Retour à page du secteur bâtiment et construction

Retour à la page d’accueil

 

 

 

SECTEUR : BÂTIMENT ET CONSTRUCTION

NIVEAU D’ÉTUDES : FORMATION PROFESSIONNELLE

 

DESSINATEUR(TRICE) EN BÂTIMENT

DIPLÔME D’ÉTUDES PROFESSIONNELLES D.E.P.

 

Consulte également la section "liens recommandés" (dont des vidéos de professionnels qui parlent de leur métier).

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

 

En devenant dessinateur ou dessinatrice en bâtiment; tu seras responsable d'élaborer et confectionner des plans de structure à partir de concepts préliminaires, de croquis et de plans d’architecture; préparer, de façon autonome, des plans complets de fondation et de structure de bâtiments (bois, acier, béton), de structures et de mécanique du bâtiment (électricité, tuyauterie, ventilation) selon les normes et les principes ou des ensembles de bâtiments (résidentiels, commerciaux, institutionnels ou industriels) selon le cahier de charges conçu par un(e) architecte ou un(e) ingénieur(e) en bâtiment. En fait, tu agiras comme lien entre l'équipe de conception et l'équipe de terrain.

 

Tu auras pour tâches de :

QUALITÉS ET APTITUDES  NÉCESSAIRES :

-     Intérêts et aptitudes pour les mathématiques, la géomérie et le dessin technique

-         Bonne perception spatiale et Facilité à imaginer les choses en trois dimensions

-        Minutie, précision et souci du détail car tes dessins devront être très détaillés et précis

-         Facilité de travailler en équipe car tu auras à collaborer avec des architectes, des ingénieurs, des technologues, des entrepreneurs, etc.

-          Sens de l’observation et  curiosité et ingéniosité pour participer à la conception d’un projet

-         Excellente maîtrise de la langue française car tu devras à t'exprimer clairement et de manière professionnelle lors des réunions d'équipes de projets

-         Bonne connaissance de l’anglais car la documentation spécialisé est généralement dans cette langue, mais aussi parfois afin de participer à des réunions d'équipes de projets

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-         Dessinateur(trice) d’établissements commerciaux

-         Dessinateur(trice) d’installations électriques

-    Dessinateur(trice) de structures

-         Dessinateur(trice) de systèmes de chauffage et de ventilation

-         Dessinateur-concepteur ou dessinatrice-conceptrice en architecture

-    Dessinateur(trice) en architecture

-    Dessinateur(trice) en mécanique du bâtiment

-    Dessinateur(trice) municipal(e)

-    Dessinateur(trice) technique

-    Examinateur(trice) de dessins de bâtiments

-    Illustrateur(trice) technique

-    Technicien(ne) en dessin

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-         Firmes d’architectes

-         Firmes d’ingénieurs-conseils

-         Municipalités

-         Gouvernements

-         Entreprises spécialisées en construction

Voici un site où tu trouveras un répertoire de plus de 37 000 entrepreneurs en construction au Québec : Habitation.com

 

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-    Très bonne maîtrise de la langue française tant parlée qu'écrite

-    Bonne maîtrise de l'anglais tant parlé qu'écrite (certains exigent le bilinguisme)

-         Bonne connaissance en informatique (logiciels de conception tels que AutoCAD, Revit et les utilitaires Microsoft)

-    Formation en santé et sécurité sur les chantiers de construction ASP construction souvent exigée

-         Polyvalence 

-    Volonté de se perfectionner constamment

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 1er juin 2017 :

 

Le placement est bon, 67 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité sont à temps complet.

 

Quelques répondants(es), soit 11 % ont décidé de poursuivre leurs études au collégial en technologie de l’architecture, en technologie de la mécanique du bâtiment ou en technologie de l'évaluation en bâtiment.

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE à TEMPS complet

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

267 160 151 29

 

Note 1 : légère baisse du taux de placement par rapport aux années précédentes (était de 70 % en 2015; 70 % en 2013; 59 % en 2012 et 67 % en 2011).

 

Note 2 : hausse du nombre de répondants(es) poursuivant des études collégiales (était de 11 % en 2015; 6 % en 2013; 9 % en 2012 et 9 % en 2011).

 

Source : Ministère de l’Éducation du Québec

 

SALAIRE :

 

Selon les données de 2019 :

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

Dans le secteur privé :

-         15,93 $/heure (40 hres/sem) au sein des PME

-         16,75 $/heure (40 hres/sem) en moyenne au sein des grands maufacturiers de produits en bois pour le bâtiment

-         17,85 $/heure (40 hres/sem) en moyenne au sein des grands maufacturiers de matériel électrique pour le bâtiment (chauffage, climatisation, etc.)

           21,63 $/heure (40 hres/sem) en moyenne au sein des grandes sociétés de génie conseil

Dans le secteur public et parapublic :

-         19,23 $/heure (35 hres/sem) dans la fonction publique québécoise

-         23,36 $/heure (32,5 ou 33,5 ou 33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant que préposé(e) aux permis et aux règlements de construction et d'urbanisme au sein des petites municipalités (5 000 à 19 999 habitants)

-         23,53 $/heure (32,5 ou 33,5 ou 33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant que préposé(e) aux permis et aux règlements de construction et d'urbanisme au sein des municipalités de grande taille (100 000 habitants et +)

-         24,00 $/heure (32,5 ou 33,5 ou 33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant qu'inspecteur(trice)-adjoint(e) en bâtiments au sein des municipalités de grande taille (100 000 habitants et +)

-     24,17 $heure (38,75 hres/sem) en tant que dessinateur(trice) technique dans la fonction publique fédérale

-         25,04 $/heure (33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem) en moyenne en tant que dessinateur(trice) technique au sein des grandes municipalités (100 000 habitants et plus)

-         25,10 $/heure (32,5 ou 33,5 ou 33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant qu'inspecteur(trice)-adjoint(e) en bâtiments au sein des petites municipalités (5 000 à 19 999 habitants)

-         25,48 $/heure (32,5 ou 33,5 ou 33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant que dessinateur(trice) technique ou technicien(ne) en dessin technique au sein des petites municipalités (5 000 à 19 999 habitants)

-         25,68 $/heure (32,5 ou 33,5 ou 33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant que préposé(e) aux permis et aux règlements de construction et d'urbanisme au sein des municipalités de taille moyenne (20 000 à 99 999 habitants)

-         25,83 $/heure (32,5 ou 33,5 ou 33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant que dessinateur(trice) technique ou technicien(ne) en dessin technique au sein des municipalités de taille moyenne (20 000 à 99 999 habitants)

-         26,14 $/heure (32,5 ou 33,5 ou 33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant qu'inspecteur(trice)-adjoint(e) en bâtiments au sein des municipalités de taille moyenne (20 000 à 99 999 habitants)

-        28,30 $/heure (32 ou 33,5 ou 35 hres/sem) en tant que dessinateur(trice) - niveau 3 à Hydro-Québec

-         32,03 $/heure (36,25 hres/sem) en tant que dessinateur(trice) technique à Énergir (anciennement "Gaz métro")

Note 1 : légère hausse de la moyenne salariale dans le secteur privé par rapport aux années précédentes (était de 15,18 $ en 2015; 15,40 $ en 2013; 15,33 $ en 2012; 14,40 $ en 2011 et 12,65 $ en 2009).

Note 2 : dans le secteur public et parapublic, les augmentations sont établies par les conventions collectives.

Sources : Ministère de l’Éducation, Conseil du Trésor du Québec, Commission de la fonction publique du Canada, Syndicat des employés professionnels et de bureau - section locale 463 Énergir, Syndicat des employés des techniques professionnelles et de bureau d'Hydro-Québec, conventions collectidves des employés de plusieurs manufacturiers de produits pour le bâtiment, conventions collectives des fonctionnaires municipaux de la plupart des grandes municipalités, conventions collectives des cols blancs de plusieurs municipalités de taille moyenne, conventions collectives des employés de plusieurs petites municipalités et conventions collectives de plusieurs très petites municipalités.

 

PORTRAIT DE LA PROFESSION :

 

Selon Emploi-Québec; il y avait près de 5 000 dessinateurs(trices) en bâtiment, dessinateurs(trices) en architecture, dessinateurs(trices) en mécaniquae du bâtiment, dessinateurs(trices) municipaux, examinateurs(trices) de dessins de construction, illustrateurs(trices) technique en architecture et techniciens(nes) en dessin dans l'ensemble des régions de la province en 2018.

Plus de 65 % étaient des hommes, mais cette profession gagne à être connue parmi les femmes

Plus de 66 % étaient âgés de moins de 45 ans

Plus de 94 % des dessinateurs(trices) techniques occupaient un poste à temps complet

La répartition régionale était :

25 % dans la région de l'Île de Montréal,
18 % travaillaient dans la région de la Montérégie,
15 % dans la région de Québec,

8 % dans les Laurentides,
8 % en Chaudière-Appalaches,
8 % dans Lanaudière,
4 % dans la région de Laval,
3 % en Outaouais,
3 % en Estrie,
3 % en Mauricie,
et 5 % dans les autres régions.

Leur répartition selon leur milieu de pratique était :

PERSPECTIVES D’AVENIR :

 

La situation du marché dépend de la santé économique de l'industrie de la construction;

 

Le volume de travail est surtout effectué dans le secteur institutionnel et commercial, et, dans une moindre mesure, dans les secteurs résidentiel et industriel. Le secteur institutionnel et commercial devrait ralentir, dans les prochaines années. De même, la construction résidentielle neuve diminuera.

 

Par contre, plusieurs municipalités de taille moyenne en expansion emploient des dessinateurs(trices) technique pour examiner et analyser les plans de construction et de rénovation sur leur territoire.

 

Les emplois sont surtout orientés dans les régions de la Mauricie, Lanaudière, Outaoauais et Montérégie.

 

Les perspectives d’emploi sont plutôt bonnes pour les prochaines années. Par contre, une légère baisse de l’activité devrait se faire sentir.

 

En 2019, le salaire annuel d'un(e) dessinateur(trice) technique ayant 10 années d'expérience au sein d'une PME était de 38 100 $;

 

le salaire annuel d'un(e) préposé(e) aux permis de construction et d'urbanisme ayant 10 années d'expérience au sein d'une petite municipalité était de 49 600 $;

 

le salaire annuel d'un(e) inspecteur(trice)-adjoint(e) en bâtimentrs ayant 10 années d'expérience au sein d'une petite municipalité était de 53 300 $;

 

le salaire annuel d'un(e) dessinateur(trice) en bâtiment ayant 10 années d'expérience au sein d'une grande société de génie conseil était de 54 000 $;

 

le salaire annuel d'un(e) préposé(e) aux permis de construction et d'urbanisme ayant 10 années d'expérience au sein d'une municipalité de taille moyenne était de 54 600 $;

 

le salaire annuel d'un(e) dessinateur(trice) technique ayant 10 années d'expérience au sein d'une municipalité de taille moyenne était de 54 900 $;

 

le salaire annuel d'un(e) inspecteur(trice)-adjoint(e) en bâtimentrs ayant 10 années d'expérience au sein d'une municipalité de taille moyenne était de 55 600 $;

 

le salaire annuel d'un(e) préposé(e) aux permis de construction et d'urbanisme ayant 10 années d'expérience au sein d'une grande municipalité était de 55 900 $;

 

le salaire annuel d'un(e) inspecteur(trice)-adjoint(e) en bâtiments ayant 10 années d'expérience au sein d'une grande municipalité était de 57 000 $;

 

et le salaire annuel d'un(e) dessinateur(trice) technique ayant 10 années d'expérience au sein d'une grande municipalité était de 59 500 $.

 

Pour plus de détails, consulte le Portrait de l'industrie de la construction

 

et le Portrait de l'industrie des produits et matériaux de la construction

 

BREF PORTRAIT DE L'INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION DE BÂTIMENTS :

 

L’industrie de la construction en général est un secteur d’activité fort important au Québec. Ce constat est vrai tant d’un point de vue économique que de celui des emplois qu’elle génère. En effet, on parle d'investissements de près de 46,2 milliards $ en 2016, soit 12 % du PIB.

Cette activité économique nécessite la contribution de nombreux intervenants tels que architectes, ingénieurs, fournisseurs de matériaux, travailleurs et entrepreneurs qui, ensemble, font équipe pour construire routes, ponts, maisons, écoles, hôpitaux, usines et commerces.

L'industrie québécoise de la construction a des caractéristiques particulières qu'on ne retrouve pas dans aucun autre secteur.

Il suffit de penser à la durée limitée des projets, aux nombreux travailleurs et employeurs de spécialités différentes qui se succèdent tour à tour sur un chantier, à la quantité élevée de petites entreprises qui forment cette industrie (85 % des entreprises ont moins de cinq salariés), etc.

L'industrie de la construction se distingue d’abord par la grande mobilité de ses entreprises et de sa main-d’œuvre : d’un chantier à l’autre, d’une région à l’autre et, pour la main-d’œuvre, d’une entreprise à l’autre.

Cette industrie se caractérise également par son instabilité cyclique et saisonnière. En effet, l'activité de construction peut varier considérablement en fonction des investissements (instabilité cyclique) ou des conditions climatiques (instabilité saisonnière). C'est la raison pour laquelle l'industrie doit faire preuve d'une grande souplesse et d'une grande capacité d'adaptation.

Les activités de construction se déroulant à l'extérieur, elles sont généralement concentrées durant la saison estivale, les mois d’avril à octobre constituant les périodes de l’année où l’activité est plus forte alors que ceux de décembre et de janvier en constituent les plus faibles.

Excluant le secteur du génie civil; elle comptait plus de 23 000 entrepreneurs généraux et spécialisés en construction et employaient près de 118 000 travailleuses et travailleurs (métiers et occupations) dans toutes les régions du Québec en 2016. Une proportion de 66 % des employeurs étaient actifs dans un seul secteur, alors que les autres étaient actifs au moins 2 des secteurs suivants :

Il faut ajouter plus de 5 000 entreprises de services techniques, les cabinets conseils (ingénieurs, architectes, arpenteurs-géomètres, évaluateurs agréés, inspecteurs, designers d'intérieurs, etc.), les laboratoires d'essais, ainsi que les fournisseurs de matériaux et d'équipements (manufacturiers, distributeurs et détaillants) pour l'industrie de la construction qui procurent de l'emploi indirect à plus de 110 000 personnes  (ingénieurs, technologues, ouvriers non assujettis  à la Loi sur l'industrie de la construction) et ce, partout au Québec, soit :

Sources : Commission de la construction du Québec et Ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation du Québec.

LE PROGRAMME D’ÉTUDES :

Voir aussi la section "autres formations"

Le Diplôme d’études professionnelles en dessin de bâtiment D.E.P. a une durée totale de 1 800 heures, c’est-à-dire de 18 mois à temps complet seulement. Il comporte des cours d'introduction au métier, utilisation d'un ordinateur, élément architecturel, fonctions de base d'un logiciel de dessin technique, volumes architecturaux, dessin d'un plan d'un bâtiment résidentiel unifamilial,  santé et sécurité sur les chantiers de construction, fonctions avancées d'un logiciel de dessin technique, dessin d'un plan d'une structure de béton, prise de relevés, information relative à la plomberie, dessin d'un plan de plomberie, coupe de mur et détail technique, détermination de quantités de matériaux et d'équipements, un premier stage en milieu de travail d'une durée de 4 semaines (en 1re année), dessin d'un plan d'ensemble d'une structure d'acier, dessin d'un plan de fabrication de structures d'acier, dessin d'un bâtiment résidentiel multifamilial, information relative à l'électricité, dessin d'un plan d'électricité, illustration architecturale, information relative à la ventilation, dessin d'un plan de ventilation, dessin d'un plan d'un bâtiment commercial, ainsi qu'un second stage en milieu de travail d’une durée de 5 semaines (en 2e année).

De plus, le CFP des Nouvelles-Technologies dans les Laurentides et le CFP Maurice-Barbeau dans la région de Québec proposent la formule en alternance travail-études permettant de réaliser un stage rémunéré ou NON rémunéré en entreprise d'une durée de 320 heures (8 semaines à temps complet), généralement au cours du trimestre d'été de la 1re année et qui s'ajoutent aux stages obligatoires inclus au programme.

 

Le CFP de Neufchâtel dans la région de Québec et le CFP Maurice-Barbeau dans la région de Québec proposent la fomule en enseignement individualisé en ligne  permettant d'assister aux cours de chez toi via Internet. La durée de la formation peut varier selon ton rythme (il est possible de le faire en 10 ou 11 mois) tout en ayant un encadrement d'un(e) enseignant(e) en ligne.

 

Le CFP d'Alma au Saguenay-Lac-St-Jean propose la formule concomitance D.E.S./D.E.P. permettant la poursuite simultanée d’un programme en formation professionnelle et d’une formation générale secondaire, que ce soit dans une école secondaire ou dans un centre d’éducation des adultes.

Elle s’adresse aux étudiants(es) du 2e cycle du secondaire ayant acquis les unités de 3e secondaire en langue d’enseignement, en langue seconde et en mathématiques.

 

Pour plus de détails sur ce programme, regarde les vidéos suivants :

PERFECTIONNEMENT :

 

Par la suite, si tu le désires tu peux poursuivre tes études au collégial soit en technologie de l’architecture, soit en technologie de la mécanique du bâtiment ou en technologie de l’estimation et évaluation du bâtiment.

 

EXIGENCES D’ADMISSION :

-         Soit détenir le D.E.S.

-         Soit avoir 16 ans et avoir réussi les cours de français, anglais et mathématiques de 4e secondaire ou leurs équivalents

-         Soit avoir 18 ans et posséder des connaissances équivalentes

AUTRE EXIGENCE À L'ADMISSION :

 

-     Subir un test d'habiletés en dessin (CFP de Val-d'Or)

-    Subir une entrevue de sélection obligatoire (Sources Adult and Career Centre)

 

STATISTIQUES D’ADMISSION : 

Ce programme n’est pas contingenté

Les candidats(es) répondant aux exigences d'admission et ayant réussi le test (s'il y a lieu) sont généralement admis.

Mais il y a  généralement quelques candidats(es) sur une liste d’attente dans quelques centres.

Les admissions sont ouvertes au trimestre d’automne seulement dans la plupart des centres, mais elles sont également ouvertes au trimestre d’hiver dans quelques centres.

Pour plus de détails sur les places disponibles, consulte le centre de ton choix

 

ENDROITS DE FORMATION : 

Demande d’admission via Internet, consulte Admission FP

Qu'est-ce que l'alternance travail-études ?

Qu'est-ce que l'enseignement individualisé ?

Qu'est-ce que la concomitance D.E.S./D.E.P. ?

Note : sauf mention contraire, la formation est donnée en classe traditionnelle en présentiel

Est du Québec :

-         Centre de formation professionnelle d’Alma, Alma (C.S. du Lac-St-Jean, région du Saguenay-Lac-St-Jean)
aussi offert en concomitance D.E.S./D.E.P (permettant de compléter en meme temps, les cours obligatoires de 4e et/ou 5e secondaire);
offert en alternance travail-études;
regarde la vidéo promotionnelle du programme;

admissions à temps complet de jour à l'automne.

-         Centre de formation professionnelle Rimouski-Neigette, Rimouski (C.S. des Phares, région du Bas-St-Laurent)
offert en formule hybride (en classe virtuelle en temps réel ou en classe traditionnelle ou en alternance);
regarde la vidéo promotionnelle du programme;
admissions à temps complet de jour à l'automne.

Ouest du Québec :

-         Centre de formation professionnelle de Val-d’Or, Val-d’Or (C.S. de l’Or-et-des-bois, région de l'Abitibi-Témiscamingue)
aussi offert en concomitance D.E.S./D.E.P (permettant de compléter en meme temps, les cours obligatoires de 4e et/ou 5e secondaire);

offert en enseignement individualisé en classe avec admissions à temps complet de jour avec entrées périodiques au cours de l'année;
OU en enseignement individualisé en classe avec admissions à temps partiel de jour avec entrées périodiques au cours de l'année et sorties variables;
regarde la vidéo promotionnelle du programme.

-         Centre de formation professionnelle Carrefour Formation Mauricie, Shawinigan (C.S. de l’Énergie, région du Centre-du-Québec)
regarde la vidéo promotionnelle du programme;
admissions à temps complet de jour à l'automne.

-         Centre de formation professionnelle Compétences Outaouais, Gatineau (C.S. des Draveurs, région de l'Outaoais)
regarde la vidéo promotionnelle du programme;
admissions à temps complet de jour à l'automne
.

-         Centre de formation professionnelle 24 juin, Sherbrooke (C.S. Région-de-Sherbrooke, région de l'Estrie)
regarde la vidéo promotionnelle du programme;
admissions à temps complet de jour à l'automne
.

-    Western Quebec Career Centre, Gatineau (C.S. Western Quebec, région de l'Outaouais)
formation offerte en anglais;
admissions à temps complet de jour à l'automne et à l'hiver
.

Région de Québec :

-         Centre de formation professionnelle de Neufchâtel, Québec (C.S. de la Capitale)
offert en enseignement individualisé avec admissions à temps complet de jour/soir avec entrées périodiques;
OU en enseignement individualisé avec admissions à temps partiel de jour/soir avec entrées périodiques et sorties variables;

OU en formule hybride (en classe virtuelle en temps réel ou en classe traditionnelle ou en alternance) avec entrées périodiques au cours de l'année scolaire;
regarde la vidéo promotionnelle du programme.

-         Centre de formation professionnelle Le Tremplin, Thetford Mines (C.S. de l’Amiante, région Chaudière-Appalaches)
admissions à temps complet de jour à l'automne
.

-         Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau, Québec (C.S. des Découvreurs)
offert en enseignement individualisé en classe ET en alternance travail-études avec admissions à temps complet de jour avec entrées périodiques;
OU en enseignement individualisé en ligne avec admissions à temps complet de jour avec entrées périodiques et sorties variables;
regarde la vidéo promotionnelle du programme.

Région de Montréal :

-         Centre de formation professionnelle des Nouvelles Technologies, Sainte-Thérèse (C.S. Seigneurie-des-Milles-Iles, région des Laurentides)
offert en alternance travail-études;
regarde la vidéo promotionnelle du programme;

admissions de jour à l'automne
.

-         Centre de formation professionnelle des Riverains, Repentigny (C.S. des Affluents, région de Lanaudière)
regarde la vidéo promotionnelle du programme;
admissions à temps complet de jour à l'automne
.

-         Centre de formation professionnelle Pierre-Dupuy, Longueuil (C.S. Marie-Victorin, région de la Montérégie)
regarde la vidéo promotionnelle du programme;
admissions à temps complet de jour à l'automne
.

-         Centre intégré de la mécanique, de métallurgie et d’électricité CIMME, Montréal - arrondissement LaSalle (C.S. Marguerite-Bourgeoys)
regarde la vidéo promotionnelle du programme;
admissions à temps complet de jour à l'automne
.

-         École des métiers du Sud-Ouest de Montréal, Montréal - arrondissement du Sud-Ouest (C.S. de Montréal)
regarde la vidéo promotionnelle du programme;
admissions à temps complet de jour à l'automne
, à l'hiver et au printemps.

-    École professionnelle de Saint-Hyacinthe, Saint-Hyacinthe (C.S. de St-Hyacinthe, région de la Montérégie)
regarde la vidéo promotionnelle du programme;
admissions à temps complet de jour à l'automne et à l'hiver
.

-         Nova Career Centre, Châteauguay (C.S. New-Frontiers, région de la Montérégie)
formation offerte en anglais;
admissions à temps complet de jour à l'automne
.

-    Source Adult and Career Centre, Montréal - arrondissement Pierrefonds (C.S. Lester-B.-Pearson)
formation offerte en anglais;

admissions
à temps complet de jour
à l'automne et à l'hiver.

-    Verdun Adult and Career Centre, Montréal - arrondissement Verdun (C.S. Lester-B.-Pearson)
formation offerte en anglais;
admissions à temps complet de jour
à l'automne, à l'hiver
et au printemps.

AUTRES FORMATIONS :

 

Il existe également des formations de niveau collégial (A.E.C.) de courte ou de moyenne durée destiné principalement aux personnes ayant quitté les études depuis au moins 2 ans. Voici quelques exemples :

LIENS RECOMMANDÉS :

Tu veux avoir l'avis de dessinateurs(trices) en bâtiment sur leur métier ?, alors regarde les vidéos suivants :

Pour une liste d'entrepreneurs généraux et spécialisés de la construction, consulte le Portrait de l'industrie de la construction de bâtiments

 

Pour une liste de firmes d'architectes, de sociétés de génie conseil, de fournisseurs de produits pour la construction et employeurs connexes, consulte le :

Portrait de l'industrie des produits et services de la construction

 

Tu retrouvras également sur les sites des firmes d'architectes d'ici et d'ailleurs, des photographies de divers bâtiments conçus par ces entreprises.

-        Architecture en Suisse romande : collection de plus de 450 des plus beaux bâtiments de toutes sortes

-        Basilique Notre-Dame de Montréal : site officiel de cette basilique où l’on retrouve plusieurs photographies sur son architecture

-    Basilique Notre-Dame de Québec : site officiel de cette basilique où l’on retrouve plusieurs photographies sur son architecture

-        Basilique Ste-Anne-de-Beaupré : site personnel où l’on retrouve une galerie de photos de cette grande basilique

-         Canadian Architecture collection : site de l’Université Mcgill où est présenté des images des plus beaux bâtiments de partout au Canada

-    Cathédrale Notre-Dame de Paris : infos et infos sur l'une des plus belles basiliques de France

-         Centre Canadien d’Architecture : site officiel de ce musée dédié à l’architecture et situé à Montréal

-    Églises de mon quartier : infos et photographies de certaines des plus belles églises du Québec

-    International Montréal : infos et photographies des 100 plus beaux édifices de Montréal

-         Modélisation des églises de Québec : photographies de l’architecture des églises de la Ville de Québec

-    Oratoire St-Joseph du Mont-Royal : site officiel de cette basilique où l’on retrouve plusieurs photographies sur son architecture

-         Patrimoine architectural de Montréal : site de la Ville de Montréal où est présenté les plus beaux bâtiments de la ville

-    Place Royale d'hier à aujourd'hui : infos et photographies de lieu historique et architectural de Québec

-    Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap : site officiel de cette basilique de Trois-Rivières où l’on retrouve plusieurs photographies sur son architecture

-        The Great Building Collection : site présentant les plus beaux bâtiments et autres conceptions architecturales du monde


 

Retour à page du secteur bâtiment et construction

Retour à la page d’accueil

1 1