Retour à page du secteur chimie et biologie

Retour à la page du secteur foresterie

Retour à la page d’accueil

 

FORESTERIE ET PAPIER

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT COLLÉGIAL

 

INGÉNIEUR(E) EN BOIS

BACCALAURÉAT SPÉCIALISÉ B.SC.A.

 

Consulte également les infos concernant les  programmes pré-universitaires en sciences

Consulte aussi les "liens recommandés" (dont des vidéos d'ingénieurs en bois qui parlent de leur travail).

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

 

En tant qu’ingénieur(e) en bois; tu seras responsable de coordonner et de gérer l'ensemble des opérations et les procédés de transformation et de séchage de produits forestiers et t’assurer du bon déroulement de toutes les activités de l'usine au sein d’une industrie de transformation du bois dont les produits sont principalement destinés à l'industrie de la construction et à l'industrie du meuble ou la transformation d'autres produits et de sous-produits du bois, à la fabrication de biocarburants, de matériaux composites à base de bois (pour la finition intérieure de bâtiments et les revêtements de meubles), résines de renforcement du caoutchouc et même pour la composition de produits pharmaceutiques,

 

Au sein d’une industrie papetière (fabrication de papier d'impression, de papier hygiénique, de papiers commerciaux, de cartons légers, etc.), tu seras responsable de toutes les opérations de préparation du bois avant les étapes de fabrication en produits papiers

 

Tu auras pour tâches de :

o        Effectuer des recherches visant à élaborer ou à améliorer les procédés de transformation;

o        Évaluer le matériel et les techniques de transformation du bois et déterminer les spécifications de production;

o        Concevoir et mettre à l'essai des installations et du matériel de transformation des produits forestiers et processus connexes;

o        Concevoir, élaborer, produire et mettre à l'essai des structures et autres produits en bois (charpentes en bois, composites à base de bois, matériaux de fibres cellulosiques, (charpentes, placages, contreplaqués, de panneaux structuraux, panneaux de particules, panneaux de fibres, panneaux sandwichs ou autres produits forestiers non ligneux, composites à base de bois, matériaux de fibres cellulosiques, etc.);

o        Mettre sur pied et diriger des programmes de contrôle de la qualité, des procédures d'opération et des stratégies de contrôle pour assurer l'uniformité et la conformité aux normes en ce qui a trait aux matières premières, aux produits, aux déchets ou aux émissions;

o        Planifier, élaborer et mettre en application des normes d'entretien, les horaires et programmes d'entretien et encadrer les équipes d'entretien industriel;

o        Rechercher la cause des défaillances des machines et équipements de production ou des problèmes d'entretien non prévus;

o        Gérer les opérations de maintenance et assurer le bon état de fonctionnement des machines, appareils, instruments et autres équipements utilisés dans l'usine;

o        Superviser et coordonner le personnel de production (des manœuvres, des opérateurs, des techniciens et des technologues);

o        Gérer toutes les ressources nécessaires au fonctionnement de l'usine, soit : les ressources matérielles, les ressources humaines et les ressources financières;

o        Participer et réaliser des projets de recherche, de mise au point et développement de nouveaux produits ou de nouveaux procédés industriels de meilleure qualité et moins nocifs pour l'environnement et ce avec en collaboration avec d’autres ingénieurs, des ingénieurs forestiers, des chimistes et des technologues;

o        Rédiger des rapports de production.

QUALITÉS ET APTITUDES  NÉCESSAIRES :

-         Intérêts et aptitudes pour les sciences, les mathématiques et la recherche

-         Capacité d’analyse et de synthèse et sens logique pour analyser les différents problèmes afin de développer des nouveaux produits ou procédés de transformation

-         Bonne méthode de travail et gestion du temps car tu auras à planifier efficacement et de façon optimale les activités de production

-         Facilité à travailler en équipe car tu auras à collaborer avec d’autres ingénieurs, des techniciens, des ouvriers, etc.

-         Très bonne connaissance maîtrise de la langue langue française parlée et écrite afin d'expliquer et communiquer clairement et de façon professionnelle avec les membres d'une équipe de production ou les membres de direction ou une équipe de recherche et développement, ainsi que pour rédiger des rapports techniques

-         Bonne connaissance de la langue langue anglaise afin d'expliquer et communiquer clairement et de façon professionnelle avec les membres d'une équipe de production ou les membres de direction ou une équipe de recherche et développement (surtout dans le cas d'entreprises ayant des employés partout dans le monde), pour rédiger des rapports techniques et de plus, la plupart des manuels et publications spécialisés sont dans cette langue

PROFESSION APPARENTÉE :

-         Chercheur(e) en sciences du bois (avec un doctorat)

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-         Compagnies forestières

-         Coopératives forestières

-         Industries de transformation du bois

-         Industries papetières

-         Offices de producteurs de bois

-         Scieries

-         conventions collectives de producteurs de bois

-         Usines de fabrication de matériaux de construction

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-         Polyvalence

-         Mobilité essentielle en régions éloignées

-         Travail en toute saison

-         Connaissance de l’anglais est un atout important

-         Bonne maîtrise de l’informatique (principalement des logiciels d’ingénierie)

-         Facilité d’adaptation aux changements technologiques

PERMIS DE PRATIQUE :

 

Au Québec, pour pratiquer la profession d’ingénieur(e); tu dois obligatoirement devenir membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec. Cette profession est régie par une loi et un code de déontologie qui ne permet qu’aux détenteurs de ce titre de pratiquer dans le domaine.

 

À partir du 1er avril 2022, le programme de juniorat sera aboli et les titres d’ingénieur junior et d’ingénieur stagiaire ne seront plus reconnus.

Il sera remplacé par le programme de Candidat(e) à la profession d'ingénieur CPI

 

Après avoir complété tes études universitaires en génie, tu devras compléter le Programme de candidat(e) à la profession d'ingénieur ET

acquérir une expérience professionnelle rémunérée en milieu professionnel sous la supervision d’un(e) ingénieur(e) senior(e) expérimenté(e).

 

Par la suite, tu auras à subir l'examen professionnel et sa réussite te permettra d’obtenir le permis d’ingénieur(e).

Voici un tableau démontrant la comparaison entre l'ancien programme de juniorat et le nouveau programme de CPI :

 

 

Juniorat

Programme CPI

Titre

·                       Ingénieur junior (ing. jr)

·                       Ingénieur stagiaire (ing. stag.)

·                       Candidat à la profession d’ingénieur (CPI)

Durée de l’expérience pratique

36 mois, dont 12 mois canadiens, avec possibilité d’équivalences et crédits.

24 mois, en plus de l’atteinte des compétences requises, avec possibilité d’équivalences et crédits

Limite de temps

Aucune

(Jusqu’au 31 mars 2022)

5 ans pour réussir le programme d’accès à la profession

Parrainage

Parrainage facultatif

Accompagnement intégré dans le rôle du superviseur

Certification de l’expérience

Expérience certifiée par 2 ingénieurs

Expérience certifiée par 1 ingénieur (le superviseur)

Examen professionnel

Réussite de l’examen professionnel

Formation en ligne (près de 30 heures) + réussite de l’examen professionnel

 

Toutefois, des crédits d'expérience peuvent être accordés pour un stage rémunéré ou non rémunéré d'au moins 4 mois réalisé au cours des études universitaires en génie, voir la page suivante.

Des crédits d'expérience peuvent aussi être accordés pour études supérieures complétées dans un programme de maîtrise en génie, voir la page suivante.

 

Au Québec, pour devenir ingénieur(e) forestier(èere); tu dois obligatoirement devenir membre de l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec

 

Avant d’obtenir ton permis, tu devras réussir l’examen professionnel de l’Ordre comprenant : une formation préparatoire à l'Examen (obligatoire) d'une durée d'une journée, ainsi que l'Examen professionnel des ingénieurs forestiers.

 

Ensuite, tu devras réaliser un stage professionnel d’une durée de 32 semaines en génie forestier sous la supervision d’un(e) ingénieur(e) forestier(ère) d’expérience et sous la responsabilité de l’Ordre.

 

Ce n’est qu’à la suite de ces étapes que tu pourras obtenir ton permis de pratique et ainsi travailler en tant qu’ingénieur(e) forestier(ère).

 

Note : les diplômés(es) ayant réalisé tous les stages coopératifs ( alternance travail-études) dans le cadre de leurs études, sont exemptés du stage obligatoire de l’Ordre. Après tes études, il ne te restera qu’à suivre la formation préparatoire et réussir l’examen professionnel de l’Ordre afin d’obtenir ton permis d’exercice.

 

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 31 janvier 2019 :

 

Seulement 50 % des répondants(es) ont obtenu un emploi relié dont la totalité sont à temps complet.

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI A TEMPS COMPLET

NOMBRE AUX ÉTUDES

2

1

1

0

 

Source : Service de placement de l' Université Laval et Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur.

 

SALAIRE :

 

Selon les données de 2019 :

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

 

-    22,45 $/heure (40 hres/sem) en tant que candidat(e) à la profession d'ingénieur(e) et augmente à 26,39 $/heure en tant qu'ingénieur(e) au sein des PME

-    33,88 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que candidat(e) à la profession d'ingénieur(e) et augmente à 39,90 $/heure en tant qu'ingénieur(e) au sein des grandes industries de transformation des produits forestiers

 

Sources : Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec, Service de placement de l'Université Laval et Réseau des ingénieurs du Québec

 

PORTRAIT DE LA PROFESSION :

 

Selon l'Ordre des ingénieurs du Québec; il y avait plus de 44 658 ingénieurs(es) actifs dont 179 nouveaux membres - toutes spécialités confondues partout au Québec au 31 mars 2020 (soit 1 921 de plus qu'en 2018; 2 935 de plus qu'en 2016 et 4 759 de plus qu'en 2014);

 

Ainsi que 11 296 ingénieurs(es) juniors actifs (dont 927 nouveaux membres diplomés) au 31 mars 2020 (soit 1 995 de moins qu'en 2018; 807 de moins qu'en 2016 et 1 438 de moins qu'en 2014).

 

Fait intéressant, la profession a également accueilli 27 nouveaux ingénieurs(es) juniors et plus de 600 nouveaux ingénieurs(es) diplômés(es) en ingénierie d'universités étrangères dont 440 détenant un permis restrictif selon l'entente France-Québec.

 

Plus de 85 % des membres de cett profession étaient des hommes, mais pourrait accueillir davantage de femmes.

 

Par contre, la tendance est une hausse de la féminisation de la profession, puisqu'elles représentaient 13 % en 2012; 14 % en 2014; 14 % en 2015; alors qu'en 2018, plus de 15 % des ingénieurs étaient des femmes.

 

Une hausse du nombre de femmes dans les cohortes étudiantes des universités québécoises laissent prévoir que près du quart des ingénieurs seront des femems au cours des prochaines années.

 

Plus de 39 % des ingénieurs étaient âgés de moins de 40 ans (dont 10 % avaient moins de 30 ans).

Seulement 15 % des ingénieurs étaient âgés de 60 ans et plus, donc peu de départs à retraite prévus pour les prochaines années.

 

Plus de 90 % des ingénieurs(es) juniors avaient le français comme langue première au travail et 10 % avaient l'anglais;

Plus de 82 % des ingénieurs(es) avaient le français comme langue première au travail et 28 % avaient l'anglais.

 

Autre fait intéressant, il y avait près de 3 200 ingénieurs(es) membres de l'Ordre des ingénieurs du Québec qui exerçaient à l'étranger (USA, France, UK, Allemagne, Espagne, Chine, Japon et bien d'autres...).

 

Selon Emploi Québec; il y avait plus de 250 ingénieurs(es) en bois au Québec en 2018.

 

Ils oeuvraient majoritairement chez les transformateurs de produits forestiers (les grandes entreprises, mais aussi chez les PME), ainsi qu'au sein des grandes industries papetières.

 

PERSPECTIVES D’AVENIR :

 

Bien que plusieurs grandes entreprises de transformation effectuent des coupures de personnel ou ferment les usines les moins rentables ou les plus désuètes.

 

Au Québec, on y retrouve plus 70 usines de 1ère transformation (scieries) dont seulement une quinzaine appartiennent aux grandes sociétés forestières et papetières et qui emploient plus de 13 600 travailleurs(euses).

 

Ainsi que plus de 120 usines de 2e transformation dont seulement une trentaine appartenant aux grandes sociétés forestières et papetières (placages, planchers, contreplaqués, panneaux de copeaux, panneaux de particules, panneaux de fibres, etc.) qui emploient plus de 45 000 personnes.

 

Elle est sans aucun doute un moteur économique de premier ordre pour de nombreuses municipalités du Québec situées dans plusieurs régions (Abitibi-Témiscamingue, Saguenay-Lac-St-Jean, Bas-St-Laurent, Laurentides, Outaouais, Estrie, Centre-du-Québec, Mauricie et Chaudière-Appalaches).

 

Donc, ce n'est pas demain que cette industrie cessera d'exister au Québec ....

 

Les possibilités d’obtention d’un emploi sont très bonnes pour les prochaines années (principalement au sein des PME) pour ces ingénieurs d'élaborer et d'optimiser les procédés et de gérer toutes les opérations d'une usine.

 

Selon l'enquête sur la rémunération des ingénieurs réalisées par le Réseau Génium 360 du Québec (anciennement le Réseau des ingénieurs du Québec) en 2019;

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) ingénieur(e) en bois

 

 

LE PROGRAMME D’ÉTUDES :

 

Le Baccalauréat spécialisé en génie du bois B.ing. a une durée totale de 4 ans (11 sessions incluant les trimestres de stages) offert en régime coopératif obligatoire à temps complet seulement. Il nécessite une solide formation scientifique provenant de différentes disciplines telles que : les mathématiques, la physique, la chimie, les sciences forestières, le génie chimique, le génie mécanique, l'informatique et bien sûr, les sciences du bois.

 

Il comporte plusieurs travaux pratiques dans différents laboratoires modernes simulant une mini-usine de transformation du bois, ainsi que la réalisation de 3 à 4 stages rémunérés et crédits de 3 mois à temps complet chacun, viennent s'ajouter à la formation théorique. De plus, un choix de 5 concentrations de spécialité te sont proposés selon intérêts professionnels.

 

Au cours de la 1re année, tu acquerras des connaissances dans les disciplines fondamentales nécessaires au génie tels que : mathématiques, physique, dessin technique et informatique, ainsi que des connaissances de base sur les sciences du bois.

 

Tu auras les cours obligatoires suivants : mathématiques de l'ingénieur, physique du bois (théorie + labo), anatomie et structure du bois (théorie + labo), sciage et classement du bois (théorie + atelier), dessin pour ingénieurs (théorie + travaux pratiques), informatique pour ingénieurs (théorie + labo), mathématiques de l'ingénieur 2, statique et résistance des matériaux, le cours anglais intermédiaire 2 (ou si tu as atteint ce niveau, un cours d'anglais de niveau supérieur ou un cours d'une langue étrangère), ainsi que le stage coopératif obligatoire 1 (stage rémunéré et crédité de 15 semaines consécutives à temps complet au trimestre d'été);

 

Au cours de la 2e année, tu approfondiras les connaissances dans les disciplines fondamentales nécessaires au génie du bois, tu acquerras des connaissances de base sur les propriétés du bois et tu apprendras les techniques et procédés de première transformation du bois.

 

Tu auras les cours obligatoires suivants : matériaux de l'ingénieur, mécanique du bois (théorie + labo), méthodologie de design en ingénierie (théorie + labo), thermodynamique en génie chimique, mécanique des fluides, chimie du bois (théorie + labo), opérations forestières (théorie + atelier), contrôle de qualité et statistiques industrielles, lees charpentes en bois 1 (théorie + atelier), santé et sécurité pour ingénieurs, ainsi que le stage coopératif obligatoire 2 (stage rémunéré et crédité de 15 semaines consécutives à temps complet au trimestre d'été);

 

Au cours de la 3e année, tu apprendras les différentes techniques et procédés de deuxième transformation, de séchage et préservation du bois et de fabrication de panneaux, charpentes et contreplaqués de bois ou de dérivés du bois.

 

Tu auras les cours obligatoires suivants : adhésifs pour le bois 1, conception de systèmes de production (théorie + labo), usinage 1 (théorie + atelier), panneaux agglomérés (théorie + atelier), stage coopératif obligatoire 3 (stage rémunéré et crédité de 15 semaines consécutives à temps complet au trimestre d'hiver), séchage et préservation 1 (théorie +atelier), produits de deuxième transformation 1 (théorie + atelier), ainsi que le projet de fin d'études en génie du bois (au cours du trimestre d'été);

 

Enfin, au cours de la 4e année, tu intègreras les connaissances acquises dans les années précédentes en réalisant le stage coopératif 4 (stage rémunéré et crédité OPTIONNEL de 15 semaines consécutives à temps complet au trimestre d'automne) et tu acquerras une formation complémentaire au génie dans le cadre des cours obligatoires suivants : mécanique industrielle (théorie + atelier), matériaux de fibres cellulosiques (théorie + labo), gestion des systèmes de production, problématique forestière au Québec, analyse économique en ingénierie et éthique et professionnalisme;

 

T devras également choisir 1 cours complémentaire en dehors du champ de spécialisation parmi l'ensemble des cours de 1er cycle offerts par l'université accessibles comme cours au choix;

 

Enfin, lors de la 4e année, tu devras choisir l'une des 5 concentrations suivantes :

 

bioraffinage et chimie verte; si tu es intéressé(e) à la préservation de la qualité de l'environnement en milieu industriel, à la conception de bioprocédés de transformation et au développement de nouveaux produits "verts". Tu devras choisir 3 cours optionnels parmi 12 cours en lien avec l'environnement (ex : éléments de bioprocédés, assainissement industriel, biotechnologie industrielle et environnementale, prévention de la pollution de l'air, recyclage des résidus de bois, valorisation énergétique du bois, etc.);

 

Structures et bois; tu développer une expertise dans la conception et la construction de charpentes et de structures en bois seul ou composées de bois et d'un autre matériau ?, cette concentration est faite pour toi. Tu devras choisir 3 optionnels parmi 8 cours en génie civil et génie bois (ex : théorie des poutres, analyse des structures, conception de structures 1, charpentes en bois et laboratoire 2, structures de béton, structures métalliques ou certains autres cours en génie civil, etc.);

 

Génie industriel et systèmes manufacturiers; te permettra d'approfondir tes compétences en fabrique de produits en bois et en gestion des opérations et de production. Tu devras choisir 3 cours optionnels parmi 9 cours en génie industriel, génie mécanique, génie du bois et gestion de la production (ex : fabrication mécanique, fabrication mécanique assistée par ordinateur FAO, ingénierie de la chaîne logistique, gestion de la demande et des stocks, opérations et logistique, etc.);

 

Ingénierie du bois; tu désire te spécialiser davantage dans les procédés de séchage, de préservation et deuxième transformation du bois, dans la conception de matériaux composites à base de bois et dans le développement de nouvelles applications des résines et dérivés du bois ?, choisis cette concentration. Tu devras choisir 3 cours optionnels parmi 8 cours proposés (ex : adhésifs pour le bois 2, séchage et préservation 2, usinage 2, mécanique des matériaux composites, conception de matériaux composites à base de bois, produits de deuxième transformation, etc.)

 

Sans concentration; tu devras également choisir 3 à 4 cours optionnels parmi 36 cours proposés sur les différentes technologies, procédés, techniques de laboratoire, techniques de conception, sciences du bois et en gestion de la production (ex : technologie chimique du bois, chimie industrielle, éléments de bioprocédés, adhésifs pour bois 2, biotechnologie industrielle et environnementale, séchage et préservation 2, analyse des structures, conception des structures 1, fabrication assistée par ordinateur FAO, recyclage des résidus du bois, composites à base de bois, produits de deuxième transformation 2, usinage 2, projet de recherche en génie du bois, etc);

 

Si tu choisis le profil international; tu devras remplacer les cours optionnels par 12 crédits de cours suivis dans une université étrangère partenaire, soit :
l'
École supérieure du bois à Nantes en France

 

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Il te sera possible de poursuivre tes études au niveau de la maîtrise dans l’un des programmes suivants :

 

Pour plus de détails, consulte la page sur les études supérieures en génie.

o        Génie chimique offert à Polytechnique (concentrations : polymères, biopharmaceutique, procédés, environnement et développement durable, génie papetier, matériaux, énergie et développement durable ou procédés et environnement avec mémoire ou avec projet ou avec stage ou avec stage et projet), Mcgill (sans concentration avec mémoire ou avec essai), Laval (sans concentration avec mémoire) et Ottawa (sans concentration ou avec concentration en environnement avec mémoire, avec projet et rapport d'ingénieur et stage ou avec projet et stage)

o        Génie de l'environnement à l'ÉTS (avec projet), ÉTS (avec mémoire) et à Ottawa (avec projet ou avec cours seulement)

o        Environnement à Sherbrooke (concentration en gestion de l'environnement avec essai ou essai-intervention, concentration en gestion l'environnement - profil international avec stage à l'étranger + projet + essai ou essai-intervention, concentration en gestion de l'environnement avec double diplôme offert conjointement avec l'Université de Troyes en France avec projet et essai ou essai-intervention OU concentration en gestion du développement durable avec essai, essai-intervention)

o        Mathématiques à Polytechnique (mathématiques appliquées avec mémoire), Montréal (option mathématiques appliquées ou mathématiques industrielles avec mémoire ou avec stage), Mcgill (M.Sc. sans concentration avec mémoire), Concordia (options : physique mathématique, probabilités et statistique, mathématiques pures et appliquées ou systèmes dynamiques avec mémoire ou avec projet), Laval (concentration en mathématiques appliquées avec mémoire), Laval (concentration en mathématiques appliquées avec essai), Sherbrooke (cheminement général avec mémoire avec mémoire), UQAM (concentration en informatique mathématique avec mémoire), U.Q.T.R. (mathématiques et informatique appliquées avec mémoire) et Ottawa (sans concentration avec mémoire)

o        Ressources renouvelables (concentration chimie des produits naturels bioactifs) à l'UQAC (avec stage et mémoire)

o        Sciences de l'énergie et des matériaux à l'U.Q.T.R. conjointement avec l'I.N.R.S. (avec mémoire)

o        Sciences de l'environnement à l'UQÀM (avec stages ou avec mémoire), à l'U.Q.T.R. (avec mémoire) et Concordia (avec stage)

o        Sciences du bois à Laval (avec mémoire)

o        Sciences et génie des matériaux lignocellulosiques (pâtes et papiers) à l'U.Q.T.R. (avec essai), U.Q.T.R. (avec mémoire), U.Q.T.R. (formation bidiplômeante offerte conjointement avec l'École supérieure de chimie organique et minérale ESCOM à Compiègne en France), U.Q.T.R. (formation bidiplômeante offerte conjointement avec l'Université de Limoges à Limoges en France)

o        Sécurité et hygiène industrielles à l'UQTR (avec essai)

o        M.B.A. - sciences et génie (aucune expérience nécessaire) à l'UQAM

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Aucun contingentement à ce programme

 

Les candidats(es) admissibles (c'est-à-dire détenant les préalables requis) sont généralement admis.

 

Le programme est ouvert aux trimestres d’automne et d’hiver

 

ENDROIT DE FORMATION :

 

Qu'est-ce que le régime coopératif ?

LIENS RECOMMANDÉS :

 

Tu veux avoir l'avis d'ingénieurs en bois sur leur profession ?, alors regarde les vidéos suivants :

Pour une liste d'entreprises de transformation des produits, consulte le Portrait de l'industrie forestière et papetière

 

infos sur la profession et sur l'industrie :

-         Une place pour toi : site de promotion de la carrière d'ingénieur réalisé par l'Ordre des ingénieurs du Québec

-         Guide du futur ingénieur : site d'infos sur la carrière d'ingénieur réalisé par l'Ordre des ingénieurs du Québec

-         Ordre des ingénieurs forestiers du Québec : infos sur la profession, les domaines de pratique et les perspectives

-         Comité sectoriel de la main-d’œuvre en aménagement forestier : site d’infos sur les différentes carrières, profil de ce secteur et perspectives d’avenir

-         Association des produits forestiers du Canada : portrait de l'industrie forestière canadienne

-         Conseil de l'industrie forestière du Québec : infos sur l'industrie forestière québécoise

-         Département des sciences du bois et de la forêt de l'Université Laval : infos sur le métier d'ingénieur en bois

infos sur les arbres et autres liens :

§         Au cœur de l'arbre : infos sur les arbres du Québec réalisé par le Jardin botanique de Montréal

§         Arbres Canada : site éducatif d'infos sur les types d'arbres au Canada

§         Dictionnaire mondial des arbres

§         INFOROUTE DE LA FORÊT CANADIENNE : répertoire de ressources sur les forêts et la foresterie

§         Morgan Arboretum : arboretum de l'Université Mcgill

§         Service canadien des forêts: site de cet organisme gouvernemental où tu auras de nombreuses infos dans le domaine de la foresterie

§         Univers des arbres : site éducatif d'infos sur les arbres réalisé par la compagnie Domtar

§         BIODÔME DE MONTRÉAL

§         JARDIN BOTANIQUE DE MONTRÉAL

§         Musée Canadien de la nature: site officiel de ce musée situé à Ottawa

organismes de loisir scientifique :

 

Retour à page du secteur chimie et biologie

Retour à la page du secteur foresterie

Retour à la page d’accueil