Retour à la page du secteur restauration et tourisme

Retour à la page d’accueil

 

SECTEUR : RESTAURATION HÔTELLERIE ET TOURISME

NIVEAU D’ÉTUDES : FORMATION PROFESSIONNELLE

 

CUISINIER(ÈRE)

DIPLÔME D’ÉTUDES PROFESSIONNELLES D.E.P.

 

Voir aussi ma section « liens recommandés » au bas de la page (dont des vidéos de cuisiniers qui parlent de leur travail).

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

 

En tant que cuisinière ou cuisinier; tu auras pour fonction de préparer et de faire cuire des aliments à partir de recettes et de menus (repas complets, plats individuels, plats spéciaux, etc.) en vue de leur consommation pour la clientèle d'un restaurant, d'une cafétéria (d'une école, d'un hôpital, d'un immeubles à bureaux), d'un service de traiteur (lors de banquets, de réunions, de réceptions d'affaires ou de réceptions lors d'occasions spéciales comme les mariages) ou pour les bénéficiaires d'un hôpital, d'un centre correctionnel ou d'un centre d'hébergement pour personnes âgées ou pour la production de mets préparés au sein d'une entreprise de transformation alimentaire..

 

Tu devras planifier et analyser le travail de la journée; examiner les réserves et les ingrédients disponibles; apprêter divers aliments (légumes, fruits, viandes, volailles, poissons, mollusques, crustacés, céréales); préparer et réaliser divers repas (potages, pâtes, entremets, desserts, pièces montées pour buffets froids, repas principaux, etc.); contrôler la qualité des plats préparés; dresser les mets; effectuer le service; concevoir et effectuer la mise en place de différents types de menus (tables d’hôte, menus à la carte, buffets, petits déjeuners, desserts et présentations culinaires) que ce soit des repas du petit déjeuner, du dîner et du souper; assurer la conservation des aliments (identifier les aliments à conserver, déterminer la méthode de conservation, préparer les aliments en vue de leur conservation et contrôler la conservation); entretenir et maintenir en ordre le poste de travail, les outils et les équipements; nettoyer et aseptiser le poste de travail et appliquer les règles d'hygiène personnelle et de sécurité; etc.

 

Au sein des plus importants établissements hôteliers de restauration, il existe plusieurs fonctions au sein d'une brigade cuisine, soit :

 

Chef cuisinier (aussi appelé "chef exécutif" ou "chef de cuisine" ou "chef de brigade") : est le responsable en cuisine du processus complet de confection des plats, des mets ou des repas d’une cuisine. Ses responsabilités consistent en l'élaboration des menus et création des nouveaux plats; gestion des budgets d’approvisionnement en produits frais en fonction des perspectives de demande et de perte; l’approvisionnement en produits de qualité qu’il va souvent lui-même sélectionner chez des fournisseurs choisis et acheter dès l’ouverture des marchés avant d’entrer en cuisine; la supervision des opérations des cuisines, donne les instructions comme responsable de la préparation des plats; l'encadrement, la supervision et la gestion du personnel de la cuisine; ainsi que le respect des règles d’hygiène et des normes de qualité et de sécurité de travail.

 

Sous-chef cuisinier (aussi appelé "sous-chef de cuisine" ou "sous-chef de brigade" ou "second de cuisine" ou "chef d'équipe de cuisine") : a comme responsabilités de seconder le chef cuisinier dans toutes ses fonctions; le remplace en cas d'absence; planifier et diriger la façon dont les plats seront présentés; créer et gérer l'horaire de travail de toute la brigade; dans plusieurs établissements, occuper les responsabilités de chef de partie; entraîner et former les stagiaires et les nouveaux employés; ; ainsi que d'assurer le contrôle de la qualité des aliments et des plats servis aux clients.

 

Chef de partie (aussi appelé "chef tournant" ou "cuisinier(ère) principal(e)") : regroupe plusieurs cuisiniers occupant différentes fonctions, soit : saucier (confectionne tous les fonds, sauf les fumets de poisson, toutes les sauces, sauf la hollandaise, toutes les viandes en sauce, les sautés, les poêlés, les braisés, les viandes pochées ainsi que les petites garnitures d'accompagnement et d'appellation); poissonnier(ère) (préparer les poissons, crustacés et moules pour les plats, ainsi que confectionner des plats à base de poissons ou crustacés en collaboration avec le chef de cuisine); rôtisseur(euse) (est en charge de la préparation des viandes rôties, des grillades de viandes et de poissons); entremétier(ère) (est en charge de la préparation et de la cuisson des légumes, des pâtes, du riz, des purées, des soupes et potages, des œufs, des soufflés, et des sauces blanches); pâtissier(ère) (préparer et confectionner les desserts, voir la page de pâtissier); boulanger(ère) (confectionne et prépare les pains et autres produits de boulangerie, voir la page de boulanger). Dans plusieurs établissements, c'est le sous-chef qui occupe également la fonction de chef de partie et saucier. Donc, les autres fonctions sont occupées par un(e) premier(ère) cuisinier(ère).

 

Premier(ère) cuisinier(ère) : est responsable de la préparation des plats (mise en place et présentation) qui composent le menu; voit à la préparation, à l'assaisonnement, à la cuisson et au portionnement des aliments; fait frire, bouillir, griller, cuire et rôtir les viandes ; prépare les fonds, sauces et potages; cuit les légumes ou tout autre aliment, au besoin, confectionne les pâtisseries et les desserts; vérifie et fait le suivi de la cuisson des aliments; peut être appelé à participer à la prise et à la tenue des inventaires et à signaler les écarts; participe, s'il y a lieu, à la vérification des marchandises diverses au moment de la réception (occupe la fonction de garde-manger s'il y a absence de cette fonction); s'assure de la bonne utilisation de l'équipement et du matériel nécessaires à l'exercice de ses fonctions; peut remplacer le chef de partie en cas d'absence. Dans plusieurs établissements, c'est le sous-chef qui occupe également la fonction de chef de partie et saucier. Donc, les autres fonctions sont occupées par un(e) premier(ère) cuisinier(ère).

 

Deuxième cuisinier(ère) (aussi appelé "second uisinier(ère)) : participe à la préparation et à la cuisson des aliments, poissons, pâtes, ainsi qu’à la finition des sauces, potages et fonds; effectue la coupe des viandes; est associé(e) à la confection des salades, des desserts et des pâtisseries; développe et entretient une attitude proactive d’accueil et de service auprès de la clientèle.

 

Troisième cuisinier(ère) : dans certains établissements seulement, il a présence de cette fonction. A les responsabilités de préparer et faire cuire des plats simples comme les pâtes et les mets rapides; peut agir comme garde-manger (pourvoir les autres parties en marchandises prêtes à la cuisson ou à toute autre préparation. Il pratique le désossage des viandes de boucherie et leur mise en portion, la préparation des volailles, gibiers, poissons, crustacés, et assure le stockage de ces marchandises en chambres froides ou dans le garde-manger. Assure également la préparation des plats culinaires froids, qu'il assaisonne et présente avec soin et précision : hors d'œuvre, salades, langoustes ou homards froids, plats en gelée, macédoine de légumes … et assure la mise en place des buffets, etc.).

 

Commis de cuisine (aussi appelé "apprenti(e)-cuisinier(ère)") : est la première étape dans la hiérarchie des métiers de la cuisine, et constitue une période d'apprentissage indispensable et capitale dans la carrière d'un futur professionnel de la cuisine. Il ou elle exécute des tâches simples et apprendra de l'observation et de la pratique des professionnels qui l'entourent.

 

Il ou elle est en charge de tous types de travaux en cuisine : aider à la mise en place, réceptionner et ranger les provisions, préparer les repas du personnel, éplucher les légumes, laver les salades, préparer les garnitures, etc....

 

Puis, à la fin du service, assisté ou non d'un plongeur, assurer le nettoyage du matériel, de la cuisine et des offices.

 

En tant que traiteuse ou traiteur; tu auras pour tâches de prendre en charge, pour le compte de particuliers ou d'entreprises, la conception, la production, la livraison, la mise en place et le service d'un repas ou d'un buffet lors de manifestations diverses et réceptions (lors de banquets, de réunions, de réceptions d'affaires ou de réceptions, lors d'occasions spéciales comme les mariages, pour des lancements ou galas, lors de festivals, foires commerciaux, compétitions sportives ou au cours de fêtes publiques, etc.).

Tu seras responsable de planifier et d'organiser les événements ou leur déroulement (conseils aux clients, définition des besoins en personnel et en matériel, rédaction de l'offre en fonction du cahier des charges, organisation des besoins divers comme la location de la salle, la décoration et le matériel d'animation, le choix des fournisseurs complémentaires éventuels, la prévision en cas d'imprévus, etc.); assurer la production alimentaire (conception et production des mets, préparation éventuelle de la mise en scène et du montage des pièces d'apparat, conditionnement de la production et le service auprès des convives); gérer les activités reliées à la réception (élaboration de la commande du client au niveau de la production, du conditionnement et de la livraison, transport et déchargement de la production, agencement du lieu de la réception et des annexes, dressage des tables et/ou du buffet, organisation du bar et des services connexes, dressage du chariot et des buffets, service, etc.); ainsi que la gestion et de l'exploitation commerciale de l'entreprise (élaboration de l'offre commerciale, élaboration d'une démarche marketing, gestion des stocks et approvisionnements, gestion comptable et financière, gestion des ressources humaines, etc.). 

En tant que pâtissière ou pâtissier de restaurant; tu auras pour fonction de préparer divers produits de pâtisserie (biscuits, pâtes, remplissages, crèmes, des tartes, tartelettes, sauces, compotes, sirops, petits fours, entremets, pâtes levées, gelées, certains pains, desserts glacés, confiseries, chocolats, gâteaux préparés, gâteaux et autres pâtisseries) en fonction des recettes établies par le chef de cuisine, le type de restauration proposée par l'établissement et en fonction de la clientèle desservie en vue de leur consommation.

 

Tu auras pour tâches de préparer les recettes ou les commandes spéciales; sélectionner ou élaborer des recettes;  sélectionner et préparer les ingrédients pour diverses recettes et commandes spéciales; cuire les produits préparés; glacer et décorer les pâtisseries; concevoir et confectionner des pièces montées, des gâteaux d'occasion et des pièces de présentation; préparer les produits glacés et les crèmes; commander au besoin, les aliments et les fournitures; maintenir les lieux de travail et les outils propres et en bon ordre; etc.

 

La plupart pâtissiers(ères) dans ce milieu occupent également la fonction de boulanger(ère); donc, tu auras également pour tâches de préparer les ferments et de pétrir les pâtes; de couper, bouler et façonner les pâtes, concevoir et fabrique différents types de pains, croissants, éclairs et viennoiseries, assurer la conservation et la présentation des produits.

 

APTITUDES ET QUALITÉS REQUISES :

-         Ne pas avoir d’allergies alimentaires

-         Goût et odorat développés

-         Bonne condition physique car tu devras travailler debout de longues heures

-         Capacité de travailler dans endroits chauds et froids

-         Bonnes habiletés et dextérité manuelles pour manipuler de façon appropriée les aliments et ingrédients

-         Minutie et souci du détail pour réaliser des produits de qualité

-         Capacité de travailler sous pression car le travail dans le milieu de la restauration est souvent rapide

-         Imagination, créativité pour concevoir et réaliser de nouvelles recettes et présentations culinaires de buffets et tables d’hôte

-        Facilité à travailler seul ou en équipe  : selon les milieux, tu auras à travailler seul à la cuisine ou en collaboration avec d’autres cuisiniers

-         Aimer travailler avec le public et entregent car tu devras travailler auprès de la clientèle dans certains milieux

-         Sens de l’organisation pour bien planifier le travail de ta journée  (le nombre de repas à faire, le temps de préparation, le temps de cuisson, etc.) 

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-         Apprenti-cuisinier ou apprenti-cuisinière

-      Chef de partie

-      Chef tournant

-         Cuisinier(ère) d’établissement communautaire

-         Cuisinier(ère) de navire

-         Cuisinier(ère) de restaurant

-         Cuisinier(ère) militaire (sur une base ou à bord d’un navire) formation offerte par les Forces armées

-         Entremettier(ère)

-         Pâtissier(ère) de cuisine

-      Premier(ère) cuisinier(ère)

-         Rôtissier(ère)

-         Saucier(ère)

-      Second cuisinier(ère)

-         Traiteur(euse)

-         Sous-chef cuisinier ou sous-chef cuisinière

-         Chef de banquet

-         Chef cuisinier ou chef cuisinière

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-         Restaurants

-         Hôtels

-         Hôpitaux

-         Centres hospitaliers de soins de longue durée CHSLD

-         Centres d’accueil et résidences privés pour personnes âgées

-         Centres d’accueil et résidences publics et privés pour personnes handicapées

-         Camps de vacances

-         Centres-jeunesse (centres d’accueil pour jeunes)

-         Entreprises de services alimentaires (cafétérias)

-         Traiteurs

-         Auberges

-    Compagnies ferroviaires

-         Compagnies maritimes

-    Compagnies forestières

-    Compagnies minières

-         Forces armées canadiennes (voir section professions apparentées), voir aussi la
Réserve navale, la Réserve aérienne
et la Réserve de l'Armée de terre

-    Industries alimentaires

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-         Disponibilité

-         De l’expérience dans le milieu de restauration est un atout

-         Travail sur quarts dans certains milieux (restaurants, hôtels, cafétérias)

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 1er juin 2015 :

 

Pour le D.E.P. en cuisine :

 

Le placement est bon, 70 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité, soit 84 % sont à temps complet.

 

Quelques autres répondants(es), soit 18 % ont choisi de poursuivre leurs études au ASP en cuisine du marché ou au ASP en pâtisserie de restauration contemporaine ou dans un autre D.E.P. (pâtisserie, boucherie ou boulangerie) ou au collégial en gestion d'un établissement de restauration.

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

669 384 323 120

 

Note 1 : baisse du taux de placement par rapport aux années précédentes (était de 78 % en 2013; 77 % en 2011 et 75 % en  2009).

 

Pour l'A.S.P. en cuisine du marché :

 

le placement est bon, 75 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié dont la presque totalité, soit 94 % sont à temps complet.

 

Quelques autres répondants(es), soit 19 % ont choisi de poursuivre les études au collégial en gestion d'un établissement de restauration.

 

Pour l'A.S.P. en pâtisserie contemporaine :

Le placement est moyen, seulement 56 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié dont la presque totalité, soit 91 % sont à temps complet.

 

Quelques autres répondants(es), soit 20 % ont choisi de poursuivre les études au collégial en gestion d'un établissement de restauration.

 

PROGRAMMES

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À TEMPS COMPLET

NOMBRE
AUX
ÉTUDES

A.S.P. cuisine  du marché

54

33

31

10

A.S.P. pâtisserie contemporaine

49

22

20

10

Note 1 : Par contre, stabilité du nombre de diplômés(es) poursuivant leurs études.

Note 2 : baisse du taux de placement au niveau de l'ASP en cuisine du marché par rapport aux années précédentes (était de 76 % en 2013; 84 % en 2011 et 83 % en 2009).

Note 3 : baisse importante du taux de placement au niveau du ASP en pâtisserie contemporaine par rapport aux années précédentes (était de 83 % en 2013; 48 % en 2011 et 73 % en 2009).

Sources : Ministère de l’Éducation du Québec

 

SALAIRE :

 

Selon les données en 2015 :

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

 

Secteur privé :

 

-    11,47 $/heure (40 hres/sem) en tant que cuisinier(ère) au Parc des Six Flags (La Ronde)

-         15,08 $/heure (40 hres/sem) au sein des PME avec le D.E.P.

-        15,53 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant qu'aide-cuisinier(ère) ou commis de cuisine dans les grands hôtels 4 ou 5 étoiles (extérieur de Montréal)

-         16,18 $/heure (40 hres/sem) au sein  des PME avec un A.S.P. en pâtisserie contemporaine

-        16,01 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que cuisinier(ère) dans les établissements privés d'hébergement et de soins aux aînés

-        17,14 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que cuisinier(ère) dans les clubs de golf privés

-        17,14 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que cuisinier(ère) dans les établissements privés d'enseignement secondaire

-         17,22 $/heure (40 hres/sem) en moyenne dans les grandes industries alimentaires (conception de mets préparés)

-        17,92 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que second cuisinier(ère) dans les grands hôtels 4 ou 5 étoiles (extérieur de Montréal)

-         20,53 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant qu'aide-cuisinier(ère) ou commis de cuisine dans les grands hôtels 4 ou 5 étoiles (Île de Montréal)

-         19,53 $/heure (40 hres/sem) au sein des PME avec un A.S.P. en cuisine du marché

-         19,95 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que premier(ère) cuisinier(ère) ou chef de partie dans les grands hôtels 4 ou 5 étoiles (extérieur de Montréal)

-         21,89 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que deuxième cuisinier(ère) à bord d'un navire de la Marine marchande dans les eaux intérieures

-         22,14 $/heure (40 hres/sem) à bord d'un train de Via Rail 

-         22,72 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que second cuisinier(ère) dans les grands hôtels 4 ou 5 étoiles (Île de Montréal)

-         25,55 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que premier(ère) cuisinier(ère) ou sous-chef de partie ou chef de partie dans les grands hôtels 4 ou 5 étoiles (Île de Montréal)

Note 1 : hausse de la moyenne salariale au sein des PME pour le DEP par rapport aux années précédentes (était de 14,15 $ en 2013; 14,15 $ en 2012, 13,98 $ en 2011 et 12,98 $ en 2009).

Note 2 : hausse importante de la moyenne salariale au sein des PME pour l'ASP en cuisine du marché par rapport aux années précédentes (était de 15,10 $ en 2013; 16,00 $ en 2012, 13,48 $ en 2011 et 13,88 $ en 2009).

Note 3 : moyenne salariale au sein des PME pour l'ASP en pâtisserie contemporaine comparable aux années précédentes (était de 16,18 $ en 2013; 13,65 $ en 2012, 13,63 $ en 2011 et 12,73 $ en 2009).

Note 4 : chez la plupart des grands employeurs privés, les augmentations sont établies par les conventions collectives.

Secteur public :

-         15,51 $/heure (40 hres/sem) en tant que cuisinier(ère) dans un CPE

-     15,63 $/heure (38,75 hres/sem) en tant que cuisinier(ère) à la SEPAQ

-     15,65 $/heure (38,75 hres/sem) en tant que cuisinier(ère) à l'Assemblée nationale (personnel des restaurants)

-     16,46 $/heure (38,75 hres/sem) en tant que chef de cuisine à l'Assemblée nationale (personnel des restaurants)

-       18,65 $/heure (38,75 hres/sem) en tant qu'aide-cuisinier(ère) dans le réseau de la santé (hôpitaux, CHSLD, etc)

-         19,39 $/heure (38,75 hres/sem) en tant que cuisinier(ère) - classe 2 dans la fonction publique québécoise (notamment dans les centres de détention)

-       19,91 $/heure (38,75 hres/sem) en tant que cuisinier(ère) à la Société des casinos du Québec

-       20,31 $/heure (38,75 hres/sem) en tant que cuisinier(ère) - classe 3 (commis de cuisine) dans le réseau des commissions scolaires

-       21,25 $/heure (38,75 hres/sem) en tant que cuisinier(ère) - classe 2 (premier cuisinier ou chef de partie) dans le réseau des commissions scolaires

-        21,25 $/heure (38,75 hres/sem) en tant que cuisinier(ère) - classe 1 dans la fonction publique québécoise (notamment dans les centres de détention)

-         21,25 $/heure (38,75 hres/sem) en tant que cuisinier(ère) dans le réseau de la santé (hôpitaux, CHSLD, etc)

-       21,32 $/heure (38,75 hres/sem) en tant que garde-manger (second cuisinier) à la Société des casinos du Québec

-       22,10 $/heure (38,75 hres/sem) en tant que cuisinier(ère) - classe 1 (chef de cuisine) dans le réseau des commissions scolaires

-        22,10 $/heure (38,75 hres/sem) en tant que chef d'équipe de cuisine (chef de partie) dans la fonction publique québécoise (notamment dans les centres de détention)

-       22,79 $/heure (38,75 hres/sem) en tant que premier(ère) cuisinier(ère) à la Société des casinos du Québec

-        22,89 $/heure (38,75 hres/sem) en tant que chef de cuisine dans la fonction publique québécoise (notamment dans les centres de détention)

-       24,40 $/heure (37,5 hres/sem) en tant que cuisinier(ère) dans la fonction publique fédérale (dans les pénenticiers fédéraux, postes civils sur les bases militaires)

-       25,00 $/heure (38,75 hres/sem) en tant que chef de partie à la Société des casinos du Québec

-       25,86 $/heure (37,5 hres/sem) en tant que premier(ère) cuisinier(ère) dans la fonction publique fédérale (dans les pénenticiers fédéraux, postes civils sur les bases militaires)

-       26,40 $/heure (37,5 hres/sem) en tant que cuisinier(ère) - chef de cuisine dans la fonction publique fédérale (dans les pénenticiers fédéraux, postes civils sur les bases militaires)

-        900,00 $/semaine + indeminité de service en mer en tant que cuisinier(ère)-steward à bord d'un navire au sein de la Garde Côtière Canadienne

-    2 948 $/mois (grade de soldat/matelot 2e classe) en début de carrière et augmente à 4 952,00 $/mois après 3 ans avec le grade de caporal/matelot 1te classe), il faut ajouter une indemnité du service en mer pour les cuisiniers à bord d’un navire) au sein des Forces canadiennes (Force régulière)

-         94,86 $/jour avec le grade de soldat/matelot 2e classe (et augmente à 138,38 $/jour après 3 ans avec le grade de caporal/matelot 1ère classe) (il faut ajouter une indemnité du service en mer pour les cuisiniers à bord d’un navire) au sein des Forces canadiennes (Réserve)

Note: dans le secteur public et parapublic, les augmentations sont établies par les conventions collectives. 

 

Sources : Ministère de l’Éducation du Québec, Conseil du trésor du Québec, Commission de la Fonction publique du Canada, Ministère de la Famille et de l'Enfance, Forces canadiennes, Syndicat des employés - unité restauration de la Société des casinos du Québec, Syndicat de la fonction publique du Québec SFPQ - section locale personnel des restaurants de l'Assemblée nationale, TCA Canada (personnel des services des trains de Via Rail), Syndicat international des marins canadiens, Syndicat des cols bleus regroupés de Montréal - section Parc des Six Flags (La Ronde) - opérations et restauration, conventions collectives des employés de plusieurs grandes industries alimentaires, conventions collectives des employés de plusieurs établissements privés d'enseignement secondaire, conventions collectives des employés de plusieurs établissements privés d'hébergement et de soins aux aînés, conventions collectives des employés de plusieurs clubs de golf privés, conventions collectives des employés de plusieurs grands hôtels de l'Île de Montréal et conventions collectives des employés de plusieurs grands hôtels des autres régions du Québec.

 

PORTRAIT DU MÉTIER :

 

En 2015; il y avait plus de plus 56 200 cuisinières et cuisiniers professionnels et plus de 11 900 chefs cuisiniers(ères) (dont 74 % travaillaient dans le secteur du tourisme) dans toutes les régions du Québec.

 

Les cuisiniers composaient 18 % des emplois du secteur de la restauration, 6 % de ceux de l’hébergement et 12 % de tous les emplois en tourisme.

 

Plus de 77 % des cuisiniers étaient des hommes, alors que les femmes représentaient 23 %.

 

Plus de 68 % des chefs étaient des hommes, alors que les femmes représentaient 37 %, ce qui représente une augmentation de 157 % depuis 2010.

 

Plus de 78 % occupaient un poste à temps complet

 

La répartition selon l'âge était :

Donc, plus de 30 % des cuisiniers sont agés de plus de 45 ans prendront leur retraite au cours des prochaines années et devront être remplacés.

 

Bien que l'on retrouve des membres de ce corps de métier dans toutes les régions du Québec, ils sont surtout concentrées dans les régions de l'Île-de-Montréal, Québec, Laurentides, Montérégie et Estrie.

 

La répartition selon le type d'employeur était :

Sources : Emploi-Québec et Conseil québécois des ressources humaines en tourisme

PORTRAIT DE L'INDUSTRIE DE LA RESTAURATION :

Le secteur de la restauration au Québec se divise en deux groupes : la restauration commerciale ainsi que la restauration non commerciale.

 

La restauration commerciale a pour activité principale la vente de nourriture et de boisson. Les établissements regroupés sous ce vocable offrent à leur clientèle soit un service complet (service aux tables) ou encore un service restreint (restauration rapide, établissements de boissons alcoolisées, etc.).

 

La restauration non commerciale dessert pour sa part la clientèle des institutions dont la mission première n’est pas de fournir des services de restauration, notamment les hôpitaux, les écoles, les prisons et les commerces de détail.

 

En 2014, les revenus du milieu de la restauration commerciale au Québec s’élevaient à près de 10,7 milliards $, une diminution des ventes nettes de 2,1% par rapport à l’année précédente. Le chiffre d’affaires moyen par restaurant était de 448 000$ selon le Diagnostic sectoriel de la main-d'œuvre en restauration réalisée par le Conseil québécois des ressources humaines en tourisme en 2015.

 

Plus de 200 000 personnes occupent un emploi dans la restauration québécoise, au sein de plus de 20 000 établissements. Il s’agit à 72% de restaurants indépendants, une proportion plus élevée que dans toutes les autres provinces canadiennes. 40% des entreprises québécoises de restauration comptent moins de 10 employés.

 

En 2014, 369 restaurants ont dû fermer leurs portes suite à une faillite; on constate une augmentation du nombre de faillites au Québec depuis 2010. Les deux tiers des faillites de restaurants au Canada concernent d’ailleurs des établissements québécois.

 

Les entreprises du secteur de la restauration connaissent une intensification de leurs activités durant la haute saison touristique, et le phénomène de la saisonnalité est particulièrement présent en région. Pour répondre à la demande, les restaurateurs augmentent leurs effectifs. L’automne venu, ils doivent mettre à pied une partie de leur main-d'œuvre et tentent de la réengager au retour de la haute saison. Cette situation leur cause une difficulté importante de rétention de leur main-d'œuvre puisqu'il arrive souvent que des employés quittent l'employeur afin de trouver un emploi à l'année dans le même domaine ou en dehors du secteur de la restauration commerciale.

 

Le secteur de la restauration recrute en grande partie chez les moins de 25 ans (pour la plupart des métiers, bien que les directeurs et gérants de restaurant soient moins concernés); il s’agit de son bassin de recrutement traditionnel. Or, les tendances sociodémographiques laissent entrevoir une diminution de la proportion de jeunes de moins de 25 ans au cours des prochaines années au sein de la population. Pour diverses raisons, le recrutement tend à se faire plus difficile dans cette tranche de la population depuis quelques années.

 

Face à ce phénomène, les restaurateurs doivent se tourner vers d’autres bassins de recrutement pour combler leurs effectifs. Interrogés à ce sujet, 69 % des répondants ont recours à la main-d'œuvre immigrante et 52 % à main-d'œuvre en réorientation de carrière, semi-retraitée ou retraitée.

 

Consulte également le site du Conseil québécois des ressources humaines en tourisme (section perspectives sectorielles) où sont décrits notamment les perspectives d’emploi dans ce domaine. 

 

Ainsi que le Portrait de l'industrie de l'hôtellerie et de la restauration

 

Sources : Conseil québécois des ressources humaines en tourisme, Association des restaurateurs du Québec et Emploi-Québec

 

PERSPECTIVES D’AVENIR :

 

De 2010 à 2015, les emplois de cuisinier dans le secteur de la restauration ont progressé de + 11 %, un taux qui dépasse légèrement les augmentations enregistrées dans le secteur (+ 9 %) et de beaucoup celles enregistrées dans l’industrie (+ 3 %) et au Québec (+ 4 %).

 

Cette tendance semble vouloir continue au cours des prochaines années.

 

Il y a toujours une forte demande pour des emplois de cuisiniers(ères) et le personnel détenant un D.E.P. est reconnu et très apprécié par les employeurs.

 

Dans plusieurs centres de formation, tant dans les grands centres urbains que dans les régions, ils reçoivent de 2 à 3 fois (et parfois même 4 fois) plus d'offres d'emploi provenant d'employeurs de cette région et de l'extérieur qu'il y a de diplômés(es) disponibles. Il faut ajouter également, les entreprises qui courtisent les étudiants(es) avant même de terminer les études dont aucune offre d'emploi n'est affichée.

 

La plupart des finissants(es) obtiennent un emploi dans leur milieu de stage. Le placement frôle 100 % (s'il ne l'atteint pas) dans la plupart des centres de formation, principalement dans les régions de Québec, des Laurentides, de Chaudière-Appalaches, de la Côte-Nord, de l'Abitibi-Témiscamingue, du Bas-St-Laurent et du Saguenay-Lac-St-Jean.

 

Si l'aventure, les voyages et le monde de la mer t'attire, de nombreuses possibilités sont offertes pour les cuisiniers(ères) à bord des navires de croisières, mais aussi à bord des navires de la Marine des Forces canadiennes.

Donc, plus de 30 % des cuisiniers sont agés de plus de 45 ans prendront leur retraite au cours des prochaines années et devront être remplacés.

 

Dans l'industrie hôtelière :

 

On prévoit que d'ici 2030, près de 4 000 emplois devront être comblés dans le secteur de la restauration un peu partout au Québec (notammment dans les régions de Montréal, Québec, Laurentides, Cantons de l'Estrie, Montérégie, Bas-St-Laurent et Outaouais)

 

Selon l'étude sectorielle de la main-d'œuvre réalisée par le Conseil québécois des ressources humaines en tourisme en 2016, a révélé que 32 % des hôteliers ont beaucoup ou assez de difficultés à recruter des cuisiniers

 

Selon cette même enquête, plus de 51 % des restaurateurs et hôteliers éprouvent des difficultés de recrutement pour les postes de chefs principaux, sous-chefs et gérants de cuisine.

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) cuisinier(ère) dans un établissement hôtelier ayant environ 10 années d'expérience était de 37 300 $

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) cuisinier(ère) dans un établissement de restauration ayant environ 10 années d'expérience était de 44 700 $.

 

Les perspectives sont très bonnes pour les prochaines années en milieu hôtelier partout au Québec, mais elles varient beaucoup selon l’achalandage touristique.

 

Dans l'industrie de la restauration :

 

En 2015, plus de 5 400 emplois ont été créés dans les secteurs de l’hébergement et de la restauration ce qui correspond à une croissance de 2,2 %. Ceci veut donc dire que, non seulement tous les emplois perdus durant la crise ont été regagnés.

 

Le secteur fait face à d’importants enjeux de recrutement et de rétention de son personnel, notamment pour la profession de Cuisinier. La rareté grandissante de la main-d’oeuvre pourrait amener les restaurateurs à se tourner vers des nouveaux bassins de main-d’oeuvre et à rehausser les conditions de travail.

 

Les marges de manoeuvre sont cependant limitées. En plus d’être un secteur ou la compétition est particulièrement vive, les restaurateurs ont à composer avec l’augmentation du coût des denrées ainsi qu’à des ventes qui peinent difficilement à suivre le rythme de l’inflation.

 

On prévoit que d'ici 2030, plus de 13 800 emplois devront être comblés dans le secteur de la restauration un peu partout au Québec (notammment dans les régions de Montréal, Québec, Laurentides, Cantons de l'Estrie, Montérégie, Bas-St-Laurent et Outaouais).

 

Selon l'étude sectorielle de la main-d'œuvre réalisée par le Conseil québécois des ressources humaines en tourisme en 2016, a révélé que 63 % des restaurateurs ont beaucoup ou assez de difficultés à recruter des cuisiniers.

 

Selon cette même enquête, plus de 51 % des restaurateurs et hôteliers éprouvent des difficultés de recrutement pour les postes de chefs principaux, sous-chefs et gérants de cuisine.

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) cuisinier(ère) dans un établissement de restauration ayant environ 10 années d'expérience était de 27 600 $

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) chef dans un établissement de restauration ayant environ 10 années d'expérience était de 33 400 $.

 

Donc, les perspectives d'emploi sont très bonnes au cours des prochaines années dans le domaine de la restauration.

Sources : Association des restaurateurs du Québec, Conseil québécois des ressources humaines en tourisme et Tourisme Québec.

Consulte également le site du Conseil québécois des ressources humaines en tourisme (section perspectives sectorielles) où sont décrits notamment les perspectives d’emploi dans ce domaine. 

Ainsi que le Portrait de l'industrie de l'hôtellerie et de la restauration

 

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

 

Le Diplôme d’études professionnelles en cuisine D.E.P. a une durée totale de 1 470 heures (auparavant était de 1 350 heures), c’est-à-dire 1½ an offert à temps complet. Par contre, certains établissements offrent une formation intensive d’1 an.

 

Il comporte des cours d'introduction au métier, hygiène et salubrité alimentaires, santé et sécurité au travail, qualités organoleptiques (sensorielles) des aliments, organisation de la cuisine, techniques de cuisson, préparation des fruits et légumes, préparations fondamentales, mise en place des potages, préparation des pâtes de base, mises en place des viandes, volailles et gibiers, mises en place des poissons, mollusques et crustacés, mises en place des hors-d'oeuvre et des entrées, mises en place des desserts, conception des menus, présentations culinaires, service des petits déjeuners, service des menus du jour, service des menus de production, production de banquets et les services alimentaires, service des buffets, service des menus table d'hôte et à la table, ainsi qu'un stage non rémunéré en milieu de travail d'une durée de 5 semaines.

 

Plusieurs centres de formation offrent le programme selon la formule en alternance travail-études, qui permet de faire au moins 2 stages pendant la formation en plus des stages obligatoires prévus au programme qui représentent 20 à 25 % de la formation (soit plus de 320 heures d'expérience en milieu de travail). Ces expériences de travail en entreprise peuvent être rémunérées OU non rémunérées et permettent de favoriser l'intégration au marché du travail. De plus, certains employeurs proposent un emploi à leur stagiaire lorsqu'il obtient son diplôme.

 

Voici quelques exemples d'établissements offrant cette formule (pour une liste détaillée, consulte la section "endroits de formation") :

Certains centres proposent d'entreprendre des études en formation professionnelle tout en permettant de terminer ses études secondaires afin d'obtenir le diplôme d'études secondaires en plus du D.E.P. Pour plus de détails, consulte la formule concomitance DES/DEP.

 

Voici quelques exemples d'établissements offrant cette formule (pour une liste détaillée, consulte la section "endroits de formation") :

Enfin, dans la plupart des centres de formation, un restaurant (ou une salle à manger) ouvert au public se retrouve dans les locaux du centre de formation professionnelle permettant d'acquérir une expérience pratique en milieu réel. Pour cette raison, une disponibilité de jour ET de soir est souvent nécessaire puisque tu auras des laboratoires de pratique établis selon un horaire variable. À quelques occasions (durant l’année), tu seras invité(e) à participer à des évènements extérieurs du centre (banquets, brunchs, buffets, etc.) le samedi ou dimanche.

 

De plus, à l'ITHQ, le programme comporte également les activités de formation suivante permettant d'obtenir l'Attestation d'études Signature ITHQ : premiers soins (s'ajoutant au cours de santé et sécurité au travail), communication en langue seconde, ainsi qu'un stage d'été rémunéré en entreprise au Québec ou à l'étranger d'une durée totale de 390 heures (13 semaines à temps complet) + un stage de fin d'études non rémunéré en entreprise d'une durée de 105 heures (3 semaines à temps complet). Enfin, la plupart des cours de la 3e session à la production de repas pour la clientèle des salles à manger de l'Hôtel de l'Institut pouvant accueillir jusqu'à 150 personnes.

 

Note : prendre en considération que les stages peuvent se dérouler de jour, de soir et les fins de semaine selon les horaires de l'entreprise d'accueil.

 

Le D.E.P. en cuisine - option cuisine italienne offert à l’ITHQ a une durée totale de 1 620 heures, c’est-à-dire 1½ an offert à temps complet. Il comprend les mêmes cours que mentionnés ci haut menant au D.E.P. en cuisine, mais on y ajouté 3 modules de formation en langue et culture italiennes d'une durée de 150 heures. La formation pédagogique est partagée entre la cuisine italienne et la cuisine dite classique. Enfin, il comprend un stage d'été rémunéré de 390 heures (13 semaines à temps complet), ainsi qu'un stage  de fin d'études non rémunéré de 3 semaines qui devront être réalisés dans un restaurant ou un établissement hôtelier spécialisé en cuisine italienne de la région montréalaise ou d'une autre région. Ces activités supplémentaires permettent d’obtenir l'Attestation d'études Signature ITHQ avec mention cuisine italienne en plus du D.E.P.

 

Le D.E.P. en cuisine / spécialisation Cucina Italiana offert conjointement avec La Scuola Internationale di Cucina Italian située à Parma (province de Parma dans la région d'Émilie-Romagne, près de Bologne) en Italie. Elle comprend le programme de D.E.P. en cuisine avec option en cuisine italienne incluant 390 heures de stages rémunérés (13 semaines) en alternance travail-études réparties sur 3 sessions effectuée dans un établissement de restauration italienne de la région montréalaise ou d'une autre région, ainsi qu'un complément de formation de 13 semaines en Italie se déroulant au trimestre d'été suivant la dernière session (2 semaines de cours à l'École Alma et de visites et dégustations alimentaires dans les établissements agroalimentaires et viticoles de la région de Parma et 12 semaines de stage dans des établissements hôteliers italiens de renom) Cette formation permettra d'obtenir le D.E.P. en cuisine avec mention cuisine italienne, l'Attestation d'études Signature ITHQ en Cucina Italiana et le Certificat de l'École internationale de cuisine italienne Alma.

 

PERFECTIONNEMENT ET ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Par la suite, tu pourras te diriger vers le marché du travail ou poursuivre tes études en formation professionnelle ou au collégial dans l'un des programmes suivants :

 

L'Attestation de spécialisation professionnelle en cuisine du marché A.S.P. a une durée totale de 525 heures (15 semaines) offert à temps complet. Elle est destinée aux cuisiniers (détenant un D.E.P., un C.E.P., une formation équivalente ou 5 ans d'expérience) désirant acquérir et perfectionnement leurs connaissances en cuisine régionale. Tu auras des cours d'introduction à la cuisine régionale, charcuteries, boulangerie, mets de cuisine étrangère, mets à base de produits régionaux, desserts à l'assiette, conception de recettes, standardisation de recettes, mises en place et service des menus de cuisine du marché, mises en place et service des menus de dégustation. Endroits de formation : voir la section "endroits de formation ".

 

L'Attestation de spécialisation professionnelle en cuisine du marché A.S.P. + le programme Signature ITHQ formation supérieure en cuisine a une durée totale de 1 445 heures offert à temps plein. En plus de comporte les cours et ateliers mentionnés à l'ASP ci haut, l'ITHQ a ajouté des cours ou ateliers en sommellerie, les produits fins, le service traiteur, la cuisine italienne, les produits nouveaux et peu connus, la gestion des approvisionnements, le contrôle des coûts des matières premières et de la main-d'oeuvre, ainsi que des visites chez des artisans producteurs québécois et français. Il comporte également 2 stages non rémunérés, dont le premier dans un établissement de restauration québécois renommé et le seconde d'une durée de 12 semaines en France (dont un atelier d'1 semaine à l'École supérieure de cuisine Grégoire-Ferrandi de Paris et un stage de 11 semaines dans un établissement de restauration français renommé).

 

L'Attestation de spécialisation professionnelle en pâtisserie de restauration contemporaine A.S.P. a une durée totale de 450 heures (15 semaines) offert à temps complet. Il est destiné aux cuisiniers (détenant un D.E.P. ou un C.E.P. ou 5 ans d'expérience) désirant réaliser des pâtisseries pour les restaurants gastronomiques et les établissements hôteliers. Tu auras des cours sur les connaissances de base en pâtisserie (pour les cuisiniers), entremets chauds et froids, préparations glacées, pâtisseries à la pièce, boulangerie et viennoiseries, décors de pâtisseries pour occasions spéciales. Endroits de formation : voir la section "endroits de formation".

 

L'Attestation d'études collégiales en gestion de cuisine internationale A.E.C. a une durée totale de 990 heures offert à temps partiel de soir. Elle est destinés aux détenteurs du A.S.P. en cuisine du marché ou en cusine actualisée et permet d'acquérir une formation poussée en cuisine internationale. Tu auras des cours en évolution de la cuisine internationale, technologie alimentaire, chimie alimentaire et nutrition, charcuteries de cuisine, desserts à l'assiette, organisation du travail, gestion des approvisionnements, conception et standardisation des recettes, accords mets et vins, mise en place et service mets étrangers I et II, gestion financière d'une cuisine, gestion des ressources humaines d'une cuisine, stage en cuisine internationale (dans un établissement canadien réputé pour sa cuisine internationale ou stage à l'étranger). Endroit de formation : Collège Mérici à Québec.

 

L'Attestation d'études collégiales en gestion de restaurant A.E.C. + Attestation d'études Signature ITHQ a une durée totale de 180 heures échelonnées sur 1 an offert à temps partiel. Elle est destinée aux cuisiniers (détenant un diplôme en cuisine professionnelle ou 3 000 heures d'expérience comme cuisinier) désirant gérer la cuisine d'hôtel, gérer la cuisine d'un hôpital, gérer un restaurant gastronomique ou démarrer leur propre restaurant. Tu auras des cours sur les choix des technologies culinaires pour son milieu, gestion d'une équipe de travail en restauration, contrôle des coûts et des achats en restauration, dynamique et points critiques d'une salle à manger.  Endroit de formation : ITHQ à Montréal

 

L'Attestation d'études collégiales en gestion de restaurant A.E.C. a une durée totale de 690 heures offert à temps partiel. Elle est destinée à celles et ceux désirant gérer la cuisine d'hôtel, gérer la cuisine d'un hôpital, gérer un restaurant gastronomique ou démarrer leur propre restaurant. Tu auras des cours de communication dans un contexte de gestion, planification stratégique, gestion et direction du personnel en restauration, comptabilité et budget, gestion des stocks, marketing en restauration, gestion des opérations, gestion intégrée en restauration, etc. Endroits de formation : Collège LaSalle à Montréal et Collège Mérici à Québec.

 

L'Attestation d'études collégiales en gestion de recettes et de menus santé A.E.C. + Attestation d'études Signature ITHQ a une durée totale de 270 heures échelonnées sur 1 an offert à temps partiel. Elle est destinée aux cuisiniers (détenant un diplôme en cuisine professionnelle ou 3 000 heures d'expérience comme cuisinier) désirant acquérir une formation plus poussée dans la réalisation et la production de mets santé. Tu auras des cours en alimentation saine et gourmande : quelques repères, standardisation de recettes saines et gourmandes, commercialisation d'une cuisine saine et gourmande et production de mets sains et gourmands. Endroit de formation : ITHQ à Montréal

 

Le Diplôme d'études collégiales en gestion d'un établissement de restauration D.E.C. d'une durée de 3 ans offert à temps complet. Il te permettra d'acquérir les connaissances nécessaires à la gestion d'un restaurant indépendant ou d'un établissement hôtelier ou même de te lancer en affaires. Pour plus de détails, consulte la profession de technicien en restauration.

 

L'Attestation de spécialisation professionnelle en lancement d'une entreprise A.S.P. Il est destiné aux personnes désirant se lancer en affaires en devenant propriétaire-gestionnaire de ton propre restaurant ou entreprise de traiteur.

 

De plus, le CFP Jacques-Rousseau de Longueuil offre maintenant un programme adapté au démarrage d'une entreprise dans le secteur de la restauration ou de l'alimentation (restaurant, pâtisserie, boulangerie, boucherie, charcuterie, petite épicerie, comptoir lunch/sandwichs/mets à apporter, service traiteur, bar, fromagerie, vignoble, microbrasserie, etc.).

 

Pour plus de détails, consulte la page "se lancer en affaires".

 

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

-         Soit détenir le D.E.S.

-         Soit avoir 16 ans et avoir réussi les cours de français, anglais et mathématiques de 4e secondaire ou leurs équivalents

-         Soit avoir 18 ans et posséder des connaissances équivalentes

 

AUTRES EXIGENCES D’ADMISSION :

-       Subir un test de d'aptitudes et de personnalité + une entrevue (I.T.H.Q., Collège LaSalle, CFP Jacques-Rousseau, École professionnelle des métiers, CFP Bel-Avenir)

-    Subir une entrevue de sélection obligatoire ou assister à une rencontre obligatoire (CFP Fierbourg, École hôtelière de la Capitale, PACC Career Centre)

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Il y avait un nombre de places limitées dans les centres suivants :

 

Note : dans ces centres, je te recommande de t’inscrire tôt car tu risques d’être sur une liste d’attente. 

Autres centres

Ce programme n'est pas contingenté  :

 

Les candidats(es) répondant aux conditions d'admission sont généralement admis.

 

Par contre, certains centres peuvent être avoir des listes d'attente.

 

Pour plus de détails sur les places disponibles, consulte le centre de formation de ton choix.

 

ENDROITS DE FORMATION :

 

Demande d’admission via Internet, consulte le SRAFP

 

Qu'est-ce que l'alternance travail-études ?

Région de Montréal

Île-de-Montréal :

Montérégie :

Lanaudière :

Laval :

Laurentides :

Région de Québec :

Québec :

Chaudière-Appalaches :

Ouest du Québec :

Abitibi-Témiscamingue :

-         Centre de formation professionnelle du Lac-Abitibi, La Sarre (C.S. du Lac Abitibi), admissions de jour à l'automne

Cantons de l'Est :

Centre-du-Québec :

Mauricie :

Outaouais :

Est et Nord du Québec :

Bas-St-Laurent et Gaspésie :

Côte-Nord :

Saguenay et Lac-St-Jean et Nord-du-Québec :

LIENS RECOMMANDÉS :

Tu désires avoir l’avis de cuisiniers(ères), de chefs et de restaurateurs(trices) sur leur métier ?, alors va également consulter les vidéos suivants :

sites de recherches d'emploi

 

Consulte la page suivante

 

Pour une liste d'établissements hôteliers, voir la page de technicien en hôtellerie

 

Pour une liste d'établissements de restauration, voir la page de technicien en restauration

 

Pour une liste de compagnies ferroviaires, voir la page de chef de train

 

Pour une liste de compagnies maritimes, voir la page de navigateur

 

Pour une liste de traiteurs consulte le site de l'Association des traiteurs du Québec

 

Autres liens :

-      Fédération canadienne des chefs cuisiniers

-    À la cuisine : portail francophone sur la cuisine

-    All Recipes : important portail mondial sur la gastronomie avec de nombreuses recettes de partout dans le monde (en anglais)

-    All Recipes France : important site français de recettes de toutes sortes

-    Ambassade des Pays-Bas en France : section cuisine et recettes traditionnelles hollandaises

-    Asian Flash : section recettes de ce portail francophone sur la Chine 

-    Association des éleveurs de wapitis du Québec : infos sur les qualités nutritives de cette viande et recettes

-    Association des pêcheurs des Iles-de-la-Madeleine : infos pratiques, nutritionnelles et recettes de homard

-    Association des producteurs d’argousiers du Québec : infos sur les propriétés nutritives de ce fruit et recettes

-    Association des producteurs de canards du Québec : infos sur les propriétés nutritives de cette volaille et recettes

-    Association des producteurs de cerfs rouges du Québec :  infos sur les propriétés nutritives de cette viande et recetttes

-    Association des producteurs de fraises et framboises du Québec : infos sur les propriétés nutritives de ces fruits et recettes

-    Association des producteurs de sangliers du Québec :  infos sur les propriétés nutritives de cette viande et recetttes

-    Association des producteurs de veaux de Charlevoix :  infos sur les propriétés nutritives de cette viande et recetttes

-    Becel : section recettes de cette marque de l'entreprise alimentaire Unileaver

-    Boeuf canadien : site des producteurs de boeuf canadien sur les propriétés nutritives de cette viande et recettes

-    Boîte à recettes : site québécois de recettes

-    Bonne bouffe.org : site de recettes de toutes sortes

-    Catelli Canada : section recettes de pâtes de cette entreprise alimentaire canadienne

-    Canal Vie : section recettes du site de cette chaîne québécoise de télé

-    Centre d'information sur le boeuf : infos sur les qualités nutritives du boeuf et recettes

-    Centre d'information sur les viandes (France) : infos sur les valeurs nutritives sur les différents types de viandes et recettes

-    Comité interprofessionnel du canard rôti : site des producteurs de canards de France fournissant des infos sur les propriétés nutritives de cette volaille et recette

-    Chef cuisinier.info : trucs, outils, recettes et petits secrets de chefs

-    Chef Simon : site de ce chef de cuisine français réputé avec fiches techniques

-    Chef Talk : important portail mondial d'infos sur la cuisine professionnelle (en anglais)

-    Chile Exception : section cuisine et recettes traditionnelles de ce site francophone d'infos sur le Chili

-    Cooking Light : portail mondial sur la cuisine incluant des recettes (en anglais)

-    Cookou : moteur de recherche de sites francophones de recettes

-    Cuisine A à Z : site français avec de nombreuses recettes régionales et internationales

-    Cuisine Asia : site de recettes asiatiques (chinoises, marocaines, tunisiennes, thaïlandaises, etc)

-    Cuisine au Maroc.com : site francophone de recettes marocaines

-    Cuisine végétarienne.com : site français avec de nombreuses recettes végétariennes

-    Cuisines du monde : site de recettes traditionnelles de 20 pays

-    Cuisine du Portugal : site francophone de recettes traditionnelles de ce pays

-    Cuisine indienne.net : site francophone de recettes traditionnelles indiennes

-    Cuisine italienne.be : site belge de recettes en cuisine italienne

-    Cuisine italienne.eu : site francophone de recettes en cuisine italienne

-    Cuisine japonaise.be : site belge de recettes de cuisine japonaise

-    Cuisine japonaise.com : site francophone de recettes traditionnelles japonaises

-    Cuisinez avec Campbells : section recettes de cette entreprise alimentaire

-    Cuisinorama : siite de recettes de cuisine, cocktails, sauces, astuces et trucs de chefs

-    Cuisine polonaise : site de recettes traditionnelles polonaises

-    Cuisiner avec Philadelphia : site de recettes de cette marque de l'entreprise Kraft

-    Cuisine Thaïlandaise : site francophone de recettes traditionnelles thaïlandaises

-    Cuisine Tibétaine du Monastère de Kopan : site francophone avec quelques recettes tibétaines

-    Cuisine.tv : section recettes de cette chaîne de télé française de cuisine

-    Danone Canada : section recettes de cette entreprise alimentaire

-    Délectatum : site de recettes par pays

-    Dico des épices : impressionnant dictionnaire francophone des épices avec leurs caractéristiques

-    Doctissimo : section recettes "santé" de ce portail francophone sur la santé

-    Epicurius : important site de recettes (en anglais)

-    Food & Wine : section recettes de ce magazine sur la cuisine et le vin (en anglais)

-    Food Network : important portail mondial sur la cuisine comprenant trucs et techniques de cuisine et recettes (en anglais)

-    Good Cooking : important portail mondial sur la cuisine comprenant trucs et techniques de cuisine et recettes (en anglais)

-    Griss Pasta : section recettes de pâtes de cette entreprise alimentaire québécoise

-    10000 recettes : important site francophone de recettes

-    Fédération des apiculteurs du Québec : recettes à base de miel

-    Fédération des producteurs d’agneaux et de moutons du Québec : infos sur les valeurs nutritives de l'agneau et recettes

-    Fédération des producteurs d’œufs de consommation du Québec :  infos sur les valeurs nutritives des oeufs et recettes

-    Fédération des producteurs de chèvres du Québec :  infos sur les propriétés nutritives de cette viande et recetttes

-    Fédération des producteurs de grands gibiers du Québec :  infos sur les propriétés nutritives de cette viande et recetttes

-    Fédération des producteurs de pommes du Québec :  infos sur les propriétés nutritives de ce fruit et recettes

-    Fédération des producteurs de pomme de terre du Québec :  infos sur les propriétés nutritives de ce légume et recettes

-    Fédération des producteurs de porcs du Québec : infos sur les propriétés nutritives de cette viande et recetttes

-    Fédération des producteurs acéricoles du Québec : infos sur le sirop d'érable et recettes

-    Fédération des producteurs de légumes de transformation du Québec : infos sur les propriétés des légumes de transformation (haricots, pois, maïs sucré et concombres) et recettes

-    Food Channel : site de recettes traditionnelles britanniques (en anglais)

-    Food Network Canada : site canadien de recettes (en anglais)

-    Fromages d'ici : site de la Fédération des producteurs de lait du Québec sur les propriétés et caractéristiques des fromages du Québec et recettes

-    Fromages.com : site mondial francophone d'infos sur de nombreux fromages de partout dans le monde et recettes

-    Gastronomie.com : site d'infos et d'actualités sur la gastronomie partout dans le monde, trucs et astuces de cuisine, etc.

-      Guide cuisine : site de ce magazine culinaire

-    Guide des aliments : important encyclopédie des aliments (profil santé, propriétés nutritives, usages alimentaires, etc) et recettes

-    IGA : section recettes de cette chaîne d'alimentation

-    Istanbul Guide : section cuisine et recettes traditionnelles de ce site francophone d'infos sur la Turquie

-    Italien Pasta : site francophone de recettes de pâtes et cuisine italienne

-    Kraft Canada : section recettes de cette entreprise alimentaire 

-    L'Escale : site québécois de recettes en cuisine chinoise

-    La Cuillère : site francophone de recettes

-    La Grèce : section recettes traditionnelles de ce portail francophone sur la Grèce

-      Le Cuisinier.net : site d’informations pour les professionnels et amateurs avec des recettes et cocktails

-      Le cuistot.com : site québécois pour passionnés de cuisine, répertoire de restaurants à Montréal, etc.

-    Le Dindon du Québec : infos sur cette volaille et recettes

-    Le Porc : site des producteurs de porcs de France sur les propriétés de cette viande et recettes

-    Magic Scotland : section recettes traditionnelles de ce site francophone sur l'Écosse

-    Makis.fr : site de recettes de makis

-    Mangez.com : guide de gastronomie et d'alimentation

-    Marmiton : section recettes de ce magazine culinaire français

-    Maro Cuisine : site francophone de recettes de cuisine marocaine

-    Métro.ca : section recettes de cette chaîne d'alimentation

-    Mets de la crème.ca : site de recettes avec de la crème

-    Mexique.fr : section recettes traditionnelles de ce portail francophone d'infos sur le Mexique

-    My Champi : site d'infos sur les propriétés des champignons et recettes

-    Passeport santé : section encyclopédie des aliments (profil santé, propriétés nutritives, usages alimentaires, etc) de cet important portail francophone sur la santé

-    Poulet du Québec : infos sur cette volaille et recetes

-    1001 délices : site francophone de recettes

-    O Délices : site francophone de recettes

-      Ordre des fins goumands : association montréalaise regroupant des amateurs de restaurants

-    Oryza : important site francophone de recettes traditionnelles asiatiques (chinoises, japonaises, coréennes, laossiennes, cambodgiennes, vietnamiennes, etc)

-    Passeport santé : section encyclopédie des aliments (profil santé, propriétés nutritives, usages alimentaires, etc) de cet important portail francophone sur la santé

-    Poulet du Québec : infos sur cette volaille et recetes

-    Passion recettes : site québécois de recettes du portail Canoë

-    Plaisirs laitiers : site de recettes des Producteurs laitiers du Canada

-    Purmer : section recettes de cette entreprise de transformation de produits marins

-    Recettes.net : important site francophone de recettes de toutes sortes

-    Recettes du monde : site francophone de recettes de différentes régions du monde

-    Recettes du Québec : site québécois avec de nombreuses recettes d'ici et d'ailleurs

-    Recettes libanaises.com : site francophone de recettes traditionnelles de ce pays

-    Recettes portugaises.com : site francophone de recettes traditionnelles de ce pays

-    Recettes pour tous : site destiné à l'apprentissage de méthodes culinaires avec des recettes destinées au grand public

-    Recettes québécoises : site de recettes typiquement québécois ou avec les produits du terroir québécois

-    Recipes Source : important site de recettes provenant de toutes les régions du monde (en anglais)

-    Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie : infos nutritionnelles et recettes de homard

-    Saveurs du monde : site québécois de recettes provenant du monde entier

-    Saveurs italiennes : site francophone de recettes en cuisine italienne

-    Saveurs mexicaines : site francophone de recettes traditionnelles mexicaines

-    Saveurs thaïlandaises : site francophone de recettes traditionnelles thaïlandaises

-    750 grammes : site francophone de recettes de toutes sortes

-    Service vie : site québécois d'infos sur l'alimentation, les allergies alimentaires et trucs de cuisine

-    Société des chefs, cuisiniers et pâtissiers du Québec

-    Spain Info : section recettes de cuisine espagnole et produits du terroir de ce portail francophone d'infos sur l'Espagne

-    Super Toinette : site de français de recettes

-    Sushi Sushi : site francophone d'infos sur les sushis et recettes

-    Sympatico Cuisine : site québécois de recettes

-    Syndicat des producteurs de bleuts du Québec : infos sur les propriétés nutritives de ce fruit et recettes

-    Syndicat des producteurs de lapins du Québec :  infos sur les propriétés nutritives de cette viande et recetttes

-    Ta Faim : site français de recettes

-    Terroir de France : site de gastronomie avec les produits du terroir français

-    Terroirs Québec : site d'infos et de recettes avec les produits du terroir québécois

-    Thaïlande Guide : section recettes traditionnelles de ce portail francophone sur la Thaïlande

-    Toil'd'épices : site très complet d'infos et de références sur les types d'épices, les condiments et les herbes aromatiques, leur composition, leurs usages, etc.

-    Tomates et concombres de France : site français d'infos sur les propriétés nutritives de ce légume et recettes

-    Top do Brasil : section recettes traditionnelles de ce site francophone d'infos sur le Brésil

-    Traditions d'Asie : important site de recettes traditionnelles asiatiques de 10 pays

-    Union québécoise du bison : site d'infos sur les valeurs nutritives de cette viande

-    Viet now : site francophone sur le Vietnam d'aujourd'hui avec quelques recettes traditionnelles

-    Viva Portugal : section recettes traditionnelles portugaises de ce site d'infos sur le Portugal

-    Vivre à Buenos Aires : section cuisine et recettes traditionnelles de ce petit site d'infos sur l'Argentine

-    Wikipedia : portail alimentation et gastronomie de cette encylopédie Web

 


Retour à la page du secteur restauration et tourisme

Retour à la page d’accueil