Retour à la page du secteur foresterie

Retour à la page d’accueil

 

 

SECTEUR : FORESTERIE

NIVEAU D’ÉTUDES : FORMATION PROFESSIONNELLE

 

TECHNICIEN(NE) FORESTIER ou

GARDE FORESTIER

DIPLÔME D’ÉTUDES PROFESSIONNELLES D.E.P.

 

Voir aussi le métier de technologiste en foresterie

 

Consulte aussi la section "liens recommandés" à la fin de cette page (dont des vidéos de spécialistes en aménagement forestier qui parlent de leur travail).

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

 

En tant que technicien(ne) forestier (ne pas confondre avec "technologue forestier"); tu seras responsable de participer à la réalisation et la vérification de la qualité des travaux forestiers, à l’inventaire forestier, au martelage, au mesurage ou encore au contrôle et à la prévention des feux de forêt.

 

Tu auras pour tâches de :

En tant que patrouilleuse patrouilleur (anciennement connu sous "garde-forestier" ou "gardien-ne de territoire forestier"); tu seras responsable de patrouiller, d’inspecter et de surveiller les territoires forestiers (parcs, réserves ou ZEC) afin de veiller au respect des lois, des directives et des règlements relatifs à l’occupation des terres publiques, à la conservation et à l’utilisation des forêts ainsi qu’à la transformation des bois abattus.

 

Tu auras pour tâches de :

En tant que pompier forestier; tu seras chargé d'utiliser diverses tactiques pour combattre les incendies de forêt. Tu devras utiliser des outils de lutte contre l’incendie comme les lances à incendie, les haches et les radios portables; utiliser et assurer l’entretien de débusqueuses et de bulldozeurs; participer aux opérations d’arrosage aérien; creuser des tranchées, couper des arbres et pomper de l’eau sur des zones incendiées; patrouiller dans des zones brûlées pour déceler des points chauds qui pourraient relancer des incendies; ainsi que préparer des rapports de lutte contre les incendies.

 

Puisqu'un pompier forestier doit bien connaître les inventaires forestiers et la vie sauvage, comment utiliser des outils et des équipements légers en milieu forestier et la survie en forêt; il est préférable qu'il détiennent une bonne formation de base en lien avec le domaine de la foresterie.

 

Au Canada, la majorité des pompiers forestiers travaillent pour des organisations de protection et lutte contre les incendies de forêt telle que la SOPFEU au Québec, les organismes parapublics (SEPAQ, Parcs Canada) et les sociétés d'exploitation forestière les emploient également.

 

QUALITÉS ET APTITUDES  NÉCESSAIRES :

-    Intérêts pour les arbres, milieu forestier, les enjeux environnementaux et le travail en plein air

-    Bonne santé

-    Facilité pour comprendre des cartes topographiques et des plans

-    Très bonne condition et endurance physique car tu auras à travailler de longues heures en milieu forestier en patrouillant les territoires

-    Bonnes habiletés manuelles car tu devras utiliser divers instruments (arpentage, mesure des bois, GPS, équipements sylvicoles, scies, etc.)

-    Minutie et précision car tu devras manipuler les équipements de façon précise et sécuritaire

-     Sens de l’observation pour être capable de détecter un problème sur un arbre (insectes nuisibles, maladies, etc), mais également pour observer et détecter les sources de dangers à ta santé et sécurité et celles de tes collègues et s'il y a lieu, des personnes qui t'accompagnent (ex : touristes)

-    Sens des responsabilités car tu seras responsable de coordonner l'exécution des travaux forestiers

-    Autonomie et débrouillardise car tu auras à travailler seul(e) lors de l’entretien des arbres ou de la patrouille de territoires

-    Bon jugement et sens de l’initiative car tu devras prendre des décisions seul(e) lorsqu’il y a des problèmes ou des dangers en milieu forestier

-    Facilité à travailler en équipe car tu auras à collaborer avec d'autres ouvriers forestiers, techniciens sylvicoles, ingénieurs forestiers, etc; mais aussi avec des clientèles diverses en tant que guide-interprète

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-    Agent(e) de prévention des incendies de forêt

-    Animateur(rice) écotouristique

-    Animateur(trice) récréoforestier

-       Assistant(e) forestier(ère)

-       Classeur(euse)-Mesureur(euse) de bois

-    Débroussailleur(euse)

-    Estimateur(trice) en inventaire forestier

-    Gardien(ne) de parcs

-    Guide de chasse et pêche (avec le DEP en aménagement faunique et forestier)

-    Guide en survie en forêt

-    Inspecteur(trice) de travaux sylvicoles

-    Interprète de la nature ou du patrimoine

-    Inspecteur(trice) en protection des forêts

-    Marteleur(euse)

-    Mesureur(euse) de bois

-       Ouvrier(ère) en aménagement forestier

-       Ouvrier(ère) en exploitation forestière

-       Ouvrier(ère) sylvicole

-    Patrouilleur(euse) des parcs (anciennement nommé "agent de conservation de la faune") avec le DEP en aménagement faunique et forestier

-       Reboiseur(euse)

-    Surveillant(e) de travaux sylvicoles

-    Surveillant(e) en exploitation forestière

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-       Compagnies forestières

-       Coopératives forestières

-       Entrepreneurs en aménagement forestier

-    Entrepreneurs en travaux sylvicoles

-    Firmes d'ingénieurs forestiers

-       Gouvernements (Parcs Canada, SEPAQ, Ministère des Ressources naturelles de la faune du Québec, Ressources naturelles Canada)

-    Groupements forestiers

-       Offices de producteurs de bois

-    Pourvoieries

-    Producteurs arboricoles (arbres, arbustes, etc) pour l'aménagement paysager

-       Société de protection des forêts contre le feu SOPFEU

-       Sociétés de conservation des forêts

-       Sociétés sylvicoles (gestion des forêts privées)

-       conventions collectives de producteurs de bois

-    ZEC (site de la Fédération des ZEC)

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-    Détenir un permis de conduire valide classe 5 de la SAAQ

-         Polyvalence

-         Mobilité essentielle en régions éloignées

-         Travail souvent saisonnier de 8 à 10 mois (en toute saison pour l’exploitation)

CERTIFICATIONS PROFESSIONNELLES :

 

La réussite de ce programme te permettra d'obtenir :

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 1er juin 2017 :

 

Le placement est moyen, 54 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité sont à temps complet.

 

Quelques autres répondants(es), soit 13 % ont poursuivi leurs études au collégial en technologie forestière ou en techniques du milieu naturel.

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI  A TEMPS COMPLET

NOMBRE AUX ÉTUDES

40 19 18 5

Note : hausse du taux de placement par rapport aux années précédentes (était de 39 % en 2015; 53 % en 2013 et 46 % en 2011).

Source : Ministère de l’Éducation du Québec

 

SALAIRE :

 

Selon les données de 2018 :

 

La salaire moyen en début de carrière était de :

-         15,65 $/heure (38,75 hres/sem) en tant que patrouilleur(euse) à la SÉPAQ (parcs et réserves)

-         17,54 $/heure (38,75 hres/sem) en tant que garde-parc-naturaliste-guide-interprète à la SEPAQ (parcs et réserves)

-         17,60 $/heure (45 hres/sem) (emplois saisonniers de 8 à 10 mois) au sein des PME

-         19,23 $/heure (38,75 hres/sem) en tant que garde-forestier dans la fonction publique québécoise

-         21,01 $/heure (38,75 hres/sem) en tant qu'ouvrier(ère) en foresterie à la SOPFEU

-    22,91 $/heure (37,5 hres/sem) en tant qu'animateur(trice)-guide en sciences naturelles ou interprète de la nature à Parcs Canada

-         23,72 $/heure (40 hres/sem) en tant que pompier forestier qualifié - chef de lutte stade 1 à la SOPFEU

Note : légère hausse de la moyenne salariale au sein des PME par rapport aux années précédentes (était de 17,24 $ en 2015; 16,53 $ en 2013 et 18,58 $ en 2011).

Sources : Ministère de l’Éducation du Québec, Conseil du Trésor du Québec, Syndicat de la fonction publique du Québec - section locale SOPFEU, Alliance de la fonction publique du Canada - section locale Parcs Canada, Syndicat de la fonction publique du Québec - section locale SEPAQ et Syndicat des pompiers forestiers de la Côte-Nord.

PORTRAIT DU MÉTIER :

 

Selon Emploi-Québec; il y avait plus de 800 techniciens(nes) forestiers, gardes-forestiers(ères), patrouilleurs(euses) et surveillants(es) de territoires forestiers dans l'ensemble du Québec en 2018.

 

Plus de 62 % travaillaient pour des services publics en matière de forêt (Parcs Canada, SÉPAQ, SOPFEU, MRC);

plus de 23 % œuvraient au sein de pourvoieries, de ZEC et de centres d'interprétation de la nature;

alors que moins de 15 % travaillaient pour d'autres milieux (entrepreneurs en travaux sylvicoles, entrepreneurs en aménagement forestier, groupements forestiers, producteurs agricoles d'arbres et d'arbustes, organismes privés de protection des forêts, etc.).

 

Plus de 81 % étaient des hommes.

 

Plus de 98 % occupaient un poste à temps complet.

 

La répartition selon l'âge était :

PERSPECTIVES D’AVENIR :

 

L'industrie forestière québécoise éprouve de graves problèmes économiques, donc les perspectives ne semblent pas prometteuses, principalement en exploitation forestière.

 

Malgré ce contexte difficile, plusieurs emplois sont offerts par les entreprises forestières dans les domaines de la consultation forestière, de la prévention des incendies de forêt, de la protection environnementale, de l'aménagement forestier des forêts publiques et privées, etc. De plus, de nombreux technologistes forestiers devront prendre leur retraite au cours des prochaines années, ce qui fera augmentation des besoins en main-d'oeuvre.

 

Par contre, avec le gel d'embauche dans les secteurs publics et parapublics (fonction publique québécoise, fonction publique fédérale, SEPAQ, Parcs Canada)qui figurent parmi les plus importants employeurs, risque de faire diminuer les possibilités d'emploi au cours des prochaines années.

Regarde les vidéos promotionnelles suivantes sur les activités "Viens vivre la forêt" destinés aux étudiants(es) de secondaire 3, 4 et 5 afin de leur permettre de découvrir les métiers de cette industrie et organisée par le Comité sectoriel de la main-d'œuvre en aménagement forestier du Québec et Formabois, 2 organismes de promotion des carrières de l'industrie forestière et qui se déroulent dans plusieurs régions du Québec :

 

édition 2015 en Mauricie (réalisée par TVA Mauricie), édition 2014 dans les Laurentides (réalisée par le CFP Mont-Laurier), édition 2014 (réalisée par Formabois), édition 2013 dans le Bas-St-Laurent (réalisée par Cogéco TV), édition 2013 en Outaouais (réalisée par le Journal de Gatineau), édition 2012 (campagne provinciale réalisée par Formabois).

 

Consulte le site du Comité sectoriel de la main-d’œuvre en aménagement forestier où tu auras des infos sur les différentes carrières, profil de ce secteur et perspectives d’avenir

 

Ainsi que le Portrait de l'industrie forestière québécoise

 

LE PROGRAMME D’ÉTUDES :

 

Le Diplôme d’études professionnelles en aménagement de la forêt D.E.P.  a une durée totale de 1 215 heures, c’est-à-dire 10 mois offert à temps complet seulement.

 

Il comprend de nombreuses sorties en forêt, principalement dans la forêt-école du centre de formation ou parfois, directement dans un parc national à proximité du centre de formation dans des conditions variables de terrain et de climat. Les sorties en forêt peuvent nécessiter un horaire prolongée pouvant dépasser 8 heures par jour.

 

Il comporte des cours d'introduction au métier et au domaine forestier, organisation et contexte législatif de la foresterie au Québec, cartes et boussoles, principaux végétaux des forêts au Québec, équipement léger motorisé et non motorisé en forêt, techniques de secourisme, survie en forêt, techniques de dendrométrie (mesure des arbres), notions d'informatiques appliquées en foresterie, mesurage de bois tronçonnés, mesurage de bois non tronçonnés, qualité des bois abattus, mesurage de bois par la méthode de masse/volume, photo-identification des arbres, notions de sylviculture, inventaires forestiers, modalités d'intervention en milieu forestier, communication en milieu de travail, éclaircies précommerciales, techniques d'abattage et de débardage des bois, travaux préparatoires de récolte des bois, inspection des travaux de récolte des bois, ainsi qu'un stage en milieu de travail d'une durée de 2 semaines.

 

Pour plus de détails sur ce programme, regarde les vidéos suivants :

DOUBLE D.E.P.

 

Tu aimerais combiner une formation en protection et exploitation de territoires fauniques avec une formation en aménagement forestier ?

 

Certains centres de formation proposent un double cheminement en aménagement des ressources fauniques et forestières qui te permet d'obtenir les 2 D.E.P. en 2 ans.

 

Le Double Diplôme d’études professionnelles en aménagement des ressources fauniques et forestières D.E.P. a une durée totale de 2 ans , soit 22 mois (incluant 2 ou 3 mois d'arrêt en été) offert à temps complet.

 

Il combine le DEP en aménagement de la forêt avec le DEP en protection et exploitation des territoires fauniques permettant une meilleure polyvalence avec un plus grand choix possibles d'emplois notamment au sein des parcs et réserves, obtenir des connaissances tant sur le milieu forestier que le milieu faunique. De plus, tu seras exempté des cours reliés aux arbres et au domaine forestier dans le cadre du second DEP.

 

Tu auras des cours du DEP en aménagement forestier : introduction au métier et au domaine forestier, organisation et contexte législatif de la foresterie au Québec, cartes et boussoles, principaux végétaux des forêts au Québec, équipement léger motorisé et non motorisé en forêt, techniques de secourisme, survie en forêt, techniques de dendrométrie (mesure des arbres), notions d'informatiques appliquées en foresterie, mesurage de bois tronçonnés, mesurage de bois non tronçonnés, qualité des bois abattus, mesurage de bois par la méthode de masse/volume, photo-identification des arbres, notions de sylviculture, inventaires forestiers, modalités d'intervention en milieu forestier, communication en milieu de travail, éclaircies précommerciales, techniques d'abattage et de débardage des bois, travaux préparatoires de récolte des bois, inspection des travaux de récolte des bois, ainsi qu'un stage non rémunéré en milieu de travail d'une durée de 2 semaines.

Ensuite, tu auras les cours du DEP en protection et exploitation des territoires fauniques : introduction au métier et à l'aménagement de la faune, notions de biologie animale, pathologie animale, identification des espèces fauniques, préparation des équipements, bâtiments et infrastructures, utilisation d'armes de chasse, utilisation du gaz propane, techniques de pêche, de chasse et de piégeage, interprétation des lois et règlements relatifs à la conservation de la faune, accompagnement des usagers, patrouille du territoire, assistance aux personnes en difficulté, assistance aux spécialistes en aménagement de la faune, techniques d'enquête, gestion d'un poste d'accueil, ainsi qu'un stage non rémunéré en conservation de la faune d'une durée de 4 semaines.

 

PASSERELLE DEP-DEC :

 

Qu'est-ce qu'un programme DEP-DEC ?

 

Pour plus de détails, consulte la page suivante

 

Il existe un programme de continuité de formation destiné à celles et ceux qui entreprendront leurs études dans le cadre du D.E.P. en aménagement forestier et désireront poursuivre leur études au niveau collégial en technologie forestière ou en techniques du milieu naturel.

 

Une reconnaissance de certaines cours du D.E.P. au D.E.C. permettra d'entreprendre des études collégiales en 5 sessions au lieu de 6 sessions.

 

Il existe la seule entente actuellement offerte :

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Si tu le désires, tu pourras poursuivre tes études au niveau collégial dans l'un des programmes suivants (tu devras détenir les préalables requis) :

 

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

-         Soit détenir le D.E.S.

-         Soit avoir 16 ans et avoir réussi les cours de français, anglais et mathématiques de 4e secondaire ou leurs équivalents

-         Soit avoir 18 ans et posséder des connaissances équivalentes

 

AUTRE EXIGENCE D’ADMISSION :

 

-    Subir un test d'habiletés manuelles (École forestière de La Tuque)

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Aucun contingentement à ce programme

Les candidats(es) qui répondent aux exigences d'admission sont généralement admis.

 

ENDROITS DE FORMATION :

 

Demande d’admission via Internet, consulte Admission FP

Qu'est-ce que l’alternance travail-études ?

LIENS RECOMMANDÉS :

 

Tu désires avoir l’avis de spécialistes en aménagement forestier sur leur métier ?, alors regarde les vidéos suivants :

Pour une liste d'organismes reliés à la foresterie, de firmes d'ingénieurs ou de consultants forestiers et d'entreprises forestières, consulte le

 Portrait de l'industrie forestière

 

infos sur les carrières en foresterie :

parcs et réserves :

infos sur les arbres et autres liens :

Camps d'été en forêt :

Retour à la page du secteur foresterie

Retour à la page d’accueil