Retour à page du secteur santé

Retour à la page d’accueil

SECTEUR : SANTÉ

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT COLLÉGIAL

 

TECHNOLOGUE EN IMAGERIE MÉDICALE

DIPLÔME D’ÉTUDES COLLÉGIALES D.E.C.

 

Consulte également la section "liens recommandés" (dont des vidéos de technologues en radiologie qui parlent de leur travail).

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS

 

En devenant technologue en imagerie médicale; tu auras pour responsabilités de produire des images (conventionnelles ou numériques) de structures anatomiques normales ou pathologiques du corps humain de la meilleure qualité possible à l'aide de différents appareils d'imagerie médicale (invasive ou NON invasive) afin qu'un diagnostic puisse être effectuée par le ou la médecin radiologiste ou un autre médecin spécialiste.

 

Tu auras notamment à décrire et expliquer l'examen au patient afin d'obtenir sa collaboration, compléter les informations recueillies auprès de l'usager pour assurer sa sécurité, positionner l'usager et l'appareillage requis selon l'examen prescrit, préparer le matériel nécessaire à la réalisation de l'examen, sélectionner les paramètres d'exposition et actionner l'appareil selon la modalité d'imagerie choisie, assurer une qualité optimale des images radiologiques obtenues et les soumettre au radiologie pour analyse et interprétation des résultats.

 

Évidemment, le technologue en imagerie médicale n'établit pas de diagnostic, mais effectue les examens les plus complètes et précises afin de permettre au médecin radiologiste (dans la plupart des cas) ou autre médecin spécialiste (ex : obstétricien-gynécologue, cardiologue, pneumologue, rhumatologue, etc.) d'analyser le mieux possible l'état de santé du patient avec l'aide de ces examens et ainsi, établir un diagnostic précis et élaborer un traitement approprié.

 

Il existe plusieurs types d'examens radiologiques pouvant être effectuées, en voici quelques-uns :

QUALITÉS ET APTTITUDES NÉCESSAIRES :

-        Avoir une bonne vision est nécessaire pour déceler des anomalies dans les résultats du patient(e)

-       Avoir une bonne audition pour déceler rapidement des problèmes sur les appareils qui pourraient devenir dangereux pour le patient ou la patiente si ils sont défectueux

-         Aimer travailler avec le public et entregent car tu auras de fréquents contacts avec les patients

-     Être à l’écoute du patient (calme, patience et discrétion) est nécessaire pour rassurer un patient nerveux lors des examens et s'assurer de sa colloboration en vue de la réussite des examens

-    Empathie et bienveillance envers le patient afin d'établir des relations interpersonnelles appropriées entre le professionnel et son patient

-         Capacité d'analyse et de synthèse afin de bien analyser et cerner les problèmes de fonctionnement des appareils et équipements

-        Sens des responsabilités, esprit d’initiative, bon jugement et vigilance pour être prêt à intervenir lors de situations d’urgence

-        Bonnes habiletés manuelles, minutie, souci du détail pour manipuler avec précision les différents appareils et produire des images de qualité

-         Sens de l’organisation pour bien planifier tes examens

-        Facilité à travailler en équipe avec d’autres technologues en imagerie, des infirmiers et des médecins spécialistes (notamment les radiologistes) pour un meilleur suivi du patient

-     Curiosité scientifique et goût de développer constamment tes connaissances pour être à l’affût des nouveaux développements scientifiques et technologiques

-    Polyvalence et souplesse afin d'avoir les capacités d'effectuer tous examens

-    Capacité d'adaptation aux changements de conditions de travail afin de pouvoir t'adapter aux horaires variés selon les besoins du service (jour/soir/nuit)

-    Capacité d'adaptation aux changements technologiques puisqu'il y a de nombreux développements des appareillages utilisés dans ce domaine

-        Très bonne connaissance maîtrise de la langue langue française parlée et écrite afin d'expliquer et communiquer clairement et de façon professionnelle avec tes patients et les autres professionnels et pour rédiger des rapports de qualité

-        Bonne connaissance de la langue anglaise afin d'expliquer et communiquer clairement et de façon professionnelle avec tes patients et les autres professionnels et pour rédiger des rapports de qualité et de plus, la plupart des manuels de référence dans ce domaine sont dans cette langue

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-    Externe en technologie médicale (pendant tes études)

-        Conseiller(ère) technique en produits radiologiques

-        Représentant(e) technique en vente d'appareillage d'imagerie médicale

-        Représentant(e) technique en vente produits radiologiques

-    Technologue en radiologie (systèmes d'information et imagerie numérique) (après quelques années d'expérience et après avoir suivi une spécialisation)

-    Technologue spécialisée en radiologie (après quelques années d'expérience et après avoir suivi une spécialisation)

-    Assistant(e) chef technologue (après quelques années d'expérience)

-    Chef technologue (après quelques années d'expérience

-    Coordonnateur(trice) technique d'un service d'imagerie médicale (après quelques années d'expérience)

-    Instituteur(trice) clinique en imagerie médicale (après quelques années d'expérience)

-    Professeur(e) en technologie de la radiodiagnostic au collégial (après quelques années d'expérience) 

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-         Les Centres hospitaliers sont les principaux employeurs

-         Les cliniques médicales

-         Les cliniques de radiologie

-         Les cliniques chiropratiques

-         Certaines cliniques dentaires

-         Certains CLSC

-    Cégeps

-         Les compagnies pharmaceutiques (pour la vente de produits radiologiques)

-    Fournisseurs d'équipements et d'appareillage d'imagerie médicale

-         Forces armées canadiennes (DEC nécessaire, aucune formation offerte par l’armée) 

PERMIS DE PRATIQUE :

 

Au Québec, pour pratiquer en tant que technologue en imagerie médicale, tu dois obligatoirement devenir membre de l’

Ordre des technologues en imagerie médicale, en radio-oncologie et en électrophysiologie médicale du Québec.

 

Ce droit de pratique est également reconnu dans la plupart des autres provinces canadiennes, dans plusieurs états américains et dans certains autres pays (notamment en France, en Suisse et au Royaume-Uni).

 

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-        Disponibilité

-        Travail sur quarts (jour/soir/nuit) et parfois, les fins de semaine en milieu hospitalier

-    Travail principalement de jour, mais parfois le soir en clinique privée

-         Travail sur appel ou à temps partiel en début de carrière dans les grands hôpitaux 

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 31 mars 2016 :

 

Le placement est bon, 66 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié dont 58 % sont à temps complet.

 

Quelques autres répondants(es), soit 7 % ont choisi de poursuivre leurs études à l'université (sciences biomédicales, biophysique, génie de la production automatisée - concentration en technologies de la santé, etc.).

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

176 109 63 12

Note 1 : baisse du taux de placement par rapport aux années précédentes (était de 88 % en 2014; 89 % en 2013; 96 % en 2012 et 89 % en en 2011).

Note 2 : baisse du nmbre de nombre à temps complet par rapport aux années précédentes (était de 72 % en 2014; 78 % en 2013; 91 % en 2012 et 92 % en 2011).

Source : Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec

 

SALAIRE :

 

Selon les données 2016 :

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

-         16,94 $/heure en tant qu’externe en technologie médicale (pendant tes études et emplois d'été) en milieu hospitalier

-         17,78 $/heure (40 hres/sem) dans le secteur privé

-         21,67 $/heure (35 hres/sem) en milieu hospitalier 

-         21,91 $/heure (35 hres/sem) pour un(e) technologue spécialiste en imagerie médicale en milieu hospitalier

-         22,73 $/heure (35 hres/sem) pour un(e) technologue en radiologie numérique en milieu hospitalier

-         25,33 $/heure (37,5 hres/sem) dans la fonction publique fédérale (postes civils dans les hôpitaux militaires) 

-    4 328 $/mois (grade de soldat) et augmente à 5 547 $/mois après 1 ans (grade de caporal - spécialiste) avec le D.E.C. au sein des Forces canadiennes (Force régulière)

-         155,02 $/jour (grade caporal - spécialiste) au sein des Forces canadiennes (Réserve)

Note 1 : baisse de la moyenne salariale dans le secteur privé par rapport aux années précédentes (était 18,38 $ en 2014; 18,38 $ en 2012 et 17,55 $ en 2010).

Note 2 : Dans le secteur public, les salaires sont établies par les conventions collectives.

Note 3 : à ce salaire, peut s'ajouter des primes pour le travail de soir, de nuit ou de fin de semaine.

Sources :  Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec, Conseil du Trésor du Québec,  Commission de la Fonction Publique du Canada, Cégep Ahuntsic, Cégep de Sainte-Foy, Forces canadiennes.

PORTRAIT DE LA PROFESSION :

Selon l'Ordre des technologies en imagerie médicale, radio-oncologie et électrophysiologie médicale du Québec, il y avait 3 070 technologues en radiologie diagnostique dans l'ensemble des régions du Québec au 31 mars 2016 (soit 115 de plus qu'en 2014 et 333 de plus qu'en 2012). 

Les technologues en radiologie représentaient 63 % des membres.

Profession majoritairement féminine, puisque seulement 17 % d'entre-eux sont des hommes, mais il y aurait de la place pour davantage.

Plus de 86 % des membres de cette profession occupaient un poste à temps complet

La répartition selon l'âge était :

La répartition des technologues en radiodiagnostic selon leur milieu de pratique était :

Bien que la majorité des répondants(es) occupaient un emploi au sein de centres hospitaliers universitaires ou affiliés universitaires (plus de 60 %), il y en a plus de 25 % qui occupent un emploi au sein des centres de santé et services sociaux d'une grande ville (hôpitaux régionaux sont plusieurs sont en pénurie), moins de 10 % dans un centre de santé et de services sociaux en milieu semi-urbain (dont les besoins sont criants), ainsi que moins de 5 % au sein de cliniques privées de radiologie.

Le salaire annuel moyen d'un(e) technologue en imagerie médicale dans le secteur privé ayant environ 10 années d'expérience était de 50 000 $.

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) technologue en radiodiagnostic dans le secteur public ayant environ 10 années d'expérience était de 53 100 $.

 

Pour plus de détails, consulte le Portrait du réseau québécois de la santé

BREF PORTRAIT DU RÉSEAU PUBLIC DE LA SANTÉ :

Suite à la réorganisation du réseau public québécois de la santé en 2015, il regroupe :

En 2016, l'ensemble du réseau public de la santé et des services sociaux emploie près de 226 200 personnes (soit 2 000 de plus qu'en 2013 et 7 000 de plus qu'en 2011) vouées à offrir des soins ou des services sociaux de qualité auprès des 8 millions de québécoises et québécois dans toutes les régions du Québec, soit :

Note : les médecins de famille et les médecins spécialistes sont exclus des effectifs du réseau

Pour plus de détails, consulte le Portrait du réseau québécois de la santé

Source : Ministère de la Santé et des services sociaux du Québec.

BREF PORTRAIT DU RÉSEAU PRIVÉ DE LA SANTÉ :

On y compte plus de 90 cliniques privées d'imagerie médicale réparties dans 11 régions du Québec qui emploient des technologues en radiologie.

Il y compte également plus de 820 cliniques privées en médecine générale et familiale dont le tiers emploient des technologues en radiologie.

PERSPECTIVES D’AVENIR :

 

La réglementation touchant l'imagerie médicale permet maintenant aux étudiants(e) du programme d’études collégiales en technologie de la radiodiagnostic ayant réussi les deux premières années de formation d’exercer certaines activités réservées à ces technologues à titre d’externe en technologie médicale.

 

On retrouve ces professionnels dans tous les hôpitaux du Québec (régionaux, suprarégionaux, spécialisés affiliés universitaires et les centres hospitaliers universitaires dans les régions de la province.

 

On retrouve également de nombreux technologues dans les cliniques privées de radiologie, les cliniques médicales privées et quelques-uns dans les autres milieux (certaines cliniques chiropratiques, certaines cliniques de physiothérapie, certains CLSC, etc.).

 

De nombreux établissements de santé (principalement à l'extérieur des grands centres) sont en manque de technologues en radiologie et offrent des avantages très intéressants à ceux qui acceptent de travailler dans ces régions (notamment en Montérégie, Laurentides, Lanaudière, Centre-du-Québec, Abitibi-Témiscamingue, etc.).

 

Les perspectives d'emploi pour les prochaines années sont donc très bonnes.

Par contre, avec le gel d'embauche dans le secteur public, les possibilités d'emploi en milieu hospitalier, surtout dans les grands centres risquent d'être plus difficiles.

 

LE PROGRAMME D’ÉTUDES :

 

Le Diplôme d’études collégiales en technologie de la radiodiagnostic D.E.C. a une durée totale de 3 ans offert à temps complet. Il comporte des cours d'introduction à la profession, anatomie et physiologie appliquées au radiodiagnostic 1, électricité et magnétisme appliquées au radiodiagnostic, traitement de l'image radiologique, relations interpersonnelles appliquées au radiodiagnostic, anatomie et physiologie appliquées au radiodiagnostic, soins, santé et sécurité au travail, appareillage et contrôle de la qualité en radiologie 1, atomes et rayonnements appliqués au radiodiagnostic, imagerie médicale en échographie, imagerie médicale du membre inférieur, imagerie médicale de la colonne vertébrale, pharmacologie et soins en imagerie médicale, radioprotection en imagerie médicale, stage d'observation clinique (de 2 ou 3 jours dans un service de radiologie généralement offert lors de la 2e session), anglais appliqué au domaine de la santé, appareillage et contrôle de la qualité en radiologie 2, imagerie médicale du membre supérieur, imagerie médicale du système digestif, imagerie médicale des systèmes urinaire et génital, imagerie médicale du tronc et du crâne et imagerie par résonnance magnétique IRM, imagerie médicale des systèmes cardiovasculaire et pulmonaire, imagerie médicale du système neurologique, imagerie médicale par tomodensitométrie (scanner), adaptation aux procédures d'examen, ainsi que 2 stages cliniques non rémunérés en radiodiagnostic en milieu hospitalier (à raison de 5 jours/semaine pendant 15 semaines chacun) offerts au cours de la 3e année du programme.

 

Enfin, il te sera également possible d'obtenir un emploi d'été rémunéré en milieu hospitalier en tant qu'assistant(e) technique en radiologie (après la première année complétée), ainsi qu'en tant qu'externe en technologie médicale ou assistant(e) technique en radiologie après avoir les 2 premières années du programme.

 

Note : le nom et le contenu des cours peuvent différer d'un collège à un autre, mais les objectifs du programme restent les mêmes (autant dans les collèges publics que dans les collèges privés).

 

PASSERELLES :

 

Un programme passerelle permet aux titulaires d'un D.E.C. dans une discipline en particulier de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans le cadre de son baccalauréat. Par contre, aucune garantie d'admission n'est offerte lors de la demande.

 

Voici quelques exemples de ces ententes :

ÉTUDS SUPÉRIEURES ET PERFECTIONNEMENT :

 

Le Cégep de Sainte-Foy et le Cégep d'Ahuntsic offrent une Attestation d'études collégiales A.E.C. de perfectionnement en imagerie par résonnance magnétique destinée aux technologues en radiodiagnostic avec ou sans expérience.

 

Tu pourras également poursuivre tes études à l'université notamment dans le cadre du :

Pour les autres programmes universitaires en santé (par exemple : médecine, chiropratique, podiatrie, optométrie, médecine dentaire), les exigences d'admission et les préalables requis sont les memes que pour tous autres candidats(es) (tels que ceux provenant du programme en sciences de la nature), tu seras soumis au meme contingentement et autre préférence ou priorité n'est offert lors de l'admission.

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

-         Le Diplôme d’études secondaires D.E.S. avec les cours suivants ou leurs équivalents :

TS ou SN 4e (anciennement mathématiques 436)
STE ou SE 4e (anciennement sciences physiques 436)

 

Note : pour connaître les cours équivalents en éducation aux adultes, consulte la page suivante

 

AUTRES EXIGENCES PARTICULIÈRES À L’ADMISSION :

-    Ne pas avoir d'antécédents judiciaires (tous les collèges)

-         Se soumettre à des examens médicaux selon les protocoles établis par le collège (tous les collèges)

-         Se faire vacciner contre certaines maladies, si ce n’est pas déjà fait  

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

À l’automne 2017 (1er tour) :

 

Ce programme est contingenté dans les collèges suivants :

COLLÈGES

 DEMANDES

 PLACES DISPONIBLES

TAUX D’ADMISSION

EN %

TAUX D’ADMISSION

EN 2016

TAUX D’ADMISSION

en 2015

TAUX D’ADMISSION

en 2014

TAUX D’ADMISSION

en 2013

TAUX D’ADMISSION

en 2012

MOYENNE DU DERNIER CANDIDAT ADMIS

EN %

Ahuntsic

319

170

53

45

37

34

37

23

80

Sainte-Foy

205

100

49

52

49

56

52

44

76

 N-D = données non disponibles

* moyenne au bulletin des derniers candidats(es) admis : 75 à 80 %

 

Le programme est également contingenté à Dawson et Édouard-Montpetit (38 places), mais aucune donnée disponible sur les admissions

 

Aucun contingentement à Rimouski et Laflèche : Les candidats(es) admissibles (qui répondent aux exigences d'admission) sont généralement admis.

 

Admissions ouvertes au trimestre d'automne seulement dans tous les collèges et fermées au 2e tour dans tous les collèges.

 

Sources :  Cégep d'Ahuntsic, Cégep de Sainte-Foy, SRACQ et Collège Laflèche

 

ENDROITS DE FORMATION :

-         Cégep Ahuntsic, les stages cliniques sont effectués dans un hôpital universitaire (CHUM, CUSM, Sacré-Cœur, Maisonneuve-Rosemont ou Sainte-Justine)

-         Cégep de Sainte-Foy, les stages cliniques sont effectués au Centre hospitalier universitaire de Québec CHUQ ou au Centre hospitalier affilié universitaire CHA, site du département

-         Cégep de Rimouski, les stages sont effectués au sein de l'un des 2 principaux hôpitaux de la région (C.H. régional de Rimouski ou C.H. du Grand-Portage)

-    Cégep Dawson College, les stages sont effectués au Centre universitaire de santé Mcgill CUSM ou au Jewish General Hospital

-    Cégep Édouard-Montpetit les stages sont effectués à l'hôpital Charles Lemoyne (affilié à l'Université de Sherbrooke) ou à l'hôpital Pierre-Boucher

-    Collège Laflèche à Trois-Rivières, les stages sont effectués au Centre hospitalier régional de Trois-Rivières et à l'hôpital Sainte-Croix (Drummondville)

LIENS RECOMMANDÉS :

 

Tu veux l'avis de technologues en radiologie sur leur profession ?, alors regarde les vidéos suivants :

Pour des sites d'infos sur des maladies, consulte la page suivante

 

Pour une liste d'établissements de santé, consulte le Portrait du réseau québécois de la santé

 

Hôpitaux (page du service de radiologie ou d'imagerie médicale de certains établissements) :

 

-    CHUQ

 

-    CHUS : infos sur le service de radiologie diagnostique

 

-    CHU Ste-Justine

 

-    Hôpital Charles-Lemoyne

 

-    Hôpital de Montréal pour enfants

 

-    Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal

 

-    Hôpital Hôtel-Dieu de Lévis

 

-    Hôpital Louis-H.-Lafontaine

 

-    Hôpital Mont-Sinaï

 

-    Institut de cardiologie de Montréal

 

-    Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec

 

-    Jewish General Hospital

 

-    CSSS d'Antoine-Labelle (Hôpital de Mont-Laurier)

 

-    CSSS de Bécancour-Yamaska (Hôpital Christ-Roi de Nicolet)

 

-    CSSS de Chicoutimi

 

-    CSSS de Drummond (Hôpital Sainte-Croix)

 

-    CSSS de la Haute-Yamaska (Hôpital de Granby)

 

-    CSSS de l'Énergie (Shawinigan)

 

-    CSSS de Matane

 

-    CSSS de Rivière-du-Loup (C.S. du Grand-Portage)

 

-    CSSS du Granit (Hôpital de Lac-Mégantic)

 

-    CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes (Hopital St-Eustache)

 

-    CSSS du Lac-St-Jean-Est (Hôpital d'Alma)

 

-    CSSS du Sud de Lanaudière (Hôpital Pierre-Le-Gardeur)

 

-    CSSS du Suroît (Salaberry-de-Valleyfield)

 

-    CSSS Jardins-Roussillon (Hopial Anna-Laberge de Châteauguay)

 

-    CSSS Les Eskers de l'Abitibi (Hôpital Hôtel-Dieu d'Amos)

 

-    CSSS Pierre-Boucher (Longueuil)

 

-    CSSS Pierre-de-Saurel (Hôpital Hôtel-Dieu de Sorel)

 

-    CSSS Richelieu-Yamaska (Hôpital Honoré-Mercier de St-Hyacinthe)

 

Cliniques privées d'imagerie médicale :

 

-    Centre d'imagerie médicale MedIRM MédiCentre LaSalle : importante clinique située à Montréal

 

-    Centre radiologie Ville-Marie : clinique réputée située à Montréal

 

-    Clinique médicale St-Louis : importante clinique réputée située à Québec

 

-    Clinique radiologique de Gatineau : plus importante clinique de radiologie de l'Outaouais

 

-    Clinique radiologique de Lévis : plus importante clinique de radiologie en Chaudière-Appalaches

 

-    Clinix : regroupement de 4 cliniques de radiologie situées à Québec

 

-    Complexe de santé Reine-Élizabeth : clinique réputée située à Montréal

 

-    Écho-Médic : regroupe 2 cliniques de radiologie : Laval et Boisbriand

 

-    Imagix : regroupe 11 cliniques dans le Grand Montréal

 

-    Médisys : regroupe 4 cliniques réputée à Montréal et Laval

 

-    Imagerie médicale Westmount Square : plus importante et plus réputée clinique de radiologie privée située à Montréal

 

-    IRM Québec : plus importante clinique de radiologie située à Québec

 

-    IRM Sud-Ouest Montréal : clinique réputée située à Montréal

 

-    IRM Trois-Rivières : plus importante clinique de radiologie de la Mauricie

 

-    Léger & Associés radiologistes : importante clinique de radiologie située à Montréal

 

-    Radiologie et imagerie de la Capitale : importante clinique réputée située à Québec

 

-    Radiologie Laennec : clinique réputée située à Montréal

 

-    Radiologie Mailloux : clinique réputée située à Québec

 

-    Radiologie Médica : clinique de radiologie située à Montréal

 

-    Radiologie Montérégie : importante clinique située à Longueuil

 

-    Radiologie PB : regroupe 4 cliniques de radiologie en Montérégie

 

-    Radiologie Varad : importante clinique de radiologie située à Montréal

 

-    RésoScan : clinique réputée située à Montréal

 

-   Via Medica centre médical : centre multidisciplinaire d'analyses et d'imagerie située à Montréal

 

Divers :

 

-    Association des radiologistes du Québec : infos sur les différents types d'examens radiologiques

-         Association médicale canadienne : site de cet organisme canadien qui fait la promotion de la santé au pays et c’est aussi le plus grand portail canadien en santé

-         Association pulmonaire du Québec : pour mieux comprendre les maladies pulmonaires

-         Association québécoise de la fibrose kystique : pour mieux comprendre cette maladie

-         Centre d’information sur la santé de l’enfant (Hôpital Ste-Justine) : de nombreuses infos sur les maladies et les problemes de santé chez les bébés et les jeunes enfants

-         Conseil pour la protection des malades : organisme sans but lucratif qui défend les intérêts des usagers du système de santé

-         Cyber-santé : site de ce portail québécois sur les ressources en santé

-      Doctissimo : site de ce portail francophone sur sur la santé

-         Fondation des maladies du cœur : pour mieux comprendre ces maladies

-         Fondation québécoise du cancer : pour mieux comprendre cette maladie

-      Inforadiologie.ca : site d'informations et de vulgarisation de la radiologie

-      Passeport santé : portail québécois sur la santé

-         Réseau canadien pour la santé des femmes : site de cet organisme canadien qui fait la promotion sur la santé des femmes

-         Santé! Canada : revue uniquement sur le web sur la santé pour consommateurs avertis (par le Ministère Santé Canada)

-         Sclérose en plaques Québec : pour mieux comprendre cette maladie

-      Wikipedia : plusieurs informations pertinentes de vulgarisation de la radiologie

 

Retour à page du secteur santé

Retour à la page d’accueil