Retour à page du secteur fabrication mécanique

Retour à la page d'accueil

 

 

 

 

 

SECTEUR : DESSIN ET FABRICATION MÉCANIQUE

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT COLLÉGIAL

 

TECHNOLOGUE EN PLASTURGIE

DIPLÔME D’ÉTUDES COLLÉGIALES D.E.C.

 

Consulte également la section "liens recommandés" (dont des vidéos de technologues en plasturgie qui parlent de leur métier).

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

 

En tant que technologue en plasturgie; tu auras pour tâches d’assurer le bon déroulement des opérations de production en transformation et fabrication de produits en plastique ou polymères (matériaux semblables comme le caoutchouc et la fibre de verre), contrôler toutes les opérations de la production, superviser le personnel ouvrier (opérateurs de machines, ouvriers de l’entretien de l’outillage, monteurs de moules, etc) et t’assurer du bon état de fonctionnement des diverses machines et équipements de l’usine.

 

Si tu fais partie de l’équipe de conception, tu créeras et dessineras (à la main ou assisté par ordinateur) des moules ou des outils qui serviront à la fabrication des divers produits en plastique.

 

Tu peux aussi être appelé(e) à superviser à contrôler la qualité des produits fabriqués en usine en effectuant divers tests et analyses de la résistance, de la rigidité et l’absence d’erreurs lors de leur fabrication. Tu effectueras ces essais dans un laboratoire concentré spécialement pour le contrôle de la qualité et tu auras aussi à superviser le personnel affecté à ce service.

 

Voici quelques exemple de produits que tu pourrais participer à la fabrication : pièces de plastiques pour la fabrication de certains équipements d’aéronefs; pièces en plastiques pour le revêtement intérieur d’aéronefs; pièces en plastique pour la fabrication d’automobiles ou autres véhicules routiers; bateaux en fibre de verre; réservoirs de toutes sortes en fibre de verre, pneus, produits de plomberie en plastique ou caoutchouc, tapis en caoutchouc, jouets en plastique, vaisselle de plastique, bancs ou autres équipements de parcs ou terrains de jeux, boîtiers pour appareils électroniques, etc.

 

QUALITÉS ET APTITUDES  NÉCESSAIRES :

-        Être attiré(e) par les technologies

-        Aptitudes pour les mathématiques, les sciences et le dessin technique

-        Aptitudes en dessin sont utiles pour dessiner et concevoir des moules

-        Bonne acuité visuelle et auditive

-        Bonnes habiletés manuelles et bonne dextérité manuelle car tu auras à opérer des machines

-       Capacité de bien comprend des plans et devis puisque tu devras en dessiner des plans d'assemblage de moules ou autres produits en plastique ou en caoutchouc

-        Capacité d’analyse et de synthèse pour résoudre différents problèmes de conception et pour analyser les propriétés des matériaux

-        Minutie, précision, souci du détail car tu auras à contrôler la qualité des matériaux

-        Sens des responsabilités car tu seras responsable de superviser le personnel et contrôler les opérations

-        Sens de l’observation et curiosité scientifique pour être à l'affût des nouveaux développements et technologiques

-        Créativité, imagination et ingéniosité pour pouvoir proposer tes idées et participer la conception et réalisation de produits de qualité

-        Sens de l'organisation et Bonne méthode de travail car tu auras à planifier les opérations et gérer des priorités et des échéanciers

-        Facilité à travailler en équipe et leadership car aurez à travailler en collaboration avec des ouvriers, techniciens et ingénieurs

-        Très bonnes connaissances en informatique car tu auras à utiliser des logiciels spécialisés en D.A.O. et C.A.O. et en production industrielle

-   Très bonne connaissance maîtrise de la langue langue française parlée et écrite car tu devras t'exprimer clairement et de facon professionnelle lors des réunions avec les équipes de conception et de production, ainsi que pour rédiger des rapports techniques et d'expertise

-    Bonne connaissance de la langue langue anglaisecar la plupart des publications spécialisées sont dans cette langue, ainsi que pour rédiger des rapports techniques et d'expertise, de plus, la plupart des publications spécialisées sont dans cette langue

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-         Contremaître ou contremaîtresse de la production

-         Contrôleur(e) de la qualité des produits plastiques

-         Contrôleur(eure) des procédés

-         Dessinateur-concepteur ou dessinatrice-conceptrice d’outillage de transformation

-         Dessinateur(trice) de moules

-         Monteur(euse) de moules

-         Opérateur(trice) de machines à mouler par soufflage

-         Opérateur(trice) de presses à mouler

-         Planificateur(trice) de la production

-         Représentant(e) technique en produits plastiques

-         Superviseur(e) de la production

-         Technicien(ne) au contrôle de la qualité

-         Technicien(ne) des procédés de transformation

-         Technicien(ne) en entretien et ajustement des équipements

-         Technicien(ne) en fabrication de matériaux

-         Technicien(ne) en recherche et développement

-         Technicien(ne) en transformation 

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-    Fabricants de moules pour l'industrie de la plasturgie

-     Manufacturiers de produits en différents types de plastique comme le PVC, le polyuréthane, le polyéthylène ou le polystyrène (bouteilles, contenants, emballages, sacs, portes et fenêtres, produits architecturaux, jouets, pièces pour matériel de transport, produits pour le bâtiment et la construction, etc.)

-       Mmanufacturiers de produits en caoutchouc (pièces pour matériel de transport, produits pour le bâtiment et la construction, tubes et tuyaux, etc)

-    Manufacturiers de produits en plastique renforcé de fibre de verre ou de fibre hautes performances (pièces et composantes pour véhicules de transport, produits pour le bâtiment et la construction, pièces pour ailes, trains d'atterrisage ou moteurs d'aéronefs, équipements sportifs, instruments de musique, embarcations nautiques, pièces pour navires dont la coque, réservoirs industriels

-       Manufacturiers de bateaux (plaisance, pêche, etc)

-       Industries aérospatiales (moteurs, trains d'atterrissage, composants de structures tels que les ailes, etc)

-       Industries du matériel de transport (autobus, camions, VTT, motoneiges, etc)

-    Distributeurs de machines et équipements pour l'industrie de la plasturgie et du caoutchouc

-       Autres industries utilisant les matières plastiques dans la fabrication de leurs produits

-       Ateliers de fabrication de moules en plastique 

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-         Connaissance de l’anglais (certains exigent le bilinguisme)

-         Polyvalence

-         Bonne connaissance en informatique (pour les activités de gestion)

-         Facilité d’adaptation aux nombreux changements technologiques

AFFILIATION À UNE ASSOCIATION PROFESSIONNELLE :

 

Aucun permis de pratique n'est nécessaire afin de pratiquer en tant que technicien(ne) ou technologue en génie de la plasturgie.

 

Par contre, il est recommandé de devenir membre de l’Ordre des technologues professionnels du Québec.

 

L’obtention du titre professionnel T.P. te permettra d’accéder à certains postes-clés en entreprise et obtenir une reconnaissance dans la profession.

 

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 31 mars 2016 :

 

Le placement est EXCELLENT, 83 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la totalité sont à temps complet.

 

Un(e) répondant(e) a choisi de poursuivre ses études à l'université en génie mécanique (spécialisation en plasturgie).

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À  TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

7 5 5 1

 

Note 1 : taux de placement comparable aux années précédentes (était de 80 % en 2014).

Note 2  : selon le Cégep de Thetford, le taux de placement en 2012 et 2013 était de 100 % en emploi relié, aucune donnée disponible sur le nombre de diplômés(es).

Sources : Ministère de l'Enseignement supérieur du Québec et Cégep de Thetford

SALAIRE :

 

Selon les données de 2016 :

 

Le salaire moyen en début de carrière était de

-    17,50 $/heure (40 hres/sem) au sein des PME

-    22,20 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en production ou technicien(ne) en contrôle de la qualité au sein des grandes industries de la plasturgie, du caoutchouc, de la fibre de verre et des composites

-    23,18 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que planificateur(trice) de production au sein des grandes industries de la plasturgie, du caoutchouc, de la fibre de verre et des composites

-         23,39 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en plasturgie au sein des grands manufacturiers de machines et équipements industriels

-    23,95 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en plasturgie au sein des grandes manufacturiers du matériel de transport

-    25,11 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en plasturgie au sein des grandes industries aérospatiales

Note 1 : baisse de la moyenne salariale au sein des PME par rapport aux années précédentes (était de 18,55 $ en 2014 et 18,50 $ en 2010).

 

Note 2 : chez les grands employeurs privés, les augmentations sont établies selon les conventions collectives.

 

Note 3 : dans certaines grandes industries, il faut ajouter au taux horaire, une prime pour le travail de soir ou une prime pour le travail de nuit.

 

Sources : Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec, Industrie Canada, conventions collectives des employés de plusieurs grands manufacturiers de machines et équipements industriels, conventions collectives des employés de plusieurs grandes industries du matériel de transport, conventions collectives des employés de plusieurs grandes industries de la plasturgie et conventions collectives des employés de plusieurs grandes industries aérospatiales.

BREF PORTRAIT DE QUELQUES SECTEURS INDUSTRIELS :

L'industrie québécoise de la plasturgie et des composites :

On trouve la matière plastique dans la quasi-totalité des segments d'utilisation finale de l'économie. Ses particularités (facilité de transformation, légèreté et résistance à la corrosion) ont favorisé la création de nouveaux produits. La matière plastique a également remplacé le papier, le verre et le métal dans certaines applications traditionnelles.

Dans le secteur des plastiques, la liste des principaux produits fabriqués est éclectique : aucun produit n'est fabriqué par plus de 16 % des entreprises.

Parmi les principaux produits fabriqués, figurent :

Dans le secteur des composites, les principaux produits fabriqués sont :

Plusieurs procédés de transformation sont utilisés par les entreprises de la plasturgie, voici les principaux :

  1. injection : 92 %

  2. thermoformage : 73 %

  3. extrusion profilés et tubes : 45 %

  4. moulage par compression : 28 %

  5. moulage à contact : 28 %

En 2015, Elle avait un marché de plus de 5,3 milliards $ (dont 1,6 milliards en exportations, soit 30 % des produits fabriqués).

 

En 2015, l’industrie des plastiques et des composites comptait au Québec, 442 entreprises, ce qui représente une baisse de 4 % par rapport à 2011 (461).Elles regroupaient 28 % des entreprises canadiennes du secteur, ce qui place la province au 2e rang en importance après l’Ontario, qui en regroupe 47 %.

 

Au sein de l’industrie des plastiques et des composites au Québec, les trois quarts des entreprises (76 %) oeuvrent principalement dans la fabrication de produits en plastique; près d’un quart (22 %) sont principalement dans le secteur des composites; Seule une minorité d’entreprises (2 %) oeuvrent dans 2 secteurs.

 

En 2015, l’industrie des plastiques et des composites regroupait ainsi 347 entreprises oeuvrant dans le secteur des plastiques et 104 oeuvrant dans le secteur des composites.

 

Parmi l’ensemble des entreprises répertoriées au Québec en 2015, le sous-secteur de la fabrication d’autres produits 60 % des entreprises. Ce sous-secteur inclut : la fabrication d'appareils sanitaires en plastique, la fabrication de pièces en plastique pour véhicules automobiles, ainsi que la fabrication de tous les autres produits en plastique, qui inclut la fabrication de produits en composites.

 

La diminution du nombre d'entreprises se concentrait dans les domaines de la fabrication de tuyaux, de raccords de tuyauterie et de profilés non stratifiés en plastique, de la fabrication des bouteilles, contenants, emballages et sacs en plastique.

 

En 2015, plus de 99 % des entreprises sont des PME, dont 17 % sont des microentreprises de 1 à 4 employés, 54 % de petites entreprises comptant de 5 à 49 employés et 29 % de moyennes entreprises avec 50 à 499 employés, alors que les grandes entreprises ne représentaient que moins de 1 % (seulement 4 entreprises).

 

L’industrie des plastiques et des composites compte plus de 21 000 travailleuses et travailleurs (une stabilité depuis 2012), ce qui représente 5 % de l’ensemble des employés de l’industrie manufacturière. En moyenne, les entreprises de l’industrie comptent 49 employés(es).

 

La région de Montréal compte la plus concentration de l'industrie (30 %, soit 133 entreprises qui employaient plus de 6 300 personnes);

Suivie de la Montérégie (22 % avec 98 entreprises qui employaient plus de 4 600 personnes);

Vient ensuite la région de Chaudière-Appalaches (12 %, soit 53 entreprises qui employaient plus de 2 500 personnes);

Ainsi que Lanaudière (7 % avec 31 entreprises qui employaient plus de 1 500 personnes).

Alors les régions de Laval, Laurentides et Centre-du-Québec représentaient 5 % chacun (soit une vingtaine d'entreprises qui employaient environ 1 000 personnes dans chacune de ces régions).

La répartition des entreprises et des emplois par sous-secteurs était :

L'industrie québécoise du matériel de transport terrestre :

Elle est le plus important secteur de l'industrie de la fabrication mécanique et l'un des plus importants secteurs industriels au Québec.

En 2015, son marché génère des revenus de plus de 11,4 milliards $.

Elle regroupait plus de 680 entreprises qui employaient près de 38 000 travailleuses et travailleurs dans différentes régions du Québec.

Elles étaient principalement concentrées dans les régions suivantes : Laurentides, Estrie, Centre-du-Québec, Montérégie, Chaudière-Appalaches, Bas-St-Laurent, Lanaudière, Île-de-Montréal et Laval.

Dans le domaine de la plasturgie, on y retrouve une trentaine d'entreprises employant plus de 2 500 travailleuses et travailleurs qui fabriquent des pièces en plastique, en caoutchouc ou en composites pour des véhicules de transport terrestre (routier ou ferroviaire).

On peut diviser cette industrie en 5 sous-secteurs, soit :

L'industrie aérospatiale québécoise :

Elle représente à elle-seule près de 56 % de toute l'industrie aérospatiale canadienne et figure en 6e position au niveau mondial (après l'État de Washington aux USA, la région des Midi-Pyrénées en France, le comté de Hampshire en UK, l'État d'Hessen en Allemagne et la région de Madrid en Espagne).

Ce sont principalement des industries de l'aéronautique pour l'aviation civile que l'on retrouve (systèmes, composantes, pièces et assemblage d'aéronefs), mais également quelques entreprises sont liées à l'industrie spatiale (satellites ou ses composantes ou pièces).

Quelques entreprises québécoises fabriquent des composantes et pièces pour aéronefs civils, mais également pour des aéronefs militaires, mais le marché de la Défense au Québec n'est pas très importante.

Au Québec; on y assemble des avions long courrier, avions régionaux, des avions d'affaires, des hélicoptères civils, des aubes de moteurs d'aéronefs, des turbines à gaz pour moteurs d'aéronefs, des trains d'atterrisssages pour aéronefs, des simulateurs de vol professionnels pour avions régionaux et avions d'affaires, des composantes de structures pour aéronefs et bien d'autres.

En 2016, l'industrie aéronautique québécoise, c'était :

Dans le domaine de la plasturgie, on y retrouve une dizaine d'entreprises employant plus de 800 travailleuses et travailleurs qui fabriquent notamment des hublots, des lentilles, des bouts d'ailes, des collecteurs de cloison arrière pressurée, des panneaux d'accès, des panneaux de plaond, des panneaux de paroi latérale, des compartiments à bagages, des ensembles structuraux pour l'intérieur de postes de pilotage, des ensembles de panneaux de garnitures intérieures de postes de pilotage (linings), des tableaux de bord d'aéronefs, garnitures d'escaliers d'avions, des écrans anti-éblouissement, sièges d'avions, etc.

Sources : Ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation du Québec, Pôle d'excellence québécois en transport terrestre, Comité sectoriel de la main-d'œuvre de l'industrie aérospatiale du Québec et

PERSPECTIVES D’AVENIR :

La demande est liée au besoin d’embaucher une main-d’oeuvre de plus en plus qualifiée afin de maintenir la compétitivité des entreprises du secteur. On observe un manque de personnes diplômées dans ce domaine. Par ailleurs, le nombre de postes à pourvoir dans le secteur est relativement limité.

Dans l'ndustrie des produits en plastiques pour la construction; les produits de PVC dans la fenestration résidentielle connaissent une progression soutenue, alors qu’on observe une diminution des produits de portes et fenêtres de bois. Comme le secteur de la rénovation maintient une croissance modérée, ces deux facteurs font que la demande de main d’oeuvre devrait se poursuivre au cours des prochaines années. Toutefois, le nombre de postes à pourvoir demeure relativement limité.

La demande vient également au sein de l'industrie des pieces en plastiques pour les véhicules de transport terrestres (camions et autobus), ainsi que chez les manufacturiers de pieces en plastiques pour les aéronefs. La demande de main d’oeuvre devrait se poursuivre également au cours des prochaines années. Toutefois, le nombre de postes à pourvoir demeure relativement limité.

Selon le Cégep de Thetford, plusieurs finissantes et finissants du programme ont déjà obtenu un emploi dans le domaine avant même d'obtenir leur diplôme et ce, grâce à leurs stages rémunérés en entreprise.

 

Donc, il y a d'excellentes possibilités d’emploi pour les prochaines années.

 

Pour plus de détails, consulte le Comité sectoriel de la main-d'oeuvre des plastiques et des composites

 

Ainsi que le Portrait de l'industrie de la plasturgie, du caoutchouc et des composites

 

Sources : Comité sectoriel de la main-d'œuvre de l'industrie des plastiques et des composites, Emploi-Québec et Cégep deThetford

 

LE PROGRAMME D’ÉTUDES :

 

Le Diplôme d’études collégiales en technologie de la plasturgie D.E.C. a une durée totale de 3 ans offert à temps complet. Il comporte des cours en compléments de mathématiques appliquées aux techniques industrielles, notions fondamentales de chimie appliquées à la plasturgie 1, notions de cinétique, notions de dynamique, dessin technique, propriétés physiques des plastiques, techniques de machines-outils 1, technologie de construction, statique et résistance des matériaux, analyse et transformation des matériaux, notions fondamentales de chimie appliquées à la plasturgie 2, organisation des ateliers, dessin d'outils et moules 1, étude et conception d'une pièce en plastique 1, techniques de transformation des matières plastiques 1, comportement physique des polymères, technologie des matériaux polymères 1, anglais appliqué aux techniques industrielles, contrôle de la qualité des matières et produits plastiques, dessin d'outils et moules 2, étude et conception d'une pièce en plastique 2, fabrication des moules, introduction à la conception de moules assistés par ordinateur CAO, techniques de transformation des matières plastiques 2, techniques de transformation des caoutchoucs, technologie des matériaux polymères 2, techniques de transformation des plastiques renforcés et des composites, conception et design d'une pièce en plastique, résines plastiques, optimisation des processus de transformation, gestion de la production, surveillance et gestion du personnel en production, projet industriel (qui peut être réalisé pendant les stages en industrie), ainsi que 2 stages industriels rémunérés d'une durée de 10 semaines (dont le premier offert en 2e année et le second offert en 3e année).

 

Pour plus de détails sur ce programme, consulte la vidéo promotionnelle réalisée par le Cégep de Thetford (et le vidéo suivant).

 

PASSERELLES :

 

Un programme passerelle permet aux titulaires d'un D.E.C. dans une discipline en particulier de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans le cadre de son baccalauréat. Par contre, aucune garantie d'admission n'est offerte lors de la demande.

 

 Voici quelques exemples de ces ententes :

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Il te sera possible de poursuivre tes études à l'université dans un programme tel que :

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

-         Détenir le D.E.S. et avoir réussi les cours suivants ou leurs équivalents :
 

TS ou SN 4e (anciennement Mathématiques 526)

STE ou SE 4e (anciennement sciences physiques 436)

 

Note : pour connaître les équivalences des préalables à l’éducation aux adultes, consulte la page suivante

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

  

Aucun contingentement à ce programme

 

Les candidats(es) admissibles (c'est-à-dire détenant les préalables requis) sont généralement admis

 

Admissions également ouvertes à l’hiver

 

ENDROIT DE FORMATION 

 

Qu'est-ce que l’alternance travail-études ?

-         Cégep de Thetford offert en alternance travail-études, site du département, site d'Oléatek (centre de développement technologie en oléochimie industrielle rattaché au cégep), site du Centre de technologie minérale et de plasturgie (centre de transfert de technologie rattaché au cégep),
 programme unique au Québec

LIENS RECOMMANDÉS :

Tu désires avoir l’avis de professionnels du métier ?, alors va également consulter les vidéos suivants :

Pour une liste d'entreprises de cette industrie, consulte le Portrait de l'industrie de la plasturgie, du caoutchouc et des composites

 

Consulte aussi différents vidéos sur le domaine de plasturgie sur la chaîne Youtube

 

 

Retour à page du secteur fabrication mécanique

Retour à la page d'accueil