Retour à la page du secteur métallurgie

Retour à la page d'accueil

 

 

 

SECTEUR : MÉTALLURGIE

NIVEAU D’ÉTUDES : FORMATION PROFESSIONNELLE

 

FONDEUR(EUSE)

DIPLÔME D’ÉTUDES PROFESSIONNELLES D.E.P.

Consulte également section "liens recommandés" à la fin de cette page (dont des vidéos de fondeurs qui parlent de leur métier).

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

 

En tant que fondeur ou fondeuse; tu auras pour fonction de fabriquer des moules et des noyaux selon différents matériaux et avec diverses techniques, fondre des métaux et des alliages à la main ou à l’aide de différents fours ou machines, couler le métal en fusion et opérer différentes machines de fonderie.

 

Tu auras pour tâches de :

QUALITÉS ET APTITUDES  NÉCESSAIRES :

-      Posséder une bonne santé

-      Avoir une bonne vision

-    Tolérance aux bruits, à la chaleur et aux odeurs

-    Bonne capacité et endurance physique car tu devras travailler de longues heures debout dans des conditions parfois difficiles

-      Bonnes habiletés et dextérité manuelles pour manipuler efficacement les composants et pièces d’assemblage

-      Minutie, précision, souci du détail car tu devras souder avec exactitude les pièces nécessaires

-      Sens des responsabilités car tu devras appliquer des mesures de santé et sécurité très strictes

-      Facilité à travailler en équipe car tu auras à collaborer avec plusieurs collègues ouvriers et avec des techniciens

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-    Confectionneur(euse) de noyaux de sable à la main

-      Contrôleur(e) de la qualité de production

-      Contrôleur(e) du traitement thermique

-      Couleur(euse) de fonderie

-    Couleur(euse) de laiton

-    Couleur(euse) de moules de fonderie

-       Essayeur(euse) en métaux

-    Fabricant(e) de noyaux en sable

-        Fondeur(euse)

-        Inspecteur(trice) de l’acier en feuille

-       Mouleur(euse)

-    Mouleur(euse) à la main

-    Mouliste-céramiste

-    Mouliste de fonderie

-    Monteur(euse) de noyaux

-      Noyauteur(euse) de métaux en aciérie

-    Opérateur(trice) d'étuve à noyaux

-    Opérateur(trice) de cubilot

-    Opérateur(trice) de cuve

-    Opérateur(trice) de four

-      Opérateur(trice) de machines à couler sous pression

-      Opérateur(trice) de machines à mouler

-    Opérateur(trice) de machines à souffler

-      Opérateur(trice) de machines de transformation

-    Opérateur(trice) de noyauteuse

-    Opérateur(trice) de presse à fritter

-    Régleur(euse) à l'atelier de noyautage

-    Régleur(euse) de machines à couler

-    Régleur(euse) de machines à mouler

-    Régleur(euse) de moules

-      Vérificateur(trice) de l’acier

EMPLOYEURS POTENTIELS : 

-    Alumineries (Rio Tinto Alcan, Alcoa)

-      Industries sidérurgiques et fonderies industrielles (Arcelor-Mittal, Rio Tinto Fer et Titane, Fonderie Bibby, Xstraa, Forges de Sorel, Fonderie Niobec,  CIF Métal, Norcast, Novelis, Compagnie américaine de fer et métaux, QMP Powders, Silicium Bécancour)

-      Industries de traitement du minerai (Iam Gold, Agnico-Eagle, Ironore, Société en commandite Noranda, Xstrata)

-      Fonderies artisanales

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-         Facilité d’adaptation aux nombreux changements technologiques

-         Travail dans des milieux à chaleur intense, humides et poussiéreu 

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 1er juin 2017 :

 

Le placement est très bon, 82 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la totalité sont à temps complet.

 

Quelques autres répondants(es), soit 8 % ont poursuivi leurs études au collégial en technologie du génie métallurgique.

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI A TEMPS COMPLET

NOMBRE AUX ÉTUDES
36 27 27 3

Note : hausse du taux de placement par rapport aux années précédentes (était de 58 % en 2015; 71 % en 2013; 83 % en 2012 et 71 % en 2011).

Source : Ministère de l’Éducation du Québec

 

SALAIRE :

 

Selon les données 2018 :

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

-    23,73 $/heure (40 hres/sem) au sein des PME

-    29,34 $/heure (40 hres/sem) en tant que modeleur(euse) sur métal au sein des grandes industries de transformation métallurgiques (alumineries, aciéries, affineries, fonderies, etc.)

-     32,23 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant qu'apprenti(e) et augmente à 33,66 $/heure par la suite en tant qu'opérateur(trice) de machines à traiter les métaux au sein des grandes industries de transformation métallurgiques (alumineries, aciéries, affineries, fonderies, etc.)

-    33,48 $/heure (40 hres/sem) en tant que fondeur(euse) ou mouliste au sein des grandes industries de transformation métallurgiques (alumineries, aciéries, affineries, fonderies, etc.)

Note : hausse importante de la moyenne salariale au sein des PME par rapport aux années précédentes (était de 19,58 $ en 2015; 19,53 $ en 2013 et 18,65 $ en 2011).

Sources : Ministère de l’Éducation et conventions collectives des employés de plusieurs grandes industries métallurgiques.

 

PORTRAIT DU MÉTIER :

 

Selon Emploi-Québec; on y comptait plus de 2 500 couleurs(euses), fondeurs(euses), noyauteurs(es) et opérateurs(trices) de machines de fonderie dans l'ensemble du Québec en 2018.

 

Plus de 92 % étaient des hommes, mais pourrait clairement accueillir davantage de femmes.

 

Plus de 96 % occupaient un poste à temps complet.

 

La répartition selon l'âge était :

La répartition selon le type d'employeur était :

PERSPECTIVES D’AVENIR :

 

Les débouchés proviendront principalement des postes qui seront libérés par des travailleurs(euses) qui prendront leur retraite ou qui obtiendront des promotions à des postes de supervision, mais aussi de l'augmentation de l'emploi.

 

Les emplois seront surtout orientés vers les PME que dans les grandes entreprises de première transformation des métaux.

 

Preuve que les diplômés(es) sont recherchés(es), les employeurs ont bonifié leur offre salariale afin d'attirer d'avantage de candidats(es).

 

Les perspectives restent très bonnes et le stage rémunéré en entreprise permet souvent d'être embauché par l'entreprise qui a accueilli le diplômé.

 

Source : Emploi Québec

 

Consulte le site du Comité sectoriel de la main-d’œuvre de la métallurgie qui fait notamment un profil de l’industrie métallurgique québécoise.

 

Ainsi que le Portrait de l'industrie de première transformation des métaux

 

BREF PORTRAIT DE L'INDUSTRIE DE LA PREMIÈRE TRANSFORMATION DES MÉTAUX :

 

En 2016, elle générait des revenus de plus de 5,5 milliards $, soit 40 % de la production canadienne de métaux et 12 % du secteur manufacturier québécois.

 

Elle comptait 118 entreprises qui employaient plus de 20 300 travailleuses et travailleurs principalement concentrés dans les régions de la Montérégie, du Saguenay-Lac-St-Jean et de Montréal, mais également dans les régions de la Côte-Nord, du Centre-du-Québec et de Québec.

 

Plus de 41 % des entreprises de l'industrie emploient moins de 50 personnes, 17 % entre 50 et 99 personnes, 20 % entre 100 et 199 personnes, alors que seulement 22 % sont des entreprises de grande taille ayant 200 employés et plus.

 

Par contre, ce sont les grandes entreprises qui employaient la majorité des travailleurs(euses) de cette industrie avec une part de 72 %.

 

Plus de 42 % des emplois sont au sein des grands producteurs et transformateurs d'aluminium, 21 % au sein des grands producteurs et transformateurs de métaux non ferreux (cuivre, zinc), 19 % au sein des grandes producteurs sidérurgique (acier), alors que 17 % sont au sein des fonderies.

 

Plus de 59 % des emplois au sein de cette industrie proviennent du personnel de production tels que les fondeurs dont preso de 99 % occupaient un poste à temps complet.

 

Le secteur de la première transformation des métaux reprend confiance après avoir subi les impacts de la crise économique et boursière de 2008 et 2009. La forte remontée des prix des métaux industriels au cours des derniers mois de 2016, les signes d’accélération de l’économie mondiale encourageants qui se sont traduits par une demande plus forte des métaux en 2017 et la tendance à la hausse des prix des métaux de base devrait ainsi se poursuivre au cours des prochains.

 

Ces signes laissent prévoir de très bonnes perspectives d'emploi au cours des prochaines années au sein de cette industrie

 

Source : Comité sectoriel de la main-d'œuvre en métallurgie du Québec

 

LE PROGRAMME D’ÉTUDES :

 

Le Diplôme d’études professionnelles en fonderie D.E.P. a une durée totale de 1 230 heures c’est-à-dire de 12 mois offert à temps complet seulement.

 

Il comporte des cours d'introduction au métier,  santé, sécurité et hygiène industrielles, interprétation de plans, principes de métallurgie, notions d'électricité et de gaz, fabrication de moules selon les techniques conventionnelles, techniques de fusion de métaux et d'alliages au four à induction, techniques de fusion de métaux  et d'alliages au four à gaz, fabrication de moules selon les techniques de moulage de précision, préparation d'alliages, techniques de fusion de métaux et d'alliages au four à résistance, fabrication de moules en sable aggloméré chimiquement, fabrication de noyaux en sable aggloméré chimiquement, techniques de fabrication de pièces en moule permanent par gravité, conditions nécessaires à la fusion au four à l'arc, correction à la source de défauts de production, finition de pièces, traitements thermiques des métaux et alliages, production d'une pièces donnée, communication en milieu de travail, ainsi qu'un stage obligatoire crédité en milieu de travail d'une durée de 2 semaines.

 

Le CFP Qualitech offre ce programme est offert selon la formule en alternance travail-études, tu réaliseras un stage rémunéré OU non rémunéré en entreprise d'une durée de 8 semaines (245 heures) au cours du trimestre d'été.

 

Note : prés de 350 heures de formation pratique est effectuée en entreprise avec la collaboration d'entreprises de la région.

 

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

-         Soit détenir le D.E.S.

-         Soit avoir 16 ans et avoir réussi les cours de français, anglais et mathématiques de 4e secondaire ou leurs équivalents

-         Soit avoir 18 ans et posséder des connaissances équivalentes

 

AUTRE EXIGENCE D’ADMISSION :

 

-    Subir un test d'aptitudes et de personnalité et d'habiletés manuelles (CFP Qualitech)

-    Subir une entrevue de sélection (CFP La Baie)

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Ce programme n’est pas contingenté

 

Les candidats(es) répondant aux conditions d'admission sont généralement admis.

 

ENDROITS DE FORMATION :

Demande d’admission via Internet, consulte Admission FP

-       Centre de formation professionnelle Quali-Tech, Pavillon de l'École de fonderie, Trois-Rivières (C.S. Chemin-du-Roy, région de la Mauricie)
accès à une usine-école comprenant des équipements tels que :  four sous vide à induction, four à induction pour métaux ferreux, four à résistance, presse de moulage sous pression, presse de moulage basse pression, mélangeur portatif pour le moulage au sable, équipement de finition de pièces moulées, matériel pour la fabrication des moules en sable à prise chimique mais aussi pour le démoulage, le transport, la manipulation et le décochage des moules, système de chargement, etc;
offert en alternance travail-études; (stage rémunéré de 555 heures en entreprise);
regarde la vidéo promotionnelle du programme;
admissions à temps complet de jour OU de soir à l'automne
.

 

-       Centre de formation professionnelle du Fjord, Pavillon La Baie, Saguenay (C.S. des Rives-du-Saguenay, région du Saguenay-Lac-Saint-Jean)
accès à une usine-école comprenant des équipements tels que :  four à résistance pour métaux légers (ex : aluminium), four à induction, fours de fusion, four doseur, four de maintien, mélangeurs portatifs pour le moulage au sable, système de séchage et de nettoyage des copeaux, presse à injecter sous pression, tour de fusion, équipement de finition de pièces moulées, matériel pour la fabrication des moules en sable à prise chimique mais aussi pour le démoulage, le transport, la manipulation et le décochage des moules,système de chargement, etc;
offert en alternance travail-études; (stage rémunéré de 555 heures en entreprise);

regarde la vidéo promotionnelle du programme;
admissions à temps complet de jour à l'automne
.

 

LIENS RECOMMANDÉS :

 

Tu désires avoir l’avis de fondeurs(euses) sur leur métier ?, alors consulte les vidéos suivants  :

Pour une liste d'entreprises métallurgiques, consulte le Portrait de l'industrie de première transformation des métaux

 

 

Retour à la page du secteur métallurgie

Retour à la page d'accueil

1