Retour à page du secteur fabrication mécanique

Retour à la page d'accueil

 

 

 

 

 

 

 

SECTEUR : DESSIN ET FABRICATION MÉCANIQUE

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT UNIVERSITAIRE

 

ARCHITECTE NAVAL(E) ou

INGÉNIEUR(E) MARITIME

BACCALAURÉAT SPÉCIALISÉ B.ing

 

 Consulte également la page d’informations sur les programmes pré-universitaires en sciences

 

et la section "liens recommandés" à la fin de cette page (dont des vidéos d'ingénieurs maritimes qui parlent de leur travail).

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 

 

En tant qu'architecte naval(e); tu seras responsable de réaliser des projets de conception, de construction, de modification ou de réparation de divers types de navires (embarcations nautiques de plaisance, bateaux de travail, pontons, yachts, navires de combat des incendies, patrouilleurs, traversiers, remorqueurs, brise-glace, navires de recherche et sauvetage, navires de pêche, côtiers, navires de pêche en haute mer, frégates de patrouille maritime, navires de défense côtière, navires de défense extracôtière, cargos généraux, vraquiers, autres navires marchands, barges, plates-formes de forage ou toute autre structure flottante fixe ou mobile).

 

Tu devras établir les besoins de tes clients sur leurs besoins (capacité, types de chargement, aménagement de la passerelle, de la salle des machines, de la cuisine et de la salle à manger espaces de rangement, des cabines de l'équipage, des cabines des passagers s'il y a lieu, etc.), des coûts du projet et de l'échéancier

 

Ensuite, tu devras élaborer et planifier le projet concernant notamment les dimensions du projet, les types de matériaux requis, les coûts pour les matériaux et de la main-d'œuvre, la durée prévue des travaux, résoudre certains problèmes de conception ou contraintes afin de rencontrer les exigences du client et les normes en vigueur. Par la suite, tu devras planifier, élaborer et réaliser les plans et devis du navire ou de la structure flottante, lancer des appels d'offres et trouver les meilleurs fournisseurs.

 

Lors de la réalisation du projet, tu devras coordonner et de gérer toutes les ressources financières, matérielles et humaines nécessaires au projet, t'assurer de respecter le budget et les délais de livraison établis avec les clients. Tu devras visiter le chantier afin de t'assurer que les plans sont respectés, mais également pour discuter avec les fournisseurs lors de problèmes de conception ou de construction afin de trouver des solutions pour les résoudre et modifier tes plans, au besoin.

 

En tant qu’ingénieure ou ingénieur maritime; tu seras responsable de concevoir, mettre au point, produire et tester des systèmes maritimes (systèmes de coque, systèmes de propulsion des moteurs diesel, systèmes anti-incendie, machinerie de navire, systèmes électriques, systèmes de distribution de l’air, systèmes électromécaniques et autres équipements connexes d’un navire) ou des véhicules maritimes (bateaux de plaisance, motomarimes ou autres embarcations motorisées) de divers types de navires (embarcations nautiques de plaisance, bateaux de travail, pontons, yachts, navires de combat des incendies, patrouilleurs, traversiers, remorqueurs, brise-glace, navires de recherche et sauvetage, navires de pêche, côtiers, navires de pêche en haute mer, frégates de patrouille maritime, navires de défense côtière, navires de défense extracôtière, cargos généraux, vraquiers, autres navires marchands, barges, plates-formes de forage ou toute autre structure flottante fixe ou mobile).

Tu devras notamment :

Tu devras gérer les opérations de production, les ressources humaines, financières et matérielles affectées au projet sur le chantier. Tu seras également responsable de planifier et de superviser les travaux d’entretien, de réparation des navires ou de leurs systèmes navals; prendre les décisions nécessaires pour améliorer la productivité et la rentabilité de la production au sein de l’entreprise; participer à la recherche et au développement de nouveaux systèmes, etc.

 

QUALITÉS ET APTITUDES  NÉCESSAIRES :

-         Être attiré par les technologies qui nous entourent

-         Aptitudes pour les mathématiques, les sciences et le dessin technique

-         Capacité d’analyse et de synthèse et sens logique pour analyser un problème de fabrication ou de conception et tenter de le résoudre

-         Sens des responsabilités car tu seras responsable du personnel et des autres ressources d’un département de production pour les grandes entreprises ou de l’ensemble de la production dans le cas d’une PME

-    Bon jugement et rigueur scientifique pour bien te guider vers des pistes de solutions pour résoudre différents problèmes de conception ou de production

-         Minutie, précision, souci du détail car tu auras à concevoir des produits qui devront pas comporter d’erreurs

-         Sens de l’observation et curiosité scientifique pour être à l'affût des nouveaux développements scientifiques et technologiques

-    Autonomie, débrouillardise et flexibilité car tu seras parfois seul(e) pour exécuter certaines tâches et résoudre différents problèmes

-         Créativité, imagination et ingéniosité pour concevoir des produits de qualité

-         Facilité à travailler en équipe et leadership pour réussir à réaliser de façon efficace des projets, tu devras collaborer avec des techniciens et d’autres ingénieurs

-         Très bonnes connaissances en informatique car tu auras à utiliser des logiciels spécialisés en D.A.O. et C.A.O.

-   Très bonne connaissance maîtrise de la langue langue française parlée et écrite afin d'expliquer et communiquer clairement et de façon professionnelle avec les membres d'une équipe de conception ou de production, ainsi que pour rédiger des rapports techniques et d'expertise

-     Bonne connaissance de la langue langue anglaise afin d'expliquer et communiquer clairement et de façon professionnelle avec les membres d'une équipe de conception ou de production, ainsi que pour rédiger des rapports techniques et d'expertise  

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-         Consultant(e) maritime

-         Ingénieur(e) designer d’équipements ou véhicules maritimes

-         Officier du génie des systèmes de marine  (Forces armées)

-         Officier du génie des systèmes de combat maritime  (Forces armées) 

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-         Chantiers navals

-         Compagnies maritimes

-         Entreprises spécialisées en travaux sous-marins

-         Firmes d’ingénieurs-conseils

-         Firmes de consultants maritimes

-         Forces armées canadiennes (postes civils ou militaires), voir aussi la Réserve navale

-    Gouvernement du Canada : carrières en sciences et technologies, Conseil national de recherches Canada, Transports Canada Recherche et développement pour la Défense Canada

-         Manufacturiers d'embarcations nautiques

-         Sociétés de classification internationales

PERMIS DE PRATIQUE :

 

Au Québec, pour pratiquer la profession d’ingénieur, tu dois obligatoirement devenir membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec. Cette profession est régie par une loi et un code de déontologie qui ne permet qu’aux détenteurs de ce titre de pratiquer dans le domaine.

 

Après avoir complété tes études universitaires en génie, tu devras réaliser un stage professionnel rémunéré de 3 ans en milieu de travail appelé "juniorat" en tant qu’ingénieur(e) stagiaire (aussi appelé "ingénieur-e junior-e") sous la supervision d’un(e) ingénieur(e) senior(e) expérimenté(e). Par la suite, tu auras à subir un examen et sa réussite te permettra d’obtenir le permis d’ingénieur(e). Le stage et l’examen sont sous la responsabilité de l’Ordre des ingénieurs.

 

Par contre, des crédits d'expérience peuvent être accordés pour un stage d'au moins 4 mois rémunéré ou non rémunéré, un parrainage de 8 mois (notamment dans le cadre des stages coopératifs), ainsi que des études supérieures dans un programme de D.E.S.S. ou de maîtrise en génie (jusqu'à 24 mois). Les crédits d'expérience ne peuvent excéder l'équivalent de 24 mois d'expérience.

 

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-         Polyvalence

-         Bilinguisme est un atout important

-         Bonne connaissance en informatique (notamment des logiciels de CAO et DAO)

-         Facilité d’adaptation aux nombreux changements technologiques

-         Mobilité à travers le monde (surtout en architecture navale)

PLACEMENT :

 

Aucune donnée disponible

 

SALAIRE :

 

Selon les données de 2015 :

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

-         25,31 $/heure (37,5 hres/sem) en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 32,32 $/heure en tant qu'ingénieur(e) dans la fonction publique fédérale (Garde Côtière ou Défense nationale ou Transports Canada)

-    28,04 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 31,38 $/heure en tant qu'ingénieur(e)  dans le secteur privé

-         29,24 $/heure (40 hres/sem) en tant qu'ingénieur(e) stagiaire et augmente à 46,47 $/heure en tant qu'ingénieur(e) chez Hydro-Québec

-      1 646 $/mois en 1re année et augmente à 1 750 $/mois en 4e année (grade d'élève-officier pendant tes études universitaires au Collège militaire)

 

-         4 433 $/mois (au grade d'enseigne de vaisseau 1re classe) et augmente à 6 515 $/mois (au grade de lieutenant de vaisseau) après 5 ans en tant qu'officier du génie officier du génie des systèmes de marine ou officier du génie des systèmes de combat maritime (bénéficiaires du Programme d'enrôlement direct des officiers PEDO) au sein des Forces canadiennes (Force régulière)

-         5 138 $/mois (au grade d'enseigne de vaisseau 1re classe) et augmente à 6 515 $/mois (au grade de clieutenant de vaisseau) après 5 ans en tant qu'officier du génie officier du génie des systèmes de marine ou officier du génie des systèmes de combat maritime (bénéficiaires du Programme d'études universitaires subventionnées PFOR) au sein des Forces canadiennes (Force régulière)

-         145,78 $/jour (au grade d'enseigne de vaisseau 1re classe) et augmente à 182,10 $/jour (au grade de lieutenant de vaisseau) en tant qu'officier du génie officier du génie des systèmes de marine ou officier du génie des systèmes de combat maritime au sein des Forces canadiennes (Réserve)

 

Sources : Industrie Canada, Commission de la fonction publique du Canada, Forces canadiennes et Syndicat des ingénieurs d'Hydro-Québec.

 

PORTRAIT DE L'INDUSTRIE MARITIME ET NAVALE :

 

L'industrie canadienne de la construction navale et maritime industrielle s'appuie une longue et riche histoire, qui va des goélettes à voile les plus célèbres du 19e siècle, aux brise-glaces modernes de renommée internationale et aux différents navires de guerre de la Marine royale canadienne d'hier et d'aujourd'hui. Le Canada conçoit et construit une gamme diversifiée de navires desservant de vastes rivages au caractère unique et un réseau de collectivités côtières.

 

Les chantiers navals canadiens sont des chefs de fi le mondiaux de la construction dernier cri de bateaux de pêche, de remorqueurs, de petits traversiers, de yachts de plaisance et de catamarans. Combinant les techniques anciennes et les plus récentes tendances et technologies, l’industrie canadienne a su développer un solide créneau d'excellence.

 

En 2013, cette industrie avait un marché de près de 1,1 milliards de dollars (dont près de 440 millions $ pour le secteur de la construction d'embarcations de plaisance) au Canada dont la majorité des produits sont exportés partout dans le monde.

 

Elle comprenait 300 entreprises (dont 160 en construction et réparation navale et 140 en fabrication d'embarcations nautiques motorisées) qui emploient un peu plus de 11 600 travailleuses et travailleurs (dont 6 800 en construction navale et 4 800 en fabrication d'embarcations nautiques motorisées).

Par ces dernières, il y avait :

Au Québec, on y comptait près de 80 entreprises qui employaient plus de 2 600 travailleuses et travailleurs, principalement concentrées dans les régions de Chaudière-Appalaches, du Bas-St-Laurent, de la Gaspésie, de Charlevoix, du Centre-du-Québec, mais également dans les régions de Québec (réparation navale), Montréal (réparation navale) et Laval (embarcations non motorisées).

 

En 2015, l'industrie navale québécoise comprenait 6 chantiers de construction et de réparation navale (Davie à Lévis en Chaudière-Appalaches, Verreault à Les Méchins dans le Bas-St-Laurent, Océan l'Île-Aux-Coudres dans Charlevoix, Forillon à Gaspé en Gaspésie, Méridien Maritime à Matane dans le Bas-St-Laurent et Conception navale FMP à Newport en Gaspésie).

 

Ils ont une expertise reconnue principalement dans la construction de navires de pêche, de remorqueurs, de bateaux-pilotes et de petits traversiers. Mais, les chantiers navals québécois ont aussi construits des brise-glace, navires de défense côtière, des navires de recherche & sauvetage de la Garde Côtière, des frégates de patrouille maritime, des traversiers moyens, des yachts, des navires de recherche scientifique, des dragues, des barges, des quais flottants, des plateformes de forage, etc.

 

Égaleament, on y comptait également une trentaine de manufacturiers de systèmes, composantes, pièces et accessoires pour navires.

 

En 2015, elle employait plus de 1 600 travailleuses et travailleurs au sein des chantiers de construction et réparation navale, s'ajoutait 3 petits chantiers de réparation navale qui employaient une centaine de personnes et enfin, plus de 350 travailleuses et travailleurs au sein des fournisseurs.

 

Pour ce qui est de l'industrie de la fabrication nautique;  on y retrouvait 1 manufacturier d'embarcations nautiques motorisées (bateaux de pêche, bateaux pontés et pontons) qui employait plus de 240 travailleuses et travailleurs (Bateaux Princecraft à Princeville dans le Centre-du-Québec);

 

plus une dizaine de manufacturiers d'embarcations nautiques non motorisées (canots, chaloupes, kayaks, etc.) qui employaient un peu plus de 400 personnes.

 

Enfin, on y comptait une quarantaine de manufacturiers de pièces et accessoires pour embarcations nautiques motorisées ou non motorisées qui employaient plus de 700 travailleuses et travailleurs.

 

Sources : Industrie Canada, Comité sectoriel de la main-d'œuvre de l'industrie maritime et National Marine Manufacturers Association of Canada

 

PERSPECTIVES D’AVENIR :

 

L'industrie navale canadienne, tout comme ailleurs dans le monde a subi des années tumultueuses.

 

Le marché dépend de la valeur et du nombre de contrats qu'obtiennent les chantiers navals.

 

Tout comme son cousin l'industrie aérospatiale, l'industrie maritime et navale est cyclique.

 

En effet, un chantier naval peut obtenir un important contrat pour la construction du navire qui procurera du travail pour les 3 prochaines années. Ensuite, lorsque la construction du navire est terminée, il y a un certaine période "morte" puisque l'entreprise est en négociation pour obtenir un nouveau contrat ou a obtenu un contrat moins important. Donc, pendant ce temps, les employés n'ont peu ou pas de boulot. Lorsque le contrat est signé, les activités reprennent.

 

Or, il semble que pour les prochaines années, on prévoit de meilleures perspectives que dans les dernières années, puisque plusieurs chantiers navals obtiennent des contrats d'importance et certains sont en cours d'agrandissement.

 

Le placement est très bon avec d'excellentes conditions de travail au sein des chantiers navals partout au Canada dont le le Chantier Davie Yard au Québec, le Chantier naval Verreault au Québec, le Chantier naval Forillon au Québec, le Chantier de réparation navale Mount Royal Walsh au Québec, Irving Shipbuilding en Nouvelle-Écosse, Allied Shipbuilding en BC, Vancouver Shipyards en BC, Victoria Shipyards en BC.

 

De plus, des emplois sont également possibles aux États-Unis (ex : American Overseas au Massachussetts, Bath Iron Works au Maine, American Shipbuild en Pennsylvanie, le chantier de la Portsmouth US Navy Shipyard  au New Hampshire, le chantier de la US Navy Norfolk Navy Shipyard en Virginie)

 

Et même ailleurs dans le monde (ex : Damen Shipyards à Cuba, Belgique, Royaume-Uni et Pays-Bas; Fincatieri en Italie, Constructions mécaniques de Normandie en France, SOCAREM en France, STX Europe en France, Allemagne et Finlande, Groupe DCNS dans divers chantiers en Europe et en Asie, etc).

 

Pour plus de détails, consulte le Portrait de l'industrie candadienne de la construction navale

et une liste de chantiers navals canadiens, américains et étrangers dans la section "liens recommandés".

 

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

 

Note : ces programmes ne sont pas offerts au Québec

 

Le Baccalauréat spécialisé en architecture navale et génie des océans (B.Ing) a une durée totale de 4½ ans offert en régime coopératif (avec stages rémunérés) à temps complet. Il ne comporte pas de tronc commun avec les autres disciplines du génie, il est plutôt consacrée entièrement à la formation dans cette spécialité.

 

Il comporte des cours en mathématiques (méthodes numériques, probabilités et statistiques, calcul avancé), de physique (thermodynamique, mécanique des fluides, résistance des matériaux, mécanique des solides, etc), chimie et physique des matériaux, mécanique des vibrations, conception de composants mécaniques maritimes, dynamique des océans, résistance de la coque d’un navire, hydrodynamique maritime, géographie appliquée au domaine maritime, océanographie physique, propulsion d’un navire, analyse et design de la structure d’un navire, conception de la structure d’un navire, design et conception de systèmes maritimes, design et conception de véhicules maritimes (bateaux de plaisance, etc), contrôle de la production, etc.

 

Tu auras également quelques cours optionnels à choisir parmi une liste qui te sera proposée. Le programme inclu également 3 stages rémunérés en industrie navale d’une durée de 3 à 4 mois chacun entre les sessions d’études et ce dans le cadre de la formule alternance travail-études (enseignement coopératif).

 

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Tu pourras poursuivre tes études au niveau de la maîtrise en architecture navale et ingénierie maritime offert par Memorial University, mais également par différentes universités américaines.

 

Pour plus de détails sur ce programme, consulte la page des études supérieures hors-Québec.

Il existe également une maîtrise en ingénierie des systèmes non pilotés (drones navals).

 

Pour plus de détails, consulte la page sur les études supérieures aux USA

 

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Aucune donnée disponible

 

ENDROITS DE FORMATION 

 

Infos sur l’alternance travail-études

 

-          Memorial University of New-Foundlands MUNF, St-John (Terre-Neuve), Bacc en architecture navale & génie maritime offert en régime coopératif (comprenant 3 stages rémunérés en entreprise de 4 mois chacun), consulte également les détails sur la maîtrise, site du département, programme unique au Canada

 

-    University of British Columbia UBC, Vancouver (BC), maîtrise en architecture navale et ingénierie maritime seulement

 

LIENS RECOMMANDÉS :

Tu veux avoir l'avis d'ingénieurs maritimes sur leur profession ?, consulte les vidéos suivants :

  • l'entrevue avec François Côté, chargé de projet chez Fabrication navale Océan à l'Île-aux-Coudres dans Charlevoix et réalisée par le Groupe Océan;

  • l'entrevue avec Shane Mercer, ingénieur de projet pour la Garde Côtière canadienne et réalisée par la Garde Côtière;

  • l'entrevue avec Ian Royle, ingénieur de projet pour Technip Canada à St-John's T-N-L et réalisée par Memorial University (en anglais);

  • les entrevues avec Bruno Éthier, Mario Lamontagne, Simon Martel, Jocelyn Ouellet et Patrick Leduc; le premier est ingénieur de systèmes, le second et le quatrième sont contremaîtres Assembleurs Mécanique, le troisième est contremaître tuyauterie et le dernier est gérant des ateliers pour le projet de construction des traversiers GNL chez Davie Industries et réalisée par Davie Industries;

  • les entrevues avec lieutenant de vaisseau Patrick Baril et lieutenant de vaisseau Chantal Desormeaux; le premier est officier du génie des systèmes de marine et instructeur à l'École navale de la Marine royale canadienne à Halifax en N-É et la seconde est officier du génie des systèmes de marine pour l'Équipe de réparation au combat des sous-marins au sein de l'Unité de plongée de la Flotte (Pacifique) à Colwood en BC et réalisées par les Forces canadiennes;

  • les entrevues avec lieutenant de vaisseau Lance Mooney et lieutenant de vaisseau Jarett Hunt; le premier est officier du génie des systèmes de marine et instructeur à l'École de contrôle des avaries à Esquimalt en BC et le second est officier du génie des systèmes de marine et assistant chef de département de mécanique à bord de la frégate NCSM Ville de Québec et réalisées par les Forces canadiennes (en anglais);

  • les entrevues avec lieutenant de vaisseau Marie-Hélène Bélisle et capitaine de corvette Éric McCallum; la première est officier du génie des systèmes de combat maritime à bord de la frégate NCSM Charlottetown et le second est officier du génie des systèmes de combat maritime à bord du sous-marin Comerbrook et réalisées par les Forces canadiennes;

  • l'entrevue avec Éric, architecte naval pour le Groupe DCNS en France.

Pour une liste d'entreprises de transport maritimes, consulte la page de mécanicien de marine

 

Les liens sont classés parmi les catégories suivantes :

 

Général :

-         Garde Côtière canadienne : site officiel de cet organisme gouvernemental voué au recherche et sauvetage

-         Marine Canadienne : site officiel de la marine des Forces canadiennes

-         Marines du monde : site décrivant les navires de guerre de partout dans le monde

-         Maritime Museum of Atlantique : site officiel de cet important musée maritime situé à Halifax (Nouvelle-Écosse)

-         Musée canadien de la  guerre : site officiel de ce musée situé à Ottawa dont une partie est consacrée à l’histoire de la Marine militaire canadienne

-         Musée de la mer : site de ce musée (notamment l’histoire du Empress of Ireland)

-         Musée Maritime du Québec : site de ce merveilleux musée

-         Musée National de la Marine Française : site officiel de ce grand musée

-         Musée national de la Marine : site de ce grand musée français

-         Réserve navale du Canada : site officiel de la réserve de la marine des Forces canadiennes

-         Site sur les navires : site d’un amateur de navires

-         Vancouver maritime museum : site officiel de cet important musée maritime situé à Victoria (Colombie-Britannique)

-         Technopole maritime du Québec : site d’infos sur le monde maritime

Sur les carrières maritimes :

-       Comité sectoriel de la main-d’œuvre de l’industrie maritime : portrait de l’industrie maritime au Québec et des carrières reliées

-    Les carrières maritimes : site d’infos sur les différentes possibilités de carrière dans ce secteur

-      Technopole maritime du Québec : site d’infos sur les carrières dans le domaine maritime et leurs applications

-     Marin d’eau douce : site d’officière de marine qui raconte des histoires qui lui sont arrivées dans son travail

-    Corporation des pilotes du Bas-St-Laurent : infos sur le pilotage maritime et le métier de pilote de navire

-    Corporation des pilotes du St-Laurent central : infos sur le pilotage de navire

Firmes de génie conseil :

-    Aecom : l'une des importantes sociétés d'ingénierie au monde réalisant de nombreux projets dans le domaine maritime

-    BPR : l'un plus importantes firmes d'ingénierie au Canada notamment active dans les projets de gestion de l'eau

-    Cima + : importante firme d'ingénierie québécois très active dans les projets d'infrastructures maritimes pour les chantiers hydroélectriques

-    Dessau Soprin : l'une des plus importantes sociétés d'ingénierie au Canada, l'une des plus actives dans les projets d'infrastructures maritimes et dans le domaine du matériel de transport maritime

-    Génium : site cette firmes d’ingénieurs ayant une expertise notamment en génie maritime

-    Navtech : plus importante entreprise de génie-conseil en architecture navale génie maritime au Canada dont le siège social est situé à Québec

-    SNC Lavallin : plus grande société d'ingénierie au Canada et l'une des plus importantes au monde qui réalise de nombreux projets dans le domaine maritime (notamment des infrastructures portuaires et plate-forme de forage) partout dans le monde

Firmes de consultants maritimes et en architecture navale :

 

Au Québec :

-     Concept Naval : firme de consultants en architecture navale et génie maritime située à Québec ayant réalisé la conception de plusieurs navires (notamment des navires de croisières dans les eaux intérieures, navires catamarans, traversiers, navires de pêche)

-         Industries Océan : site de cette entreprise maritime québécoise situé à l'Île-aux-Coudres dans Charlevoix spécialisée dans les travaux maritimes notamment concernant les installations portuaires et infrastructures flottantes, ainsi qu'en construction, réparation ou transformation de différents types de navires (bateaux pilote, remorqueurs, navires de travail, etc)

-    Marine Expert Plus : firme de consultation en architecture navale située à Gaspé ayant réalisé des projets de construction de nnavires de croisières, traversiers, remorqueurs,  navires de pêche)

-    Meridien Maritime : entreprise de Matane spécialisée en construction et réparation de navires, mais également en estimation et gestion de projets de construction de navires, ainsi qu'en inspection navale pour classification

Ailleurs au Canada :

-    Allswater : firme canadienne de consultation en génie maritime réalisant des projets partout dans le monde située à Halifax en N-É et St-John à T-N

-    BMT Fleet Tech : firme de consultant en infrastructures maritimes et de recherche et développement en technologie des matériaux maritimes dont le siège social est situé à Ottawa, mais ayant des bureaux à St-John's T-N, Vancouver BC et Victoria BC

-    Capilano Maritime Design : firme de consultant en génie maritime et architecture principalement spécialisée dans la conception de navires commerciaux et située à North Vancouver en BC

-    Fleetway : seconde plus importante firme canadienne de consultant en génie maritime et architecture navale (membre du Groupe Irving) dont le siège social est situé à Ottawa en Ontario et ayant des bureaux à Halifax en N-É et St-John à T-N

-    Global Maritime : importante firme de consultant en génie maritime ayant une vingtaine de bureaux partout dans le monde dont Halifax en Nouvelle-Écosse

-    Loc Group : plus grande société de consultation en génie maritime et architecture navale au monde dont le siège social est situé à Aberdeen en UK et ayant une vingtaine de bureaux dans le monde dont Halifax en N-É

-    Poseidon Maritime Consultants : firme de consultant en architecture située à St-John, Terrre-Neuve

-    Robert Allan Ltd : plus importante firme canadienne de consultant en génie maritime et architecture navale ayant réalisé de nombreux projets de conception de navire (brise-glace, navires de recherche, frégates de patrouille maritime, , navires de recherche et sauvetage, traversiers, etc) située à Vancouver en BC

-    STX Marine : société sud-coréenne, 4e plus grand constructeur naval au monde ayant un important bureau de consultation et d'expertise navale située à Vancouver en BC

-    Tad Roberts Yachts Design : entreprise de Gabriola Island près de Vancouver en BC spécialisé dans la conception de yachts et de navires de pêche

Manufacturiers d'embarcations nautiques :

-    Bombardier Produits Récréatifs BRP : site de ce manufacturier d'embarcations nautiques

-    Brunswick Boat Group : plus grand manufacturier d'embarcations nautiques au monde (sous les marques Cabo, Flipper, Lowe, Mercury, Meridian, Rayglass, Valiant, etc)

-      Honda Canada division marine : site de ce manufacturier d'embarcations nautiques

-      Nordic Boat : site de ce manufacturier de bateaux de plaisance

-    Starcraft : site de ce manufacturier américain de bateaux de plaisance

-      Yamaha Canada division marine : site de ce manufacturier d'embarcations nautiques

Chantiers navals :

(construction et/ou réparation navale)

 

Canadiens :

-    Allied Shipbuilding : chantier naval situé à North Vancouver en Colombie-Britannique

-    Chantier naval Forillon : site de ce chantier naval spécialisé dans la construction et la réparation de différents types de navires et infrastructures maritimes (bateaux de pêche, remorqueurs, traversiers, barges situé à Gaspé en Gaspésie

-         Groupe maritime Verrault : site de ce constructeur naval québécois spécialisé en construction, réparation et transformation de navires et compagnie de transport maritime situé à Les Méchins dans le Bas-St-Laurent qui a réalisé la construction de navires de pêche, la transformation de traversiers, navires de pêche et petits navires conteneurs) et d'infrastructures maritimes (conteneurs)

-         Industries Océan : site de cette entreprise maritime québécoise situé à l'Île-aux-Coudres dans Charlevoix spécialisée en construction, réparation ou transformation de différents types de navires (bateaux pilote, remorqueurs, navires de travail, etc)

-    Irving Shipbuilding : plus important chantier naval au Canada spécialisé dans la construction, réparation et transformation de navires et infrastructures maritimes (qui a notamment construit plusieurs des navires de la Marine Canadienne et le principal chantier de réparation de sa flotte) situé à Halifax en Nouvelle-Écosse (chantier de construction), Darmouth en Nouvelle-Écosse (infrastrures comme les barges et conteneurs), Shelburne en Nouvelle-Écosse (réparation) et Georgetown PEI (réparation).

-    Metal Craft Marine : petit chantier naval de Kingston en Ontario qui construit différents types de bateaux (de patrouille, incendie, recherche et sauvetage, de travail, barges, etc)

-    Mount Royal Walsh : site de l'un des plus grands chantiers de réparation navale du pays situé à Montréal

-    Fraser Marine & Industrial : entreprise de réparation navale située à Port Colborne en Ontario

-    Seaway Marine & Industrial : entreprise de construction et réparation navale notamment spécialisé dans les navires commerciaux situé à St-Catharines-Port Weller en Ontario

Américains :

-    American Overseas Marine (div de General Dynamics) : chantier de construction navale situé à Quincy au Massachussets spécialisé dans les navires pour l'USNavy

-    American Shipbuilding Company : compagnie américano-norvégienne dont le siège social est situé à Oslo en Norvège ayant un chantier naval à Philadelphie

-    Atlantic Marine : chantier naval situé à Jacksonville en Floride

-    Bath Iron Works (div de General Dynamics) : chantier naval situé à Bath au Maine (construit notamment des navires de USNavy)

-    Cascade Yachts Works : chantier naval situé à Warrengton en Oregon qui construit des yachts et des voiliers

-    Cool Amphibious Manufacturers International : entreprise de Bluffton en Caroline du Sud qui conçoit et assemble des véhicules amphibies

-    Columbia Yachts : entreprise de Santa Ana en Californie qui construit des voiliers

-    Cruisers Yachts : entreprise de Oncoto au Wisconsin qui construit des yachts

-    Erie Shipbuilding : chantier de réparation et reconversion navale situé à Erie en Pennsylvanie

-    General Dynamics div NASSCO : important constructeur de navires ayant un chantier de construction et réparation navale situé à San Diego en Californie spécialisé dans les navires de l'USNavy et de la US Coast Guard

-    Harken : entreprise de Pewaukee au Wisconsin, l'un des plus grands manufacturiers de voiliers de compétition au monde

-    Huskins Yachts : entreprise de Jacksonville en Floride qui construit des yachts

-    Island Packet Yachts : entreprise de Largo en Floride qui construit des voiliers

-    Manitowoc Marine Group : entreprise de construction navale ayant un chantier de construction situé à Sturgeon Bay au Wisconsin et un chantier de réparation à Marinette au Wisconsin

-    Melges : entreprise de Zenda au Wisconsin qui construit des voiliers

-    Merriot Boats & Engine Works : entreprise de Pompano Beach en Floride qui construit des yachts

Northrup Grumman Ship Systems : important constructeur de navires ayant un chantier (Ingalls Shipbuilding) situé à Pascagoula au Mississipi spécialisé construction et réparation de navires de l'USNavy

-   Nordhavn : entreprise de construction navale ayant un chantier à Dana Point en Californie spécialisé dans les navires de croisières

-    Norfolk Navy Shipyard : l'un des chantiers de réparation navale de l'US Navy (notamment les porte-avions) situé à Portsmouth en Virginie

-    Portsmouth Navy Shipyard : l'un des chantiers de réparation navale de l'US Navy (notamment les sousmarins) situé à Portsmouth au New Hamsphire

-    Pearl Harbor Navy Shipyard : l'un des chantiers de réparation navale de l'US Navy situé à Pearl Habor, Hawaii

-    Puget Sound Navy Shipyard : l'un des chantiers de réparation navale de l'US Navy situé à Bremerton, Washington

-    Santa Cruz Yachts : entreprise de Santa Cruz en Californie qui construit des voiliers

Étrangers :

-    Admiralty Shipyards (en anglais) : l'un des plus anciens chantiers navals de Russie et l'un des plus gros du pays situé à St-Petersburg (sousmarins, pétroliers, plate-formes de forage, porte-conteneurs, vraquiers, etc)

-    Azimut (en anglais) : entreprise italienne  située à Torino construisant des yachts de luxe

-    Bavaria Yachtsbau (en anglais) : importante entreprise allemande de Giebelstadt, plus grand manufacturier européen de voiliers

-    Catamarans Outremer : chantier naval français situé à La Grande Motte dans le Langueduc-Roussillon qui construit des catamarans

-    Damen Shipyards (en anglais) : multinationale néerlandaise, l'une des plus importantes entreprises de construction et réparation navale au monde ayant 2 chantiers de construction et 30 chantiers de réparation dans 12 pays (dont Pays-Bas, Belgique, Royaume-Uni, Singapore, Cuba, Suède, Pologne)

-    Dufour Yachts : entreprise française qui construit des voiliers

-    Etap Yachts : entreprise de Loken en Belgique qui construit des voiliers

-    Ferretti Yachts : entreprise de Genoa en Ligurie, Italie qui construit des yachts

-    Fincatieri (en anglais) : importante entreprise italienne de construction navale spécialisée en navires de croisières, mais aussi des navires de guerre située à Trieste et ayant 2 chantiers de construction et 8 chantiers de réparation dans ce pays

-    Groupe Piriou : chantier de construction, réparation et ingénierie navale situé à Concarneau en Bretagne qui construit notamment des navires de pêche

-    Mitsubishi Heavy Industries : important chantier naval japonais qui construit tous types de navires commerciaux (porte-conteneurs, vraquiers, transporteuurs,  pétroliers, méthaniers, croisière, etc) ayant 3 chantiers au pays : Nagasaki, Kobe Shimonoseki

-    Remontowa Shipyard (en anglais) : l'une des plus grandes entreprises européennes en réparation et reconversion de navires (porte-conteneurs, pétroliers, paquebots, traversiers, etc) située en Pologne

-    Groupe Constructions Mécaniques de Normandie CMN : chantier naval français situé à Cherbourg dans la région de Normandie en France qui construit principalement des navires militaires (patrouilleurs, corvettes)

-    Groupe DCNS : multinationale française, le plus grand constructeur de navires militaires au monde (desservant plus de 50 pays) et ayant 14 chantiers navals en France, en Grèce, en Inde, en Italie, en Arabie-Saoudite et Singapore

-    Jaya Shipbuilding (en anglais) : important chantier naval situé à Singapore, l'un des plus gros au monde (vraquiers, pétroliers, porte-conteneurs, plate-formes de forage, etc)

-    Maersk (en anglais) : l'une des plus constructeurs de navires au monde ayant un chantier à Oslo en Norvège (pétroliers, vraquiers, porte-conteneurs, plate-formes de forage, etc)

-    Meyer Werft : important chantier naval allemand situé à Papenburg en Basse-Saxe qui construit principalement des navires de croisière de luxe, mais également des transporteurs, des méthaniers et des bateaux-taxis

-    SOCAREM : importante entreprise française en construction navale ayant 3 chantiers dans la région Nord-Pas-de-Calais

-    STX Europe (en anglais) : anciennement Aker Finyard, la plus importante entreprise de construction navale eu Europe et l'une des plus grandes au monde ayant 3 chantiers naval en Finlande (Helsinki, Rauma et Turku), 2 en Allemagne (Wismar et Warnemunde), 2 en France (St-Nazaire  et Lorient) et 1 en Roumanie,  notamment spécialisé dans les navires de croisières (ex : Queen Mary 2)

-    United Industrial Corp (en anglais) : anciennement Baltic Shipyard, l'un des plus anciens chantiers navals de Russie et l'un des plus gros du pays situé à St-Petersburg (vraquiers, pétroliers, paquebots, porte-conteneurs, navires de guerre, brise-glace, traversiers, etc)

 

 

Retour à page du secteur fabrication mécanique

Retour à la page d'accueil