Retour à la page du secteur bâtiment et construction

Retour à la page du secteur mines et travaux de génie

Retour à la page d’accueil

 

SECTEUR : MINES, PÉTROLE ET TRAVAUX DE CHANTIER

NIVEAU D’ÉTUDES : FORMATION PROFESSIONNELLE

 

GRUTIER(ÈRE) ou

OPÉRATEUR(TRICE) de POMPE A BÉTON

DIPLÔME D’ÉTUDES PROFESSIONNELLES D.E.P.

 

Consulte également la section "liens recommandés" (dont des vidéos de mineurs qui parlent de leur travail).

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 

 

En tant que grutier ou grutière; tu auras pour tâches de conduire, opérer et manœuvrer une grue d'un ou plusieurs types : un camion à flèche (d'une capacité pouvant atteindre 45 tonnes), une grue mobile (aussi appelé "camion-grue", "grue sur porteur" ou "grue automotrice" ou "grue télescopique automotrice" d'une capacité de 2 à 160 tonnes), grue tout-terrain (d'une capacité allant de 35 à 1 500 tonnes), une grue télescopique sur camion (d'une capacité de 25 à 140 tonnes), une grue conventionnelle sur camion (d'une capacité de 100 à 250 tonnes), une grue conventionnelle sur chenilles (d'une capacité de 60 à 700 tonnes),une grue à tour mobile (avec une capacité atteignant 30 tonnes à une hauteur de 125 pieds) ou une grue à tour fixe (avec une capacité de 5 à 40 tonnes à une hauteur pouvant atteindre 246 pieds).

 

Tu devras effectuer des travaux d’installation et d’assemblage des grues, de chargement et déchargement des matériaux, de montage de structures sur des immeubles, usines ou autres bâtiments et autres manœuvres de levage de charges de toutes sortes pour la construction d'un bâtiment en hauteur, pour la construction d'ouvrage de génie civil (routes, ponts, réseaux d'aqueduc et d'égout, etc.) ou des infrastructures pour des réseaux électriques ou de communications ou d'éoliennes ou d'énormes tuyaux pour des réseaux de distribution du gaz naturel ou de pétrole) ou pour d'autres travaux et manœuvres diverses en levage de charges importantes (construction d'un navire sur un chantier naval, chargement et déchargement de marchandises dans un port, etc.).

Tu auras également à effectuer des tâches d'arrimage et de gréage des charges à l'aide d'élingues, de chaînes et de manilles, installer différentes sortes d'accessoires sur la machine, arrimer la machine sur un fardier, ainsi qu'effectuer l'entretien quotidien de la machine et en assurer son bon état de fonctionnement. Le temps passé à l'extérieur est souvent plus long que celui passé dans la cabine de la grue.

Au cours de ta formation et lors de la période de travail en tant qu'apprenti, tu pourras opérer différentes types de grues (exception des grues à tour) de capacités moyennes. Les grues conventionnelles  et tout-terrain d'une grande capacité, les grues à tour et les pompes à béton de plus de 42 mètres nécessitent d'avoir acquis de l'expérience en tant que grutier - classe compagnon.

 

Donc, ne t'attend pas à opérer une immense grue de 200 pieds ou une grue pouvant lever une charge de plus de 1 000 tonnes au cours des premières années de ta carrière comme grutier....

 

Tu travailleras généralement sur les chantiers de construction commerciale et institutionnelle ou sur des chantiers de génie civil (construction de ponts, viaducs, barrages, etc), mais tu pourras également travailler sur des chantiers de construction industrielle.

 

Tu pourras également travailler en tant que débardeur(e) dans un port chargé(e) du chargement et du déchargement des marchandises à bord des navires ou même pour le déplacement des équipements miniers pour les compagnies minières ou pour la construction d'un gros navire sur un chantier naval.

En tant qu'opérateur ou opératrice de pompe à béton munie d'un mât de distribution; tu auras pour tâches de conduire, opérer et manœuvrer une pompe à béton servant à transporter le béton dans un tuyau souple ou rigide, pour l'acheminer en hauteur ou au-delà d'un obstacle lorsque le camion-bétonnière ne peut accéder directement au lieu de coulage ou de projection.

 

Ces travaux servent à mettre en place le béton sur les planchers des étages supérieurs d'un immeuble, contrôler la pompe et le mat de distribution et noter les données de pompage.

 

Enfin, tu devras également nettoyer la conduite de pompage, la pompe et le bâti porteur, ainsi qu'entretenir la machine.

 

Tu travailleras majoritairement sur les chantiers de construction commerciale, institutionnelle ou industrielle.

 

En tant qu'opérateur(trice) de grue mobile portuaire; tu auras pour tâches d'opérer une grue mobile de cale ou de manutention de marchandises (grue à vérin hydraulique, ponton-grue autonome, portiques de port, etc.) servant à charger et décharger des navires et d'autres bateaux lever, déplacer et mettre en place de la machinerie, de l'équipement et des matériaux sur les quais; décharger et de recharger les navires de ravitaillement (ports miniers); assembler, au besoin, des grues automotrices sur les lieux ainsi qu'effectuer des travaux d'entretien courants tels que le nettoyage et la lubrification des grues.

 

Ces grues peuvent lever des charges variant de 42 à 210 tonnes et sont présentes dans la plupart des ports commerciaux de marchandises (tels que : Port de Montréal, Port de Québec, Port de Sept-Îles, Port de Baie-Comeau, Port de Trois-Rivières, etc.).

 

Dans certaines installations portuaires, ce sont des entreprises privées spécialisées en arrimage ayant la responsabilité des opérations de débardage, alors que dans d'autres, ce sont les administrations portuaires qui détiennent cette responsabilité.

 

QUALITÉS ET APTITUDES NÉCESSAIRES :

-       Bonne vision (champ visuel global et une bonne perception spatiale)

-       Avoir une bonne endurance physique car tu auras à travailler assis(e) de longues heures  (principalement, mais non exclusivent dans cette position)

-    Bonne force et agilité physique car tu auras à effectuer le montage de la flèche, la mise en place des stabilisateurs, le gréage des câbles, la manutention des câbles, etc.

-    Avoir une bonne coordination vue-mains-pieds car tu auras à effectuer différentes manoeuvres de précision

-       Bonnes dextérités manuelles pour manipuler efficacement les commandes de l’engin

-       Autonomie et débrouillardise car tu auras à travailler généralement seul(e)

-    Avoir de bons réflexes afin de pouvoir réagir rapidement en situation d'urgence (risques d'accident tant pour le grutier et pour les ouvriers à proximité)

-       Bonne coordination, minutie, précision et souci du détail car tu devras effectuer des travaux de qualité et sécuritaires

-       Sens des responsabilités car tu seras responsable du bon état du véhicule (et dans certains cas, de la sécurité de tes collègues qui travailleront près de l’engin)

-       Aptitudes à travailler en équipe car tu auras à travailler en collaboration avec d’autres collègues ouvriers et techniciens sur les chantiers

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-       Apprenti-grutier(ère) (en début de carrière)

-       Débardeur(e)

-       Opérateur(trice) de grue à flèche

-       Opérateur(trice) de grue à portique

-       Opérateur(trice) de grue à tour

-       Opérateur(trice) de grue automotrice

-       Opérateur(trice) de grue conventionnelle

-    Opérateur(trice) de grue de navire

-    Opérateur(trice) de grue dragline

-    Opérateur(trice) de grue mobile

-       Opérateur(trice) de grue téléscopique 

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-    Chantiers navals

-    Compagnies d'arrimage

-       Compagnies forestières

-       Compagnies minières

-       Compagnies pétrolières

-       Entreprises de construction commerciale, institutionnelle et industrielle

-    Entreprises de construction de génie civil

-       Entreprises de location de grues

-       Administrations portuaires (services de débardage)

EXIGENCES DE L’EMPLOI :

 

Pour travailler sur les chantiers de construction, tu devras :

 

Détenir ta carte de compétence est obligatoire, en début de carrière. Tu travailleras en tant qu’apprenti et tu n’obtiendras ta carte de compagnon seulement après avoir accumulé un minimum de 4 000 heures de travail comme apprenti(e) (environ 2 ans).
Voir les détails auprès de la
Commission de construction du Québec.

 

De plus, il faut tenir compte des conditions particulières de ce métier telles que :

 

-    Travail dans un milieu bruyant

-    Travail avec des vibrations

-    Travail exigeant physiquement

-    Risques de blessures musculaires, articulatoires ou vertébraux

-    Risques d'accidents à la suite de bris mécaniques ou de fausses manoeuvres de la machine malgré les précautions d'usage obligatoires respectées

 

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-         Polyvalence

-         Horaires de travail variés

-         Connaissances en mécanique un atout

-    Mobilité un peu partout dans la province

-    Travail principalement en période estivale, mais il y a du travail pendant toute l'année

PLACEMENT 

 

Selon les données disponbles au 1er juin 2015 :

 

Le placement est bon, 67 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié dont la majorité, soit 71 % sont à temps complet.

Quelques autres répondants(es) ont complété leur formation par le D.E.P. en mécanique d'engins de chantier.

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI A TEMPS COMPLET

NOMBRE AUX ÉTUDES

65 42 30 2

Note : baisse assez importante du taux de placement par rapport aux années précédentes (était de 83 % en 2013; 93 % en 2012; 89 % en 2011; 85 % en 2010 et 76 % en 2009).

Source : Ministère de l’Éducation du Québec

 

SALAIRE :

 

Selon les données 2015 :

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

 

grue conventionnelle classe B :

 

-    24,86 $/heure (40 à 50 hres/sem) en tant qu’apprenti et augmente à 35,51 $/hre en tant que compagnon dans le secteur de la construction commerciale, institutionnelle et industrielle

 

-    24,98 $/heure (40 à 50 hres/sem) en tant qu’apprenti et augmente à 35,68 $/hre en tant que compagnon dans le secteur de la construction du génie civil (infrastructures routières ou infrastructures d'éoliennes)

 

-    25,40 $/heure (40 à 50 hres/sem) en tant qu’apprenti et augmente à 36,29 $/hre en tant que compagnon dans le secteur de la construction du génie civil (infrastructures routières sur un viaduc ou infrastructures maritimes ou un pont)

 

-    26,74 $/heure (40 à 50 hres/sem) en tant qu’apprenti et augmente à 38,20 $/hre en tant que compagnon dans le secteur de la construction industrielle lourde (mines, oléoducs, gazoducs, infrastructures de raffineries, centrales d'énergie sauf hydroélectriques, etc.)

Note : Cependant, le salaire annuel moyen pour un grutier - apprenti(e) ou un opérateur de pompe à béton - apprenti(e) était de 33 300 $ (était de 51 200 $ en 2013; 46 940 $ en 2011 et 42 673 $ en 2010) dont 78 % ont travaillé 500 heures et plus (était de 85 % en 2013 et 88 % en 2011). Ce qui en fait l'un métier de la construction ayant le salaire le plus élevé.

grue téléscopique ou une grue à tour classe A (2e opérateur) :

 

-         26,00 $/heure (40 à 50 hres/sem) en tant qu’apprenti et augmente à 37,14 $/hre en tant que compagnon dans le secteur de la construction commerciale, institutionnelle et industrielle

 

-         26,01 $/heure (40 à 50 hres/sem) en tant qu’apprenti et augmente à 37,16 $/hre en tant que compagnon dans le secteur de la construction du génie civil (infrastructures routières ou infrastructures d'éoliennes)

 

-       26,44 $/heure (40 à 50 hres/sem) en tant qu’apprenti et augmente à 37,77 $/hre en tant que compagnon dans le secteur de la construction du génie civil (sur un viaduc ou un pont)

 

-    27,87 $/heure (40 à 50 hres/sem) en tant qu’apprenti et augmente à 39,82 $/hre en tant que compagnon dans le secteur de la construction industrielle lourde (mines, oléoducs, gazoducs, infrastructures de raffineries, centrales d'énergie sauf hydroélectriques, etc.)

Note : Cependant, le salaire annuel moyen pour un grutier - apprenti(e) ou un opérateur de pompe à béton - apprenti(e) était de 33 300 $ (était de 51 200 $ en 2013; 46 940 $ en 2011 et 42 673 $ en 2010) dont 78 % ont travaillé 500 heures et plus (était de 85 % en 2013 et 88 % en 2011). Ce qui en fait l'un métier de la construction ayant le salaire le plus élevé.

pompe à béton à mât de distribution de moins de 42 mètres :

 

-         28,57 $/heure (40 à 50 hres/sem) en tant qu’apprenti et augmente à 33,61 $/hre en tant que compagnon dans le secteur de la construction du génie civil (infrastructures routières ou infrastructures d'éoliennes)

 

-         29,85 $/heure (40 à 50 hres/sem) en tant qu’apprenti et augmente à 33,54 $/hre en tant que compagnon dans le secteur de la construction commerciale et institutionnelle

 

-    27,87 $/heure (40 à 50 hres/sem) en tant qu’apprenti et augmente à 39,82 $/hre en tant que compagnon dans le secteur de la construction industrielle lourde (mines, oléoducs, gazoducs, infrastructures de raffineries, centrales d'énergie sauf hydroélectriques, etc.)

 

-        31,37 $/heure (40 à 50 hres/sem) en tant qu’apprenti et augmente à 36,90 $/hre en tant que compagnon dans le secteur de la construction du génie civil (infrastructures maritimes ou infrastructures électriques ou infrastructures de communications)

Note : Cependant, le salaire annuel moyen pour un grutier - apprenti(e) ou un opérateur de pompe à béton - apprenti(e) était de 33 300 $ (était de 51 200 $ en 2013; 46 940 $ en 2011 et 42 673 $ en 2010) dont 78 % ont travaillé 500 heures et plus (était de 85 % en 2013 et 88 % en 2011). Ce qui en fait l'un métier de la construction ayant le salaire le plus élevé.

Secteurs hors-construction :

 

-         24,43 $/heure (40 hres/sem) en tant qu'opérateur(trice) de grue mobile dans les grands chantiers navals canadiens

 

-         26,96 $/heure (40 hres/sem) en tant qu'opérateur(trice) de grue mobile 35 tonnes et moins au Groupe maritime Desgagnés div Tessier (ports de Baie-Comeau)

 

-        26,96 $/heure (40 hres/sem) en tant qu'opérateur(trice) de grue mobile de 35 tonnes et moins à Logistec Arrimage (Port de Sept-Iles)

 

-         28,48 $/heure (40 hres/sem) en moyenne au sein des grandes industries métallurgiques (alumineries, aciéries)

 

-         29,61 $/heure (40 hres/sem) à l'Administration portuaire de Trois-Rivières

 

-    30,10 $/heure (37 hres/sem) en tant conducteur(trice) de grue articulée téléscopique à Hydro-Québec

 

-        30,44 $/heure (40 hres/sem) en tant qu'opérateur(trice) de grue de bord ou opérateur(trice) de portique de déchargement pneumatique à Arrimage du Nord (Port de Québec)

 

-         30,76 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant qu'opérateur(trice) de grue rail-route ou opérateur(trice) de treuil au sein des grandes compagnies minières

 

-         34,00 $/heure (40 hres/sem) en tant qu'opérateur(trice) de grue portuaire à l'Administration portuaire de Montréal

Sources  : Commission de la construction du Québec, Syndicat des débardeurs du Port de Montréal, Syndicat des débardeurs du Port de Trois-Rivières, Syndicat des débardeurs du port de Québec, Syndicat des employés de métiers d'Hydro-Québec, Syndicat des métallos (section locale 7065-48 : Groupe Desgagnés div Tessier, section locale 7065 Logistec Arrimage - Port de Sept-Iles, et section locale 7065 - Arrimage du Nord-Port de Québec), conventions collectives des employés de plusieurs grands chantiers navals canadiens, conventions collectives des employés de certaines grandes industries pétrolières, conventions collectives des employés de plusieurs grandes industries métallurgiques, conventions collectives des employés de plusieurs grandes compagnies minières.

PERSPECTIVES D’AVENIR :

Secteur de la construction :

En 2015, on dénombrait 1 647 grutiers (dont seulement 12 grutières, soit 3 de plus qu'en 2013) sur les chantiers de construction.

La moitié du volume de travail est réalisée dans le secteur institutionnel et commercial, secteur où l’activité devrait baisser graduellement au cours des prochaines années. Par contre, le secteur du génie civil et de la voirie, où les grutiers effectuent environ 25 % de leur travail, devrait connaître une embellie, surtout en raison des travaux de routes et d’infrastructures.

En 2015, le salaire moyen gagné par un(e) apprenti(e) était de 33 300 $, alors que celui d'un(e) compagnon qui a travaillé plus de 500 heures a atteint un peu plus de 66 800 $, un des salaires les plus élevés de tous les métiers de l'industrie de la construction.

Les perspectives d’emploi sont plutôt bonnes pour les grutiers au cours des années à venir. La demande demeurera stable et la relève sera nécessaire pour combler une partie des départs des travailleurs, notamment ceux qui quitteront vers la retraite. Une autre partie pourra être comblée par la main-d'œuvre actuellement disponible.

Où retrouvait-on les grutiers en 2015 ?

Plus de 400 entreprises de construction embauchent des grutiers, mais les 12 plus importantes ont effectué la moitié des travaux.

La répartition de l’activité sectorielle est assez stable, d’une année à l’autre :

Plus de 54 % des grutiers travaillent sur les chantiers de construction commerciale et institutionnelle (immeubles à bureaux, immeubles à logements, hôtels, hôpitaux, écoles, musées, arénas, etc.);

Plus de 25 % des grutiers travaillent sur les chantiers de construction de génie civil (ponts, viaducs, barrages hydroélectriques, infrastructures de communications, infrastructures maritimes, infrastructures de pipelines de gaz naturel, etc.);

Alors que 13 % des grutiers travaillent sur les chantiers de construction industrielle (usines, infrastructures minières, installations d'alumineries ou de raffineries, autres bâtiments ou installations de complexes industriels);

Enfin, le secteur résidentiel lourd n'a employé que moins de 8 % des travailleurs (notamment pour des grands immeubles à condominiums).

Et par région ?

24 % travaillaient en Montérégie,
23 % travaillaient dans les régions de Laval, Lanaudière et des Laurentides,
14 % travaillaient dans la région de Québec,
6 % travaillaient au Saguenay-Lac-St-Jean,
6 % travaillaient en Mauricie,
5 % travaillaient dans le Bas-St-Laurent (éoliennes),
5 % travaillaient sur l'Île de Montréal,
5 % travaillaient en Côte-Nord,
près de 5 % travaillaient en Montérégie,
7 % travaillaient dans les autres régions.

(source : Commission de la construction du Québec)

Autres secteurs :

Outre, le secteur de la construction, on retrouve également quelques grutiers qui travaillent pour des compagnies minières, les compagnies forestières, les chantiers navals et les administrations portuaires (débardage des navires cargo).

Pour plus de détails, consulte le Portrait de l'industrie de la construction de génie civil
Ainsi que le Portrait de l'industrie minière et pétrolière

LE PROGRAMME D’ÉTUDES :

 

Le Diplôme d’études professionnelles en conduite de grues D.E.P. a une durée totale de 870 heures (7 mois) offert à temps complet. Il comporte des cours d'introduction au métier et à l'industrie et organismes de la construction, santé et sécurité sur les chantiers de construction, entretien et dépannage de grues, direction des opérations de la grue par signaux, manœuvre d'un camion-flèche, manœuvre d'une grue automotrice, interprétation des tableaux de charges et des plans de levage, techniques de gréage et d'élingage, manœuvre de grues conventionnelles sur camion et sur chenilles, installation de grue et érection de la fléchette, déchargement, installation et assemblage d'une grue, chargement et déchargement de matériaux, déplacement de matériaux, manœuvre d'un godet à béton et d'une nacelle, montage de structures, techniques de levage de charges avec 2 grues et fonctionnement du limiteur de portée.

Note : Puisque ce métier nécessite une période d'apprentissage sur des chantiers (apprenti), il ne comporte pas de stage.

 

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

-         Soit détenir un D.E.S.

-         Soit avoir au moins 16 ans de l’année scolaire scolaire en ET avoir réussi les cours de 3e secondaire en maths, français et anglais ou se faire reconnaître les équivalences

-         Soit avoir 18 ans au moment au début de la formation et avoir réussi les cours équivalents

 

AUTRES EXIGENCES D’ADMISSION :

-    Détenir le permis de conduite classe 3 (régulier et non temporaire) valide émis par la SAAQ (obligatoire)

-    Fournir une lettre décrivant tes intérêts à devenir grutier

-    Subir des tests de sélection obligatoires (tests écrits d'aptitudes et personnalité, mises en situation à l'extérieur et sur simulateur, tests physiques)

-    Subir une entrevue de sélection obligatoire

-    L'obtention de carte de l'ASP construction avant le début des cours est un atout (mais non obligatoire)

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Il y a un fort contingentement à ce programme, un total de 30 places disponibles

 

Selon le centre, il y a de 3 à 5 fois plus de demandes qu'il y a de places disponibles

 

Les inscriptions se déroulent généralement au cours du mois d'octobre.

 

Note : bien que non obligatoire à l'admission, il recommandé de suivre une formation connexe si tu n'es pas admis la 1re ou la 2e fois comme par exemple : DEP en mécanique d'engins de chantier, DEP en transport par camion, formation en conduite d'un camion-remorque offerte par une école privée, ce qui t'avantagera lors de ton intégration sur le marché du travail.

 

ENDROIT DE FORMATION :

-         Atelier-École Les Cèdres, Vaudreuil-Dorion (C.S. des Trois-Lacs), admissions au printemps (formation pratique offerte en alternance de jour et de soir, donc tu devras assurer ta disponibilité tant de jour que de soir pendant ta formation)
programme unique au Québec

LIENS RECOMMANDÉS :

 

Tu veux avoir l'avis de grutiers sur leur métier ?, alors regarde les vidéos suivants :

Divers :

 

-       Profession grutier : site d’images d’un grutier en situation de travail et infos sur le contexte professionnel de ce métier

-    Demag : site de ce manufacturier allemand de grues (en anglais)

-    Hitachi construction : site de ce manufacturier japonais de grues (en anglais)

-    Kobelco : site de ce manufacturier américain de grues (propriété de Fiat-CNH)

-    Kone : site de ce manufacturier suédois de grues

-    Liebherr : site de ce manufacturier allemand de grues

-    Link Belt Crane : site de ce manufacturier allemand de grues (en anglais)

-    Manitowoc : site de ce manufacturier américain de grues (en anglais)

-    Skytrak : site de ce manufacturier américain de grues et camions élévateurs (en anglais)

-    Starlifter Crane : site de manufacturier américain de grues (en anglais)

-    Tadano : site de ce manufacturier japonais de grues (en anglais)

-    Terex : site de ce manufacturier américain d'engins de chantier et de grues

 

Pour une liste d'entrepreneurs en génie civil, consulte le Portrait de l'industrie de la construction de génie civil

Pour une liste de compagnies minières, consulte le Portrait de l'industrie minière

Pour une liste de compagnies forestières, consulte le Portrait de l'industrie forestière

Pour une liste des administration portuaires canadiennes, consulte la page d'officier mécanicien de navire

Pour une liste de chantiers navals au Canada, consulte la page d'ingénieur maritime


 

Retour à la page du secteur bâtiment et construction

Retour à la page du secteur mines et travaux de génie

Retour à la page d’accueil