Retour à la page du secteur services sociaux

Retour à la page d'accueil

 

 

 

SECTEUR : SERVICES SOCIAUX ET JURIDIQUES

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT COLLÉGIAL

 

TECHNICIEN(NE) EN GÉRONTOLOGIE

Diplôme d’études collégiales A.E.C.

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 

 

En tant qu'intervenante ou intervenant gérontologie; tu seras responsable d’intervenir auprès des personnes âgées que ce soit en centre d’hébergement, en foyer d’accueil, en résidence privée, au sein d'organisme communautaire ou au domicile des clients.

 

Tu les aideras à surmonter diverses situations difficiles telles que la solitude, la mort de proches, le handicap, la maladie, les conflits avec les membres de leur famille, etc. Tu planifieras, élaboreras et appliqueras des plans d’intervention sociaux ou psychosociaux auprès de cette clientèle et avec la collaboration d’une équipe multidisciplinaire tels que les travailleurs sociaux, les psychologues, les médecins, les infirmiers, les ergothérapeutes, les aumôniers, etc. Tu auras aussi à prendre les moyens nécessaires afin que ces personnes puissent bénéficier de toutes les ressources dont elles auront besoin pour surmonter leurs difficultés.

 

QUALITÉS ET APTITUDES NÉCESSAIRES :

-         Aimer et facilité à travailler auprès des gens et entregent

-         Grande facilité à communiquer et à écouter qui te permettra d’établir un lien avec cette personne

-         Facilité pour le travail en équipe car tu devras non seulement travailler avec cette personne mais aussi d’autres collègues (travailleurs sociaux, psychologues, psychiâtres, intervenants sociaux, etc)

-         Sens des responsabilités car tu seras responsable des approches d’intervention auprès de cette personne

-         Esprit d’initiative et autonomie pour réussir à emmener la personne à faire face à ses problèmes et d’en trouver une solution

-         Esprit d’analyse et bon jugement pour comprendre les problèmes rencontrés par cette personne

-         Sens de l’observation et vigilance car tu devras connaître non seulement les faiblesses mais aussi les forces de cette personne pour mieux l’aider à régler son ou ses problèmes

-         Imagination et créativité pour développer de nouvelles approches innovatrices et efficaces

-         Sens de l’organisation pour planifier, organiser et animer différentes activités sociales et animation de groupes

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-        Animateur(trice) de groupes sociaux

-        Auxiliaire de soins à domicile

-        Intervenant(e) auprès des retraités

-        Intervenant(e) communautaire

-        Intervenant(e) en gérontologie

-        Intervenant(e) social(e)

-        Préposé(e) aux bénéficiaires

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-        Centre d’hébergement de soins de longue durée pour personnes âgées CHSLD

-        Centres d’accueil et hébergement privés pour personnes âgées

-        Centres de services sociaux

-        Centres locaux de services communautaires CLSC

-    Centres de soins en fin de vie

-        Entreprises de soins à domicile

-        Hôpitaux

-        Organismes communautaires en gérontologie

-        Résidences privées pour personnes âgées ou retraitées 

PLACEMENT :

 

Aucune donnée disponible

 

SALAIRE :

 

Selon les données 2016 :

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

-         15,53 $/heure (40 heures/sem) en tant qu'intervenant(e) en gérontologie dans le secteur privé

-         18,90 $/heure (35 ou 36,25 ou 38,75 hres/sem) en tant qu'auxiliaire en santé et services sociaux en gérontologie dans le réseau de la santé et des services sociaux

-         20,55 $/heure (36,25 heures/sem) en tant que technicien(ne) en gérontologie dans le réseau de la santé et des services sociaux (CHSLD, CLSC)

-    21,61 $/heure (35 ou 36,25 ou 37,5 hres/sem selon les milieux) en moyenne en tant que technicien(ne) en gérontologie ou technicien(ne) en travail social ou intervenant(e) social au sein des grands établissements privés d'hébergement pour aînés

-         22,64 $/heure (36,25 heures/sem) en tant que travailleur(euse) communautaire dans le réseau des services sociaux (CLSC)

Note : légère hausse de la moyenne salariale dans le secteur privé par rapport aux années précédentes (était de 15,40 $ en 2014 et 14,78 $ en 2012).

 

Sources : Conseil du Trésor du Québec, Emploi Québec et conventions collectives des employés de plusieurs grands établissements privés d'hébergement pour aînés.

 

BREF PORTRAIT DU RÉSEAU PUBLIC DES SERVICES SOCIAUX :

Suite à la réorganisation du réseau public québécois de la santé en 2015, il regroupe :

En 2016, l'ensemble du réseau public de la santé et des services sociaux emploie près de 226 200 personnes (soit 2 000 de plus qu'en 2013 et 7 000 de plus qu'en 2011) vouées à offrir des soins ou des services sociaux de qualité auprès des 8 millions de québécoises et québécois dans toutes les régions du Québec.

Pour plus de détails, consulte le Portrait du réseau québécois des services sociaux

Source  : Ministère de la Santé et des services sociaux du Québec.

BREF PORTRAIT DU RÉSEAU PRIVÉ DE LA SANTÉ ET DE L'ÉDUCATION :

Dans le secteur privé, on y retrouve également de nombreux établissements de santé et d'éducation, soit :

  1. 57 centres hospitaliers de soins de longue durée CHSLD privés conventionnés répartis dans 11 régions du Québec

  2. plus de 735 résidences privées pour aînés autonomes ou semi-autonomes

  3. une centaine de coopératives de soins et services à domicile dans presque toutes les régions du Québec

Sources : Association des établissements privés conventionnés du Québec, Regroupement des résidences privées pour aînés du Québec, Alliance des maisons de soins palliatifs du Québec et Fédération des établissements d'enseignement privé du Québec, Fédération des coopératives à domicile et de santé du Québec.

BREF PORTRAIT DU RÉSEAU DES SERVICES COMMUNAUTAIRES :

Le secteur de l'action communautaire représentant environ 14 000 entreprises et organismes regroupés dans une centaine d'associations et de fédérations à l'échelle provinciale, sans compter les regroupements régionaux. Ces entreprises et organismes se répartissent dans une vingtaine de champs d'activités définies par les types de services ou par les types de clientèles desservies.

 

Ces entreprises et organismes ont comme caractéristiques d'être à but non lucratif (OBNL ou OSBL) ou coopératives et gérées démocratiquement.  On retrouve près de 8 000 organismes communautaires dont 4 000 sont des organismes communautaires autonomes qui emploient près de 55 000 personnes, en plus des 100 000 bénévoles qui contribuent au fonctionnement des activités de ces organismes.

 

La plupart de ces organismes sont financées par les donations du public et d'entreprises qui sont sensibles à la cause de l'organisme. Plusieurs reçoivent du financement auprès de grands organismes de financement (ex : Centraide, Armée du salut, Croix-Rouge) qui effectuent de grandes campagnes de financement et redistribuent les fonds auprès des organismes membres en plus de leur fournir du soutien en matière de gestion. Certains organismes reçoivent des subventions gouvernementales pour le développement de projets dans un secteur spécifique privilégié par le Gouvernement en place (ex : développement de l'employabilité).

 

Bien que ce ne soit pas tous les organismes communautaires qui sont reliés aux domaines des services sociaux (il faut exclure les fondations sur les maladies, les organismes de loisirs, les comités de citoyens, les syndicats, etc), on peut regrouper ces organismes en 10 principaux champs d'intervention :

Dans ce secteur, une forte majorité de la main-d'œuvre est féminine qui représente près de 80 % des emplois rémunérés. Actuellement, 60 % de la main-d'œuvre est âgée de 35 ans et plus qui devra être remplacée au cours des prochaines années. Au niveau de la scolarité, les compétences exigées pour occuper un emploi ont bien changé. Elles sont plus précises et plus élevées. Près de 40 % des travailleurs du milieu communautaire détiennent un diplôme collégial, près de 30 % détiennent un diplôme universitaire, 5 % détiennent un diplôme de maîtrise ou de doctorat (notamment des psychologues), alors que 25 % ne détiennent qu'un diplôme d'études secondaires (outre les personnes de plus de 50 ans, les autres travailleurs possèdent une expérience de vie personnelle ou professionnelle qui est à contribution au sein de l'organisme). Près du trois quarts des emplois sont consacrés à l'animation ou à l'intervention auprès des clientèles cibles, alors que le 25 % restant sont consacrés aux postes administratifs, de soutien et de direction de l'organisme.

 

Voici quelques statistiques sur les organismes d'action sociale au Québec :

Sources : Fédération des centres d'action bénévole du Québec, Confédération des organismes de personnes handicapés du Québec, Fédération des organismes communautaires Famille du Québec, Association québécoise des centres communautaires pour aînés, Fédération des centres d'asistance et d'accompagnement aux plaintes du Québec, Association des services de réhabilitation sociale du Québec, Regroupement des maisons de jeunes du Québec, Regroupement des organismes de francisation du Québec, Association québécoise des organismes de coopération internationale, Association québécoise de prévention du suicide, Regroupement des ressources alternatives en santé mentale du Québec, Regroupement québécois des centres d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel, Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale du Québec, Regroupement des organismes communautaires autonomes jeunesse du Québec, Association québécoise des centres d'intervention en dépendance, Coalition des organismes communautaires dans la lutte contre le SIDA, Association québécoise Plaidoyer-Victime, Regroupement des services d'intervention de crise du Québec, Association des centres d'écoute téléphonique du Québec, Alliance Ressources Grossesse du Québec, Regroupement des organismes de justice alternative du Québec, Regroupement des organismes spécialisés pour l'emploi des personnes handicapées, Regroupement des organismes communautaires québécois de lutte au décrochage scolaire, Regroupement pour l'aide aux itinérants du Québec, Réseau juridique du Québec,Table de concertation des organismes ou services des personnes réfugiées et immigrantes du Québec, Société québécoise du cancer,  Secrétariat à l'adoption internationale du Québec, Service correctionnel du Canada.

PERSPECTIVES D'AVENIR :

 

La population est de plus en plus vieillissante et les besoins en ressources diverses d'intervention et de soins sont grandissants.

 

Donc, que ce soit en milieu hospitalier, en centre d'hébergement, dans les CLSC, au sein des entreprises de soins à domicile ou au sein d'organismes communautaires, de nombreux emplois sont présentement disponibles et continueront d'augmenter au cours des prochaines années.

 

Pour plus de détails, consulte le Portrait du réseau québécois des services sociaux et communautaires

 

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

 

Le Diplôme d’études collégiales en techniques de travail social D.E.C. a une durée totale de 3 ans offert à temps complet. Il comporte des cours d'introduction au travail social, psychologie du développement de l'enfant, psychologie de la personnalité, communication et relation aidante, la personne et son milieu de vie, dynamique sociale et institutions, groupes sociaux et intervention sociale, techniques d'observation et méthodologie d'intervention, besoins et ressources des famille, animation de groupe en travail social, psychologie de l'adolescence et de la personne adulte, relation d'aide et techniques d'entrevue, initiation à la recherche sociale, intervention sociale et problèmes sociaux, intervention sociale à la personne et à la famille 1, intervention sociale auprès des groupes 1, intervention sociale auprès des communautés, projet d'engagement social, dynamique familiale, problèmes sociaux, politiques sociales et interventions sociales, pauvreté, santé et conditions de vie, contextes de violence, enjeux sociaux et citoyenneté, dimensions de la santé mentale, méthodologie du travail en équipe, pratique de l'action communautaire, législations et droits en intervention sociale, défense des droits sociaux individuels et collectifs, planification de l'intervention sociale, anglais appliqué aux techniques humaines et à l'intervention sociale,  intervention sociale auprès des jeunes, intervention sociale auprès des personnes âgées, intervention sociale en contexte interculturel, intervention sociale en santé mentale, intervention sociale à la personne et à la famille 2, intervention sociale et conditions de santé, intervention sociale auprès des groupes 2 intervention sociale en toxicomanies et autres dépendances, , protection de son intégrité, intervention sociale en contexte socio-juridique, interventions sociales en situations de crise, éthique en intervention sociale, projet en intervention communautaire, approches intégrées en intervention sociale, développement et coordination des ressources sociales d'intervention.

 

Enfin, tout au long du programme, tu auras à réaliser différents stages dans un ou des milieu(x) d'intervention de ton choix et à l'endroit de ton choix (dans la région du collège, dans ta région, ailleurs au Québec, au Canada ou même dans le cadre d'un stage à l'étranger). Il comporte tout d'abord, un premier stage de sensibilisation à l'intervention sociale individuelle ou de groupe offert en 2e ou 3e session selon le collège d'une durée de 75 heures à raison d'1 jour/semaine pendant 15 semaines, ensuite tu auras à réaliser un second stage d'implication au milieu d'intervention sociale offert en 4e ou 5e session selon le collège d'une durée de 150 heures à raison de 3 jours/semaine pendant 15 semaines et enfin, un dernier stage d'intervention offert en 6e session d'une durée de 420 à 525 heures à 5 jours/semaine pendant 15 semaines.

 

Note : le nom et le contenu des cours, ainsi que la séquence des cours à chacune des sessions peuvent différer selon les collèges, mais les objectifs du programme restent les mêmes.

 

Le Certificat de 1er cycle universitaire en gérontologie ou études sur vieillissement a une durée totale d’1 an à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel. Il est destiné principalement à ceux détenant un D.E.C. général ou technique OU une expérience pertinente dans le domaine de la gérontologie ou de l’intervention communautaire. Il comporte des cours d’introduction à la gérontologie, physiologie et vieillissement, psychologie et vieillissement, la psychopathologie du vieillissement, la personne âgée et la société, politiques sociales et ressources communautaires en gérontologie, la problématique de l’intervention en gérontologie, accompagnement du mourant et de sa famille, techniques d’intervention en milieu gérontologique, etc.

PERFECTIONNEMENT :

Il existe des programmes de perfectionnement de courte durée au niveau collégial et universitaire destiné notamment à des techniciens(nes) en service social au moins quelques années d’expérience. Voici quelques exemples :

ÉTUDES UNIVERSITAIRES :

 

Il te sera possible de poursuivre tes études au niveau du baccalauréat en service social ou du baccalauréat en psychologie.

 

Voir aussi le programme d'A.E.C. en stratégies d'intervention en zoothérapie. Pour plus de détails, voir la page de zoothérapeute.

 

EXIGENCE D’ADMISSION :

 

Pour le D.E.C. en techniques de travail social

 

-         Détenir un D.E.S. ou un D.E.P. ou l'équivalent sans cours préalable exigé

 

Pour le certificat universitaire en gérontologie :

 

-         Détenir un D.E.C. technique (techniques de travail social, tech d’éducation spécialisée, tech des soins infirmiers, etc)

OU

-         Détenir un D.E.C. en sciences humaines

OU

-         Détenir un diplôme universitaire

OU

- Posséder de l’expérience pertinente dans le domaine de la gérontologie dans un domaine connexe

 

AUTRES EXIGENCES PARTICULIÈRES À L’ADMISSION :

 

-         Subir un test ou répondre à un questionnaire (exigence de certains collèges) Pour le certificat en gérontologie

 

-         Se soumettre à une entrevue (exigence de certains collèges) Pour le certificat en gérontologie et l'A.E.C.

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Pour le certificat en gérontologie :

 

Aucune donnée disponible

 

Pour le DEC en techniques de travail social :

 

Voir la page de la profession de technicien en service social

 

Admissions fermées au 2e tour dans les collèges avec programme contingenté

 

Admissions ouvertes au trimestre d'automne seulement dans tous les collèges

 

Aucune donnée disponible dans les autres collèges

 

ENDROITS DE FORMATION :

 

Programmes de certificats universitaires (30 crédits) en gérontologie :

Pour le DEC en techniques de travail social :

 

Infos sur l'alternance travail-études

 

Région de Montréal (Montréal-métro, Montérégie, Laurentides, Lanaudière, Laval) :

Région de Québec (Québec, Chaudières-Appalaches, Beauce) :

Ouest et Centre du Québec (Mauricie-Bois-Francs, Estrie, Centre-du-Québec, Outaouais, Abitibi-Témiscamingue) :

Est et Nord du Québec (Saguenay-Lac-St-Jean, Bas-St-Laurent, Gaspésie et es Iles, Côte-Nord) :

LIENS RECOMMANDÉS :

Tu veux l'avis d'intervenants(es) en gérontologie sur métier ?, alors regarde les vidéos suivants :

Pour une liste d'organismes communautaires, Portrait du réseau québécois des services sociaux et communautaires

Pour une liste d'établissements hospitaliers et d'hébergement pour personnes âgées, consulte le  Portrait du réseau de la santé

Autres :

 

 

Retour à la page du secteur services sociaux

Retour à la page d'accueil