Retour à la page du secteur restauration, hôtellerie et tourisme

Retour à la page d’accueil

 

 

 

SECTEUR : RESTAURATION HÔTELLERIE ET TOURISME

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT UNIVERSITAIRE

 

GESTIONNAIRE EN TOURISME

BACCALAURÉAT SPÉCIALISÉ B.A.A.

 

 Consulte également la page d’informations sur les programmes pré-universitaires en sciences de l’administration

 

Va voir également la section « liens recommandés » à la fin de cette page (dont des vidéos de gestionnaires et conseillers touristiques qui parlent de leur travail).

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

 

En tant qu'agente ou agent de promotion touristique; planifier, organiser et réaliser les activités liées à la promotion et à la commercialisation de produits et services touristiques pour le compte d’une entreprise, d’un organisme ou d’un regroupement.

 

Tu auras pour tâches de :

En tant que conseillère ou conseiller en développement et mise en valeur touristique; tu seras responsable de planifier et de coordonner le plan d’action pour réaliser la stratégie touristique d'une localité ou d'une région ou d'un secteur touristique en particulier.

 

Tu auras pour tâches de :

En tant que forfaitiste; tu seras responsable de planifier, organiser, diriger et contrôler les activités de création et d’élaboration de voyages à forfaits en vue de les offrir et de les vendre à des individus ou à des agences de voyages.

 

Tu auras pour tâches de :

APTITUDES ET QUALITÉS REQUISES :

-       Intérêts pour les voyages et le tourisme en général

-       Intérêts pour l'histoire, la géographie et le mode de vie des gens

-       Intérêts pour les attraits touristiques internationaux et locaux

-         Aptitudes pour les mathématiques; car tu auras besoin d’une formation assez poussée dans cette discipline

-       Intérêts pour la gestion

-       Aimer travailler avec le public et facilité à communiquer :  tu seras constamment en contact avec la clientèle

-       Bonnes aptitudes et facilité à la communication orale et écrite car tu devras t'exprimer clairement autant dans ta langue maternelle qu'en langue seconde

-   Entregent, sens de la persuasion et et facilité d'expression pour réussir à obtenir des résultats de ventes et convaincre autant l'équipe des ventes que les membres de la direction sur le bien-fondé de tes stratégies de gestion et de marketing et également pour avoir de meilleurs contacts avec la clientèle

-       Facilité à communiquer et pour les relations interpersonnelles car tu auras de fréquents contacts avec les employés de l’organisation tant sur des sujets délicats comme les relations de travail que d'autres plus attirantes chez les employés comme les programmes d'aide ou de formation continue

-   Sens des responsabilités et débrouillardise car tu seras responsable de la gestion d’une entreprise, d’une organisation ou d’un projet et  tu devras fournir des conseils judicieux afin d'aider les membres de la direction à prendre des décisions éclairées relatives à la plus grande ressource de l'organisation

-       Sens de l’organisation car tu auras à planifier, organiser et gérer des programmes, des projets et des activités touristiques

-       Esprit d’analyse, car les décisions devront être bien étudiées avant d’être exécutées

-       Bonne capacité à la résolution de problèmes car tu devras résoudre toutes sortes de problèmes relatifs à la promotion et au développement des produits

-       Leadership, dynamisme et esprit d’équipe car tu devras travailler constamment en collaboration avec des équipes de vendeurs et représentants, avec les responsables des autres départements de l'organisation, avec divers intervenants du milieu du tourisme et du voyage, etc.

-        Être prêt à relever des défis car tu auras plusieurs intéressants à relever

-       Imagination, ouverture d’esprit et créativité pour réaliser et élaborer de nouveaux produits ou services qui répondront aux besoins de la clientèle

-       Facilité d’adaptation pour bien t’adapter à toutes clientèles, tous contextes et tous milieux

-       Excellente maîtrise de la langue française parlée et écrite afin de t'exprimer de facon claire et professionnelle au cours des réunions avec les différents responsables de la production et avec les membres de la direction ou des partenaires extérieurs et pour rédiger des rapports de qualité

-       Excellente connaissance de l’anglais (le bilinguisme est souvent exigé) : afin de t'exprimer de facon claire et professionnelle au cours des réunions avec les différents responsables et employés du département et avec les membres de la direction ou des partenaires extérieurs et pour rédiger des rapports de qualité, y comprit en téléconférence avec des membres de l'entreprise ou partenaires situés partout dans le monde

-      Aptitudes et facilité pour apprendre des langues (espagnol, allemand, portugais notamment) car tu seras en contact avec la clientèle provenant de partout dans le monde 

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-        Agent(e) de commercialisation touristique

-        Agent(e) de développement touristique

-        Agent(e) de planification et recherche socio-économique en tourisme (Fonction publique québécoise)

-        Agent(e) de promotion touristique

-    Chroniqueur(euse) touristique

-    Classificateur(trice) d'établissements touristiques

-        Conseiller(ère) en tourisme

-        Conseiller(ère) en voyage

-        Consultant(e) en développement touristique

-        Coordonnateur(trice) adjoint(e) d’événements touristiques ou festivités

-        Coordonnateur(trice) adjoint(e) de la programmation et des activités (établissement ou événenement touristique)

-        Coordonnateur(trice) adjoint(e) des relations publiques (établissement ou événenement touristique)

-        Coordonnateur(trice)-adjoint(e) de services d’accueil touristique

-        Coordonnateur(trice) d’événements touristiques ou festivités

-        Coordonnateur(trice) de la programmation et des activités (établissement ou événenement touristique)

-        Coordonnateur(trice) de services d’accueil touristique

-    Croisiériste

-        Délégué(e) commercial(e)

-        Directeur(trice) des ventes et marketing

-        Directeur(trice) du service à la clientèle

-        Forfaitiste

-    Gestionnaire d'événements ou de commandites (festivals, foires, événements sportifs, etc.)

-    Gestionnaire d'une entreprise ou un organisme touristique (ex : parc d'attractions, casino, site historique, circuit touristique régional, etc.)

-    Préposé aux réservations (industrie du transport)

-    Propriétaire d'une agence de voyages

-    Rédacteur(trice) touristique

-        Représentant(e) à destinations

-        Représentant(e) en voyages

-    Représentant(e) touristique à l'étranger

-    Responsable des études de marché et du marketing

-    Responsable du développement de destinations

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-        Agences de publicité

-        Agences de voyages

-        Associations et autres organisations touristiques

-        Centres d’interprétation

-        Centres de congrès

-        Centres de plein air

-        Centres de villégiature

-        Chaînes hôtelières

-        Chambres de commerce

-        Firmes d’organisation de congrès ou d’événements

-        Gouvernements

-        Grossistes en voyages

-        Municipalités

-        Musées

-        Pourvoiries

-    Stations touristiques

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-        Bilinguisme essentiel

-        Connaissance d’une 3e langue est un atout

-        Polyvalence

-        Facilité d’adaptation

-        Ouverture au changement

-        Travail parfois le soir, la nuit ou les fins de semaine

-        Travail parfois saisonnier

PLACEMENT :

Aucune donnée récente disponible. 

SALAIRE :

 

Selon les données en 2017 :

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

-         17,50 $/heure (35 ou 40 hres/sem) en moyenne en tant que coordonnateur(trice) des événements spéciaux ou responsable des communications ou responsable du marketing ou responsable de la promotion au sein des musées privés

-    22,36 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'agent(e) d'information et promotion ou agent(e) de développement ou coordonnateur(trice) des relations publiques dans les musées publics québécois (Musée de la civilisation du Québec, Musée national des beaux-arts du Québec, Musée d'art contemporain de Montréal et Musée de l'Amérique française)

-         22,84 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'agent(e) de recherche et planification socioéconomique (développement et financement touristique) ou agent(e) d'information (promotion touristique) dans la fonction publique québécoise

-    22,28 $/heure (40 hres/sem) en tant qu'agent(e) ou conseiller(ère) en développement de programmes et activités touristiques au sein des PME et des organismes sans but lucratif OBNL

-         28,19 $/heure (40 hres/sem) en tant que responsable des activités éducatives ou responsable des activités culturelles ou chargé(e) de projet au Musée des beaux-arts de Montréal

-         28,32 $/heure (37,5 hres/sem) en tant qu'agent(e) de développement et financement touristique dans la fonction publique fédérale

-    28,60 $/heure (37,5 hres/sem) en tant qu'agent(e) d'inforamtion ou coordonnateur(trice) de la promotion et marketing ou coordonnateur(trice) des événements ou coordonnateur(trice) des relations avec la clientele ou chargé(e) de projet (Musée d'histoire du Canada, Musée des Beaux-arts du Canada, Musée canadien de la nature, Musée des sciences et technologies du Canada, Musée canadien de la guerre, Musée canadien de l'aviation et de l'espace)

-         30,79 $/heure (33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant que conseiller(ère) en développement touristique au sein des grandes municipalités (40 000 à 99 999 habitants)

-         31,40 $/heure (33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant que conseiller(ère) en développement touristique au sein des grandes municipalités (100 000 habitants et plus)

Note : légère baisse de la moyenne salariale par rapport aux années précédentes.

Sources : Ministère de l'Enseignement supérieur du Québec, Conseil du Trésor du Québec, Commission de la fonction publique du Canada, Syndicat de la fonction publique du Québec - sections locales (musées publics québécois), Syndicat du Musée des beaux-arts de Montréal, conventions collectives des employés de plusieurs musées privés, conventions collectives des employés de plusieurs municipalités de taille moyenne et conventions collectives des professionnels de plusieurs grandes municipalités.

PORTRAIT DES PROFESSIONS :

 

Selon Emploi-Québec; on peut estimer à plus de 3 300 agents(es) et analystes en développement touristique,conseillers(ères) et consultants en tourisme, gestionnaires et directeurs(trices) d'entreprises, d'organismes et de services touristiques partout au Québec. Par contre, ces professions sont regroupés en plusieurs catégories de professions, soit :

 

Selon Emploi-Québec; il y avait plus de 11 000 agents(es) de développement économique et experts(es) conseils en marketing (qui comprend notamment : les agents de développement touristique, les consultants en tourisme, les experts-conseils en tourisme, les coordonnateurs de services touristiques et professionels de l'industrie touristique) partout au Québec en 2016.

Profession en majorité féminine, puisque les femmes représentaient plus de 57 % des membres de cette profession.

 

Seulement 6 % étaient âgés de moins de 25 ans, 60 % entre 25 et 44 ans, 19 % avaient entre 45 et 54 ans, alors que 14 % étaient âgés de 55 ans et plus.

 

Plus de 88 % occupaient un poste à temps complet.

Parmi ceux-ci, environ 7 % travaillaient au sein des établissements hôteliers et touristiques (centres récréotouristiques, entreprises d'organistions de visites et événements touristiques, sites touristiques, festivals et événements touristiques), ainsi que 3 % travaillaient dans la fonction publique en lien avec le domaine touristique.

 

Selon Emploi-Québec; il y avait plus de 2 000 analystes, conseillers(ères), consultants(es), chargés(es) de projets et coordonnateurs(trices) en sports et loisirs (incluant les établissements touristiques) partout au Québec en 2016.

Profession en majorité féminine, puisque les femmes représentaient plus de 61 % des membres de cette profession.

 

Seulement 13 % étaient âgés de moins de 25 ans, 43 % entre 25 et 44 ans, 24 % avaient entre 45 et 54 ans, 21 % étaient âgés de 55 ans et plus.

 

Plus de 82 % occupaient un poste à temps complet.

Parmi ceux-ci, environ 4 % travaillaient au sein des établissements hôteliers et touristiques (centres récréotouristiques, entreprises d'organistions de visites et événements touristiques, sites touristiques, festivals et événements touristiques)

 

Selon Emploi-Québec; il y avait plus de 3 000 administrateurs(trices), gérants(es), gestionnaires et directeurs(trices) de programmes et de services de sports et loisirs (incluant des établissements touristiques) partout au Québec.

Profession en majorité féminine, puisque les femmes représentaient plus de 61 % des membres de cette profession.

 

Plus de 49 % étaient âgés entre 25 et 44 ans, 27 % avaient entre 45 et 54 ans, 19 % étaient âgés de 55 ans et plus et seulement 5 % de moins de 24 ans.

 

Plus de 92 % occupaient un poste à temps complet.

Parmi ceux-ci, environ 4 % travaillaient au sein des établissements hôteliers et touristiques (centres récréotouristiques, entreprises d'organistions de visites et événements touristiques, sites touristiques, festivals et événements touristiques)

 

Selon Emploi-Québec; il y avait plus de 5 000 planificateurs(trices), organisateurs(trices) et coordonnateurs(trices) de congrès, banquets, réceptions et événements spéciaux partout au Québec.

Profession en majorité féminine, puisque les femmes représentaient plus de 72 % des membres de cette profession.

 

Plus de 62 % étaient âgés entre 25 et 44 ans, 17 % avaient entre 45 et 54 ans, 11 % étaient agés de 55 ans et plus et seulement 11 % de moins de 24 ans.

 

Plus de 82 % occupaient un poste à temps complet.

Parmi ceux-ci, environ 28 % travaillaient au sein des établissements de loisirs et divertissements (centres récréotouristiques, entreprises d'organistions de visites et événements touristiques, sites touristiques, festivals et événements touristiques), ainsi que 8 % au sein des établissements hôteliers.

 

PERSPECTIVES D'AVENIR :

 

Les professions dans l’industrie du tourisme sont aussi variées que les types de personnalités des individus qui les ont choisies. Le cheminement d’une carrière dans ce domaine varie en effet selon les intérêts de chacun et offre de multiples possibilités.

Il est important de spécifier que si les horaires et les salaires peuvent être très différents selon les secteurs d’activité, il n’en demeure pas moins que lorsque les gestionnaires en tourisme travaillent, la moyenne des gens sont en vacances !

 

Selon le Diagnostic de la main-d'oeuvre en tourisme réalisée par en 2016 par le Conseil québécois des ressources humaines en tourisme, la demande de main-d'œuvre dans le secteur des loisirs et divertissements augmentera rapidement au cours des deux prochaines décennies. Malgré qu’il y ait eu un excédent de travailleurs de 2010 à 2015, la demande de main-d'oeuvre dépassera bientôt le nombre de travailleurs disponibles.

 

Selon les prévisions pour les prochaines années, les dépenses touristiques devraient soutenir la création et le maintien de plus de 61 500 emplois. Le nombre d'emplois susceptibles d’être comblés, selon la situation prévue du marché du travail, sera toutefois inférieur à 57 000, laissant ainsi plus de 4 000 postes vacants

 

Parmi les cinq secteurs de l'industrie touristique, celui des loisirs et divertissements devrait connaître le plus grand déficit de main-d'oeuvre. Si les tendances relatives au marché du travail se maintiennent, le nombre de postes disponibles devrait représenter près du quart des emplois vacants

 

Il y n'a pas de donées spécifiques concernant les gestionnaires, directeurs(trices) et autres professionnels(les) de l'industrie touristique, mais tout comme ce secteur en général, les perspectives semblent bonnes pour les prochaines. Les postes disponibles seront principalement pour remplacer les départs à la retraite, bien que le vieillissement de la main-d'œuvre ne soit pas la plus grande préoccupation des employeurs de l'industrie puisque seulement 18 % des professionnels et gestionnaires sont âgés de 55 ans et plus.

 

Dans le secteur du voyage; les prévisions pour l’année 2035 indiquent que les dépenses en matière de voyages au Québec devraient contribuer à la création et au maintien de près de 12 500 emplois. Les travailleurs disponibles devraient combler moins de 10 500 emplois, laissant inoccupés un peu plus de 2 000 d’entre eux ou 16,2 % de la demande totale de main-d’oeuvre.

 

La difficulté à combler les emplois disponibles pourrait limiter la croissance de ce secteur, d’autant plus que le développement numérique accéléré aura des impacts significatifs sur les professions représentées au sein de ce secteur. En effet, le développement numérique contribuera à la complexification des compétences requises relatives entre autres aux connaissances, à la segmentation des marchés et à la qualité des services à dispenser.

 

Les postes de direction dans les agences de voyages devraient connaître une pénurie particulièrement importante, pouvant représenter jusqu'à 18 % des emplois vacants.

 

Sources : Conseil québécois des ressources humaines en tourisme et Emploi-Québec.

 

PORTRAIT DE L'INDUSTRIE :

 

Le tourisme est une activité complexe, puisque les clients font appel à une foule de services complémentaires requérant des qualifications diverses. Les touristes se déplacent (transport), se logent (hébergement) et se nourrissent (restauration). Pour préparer et réaliser leur itinéraire, ils utilisent des facilités de soutien : agences de voyages, bureaux d’information touristique. Enfin, ils se déplacent pour des motifs variés : congrès (tourisme d’affaires), plaisir (aventure et loisirs de plein air, attraits, événements), culture et développement personnel (écotourisme, musées), consommation (le marché du souvenir et du magasinage), etc.

 

L’industrie touristique québécoise occupe le deuxième rang de l’industrie touristique canadienne avec 21,5 % des dépenses touristiques et le troisième rang des produits d’exportation du Québec.

 

En 2015, les recettes touristiques du Québec atteignaient 12,8 milliards de dollars, une hausse de 22 % par rapport à 2007.

 

En 2015, l’industrie touristique comptait 30 971 établissements répartis dans toutes les régions du Québec (dont 21 % en loisirs et divertissement, 18 % en hébergement et 4 % en services de voyages).

 

L’enquête sur le Portrait des entreprises touristiques québécoises réalisée par le Ministère du Tourisme du Québec en 2016 a fait ressortir quelques caractéristiques telles que :

  1. Quatre entreprises sur cinq sont établies en dehors des régions touristiques;

  2. Plus de 80 % sont à but lucratif (OSBL);

  3. Elles sont ouvertes à l’année (75 %), mais leur activité est marquée saisonnabilité;

  4. 57 % sont des entreprises familiales;

  5. Plus de 75 % des entreprises touristiques emploient moins de 5 personnes;

  6. Plus des trois quarts ont un chiffre d’affaires inférieur à 500 000 $ et il est inférieur à 30 000 $ pour 3 000 entreprises (36 %);

  7. Elles sont fortement tributaires de la clientèle québécoise : puisqu'elle représente plus de 75 % de la clientèle pour plus de la moitié des entreprises touristiques;

  8. Les deux tiers des entreprises touristiques ont innové en développant ou en améliorant un produit/service au cours des trois dernières années;

  9. Plus des trois quarts ont un chiffre d’affaires et une rentabilité stables ou à la hausse;

  10. Il y a presque autant de femmes que d’hommes à la direction des entreprises.

En 2015, l’industrie comptait plus de 334 500 emplois (dont 17 % en loisirs et divertissement, 11 % en hébergement et 3 % en services de voyages).

 

Les employés travaillant à temps plein en tourisme ont vu leurs salaires annuels augmenter en moyenne de 20 % (contre 23 % à l’échelle du Québec). L’augmentation a été de 33 % dans le secteur des loisirs et divertissements, mais ont diminué de 1 % dans le secteur des services de voyages).

L'industrie touristique est divisée en 5 secteurs :

En 2015, le tourisme au Québec se composait de plus de 90,4 millions de visiteurs.

Voici leur répartition :

La répartition des profils-types des clienteles touristiques était :

Consulte également le site du Conseil québécois des ressources humaines en tourisme (section perspectives sectorielles) où sont décrits notamment les perspectives d’emploi dans ce domaine.

 

Ainsi que le Portrait de l'industrie du tourisme

 

Sources : Conseil québécois des ressources humaines en tourisme et Tourisme Québec.

 

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

 

Le Baccalauréat appliqué en gestion de l'accueil et de l'hôtellerie B.App.G. a une durée totale de 3 ans offert à temps complet seulement.

 

Tu acquerras des connaissances élémentaires en gestion, des connaissances spécifiques à la gestion de l'accueil au sein d'entreprises ou d'organismes du domaine du tourisme, du divertissement et du loisir, ainsi que des connaissances spécifiques à la gestion d'entreprises du secteur de l'hôtellerie et de la restauration et ce, autant dans un contexte local, régional qu'international. Certains cours sont offerts en français et d'autres cours sont offerts en anglais

 

Tu auras des cours tels que : méthodologie et méthodes d'enquête, dynamique organisationnelle dans les entreprises d'accueil, opérations en entreprise d'accueil, modèles d'affaires et environnements des entreprises d'accueil, introduction à la gestion des ressources humaines, comptabilité et mesures de performance, cadres légaux en entreprise d'accueil, marketing des services, systèmes d'information et performance de l'entreprise, innovation et entreprise d'accueil, gestion de la sécurité et ingénierie dans les entreprises d'accueil, gestion fiancière dans les entreprises d'accueil, gestion des revenus et e-commerce dans les entreprises d'accueil, diversités, cultures et inclusion, processus budgétaires et exploitation, dynamique des ressoures commerciales dans les entreprises d'accueil, mobilisaiton des ressources humaines et accueil, direction et leadership, supervision des opérations dans une entreprise d'accueil, tableau de bord et évaluation de la performance, dynamique des relations de travail, évaluation des pratiques de gestion dans une entreprise d'accueil, gestion de projets et industries de l'accueil, stratégies et performance dans les entreprises d'accueil, thèmes et problématiques contemporaines dans les entreprises d'accueil et intrapreneuriat.

Tu devras également choisir 3 cours optionnels parmi (entreprises de l'accueil et destinations touristiques transformation numérique et intelligence d'affaires, thèmes et problématiques contemporaines dans l'industrie du divertissement, du loisir ou du tourisme hors-Canada).

Enfin, tu devras réaliser 2 stages rémunérés en entreprise d'accueil du domaine du tourisme, du divertissement ou du loisir n'importe au Québec ou ailleurs au pays dont l'un de ces stages devra être réalisé au sein d'une entreprise ou organisation de l'extérieur du Canada.

 

Le Baccalauréat spécialisé en gestion du tourisme et de l’hôtellerie avec concentration en gestion des organisations et des destinations touristiques B.A.A. a une durée totale de 3 ans offert à temps complet seulement. Tu acquerras des connaissances en gestion (marketing, comptabilité, finance, management, ressources humaines) et sur les aspects dynamiques des milieux touristiques et hôteliers (dimensions sociales, cultures et économiques du tourisme). Tout d’abord, il y a un tronc commun qui comporte les cours obligatoires suivants : introduction aux sciences comptables, dimensions économiques du tourisme, histoire, acteurs et enjeux du tourisme, comportement organisationnel, marketing de tourisme et d'hôtellerie, gestion financière, gestion des organisations : complexité, diversité et éthique, méthodes statistiques, management, information et systèmes en tourisme, introduction à la gestion des ressources humaines, gestion des opérations dans les services touristiques, droit du tourisme et l'un des cours suivants (développement durable et gestion, responsabilité sociale des entreprises ou dimension éthique de la gestion ds entreprises). 

 

Pour ce qui des cours propres à la concentration; tu auras les cours obligatoires suivants : méthodes d'enquête dans l'industrie du tourisme, gestion des relations socioprofessionnelles dans les services touristiques, gestion des ventes, stratégies des entreprises touristiques et hôtelières, environnements politiques et administratifs du tourisme, technologies de l'information et des communications et réseaux de distribution en tourisme, tourisme et aménagement, positionnement et mise en valeur des destinations et expériences touristiques, dynamique de l'industrie hôtelière et de restauration, tendances et avenir des marchés touristiques et séminaire d'intégration en gestion du tourisme et de l'hôtellerie.

 

Tu devras également choisir 3 cours optionnels parmi 8 cours proposés en gestion du tourisme (ex : patrimoine touristique, tourisme de nature et d'aventures, tourisme gournand, gestion d'événements et de congrès, territoires touristiques, tourisme urbain, etc);

1 ou 2 cours optionnels parmi une liste d'une quinzaine de cours proposés en sciences de la gestion (ex : comportement du consommateur, événements spéciaux et commandites en relations publiques, gestion des PME, gestion du changement, aspects marketing du commerce électronique, planification et contrôle des projets, etc) et l'une des activités suivantes : stage en gestion des organisations et destinations touristiques, stage hors-Québec en gestion des organisations et destinations touristiques, création d'une entreprise en tourisme ou  mandat de recherche-développement ou d'innovation en tourisme.

 

Pour plus de détails sur ce programme, regarde la vidéo promotionnelle réalisée par l'UQAM.

  

Le Baccalauréat spécialisé en loisir, culture et tourisme B.A. a une durée totale de 3 ans offert à temps complet seulement. Il couvre les différents aspects sociaux, culurels, économiques et politiques des loisirs et du tourisme, ainsi que les différents aspects en gestion des organisations de loisirs et de tourisme.

 

Tu auras les cours obligatoires suivants : loisir et temps libre : fondements historiques et conceptuels, loisir et temps libre : l'univers des significations, loisir et temps libre : politique et société, loisir et temps libre : espace et environnement, loisir et temps libre : l'univers des comportements, communication et promotion en loisir, culture et tourisme : théories et pratiques, animation et intervention sociale, gestion des organisations dans le domaine du loisir, culture et tourisme, gestion des ressources humaines dans le domaine du loisir, culture et tourisme, statistiques appliquées en loisir, culture et tourisme, méthodologie de la recherche en sciences sociales appliquées 1, planification, mise en œuvre et évaluation de produits et services récréatifs, méthodologie de la recherche en sciences sociales appliquées 2, activité d'intégration en loisir, culture et loisir ou projet de fin d'études d'analyse ou d'intervention, ainsi qu'un internat de 8 mois consécutifs (rémunérés ou non rémunérés) en milieu professionnel du loisir, de la culture ou du tourisme;

 

Tu devras également choisir 5 cours optionnels parmi des listes de 16 cours proposés (ex : développement et mise en valeur du territoire, développement des produits et services touristiques, nature, culture et aventure pour un tourisme durable, le développement culturel et le temps libre, gestion et mise en œuvre de projets et d'événements culturels, loisir et santé : les acteurs et les interventions, etc);

ainsi que 5 cours complémentaires en dehors du champ de spécialisation parmi l'ensemble des cours de 1er cycle offerts par l'UQTR accessibles comme cours au choix.

 

Pour plus de détails sur ce programme, regarde la vidéo promotionnelle réalisée par l'UQTR.

 

D.E.C.-BAC :

 

Qu'est-ce qu'un programme DEP-DEC ?

 

Consulte la page suivante

 

Il permet de se faire reconnaître des acquis du D.E.C. dans le cadre d'un programme de baccalauréat. Tu peux donc compléter tes études universitaires en 3,5 ans au lieu de 4 ans.

 

Voici le programme actuellement offert :

PASSERELLES :

 

Un programme passerelle permet aux titulaires d'un D.E.C. dans une discipline en particulier de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans le cadre de son baccalauréat. Par contre, aucune garantie d'admission n'est offerte lors de la demande.

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Tu peux poursuivre tes études dans le cadre de programmes de maîtrise tels que : développement du tourisme, culture-tourisme et loisirs, communication publique, communication sociale, administration, développement régional, études et interventions régionales, etc.

 

Pour plus de détails, consulte les pages sur les études supérieures en administration et sur les études supérieures en sciences sociales.

 

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

-         Soit détenir un D.E.C. ou équivalent
 

-         Soit avoir complété au moins 15 crédits universitaires au moment de la demande d’admission
 

-         Soit être âgé d’au moins 21 ans, posséder les connaissances appropriées et une expérience pertinente en tourisme, hôtellerie ou restauration (2 ans minimum)

 

Note : dans le cadre des programmes DEC-BAC harmonisés (ou passerelles), une reconnaissance des acquis collégiaux est accordé aux titulaires d’un DEC en tourisme, en gestion hôtelière ou en gestion d’un établissement de restauration.

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

Aucun contingentement à ces programmes

 

Les candidats(es) admissibles (qui répondent aux exigences d'admission) sont généralement admis

 

Le programme à l'UQÀM est ouvert au trimestre d’automne seulement

Le programme à l'UQTR est également ouvert au trimestre d'hiver 

 

ENDROITS DE FORMATION :

LIENS RECOMMANDÉS :

 

Tu veux l’avis de professionnels(les) en gestion du tourisme ?, alors regarde les vidéos suivants :

Pour davantage de liens, voir le Portrait de l'industrie du tourisme

 


Retour à la page du secteur restauration et tourisme

Retour à la page d’accueil