Retour à page du secteur santé

Retour à la page d’accueil

 

 

SECTEUR : SANTÉ

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT COLLÉGIAL

 

TECHNICIEN(NE) EN DIÉTÉTIQUE

DIPLÔME D’ÉTUDES COLLÉGIALES D.E.C.

 

Va voir également la section « liens recommandés » à la fin de cette page (dont des vidéos de techniciens en diététique qui parlent de leur travail).

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

 

Si tu deviens une technicienne ou un technicien en diététique, tu auras différentes tâches selon le type de milieu où tu travailleras :

 

En nutrition clinique (hôpital ou CHSLD) : Tu auras à participer à l’élaboration d’un plan de diétothérapie des personnes rencontrant des problèmes de nutrition ou des personnes hospitalisées et ce en collaboration avec les diététistes et les infirmier(ères). Par la suite, tu devras appliquer ce plan de traitement auprès patients(es) et t’assurer de se réussite. Par la suite, tu devras le faire le suivi de l'état de santé nutritionnel en fonction de l'évolution de l'état de santé du patient en collaboration avec les infirmiers(ères) et aviser la diététiste de tout changement nécessaire. Enfin, tu auras à animer des activités de sensibilisation à la bonne nutrition auprès de diverses clientèles. Fait à préciser, le conseil en nutrition clinique est un acte réservé au diététiste.

 

Dans un service alimentaire (hôpital, CHSLD) : Tu auras pour tâches d’élaborer et adapter des menus particuliers destinés aux patients hospitalisés selon les indications et le plan de nutrition élaboré par la diététiste, contrôler les aliments selon leurs valeurs nutritives et les indications nutritionnelles (ex : sans sel, sans sucre, pas de solide, etc) pour des bénéficiaires ayant un état de santé précaire (personnes âgées, personnes malades). Tu auras à travailler notamment en collaboration avec le personnel de cuisine et la diététiste

Dans un service alimentaire (écoles, garderies, résidences pour retraités, hôtels, restaurants) : Tu auras à élaborer et adapter des menus santé en fonction des valeurs nutritives en tenant compte du type de clientèle de l'établissement, coordonner la production, la distribution et le service des aliments au sein de l'établissement, ainsi que superviser et gérer toutes les ressources humaines, matérielles et financières nécessaires au fonctionnement du service. Enfin, tu seras appelé(e) à  effectuer de la prévention et de la promotion de la santé nutritionnelle auprès de la clientèle.

 

En transformation des aliments (industrie agroalimentaire) : Tu devras évaluer et contrôler la qualité des aliments fabriqués ou transformés. Tu devras analyser et tester ces produits afin de connaître leurs propriétés physiques, chimistes et nutritionnelles afin de vérifier s’ils répondent aux exigences de qualité établies. Tu devras aussi élaborer des mesures d’hygiène et les faire appliquer dans l’usine. Enfin, tu seras aussi appelé(e) à participer au développement et à la mise au point de nouveaux produits alimentaire

En inspection des aliments (service d'inspections des gouvernements) : tu devras inspecter les produits alimentaires destinés à la consommation humaine, t'assurer du respect des règlements et des normes en matière de sécurité alimentaire et assister le vétérinaire pathologie lors des analyses en laboratoire.

Prendre note que les tâches suivantes ne sont pas autorisées au technicien en diététique ou en nutrition, puisque ce sont des actes réservés aux diététistes-nutritionnistes:

Il est possible également de te spécialiser en obstétrique en devenant consultante en lactation  diplômée  afin de fournir de l'intervention clinique en allaitement et lactation humaine auprès de mères et de leur nourrisson. Tu auras pour tâches d'effectuer des évaluations complètes de la mère, de l'enfant et de l'alimentation en lien avec la lactation, élaborer et mettre en œuvre en plan d'alimentation personnalisée en collaboration avec la mère, conseiller la mère sur les thérapies complémentaires pendant l’allaitement et de leurs effets sur la production de lait de la mère ainsi que sur l’enfant, fournir des conseils, du soutien et des encouragements qui permettent aux mères d’atteindre leurs objectifs d’allaitement.

QUALITÉS ET APTITUDES  NÉCESSAIRES :

-         Aptitudes pour les sciences : humaines (psychologie), biologiques et chimiques

-         Aimer et facilité à travailler avec le public car tu auras de fréquents contacts avec la clientèle

-         Facilité à communiquer et à écouter pour conseiller adéquatement ton patient ou ta patiente en collaboration avec le nutritionniste

-    Grande capacité d’écoute, respect, patience et empathie car tu auras à faire face aux problèmes psychologiques que peuvent avoir tes clients(es) ayant un des problèmes nutritionnels (diabète, obésité, anorexie, boulimie, etc.) ou autres (cardiaques, gastro-instestinaux, etc.)

-         Capacité d’analyse et de synthèse et bon jugement pour être mesure d’analyser et déceler les problèmes nutritionnels

-         Sens des responsabilités car tu auras différentes responsabilités à assumer selon le milieu où tu travailleras

-         Autonomie, dynamisme et leadership pour bien encadrer tes patients(es) ou ton personnel

-         Sens de l’initiative pour proposer tes idées lors de l’élaboration d’un plan de traitement par le ou la diététiste

-         Bonne méthode de travail pour analyser et contrôler de façon précise la qualité d’un aliment

-         Curiosité scientifique et goût de développer constamment tes connaissances pour être à l’affût des nouveaux développements en alimentation et nutrition

-         Sens de l’observation pour évaluer les besoins de la personne en matière de nutrition

-         Sens de l’organisation pour bien planifier et gérer un service alimentaire ou un plan de traitement en diétothérapie

-        Facilité à travailler en équipe et professionnalisme car tu auras à collaborer avec différents spécialistes  (cuisiniers, préposés aux bénéficiaires, infirmiers auxiliaires, diététistes/nutritionnistes, infirmiers, médecins en milieu hospitalier, etc.) OU (technologues en agronomie, agronomes, ingénieurs et microbiologistes en industrie alimentaire, etc.) OU (cuisiniers, autres personnels de cuisine, techniciens en gestion de la restauration, gestionnaires des services alimentaires, comptables, etc.) en gestion des services alimentaires

-        Très bonne connaissance maîtrise de la langue langue française parlée et écrite afin d'expliquer et communiquer clairement et de façon professionnelle avec tes patients et les autres professionnels et pour rédiger des rapports de qualité

-        Très bonne connaissance de la langue anglaise afin d'expliquer et communiquer clairement et de façon professionnelle avec tes patients et les autres professionnels et pour rédiger des rapports de qualité et de plus, la plupart des manuels de référence dans ce domaine sont dans cette langue

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-    Conseiller(ère) en alimentation

-    Consultante en lactation

-    Gérant(e) des services alimentaires (établissement hôtelier ou de restauration)

-        Inspecteur(trice) d’établissements hôteliers et de restauration

-        Inspecteur(trice) en hygiène publique

-        Inspecteur(trice) de produits alimentaires

-        Représentant(e) en vente de produits alimentaires

-    Responsable de projets de recherche et développement

-        Technicien(ne) au contrôle de la qualité des aliments (en production)

-        Technicien(ne) en diétothérapie

-        Technicien(ne) en gestion des services alimentaires

-        Technologiste en développement de nouveaux produits alimentaires

-        Technologue en nutrition 

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-         Cabinets de diététistes-conseils

-         Centres d’accueil et d’hébergement pour personnes âgées CHSLD

-         Centres d’accueil et d’hébergement pour personnes handicapées

-      Centres de la petite enfance CPE

-         Centres de santé

-         Centres-jeunesse (centres d’accueil)

-         Centres sportifs

-         Certains C.L.S.C.

-         Cliniques d’amaigrissement

-         Commissions scolaires

-         Écoles primaires et secondaires privées

-         Entreprises en services alimentaires et cafétérias

-         Établissements hôteliers

-         Garderies privées

-         Fonction publique fédérale (postes civils dans les hôpitaux militaires, centres de santé auprès des communautés autochtones, inspection des aliments)

-         Fonction publique provinciale (inspection des aliments, promotion de la santé publique)

-         Grossistes en alimentation

-         Hôpitaux

-         Industries agroalimentaires

-         Marchés d’alimentation

-         Résidences privées pour personnes âgées

-         Restaurants

-      Propriétaire de la propre entreprise (ex : service de traiteur, restaurant, marché d'alimentation, etc) 

AFFILIATION PROFESSIONNELLE :

 

Aucun permis de pratique n'est nécessaire pour pratique en tant que technicien(ne) en diététique ou technologue en nutrition.

 

Par contre, tu pourras devenir membre de la Société des technologues en nutrition du Québec

 

EXIGENCE DES EMPLOYEURS :

-    Ne pas avoir d'antécédents judiciaires (exigence pour travailler dans le réseau de la santé)

-        Connaissance de l’anglais est un atout important (bilinguisme parfois exigé dans certains établissements)

-        Polyvalence

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 31 mars 2016 :

Le placement est bon, 76 % des répondants(es) se destinant vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la majorité, soit 72 % sont à temps complet.

Quelques répondants(es), soit 20 % ont poursuivi leurs études en nutrition, biologie ou sciences des aliments (notamment via un DEC-BAC).

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI A TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

139 87 63 24

Note : légère hausse du taux de placement par rapport aux années précédentes (était de 65 % en 2014; 73 % en 2013; 66 % en 2012; 80 % en 2011 et 76 % en 2010).

Source : Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec 

SALAIRE :

 

Selon les données de 2016 :

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

 

Secteur public :

-         19,20 $/heure (35 hres/sem) en tant que technicien(ne) en travaux pratiques en laboratoire d'enseignement en techniques de diététique dans un cégep

-         19,75 $/heure (35 hres/sem) en tant qu’inspecteur(trice) en hygiène publique ou inpsecteur(trice) des produits agricoles et des aliments dans la fonction publique québécoise

-    20,35 $/heure (35 hres/sem) en tant que technicien(ne) en gestion alimentaire dans les commissions scolaires

-         21,07 $/heure (35 hres/sem) en tant que technicien(ne) en diététique dans le réseau de la santé (hôpitaux, CLSC, CHSLD, etc)

-         21,58 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en gestion des services alimentaires au sein des universités

-         23,96 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en travaux pratiques en laboratoire d'enseignement en nutrition au sein des universités

-         25,33 $/heure (37,5 hres/sem) en tant que technicien(ne) en diététique dans la fonction publique fédérale (incluant les postes civils dans les hôpitaux militaires)

-    25,81 $/heure (37,5 hres/sem) en tant qu'inspecteur(trice) des aliments dans la fonction publique fédérale

Note : Dans le secteur public et parapublic, les augmentations sont établies par les conventions collectives.

Secteur privé :

-         16,90 $/heure (40 hres/sem) en tant que technicien(ne) en nutrition ou technicien(ne) en diététique dans le secteur privé

-         18,45 $/heure (40 hres/sem) en tant technicien(ne) ou inspecteur(trice) en contrôle de la qualité au sein des grandes chaînes d'alimentation

-         19,05 $/heure (40 hres/sem) en tant qu'inspecteur(trice) des aliments ou contrôleur(euse) de la qualité au sein des PME de l'industrie alimentaire

-    20,04 $/heure (35 ou 36,25 ou 37,5 hres/sem selon les milieux) en moyenne au sein des grands établissements privés d'hébergement pour aînés

-      20,52 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant qu'inspecteur(trice) ou contrôleur(euse) de la qualité au sein des grandes industries de tranformation alimentaire

-    21,66 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en gestion alimentaire au sein des grands hôtels 4 ou 5 étoiles (extérieur de Montréal)

-         22,90 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en contrôle de la qualité au sein des grandes industries de tranformation alimentaire

-         23,69 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant qu'inspecteur(trice) ou contrôleur(euse) de la qualité au sein des grandes industries de fabrication d'aliments et boissons

-        25,39 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant qu'inspecteur(trice) ou contrôleur(euse) de la qualité au sein des grandes industries de transformation alimentaire (ex : transformateurs de viandes et volailles)

-    25,63 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en gestion alimentaire au sein des grands hôtels 4 ou 5 étoiles (Île de Montréal)

Note 1 :  légère hausse de la moyenne salariale dans le secteur privé par rapport aux années précédentes (était de 16,28 $ en 2014; 16,13 $ en 2013; 15,88 $ en 2012 et 15,95 $ en 2011).

Note 2 : chez les grands employeurs privés, les augmentations sont établies pour la plupart par les conventions collectives.

Sources : Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec, Conseil du Trésor du Québec, Commission de la Fonction Publique du Canada, conventions collectives des employés de plusieurs grands établissements privés d'hébergement pour aînés, conventions collectives des employés de plusieurs grandes chaînes d'alimentation, conventions collectives des employés de soutien de plusieurs universités et conventions collectives des employés de plusieurs grandes industries alimentaires.

PORTRAIT DE LA PROFESSION :

 

En 2015; il y avait plus de plus 3 200 techniciennes et techniciens en diététique ou en nutrition dans toutes les régions du Québec.

 

Plus de 83 % des membres de la profession étaient des femmes.

 

Plus de 82 % des techniciens(nes) en diététique occupaient un poste à temps complet

 

La répartition selon le type d'employeur était :

Le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) en diététique dans le secteur privé ayant environ 10 années d'expérience était de 40 000 $.

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) en diététique dans le secteur public ayant environ 10 années d'expérience était de 53 800 $.

 

Source : Emploi-Québec 

BREF PORTRAIT DU RÉSEAU PUBLIC DE LA SANTÉ :

Suite à la réorganisation du réseau public québécois de la santé en 2015, il regroupe :

En 2016, l'ensemble du réseau public de la santé et des services sociaux emploie près de 226 200 personnes (soit 2 000 de plus qu'en 2013 et 7 000 de plus qu'en 2011) vouées à offrir des soins ou des services sociaux de qualité auprès des 8 millions de québécoises et québécois dans toutes les régions du Québec, soit :

Pour plus de détails, consulte le Portrait du réseau québécois de la santé

Source : Ministère de la Santé et des services sociaux du Québec.

BREF PORTRAIT DU RÉSEAU PRIVÉ DE LA SANTÉ ET DE L'ÉDUCATION :

Dans le secteur privé, on y retrouve également de nombreux établissements de santé et d'éducation qui emploient des techniciennes et techniciens en diététique, soit :

  1. 57 centres hospitaliers de soins de longue durée CHSLD privés conventionnés répartis dans 11 régions du Québec

  2. plus de 735 résidences privées pour aînés dont plus de 30 % d'entre-elles emploient des techniciens(nes) en diététique

  3. 32 maisons de soins palliatifs privées

  4. plus de 140 écoles primaires privées (dont environ 20 % emploient des techniciens(nes) en diététique)

  5. plus de 170 écoles secondaires privés (dont environ 20 % emploient des techniciens(nes) en diététique)

Sources : Association des établissements privés conventionnés du Québec, Regroupement des résidences privées pour aînés du Québec, Alliance des maisons de soins palliatifs du Québec et Fédération des établissements d'enseignement privé du Québec.

 

BREF PORTRAIT DE L'INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE :

 

L'industrie québécoise de la transformation alimentaire est LE plus important employeur industriel au Québec, qui est présente dans presque tous les régions de la province et qui est un moteur économique de premier plan dans plusieurs régions et sous-régions (MRC) d'un bout à l'autre du territoire québécois.

 

L'industrie québécoise est divisée en 13 principaux sous-secteurs différents, soit :

En 2016, elle a généré des revenus de plus de 22,7 milliards $, soit 25 % de la production canadienne et 15 % du secteur manufacturier québécois.

 

Plus de 45 % des ventes des produits alimentaires québécois sont effectuées au Québec (porc, poulet, produits laitiers, légumes frais, fruits frais, boissons de fruits ou de légumes, produits de l'érable, boissons alcoolisées surtout bières); 32 % dans le reste du Canada (produits laitiers, porc, poulet, légumes de transformation, poissons et fruits de mer, sirop d'érable et produits de l'érable, fruits, jus, boissons alcoolisées); ainsi que 23 % à l'international dans plus de 100 pays.

 

On y retrouvait plus de 1 500 entreprises (dont 31 % qui fabriquaient des produits de boulangerie, 10 % de boissons alcoolisées ou non alcoolisées, 8 % des produits laitiers et 7 % d'aliments pour animaux) qui employaient plus de 64 000 travailleuses et travailleurs dans presque toutes les régions du Québec, mais principalement en Montérégie, Montréal, Chaudière-Appalaches, Laval, Québec, Centre-du-Québec, Lanaudière et Bas-St-Laurent.

 

Par contre, seulement 34 % de ces entreprises employaient 50 personnes ou plus qui sont généralement les employeurs potentiels pour les technologues en laboratoire.

 

Bien qu'on retrouve quelques grandes entreprises de transformation alimentaire, ce sont les petites et moyennes entreprises que l'on retrouve en plus proportion et ce, partout au Québec.

 

Bien qu'on retrouve ces entreprises un peu partout au Québec, elles sont principalement concentrées dans les régions de la Montérégie, de Montréal, de Lanaudière, de Chaudière-Appalaches et de Québec.

 

Selon les données d'Emploi-Québec, les technologues en transformation des aliments représentaient 10 % de l'ensemble des personnes qui travaillaient au sein de l'industrie d donc l'un des plus importants employeurs pour ces spécialistes.

 

Presque toutes les régions sont favorables à l'emploi dans ce domaine, mais tout particulièrement :

la Montérégie, Chaudière-Appalaches, Lanaudière, Centre-du-Québec, Québec, Laurentides, Bas-St-Laurent et Laval.

 

Sources : Ministère de l'Agriculture et Agroalimentaire du Canada, Ministère de l'Agriculture, des pêcheries et de l'alimentation du Québec, Industrie Canada, Comité sectoriel de la main-d'oeuvre en transformation alimentaire, l'Association des manufacturiers de produits alimentaires du Québec et ICRIQ.

 

PERSPECTIVES D’AVENIR :

 

Ces diplômés(es) sont recherchés(es) par les industries agroalimentaires pour contrôler la qualité des aliments en production.

 

Comme les gens accordent une plus grande attention à leur santé, les écoles, les garderies, les hôtels, les grossistes en alimentation, les chaînes d'alimentation et les chaînes de restaurant ont davantage besoin de techniciens(nes) en nutrition. De plus, avec une population qui devient de plus en plus vieillissante, il y a davantage de besoins dans les résidences privées pour personnes âgées et les CHSLD.

 

Avec la complexité des maladies dont les cancers, la nécessité d'élaborer un programme de nutrition spécialement adapté aux besoins des patients en tenant compte de l'état de santé est primordial. Donc, plusieurs emplois sont également disponibles dans les hôpitaux régionaux et les centres hospitaliers universitaires.

 

Enfin, d'autres milieux d'emploi sont également possibles comme les cliniques médicales privées, les cliniques minceur,  les centres de conditionnement physique, les centres sportifs, etc.

 

Donc, les perspectives d'avenir sont bonnes pour les techniciens(nes) en diététique, en nutrition et en gestion alimentaire.

 

Pour plus de détails, consulte les pages suivantes :

 

LE PROGRAMME D’ÉTUDES :

 

Le Diplôme d’études collégiales en techniques de diététique D.E.C. a une durée totale de 3 ans offert à temps complet. Tu acquerras des connaissances en gestion des services alimentaires, en nutrition appliquée à diverses clientèles, en nutrition clinique et thérapeutique, en technologie alimentaire, ainsi qu'en sécurité et inspection des aliments.

 

Il comporte des cours d'introduction à la profession, santé et alimentation, chimie alimentaire, qualités organoleptiques des aliments (sensorielles et nutritives), alimentation santé 1 (étude des légumes, des fruits et produits céréaliers), salubrité, inspection et sécurité en alimentation, physiologie de l'alimentation, alimentation appliquée, alimentation santé 2 (étude des viandes, des produits laitiers et des substituts), standardisation santé, biochimie alimentaire, alimentation et pathologies, nutrition de la personne en santé, adaptation et gestion de menus, anglais appliqué au domaine de l'alimentation et de la santé, microbiologie alimentaire, nutrition à tout âge, alimentation santé 3 (étude des autres aliments), nutrition de la personne malade, gestion des approvisionnements alimentaires, supervision du personnel, interactions en contexte de travail, coordination d'un service alimentaire 1, animation d'activités de sensibilisation et d'éducation en nutrition, organisation de la production alimentaire, contrôle de la qualité en industrie alimentaire, technologie alimentaire 1 : les constituants alimentaires, coordination d'un service alimentaire 2, nutrition clinique et thérapeutique 1, gestion de la production alimentaire, technologie alimentaire 2 : les ingrédients industriels, lois, règlements et standards en sécurité alimentaire et inspection des aliments, comptabilité de base, gestion de la distribution alimentaire, intervention en nutrition publique, technologie alimentaire 3 : recherche et développement de produits alimentaires, nutrition clinique et thérapeutique 2, technologie alimentaire 4 : normes et conformité, ainsi qu'un stage non rémunéré dans un milieu de travail de ton choix d'une durée de 8 semaines à temps complet.

 

Pour ce qui est du programme offert selon la formule en alternance travail-études, il comporte également 2 stages rémunérés d'une durée de 12 semaines consécutives à temps complet chacun effectués dans le milieu de travail de ton choix. Le premier est offert au trimestre d'été de la 1ere année et le second est offert au trimestre d'été de la 2e année.

 

Note : le nom et le contenu des cours peuvent différer selon les cégeps, mais les objectifs restent les mêmes.

 

D.E.C.-BAC :

 

Qu'est-ce qu'un programme DEC-BAC ?

 

Consulte la page suivante

 

Il permet de se faire reconnaître des acquis du D.E.C. dans le cadre d'un programme de baccalauréat. Tu peux donc compléter tes études universitaires en 3,5 ans au lieu de 4 ans.

 

Voici les ententes actuelllement offertes :

 

DEC-BAC en sciences et technologie des aliments (DEC en techniques de diététique + Bacc en sciences et technologie des aliments) en 4 ans.

PASSERELLES :

 

Un programme passerelle permet aux titulaires d'un D.E.C. dans une discipline en particulier de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans le cadre de son baccalauréat. Par contre, aucune garantie d'admission n'est offerte lors de la demande.

 

Voici quelques-unes de ces ententes :

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Si tu le désires, tu pourras poursuivre tes études à l'université dans l'un des programmes suivants :

 

Il est également possible de suivre une formation spécialisée de consultante en lactation diplômée afin de fournir de l'intervention clinique en allaitement et lactation humaine auprès de mères et de leur nourrisson. Tu devras obtenir une certification en consultation en lactation et allaitement.

 

Tu devras suivre 14 cours de base de niveau universitaire en sciences de la santé (notamment en anatomie humaine, physiologie humaine, développement de l'enfant, nutrition, terminologie médicale, psychologie du counselling, contrôle des infections, éthique professionnelle, etc.

Ensuite, tu devras suivre une formation de 90 heures à temps partiel en lactation et allaitement maternel qui devront être effectuées dans les 5 années

et acquérir une expérience d'au moins 1 000 heures dans l'accompagnement et le soutien en allaitement et d'expérience clinique spécifique avant la passation de l'examen de certification.

 

Pour plus de détails, consulte l'International Board of Lactation Consultant Examiners.

 

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

-         Détenir un D.E.S. et avoir réussi le cours suivant ou son équivalent :

STE ou SE 4e (anciennement sciences physiques 436)

 

Note : il est recommandé d’avoir suivi le cours chimie 5e (anciennement chimie 534) ce qui t’aidera dans tes études à ce programme

 

Note 2 : pour connaître les cours équivalents en éducation aux adultes, consulte la page suivante

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Aucun contingentement à ce programme.

 

Les candidats(es) admissibles (qui répondent aux exigences d'admission) sont généralement admis.

 

Admissions ouvertes au trimestre d'automne seulement (sauf Rimouski : admissions également ouvertes au trimestre d'hiver).

 

ENDROITS DE FORMATION :  

Qu'est-ce que l'alternance travail-études ?

LIENS RECOMMANDÉS :

 

Tu veux l'avis de technicien(nes) en diététique et autres diplômés(es) en techniques de diététique sur leur métier ?, alors regarde les vidéos suivants :

Pour une liste d'établissements de santé, consulte le Portrait du réseau québécois de la santé

 

Pour une liste d'entreprises agroalimentaires, consulte le Portrait de l'industrie de la transformation alimentaire

 

Pour des informations sur différentes maladies, consulte la page suivante

 

Pour de nombreux sites mondiaux de recettes en francaisi ou en anglais de différentes régions du monde, consulte la page de cuisinier (section "liens")

 

Organismes reliées au domaine de la nutrition :

 

(organismes gouvernementaux et associations professionnelles)

 

-    Association des diététistes du Canada : infos sur la profession

-      Association des diététistes du Québec : infos sur la profession

 

-    Ordre professionnel des diététistes du Québec : organisme qui règlemente les professions de diététiste et de nutritionniste

-    Société des technologues en nutrition du Québec : regroupement volontaire de technologues en nutrition travaillant dans divers milieux

-    Association québécoise des consultantes en lactation diplômées du Québec : regroupe plus de 250 spécialistes en intervention et soutien en laction et allaitement maternel partout au Québec

 

-    Agence canadienne d'inspection des aliments : organisme fédéral responsable de l'inspection et de sécurité des aliments en provenance de l'extérieur du pays

-    Ministère de l'Agriculture du Québec MAPAQ : organisme gouvernemental responsable de la sécurité, de l'hygiène et de l'inspection des aliments produits au Québec et ailleurs au Canada et distribués avec les établissements d'alimentation et établissements publics du Québec, ainsi que de l'inspection de l'hygiène et de la salubrité de tous établissements en alimentation (restaurants, marchés d'alimentation, usines alimentaires, entrepôts de produits alimentaires, etc.)

 

-    Santé Canada : section d'infos sur l'alimentation et nutrition (incluant le Guide alimentaire canadien)

 

sites d'infos sur les valeurs nutritives des aliments et recettes :

 

-    Agneau du Québec : infos sur les valeurs nutritives de l'agneau

 

-    Association des éleveurs de wapitis du Québec : infos sur les qualités nutritives de cette viande et recettes

-    Association des pêcheurs des Iles-de-la-Madeleine : infos pratiques, nutritionnelles et recettes de homard

-    Association des producteurs d’argousiers du Québec : infos sur les propriétés nutritives de ce fruit et recettes

-    Association des producteurs de canards du Québec : infos sur les propriétés nutritives de cette volaille et recettes

-    Association des producteurs de cerfs rouges du Québec :  infos sur les propriétés nutritives de cette viande et recetttes

-    Association des producteurs de fraises et framboises du Québec : infos sur les propriétés nutritives de ces fruits et recettes

-    Association des producteurs de sangliers du Québec :  infos sur les propriétés nutritives de cette viande et recetttes

-    Association des producteurs de veaux de Charlevoix :  infos sur les propriétés nutritives de cette viande et recetttes

-    Capital Santé : site de ce magazine sur la santé

 

-    Centre d'information sur le boeuf : infos sur les qualités nutritives du boeuf et recettes

 

-    Comité interprofessionnel du canard rôti : site des producteurs de canards de France fournissant des infos sur les propriétés nutritives de cette volaille et recette

-    Cookou : moteur de recherche de sites francophones de recettes

-    Cuisines du monde : site de recettes traditionnelles de 20 pays

-    10000 recettes : important site francophone de recettes

-    Fédération des producteurs d’agneaux et de moutons du Québec : infos sur les valeurs nutritives de l'agneau et recettes

-    Fédération des producteurs d’œufs de consommation du Québec :  infos sur les valeurs nutritives des oeufs et recettes

-    Fédération des producteurs de chèvres du Québec :  infos sur les propriétés nutritives de cette viande et recetttes

-    Fédération des producteurs de grands gibiers du Québec :  infos sur les propriétés nutritives de cette viande et recetttes

-    Fédération des producteurs de pommes du Québec :  infos sur les propriétés nutritives de ce fruit et recettes

-    Fédération des producteurs de pomme de terre du Québec :  infos sur les propriétés nutritives de ce légume et recettes

-    Fédération des producteurs de porcs du Québec : infos sur les propriétés nutritives de cette viande et recetttes

-    Fédération des producteurs acéricoles du Québec : infos sur le sirop d'érable et recettes

-    Fédération des producteurs de légumes de transformation du Québec : infos sur les propriétés des légumes de transformation (haricots, pois, maïs sucré et concombres) et recettes

-    Fromages d'ici : site de la Fédération des producteurs de lait du Québec sur les propriétés et caractéristiques des fromages du Québec et recettes

-    Fromages.com : site mondial francophone d'infos sur de nombreux fromages de partout dans le monde et recettes

-      Guide cuisine : site de ce magazine culinaire

-    Guide des aliments : important encyclopédie des aliments (profil santé, propriétés nutritives, usages alimentaires, etc) et recettes

-    Guide Nutrition de la Toile du Québec : site d’infos sur la santé nutritionnelle

 

-    La diététique en question : site d'infos sur la nutrition ayant une très bonne section sur la diététique chinoise

 

-      LaiToile : répertoire de ressources et d’infos sur ce produit

-    Le Dindon du Québec : infos sur cette volaille et recettes

-    Le Porc : site des producteurs de porcs de France sur les propriétés de cette viande et recettes

-    My Champi : site d'infos sur les propriétés des champignons et recettes

-    Le lait : site d’infos sur ce produit (notamment les aspects nutritionnels)

 

-    Les oeufs : site d’infos sur ceproduit (notamment les aspects nutritionnels)

 

-      Office canadien de commercialisation des œufs :organisme faisant la promotion de ce produit

-    Plaisirs laitiers : site de recettes des Producteurs laitiers du Canada

 

-    Poulet du Québec : site d’infos sur ce produit (notamment les aspects nutritionnels)

 

-    Producteurs laitiers du Canada (PLC) : site d'infos sur les propriétés et bienfaits du lait

-    Recettes.net : important site francophone de recettes de toutes sortes

-    Recettes du monde : site francophone de recettes de différentes régions du monde

-    Recettes du Québec : site québécois avec de nombreuses recettes d'ici et d'ailleurs

-    Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie : infos nutritionnelles et recettes de homard

 

 -    Santé Net Québec : portail québécois sur la santé

 

-    750 grammes : site francophone de recettes de toutes sortes

 

-    Service vie : site québécois d'infos sur l'alimentation, les allergies alimentaires et trucs de cuisine

-    Saveurs du monde : site québécois de recettes provenant du monde entier

-    Sympatico Cuisine : site québécois de recettes

-    Syndicat des producteurs de bleuts du Québec : infos sur les propriétés nutritives de ce fruit et recettes

-    Syndicat des producteurs de lapins du Québec :  infos sur les propriétés nutritives de cette viande et recetttes

-    Terroirs Québec : site d'infos et de recettes avec les produits du terroir québécois

-    Tomates et concombres de France : site français d'infos sur les propriétés nutritives de ce légume et recettes

-    Union québécoise du bison : site d'infos sur les valeurs nutritives de cette viande

-    Végétarisme.org : site d’infos sur ce régime alimentaire

 

Autres liens :

(autres sites d'intérêts en nutrition)

-    Association québécoise des allergies alimentaires : infos sur les différents types d'allergies alimentaires

 

-    Allergies alimentaires.com : infos sur les différents types d'allergies alimentaires

 

-    Obésité.com : site francophone d'infos sur l'obésité

 

-    Obésité.org : site français sur l'obésité

 

-    Capital Santé : site de ce magazine sur la santé

 

-    Doctissimo : section d'infos sur la nutrition de ce portail francophone sur la santé

 

-    Extenso : organisme québécois sans but lucratif qui fait la promotion de la santé nutritionnelle

 

-    Passeport santé : section d'infos sur la nutrition de ce portail francophone sur la santé

 

-    Guide Nutrition de la Toile du Québec : site d’infos sur la santé nutritionnelle

 

-    La diététique en question : site d'infos sur la nutrition ayant une très bonne section sur la diététique chinoise

 

-    La nutrition.fr : portail francophone d'informations en nutrition

 

-       LaiToile : répertoire de ressources et d’infos sur ce produit

 

-   Santé Net Québec : portail québécois sur la santé

 

Retour à page du secteur santé

Retour à la page d’accueil