Retour à la page du secteur
Retour à la page d’accueil

 

 

FORCES CANADIENNES 

 

LES SERVICES DE SANTÉ 

(ET AUMÔNERIE) :

 

Les Forces armées canadiennes a ses propres services de santé pour l'ensemble de sa communauté militaire (Armée de terre, Force aérienne et Marine).

 

Le Service de santé royal canadien (SSRC), anciennement appelé Services de santé des Forces canadiennes (SSFC), est la branche des Forces armées canadiennes responsable de dispenser les soins de santé au personnel militaire et autres membres de leur famille du Canada tant au pays qu'à l'étranger.

 

Il offre une gamme de services notamment pour ce qui est des soins médicaux (y compris dans plusieurs spécialités médicales comme la médecine interne, la cardiologie, la pneumologie, la neurologie, la chirurgie générale, la chirurgie orthopédique, l'ophtalmologie, l'ORL, l'urologie, la radiologie, la microbiologie médicale et infectiologie, l'obstétrique et gynécologie et la santé communautaire); du soutien en santé mentale (stress post-traumatique, dépression, difficultés d'intégration, victimes d'agressions, de harcèlement ou d'intimidation); des soins dentaires; des services pharmaceutiques et des services de physiothérapie.

 

Le Service de l’aumônerie favorise le mieux-être des membres des Forces armées canadiennes (FAC) et de leur famille en temps de guerre et de paix. Les membres de service peuvent répondre aux besoins spirituels en offrant des services religieux et de counseling (peut importe la religiion), en soutenant et en aidant les membres des Forces et leur famille à examiner les différents points de vue théologiques, moraux et éthiques. Il est à même de fournir de l’information sur différents sujets, comme l’éthique, la maîtrise de la colère et la prévention du suicide, etc.

 

Les services de santé des Forces canadiennes :

-    Le programme de soins primaires des Forces canadiennes l'un des meilleurs et des plus rigoureux au Canada selon Agrément Canada qui analyse les programmes de santé civils et militaires partout au pays

-    un réseau de 34 cliniques médicales (certains sont davantage des hôpitaux que des cliniques) réparties un peu partout au Canada dans les 3 branches militaires (air, mer, terre) (dont notamment Valcartier Qc, Bagotville Qc, St-Jean-sur-Richelieu Qc, Ottawa On, Petawawa On, Trenton On, Kingston On, Wainwright Alb, Cold Lake AB, Comox BC, Esquimalt BC, Winnipeg Man, Gagetown N-B, Grenwood N-É, Halifax N-É, etc.);

-    un réseau de 26 cliniques dentaires (détachements) réparties un peu partout au pays (dont Valcartier, Bagotville, St-Jean, Ottawa, Petawawa, Trenton, Kingston, Gagetown, Wainwright, Cold Lake,  Grenwood, etc.);

-    un réseau de 20 cliniques de physiothérapie partout au pays (dont les bases terrestres Valcartier, Petawawa, Wainwright ou Gagetown; que les bases aériennes comme Bagotville, Cold Lake ou Trenton; les bases navales comme Halifax et Esquimalt que les écoles comme St-Jean et Kingston);

-    un réseau de 7 centres de soins pour trauma et stress opérationnels (Ottawa ON, Valcartier Qc, Petawawa ON, Gagetown N-B, Halifax N-É, Edmonton AB et Esquimalt BC);

-    13 installations médicales au pays qui auront subi des rénovations majeures et de l'amélioration technologique d'ici 2020

-         des unités d’ambulance dans toutes les bases de l’Armée de terre et de la Force aérienne

-         du personnel de recherche et sauvetage réparti dans les 4 coins du pays (dont une unité à Bagotville au Lac St-Jean)

-         du personnel affecté dans différentes unités des 3 éléments un peu partout au pays (à bord des navires de la Marine, avec les équipes de combat de l’Armée de terre, dans les détachements de l’Aviation accompagnant les pilotes dans leurs missions, etc)

-         un travailleur social dans chaque base accessible à toute la communauté militaire (y comprit les familles de militaires)

-         un aumônier dans chacune des bases accessible à toute la communauté militaire peut importante sa confession religieuse

Le Service de santé royal du Canada en statistiques :

  1. 6 350 est nombre total de membres du Service de santé royal canadien (dont 60 % au sein de la Force régulière et 40 % au sein de la Réserve)

  2. 38 ans est l'âge moyen des membres du personnel du Service de santé royal canadien

  3. une cinquaine de membres du Service de santé royal canadien (Force régulière et Réserve) sont déployés en moyenne dans le cadre d'opérations à l'étranger chaque année

  4. au cours de sa carrière, il militaire ayant complété 35 années de service a reçu en moyenne : 1 examen médical lors de l'enrôlement, de nombreux vaccins, 3 tests de dépistage de la tuberculose, 11 examens médicaux périodiques, 3 examens préalables au déploiement, 3 examens post-déploiement, 2 parcours de 6 mois de médicaments anti-malariens, 1 test en déficit en G&PD, un test pour déterminer son groupe sanguin, 5 examens en vue d'obtenir un promotion, 1 examen de la vue, 35 examens dentaires et 35 nettoyages dentaires et 1 examen lors de sa libération des Forces (retraite)

  5. une moyenne de plus de 700 000 visites médicales par année auprès des médecins militaires 

  6. plus de 300 000 tests de laboratoire et imageries diagnostiques effectuées annuellement par le personnel des Forces canadiennes

  7. plus de 73 000 examens dentaires annuellement

  8. plus de 73 000 nettoyages dentaires annuels

  9. plus de 4 000 dossiers de gestion de cas en soins infirmiers traités annuellement visant un processus de soins intégré et continu

  10. 13,2 % des militaires ont reçu un diagnostic de troubles de stress opérationnel sur une une période de déploiement de 4 ans en Afghanistan

  11. 5,3 % est le taux d'augmentation de prévalence de troubles post-traumatique chez les militaires de la Force régulière

  12. plus de 600 000 transactions de produits pharmaceutiques chez le personnel des Forces canadiennes chaque année dont 90 % sont traitées par des pharmaciens militaires

  13. 40 % des membres des Forces canadiennes ont accès à des services de physiothérapie chaque année

  14. entre 35 % et 45 % des visites médicales des membres des Forces canadiennes et 42 % des libérations pour raisons médicales sont liées à des troubles musculosquelettiques

  15. une moyenne de 5 traitements par patient en physiothérapie effectués par les 90 physiothérapeutes militaires

  16. plus de 200 séances d'éducation à la santé mentale organisées annuellement sur des contenus tels que : le stress post-traumatique, la prévention du suicide, la violence en milieu de travail, la violence familiale, le harcèlement et l'intimidation en contexte militaire, etc.

  17. 1 militaire sur 6 souffre d'une maladie mentale après un déploiement

  18. 97 % est le taux de survie des blessés des membres des Forces alliés de l'OTAN soignés par l'Unité médicale Rôle 3 en Afghanistan

  19. plus de 1 500 membres du personnel de la santé afghans qui ont été formés par les membres du Service santé royal canadien dans le cadre de l'Opération ATTENTION

  20. entre 2010 et 2017, le Service de santé royal canadien a fourni des services de santé dans 24 pays (soit l'Haïti, le Honduras, le Népal, les Philippines, le Vietnam, le Timor-Oriental, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, la Colombie, le Costa Rica, l'Equateur, l'El-Salavador, le Guatemala, la Jamaïque, le Nicaragua, le Belize, l'Éthiopie, l'Ukraine, le Rwanda, le Sierra Leone, le Liberia, la Guinée, le Kosovo, la Bosnie et bien sûr, l'Afghanistan)

Source : Rapport du Médecin général des Forces canadiennes 2014

 

Des professionnels(les) de la santé ayant contribué au développement des services de santé au sein des Forces canadiennes au cours des années, comme par exemple :

Les Forces armées canadiennes a d’urgents besoins de personnels qualifiés au sein de son Service de santé et ce dans presque tous les postes. Ceux identifiés en caractères gras, sont ceux étant en plus grande pénurie.

 

Pour plus d'informations sur le Service de santé royal canadien, consulte la page suivante

 

Consulte également le site du Recrutement des Forces canadiennes

 

Note : sauf mention contraire, on retrouve ces groupes d'emploi des services de santé dans les 3 branches militaires (Armée de terre, Aviation royale et Marine royale) autant dans la Force régulière et dans la Réserve.

PROGRAMMES D’ENRÔLEMENT :

Pour des informations sur la Force de Réserve, clic ici

Il existe plusieurs programmes qui permettent de s’enrôler dans les Forces armées canadiennes. Voici les principaux :

Note : Pour plus de détails sur les normes et les programmes d'enrôlement et les possibilités de carrière, consulte un agent recruteur du centre de recrutement des Forces canadiennes le plus près de chez toi.

SALAIRE :

Selon les données 2016 :

 

Le salaire d’un(e) officier en début de carrière était de :

 

Pour la Réserve :

 

Militaires du rang sans expérience militaire antérieure :

-         94,86 $/jour avec le grade de soldat/matelot 2e classe (et augmente à 138,38 $/jour après 3 ans avec le grade de caporal/matelot 1ère classe) pour les techniciens(nes) médicaux (ambulanciers) et les commis SGR

-    155,02 $/jour avec le grade de caporal/matelot 1ère classe avec niveau "spécialiste 1" en début de carrière et augmente à 160,38 $/jour après 5 ans avec le grade de caporal-chef / matelot-chef pour les tous les autres métiers des services de santé

Officiers sans expérience militaire antérieure :

-         145,78 $/jour (au grade de lieutenant/enseigne de vaisseau 1re classe) et augmente à 182,10 $/jour (au grade de capitaine/lieutenant de vaisseau) après 5 ans (environ) pour toutes les professions sauf médecin, dentiste et pharmacien

-    182,10 $/jour au grade de capitaine et augmente à 246,24 $/jour (au grade de major) après 4 ans (environ) pour les pharmaciens

-    314,72 $/jour au grade de capitaine et augmente à 439,90 $/jour après 4 ans (environ) avec le grade de major pour les médecins de famille et les dentistes

-    527,86 $/jour au grade de major et augmente à 623,56 $/jour après 4 ou 5 ans (environ) avec le grade de lieutenant-colonel) pour les médecins spécialistes et les dentistes spécialistes

Pour la Force régulière :

Note : aucune rémunération n’est accordée pendant ton instruction ou l’École de leadership et des recrues à St-Jean-sur-Richelieu

Militaires du rang sans expérience militaire antérieure :

-    2 948 $/mois en tant que commis SGR (grade de soldat/matelot 2e classe) au sein des Forces canadiennes

-    4 952 $/mois en tant que technicien(ne) médical - ambulancier (grade de soldat/matelot 2e classe) au sein des Forces canadiennes

-    4 952 $/mois (grade de soldat/matelot 2e classe) en début de carrière et augmente à 5 757,00 $/mois après 5 ans avec le grade de caporal-chef/matelot-chef au sein des Forces canadiennes pour les tous les autres métiers des services de santé (formation technique exigée)

Élèves-officiers :

Aux études universitaires dans une université civile ou au CMR Kingston (sauf études médicales et dentaires)

-         1 646 $/mois lors de la 1ère année

-         1 679 $/mois lors de la 2e année

-         1 718 $/mois lors de la 3e année

-         1750 $/mois lors de la 4e année

Aux études universitaires dans une université civile (études médicales Doctorat en médecine MD ou Doctorat en médecine dentaire DMD)

-         1 646 $/mois lors de la 1ère année

-         1 679 $/mois lors de la 2e année

-         3 748 $/mois lors de la 3e année

-         3 968 $/mois lors de la 4e année

-         4 346 $/mois lors de la 5e année (Doctorat en médecine)

-         5 138 $/mois lors de la 1ere année de résidence en médecine familiale ou l'année de résidence multidisciplinaire en médecine dentaire

-         5 486 $/mois lors de la 2e année de résidence en médecine familiale

Officiers du service général (infirmiers, physiothérapeutes, travailleurs sociaux et officiers d'administration des services de santé)

-    4 433 $/mois lors de la 1ère année avec le grade de lieutenant / 1re enseigne de vaisseau et atteint 6 515 $/mois après 4 ans (avec le grade de capitaine/lieutenant de vaisseau) pour ceux ayant bénéficié du programme d'enrôlement direct en qualité d'officier PEDO

-         4 433 $/mois (pendant le préceptorat de 12 à 24 mois, selon la formation, l'expérience et les compétences) et ensuite augmente à 6 515 $/mois (grade de capitaine/lieutenant de vaisseau) pour les officiers en sciences biologiques ayant bénéficié du PEDO

-         4 433 $/mois (grade de lieutenant/enseigne 1er classe) lors de la 1ère année (pendant la période de préceptorat de 12 mois) et ensuite, augmente à 6 515 $/mois (grade de capitaine/lieutenent de vaisseau) pour les travailleurs sociaux et les physiothérapeutes ayant bénéficié du PEDO

-         4 433 $/mois (grade de lieutenant/enseigne 1re classe) lors de la 1ère année (pendant la formation de base et le préceptorat de 12 mois) et ensuite, augmente à 6 515 $/mois (grade de capitaine/lieutenent de vaisseau) pour les physiothérapeutes ayant bénéficié du PEDO

-         5 138 $/mois lors de la 1ère année avec le grade de lieutenant / 1re enseigne de vaisseau et atteint 6 515 $/mois après 4 ans (avec le grade de capitaine/lieutenant de vaisseau) pour ceux ayant bénéficié des études universitaires subventionnées par les Forces (infirmiers et officiers d'administration des services de santé

Aumôniers et pharmaciens :

-         4 433 $/mois (grade de lieutenant/enseigne 1re classe) lors de la 1ère année (pendant la formation de base et le préceptorat de 6 mois) et ensuite, augmente à 6 515 $/mois (grade de capitaine/lieutenent de vaisseau) pour les pharmaciens ayant bénéficié du PEDO

-         5 138 $/mois lors de la 1ère année avec le grade de lieutenant / 1re enseigne de vaisseau (pendant la formation de base et le préceptorat de 6 mois)et ensuite, augmente à 6 515 $/mois (avec le grade de capitaine/lieutenant de vaisseau) pour les pharmaciens ayant bénéficié du PFOR

-         6 515 $/mois avec le grade de capitaine / lieutenant de vaisseau (après 4 ans, une promotion au grade de major/capitaine de corvette au salaire de 8 809 $/mois est envisageable)

Médecins et dentistes :

-         11 262 $/mois avec le grade de capitaine / lieutenant de vaisseau et possibilité d'atteindre le grade de major ou capitaine de corvette après 5 ans avec un solde de 14 986 $/mois au premier échelon jusqu'à un maximum de 21 118 $/mois au grade de lieutenant-colonel pour les médecins de famille et dentistes généralistes

-    18 889 $/mois avec le grade major / capitaine de corvette et peut atteindre jusqu'à un maximum de 25 343 $/mois au grade de lieutenant-colonel pour les médecins spécialistes et les dentistes spécialistes

ENDROITS DE FORMATION :

 

Tous les métiers et professions de la santé ont une cours militaire de base qui doit être suivi à :

 

-         Centre d'instruction des services de santé des Forces canadiennes, BFC Borden (Ontario)

 

Autres écoles :

-    École de leadership et des recrues des Forces canadiennes, St-Jean-sur-Richelieu (Québec) : instruction militaire de base pour tous les militaires du rang (mais les futurs officiers suivront leur cours élémentaire des officiers à Borden)

-    Centre-école des aumôniers des Forces canadiennes, BFC Borden (Ontario) : cours de base pour les aumôniers

-    Écoles de langues des Forces canadiennes, Ottawa (Ontario) et St-Jean-sur-Richelieu (Québec) : formation en anglais langue seconde ou formation en français langue seconde

LIENS RECOMMANDÉS :

 

 

Retour à la page du secteur
Retour à la page d’accueil