Retour à la page du secteur agriculture et agroalimentaire

Retour à la page des métiers semi-spécialisés
Retour à la page d’accueil

 

 

 

SECTEUR : AGRICULTURE ET AGROALIMENTAIRE

NIVEAU D’ÉTUDES : SECONDAIRE NON TERMINÉ

 

MÉTIERS  PEU OU NON SPÉCIALISÉS

 

Consulte également des différents métiers d’ouvriers agricoles spécialisés dont les perspectives d’emploi sont excellentes.

 

Tu veux un avis de professionnels(les) du métier ?, consulte les vidéos suivants réalisés par le Comité sectoriel de la main-d'œuvre en transformation alimentaire : fromager, opérateur pâtissier, opérateur en salle de coupe des viandes, manœuvre en salle de coupe des viandes, emballeur de produits alimentaires.

 

Aucune formation n’est nécessaire pour occuper l’un des métiers suivants, mais une carrière peut-être prometteuse :

 

Voici un aperçu de quelques-uns de ces métiers :

 

Secteur production agricole :

 

Aide en acériculture : tu auras pour tâches d’assister l’acériculteur à installer et à réparer les tubulures, assister l’acériculteur à entailler les arbres, assister l’acériculteur dans la production du sirop d’érable (cuire de la sève, mettre en conserve les produits dérivés, emballer les produits), ainsi qu’à nettoyer et entretenir l’outillage, le matériel, les équipements et les aires de travail.

Pour plus de détails, consulte la description du programme d’A.E.P. plus bas dans cette page.

 

Aide en aquiculture : tu auras pour tâches de dispenser des soins aux poissons (nettoyer les bassins, vérifier et nettoyer les aérateurs, effectuer des tests de pH de l’eau, nourrir les poissons, etc.); participer à la transformation du poisson (éviscérer, mariner, tremper, étaler, nettoyer et stériliser les poissons); peser, emballer et étiqueter  les produits, nettoyer et entretenir les équipements et les installations, etc.

Pour plus de détails, consulte la description du programme d’A.E.P. plus bas dans cette page.

 

Aide en production avicole : tu auras pour tâches de dispenser les soins de base aux animaux (transporter et distribuer la moulée aux poules pondeuses, ajuster les abreuvoirs en fonction de la grosseur des poules, surveiller le bon fonctionnement des abreuvoirs); effectuer les opérations de cueillette des œufs, participer aux travaux de récolte (assister la préparer les champs pour la culture des fourrages, effectuer les prélèvements des sols, appliquer les engrais, transporter et vider les boîtes d’ensilage, entreposer les fourrages, conduire les différentes machines agricoles, etc.); entretenir les machines, les équipements, les outillages et les bâtiments agricoles, etc.

 

Aide en production bovine : : tu auras pour tâches de dispenser les soins de base aux animaux (rentrer le bétail, transporter et distribuer les fourrages, nourrir les animaux, brosser et entretenir les pattes, mener le troupeau au pâturage, etc.); conduire un tracteur muni de certains types d’équipements agricoles; participer aux travaux de récolte (assister la préparer les champs pour la culture des fourrages, effectuer les prélèvements des sols, appliquer les engrais, transporter et vider les boîtes d’ensilage, entreposer les fourrages, conduire les différentes machines agricoles, etc.); entretenir les machines, les équipements, les outillages et les bâtiments agricoles, etc.

 

Aide en production laitière : tu auras pour tâches de dispenser les soins de base aux animaux (rentrer les vaches, transporter et distribuer les fourrages, nourrir les animaux, brosser et entretenir les pattes, mener le troupeau au pâturage, etc.); conduire un tracteur muni de certains types d’équipements agricoles; participer aux travaux de récolte (assister la préparer les champs pour la culture des fourrages, effectuer les prélèvements des sols, appliquer les engrais, transporter et vider les boîtes d’ensilage, entreposer les fourrages, conduire les différentes machines agricoles, etc.); participer à la traite des vaches; entretenir les machines, les équipements, les outillages et les bâtiments agricoles, etc.

 

Formation proposée : consulte la description du programme d'AEP en élevage de bovin laitier dans la section "programmes d'études".

 

Aide en production ovine : tu auras pour tâches de dispenser les soins de base aux animaux (rentrer le bétail, transporter et distribuer les fourrages, nourrir les animaux, brosser et entretenir les pattes, mener le troupeau au pâturage, etc.); conduire un tracteur muni de certains types d’équipements agricoles; participer aux travaux de récolte (assister la préparer les champs pour la culture des fourrages, effectuer les prélèvements des sols, appliquer les engrais, transporter et vider les boîtes d’ensilage, entreposer les fourrages, conduire les différentes machines agricoles, etc.); entretenir les machines, les équipements, les outillages et les bâtiments agricoles, etc.

 

Aide en production porcine : tu auras pour tâches de dispenser les soins de base aux animaux (nourrir les animaux, surveiller l’alimentation en eau et dérivés de produits laitiers, surveiller le bon fonctionnement des abreuvoirs); conduire un tracteur muni de certains types d’équipements agricoles; participer aux travaux de récolte (assister la préparer les champs pour la culture des fourrages, effectuer les prélèvements des sols, appliquer les engrais, transporter et vider les boîtes d’ensilage, entreposer les fourrages, conduire les différentes machines agricoles, etc.); participer aux opérations de reproduction des porcs (assister le personnel qualifié durant l’insémination artificielle des femelles, le test de grossesse, la mise bas des femelles, participer à la castration et au cassage des dents des porcelets); entretenir les machines, les équipements, les outillages et les bâtiments agricoles, etc.

 

Aide en serriculture : tu auras pour tâches d’effectuer la préparation du sol (aide à la préparation du compost, désinfecter le sol ou le milieu de culture avec les solutions appropriées, Mélanger la terre, le compost, l'humus et l'engrais, etc.); mettre en terre les semences et les boutures, participer à l’installation des systèmes d’irrigation dans une serre, protéger les plans contre les maladies et les insectes, effectuer la réception et la manutention des marchandises, ainsi qu’entretien les bâtiments et les équipements.

 

Opérateur(trice) de machinerie agricole : tu auras pour tâches de conduire et opérer des machines agricoles telles que : tracteurs de toutes tailles, moissonneuses-batteuses, batteuses, épandeurs à engrais, cultivateurs, déchaumeuses, récolteuses, faucheuses, fourragères, machines à semences, machines de préparation des sols, machines de fenaison, machines d’ensilage, planteurs, etc. servant à la production maraîchère (fruits ou légumes) ou en production céréalière ou fourragère (blé, avoine, soja, maïs, etc.). Tu devras également effectuer l'entretien préventif et des réparations mineures sur ces différentes machines.

 

Tu veux avoir l'avis d'un spécialiste du métier ?, regarde l'entrevue avec Robert Brochu, opérateur de machinerie agricole en production maraîchère et réalisée par Agri carrières.

 

Ouvrier(ère) en production avicole (volailles) : tu auras pour tâches de prodiguer des soins aux animaux, prodiguer les soins d’hygiène et de santé des volailles (poules, poulets, dindes, dindons, autruches, canards), assurer leur alimentation, d’appliquer les techniques de régie des troupeaux, effectuer des tâches reliées à la reproduction, à l’insémination artificielle et à l’intubage des petits, effectuer la récolte, le classement et l'entreposage des œufs de consommation ou de transformation, ainsi qu’entretenir les lieux de travail. Il n'existe pas de formation pour ce métier.

 

Ouvrier(ère) en production bovine : tu auras pour tâches de prodiguer des soins aux animaux, prodiguer les soins d’hygiène et de santé des porcs, assurer leur alimentation, d’appliquer les techniques de régie des troupeaux, effectuer des tâches reliées à la reproduction, à l’insémination artificielle et à l’intubage des veaux, ainsi qu’entretenir les lieux de travail.

 

Ouvrier(ère) en production laitière : tu auras pour tâches de prodiguer des soins aux animaux, prodiguer les soins d’hygiène et de santé des porcs, assurer leur alimentation, d’appliquer les techniques de régie des troupeaux, effectuer des tâches reliées à la reproduction, à l’insémination artificielle et à l’intubage des veaux, ainsi qu’entretenir les lieux de travail.

 

Tu veux avoir l'avis d'un spécialiste du métier ?, regarde les vidéos suivants :

Ouvrier(ère) en production ovine (moutons et agneaux) : tu auras pour tâches de prodiguer des soins aux animaux, prodiguer les soins d’hygiène et de santé des ovins, assurer leur alimentation, d’appliquer les techniques de régie des troupeaux, effectuer des tâches reliées à la reproduction, à l’insémination artificielle et à l’intubage des agneaux, ainsi qu’entretenir les lieux de travail.

 

Ouvrier(ère) en production porcine : tu auras pour tâches de prodiguer des soins aux animaux, prodiguer les soins d’hygiène et de santé des porcs, assurer leur alimentation, d’appliquer les techniques de régie des troupeaux, effectuer des tâches reliées à la reproduction, à l’insémination artificielle et à l’intubage des porcelets, ainsi qu’entretenir les lieux de travail.

 

Formation proposée : consulte la description du programme d'AEP en élevage porcin dans la section "programmes d'études".

 

Pomiculteur(trice) : tu auras pour tâches d'exécuter divers travaux nécessaire à l'entretien des pommiers tels que : l'élagage des arbres, la récolte et l'emballage des fruits, etc.; entretenir l'outillage et l'équipement; préparer différents desserts, confiseries, garnitures et jus à base de pommes; ainsi qu'effectuer la promotion, la mise en marché et la vente de tes produits.

 

Formation proposée : consulte la description du programme de formation en pomiculture dans la section "programmes d'études".

 

Tu veux avoir l'avis d'un spécialiste du métier ?, regarde l'entrevue avec Véronique Decelles, chef d'équipe en production pomicole pour un producteur de pommes de la Montérégie et réalisée par Agri carrières.

 

Producteur(trice) apicole (miel) : tu auras pour tâches d’élever des abeilles afin d’exploiter les différents produits provenant de la ruche comme le miel, le pollen, la cire, la gelée royale et le propolis. Tu devras veiller à assurer un abri, les soins appropriés et un bon environnement de production des abeilles afin d’y des produits de la meilleure qualité. Tu utiliseras des méthodes traditionnelles de production comme l’enfumage et des méthodes modernes l’insémination artificielle, l’étude du trajet des abeilles équipées de microréflecteurs radars. Tu devras effectuer l’entretien du matériel, de l’outillage, de l’équipement et des installations consacrés à l’exploitation apicole. Enfin, tu auras à élaborer des produits alimentaires ou de consommation de toutes sortes à base des produits apicoles et des les commercialiser.

 

Formation proposée : consulte la description du programme d'initiation à l'apiculture ou l'AEC en exploitation d'une entreprise apicole dans la section "programmes d'études".

 

Pour plus de détails, consulte la page d'apiculteur(trice).

Producteur(trice) de champignons de spécialité : tu auras pour tâches de planifier, organiser et contrôler la production de compost et de champignons, ainsi que les opérations de cueillette et d'emballage; entretenir l'outillage, la machinerie et l'équipement et t'assurer de leur bon état de fonctinnement; assurer du suivi du programme de culture; effectuer la promotion et la mise en marché des produits; ainsi que tout autre tâches nécessaires au bon fonctionnement de l'exploitation.

 

Formation proposée : consulte la description du programme de formation en production de champignons de spécialité dans la section "programmes d'études".

 

Tu veux avoir l'avis d'un spécialiste du métier ?, regarde l'entrevue avec Simon-Pierre Murdock, producteur de morilles, président et propriétaire de la ferme Morille Québec Saguenay et réalisée par le Portail entrepreneurial "j'entreprends.ca".

 

Producteur(trice) de grands gibiers et ratites (émeus, autruches, lamas, etc.) : tu auras pour tâches d'établir le suivi du troupeau (programme alimentaire et de santé, renouvellement du troupeau, augmentation du potentiel génétique, etc.); planifier, établir et mettre en place une régie de culture pour l'alimentation des grands gibiers (plan de rotation des cultures, choix et variétés de plantes,choix et variétés de fourrages, choix des fertilisants en fonction des normes environnementales, etc.); effectuer des travaux d'entretien des cultures (semences, épandagge de fumier, d'engrais ou de pesticides, récolte des cultures, au labour, au hersage, etc.); effectuer les travaux de production notamment celles reliées à l'alimentation, aux soins, à l'hygiène et au suivi des animaux; effectuer la manipulation et le déplacement des animaux lors de traitements ou de vaccination; dans le cas de la production de ratites, récupérer les œufs dans les nids, installer les œufs dans les incubateurs, contrôler la température de l'incubateur, planifier et surveiller l'éclosion des œufs, manipuler et soigner les jeunes animaux; entretenir l'outillage, la machinerie, les équipements et les bâtiments, ainsi que tout autre tâches nécessaires au bon fonctionnement de l'exploitation.

 

Formation proposée : consulte la description du programme de formation en production de grands gibiers et de ratites dans la section "programmes d'études".

Tu veux avoir l'avis d'un spécialiste du métier ?, regarde l'entrevue avec Frédéric Poudrette, producteur de grands gibiers et copropriétaire de la Ferme Renaissance à Weedon en Estrie et réalisée par le Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec CRAAQ;

Ainsi que les entrevues avec Jean-Luc Bédard et Nathalie Poirier, le premier est producteur de wapitis et proprio de la ferme J.L. Bédard de St-Raymond-de-Portneuf dans la région de Québec et la seconde est productrice d'alpagas (laine et reproduction) et proprio de la ferme Alpagas Charlevoix dans le Charlevoix et réalisées par la Voie agricole.

 

Secteur industrie alimentaire :

 

Aide-fromager(ère) ou aide-opérateur(trice) en fermentation du fromage : tu seras responsable d'assister le fromager ou la fromagère dans les opérations de fabrication de différentes sortes de fromages à l’aide d’appareils permettant la pasteurisation, la cuisson, la fermentation du lait ou de la crème jusqu’à sa transformation. Tu auras pour tâches de préparer la matière première (ingrédients) aux mélangeurs, égoutter le lait caillé pour éliminer le petit lait, couper les blocs de fromage, étiqueter et envelopper le fromage, etc. Tu pourras travailler autant dans une fromagerie industrielle qu’une fromagerie artisanale.

 

Possibilités d'avancement (après avoir acquis quelques d'expérience) : fromager(ère), opérateur(trice) en fermentation.

 

Formation requise : voir le Programme d'initiation au métier de fromager dans la section "programmes d'études".

 

Aide ou auxiliaire en laboratoire : Au sein d'un laboratoire de contrôle de la qualité des aliments, tu auras pour tâches d'effectuer des travaux d’étiquetage et de classement de matériel de laboratoire, de montages et de démontages d’appareils et d’instruments de laboratoire ne comportant aucune mise au point de grande précision. Tu réaliseras des essais, des tests ou des analyses élémentaires comportant quelques opérations simples exigeant une habileté manuelle et le sens de l’observation, dans des conditions où les écarts aux instructions de travail et le mauvais fonctionnement des appareils sont facilement repérables. Tu feras le triage et la mesure sommaire des échantillons Tu surveilleras le fonctionnement de certains appareils quant à la température et à la durée de l’opération. Enfin, tu prépareras des graphiques et des relevés selon des instructions précises, vous ferez des calculs tels des totaux, des pourcentages et des moyennes.

CE MÉTIER EST EN DEMANDE.

Possibilités d'avancement (après avoir acquis quelques d'expérience) : contrôleur(euse) de la qualité, technicien(ne) en contrôle de la qualité

EXIGENCES : seul un D.E.S. est exigé avec de bonnes bases scientifiques, mais il est préférable de détenir un D.E.C. général en sciences. 

 

Aide-opérateur(trice) d'équipements de production ou de transformation alimentaire : tu auras pour tâches d'assister l'opérateur(trice) à faire fonctionner et opérer une machine servant à la transformation des aliments (balance automatique, démêleur de fruits et légumes, baratteuse, coupeuse, hachoir-broyeur, décanteur-centrifuge, découpeuse, aplatisseuse, mélangeur, mélangeur-broyeur, machine à dénerver, machine à désosser, machine à longes, machine à fondre les huiles, machine d'abattage, dégraisseuse, paneuse, ligne de dépeçage, injecteur de saumure, scieuse de viandes, sécheur de fruits et légumes, sertisseuse-canneuse, trancheuse, pompe de produits, congélateur-refroidisseur, etc.) OU à la fabrication des aliments (embouteilleuse, empileuse, affineuse, friteuse, malaxeur, double mélangeur, mélangeur, réfrigérateur-refroidisseur, démouleuse, diviseuse en boulangerie, enrobeuse, farineuse, façonneuse, grignoteuse, râpeuse, pétrisseur, remplisseuse, trancheuse, conditionneuse de portions, machine à glacer, ligne à pâtés, ligne de fût d'une brasseur, etc.). Tu devras préparer les pièces et alimenter la machine de façon continue afin de ne pas retarder la production. Tu devras détecter les produits non conformes et les rejeter et surveiller les réglages de la machine et d'en aviser l'opérateur(trice) lors de problèmes. Enfin tu devras également effectuer l’entretien et le nettoyage de la machine afin de t’assurer de son bon état de fonctionnement.

 

Possibilités d'avancement (après avoir acquis quelques d'expérience) : opérateur(trice) - chef d'équipe, contrôleur(euse) de la qualité, superviseur(e) de production.

 

Formation proposée : l'AEC en transformation des aliments dans la section "programmes d'études".

 

Boucher(ère) industriel : tu auras pour tâches d’abattre les animaux à l’aide d’appareils servant  à les insensibiliser; dépouiller, nettoyer et dégraisser les carcasses; enlever des carcasses les viscères et les autres parties non comestibles et débiter les carcasses en diverses coupes afin d’en faciliter la manutention. Tu travailleras au sein d’un abattoir ou d’une usine de transformation de viandes et volailles. Le secteur des viandes et volailles comprend le porc, le veau, le bœuf, le bison, le cerf, l’autruche, le poulet, la dinde, la caille, l’émeu, la pintade, le lapin, la chèvre et autres espèces domestiques.
CE MÉTIER EST EN DEMANDE.

 

Formation proposée : l'AEC en transformation des aliments dans la section "programmes d'études".

 

Note : plus de 60 % de la main-d’œuvre des  industries de transformation de viandes et volailles est syndiquée, alors les conditions salariales y sont avantageuses. Tu pourras travailler pour entreprises connues telles que : Olymel, Exceldor, etc.). 

Tu veux avoir l'avis d'un spécialiste du métier ?, regarde l'entrevue avec Julie McClure, opératrice-chef d'équipe  à la coupe pour une entreprise de transformation de bacon et réalisée par le Comité sectoriel de la main-d'œuvre en transformation alimentaire du Québec.

 

Boulanger(ère) industriel (ou opérateur-boulanger) : tu auras pour tâches de faire fonctionner les équipements pour préparer, pétrir et cuire les pâtes à pain; surveiller et contrôler la fermentation et la cuisson des pains; t’assurer du respect des normes de qualité en vigueur dans l’entreprise; ainsi qu’assurer l’entretien et bon fonctionnement des divers équipements. Tu pourras travailler au sein de boulangeries industrielles (telles que Weston, St-Méthode, Gadoua, Maison Cousin, Multi-Marques, etc.).

Possibilités d'avancement (après avoir acquis quelques d'expérience) : chef-boulanger(ère) industriel, superviseur(e) du département de la cuisson, contrôleur(euse) de la qualité.

 

Formation proposée : l'AEC en transformation des aliments dans la section "programmes d'études".

 

Chocolatier(ère) : tu auras pour tâches de concevoir et de confectionner différentes pièces en chocolat selon différentes techniques et méthodes de fabrication (lacté, ivoire, etc.) et de confectionner des bonbons et autres confiseries. Tu pourras travailler dans une chocolaterie artisanale, dans une pâtisserie artisanale ou commerciale.

Possibilités d'avancement (après avoir acquis de l'expérience) : maître-chocolatier(ère).

Tu veux avoir l'avis d'un spécialiste du métier ?, regarde l'entrevue avec Sandra Bernard, chocolatière et propriétaire du Gîte Confort et de chocolats de St-Ulric dans le Bas-St-Laurent;

Ainsi que l'entrevue avec François Paradis, chocolatier et propriétaire de la chocolaterie Choco-là de Sherbrooke et réalisée par le Portail entrepreneurial "J'entreprends.ca".

 

Cuisinier(ère) industriel ou Cuiseur(euse) ou préposé(e) au four : aussi appelé  "fournier(ère)" ou "préposé(e) aux recettes" ou "préposé(e) aux mélanges" ou  "chef de ligne de production", tu auras pour tâches de surveiller et de réguler une machine ou une automatisée selon les règles d'hygiène et de sécurité et selon les besoins de production. Tu devras notamment sélectionner les données de production et les paramètres de quantité, de dosage et de mélange de la recette appliquant les procédures de cuisson appropriées; établir les besoins en matières premières (ingrédients); vérifier et contrôler la qualité des matières premières; vérifier les ingrédients par lots de cuisson; surveiller et réguler la cuisson jusqu'au refroidissement; surveiller l'approvisionnement de la machine et le flux des matières et des produits; répartir les tâches auprès des membres de l'équipe de la cuisson; prélever des échantillons de matières et de produits, les référencer et les enregistrer pour analyse; ainsi que collaborer avec le département de la recherche & développement ce qui à ce qui concerne l'innocuité et la qualité des aliments.

CE MÉTIER EST EN DEMANDE.

 

Formation proposée : l'AEC en transformation des aliments dans la section "programmes d'études".

 

Possibilités d'avancement (après avoir acquis de l'expérience) : chef-cuisinier(ère) industriel, superviseur(e) du département de la cuisson, controleur(euse) de la qualité.

 

Désosseur(euse) : tu auras pour tâches de découper et de désosser les morceaux pour permettre le conditionnement des viandes en utilisant différents outils spécifiques (couteaux, cisailles, scies) et détecter les différentes anomalies qui pourraient se présenter. Tu devras également effectuer l'entretien et l'affutage des outils afin de t'assurer de leur efficacité.

Tu veux avoir l'avis d'un spécialiste du métier ?, regarde l'entrevue avec Julie McClure, opératrice-chef d'équipe  à la coupe pour une entreprise de transformation de bacon et réalisée par le Comité sectoriel de la main-d'œuvre en transformation alimentaire du Québec.

 

Découpeur(euse) de viande : tu auras pour tâches de dépecer des carcasses, des demi-carcasses ou des quartiers de bœufs, d’agneaux, de porcs, de veaux en vue d’une coupe, d’une transformation ou d’un emballage ultérieur; désosser les morceaux de viande, ainsi que couper la viande et la volaille en coupes particulières destinées à des institutions, à des entreprises commerciales ou autres usages dans le commerce de gros. Tu travailleras au sein d’un abattoir, d’un établissement de coupe ou d’une usine de transformation de viandes et volailles.

 

Formation proposée : l'AEC en transformation des aliments dans la section "programmes d'études".

Tu veux avoir l'avis d'un spécialiste du métier ?, regarde l'entrevue avec Chanel Gagné, désosseur pour une entreprise de transformation de boeuf et réalisée par le Comité sectoriel de la main-d'œuvre en transformation alimentaire du Québec.

 

Note : plus de 60 % de la main-d’œuvre des  industries de transformation de viandes et volailles est syndiquée, alors les conditions salariales y sont avantageuses. Tu pourras travailler pour entreprises connues telles que : Olymel, Exceldor, etc.).

 

Emballeur(euse)-étiqueteur(euse) de produits alimentaires : en industrie alimentaire, tu auras pour tâches d'emballer, empaqueter et étiqueter manuellement les différents aliments transformés ou fabriqués en utilisant des emballages préfabriqués ou adaptés à chaque produit ou dans certains cas, tu réaliseras toi-même un packaging spécifique avec des outils traditionnels et tu effectueras la mise en palettes  avant l'expédition. Tu devras également contrôler les repères qui autorisent les opérations de traçabilité (codes-barres, étiquettes informatisées, etc.) des produits.

Par contre, dans plusieurs industries, ces opérations sont effectuées sur une ligne automatisée sous la responsabilité d'un(e) opérateur(trice) de machines d'emballage, voir sa propre description plus bas dans cette page.

 

Possibilités d'avancement (après avoir acquis quelques d'expérience) : opérateur(trice) de machine d'emballage, emballeur(euse) - chef d'équipe, superviseur(e) du département d'emballage.

 

Tu veux avoir l'avis d'un spécialiste du métier ?, regarde l'entrevue avec Bibisha Rukika, préposée à l'emballage pour une entreprise de transformation de poulet et réalisée par le Comité sectoriel de la main-d'œuvre en transformation alimentaire du Québec;

 

Ainsi que l'entrevue avec Raymond Lévesque, emballeuse de viandes pour une entreprise de transformation de boeuf et réalisée par le Comité sectoriel de la main-d'œuvre en transformation alimentaire du Québec.

 

Expéditeur(euse)-receveur(euse) ou commis à l'expédition et réception : tu auras pour tâches de vérifier si les marchandises reçues sont conformes aux commandes ou aux bons de livraison, préparer les colis destinés à l'expédition, remplir et acheminer les formulaires requis ou les factures, tenir l'inventaire des marchandises sur ordinateur, etc. Tu devras t'assurer d'offrir un service efficace et rapide dans le traitement des marchandises et, en cas de marchandises non conformes, manquantes ou endommagées, effectuer sans délai les démarches qui s'imposent.

 

Possibilités d'avancement : opérateur(trice) de mandrin, opérateur(trice) de palettiseur, opérateur(trice) de dépallettiseur, expéditeur(trice) - chef d'équipe.

 

Fromager(ère) ou opérateur(trice) en fermentation du fromage : tu seras responsable de la fabrication de différentes sortes de fromages à l’aide d’appareils permettant la pasteurisation, la cuisson, la fermentation du lait ou de la crème jusqu’à sa transformation. Tu auras pour tâches de maîtriser la fabrication du fromage de la matière première au produit fini à chaque étape : pasteurisation, standardisation, caillage (coagulation du lait), affinage(ne s’applique pas aux fromages frais) et emballage, effectuer le travail sur le caillé : tranchage, brassage, chauffage, moulage, égouttage, pressage, démoulage, salage; contrôler les paramètres de l’étape de l’affinage; vérifier la qualité du produit en cours de production en effectuant divers tests ( humidité, température, acidité, texture) afin de s’assurer de la conformité du produit par rapport aux normes établies. Tu pourras travailler autant dans une fromagerie industrielle qu’une fromagerie artisanale.

 

Possibilités d'avancement (après avoir acquis quelques d'expérience) : opérateur(trice) en fermentation - -chef d'équipe, chef fromager(ère), superviseur(e) du département de la fermentation, maître-fromager(ère).

 

Formation proposée : l'AEC en transformation des aliments dans la section "programmes d'études"

OU formation en technologie du fromage donnée par certaines écoles en France ou en Suisse ou formation donnée par l'employeur.

Tu veux avoir l'avis d'un spécialiste du métier ?, regarde l'entrevue avec Marino, opérateur de production alimentaire pour un fabricant de fromages en France et réalisée par Le Forem, un organisme belge de promotion des carrières.

 

Manœuvre dans la transformation des aliments : au sein d’une industrie alimentaire, tu auras pour tâches de recevoir et manutentionner les marchandises; préparer la production et la transformation (préparer l’outillage, peser et mesurer les ingrédients, installer les produits dans les machines, etc.); faire fonctionner les machines et les équipements de production et transformation (effectuer la prise d’échantillons des matières premières, aider à évaluer les produits par rapport aux standards, surveiller le bon fonctionnement des machines et des opérations, etc.); confectionner des mets simples préparés ou précuits comme des potages, des salades, des pâtes, des pizzas, des hamburgers, des petits gâteaux, des petits biscuits, etc.), effectuer l’entretien régulier des machines et des équipements; nettoyer et entretenir l’outillage et les aires de travail, etc. Tu pourras travailler pour une usine de fabrication ou de transformation de jus et bois, une usine de mise en conserve de fruits et légumes, une usine de transformation de poissons et fruits de mer, une usine de transformation de viandes et volailles, une raffinerie de sucre, une laiterie, une crèmerie, une biscuiterie, une pâtisserie industrielle, une boulangerie industrielle, une brasserie ou autre usine de transformation ou de fabrication d’aliments.

CE MÉTIER EST EN DEMANDE.

 

Possibilités d'avancement (après avoir acquis quelques d'expérience) : expéditeur(trice)-receveur(euse), emballeur(euse)-étiqueteur(euse), opérateur(trice) de machines d'emballage, opérateur(trice) de pont roulant (palettiseur ou dépalettiseur), opérateur(trice) au dosage, préposé(e) aux mélanges ou aux ingrédients, cuisinier(ère) industriel, boulanger(ère)-pâtissier(ère) industriel, aide-opérateur(trice) d'équipements, etc.

 

Formation proposée : l'AEC en transformation des aliments dans la section "programmes d'études".

Tu veux avoir l'avis d'un spécialiste du métier ?, regarde l'entrevue avec Maxime André, manœuvre à la coupe pour une entreprise de transformation de boeuf et réalisée par le Comité sectoriel de la main-d'œuvre en transformation alimentaire du Québec;

 

Ainsi que l'entrevue avec Marie-Josée Vallée, préposée pour Les entreprises Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan  de Ste-Thérèse-de-Gaspé en Gaspésie et réalisée par le Comité sectoriel de la main-d'œuvre des pêches maritimes du Québec.

 

Manutentionnaire ou Commis d'entrepôt (aussi appelé "cariste") : tu auras pour fonction de manipuler, déplacer, charger et décharger à la main ou à l'aide d'appareils de manutention, les différentes marchandises reçues dans l'entrepôt et qui devront être livrées chez les clients ou les différents points de ventes de l'entreprise.

 

Dans certaines grandes industries, tu pourras occuper des fonctions spécifiques comme : manutentionnaire de produits congelés ou réfrigérés dans les entrepôts frigorifiques, manutentionnaire de produits périssables dont la manipulation est plus délicate et le type d'entreposage est spécifique selon les produits (milieux secs, milieux humides, milieux avec aération spéciale, etc.). On peut penser par exemple : aux fromages, aux fruits et légumes frais, au lait de consommation, au yogourt, aux alcools fermentés, etc.

 

Si tu travailles manuellement; tu auras pour tâches de charger, décharger et déplacer des produits et matériaux à la main ou à l'aide d'accessoires et équipements de manutention (diables de manutention, chariots manuels de manutention, dessertes à roulettes, gerbeurs manuels, servantes, chevalets, tablettes de manutention à roulettes, tillers, transpalettes, etc.). Tu devras également effectuer d'autres tâches connexes comme compter, peser, trier, emballer et déballer les différents produits et matériaux.

 

Si tu travailles en utilisant des appareils électriques ou motorisés de manutention; tu auras pour tâches de charger et décharger les produits et matériaux à l'aide d'appareils de manutention (treuils, chariots électriques de manutention, gerbeurs électriques, plate-forme de levage et autres équipements de manutention, etc.) provenant de camions ou de wagons de trains.

 

Si tu possèdes les qualifications requises, tu pourras conduire et opérer le matériel électrique ou motorisé industriel (rouleurs électriques, chariots élévateurs électriques ou à essence, tracteurs conventionnels, tracteurs électriques, mini-dumpers, automoteurs, chargeuses, véhicules à guidage automatique, etc.), faire fonctionner les transporteurs, les convoyeurs et autres appareils, machines et systèmes servant au déplacement dans l'entrepôt ou à l'extérieur, ainsi qu'au chargement et au déchargement des remorques de camions et/ou wagons de trains.

CE MÉTIER EST EN DEMANDE.

 

Formation proposée : consulte les détails sur les formations de manutentionnaire et conduite de chariot élévateur dans la section "programmes d'études".

 

Opérateur(trice) de machine à emballer (transformation des aliments) : tu auras pour tâches de faire fonctionner une machine (palettiseur, dépalletiseur, emballeuse, ensacheuse, étiqueteuse, etc.) servant à emballer ou à ensacher des produits alimentaires (pâtes alimentaires, fruits et légumes, poissons et crustacés, café, épices, etc.), ainsi qu’effectuer l’entretien de cette machine afin d’en assurer le bon état de fonctionnement. Tu pourras travailler dans une industrie de transformation ou de fabrication de produits alimentaires.

Possibilités d'avancement (après avoir acquis quelques d'expérience) : opérateur(trice) de machine d'emballage - chef d'équipe, superviseur(e) du département d'emballage.

Formation proposée : consulte la description du programme d'AEC en transformation des aliments dans la section "programmes d'études".

 

Tu veux avoir l'avis d'un spécialiste du métier ?, regarde l'entrevue avec Raymond Lévesque, emballeuse de viandes pour une entreprise de transformation de boeuf et réalisée par le Comité sectoriel de la main-d'œuvre en transformation alimentaire du Québec.

 

Opérateur(trice) de machine à embouteiller (transformation des aliments) : tu auras pour tâches de faire fonctionner une machine servant à embouteiller des produits alimentaires comme des jus, des boissons gazeuses, boissons alcoolisées, boissons énergétiques, eau, etc. Tu pourras travailler dans une usine d’embouteillage de produits alimentaires.

 

Possibilités d'avancement (après avoir acquis quelques d'expérience) : opérateur(trice) de machine d'embouteillage - chef d'équipe, superviseur(e) du département d'embouteillage.

 

Formation proposée : consulte la description du programme d'AEC en transformation des aliments dans la section "programmes d'études"

 

Pareur(euse) : tu auras pour tâches d’enlever la peau, le gras, les meurtrissures et les autres parties endommagées des carcasses ou des morceaux de viande. Tu travailleras au sein d’un abattoir ou d’usine de transformation de viandes et volailles.

 

Pâtissier(ère) industriel : tu auras pour tâches de faire fonctionner les équipements pour préparer les sucreries, les muffins, les tartes, les biscuits, les gâteaux, les glaçages et les crémages selon les formulations établies; Effectuer la cuisson des produits préparés; t’assurer du respect des normes de qualité en vigueur dans l’entreprise, ainsi qu’effectuer l’entretien et t’assurer du bon fonctionnement des divers équipements. Tu pourras travailler au sein de pâtisseries industrielles (telles que Biscuits Leclerc, Saputo Boulangerie, Kraft div. biscuiterie, etc.).

CE MÉTIER EST EN DEMANDE.

 

Possibilités d'avancement (après avoir acquis quelques d'expérience) : chef-pâtissier(ère) industriel, superviseur(e) du département de la cuisson, contrôleur(euse) de la qualité.

 

Formation proposée : l'AEC en transformation des aliments dans la section "programmes d'études".

Tu veux avoir l'avis d'un spécialiste du métier ?, regarde l'entrevue avec Jean-Luc, conducteur de lignes de production pour un fabricant de pâtisseries en France et réalisée par Pôle Emploi.

 

Poissonnier(ère) industriel, tu auras pour tâches de préparer en usine de transformation, divers produits à base de poissons, étaler, assainir et vérifier la qualité des produits.

 

Formation proposée : l'AEC en transformation des aliments dans la section "programmes d'études".

 

Possibilités d'avancement (après avoir acquis quelques d'expérience) : chef d'équipe, superviseur(e) du département des mets préparés, contrôleur(euse) de la qualité.

 

Préposé(e) à la réception des animaux : tu auras pour tâches de recevoir et décharger les animaux destinés à l'abattage provenant des camions ou des trains. Tu devras les inspecter afin de t'assurer qu'ils ne soient pas malades et qu'ils ne comportent pas de blessures ou autres défauts ne répondant pas aux exigences de qualité de l'entreprise et aux règlements gouvernementaux en matière d'inspection des aliments. Tu devras en prendre soin jusqu'à l'étape de l'abattage notamment en leur fournissant de l'eau, en les nettoyant, etc. Enfin, tu devras assurer l'entretien et le nettoyage des installations d'hébergement.

 

Préposé(e) à la sanitation en industrie alimentaire : tu auras pour tâches de laver et de nettoyer les équipements, le matériel, les outils et les structures de l'usine selon les normes et procédures en place au sein de l'entreprise et les règlements gouvernements en matière d'hygiène dans les industries alimentaire, effectuer le démantèlement des équipements pour effectuer le lavage et faire le remontage lorsque terminé, couvrir les équipements qui pourraient être endommagés par l'eau ou par les produits chimiques afin d'assurer la qualité des produits lors des opérations de transformation ou de fabrication des aliments et éviter la propagation de bactéries et autres substances insalubres.

CE MÉTIER EST EN DEMANDE.

 

Préposé(e) aux mélanges (aussi appelé "préposé aux ingrédients" ou "préposé aux recettes") :  tu auras pour tâches de préparer les aliments pour le mélangeur, préparer la sauce, préparer les marinades et préparer d'autres recettes pour la fabrication de mets préparés frais en suivant les quantités requises et mettre en route le mélangeur. Tu pourras travailler dans les industries alimentaires qui fabriquent des mets préparés frais ou surgelés pour les marchés d'alimentation ou pour des établissements commerciaux ou institutionnels (ex : cafétérias ou traiteurs), ainsi qu'au sein des industries de transformation des aliments qui fabriquent des mets préparés frais à base de légumes, de poissons, de fruits de mer, de viande ou de volaille.

CE MÉTIER EST EN DEMANDE.

 

Possibilités d'avancement (après avoir acquis quelques d'expérience) : chef d'équipe, superviseur(e) du département des mélanges, superviseur(e) du département des mets préparés, cuisinier(ère) industriel, boulanger(ère) industriel, pâtissier(ère) industriel, etc.

 

Formation proposée : l'AEC en transformation des aliments dans la section "programmes d'études".

 

Préparateur(trice) de volaille : tu auras pour tâches d’effectuer l’ajustement et s’assurer du bon fonctionnement des équipements servant à l’abattage, à l’échaudage, au plumage, au lavage, à l’éviscération et au refroidissement des carcasses de volaille; enlever les parties non comestibles, ainsi qu’ Effectuer la présélection des carcasses présentant des signes de maladie en vue de les faire examiner par le vétérinaire. Tu travailleras au sein d’un abattoir ou d’une usine de transformation de volailles.

 

Note : plus de 60 % de la main-d'œuvre des  industries de transformation de viandes et volailles sont syndiquées, alors les conditions salariales y sont avantageuses.

 

QUALITÉS ET APTITUDES  NÉCESSAIRES :

-         Intérêts pour le milieu agricole

-         Excellente santé

-         Excellente condition et endurance physique car tu auras à travailler de longues heures debout et à soulever différentes charges

-         Bonnes habiletés manuelles pour effectuer efficacement différentes tâches tels que la traite des vaches, utiliser et entretenir les équipements et bâtiments, etc.

-         Grande capacité de travail car tu devras de longues heures de travail

-         Sens de l’observation pour être capable de déceler une anomalie sur un équipement, un problème de santé chez les animaux, etc.

-         Autonomie et débrouillardise car tu auras à travailler et à te débrouiller seul(e) dans plusieurs tâches

-         Aimer travailler en équipe car tu auras aussi à collaborer avec d’autres ouvriers agricoles dans certaines tâches

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-    A ton propre (entreprise artisanale de transformation, entreprise agricole)

-         Coopératives agricoles

-         Fermes commerciales

-         Fermes familiales

-         Industries de fabrication alimentaire (fromageries, crèmeries, yogourteries, boulangeries industrielles, pâtisseries industrielles, biscuiteries, brasseries, etc.)

-         Industries de transformation des aliments (laiteries, usines de mise en conserve de fruits et légumes, usines de transformation de viandes et volailles, usines de transformation de poissons et fruits de mer, usine de fabrication de jus et boissons, usines d’embouteillage, etc.)

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

 

Secteur agricole :

-         Connaissance du milieu agricole

-         Polyvalence

-         Mobilité

-         Longues heures de travail (souvent 12 hres/sem, 6 jours/sem.) à la ferme

Secteur agroalimentaire :

-    Facilité à exécuter des règles et des normes sévères relatives à l'hygiène et à la salubrité

-         Polyvalence

-         Travail sur rotation (jour/soir/nuit)

SALAIRE :

 

Selon les données de 2013 :

 

La salaire moyen en début de carrière était de

-         512,00 $/semaine pour les ouvriers agricoles

-         10,00 $/heure (40 hres/sem) en tant que poissonner(ière) au sein des PME

-         10,00 $/heure (40 hres/sem) en tant que boulanger(ère)-pâtissier(ère) industriel au sein des PME

-         10,40 $/heure (40 hres/sem) en tant que manœuvre ou journalier(ère) en transformation des aliments au sein des PME

-         12,35 $/heure (40 hres/sem) en tant que fromager(ère) au sein des PME

-         14,86 $/heure (40 hres/sem) en tant que préposé(e) aux recettes au sein des grandes industries de transformation alimentaire

-         14,86 $/heure (40 hres/sem) en tant que coupeur(euse) ou découpeur(euse) de viandes au sein des grandes industries de transformation alimentaire

-         15,24 $/heure (40 hres/sem) en tant que préposé(e) à l'abattage au sein des grandes industries de transformation alimentaire

-         15,40 $/heure (40 hres/sem) en tant que désosseur(euse) ou pareur(euse) ou boucher industriel au sein des grandes industries de transformation alimentaire

-         15,69 $/heure (40 hres/sem) en tant que préposé(e) à la réception des animaux au sein des grandes industries de transformation alimentaire

-         16,41 $/heure (40 hres/sem) en tant que manœuvre ou journalier(ère) au sein des grandes industries de transformation alimentaire

-        16,49 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'auxiliaire de laboratoire d'inspection des aliments dans la fonction publique québécoise

-         16,70 $/heure (40 hres/sem) en tant que préposé(e) à la pesée au sein des grandes industries de transformation alimentaire

-         17,02 $/heure (40 hres/sem) en tant que cariste ou manutentionnaire de produits secs au sein des grandes industries de transformation alimentaire

-         17,30 $/heure (40 hres/sem) en tant que manutentionnaire de produits congelés ou réfrigérés au sein des grandes industries de transformation alimentaire

-         17,39 $/heure (40 hres/sem) en tant que préposé(e) à la sanitation au sein des grandes industries de transformation alimentaire

-         17,50 $/heure (40 hres/sem) en tant que manœuvre ou journalier(ère) au sein des grandes industries de fabrication d'aliments ou boissons

-        17,58 $/heure (40 hres/sem) en tant qu'auxiliaire de laboratoire de contrôle de la qualité dans les grandes industries de transformation alimentaire

-         17,62 $/heure (40 hres/sem) en tant que réceptionnaire-expéditeur(trice) au sein des grandes industries de transformation alimentaire

-         17,66 $/heure (40 hres/sem) en tant qu'emballeur(euse) ou étiqueteur(euse) au sein des grandes industries de transformation alimentaire

-         18,26 $/heure (40 hres/sem) en tant qu'aide-opérateur(trice) au sein des grandes industries de transformation alimentaire

-         18,50 $/heure (40 hres/sem) en tant que préposé(e) à la pesée au sein des grandes industries de fabrication d'aliments ou boissons

-         18,67 $/heure (40 hres/sem) en tant que préposé(e) à la sanitation au sein des grandes industries de fabrication d'aliments ou boissons

-         18,70 $/heure (40 hres/sem) en tant que cariste ou manutentionnaire de produits secs sein des grandes industries de fabrication d'aliments ou boissons

-         18,71 $/heure (40 hres/sem) en tant que préposé(e) aux ingrédients ou préposé(e) aux additifs ou préposé(e) aux assaisonnements ou préposé(e) aux pâtes au sein des grandes industries de fabrication d'aliments ou boissons

-         19,09 $/heure (40 hres/sem) en tant que boulanger(ère)-pâtissier(ère) industriel ou boucher(ère) industriel ou charcutier(ère) industriel ou fromager(ère) industriel ou cuiseur(euse) ou fournier(ère) ou préposé(e) au four ou préposé(e) à la cuisson ou préposé(e) aux recettes ou cuisinier(ère) industriel au sein des grandes industries de fabrication d'aliments

-         19,46 $/heure (40 hres/sem) en tant qu'aide-opérateur(trice) de machines ou équipements de production au sein des grandes industries de fabrication d'aliments ou boissons

-         19,59 $/heure (40 hres/sem) en tant qu'emballeur(euse) ou empaqueteur(euse) ou étiqueteur(euse) ou opérateur(trice) de machines d'emballage au sein des grandes industries de fabrication d'aliments ou boissons

-         19,67 $/heure (40 hres/sem) en tant que réceptionnaire-expéditeur(trice) au sein des grandes industries de fabrication d'aliments ou boissons

-         19,87 $/heure (40 hres/sem) en tant que préposé(e) aux mélanges ou opérateur(trice) de mélangeur au sein des grandes industries de fabrication d'aliments ou boissons

-        20,52 $/heure (40 hres/sem) en tant qu'auxiliaire de laboratoire de contrôle de la qualité dans les grandes industries de fabrication d'aliments ou boissons

-         20,54 $/heure (40 hres/sem) en tant que manutentionnaire de produits congelés ou réfrigérés au sein des grandes industries d'aliments ou boissons

Sources : Ministère de l’Éducation, Développement des ressources humaines Canada, syndicats des employés de plusieurs grandes industries de transformation alimentaire et syndicats des employés de plusieurs grandes industries de fabrication d'aliments ou boissons.

PERSPECTIVES D’AVENIR :

 

En production agricole :

Il y a un très grand besoin d’ouvriers et d’ouvrières agricoles partout en province.

En transformation alimentaire :

Il y a une demande importante dans plusieurs entreprises un peu partout dans la province tant que dans les grandes entreprises où les travailleurs sont vieillissants et prendront leur retraite que dans les PME où la difficulté de recrutement est omniprésente.

La plupart des grandes entreprises alimentaires offrent de nombreuses possibilités de promotion  des postes de niveau supérieur (par exemple : opérateu d'équipements ou contrôleur de la qualité) et parfois même, des postes de supervision.

 

Consulte également le Portrait de l'industrie de la transformation alimentaire où tu auras plusieurs informations sur cette industrie et les perspectives, ainsi qu'une liste d'entreprises du secteur.

 

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

 

Bien qu’aucune formation ne soit nécessaire pour occuper l’un de ces métiers, une formation peut t’apporter des compétences techniques dans le domaine et te permettre de mieux t’intégrer sur le marché du travail.

Voici quelques exemples de programmes d’études recommandés et qui sont de courte durée :

 

Note 1 : les attestations d'études professionnelles AEP ne sont pas offertes tous les ans, mais plutôt lorsqu'il y a un nombre suffisant de demandes. Donc, informe-toi auprès du centre de formation choisi afin de t'assurer qu'il soit offert.

Note 2 : consulte également la section formation continue de l'Institut de technologie agroalimentaire (campus de St-Hyacinthe et La Pocatière) qui offrent occasionnellement plusieurs ateliers et autres courtes formations dans le domaine agricole et industrie alimentaire.

Le Diplôme d’études professionnelles en opération d'équipements de production en transformation alimentaire D.E.P. a une durée totale de 900 heures, c’est-à-dire 9 mois à temps complet. Il permet d'acquérir les compétences nécessaires pour opérer des machines conventionnelles ou automatisées spécifiquement pour l'industrie de la fabrication et de la transformation alimentaire.

Il comporte des cours sur les liens entre le produit à fabriquer et le processus de production, santé et sécurité en industrie, notions d'informatique appliquées au domaine industriel, travaux d'atelier, manutention du matériel, nouvelles organisations du travail, conduite de machines conventionnelles, conduite d'un système de production automatisé, contrôle de qualité, entretien régulier de la machinerie, ainsi qu'un stage industriel en industrie alimentaire rémunéré ou non rémunéré d'une durée de 4 semaines.

Exigences d'admission :

ENDROIT DE FORMATION : Centre de formation professionnelle de Québec à Québec

L’Attestation d'études collégiales en exploitation d'une entreprise apicole A.E.C. a une durée totale de 960 heures (40 semaines) offert à temps complet de jour. Elle prépare à occuper des fonctions en élevage d'abeilles, mais également à la gestion et l'exploitation et au démarrage d'une entreprise apicole.

Elle comporte des cours d'introduction à la profession d'apiculteur(trice), biologie de l'apiculture, gestion et organisation du travail en apiculture, santé du cheptel apicole, régie de la production apicole, pollinisation commerciale, développement des colonies d'abeilles, aménagement des bâtiments apicoles, entretien et réparation d'équipements apicoles, caractérisation et classification des produits de l'apiculture, préparation à l'hivernage des ruches, récolte, conditionnement et traitmement des produits apicoles, utilisation des pesticides, développement, gestion et démarrage d'une entreprise apicole, comptabilité d'entreprise agricole, ainsi que mise en marché des produits apicoles.

L’Attestation d'études collégiales en transformation des aliments A.E.C. a une durée totale de 1 065 heures (12 mois) offert à temps complet de jour. Elle prépare principalement à occuper une fonction d'opérateur(trice) de machines ou d'équipements dans une industrie alimentaire ou autres fonctions (aide-opérateur, préposé aux mélanges, préposé aux ingrédients, cuisinier industriel, boulanger industriel, pâtissier industriel, boucher industriel, cuiseur, etc.).

 

Elle comporte des cours de mathématiques et statistiques appliquées au domaine alimentaire, notions de micro-informatique, introduction à la microbiologie, introduction à la chimie alimentaire, santé, sécurité et hygiène en industrie alimentaire, salubrité de l'environnement de travail, conservation, emballage et atmosphère modifiée, contrôle des procédés : produits carnés, contrôle des procédés : produits laitiers, contrôle des procédés : produits céréaliers, contrôle des procédés : produits végétaux, technologie alimentaire, coordination d'une équipe de travail, ainsi qu'un stage en industrie alimentaire de 5 semaines.

 

Exigences d'admission :

 

ENDROIT DE FORMATION : Cégep de Maisonneuve

 

L’Attestation d'études professionnelles en élevage de bétail laitier A.E.P. a une durée totale de 570 heures (19 semaines) offert à temps complet. Elle prépare à l'exercice du métier d'ouvrier agricole spécialisé en production laitière afin d'effectuer des tâches reliées spécifiquement au troupeau laitier.

 

Elle comporte des cours en ssanté et sécurité au travail en milieu agricole, application des règles relatives à l’environnement, soins de base aux animaux, entretien des machines agricoles, conduite de tracteur attelé de machines agricoles, notions de base e anatomie et physiologie animales, soins d’hygiène et de santé des bovins laitiers, traite des vaches et contrôle de la qualité du lait, notions de génétique et de reproduction animale, notions d’alimentation animale, application du programme d’alimentation des bovins laitiers, entretien des bâtiments agricoles, stage en milieu agricole de 2 semaines, etc.

Note : une reconnaissance des acquis scolaires est possible si tu t'inscris par la suite au D.E.P. en productions animales.

 

Exigences d'admission :

 

ENDROITS DE FORMATION :

L’Attestation d'études professionnelles en manutention de marchandises et conduite de chariots élévateurs A.E.P. a une durée totale de 900 heures offert à temps plein. Il comporte des cours en santé et sécurité en milieu de travail, procédures de réception des marchandises, classement et inventaire des produits, techniques de coupage de feuillards, fonctionnement et conduite d’une chariot élévateur, vérification du bon état de fonctionnement et entretien du chariot élévateur, stage en milieu de travail de 450 heures, etc.

 

Exigences d'admission :

 

ENDROITS DE FORMATION :

Note : d’autres centres de formation peuvent également l’offrir, alors vérifie auprès es centres de formation de ta région.

Le Programme de formation d'initiation à l'apiculture offert par le Centre de formation agricole de Mirabel a une durée totale de 42 heures offert à temps partiel. Il prépare à acquérir les notions fondamentales de l'élevage d'abeilles et démarrage une entreprise apicole. Il comporte des cours d'introduction et référence, situation de l'apiculture au Québec, matériel apicole, biologie de l'abeille, dépistage des maladies, méthodes de prévention, de traitement et de controle,production d'un nuléi, régie d'un rucher, changement de la reine, préparation de la récolte, récolte et conditionnement du miel, préparation à l'hivernage des abeilles. Aucune attestation de formation n'est émise.

 

Le Programme de formation d'introduction à élevage des grands gibiers et de ratites offert par le Centre de formation agricole de Mirabel a une durée totale de 18 heures offert à temps partiel. Il prépare à l'élevage et à la production de grands gibiers domestiques tels que : cerfs rouges, dains wapitis, bisons et sangliers) ou de ratites (émeus, autruches, lamas, etc.). Il comporte des cours d'introduction et présentation des espèces, cycle de production et conduite d'élevage, organisation de la production, bien-être animal, règlementation et identification, notions d'alimentation des ruminants, notions d'alimentation des monogastriques, choix des aliments (fourrages, céréales et autres), notions de santé animale, production de viande, génétique, productivité et choix des animaux, financement, gestion et démarrage d'une entreprise agricole, diversité des produits et mise en marché, ainsi que introduction à l'agrotourisme. Aucune attestation de formation n'est émise.

 

Le Programme de formation d'introduction à la production maraîchère offert par le Centre de formation agricole de Mirabel a une durée totale de 36 heures offert à temps partiel. Il prépare à acquérir les notions fondamentales de la production maraîchère et les outils pour le démarrage d'une petite entreprise. Il comporte des cours d'introduction au sol, serre et semis, introduction à la fertilisation, implantation au champ, compostage, introduction aux ravageurs de cultures, ainsi que démarrage d'une entreprise agricole. Aucune attestation de formation n'est émise.

 

Le Programme de formation en pomiculture offert par le Centre de formation agricole de Mirabel a une durée totale de 42 heures offert à temps partiel. Il prépare à l'exploitation rationnelle d'un verger. Il comporte des cours sur la création d'une plantation, régie d'une nouvelle plantation, pollinisation et éclaircissage, choix d'une variété et d'un porte-greffe (choix technique, choix économique), réglage des pulvérisateurs, phytoprotection, problématique de la utilisation des pesticides, mise en marché et taille de restructuration. Aucune attestation de formation n'est émise.

 

Le Programme de formation en production de champignons de spécialité offert par le Centre de formation agricole de Mirabel a une durée totale de 24 heures offert à temps partiel. Il prépare à l'implantation d'une champignonnière artisanale. Il comporte des cours les types de champignons, sa biologie et notiosn générales de culture, la fabrication du mycélium, culture en substrat florifère stérilisé, culture en substrats florifères pasteurisés, implantation et production des champignons, configuration et démarrage d'une champignonnière artisanale, ainsi que gestion et mise en marché des champignons de spécialité.

Aucune attestation de formation n'est émise.

Les formations en manutention de marchandises et conduite de chariots élévateurs ont une durée variable de 5 à 10 heures offerts à temps partiel. Elles te fournira les compétences et les habiletés nécessaires pour conduire un chariot élévateur (lift) en respectant les notions de conduite préventive et de manière sécuritaire.

 

Elles comprennent des cours tels que : lois et règlements, description sommaire des différents équipements, maniement des commandes de direction et d'opération d'un chariot élévateur, différents aspects de la sécurité, inspection avant utilisation du chariot élévateur et démarrage, notions de mécanique et d'entretien du chario élévateur, manœuvres de base de conduite d'un chariot élévateur, manœuvres de base en manutention avec un chariot élévateur, etc.

 

Certains établissements offrent d'autres formations comme : conduite d'un chariot élévateur avec mât télescopique, opération d'une plate-forme élévatrice (scissor lift), opération d'un élévateur à nacelle, opération d'un pont roulant, opération d'une transpalette, conduite d'un chargeur de type bobcat, conduite d'un camion-grue, etc.

 

Exigences d'admission :

 

ENDROITS DE FORMATION :

 

Plusieurs centres de formation professionnelle (mais également certains établissemens privés) offrent une formation en manutention de marchandises, informe-toi auprès de l'établissement le plus près de chez toi. En voici quelques exemples :

 

Note : certaines de ces formations ne sont offertes qu'aux entreprises, donc vérifie également si une formation est aussi offerte aux particuliers sans emploi

 

Retour à la page du secteur agriculture et agroalimentaire

Retour à la page d’accueil