Retour à la page du secteur services sociaux

Retour à la page d'accueil

SECTEUR : SERVICES SOCIAUX

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT UNIVERSITAIRE

 

CONSEILLER(ÈRE) EN COMMUNICATION-MARKETING

CONSEILLER(ÈRE) AUX RELATIONS AVEC LA CLIENTÈLE

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 

 

En tant que conseillère ou conseiller aux relations avec à la clientèle; tu seras responsable de conseiller et coordonner les activités, les opérations et le personnel d'un service à clientèle au sein d'une organisation.

 

Tu auras pour tâches de :

Si tu deviens conseillère ou conseiller en communication-marketing; tu seras responsable de planifier, d'élaborer et de coordonner toutes les étapes d'un projet de communication-marketing d'une entreprise, soit : l'analyse de marché, la recherche en marketing, la production multimédia et la gestion des ressources humaines et financières.

 

Tu auras pour tâches de :

QUALITÉS ET APTITUDES NÉCESSAIRES :

 

-         Aimer travailler auprès des gens

-         Intérêts pour la compréhension des personnes

-         Aimer et facilité à travailler avec le public car tu seras en constants contacts avec la clientèle

-         Grande facilité à communiquer et à communiquer afin de bien comprendre les problèmes des clients afin de pouvoir les aider le mieux possible

-        Entregent et facilité d’expression car tu auras à t’exprimer devant public

-         Capacité d’analyse et de synthèse afin d’évaluer et d’analyser les problèmes de la clientèle et ensuite les résoudre

-         Esprit d’initiative et autonomie pour réussir à trouver une solution aux problèmes de la clientèle

-         Respect, empathie et discrétion pour permettre la personne d’avoir ta confiance

-        Débrouillardise et autonomie car tu auras à te débrouiller seul(e) pour régler certains problèmes et gérer des situations d'urgence

-         Sens de l’observation et ouverture d’esprit afin de pouvoir fournir des conseils pertinents auprès de tes clients

-        Sens de l’organisation et bonne méthode de travail nécessaire pour bien planifier les activités de relations avec les clients

-        Dynamisme pour relever de nombreux défis 

-        Capacité d’adaptation à divers milieux et divers situations

-         Excellente maîtrise de la langue française parlée et écrite afin de communiquer clairement et de façon professionnelle avec la clientèle

-         Excellente maîtrise de la langue anglaise parlée et écrite afin de communiquer clairement et de façon professionnelle avec une clientèle anglophone

-        Aptitudes pour l'apprentissge des langues afin de communiquer avec certaines clientèles allophones ou situées à l'étranger

PROFESSIONS APPARENTÉES :

EMPLOYEURS POTENTIELS :

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-         Excellente maîtrise de la langue française

-          Excellente maîtrise de la langue anglaise (bilinguisme souvent exigé)

-    Bonne maitrise de l'informatique (logiciels de bureautique, logiciels de navigation Internet, applications en marketing)

-    Polyvalence

-        Disponibilité

-        Dynamisme

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 31 janvier 2017 :

  

Pour le Baccalauréat en communication-marketing :

 

Le placement est EXCELLENT, 100 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail, ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la totalité sont à temps complet dont 1 répondant(e) travaillant à son compte.

 

Quelques répondants(es), soit 13 % ont poursuivi leurs études au niveau de la maîtrise (administration-marketing ou communication), notamment bénéficiant du cheminement intégré Bacc-Maîtrise.

  

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À TEMPS COMPLET

NOMBRE
 À LEUR
COMPTE

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

15 13 13 1 2

 

Note : taux de placement tout aussi excellent et comparable aux années précédentes (était de 100 % en 2016; 89 % en 2015; 100 % en 2014).

 

Source : Service de placement de l'Université de Sherbrooke

 

Pour le Baccalauréat en sciences de la consommation :

 

Le placement est bon, 81 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail, ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité sont à temps complet.

 

Quelques répondants(es) en emploi relié ont choisi de travailler à leur compte en démarrant leur propre cabinet conseil.

 

Quelques autres répondants(es), soit 9 % ont poursuivi leurs études au niveau de la maîtrise (agroéconomie - consommation, sociologie ou administration).

  

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À TEMPS COMPLET

NOMBRE
 À LEUR
COMPTE

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

46 34 32 2 4

 

Note : hausse du taux de placement par rapport aux années précédentes (était de 72 % en 2015; 78 % en 2013; 69 % en 2011 et 54 % en 2009).

 

Source : Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec.

 

SALAIRE :

 

Selon les données 2017 :

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

Dans le secteur privé :

-         21,15 $/heure (40 hres/sem) en tant que conseiller(ère) en communication-marketing au sein des PME

-         21,83 $/heure (40 hres/sem) en tant que conseiller(ère) aux relations et qualité du service avec la clientèle au sein des PME

-    26,08 $/heure (35 ou 40 hres/sem selon les organisations) en moyenne en tant que conseiller(ère) aux relations et qualité du service avec la clientèle au sein des grandes entreprises de commerce au détail

-    26,27 $/heure (37,5 hres/sem) en moyenne en tant que conseiller(ère) en qualité du service à la clientèle ou chargé(e) de projet en communication-marketing au sein des grandes institutions financières

-    26,76 $/heure (37,5 hres/sem) en moyenne en tant que conseiller(ère) en qualité du service à la clientèle ou chargé(e) de projet en communication-marketing au sein des grandes entreprises de télécommunications

-    27,81 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant que conseiller(ère) en qualité du service à la clientèle ou analyste ou chargé(e) de projet en communication-marketing au sein des grandes compagnies d'assurances

Note 1 : baisse de la moyenne salariale dans le secteur privé en relations avec la clientèle (était de 22,55 $ en 2015; 21,38 $ en 2013; 20,08 $ en 2011 et 21,58 $ en 2009).

Note 2 : légère baisse de la moyenne salariale dans le secteur privé en communication-marketing (était de 21,63 $ en 2017; 21,68 $ en 2014 et 19,71 $ en 2012).

Dans le secteur public et parapublic :

-         21,17 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'agent(e) d'aide socio-économique (agent en charge des dossiers MTESS, CNESST, SAAQ, IVAC, etc.) dans la fonction publique québécoise

-         22,84 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'agent(e) de recherche et planification socio-économique ou agent(e) d'information dans la fonction publique québécoise

-         23,30 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'agent(e) information - gestion des services à la clientèle à Revenu Québec

-         23,76 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'analyste - informations stratégiques et communications corporatives ou analyste - Ressources Québec à Investissement Québec

-         25,55 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'agent(e) d'information - promotion et marketing ou agent(e) de recherche et planification - marketing ou analyse en mise en marché à la Société des alcools du Québec SAQ

-         26,86 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'agent(e) d'information - promotion et marketing ou agent(e) de recherche et planification - marketing à Loto-Québec et Société des casinos du Québec

-         27,55 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'agent(e) de relation client à Aéroports de Montréal

-         28,32 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'agent(e) information - gestion des services à la clientèle à Revenu Canada

-         28,32 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'agent(e) information - gestion des services à la clientèle dans la fonction publique fédérale

-    29,58 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant que conseiller(ère) en communication ou conseiller(ère) en promotion des études au sein des universités

-    29,98 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant que conseiller(ère) en promotion et événements ou coordonnateur(trice) des événements spéciaux des études au sein des grandes municipalités (100 000 habitants et +)

-         33,52 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant en qu'agent(e) des relations avec la clientèle ou coordonnateur(trice) des services à la clientèle ou coordonnateur(trice) du centre d'appels ou conseiller(ère) en communication-marketing au sein des grandes entreprises publiques de transport urbain

-         33,66 $/heure (35 hres/sem) en tant que conseiller(ère) en accessibilité universelle ou conseiller(ère) ou conseiller(ère) en relations avec la clientèle ou conseiller(ère) en relations avec les partenaires à la Société de transport de Montréal STM

Note :  dans le secteur public et parapublic, les augmentations sont établies par les conventions collectives.

Sources : Ministère de l’Éducation et de l'Enseigenemnt supérieur du Québec, Conseil du Trésor du Québec, Commission de la fonction publique du Canada, Service de placement de l'Université de Sherbrooke (communication-marketing), Service de placement de l'Université Laval (sciences de la consommation), Syndicat du personnel administratif, technique et professionnel de la SAQ, Syndicat des employés professionels et de bureau - section locale Investissement Québec, Syndicat des professionnels de Loto-Québec, Syndicat des professionnels du Gouvernement du Québec - section locale Revenu Québec, conventions collectives des professionnels de plusieurs grandes entreprises publiques de transport urbain, conventions collectives des professionnels de la plupart des universités, conventions collectives des professionnels de la plupart des grandes municipalités, conventions collectives des professionnels de plusieurs grandes entreprises de télécommunications et conventions collectives des employés de plusieurs grandes compagnies d'assurances.

PORTRAIT DE LA PROFESSION :

Selon Emploi-Québec; il y avait plus de 8 000 agents d'aide au revenu, agents d'assurance-emploi, agents d'immigration, intervenants en consommation et autres spécialistes connexes partout au Québec en 2016.

 

Profession en majorité féminine, puisque les femmes représentaient plus de 64 % des membres de ces professions.

 

Plus de 94 % occupaient un poste à temps complet (88 % pour les professionnels et 96 % pour les gestionnaires et cadres).

La répartition des professionnels(les) selon l'âge était :

La répartition selon le type d'employeur était :

Selon Emploi-Québec; il y avait plus de 3 500 conseiller(ères), superviseurs(es), coordonnateurs(trice) et autres responsable des relations, de la qualité et du service  partout à la clientèle au Québec en 2016.

 

Profession en majorité féminine, puisque les femmes représentaient plus de 59 % des membres de ces professions.

 

Plus de 92 % occupaient un poste à temps complet (88 % pour les professionnels et 96 % pour les gestionnaires et cadres).

La répartition des professionnels(les) selon l'âge était :

La répartition selon le type d'employeur était :

Selon Emploi-Québec; il y avait plus de 11 000 agents de développement, analystes, recherchistes, experts-consultants, chefs de la publicité, de produit, des ventes, gestionnaires et responsables du marketing partout au Québec en 2016;

 

Ainsi que plus de 13 000 directeurs(trices) des ventes corporatives dans l'ensemble du Québec.

 

Profession en majorité féminine, puisque les femmes représentaient plus de 57 % des membres de ces professions (étaient de 55 % en 2015 et 54 % en 2014).

 

Plus de 92 % occupaient un poste à temps complet (88 % pour les professionnels et 96 % pour les gestionnaires et cadres).

La répartition des professionnels(les) selon l'âge était :

La répartition gestionnaires et cadres selon l'âge était :

La répartition selon le type d'employeur était :

Source : Emploi-Québec

 

PERSPECTIVES D'AVENIR :

 

La plupart des diplômés(es) obtiennent un emploi par l'entreprise qui les ont accueilli au cours de leur(s) stage(s).

 

Dans le domaine de la gestion des relations et qualité des services à clientèle :

 

Le secteur du service à la clientèle est une priorité pour toutes entreprises qui se respectent et au sein de toutes les organisations publiques, parapubliques et sociétés d'État et elles ont besoin de conseillers(ères) compétents(es) afin d'offrir une service de professionnel de qualité à leur clientèle.

 

En 2017, le salaire annuel moyen d'un(e) conseiller(ère) aux relations et qualité du service avec la clientèle au sein des PME ayant 10 années d'expérience était de 54 600 $

 

En 2017, le salaire annuel moyen d'un(e) conseiller(ère) aux relations et qualité du service avec la clientèle au sein des grandes entreprises de commerce au détail ayant 10 années d'expérience était de 61 700 $.

 

En 2017, le salaire annuel moyen d'un(e) conseiller(ère) aux relations et qualité du service avec la clientèle au sein des grandes compagnies d'assurances ayant 10 années d'expérience était de 65 800 $.

 

En 2017, le salaire annuel moyen d'un(e) directeur(trice) des relations avec la clientèle au sein des PME ayant 10 années d'expérience était de 74 100 $

 

En 2017, le salaire annuel moyen d'un(e) directeur(trice) des relations avec la clientèle au sein des grandes entreprises de commerce au détail ayant 10 années d'expérience était de 83 800 $.

 

En 2017, le salaire annuel moyen d'un(e) directeur(trice) des relations avec la clientèle au sein des grandes compagnies d'assurances ayant 10 années d'expérience était de 89 400 $.

 

Dans le domaine du communication-marketing et de la publicité :

 

Les agences de publicité notent que le taux de succès de la publicité conçue au Québec est beaucoup plus élevé que la simple adaptation de la publicité étrangère. Les caractéristiques des consommateurs québécois diffèrent en effet beaucoup de celles des autres Nord-Américains (télévision, langue, culture, consommation, loisirs, vedettes crédibles, etc.). Au cours des dernières années, cette tendance a d'ailleurs entraîné une hausse de la proportion de la publicité conçue localement, et par le fait même contribué à la hausse de l'emploi dans cette industrie. Par ailleurs, de nouveaux créneaux se sont ouverts graduellement à la publicité.

 

Plus de la moitié des employeurs en communication, en publicité, marketing et relations publiques, ont des postes à combler, alors que la moyenne des autres industries au Québec est plutôt de 26 %. Dans un proche avenir, «80 % de ces entreprises anticipent accroître leurs investissements », principalement dans les secteurs du marketing relationnel, de la promotion et de la promotion sur Internet.

 

Les professionnels de la publicité-marketing et des relations publiques forment près des deux tiers du total des professionnels de la communication.

 

Selon l'Association des agences de publicité du Québec, on dénombre 1 100 agences de publicité au Québec, dont 800 comptaient moins de cinq employés. Il y a environ 400 postes à combler dans l’industrie.

 

En 2017, le salaire annuel moyen d'un(e) professionnel(le) en marketing ou communication-marketing au sein des PME ayant 10 années d'expérience était de 57 400 $

 

En 2017, le salaire annuel moyen d'un(e) professionnel(le) en marketing ou communication-marketing au sein des grandes entreprises de commerce au détail ayant 10 années d'expérience était de 65 400 $.

 

En 2017, le salaire annuel moyen d'un(e) professionnel(le) en marketing ou communication-marketing au sein des grandes compagnies d'assurances ayant 10 années d'expérience était de 70 100 $.

 

En 2017, le salaire annuel moyen d'un(e) professionnel(le) en marketing ou communication-marketing au sein des grandes entreprises manufacturières ayant 10 années d'expérience était de 71 200 $.

 

Pour plus de détails, consulte le portrait des secteurs suivants :

Sources : Association des professionnels en communication-marketing du Québec, Association des agences de publicité au Québec, UQAM, Université de Sherbrooke, Université Laval.

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

 

Le Baccalauréat spécialisé en sciences de la consommation B.A. de l'Université Laval, a une durée totale de 3 ans offert à temps complet. Il a pour objectif de te préparer afin d'obtenir les compétences nécessaires pour analyser les comportements des clientèles et les problématiques liées aux relations entreprises-clients.

  

Il comporte les cours suivants : législation et consommation, perspective psycho-expérientielle en consommation, consumérisme et perspective consommateur, consommation et vieillissement, service à la clientèle - concepts et méthodes, méthodes quantitatives en consommation, principes de microéconomie, socialisation à la consommation chez les jeunes, relations avec les clients et médias sociaux, gestion de la qualité, introduction au marketing ou commercialisation alimentaire, études de consommation et recherche commerciale, force et techniques de vente, enjeux durables, consommateurs et organisations, économie de la consommation, outils de qualité, théories et mesure de la satisfaction, méthodes qualitatives en consommation, principes de rédaction, planification, évaluation et amélioration des services à la clientèle, ainsi que gestion de la distribution.

 

Tu devras également choisir 2 cours optionnels parmi les suivants : communication orale en public, psychosociologie de la communication, communication et changement d'attitude, introduction aux relations publiques et gestion de la communication.

 

De plus, le profil international t’offre la possibilité excitante de compléter une partie de ta formation en France, alors que le profil entrepreneurial permettant de réaliser un projet de démarrage d'une entreprise en lien avec le champ de spécialisation.

 

Puisque le programme est offert selon la formule en régime coopératif, il comporte également 2 stages obligatoires rémunérés en milieu de travail d'une durée de 15 semaines chacun.

 

Enfin, un passage intégré à la maîtrise permet de commencer une scolarité de deuxième cycle, contributoire à la fois au baccalauréat et à la maîtrise est également offert dans le cadre de la maîtrise en agroéconomie - consommation avec mémoire (axé sur la recherche).

 

Le Baccalauréat spécialisé en communication appliquée avec cheminement coopératif en communication-marketing B.A. de l'Université de Sherbrooke a une durée totale de 3 ans offert à temps complet seulement. Il permet d’acquérir une formation bidisciplinaire, soit en marketing et en communication. Il vise notamment à former des professionnels compétences et polyvalents dans le domaine de la communication publicitaire, mais également au niveau des services aux consommateurs.

 

Il comporte les cours obligatoires suivants : stratégies de recherche documentaire, institutions de la communication, norme et analyse, rédaction - style et clarté, outils informatiques, médias numériques, rédaction technique promotionnelle, théories de la communication, planification de la communication, révision de textes, enjeux numériques du numérique, anglais avancé 2, principes d'administration, communication interne, introduction à la publicité, gestion des médias publicitaires, projet de seconde année en communication, information comptable, introduction au marketing, gestion du personnel et relations industrielles, gestion financière et communication-marketing, gestion de mandat en communication-marketing, recherche marketing 1, politique de marketing et méthodes quantitatives en communication-marketing.

 

Tu devras également choisir 1 à 3 cours optionnels parmi une liste de plus de 30 cours proposés (ex : communication visuelle, communication orale, langages de communication, stratégies de rédaction, création et rédaction publicitaires, gestion de contenu Web, Internet et multimédia, communication interpersonnelle, communication organisationnelle, communication et gestion événementielle, etc;

 

Ainsi que 0 à 1 cours au choix en dehors du champs de spécialisation parmi l'ensemble des cours offerts par l'Université accessibles comme cours au choix

 

De plus, tout au long du programme, tu devras réaliser 3 stages coopératifs rémunérés en entreprise d'une durée de 3 mois chacun (généralement offerts : au trimestre d'été de la 1re année, au trimestre d'été de la 2e année et au trimestre d'hiver de la 3e année).

 

Enfin, le cheminement intégré baccalauréat-maîtrise te permettra d'accéder directement à la maîtrise en administration - cheminement en communication-marketing qui pourra être complété en 1 an.

 

Le Baccalauréat spécialisé en communication en marketing B.A. offert à l’UQAM a une durée totale de 3 ans offert à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel. Il vise à former des gestionnaires et des communicateurs stratégiques multidisciplinaires dont les connaissances s'articulent sur des modèles théoriques validés et sur une orientation critique face aux pratiques actuelles de la communication marketing.

Il comporte les cours obligatoires suivants : diffusion et réception en communication, communication organisationnelle, introduction au marketing, les consommateurs et la loi, éléments de statistiques pour les sciences humaines, communication orale et écrite, pratiques de communication dans les organisations, recherche en marketing, comportement du consommateur, introduction aux sciences comptables, communication-marketing et technologies de communication, gestion de la marque, introduction à la publicité, analyse microéconomique, méthodes quantitatives en marketing, aspects marketing du commerce électronique , marketing direct et gestion de la relation clients, gestion des organisations : complexité, diversité et éthique, plans de communication, théorie et pratique de la gestion de projet, analyse critique du phénomène publicitaire, marketing et gestion des commerces au détail, communication financière, stratégie de marketing, éthique de la communication-marketing et de la gestion de la marque, ainsi qu'un stage créditée non rémunéré en communication-marketing qui peut être effectué dans des agences de communication et diverses autres organisations, tant au pays qu'à l'étranger.

 

Enfin, tu devras choisir 1 cours optionnel sur les aspects sociaux ou internationaux de la communication-marketing parmi 12 cours proposés (ex : communication et relations interethniques, analyse de la société québécoise, communications internationales et cultures locales, marketing international, etc.); 1 cours optionnel en marketing et publicité parmi 12 cours proposés (ex : animation de communautés en ligne et phénomènes de groupe, initiation aux technologies numériques, initiation à la création publicitaire, promotion des ventes, gestion des nouveaux produits et services, événements spéciaux et commandites en relations publiques, etc.); ainsi qu'un cours au choix en dehors du champ de spécialisation parmi l'ensemble des cours offerts par l'UQAM accessibles comme cours au choix.

 

Le Baccalauréat spécialisé en communication sociale B.A. offert à l’U.Q.T.R. a une durée totale de 3 ans offert à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel. Exclusif au Québec, contrairement aux programmes des autres universités, il est le seul entièrement consacré aux différents aspects sociaux et culturels de la communication. Il vise à former des intervenants de première ligne au sein des organisations sur les impacts sociaux et cultures des décisions prises.

 

Il comporte les cours obligatoires suivants : introduction à la communication et ses modèles, introduction à la communication sociale, communication et actualité : analyse et critique, production médiatique : court-métrage (théorie), communication dans les groupes de tâches, médias et société : valeurs, enjeux et perspectives, démarches de travail intellectuel en communication sociale, relations avec les publics et les médias 1, communication et sociologie politique : l'espace public et l'enjeu démocratique, analyse et études en communication sociale, gouvernance des communications, de la culture et de l'information, sémiologie : théories et modèles, communication et organisation, planification des activités de communication, projet d'intervention en communication sociale, ainsi qu'un stage en communication sociale.

 

Tu devras également choisir 7 à 8 cours optionnels parmi 28 cours proposés (ex : communication en situation d'urgence, communication et prise en charge des risques, groupes et enjeux de la communication, leadership : théories et compétences, lien social et espace médiatique, relations avec les publics et les médias 2, production télévisuelle en communication sociale, applications multimédias en communication sociale, rédaction en communication sociale, etc.);

 

Ainsi qu'1 ou 2 cours complémentaires en dehors du champ de spécialisation parmi l'ensemble des cours de 1er cycle offerts par l'université accessibles comme cours au choix (ex : méthodologie de la recherche en sciences sociales appliquées 1, animation et intervention sociale, introduction à la philosophie sociale et politique, développement de carrière, intervention communautaire, problèmes sociaux, fondements de la dynamique familiale, psychologie sociale 1, psychologie dynamique des milieux de travail, psychologie du vieillissement, sexualité et vieillissement, sociétés et vieillissement, vieillissement au travail et retraite, cultures canadiennes et américaines, langue et société au Québec, la notion du discours,  sociolinguistique, écriture avancée en anglais, grammaire anglaise pratique 1, techniques de rédaction, difficultés grammaticales, révision en communication écrite, communication écrite et médias, espagnol écrit et parlé 1 et 2, espagnol intermédiaire 1 et 2, espagnol avancé, etc).

 

DEC-BAC :

 

Qu'est-ce qu'un programme DEC-BAC ?

 

Il permet d'entreprendre des études collégiales et universitaires en 5 ans (au lieu de 6 ans) et obtenir 2 diplômes, soit D.E.C. et le Baccalauréat.

 

Pour plus de détails, consulte la page suivante

 

Voici les ententes actuellement offertes :

 

D.E.C.-BAC en sciences de la consommation

(D.E.C. en commercialisation de la mode 3 ans + Baccalauréat en sciences de la consommation - 2 ans)

D.E.C.-BAC en sciences de la consommation

(D.E.C. en commercialisation de la mode 3 ans + Baccalauréat en sciences de la consommation - 2 ans)

D.E.C.-BAC en sciences de la consommation

(D.E.C. en gestion d'un établissement de restauration 3 ans + Baccalauréat en sciences de la consommation - 2 ans)

D.E.C.-BAC en sciences de la consommation

(D.E.C. en gestion de commerces 3 ans + Baccalauréat en sciences de la consommation - 2 ans)

PASSERELLES :

 

Une passerelle permet aux titulaires du DEC en techniques d'éducation à l'enfance de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans le cadre de son baccalauréat.

 

Voici la seule entente actuellement offerte :

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Si tu le désires, tu pourras poursuivre tes études au niveau des études supérieures dans un programme tel que :

maîtrise en agronomie-consommation à Laval, maîtrise en administration - concentration-marketing à Sherbrooke, maîtrise en lettres - communication sociale (avec essai) à l'U.Q.T.R., maîtrise en lettres - communication sociale (avec mémoire) à l'U.Q.TR.R., D.E.S.S. en communication-marketing à HEC Montréal, maîtrise en communication, maîtrise en sociologie, etc.

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

-         Soit détenir un D.E.C. intégré en sciences-arts-lettres ou en sciences humaines
 

-    Soit détenir un D.E.C. en histoire et civilisations et avoir réussi le cours Méthodes quantitatives en sciences humaines 360-300 ou son équivalent

 

-    Soit détenir un D.E.C. en sciences de la nature ou en sciences pures et appliquées et avoir réussi le cours Initiation pratique à la méthodologie des sciences humaines 300-300

 

-         Soit détenir un autre D.E.C. et avoir réussi les cours suivants ou leurs équivalents :
Initiation pratique à la méthodologie des sciences humaines 300-300
Méthodes quantitatives en sciences humaines 360-300

 

-         Soit être âgé d’au moins 21 ans, posséder les connaissances appropriées et une expérience pertinente

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Aucun contingentement dans ces programmes,

 

Les candidats(es) répondant aux conditions d'admission sont généralement admis 

 

Les admissions sont ouvertes aux trimestres d’automne et d’hiver

 

ENDROITS DE FORMATION :

LIENS RECOMMANDÉS :

Tu veux un avis de professionnels(les) du métier ?, alors regarde les vidéos suivants :

Retour à la page du secteur services sociaux

Retour à la page d'accueil