Retour à page du secteur fabrication mécanique

Retour à la page d'accueil

 

 

SECTEUR : DESSIN ET FABRICATION MÉCANIQUE

NIVEAU D’ÉTUDES : FORMATION PROFESSIONNELLE

 

DESSINATEUR (TRICE) INDUSTRIEL

DIPLÔME D’ÉTUDES PROFESSIONNELLES D.E.P. 

Consulte aussi la section "liens recommandés" (dont des vidéos de dessinateurs industriels qui parlent de leur travail).

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

 

Si tu deviens dessinatrice-conceptrice ou dessinateur-concepteur industriel; tu réaliseras à l’aide d’un ordinateur des dessins ayant des applications industrielles notamment les dessins de fabrication de produits fabriqués, des dessins d'ensemble de machines, de moteurs, des outils ou équipements, des pièces de mécanique, ainsi que des dessins des systèmes de pneumatique, d'hydraulique et de canalisations industrielles.

 

En fait, tu assisteras les ingénieurs dans la conception de machines, appareils ou autres objets qui nous entourent en prenant l'idée élaboré par l'ingénieur et le mettre sous plans. Par exemple, chez un manufacturier de freins d'automobiles, tu seras en charge de dessiner les plans d'assemblage des freins que fabriquent cette entreprise et la mise en plans des guides d'entretien pour les garagistes. Par la suite, l'équipe de production pourra produire de façon concrète et précise l'objet en série en utilisant les plans et dessins que tu auras réalisé.

 

Au sein des entreprises spécialisées en mécanique industrielle, tu seras chargé de dessiner les plans et les détails des systèmes industriels servant à l'hydraulique, à la pneumatique et aux canalisations industrielles des usines.

 

Dans certaines petites et moyennes entreprises PME, tu participeras même à la conception de prototypes en plus de réaliser les dessins et les plans d'assemblage du produit ou de l'objet concerné et ce, avec l'étroite collaboration de l'ingénieur.

 

Au sein des plus grandes entreprises, tu seras chargé de tâches spécifiques comme par exemple : dessiner les détails particuliers du produit, dessiner les plans d'assemblage d'un prototype conçu par un designer industriel, réaliser des dessins d'assemblage d'une composante ou d'une partie spécifique du produit, réaliser des plans d'assemblage pour les guides d'assemblage ou d'entretien du produit, etc.

 

Donc, la plupart des entreprises qui fabriquent une machine, un appareil, un objet utilitaire ou tout autre produit de consommation a besoin d'un dessinateur industriel. Qu'on y fabrique des composantes d'un aéronef, des freins d'automobiles, une souffleuse à neige, un moteur électrique, un appareil de chauffage, un jouet mécanique, un outil de coupe du métal, un tapis roulant d'exercice, etc.).

 

QUALITÉS ET APTITUDES  NÉCESSAIRES :

-        Être attiré(e) par les technologies

-     Intérêts et aptitudes pour les mathématiques, la géomérie et le dessin technique

-        Facilité à imaginer les choses en trois dimensions

-        Minutie, précision, souci du détail  car tes dessins devront être très détaillés et précis

-        Créativité, imagination et ingéniosité pour participer à la conception d’un projet

-        Sens de l'organisation et Bonne méthode de travail car tu auras à planifier la conception, respecter les échéanciers

-        Autonomie et débrouillardise car tu travailleras de longues heures seul(e) dans un bureau ou un atelier de design

-        Facilité à travailler en équipe car tu auras à collaborer avec des techniciens en conception et des ingénieurs et tu seras invité(e) à participer à la réalisation des projets

-        Très bonnes connaissances en informatique car tu auras à utiliser des logiciels spécialisés en D.A.O. et C.A.O.

-    Bonne connaissance de la langue langue anglais car la plupart des publications spécialisées sont dans cette langue

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-      Dessinateur(trice) en mécanique industrielle

-      Dessinateur(trice) d’installations électriques

-      Dessinateur(trice) en hydraulique et pneumatique

-      Dessinateur-concepteur ou dessinatrice-conceptrice en fabrication mécanique

-    Illustrateur(trice) technique

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-      Industries aérospatiales

-      Manufacturiers et grossistes d’équipements industriels

-      Manufacturiers d’équipements de mécanique du bâtiment : fournaises, échangeurs de chaleur, climatiseurs, génératrices, ascenseurs

-     Manufacturiers de matériel de transport : autos, camions, autobus, machinerie, motoneiges, motocyclettes, tracteurs, embarcations nautiques

-    Manufacturiers d'appareils ou équipements électriques : génératrices, transformateurs, appareils d'éclairage, etc.

-   Manufacturiers d'appareils ou équipements électoniques : matériel informatique, appareils audiovidéo, équipements de télécommunication, etc

-    Manufacturiers de produits en caoutchouc ou en plastique : pneus, pièces de véhicules, baignoires, jouets, contenants, bouteilles, articles ménagers, produits utilitaires, etc

-      Autres industries : petites, moyennes et grandes entreprises manufacturières de tous autres types de produits mécaniques, hydrauliques, pneumatiques, électriques (outils, appareils d’entretien, jouets, etc)

-      Firmes d’ingénieurs-conseils

-      Firmes de designers industriels

-      Gouvernements

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-         Connaissance de l’anglais (certains exigent le bilinguisme)

-         Bonne connaissance en informatique (logiciels de conception sur Macintosh surtout)

-         Polyvalence

-         Facilité d’adaptation aux nombreux changements technologiques

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 1er juin 2015 :

 

Le placement est moyen, seulement 53 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité, soit 95 % sont à temps complet.

 

Quelques autres répondants(es), soit 12 % ont choisi de poursuivre leurs études au collégial en techniques de design industriel, technologie du génie mécanique, en technologie de la construction aéronautique ou en technologie du génie industriel.

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI A  TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

128 60 57 15

 

Note 1 : baisse taux de placement par rapport aux années précédentes (était de 69 % en 2013; 62 % en 2011 et 70 % en 2009).

 

Note 2 : hausse du nombre de répondants(es) poursuivant des études au collégial (était de 4 % en 2013; 6 % en 2011 et 5 % en 2009).

 

Note 3 : prendre en considération que seulement 53 % des diplômés(es) ont répondu à cette enquête.

 

Source : Ministère de l’Éducation du Québec

 

SALAIRE :

 

Selon les données de 2015 :

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

 

-    15,84 $/heure (40 hres/sem) en moyenne au sein des grandes industries du meuble

 

-         16,15 $/heure (40 hres/sem) en moyenne au sein des PME

 

-    17,38 $/heure (40 hres/sem) en moyenne chez les grands manufacturiers de machines et équipements industriels

 

-    17,82 $/heure (40 hres/sem) en moyenne au sein des grandes industries de la plasturgie, du caoutchouc et des composite

 

-    19,37 $/heure (40 hres/sem) en moyenne au sein des grandes industries de fabrication métallique industriell

 

-         21,15 $/heure (40 hres/sem) en moyenne au sein des grands manufacturiers de matériel de transpor

 

-    25,41 $/heure (37,5 ou 40 hres/sem) en moyenne au sein des grandes industries du matériel électronique

 

-    25,45 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que dessinateur(trice) de pièces au sein des grandes industries aérospatiales

 

-    26,78 $/heure (40 hres/sem) en moyenne au sein des grandes industries du matériel électrique

 

-    28,95 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que dessinateur(trice) de détails au sein des grandes industries de transformation des métaux (alumineries, aciéries) 

Note 1 : baisse de la moyenne salariale par rapport à 2013 (était de 16,33 $ en 2013); mais hausse en comparaison avec les années précédentes (était de 15,15 $ en 2011 et 14,35 $ en 2009), mais hausse en comparaison avec les années précédentes (était de 14,75 $ en 2009).

Note 2 : chez plusieurs grands employeurs privés, les augmentations sont établies selon les conventions collectives.

Sources : Ministère de l’Éducation du Québec, Emploi-Québec, conventions collectives des employés de plusieurs grandes industries de fabrication métallique industrielle, conventions collectives des employés de plusieurs grandes industries du matériel électronique, conventions collectives des employés de plusieurs grands manufacturiers de machines et équipements industriels, conventions collectives des employés de plusieurs grands manufacturiers de matériel de transport, conventions collectives des employés de plusieurs grands manufacturiers de meubles, conventions collectives des employés de plusieurs grandes industries du matériel électrique, conventions collectives des employés de plusieurs grandes industries du matériel électronique, conventions collectives des employés de plusieurs grandes industries de la plasturgie, du caoutchouc et des composites, conventions collectives des employés de plusieurs grandes industries de fabrication métallique industrielle, conventions collectives des employés de plusieurs grandes industries aérospatiales et conventions collectives des employés de plusieurs grandes industries de transformation des métaux.

BREF PORTRAIT DE QUELQUES SECTEURS INDUSTRIELS :

L'industrie québécoise du matériel de transport terrestre :

Elle est le plus important secteur de l'industrie de la fabrication mécanique et l'un des plus importants secteurs industriels au Québec.

En 2015, son marché génère des revenus de plus de 11,4 milliards $.

Elle regroupait plus de 680 entreprises qui employaient près de 38 000 travailleuses et travailleurs dans différentes régions du Québec.

Elles étaient principalement concentrées dans les régions suivantes : Laurentides, Estrie, Centre-du-Québec, Montérégie, Chaudière-Appalaches, Bas-St-Laurent, Lanaudière, Île-de-Montréal et Laval.

On peut diviser cette industrie en 6 sous-secteurs, soit :

L'industrie québécoise de la fabrication métallique industrielle :

Ce industrie comprend les activités principales qui consistent à forger, estamper, former, tourner et assembler des éléments en métaux ferreux (dont l'acier) et non ferreux (principalement l'aluminium, mais également le cuivre,  magnésium, zinc, silicium); pour fabriquer, entre autres, coutellerie et outils à main, produits d’architecture et éléments de charpentes métalliques, chaudières, réservoirs, conteneurs d’expédition, quincaillerie, ressorts et produits en fil métallique, produits tournés, écrous, boulons et vis et tous autres produits en métal.

On réfère ici à tout ce qui entoure la seconde transformation du métal, à savoir tous les procédés d’usinage – fraisage, tournage, sciage, perçage, alésage, coupage, poinçonnage, pliage, ébavurage et meulage –, les procédés de soudage et les procédés de finition de surface – polissage, placage, peinture et traitement thermique - pour fabriquer produits et pièces métalliques servant à diverses industries ou bien à la fabrication de machines.

Avec la présence de 8 alumineries, de 4 aciéries, de 2 affineries de cuivre et autres métaux non ferreux et de plusieurs fonderies de fer et de fonderies de métaux non ferreuxde plusieurs fonderies de fer et de fonderies de métaux non ferreux; le Québec est bien outillé pour approvisionner les manufacturiers de produits métalliques de toutes sortes.

En 2014, cette industrie comptait près de 1 900 entreprises ayant généré un chiffre d'affaires de plus de 18,6 milliards de $ et qui employaient près de 44 600 travailleuses et travailleurs un peu partout dans la province. Ce nombre n'inclut pas des entreprises et les emplois dans l'industrie du matériel de transport (de gros employeurs en métallurgie), ainsi que ceux travaillant dans la construction.

Ces entreprises sont principalement concentrées dans les régions de de l'Île-de-Montréal, de la Montérégie, Chaudière-Appalaches, Québec, Lanaudière, Laurentides et Centre-du-Québec.

Elle comprend 8 sous-secteurs, soit :

L'industrie de la fabrication de machines et équipements industriels :

 

L'industrie québécoise de la fabrication de machines et d'équipements industriels est le 3e principal secteur de l'industrie de la fabrication mécanique. Bien qu'il ne soit pas aussi important que les précédents, c'est un secteur important car c'est elle qui permet à plusieurs autres secteurs de fonctionner dans leur domaine.

 

Bien qu'elle soit généralement intégrée à l'industrie de la fabrication métallique industrielle, elle peut être un secteur indépendant.

 

En 2015, elle a généré des revenus totalisant plus de 6,1 milliards $ dans l'économie québécoise.

 

Elle compte plus de 1 050 entreprises qui employaient plus de 31 700 travailleuses et travailleurs dans plusieurs régions du Québec.

 

Bien que majoritairement concentrées majoritairement concentrées dans les régions de la Montérégie et de Montréal, on les retrouve également dans plusieurs autres régions, telles que : Chaudière-Appalaches, Lanaudière, Saguenay-Lac-St-Jean, Mauricie, Centre-du-Québec, Laurentides, Laval, Estrie et Bas-St-Laurent.

 

Elle est divisée en 6 sous-secteurs, soit :

Pour plus de détails sur les industries de ce secteur, consulte les portraits des secteurs industriels suivants :

Sources : Ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation du Québec, Pôle d'excellence québécois en transport terrestre, Comité sectoriel de la main-d'œuvre en fabrication métallique industrielle, Industrie Canada.

PERSPECTIVES D’AVENIR :

Avec la concurrence de plus en plus féroce avec une ampleur au niveau international, il est primordial que les manufacturiers québécois puissent innover en se démarquant de ses concurrents.

Pour cela, ils ont besoin d'une équipe de design dynamique pouvant concevoir des produits attrayants, innovateurs et à moindre coût.

Les dessinateurs industriels réalisent des schémas et des plans afin de permettre à l'équipe de production de concrétiser les conceptions des designers et ingénieurs.

Chez plusieurs petits manufacturiers, le ou la dessinateur(trice) industriel conçoit des plans de conception de modèles et prototypes de produits qui seront fabriqués par l'entreprise.

Les perspectives sont très bonnes, plusieurs possibilités d’emplois pour les prochaines années.

Pour plus de détails sur les perspectives d'avenir, consulte les sites suivants :

LE PROGRAMME D’ÉTUDES :

 

Note : voir aussi la section « autres formations »

 

Le Diplôme d’études professionnelles en dessin industriel D.E.P. a une durée totale de 1800 heures, c’est-à-dire de 2 ans (16 mois) à temps complet seulement. Il comporte des cours en résolution de problèmes appliqués au dessin industriel, interprétation de dessins techniques, dessin et croquis, notions d'informatique appliquées au dessin industriel, dessin de détails de pièces, dessin d'organes de liaison, agencement de pièces sur un dessin, matériaux et procédés industriels, relevé et interprétation de mesures, tolérances dimensionnelles, fonctions spécialisées d'un logiciel de dessin, dessin d'ensemble, correction d'un dessin, dessin d'organes de transmission, dessin de développement, modélisation d'un dessin, dessin de détail d'un mécanisme, schématisation de canalisations et de circuits, dessin d'un système mécanique, dessin d'un bâti de machine, nouvelles organisations du travail, conception d'un objet technique simple, ainsi qu'un stage non rémunéré en milieu de travail d'une durée de 3 semaines.

 

Certains établissements proposent des cheminements particuliers, en voici quelques exemples :

Pour plus de détails sur ce programme, regarde les vidéos suivants :

D.E.P.-D.E.C. :

 

Qu'est-ce qu'un programme DEP-DEC ?

 

Consulte la page suivante

 

Il permet de se faire reconnaître des acquis du D.E.P. en dessin industriel dans le cadre du D.E.C. en technologie du génie mécanique ou du D.E.C. en techniques de design industriel. Donc, tu pourras obtenir 2 diplômes en en 3 ½ ans.

 

Voici les ententes actuellement offertes : 

ÉTUDES SUPÉRIEURES ET PERFECTIONNEMENT :

 

Ce programme a pour but de t’intégrer au marché du travail, mais il te sera également possible de poursuivre tes études au collégial dans le cadre de l'un des programmes de D.E..C. suivants :

 

Par contre, tu devras avoir réussi les cours maths 536 et physique 534 du secondaire ou leurs équivalents.

De plus, certains programmes collégiaux de perfectionnement sont destinés ou accessibles aux titulaires du D.E.P. en dessin industriel, comme par exemple :

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

-         Soit détenir le D.E.S.

-         Soit avoir 16 ans et avoir réussi les cours de français, anglais et mathématiques de 4e secondaire ou leurs équivalents

-         Soit avoir 18 ans et posséder des connaissances équivalentes

 

AUTRE EXIGENCE D’ADMISSION :

 

-    Subir un test de sélection d'habiletés en dessin (CFP Val-d'Or, CEP de St-Jérôme)

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Ce programme n'est pas contingenté

 

Les admissions sont ouvertes au trimestre d’automne seulement dans la plupart des centres, mais elles sont également ouvertes au trimestre d’hiver dans quelques centres (voir endroits de formation)

 

Les candidats(es) répondant aux conditions d'admission sont généralement admis.

 

Par contre, certains centres ont des listes d'attente pour les admissions après le 1er mars

 

Pour plus de détails sur les places disponibles, consulte le centre de formation de ton choix.

 

ENDROITS DE FORMATION :

 

Qu'est-ce que l'alternance travail-études ?

 

Demande d’admission via Internet, consulte le  SRAFP

 

Note : sauf mention contraire, les admissions sont ouvertes de jour à l’automne

 

Région de Montréal :

-    Centre d'études professionnelles de St-Jérôme, St-Jérôme (C.S. de la Rivière-du-Nord, région des Laurentides), offert en enseignement individualisé, admissions de jour avec entrées continues tous les mois, voir également le DEP-DEC en techniques de design industriel offert conjointement avec le Cégep régional de Lanaudière à Terrebonne

-         Centre de formation professionnelle Bernard-Gariépy, Sorel-Tracy (C.S. de Sorel-Tracy, région de la Montérégie), offert en enseignement individualisé, admissions de jour avec entrées continues tous les mois, voir également le DEP-DEC en techniques de design industriel offert conjointement avec le Cégep régional de Lanaudière à Terrebonne

-         Centre de formation professionnelle Compétences 2000, Laval (C.S. de Laval, région de Laval), admissions de jour à l'automne, voir également le DEP-DEC en techniques de design industriel offert conjointement avec le Cégep régional de Lanaudière à Terrebonne

-         Centre intégré de la mécanique, de métallurgie et d’électricité CIMME, Montréal - arrondissement LaSalle (C.S. Marguerite-Bourgoys, région de l'Île-de-Montréal), offert en enseignement individualisé, aussi offert en concomitance D.E.S./D.E.P. (permettant de compléter en même temps, les cours obligatoires de 4e et/ou 5e secondaire), admissions de jour avec entrées continues au cours de l'année scolaire, voir également le DEP-DEC en techniques de design industriel offert conjointement avec le Cégep régional de Lanaudière à Terrebonne

-         École des métiers du sud-ouest de Montréal, Montréal - arrondissement du Sud-Ouest (C.S. de Montréal, région de l'Île-de-Montréal), offert en enseignement individualisé avec entrées continues de jour tout au long de l'année scolaire, voir également le DEP-DEC en techniques de design industriel offert conjointement avec le Cégep régional de Lanaudière à Terrebonne

-         École professionnelle des métiers, St-Jean-sur-Richelieu (C.S. des Hautes-Rivières, région de la Montérégie), offert en enseignement individualisé, admissions de jour avec entrées continues au cours de l'année scolaire, voir également le DEP-DEC en techniques de design industriel offert conjointement avec le Cégep régional de Lanaudière à Terrebonne

-         Institut technique Aviron Montréal, Montréal (école privée, région de l'Île-de-Montréal), offert en anglais ou en français, admissions de jour ou de soir à l'automne, à l'hiver et au printemps

-    Laurier-Pont Viau Competency Developpment Centre, Laval (C.S. Sir-Wilfrid-Laurier), formation offerte en anglais, admissions de jour à l'automne

-         Rosemount Technology Center, Montréal - arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve (C.S. English Montreal, région de l'Île-de-Montréal), formation offerte en anglais, admissions de jour OU de soir à l'automne

-    Collège Herzing, Montréal (établissement privé, région de l'Île-de-Montréal), offert en anglais ou en français, admissions de jour à l'automne et à l'hiver

Région de Québec :

 

-         Centre de formation professionnelle de Neufchâtel, Québec (C.S. de la Capitale, région de Québec), offert en formation intensive en 1½ an, admissions de jour à l’automne, voir également le DEP-DEC en techniques de design industriel offert conjointement avec le Cégep régional de Lanaudière à Terrebonne

 

-         Centre intégré en mécanique industrielle de la Chaudière CIMIC, St-Georges-de-Beauce (C.S. Beauce-Etchemins, région Chaudière-Appalaches), offert en enseignement traditionnel en classe ou en formation en ligne (classe virtuelle en temps réel, exclusif au Québec pour ce programme), admissions de jour à l’automne et à l’hiver

 

-         Collège technique Aviron Québec, Québec (école privée, région de Québec), admissions de jour à l’hiver

 

Ouest du Québec (Abitibi-Témiscamingue, Centre-du-Québec, Estrie, Mauricie, Outaouais) :

 

-         Centre de formation professionnelle 24 juin, Sherbrooke (C.S. Région-de-Sherbrooke, région de l'Estrie), offert en alternance travail-études, admissions de jour à l’automne, voir aussi le DEP-DEC en technologie du génie mécanique offert conjointement avec le Cégep de Drummondville et le DEP-DEC en techniques de design industriel offert conjointement avec le Cégep régional de Lanaudière à Terrebonne

 

-         Centre de formation professionnelle de Val-d’Or, Val-d’Or (C.S. de l’Or-et-des-Bois, région de l'Abitibi-Témiscamingue), admissions de jour à l’automne

 

-         Centre de formation professionnelle Paul-Rousseau, Drummondville (C.S. des Chênes, région du Centre-du-Québec) admissions de jour  à l’automne, voir aussi le DEP-DEC en technologie du génie mécanique offert conjointement avec le Cégep de Drummondville et voir le DEP-DEC en techniques de design industriel offert conjointement avec le Cégep régional de Lanaudière à Terrebonne

-    Western Québec Career Centre, Gatineau (C.S. Western Quebec, région de l'Outaouais), formation offerte en anglais, admissions de jour à l’automne

 

Est et Nord du Québec  (Bas-St-Laurent-Gaspésie, Saguenay-Lac-St-Jean, Côte-Nord) :

 

-        Centre de formation professionnelle de Jonquière, Jonquière (C.S. de Jonquière, région du Saguenay-Lac-St-Jean), admissions de jour à l’automne

 

-         Centre de formation professionnelle de Sept-Îles, Sept-Iles (C.S. du Fer, région de la Côte-Nord) offert en enseignement individualisé, aussi offert en concomitance D.E.S./D.E.P. (permettant de compléter en même temps, les cours obligatoires de 4e et/ou 5e secondaire), admission de jour avec entrées continues à l'année à temps complet (30 heures/sem) ou à temps partiel (15 heures/sem)

 

AUTRES FORMATIONS :

 

Il existe également des programmes d’Attestation d’études collégiales A.E.C. de courte ou moyenne durée destinés principalement aux personnes ayant quitté les études à temps complet depuis au moins 2 ans. Voici quelques exemples de programmes (consulte la section « formation continue »

 

Note : la plupart des programmes exigent d’avoir réussi les maths TS ou SN 4e (anciennement maths 536) ou son équivalent

LIENS RECOMMANDÉS :

 

Tu veux un avis de dessinateurs(trices) industriels sur leur métier ?, consulte les vidéos suivants :

Pour une liste d'entreprises manufacturières, consulte les portraits des secteurs industriels mentionnés dans la section "a href="#perspectives">perspectives d'avenir"

 

 

Retour à page du secteur fabrication mécanique

Retour à la page d'accueil

1