Retour à page du secteur santé

Retour à la page d’accueil

 

SECTEUR : SANTÉ

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT COLLÉGIAL

 

OPTICIEN(NE) D’ORDONNANCES

DIPLÔME D’ÉTUDES COLLÉGIALES D.E.C.

 

Consulte aussi la section "liens recommandés" (dont des vidéos d'opticiens qui parlent de leur métier).

 

Quelles sont les différences entre ophtalmologiste, orthoptiste, optométriste, oculariste et opticien?

 

Un ophtalmologiste : c’est un médecin qui s’est spécialisé dans le domaine de l’ophtalmologie qui diagnostique et traite des personnes souffrant de maladies de l’œil et les endroits connexes. De plus, il est formé pour effectuer des interventions chirurgicales sur les parties de l’œil. Sa formation universitaire dure environ 10 ans. Pour plus de détails, consulte la page de description de médecin.

 

Un optométriste : Après l’ophtalmologiste, c’est le professionnel de la santé le plus spécialisé dans le domaine de la vision. diagnostiquer et détecter des anomalies ou autres problèmes de vision chez un patient ou une patiente (myopie, hypermétropie, presbytie, strabisme, etc) en effectuer divers examens de la vue et évaluant la fonction visuelle de l’œil. Voir la page d’optométriste.

 

Un orthoptiste : Ce spécialiste évalue la vision et l’alignement oculaire du patient ou de la patiente en utilisant différentes techniques d’examens. Il participe au traitement non-chirurgical qui permettra à la personne d’avoir un meilleur alignement de ses yeux, ce qui améliorera sa vision. Voici la description du métier d’orthoptiste.

 

Un oculariste : C’est un spécialiste qui conçoit, fabrique, ajuste et vend des prothèses oculaires auprès de personnes ayant perdu l’usage de leur œil. Il travaille en étroite collaboration avec les ophtalmologistes. Pour plus de détails, consulte la page du métier d’oculariste.

 

Un OPTICIEN : Beaucoup plus qu'un "vendeur de lunettes", c’est LE spécialiste des orthèses visuelles (lunettes et lentilles cornéennes).
Voir la description de ses tâches ci-dessous.

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

 

 En tant qu’opticien ou opticienne d’ordonnances; tu auras pour tâches de poser, remplacer, ajuster et vendre des lentilles ophtalmiques ou cornéennes (lunettes et lentilles de contact) selon l’ordonnance prescrite par un optométriste ou un ophtalmologiste.

 

Tu devras conseiller ta clientèle les différents types et modèles de lentilles répondant le mieux à ses besoins et à ses attentes et sur les divers services qui lui sont offerts. Également, on te demandera de conseiller et de vendre à ta clientèle les différents produits d’optique et autres accessoires connexes.

 

En laboratoire; tu auras à fabriquer des lentilles cornéeennes selon l’ordonnance prescrite par un optométriste ou un ophtalmologiste; ainsi que monter et réparer des montures de différentes sortes.

 

QUALITÉS ET APTITUDES  NÉCESSAIRES :

-       Bonne vision

-       Intérêts autant pour les sciences, la mode que pour le service à la clientèle

-       Aimer et aptitudes à travailler avec le public et entregent car tu auras de fréquents contacts avec une clientèle diversifiée

-       Bonnes habiletés et dextérité manuelle car tu auras à manipuler des pièces délicates

-       Minutie, précision et souci du détail car tu auras à fabriquer, réparer et ajuster des montures et lentilles de façon précise

-       Sens des responsabilités car tu seras responsable de la qualité de ton travail

-      Bien connaître tes produits et services offerts car tu devras conseiller ta clientèle sur le meilleur produit selon ses besoins en lui présentant quelques modèles

-       Facilité à travailler en équipe et professionnalisme car tu auras à travailler avec la collaboration d'optométristes, de ophtalmologistes, d'ocularistes, etc.

-       Dynamisme et sens de l’entrepreneurship si tu décides d’ouvrir ton propre cabinet

PROFESSIONS APPARENTÉES 

-       Assistant(e)-optométriste

-       Technicien(ne) en laboratoire de lentilles

-       Représentant(e) technique en produits ophtalmiques

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-       Centres d’optique et lunetterie (en majorité)

-       Cliniques et cabinets d’optométristes

-    Certaines cliniques d'ophtalmologie

-    Certains centres de réadadaptation

-       Laboratoires d’optique

-       Fabricants et grossistes en produits d’optique

-       À ton propre compte 

PERMIS DE PRATIQUE :

Au Québec, pour pratiquer en tant que denturologiste, tu dois obligatoirement devenir membre de l’Ordre des opticiens d’ordonnances du Québec

Ce droit de pratique permet également de pratique dans la plupart des autres provinces canadiennes.

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 1er juin 2014 :

 

Le placement est EXCELLENT, 98 % des répondants(es) ont obtenu un emploi relié dont la presque totalité, soit 84 % sont à temps complet.

 

Quelques répondants(es) ont bénéficié de la reconnaissance des acquis pour poursuivre des études universitaires en optométrie.

 

Certains(nes) ont décidé de travailler à leur propre compte.

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI A TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

62

51

46

10

 

Note : la situation est comparable aux années précédentes avec un placement tout aussi excellent (était de 89 % en 2013, 88 % en 2012 et 92 % en 2011).

 

Sources : Cégep Édouard-Montpetit, Cégep Garneau et Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec

 

SALAIRE :

 

Selon les données de 2014 :

(données de 2015 dans le secteur public)

 

Le salaire moyen en début de carrière était de

-       19,28 $/heure (40 hres/sem) dans le secteur privé

-       19,93 $/heure (35 hres/sem) dans le réseau de la santé

Note : hausse de la moyenne salariale par rapport aux années précédentes (était de 18,08 $ en 2013, 17,83 $ en 2012, 17,25 $ en 2011 et 15,98 $ en 2010).
           Dans le réseau de la santé, les augmentations sont établies par les conventions collectives.

 

Source : Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec et Conseil du Trésor du Québec

 

PERSPECTIVES D’AVENIR :

Selon l'Ordre des opticiens(nes) d'ordonnances du Québec, il y avait 1 758 opticiennes et opticiens d'ordonnances (sont 143 de plus qu'en 2012) dans l'ensemble des régions du Québec au 31 mars 2014.

Il y eu une hausse de plus de 30 % du nombre d'opticiens par rapport à 2008, mais pourtant les besoins sont encore importants et le seront pour les prochaines années.

Seulement 27 % d'entre-eux sont des hommes, mais la profession pourrait en accueillir davantage.

 

Ils sont principalement concentrés dans les régions de l'Île de Montréal, de la Montérégie et de Québec.

 

Par contre, certaines régions sont en manque d'opticiens, voir même en pénurie dont notamment :

l'Abitibi-Témiscamingue (il en manque plus de 25) : avec le boom minier, de nombreuses familles s'y sont installées et ont fait augmenter de façon importante les besoins, ce qui a engendré une pénurie d'opticiens;

la Mauricie (il en manque plus de 25); cette région est présentement en pénurie d'opticiens(nes), alors que les besoins sont grandissants

le Bas-St-Laurent (il en manque près d'une vingtaine); cette région est présentement en pénurie d'opticiens(nes), alors que les besoins sont grandissants;

les Laurentides (il en manquerait plus d'une vingtaine) : étant l'une des régions québécoises ayant connu la plus grande expansion au cours des dernières années, de nombreuses jeunes familles sont venues s'y installer, ce qui a fait accroître les besoins de façon importante;

Lanaudière (il en manquerait environ une vingtaine) : a connu une expansion assez importante, surtout dans les MRC des Moulins (Terrebonne) et de l'Assomption (Repentigny et Mascouche), ce qui a permis d'accueillir plusieurs jeunes familles;

Estrie (il en manquerait près d'une quinzaine) : alors que la majorité des opticiens sont concentrés dans la ville de Sherbrooke, les besoins augmentent ailleurs dans la région, notamment dans la MRC du Memphrémagog et du Val-St-François (Richmond et Windsor);

Chaudière-Appalaches (il en manquerait environ une dizaine) : ayant connue une forte expansion au cours des dernières années avec l'arrivée de nombreuses jeunes familles, les besoins sont importants notamment dans les MRC de Lotbinière et des Appalaches (Thetford);

la Côte-Nord (il en manque une dizaine) : avec le boom minier, plusieurs familles se sont installées dans la région, ce qui a fait augmenter les besoins (principalement dans la région de Sept-Îles);

Saguenay-Lac-St-Jean (il en manquerait près d'une dizaine) : alors que les opticiens sont surtout concentrées dans la ville de Saguenay, les besoins ailleurs dans la région augmente, notamment dans la MRC du Lac-St-Jean-Est (Alma) et ailleurs dans la région;

la Gaspésie (il n'y en a que 3, mais il en faudrait 1 ou 2 autres pour répondre à la demande);

Donc, les perspectives sont excellentes pour les prochaines années.

LE PROGRAMME D’ÉTUDES :

 

Le Diplôme d’études collégiales en techniques d’orthèses visuelles D.E.C. a une durée totale de 3 ans offert à temps complet. Il comporte des cours d'introduction à la profession, introduction à la lunetterie, le travail en clinique d'optique ,anatomie et physiologie de l'œil, éléments de chimie ophtalmique 1, optique géométrique, communication avec la clientèle et les ressources professionnelles, prévention et controlei antimicrobiens, caractéristiques des lentilles de lunetterie 1, rôles des différentes ressources professionnelles de l'optique, éléments de chimie ophtalmique 2, introduction à la contactologie, optique visuelle et instruments, physiologie et pathologie oculaires 1, interactions chimiques avec les lentilles cornéennes, caractéristiques des lentilles de lunetterie 2, contactologie 1, techniques de vente et service à la clientèle appliquée au domaine de l'optique,  anglais appliqué au domaine de la santé, physiologie et pathologie oculaires 2, sélection des lentilles de lunetterie et montures 1, fabrication et réparation de lunettes 1, sélection des lentilles de lunetterie et montures 2, livraison et ajustement des lunettes, fabrication et réparation de lunettes 2, pose, ajustement et suivi des lentilles cornéennes, contactologie 2, séminaire d'intégration et de synthèse en optique, gestion d'une entreprise d'optique, ainsi qu'un stage non rémunéré d'intégration au sein de la clinique-école de lunetterie du cégep d'une durée de 15 semaines consécutives à temps complet offert en 6e session.

 

Si tu choisis le programme selon la formule en alternance travail-études, tu auras également à réaliser 2 stages rémunérés au sein d'une entreprise d'optique d'une durée de 12 semaines consécutives chacun, dont le premier offert au trimestre d'été de la 1ere année et le second offert au trimestre d'été de la 2e année.

 

Si tu choisis le cheminement optique-optométrie, tu auras des cours supplémentaires à compléter qui correspondent aux cours préalables du Doctorat en optométrie, soit : Calcul différentiel et intégral (201-NYA-05), Mécanique (203-NYA-05), Calcul intégral (201-NYB-05), Électricité et magnétisme (203-NYB-05), et Chimie générale - la matière (202-NYA-05).

 

Note : le nom et le contenu des cours peuvent différer d'un cégep à un autre, mais les objectifs du programme restent les mêmes.

 

Pour plus de détails sur ce programme, regarde les vidéos suivants :

PASSERELLES :

 

Un programme passerelle permet aux titulaires d'un D.E.C. dans une discipline en particulier de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans le cadre de son baccalauréat. Par contre, aucune garantie d'admission n'est offerte lors de la demande.

 

Voici quelques exemples de ces ententes :

 

Une entente est intervenue entre le Cégep Édouard-Montpetit et l'École d’optométrie de l'Université de Montréal. En effet, un(e) titulaire du DEC en techniques d'orthèses visuelles avec cheminement optique-optométrie de ce collège se verra reconnaître l'équivalent de 16 crédits dans le cadre du programme de doctorat de 1er cycle en optométrie. De plus, l'université réservera 4 places aux diplômés(es) détenant une cote R satisfaisante.

·       l'Université Laval reconnaît automatiquement 30 crédits aux titulaires de ce DEC dans le cadre de son Baccalauréat en enseignement professionnel

·       l'UQÀM pourra reconnaître de 15 à 30 crédits (selon étude du dossier) aux titulaires de ce DEC dans le cadre de son Baccalauréat en enseignement en formation professionnelle

·       l'UQAC pourra reconnaître jusqu'à 27 crédits (selon étude du dossier) aux titulaires de ce DEC dans le cadre de son Baccalauréat en enseignement professionnel

·       l'UQAR pourra reconnaître jusqu'à 27 crédits (selon étude du dossier) aux titulaires de ce DEC dans le cadre de son Baccalauréat en enseignement professionnel 

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

-       Détenir un D.E.S. et avoir réussi les suivants ou leurs équivalents :
TS ou SN 5
e (anciennement mathématiques 436)
Physique 5
e (anciennement physique 534)
Chimie 5
e (anciennement chimie 534) pour le cheminement optique-optométrie

 

Note : pour connaître les cours équivalents en éducation aux adultes, consulte la page suivante

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Ce programme n’est pas contingenté

 

Les candidats(es) admissibles (qui répondent aux exigences d'admission) sont généralement admis.

 

Admissions ouvertes de jour aux trimestres d'automne et d'hiver

Par contre, le continuum DEC en orthèses visuelles + Doctorat en optométrie O.D. comporte une capacité de 10 places disponibles.

 

ENDROITS DE FORMATION :

-       Cégep Édouard-Montpetit, également offert en alternance travail-études (optionnel), voir aussi le cheminement optique-optométrie offert conjointement avec l'Université de Montréal, site du département, site de la clinique de lunetterie, site de la clinique des lentilles cornéennes

-       Cégep F-X-Garneau, également offert en alternance travail-études (optionnel), possibilité de réaliser un stage humanitaire en soins visuels à l'étranger, site de la clinique de lunetterie

-        Cégep régional de Lanaudière à L'Assomption NOUVEAU ! offert en alternance travail-études

LIENS RECOMMANDÉS :

 

Tu veux l'avis d'opticiens(nes) sur leur profession ?, alors regarde les vidéos suivants :

Chaînes de lunetterie et réseau d'optométristes et opticiens :

·       Antoine Laoun Optique : chaîne de lunetterie ayant 6 succursales dans la région de Montréal

·       Cliniques d'optométrie En Vue : réseau de 5 cliniques d'optométrie dans l'Est du Québec

·       Greiche & Scaff Optométristes : important réseau d'opticiens et d'optométristes ayant 46 boutiques et bureaux partout au Québec

·       Lunetterie Farhat : importante chaîne de lunetterie au Québec dont le siège social est à Montréal ayant 45 succursales dans la province

·       Iris : le plus important réseau d'optométristes, d'opticiens et d'ophtalmologistes au Canada ayant plus de 150 boutiques au pays dont 100 au Québec

·       Lasik MD : réseau d'ophtalmologistes et d'optométristes regroupant 20 cliniques au pays dont 5 au Québec

·       Le Lunetier : chaîne de lunetterie ayant 13 succursales dans la grande région de Montréal

·       LensCrafters : importante chaîne de lunetterie américaine ayant plusieurs succusales au pays dont 6 au Québec (région de Montréal)

·       Lunetterie Luc Doyle : chaîne de lunetterie ayant 6 succursales dans la région de Montréal

·       Lunetterie New Look : importante chaîne de lunnetterie au pays dont le siège social est à Québec ayant 45 succursales dans la province (plus 4 en Ontario)

·       Lunetterie Optika : lunetterie situé à St-Laurent

·       Lunetterie Sears : importante chaîne de lunetterie au Canada ayant 28 au succursales au Québec

·       Optoplus : réseau d'optométristes et d'opticiens ayant 23 boutiques et bureaux partout au Québec

·       Optoréseau : réseau de 23 cliniques d'optométrie dans les régions de Montréal, Montérégie, Laval, Laurentides, Estrie et Beauce 

Autres :

 

-       Acuité : Portail francophone mondial en optométrie

-       Ophtalmologie.fr : site très complet d’infos en français sur les troubles de la vue

-       Optiguide : répertoire de professionnels de la vue partout au Canada (optométristes, opticiens, ocularistes, etc)

 

Retour à page du secteur santé

Retour à la page d’accueil