Retour à page du secteur chimie et biologie

Retour à la page du secteur foresterie

Retour à la page d’accueil

 

 

 

déchets forestiersdéchets agricoles

microalgues 

 

 

déchets domestiquesdéchets agricoles

 

 

 

SECTEUR : CHIMIE ET BIOLOGIE

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT COLLÉGIAL

 

TECHNOLOGUE EN TRANSFORMATION DE LA BIOMASSE

DIPLÔME D’ÉTUDES COLLÉGIALES D.E.C.

 

Consulte aussi la section "liens recommandés" à la fin de cette page

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

 

En tant que technologue en transformation de la biomasse; tu seras responsable de superviser, coordonner, contrôler et assurer le bon déroulement des procédés de transformation de produits cellulosiques provenant de la biomasse végétale, qui se compose de résidus forestiers, agricoles, de bois de perturbation ou de démolition, de matières résiduelles ou de microalgues dans le but de développer des bioproduits.

 

En production; tu devras vérifier le bon fonctionnement des instruments et des équipements du procédé; prendre des mesures de pression, de température et de débit et rédiger les rapports nécessaires sur le déroulement de la production. Tu travailleras en collaboration avec les opérateurs, les mécaniciens d'entretien et les machinistes afin de t'assurer du bon déroulement de l'ensemble des opérations de procédés de transformation ou de fabrication des bioproduits.

 

En contrôle de la qualité; tu auras à prélever des échantillons dans le processus de production et effectuer des analyses et des tests en laboratoires pour vérifier et contrôler la qualité des produits fabriqués ou transformés.

 

Les bioproduits ont des utilités potentielles dans des domaines aussi variés que le transport, la construction, le textile, la nutrition animale, les produits cosmétiques et la purification de l’eau (ex : charbon activé pour filtrer l’eau, matériaux composites (un mélange de farine de bois et de plastique) pour la construction de terrasses et bien d’autres).

 

QUALITÉS ET APTITUDES  NÉCESSAIRES :

-    Aptitudes en mathématiques et en sciences

-     Intérêts pour le milieu industriel

-     Intérêts pour les technologies nouvelles, propres et avant-gardistes

-    Bonne condition et endurance physique car tu auras à travailler de longues heures debout en usine

-    Bonnes habiletés manuelles car tu devras manipuler des échantillons délicats pour des tests et des produits chimiques de toutes sortes

-    Capacité d’analyse et de synthèse et sens logique pour être capable d’analyser et de résoudre des problèmes reliés aux procédés de transformation

-         Minutie, précision et souci du détail car tu devras t’assurer de la qualité des produits transformés

-         Bonne méthode de travail et gestion du temps car tu auras à planifier les activités de production

-         Sens de l’observation pour observer et détecter des anomalies dans le processus de production

-         Sens des responsabilités car tu seras responsable du bon déroulement des opérations de transformation et du personnel de l’usine

-         Sens de l’initiative car tu devras prendre des décisions seul(e) lorsqu’il y a des problèmes

-         Facilité à travailler en équipe car tu auras à collaborer avec d’autres technologues, avec de nombreux ouvriers d’usine (allant des manœuvres, des opérations de machines, des machinistes, des mécaniciens industriels, etc.) et des ingénieurs

-    Très bonne connaissance maîtrise de la langue langue française parlée et écrite afin d'expliquer et communiquer clairement et de façon professionnelle avec les membres de l' équipe de production, ainsi que pour rédiger des rapports techniques

-    Bonne connaissance de la langue langue anglaise afin d'expliquer et communiquer clairement et de façon professionnelle avec les membres de l' équipe de production, ainsi que pour rédiger des rapports techniques

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-         Essayeur(euse) en laboratoire

-    Superviseur(e) de production

-    Superviseur(e) d'une usine de désencrage

-    Superviseur(e) du contrôle de la qualité

-    Technicien(ne) en contrôle de la qualité

-         Technicien(ne) en papier

-    Technicien(ne) en procédés de transformation de la pâte ou de la cellulose

-         Technicien(ne) en contrôle de la qualité des produits

-         Représentant(e) technique en bioproduits

-    Technicien(ne) en laboratoire de recherche et développement

EMPLOYEURS POTENTIELS : 

-         Industries papetières

-         Industries chimiques et pétrochimiques qui développe des bioproduits (produits ménagers, produits chimiques industriels, fertilisants, revêtements, enduits, etc.)

-    Industries de la plasturgie, du caoutchouc et des composites

-    Fabricants de biocarburants

-         Industries biomédicales

-    Entreprises de recherche et développement de bioproduits

-    Centres de recherche et centres de transfert de technologie

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-         Connaissance de l’anglais (certains exigent le bilinguisme)

-         Polyvalence

-         Facilité d’adaptation aux nombreux changements technologiques

-         Certains employeurs exigent d’être membre de l’Ordre des technologues professionnels

AFFILIATION À UNE ASSOCIATION PROFESSIONNELLE :

 

Il est possible de devenir membre de l’Ordre des technologues professionnels du Québec. L’obtention du titre professionnel T.P. te permettra d’accéder à certains postes-clés en entreprise et obtenir une reconnaissance dans la profession

 

PLACEMENT :

 

Aucune donnée disponible

 

SALAIRE :

 

Selon les données de 2014 :

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

 

-        19,53 $/heure (40 hres/sem) au sein des PME

 

-    27,50 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que planificateur(trice) de production au sein des grandes industries papetières

 

-    27,50 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en production au sein des grandes industries papetières

 

-    27,57 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en contrôle de la qualité ou  technicien(ne) en laboratoire au sein des grandes industries papetières

 

-    30,00 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en procédés au sein des grandes industries papetières

 

-    32,94 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) aux opérations de production ou de transformation au sein des grandes industries chimiques et pétrochimiques

-    32,94 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) au contrôle de la qualité au sein des grandes industries chimiques et pétrochimiques 

Sources : Ministère de l'Enseignement supérieur du Québec, Cégep de Trois-Rivières, conventions collectives des employés de plusieurs grandes industries papetières, conventions collectives des employés de plusieurs grandes industries chimiques et pétrochimiques.

PERSPECTIVES D’AVENIR :

Secteur des biotechnologies :

Tout nouveau domaine d’études au pays, mais très en demande par plusieurs entreprises du secteur des biotechnologies.

 

On prévoit d’excellentes perspectives à court et à long terme pour les ingénieurs biotechnologistes.

 

Les domaines des biocarburants et des produits biomédicaux sont notamment en expansion.

 

Selon l'enquête sur la rémunération des ingénieurs réalisée par le Réseau des ingénieurs du Québec en 2015, un(e) ingénieur(e) biotechnologiste dans le secteur privé gagne en moyenne jusqu'à 111 300 $ après 10 ans d'expérience.

 

Pour plus de détails, consulte le Portrait de l'industrie pharmaceutique et biotechnologique

 

Secteur des pâtes et papiers :

 

La majorité des entreprises papetières appartiennent à de grandes multinationales qui effectuent des rationalisations dans ses usines et ferment les moins rentables afin de devenir plus concurrentiel dans le marché mondial.

 

Ce sont principalement les usines qui fabriquent du papier journal ou du papier tout usage qui deviennent de moins en moins rentables.

 

Même là, certains emplois spécialisés sont encore nécessaires même si la production est diminuée dont les technologues en contrôle de la qualité, les technologues en planification de la production et les technologues en maintenance industrielle.

 

Or, les usines qui fabriquent du papier hygiénique, du papier fin et spécialisé, des emballages alimentaires et des emballages en carton fonctionnement très bien.

 

Avec plus de 68 usines qui emploient plus de 17 200 travailleuses et travailleurs que l'on retrouve au Québec, ce n'est les emplois qui manquent au sein de cette industrie. Donc, ce n'est pas demain que cette industrie cessera d'exister au Québec ....

 

On y fabrique :

 

du papier pour les soins personnels et de beauté (papier hygiénique, serviettes et tampons hygiéniques, napperons et essuie-tout); emballages en papier (principalement pour les produits alimentaires tels que les viandes, poissons et fruits et légumes et l'emballage de divers produits industriels délicats); papier d'impression (couché, non couché, etc.); papiers spéciaux et de sécurité (pour les beaux-arts, pour le graphisme, papier de sécurité pour passeports, chèques, contrats, etc.); carton caisse (pour les emballages commerciaux de toutes sortes dont les objets fragiles ou des matériaux difformes); carton plat (pour l'isolation en construction de bâtiments ou accessoires pour la fabrication de meubles, l'encadrement et la reliure); papier d'édition (livres, magazines, etc.); papiers commerciaux (enveloppes, étiquettes, affiches, dépliants, etc et autres fournitures de bureau, même s'ils sont moins utilisés qu'auparavant, ils sont toujours en usage dans la plupart des entreprises) et enfin, le papier journal (voué à disparaître, mais encore utilisé, mais volume moins important).

 

Actuellement, l'âge moyen actuel d'un travailleur de l'industrie papetière est de 52 ans, donc un grand nombre devront prendre leur retraite au cours des prochaines années et devront être remplacés, même ils ne le sont pas tous. Il ne faut pas oublier, que le Québec est l'un des grands producteurs de papiers au monde et qu'il y a plus de 50 usines papetières dans la province et ne fermeront pas toutes dans les prochaines années.

 

Mais, plusieurs autres industries chimiques et pétrochimiques emploient ces technologues qui possèdent leurs expertises nécessaires en transformation et en production de produits chimiques et en maintenance industrielle car les diplômés(es) en technologie du génie chimique et en techniques des procécés chimiques ne suffisent pas à la demande.

Pour plus de détails consulte le Portrait de l'industrie forestière et papetière québécois

LE PROGRAMME D’ÉTUDES :

 

Le Diplôme d’études collégiales en technologie de la transformation de la cellulose (écodéveloppement et bioproduits) D.E.C. a une durée totale de 3 ans offert à temps complet.

 

Axé sur le développement durable, le respect de l’environnement et l’innovation technologique; il vise à former des technologues dans la transformation de la biomasse végétale, qui se compose de résidus forestiers, agricoles, de bois de perturbation ou de démolition, de matières résiduelles ou de microalgues dans le but de développer des bioproduits.

 

Cette formation pluridisciplinaire actualisée qui déborde largement du secteur papetier est offerte selon une approche pédagogique par module qui donne accès à des fonctions de travail variées et qui permet d’occuper un emploi dès la première année avec un apprentissage axé sur la pratique dans une usine pilote unique au Québec, reproduisant fidèlement un contexte industriel.

 

Organisé en 3 modules :

 

Le 1er module forme des opérateurs polyvalents qui assurent le bon fonctionnement de la production en contexte industriel.

 

Tu auras des cours en mathématiques appliquées au domaine industriel, notions fondamentales de chimie, procédures et entreprises de transformation, santé et sécurité en milieu industriel, instrumentation et régulation de procédés, unités auxiliaires de production, communication informatisée, procédés de valorisation de la biomasse, maintenance industrielle, optimisation du travail et nouvelle organisation du travail.

 

Le 2e module permet d’effectuer divers essais pour contrôler la qualité d’un produit et la conformité environnementale des installations.

 

Tu auras des cours en morphologie des végétaux, caractérisation de la biomasse, analyses aqueuses, comportement physique des matériaux, processus d'amélioration continue, composition de la matière végétale, caractérisation des biomatériaux, procédés chimiques de transformation, ainsi que essais environnementaux.

 

Le 3e module, quant à lui, vise à mettre en application des technologies afin d’obtenir des produits innovants et écoresponsables.

 

Tu auras des cours en valorisation énergétique, papiers/cartons et thermoformés, recyclage et valorisation des matières, additifs fonctionnels, biochimie de la valorisation des végétaux, écologie et développement durable, techniques d'analyse instrumentale, matériaux spécialisés, matériaux biosourcés, gestion de projet, ainsi que développement d'un écoproduit (projet de fin d'études).

 

De plus, ce programme comporte 2 stages industriels rémunérés de 3 à 4 mois chacun dans le cadre de la formule en alternance travail-études.

 

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Le programme a pour but de t’intégrer au marché du travail, mais il te sera également possible de poursuivre tes études à l’université l’un des programmes suivants :

-         Bacc en génie biotechnologique

-         Bacc en génie du bois

-         Bacc en génie chimique

-    Bacc en génie des eaux

-    Bacc en génie biomédical

-    Bacc en chimie de l'environnement et des bioressources

-         Bacc en chimie des produits naturels

-    Bacc en chimie - spécialisation en environnement

-    Bacc en chimie pharmaceutique

-    Bacc en biochimie et biotechnologies

-    Bacc en biologie cellulaire et moléculaire

-    Bacc en sciences environnementales

-    Etc.

PASSERELLES :

 

Un programme passerelle permet aux titulaires d'un D.E.C. dans une discipline en particulier de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans le cadre de son baccalauréat. Par contre, aucune garantie d'admission n'est offerte lors de la demande.

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

-         Détenir le D.E.S. et avoir réussi les cours suivants ou leurs équivalents :
 

TS ou SN 4e (anciennement Mathématiques 514)

Physique 5e (anciennement Physique 534)

Chimie 5e (anciennement Chimie 534)

 

Note : pour connaître les équivalences des préalables à l’éducation aux adultes, consulte la page suivante

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Aucun contingentement à ce programme

 

Les candidats(es) admissibles (c'est-à-dire détenant les préalables requis) sont généralement admis

 

ENDROIT DE FORMATION 

-         Cégep de Trois-Rivières offert en alternance travail-études (comprenant 2 stages industriels rémunérés de 3 à 4 mois chacun),
site de Innofibre, le centre d'innovation de produits cellulosiques
Programme unique au Québec

Consulte les programmes en technologie du génie chimique ou

LIENS RECOMMANDÉS :

Tu veux l'avis de technologues sur leur métier, alors va regarder le vidéo suivant :

Pour une liste des entreprises papetières, consulte le Portrait de l'industrie papetière

 

infos sur les carrières en biotechnologies et l'industrie biotechnologique :

organismes de loisir scientifique :

 

Retour à page du secteur chimie et biologie

Retour à la page du secteur foresterie

Retour à la page d’accueil