Retour à la page du secteur transport

Retour à la page d’accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SECTEUR : TRANSPORT

NIVEAU D’ÉTUDES : DIPLOME D'ÉTUDES SECONDAIRES D.E.S.

 

MÉTIERS NON SPÉCIALISÉS

 

Consulte également les pages de descriptions des métiers suivants :

 

-    Agent(e) de bord

-      Chauffeur(euse) de camion lourd

-    Chauffeur(euse) d’un camion moyen

-    Chauffeur(euse) d’un autobus

-    Chauffeur(euse) d’un minibus

-     Chauffeur(euse) de taxi ou de limousine

-     Chef de train

-     Matelot qualifié(e)

Voici une brève description de plusieurs métiers dont aucune formation n'est nécessaire, mais une carrière peut être prometteuse.

 

Il existe plusieurs métiers peu spécialisés dans ce secteur.

Ensuite, consulte les informations mentionnées plus bas dans cette page concernant les exigences et qualités requises, les employeurs potentiels, les données salariales, les perspectives d'avenir, etc.

 

Ensuite, bien que la plupart de ces métiers n'exigent pas de formation, il existe tout de même quelques programmes de formation de courte durée proposés par certains établissements de formation. Ils sont décris en fin de page.

Voici quelques exemples :

En transport aérien :

Agent(e) d'escale : tu travailleras aux guichets d’accueil des passagers d’un aéroport, où tu prendras en charge les clients en partance (embarquement), à leur arrivée (débarquement) ou en correspondance (transit). Tu procèderas à toutes les opérations d’enregistrement des passagers et de leurs bagages, faciliteras les formalités de correspondance. Si nécessaire, tu prendras en charge les enfants en bas âge non accompagnés ou les personnes âgées ou handicapées.

En cas d’incident, d’intempéries, de retard ou d’erreur concernant les bagages, l'agent d'escale en informe les passagers

En liaison avec les différents services de l’aérogare (sécurité, hôtellerie…), il utilise l’informatique et tous les moyens modernes de communication.

L'agent d'escale peut travailler les week-ends et les jours fériés. Ses horaires sont variables et souvent décalés.

Tu veux un avis de professionnels du métier, alors va regarder les vidéos suivants :

Agent(e) de piste (aussi appelé "agent d'aide de trafic" ou "préposé d'aéroport" ou "préposé de piste" ou "préposé au tarmac" ou "préposé d'escale") : tu auras pour tâches de conduire et manœuvrer le matériel et les véhicules de piste tels que : remorqueuses, camions-commissariat, équipements de dégivrage et véhicules de vidange des toilettes; manutentionner le fret et les bagages; placer la passerelle et ouvrir ou fermer les portes de la soute à marchandises,; transporter le fret entre l'avion et l'entrepôt; amener l'appareil à la porte d'embarquement pour faire monter et descendre les passagers et charger et décharger la marchandise; t'assurer d'autres services de piste dans les aéroports. Tu pourras travailler pour les compagnies aériennes ou les services aéroportuaires.

Tu veux un avis de professionnels du métier, alors va regarder les vidéos suivants :

En transport ferroviaire :

Agent(e) de bord d'un train (aussi appelé "préposé aux services") : tu auras pour tâches de voir à la gestion des provisions à bord du train avant l'embarquement, accueillir les passagers à bord du train, assurer la sécurité et de la sûreté des passagers et des membres de l’équipe, vérifier les billets de voyage, les informer des différents services offerts à bord, des activités proposées et ainsi que leur indiquer certaines consignes de sécurité à respecter. Tu auras à servir les boissons, les repas, les journaux et les revues à bord et t’assurer de tout le confort nécessaire auprès de tes passagers et des membres de l’équipe.

Exigences : être âgé d'au moins 18 ans (car tu devras servir des boissons alcoolisés), détenir un D.E.S. ou l'équivalent est obligatoire, détenir un diplôme en hôtellerie ou en tourisme un atout, une certification valide en premiers soins est un atout, suivre le programme de formation des agents de bord offert par l'employeur, bonne santé en général, bonne condition physique (incluant la capacité de soulever une charge d'environ 20 kg), bilinguisme anglais/français obligatoire et expérience dans le domaine du service à la clientèle est un atout (un minimum de 2 ans est exigé par Via Rail).

Chef-adjoint de train : tu auras pour tâches de diriger les manœuvres de déplacements des wagons dans un centre de triage selon les procédures comme l’attelage et le dételage; communiquer, interpréter et relayer les signaux et autres indications sur mouvement des trains auprès des coordonnateurs de la gare de triage et autres conducteurs de locomotives; communiquer à l’aide signaux particuliers ou par radio avec les autres membres de l’équipe de train afin d’indiquer le sens du mouvement, l’arrêt, le serrage et le desserrage des freins à air; assurer la protection du personnel et de la clientèle en y installant des fusées éclairantes et des drapeaux de façon appropriée et communiquer avec les autres trains en cas d’urgence; ainsi que préparer et remplir les formulaires et autres documents aux ordres de marche et autres listes des manœuvres. Enfin, tu seras responsable des déplacements efficaces et sécuritaires des trains dans la gare de triage.

Pour plus de détails, consulte la page de chef de train.

Conducteur(trice) de matériel intermodal (ferroviaire) : tu auras pour tâches d'actionner les tracteurs de manœuvre, les chariots élévateurs à fourche et les petites grues. Tu pourras aussi être appelé  travailler comme aide-intermodal. Ceux-ci mettent en place les wagons et aident les conducteurs et conductrices de matériel lourd à charger les conteneurs et les remorques dans les wagons et à les décharger.

Pour plus de détails sur ce métier, regarde les entrevues avec Julien et Jérémy, conducteurs de manouvres pour la SNCF en France.

Préposé(e) de gare : Tu seras responsable de servir la clientèle et de vous assurer de la sécurité et de la sûreté des passagers et de tes collègues autant dans la gare que sur les quais. Tu auras pour tâches d' accueillir et guider les passagers aux quais d’embarquement, leur transmettre les informations pertinentes aux heures de départs et d’arrivées des trains, ainsi que sur les différents services offerts par l'entreprise; superviser l’embarquement et le débarquement, assister les passagers aux besoins spéciaux (personnes âgées, enfants, personnes handicapées); manipuler des bagages et toutes autres formes de colis et assurer l’approvisionnement des marchandises nécessaires à bord du train.

Exigences : détenir un D.E.S. ou l'équivalent (obligatoire chez Via Rail), détenir un permis de conduire valide (recommandé), bonne santé, bonne condition physique (incluant la capacité de soulever une charge de 20 kg), bilinguisme anglais-français (obligatoire chez Via Rail et fortement recommandé dans les entreprises), expérience dans le domaine du service à la clientèle est un atout (un minimum de 2 ans est exigé par Via Rail) et enfin, suivre une formation offerte par l'employeur (Chez Via Rail, elle est d'une durée de 2 semaines).

Pour plus de détails sur ce métier, regarde l'entrevue avec Fernando, préposé de gare pour la SNCF en France.

En transport maritime : 

 

Agent(e) de bord d'un navire : tu auras pour tâches d’accueillir les passagers à bord du train ou du navire, vérifier les billets de voyage, leur informer des différents services offerts à bord, des activités proposées et ainsi que leur indiquer certaines consignes de sécurité à respecter. Tu auras à servir les boissons, les repas, les journaux et les revues à bord et t’assurer de tout le confort nécessaire auprès de tes passagers et des membres de l’équipage. À bord des navires, après avoir acquis quelques années d’expérience, tu pourras devenir commissaire de bord où tu seras appelé(e) à planifier et organiser les activités et les divertissements des passagers lors des croisières. Note : les agents de bord en transport aérien ne peuvent être considérés comme des métiers semi-spécialisés car une formation spécialisée est nécessaire afin d’occuper cet emploi.

 

Exigences : être âgé d'au moins 18 ans (car tu devras servir des boissons alcoolisés), détenir un D.E.S. ou l'équivalent est obligatoire, détenir un diplôme en hôtellerie ou en tourisme un atout, une certification valide en premiers soins est un atout, suivre le programme de formation des agents de bord offert par l'employeur, bonne santé en général, bonne condition physique (incluant la capacité de soulever une charge d'environ 20 kg), bilinguisme anglais/français obligatoire, expérience dans le domaine du service à la clientèle est un atout et suivre une formation offerte par l'employeur.

 

Pour plus de détails, consulte la page d'agent de bord.

Débardeur (docker) : tu auras pour tâches de charger et de décharger les navires accostés au port. Sur les navires de croisières, tu auras à bord embarquer et débarquer les bagages des passagers, ainsi que les provisions chargés sur des palettes. Sur les porte-conteneurs, tu auras à opérer les grues et autres équipements de manutention afin de charger et de décharger les conteneurs de marchandises à bord. Sur les transporteurs de véhicules, tu auras conduire les véhicules dans le navire de façon à utiliser l'espace de façon optimale et ensuite, saisir les véhicules, soit avec des sangles pour les voitures, soit avec des chaînes pour les poids lourds. Tu utiliseras divers matériels et équipements de manutention, incluant les grues de navire et les chariots élévateurs.

Exigences : excellente santé, excellente condition physique, détenir un permis de conduire valide (une classe 3 est un atout), suivre une formation en cours d'emploi.

Pour plus de détails sur ce métier, regarde les vidéos suivants :

Lamaneur(euse) : tu seras chargé(e) des opérations d'amarrage ou d'appareillage des navires notamment en manipulant de lourds cordages en utilisant des véhicules terrestres et des bateaux pour se rendre au poste à quai en étroite collaboration avec les pilotes de navires.

Exigences : excellente santé, excellente condition physique, détenir un permis de conduire valide (une classe 3 est un atout), suivre une formation en cours d'emploi.

Pour plus de détails sur ce métier, regarde l'entrevue avec François, lamaneur au Port de Marseille et réalisée par Pôle Emploi.

Matelot à la salle des machines : tu auras pour tâches d'assister l'officier mécanicien de bord  à assurer le fonctionnement, l'entretien et la réparation des composantes du système de propulsion, de même que des machines et appareils auxiliaires à bord des navires. Il vérifie les indicateurs de l’équipement et les paramètres de fonctionnement des différents appareils à l’aide d’instruments technologiques. Tu pourras travailler sur tous les types de navires depuis ceux des croisières-excursions jusqu’aux immenses porte-conteneurs en passant par les brise-glaces de la Garde côtière.

Pour plus de détails, consulte la page de matelot.

Matelot de pont; tu auras pour tâches d’assurer le fonctionnement de l'équipement de pont et exécuter d’autres travaux d’entretien à bord des navires sous la direction des officiers de pont et du maître d’équipage. Tu pourras travailler sur tous les types de navires et effectuer différents voyages, allant de la croisière à la navigation au long cours en passant par le remorquage. Sous la supervision du maître d’équipage, tu auras à exécuter les opérations de chargement et de chargement de l’équipement et des marchandises du navire (équipements de sauvetage, équipements servant au transbordement de marchandises, de personnes et de carburant, provisions alimentaires, fournitures de toutes sortes, stocks de marchandises, etc.).

 

Pour plus de détails, consulte la page de matelot.

 

Matelot de remorqueur : à bord d'un remorqueur, tu auras pour tâches d'effectuer les manœuvres de largage et d'amarrage du remorqueur; effectuer les manœuvres de dépannage, d'accostage ou de remorquage de navires marchands en difficultés; effectuer des travaux d'entretien du matériel de signalisation en mer telles que les bouées des installations portuaires; faire des observations en mer lors de patrouilles autour d'une installation portuaire afin d'y déceler tout problème technique ou de sécurité; effectuer des manœuvres de pompe de l'eau afin de porter assistance aux pompiers afin pour combattre des incendies sur un quai portuaire ou à bord d'un navire marchand; ainsi qu'assister les équipes de la Garde Côtière lors d'opérations de recherche et sauvetage.

 

Matelot de traversier; tu auras pour tâches d’effectuer les manœuvres de largage, d’amarrage, de chargement et de déchargement des véhicules, en exécutant des travaux d’entretien sur le navire et en assurant la sécurité des passagers à bord d'un traversier.

 

Pour plus de détails, consulte la page de matelot.

 

Préposé(e) à l'embarquement; Au sein d'un service de traversier, tu auras pour tâches d'effectuer la gestion de l’aire d’embarquement des véhicules, ainsi que des véhicules contenant des matières dangereuses à bord du navire. Au sein d'une entreprise de croisière, tu auras pour tâches d'effectuer la gestion de l’aire d’embarquement des véhicules, des bagages, des approvisionnements alimentaires et autres fournitures  à bord du navire.

Timonier(ère) (aussi appelé homme de roue); tu auras pour tâches de gouverner avec la barre et applique les instructions de navigation du navire provenant de l'officier de quart, du commandant en second ou du commandant. Tu responsable de t'assurer que navire tient bien son cap. Tu devras rapporter tout obstacle à la navigation ou anomalie aux équipements de navigation, tels que le gyrocompas, le compas magnétique ou la barre du navire. Tu auras également la responsabilité d’agir comme vigie à la passerelle de navigation afin d'assurer la surveillance visuelle et auditive de toutes les conditions et obstacles en mer.

Pour plus de détails, consulte la page de matelot.

En transport terrestre :

Agent(e) d'application des règlements municipaux (principalement en circulation et stationnement) : bien plus qu'une agente ou un agent de stationnement donnant que des "tickets", tu agiras comme gardien(ne) d'un réseau routier sain et sécuritaire. Tu auras pour tâches de sillonner les rues de la ville en voiture, en vélo ou à pied afin d'assurer la fluidité de la circulation en donnant des contraventions aux conducteurs qui y font obstruction (stationnement ou arrêt dans une voie réservée, un endroit dangereux ou une zone de grande circulation, etc.), en recourant au remorquage au besoin, ainsi qu'en signalant toute anomalie sur le réseau routier (feux de circulation défectueux, enseigne ambiguë, etc.).

Tu devras également assurer le respects des règlements municipaux au regard des arrêts et du stationnement, pour permettre une disponibilité de stationnement variable pour l'ensemble des usagers de la route : dans les zones réservées à des citoyens ciblés (résidants du secteur, personnes à mobilité restreinte, etc.), dans les lieux interdits (devant les entrées, les bornes d'incendie, etc.), ainsi que dans l'accès à des édifices publics (hôpitaux, écoles, hôtel de Ville, bibliothèques municipales, etc.) et effectuer un suivi des plaintes des citoyens concernant le non-respect de la réglementation sur le réseau routier.

Enfin, tu seras souvent appelé(e) à agir comme de premier intervenant lors d'accidents de la circulation ou de situations d'urgence. Disséminés à travers la ville, ils sont les témoins attitrés de plusieurs événements et peuvent par conséquent communiquer efficacement avec les différents services d'urgence.

Aide-chauffeur(euse) d'un camion lourd : tu auras pour tâches d’assister le camionneur ou la camionneuse à effectuer les livraisons de marchandises chez les clients, le remplacer à l’occasion, charger et décharger les camions; utiliser les chariots et transpalette; disposer du matériel aux endroits appropriés; effectuer l'entretien du camion, etc.

 

Brigadier(ère) scolaire : sous la responsabilité du coordonnateur(trice) de la brigade scolaire d'une municipalité (ou du commandant d'un poste de police de quartier dans le cas de la Ville de Montréal), tu seras responsable de surveiller les écoliers qui traversent aux intersections à l'aller et au retour de l'école afin de prévenir les accidents de circulation. Tu devras t'assurer de la sécurité des écoliers, les informer et les renseigner sur les règles de sécurité.

EXIGENCES : ne pas avoir d'antécédents judiciaires (accepter de subir une enquête de sécurité), être en bonne condition physique (mobilité, vision, audition), subir un test écrit de sélection, subir un examen médical, avoir une automobile à ta disposition et disponibilité.

Pour plus de détails sur ce métier, regarde l'entrevue avec Robert Gagnon, brigadier scolaire pour la Ville de Québec et réalisée par Cogeco TV Québec; ainsi que l'entrevue avec Louise Tremblay, brigadière scolaire pour la Ville de Rimouski et réalisée par Cogeco TV Rimouski.

 

Conducteur(trice) d'un camion moyen : tu auras pour tâches de conduire un camion lourd porteur (classe 3). Tu devras faire le chargement et de déchargement du véhicule et assurer la livraison des marchandises de toutes sortes chez le client de façon sécuritaire selon un horaire prédéterminé. Tu auras à effectuer certaines tâches d’entretien et de dépannage au besoin. Allant du transport de billots de bois pour les scieries, en passant par le transport de viandes pour les supermarchés, par le transport d’essence; tu seras chargé(e) de faire le transport de toutes sortes de marchandises dans une région et parfois même un peu partout au Québec. Au sein d’entreprises de livraison ou commerces de détail, tu pourras être chargé(e) d’effectuer des livraisons de meubles, d’électroménagers, d’ordinateurs, de matelas, d’appareils électroniques, de courriers ou autres chez les clients. Dans secteur de la construction ou des travaux publics, on fera appel à tes services afin de transporter des matériaux de construction, de la terre ou du gravier sur des chantiers de construction résidentielle, commerciale, industrielle, institutionnelle, de travaux publics (entretien des routes) ou de travaux de génie civil (ponts, autoroutes, barrages, etc.). En hiver, on aura de besoin de toi afin de participer aux travaux de déneigement et d’épandage d’abrasifs sur les routes. Ça comprend quoi un camion moyen ?  les camions de livraison de 4 500 kg ou +, les camions à benne basculante (10 roues) de 4 500 kg ou +, les camions citernes, les déneigeuses, les épandeuses d’abrasifs. Ce permis te donne également le droit de conduire les minibus et les véhicules de taxi et de limousine.

 

Exigence requise : détenir un permis de conduire classe 3 émis par la SAAQ.

 

Pour plus de détails, voir la page de chauffeur(euse) de camion moyen.

 

Conducteur(trice) d'un minibus ou de petit autobus; on entend par ce terme, un véhicule aménagé pour le transport de plus de 9 passagers, mais de moins de 24, à la fois et utilisé principalement à cette fin, ou équipé de dispositifs d’immobilisation de fauteuils roulants. Alors que pour le terme « minibus », c’est un véhicule à 2 essieux à roues simples, équipé d’au plus 5 rangées de sièges pour le transport de plus de 9 passagers à la fois ou équipé de dispositifs d’immobilisation de fauteuils roulants. Tu auras pour tâches de conduire ce véhicule afin de transporter des passagers dans un circuit prédéterminé. Tu auras à prendre en charge et assurer la sécurité de tes passagers jusqu’à leur destination. Tu devras t’assurer de respecter l’horaire prévu afin d’éviter le mieux possible les retards qui pourraient être occasionnés. Dans le cas du transport de personnes de personnes handicapées, tu devras aider les personnes à mobilité réduite (chaise roulante ou avec marchette par exemple) dans son véhicule et d'activer le dispositif d'immobilisation de la chaise. Tu auras aussi à effectuer certaines tâches d’entretien et de dépannage au besoin. Le type de clientèles peut-être fort variée, allant d’enfants ou d’adolescents handicapées, d’enfants d’une garderie, de bénéficiaires d’une résidence pour personnes âgées, de touristes, etc.

 

Exigence requise : détenir un permis de conduire classe 4B émis par la SAAQ.

 

Pour plus de détails, voir la page de conducteur(trice) d'un minibus.

 

Conducteur(trice) d'un véhicule léger; comprend un véhicule de promenade (automobile ou fourgonnette) ou tout camion ou tracteur routier dont la masse nette est inférieure à 4 500 kg et comptant deux essieux (exemple : fourgon de livraison ou dépanneuse). Tu auras pour tâches de transporter du courrier, des marchandises, des outils, des équipements ou de matériaux de construction en conduisant ce type de véhicule, effectuer la cueillette et la livraison des produits transportés, ainsi que charger et décharger le matériel transporté. Tu pourras travailler pour une entreprise de messagerie, un commerce de détail (pharmacie, quincaillerie, épicerie, magasin de meubles, etc.), un restaurant, etc.

 

Exigence requise : détenir un permis de conduire classe 5 (véhicule de promenade ou de service) émis par la SAAQ.

Conducteur(trice) de matériel mobile de soutien (Forces armées) : as-tu déjà conduit un véhicule tout-terrain de type "Jeep" ou autre véhicule semblable dans des chemins et sentiers hors-route ?

 

Mais tu n'as sûrement jamais conduit des véhicules tout-terrain de type "amphibie" à chenilles tels que le BV 206 qui transporte des charges pouvant atteindre jusqu'à 6 300 kg, transporter jusqu'à 15 passagers et pouvant rouler autant sur route et hors-route que des les marécages dans toutes conditions (neige, sable, gravier, eau, boue, etc.) et même dans les conditions arctiques.

Avec l'arrivée prochaine des nouveaux véhicules logistiques routiers que les Forces canadiennes ont acquis, tu pourras conduire des véhicules tout aussi particuliers que  le Sherpa Carrier 4 x 4 le plus tout-terrain des camions pouvant transporter jusqu'à 4 tonnes (y compris un abri de 10 pieds) notamment utilisé pour transporter des abris, des armes, du matériel d'infanterie, etc. dans les pires conditions hors-route; le Granite Wreckler multi-fonctions -version militaire le plus éco-énergétique des véhicules militaires lourds pouvant servir comme dépanneuse pour camions lourds ou porte-treuil articulé pouvant atteindre 61 mètres, du matériel de déneigement de pistes d'aéroports militaires, etc; le Kerax 8 x 8 pouvant transporter des charges pouvant atteindre 80 tonnes pour des missions tant logistiques que tactiques (armes d'artillerie, moteurs ou trains d'atterissage d'aéronefs, citerne de carburants, etc.) dont certains seront munis d'un système d'auto défense armée blindée; etc. Tu pourrais même opérer des engins tels qu'un bouteur (buldozer), un chargeur sur chenilles (loader), une niveleuse (grader) ou même un autobus.

 

Si tu aimes la route (conventionnelle ou non conventionnelle), tu seras choyé(e). Une semaine, tu seras appelé(e) à transporter des matériaux de construction sur une base militaire; la semaine suivante, tu participeras aux activités de déneigement des chemins de la base; une autre semaine, on te demanderas de transporter des pièces de l'avion CF-18 ou des pièces du char de combat Leopard d'un dépôt jusqu'au garage de la base; une autre semaine, tes services seront nécessaires pour transporter du kérosène pour ravitailler des hélicoptères Cyclone qui participent à une opération de recherche et sauvetage; le mois suivant, tu transporteras des armes dans un camp d'entraînement dans le Grand Nord en plein mois de février dans de vrais conditions arctiques; alors que le jour où viendras de participer à une mission de soutien de la paix à l'étranger, tu auras la responsabilité de transporter des vivres (denrées alimentaires, vêtements, abris, fournitures médicales, etc.) sur des routes parsemées de pièges auprès de communautés dont leur a été dévasté, etc.

 

Tu veux l'avis de conducteurs(trices) de matériel mobiles sur leur métier ?, regarde les entrevues avec caporal Daniel Guigue et caporal Vincent Morency, le premier est opérateur de matériel mobile de soutien, au 1er bataillon de services à Edmonton en Alberta et le second est opérateur de matériel mobile de soutien à l’élément de soutien national (force opérationnelle interarmée) à Ottawa en Ontario et réalisées par les Forces canadiennes.

 

Chauffeur(euse) de limousine : En tant que chauffeuse ou chauffeur de limousine, tu auras pour tâches de conduite une limousine afin de transport des dirigeants ou des visiteurs d’entreprises ou d’organismes gouvernementaux ou parfois toutes sortes de passagers lors de nolisement pour occasions spéciales.

Exigence requise : détenir un permis de conduire classe 4C émis par la SAAQ.

 

Pour plus de détails, voir la page de chauffeur(euse) de taxi ou limousine.

 

Chauffeur(euse) de taxi : En tant que chauffeuse ou chauffeur de taxi, tu auras pour tâches de conduire un véhicule taxi afin de transport des passagers vers la destination de leur choix. Tu auras à parcourir les routes d’un peu partout dans la région, mais on te désignera un territoire prédéterminé que tu devras respecter (les départs de tes voyages).

 

Exigence requise : détenir un permis de conduire classe 4C émis par la SAAQ.

 

Pour plus de détails, voir la page de chauffeur(euse) de taxi.

 

Contrôleur(euse) de la circulation dans un tunnel : tu auras pour tâches d'opérer les différents systèmes servant à à la surveillance du réseau, à l’activation des plans de mesures d’urgence et aux communications.  Tu assureras la surveillance en temps réel de la circulation à l’aide d’un réseau de caméras; tu recevras les renseignements des différents partenaires travaillant sur le réseau autoroutier; tu consigneras les données liées à la circulation dans un registre d’opérations; tu assureras le suivi de l’état des différents équipements du tunnel, dont l’éclairage, les stations de pompage, le taux de monoxyde de carbone, les génératrices d’urgence et les systèmes électriques; tu activeras les plans de mesures d’urgence lors d’incidents sur le réseau routier, tu communiqueras avec les surveillants routiers, les corps policiers, les services d’incendie, Urgence-santé ou les intervenants requis; tu diffuseras l’information relative aux conditions de circulation aux usagers de la route à l’aide d’un réseau de panneaux à messages variables; tu appliqueras les plans de messages liés aux travaux routiers, aux incidents, à l’état de la circulation ou d’intérêt public, etc.

Démarreur(euse)-gareur(euse) de véhicules lourds : au sein d'une entreprise de messagerie ou une entreprise de camionnage, tu auras pour tâches de déplacer et garer les remorques sur les quais de stationnements de l'entreprise de façon sécurité à l'aide d'un tracteur utilisé uniquement à cet effet, de manière à ce qu'elles soient accessibles rapidement aux chauffeurs lorsqu'ils viendront chercher les remorques. Au sein des entreprises d'autobus (notamment les entreprises publiques de transport urbain), tu auras pour tâches de déplacer et garer les véhicules dans le stationnement intérieur ou extérieur du véhicule de façon sécurité de manière à ce qu'ils soient accessibles rapidement lors de la sortie du garage. Le permis de conduire classe 2 n'est pas nécessaire car n'aura pas à rouler sur les routes publiques, mais tu devras suivre une courte formation donnée par l'employeur.

Manutentionnaire (entreprises de camionnage, entreprises de messagerie) : tu auras pour tâches de charger ou décharger les marchandises des remorques ou des véhicules, de recevoir les marchandises à l’entrepôt, classer les produits, installer les marchandises aux différents endroits de l’entrepôt à l’aide d’un chariot élévateur, opérer le chariot élévateur et en assurer l’entretien, effectuer l’inventaire des produits en stock, etc.

Moniteur(trice) en conduite d’une automobile ou en conduite d’une motocyclette, tu auras pour tâches d’enseignement à des apprentis les notions de base nécessaires pour la conduite d’un tel véhicule sur la voie publique. Tu leur enseigneras les notions théoriques comme les lois et règlements relatifs à la sécurité routière, les comportements d’un(e) automobiliste ou d’un(e) motocycliste sur la route et autres notions nécessaires. Tu leur enseigneras les techniques de conduite du véhicule sur la route et les comportements à adopter en tant que conductrice ou conducteur. Enfin, tu devras également évaluer les acquis théoriques et les acquis pratiques de tes étudiants(es) par divers tests et examens, ainsi que les préparer à subir l’examen pratique de la SAAQ.

Pour plus de détails, consulte la page de moniteur en conduite d'un véhicule.

Patrouilleur(euse) du réseau routier : tu seras responsable d'inspecter le réseau routier afin de fournir des renseignements sur l'état du réseau routier et sur la qualité de son entretien en période hivernale. Tu complèteras les fiches d'inspection ou les rapports d'activités; tu rapporteras toutes les anomalies constatées et tu en assureras un suivi; tu feras les constatations d'usage sur le terrain à la suite de plaintes provenant des citoyens; tu signaleras et parfois, répareras les nid-de-poule jugés dangereux;  tu ramasseras les détritus et les petits animaux tu assisteras les automobilistes en difficultés en sécurisant les lieux et en faisant appel, au besoin, aux policiers, à une dépanneuse ou aux ambulanciers, etc.

Tu pourras travailler au sein de certaines municipalités (principalement celles ayant un grand territoire à couvrir, autant en milieu urbain qu'en milieu semi-urbain), ainsi qu'au sein de Transports Québec.

Exigences : détenir un permis de conduire classe 5 valide de la SAAQ, un certificat valide en secourisme et RCR.

Consulte aussi le site de l'Association des travailleurs en signalisation routière du Québec.

Tu veux avoir l'avis de spécialistes du métier ?, alors consulte les vidéos suivants :

Préposé(e) au transport des bénéficiaires handicapés physiques (des adultes, la plupart du temps) : au sein d'un centre de réadaptation en déficience physique ou d'un CHSLD, tu seras responsable d'assurer le transport et le déplacement de bénéficiaires de leur résidence jusqu'au centre de réadaptation (ou vice-versa). Tu les aideras à monter et descendre du véhicule et t’assurer de leur sécurité pendant le transport à l’embarquement et au débarquement. Enfin, tu effectueras la perception des paiements. Tu devras détenir un permis d'un véhicule de promenade (classe 5), mais certains postes exigent de détenir un permis de conduire d'un minibus (classe 4B).

Répartiteur(trice) de taxis : tu auras pour tâches de prendre les appels téléphoniques des clients d'une entreprise de taxis et de transmettre les demandes auprès des chauffeurs en choisissant le plus près en lui fournissant les adresses et autres informations pertinentes. Tu auras à noter les destinations des véhicules et de répartir les véhicules de façon à offrir un service le plus fiable et rapide possible.

 

Répartiteur(trice) en transport routier; tu auras pour tâches de coordonner de façon efficace et sécuritaire la circulation les véhicules d'une entreprise de transport routier (autobus de transport en commun, voitures de livraison, camions de livraison, dépanneuses, etc.) dans un territoire précis (une région spécifique, toute la province, tout le pays, selon le type d'entreprise). Tu auras à planifier les cueillettes et les livraisons, organiser les horaires et les déplacements et établir les itinéraires et les cédules de travail.

 

Pour plus de détails, consulte la page de répartiteur(tice) en transport routier.

 

Signaleur(euse) sur chantier de construction * : tu auras pour tâches de gérer le trafic aux abords d'un chantier routier ainsi que d'y faire respecter les normes de sécurité.

 

Tu pourras travailler dans l'industrie de la construction résidentielle légère ou lourde, l'industrie de la construction commerciale, institutionnelle et industrielle ou dans l'industrie de la construction de génie civil et voirie.

Au sein des municipalités et de Transports Québec, ce sont les ouvriers de voirie qui effectuent ces tâches.

 

Formation nécessaire : consulte les détails sur le Cours de santé et sécurité générale sur les chantiers de construction à des métiers non spécialisés en construction de génie civil et voirie, ainsi que le Programme de formation de signaleur(euse) routier dans la section "programmes d'études".

 

Consulte aussi le site de l'Association des travailleurs en signalisation routière du Québec.

 

Voiturier(ère) (aussi appelé "valet parking) : au sein d'un établissement hôtelier haut de gamme, mais également par les établissements commerciaux ou de restauration hauts de gamme situés dans les grandes régions urbaines (principalement sur l'Île de Montréal); tu auras pour tâches de stationner les véhicules les clients à leur place.

 

EMPLOYEURS POTENTIELS :

 

-         Entreprises de transport (routier, maritime, aérien ou ferroviaire)

 

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

 

-         Mobilité outre-mer essentielle pour les emplois maritimes

-         Mobilité à travers le pays nécessaire pour les emplois dans le secteur ferroviaire et certains des secteurs maritime et routier

-         Travail sur quarts

-         Longues heures de travail

-         Bonne connaissance de l’anglais

-         Formation non nécessaire, mais très appréciée

 

SALAIRE :

 

Selon les données en 2015 :

 

Note : Les salaires varient selon le type d’emploi et le type d’entreprise

 

Voici quelques exemples :

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

 

Secteur transport aérien :

 

-         10,20 $/heure (40 hres/sem) en tant qu'agent(e) de piste ou préposé(e) de l'air de trafic au sein des entreprises de transport régional

 

Secteur transport ferroviaire :

 

Pour le métier de contrôleur(euse) de la circulation ferroviaire, voir la page suivante

 

-         18,42 $/heure (40 hres/sem) en tant que préposé(e) au service chez Via Rail

-    21,88 $/heure (40 hres/sem) en tant que préposé(e) aux services de gare à Via Rail

-       26,88 $/heure (40 à 50 hres/sem) en moyenne en tant que conducteur(trice) de matériel ferroviaire léger au sein des grandes compagnies minières

-    26,94 $/heure (40 hres/sem) en tant contrôleur(euse) de wagons à l'Administration portuaire de Montréal

 

Secteur transport maritime :

 

Pour le métier de matelot, voir la page suivante

 

Pour le métier de contrôleur(euse) de la circulation maritime, voir la page suivante

-         15,98 $/heure (40 hres/sem) en tant qu'amarreur(euse) à la Société des traversiers du Québec

-         16,34 $/heure (40 hres/sem) en tant que matelot de traversier à la Société des traversiers du Québec

-    20,90 $/heure (38,75 ou 40 hres/sem) en moyenne en tant que signaleur(euse) de chantiers routiers au sein des grandes municipalités (100 000 habitants et plus)

-         21,43 $/heure (40 hres/sem) en tant que matelot-manœuvrier aux opérations portuaires à l'Administration portuaire de Montréal

-         22,53 $/heure (40 hres/sem) en tant qu'éclusier(ère) ou opérateur(trice) de la passerelle à l'Administration portuaire de Québec

-    23,39 $/heure (40 hres/sem) en tant que matelot de lamanage (bateau-pilote de navire) à l'Administration de pilotage des Laurentides

-    26,32 $/heure (40 hres/sem) en tant que débardeur (manœuvre aux opérations portuaires) chez Logistec Arrimage (Port de Sept-Iles, Port de Baie-Comeau et Port de Port-Cartier)

-    26,58 $/heure (40 hres/sem) en tant que signaleur(euse) à l'Administration portuaire de Montréal

-    26,58 $/heure (40 hres/sem) en tant que signaleur(euse) ou vérificateur(trice) de cargaisons chez Logistec Arrimage (Port de Sept-Iles)

-    27,57 $/heure (40 hres/sem) en tant que débardeur (manœuvre aux opérations portuaires) à l'Administration portuaire de Trois-Rivières

-     28,34 $/heure (40 hres/sem) en tant que débardeur (manœuvre aux opérations portuaires) à Arrimage du Nord (Port de Québec)

-     28,63 $/heure (40 hres/sem) en tant que signaleur(euse) ou vérificateur(trice) de cargaisons à Arrimage du Nord (Port de Québec)

-    32,23 $/heure (40 hres/sem) en tant qu'opérateur(trice) de bateau de service à l'Administration portuaire de Montréal

-    32,44 $/heure (40 hres/sem) en tant que débardeur (manœuvre aux opérations portuaires) à l'Administration portuaire de Montréal

-    32,76 $/heure (40 hres/sem) en tant que vérificateur(trice) de cargaisons à l'Administration portuaire de Montréal

 

Secteur transport terrestre :

 

Conducteurs(trices) de divers véhicules :

 

Pour les chauffeurs(euses) de taxi et de limousine, voir la page suivante

 

Pour les autres métiers en transport terrestre, clic ici

 

Secteur public et parapublic :

 

-    17,30 $/heure (40 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant que patrouilleur(euse) du réseau routier au sein des petites municipalités (moins de 20 000 habitants)

-    17,81 $/heure (40 hres/sem) pour les opérateurs(trices) de véhicules légers à Transports Québec

-    17,82 $/heure (40 hres/sem) pour les opérateurs(trices) de véhicules légers à l'Aéroport de Québec

-    18,74 $/heure (40 hres/sem) en tant que patrouilleur(euse) du réseau routier à Transports Québec

-    19,76 $/heure (38,75 hres/sem) pour les préposés(es) au transport de bénéficiaires handicapés physiques dans le réseau de la santé (centres de réadaptation, CHSLSD)

-    20,29 $/heure (38,75 ou 40 hres/sem) en moyenne en tant que chauffeur(euse)-messager(ère) ou chauffeur(euse)-manutentionnaire ou chauffeur(euse)-manœuvre au sein des universités

-    20,37 $/heure (40 hres/sem) pour les opérateurs(trices) de véhicules légers à Aéroports de Montréal

-    21,27 $/heure (40 hres/sem) pour les conducteurs(trices) de véhicules légers à la Ville de Laval

-    21,48 $/heure (40 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant que patrouilleur(euse) du réseau routier au sein des municipalités de taille moyenne (20 000  à 99 999 habitants)

-    22,38 $/heure  (36 ou 38,75 ou 40 hres/sem selon les municipalités)  en moyenne en tant que patrouilleur(euse) du réseau routier au sein des grandes municipalités (100 000 habitants et plus)

-    22,78 $/heure (40 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant que conducteur(trice) de véhicules légers au sein des municipalités de taille moyenne (20 000  à 99 999 habitants)

-    22,89 $/heure (40 hres/sem) pour les préposés(es) au transport (véhicules légers) à la Ville de Québec

-    23,25 $/heure  (36 ou 38,75 ou 40 hres/sem selon les municipalités)  en moyenne en tant que conducteur(trice) de véhicules légers au sein des grandes municipalités (100 000 habitants et plus)

-    26,59 $/heure (37 hres/sem) pour les conducteurs(trices) de véhicules légers (moins de 4 500 kg) à Hydro-Québec

-    26,62 $/heure (36 hres/sem) pour les chauffeurs(euses) de véhicules motorisés - classe C (véhicules légers) à la Ville de Montréal

 

Secteur privé sauf construction :

  

-    11,00 $/heure taux minimum (40 hres/sem) pour les chauffeurs(euses) de camions légers (masse nette de moins de 1 500 kg) dans l'industrie du camionnage des régions de Québec et Chaudière-Appalaches

-    12,07 $/heure taux minimum (40 hres/sem) pour les chauffeurs(euses) de camions légers (masse nette de 1 500 kg à 4 500 kg) dans l'industrie du camionnage des régions de Québec et Chaudière-Appalaches

-    12,57 $/heure (37,5 ou 38,75 hres/sem selon les milieux) en tant que conducteur(trice) d'un minibus au sein des grands établissements privés d'hébergement pour aînés

-    13,00 $/heure (25 à 40 hres/sem) pour les conducteurs(trice) de minibus adaptés ou touristiques au sein des PME

-    13,50 $/heure taux minimum (40 hres/sem) pour les chauffeurs(euses) de véhicules légers dans l'industrie du camionnage de la région de Montréal (comprend : Île-de-Montréal, Laval, arrondissement de Longueuil, ainsi que des MRC de la Vallée-du-Richelieu en Montérégie, MRC de Roussillon en Montérégie et ville de Repentigny dans Lanaudière qui exploitent un service local sur l'Île-de-Montréal)

-    13,58 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que commissionnaire au sein des grands concessionnaires de véhicules neufs

-    14,06 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que conducteur(trice) de véhicules légers (aussi appelé courrier ou livreur) au sein des grandes entreprises de messagerie

 

Secteur privé (construction) :

 

-    27,40 $/heure (40 à 50 hres/sem) pour les conducteurs(trices) de camions classe C (camion à caisse fixe, un camion à benne basculante à pont arrière simple, un camion à benne basculante à pont arrière jumelé d'une capacité nominale de moins de 10 tonnes, une camionnette, une jeep à 4 roues motrices) dans la construction commerciale, institutionnelle ou industrielle

-    27,73 $/heure (40 à 50 hres/sem) pour les conducteurs(trices) de camions classe C (camion à caisse fixe, un camion à benne basculante à pont arrière simple, un camion à benne basculante à pont arrière jumelé d'une capacité nominale de moins de 10 tonnes, une camionnette, une jeep à 4 roues motrices) dans la construction résidentielle légère

-    29,04 $/heure (40 à 50 hres/sem) pour les conducteurs(trices) de camions classe C (camion à caisse fixe, un camion à benne basculante à pont arrière simple, un camion à benne basculante à pont arrière jumelé d'une capacité nominale de moins de 10 tonnes, une camionnette, une jeep à 4 roues motrices) dans la construction commerciale, institutionnelle ou industrielle (sur les chantiers isolés et Baie-James)

-    29,50 $/heure (40 à 50 hres/sem) pour les conducteurs(trices) de camions classe C (camion à caisse fixe, un camion à benne basculante à pont arrière simple, un camion à benne basculante à pont arrière jumelé d'une capacité nominale de moins de 10 tonnes, une camionnette, une jeep à 4 roues motrices) dans la construction de génie civil (infrastructures routières ou infrastructures d'éoliennes)

-    29,66 $/heure (40 à 50 hres/sem) pour les conducteurs(trices) de camions classe C (camion à caisse fixe, un camion à benne basculante à pont arrière simple, un camion à benne basculante à pont arrière jumelé d'une capacité nominale de moins de 10 tonnes, une camionnette, une jeep à 4 roues motrices) dans la construction résidentielle lourde

-    30,73 $/heure (40 à 50 hres/sem) pour les conducteurs(trices) de camions classe C (camion à caisse fixe, un camion à benne basculante à pont arrière simple, un camion à benne basculante à pont arrière jumelé d'une capacité nominale de moins de 10 tonnes, une camionnette, une jeep à 4 roues motrices) dans la construction de génie civil (infrastructures routières sur les chantiers isolés et Baie-James)

-    31,71 $/heure (40 à 50 hres/sem) pour les conducteurs(trices) de camions classe C (camion à caisse fixe, un camion à benne basculante à pont arrière simple, un camion à benne basculante à pont arrière jumelé d'une capacité nominale de moins de 10 tonnes, une camionnette, une jeep à 4 roues motrices) dans la construction de génie civil (infrastructures électriques et infrastructures e communications)

 

Autres métiers en transport terrestre :

 

Pour les moniteurs(trices) en conduite d'une automobile ou d'une motocyclette, voir la page suivante

 

Pour les répartiteurs(trices) en transport routier, voir la page suivante

 

Dans le secteur privé :

 

-        10,15 $ à 11,00 $/heure pour les aide-chauffeurs(euses) de camions de livraison dans la plupart des entreprises (sauf industrie du camionnage) 

-    10,15 $/heure taux minimum (40 hres/sem) pour les aides-chauffeurs(euses) de camions lourds dans l'industrie du camionnage des régions de Québec et Chaudière-Appalaches

-    10,15 $/heure taux minimum (40 hres/sem) pour les manœuvres et les manutentionnaires dans l'industrie du camionnage des régions de Québec et Chaudière-Appalaches

-         10,50 $ (40 hres/sem) pour les répartiteurs(trices) de taxis, dépanneuses, camions de livraison, etc. 

-    10,75 $/heure taux minimum (40 hres/sem) pour les aides-chauffeurs(euses) de camions lourds dans l'industrie du camionnage de la région de Montréal

-    12,00 $/heure (40 hres/sem) pour les répartiteurs(trices) dans l'industrie du camionnage, du transport scolaire et autres secteurs

-    12,07 $/heure taux minimum (40 hres/sem) pour les conducteurs(trices) d'équipement de chargement (chariot élévateur) dans l'industrie du camionnage des régions de Québec et Chaudière-Appalaches

-    12,85 $/heure (40 hres/sem) pour les manutentionnaires dans l'industrie du camionnage de la région de Montréal

-    13,67 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que manutentionnaire au sein des grandes entreprises de camionnage

-    14,24 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que manutentionnaire au sein des grandes entreprises de messagerie

-    14,67 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que manutentionnaire-conducteur(trice) de chariot élévateur au sein des grandes entreprises de messagerie

-    14,85 $/heure taux minimum (40 hres/sem) pour les conducteurs(trices) de chariots élévateurs dans l'industrie du camionnage de la région de Montréal

-    16,34 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant qu'aiguilleur(euse) pour le déplacement des remorques au sein des grandes entreprises de commerce au détail (entrepôts)

 

Dans le secteur public et parapublic :

 

-    15,11 $/heure (12,5 ou 17 hres/sem selon les municipalités) en tant que brigadier(ère) scolaire ou préposé(e) aux traverses scolaires au sein des très petites municipalités (moins de 5 000 habitants)

-    16,31 $/heure (12,5 ou 17 ou 20 hres/sem selon les municipalités) en tant que brigadier(ère) scolaire ou préposé(e) aux traverses scolaires au sein des petites municipalités (5 000 à 19 999 habitants)

-    16,34 $/heure (17,5 ou 20 hres/sem selon les municipalités) en tant que brigadier(ère) scolaire ou préposé(e) aux traverses scolaires au sein des grandes municipalités (100 000 habitants et plus)

-    16,90 $/heure (40 hres/sem) en tant que signaleur(euse) routier dans la fonction publique québécoise (Transports Québec)

-    17,25 $/heure (32,5 ou 33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem) en tant qu'agent(e) d'application des règlements municipaux ou agent(e) à la circulation et au transport ou agent(e) ou préposé(e) aux stationnements au sein des municipalités de taille moyenne (20 000 à 99 999 habitants)

-    17,39 $/heure (17,5 ou 20 hres/sem selon les municipalités) en tant que brigadier(ère) scolaire ou préposé(e) aux traverses scolaires au sein des municipalités de taille moyenne (20 000 à 99 999 habitants)

-    17,47 $/heure (35 hres/sem) pour les inspecteurs(trices) en transport scolaire dans les commissions scolaires

-    18,14 $/heure (33,45 ou 33,75 ou 35 ou 38,75 hres/sem) en tant qu'agent(e) d'application des règlements municipaux ou agent(e) à la circulation et au transport ou agent(e) ou préposé(e) aux stationnements au sein des grandes municipalités (100 000 habitants et plus)

-    21,23 $/heure (38,75 hres/sem) pour les contrôleurs(euses) de la circulation dans un tunnel dans la fonction publique québécoise

-    21,66 $/heure (40 hres/sem) en tant que préposé(e) à la signalisation routière au sein des municipalités de taille moyenne (20 000 à 99 999 habitants)

-    21,66 $/heure (40 hres/sem) en tant que préposé(e) à la signalisation routière au sein des grandes municipalités (100 000 habitants et plus)

-    22,27 $/heure (40 hres/sem) en tant que préposé(e) à la signalisation routière à la Ville de Québec

-    22,86 $/heure (36 hres/sem) pour les préposés(es) au service - voie publique (signaleurs routiers) à la Ville de Montréal

 

Sources : Développement des Ressources humaines Canada, Emploi-Québec, Forces canadienes, Comité sectoriel de main-d'oeuvre en transport maritime, Comité sectoriel de la main-d'oeuvre de l'industrie ferroviaire, Comité sectoriel de la main-d'oeuvre en transport routier, Comité paritaire de l'industrie du camionnage de la région de Montréal, Commission de la construction du Québec, Conseil du Trésor du Québec, Alliance de la fonction publique du Canada (section locale Administration de pilotage des Laurentides), Syndicat international des marins canadiens - section locale Port de Montréal, Syndicat national des employés du Port de Montréal, SCFP (section locale 375 débardeurs Port de Montréal, section locale 1375 débardeurs Port de Trois-Rivières, section locale 3149 Port de Québec et section locale Aéroport de Québec), Syndicat des employés des Aéroports de Montréal, Syndicat des employés de métiers d'Hydro-Québec, Syndicat international des marins canadiens (section locale Société des traversiers), Syndicat des métallos (section locale 7065-48 Logistec Arrimage et section locale Arrimage du Nord), Conférence ferroviaire du Canada (section locale préposés aux voies du CP Rail, section locale préposés aux voies du CN et section locale préposés aux voies de Via Rail),TCA Canaada (section locale personnel de services des trains de Via Rail et section locale personnel sédentaire de Via Rail), Syndicat des cols bleus regroupés de Montréal, Syndicat des employés manuels de la Ville de Québec, Syndicat des cols bleus de la Ville de Laval, Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal, Syndicat des fonctionnaires municipaux de Québec, Syndicat du personnel administratif, technique et professionnel du transport en commun de Montréal STM, Syndicat national des convoyeurs de fonds (section locale 3812 Garda), syndicats des cols bleus de la plupart des grandes municipalités, syndicats des cols bleus de plusieurs moyennes municipalités, syndicats des employés de plusieurs grands établissements privés d'hébergement pour aînés, syndicats des employés de soutien de la plupart des universités, syndicats des employés de plusieurs grandes entreprises de messagerie, syndicats des employés de plusieurs grandes entreprises de camionnage, syndicats des employés de plusieurs grandes compagnies minières, syndicats des employés de plusieurs grandes entreprises de commerce au détail, syndicats des employés de plusieurs grandes industries alimentaires, syndicats des employés de plusieurs entreprises de transport aérien régional, syndicats des employés de plusieurs entreprises de transport maritime régional, syndicats des employés de plusieurs entreprises ferroviaires régionales et syndicats des employés de plusieurs grandes compagnies minières.

 

PERSPECTIVES D’AVENIR :

Dans le secteur maritime, il y a présentement une forte pénurie de personnel, alors il y a d’excellentes possibilités d’emploi.

Dans le secteur ferroviaire, il y a une demande croissante de personnel principalement au sein d’entreprises régionales et moins dans les grandes entreprises comme ViaRail, CN ou CP.

Dans le secteur du camionnage, les perspectives varient de bonnes à moyennes. Les emplois sont plus nombreux en été.

Dans les autres secteurs du transport routier, les possibilités d’emploi sont moyennes.

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

Bien qu’aucune formation n’est nécessaire pour occuper l’un de ces métiers, une formation peut t’apporter des compétences techniques dans le domaine et te permettre de mieux t’intégrer sur le marché du travail.

Voici quelques exemples de programmes d’études recommandés et qui sont de courte durée :

L’Attestation d'études professionnelles en manutention de marchandises et conduite de chariots élévateurs A.E.P. a une durée totale de 900 heures offert à temps plein. Il comporte des cours en santé et sécurité en milieu de travail, procédures de réception des marchandises, classement et inventaire des produits, techniques de coupage de feuillards, fonctionnement et conduite d’une chariot élévateur, vérification du bon état de fonctionnement et entretien du chariot élévateur, stage en milieu de travail de 450 heures, etc. ENDROITS DE FORMATION :  Centre de formation continue des Patriotes à St-Eustache (Laurentides), CFP Léonard-de-Vinci à St-Laurent, Centre de formation des métiers de l’acier, (Montréal), CFP de Québec (Québec), Centre multiservices de Sainte-Thérèse, CIMIC (Beauce), CFP 24 Juin (Estrie). Note : d’autres centres de formation peuvent également l’offrir, alors les centres de formation de ta région.

   

Les Programmes de formation des chauffeurs de taxi et de limousine ont une durée totale de 5 ou 6 semaines (Île-de-Montréal) ou de 4 semaines (Québec-métro) ou 2 semaines (Ville de Laval) ou 2 semaines (agglomération de Longueuil).

 

Cette formation est obligatoire. Il porte sur la connaissance des différentes artères, routes et autoroutes de la ville, les principaux complexes et attraits touristiques, la relation avec la clientèle, les lois et règlements du transport par taxi, les règlements municipaux en matière de transport, l’éthique professionnelle du chauffeur de taxi, etc. Après avoir terminé cette formation, tu devras réussir un examen dont la réussite te permettra d’obtenir ton permis de chauffeur de taxi de la SAAQ et le permis de travail de taxi ou de limousine du Bureau de taxi de Montréal.

 

ENDROITS DE FORMATION :

Pour plus de détails, consulte la page de chauffeur de taxi. 

Les progammes de formation en conduite de camions moyens a une durée variable selon les écoles de conduite (en moyenne de 70 à 300 heures). Bien qu’il n’est pas obligatoire d’avoir suivi une formation pour devenir chauffeur d’un camion ayant deux essieux ou plus et dont la masse nette est de 4 500 kg ou plus (excluant les semi-remorques), il est toutefois recommandé d’en suivre une.

 

Tu auras des cours sur les lois et règlements en transport de marchandises, le Code de la sécurité routière, la réglementation de vérification avant départ, transmission mouvement, fonctionnement du moteur diesel, système de freinage hydraulique et pneumatique, embrayage, transmission, différentiel, suspension, roues et pneus, techniques de chargement et de déchargement, techniques de conduite sur route, conduite préventive, conduite en milieu rural, orientation routière, etc.

 

Pour plus de détails, consulte la page du métier de chauffeur de camion moyen.

La formation des conducteurs de minibus ou de petits autobus : aucune formation n’est offerte. EXIGENCES DU PERMIS :Posséder au moins 12 mois d’expérience comme titulaire de la classe 5, subir un examen visuel, soumettre un formulaire d’évaluation médicale de ton médecin, réussir un examen théorique portant sur le Code la sécurité routière, la signalisation routière et les principes et technqiues de la conduite d’un minibus ou d’un petit autobus, aucun examen pratique n’est exigé.

 

Pour plus de détails, voir la page de chauffeur de minibus.

 

La formation des agents de bord des navires se fait généralement à bord des navires (formation en milieu de travail).  Tu apprendras notamment les pratiques d’hygiène et de propreté lors de la manipulation des aliments, le service des boissons, le service aux tables, la cuisine-minute, les opérations monétaires et la comptabilité de base, les premiers soins et la RCR, communication en langue seconde, la relation avec la clientèle, le travail en équipe, la réglementation maritime, etc.

 

La formation des agents de bord des trains se fait généralement à bord des trains  (formation en milieu de travail).  Tu apprendras notamment les pratiques d’hygiène et de propreté lors de la manipulation des aliments, le service des boissons, le service aux tables, , les opérations monétaires et la comptabilité de base, communication en langue seconde, la relation avec la clientèle, le travail en équipe, la réglementation de l’industrie ferroviaire, etc.

 

Le Programme de formation en matelotage général a une durée totale de 200 heures réparties sur 6 semaines offert à temps plein. Il comporte des cours la connaissance pratique en mer, sécurité au travail, premiers soins en mer – niveau élémentaire, les appareils de mouillage, techniques d'amarrage, utilisation des machines de pont, utilisation de l'outillage de manutention des marchandises (incluant échafauds, échelles et passerelles d’embarquement) et soins des cargaisons, pavillons, cordages et nœuds, poulies et palans, gréement courant et gréement dormant, communcations et procédures pour la tenue d’un quart sur la passerelle, opération des grues de pont, manœuvres de chalands et de gabares. à ce programme s'ajoute la formation sur les urgences en mer dans le cadre du cours de Secourisme élémentaire en mer d'une durée de 16 heures : principes généraux du secourisme en mer, notions d'anatomie et physiologie, position de la victime,  victime inconsciente, techniques de réanimation, hémorragie, traitement de l'état de choc, brûlures, échaudures et accidents électriques, techniques de sauvetage et transport de la victime, autres points en lien avec les risques d'accidents en mer et évaluation.

 

ENDROIT DE FORMATION :

 

-         Institut maritime du Québec (Centre de formation en mesures d’urgences située à Lévis, Rive-Sud de Québec

 

Pour plus de détails, voir la page de matelot.

 

Le Programme de formation de timonier a une durée totale de 120 heures réparties sur 4 semaines offert à temps plein. Il comporte des cours sur la tenue de la gouverne et ordre de la barre, utilisation des compas magnétique et gyroscopique, premiers soins - niveau élémentaire, ordres et instructions de la barre, veille visuelle et auditive, responsabilité liée à la veille, surveillance et tenue de quart et utilisation du système de communication. à ce programme s'ajoute la formation sur les urgences en mer dans le cadre du cours de Secourisme élémentaire en mer d'une durée de 16 heures : principes généraux du secourisme en mer, notions d'anatomie et physiologie, position de la victime,  victime inconsciente, techniques de réanimation, hémorragie, traitement de l'état de choc, brûlures, échaudures et accidents électriques, techniques de sauvetage et transport de la victime, autres points en lien avec les risques d'accidents en mer et évaluation.

ENDROIT DE FORMATION :

 

-         Institut maritime du Québec (Centre de formation en mesures d’urgences située à Lévis, Rive-Sud de Québec

Pour plus de détails, voir la page de matelot.

 

L'Attestation de formation de signaleur(euse) de chantiers routiers est formation de courte durée d'une durée totale de 4,5 heures à temps complet. Il permet d'acquérir les compétences afin de controler la circulation et assurer la sécurité aux abords d'un chantier routier.

 

Le contenu comporte notamment : description de la fonction de signaleur routier, identification des principales composantes des chantiers routiers, distinction des équipements obligatoires, recommandés et interdits d'un signaleur routier, choix d'un endroit sécuritaire où se positionner, comportements des automobiles, sélection des signaux et des modes de communication appropriés selon la clientèle, situations particulières, mesures d'urgences lors d'accidents et enfin, l'examen de certification.

 

ENDROITS DE FORMATION :

 

Note : consulte le site de l'AQTR pour la liste complète des endroits de formation.

Retour à la page du secteur transport

Retour à la page d’accueil