Retour à la page du secteur transport

Retour à la page du secteur aérospatial

Retour à la page d'accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SECTEURS : TRANSPORT ET AÉROSPATIAL

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT COLLÉGIAL

 

PILOTE D’AÉRONEFS

DIPLÔME D’ÉTUDES COLLÉGIALES D.E.C.

 

Va voir aussi ma section « liens recommandés » au bas de la page (dont des vidéos de pilotes qui parlent de leur travail).

 

Pour une carrière au sein des Forces canadiennes, consulte la page suivante

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

 

En tant que pilote d’aéronefs; tu seras responsable de piloter un aéronef en utilisant et manipulant les divers instruments de bord et en effectuant les diverses manœuvres de pilotage de l’appareil.

 

Tu auras pour tâches de :

En pilotage de ligne : Au sein d’une compagnie aérienne régionale ou nationale; tu seras responsable de transporter des passagers et/ou des marchandises de toutes sortes (courrier, produits alimentaires, biens de consommation, pièces de véhicules, pièces d'aéronefs, matériaux de construction, etc.) vers une destination régionale, nationale ou internationale de façon sécuritaire et à l’heure prévue.

 

En début de carrière, tu agiras en tant que copilote dans le cadre de vols régionaux (aussi appelé "moyen-courrier" ou "court-courrier") où tu auras à effectuer des tâches en assistant le pilote-commandant de bord dans les manœuvres de pilotage. Le copilote détient les mêmes compétences techniques que le commandant de bord, à la différence que ce dernier a accumulé le nombre d'heures de vol requis comme pilote de ligne ET à bord de l'appareil de ce modèle. Il peut arriver parfois, qu'un(e) copilote ait accumulé presqu'autant, sinon le même nombre d'heures de vol que le commandant, mais peu sur ce type d'appareil.

 

En tant que copilote; tu seras responsable de fournir au commandant toutes les informations de vol néCessnaires à l’aide des instruments de navigation à bord de l’appareil; assurer les communications radio; surveiller les différents instruments de vol notamment lors des décollages et des atterrissages; assurer la surveillance mécanique de l'appareil; l’assister lors de manœuvres d’urgences ou même le remplacer si il ne peut plus occuper ses fonctions de commandement (exemple : s'il subit un malaise ou qu'il est blessé gravement).

 

Ce n’est qu’après avoir accumulé un certain nombre d’heures de vol requis comme copilote et à bord de ce type d'appareil que tu pourras occuper à ton tour un poste de pilote-commandant de bord pour des vols régionaux. En tant que commandant de bord, tu seras responsable de la sécurité et de la sûreté du vol, des passagers, des membres de l'équipage, des marchandises et de l'appareil (exemple : décider d'expulser un passager jugé violent ou dangereux); tu seras responsable du cheminement de vol (exemple : prendre la décision de changer le plan de vol ou la destination du vol en cas d'un problème météo, d'une panne ou pour toute autre raison justifiée); prendre les décisions finales (en étroite collaboration avec son copilote) lors de situations d'urgences, etc. Tu devras collaborer avec ton copilote, parfois un mécanicien de bord (aussi appelé "ingénieur de vol"), le directeur(trice) de vol (chef des agents de bord) à bord de l'appareil, mais également avec les techniciens d’entretien, les contrôleurs aériens et les spécialistes en informations de vol qui sont au sol.

 

En transport de passagers court-courrier (destinations intérieures ayant un rayon d'action de moins de 500 km et d'une durée de moins d'1 heure, pouvant transporter entre 20 et 70 passagers); tu pourras être aux commandes d’appareils (équipés de turboréacteurs ou de par des moteurs à hélices) tels que : CRJ-100, CRJ-200, CRJ-440, Dash-800 Q100, Dash-8 Q200, Dash-8 Q300, ATR-42, ATR-72, Embraer 135, Sukhoï SuperJet 100, Dormier 328, BAE Avro RJ, Fokker F-27 et F-28 dont certains sont toujours en service, etc.

 

En transport de fret court-courrier (destinations intérieures ayant un rayon d'action de moins de 500 km et d'une durée de moins d'1 heure, pouvant transporter une petite capacité de marchandises, soit moins de 10 000 kg); tu pourras être aux commandes d’appareils (équipés de turboréacteurs ou de par des moteurs à hélices) tels que : ATR-42, Piper Navajo, Beech 90, Learjet 45, Embraer 135, Fairchield Metroliner, British Aerospace ATP, etc.

 

En transport de passagers moyen-courrier (destinations nationales ou continentales ayant un rayon d'action de 500 et 15 000 km et généralement d'une durée de moins de 5 heures, pouvant transporter entre 70 et 200 passagers ou du fret ; tu auras le privilège d’être aux commandes d’appareils (généralement équipés de réacteurs) tels que : les Canadair Regional Jet CRJ 700, 705, 900 ou 1000, le Dash-8 Q400 et les nouveaux CS100 et CS300; les Boeing 717, 727, le célèbre 737 ou le MD-80; les Airbus A300, A318, A319, A320 ou A321; les Embraer 140, 145, 170, 175, 190 ou 195; les Beechcraft B19, B23, B35, B36, B55 ou B60; les ATR 42 ou 72; les Mitsubishi MRJ 70 ou 90; les Fokker F50, F70 ou F100 (toujours en service même si le constructeur n'existe plus); le Sukhoï russe Superjet 100 qui gagne en popularité; le nouveau COMAC C919 chinois qui sera lancée en 2016 et qui risque de concurrencer fortement les A320 et B737; etc.

 

En transport de fret marchandises moyen-courrier (destinations nationales ou continentales ayant un rayon d'action de 500 et 15 000 km et généralement d'une durée de moins de 5 heures, pouvant transporter une capacité moyenne de marchandises, soit entre 10 000 et 60 000 kg); tu auras le privilège d’être aux commandes d’appareils (généralement équipés de réacteurs) tels que : Airbus A320, Boeing B737-300 ou B737-800 principalement, mais aussi les Boeing B757F ou B767-300 Airbus A310 ou A300-600, Embraer 175 ou 190; Lockhead L-100 Hercules, Hawker 748, Convair 580, Falcon 50, 900 ou 1000; Douglas DC-8 ou DC-9 ou DC-10; McDonnell Douglas MD-80 ou MD-90, British Aerospace 146; Antonov AN-12, etc.

 

En transport de passagers long-courrier et très long-courrier (destinations internationales transocéaniques ayant un rayon d'action de 15 000 km et plus et généralement d'une durée de plus de 5 heures, pouvant transporter plus de 200 passagers); tu auras le privilège de piloter des avions multimoteurs tels que : les Boeing 767, 777 et 787; les Airbus A330, A340, A350 et A380.

 

En transport de fret long-courrier et très long-courrier (destinations internationales transocéaniques ayant un rayon d'action de 15 000 km et plus et généralement d'une durée de plus de 5 heures, pouvant transporter une grande capacité de marchandises, soit plus de 60 000 kg);  tu auras le privilège d’être aux commandes d’appareils tels que : Boeing 747-200, 747-400, 767-300, 737-800, 777F ou 787 Dreamliner; Airbus A300, A310, A330F ou A380-800F; McDonnell Douglas DC-10-30 ou MD-11 Antonov AN-124.

 

En pilotage corporatif, taxi aérien ou de nolisement : tu auras pour responsabilités d’effectuer le transport de passagers dans le cadre de vols non réguliers, soit comme taxi aérien, pour des vols nolisés, pour l'aviation d'affaires, pour le transport aéromédicales, etc.

 

Dans certains gros appareils de ce type, tu agiras en début de carrière en tant que copilote où tu assisteras le pilote-commandant de bord dans ses manœuvres de pilotage en assistant le pilote-commandant de bord dans les manœuvres de pilotage. Le copilote détient les mêmes compétences techniques que le commandant de bord, à la différence que ce dernier a accumulé le nombre d'heures de vol requis comme pilote de ligne ET à bord de l'appareil de ce modèle. Il peut arriver parfois, qu'un(e) copilote ait accumulé presqu'autant, sinon le même nombre d'heures de vol que le commandant, mais peu sur ce type d'appareil.

 

En tant que copilote; tu seras responsable de fournir au commandant toutes les informations de vol néCessnaires à l’aide des instruments de navigation à bord de l’appareil; assurer les communications radio; surveiller les différents instruments de vol notamment lors des décollages et des atterrissages; assurer la surveillance mécanique de l'appareil; l’assister lors de manœuvres d’urgences ou même le remplacer si il ne peut plus occuper ses fonctions de commandement (exemple : s'il subit un malaise ou qu'il est blessé gravement).

 

Ce n’est qu’après avoir accumulé un certain nombre d’heures de vol requis comme copilote et à bord de ce type d'appareil que tu pourras occuper à ton tour un poste de pilote-commandant de bord pour des vols régionaux. En tant que commandant de bord, tu seras responsable de la sécurité et de la sûreté du vol, des passagers, des membres de l'équipage, des marchandises et de l'appareil (exemple : décider d'expulser un passager jugé violent ou dangereux); tu seras responsable du cheminement de vol (exemple : prendre la décision de changer le plan de vol ou la destination du vol en cas d'un problème météo, d'une panne ou pour toute autre raison justifiée); prendre les décisions finales (en étroite collaboration avec son copilote) lors de situations d'urgences, etc. Tu devras collaborer avec ton copilote, le directeur(trice) de vol (chef des agents de bord) à bord de l'appareil, mais également avec les techniciens d’entretien, les contrôleurs aériens et les spécialistes en informations de vol qui sont au sol.

 

Tu travailleras pour une entreprise de taxi aérien, un entreprise de nolisement (ex : transport des membres d'une équipe sportive, transport de travailleurs vers un site éloigné de travail, transport de groupes organisés de touristes, etc.), une entreprise privée ou un organisme privé sans but lucratif (tel que Air Médic au Québec) spécialisé en transport aéromédicales, dans la fonction publique provinciale ou fédérale ou pour une grande entreprise (aviation d’affaires).

 

Tout comme les avions commerciaux de ligne, les avions privés et d'affaires sont également classés en 6 catégories :

 

les avions à turbopropulseurs (destinations intérieures locales surtout utilisés comme taxi aérien de haut de gamme d'une capacité de moins de 10 passagers et ayant une autonomie de moins de 5 heures de vol); tu pourras piloter des appareils tels que : Beechcraft King Air C90, 250 ou 350; Piaggio P180 Avanti; Pilatus PC-12 NG.

 

les avions très légers (destinations intérieures locales de moins de 1 500 km et ayant une capacité de moins de 10 passagers); tu pourras piloter des appareils tels que : Cessna Citation Mustang; Embraer Phenom 100; Eclipse Aviation Eclipse 500; Honda Aircrafts Hondajet; Diamond D-Jet; etc.

 

les avions légers (destinations intérieures locales surtout utilisés comme taxi aérien de haut de gamme d'une capacité  entre 5 et 8 passagers et ayant une autonomie de moins de 5 heures de vol); tu pourras piloter des appareils tels que : Learjet 40, 45 ou 70; Cessna Citation CJ1, CJ2, CJ3, CJ4, Citation Bravo, Citation Encore; Dassault Falcon 10; Hawker Premier I ou 400, Embraer Phenom 300; Pilatus PC-24; etc.

 

les avions intermédiaires "mid-size" (destinations régionales, nationales et continentales d'une capacité entre 8 et 10 passagers et ayant une autonomie entre 5 et 8 heures de vols sur une distance entre 2 000 et 3 000 km); tu auras le privilège de piloter des appareils tels que : les Bombardier Learjet 60, 75 ou 85; les Gulfstream G100, G200 ou G300; les Falcon 900; les Boeing Business Jet BBJ 2, BBJ 3; Embraer Legacy 450, 500, 600 ou 1000; Hawker Beechcraft 400, 450, 850 ou 900; Cessna Citation CJ2, CJ3 ou CJ4, Citation Latitude ou Citation XLS;  Mitsubishi MU-300 Diamond; etc.

 

les avions super intermédiaires (destinations régionales, nationales et continentales d'une capacité entre 10 et 15 passagers et ayant une autonomie entre 5 et 8 heures de vols sur une distance entre 3 000 et 4 000 km); tu auras le privilège de piloter des appareils tels que : les Bombardier Challenger 300, 605 ou 800; Dassault Falcon 50 ou 2000; les Gulfstream G280, G350, G400 ou G450; Cessna Citation Sovereign+ ou Citation+ ou Citation Longitude; Embraer Legacy 650; Hawker Beechcraft Hawker 4000.

 

les avions lourds (destinations internationales d'une capacité entre 15 et 20 passagers et ayant une autonomie de plus de 8 heures de vols sur une distance de plus de 4 000 km); tu auras le privilège de piloter des appareils tels que : les Bombardier Global 5000, 6000, 7000 ou 8000; les Dassault Falcon 5X, 7X ou 900LX; les Gulfstream G550 ou G650; Airbus A318 Elite, A319 CJ ou A380 Flying Palace; les Boeing Business Jet BBJ 8 ou BBJ 9; Embraer Lineage 1000; le Sukhoï Sukhoi Business Jet.

 

En pilotage d’hélicoptère : tu auras à transporter de personnes dans des endroits peu accessibles (ex : sites d'exploitation minière, pétrolière, gazière ou des bords côtiers ou en forêt ou en montagne, milieux rocheux, etc. Certains organisent des excursions ou des tours d’hélicoptères pour les touristes.

 

Tu peux également être appelé(e) à effectuer des tâches de surveillance de territoire, de surveillance de la circulation routière, de recherche et sauvetage, de transport de dirigeants d’entreprises de gouvernements, etc.

 

D’autres ont pour tâches d’effectuer des manœuvres délicates sur des chantiers comme le levage de poutres ou de structures sur des bâtiments en hauteur, le levage de charges importantes sur des ponts ou des barrages, montage de pylônes électriques, etc.

 

Tu auras le privilège de piloter des hélicoptères tels que :

 

hélicoptères légers : les Robinson R22;  les MD Helicopters MD 500E; les Airbus H120; les AgustaWestland SW-4, Boeing MH-6 Little Bird; Sikosky Light Turbine et Light Piston;

 

hélicoptères moyens (transport jusqu'à 12 passagers, transporter des charges moyennes, effectuer des opérations de lutte contre les feux de forêt, effectuer des opérations de recherche & sauvetage en forêt, en montagne ou en milieu dégagé, etc.) : les Bell Helicopter Bell 206, Bell 407, Bell 412, Bell 505, Bell Huey II); les Airbus Helicopters H125, H130 ou H135, EC145, H145, 155 ou 165, AS365 ou d'anciens modèles comme EC130 ou EC225, AS350 ou 355); les Sikosky S76 ou S92; les Robinson R44 ou R66; les Agusta (AW109, AW119, AW139, AB412, AW109); les MD Helicopters Explorer, MD 520, 530 ou 600; etc.

 

hélicoptères lourds (peut transporter 12 passagers ou plus, peut effectuer des opérations de grue aérienne, transporter des charges lourdes, effectuer des opérations de recherche & sauvetage en mer ou d'aide humanitaire, effectuer des opérations de transport aéromédicales, etc.) : Bell Helicopers  Bell 429, Bell 525; Agusta Westland AW101; AW139, AW149, AW 189, NH90; Airbus H155, H160, H175 ou AS332; Boeing Vertol 107, etc.

 

En pilotage de brousse ou d’hydravions : tu auras pour tâches de piloter un avion pour le transport de passagers et/ou de marchandises dans des endroits peu accessibles (régions minières, régions forestières, pourvoiries chasse et pêche, régions éloignées, en mer, etc).

 

Plusieurs font le transport régional de courriers, de produits alimentaires ou autres marchandises aux communautés éloignées, etc. D’autres, organisent des excursions ou des tours d’avions pour les touristes. Enfin, certains effectuent des vols Medevac (évacuation aéromédicales), c’est-à-dire un malade ou un blessé d’une ville éloignée dans un hôpital d’un grand centre urbain comme Montréal ou Québec.

 

Tu auras le privilège de piloter des appareils tels que : les Cessna Caravan, Grand Caravan, Caravan amphibian, Skyhawk, Skylane ou TTx (ou les anciens modèles toujours en service comme le A172, A182, A185 ou U206); les Viking Air Twin Otter séries 400; les Piper M350, M500, M600, Seneca, Seminole ou PA-31 Navajo; les Gulfstream GA-7 Cougar, AA-5B Tiger, AA1-Yankee Clipper, Bede BD-1; les Pilatus PC-6, PC-12 ou PC-24; les Diamond DA20, DA40, DA42 ou DA50; les vieux De Havilland DHC-2 Beaver et DHC-3 toujours en service chez plusieurs entreprises canadiennes et américaines; etc.

 

Avec de l’expérience, tu pourrais même être appelé(e) à devenir copilote et ensuite, pilote-commandant d'un avion bombardier (tel que les Bombardier CL-215 ou CL-415, Dash-8 Q400; Lockhead C-130 Hercules; McDonnell Douglas DC-10, etc.) afin d’effectuer l’extinction des feux de forêt. Tu devras être autonome, débrouillard et polyvalent.

 

En pilotage militaire : tu auras pour tâches de piloter des appareils pour un usage militaire :

 

En pilotage d’avions de transport ou de ravitaillement; tu auras à transporter des militaires et du matériel lors de missions de toutes sortes (principalement humanitaires lors de catastrophes, mais également de maintien de la paix, etc.). Tu agiras en début de carrière en tant que copilote et après avoir accumulé le nombre requis d’heures de vol, tu pourras occuper un poste de pilote-commandant de vol.

 

Tu auras le privilège de piloter des avions tels que : C-130 Hercules de Lockhead, C-17 Globemaster de Boeing, C-144 Challenger de Bombardier ou C-150 Polaris de Boeing.

 

En pilotage de patrouille maritime ou de recherche et sauvetage; tu seras chargé(e) de surveiller les eaux côtières canadiennes ou d’effectuer des opérations de recherche et sauvetage. Tu agiras en début de carrière en tant que copilote et après avoir accumulé le nombre requis d’heures de vol, tu pourras occuper un poste de pilote-commandant de vol.

 

Tu auras le privilège de piloter des avions tels que : CP-Aurora de Lockhead, C-115 Buffalo de Havilland, C-130 Hercules de Lockhead, etc.

 

En pilotage d’hélicoptères; tu auras pour tâches de participer à la défense nationale ou appuyer le soutien de la paix en pilotant un hélicoptère CH-146 Griffon de Bell (transportant un armement sophistiqué), soit en effectuant le transport de troupes et matériels ou en effectuer des opérations de recherche et sauvetage en pilotant un hélicoptère CH-149 Cormorant de Sikosky ou CH-148 Cyclone de Sikorsky.

 

En pilotage d’avions d’appui tactique; tu auras pour tâches d’appuyer l’armée dans ses missions de combat ou de soutien de la paix en pilotant un CF-18 Hornet de McDonnell Douglas équipé d’une multitude d’armements très sophistiqués. En occupant ce poste, tu auras une longue période de formation et de très longs entraînements avant qu’on te confie un de ces appareils.

 

Pour avoir plus de détails sur la FLOTTE D’AÉRONEFS des Forces canadiennes, clic ici.

 

Consulte également la page sur les carrières de mon site sur les carrières dans la Force aérienne.

 

En instruction de vol : en tant qu’instructrice ou instructeur de vol, tu auras pour tâches d’enseigner à une étudiante ou un étudiante les notions théoriques et pratiques de base du pilotage privé en classe, sur un simulateur de vol ou à bord d’un appareil tel que le Cessna. En classe, tu leur enseigneras les notions d’aérodynamisme, de météorologie, d’altitude, de lecture de cartes, le fonctionnement d’un aéronef, etc. Sur un simulateur, tu leur enseigneras les techniques de base du pilotage et lui montrer les techniques de résolution de problèmes en vol avant d’entreprendre les commandes d’un appareil réel. Enfin, tu monteras à bord d’un appareil afin de leur enseigner les techniques de pilotage d’un avion dans une situation réelle les techniques de vol à vue. Enfin, tu auras à évaluer les connaissances acquises par tes étudiants en leur faisant subir des tests théoriques et pratiques.

 

Généralement, l’enseignement au pilotage s’effectue à bord d’un aéronef spécifiquement adapté à l'entrainement en vol tel que : Cessna 152 ou 172; Piper PA-28 ou PA-30 ou PA-31 Navajo ou Seneca I ou Seneca II ou Warrior II; Diamond DA20 Eclipse; etc; ainsi que des simulateurs de vols récréatifs ou professionnels.

 

QUALITÉS ET APTTITUDES NÉCessnaIRES :

-         Excellente santé

-         Excellente vision

-         Excellente audition

-         Aptitudes en mathématiques et en physique

-         Intérêts pour la cartographie, la météorologie et les sciences de l’espace

-         Capacité d’analyse et de synthèse car tu auras à analyser des situations ou problèmes afin de les régler efficacement et rapidement

-         Capacité à résoudre des problèmes car tu auras à régler des problèmes en vol lors d’imprévus

-         Bonne méthode de travail, minutie et précision pour manipuler adéquatement les instruments et effectuer des manœuvres de pilotage de façon précise

-         Jugement sûr et confiance en soi car les décisions que tu auras à prendre devront être les bonnes et ne pas comporter d’erreur

-         Sens des responsabilités car tu seras la seule (ou la principale) personne responsable à bord sur les manœuvres à bord de l’appareil

-         Autonomie et débrouillardise car tu devras être apte à régler seul(e) certains problèmes (pour les pilotes de brousse ou d’hélicoptère)

-         Sens de l’orientation car tu devras être capable de t’orienter en vol même sans l’aide de tes instruments

-         Sens de l’organisation car tu auras à planifier et organiser ton plan de vol tout en tenant compte des imprévus

-         Aptitudes de travailler en équipe si tu pilotes des avions multimoteurs car tu auras à collaborer ton co-pilote et le(la) commissaire de bord

-         Aptitudes à travailler seul(e) si tu pilotes un hélicoptère ou un hydravion, car tu seras seul(e) à prendre les décisions à bord de l’appareil

-         Être prêt à relever des défis, dynamisme et persévérance car tu auras plusieurs défis intéressants à relever et persévérer pour atteindre le nombre d’heures de vol requis pour devenir pilote (avions multimoteurs)

-         Être capable de gérer ton stress: tu devras être prêt à intervenir lors d’un imprévu ou d’une situation d’urgence tout en restant calme et alerte

-         Être prêt à te mettre à jour constamment et à te perfectionner

-         Excellente maîtrise de la langue anglaise parlée et écrite car les communications en aviation se font en anglais partout dans le monde et les manuels de pilotage sont également dans cette

-         Aimer voyager car tu auras à te rendre à divers endroits : Québec, Canada, États-Unis, partout dans le monde (selon le type d’employeurs et le type d’appareil)

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-         Affrêteur(euse)

-         Copilote d’avion citerne-incendie (en début de carrière)

-         Copilote d’avion d’affaires (en début de carrière, aussi appelé premier officier P/O))

-         Copilote d’avion de ligne (en début de carrière, aussi appelé premier officier P/O)

-         Enquêteur(e) sur les accidents aériens (après plusieurs années d’expérience)

-         Instructeur(trice) de pilotage (après quelques années d’expérience)

-         Instructeur(trice) de vol (après quelques années d’expérience)

-         Officier des systèmes de combat aérien (anciennement navigateur aérien) au sein des Forces armées

-         Pilote d’avion citerne-incendie

-         Pilote d’avion de brousse

-         Pilote d’avion de ligne

-         Pilote d’avion épandeur

-         Pilote d’avions d’affaires

-         Pilote d’essai (après plusieurs années d’expérience)

-         Pilote d’hélicoptère

-         Pilote militaire (avion de transport, avion de patrouille maritime ou hélicoptère), voir aussi la page suivante

-         Pilote-inspecteur(trice)

-         Pilote-surveillant(e) d’hélicoptère

-         Spécialiste en information de vol

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-         Compagnies et lignes aériennes (voir section « liens recommandés »)

-         Compagnies forestières

-         Compagnies minières

-         Écoles de pilotage (voir section « autres formations » pour une liste de quelques écoles)

-         Entreprises d’aviation locale (voir section « liens recommandés »)

-         Entreprises d’hélicoptères

-         Entreprises de courrier ou de frêt aérien

-         Entreprises de nolisement d’avions

-         Entreprises de taxi aérien

-    Forces armées canadiennes, site de la Réserve aérienne

-        G.R.C. (Service de l’air)

-        Service aérien gouvernemental du Gouvernement du Québec

-        Pourvoyeurs chasse et pêche

-        Sûreté du Québec (service héliporté)

EXIGENCES DE L’EMPLOI :

-       Réussir les examens de Transports obligatoires pour obtenir ta licence

-    Détenir une licence de pilote professionnel délivrée par le Ministère des Transports du Canada

Pour pouvoir voler de façon professionnelle, un individu doit acquérir les licences et les qualifications diverses requises par Transports Canada. Initialement, tous les pilotes doivent acquérir leur licence de pilote privé. La licence de pilote privé peut être fait à une école de pilotage et habituellement peut prendre plusieurs mois avant d’être complétée

 

Une fois que l’étudiant aura acquis un certain niveau de compétences, il ou elle complètera un test en vol avec un inspecteur du gouvernement ou un représentant afin de démontrer ces compétences.

 

Tous les pilotes qui volent pour rémunération doivent posséder une licence de pilote professionnel.

 

De plus, d’autres différentes qualifications et annotations doivent être acquises pour voler certain type d’équipement. Par exemple, pour piloter un avion de brousse ou un hydravion, le pilote doit posséder une qualification spécifique, pour piloter un avion multi moteurs, le pilote doit détenir une qualification différente et même principe pour piloter un hélicoptère ou un avion militaire. Pour piloter un avion dans de mauvaises conditions météo, un pilote doit avoir une qualification de vol aux instruments. Les capitaines de gros avion doivent avoir une licence de pilote de ligne. Ces émissions de licences sont basées sur l’expérience en vol, des examens écrits et dans certains cas en démontrant un niveau de compétence lors de tests en vol. Pour opérer n’importe quel avion, les pilotes professionnels doivent être formés et examinés régulièrement jusqu’à un certain niveau de compétence sur cet appareil. Pour continuer à opérer des appareils, un pilote doit subir des tests d’aptitudes 2 fois par an, car une licence de pilote professionnel n’est valide que pour une période de 6 mois seulement

 

Sources : Transports Canada et Association canadienne du transport aérien

 

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-         Subir un examen médical et un examen visuel d’embauche

-         Mobilité

-         Travail sur quarts (jour/soir/nuit)

-         Polyvalence

-         Conditions de travail difficiles pour les pilotes de brousse et d’hélicoptère

-         Il faut accumuler un nombre minimal d’heures de vol comme co-pilote avant de devenir pilote-commandant de bord (avions multimoteurs)

-         Suivre une formation de mise à jour des connaissances donnée par l’employeur

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 31 mars 2018 :

 

Pour le D.E.C. en pilotage d'aéronefs :

En pilotage de multimoteurs :

Le placement est EXCELLENT, 95 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la totalité sont à temps complet.

La plupart ont obtenu un emploi en tant que co-pilote sur des vols régionaux (et sur de petits porteurs de moins de 70 passagers) afin d'accumuler les heures de vol nécessaires pour devenir commandant de bord.

Un(e) répondant(e) a entrepris des études collégiales en techniques maintenance d'aéronefs.

 

En pilotage d'hélicoptères :

Le placement est très bon, 67 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la totalité est à temps complet.

En pilotage d'hydravions et monoteurs :

Le  placement est très bon puisque 67 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la totalité est à temps complet.

SPÉCIALISATION

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
 ÉTUDES

Multimoteurs

21

19

15

1

Hélicoptères

3

2

2

0

Hydravions

6

4

4

0

 

Note 1 : hausse assez importante du taux de placement dans l'ensemble des voies de ce programme par rapport aux années précédentes.

 

Note 2 : hausse importante du taux de placement en pilote de multimoteurs par rapport aux années précédentes (était de 81 % en 2016; 55 % en 2014; 38 % en 2012; 55 % en 2010 et 71 % en 2009).

 

Note 3 : taux de placement en pilote d'hélicoptères très variable par rapport aux années précédentes (était de 100 % en 2016; 67 % en 2014; 37 % en 2012 et 33 % en 2010).
Hausse du nombre de répondants(es) détenant un poste à temps complet par rapport aux années précédentes.

 

Note 4 : hausse du taux de placement en pilotage d'hydravions par rapport aux années précédentes (était de 67 % en 2016; 56 % en 2014; 60 % en 2012 et 20 % en 2010).
Hausse du nombre de répondants(es) détenant un poste à temps complet par rapport aux années précédentes.

 

ATTENTION : ces données de placement pas très reluisantes des diplômés(es) du Cégep de Chicoutimi reflètent la situation du placement dans l'ensemble de l'industrie nord-américaine de l'aviation. Donc, le placement n'est pas meilleur en suivant une formation dans une école privée de pilotage.

Donc, fait attention aux publicités et aux promesses d'emploi assuré.

 

Sources : Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec.

 

SALAIRE :

 

Selon les données de 2019 :

 

Pendant tes études :

 

-         2 168 $/mois en 1re année et augmente graduellement chaque année jusqu'à 2 300 $/mois en 4e année pendant tes études au Collège militaire royal du Canada (génie aéronautique, informatique, mathématiques, physique ou sciences spatiales) avec le grade d'élève-officier (programme d'études universitaires subventionnées menant au baccalauréat) au sein des Forces canadiennes

-         2 168 $/mois en 1re année et augmente graduellement chaque année jusqu'à 2 258 $/mois en 3e année pendant tes études en pilotage d'aéronefs dans un collège technique avec le grade d'élève-officier (programme d'études des éleves-pilotes des collèges techniques) au sein des Forces canadiennes

 

-         4 774 $/mois en 1re année et augmente jusqu'à 4 843 $/mois en 2e année pendant ta formation de pilote avec le grade de second lieutenant (Programme de formation des pilotes des Forces canadiennes) au sein des Forces canadiennes

 

En tant que pilote de multimoteurs :

Note 1 : baisse de la moyenne salariale au sein des PME par rapport aux dernières précédentes (était de 655,00 $ en 2016; 631,00 $ en 2014; 718,00 $ en 2013 et de 836,00 $ en 2012), mais hausse en comparaison avec les années précédentes (était de 597,00 $ en 2011, de 571,00 $ en 2010 et 588,00 $ en 2009).

Note 2 : chez plusieurs transporteurs, une période d'entraînement de quelques moins est obligatoire lors de l'embauche et rémunéré à 80 % du salaire de co-pilote en moyenne.

Note 3 : en début de carrière, le nombre d'heures de vol peut être moindre.

Note 4 : chez certains transporteurs, la rémunération peut dépendre du type d'appareil que tu seras affectué(e) et les périodes de préparation des vols et les périodes d'attente au sol sont également rémunérés selon des taux préétablis par une convention collective.

Note 5 : il faut accumuler plusieurs centaines d'heures de vol sur un même type appareil (et parfois un certain nombre d'années d'expérience au sein de l'entreprise chez certains transporteurs) afin d'aspirer obtenir un poste de commandant.

En tant que pilote d'hélicoptère :

Note 1 : hausse de la moyenne salariale au sein des PME par rapport a 2011 (qui était de 665,00 $ en 2016; 610,00 $ en 2014, 2012 et 2010), mais baisse par rapport aux années précédentes (était de 762,00 $ en 2009).

Note 2 : en début de carrière dans le secteur privé, les conditions de travail  sont difficiles avec un nombre restreint d'heures de vol accumulées au cours des premières années, ce qui se répercute sur la rémunération.

En tant que pilote d'hydravion ou de chasseur :

Note 1 : Bien que la rémunération concerne principalement un emploi saisonnier, certains travaillent à l'année afin de transporter des travailleurs des camps miniers, des marchandises de toutes sortes dans les régions isolées non accessibles par la route, etc.

Note 2 : hausse de la moyenne salariale au sein des PME par rapport aux années précédentes (était de 624,00 $ en 2016; 613,00 $ en 2014; 612,00 $ en 2012 et 608,00 $ en 2010).

Note 3 : il faut t'attendre à travailler de longues heures par semaine pouvant atteindre jusqu'à 70 heures en période saisonnière (incluant les heures de repos obligatoires entre les heures de vol) chez plusieurs employeurs.

Sources : Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec, Ressources humaines Canada, Jobboom, Conseil du Trésor du Québec, Commission de la Fonction publique du Canada, Air Line Pilots Association (section locale Air Canada, section locale Air Transat), associations des pilotes de plusieurs entreprises canadiennes de transport nolisé, associations des pilotes de plusieurs entreprises canadiennes de transport régional et Forces armées canadiennes.

 

PORTRAIT DE LA PROFESSION :

 

En 2018, il y avait plus de 3 500 pilotes professionnels d'aéronefs civils et instructeurs(trices) de pilotage (toutes spécialisations confondus : multimoteurs, hélicoptères et hydravions, mais excluant les pilotes des Forces canadienes) dans l'ensemble des régionsde la province selon Emploi-Québec.

De ce nombre, il y avait approximativement plus de 2 700 pilotes de multimoteurs (dont plus de 800 au sein des transporteurs régionaux); plus de 400 pilotes d'hydravions, plus de 200 pilotes d'hélicoptères, plus de 200 instructeurs(trices) de pilotage et plus d'une centaine de pilotes de drones.

Profession en presque totalité masculine, puisque les hommes représentaient plus de 93 % des membres de cette profession.

 

Plus de 46 % des membres de la profession étaient âgés de plus de 45 ans.

Donc, ce sont plus de la moitié des pilotes qui prendront leur retraite au cours des prochaines années et devront être remplacés.

 

Plus de 95 % des pilotes occupaient un poste à temps complet.

 

La répartition selon le type d'employeur était :

Enfin, il faut ajouter environ une soixantaine de pilotes d'aéronefs militaires (principalement de CF-18 Hornet) des Forces canadiennes au sein de la 3e Escadre Bagotiville située au Saguenay-Lac-Jean, ainsi qu'une quinzaine de pilotes d'hélicoptères au sein du 430e escadron tactique d'hélicoptères située sur la base de Valcartier dans la région de Québec.

Sources : Emploi-Québec et Comité sectoriel de la main-d'œuvre aérospatiale du Québec

 

PORTRAIT DE L'INDUSTRIE 

 

En 2015, le nombre de décollages et d’atterrissages dans les aéroports canadiens dotés d’une tour de contrôle de la circulation aérienne ou d’une station d’information de vol de NAV CANADA a augmenté légèrement (+0,4 %) par rapport à l’année précédente.

 

Une légère augmentation du nombre de mouvements itinérants (mouvements d’un aéroport vers un autre d'avion commercial OU privé) a suffi pour contrebalancer la légère baisse observée dans les mouvements locaux (mouvements des aéronefs qui restent dans les environs de l’aéroport). Le nombre de mouvements itinérants a atteint 4,0 millions alors que le nombre de mouvements locaux s’est établi à 1,5 million.

 

En 2016, il y a près de 416 000 mouvements itinérants d'aéronefs (soit : 334 100 mouvements intérieurs au pays, 62 000 mouvements transfrontaliers Canada/USA et 19 900 mouvements internationaux) dans les 5 aéroports québécois dotés d'une tour de contrôle (Dorval, Mirabel, Québec, St-Hubert et Bagotville). L'Aéroport international Montréal-Dorval Trudeau est le 3e aéroport le plus achalandé du pays (derrière Toronto-Pearson et Vancouver), alors que l'Aéroport de Montréal-St-Hubert a été le second aéroport au pays ayant enregistré la plus forte hausse de mouvements itinérants par rapport à l'année précédente, soit 10 200.

 

Les mouvements itinérants intérieurs (entre villes canadiennes) ont augmenté légèrement par rapport aux années précédentes, notamment à l'Aéroport de Montréal-St-Hubert figurant au 2e rang au pays. L'Aéroport international Jean-Lesage de Québec a également connu une hausse de ses mouvements intérieurs.

 

Les mouvements transfrontaliers (entre villes canadiennes et américaines) ont quant à eux subis une baisse, notamment dans 4 aéroports internationaux du pays dont l'Aéroport de Montréal-Trudeau.

 

Enfin, une hausse de plus 7 % des mouvements internationaux a été observée dans les 3 plus grands aéroports internationaux canadiens, dont l'Aéroport de Montréal-Trudeau. Malgré l'ajout de nouvelles destinations internationales, ils ont marqués principalement par l'augmentation du nombre de vols vers Cuba et le Mexique.

La répartition des mouvements itinérants (avions commerciaux et avions privés) selon le type d'appareil était :

En 2016, un total de plus de 18,1 millions de passagers (tous itinéraires confondus) dans l'ensemble des 31 aéroports du Québec, soit :

En 2016, le nombre total de passagers dans les 10 principaux aéroports régionaux québécois était :

Les passagers embarqués et débarqués hors des deux principaux aéroports du Québec (Québec-Jean-Lesage et Montréal-Pierre-Elliott-Trudeau) ne représentent que 5 % de l’ensemble des passagers aériens du Québec et 11 % des passagers des vols intérieurs (en provenance et à destination d’un aéroport canadien). Les vols régionaux représentent toutefois une part plus importante du trafic aérien, soit plus de 30 % de l’ensemble des vols au Québec.

 

En 2016, il y a eu un peu moins de 100 000 vols en provenance ou à destination d’aéroports régionaux et locaux, pour un total de près de 878 500 passagers embarqués et débarqués. Entre 2010 et 2016, le nombre de passagers à bord des vols régionaux a connu une augmentation significative de 2,6 % par année, mais bien en dessous de la croissance des passagers aériens pour l’ensemble des vols intérieurs au Québec (4,6 %) en incluant les 2 principaux aéroports. À l’inverse, le nombre de vols de passagers en provenance ou en direction d’un aéroport régional ou local a augmenté considérablement, passant de 77 500 vols en 2010 à près de 97 00 vols en 2016.

 

Au niveau du trafic aérien cargo, plus de 167 200 tonnes de marchandises ont été transportées par avion au Québec, soit plus de 164 900 dans les 2 principaux aéroports (plus de 14 800 tonnes à Québec et 150 100 tonnes à Mirabel), alors que l'ensemble des aéroports régionaux ont transportés plus de 2 300 tonnes (une moyenne de 82 tonnes par aéroport).

 

L'industrie québécoise du transport aérien avaient des retombées économiques estimées à plus de 3,3 milliards $, regroupait près de 230 entreprises (96 % étaient des PME) dont 110 transporteurs aériens et employait près de 14 700 personnes.

 

Parmi ces entreprises, les services offerts étaient :

Sources : Statistiques Canada, Conseil des aéroports du Québec, Transports Canada, Aéroports de Montréal, Aéroport de Québec-Jean-Lesage et Comité sectoriel de la main-d'œuvre aérospatiale du Québec

 

PERSPECTIVES D’AVENIR :

 

Selon les estimations du secteur canadien de l’aviation réalisées par Emploi et Développement Canada, on aura besoin de plus de 7 000 nouveaux pilotes professionnels d’ici 2025 au pays.

Le défi s’annonce d’autant plus difficile que le Canada sera en compétition avec plusieurs autres nations puisqu’on s’attend à ce que la demande pour de nouveaux pilotes sur la planète atteigne 255 000 d’ici 2027 selon l'Organisation de l'aviation civile internationale OACI.

La croissance du transport aérien s’explique notamment par l’essor du tourisme, mais aussi du commerce en ligne dont les livraisons sont aujourd’hui effectuées à 90 % par avion, contre seulement 16 % en 2010.

 

En pilotage de ligne (transport de passagers ou de fret) :

 

L’Organisation de l’aviation civile internationale OACI prévoit une augmentation du trafic aérien de 6 % par année pour les 7 prochaines années dans le monde.

 

L'Association internationale du transport aérien (IATA) prévoit un doublement du nombre de passagers dans les 20 prochaines années, qui passerait de 4,1 milliards cette année à 8,2 milliards en 2037, selon les dernières projections publiées en 2018.

 

Selon le Comité sectoriel de main-d'œuvre aérospatiale, plus de 2 000 pilotes de ligne au sein des grands transporteurs aériens (dont Air Canada et Air Transat, mais aussi les plus grands transporteurs régionaux) prendront leur retraite au cours des prochaines années et devront remplacés.

 

De plus, les pilotes canadiens sont activement recrutés par les compagnies étrangères de l’Asie, principalement, mais également en Europe.

 

Au sein des entreprises d'aviation d'affaires, de taxi aérien, de nolisement et celles offrant des vols court-courrier pour passagers et/ou fret sont faits pour celles et ceux qui cherchent un travail stimulant, dynamique et moins routinier que les vols réguliers.

 

Selon le Comité sectoriel de main-d'œuvre aérospatiale du Québec, près de 400 pilotes seront nécessaires au cours des 10 prochaines années afin de combler les besoins au sein des transporteurs aériens régionaux québécois.

 

L'abandon par Air Canada de plusieurs vols régionaux et les nouvelles offres de liaisons régionales un peu partout au pays feront augmenter les besoins auprès de plusieurs transporteurs aériens régionaux.

 

Au niveau des vols internationaux qui étaient offerts auparavant qu'aux pilotes expérimentés deviendront également davantage accessibles aux pilotes moins expérimentés, mais ayant accumulé le nombre d'heures de vol suffisant sur des appareils moyen et long courrier.

 

En effet, la hausse du nombre de vols vers des destinations soleil des Caraïbes (Cuba, République dominicaine, Jamaïque, Barbade, Bahamas), mais également au Brésil, au Mexique et le Honduras.

 

Donc, les perspectives sont très bonnes pour les prochaines années pour les pilotes de multimoteurs.

 

Les conditions de travail y sont variées selon les entreprises, mais généralement bonnes comprenant généralement une assurance-santé, un régime de retraite, des vacances payées, etc. Le salaire moyen de base pour un(e) copilote (ou commandant de bord d'un aéronef nécessitant un seul pilote) est de 33 600 $/année (avec de nombreuses heures irrégulières, souvent sur appel et des heures de vol difficiles à accumuler) et la rémunération moyenne maximale (après quelques années d'expérience et des centaines d'heures de vol accumulées) peut atteindre jusqu'à 39 200 $/année. Les premières années sont difficiles, mais une carrière peut être prometteuse...

 

Par contre, il faudra t’attendre à faire de longues de travail, assurer une grande disponibilité puisque les vols nolisés peuvent être le soir, les fins de semaine ou parfois, les congés fériés selon les besoins des clients, accumuler plusieurs années d’expérience et d'heures de vol avant d'obtenir un poste de commandant de bord de pouvoir choisir des destinations. Le salaire moyen de base pour un commandant de bord la première année à ce poste est de 48 100 $/année et une rémunération maximale pouvant atteindre jusqu'à 61 800 $/année.

 

Les conditions de travail au sein de la plupart des transporteurs régionaux (vols réguliers moyen-courrier de passagers ou de fret) sont avantageuses (assurances-santé, régime de retraite, plusieurs semaines de vacances payés, formation continue, limites aux heures de travail continu, salaire concurrentiel, etc.).

 

La plupart des pilotes de ligne débutent aux commandes d'un petit porteur pour des courts vols régionaux de passagers et/ou cargo tel que :

Beechcraft 1900 Beechcraft King Air 100 ou 300, Bombardier Dash-8 300,, Bombardier CRJ-200, Bombardier CRJ-900, De Havilland Twin Otter 300, ATR-42-300, ATR-42-500, SAAB 340, Convair 580, etc.

 

Après quelques années d'expérience, il te sera possible d'obtenir les commandes d'un moyen porteur pour des vols régionaux de passagers et/ou cargo tel que :

Airbus A319, Airbus A220, Airbus A-320, Airbus A-321, Boeing 737-300, Boeing 737-400, Boeing 737-Max, Boeing 737-Next Generation ,HS-748 cargo, Bombardier Q400, etc.

 

Aux commandes d'un avion d'affaires, ce pourrait être : un Super King Air 350, un BAE Jetstream, un Grumman Gulfstream G150, un Grumman Gulfstream I ou G-159, un Challenger 300, un Challenger 650, un Dassault Falcon 50, un Dassault Falcon 900, un Honda jet HA-420 ou un Bombardier Global 5000.

 

Enfin, les commandes d'un gros porteur nécessitent d'avoir accumulé plusieurs miliers d'heures de vol et d'années d'expérience. Au Canada, on utilise les appareils tels que :

Airbus A-330, Boeing 757, Boeing 767-300, Boeing 777-200, Boeing 777-300 ou Boeing 787 Dreamliner.

 

LA RÉMUNÉRATION :

 

Au sein des transporteurs régionaux les plus importants (comme Jazz Aviation, Air Georgian, First Air, Canadian North, Cathay Pacific, Westjet, Provincial Airlines, Sunwing, etc.) :

 

En 2019, le salaire annuel moyen en début de carrière pour un(e) copilote (aussi appelé "premier officier") était de 54 200 $/année et la rémunération moyenne maximale (après quelques années d'expérience et des centaines d'heures de vol accumulées) peut atteindre jusqu'à 67 700 $/année après 10 ans.

 

Par contre, il faudra t’attendre à faire de longues de travail, tu vivras dans des valises, plusieurs années d’expérience avant d'obtenir un poste de commandant de bord de pouvoir choisir des destinations.

 

Le salaire annuel moyen pour un commandant de bord la première année à ce poste était de 65 600 $/année et une rémunération maximale pouvant atteindre jusqu'à 140 000 $/année.

 

Au sein des grandes lignes aériennes comme Air-Canada ou Air-Transat; le salaire annuel moyen en début de carrière pour un(e) copilote est de 50 100 $/année et la rémunération moyenne maximale (après quelques années d'expérience et des centaines d'heures de vol accumulées) peut atteindre jusqu'à 127 600 $/année.

 

Le salaire annuel pour un commandant de bord la première année à ce poste est de 104 000 $/année et une rémunération maximale pouvant atteindre jusqu'à 203 000 $/année.

 

Pour plus de détails, consulte le Portrait de l'industrie du transport de passagers et de marchandises

 

En pilotage d'hélicoptères :

 

Plus de 70 % des pilotes d'hélicoptères sont âgés de plus de 40 ans ce qui annonce beaucoup départs à la retraite.

 

Selon les estimations de l'Association canadienne d'hélicoptère, plusieurs centaines de pilotes civils d'hélicoptères seront nécessaires au cours des prochaines années.

 

Alors, les perspectives s’annoncent bonnes pour les prochaines années.

 

Par contre, la difficulté majeure consiste à décrocher le premier emploi et à acquérir les premières centaines heures de vol d'expérience pour ensuite trouver un emploi plus stable dans ce domaine.

 

Les perspectives d'embauche sont surtout orientés vers les entreprises privées de service d'hélicoptère partout au Canada.

 

Au Québec, il existe une vingtaine d’entreprises embauchant des pilotes d’hélicoptères (entreprises d’hélicoptère, compagnies forestières, compagnies minières, pourvoyeurs chasse et pêche, gouvernements, etc.).

 

Au Québec, il n'existe pas d'entreprises ou d'organismes publics ou privés offrant des services d'évacuation aéromédicales (aussi appelé "medevac"") comme dans certaines provinces comme l'Ontario, la BC et l'Alberta.

 

Exception faite de Air Médic, un organisme privé sans but lucratif offrant ces services à ses membres donateurs.

 

Les modèles d'hélicoptères légers les plus courants qu'elles détiennent sont :

Robinson R22, Robinson R44, Airbus EC120 Colibri,

 

Pour ce qui des hélicoptères moyens, on retrouve :

Agusta A109, Airbus EC120, Airbus EC130, Airbus EC145, Airbus AS332 Super Puma, Airbus Astar AS350, Airbus Astar AS355, Robinson R66, Bell B206 Jet Ranger, Bell B212, Bell B222, Bell B407, etc.

 

Les quelques rares modèles d'hélicoptères civils lourds en service au Québec sont :

AgustaWestland 109 Grand New, Bell B412, Sikorsky S76A et Sikorsky S61N.

 

La Garde côtière canadienne aura également besoin de plusieurs nouveaux pilotes, principalement pour remplacer les nombreux départs à la retraite prévus au cours des prochaines années. Elle est dotée d'hélicoptères moyens Bell B429 et d'hélicoptères lourds Bell 412 version EPI.

 

Donc, les perspectives d'emploi pour les pilotes d'hélicoptères sont très bonnes pour les prochaines années.

 

Les conditions de travail sont difficiles (longues heures de travail, heures irrégulières, souvent en régions éloignées, situations à risque, sur appel dans le cas de vols nolisés ou des tours d'hélicoptère pour les touristes, etc.).

 

En 2019, le salaire annuel moyen en début de carrière d'un pilote d'hélicoptère (léger ou moyen) au sein d'une PME était de 31 700 $ et peut atteindre jusqu'à 50 000 $/année après 10 ans d'expérience.

 

En 2019, le salaire annuel moyen en début de carrière d'un co-pilote d'hélicoptère (léger ou moyen) au sein d'une grande entreprise d'hélicoptères était de 87 300 $ et peut atteindre jusqu'à 120 400 $/année après 10 ans d'expérience.

 

En 2019, le salaire annuel moyen en début de carrière d'un co-pilote d'hélicoptère (moyen) au sein de le Garde côtière canadienne était de 88 300 $ et peut atteindre jusqu'à 102 500 $/année après 10 ans d'expérience.

 

Pour plus de détails, consulte le Portrait de l'industrie du transport de passagers et de marchandises

 

En pilotage de brousse ou d'affrêt :

 

Les domaines d’emploi et les employeurs de ce secteur sont variés : au sein des quelques entreprises d'aviation de brousse, entreprises de courriers, pourvoiries chasse et pêche, entreprises forestières, entreprises de services océanographiques, gouvernements, etc..

 

Tu seras aux commandes d’un petit monomoteur tel un Cessna 170 ou 172 ou 185 ou un Pilatus PC-12 ou le Piper PA-34 Seneca ou le Piper PA-44 Semicole, etc.

 

Après quelques années d'expérience, tu pourras être aux commandes d'un hydravion de taille moyenne tel que le Cessna Caravan C-208 ou le De Havilland DHC-3 Otter, le De Havilland DHC-2 Beaver, le Cessna 206 Stationair, etc.

 

Une majorité de pilotes de brousse sont travailleurs(euses) indépendants(es), alors que d'autres travaillent pour les quelques entreprises d'aviation de brousse.

 

Les premières années sont difficiles car tu devras accumuler plusieurs centaines heures de vol et quelques années d’expérience avant d’obtenir des promotions, des trajets plus intéressants et avoir les commandes de plus gros appareils.

 

L'avenir du transport en avion de brousse au Québec est incertaine. En effet, le nombre de personnes qui utilisent ce mode de déplacement a fondu de moitié en 10 ans.

 

Les chemins forestiers se rendant toujours plus loin en forêt, les chasseurs, les pêcheurs et les prospecteurs miniers utilisent moins fréquemment l’avion sur flotteurs.

 

Depuis 2018, le Gouvernement du Québec a interdit la chasse au caribou, sauf pour les Autochtones. Certaines entreprises s'attendent à perdre près de 35 % de leur chiffre d’affaires.

 

Il ne reste qu’une quarantaine d’hydravions commerciaux au Québec alors qu’on en comptait une centaine il y a quelques années.

 

Donc, les perspectives d'emploi semblent pessimistes pour les prochaines années dans ce domaine.

 

Tu débuteras avec un salaire moyen de base d'environ 31 900 $/année et les conditions de travail sont moins bonnes (longues heures de travail, voyages en régions éloignées pour bien des emplois, salaire peu élevé, peu d’avantages sociaux, horaires irréguliers, parfois de longues heures de travail en forte saison, etc.).

 

Mais, tu pourras relever de nouveaux défis passionnants, tu auras une grande autonomie de travail, avoir un "bureau" avec bue imprenante de levers ou couchers de soleil, de montagnes, de lacs, de forêts, etc; une valorisation de ton travail lorsque tu livreras des vivres ou des passagers dans des villages éloignés peu accessibles par la voie terrestre, etc. De plus, plusieurs pilotes de brousse travaillent à leur propre compte.

 

Par contre, après avoir accumulé environ 5 années d’expérience et quelques centaines d’heures de vol, les conditions s’amélioreront et la rémunération tournera autour de 40 000 $ à 45 000 $ par année (Ce travail est souvent saisonnier et peut être gagné en 5 à 6 mois).

 

Certains pilotes détenant plus de 10 années d'expérience et qui travaillent toute l'année peuvent gagner jusqu'à 64 000 $ par année

 

En 2019, le salaire annuel moyen d'un(e) co-pilote d'un avion bombadier d'eau CL-415 détenant 10 années d'expérience était de 69 300 $.

 

En 2019, le salaire annuel moyen d'un(e) commandant(e) d'un avion bombadier d'eau CL-415 détenant 10 années d'expérience était de 84 200 $.

 

En pilotage militaire :

 

L'Aviation royale canadienne a constamment besoin de pilotes compétents et passionnés prêts à relevés de nouveaux défis.

 

Tout comme les employeurs civils, elle doit faire face à la pénurie de pilotes que l'on vit actuellement. Des pilotes d'avions cargo et d'hélicoptères sont particulièrement recherchés.

 

Si tu as complété toutes les étapes de sélection des officiers, complété les études universitaires au Collège militaire payées par les Forces et complété la formation en pilotage offerte par les Forces, tu obtiendras un emploi comme Officier-Pilote au sein de l'Aviation royale canadienne avec le grade de sous-lieutenant avec une rémunération mensuelle de 4 207 $ la 1ère année et atteindra 5 568 $/mois lors de la 5e année au grade capitaine (responsable d’une escadrille d’aviation).

 

Les pilotes comme tous les autres officiers de la Force régulière, ont également accès à des appareils modernes équipés d'instruments de haute technologie, des régimes d’assurance-santé, le régime de pensions des anciens combattants, des indemnités pour participation à des missions à l’étranger, de la formation continue, des possibilités de promotion, davantage de responsabilités plus l’expérience, les compétences et le grade sont élevés dont celle de commander une unité d'aviation, etc.

 

Après avoir terminé le programme de formation de base, tu auras la possibilité de choisir ton cheminement de carrière comme pilote militaire :

 

Dans la voie multimoteurs - avions de transport et ravitaillement : tu auras le privilège de piloter des appareils tels que :

C-130 Hercules (avion de transport militaire le plus utilisé au monde) de Lockhead; C-17 Globemaster (utilisé par plusieurs pays dont les USA et l'UK) de Boeing; CC-144 Challenger (version militaire du Challenger 600) de Bombardier ou CC-150 Polaris (version militaire du A310-300) de Airbus.

 

Dans la voie multimoteurs - avions de patrouille maritime : tu auras le privilège de piloter des appareils tels que :

le CP-140 Aurora (version canadienne du P-3 Orion de l'US Navy) de Lockhead ou le C-115 Buffalo (version militaire du DHC-5) de Havilland (maintenant Bombardier).

 

Dans la voie hélicoptères :  tu auras le privilège de piloter des appareils tels que :

le CH-149 Cormorant (version canadienne du AW149) de AgustaWestland ou le CH-148 Cyclone (variante militaire du S-92) de Sikorsky ou le CH-146 Griffon (version militaire du Bell 412) de Bell Helicopters.

 

Alors que si tu figures parmi les meilleurs(es) élèves-pilotes de ta promotion, tu pourrais être sélectionné(e) pour devenir aspirant(e) pilote d'avion d'appui tactique afin de piloter le célèbre CF-18 Hornet (dérivé du F/A-18 Hornet utilisé par l'US Navy et l'US Marine Corps et 6 autres pays) de McDonnell Douglas (maintenant propriété de Boeing).

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) pilote (peut importe le type d'appareil) ayant 10 années d'expérience (grade de capitaine) était de 113 600 $

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) pilote (peut importe le type d'appareil) ayant 10 années d'expérience (grade de major) était de 120 600 $ et peut atteindre jusqu'à 127 300 $ (selon le rendement).

 

Sources :  Association canadienne des transporteurs aériens ATAC, Association québécoise des transporteurs aériens, Association des pilotes de brousse du Québec, Forces canadiennes, sites Web de plusieurs entreprises d'aviation et conventions collectives des pilotes de plusieurs entreprises d'aviation.

 

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

 

Il existe aussi d’autres formations pour devenir pilote professionnel et qui sont offertes par des écoles privées de pilotage, consulte aussi la section « autres formations » au bas de cette page

 

POUR DEVENIR PILOTE CIVIL(E) :

 

Le Diplôme d’études collégiales en pilotage d’aéronefs D.E.C. a une durée totale de 3 ans offert à temps complet de jour (et certains cours pratiques de soir) seulement.

 

La formation est très exigeante, alors attend-toi à travailler très fort si tu veux devenir pilote.

 

Au cours de la première année;

 

Tu devras suivre les cours suivants : mathématiques des transports, physique mécanique, théorie du vol, introduction à la profession de pilote d'aéronefs, électricité et magnétisme, introduction à l'avion monomoteur, conception et fonctionnement d'un avion monomoteur, météorologie de base et éléments de survie.

 

Au cours de la deuxième année;

 

À partir de la 4e session, tu devras choisir l’un des 3 spécialisations proposées : multimoteurs aux instruments, hélicoptères ou hydravions :

 

Tu devras suivre les cours suivants : instrumentation des aéronefs, réglementation et discipline aéronautique, navigation de base, initiation au vol d'un avion monomoteur, communications aéronautiques en anglais, environnement du vol d'un avion monomoteur, vol du pilote privé : avion monomoteur, initiation au vol professionnel : avion monomoteur et l'un des 3 blocs suivants (conception et fonctionnement d'un avion multimoteur + propulseur à turbine) OU (fonctionnement des composants d'hydravion + propulseur à turbine + initiation au vol d'un hydravion) OU (propulseur à turbine + fonctionnement des composants d'un hélicoptère).

Au cours de la troisième année;

 

Multimoteurs aux instruments (pilotage de ligne) :

 

Tu auras acquis les connaissances opérationnelles suivantes : vol dans les nuages de jour, vol dans les nuages de nuit, vol dans un espace aérien à densité élevé, vol dans un espace aérien non contrôlé, vol dans des conditions de givrage, vol dans un environnement de communication anglais et français, vol dans un environnement avec équipage et gestion de cabine, vol dans des conditions d'utilisation du GPS, du radar météo, du radar altimètre et du EFIS, des pratiques de vols dans un contexte de vol nolisé, ainsi que des stages au sein d'entreprises d'aviation, principalement dans le cadre de vols régionaux ou continentaux.

 

Cette formation t'aura permis d'acquérir un total de :

 

65 heures d'entraînement sur simulateurs (monomoteur Cessna, multimoteur King Air et travail en équipage et gestion de cabine).

 

Enfin, tu auras acquis un total de 225 heures d'entraînement en vol dans les situations opérationnelles énumérées ci-haut à bord des appareils suivants :

 

monomoteur Beechcraft Sundowner (180 heures dont 68 heures avec instructeur + 112 heures en solo)

et multimoteur Piper Navajo (45 heures dont 42 heures avec instructeur et 3 heures en solo).

 

Cette expérience te permettra d'obtenir les qualifications suivantes :

 

licence de pilote professionnel, qualification multimoteur, qualification de vol aux instruments et qualification de transport de matières dangereuses.

 

Tu auras les cours suivants : principes d'exploitation d'un service aérien, météorologie avancée, navigation avancée, environnement du vol aux instruments, vol du pilote professionnel : avion monomoteur, vol du pilote professionnel : avion multimoteur, vol simulé aux instruments, facteurs influençant la fonction de pilote d'aéronefs, relations avec la clientèle aéronautique, opération d'avion transsonique, vol aux instruments d'un avion multimoteur et vol en équipage.

 

Hydravion (pilotage de brousse) :

 

Tu auras acquis les connaissances opérationnelles suivantes : pilotage sur les petits lacs et rivières, atterrissage sur de la neige durcie, atterrissage sur de la glace (ou lac glacé), vol en transport de charges extérieures comme des canots et autres matériel encombrant, vol en transport de matières dangereuses (ex : barils d'essence), survie en forêt, vol dans des conditions de nuit, vol dans les conditions d'orage, vol dans les conditions de givrage, vols dans d'autres conditions météorologiques difficiles, ainsi que des stages au sein d'entreprises d'aviation.

 

Cette formation t'aura permis d'acquérir un total de :

 

22 heures d'entraînement sur simulateur de monomoteur Cessna,

 

ainsi que 225 heures d'entraînement sur les appareils suivants :

 

monomoteur Beechcraft Sundowner (145 heures dont 72 heures avec instructeur + 73 en solo),

monomoteur Cessna 185 sur flotteurs, skis et roues (75 heures dont 48 heures avec instructeur + 27 heures en solo)

et monomoteur Beaver DHC-2 (5 heures avec instructeur).

 

Cette expérience te permettra d'obtenir les qualifications suivantes :

 

licence de pilote professionnel, qualification hydravion et qualification en transport de matières dangereuses.

 

Tu auras les cours suivants : principes d'exploitation d'un service aérien, météorologie avancée, navigation avancée, vol avancé d'hydravion, organisation d'un camp, relations avec la clientèle aéronautique, facteurs influençant la fonction de pilote d'aéronefs, vol professionnel du pilote d'un hydravion.

 

Hélicoptère :

 

Tu auras acquis les connaissances opérationnelles suivantes : vol en patrouille de lignes de transmission électrique, vol près des tours de transmission électrique, vol opérationnel en hiver, atterrissages sur les hélisurfaces temporaires, amerrissage avec des flotteurs, vol en utilisation de l'élingue courte et longue pour le déplacement de canots, poteaux, filets de marchandises et des citernes d'extinction de feux, vol en montagne, vol de nuit, vol en transportant des matières dangereuses et stages au sein d'entreprises d'hélicoptères.

 

Cette formation t'aura permis d'acquérir un total de :

 

22 heures d'entraînement sur simulateur de monomoteur Cessna,

 

ainsi que 212 heures d'entraînement sur les appareils suivants :

 

monomoteur Beechcraft Sundowner (77 heures dont 47 heures avec instructeur + 30 heures en solo)

et hélicoptère Bell 206 (135 heures dont 92 heures avec instructeur + 43 heures en solo).

 

Tu auras acquis les connaissances opérationnelles suivantes : vol dans les nuages de jour, vol dans les nuages de nuit, vol dans un espace aérien non contrôlé, vol dans des conditions de givrage, vol dans un environnement de communication anglais et français, vol dans un environnement avec équipage et gestion de cabine,

 

Cette expérience te permettra d'obtenir les qualifications suivantes :

 

licence de pilote privé d'avion, licence de pilote professionnel d'hélicoptère, qualification de vol de nuit sur hélicoptère et qualification de transport de matières dangereuses.

 

Tu auras les cours suivants : principes d'exploitation d'un service aérien, météorologie avancée, navigation avancée, hélicoptère turbopropulsé : notions de base, hélicoptère turbopropulsé : notions avancées, vol médian d'un hélicoptère, initiation au vol d'un hélicoptère, relations avec la clientèle aéronautique, facteurs influençant la fonction de pilote d'aéronefs, vol de pilote professionnel d'hélicoptère et vol opérationnel d'un hélicoptère.

 

Pour plus de détails sur ce programme, consulte les vidéos suivants :

L'Attestation d'études collégiales en pilotage d'aéronefs A.E.C. - Programme intégré ATP a une durée totale 795 heures, soit 15 mois offert à temps complet seulement (dont 571 heures de théorie dont 145 heures de préparation de vol, ainsi que 224 heures de vol dont 30 heures sur simulateur de monomoteur, 144 heures de vol sur monomoteur dont 50 heures de vol sur avion multimoteurs).

 

La formation est offerte par le Collège Laflèche conjointement avec l'école de pilotage Cargair sur les installations de l'aéroport de Trois-Rivières (en français) ou sur les installations de l'aéroport de St-Hubert de Longueuil (en anglais).

 

Tu auras des cours d'initiation au vol, pilotage et météorologie, licence de pilote privé et annotation, anglais et pilotage d'avion, météorologie de base, théorie du vol, préparation à la licence de pilote professionnel, clientèle et survie, vol commercial, discipline de l'air et règlementation, météorologie avancée, théorie pour le vol aux instruments, qualification multimoteur, préparation au marché du travail, vol monomoteur pour des opérations commerciales et vol multimoteur pour des opérations commerciales.

 

Tu obtiendras les qualifications suivantes : licence de pilote professionnel, qualification multimoteur et qualification de vol aux instruments.

 

Pour plus de détails, regarde la vidéo promotionnelle réalisée par le Collège Laflèche conjointement avec Cargair.

 

L'Attestation d'études collégiales en pilotage d'aéronefs A.E.C. - Programme intégré ATP offert par le Collège Mérici conjointement avec l'école de pilotage Orizon Aviation a une durée totale 825 heures, soit 12 mois à temps complet ou 18 mois à temps partiel (dont 564 heures de théorie dont 145 heures de préparation de vol et 30 heures sur simulateur de monomoteur, ainsi que 261 heures de vol sur monomoteur dont 54 heures de vol sur avion multimoteur) sur les installations de l'Aéroport international Jean-Lesage de Québec.

 

Tu auras des cours d'initiation au monde et à l'industrie de l'aviation, initiation aux techniques de pilotage, anglais de l'aviation, règlementation en aviation, météorologie pour l'aviation, préparation à la licence de pilote privé, navigation et vol de nuit, théorie de vol aux instruments, préparation à la licence de pilote professionnel, techniques de premiers soins et survie, techniques de vol commercial monomoteur IFR, techniques de vol commercial multimoteurs IFR, préparation à la licence de pilote de ligne, techniques de pilote de ligne MCC.

 

L'Attestation d'études collégiales en pilotage d'aéronefs A.E.C. - Programme intégré ATP offert par le Cégep de Beauce-Appalaches conjointement avec l'école de pilotage Grondair Aviation a une durée totale 705 heures, soit 10 mois à temps complet ou 16 mois à temps partiel (dont 555 heures de théorie dont 140 heures de préparation de vol et 30 heures sur simulateur de monomoteur, ainsi que 150 heures de vol sur monomoteur dont 45 heures de vol sur avion multimoteur) sur les installations de l'Aéroport de St-Frédéric de Beauce.

 

Tu auras les cours suivants : conception et le fonctionnement d'un avion monomoteur, planification de vol 1, communications aéronautiques, techniques de pilotage privé avec monomoteur, préparation à la licence de pilote privé, conception et fonctionnement d'un avion monomoteur 2, planification de vol 2, techniques de pilotage professionnel avec monomoteur, navigation et monomoteur, règlementation, procédures et vols aux instruments avec monomoteur, techniques de premiers soins et survie, techniques de pilotage en vol à vue et vols aux instruments sur multimoteurs, avions complexes et plan de carrière.

 

Pour plus de détails, regarde la vidéo promotionnelle de Grondair Aviation.

 

L'Attestation d'études collégiales en pilotage d'aéronefs A.E.C. - Pilote de ligne ATPL intégré offert par le Collège Air Richelieu a une durée totale de 1 326 heures (dont 1 043 heures de théorie, 95 heures sur simulateur et 188 heures de vol) en français ou en anglais réparties sur 18 mois à temps complet ou 24 mois à temps partiel sur les installations de l'Aéroport de St-Hubert de Longueuil en Montérégie.

 

Tu auras des cours  le fonctionnement d'un avion monomoteur, la planification de vol, sur l'industrie de l'aviation, initiation aux techniques de pilotage, anglais de l'aviation, météorologie pour l'aviation, théorie du vol, préparation à la licence de pilote privé, météorologie avancée, navigation et vol de nuit, théorie de vol aux instruments, préparation à la licence de pilote professionnel, techniques de premiers soins et survie, techniques de vol commercial monomoteur IFR, techniques de vol commercial multimoteurs IFR, préparation à la licence de pilote de ligne, techniques de pilote de ligne, théorie de l'ATPL, entraînement en coopération entre les membres d'équipage, etc.

 

Pour plus de détails, consulte la vidéo promotionnelle du Collège Air Richelieu.

 

L'Attestation d'études collégiales en pilotage d'aéronefs A.E.C. offert par Lachute Aviation a une durée totale de 795 heures, soit 12 mois à temps complet ou 18 mois à temps partiel (dont 534 heures de théorie et 266 heures de vol dont 60 heures sur multimoteurs) sur les installations de l'Aéroport de Lachute dans les Laurentides.

 

Tu auras les cours suivants : règlementation et discipline aéronautique, météorologie de base, théorie du vol, conception, fonctionnement et instrumentation d'un avion monomoteur et d'un avion multimoteurs 1, performance d'avion monomoteur et d'un avion multimoteurs 1, facteurs humains, navigation 1, techniques de pilotage privé, préparation à la licence de pilote privé, météorologie avancée, techniques de pilotage professionnel d'un avion monomoteur 1, conception, fonctionnement et instrumentation d'un avion monomoteur et d'un avion multimoteurs 2, performance d'avion monomoteur et d'un avion multimoteurs 2, navigation 2, techniques de pilotage professionnel d'avion multimoteurs à vue, règlementation et procédures de vol aux instruments, techniques de pilotage professionnel d'un avion monomoteur 2, techniques de pilotage professionnel d'avion multimoteurs de vol aux instruments et principes d'exploitation d'un service aérien.

 

L'Attestation d'études collégiales en pilotage d'hélicoptères A.E.C. offert par le Campus Notre-Dame-de-Foy CNDF conjointement avec l'école de pilotage Capitale Hélicoptères a une durée totale de 180 heures, soit 6 à 8 mois à temps complet ou 12 mois à temps partiel (dont 80 heures de théorie et 100 heures de vol dont 35 heures en solo) sur les installations de l'Aéroport international Jean-Lesage de Québec.

 

Tu auras des cours sur la règlementation de l'aviation canadienne, aérodynamique et théorie de vol, météorologie pour l'aviation, cellules, moteurs et systèmes d'un hélicoptère, instruments de vol, radio et communications aéronautiques, facteurs humains incluant la prise de décision, navigation aérienne, techniques de pilotage privé d'un hélicoptère, préparation à la licence de pilote privé d'hélicoptère, techniques de pilotage professionnel d'un hélicoptère, préparation à la licence de pilote professionnel d'hélicoptère, techniques de pilotage commercial d'un hélicoptère, préparation à la licence de pilote commercial d'hélicoptère, ainsi que les opérations aériennes au sein d'une entreprise d'hélicoptères.

 

Pour plus de détails, consulte la vidéo promotionnelle réalisée par Capitale Hélicoptères.

 

POUR DEVENIR PILOTE MILITAIRE :

 

Tu devras tout d’abord répondre aux exigences d’enrôlement des Forces canadiennes pour les officiers (tests médicaux, tests d'aptitudes physiques, tests de psychométrie, tests de connaissances générales, enquête de sécurité et vérifications des antécédents judiciaires, etc.).

 

Par la suite, tu auras un choix parmi l'un des 3 cheminements d'enrôlement suivants :

  1. Programme de formation des officiers de la Force régulière PFOR :

    Tu devras entreprendre 4 années d’études universitaires au Collège militaire royal du Canada à Kingston en Ontario dans une spécialité appropriée (par exemple, le baccalauréat en génie aéronautique ou le baccalauréat en génie mécanique). Les études comprennent également des cours en lien avec la doctrine militaire, l'histoire militaire, la psychologie militaire et le leadership, etc.; ainsi que la participation aux différentes activités et cérémonies militaires.

    Dans certains cas, les Forces peuvent subventionner les élèves-officiers afin qu'ils suivent un programme d'études pertinent menant à l'obtention d'un baccalauréat dans une autre université canadienne. Tu suivras ta formation pendant l'année universitaire normale et participeras à une instruction militiare supplémentaire pendant l'été.

    Évidemment, lors du trimestre d’été de la 1re année d’études universitaires, tu devras suivre le cours élémentaire des officiers d’une durée de 13 semaines offert à l’École de leadership et des recrues située à St-Jean-sur-Richelieu.

    Tu devras répondre aux exigences d'admission aux études universitaires dans les universités hors-Québec, soit détenir le D.E.S. et avoir complété une année d'études collégiales à temps complet dans un programme préuniversitaire en sciences (sciences de la nature, sciences informatiques et mathématiques ou intégré en sciences-arts-lettres).

    Pendant tes études universitaires, tu obtiendras le grade d’élève-officier et seras rémunéré au salaire 1 328 à 1 412 $/mois au cours de chacune des 4 années d’études universitaires.

    Les diplomés(es) de ce programme sont tenus de servir pendant 7 ans comme pilote dans les Forces canadiennes.

  2. Programme de formation des officiers - Éducation permanente PFOEP :

    Tu devras entreprendre des études collégiales dans le cadre du baccalauréat en technologie de l'aviation combiné à un programme de formation en pilotage sur une période de 4 ans.

    La premiere année du programme, tu suivras l'instruction de la qualification militaire de base des officiers à l'École de leadership et des recrues à St-Jeean-sur-Richelieu, la phrase préparatoirepuis la phrase préparatoire à l'École de survie et de me decine de l'air à Portage-la-Prairie au Manitoba et la phase 1 de l'entraînement au vol militaire offerte à la 3e école de pilotage des Forces canadiennes à Portage-la-Prairie au Manitoba.

    La deuxième année, tu suivras les cours théoriques et pratiques (sur simulateur) au Seneca College à Toronto en Ontario.

    Les deux dernières années du programme, tu termineras l'entraînement au vol militiare (phase 2) et finiras les cours théoriques et pratiques (sur simulateur) au Seneca College.

Le troisième cheminement possible est :

 

Programme d'enrôlement direct des officiers PEDO :

 

Si tu détiens déjà un grade universitaire (de préférence en sciences ou en génie); tu débuteras dès ton enrôlement, la qualification militaire de base des officiers de 14 semaines offerte par l'École de leadership et des recrues des Forces canadiennes à St-Jean-sur-Richelieu.

 

Pour plus de détails, consulte la page suivante.

 

Ensuite, tu pourras suivre le Programme de formation des pilotes des Forces canadiennes offert à l’École canadienne de pilotage à Portage-la-Prairie au Manitoba. Si néCessnaire, tu devras également suivre une formation en langue seconde d'une durée de 2 à 8 mois à l'École de langues des Forces canadiennes.

 

Le Programme de formation des pilotes des Forces canadiennes est organisé en 4 étapes :

 

Note : pendant ta formation, tu obtiendras le grade de sous-lieutenant et seras rémunéré pour chaque année de formation.

1)      La phase préparatoire : u auras à suivre une formation de 40 jours en pilotage d’un aéronef léger Slingsby Firefly, 5 jours en instruction aéromédicale 1 semaine du cours de survie en forêt - niveau élémenaire, 1 semaine de survie en mer - niveau élémentaire et 1 semaine en techniques d'atterrissage en parachute. Cette formation t’est exemptée si tu as obtenu ton DEC en pilotage.

2)     Phase 1 : l’entraînement élémentaire au pilotage : 26 semaines (env 6 mois) de formation théorique et pratique en pilotage et techniques de pilotage de l’avion d'entraînement CT-156 Harvard II (version militaire du Pilatus PC-9). Il se peut qu’une partie théorique peut être exemptée si tu as obtenu ton DEC en pilotage ou si tu entreprends des études dans le cadre du PFOEP.

3)    Phase 2 : l’entraînement intermédiaire et avancé au pilotage :  tu complèteras ta formation en effectuant une formation pratique au pilotage de l’un des 3 types d’appareils suivants :

multimoteurs : tu t’entraîneras à bord du Dash-8 (pour piloter éventuellement les avions Hercules, Aurora, Polaris ou Challenger);

hélicoptères : tu t’entraîneras à bord du CH-139 Jet Ranger, une version militaire du Bell 206 (pour piloter éventuellement les hélicoptères Griffon, Sea-King ou Cormorant);

appui tactique :  tu t’entraîneras à bord du CT-155 Hawk conçu et fabriqué par le BAE (pour piloter éventuellement le CF-18 Hornet).

4)    Phase 3 : l’entraînement opérationnel sur un type d’appareil : c’est une formation pratique en cours d’emploi donnée par un(e) pilote de ton unité où tu seras affecté(e) et tu t’entraîneras à piloter l’aéronef dont dispose ton unité.

Ce n’est qu’après avoir terminé ces étapes que tu pourras devenir co-pilote à bord d’un aéronef de l’Armée canadienne et obtenir le grade lieutenant.

 

Par la suite, il te sera possible de suivre des cours de perfectionnement ou de spécialisation en pilotage, en navigation aérienne, en gestion des opérations aériennes ou un entraînement avancé sur un type d’appareil en particulier offerts par les Forces canadiennes.

Pour plus de détails, consulte les vidéos suivants :

PERFECTIONNEMENT ET ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Si tu le désires, il te sera possible de poursuivre tes études à l’université dans une spécialité connexe telle que :

Après avoir acquis quelques années d’expérience, il te seras possible de te perfectionner dans les différents domaines du pilotage et de l’aviation (nouveaux équipements, formation sur un type d’appareil en particulier, etc) ou compléter une formation en entretien des aéronefs

PASSERELLES :

 

Un programme passerelle permet aux titulaires d'un D.E.C. dans une discipline en particulier de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans le cadre de son baccalauréat. Par contre, aucune garantie d'admission n'est offerte lors de la demande.

 

Voici la seule entente actuelle offerte :

  • l'UQAC pourra reconnaître jusqu'à 15 crédits (avec une cote R de 26,0 ou +) aux titulaires de ce D.E.C. du CQFA dans le cadre de son Baccalauréat en administration - cheminement en aéronautique

EXIGENCE D’ADMISSION :

 

Pour le D.E.C.

  • Détenir un D.E.S. ou un diplôme jugé équivalent ET avoir réussi les cours suivants ou leurs équivalents :

mathématiques TS ou SN 5e (anciennement mathématiques 536)

Physique 5e (anciennement physique 534)

 

Pour les équivalences de l'éducation aux adultes, consulte la page suivante

Pour l'AEC :

  • Avoir 18 ans ou +

  • Détenir un D.E.S. ou un diplôme jugé équivalent

  • Avoir interrompu ses études pendant au moins une année scolaire

  • OU avoir complété au moins 2 session consécutives d'études postsecondaires échelonnée sur une période d'un an ou plus

 

Note : les frais de scolarité sont très élevés, mais admissibles aux prêts et bourses du Ministère de l'Éducation

 

Pour la formation militaire

 

Consulte le centre de recrutement le plus près

 

EXIGENCES PARTICULIÈRES D’ADMISSION :

 

Pour le D.E.C.

 

Note : le processus de sélection est long et fort exigeant

  • Phase 1 : qualité du dossier scolaire (incluant la réussite des cours préalables)

  • Phase 2 : Subir une série d’examens écrits (test de mathématique diagnostique, test de la connaissance du français, test de connaissance de l'anglais, test de raisonnement mécanique, test de personnalité et test de connaissances générales en aviation)

  • Phase 3 : Effectuer un séjour obligatoire de 2 jours au CQFA comprenant :

  • Phase 3 (suite) : Une entrevue obligatoire (seuls les 100 meilleurs(es) candidats(es) aux tests écrits sont invités à l’entrevue)

  • Phase 3 (suite) :  Subir un test informatisé visant à évaluer la capacité à gérer un système complexe et évaluer les réflexes et réactions dans diverses situations

  • Phase 3 (suite) : Subir des examens médicaux, visuels et auditifs obligatoires exigés par la Transports Canada (effectués par un médecin nommé par le Cégep)

Il est à noter que toutes les étapes et les tests sont éliminatoires, donc l'échec à une étape signifie le refus.

Pour l'AEC :

  • Subir des examens médicaux, visuels et auditifs obligatoires exigés par Transports Canada

 

Pour la formation militaire

 

Consulte le Centre de recrutement le plus près

 

STATISTIQUES D’ADMISSION ET CONTINGENTEMENT :

 

Pour le D.E.C. en pilotage d’aéronefs :

 

À l’automne 2020 :

Ce programme est très contingenté à Chicoutimi (Centre québécois de formation aéronautique) :

 

Nombre total de demandes 

CAPACITÉ D’ACCUEIL TOTALE

TAUX D’ADMISSION

En %

TAUX D’ADMISSION

En 2019

TAUX D’ADMISSION

en 2018

TAUX D’ADMISSION

en 2017

TAUX D’ADMISSION

en 2016

TAUX D’ADMISSION

en 2015

405

40

10

12

14

16

15

15

* les 100 meilleurs(es) candidats(es) aux tests écrits sont convoqués à la phase 3

 

Admissions ouvertes de jour au trimestre d'automne seulement et fermées au 2e tour.

 

Pour les A.E.C. :

 

Les candidats(es) admissibles (qui réussissent toutes les étapes de sélection) sont généralement admis.

 

Par contre, certains collèges pourraient avoir un nombre limité de places disponibles.

 

Pour le programme de formation des officiers pilotes des Forces canadiennes :

Les candidats(es) qui réussissent toutes les étapes de sélection sont admis.

 

ENDROITS DE FORMATION :

 

Pour le DEC :

  • Collège Mérici à Québec
    en collaboration avec Orizon Aviation
    offert en cheminement régulier à temps complet de jour.

    NOUVEAU !

    Spécialisation en pilotage de ligne;
    Les cours de la formation générale sont offerts au Collège Mérici (un service de navette gratuite est offerte) et les cours de formation spécifique sont offerts dasn les locaux de Orizon Aviation à l'Aéroport international Jean-Lesage;

    Les classes sont de petite taille permettant un enseignement personnalisé un meilleure encadrement des professeurs;
    Comprend de nombreuses activités et travaux pratiques tels que : ateliers de navigation, ateliers de météorologie, ateliers de maintenance générale, exercices de survie, entraînement sur simulateurs, ainsi que des exercices d'entraînement avec instructeur, ainsi que des exercices d'entraînement en vol en solo;
    Comprend de nombreuses activités parascolaires et professionnelles telles que : conférences ou rencontres avec des pilotes provenant de différentes milieux, visites d'entreprises de l'aviation, etc;
    Détient une flotte d'aéronefs récents, soit : 2 monoteurs Diamond Eclipse DA20-C1, 5 monomoteurs Cessna 152, 2 monomoteurs Cessna 172 Skyhawk et 2 multimoteurs Piper PA-31 Navajo;
    Accès à des installations modernes telles que : un laboratoire de démonstration, une salle de débriefing, un laboratoire de simulation (doté d'un simulateur pour monomoteur et un simulateur pour multimoteurs), des salles de classes traditionnelles, un atelier complet de maintenance et 2 hangars de remisage;
    Pour plus de détails, regarde la vidéo promotionnelle
    du programme;
    ainsi que la vidéo promotionnelle de l'École de pilotage.

  • Air Richelieu, Longueuil - Aéroport de Saint-Hubert (région de la Montérégie)
    (établissement privé)
    offert en cheminement régulier à temps complet de jour.


    Spécialisation en pilotage de ligne;
    Un programme d'AEC en pilotage d'aéronefs également offerte;
    Offert en formation intensive en 26 mois (incluant les trimestres d'été);

    Les classes sont de petite taille permettant un enseignement personnalisé un meilleure encadrement des professeurs;
    Formation bilingue;
    Comprend de nombreuses activités et travaux pratiques tels que : ateliers de navigation, ateliers de météorologie, ateliers de maintenance générale, exercices de survie, entraînement sur simulateurs, ainsi que des exercices d'entraînement avec instructeur, ainsi que des exercices d'entraînement en vol en solo;

    Comprend de nombreuses activités parascolaires et professionnelles telles que : échanges-rencontres avec des pilotes de ligne, contrôleurs de la circulation aérienne, consultants en aviation, météorologues spécialisés en aviation, gestionnaires d'entreprises d'aviation, représentants de manufacturiers, etc.; visites d'entreprises d'aviation, séminaires sur différents sujets touchant l'aviation, etc;
    Possibilité de bénéficier de la Passerelle Jazz mise en place en collaboration avec Jazz Aviation, ce programme vise à donner aux plus méritants, un accès direct aux entrevues de sélection;

    Pour plus de détails, regarde la vidéo promotionnelle du collège.


    Accès à une flotte composée de plusieurs aéronefs d'entraînement soit : des monomoteurs Cessna 150, des monomoteurs Cessna 170 Skyhawk et un multimoteurs Piper PA-44 Seminole.

    Accès à nombreux laboratoires et autres installations
    , dont : un laboratoire de démonstration,  un atelier complet d'entretien d'aéronefs, 3 hangars pour le remisage des aéronefs, un laboratoire de simulation
    (comprenant un simulateur de vol AL-150 reproduisant le Cessna 172, un simulateur de vol AL-200 reproduisant le vol aux instruments IFR et multimoteurs et un simulateur de vol ALX ultramoderne reproduisant des multimoteurs à pistons et des multimoteurs à réacteurs), une salle de vol informatisée, une salle de répartition des vols, salle de réception des données météorologiques, un laboratoire d'informatique (dotés de logiciels les plus utilisés en aviation), un centre de documentation spécialisé en aéronautique et bien sûr, plusieurs salles de classe traditionnelles.

    Accès à nombreu
    ses infrastructures aéroportuaires de l'Aéroport de Montréal - Saint-Hubert (classée 12e au Canada et 5e parmi ceux dédiés à la petite aviation, servant comme lieu d'entraînement au pilotage, d'aérodrome militaire pour la Réserve aérienne des Forces canadiennes, mais aussi comme infrastructure publique pour l'aviation de loisir et pour l'aviation régionale et enfin, le campus de l'École nationale d'aérotechnique );
    dont :
    3 pistes avec surface asphaltée (une première de 7 800 pieds, une seconde de 3 900 pieds et une troisième de 2 400 pieds), une aérogare rénovée en 2010, un centre d'entretien d'aéronefs, tour de contrôle de Nav Canada, un service de ravitaillement et des zones de réduction des impacts du bruit.

  • Centre québécois de formation aéronautique CQFA, Saint-Honoré - près de Saguenay (région du Saguenay-Lac-Saint-Jean)
    rattaché au Cégep de Chicoutimi
    offert en cheminement régulier à temps complet de jour seulement.


    Plus grand centre de formation aéronautique francophone en Amérique du Nord;
    Programme unique
    dans le réseau public québécois;
    Formation reconnue internationalement;
    Les cours de la formation générale sont offerts au Cégep de Chicoutimi (à 19 km du CQFA
    avec un service de navette gratuite offerte) et les cours de formation spécifique sont offerts au CQFA;

    Les classes sont de petite taille permettant un enseignement personnalisé un meilleure encadrement des professeurs
    ;
    Comprend de nombreuses activités et travaux pratiques tels que : ateliers de navigation, ateliers de météorologie, ateliers de maintenance générale, exercices de survie en forêt, exercice de survie sous l'eau, organisation d'un camp (option brousse seulement), entraînement sur simulateurs, ainsi que des exercices d'entraînement avec instructeur, ainsi que des exercices d'entraînement en vol en solo;

    Comprend de nombreuses activités parascolaires et professionnelles
    telles que : conférences ou rencontres avec des pilotes provenant de différentes milieux (brousse, hélicoptère, Garde Côtière, combat des incendies de forêts, aviation d'affaires, aviation de ligne court, moyen ou long courrier, etc.); contrôleurs de la circulation aérienne, consultants en aviation, météorologues spécialisés en aviation, gestionnaires d'entreprises d'aviation, représentants de manufacturiers, etc.; visites d'entreprises d'aviation, séminaires sur différents sujets touchant l'aviation, participation au Festival aérien de Bagotville, etc;
    Pour plus de détails, regarde la vidéo promotionnelle du programme.

    Accès à une flotte
    composée de plusieurs aéronefs d'entraînement soit : 13 avions monoteurs Beechcraft Sundowner C23 pour l'enseignement de base, 3 hydravions Cessna 185F Skywagon (équipés de roues ou de flotteurs amphibies ou de skis selon la période de l'année) pour l'enseignement de brousse, 2 avions bimoteurs Piper Navajo PA-3 pour l'enseignement de ligne et 2 hélicoptères à turbine Bell-206 pour l'enseignement hélicoptère.

    Accès à nombreux laboratoires et autres installations
    , dont : un atelier complet d'entretien d'aéronefs, 2 hangars pour le remisage des aéronefs,
    d'un laboratoire de simulation doté de 3 simulateurs de vol professionnel CAE possédant chacun leurs caractéristiques propres (monoteur, multimoteur à pistons et multimoteurs turbopropulsé), un bassin d'entraînement de survie sous l'eau, un laboratoire de démonstration, une salle de vol informatisée, une salle de répartition des vols, salle de réception des données météorologiques, un laboratoire d'informatique (dotés de logiciels les plus utilisés en aviation tels que Airsight, Aviatime, Gestlair, CAE Merlot.aero, etc.), une bibliothèque spécialisée dans le domaine en aéronautique, une salle de conditionnement physique et bien sûr, plusieurs salles de classe traditionnelles.

    Accès à nombreu
    ses infrastructures aéroportuaires de l'Aéroport municipal de Saint-Honoré (servant comme lieu d'entraînement du CQFA, mais aussi comme infrastructure publique pour l'aviation de loisir et à ne pas confondre avec l'aéroport régional civilo-militaire de Bagotville) dont :
    3 pistes avec surface asphaltée dont deux de 4 200 pieds (dont l'une rénovée en 2020) et une de 5 100 pieds et une piste de 250 mètres dédiée aux hélicoptères, une tour de contrôle de Nav Canada.

Pour l’AEC :

  • Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue, campus de Val-d'Or
    offert en partenariat avec le Centre québécois de formation aéronautique CQFA du Cégep de Chicoutimi
    AEC en pilotage d'avion multimoteurs aux instruments code et hydravion

  • Campus Notre-Dame-de-Foy CNDF à Québec
    en collaboration avec Capitale Hélicoptères

    AEC en pilotage professionnel d'hélicoptères
    (815 heures, soit 12 mois à temps partiel).

    Seule programme entièrement consacré au pilotage professionnel d'hélicoptère;
    l'une des plus importantes écoles de pilotage d'hélicoptère au Canada;
    formation offerte à l'Aéroport international Jean-Lesage;
    une équipe de 6 instructeurs détenant plusieurs centaines d'heures de vol (voire même des miliers d'heures de vol sur hélicoptères pour certains) sur différents types d'appareils et une grande expérience au sein de grandes entreprises québécoises etou françaises d'hélicoptère;

    détient une flotte d'aéronefs récents, soit : Robinson R44 Raven II, Airbus EC120 Colibri, Airbus AS350 B2, Airbus AS350 B3;
    accès à des installations modernes telles que : un héliport qui est situé à moins de cinq minutes des zones d’entrainement, un atelier de maintenance, des hangars de remisage des appareils, une salle de démonstration et un laboratoire de simulation doté d'un simulateur de vol professionnel d'hélicoptères ultramoderne;
    Pour plus de détails, regarde la vidéo promotionnelle de l'École.

  • Cégep de Beauce-Appalaches
    en collaboration avec Grondair Aviation
    AEC en pilote d'avion privé et commercial multimoteurs (585 heures à temps partiel).

    foramtion offerte à l'aéroport privé de Saint-Frédéric-de-Beauce propriétée de l'École;
    détient une flotte d'aéronefs, soit : Cessna 152, Cessna 172, Cessna 182, Cessna 310, Cessna 337, Piper Navajo et Beechcraft King Air 100;
    accès à des installations et laboratoires modernes telles que : un terminal, quatre hangars ainsi qu'une piste asphaltée de 3 600 pieds, deux salles de classe d’une capacité de 12 à 20 étudiants et chacune d’entre elles est équipée de projecteurs multimédias, plusieurs salles de débriefing, un laboratoire de simulation doté d'un simulateur « Precision Flight Controls – Modular Flight Deck » pour l'entraînement IFR et multimoteurs;

    Pour plus de détails, regarde la vidéo promotionnelle de l'École.

  • Collège Laflèche, campus de Trois-Rivières ou campus de Longueuil
    en collaboration avec l’Académie de pilotage Cargair
    AEC en pilote professionnel d'aéronefs - programme intégré ATP (795 heures, soit 16 à 18 mois à temps partiel)

    la plus grande école privée de pilotage au Canada fondée en 1961;
    formation
    offerte à l'Aéroport de Montréal - Saint-Hubert en Montérégie ou à l'Aéroport de Trois-Rivières en Mauricie;
    formation bilingue (campus de Longueuil) ou formation offert en français (campus de Trois-Rivières)
    détient une flotte d'aéronefs, soit : Cessna 152, Cessna 172 Skyhawk et Piper PA-23 Aztec;
    accès à des installations modernes telles que : 2 simulateurs de vol (DEV) de modèle Élite ou Mechtronix dans chacun des campus, une salle de démonstration, un atelier de maintenance et un hangar de remisage des appareils;
    regarde la vidéo promotionnelle du programme;
    regarde la vidéo promotionnelle de l'Académie.

  • Collège Mérici à Québec
    en collaboration avec Orizon Aviation
    AEC en pilotage d'aéronefs
    de ligne - programme intégré ATP (825 heures, soit 12 à 18 mois à temps partiel)


    formation offerte à l'Aéroport international Jean-Lesage;
    détient une flotte d'aéronefs récents, soit : 2 monoteurs Diamond Eclipse DA20-C1, 5 monomoteurs Cessna 152, 2 monomoteurs Cessna 172 Skyhawk et 2 multimoteurs Piper PA-31 Navajo;
    accès à des installations modernes telles que : un laboratoire de démonstration, une salle de débriefing, un laboratoire de simulation (doté d'un simulateur pour monomoteur et un simulateur pour multimoteurs), des salles de classes traditionnelles, un atelier complet de maintenance et 2 hangars de remisage;
    une équipe de 9 instructeurs détenant plusieurs centaines d'heures de vol et une grande expérience au sein de transports aériens commerciaux nord-américains;

    Pour plus de détails, regarde la vidéo promotionnelle
    du programme;
    ainsi que la vidéo promotionnelle de l'École de pilotage.

  • Hélicraft à Longueuil (St-Hubert)
    (établissement privé)
    AEC en pilotage professionnel d'hélicoptères (815 heures, soit 12 mois à temps partiel).

    la première école au Québec à être uniquement dédiée à l’hélicoptère fondée en 1969;
    formation offerte à l'Aéroport de Montréal - Saint-Hubert;
    détient une flotte d'aéronefs,
    comprend des hélicoptères Robinson R22 et des hélicoptères Robinson R44 Raven II;
    accès à des installations telles que : un héliport sur le site de l'aéroport, un atelier de maintenance, un hangar de remisage des appareils, un laboratoire de simulation doté d'un simulateur d'hélicoptère R22béta et des salles de classes traditionnelles;
    une équipe de 6 instructeurs détenant plusieurs centaines d'heures de vol et une grande expérience au sein de grandes entreprises françaises d'hélicoptère ou au sein de l'Armée de l'air française;

    pour plus de détails, regarde la vidéo promotionnelle de l'École.

  • Air Richelieu, Longueuil - Aéroport de Saint-Hubert (région de la Montérégie)
    AEC en pilotage d'aéronefs - intégré ATPL
    (établissement privé)
    offert en cheminement régulier à temps complet de jour.


    Spécialisation en pilotage de ligne;
    Les classes sont de petite taille permettant un enseignement personnalisé un meilleure encadrement des professeurs;
    Formation bilingue;
    Comprend de nombreuses activités et travaux pratiques tels que : ateliers de navigation, ateliers de météorologie, ateliers de maintenance générale, exercices de survie, entraînement sur simulateurs, ainsi que des exercices d'entraînement avec instructeur, ainsi que des exercices d'entraînement en vol en solo;

    Pour plus de détails, regarde la vidéo promotionnelle du collège.


    Accès à une flotte composée de plusieurs aéronefs d'entraînement soit : des monomoteurs Cessna 150, des monomoteurs Cessna 170 Skyhawk et un multimoteurs Piper PA-44 Seminole.

    Accès à nombreux laboratoires et autres installations
    , dont : un laboratoire de démonstration,  un atelier complet d'entretien d'aéronefs, 3 hangars pour le remisage des aéronefs, un laboratoire de simulation
    (comprenant un simulateur de vol AL-150 reproduisant le Cessna 172, un simulateur de vol AL-200 reproduisant le vol aux instruments IFR et multimoteurs et un simulateur de vol ALX ultramoderne reproduisant des multimoteurs à pistons et des multimoteurs à réacteurs), une salle de vol informatisée, une salle de répartition des vols, salle de réception des données météorologiques, un laboratoire d'informatique (dotés de logiciels les plus utilisés en aviation), un centre de documentation spécialisé en aéronautique et bien sûr, plusieurs salles de classe traditionnelles.

Pour le diplôme militaire :

AUTRES FORMATIONS :

 

Note : Les grandes entreprises d’aviation comme Air-Canada ou Air-Transat, ainsi que le Gouvernement du Québec (avions citernes ou hélicoptères) exigent tous le D.E.C. en pilotage d’aéronefs.

 

Par contre, Les écoles de pilotage, les petits opérateurs de nolisement et les opérateurs sur flottes ne requièrent généralement pas des candidats avec des études supérieures, seule la formation de pilote professionnel acquise dans une école de pilotage reconnue est exigée.

 

Même si le Centre québécois de formation aéronautique est le seul établissement public au Québec à offrir une formation complète de pilote, il existe plusieurs écoles privées de pilotage qui proposent des cours de pilote professionnel(le). L’admission est plus facile, mais les coûts sont élevés. Voici quelques exemples d’écoles offrant des formations reconnues par les employeurs :

 

Je te conseille de magasiner les écoles afin de vérifier la réputation de l'école dans une formation de pilote professionnel, les connaissances et l'expérience des instructeurs, les types d'aéronefs utilisés et la qualité de leur entretien, le matériel pédagogique fournis, la durée des cours tant théoriques et en vol, les prix. Informe-toi aussi auprès des entreprises d'aviation si elles ont déjà embauché un diplômé de cette école. Comme ça tu pourra comparer chaque école et définir laquelle répond le plus à tes besoins.

 

À CONSIDÉRER : il existe plusieurs types de licences de pilote émises par Transports Canada :

  • Licence de pilote privé : permet de piloter un avion monoteur de jour (type Cessna). Le détenteur de cette licence ne permet pas de travailler comme pilote. Par contre, dans le cadre d'une formation professionnelle, elle est la 1re étape de formation de pilote. La formation dure généralement environ 125 heures dont 45 heures d'entraînement en vol de jour
     

  • Licence de pilote privé - qualification IFR : formation suppléémentaire de 88 heures afin d'obtention la qualification néCessnaire pour piloter un monomoteur de nuit comme pilote privé.
     

  • Licence pilote professionnel multimoteurs : permet de piloter des avions monomoteurs (type Cessna) et être rémunéré comme pilote. Elle suit généralement la formation de base en pilotage privé dans le cadre d'un programme de formation professionnelle. La formation dure généralement environ 360 heures (incluant la formation de pilote privé) dont 200 heures d'entraînement en vol de jour et de nuit et comprend la qualification IFR.
     

  • Licence de pilote d'hélicoptère : permet de piloter des hélicoptères (type Bell) et être rémunéré comme pilote. Elle suit généralement la formation de base en pilotage privé dans le cadre d'un programme de formation professionnelle. La formation dure généralement environ 345 heures (incluant la formation de pilote privé) dont 165 heures d'entraînement en vol.

 

Comment choisir une bonne école ? 

  • Informe-toi sur la durée des cours, leur contenu, le matériel, les locaux, les installations d'entraînement (simulateurs et autres équipements) et la qualité d'entretien des aéronefs utilisés pour l’enseignement

  • Informe-toi sur les compétences et l’expérience des professeurs (ont-ils une formation dans le domaine ou ils l’ont appris sur le tas, ont-ils plusieurs années d'expérience ?)

  • Informe-toi sur les prix (ce montant comprend-t-il tous les frais de formation, le matériel, la location des aéronefs et qu’est-ce qui est fournis comme matériel ?)

  • On ne peut pas exiger que tu paies tous les frais dans 1 seul versement avant le début des cours (réf : Loi sur la Protection du consommateur)

  • Combien d'élèves pilotes par instructeur, par avion ?

  • Demande si tu peux visiter les lieux notamment les hangars, les salles de simulateurs, etc (une réponse négative !, raccroche !)

  • Communique avec plusieurs écoles afin de comparer les prix, la durée de la formation et les équipements utilisés

  • Le fait d'être reconnu par Revenu Canada et Revenu Québec ne signifie pas d'une qualité de l'enseignement, mais seulement que les frais de scolarité sont admissibles comme crédit d'impôt

  • N’oublie pas que c’est toujours mieux d’avoir un contrat où toutes les conditions y sont mentionnées et que tu as compris toutes les conditions qui s’y appliquent

  • Il ne faut pas qu'une publicité annonçant un taux de placement à 100 %, il ne faut pas utiliser ce critère comme choix d'une école car la situation du placement dans l'industrie de l'aviation est difficile ces temps-ci peut importe la formation et l'école choisies

Note : Attends-toi de payer plusieurs milliers de dollars pour suivre ces cours et la plupart ne permettent pas d’obtenir des prêts et bourses. Le Ministère de l’Éducation n’accorde pas de prêts et/ou de bourses aux étudiants qui entreprennent des études dans ces écoles car ce sont toutes des écoles privées non subventionnées par l’État.

LIENS RECOMMANDÉS :

 

Tu veux un avis de pilotes d'aéronefs sur leur profession ?, alors va regarder les vidéos suivants :

  • une vidéo présentant le Programme d'entraînement de base des pilotes de l'Aviation royale canadienne avec un étudiant-pilote et son instructeur à bord du CT-156 Harvard II au sein de la 3e École de pilotage des Forces canadiennes au MB en 2013 et réalisée par les Forces canadiennes;

  • une vidéo présentant le Programme d'entraînement de base des pilotes de l'Aviation royale canadienne avec une étudiante-pilote et son instructeur à bord du CT-156 Harvard II au sein de la 15e Escadre Moose Jaw en SK en 2013 et réalisée par les Forces canadiennes;

  • une vidéo présentant le Programme d'entraînement de base des pilotes d'hélicoptères de l'Aviation royale canadienne avec un étudiant-pilote et son instructeur à bord du CH-139 Jet Ranger au sein de la 3e École de pilotage des Forces canadiennes au MB en 2013 et réalisée par les Forces canadiennes;

  • une vidéo présentant le Programme d'entraînement de base des pilotes d'hélicoptères de l'Aviation royale canadienne avec un étudiant-pilote et son instructeur à bord du CH-146 Griffon au sein de la 3e École de pilotage des Forces canadiennes au MB en 2013 et réalisée par les Forces canadiennes;

  • l'entrevue avec Isabelle Robinson, pilote de brousse pour Labrador Air Safari à la base de Baie-Comeau en Côte-Nord et réalisée par Étienne-Michaud Ste-Marie et diffusée sur Télé-Optik de Telus;

  • un vidéo présentant sur les finissants en pilotage de brousse 2017 du Centre québécois de formation aéronautique et réalisée par le CQFA;

  • le  documentaire Aviature sur les pilotes de brousse québécois et réalisé par le réalisateur et scénariste québécois Bruno Bouliane et diffusée par l'Office national du film;

  • l'entrevue avec Olivier Beaudoin, instructeur pilote sur Cessna chez Grondair Aviation et réalisée par cette entreprise;

  • les entrevues avec Jacques Prud'Homme, Marjorie Lafrane et Marc-Antoine Haddad; le premier est pilote de ligne et président, la seconde est directrice des ressources humaines et le troisième est premier officier sur Boeing 737 pour Nolinor Aviation, une entreprise de transport aérien spécialisée dans les vols commerciaux nolisés située à Mirabel et réalisées par cette entreprise;

  • l'entrevue avec Luc Martineau; pilote de ligne chez Air Canada sur les Airbus A319/320/321, instructeur de pilote de voltige sur un Pitts S2-C pour Lachute Aviation, pilote de voltige de compétition et juge en acrobatie aérienne et réalisée par le Journal de Montréal;

  • une entrevue avec Carole Pilon, pilote d'essai pour Bombardier Aéronautique et réalisée par Aéroportail;

  • une entrevue avec Matt Sattler, commandant de bord d'un Dash-8 pour Air Canada Express et réalisée par Air Canada;

  • l'entrevue avec Karl-Hans Désilets; pilote commandant de bord de l'avion-ambulance Challenger 601-3R du Service aérien gouvernemental et réalisée par Transports Québec;

  • une entrevue avec Farzad Eshghi et Claude Bouchard, le premier est commandant de bord sur moyen-courrier Boeing 737 et le second est chef-pilote pour le 737 chez Air Transat et réalisée par Air Transat;

  • une entrevue avec Alan Fauchere et François Garceau, le premier est commandant de bord et le second est premier officier sur long-courrier Boeing 777 pour Air Canada et réalisée par Air Canada (en anglais, sous-titré en français);

  • une entrevue avec Sophie Prévost, copilote sur long-courrier Boeing 777 pour Air France et réalisée par Air France;

  • une entrevue avec Éric Bernard, commandant de bord sur long-courrier Boeing 777 pour Air France et réalisée par Air France;

  • une vidéo de recrutement des pilotes réalisée par Porter Airlines (en anglais);

  • un vidéo présentant sur les finissants en pilotage d'hélicoptère 2017 du Centre québécois de formation aéronautique et réalisée par le CQFA;

  • l'entrevue avec Eddy; pilote d'hélicoptère et instructeur chez Hélicoptères canadiens (maintenant, Groupe HNZ) à Québec et réalisée par un étudiant de l'école secondaire La Camaradière;

  • les entrevues avec Alexandre et Laurie, le premier est pilote-mécanicien d'hélicoptère et la seconde est pilote d'hélicoptère pour l'entreprise Héli-Inter de St-Hubert, réalisées par ECP Télévision pour le site Web Visez.ca;

  • les entrevues avec Maxime Perron Caissy, Monya Lavergne, Maxence Besson, Patrick Chevret et Olivier Moyat; les premiers sont pilotes d'hélicoptère et le dernier est chef instructeur pilote d'hélicoptère chez Capitale Hélicoptères à Québec et réalisées par cette entreprise;

  • une entrevue avec Said Chouater, pilote d'hélicoptère sur un Robinson R44 pour la surveillance routière en France et réalisée par Les Métiers.ent;

  • les entrevues avec Michel Laur et Michel Morvan, le premier est copilote et le second est commandant de bord d'un bombardier d'eau Bombardier CL-415 en France et réalisée par Airliner;

  • une capsule vidéo à bord avec Paul Bérubé et Pascal Duclos, pilotes de CL-415 du Service aérien gouvernemental du Québec en route vers un incendie;

  • l'entrevue avec Olivier Beaulieu, chef pilote de charter chez Exact Air et réalisée par des étudiants en techniques de production et postproduction télévisuelles du Cégep de Jonquière;

  • une entrevue avec Josh Kallenberg, pilote d'avion d'affaires Gulfstream G450 pour une entreprise américaine de charters et diffusée sur le site Howcast (en anglais);

  • une entrevue avec capitaine Zack Charbonneau, instructeur de vol des pilotes d'avion d'appui tactique à la 15e Escadre Moose Jaw en Saskatchewan et réalisée par le magazine Web sur l'aviation AvWeb (en anglais);

  • l'entrevue avec capitaine Jim Knutsson; pilote d'hélicoptère et instructeur-pilote du Griffon au 403e escadron d'entraînement opérationnel d'hélicoptères de la 1re Escadre de l'Aviation royale canadienne à la base militaire de Gagetown au N-B qui nous explique l'entraînement des pilotes et réalisée par les Forces canadiennes; (en anglais, sous-titré en français);

  • les entrevues avec capitaine Carlos Olivas, capitaine Philippe Daunais et capitaine Germain Bélanger, le premier est pilote d'avion d'appui tactique CF-18 Hornet à la 3e Escadre Bagotville de l'Aviation royale canadienne, le second est pilote d'avion de transport tactique à la 17e Escadre Trenton en Ontario et le troisième est pilote d'hélicoptère maritime Sea King à la 12e Escadre Sherwater en N-É et réalisées par les Forces canadiennes;

  • l'entrevue avec capitaine Alexia Shore; pilote d'hélicoptère Griffon au 408e escadron tactique d'hélicoptères de la 1re Escadre à la base militaire de Cold Lake en Alberta et réalisée par les Forces canadiennes (en anglais, sous-titré en français);

  • l'entrevue avec capitaine Jeremy Rom; pilote d'hélicoptère d'appui tactique Griffon pour le 430e escadron tactique d'hélicoptères à la base militaire de Valcartier des Forces canadiennes et réalisée par TFO;

  • l'entrevue avec capitaine Jacquie Field; pilote d'hélicoptère CH-147 Chinook au 427e escadron tactique d'hélicoptères à la base militaire de Petawawa en Ontario des Forces canadiennes et réalisée par les Forces canadiennes (en anglais, sous-titré en français);

  • les entrevues avec capitaine Jameel Janjua, capitaine Diane Baldasaro et capitaine Peter Curtis, le premier est pilote d'avion d'appui tactique CF-18 Hornet à la 3e Escadre Bagotville de l'Aviation royale canadienne, la seconde est pilote d'avion de transport tactique à 17e Escadre Trenton en Ontario et le troisième est pilote d'hélicoptère maritime Sea King à la 12e Escadre Sherwater en N-É et réalisées par les Forces canadiennes (en anglais);

  • les entrevues avec capitaine Simon Rocheleau et capitaine Ian Perreault, le premier est officier des systèmes de combat aérien à la 12e Escadre Sherwater (escadron 423 d'hélicoptères maritimes Sea King) en N-É de l'Aviation royale canadienne, le second est officier des systèmes de combat aérien à la 144e Escadre Sherwater en N-É (escadron 405 de patrouille maritime Aurora) et réalisées par les Forces canadiennes;

  • les entrevues avec capitaine Tyler Thorbergson et capitaine Ben Lawson, le premier est officier des systèmes de combat aérien à la 14e Escadre Sherwater en N-É (escadron 405 de patrouille maritime Aurora) de l'Aviation royale canadienne, le second est officier des systèmes de combat aérien  au 414e escadron de guerre électronique - Ottawa et réalisées par les Forces canadiennes (en anglais);

  • l'entrevue avec capitaine Jackie Ruis; pilote d'hélicoptère de transport lourd CH-1247F Chinook (maintenant remplacé par le CH-135 Twin Huy) au 450e escadron tactique d'hélicoptères de la 1re Escadre à la base militaire de Petawawa en Ontario et réalisée par les Forces canadiennes (en anglais, sous-titré en français);

  • l'entrevue avec capitaine Sarah Dallaire; a été pilote de CF-18 Hornet, maintenant pilote d'avion CT-114 Tutor en tant que "Snowbird 2" au sein dr 431e Escadron de démonstration aérienne Les Snowbirds et réalisée par les Forces canadiennes;

  • l'entrevue avec capitaine Maciej Hatta; pilote d'avion CT-114 Tutor au sein de l'Équipe de démonstration aérienne Les Snowbirds et réalisée par les Forces canadiennes (en anglais, traduit en français);

  • une entrevue avec lieutenant-colonel Colin Keiver, commandant du 436e escadron de transport tactique (CC-130 Hercules) au sein de la 8e Escadre Trenton en Ontario qui explique les missions et responsabilités de son unité et le travail d'un pilote de transport et réalisée par l'Aviation royale canadienne (en anglais, sous-titré en français);

  • l'entrevue avec lieutenant-colonel Joshua Kutryk; ancien pilote de chasseurs et pilote d'essai CF-18 Hornet et commandant de l'escadrille d'évaluation des chasseurs sein de la 8e Escadre Cold Lake en Alberta, maintenant astronaute actif pour l'Agence spatiale canadienne depuis 2017 et réalisée par l'Agence spatiale canadienne;

  • un extrait de l'émission "Génération C" sur le métier de pilote d'aéronefs et réalisée et diffusée par le Cégep de Chicoutimi;

  • une vidéo sur la "formation des pilotes de ligne" au Centre de formation d'Air Canada de Toronto et réalisée par Air Canada;

  • une capsule vidéo sur la formation des pilotes d'hélicoptères Griffon à la base militaire de Gagetown au N-B et réalisée par les Forces Canadiennes;

  • une vidéo corporative sur AirMédic, le service d'hélicoptère-ambulance (organisme privé sans lucratif) au Québec et réalisée par cette organisation.

Les liens sont classés dans les catégories suivantes :

 

Sur le travail de pilote :

-         Page d’Andrew, pilote de chasse (CF-18) pour les Forces canadiennes qui te décrit son travail

-         Visez dans le Mille : site de cette émission à TVA où une entrevue a été réalisé avec Laurie et Alexandre, pilotes d’hélicoptère pour Héli-Inter.

-         Site de Michel Careau, pilote d’hélicoptère pour le Groupe Québécor qui te décrit son travail

-         Air Canada : page d’informations sur les carrières au sein de cette compagnie

-         Air Transat : page d’informations sur les carrières au sein de cette compagnie

Autres :

Musées d’aviation :

-      Alberta Aviation Museum : site de ce musée canadien situé à Edmonton

-      American Helicopters Museum : site de ce musée américain situé à West Chester en Pennsylvanie

-      Atlantic Canada Aviation Museum : site de ce musée canadien situé à Halifax en Nouvelle-Écosse

-      BC Aviation Museum : site de ce musée canadien situé à Sidney en BC

-      Canadian Museum of flight : site de ce musée canadien situé à Langley en BC

-      Fleet Air Arm Museum : site ce musée aéronaval britannique, le plus grand du genre en Europe

-      Gianni Caproni Aviation Museum : plus grand et plus ancien musée italien d'aviation (en italien seulement, mais section photos intéressantes "collezioni"

-      Helicopters Museum : site de musée britannique d'aviation consacré qu'aux hélicoptères, le plus grand du genre au monde, situé dans le comté de Somerset

-      Italian Air Force Museum : site du musée national d'aviation militaire d'Italie (en anglais)

-      Luftwaffe Museum : site de cet important musée allemand d'aviation militaire (en anglais)

-      Militar Historisches Museum : site du plus grand musée allemand d'aviation militaire situé à Dresden (en anglais)

-      Musée de l'air et de l'espace du Bourget : plus grand musée d'aviation en France et l'un des plus importants au monde situé à Le Bourget sur l'Île-de-France

-         Musée de l’aviation et de l'espace du Canada : site officiel de ce musée situé à Ottawa

-         Musée de la Défense aérienne : site officiel de ce musée canadien situé à Bagotville au Québec

-      Musée national de la Force aérienne du Canada : site du plus grand musée d'aviation militaire au pays situé à Trenton en Ontario

-      Museum of Flight : site de cet important musée américain d'aviation et d'espace ayant la plus grande collection d'avions Boeing situé à Seattle, Washington

-         National museum of naval aviation : site officiel de ce musée de la U.S. Navy (en anglais)

-      New Canadian Museum of Air & Space : site de ce musée candien situé à Toronto

-         Royal Air Force Museum : site officiel de ce musée (en anglais)

-      The Deutsches Museum : site du plus grand musée allemand de sciences et technologies situé à Berlin (grande collection d'aéronefs)

-         U.S. Air Force museum : site de ce musée de la U.S. Air Force (en anglais)

-         U.S. army aviation museum : site officiel de ce musée de l’aviation militaire américaine (en anglais)

-      Wikipedia : répertoire des musées d'aviation par pays

Aviation militaire :

 

-     3e Escadre Bagotville : site de la seule escadre de chasseurs dans l'Est du Canada

-        Armée de l’Air : site officiel de la Force aérienne Française

-        Aviation militaire : site amateur sur les avions militaires d’hier à aujourd’hui

-        Force aérienne : site officiel de l’aviation militaire canadienne

-     Japan Air Self-Defense Force : site officiel de l'aviation militaire japonaise (en anglais)

-     Royal Air Force : site officiel de l'aviation militaire britannique

-     Royal Australian Air Force : site officiel de l'aviation militaire australienne

-        U.S. Air Force : site officiel de l’aviation militaire américaine

-        U.S. Navy : site officiel de la Marine américaine – section description des aéronef

Groupes de démonstration aérienne :

  • Air Show Mag : répertoire de tous les spectacles aériens en Europe et en Asie

  • Air Show Network : répertoire de tous les spectacles aériens en Amérique du Nord

  • Les SNOWBIRDS : site officiel de ce groupes de pilotes-acrobates canadiens

  • Blue Angels : ite officiel de l’équipe de démonstration aérienne de l’U.S. Navy

  • Thunderbirds : site officiel de l’équipe de démonstration aérienne de l’U.S. Air Force

  • Patrouille de France : site officiel de l’équipe de démonstration aérienne de l’Armée de l’air française

  • Red Arrows : site officiel de l'équipde de démonstration aérienne de la Grande-Bretagne

  • Heritage Flight : : site officiel de ce groupe de pilotes-acrobates américains de la U.S. Air Force

  • Patrouille de France : site officiel de ce groupe de pilotes-acrobates de l'Armée de l'air française

  • Patrouille Suisse : site officiel de ce groupe de pilotes-acrobates suisses

  • RED ARROWS : ssite officiel de ce groupe de pilotes-acrobates de la Royal Air Force du UK

  • Skyhawks : site officiel du groupe des parachutistes des Forcess canadiennes

  • The Roulettes : site officiel de l’équipe de démonstration aérienne de l’Australian Air Force

  • Thunderbirds  : site officiel de ce groupe de pilotes-acrobates américains de la U.S. Air Force

Bureaux d’enquêtes sur les accidents aériens :

Pour une liste complète, consulte le site de l'ICAO

Aéroports :

 

Canadiens :

-    Conseil des aéroports du Canada : répertoire de la plupart des aéroports partout au pays

-    Aéroports canadiens : répertoire des aéroports au pays (site de Transports Canada)

-    Atlantic Airports Association : répertoire des aéroports des provinces maritimes

-    Aéroport de Bagotville-Saguenay

-    Aéroport de Baie-Comeau

-    Aéroport de Bathurst

-    Aéroport de Chicoutimi-St-Honoré

-    Aéroport de Drummondville

-    Aéroport de Gaspé-Michel Pouliot

-    Aéroport de Mascouche

-    Aéroport de Mont-Laurier

-    Aéroport de Montréal-St-Hubert-Longueuil

-    Aéroport de Rimouski

-    Aéroport de Rivière-du-Loup

-    Aéroport de Rouyn

-    Aéroport de Sept-Îles

-      Aéroport de Sherbrooke

-    Aéroport de St-Donat (Laurentides)

-    Aéroport de St-Honoré (Saguenay)

-    Aéroport de St-Jean-sur-Richelieu

-    Aéroport de Trois-Rivières

-    Aéroport de Val-d'Or

-    Aéroport exécutif de Gatineau

-      Aéroport international d’Ottawa

-    Aéroport international du Grand Moncton

-      Aéroport international Montréal-Trudeau

-     Aéroport international Québec-Jean-Lesage

-    Aéroport régional de Mont-Joli (Bas-St-Laurent)

-    Burlington Executive Airport : situé en Ontario

-    Calgary International Airport

-    Cornwall Regional Airport : situé en Ontario

-    Edmonton City Centre Airport

-    Edmonton International Airport

-    Fredericton International Airport

-    Greater Toronto-Pearson International Airport (en français)

-    Halifax International Airport

-    Hamilton International Aiport : situé en Ontario

-    Kamloops Airport : situé en Colombie-Britannique

-    Kingston Regional Airport : situé en Ontario

-    Lethbridge County Airport : situé en Alberta

-    London International Airport : situé en Ontario

-    Niagara District Airport : situé en Ontario

-    Northwest Regional Airport : situé en Colombie-Britannique

-    Prince George Airport : situé en Colombie-Britannique

-    Prince Rupert Airport : situé en Colombie-Britannique

-    Regina International Airport

-    Region of Waterloo International Airport

-    Saskatoon Airport Authoritiy

-    St-John's International Airport : situé au Newfoudland

-    Toronto City Centre Airport

-    Vancouver International Airport

-    Victoria International Airport

-    Winnipeg James Armstrong International Airport

Américains :

-    American Airports Corporation : répertoire de tous les aéroports régionaux et internationaux des USA

-    American Association of Airports Executives : répertoire d'aéroports privés partout aux USA

-      Atlanta-Hartsfield-Jackson International Airport

-    Baltimore/Washington Thurgood Marshall International Airport

-    Boston Logan International Airport

-    Boston Manchester Regional Airport

-    Buffalo-Niaga International Airport

-      Chicago Airports System

-    Chicago Executive Airport

-    Cincinnati-Northern Kentucky International Airport

-    Cleveland Airport System

-    Dallas-Fort Worth International Airport

-    Dallas Executive Airport

-    Denver International Airport

-      Detroit Metro Airport

-    Fort Lauderdale Hollywood International Airport

-    Hartford-Bradley International Airport

-    Honolulu International Airport

-    Houston Intercontinental Airport

-    Indianapolis International Airport

-    Jacksonville International Airport

-    Kansas City International Airport

-    Las Vegas-McCarran International Airport

-      Los-Angeles World Airports

-    Memphis International Airport

-    Milwaukee County General Mitchell International Airport

-      Miami International Airport

-    Nashville International Airport

-    New Orleans Louis Armstrong International Airport

-    New York Airports System

-      New York-JFK International Airport

-      New York La Guardia International Airport

-    Norfolk International Airport

-    Northern Maine Regional Airport (en français)

-    Oakland International Airport

-    Orlando International Airport

-    Orlando Executive Airport

-    Peoria International Airport

-    Pensacola Gulf Coast Regional Airport

-    Philadelphia International Airport

-    Phoenix Sky Harbor International Aiport

-    Pittsburgh International Airport

-    Portland International Airport

-    Raleigh-Durham International Airport

-    Richmond International Airport

-    Sacramento International Airport

-    San Antonio International Airport

-    San Diego International Airport

-      San Francisco International Airport

-    San José Mineta International Airport

-    St-Louis Lambert International Airport

-    Tampa International Airport

-    Virginia Tech Montgomery Executive Airport

-      Washington Dulles International Airport

-    Washington Ronald-Regan National Airport

Étrangers :

-    AZ Airports World : répertoire de la plupart des aéroports importants dans le monde (en anglais)

-    Aéroport de Bordeaux-Mérignac

-    Aéroport de Lille

-    Aéroport de Lyon-St-Exupéry

-    Aéroport de Marseille-Provence

-    Aéroport de Montpellier-Méditerranée

-    Aéroport de Nantes-Atlantique

-    Aéroport de Nice-Côte d'Azur

-    Aéroport de Toulouse-Blagnac

-      Aéroport international de Bruxelles

-      Aéroport international de Genève

-    Aéroport international de Strasbourg

-      Aéroporti Di Roma (en anglais)

-    Aeroporti Di Milano (en anglais)

-    Aeroporto Internacional do Galeao - Antonio Carlos Jobim (Rio de Janeiro, Brésil) en anglais

-      Aéroports de Paris : sites de l’Aéroport Charles de Gaulle et de l’Aéroport d’Orly

-      Aéroports Français : répertoire de tous les aéroports de France

-      Berlin International Airport (en anglais)

-    Brasília - Président Juscelino Kubitschek International Airport (Brésil) en français

-    Edinburgh Airport

-    Hamburg Airport (en anglais)

-      Heathrow-London International Airport

-    Hong Kong International Airport

-    Kansai International Airport (Osaka, Japon) en anglais

-    London Gatwick Airport

-    London Stanstead Airport

-    Madrid Barajas International Airport (en anglais)

-    Mexico City Benito Juárez International Airport (en anglais)

-    São Paulo Guarulhos International Airport (Brésil) en anglais

-    Shanghai Aiport Authority (en anglais)

-    Tokyo Narita International Airport (en anglais)

-    Zurich International Airport 

Compagnies aériennes canadiennes :

(Régionales et internationales) :

Note : cette liste d'entreprises est à titre d'exemple seulement et n'a aucun but publicitaire. Les descriptions proviennent des sites web des entreprises concernées.

-     Air Transport Association of Canada ATAC (en anglais) : répertoire de toutes les entreprises d'aviation au pays

-     Association canadienne de l'hélicoptère : répertoire de la plupart des entreprises de service d'hélicoptère partout au pays

-    Association québécoise du transport aérien : répertoire des entreprises de transport aérien, des écoles de pilotage et des entreprises de maintenance aéro au Québec

Compagnies nationales :

-       Air Canada : plus grande compagnie aérienne canadienne dont le siège social est situé à Montréal offrant des vols continentaux (USA, Mexique et Antilles) et internationaux, des vols cargo, ainsi que des vols régionaux (Jazz) et des services de nolisement pour l'aviation d'affaires (Tango) et cargo (Air Canada cargo)

-        Air Canada : description des avions faisant partie de leur parc aérien

-       Air Transat : troisième plus grande compagnie aérienne canadienne dont le siège social est situé à Montréal offrant des vols régionaux, continentaux (USA, Mexique et Antilles) et internationaux

-   Sunwing : entreprise canadienne de transport régional dont le siège social est situé à Toronto offrant des vols dans différentes villes canadiennes, américaines, mexicaines et des Antilles

-   West Jet Airlines : second plus importante entreprise de transport aérien au pays dont le siège social est à Calgary qui effectue principalement des vols régionaux et continentaux dans plus de 70 villes canadiennes et américaines, mais aussi au Mexique et les Caraïbes

Compagnies régionales (passagers) :

-     Air Canada Jazz : site de cette entreprise filiale d’Air Canada pour les vols régionaux

-     Decair : site de cette compagnie aérienne régionale canadienne

-   First Air : entreprise canadienne de transport régional et nolisé (Québec, Ontario, Ouest et Nord canadien) dont le siège social est situé à Kanata en Ontario

-   Pacific Coastal Airlines : entreprise canadienne de transport régional, cargo et nolisé située à Richmond en Colombie-Britannique

-   Zip Airline : site de cette entreprise filiale d’Air Canada pour les vols régionaux (siège social à Calgary)

-   Porter Airline : compagnie aérienne canadienne de transport régional et cargo située à Toronto

-   Provincial Airlines : entreprise canadienne de transport régional, nolisé et cargo dont le siège social est situé à St-John's à Terre-Neuve offrant des vols entre le Québec, la Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve

Toronto Airways : entreprise canadienne de transport régional et nolisé située à Toronto en Ontario et opérant dans cette province et quelques liaisons dans les principales villes canadiennes

Transwest Air : entreprise canadienne de transport régional et nolisé et cargo située à Regina en Saskatchewan, la plus importante opérant dans cette province

-   West Coast Air : entreprise canadienne de transport régional dont le siège social est situé à Vancouver offrant des vols entre différentes villes de la Colombie-Britannique

Entreprises d'aviation d'affaires et de nolisement (excusions touristiques, évacuation aéromédicale, etc) :

-      Air Canada Tango : site de cette entreprise filiale d’Air Canada pour les vols d'affaires (nolisement)

-      Air Creebec : entreprise québécoise de transport régional et nolisement dont le siège social est situé à Val-d'Or offrant des vols au Québec et en Ontario

-     Aéropro : site de cette entreprise de nolisement d’avions située à Québec

-   Air Georgian : entreprise ontarienne d'aviation située à Mississauga en Ontario offrant des vols nolisés d'affaires et transport cargo, filiale de Air Canada

-   Air Inuit : site de cette entreprise québécoise d'aviation régionale et cargo offrant des vols en Côte-Nord et dans le Nord-du-Québec

-    Exact Air : site de cette entreprise québécoise d'aviation de nolisement d'avions située au Lac St-Jean

-   First Air : entreprise canadienne de transport régional et nolisé (Québec, Ontario, Ouest et Nord canadien) dont le siège social est situé à Kanata en Ontario

Service aérien gouvernemental  : situé à Québec, cet organisme est chargé d'assurer la gestion de la flotte des aéronefs servant aux combat des feux de forêts (CL-215 et CL-415), aux évacuations aéromédicales (Challenger et Dash 8)

-   Pacific Coastal Airlines : entreprise canadienne de transport régional, cargo et nolisé située à Richmond en Colombie-Britannique

-     Laurentide aviation : site de cette entreprise québécoise d’aviation nolisée

-     Max Aviation : site de cette entreprise de nolisement d’avions située à Québec, Dorval et St-Hubert

-     Nolinor Aviation : site de cette entreprise québécoise de nolisement d’avions située à Mirabel

-     Pascan Aviation : site de cette entreprise québécoise d’aviation située à Québec

-     Propair aviation : site de cette entreprise de nolisement d’avions située à Dorval et Rouyn-Noranda

-   Provincial Airlines PAL : entreprise canadienne de transport régional, nolisé et cargo dont le siège social est situé à St-John's à Terre-Neuve offrant des vols entre le Québec, la Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve

Sunwest Aviation : entreprise de transport aérien nolisé pour affaires située à Calgary en Alberta

Toronto Airways : entreprise canadienne de transport régional et nolisé située à Toronto en Ontario et opérant dans cette province et quelques liaisons dans les principales villes canadiennes

Transwest Air : entreprise canadienne de transport régional et nolisé et cargo située à Regina en Saskatchewan, la plus importante opérant dans cette province

Compagnies de cargo aérien :

-   Air Canada Cargo : division de Air Canada spécialisé dans le transport cargo aérien partout dans le monde

-   Air Inuit : site de cette entreprise québécoise d'aviation régionale et cargo offrant des vols en Côte-Nord et dans le Nord-du-Québec

-   Air Transat Cargo : division de Air Transat spécialisé dans le transport cargo aérien partout dans le monde

-   Cargojet : entreprise ontarienne de transport cargo

-   DHL Canada (div de DHL International) : importante compagnie allemande de fret et courrier

-   Fedex Canada (division de Fedex Express) : importante compagnie américaine de fret et courrier dont le siège social canadien est situé à Mississauga en Ontario

-   First Air Cargo : division de cette compagnie aérienne spécialisé dans le transport cargo aérien

-   Pacific Coastal Airlines : entreprise canadienne de transport régional, cargo et nolisé située à Richmond en Colombie-Britannique

-   Porter Airline : compagnie aérienne canadienne de transport régional et cargo située à Toronto

-   Provincial Airlines PAL : entreprise canadienne de transport régional, nolisé et cargo dont le siège social est situé à St-John's à Terre-Neuve offrant des vols entre le Québec, la Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve

-    Transwest Air : entreprise canadienne de transport régional et nolisé et cargo située à Regina en Saskatchewan, la plus importante opérant dans cette province

-    UPS : multinationale américaine, la plus importante entreprise de service postal privée au monde ayant une division aviation dont le siège social est situé à Atlanta en Géorgie et son siège canadien est situé à Mississauga en Ontario

-   Westjet Cargo : division de cette compagnie aérienne spécialisé dans le transport cargo aérien

Entreprises d'hélicoptères :

-    Airspan Helicopters : entreprise d'hélicoptères située en BC

-      Air-médic : site de cette entreprise québécoise spécialisée en transport médical aérien

-    Alpine Helicopters : entreprise d'hélicoptères située en BC et Alberta

-    BC Helicopters : entreprise d'hélicoptères située en BC

-    Capitale Hélicoptères : entreprise spécialisée en transport par hélicoptères située à Québec

-   CHC Helicopter : entreprise d'hélicoptère située en BC

-   Cougar Helicopters : entrepise d'hélicopteres située à Terre-Neuve

-    Delta Helicopters : importante entreprise d'hélicoptères située en BC et Alberta

  -    Essor Hélicoptères : site de cette entreprise québécoise spécialisée en transport par hélicoptères située à Québec

-    E-Zair : entreprise d'hélicoptères située en Alberta

-    Fireweed Helicopters : entreprise d'hélicoptères située au Yukon

-   Great Lakes Helicopters : entreprise d'hélicoptères située en Ontario

-    Guardian Helicopters : entreprise d'hélicoptères située en Alberta

-    Hélicoptères Héli-Carrier : entreprise d'hélicoptères située à Québec

-   Hélicoptères Panorama : entreprise spécialisée en transport par hélicoptères située à Alma et La Tuque

-    Hélico Charlevoix : entreprise spécialisée en tours touristiques en hélicoptère située à Baie-St-Paul dans Charlevoix

-   Hélico-Service : site de cette entreprise québécoise spécialisée en transport par hélicoptères située à Rougemont en Montérégie

-   Hélicraft : site de cette entreprise québécoise spécialisée en transport par hélicoptères située à St-Hubert

-   Héli-Excel : site de cette entreprise québécoise spécialisée en transport par hélicoptères située à Sept-Îles

-     Héli-express : site de cette entreprise québécoise spécialisée en transport par hélicoptères située à Québec

-   Héli-Horizon : site de cette entreprise québécoise spécialisée en transport par hélicoptères située à Mascouche

-     Héli-max: site de cette entreprise québécoise spécialisée en transport par hélicoptères située à Trois-Rivières

-    Horizon Helicopters : entreprise d'hélicoptères située au Yukon

-    Lakelse Air : entreprise d'hélicoptères située en BC 

-    Nunavik Rotors : entreprise d'hélicoptères située à Kuujjuaq dans le Nord-du-Québec

-    Passeport Hélico : entreprise d'hélicoptères située à Mascouche dans Lanaudière

-    QWest Helicopters : entreprise d'hélicoptères située en BC

-    Sarvair : entreprise d'hélicoptères située en BC

-   Service aérien gouvernemental  : situé à Québec, cet organisme est chargé d'assurer la gestion de la flotte des aéronefs servant aux combat des feux de forêts (CL-215 et CL-415), aux évacuations aéromédicales (Challenger et Dash 8)

-   STARS (Shock Trauma Air Rescue Society) : service d'évacuation médicale par hélicoptère situé à Calgary (Alberta)

Transwest Air : entreprise canadienne de transport aérien offrant également un service d'hélicoptères située à Regina en Saskatchewan, la plus importante opérant dans cette province

-   Trans North Helicopters : entreprise d'hélicoptères située au Yukon

-   Trinity Helicopters : entreprise d'hélicoptères située au Yukon

-    VIH Aviation Group : entreprise d'hélicoptères située en BC

-    Yukon Helicopters :  entreprise d'hélicoptères située au Yukon

Entreprises d'aviation de brousse :

-    Air Mont-Laurier : entreprise de transport aérien de brousse située à Mont-Laurier dans les Laurentides

-    Air Saguenay : entreprise de transport aérien de brousse située à Jonquière

-    Aviation La Tuque : entreprise de transport aérien de brousse située à La Tuque en Mauricie

-    Découvairte Aviation : entreprise de transport aérien de brousse située à Gatineau en Outaouais

-    G.D.G. Aviation : entreprise de transport aérien de brousse et d'hélicoptères situé à Trois-Rivières

-    Hydravion Aventure : entreprise de transport aérien de brousse située à St-Étienne-des-Grès en Mauricie

Compagnies aériennes étrangères :

 

américaines :

-    Air Transport Association of America : répertoire des compagnies aériennes en Amérique du Nord

-     American Airlines :  et la 2e en importance au monde (après Delta-Northwest) en nombre de passagers la 2e en importance au monde (après Air France-KLM) en termes de chiffres d'affaires dont son siège social est situé à Fort Worth au Texas offrant des vols régionaux, continentaux, internationaux, nolisés (affaires) et cargo

-    American Eagle (American Connection) : compagnie aérienne de transport régional et nolisé, filiale de American Airlines

-    Atlantic Coast Airways : compagnie  aérienne de transport régional, continental et nolisé, filiale de United Airlines

-    Atlantic Southeast Airlines : compagnie aérienne de transport régional et nolisé, filiale de Skywest

-    Boston MedFlight : service d'évacuation médicale par hélicoptère situé à Boston

-     Delta Airlines : depuis la fusion de United Continental, elle est devenue la 2e plus grande compagnie aérienne au monde (depuis sa fusion avec Northwest)  dont son siège social est situé à Atlanta en Géorgie offrant des vols régionaux, continentaux, internationaux, nolisés (affaires) et cargo

-    Fedex (division Fedex Express) : importante compagnie américaine de fret et courrier dont le siège social international est situé à Memphis au Tennessee

-     Frontier Airlines : compagnie aérienne américaine régionale fusionnée avec Midwest dont le siège social est situé à Denver au Colorado offrant des vols régionaux dans une trentaine de villes américaines, continentaux (dans 3 pays des Antilles), nolisés (affaires) et cargo régional et continental

-    Great Lakes Airlines : compagnie aérienne de transport régional et continental, filiale de United Airlines

-    Gulfstream International Airlines (Continental Connection) : compagnie aérienne de transport régional et continental, filiale de Continental Airlines

-    Jet Blue Airways : entreprise américaine de transport régional, continental et international économique dont le siège social est situé à New York

-    Life Flight of Maine : service d'évacuation médicale par hélicoptère de l'État du Maine

-    Mercy Flight : service d'évacuation médicale par hélicoptère situé à Buffalo NY

-    Mesa Air : compagnie aérienne de transport régional, filiale de US Airways

-    National Air Ambulance : service d'ambulance aérienne situé à Fort Lauderdale en Floride

-    National Helicopters Service : entreprise d'hélicoptères située à Los-Angeles en Californie

-    New York Helicopters : entreprise d'hélicoptères située à New York

-    Penn STAR  : service d'évacuation médicale par hélicoptère situé à Philadelphie en Pennsylvanie

-    Republic Airways : compagnie aérienne de transport régional et nolisé situé à Indianapolis en Indiana

-    Skywest : compagnie aérienne américaine de transport régional et continental située à St-George, Utah

-      Southwest Airlines : importante compagnie aérienne américaine dont son siège social est situé à Dallas au Texas offrant des vols régionaux, continentaux, internationaux, nolisés (affaires) et cargo

-    STAT Med Evac : service d'évacuation médicale par hélicoptère situé à Pittsburgh en Pennsylvanie

-    Survival Flight : service d'évacuation médicale par hélicoptère situé à Ann Arbor au Michigan

-     United Continental Airlines : depuis sa fusion, elle est devenue LA plus grande compagnie aérienne au monde dont son siège social est situé à Chicago en Illinois offrant des vols régionaux, continentaux, internationaux, nolisés (affaires) et cargo

-     U.S. Airways : importante compagnie aérienne américaine dont son siège social est situé à Tempe en Arizona offrant des vols régionaux, continentaux, internationaux, nolisés (affaires) et cargo

-    UPS : multinationale américaine, la plus importante entreprise de service postal privée au monde ayant une division aviation dont le siège social est situé à Atlanta en Géorgie et son siège canadien est situé à Mississauga en Ontario

autres pays :

Note : les compagnies suivantes sont toutes reconnues par les principaux regroupements mondiaux de compagnies aériennes et l'Organisation de l'aviation civile internationale OACI de l'ONU)

-    International Air Transport Association IATA : répertoire de la plupart des compagnies aériennes dans le monde (section "membership") en anglais

-    International Helicopter Association : répertoire d'entreprises d'hélicoptères partout dans le monde

-    Aeromexico (en anglais) : la plus importante compagnie aérienne mexicaine offrant des vols régionaux, continentaux et internationaux

-    Air Berlin (en anglais) : importante compagnie aérienne allemande de transport régional

-    Air Dolomiti (en anglais) : compagnie italienne de transport régional et continental, filiale de Lufthansa

-      Air France : compagnie aérienne française (fusionnée avec KLM), devenue la seconde plus grande compagnie aérienne en termes de chiffres d'affaires, la 3e au monde et la 1ère en Europe en nombre de passagers

-    Airlinair : compagnie française de transport aérien régional

-    Air New Zeland (en anglais) : compagnie aérienne nationale néo-zélandaise

-    Air Nostrum (en anglais) : filiale régionale de Iberia Airlines, compagnie aérienne espagnole qui opère plus d'une cinquantaine de vols régionaux en Europe

-    Air One (en anglais) : 2e plus importante compagnie aérienne italienne offrant des vols régionaux, continentaux, internationaux, cargo et nolisés

-    Air Wales (en anglais) : compagnie aérienne régionale britannique desservant principalement le Pays de Galles

-      Alitalia (en anglais) : compagnie aérienne nationale italienne, la plus importante de ce pays et l'une des plus importantes au monde

-    All Nippon Airways ANA (en anglais) : compagnie aérienne régionale du Japon, considérée comme l'une meilleures au monde

-    Asiana Airlines (en anglais) : compagnie aérienne de Hong Kong (reconnue)

-    Austrian Airlines (en anglais) : compagnie aérienne autrichienne

-    Brit Air (en français) : compagnie française de transport régional et continental, filiale de Air France

-    British Airways (en français) : la plus importante compagnie aérienne au Royaume-Uni et l'une des plus importantes au monde (la 3e en Europe après Air-France-KLM et Lufthansa)

-    British Midland Airways BMI (en anglais) : la 2e compagnie aérienne en importance au Royaume-Uni offrant des vols internationaux, continentaux, régionaux et cargo

-    Brussels Airlines (en français) : compagnie aérienne nationale belge

-    Cathay Pacific (en anglais) : compagnie aérienne chinoise de Hong Kong considérée comme l'une des meilleures compagnies aériennes au monde

-      China Southern Air Lines, section “More” (en anglais) : compagnie aérienne chinoise

-    Czech Airlines (en français) : compagnie aérienne nationale de la République Tchèque

-    DHL Airlines (en anglais) : multinationale allemande de service postal l'une des plus importantes au monde dans ce type de service ayant notamment une division aviation, son siège social canadien est situé à Brampton en Ontario

-    Easy Jet (en français) : compagnie aérienne britannique de transport régional, continental et cargo

-    Etihad Airways (en anglais) : compagnie aérienne nationale des Émirats Arabes Unis, considérée comme l'une des meilleures compagnies aériennes au monde

-    Eurowings (en anglais) : compagnie aérienne allemande de transport régional

-    Finnair (en anglais) : compagnie aérienne nationale finlandaise

-    Iberia Airlines (en anglais) : compagnie aérienne nationale espagnole

-    JAL Ways (en anglais) : compagnie aérienne japonaise en transport régional et continental, filiale de Japan Airlines

-      Japan Air Lines (en anglais) : la plus importante compagnie aérienne japonaise

-    Jet Air Fly (en français ou anglais) : compagnie belge de transport régional, propriété de l'importante société de tourisme LUI

-    KLM Cityhopper : compagnie aérienne néerlandaise en transport régional et continental, filiale de Air France-KLM

-      KLM Royal Dutch Airlines (en français) : compagnie aérienne néerlandaise, maintenant fusionée avec Air France

-    Korean Air (en français) : compagnie aérienne nationale sud-coréenne

-    LAN Airlines (en anglais) compagnie aérienne nationale chilienne

-    Loganair (en anglais) : compagnie aérienne régionale britannique, principalement en Écosse

-      Lufthansa Airlines Group (en anglais) : la plus importante compagnie aérienne allemande, la 2e en importance en Europe après Air-France-KLM et l'une des plus importantes au monde

-    Lufthansa City Line (en anglais) : compagnie allemande de transport régional et continental, filiale de Lufthansa

-    Meridiana (en français) : compagnie italienne de transport régional, continental, cargo et nolisé, la 3e en importance en Italie

-      Nippon Cargo Airlines (en anglais) : compagnie aérienne japonaise

-    Novegian Airlines (en anglais) : compagnie aérienne nationale norvégienne

-    OlympicAir (en français) : compagnie aérienne nationale de la Grèce

-    Quantas Airlines (en anglais) : compagnie aérienne australienne, considérée comme l'une des meilleures compagnies aériennes au monde

-    Qatar Airways (en français) : compagnie aérienne nationale de l'Émirat du Qatar, nommée meilleure compagnie aérienne au monde en 2011 et en 2012

-    Régional (en français) : compagnie française de transport régional et continental, filiale de Air France

-    SAS Group (en anglais) : groupe aérospatial suédois notamment propriétaire de Scandinavian Airlines desservant l'ensemble des pays scandinaves et également propriétaire de Air Baltic en Lettonie et Estonia Air en Estonie

-    Shanghai Airlines (en anglais) : importante compagnie aérienne chinoise (reconnue parmi les meilleures en Asie)

-    Singapore Airlines (en anglais) : principale compagnie aérienne de Singapore, nommée seconde meilleure compagnie aérienne au monde en 2011 et troisième en 2012

-    South African Airways (en anglais ou en français) : compagnie aérienne nationale sud-africaine

-     Swiss International Air Lines (en français) : compagnie aérienne suisse

-   TAM (en anglais) : compagnie aérienne brésilienne en transport régional et international

-   TAP Portugal (en anglais) : compagnie aérienne portugaise

-   TNT Airways (en anglais) : importante multinationale néerlandaise du fret et du courrier, filiale de TNT Corp dont le siège social est situé à Amsterdam aux Pays-Bas

-    Virgin Australia Airlines (en anglais) : compagnie aérienne régionale australienne, considérée comme l'une des meilleures compagnies aériennes au monde en 2012

-   VLM Airlines (en anglais) : compagnie belge de transport régional et continental, filiale de Air France-KLM

-   XL Airways (en français) : compagnie française de transport régional, international et nolisé

   

Retour à la page du secteur transport

Retour à la page du secteur aérospatial

Retour à la page d'accueil