoire de l'art de l'UdeM; elle est reconnue comme une des plus importantes spécialistes du costume au Québec, à la fois comme chercheur et comme conceptrice de costume. Elle crée les costumes de nombreux spectacles dans tous les grands théâtres de Montréal; a été directrice adjointe de la section scénographie pendant onze ans et professeure à l'UQAM depuis 2007.

Université Concordia :

Eric Mongerson : concepteur d'éclairages parmi les plus réputés, il a réalisé des projets pour le Cirque du Soleil, des spectacles présentée sur Broadway et au Festival de Stratford; a été directeur technique et concepteur d'éclairages pour de nombreuses compagnies de théâtre; a été directeur du département de théatre de Concordia pendant près de 10 ans. Il enseigne le design de théâtre à l'Université Concordia.

Raymond-Marius Boucher : il a travaillé avec de nombreux metteurs en scène dont : Claude Poissant, Lorraine Pintal, Alice Ronfard, André Brassard, Martine Beaulne (Ogre), Martin Faucher, Denise Guilbault, Brigitte Haentjens, Michel Nadeau, Michael Bawtree, Sarah Stanley, Jean-Guy Legaul, Nathalie Claude , Martin Faucher, Denise Filiatrault et Serge Postigo; il a conçu les scénographies pour de nombreuses productions théâtrales pour plusieurs compagnies et théâtres dont : Théâtre du Nouveau Monde, la Compagnie Jean-Duceppe, le Théâtre du Trident, le Théâtre du Rideau Vert, le Théâtre Denise-Pelletier, l'Espace Go, le Théâtre de Quat' sous or le Théâtre de la Manufacture; a été directeur artistique pour l'exposition Big Band au Musée des beaux-arts de Montréal. Il enseigne le design de théâtre à l'Université Concordia.

Ana Cappelluto : scénographe primée, elle a remporté de nombreux prix pour la conception des costumes de nombreux spectacles à Montréal, Toronto, New York, Suisse, Italie et France et dont plusieurs participations lors de festivals internationaux de théâtre; reconnu comme une experte en développement de nouveaux outils scénographiques. Elle enseigne le design de théâtre à l'Université Concordia.

 

Voici quelques exemples de diplômés(es) réputés(es) :

Université Concordia :

Raymond-Marius Boucher : a travaillé avec de nombreux metteurs en scène dont : Claude Poissant, Lorraine Pintal, Alice Ronfard, André Brassard, Martine Beaulne (Ogre), Martin Faucher, Denise Guilbault, Brigitte Haentjens, Michel Nadeau, Michael Bawtree, Sarah Stanley, Jean-Guy Legaul, Nathalie Claude , Martin Faucher, Denise Filiatrault et Serge Postigo; il a conçu les scénographies pour de nombreuses productions théâtrales pour plusieurs compagnies et théâtres dont : Théâtre du Nouveau Monde, la Compagnie Jean-Duceppe, le Théâtre du Trident, le Théâtre du Rideau Vert, le Théâtre Denise-Pelletier, l'Espace Go, le Théâtre de Quat' sous or le Théâtre de la Manufacture; a été directeur artistique pour l'exposition Big Band au Musée des beaux-arts de Montréal. Il enseigne le design de théâtre à l'Université Concordia.

Geneviève Lizotte : diplômée en production théâtrale du Cégep Lionel-Groulx et B.F.A. en design pour le théâtre de Concordia, elle a conçu les costumes pour différentes pièces au théâtre (les Amoureux au Théâtre Denise-Pelletier, Éden au Théâtre d'ajourd'hui, Oxygène au Théâtre Prospéro, Le malade imaginaire au TNM); a a été scénographe pour les spectacles du chanteur Pierre Lapointe et maintenant, conceptrice de costumes et scénographe au Centre du Théâtre d'aujourd'hui.

Chloé Giroux-Bertrand : a participé à la conception costumes a des productions américaines comme 300, X-Men, Warm Bodies, Mirror Mirror et The Mummy: Tomb of the Dragon Emperor; a été conceptrice patine costumes pour des films québécois comme Pieds nus dans l'aube et La petite fille qui aimait trop les allumettes; conceptrice de la patine de costumes pour des séries télé (Les Pays d'en haut saisons 1 à 3, 19-2, Les Invincibles et Unité 9) et est artiste enseignante à l'École nationale de théâtre.

Noémie Poulin : conceptrice de costumes pour les émissions Fatal Vows et Stranger in my home sur Discovery Investigation Channel.

UQAM :

Dominique Desrochers : directrice artistique pour le cinéma (Gerry, Nitro, Cabotins, La lune viendra d'elle-même, La bouteille, Des chiens la neige); a conçu les décors de téléséries (Les Pays d'en Haut, Tu m'aimes-tu ?, Vertige, C'est comme ça que je t'aime, Minuit Le Soir saisons 1 à 3, Au nom de la loi, Les Bougons, etc.); a été directrice artistiques pour des vidéoclips (Céline Dion, Mitsou, Luc DeLarochelière. Garou. Claude Dubois. Madame. Tango Tango. Lorie. BB. Linda Lemay. Guildor Roy. Shania twain. Sylvain Cossette. Kathleen. Francine Raymond. Pierre Flynn. Vilain Pinguouin. Sass Jordan. LemonTwist. Slim Williams, etc.). Elle est récipiendaire du prix gémeaux meilleur décor fiction 2017, 2018 & 2019 pour Les Pays d'en haut et du prix gémeaux meilleur décor fiction 2020 pour C'est comme ça que je t'aime.

 

Louise Roussel :  a été directrice technique pendant 10 ans pour la compagnie de théâtre Ex-Machina avec Robert Lepage, a été enseignante et directrice du programme de production à l'École nationale de théâtre pendant 6 ans, a été directrice de production du Festival TransAmériques et maintenant, est directrice de production au Théâtre le Diamant à Québec et enseigne à l'École nationale de théâtre en tant qu'artiste-enseignante.

 

David Ouellet : a été concepteur des décors à la télévision pour les émissions Belle et Bum (Télé-Québec), Sugar Sammy: live in Montreal (HBO Canada); est concepteur des accessoires et scénographe pour Juste pour rire, le Théâtre d'aujourd'hui et le Théâtre du Nouveau Monde TNM et parallèlement à ces contrats, il enseigne la conception de décors au Cégep de Saint-Hyacinthe.

 

Guillaume Couture : président du conseil d'administration de Ruban en route, un organisme à but non lucratif qui a pour mission de développer et de coordonner des activités d'éducation à la sexualité et de prévention du VIH/SIDA et des ITSS et directeur artistique pendant de plus de 25 ans pour le cinéma et la télévision.Il est récipiendaire du prix de la Meilleure direction artistique canadien screen awards 2018 pour le film les rois mongols; a été nominé aux Gémeaux pour le prix des meilleurs décors d'une série de fiction pour Fugueuse et pour Mon ex à moi.

Catherine Bourgeois : Cofondatrice de la compagnie de théâtre engagée et performative Joe Jack et John; a cré des spectacles ludiques et engagés aux distributions mixtes : certains acteurs vivent avec un handicap ou sont issus de l’immigration et récipiendaire du prix artiste mi-carrière s'ayant démarqué au niveau local ou national de l'UQAM 2019.

Carol-Anne Bourgon Sicard : B.A. art dramatique (scénographie) en 2015; elle travaille principalement comme scénographe et assistante à la mise en scène au théâtre. A participé à la conception scénographique de plus d'une dizaines de productions présentées au Théâtre de la Colline, au Théâtre de Quat'Sous et au Théâtre Denise-Pelletier.

 

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

 

Le Baccalauréat spécialisé en art dramatique - spécialisation en scénographie B.A. a une durée totale de  offert à temps complet seulement. Une grande importante est accordée au lien entre la théorie et la pratique, ce qui distingue l'UQAM des autres écoles de théâtre professionnel. mise sur l'étude de l'espace scénique dans son sens large, ouvre ainsi une fenêtre sur les autres métiers faisant appel à la scénographie : danse, cinéma, télévision, vidéo, muséologie. Tout au long du programme, tu auras des cours théoriques et des ateliers en décor, costume, éclairage, accessoires, marionnette, son, régie de scène, etc.. Seule université à offrir des cours en conception et construction de marionnettes. L'apprentissage se fait en petits groupes d'environ 20 à 24 étudiants en première et deuxième années, alos qu'en troisième année, les activités liées aux productions de spectacle se font dans le cadre de petits groupes d'environ 10 à 15 étudiants favorisant ainsi un meilleur encadrement. Elle mettra à ta disposition trois grandes salles: le studio d'essai Claude-Gauvreau, le studio-théâtre Alfred-Laliberté et la salle Marie-Gérin-Lajoie.

Parmi ses professeurs(es) réputés(es), on retrouve : Véronique Borboën, l'une des plus grandes conceptrices de costumes de théâtre au Québec; Anick La Bissonnière, architecte de formation, l'une des plus grandes conceptrices de décors au Québec ayant conçu les scénographies de plus d'une quarantaine de spectacles depuis une dizaine d'années, une nomination au prestigieux Prix Siminovitch 2012 et honorée parmi l’élite mondiale à la Quadriennale de Prague.

 

Au cours de la lre année, tu expérimenteras les différentes techniques propres aux scénographes autant en ce qui concerne les décors, les costumes, les accessoires, l'éclairage, le son et la régie de spectacle.

 

Tu auras les cours obligatoires suivants : formes et fonctions du spectacle vivant 1 (histoire du théâtre des origines jusqu'au 18e siècle), dramaturgie (lecture et analyse d'une vingtaine de textes dramatiques), scénographie : langage pictural (expérimentation des techniques d'expression, soit : le dessin, la peinture, la perspective, la maquette, le corps, la lumière et la couleur), design et représentation humaine (théorie + exercices d'observation, de mémorisation et de mise en situation de la figure humaine), ateliers de production de décors et de costumes (réalisation de décors et costumes simples pour des spectacles de l'École de théâtre de l'UQAM), initiation à l'audio (principes généraux sur les microphones et les magnétophones et notions de base en prise de son, montage et mixage), formes et fonctions du spectacle vivant 2 (histoire du théâtre du 18e au 21e siècles), initiation à la marionnette (théorie + atelier sur les notions de 3 techniques de fabrication et de manipulation), scénographie : langage graphique (théorie + atelier) et techniques de scène (théorie + atelier sur les notions fondamentales de régie, d'éclairage et de son).

 

Au cours de la 2e année, tu seras initié(e) aux différentes techniques de conception scénographique tout en permettant de te perfectionner les techniques de réalisation liées au processus de création.

 

Tu auras les cours obligatoires suivants : histoire et pratiques théâtrales au Québec, décor : le lieu traditionnel (théorie + atelier sur le processus de conception de décors et d'accessoires pour des lieux conventionnels + réalisation d'un projet de conception), costume : technologie du costume (théorie + atelier sur le processus de conception de costumes et d'accessoires vestimentaires + réalisation d'un projet de conception), le son au théâtre (théorie + atelier sur les principes de base de la réalisation de l'univers sonore au théâtre), éclairage 1 (théorie + atelier sur les principes de base dans la conception de l'éclairage théâtral), décor : le lieu de configurations multiples (théorie + atelier sur le processus de conception de décors et d'accessoires pour des lieux non conventionnels + réalisation d'un projet de conception), direction technique et direction de production (théorie + direction d'un spectacle de l'École), 2 cours parmi les suivants (design graphique : atelier 1, dessin d'observation, atelier interdisciplinaire ou atelier de formation interdisciplinaire en art), ainsi qu' 1 cours optionnels parmi 5 cours proposés.

 

Enfin, au cours de la 3e année, tu intègreras les connaissances acquises tout au long du programme par participation intensive à des productions théâtrales dirigées par des metteurs en scène professionnels invités ainsi que des productions libres mises en scène par les étudiants, ainsi que la possibilité d'effectuer un stage professionnel.

 

Tu devras suivre les cours suivants : production de spectacle 1 (théorie + travail pratique de montage, de représentations et de démontage en salle de spectacle), production dirigée 1 (production d'une œuvre dramatique), 1 cours parmi les suivants (design graphique : atelier 1, dessin d'observation, atelier interdisciplinaire ou atelier de formation interdisciplinaire en art), scénographie assistée par ordinateur (théorie + concept esthétique et dramaturgique à présenter à un metteur en scène et au groupe de production de spectacle), séminaire de scénographie 1, marionnette : matériaux et mécanismes (réalisation de prototypes avec différents types de matériaux), scénographie et nouvelles technologies (théorie + labo), production de spectacle 2 (théorie + travail pratique de montage, de représentations et de démontage en salle de spectacle), ainsi qu'1 cours optionnel parmi des cours proposés (ex : production dirigée 2. production théâtrale libre, costume : le personnage, marionnette expérimentale, la mise en scène, théâtre pour l'enfance et la jeunesse, atelier interdisciplinaire, atelier de formation interdisciplinaire en art, méthodologie : nouvelles technologies et milieu scolaire, pratique théâtrale en milieu scolaire, etc.

 

Le Baccalauréat spécialisé en design de théâtre B.F.A. a une durée totale de 3 ans offert à temps complet seulement. Seul programme dans le réseau universitaire québécois entièrement consacré à la conception de costumes et de décors de théâtre.

 

Parmi ses plus prestigieux professeurs, on retrouve :Noah Drew, l'un des plus grands concepteurs canadiens d'environnements sonores pour le théâtre dont ses réalisations ont parcouru 3 continents, une nomination au prestigieux Prix Siminovitch, 6 Jessie Awards de Vancouver et a enseigné notamment à la prestigieuse Temple University de Philadelphie; Ana Cappeluto, l'une des grandes spécialistes du costume de théâtre, qui a notamment développé une importante collection numérique canadienne de costumes, alors que ses conceptions ont été présenté dans de nombreux festivals dans le monde (Brésil, Singapore, Espagne, France, Japon, Chili, Floride et bien sûr, Canada); Veronica Classen, qui a conçu de nombreux costumes pour des compagnies de théâtre et maisons de production cinématographiques aux USA et au Canada et ancienne professeure en design de costumes à la prestigieuse Northwestern University de Chicago; Eric Mongerson, probablement le meilleur concepteur d'éclairages au pays ayant créé de nombreux éclairages pour le théâtre, la danse et le cinéma depuis plus de 30 ans et a été consulté par le Cirque du Soleil.

 

Il comporte les cours obligatoires et optionnels suivants : l'artiste dans la communauté, introduction au design de théâtre 1, analyse du script, histoire du théâtre 1, interprétation 1, introduction à la production théâtrale, théâtre canadien contemporain, introduction au design de théâtre 2, les nouvelles approches en développement du théâtre OU interprétation 2, histoire du théâtre 2, 3 des 4 cours suivants (conception d'éclairages, conception de costumes, conception de décors ou sujets spéciaux en design pour le théâtre comprenant théorie + ateliers), direction technique, 3 cours optionnels parmi 8 cours proposés en design de théâtre (projet de réalisation d'éclairages, projet de réalisation de costumes, projet de réalisation d'accessoires de costumes, projet de réalisation décors, projet de réalisation d'environnements sonores, peinture scénique, projet de fin d'études, stage en milieu professionnel, etc.), ainsi que 3 cours optionnels parmi l'ensemble des cours de la Faculté des arts (dont au moins 2 cours en arts visuels).

  

Le Baccalauréat spécialisé en design de l’environnement B.A. voir le métier de design de présentation

 

Le Baccalauréat spécialisé en arts plastiques (ou arts visuels) B.A. : voir le métier d’artiste en arts visuels

 

Le Baccalauréat spécialisé en design d’intérieurs B.A. : voir le métier de designer d’intérieurs

 

Le Baccalauréat spécialisé en design graphique B.A. : voir le métier d'infographiste

 

Le Baccalauréat en gestion et design de mode B.A. : voir le métier de designer de mode

 

PASSERELLES :

 

Un programme passerelle permet aux titulaires du DEC en éducation spécialisée de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans cadre de son programme de baccalauréat. Par contre, aucune garantie d'admission est faite lors de la demande et aucune préférence ou priorité n'est accordée à l'admission.

 

Pour plus de détails, consulte la page suivante

 

Pour connaître les ententes actuellement offertes, consulte la section "passerelles" du niveau collégial

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Tu pourras également poursuivre tes études dans l'un des programmes suivants :

 

Pour plus de détails, consulte la page sur les études supérieures en arts

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

Pour le Baccalauréat en art dramatique – concentration en scénographie :

 

-       Soit détenir un D.E.C. général ou technique

-       Avoir réussi 15 crédits de niveau universitaire au moment de la demande d’admission

-       Soit posséder être âgé d’au moins 21 ans, posséder des connaissances appropriées et posséder une expérience pertinente relié à la scénographie ou dans un domaine connexe

 

Pour le Baccalauréat en design de théâtre :

 

-       Soit détenir Soit détenir un D.E.C. général en arts plastiques, arts et lettres, sciences-arts-lettres ou arts et technologies informatisées ou un diplôme équivalent

-       Soit détenir un D.E.C. professionnel en techniques des arts (théâtre-production, design de présentation, design d’intérieurs, graphisme, photographie, tech des métiers d’art, etc)

-       Soit détenir un D.E.C. dans une autre discipline ou spécialité et avoir complété les cours suivants :

au  2 cours en arts plastiques et 2 cours en histoire de l’art

-       Soit être âgé d’au moins 21 ans, posséder les connaissances appropriées et une expérience pertinente

 

Pour le Baccalauréat en arts plastiques (ou arts visuels) :

 

Voir la profession d'artiste en arts visuels

 

Pour le Bacc en design graphique :

 

voir la profession de Graphiste (niveau universitaire)

 

Pour les autres programmes :

 

consulte la page de description du métier concerné

 

AUTRES EXIGENCES À L’ADMISSION :

 

Pour le Baccalauréat en art dramatique – concentration en scénographie :

 

Se présenter à une audition obligatoire, comprenant :

 

-       Subir une entrevue obligatoire (il est fortement conseillé de présenter un portfolio) (35 %)

-       Répondre à un questionnaire obligatoire (40 %)

 

Note: ces tests sont éliminatoires, l'échec amènera un refus d'admission

 

Pour le Baccalauréat en design de théâtre :

 

-       Soumettre un portfolio ou un cartable de travaux personnels

-       Présenter une lettre décrivant tes motivations et tes intérêts à étudier dans ce programme

-       Subir une entrevue d’admission

 

Pour le Baccalauréat en arts plastiques (ou arts visuels) :

 

Voir la profession d'artiste en arts visuels

 

Pour le Bacc en design graphique :

 

voir la profession de Graphiste (niveau universitaire)

 

Pour les autres programmes :

 

consulte la page de description du métier concerné

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

Aucun contingentement :

 

Les candidats(es) admissibles (qui répondent aux exigences d'admission et aux autres exigences, s'il y a lieu) sont généralement admis

admissions ouvertes au trimestre d'automne seulement à l'UQAM, Montréal, Laval (design graphique) et Concordia

admissions ouvertes aux trimestres d'automne et d'hiver à l'UQAC, UQO, UQAT, U.Q.T.R., Bishop, Laval (arts visuels) et Ottawa

ENDROITS DE FORMATION :

 

Pour les baccalauréats en design graphique :

 

voir la page de designer graphiste

 

Pour le Baccalauréat en arts plastiques (ou arts visuels) :

 

voir la page d'artiste en arts visuels