Retour à la page du secteur foresterie

Retour à la page d’accueil

 

 

SECTEUR : FORESTERIE

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT COLLÉGIAL

 

TECHNOLOGUE EN FORESTERIE

(aménagement ou exploitation)

DIPLÔME D’ÉTUDES COLLÉGIALES  D.E.C.

 

Va voir également la section "perspectives d'avenir" où tu constareras que le marché de l'emploi est loin d'être mauvais que veulent laisser croire les médias.

 

Consulte aussi la section "liens recommandés" à la fin de cette page (dont des vidéos de technologues en foresterie qui parlent de leur travail).

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

 

En tant que technologue en foresterie; tu seras responsable de participer à la mise en valeur des ressources forestières en procédant à la planification et à la gestion des travaux de production et de récolte de la matière ligneuse et coordonner les différents travaux liés à l’aménagement durable des forêts. Tu exeerceras tes fonctions en étroite collaboration avec l’ingénieur forestier.

 

Tu pourras travailler dans l’un des secteurs suivants :

 

En aménagement forestier : tu auras à identifier et inventorier les caractéristiques et cueillir les données relatives à un territoire forestier (types d’arbres, leur âge, etc); planifier et coordonner les travaux sylvicoles et superviser le personnel ouvrier affecté à ces travaux; contrôler et assurer l’application des programmes visant la protection de l’environnement, la santé et la sécurité en milieu forestier; participer à l’élaboration, à la planification et à réalisation d’un projet d’aménagement et de développement d’un territoire forestier et superviser le personnel affecté à la plantation et au reboisement des forêts avec la collaboration d’un(e) ingénieur(e) en aménagement forestier. Tu seras aussi appelé(e) à fournir des conseils techniques concernant la vulgarisation et la mise en valeur d’une forêt.

 

En exploitation forestière : tu seras responsable de coordonner les travaux d’exploitation des forêts et de récolte des bois; superviser les ouvriers affectés à l’abattage; à la récolte et au classement des bois; planifier et superviser les travaux d’infrastructures en milieu forestier (construction de chemins, construction de bâtiments d’entreposage des billes, etc) et ce ,avec la collaboration d’un(e) ingénieur(e) en opérations forestières.

 

En interprétation de la nature et éducation à l’environnement : tu planifieras et élaboreras des programmes d’interprétation des ressources naturelles et d’éducation à l’environnement. Tu animeras différentes activités d’interprétation et de sensibilisation à la protection des forêts et de l’environnement auprès de clientèles divers (touristes, groupes scolaires, etc). Tu les initieras à comprendre la nature, à identifier les types d’arbres, à survivre en forêt et les sensibiliser à protéger notre nature. Tu pourras travailler au sein des centres d’interprétation de la nature, dans les centres éducatifs forestiers, dans les parcs et réserves pour la Société des parcs et réserves du Québec ou le Service canadien de la faune.

 

APTITUDES ET QUALITÉS REQUISES :

-    Aptitudes en mathématiques et en sciences

-     Intérêts pour le milieu forestier, les enjeux environnementaux et le travail en plein air

-    Facilité pour comprendre des cartes topographiques et des plans

-    Bonne condition physique car tu auras à travailler de longues heures en milieu forestier

-    Bonnes habiletés manuelles car tu devras utiliser divers instruments (arpentage, GPS, équipements sylvicoles, etc.)

-     Sens de l’observation pour être capable de détecter un problème sur un arbre (insecte nuisible, maladie, etc), mais également pour observer et détecter les sources de dangers à la santé ou la sécurité des travailleurs(euses) sous ta responsabilité lors de sorties en forêt

-    Capacité d’analyse et de synthèse et sens logique pour être capable d’analyser et de résoudre des problèmes reliés au développement des forêts ou à leur exploitation

-    Sens des responsabilités car tu seras responsable de coordonner l'exécution des projets et des travaux d’aménagement ou d’exploitation des forêts

-    Sens de l’organisation pour pouvoir planifier et organiser divers projets d’aménagement ou d’exploitation

-    Bonne méthode de travail et gestion du temps car tu devras participer à la planification et la gestion des projets

-    Bon jugement et rigueur scientifique également nécessaire pour résoudre des problèmes reliés aux projets en collaboration d'un ingénieur forestier

-    Autonomie et débrouillardise car tu seras appelé(e) à travailler seul(e) en forêt lors de certaines occasions

-    Sens de l’initiative car tu devras prendre des décisions seul(e) lorsqu’il y a des problèmes notamment en milieu forestier et aussi pour soumettre tes avis lors de réunions de projets avec les ingénieurs forestiers

-    Aptitudes en gestion et leadership car tu auras à coordoner et superviser des équipes de travail en milieu forestier

-   Facilité à travailler en équipe car tu auras à travailler avec d’autres ingénieurs forestiers, des techniciens forestiers, ainsi que des ouvriers en aménagement (sylviculteurs, garde-forestiers, etc) ou en exploitation (bûcherons, classeurs de bois, ouvriers d’exploitation, etc)

-    Bonne connaissances en informatique car tu auras à utiliser des logiciels spécialisés en foresterie

-   Très bonne connaissance maîtrise de la langue langue française parlée et écrite afin d'expliquer et communiquer clairement et de façon professionnelle avec les membres d'une équipe de projets, ainsi que pour rédiger des rapports techniques

-   Bonne connaissance de la langue langue anglaise afin d'expliquer et communiquer clairement et de façon professionnelle avec les membres d'une équipe de projets, ainsi que pour rédiger des rapports techniques

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-      Contremaître ou contremaîtresse à la cartographie

-      Contremaître ou contremaîtresse forestier

-      Coordonnateur(trice) de projet d’aménagement forestier

-      Reboiseur(euse)

-      Technicien(ne) en aménagement forestier

-      Technicien(ne) en botanique

-      Technicien(ne) en écologie forestière

-      Technicien(ne) en exploitation forestière

-      Technicien(ne) en foresterie et en gestion du territoire

-      Technicien(ne) en génie forestier

-      Technicien(ne) en production forestière

-    Technicien(ne) en reboisement

-      Technicien(ne) en sylviculture

-      Technicien(ne) en travaux sylvicoles

-    Technologie en cartographie forestière

-      Technologiste forestier(ère)

-      Vérificateur(trice) de la santé des plants

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-         Compagnies forestières

-         Entreprises d’aménagement forestier

-         Firmes d’ingénieurs forestiers

-         Gouvernement du Canada : carrières en sciences et technologies, Parcs Canada, Environnement Canada, Ressources naturelles Canada, Service canadien des forêts

-         Gouvernement du Québec : Ministère du Développement durable, de l'environnement, de la faune et des parcs, Ministère des ressources naturelles, Société des établissements de plein air SEPAQ

-         Compagnies forestières

-         Sociétés sylvicoles (gestion des forêts privées)

-         Hydro-Québec

-         Coopératives forestières

-      Fédération des producteurs forestiers du Québec (consulte aussi la liste des syndicats régionaux de producteurs forestiers)

-         Sociétés de conservation des forêts

-         Offices de producteurs de bois

-         Société de protection des forêts contre le feu SOPFEU

-         Universités (consulte la page suivante pour avoir une liste des organismes de reccherche dans le domaine des sciences forestières) 

EXIGENCES DES EMPLOYEURS : 

-    Mobilité nécessaire en région éloignée dans la plupart des emplois

-    Travail parfois saisonnier (mais la majorité sont offerts à l'année)

-    Horaires variables pour plusieurs emplois

-    Très bonne connaissance de l’anglais

-    Bonne connaissance des logiciels spécialisés en foresterie

-    Facilité d’adaptation aux nombreux changements technologiques

-    Permis de conduire - classe 5 parfois exigé par certains employeurs

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 1er juin 2014 :

 

En technologie forestière :

Le placement est bon, 67 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité, soit 83 % sont à temps complet.

Plusieurs autres répondants(es), soit 36 % ont poursuivi leurs études à l'université en foresterie ou en biologie ou en écologie (notamment en bénéficiant des nombreux cheminements DEC-BAC offerts).

En techniques du milieu naturel (aménagement de la ressource forestière) :

 

Le placement est EXCELLENT, 100 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la totalité sont à temps complet.

 

Un(e) répondant(e), a décidé de poursuivre ses études à l'université.

 

En techniques du milieu naturel (aménagement et interprétation du patrimoine) :

 

Le placement est très faible, seulement 50 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la moitié sont à temps complet.

 

Quelques autres répondants(es), soit 33 % ont décidé de poursuivre leurs études à l'université en biologie ou dans une autre discipline connexe.

 

SPÉCIALITÉ

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À TEMPS  COMPLET

NOMBRE
AUX
ÉTUDES

Techno forestière

28

12

10

10

Tech milieu naturel (aménag ress forest)

5

4

4

1

Tech milieu naturel

(interprétation patrimoine)

 

6

2

1

2

 

Note 1 : baisse du taux de placement en technologie forestière par rapport à 2012 (qui était de 83 %), mais amélioration par rapport aux années précédentes.
              hausse du nombre de répondants(es) poursuivant des études universitaires (était de 28 % en 2012).
              amélioration du taux de placement en techniques du milieu naturel - option foresterie par rapport aux années précédentes.

Note 2 : selon les informations fournies par les cégeps, plus de 80 % de leurs diplômés(es) en technologie forestière ont obtenu un emploi au cours des 5 dernières années au cours de la période estivale.

Sources : Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec

 

SALAIRE :

 

Selon les données en 2014 :

(données de 2015 dans le secteur public)

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

Note : hausse de la moyenne salariale dans le secteur privé par rapport aux années précédentes (était de 17,38 $ en 2012 et 16,85 $ en 2010).
           Dans le secteur public et parapublic et chez plusieurs grands employeurs privés, les augmentations sont établies par les conventions collectives.

Sources : Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec, Conseil du Trésor du Québec, Commission de la Fonction Publique du Canada, Syndicat des fonctionnaires municipaux de Québec, Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal, Syndicat de la fonction publique du Québec - division SEPAQ,   conventions collectives des employés de soutien de certaines universités, conventions collectives des professionnels de la plupart des grandes municipalités, conventions collectives des cols blancs et professionnels de plusieurs municipalités de taille moyenne, conventions collectives des employés de plusieurs petites municipalités et conventions collectives de plusieurs grandes compagnies d'exploitation forestière.

PERSPECTIVES D'AVENIR :

 

L'industrie forestière québécoise éprouve de graves problèmes économiques, donc les perspectives ne semblent pas prometteuses, principalement en exploitation forestière.

 

Malgré ce contexte difficile, plusieurs emplois sont offerts par les entreprises forestières dans les domaines de la consultation forestière, de la prévention des incendies de forêt, de la protection environnementale, de l'aménagement forestier des forêts publiques et privées, etc. De plus, de nombreux technologistes forestiers devront prendre leur retraite au cours des prochaines années, ce qui fera augmentation des besoins en main-d'oeuvre.

 

Par contre, avec le gel d'embauche dans les secteurs publics et parapublics (fonction publique québécoise, fonction publique fédérale, SEPAQ, Parcs Canada)qui figurent parmi les plus importants employeurs, risque de faire diminuer les possibilités d'emploi au cours des prochaines années.

 

En 2012, 2013 et 2014, les cégeps de Chicoutimi et de St-Félicien ont reçu 10 à 12 fois plus d'offres d'emploi qu'il n'y avait de diplômés(es) disponibles, alors qu'au Cégep de l'Abitibi-Témismingue, il y a eu un équilibre du nombre d'offres par rapport aux candidats(es) disponibles avec un taux de placement de près de 100 %.

 

Donc, les perspectives seront très bonnes au cours des prochaines années.

 

Les programmes DEC-BAC en opérations forestières et DEC-BAC en sciences forestières offrent également d'excellentes perspectives de carrière.

 

Regarde les vidéos promotionnelles suivantes sur les activités "Viens vivre la forêt" destinés aux étudiants(es) de secondaire 3, 4 et 5 afin de leur permettre de découvrir les métiers de cette industrie et organisée par le Comité sectoriel de la main-d'œuvre en aménagement forestier du Québec et Formabois, 2 organismes de promotion des carrières de l'industrie forestière et qui se déroulent dans plusieurs régions du Québec :

 

édition 2015 en Mauricie (réalisée par TVA Mauricie), édition 2014 dans les Laurentides (réalisée par le CFP Mont-Laurier), édition 2014 (réalisée par Formabois), édition 2013 dans le Bas-St-Laurent (réalisée par Cogéco TV), édition 2013 en Outaouais (réalisée par le Journal de Gatineau), édition 2012 (campagne provinciale réalisée par Formabois).

 

Pour plus de détails, consulte le site du Comité sectoriel de la main-d’œuvre en aménagement forestier où tu auras des infos sur les différentes carrières, profil de ce secteur et perspectives d’avenir

 

Ainsi que le Portrait de l'industrie forestière et papetière québécois

 

PASSERELLE DEP-DEC :

 

Il existe un programme de continuité de formation destiné à celles et ceux qui entreprendront leurs études dans le cadre du D.E.P. en aménagement forestier et désireront poursuivre leur études au niveau collégial en technologie forestière.

 

Une reconnaissance de certaines cours du D.E.P. au D.E.C. permettra d'entreprendre des études collégiales en 5 sessions au lieu de 6 sessions.

 

Il existe les ententes suivantes :

ENTENTES D.E.C.-BAC :

 

Qu'est-ce qu'un programme DEC-BAC ?

 

Consulte la page suivante

 

Il permet de se faire reconnaître des acquis du D.E.C. équivalents à une année d'études dans le cadre d'un programme de baccalauréat. Tu peux donc compléter tes études universitaires en 3 ans au lieu de 4 ans.

 

Voici les ententes actuellement offertes :

 

DEC-BAC en aménagement et environnement forestiers : 6 ans (au lieu de 7 ans)

(DEC en technologie forestière + Baccalauréat en aménagement des ressources forestières et environnement forestiers)

DEC-BAC en opérations forestières : 6 ans (au lieu de 7 ans)

(DEC en technologie forestière + Baccalauréat en opérations forestières)

DEC-BAC en sciences forestières : 6 ans (au lieu de 7 ans)

(DEC en technologie forestière + Baccalauréat en sciences forestières)

DEC-BAC en sciences forestières : 6 ans (au lieu de 7 ans)

(DEC en techniques du milieu naturel - spécialisation aménagement de la ressource forestière + Baccalauréat en sciences forestières) :

 

PASSERELLES :

 

Un programme passerelle permet aux titulaires d'un D.E.C. dans une discipline en particulier de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans le cadre de son baccalauréat. Par contre, aucune garantie d'admission n'est offerte lors de la demande.

 

Voici les ententes actuellement offertes :

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

 

Le Diplôme d’études collégiales en technologie forestière D.E.C.  a une durée totale de 3 ans offert à temps complet. Il prépare autant pour les domaine de l'aménagement forestier, de l'exploitation forestière que dans le domaine de l'interprétation du patrimoine forestier.

 

Il comporte des cours en anatomie et physiologie végétales, identification des arbres forestiers, mesures dendrométriques d'un peuplement forestier, lecture de cartes et photographies aériennes, notions d'informatique appliquée à la foresterie, notions d'écologie, analyse du domaine forestier et introduction à la profession, éléments de mathématiques appliquées à la foresterie, inventaires forestiers, cartographie au GPS et à la boussole, système d'information géoforestière, identification des plantes forestières, dépôts et sols forestiers, régénération artificielle des forêts, relevés topographiques, procédés et engins de récolte du bois, gestion du personnel forestier, écologie forestière appliquée, santé et sécurité en milieu forestier, principes sylvicoles, photo-interprétation et cartographie, anglais appliqué aux techniques biologiques et forestières, gestion des ressources matérielles et financières en foresterie, traitements sylvicoles de régénération, traitements sylvicoles d'éducation, protection contre le feu, les insectes et les maladies, travaux d'infrastructures forestières, aménagement intégré en forêt privée, projet d'intégration 1, mesure des stocks de bois abattu, gestion et suivi des travaux de récolte, aménagement intégré en forêt publique, supervision de production de plants forestiers, projet d'intégration 2.

 

Tous les cégeps offrent ce programme selon la formule en alternance travail-études comportant 2 stages rémunérés en entreprise forestière d'une durée de 2 à 3 mois chacun (le premier étant offert au trimestre d'été de la 1ere année et le second est offert au trimestre d'été de la 2e année).

 

De nombreuses entreprises forestieres collaboration avec les collèges afin d'offrir des stages aux étudiants(es) dont la plupart obtiennent un emploi dans leur milieu de stage lorsqu'ils seront diplômés.

 

Note : le nom et le contenu des cours peuvent différer selon les cégeps, mais les objectifs du programme restent les mêmes.

 

Pour plus de détails sur ce programme, regarde les vidéos promotionnelles suivants :

Le Diplôme d’études collégiales en techniques du milieu naturel - option aménagement de la ressource forestière D.E.C. a une durée totale de 3 ans offert à temps complet. Il comporte un tronc commun à toutes les options au cours des 3 premières sessions et ensuite, tu auras la formation propre à l'option choisie. Tu auras des cours sur les composantes abiotiques, les écosystèmes, la cartographie, le végétal dans son milieu, faune terrestre 1, séjour en milieu naturel, environnement abiotique, introduction à la profession, plan d'échantillonnage, la flore du Québec, faune terrestre 2, photographie aérienne, sécurité en milieu naturel, inventaire abiotique, inventaire de la faune terrestre, inventaire de la végétation, inventaire écoforestier, travaux d'aménagement, anglais appliqué aux techniques biologiques et forestières, mise en plan, notions sylvicoles, production des forêts, développement durable 1, portrait d'un territoire, protection des forêts, intégration en sylviculture appliquée, intégration en supervision de la récolte, développement durable 2, planification sylvicole, plan d'aménagement, planification de la récolte, mesurage des bois, infrastructures forestières, arpentage forestier, développement durable 3.

 

Le programme comporte de nombreux séjours en forêt et 3 stages totalisant 7 semaines tout au long du programme en alternance avec les sessions d'études aux trimestres d'automne, d'hiver et d'été. Il sont à protection des forêts, la plantation, l'entretien et la regénération des arbres, à la mise en oeuvre de projets d'aménagement intégré des forêts avec sa faune et sa flore, ainsi qu'en gestion et supervision des travaux de récolte des bois.

 

Pour plus de détails sur ce programme, regarde la vidéo promotionnelle réalisée par le Cégep de St-Félicien.

  

Le Diplôme d’études collégiales en techniques du milieu naturel - option aménagement et interprétation du patrimoine D.E.C. a une durée totale de 3 ans offert à temps complet. Il comporte un tronc commun à toutes les options au cours des 3 premières sessions et ensuite, tu auras la formation propre à l'option choisie. Tu auras des cours sur les composantes abiotiques, les écosystèmes, la cartographie, le végétal dans son milieu, faune terrestre 1, séjour en milieu naturel, environnement abiotique, introduction à la profession, plan d'échantillonnage, la flore du Québec, faune terrestre 2, photographie aérienne, sécurité en milieu naturel, inventaire abiotique, inventaire de la faune terrestre, inventaire de la végétation, inventaire de la faune aquatique, anglais appliqué aux techniques biologiques et forestières, développement durable 1, études et caractéristiques des clientèles écotouristiques, patrimoine culturel, conception d'activités écotouristiques, programme récréoforestier, inventaire du patrimoine naturel et forestier, aménagements écotouristiques et récréoforestiers, production audiovisuelle, développement durable 2, outils promotionnels, animation d'activités écotouristiques et récréoforestières, matériel d'animation, élaboration d'activités et développement durable 3.

 

Le programme comporte de nombreux séjours en forêt et 3 stages totalisant 7 semaines tout au long du programme en alternance avec les sessions d'études aux trimestres d'automne, d'hiver et d'été. Il sont à la mise en valeur du patrimoine naturel et forestier québécois, ainsi qu'à l'animation, la vulgarisation et l'interprétation du patrimoine naturel et forestier auprès du grand public.

 

Pour plus de détails sur ce programme, regarde la vidéo promotionnelle réalisée par le Cégep de St-Félicien.


PERFECTIONNEMENT :

 

Ces programmes te permettront d’intégrer le marché du travail, mais il te sera également possible de poursuivre tes études à l’université au sein de l’un des programmes suivants : Baccalauréat en aménagement des ressources forestières, Baccalauréat en architecture du paysage, Baccalauréat en biologie, au Baccalauréat en plein air et tourisme d’aventure, etc. Par contre, certains de ces programmes comportent des cours préalables.

 

Il existe aussi des programmes de perfectionnement au niveau collégial (A.E.C.) et au niveau universitaire (certificats) tels que :

 

-         A.E.C. en techniques d’aménagement récréoforestier offert au Campus Notre-Dame-de-Foy à Québec (formation continue)

-    Certificat en développement durable offert à l'Université Laval

-         Certificat en sciences de l’environnement offert à l’UQÀM l’U.Q.T.R., à l’UQAC et Téluq

 

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Il te sera possible de poursuivre tes études à l'université dans l'une des disciplines suivantes :

 

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

Technologie forestière :

 

-         Soit détenir un D.E.S. ou D.E.P. ou l’équivalent

 

Tech du milieu naturel :

 

-         Détenir  un D.E.S. ou un D.E.P. et avoir réussi les cours suivants ou leurs équivalents :

CST 4e (anciennement mathématiques 426)

STE ou SE 4e (anciennement sciences physiques 436)

 

Note : pour connaître les équivalences des préalables à l’éducation aux adultes, consulte la page suivante

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

NOTE :  Les admissions à ce programme sont présentement suspendues pour une période indéterminée au Cégep de la Gaspésie et au Cégep de Chicoutimi.

 

Aucun contingentement à ces programmes

 

Les candidats(es) admissibles (c'est-à-dire détenant les préalables requis) sont généralement admis

 

Note : l’admission en techniques du milieu naturel à St-Félicien se fait à un tronc commun, mais tu devras spécifier la spécialisation désirée lors de ta demande d’admission

  

Admissions également ouvertes au trimestre d’hiver aux endroits suivants :

 

-         Baie-Comeau

-         Abitibi-Témiscamingue

 

ENDROITS DE FORMATION :

 

Infos sur l’alternance travail-études

 

-         Cégep de Baie-Comeau (profil en environnement), offert en alternance travail-études (optionnel), voir aussi le DEC-BAC en sciences forestières offert conjointement avec l’Université de Moncton, campus d'Edmunston au Nouveau-Brunswick, une reconnaissance de 23 crédits au Bacc en aménagement et environnement forestiers et 20 crédits au Bacc en opérations forestières est reconnue par l’Université Laval, site du CEDFOB (centre d'expérimentation et de développement de projets en aménagement de la forêt boréale rattaché au cégep)

 

-         Cégep de Chicoutimi, voir aussi le DEC-BAC en sciences forestières offert conjointement avec l'Université de Moncton, campus d'Edmunston au Nouveau-Brunswick

 

-         Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, campus de Rouyn, offert en alternance travail-études, voir aussi le programme DEP-DEC offert conjointement avec le Centre de formation Harricana, le DEC-BAC en aménagement et environnements forestiers offert conjointement avec l'Université Laval et le DEC-BAC en opérations forestières offert conjointement avec l'Université Laval, voir aussi le DEC-BAC en sciences forestières offert conjointement avec l’Université de Moncton, campus d'Edmunston au Nouveau-Brunswick

 

-         Cégep de la Gaspésie et des Iles, campus de Gaspé, offert en alternance travail-études, formation offerte en français ou en anglais, voir aussi le DEC-BAC en sciences forestières offert conjointement avec l'Université de Moncton, campus d'Edmunston au Nouveau-Brunswick

 

-         Cégep de Rimouski, campus d’Amqui, offert en alternance travail-études, voir aussi DEC-BAC en sciences forestières offert conjointement avec l'Université de Moncton, campus d'Edmunston au Nouveau-Brunswick, site du département

 

-         Cégep de Sainte-Foy, offert en alternance travail-études, voir aussi le DEC-BAC en aménagement et environnement forestiers offert conjointement avec l'Université Laval, le DEC-BAC en opérations forestières offert conjointement avec l'Université Laval et le DEC-BAC en sciences forestières offert conjointement avec l'Université de Moncton, campus d'Edmunston au Nouveau-Brunswick, site du département des technologies du bois et de la forêt, site du CERFO (centre de développement de projets en aménagement forestier et transfert en technologie forestière rattaché au cégep)

 

-         Cégep de St-Félicien (techniques du milieu naturel), offert en alternance travail-études, voir aussi le DEC-BAC en sciences forestières offert conjointement avec l'Université de Moncton, campus d'Edmunston au Nouveau-Brunswick, programme unique au Québec

  

LIENS RECOMMANDÉS :

 

Tu veux un avis de technologues en foresterie sur leur méter ?, consulte les vidéos suivants :

Pour une liste d'organismes reliés à la foresterie, de firmes d'ingénieurs ou de consultants forestiers et d'entreprises forestières, consulte le Portrait de l'industrie forestière

 

infos sur la profession et sur l'industrie :

parcs et réserves :

infos sur les arbres et autres liens :

Camps d'été en forêt :

 organismes de loisir scientifique :

Retour à la page du secteur foresterie

Retour à la page d’accueil