Retour à la page du secteur transport
Retour à la page d'accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SECTEUR : TRANSPORT

NIVEAU D’ÉTUDES : FORMATION PROFESSIONNELLE

 

CONDUCTEUR(TRICE) D’UN AUTOBUS

ATTESTATION D’ÉTUDES PROFESSIONNELLES A.E.P.

Voir aussi la section « autres formations » au bas de cette page

Va voir aussi ma section « liens recommandés » au bas de la page (dont des vidéos de conducteurs d'autobus qui parlent de leur travail).

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 

En tant que conductrice ou conducteur d’un autobus ou d'un autocar; tu auras pour tâches de conduire un autobus afin de transporter des passagers dans un circuit prédéterminé. Tu auras à prendre en charge et assurer la sécurité de tes passagers jusqu’à leur destination. Tu devras t’assurer de respecter l’horaire prévu afin d’éviter le mieux possible les retards qui pourraient être occasionnés. Tu auras aussi à effectuer certaines tâches d’entretien et de dépannage au besoin. Tu seras chargé(e) d’effectuer un transport efficace, sécuritaire et à l’horaire prévu.

Tu pourras conduire tous types d'autobus et d'autocars tels que : midibus urbains, midibus scolaires ou midicars interurbains ou nolisés (véhicules à gabarit réduit de 8 à 11 mètres pouvant transporter entre 50 et 90 passagers); autobus urbains conventionnel, autobus scolaires conventionnels et berlines et autocars interurbains ou nolisés conventionnels et autocars de luxe incluant les autocars corporatifs (véhicules de 12 mètres pouvant transporter 80 à 100 passagers); ainsi que les autobus urbains articulés (véhicules possédant une articulation, d'une longueur de 18 mètres). Par contre, pour ces derniers véhicules, une formation spéciale donnée par l'employeur est nécessaire.

On retrouve 5 principaux domaines du transport par autobus, soit :

Transport urbain : consiste à transporter tous types de passagers d'un point de départ vers une destination au sein d'un territoire urbain selon le trajet d'un parcours en particulier. C'est le transport en commun que l'on connaît. Tu peux également être appelé(e) à effectuer des parcours écoles dans certaines grandes villes afin de transporter des étudiants(es) vers leur école. Tu devras bien connaître les principales artères du territoire desservi.

Transport interurbain ou intermunicipal : consiste à transporter tous types de passagers provenant d'une municipalité vers une autre. Que ce soit pour effectuer des liaisons entre 2 municipalités de la même région ou d'une municipalité vers un grand centre urbain (ou vice-versa), jusqu'à un terminus d'autobus, une gare de train, un terminal d'aéroport, un quai d'embarquement de passagers d'un port ou autre destination importante (école, hôpital, centre commercial, etc). Tu devras bien connaître les grandes artères et les autoroutes du territoire desservi.

Transport scolaire : consiste à transporter des élèves de la maternelle, du primaire ou du secondaire de leur résidence jusqu'à leur école et vice-versa.

Transport adapté : consiste à transporter des personnes handicapées ou des personnes âgées à partir de leur résidence jusqu'à leur destination (par exemple : un hôpital, une école, une église, un musée, un centre communautaire, un centre commercial, une résidence pour personnes retraitées, etc).

Transport nolisé par autocar : consiste à transporter des groupes de voyageurs (étudiants, aînés, gens d'affaires, membres d'une équipe sportive, touristes de toutes sortes) ayant loués les services afin de les transporter vers la destination de leur choix (un centre de congrès, un aréna ou centre sportif, un attrait touristique, etc). Généralement, tu devras en assurer la liaison entre leur hôtel ou lieu d'hébergement et leur destination. Tu parcourras plusieurs kilomètres dans plusieurs villes du Québec, ailleurs au Canada et parfois aux États-Unis. Une bonne connaissance de la cartographie routière du Québec est nécessaire et celles des autres provinces canadiennes (surtout l'Ontario et le Nouveau-Brunswick) et des États-Unis (notamment le nord-est) sont des atouts.

QUALITÉS ET APTITUDES NÉCESSAIRES :

-       Avoir une très bonne vision (aucune restriction médicale ou autre sur ton permis)

-      Bonne endurance physique car tu auras à travailler de longues heures

-      Autonomie et débrouillardise car tu devras être en mesure de régler seul(e) certains problèmes (détours, problèmes avec un client, etc)

-      Aimer et aptitudes à travailler avec public car tu auras de fréquents contacts avec la clientèle

-      Sens des responsabilités car tu seras responsable de la sécurité des personnes et du véhicule

-     Sens de l’organisation pour bien planifier ton voyages selon l’itinéraire prévu en tenant compte des imprévus (circulation dense, mauvaise température, accidents sur la route, routes bloquées, etc)

-      Sens de l’orientation pour te repérer facilement et rapidement lors de changements imprévus d’itinéraire

-      Aimer à travailler avec le public (autobus) car tu auras de fréquents contacts avec des gens

-      Très bonne maîtrise de la langue française parlée (surtout pour les chauffeurs d’autobus)

-      Bonne connaissance de la langue anglaise

-      Aimer voyager car tu auras à te rendre à divers endroits au Canada et aux Etats-Unis (pour certains emplois) 

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-      Conducteur(trice) d’autobus scolaire

-      Conducteur(trice) d’autobus urbain (transport en commun)

-      Conducteur(trice) d’autocar (transport interurbain, type Orléans Express)

-      Conducteur(trice) d’autocar nolisé ou de tourisme

-      Conducteur(trice) de camion-malaxeur

-      Conducteur(trice) de matériel mobile de soutien (autobus) (Forces armées)

-      Instructeur(trice) en conduite d’un autobus (après quelques années d’expérience)

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-      Entreprises publiques de transport urbain

-      Entreprises privées de transport urbain sous contrat avec les MRC

-    Entreprises de transport interurbain et nolisé

-    Entreprises de transport scolaire

-      Entreprises de services touristiques

-      Forces armées canadiennes (voir section professions apparentées)

-      Résidences pour personnes âgées

-      Écoles privées

EXIGENCES DE L’EMPLOI : 

Transport scolaire :

-    Détenir un permis de conduire valide émis par la SAAQ incluant la classe 2 (avec mention F pour freinage pneumatique ou avec mention M pour freinage pneumatique)

-    Ne pas avoir de dossier criminel (exigence pour l'obtention du certificat de compétence en transport scolaire)

-    L'obtention du certificat de compétence en transport scolaire émis par Transports du Québec

Transport nolisé :

-    Détenir un permis de conduire valide émis par la SAAQ incluant la classe 2 (avec mention F pour freinage pneumatique ou avec mention M pour freinage pneumatique)

-    Ne pas avoir de dossier criminel (exigé pour le transport interurbain et nolisé vers les USA)

Transport urbain et interurbain :

-    Détenir un permis de conduire valide émis par la SAAQ incluant la classe 2 (avec mention F pour freinage pneumatique)

-    Ne pas avoir de dossier criminel (exigé par plusieurs entreprises publiques de transport urbain dont la Société de transport de Montréal STM)

-    Plusieurs grandes entreprises publiques et privées de transport par autobus exigent d'avoir suivi et réussi une formation en conduite d'un autobus

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

Transport scolaire :

-       Être âgé d’au moins 21 ans ou 25 ans à l’embauche (selon les employeurs) exigé par certaines entreprises à cause des assurances

-       Avoir un dossier de conduite sans point d'inaptitude

-       Permis de conduite avec la classe 2 - autobus avec mention F ou M

-    Horaires de travail coupés en fonction des heures de sortie des classes en transport scolaire

-       Connaissances en mécanique un atout

-    Connaissance de l'anglais un atout (notamment pour les entreprises desservant des écoles anglophones ou bilingues)

-    Bonnes connaissances du territoire

Transport nolisé par autocar :

-       Être âgé d’au moins 21 ans ou 25 ans à l’embauche (selon les employeurs) exigé par certaines entreprises à cause des assurances

-       Avoir un dossier de conduite sans point d'inaptitude

-       Permis de conduite avec la classe 2 - autobus avec mention F ou M

-       Mobilité souvent nécessaire (être prêt à voyager aux Etats-Unis notamment)

-       Connaissances en mécanique un atout

-       Bonne connaissance de l’anglais (bilinguisme étant un atout, mais souvent exigé en transport nolisé par autocar)

-       Longues heures de travail

-    Horaires variables (jour/soir, fins de semaines, etc.)

-    Bonnes connaissances des différentes destinations

Transport urbain et interurbain :

-       Être âgé d’au moins 21 ans ou 25 ans à l’embauche (selon les employeurs) exigé par certaines entreprises à cause des assurances

-       Avoir un dossier de conduite sans point d'inaptitude

-       Permis de conduite avec la classe 2 - autobus avec mention F

-    Examen médical exigé par certaines entreprises publiques de transport urbain (dont la Société de transport de Montréal STM)

-       Expérience antérieure auprès du public

-       Connaissances en mécanique un atout

-       Bonne connaissance de l’anglais (bilinguisme étant un atout, mais obligatoire au sein de la STM et de la STL)

-    Horaires de travail souvent coupés en fonction des parcours effectués durant la journée

-    Bonnes connaissances du territoire

PLACEMENT :

Aucune donnée disponible

SALAIRE :

Selon les données 2015 

Le salaire moyen en début de carrière était de : 

 

Transport scolaire et adapté :

-         12,50 $/heure ou 81,00 $/jour au sein des petites et moyennes entreprises de transport scolaire et/ou adapté

-         17,07 $/heure ou 115,21 $/jour en moyenne au sein des grandes entreprises de transport scolaire

Note 1 : l'horaire hebdomadaire peut varier en fonction du nombre de parcours (primaire seulement ou primaire et secondaire par exemple), du nombre de voyages (matin/soir ou matin/midi/soir) et du nombre de voyages nolisés ou spéciaux effectués.

 

Note 2 : pour les voyages nolisés de plus de 24 heures, plusieurs grandes entreprises se sont entendues avec leurs conducteurs(trice) qyu reçoivent entre 25 et 30 % du prix du voyage (selon les entreprises).

 

Note 3 : certaines grandes entreprises de transport scolaire ajoute une prime pour les conducteurs(trices) effectuant du transport adapté.

 

Transport nolisé par autocar :

-         16,07 $/heure en moyenne au sein des grandes de transport nolisé

-     100,00 $/jour en moyenne au sein des petites et moyennes entreprises de transport nolisé

-     150,00 $/jour pour les forfaits voyages au Canada ou 180,00 $/jour pour les forfaits voyages aux USA en moyenne au sein des grandes entreprises d'autocars

Note : certaines grandes entreprises paient les conducteurs(trices) au taux horaire ou taux par forfait selon le type de forfait, alors que les plus petites entreprises, la rémunération est généralement établie selon le forfait.

 

Transport urbain et interurbain :

-         14,80 $ (40 hres/sem) en moyenne au sein des petites et moyennes entreprises privées de transport urbain et interurbain

-         15,24 $ (40 hres/sem) en moyenne au sein des petites et moyennes entreprises publiques de transport urbain et interurbain (telles que les conseils intermunicipaux de transport)

-         16,85 $ (40 hres/sem) en moyenne au sein des grandes entreprises privées de transport urbain et interurbain

-         20,71 $/heure (40 hres/sem) à l'embauche en moyenne au sein des grandes entreprises publiques de transport urbain

-         22,97 $/heure (40 hres/sem) à l'embauche au sein de la Société de transport de Montréal STM

Note 1 : au sein des petites et moyennes entreprises publiques ou privées de transport urbain et interurbain, les emplois sont surtout à temps partiel ou surmunéraires.

Note 2 : au sein des grandes entreprises publiques ou privées de transport urbain et interurbain, les emplois sont souvent sur appel en début de carrière.

Sources : Ministère de l’Éducation du Québec, Emploi Québec, conventions collectives des chauffeurs de plusieurs grandes entreprises publiques de transport urbain et conventions collectives des conducteurs d'autobus de plusieurs grandes entreprises privées de transport par autobus.

PORTRAIT DU MÉTIER :

En 2015, il y avait plus de 23 000 conductrices et conducteurs d'autobus dans l'ensemble du Québec.

Plus de 67 % éétaient des hommes, alors que les femmes représentaient 33 %.

Plus de 74 % occupaient un poste à temps complet.

La répartition selon l'âge était de :

Donc, plus de 74 % des membres de la profession étaient âgés de plus de 45 ans.

La répartition selon le type d'employeur était :

Source : Emploi-Québec 

PORTRAIT DE L'INDUSTRIE :

L'industrie québécoise du transport routier de passagers :

Second secteur en importance de l'industrie du transport routier, elle regroupe l'ensemble des entreprises ayant comme activité principale le transport de personnes à bord d'un véhicule destiné à des fins commerciales (autobus, petit autobus, minibus, taxi ou limousine).

Les recettes de l'industrie québécoise du transport de passagers s'élevaient à plus de 1,2 milliards $, soit 11 % des revenus totaux de l'industrie du transport routier selon l'enquête annuelle sur le transport de passagers au Québec réalisée par Statistiques Canada.

En 2015, on y comptait plus de 770 entreprises privées de transport de passagers dans l'ensemble des régions du Québec plus 20 entreprises publiques de transport urbain et plus d'une trentaine d'organismes publics ou privés sans but lucratif OSBL en transport collectif, soit :
31 % employaient moins de 5 personnes, 45 % employaient entre 5 et 19 personnes, 15 % employaient entre 20 et 49 personnes, 6 % avaient entre 50 et 99 employés et seulement 3 % (24 entreprises) avaient 100 employés et plus.

Elles employaient près de 27 200 travailleuses et travailleurs.

Il comprend les sous-secteurs suivants :

transport urbain par autobus : chaque jour, près de 470 000 travailleurs(euses), étudiants(es) et autres usagers(ères) utilisent le transport en commun pour se rendre à leur destination, pour un total de plus de près de 650 millions de déplacement par année.

Ces entreprises et organismes fournissent de transport de passagers par autobus urbain au sein d'une ville ou au sein de municipalités d'une même agglomération ou MRC afin de se déplacer à différents endroits sur le territoire desservi par l'organisation.

On y retrouve 9 sociétés publiques de transport urbain et 11 conseils intermunicipaux de transport CIT du Grand Montréal, ainsi que 15 transporteurs privés par autobus effectuant du transport urbain (sous contrat avec des municipalités ou des MRC).

En 2015, ces entreprises et organismes employaient plus de 14 000 travailleuses et travailleurs (chauffeurs, mécaniciens, répartiteurs, inspecteurs, superviseurs de réseau, techniciens en logistique, autres employés d'entretien, employés de bureau, professionnels et cadres) dont :
17 % avaient entre 25 et 34 ans, 22 % avaient entre 35 et 44 ans, 31 % avaient entre 45 et 54 ans et 30 % avaient 55 ans ou plus.

Près de 65 % de ces emplois étaient concentrés au sein de la Société de transport de Montréal STM.

transport interurbain et rural par autocar : Comprend les entreprises dont l'activité principale consiste à fournir des services de transport de voyageurs essentiellement par autocar et à l'extérieur d'une municipalité donnée et de sa banlieue. Ces établissements fournissent des services de transport suivant des lignes régulières et des horaires établis et exigent un tarif au déplacement.

Annuellement, plus de 700 000 passagers et plus de 1,3 millions de colis sont transportés d'une ville à autre desservant plus de 477 municipalités dans la plupart des régions du Québec.

Il regroupe 15 entreprises qui employaient près de 1 200 travailleuses et travailleurs (dont plus de 400 conducteurs d'autobus).
Plus de 70 % des activités de ce sous-secteur sont effectuées par le Groupe Keolis-Orléans Express.

Le transport régional et rural compte une trentaine d'organismes publics ou privés sans but lucratif OSBL en transport collectif (qui utilisent soit des autobus urbains, des minibus ou parfois, des autobus scolaires nolisés) desservant plus d'une quarantaine de municipalités en périphérie d'une grande ville vers des destinations de cette dernière.

transport scolaire par autobus. : Il comprend les entreprises dont l'activité principale consiste à fournir des services de transport scolaire par autobus ou minibus (sous contrat avec les établissements d'enseignement). Ils fournissent des services de transport suivant des lignes régulières et des horaires établis.

Plus de 523 000 élèves sont transportés quotidiennement, soit 54 % des élèves inscrits à l'école publique et à l'école privée à bord de 10 000 autobus qui sillonnent le Québec matin et soir et font environ un million de kilomètres par jour.

Les transporteurs scolaires réalisent des revenus annuels de près de 690 000 $ (dont 46 000 $ des établissements privés et près de 645 000 $ des commissions scolaires).

En 2015, on y comptait près de 600 entreprises de transport par autobus spécialisées dans le transport scolaire dans presque toutes les régions du Québec (mais surtout concentrées dans les régions de la Montérégie, du Bas-St-Laurent, du Saguenay-Lac-St-Jean, des Laurentides, de Québec, de l'Estrie, de Lanaudière et de la Mauricie) dont :
30 % employaient moins de 5 personnes, 20 % employaient 5 à 9 personnes, 23 % employaient 10 à 19 personnes, 18 % comptaient 20 à 49 employés, 6 % avaient 50 à 99 employés et 3 % (seulement 17 entreprises) avaient 100 employés ou plus.

Elles employaient plus de 10 300 travailleuses et travailleurs (dont plus de 3 600 conducteurs d'autobus) dont la proportion d'âge était :
1 % avaient moins de 25 ans, 4 % avaient 25 à 34 ans, 13 % avaient 35 à 44 ans, 33 % avaient 45 à 54 ans, 35 % étaient âgés de 55 à 64 ans, alors que 14 % étaient âgés de 65 ans ou plus.

transport nolisé par autocar : regroupe les entreprises dont l'activité principale consiste à fournir des services d'autobus nolisés afin d'effectuer un voyage organisé sur de moyennes ou longues distances (souvent à l'extérieur du Québec) pour différents types de clientèles (groupes d'aînés, groupes scolaires, groupes de travailleurs, groupes sportifs, clients d'une agence de voyages ou d 'un grossiste en voyages, etc.).

Par contre, les principaux clients sont : les grossistes québécois en voyages : 33 %, les organismes de voyages bénévoles (incluant les clubs sportifs et associatifs) : 31 %, agences de voyages québécoises : 22 % et les grossistes étrangers en voyages : 14 %.

Un circuit touristique s’adressant à la clientèle locale dure en moyenne deux jours comparativement à huit jours pour la clientèle internationale. Le Québec se révèle le principal marché avec 55 % du volume, suivi par la clientèle française avec 20 %, les autres provinces canadiennes avec 15 % et enfin, les États-Unis ne constituent pas un marché de première importance pour transporteurs québécois avec seulement 10 %.

En 2015, il n'y avait que 35 entreprises spécialisées en transport nolisé qui employaient un peu plus de 940 travailleurs(euses) dont 300 conducteurs(trices) d'autocar.

Autres services de transport en commun et transport adapté : regroupe les entreprises dont l'activité principale consiste à fournir des services de navettes desservant les aéroports et d'autres installations similaires, des services de transport adapté et d'autres services de transport en commun et de transport terrestre de voyageurs.

Les services de navettes utilisent des minibus et des autobus comme moyens de transport. Ils suivent généralement des lignes régulières et desservent des hôtels, des centres récréotouristiques, des centres de vacances et des transporteurs donnés.
Ils peuvent également fournir un service de navette aux travailleurs d'une entreprise afin de desservir une municipalité vers le site de travail (ex : mine ou camp forestier).

Les entreprises privées, ainsi que les organismes privés sans but lucratif OSBL de services de transport adapté utilisent des véhicules classiques ou des véhicules spécialement aménagés pour le transport des personnes atteintes d'incapacité, les personnes âgées et les handicapés.

En 2015, on y comptait 110 entreprises et organismes situés dans différentes régions du Québec qui employaient plus de 750 travailleuses et travailleurs salariés (mais également quelques centaines de travailleurs bénévoles).

transport touristique et d'agrément : regroupe les entreprises et les organismes sans but lucratif OSBL (souvent des associations ou organisations touristiques) dont l'activité principale consiste à fournir des services de transport terrestre de tourisme et d'agrément tels que les excursions pour un tour de ville et les randonnées en véhicule hippomobile (calèches).

En 2015, on y comptait 13 entreprises et organismes en transport touristique et d'agrément qui employaient près de 250 personnes. Elles sont concentrées dans les régions de Montréal, Québec, Saguenay-Lac-St-Jean, Mauricie, Laurentides (Tremblant), Estrie (Orford) et Charlevoix.

Sources : Camo-route, le Comité sectoriel de la main-d'oeuvre en transport routier, Fédération des transporteurs par autobus, Transports Québec, Statistiques Canada.

PERSPECTIVES D’AVENIR :

En 2015, près de 40 % des conducteurs d'autobus étaient âgés de plus de 55 ans et prendront leur retraite au cours des prochaines années et devront être remplacés.

Il y a une demande importante pour les conducteurs(trices) d'autobus urbains, mais les besoins varient les subventions reçues par les autorités gouvernementales.

Au cours des prochaines années, plus de 1 100 conductrices et conducteurs d'autobus urbains (dont plus de 600 au sein de la STM) seront nécessaires afin de combler les nombreux départs à la retraite, mais également l'augmentation des besoins des entreprises publiques de transport urbain compte tenu de la croissance de leur clientèle. Bien que moins important, certaines entreprises privées de transport urbain auront également des besoins de nouvelle main-d'œuvre dans les prochaines années.

Tous les employeurs (publics ou privés) en transport urbain ou interurbain exigent de leurs futurs candidats de détenir de l'expérience pertinente d'au moins quelques années (généralement, au moins 2 ans) dans le service à la clientèle, peut importe les domaines d'emploi précédents comme principal critère de sélection.

Généralement, un D.E.S. ou l'équivalent est également exigé, bien qu'avoir suivi une formation en conduie d'autobus ou détenir un permis de conduire classe 1 ou 2 ne soient pas un élément important, une formation initiale en conduite d'autobus ou la possession de la classe 1 ou 2 étaient des éléments déterminants pour l'embauche pour plus de 60 % des employeurs interrogés.

Enfin, les besoins des conducteurs(trices) d'autobus scolaire varient l'importance et la valeur des contrats qu'obtiennent les transporteurs scolaires auprès des commissions scolaires. Dans certaines régions, la clientèle scolaire augmente, alors que dans d'autres régions, une baisse est observée. Les besoins risquent d'augmenter au cours des prochaines années.

Malgré cela, plus de 2 200 conductrices et conducteurs d'autobus scolaires au cours des prochaines années afin de combler les nombreux départs à la retraite principalement, mais également par le roulement de la main-d'œuvre selon le Diagnostic sectoriel de main-d'œuvre en transport routier de personnes réalisée par Camo-route, le Comité sectoriel de la main-d'œuvre en transport routier en 2015.

L'expérience professionnelle moyenne de 2 années auprès des enfants et/ou adolescents est le critère de sélection le plus souvent cité par 47 % des employeurs en transport scolaire, suivant de l'attitude envers la jeune clientèle comment second critère en importance. Bien que détenir un diplôme n'est pas élément important, une formation initiale en conduite d'autobus était un élément déterminant pour l'embauche pour plus de 60 % des employeurs interrogés.

La demande est également importante pour les conducteurs et conductrices d'autocars, mais les besoins varient d'une année à l'autre selon l'achalandage touristique. Selon la même enquête, près de 500 conductrices et conducteurs d'autocars au cours des prochaines années afin de combler plusieurs départs à la retraite.

De plus, plusieurs postes seront également offerts pour les conductrices et conducteurs d'autobus adaptés, puisque plus de 200 départs à la retraite sont prévus au cours des prochaines années.

Le salaire annuel moyen d'un(e) conducteur(trice) d'un autocar, d'une navette ou d'un autobus touristique ayant 10 ans d'expérience était de 34 800 $.

Le salaire annuel moyen d'un(e) conducteur(trice) d'autobus scolaire ayant 10 années d'expérience était de 38 800 $.

Le salaire annuel moyen d'un(e) conducteur(trice) d'autobus urbain ayant 10 années d'expérience était de 56 500 $.

Une très grande place est accordée aux femmes au sein de cette carrière non traditionnelle.

Excellentes perspectives d’avenir pour les prochaines années.

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

Il existe également d’autres formations permettant de devenir conducteur(trice) de véhicule lourd, consulte la section « autres formations » ci-dessous.

 

Note : les grandes sociétés de transport en commun comme la STM, le RTC, la STL, le RTL, le STS, le STTR ou la STO exigent maintenant la formation en conduite d'autobus (AEP) du CFTC (Québec) ou du CFTR (Mirabel).

 

L'Attestation d'études professionnelles en transport par autobus A.E.P. a une durée totale de 330 heures, c'est-à-dire 11 semaines à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel dans certains centres. Ce programme te prépare à l'exercice du métier dans les 5 principaux secteurs de l'industrie : le transport urbain, le transport scolaire, le transport interurbain, le transport nolisé et le transport adapté.

 

Tu auras des cours sur l'utilisation des systèmes mécaniques, réglementation en transport de véhicules lourds, techniques de conduite d'un autobus, les particularités du transport scolaire, les particularités en transport urbain, les particularités en transport par autocar, les particularités en transport adapté et stage en milieu de travail d'une durée de 2 semaines.

 

Si tu désires obtenir le Certificat de compétence pour les conductrices et les conducteurs d’autobus scolaire obligatoire pour travailler au sein d'un transporteur scolaire, tu devras ajouter 15 heures de formation sur la sécurité du transport scolaire et s'il y a lieu, 6 heures de plus si tu veux détenir les compétences en en transport scolaire par berline.

 

Note : certains cours pourront être reconnus dans le cadre du D.E.P. en transport par camion.

 

Pour plus de détails sur ce programme, consulte les vidéos suivants :

FORMATION EN MILIEU DE TRAVAIL :

Les grandes entreprises publiques de transport en commun et les grandes entreprises privées de transport par autobus (ex : Orléans Express, Intercar, Veolia Transport, Sogesco, Groupe Galland, Autobus La Québécoise, Groupe Autobus Auger, etc.) n'offrent plus de cours de conduite d'un autobus.

Elles exigent la détention du permis classe 1 (camion articulé) ou la classe 2 (autobus) lors de l'embauche. La formation est généralement suivie dans l'une des écoles accréditées par l'entreprise concernée. Par contre, une formation de courte durée (4 à 8 semaines selon les entreprises) est offerte par l'employeur sur la connaissance des parcours ou des lieux de transport, le service à la clientèle et parfois, en langue seconde afin de répondre aux besoins et exigences propres à l'entreprise.

Les plus petites entreprises privées de transport urbain (PME) exigent l'obtention de la classe 2. Bien qu'aucune formation n'est exigée, le programme d'AEP est recommandé.

Par contre, une formation de courte durée (4 à 8 semaines selon les entreprises) est offerte par l'employeur sur la connaissance des parcours ou des lieux de transport, le service à la clientèle et parfois, en langue seconde afin de répondre aux besoins et exigences propres à l'entreprise.

Les entreprises privées de transport interurbain et nolisé par autocar exigent l'obtention de la classe 2. Bien qu'aucune formation n'est exigée, le programme d'AEP est recommandé.

Une formation de courte durée (durée varie selon les entreprises) est offerte par l'employeur sur la connaissance des différents parcours vers les principaux attraits touristiques des différentes régions du Québec et parfois de l'extérieur ou des principaux parcours vers les grandes villes du Québec et de l'Ontario.

Les entreprises de transport scolaire exigent l'obtention de la classe 2. Bien qu'aucune formation n'est exigée, le programme d'AEP est recommandé.

Par contre, tous les futurs(es) conducteurs(trices) d'autobus scolaires devront suivre le "Programme de formation pour les conducteurs et conductrices d'autobus scolaires" afin de "Certificat de compétence en transport scolaire" offert par la plupart des établissements offrant l'AEC. exigé par la Loi sur le transport scolaire.

EXIGENCES D’ADMISSION :

-    Soit avoir obtenu au moins les unités de 3e secondaire ou l'équivalent en langue d'enseignement, en langue seconde et en mathématique;

-     Soit avoir obtenu une attestation d'équivalence de niveau de scolarité (AENS);

-    Soit avoir réussi le test de développement général avec ou sans préalable spécifique (TDG);

-    Soit avoir interrompu ses études à temps plein pendant au moins douze mois;

-    Soit avoir 18 ans au moment de l'entrée en formation;

-    Soit détenir un D.E.S. ou un D.E.P. ou l'équivalent

ET

-    Obtenir l'approbation d'un(e) agent(e) d'Emploi-Québec (vérifie auprès du Centre local d'Emploi CLE le plus près de chez toi)

AUTRES EXIGENCES :

-         Avoir 18 ans au 1er juillet de l’année scolaire (21 ans pour les autocars)

Pour plus de détails, consulte le site de la SAAQ

-         N’avoir aucun antécédent criminel tant au Canada qu'aux USA (transport nolisé par autocar; exigence des employeurs)

-         Avoir moins de 4 points d'inaptitude à ton dossier de conduite;

-    N'avoir subi aucune suspension ou révocation de votre permis de conduire au cours des deux dernières années à la suite d'une infraction au Code criminel ou d'une accumulation de points d'inaptitude;

-         Subir un examen visuel auprès de la S.A.A.Q.;

-         Subir un examen médical et faire remplir le formulaire d’évaluation médicale par un médecin;

-         Avoir accumulé une expérience de conduite d’au moins 24 mois comme titulaire d’un permis classe 5 (véhicule de promenade);

-         Réussir l’examen théorique de la SAAQ;

-         Réussir 2 examens pratiques de la conduite d’un autobus;

-         Obtenir le permis d’apprenti-conducteur de la classe 2;

Pour l'obtention du permis de conduire classe 2, tu dois satisfaire a l'une des exigences suivantes :

-        Après une période d'apprentissage en tant qu'apprenti depuis 1 mois si tu es titulaire du A.E.P. en multibus ou du D.E.P. en transport par camion  - option autobus

-        Après une période d'apprentissage en tant qu'apprenti depuis 1 mois si tu es âgé de 25 ans ou + ET que tu as accumé au moins 60 mois d'expérience comme conducteur(trice) de véhicule de promenade classe 5;

-        Après une période d'apprentissage en tant qu'apprenti depuis 1 mois si tu es déja titulaire d'un permis de conduire classe 3.

STATISTIQUES D’ADMISSION :

Ces programme ne sont pas contingentés

Les candidats(es) répondant aux exigences d'admission sont généralement admis.

Les admissions se font tout le long de l’année à Charlesbourg, St-Jérôme et dans la plupart des écoles privées

ENDROITS DE FORMATION  :

Demande d’admission via Internet, consulte le SRAFP

AUTRES FORMATIONS :

Il existe aussi d’autres formations reconnues pour devenir conducteur(trice) d'un autobus. Elles sont généralement de courte durée et principalement offertes par des écoles privées. Elles permettent également de pouvoir se présenter aux examens de SAAQ afin d’obtenir la classe appropriée du permis de conduire.

Voir les écoles privées offrant la formation pour la classe 2

Note 1  : cette liste est à titre informative seulement et ne garantit pas la qualité des formations et des établissements cités.

Note 2 : la plupart de ces formations sont offertes à temps partiel de jour, mais certaines sont offertes à temps partiel de jour

 

Note 3 : ces formations ne donnent accès aux prêts et bourses du Ministère de l'Éducation du Québec.

Comment choisir une bonne école ? 

Voici quelques écoles :

 

Montréal :

Montérégie :

Rive-Nord de Montréal (Lanaudière, Laurentides et Laval) :

Québec et Chaudière-Appalaches :

-    CENTRE DE FORMATION EN TRANSPORT DE CHARLESBOURG CFTC, Québec (C.S. des Premières-Seigneuries) secton "services aux entreprises et aux particuliers"

-       Centre de formation des routiers Tecnic (40 à 100 heures) à Québec

-    Formalourd à Québec

Centre et Ouest du Québec (Abitibi-Témiscamingue, Centre-du-Québec, Estrie, Mauricie et Outaouais) :

-       Centre de formation des routiers Tecnic (40 à 100 heures) à Sherbrooke en Estrie et Gatineau en Outaouais

-    École du routier G.C. inc (42 heures), Trois-Rivières en Mauricie

Est du Québec (Bas-St-Laurent, Côte-Nord, Gaspésie, Saguenay-Lac-St-Jean) :

-       Centre de formation des routiers Tecnic (40 à 100 heures) à Saguenay au Saguenay-Lac-St-Jean

-    École de conduire Conduipro à Mont-Joli et Rimouski dans le Bas-St-Laurent

-       École de conduite Roulex (99 heures), Roberval au Saguenay-Lac-St-Jean

LIENS RECOMMANDÉS :  

Tu désires avoir l'avis de conducteurs(trices) d'autobus sur leur métier ?, alors va regarder les vidéos et l'entrevue écrite suivants :

Sites d'informations sur le métier :

Organismes reliées au domaine du transport :

Entreprises publiques de transport en commun :

Entreprises privées d'autobus :

Principaux manufacturiers mondiaux d'autobus et autocars :

 

Retour à la page du secteur transport
Retour à la page d'accueil