Tu veux avoir l'avis d'un spécialiste du métier ?, à la page du secteur électrotechnique

Tu veux avoir l'avis d'un spécialiste du métier ?, à la page d’accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

SECTEUR : ÉLECTROTECHNIQUE

 

NIVEAUX D’ÉTUDES :

SECONDAIRE NON TERMINÉ ou

SECONDAIRE TERMINÉ ou

FORMATION PROFESSIONNELLE courte

 

MÉTIERS SEMI OU NON SPÉCIALISÉS

 

Aucune formation n’est nécessaire pour occuper l’un des métiers suivants, mais une carrière peut-être prometteuse :

  

Voici un aperçu de quelques-uns de ces métiers :

 

Aide-électricien(ne) d'entretien (industriel) : tu auras pour tâches d’assister un(e) électricien(ne) à entretenir et de réparer les systèmes électriques dans les industries tels que : les systèmes de distribution électrique des usines, les commandes électriques de divers équipements industriels conventionnels, les commandes électriques des systèmes automatisés, etc. Tu y effectueras l'entretien régulier, les vérifications de base et les réparations mineures et tu assisteras l'électricien(ne) lors des réparations plus complexes.

 

La plupart des industries automatisées, les industries non automatisées, mais qui utilisent des machines et équipements électriques, les municipalités (notamment pour les stations de traitement des eaux et les incinérateurs), Hydro-Québec (secteurs distribution, transport et production), les entreprises d'entretien d'équipements industriels et les distributeurs et grossistes d'équipements électriques ont tous besoin d'électriciens d'entretien, mais seulement quelques grandes industries emploient également des aide-électriciens.

 

Aide-électricien(ne) de construction (manœuvre spécialisé) : sans avoir obtenu de certification, tu auras pour tâches d’assister un(e) électricien(ne) à installer, mettre en service et entretenir des réseaux électriques de bâtiments. Tu auras notamment à préparer le matériel, installer les câbles, installer les luminaires et autres installations électriques qui seront vérifiés par l’électricien(ne). Tu pourras travailler sur les chantiers de construction résidentielle, commerciale, institutionnelle (écoles, hôpitaux, musées, etc.) et industrielle. Il est également possible de travailler pour des compagnies immobilières ou pour des entrepreneurs électriciens dans le secteur de la rénovation.

 

Note : ce métier ne permet pas de certifier les installations électriques des bâtiments, c’est le travail de l’électricien.

Ce métier est également différent de l’apprenti-électricien qui est un électricien en voie de certification de la classe compagnon.

 

Possibilités d'avancement (après avoir acquis quelques d'expérience) : manœuvre spécialisé(e) de lignes, ouvrier(ère) certifié(e) d'entretien, apprenti(e) électricien(ne) (tu devras réussir les examens afin d'obtenir la certification), électricien(ne) (tu devras réussir les examens afin d'obtenir la certification).

Formation nécessaire : consulte les détails sur le Cours en santé et sécurité générale sur les chantiers de construction dans la section "programmes d'études".

 

Consulte également la description du métier d’électricien.

 

Aide-électromécanicien(ne) d'entretien : tu auras pour tâches d’assister un(e) électromécanicien(ne) à  installer, entretenir, réparer et effectuer des modifications répondant aux exigences de production des composants électriques, électroniques, électromécaniques, électropneumatiques et électrohydrauliques, ainsi que certains composants mécaniques, hydrauliques et pneumatiques de différents types de machines, équipements et systèmes automatisés industriels tels que : automates programmables, systèmes de contrôle des procédés, compacteurs, consoles hydrauliques et pneumatiques, manipulateurs pneumatiques, ponts roulants, relais programmables, pompes et valves, etc. Tu y effectueras l'entretien régulier, les vérifications de base et les réparations mineures et tu assisteras l'électricien(ne) lors des réparations plus complexes.

 

La plupart des industries automatisées, plusieurs municipalités (notamment pour les stations de traitement des eaux et les incinérateurs) et Hydro-Québec (secteurs distribution, transport et production), ont tous besoin d'électromécaniciens, mais seulement quelques grandes industries emploient également des aides-électromécaniciens.

 

CE MÉTIER EST EN DEMANDE.

 

Aide-mécanicien(ne) de petits moteurs électriques : tu auras pour tâches d’effectuer l’entretien et les réparations mineures de divers types de petits moteurs électriques tels que : outils électriques, démarreur, alternateur et pompes à eau, assister le mécanicien(ne) à monter et à démonter les moteurs, assister au rembobinage pour la préparation des moteurs, effectuer certains ajustements, peinturer les moteurs prêts à être expédiés, recevoir et manutentionner les pièces de moteurs, nettoyer et entretien l’outillage, les équipements et l’atelier, effectuer la cueillette et livraison chez les clients, etc.

 

Aide monteur(euse)-assembleur(euse) de matériel électrique : tu auras pour tâches d'assister un(e) monteur(euse) assembleur(euse) à monter, assembler et ajuster des composantes de matériel électrique de distribution ou de transport d'électricité (transformateurs, commutateurs, disjoncteurs, etc.) ou de matériel électrique industriel (moteurs pour véhicules, moteurs pour machines, composantes de machines industrielles, etc.) ou autres produits électriques (appareils d'éclairage, etc.) en effectuant la préparation des matériaux et pièces d'assemblage; des taches simples de montage et d'assemblage et autres tâches connexes.

 

Aide-monteur(euse) de lignes (manœuvre spécialisé) : tu auras pour tâches d'assister le monteur ou la monteuse de lignes à effectuer divers travaux d’installation, d’entretien et de réparation des câbles et des équipements sur des lignes de réseaux de transport d’électricité. Tu devras notamment opérer le bras élévateur, transporter et déplacer le matériel, les outils et les équipements sur les lieux de travail et fournir tout assistance nécessaire au monteur(euse).

Tu travailleras principalement sur les grands chantiers de construction ou de réhabilitation des infrastructures hydroélectriques.

 

Formation nécessaire : consulte les détails sur le Cours en santé et sécurité générale sur les chantiers de construction dans la section "programmes d'études".

 

Aide-opérateur(trice) d'équipements de production : tu auras pour tâches d'assister l'opérateur(trice) à faire fonctionner et opérer une machine conventionnelle ou automatisée servant à l'assemblage de pièces, de composantes, d'appareils ou de machines électriques ou électroniques. Tu devras préparer les pièces et alimenter la machine de façon continue afin de ne pas retarder la production. Tu devras détecter les produits non conformes et les rejeter et surveiller les réglages de la machine et d'en aviser l'opérateur(trice) lors de problèmes. Enfin tu devras également effectuer l’entretien et le nettoyage de la machine afin de t’assurer de son bon état de fonctionnement.

 

Aide-réparateur(trice) d’appareils électroniques ou informatiques : tu auras pour tâches d’effectuer le nettoyage des ordinateurs ou des appareils électroniques (démonter l’appareil, nettoyer les composantes, déceler les anomalies apparentes au réparateur, remonter l’appareil, compléter les fiches de données, etc.), effectuer certaines réparations mineures si nécessaire, assister le réparateur dans les travaux de réparation plus complexes, recevoir et entreposer les pièces, nettoyer et entretenir l’outillage et l’atelier, etc.

 

Consulte également la description du métier de réparateur(trice) d’appareils électroniques audiovidéo.

 

Assembleur(euse) d’appareils électroménagers : tu auras pour tâches de préparer les matériaux et les pièces pour l’assemblage (lire des cartes de production, sélectionner les matériaux, couper les matériaux, percer les matériaux en vue du boulonnage, limer ou ébavurer les matériaux métalliques), assembler les composantes électriques des appareils (lire les instructions de montage, effectuer le branchement des fils), assembler des lave-vaisselle (lire des plans d’assemblage, monter la structure de base des appareils, installer le moteur, la pompe et les courroies, assembler et isoler le surchauffeur, installer les paniers de lavage, la colonne d’eau, les bras laveurs, nettoyer l’appareil), préparer l’appareil pour l’expédition, entretenir l’outillage, l’équipement et les aires de travail, etc.

 

Assembleur(euse) de composants informatiques : tu auras pour tâches de monter, assembler et ajuster les différents composantes (monter les boîtiers, installer la carte-mère, configurer l’indicateur de vitesse, brancher le bloc d’alimentation, installer et fixer le câblage, installer le ventilateur de C.P.U., installer la carte vidéo, installer le modem, installer la carte de son, etc.), vérifier le matériel  informatique assemblé et effectuer des essais, emballer le matériel et le préparer pour l’expédition, entretenir les outils et nettoyer les aires de travail, etc.

 

Exigences du métier : capacité de distinguer les couleurs, capacité de lire et comprendre des plans d'assemblage, bonnes habiletés manuelles, minutie et précision.

 

Formation proposée : voir le programme d'AEP en assemblage électronique et électromécanique dans la section "programmes d'études".

 

Assembleur(euse) de câbles ou de matériel électrique : tu auras pour tâches de monter, assembler et ajuster des câbles électriques de toutes sortes ou des composantes électriques d'appareils, de machines, de moteurs ou d'équipements électriques (transformateurs, appareillages, commutateurs, boîtiers, disjoncteurs, moteurs pour véhicules électriques industriels, moteurs pour machines industrielles, moteurs pour véhicules légers d'entretien, systèmes continu à haute tension, matériel d'éclairage des rues, systèmes d'éclairage commerciaux et institutionnels, appareils d'éclairage résidentiels, etc.). Tu devras notamment  fixer des composants, du câblage et des étriers aux ensembles et sous-ensembles), vérifier le matériel assemblé (dimension du produit, essais électriques, repérage et marquage des ensembles acceptables); effectuer des réparations mineures et des essais électriques simples; entretenir l’outillage, l’équipement et les aires de travail, etc.

 

Exigences du métier : capacité de distinguer les couleurs, capacité de lire et comprendre des plans d'assemblage, bonnes habiletés manuelles, minutie et précision.

 

Formation proposée : une formation de base en électricité est souvent nécessaire.

 

Pour plus de détails sur ce métier, regarde les vidéos suivants :

Assembleur(euse) de matériel électronique ou électromécanique : tu auras pour tâches de monter, assembler et ajuster les composantes électroniques  de différents appareils électrodomestiques (tels que téléviseurs, amplificateurs, caméscopes, tablettes électroniques, baladeurs numériques, bluetooth, lecteurs blueray, lecteurs DVD, lecteurs MP3, enregistreurs numériques, agendas électroniques, assistants personnels PDA, dictionnaires électroniques, livres électroniques, radios, appareils photo numériques, systèmes de son, systèmes de cinéma maison, projecteurs, antennes paraboliques numériques, certains périphériques d'ordinateurs domestiques, etc.); les systèmes électroniques audiovisuels commerciaux et institutionnels (équipements d'éclairage de scène, systèmes de sonorisation pour scènes ou salles, générateurs atmosphériques de brume ou brouillard, systèmes pour effets spéciaux, systèmes de téléconférence, équipements de vidéosurveillance, etc.); ainsi que des instruments de musique électriques et électroniques dont les guitares électriques, les claviers numériques (synthétiseurs), les drum électroniques, les échantillonneurs, les consoles de mixage, etc.

 

Tu devras notamment lire les instructions de montage; souder manuellement divers composants électroniques de circuits imprimés; monter et souder des microcircuits; fixer des composants, du câblage et des étriers aux ensembles et sous-ensembles; vérifier le matériel assemblé (dimension du produit, essais électriques, repérage et marquage des ensembles acceptables), effectuer la finition des circuits électroniques (laver les circuits électrotechniques à l’aide d’une machine spécialisée, faire fonctionner une machine à raser les circuits électroniques, nettoyer manuellement les microcircuits, réparer et corriger les ensembles inacceptables, effectuer des essais électriques, emballer les produits et les préparer pour l’expédition, entretenir l’outillage, l’équipement et les aires de travail, etc.

 

Exigences du métier : capacité de distinguer les couleurs, capacité de lire et comprendre des plans d'assemblage, bonnes habiletés manuelles, minutie et précision.

 

Formation proposée : voir le programme d'AEP en assemblage électronique et électromécanique dans la section "programmes d'études".

Les titulaires du DEP en réparation d'appareils électroniques audiovidéo du DEP en dépannage d'équipements de bureautique sont également recherchés.

 

Pour plus de détails sur ce métier, regarde l'entrevue avec Nathalie Chevalier, monteuse-câbleuse en électronique pour Securlite, une entreprise de la région de La Loire en France qui fabrique des circuits imprimés pour du matériel d'éclairage intelligent et réalisée par le Portail Web Aquitaine online.

 

Câbleur(euse) de réseaux structurés en télécommunications : tu auras pour tâches d’effectuer le raccordement d’un réseau de communication par fil tel que la téléphonie et la câblodistribution, installer les supports de câbles, regrouper et fixer les câbles, effectuer les raccordements aux boîtes de branchements et au bloc de répartiteur, fixer l’équipement au bâtiment, effectuer les ajustements nécessaires, effectuer le remplacement la réparation de certaines composantes, ainsi que vérifier la qualité du câblage.

 

Formation proposée : voir l'AEP de câbleur de réseaux structurés dans la section "programmes d'études".

 

Pour plus de détails sur ce métier, regarde l'entrevue avec Benoit Rivard, technicien en câblage structuré pour LP Télécommunications de Longueuil en Montérégie et réalisée par le Techno-Compétences, le Comité sectoriel de la main-d'œuvre en technologies de l'information du Québec.

 

Voir aussi la description du métier d’installateur(trice) réparateur(trice)d’équipements de télécommunication.

 

Conducteur(trice) d’installations d’une centrale hydroélectriques : tu auras pour tâches de faire fonctionner des turbines, des chaudières, des génératrices et de l'équipement connexe à l’aide d’un tableau de commandes ou de commandes manuelles dans le but de produire ou transmettre de l'électricité. Elle s'occupe également d'inspecter le matériel servant à la production de l'énergie. Elle a le souci de surveiller attentivement les indicateurs afin d'assurer la régulation et la distribution de l'énergie électrique et pour éviter les surcharges.

 

Emballeur(euse) de produits : tu auras pour tâches d'emballer, empaqueter et étiqueter manuellement les différents produits fabriqués en utilisant des emballages préfabriqués ou adaptés à chaque produit ou dans certains cas, tu réaliseras toi-même un packaging spécifique avec des outils traditionnels et tu effectueras la mise en palettes  avant l'expédition. Tu devras également contrôler les repères qui autorisent les opérations de traçabilité (codes-barres, étiquettes informatisées, etc.) des produits.

Par contre, dans plusieurs industries, ces opérations sont effectuées sur une ligne automatisée sous la responsabilité d'un(e) opérateur(trice) de machines d'emballage, voir sa propre description plus bas dans cette page.

 

Expéditeur(euse)-receveur(euse) ou commis à l'expédition et réception : tu auras pour tâches de vérifier si les marchandises reçues sont conformes aux commandes ou aux bons de livraison, préparer les colis destinés à l'expédition, remplir et acheminer les formulaires requis ou les factures, tenir l'inventaire des marchandises sur ordinateur, etc. Tu devras t'assurer d'offrir un service efficace et rapide dans le traitement des marchandises et, en cas de marchandises non conformes, manquantes ou endommagées, effectuer sans délai les démarches qui s'imposent.

 

Journalier ou Manœuvre en industrie du matériel électrique ou électronique : tu auras pour tâches manutentionner, transporter et déplacer les différents produits, fournitures, matériel et équipements servant à la production dans les différentes unités de l'usine, assister les assembleurs(euses) en effectuer des tâches simples d'assemblage des composantes électriques ou électroniques, ainsi qu'effectuer tout autre tâche connexe permettant de fournir du soutien aux opérations de production dans l'usine.

 

Selon les industries, tu pourras occuper différentes fonctions et effectuer des tâches variées dans un même quart de travail, alors que dans d'autres industries, tu effectueras les mêmes tâches dans un quart de travail donné, mais des fonctions différentes à chaque jour de la semaine.

Pour plus de détails sur ce métier, regarde les vidéos suivants :

Magasinier(ère) d'usine : tu auras pour tâches de commander, entreposer et distribuer les pièces, les fournitures, le matériel ou l'équipement dont le personnel de production d'une usine a besoin afin de faire leur travail; stocker les articles d'une façon ordonnée et accessible, dans un entrepôt (magasin), une salle d'outillage, une salle de fournitures ou autres endroits; traiter les demandes reçues et acheminer ou distribuer les pièces et les fournitures à l'intérieur de l'usine.  Comme tu seras responsable du service d'approvisionnement au sein de l'usine, tu devras également gérer l'inventaire du matériel (pièces, équipement, etc.), préparer les commandes pour réapprovisionner les réserves de pièces, fournitures et matériel et exercer un contrôle sur les marchandises en enregistrant, sur ordinateur ou à l'aide d'autres systèmes de classement, leur entrée et leur sortie et en comparant les deux registres.

 

Manœuvre au démantèlement de matériel informatique : tu auras pour tâches de démonter les composantes d’ordinateurs usagés pour la récupération de certaines pièces et matériaux. Tu auras à démonter chaque composante de l’ordinateur selon les méthodes appropriées, classer les composantes à récupérer selon les procédures, défaire en pièces les composantes pour le recyclage, classer les différents matériaux selon leur type, ainsi qu’entretenir l’outillage et nettoyer les aires de travail.

 

Manutentionnaire ou Commis d'entrepôt (aussi appelé "cariste") : tu auras pour fonction de manipuler, déplacer, charger et décharger à la main ou à l'aide d'appareils de manutention, les différentes marchandises reçues dans l'entrepôt et qui devront être livrées chez les clients ou les différents points de ventes de l'entreprise.

 

Si tu travailles manuellement; tu auras pour tâches de charger, décharger et déplacer des produits et matériaux à la main ou à l'aide d'accessoires et équipements de manutention (diables de manutention, chariots manuels de manutention, dessertes à roulettes, gerbeurs manuels, servantes, chevalets, tablettes de manutention à roulettes, tillers, transpalettes, etc.). Tu devras également effectuer d'autres tâches connexes comme compter, peser, trier, emballer et déballer les différents produits et matériaux.

 

Si tu travailles en utilisant des appareils électriques ou motorisés de manutention; tu auras pour tâches de charger et décharger les produits et matériaux à l'aide d'appareils de manutention (treuils, chariots électriques de manutention, gerbeurs électriques, plate-forme de levage et autres équipements de manutention, etc.) provenant de camions ou de wagons de trains.

 

Si tu possèdes les qualifications requises, tu pourras conduire et opérer le matériel électrique ou motorisé industriel (rouleurs électriques, chariots élévateurs électriques ou à essence, tracteurs conventionnels, tracteurs électriques, mini-dumpers, automoteurs, chargeuses, véhicules à guidage automatique, etc.), faire fonctionner les transporteurs, les convoyeurs et autres appareils, machines et systèmes servant au déplacement dans l'entrepôt ou à l'extérieur, ainsi qu'au chargement et au déchargement des remorques de camions et/ou wagons de trains.

 

Formation proposée : consulte les détails sur les formations de manutentionnaire et conduite de chariot élévateur dans la section "programmes d'études".

 

Monteur(euse)-assembleur(euse) de panneaux de contrôle : tu auras pour tâches de  lire des plans électriques, calculer les différentes grosseurs de fils et composantes, disposer et installer les composantes sur des plaques, assembler et câbler les composantes du panneau, ainsi que tester les composantes, tout en respectant les standards en vigueur.

 

Formation proposée : consulte les détails sur l'AEP en montage de panneaux de contrôle dans la section "programmes d'études".

 

Opérateur(trice) de machines à emballer : tu auras pour tâches de faire fonctionner une machine servant à l'emballage de produits fabriqués selon les procédures établies et y déceler tout défaut d'emballage afin de le retirer de la ligne automatisée. Tu devras faire l'entretien journalier, périodique et préventif de la machine afin de t'assurer de son bon état de fonctionnement pendant ton quart de travail.

 

Opérateur(trice) de télésouffleur : tu auras pour tâches de faire fonctionner un appareil électronique, appelé télésouffleur, pour faire défiler sur un écran placé devant les caméras un texte au fur et à mesure que l'animateur(trice) le lit oralement avec l'intonation appropriée (présentation d'un téléjournal, reportage documentaire, etc.). Tu veilleras à faire défiler le texte selon le débit de la présentation afin que l'animateur(trice) puisse en faire une lecture aisée, naturelle et constante et donner l'impression qu'il(elle) s'adresse directement au public.

 

Qualités nécessaires : bonnes habilités manuelles afin pouvoir faire fonctionner adéquatement le télésouffleur; Facilité à écouter et bonne audition afin que le texte puisse défiler correctement; capacité de travailler sous pression et capacité à intervenir rapidement car lors d’une émission en direct, il peut arriver des imprévus (mauvais textes à présenter, problèmes techniques, etc.).

 

Peintre d'appareillage électrique ou électronique : tu auras pour tâches de faire fonctionner de l’équipement servant à l’application de la peinture, de l’émail, de la laque ou d’autres revêtements décoratifs ou protecteurs sur la surface de diverses pièces et composantes d'appareils, équipements ou autres appareils électriques ou électroniques (transformateurs, outils électriques, appareils ménagers, appareils audiovisuels, appareils de télécommunications, ordinateurs préassemblés, etc.).

 

Formation proposée : voir l'AEP en peinture industrielle dans la section "programmes d'études".

 

Préposé(e) à l’entretien des équipements de plateau de tournage : tu auras pour tâches d’effectuer l’entretien régulier des divers appareils, machines et équipements d’un plateau de télévision ou de cinéma. Tu devras t’assurer de leur bon état de fonctionnement afin que le personnel technique du plateau puisse utiliser et faire fonctionner ces appareils sans problème. Tu seras également chargé(e) à effectuer diverses autres tâches connexes sur le plateau en portant assistance aux autres membres de l’équipe, tu seras en quelque sorte la personne à tout faire sur le plateau.

 

Qualités nécessaires : Bonnes habiletés manuelles afin de manipuler adéquatement les divers appareils et équipements; bonne condition physique car tu auras à rester de longues heures debout ou dans toutes sortes de positions inconfortables, ainsi que soulever et déplacer des charges lourdes.

 

Préposé(e) aux appareils de comptage : Au sein d'Hydro-Québec, tu auras pour tâches de recevoir, trier, vérifier, emballer et nettoyer tous les appareils de comptage électrique, en effectuer l'inventaire et en faire l'expédition au niveau des régions de l'entreprise. Tu devras également effectuer inscrire les données des appareils dans un système informatique spécialisé, le démontage les pièces récupérables sur les appareils de rebuts, rédiger la documentation nécessaire au suivi des travaux, etc.

 

Préposé(e) aux réseaux non reliés : Au sein d'Hydro-Québec, tu seras responsable de surveiller et de régler la puissance des groupes électrogènes en fonction de la demande du réseau. Tu devras notamment manœuvrer les contrôles afin de synchroniser et effectuer les séquences d'opérations requises pour varier la charge et le niveau de tension; contrôler les conditions d'opérations de l'équipement et faire le rapport de toute irrégularité; effectuer les transferts de puissance, répartir de façon optimale la production entre les groupes électrogènes, les inspecter et enregistrer les relevés des instruments et des manœuvres; effectuer le dépannage simple tels que : le remplacement de fusibles ou connexions lâches selon les méthodes de travail appropriés et les règles de sécurité et enfin, tenir à jour un journal d'exploitation et le schéma du poste de la ligne et/ou de la centrale et lors d'incidents ou de pannes et apporter les corrections nécessaires.

 

EXIGENCES : Détenir un D.E.S. incluant les cours de mathématiques et de physique, détenir un permis de conduire de classe 5, des connaissances de base en électricité et en lecture de plans est un atout, réussir la " formation préposé RNR 2" offerte par Hydro-Québec et une période de travail comme apprenti(e).

De plus, ce métier exige une très bonne condition physique, une capacité de travailler sous pression et capacité de travailler avec des règles strictes de sécurité.

 

APTITUDES ET QUALITÉS REQUISES :

 

-         Bonne vision(assembleurs et aides-opérateaurs principalement)

-         Bonne condition physique (certains emplois comme aide-électricien ou aide-réparateur d’électroménagers)

-        Bonnes habiletés et dextérité manuelles

-         Sens de l'observation

-         Minutie, précision et souci du détail

-    Facilité à comprendre des manuels d’instruction, des guides d’entretien et des plans techniques de montage

-    Facilité à respecter les consignes et directives d'entretien

 

EMPLOYEURS POTENTIELS :

 

-        Ateliers de réparation d’appareils électriques

-        Ateliers de réparation d’appareils électroménagers

-        Ateliers de réparation d’appareils électroniques ou informatiques

-        Ateliers de réparation d’équipements de bureautique

-        Commerces d’appareils électroménagers

-        Commerces d’appareils électroniques

-        Commerces d’équipements de bureautique

-        Commerces d’ordinateurs et équipements informatiques

-        Entrepreneurs électriciens (aide-électricien)

-        Entreprises de production audiovisuelle, télévisuelle et cinématographique

-        Manufacturiers d’appareils ou de composantes électroniques

-    Hydro-Québec

-    Municipalités

-        Studios de télévision

 

EXIGENCE DES EMPLOYEURS :

 

-    Période d'apprentissage de quelques mois obligatoires

-        Polyvalence

 

PORTRAIT DES MÉTIERS :

 

Selon Emploi-Québec; il y avait plus de 5 000 assembleurs(euses), monteurs(euses) et manœuvres dans la fabrication de circuits, composants et matériel électronique;

 

Plus de 3 000 assembleurs(euses), monteurs(euses) et manœuvres dans la fabrication d'appareils, de circuits, de matériel et d'accessoires électriques;

 

Plus de 900 assembleurs(euses), monteurs(euses) bobineurs(euses) et manœuvres dans la fabrication de transformateurs et de moteurs et autres produits électriques industriels dans l'ensemble du Québec en 2018.

 

Plus de 65 % étaient des hommes, alors que les femmes ne représentaient que 35 %.

 

Plus de 95 % occupaient un poste à temps complet.

 

La répartition selon l'âge était :

La répartition selon le type d'employeur était :

SALAIRE :

 

Selon les données 2018 :

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

-         12,50 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que manœuvre ou journalier au sein des PME en fabrication de matériel électronique

-         13,00 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant qu'aide-installateur(trice) d'appareils de chauffage ou de climatisation commerciale ou institutionnelle au sein des PME

-         13,60 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que manœuvre ou journalier au sein des PME en fabrication de matériel électrique

-         14,40 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant qu'assembleur(euse) de circuits ou de composants électroniques au sein des PME

-         15,00 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant qu'aide électricien(ne) au sein des PME

-         16,00 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant qu'assembleur(euse) de circuits ou matériel électrique au sein des PME

-    18,75 $/heure (375, ou 40 hres/sem) en moyenne en tant que monteur(euse)-assembleur(euse) de composants électroniques au sein des grands manufacturiers de matériel électronique

-         19,12 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que manœuvre ou journalier au sein des grands manufacturiers de matériel électronique

-        19,60 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant qu'aide monteur(euse)-assembleur(euse) de matériel ou de circuits électriques au sein des grands manufacturiers d'appareillage électrique

-         19,82 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant qu'aide-opérateur(trice) de machines et équipements de production au sein des grands manufacturiers de matériel électronique

-         19,64 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que peintre d'appareillage électronique au sein des grands manufacturiers de matériel électronique

-         20,83 $/heure (40 hres/sem) en tant qu'aide-électricien(nes) au sein de la Société québécoise des infrastructures

-         20,84 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que manœuvre ou journalier au sein des grands manufacturiers d'appareillage électrique

-         21,39 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que manutentionnaire au sein des grands manufacturiers de matériel électronique

-         21,83 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant qu'aide-opérateur(trice) de machines et équipements de production au sein des grands manufacturiers d'appareillage électrique

-         21,83 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que peintre d'appareillage électrique au sein des grands manufacturiers d'appareillage électrique

-         21,85 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que réceptionnaire-expéditeur(trice) au sein des grandes industries de fabrication de matériel électrique

-        21,90 $/heure (37,5 hres/sem) en moyenne en tant que câbleur(euse) de réseaux structurés dans les grandes entreprises de télécommunications

-        22,32 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que réceptionnaire-expéditeur(trice) au sein des grands manufacturiers de matériel électronique

-         22,92 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que manutentionnaire au sein des grands manufacturiers d'appareillage électrique

-         23,44 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que réceptionnaire-expéditeur(trice) au sein des grands manufacturiers d'appareillage électrique

-         24,88 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant qu'aide-électricien(nes) au sein des grandes municipalités (100 000 habitants et plus)

-      24,95 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant qu'aide des métiers du bâtiment au sein d'une municipalité de taille moyenne (40 000 à 99 999 habitants)

-     29,66 $/heure (37 hres/sem) en tant que préposé(e) aux appareils de comptage à Hydro-Québec

-      31,21 $/heure (40 à 50 hres/sem) en tant qu'opérateur(trice) de génératrice sur un chantier de construction de génie civil (infrastructures routières)

-      31,73 $/heure (40 à 50 hres/sem) en tant que manœuvre spécialisé(e) en travaux de lignes sur un chantier de construction de génie civil (infrastructures électriques)

-      33,05 $/heure (40 à 50 hres/sem) en tant qu'aide-monteur(euse) de lignes sur un chantier de construction de génie civil (infrastructures électriques)

-         34,48 $/heure (37 hres/sem) en moyenne en tant que peintre d'appareillage électrique à Hydro-Québec

-    2 806 $/mois (grade de "soldat") en tant que technicien(ne) en distribution électriques ou technicien(ne) de groupes électrogènes au sein des Forces canadiennes (Force régulière)

Sources : Commission de la construction du Québec, Syndicat des employés de métiers d'Hydro-Québec, conventions collectives des cols bleus de la plupart des grandes municipalités, conventions collectives des employés de plusieurs grands manufacturiers d'appareillage électrique, conventions collectives des employés de plusieurs grands manufacturiers de matériel électronique et conventions collectives de plusieurs grandes entreprises de télécommunications.

 

PERSPECTIVES D'AVENIR :

 

Bien que l'industrie du matériel électronique éprouvent actuellement quelques difficultés économiques et n'embauchent pas souvent, elle devra renouveler sa main-d'œuvre dans les années à venir.

 

En effet, plus de 30 % des travailleuses et travailleurs au sein de l'industrie du matériel électronique sont âgés de 55 ans et plus et devront être remplacés puisqu'ils prendront leur retraite au cours des prochaines années.

 

L'industrie du matériel électrique va mieux que sa cousine, mais peu d'emplois non spécialisés sont disponibles.

 

Toutefois, ce sont plus de 21 % de ses travailleuses et travailleurs qui sont âgés de 55 ans et plus et devront être remplacés puisqu'ils prendront leur retraite au cours des prochaines années.

 

Bien que Hydro-Québec ne remplacera toute sa main-d'œuvre au cours des prochaines années, de nombreux travailleurs devront prendre leur retraite et devront être remplacés, y comprit dans les postes peu spécialisés. Plusieurs possibilités de promotion à des postes plus spécialisés y sont offertes.

 

En 2018, le salaire annuel moyen d'un(e) journalier ou d'un(e) assembleur(euse) ayant 10 années d'expérience au sein d'un PME en fabrication de matériel électronique était de 33 900 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) journalier ou d'un(e) assembleur(euse) ayant 10 années d'expérience au sein d'un PME en fabrication de matériel électrique était de 38 300 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) journalier(ère) ou d'un(e) manœuvre ayant 10 années d'expérience au sein d'un grand manufacturier de matériel électronique était de 40 200 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) aide-assembleur(euse) ayant 10 années d'expérience au sein d'un grand manufacturier d'appareillage électrique était de 41 100 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) aide-opérateur(trice) de machines d'assemblage ayant 10 années d'expérience au sein d'un grand manufacturier de matériel électronique était de 45 600 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) aide-assembleur(euse) ayant 10 années d'expérience au sein d'un grand manufacturier de matériel électronique était de 45 600 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) journalier ou d'un(e) manœuvre ayant 10 années d'expérience au sein d'un grand manufacturier d'appareillage électrique était de 43 700 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) manutentionnaire d'usine ayant 10 années d'expérience au sein d'un grand manufacturier de matériel électronique était de 45 000 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) aide-opérateur(trice) ayant 10 années d'expérience au sein d'un grand manufacturier d'appareillage électrique était de 45 800 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) manutentionnaire d'usine ayant 10 années d'expérience au sein d'un grand manufacturier d'appareillage électrique était de 48 100 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) manœuvre de lignes ayant 10 années d'expérience dans l'industrie de la construction de génie civil était de 48 600 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) aide des métiers du bâtiment ayant 10 années d'expérience au sein d'une municipalité de taille moyenne était de 49 100 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) aide-monteur(euse) de lignes ayant 10 années d'expérience dans l'industrie de la construction de génie civil était de 50 600 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) aide-électricien(ne) ayant 10 années d'expérience au sein d'une grande municipalité était de 56 300 $;

 

le salaire annuel moyen d'un(e) préposé(e) aux appareils de comptage ayant 10 années d'expérience à Hydro-Québec était de 57 100 $;

BREF PORTRAIT DE CERTAINS SECTEURS INDUSTRIELS :

 

L'industrie québécoise de la production d'électricité :

 

Le Canada est le plus important producteur d'électricité en Amérique, le 2e au monde après la France, mais le 1er producteur mondial d'hydroélectricité, ainsi que le 2e producteur mondial de gaz naturel après la Russie. Donc, l'industrie canadienne de l'électricité est bien placée pour fournir des expertises dans ce domaine.

 

Cette industrie regroupe l'ensemble des intervenants en électricité : la production (production de l'énergie électrique à l'aide de différents moyens comme les barrages hydroélectriques, les centrales hydroélectriques,  le nucléaire, l'hydroélectricité combinée au nucléaire, le pétrole, le gaz naturel, le charbon, la géothermie, capteur solaire, biomasse ou éolienne), le transport (exploitation et gestion de réseaux de transport de l'électricité des installations de production jusqu'aux installations de centralisation de la distribution), ainsi que la distribution (gestion des installations et réseaux de distribution de l'électricité jusque chez les clients résidentiels, commerciaux, institutionnels ou industriels).

 

Les principales sources d'énergie utilisées au Québec sont

Au Québec, on retrouve seulement 6 principaux distributeurs privés indépendants, mais le principal distributeur est évidemment Hydro-Québec. Les clientèles desservies peuvent être des industries, des entreprises commerciales, les entreprises de services (hôtels, restaurants, centres commerciaux, édifices à bureaux, etc), des institutions (écoles, hôpitaux, arénas, musées, édifices municipaux ou gouvernementaux, etc), les immeubles à logement et à condos et le secteur résidentiel.

 

Certaines entreprises privés ont des ententes avec de petites ou municipalités de taille moyenne, alors que d'autres ont leur propre entreprise de juridiction municipale ou provinciale. D'autres distributeurs fournissent spécifiquement le secteur industriel et/ou commercial d'une région en particulier.

 

ll ne faut pas oublier que cette importante industrie développe de nombreux projets afin d'augmenter et d'optimiser la production d'électricité, développe de nouvelles façons de produire de l'énergie et doivent répondre à des normes environnementales plus sévères, ainsi que de faire face à des désastres naturels de plus en plus fréquents. Donc, les producteurs ont besoin de l'expertise d'ingénieurs de technologues détenant une bonne expertise dans ce domaine.

 

L'industrie québécoise de l'appareillage et du matériel électrique :

 

Elle se consacre à la fabrication et à la vente de matériel, d'appareils et de composants électriques de toutes sortes.

 

ce sont plus de 350 manufacturiers employant plus de 19 200 travailleuses et travailleurs, principalement concentrées dans la région de Montréal, mais aussi en Montérégie, Québec, Laurentides, Laval et Mauricie. On peut diviser cette industrie en 7 sous-secteurs, soit :

 

Matériel et appareillage pour la production et le transport de l'électricité :

 

Il y a environ une trentaine d'entreprises (dont la plupart des leaders mondiaux en appareillage et équipements hydroélectriques plus une dizaine de PME qui fabriquent des éoliennes ou composantes pour parcs éoliens) qui emploient plus de 3 800 travailleuses et travailleurs principalement dans les régions de la Montérégie, Montréal, Québec, Mauricie et Bas-St-Laurent (éoliennes). C'est un marché de près de 1,6 milliards de dollars où l'on fabrique principalement du matériel pour la production, le transport et la distribution d'électricité pour centrales hydroélectriques. Il faut ajouter à ces entreprises, les grossistes, les firmes d'ingénieurs et les entreprises d'installation et de réparation de matériel.

Voici quelques exemples de produits fabriqués :

pour centrales hydroélectriques : alternateurs de centrales hydro-électriques, enroulements de stators pour alternateurs de centrales hydro-électriques, équipements pour l'industrie hydro-électrique, turbines hydrauliques, etc.

pour centrales nucléaires : composants pour les équipements de centrales nucléaires

pour parcs d'éoliennes : alternateurs, convertisseurs ou générateurs de tension électrique pour éoliennes, éoliennes, etc.

pour les postes et réseaux de transport : entretoises pour lignes de transport d'électricité, équipement de protection contre les surtensions électriques, ferrures pour lignes de transport d'électricité, sous-stations électriques, transformateurs élévateurs de tension, etc.

pour les réseaux aériens et souterrains de distribution : appareillage de commutation électrique (plus de 600 volts), appareillage de commutation électrique (600 volts et moins), bobines électriques, condensateurs à basse tension, connecteurs, dispositifs terminaux ou autres éléments de connexion, dispositifs de suspension, de fixation et de prise de terre, pour lignes de distribution électrique, disjoncteurs (plus de 600 volts), disjoncteurs (600 volts et moins), équipement de protection contre les surtensions électriques, panneaux de distribution électrique (600 volts et moins), parafoudres ou paratonnerres pour lignes à haute tension, raccords de conduits électriques, relais de protection pour réseaux électriques, sectionneurs de courant, transformateurs pour édifices commerciaux ou industriels à l'huile, transformateurs pour édifices commerciaux ou industriels à sec, transformateurs pour lignes de distribution électrique, transformateurs pour postes de distribution électrique, etc.

Appareils de chauffage, climatisation, réfrigération et ventilation :

On retrouve plus d'une cinquantaine d'entreprises (majoritairement des PME) qui emploient plus de 3 400 travailleuses et travailleurs principalement concentrées dans les régions de Montréal, Montérégie, Centre-du-Québec et Estrie.

On y fabrique :

appareils de chauffage : aérothermes à vapeur ou à eau chaude, cartouches chauffantes, barres chauffantes, chaudières au gaz, des chaudières au mazout, chaudières à l'électricité résidentiels, chauffe-air d'adjonction électriques résidentiels, résistances chauffantes : colliers, plaques, serpentins, etc,  résistances chauffantes à immersion pour chauffe-eau électriques, radiateurs électriques commerciaux et institutionnels, radiateurs infrarouge, serpentins de chauffage à vapeur, serpentins électriques commerciaux et résidentiels, systèmes de chauffage par câbles chauffants électriques pour planchers, etc.

appareils de traitement d'air : aérateurs et extracteurs d'air pour toits (agricoles, commerciaux, institutionnels, industriels ou résidentiels), appareils d'apport d'air extérieur et de recirculation d'air résidentiels,  appareils d'apport d'air extérieur et de recirculation d'air commerciaux, institutionnels et industriels,  humidificateurs électriques ou à vapeur commerciaux ou industriels, déshumidificateurs pour arénas, salles de curling, etc., déshumidificateurs-climatiseurs portatifs  industriels, échangeurs d'air commerciaux et institutionnels, échangeurs d'air résidentiels, systèmes de contrôle climatique à récupération d'énergie, systèmes de traitement d'air commerciaux, institutionnels et industriels, etc.

appareils de climatisation, réfrigération et de ventilation : armoires réfrigérées, chambres froides, chambres froides à déchets, climatiseurs avec condenseur à eau commerciaux et résidentiels, comptoirs réfrigérés, condenseurs et évaporateurs pour la climatisation, condenseurs et évaporateurs pour la réfrigération, congélateurs commerciaux, congélateurs pour hôpitaux et laboratoires, fontaines à boire, groupes frigorifiques, réfrigérateurs commerciaux, réfrigérateurs pour hôpitaux et laboratoires, refroidisseurs de liquides, refroidisseurs d'eau embouteillée, refroidisseurs d'eau non embouteillée, refroidisseurs d'huile, serpentins de refroidissement (CVAC), systèmes de congélation par immersion, systèmes de réfrigération pour chambres froides ou entrepôts frigorifiques, systèmes de réfrigération pour congélateurs et réfrigérateurs commerciaux, ventilateurs à hélices (agricoles, commerciaux, institutionnels ou industriels), etc.

Matériel et appareillage électrique industriel :

On retrouve près d'une quarantaine de manufacturiers d'équipements et de l'appareillage industriel pour diverses types d'industries employant plus de 3 000 travailleuses et travailleurs. Ces entreprises qui fabriquent des moteurs électriques pour machines industrielles, systèmes de distribution électriques industriels, panneaux électriques industriels, composantes électriques de machines automatisées, outils électriques industriels, équipements industriels de mesure, etc. Il faut ajouter à ces entreprises, les grossistes, les firmes d'ingénieurs et les entreprises d'installation et de réparation de matériel. On retrouve également plus de 170 grossistes et distributeurs d'appareillage, machines, matériel et équipements électriques industriels pour divers types d'industries.

Voici quelques exemples de produits fabriqués au Québec  :

accumulateurs industriels, appareillage de commutation électrique (plus de 600 volts), disjoncteurs (plus de 600 volts), batteries d'accumulateurs industrielles, centres de commande des moteurs, contrôleurs de niveau des liquides, contrôleurs de pompes à incendie, contrôleurs de réfrigération, contrôleurs de température pour procédés industriels, contrôleurs pour pompes, démarreurs de moteurs électriques, détecteurs de flammes, échangeurs de chaleur pour procédés industriels, fours industriels, fours pour le séchage de la peinture, fours pour le traitement des métaux, fours pour le travail du verre,moteurs électriques, onduleurs électriques, panneaux de contrôle pour équipements industriels, panneaux de contrôle pour fours industriels, panneaux de contrôle pour systèmes de chauffage pour procédés industriels, piles à combustible, résistances chauffantes à immersion pour chauffe-eau électriques industriels, résistances chauffantes pour fours à céramique, résistances chauffantes pour réservoirs à grande capacité, systèmes d'entraînement de moteurs électriques, systèmes de combustion pour procédés industriels, variateurs de vitesse pour moteurs électriques, transformateurs pour édifices commerciaux ou industriels à l'huile, transformateurs pour édifices commerciaux ou industriels à sec, etc.

Matériel électrique d'éclairage :

On retrouve plus de 60 manufacturiers qui emploient un peu plus de 2 700 travailleuses et travailleurs, principalement consacrées dans le Grand Montréal.  On retrouve également une centaine de distributeurs, grossistes et détaillants-distributeurs de produits d'éclairage résidentiels, de produits d'éclairage commerciaux et institutionnels et de produits d'éclairage spéciaux et professionnels, des accessoires d'éclairage pour véhicules et de produits pour l'éclairage routier.

On y fabrique des produits tels que :

produits d'éclairage résidentiels : ampoules, lampes électriques halogènes (lampes de table, lampes de chevet, lampadaires d'intérieur, etc.), lampes électriques incandescentes (lampes de table, lampes de chevet, lampadaires d'intérieur, etc.), lampes électriques pour chambres d'enfant, lampes électriques «tiffany», lampes pour luminothérapie, luminaires halogènes, luminaires incandescents, luminaires sur rails, etc.

produits d'éclairage commerciaux et institutionnels : appareils d'éclairage de secours fluorescents, appareils d'éclairage de secours incandescents, économiseurs d'énergie pour lampes fluorescentes, enseignes de sortie d'urgence lumineuses, lampes d'enseignes, lampes électriques pour chambres d'hôpital, lampes extérieures, lampes préfocus, lampes-éclairs, luminaires à décharge haute intensité pour bâtiments commerciaux ou industriels, terrains de sport, etc., luminaires halogènes, luminaires halogènes de conversion, luminaires incandescents pour bâtiments commerciaux ou industriels, luminaires pour piscines, luminaires sur rails, etc.

autres produits d'éclairage : ampoules et tubes à décharge de haute intensité,  appareils au gaz naturel, appareils d'éclairage, lampadaires d'extérieur, lampes de balisage pour pylônes, luminaires à décharge haute intensité, luminaires à décharge haute intensité pour l'éclairage routier, luminaires à diodes électroluminescentes, luminaires aux halogénures métalliques, luminaires encastrés, systèmes d'éclairage à l'énergie solaire, tours d'éclairage mobiles, tubes fluorescents, etc.

Câbles, fils, pièces et autres composantes électriques :

Au Québec, on retrouve plus d'une cinquantaine de manufacturiers dans ce secteur employant plus de 2 400 travailleuses et travailleurs situées principalement dans les régions des Laurentides, de la Mauricie, de Montréal et de la Montérégie. On retrouve également plus de 180  distributeurs, grossistes et détaillants-distributeurs  de câbles, de fils, de raccords, de fournitures pour électriciens et d'accessoires d'électricité résidentielle ou commerciale, majoritairement des PME un peu partout dans la province.

On y fabrique notamment  :

agrafes pour câbles et fils électriques, barres de connexion électriques en aluminium ou cuivre, barres omnibus (plus de 600 volts), barres omnibus (600 volts et moins), blocs d'alimentation électrique, blocs d'alimentation électrique pour chauffage par conduction, blocs d'alimentation électrique pour chauffage par induction, blocs d'alimentation pour enseignes au néon, boîtes de compteurs d'électricité, boîtes de raccordement électrique, boîtes d'interrupteurs ou de prises de courant, câblage et jeux de câbles à fibres optiques, câblage et jeux de câbles pour appareils audio, câblage et jeux de câbles pour électroménagers ou autres appareils électriques, câblage et jeux de câbles pour équipement électrique industriel, câblage et jeux de câbles pour équipements électroniques, informatiques ou de communications, câblage et jeux de câbles pour le matériel de transport, câblage et jeux de câbles pour le matériel militaire, câbles de commande, câbles de puissance, câbles et fils de télécommunications, câbles et fils isolés pour hautes températures,  cordons d'alimentation électrique, ferrures pour entrées de service électrique, fils de bobinage, fils électriques de bâtiments, minuteries d'arrêt automatique pour cuisinières électriques, raccords de conduits électriques, pièces pour moteurs électriques, pièces pour chargeurs de batteries, pièces électriques pour véhicules, pièces pour autres équipements électriques, etc.

Machines et équipements électriques pour établissements commerciaux ou de services :

Au Québec, on retrouve plus de 80 d'entreprises qui fabriquent toutes sortes d'appareils, machines et équipements pour entreprises de différents secteurs (restaurants, hôtels, bars, boucheries, boulangeries, salons d'esthétique, salon d'épilation, buanderies, entreprises d'entretien ménager, entreprises de sérigraphie, ateliers de carrosserie, ateliers de réparation d'automobiles, lave-autos, etc). Elles emploient plus de 2 000 travailleuses et travailleurs dans les régions de la Montérégie, de Montréal, des Laurentides, de Laval, de Québec, de la Mauricie, du Cente-du-Québec, de l'Estrie et de Lanaudière.

Voici quelques exemples de produits fabriqués :

matériel agricole : agitateurs à purin, appareils de manutention pour balles de foin, broyeurs de pierres agricoles, convoyeurs à fumier, convoyeurs à légumes, convoyeurs d'ensilage, convoyeurs pour l'alimentation des animaux, déchiqueteuses de balles de foin rondes, déchiqueteuses de branches d'arbres, écureurs de porcheries ou de poulaillers, écureurs d'étables, équipements pour l'alimentation liquide des porcs, mélangeurs agricoles, moulangeurs à rouleaux, pulvérisateurs d'herbicides et d'insecticides, presses à ballots, rouleuses à grains, séchoirs à grains et à céréales, systèmes d'arrosage de serres, voitures électriques de ferme, etc.

autres : appareils pour l'épilation pour salons d'épilation, aspirateurs commerciaux pour entreprises d'entretien ménager, bobines électriques, chargeurs de batteries, distributeurs automatiques, distributeurs automatiques de café, infuseurs à café pour distributeurs automatiques, équipements de lavage à pression pour buanderies et hôtels, équipements pour lave-autos, redresseurs de châssis de véhicules automobiles, machines à plastifier les documents, machines à relier les documents, trancheuses à pains pour boulangeries et restaurants, unités de refroidissement pour la bière pression pour bars et restaurants, etc.

Les Appareils électroménagers :

On ne retrouve que peu de manufacturiers, que 16 PME qui fabriquent des pièces pour les grands manufacturiers et qui emploient près de 1 800 travailleuses et travailleurs.

On retrouve également plus d'une centaine de grossistes et distributeurs de gros et petits appareils électroménagers domestiques, gros et petits appareils électroménagers commerciaux et institutionnels et équipements pour cuisine commerciale.

On y fabrique :

gros électroménagers (résidentiels et commerciaux) : cuisinières électriques au bois, congélateurs commerciaux, fours à pain, fours à pizzas, fours pour cuisines commerciales, sécheuses à vêtements domestiques, sécheuses à vêtements commerciales et institutionnelles, tables de cuisson domestiques, mélangeurs-distributeurs à yogourt ou à crème glacée, pour bars laitiers, cafétérias, restaurants, laveuses et équipement de décontamination d'articles d'hygiène et d'instruments chirurgicaux pour hôpitaux, systèmes de distribution d'aliments chauds et froids pour institutions.

petits électroménagers (résidentiels, commerciaux et institutionnels) : aspirateurs centraux, aspirateurs commerciaux, désodorisants de locaux électriques, hottes de cuisine résidentielles, friteuses commerciales automatiques, humidificateurs à mèches résidentielles, humidificateurs à ultrasons commerciales, humidificateurs à vapeur résidentielles, machines à laver les tapis, peleuses de pommes de terre, réchauds pour cuisines commerciales, refroidisseurs d'eau embouteillée, rôtissoires commerciales, tables chaudes pour la nourriture.

Source : Comité sectoriel de la main-d'oeuvre de l'industrie du matériel électrique, Emploi-Québec, Emploi-Canada et ICRIQ

L'industrie québécoise du matériel électronique :

Au Québec, l'industrie de l'électronique représente un marché de près de 3,2 milliards de dollars, compte un peu plus de 170 manufacturiers qui emploient un total de près 25 000 travailleuses et travailleurs, principalement sur l'Île de Montréal, mais également en Montérégie, à Québec et dans les Laurentides.

On peut diviser cette industrie en 7 principaux sous-secteurs :

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

 

Bien qu’aucune formation ne soit nécessaire pour occuper l’un de ces métiers, une formation peut t’apporter des compétences techniques dans le domaine et te permettre de mieux t’intégrer sur le marché du travail. Les programmes de formation d’opérateur(trice) permettent également la possibilité d’opérer plusieurs types de machines, ainsi la capacité de programmer ces dernières.

 

Voici quelques exemples de programmes d’études recommandés et qui sont de courte durée :

 

Note : les attestations d'études professionnelles AEP ne sont pas offertes tous les ans, mais plutôt lorsqu'il y a un nombre suffisant de demandes. Donc, informe-toi auprès du centre de formation choisi afin de t'assurer qu'il soit offert.

 

L’Attestation d'études professionnelles de câbleur en réseaux structurés (télécommunications) A.E.P.  a une durée totale de 735 heures (25 semaines) offert à temps complet. Tu auras des cours en santé et sécurité au travail, notions de télécommunication, interprétation de plans et devis, notions de téléphonie et de câblodistribution, instruments de mesures pour câbles en télécommunication, installation de câbles UTP, installation de câbles co-axiaux, installation de fibres optiques, notions d’antennes de pylônes et de rooter, vérification du bon fonctionnement des câbles en télécommunication, service à la clientèle, stage en milieu de travail, etc.

 

Cette formation et une expérience de 3 mois dans le domaine, te permettra d'obtenir la carte de certification émise par

l'Association des entrepreneurs en réseaux de câbles structurés du Québec.

 

Exigences d'admission :

 

Reconnaissance d'acquis : une reconnaissance de certains acquis scolaires de ce programme peut être reconnue si tu décides de t'inscrire par la suite au D.E.P. en installation et réparation d'équipements de télécommunications.

 

ENDROIT DE FORMATION :

 

L’Attestation d'études professionnelles en assemblage électronique et électromécanique A.E.P.  a une durée totale de 300 heures (8 semaines) offert à temps complet. Elle comprend des cours en notions d'hygiène et salubrité en usine d'électronique et d'électromécanique, notions de santé et sécurité au travail, caractéristiques des types de produits électroniques et électromécaniques, notions sur la méthode "first time good", décharge électrostatique ESD et manipulation des composants électroniques, lecture de plans d'assemblage, préparation de rapport de production, procédés de filage (assemblage de fils, sertissage de terminaux, assemblage de harnais, étalonnage, épissure, etc.), procédés d'assemblage des composants électroniques et électromécaniques (assemblage permanent, lubrification et collage, notions de chaud et froid, assemblage mécanique, finition des circuits imprimés, etc.), procédés de soudage des composants (soudage/brasage, soudure RoHS avec plomb, soudure non RoHS sans plomb), contrôle de la qualité et inspection, etc.

Exigences d'admission :

 

ENDROIT DE FORMATION :

-      Formation Conseil Mauricie (centre de formation continue), Trois-Rivières (C.S. du Chemin-du-Roy), région Mauricie

L'Attestation d’études professionnelles en montage de panneaux de contrôle A.E.P. a une durée totale de 435 heures, soit 12 semaines à temps complet de jour. Elle permet d'obtenir les connaissances de base nécessaires afin d’obtenir un emploi comme monteuse ou monteur de panneaux de contrôle dans une usine de fabrication de systèmes automatisés industriels.

 

Tu auras des cours en santé et sécurité au travail en mlieu industriel, techniques de levage et manutention, notions d'électricité, câblage d'un panneau de contrôle, assemblage d'un panneau de contrôle,  intégration de système automatisé, utilisation d'un poste de travail informatisé, préparation à la formation professionnelle, préparation au marché du travail et court-stage en entreprise.

Exigences d'admission :

ENDROIT DE FORMATION :

L'Attestation d’études professionnelles en peinture industrielle A.E.P. a une durée totale de 720 heures, soit 5 mois à temps complet de jour. Elle comporte des cours d'introduction au métier, procédures de peinture, santé et sécurité industrielles, préparation et entretien de l'équipement, manipulation et préparation des pièces, préparations chimiques des surfaces, préparations mécaniques des surfaces, préparations des surfaces par projection d'abrasifs, application de peinture en poudre, application des apprêts, finition des surfaces, retouches, ainsi qu'un stage d'intégration en industrie d'une durée de 3 semaines à temps complet.

Exigences d'admission :

Reconnaissance d'acquis : une reconnaissance de certains acquis scolaires de ce programme peut être reconnue si tu décides de t'inscrire par la suite au D.E.P. en traitement de surface.

ENDROITS DE FORMATION :

-      Centre de formation professionnelle de Matane, Matane (C.S. des Monts-et-des-Marées), région Bas-St-Laurent

-      Centre de formation professionnelle Léonard-de-Vinci (voir aussi la page du Service aux entreprises et de la formation continue), St-Laurent (C.S. Marguerite-Bourgeoys), région Île-de-Montréal

-      Formation Conseil Mauricie (centre de formation continue), Trois-Rivières (C.S. du Chemin-du-Roy), région Mauricie offert conjointement avec l'entreprise Premier Aviation

Le Cours de santé et sécurité générale sur les chantiers de construction a une durée totale de 30 heures à temps partiel. Il permet d'acquérir les notions de base sur les procédures et mesures de sécurité de prévention des risques pour la santé sur les chantiers de construction.

 

Il comporte les cours suivants : introduction et principes de prévention, organisation de la prévention, notions d'hygiene industrielle, matieres dangereuses et SIMDUT, équipement de protection individuelle, protection contre les chutes, échafaudages, appareils de levage de travailleurs, espaces clos, notions d'électricité, machinerie lourde et véhicules automoteurs, signalisation de travaux routiers, tranchées et excavations, outillage général, postures de travail et manutention, ainsi que mesures d'urgences (incluant secourisme + RCR).

La réussite de ce cours te permettra d'obtenir l'Attestation ASP Construction obligatoire pour travailler sur tout chantier de construction au Québec.

 

Il est offert par la plupart des centres professionnelles offrant des formations en construction. Consulte notamment l'un des établissements suivants :

 

Consulte également le site de l'Association paritaire pour la santé et la sécurité sur les chantiers de construction ASP Construction

Pour plus de détails sur les endroits offrant cette formation, consulte la page sur les occupations de la construction.

Les formations en manutention de marchandises et conduite de chariots élévateurs ont une durée variable de 5 à 10 heures offerts à temps partiel. Elles te fournira les compétences et les habiletés nécessaires pour conduire un chariot élévateur (lift) en respectant les notions de conduite préventive et de manière sécuritaire.

 

Elles comprennent des cours tels que : lois et règlements, description sommaire des différents équipements, maniement des commandes de direction et d'opération d'un chariot élévateur, différents aspects de la sécurité, inspection avant utilisation du chariot élévateur et démarrage, notions de mécanique et d'entretien du chario élévateur, manœuvres de base de conduite d'un chariot élévateur, manœuvres de base en manutention avec un chariot élévateur, etc.

 

Certains établissements offrent d'autres formations comme : conduite d'un chariot élévateur avec mât télescopique, opération d'une plate-forme élévatrice (scissor lift), opération d'un élévateur à nacelle, opération d'un pont roulant, opération d'une transpalette, conduite d'un chargeur de type bobcat, conduite d'un camion-grue, etc.

 

Exigences d'admission :

 

ENDROITS DE FORMATION :

 

Plusieurs centres de formation professionnelle (mais également certains établissemens privés) offrent une formation en manutention de marchandises, informe-toi auprès de l'établissement le plus près de chez toi. En voici quelques exemples :

 

Note : certaines de ces formations ne sont offertes qu'aux entreprises, donc vérifie également si une formation est aussi offerte aux particuliers sans emploi

 

 

Tu veux avoir l'avis d'un spécialiste du métier ?, à la page du secteur électrotechnique

Tu veux avoir l'avis d'un spécialiste du métier ?, à la page d’accueil