Retour à la page du secteur mécanique d’entretien

Retour à la page d’accueil

 

 

 

SECTEUR : MÉCANIQUE D’ENTRETIEN

NIVEAU D’ÉTUDES : FORMATION PROFESSIONNELLE

 

MÉCANICIEN(NE) D’ASCENSEURS

DIPLÔME D’ÉTUDES PROFESSIONNELLES D.E.P.

 

Voir aussi la section "liens recommandés" (dont des vidéos de mécaniciens d'ascenseurs qui parlent de leur travail).

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

 

En tant que mécanicienne ou mécanicien d’ascenseurs; tu auras pour tâches d’installer, entretenir, inspecter et réparer tous types des systèmes de déplacement mécanisés tels que : ascenseurs à traction et hydrauliques, monte-charges, escaliers mécaniques, escaliers roulants ou ponts roulants selon les exigences des normes en vigueur.

 

Tu auras à démonter, monter et assembler les différentes pièces et composantes afin de t'assurer de leur bon état d'assemblage et de fonctionnement car la sécurité des utilisateurs est primordiale afin de leur éviter tout accident ou autre incident grave.

 

Tu travailleras principalement sur les chantiers de construction commerciale et institutionnelle, mais aussi sur les chantiers de construction industrielle. D'autres travaillent pour des entreprises spécialisées dans l'entretien de ces installations.

 

QUALITÉS ET APTITUDES  NÉCESSAIRES :

-        Aptitudes pour les mathématiques notamment pour les calculs rapides et exacts

-       Excellente condition physique et ne pas souffrir de vertige

-       Aisance dans les hauteurs car tu devras grimper dans des échafaudages pour inspecter ou installer de la tuyauterie dans les plafonds

-       Bonne coordination visuel-manuel

-        Bonnes habiletés et bonne dextérité manuelles car tu devras manipuler divers pièces d’appareils et systèmes

-       Sens de l'observation pour détecter rapidement les défectuosités sur les systèmes et appareils

-       Minutie, précision, souci du détail car tu devras effectuer des travaux sur les pièces délicates

-       Bon raisonnement logique et capacité d'analyse pour être en mesure de résoudre des problèmes reliés au fonctionnement des systèmes de gicleurs

-       Sens des responsabilités car tu seras responsable du bon état et de garantir la sécurité des équipements

-       Autonomie et débrouillardise car tu seras appelé(e) à travailler seul(e) lors de l'entretien des équipements

-       Facilité de travailler en équipe : car tu devras être capable de travailler en collaboration avec des collègues (autres mécaniciens d'ascenseurs, ouvriers d’entretien d’immeubles, surintendants d’immeubles, électriciens, techniciens, techniciens en mécanique du bâtiment, etc.) 

-       Bonne connaissance de l'anglais pour comprendre les manuels d’entretien des appareils qui sont généralement dans cette langue

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-        Monteur-réparateur ou monteuse-réparatrice d’escaliers et ponts roulants

-       Ajusteur(euse) d’ascenseurs

-    Installateur(trice) d'escaliers mécaniques

-       Représentant(e) technique en ascenseurs et autres équipements connexes

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-       Fabricants d’ascenseurs et équipements connexes (Otis, Dover, etc)

-       Entreprises d’entretien et réparation d’ascenseurs et équipements connexes

-       Entreprises d’installation de systèmes de déplacement mécanisé

-       Certaines compagnies immobilières 

EXIGENCES DU MARCHÉ DU TRAVAIL :

 

-         Détenir ta carte de compétence est obligatoire pour travailler sur les chantiers de construction. En début de carrière tu travailleras en tant qu’apprenti et tu n’obtiendras ta carte de compagnon seulement après avoir accumulé un minimum de 10 000 heures de travail comme apprenti (équivalent de 5 années à temps plein).
Voici les détails auprès de la Commission de construction du Québec.

-         Travail plus important en période estivale, mais il y a du travail pendant toute l'année 

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-         Connaissance de l’anglais (certains exigent le bilinguisme)

-    Mobilité essentielle partout au Québec

-    Détenir un permis de conduire et un véhicule (pour les entreprises effectuant de la maintenance chez leurs clients)

-         Capacité de s’adapter aux nombreux changements technologiques

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 1er juin 2015 :

 

Le placement est EXCELLENT, 94 % des répondants(es) ont obtenu un emploi relié dont la totalité sont à temps complet.

 

Les conditions de travail sont très intéressantes.

Quelques autres répondants(es) ont complété leur formation dans un autre DEP (ex : ferblanterie, soudage, etc.).

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI A TEMPS COMPLET

NOMBRE AUX ÉTUDES

21 17 17 3

 

Note 1 : hausse du taux de placement par rapport aux années précédentes (était de 73 % en 2013; 85 % en 2011 et 80 % en 2009).

 

Note 2 : Le placement varie selon l'importance et le nombre de chantiers en construction commerciale et institutionnelle.

 

Source : Ministère de l’Éducation du Québec

 

SALAIRE :

 

Selon les données de 2015 :

 

La salaire moyen en début de carrière était de :

 

-    26,08 $/heure dans le secteur hors-construction (entreprises d'entretien de systèmes mécanisés)

 

-        20,73 $/heure en tant qu’apprenti et augmente à 41,46 $ (40 à 50 hres/sem) en tant que compagnon dans le secteur de la construction commerciale, institutionnelle et industrielle 

Note : Cependant, le salaire annuel moyen comme apprenti(e) dans le secteur de la construction était de 45 053 $ (était de 33 758 $ en 2013 et 35 142 $ en 2011) dont 88 % ont travaillé 500 heures et plus (était de 88 % en 2013 et 85 % en 2011).=

Sources : Ministère de l’Éducation du Québec et Commission de la construction du Québec

 

PERSPECTIVES D’AVENIR :

 

L’activité des mécaniciens d’ascenseur se concentre presque exclusivement dans le secteur institutionnel et commercial, où le volume de travail pourrait ralentir quelque peu. Leur travail est peu saisonnier, ce qui leur permet d’atteindre une des meilleures moyennes annuelles de travail (1 480 heures travaillées);

Dès la première année de travail, les apprentis gagnent un salaire moyen de plus de 45 000 $, tandis que le revenu annuel moyen des compagnons travaillant au moins 500 heures peut s’élever à près de 91 200 $;

L’activité des mécaniciens d’ascenseur se concentre presque exclusivement dans le secteur institutionnel et commercial, où le volume de travail diminuera graduellement au cours des prochaines années. Leur travail est peu saisonnier, ce qui leur permet d’atteindre la meilleure moyenne annuelle de travail (1 499 heures travaillées). L’entretien et la réparation des systèmes existants augmentent les débouchés pour ce métier. Les finissants se placent très bien;

Les perspectives d’emploi sont plutôt bonnes pour les mécaniciens d’ascenseur. Malgré une légère baisse de la demande, les travailleurs actuels sont peu disponibles et des besoins de relève seront engendrés par le roulement modéré de la main-d’oeuvre.

Où retrouvait-t-on le plus de mécaniciens(nes) d'ascenseurs dans l'industrie de la construction ?

La presque totalité, soit 98 % œuvraient sur les chantiers de construction commerciale et institutionnelle (immeubles à bureaux, hôtels, centres commerciaux, immeubles à revenus locatifs, écoles, hôpitaux, résidences pour aînés, etc.).

Les autres travaillaient sur les chantiers de construction industrielle ou sur les chantiers de construction résidentielle lourde (immeubles à condominiums).

On y retrouve 77 entreprises qui emploient des mécaniciens(nes) d'ascendeurs dont les 5 plus importantes ont réalisé plus de 70 % des travaux.

En 2015, on comptait 1 023 mécaniciens d’ascenseur (dont seulement 14 femmes).Plus du tiers étaient des apprentis. Ces salariés travaillent pour l'un des 83 employeurs, dont 9 d’entre eux réalisent plus de 80 % des travaux. La répartition selon la région était :

La répartition régionale étaient la suivante :

28 % étaient dans les régions de Laval-Laurentides-Lanaudière,
26 % œuvraient en Montérégie,
21 %  travaillaient dans la région de l'Île-de-Montréal,
17 % œuvraient dans la région de Québec,
8 % étaient dans les autres régions.

(Source : Commission de la construction du Québec).

Pour plus de détails, consulte le Portrait de l'industrie de la construction et du bâtiment
Mais également Portrait de l'industrie de la fabrication de produits mécaniques (manufacturiers d'ascenseurs)

LE PROGRAMME D’ÉTUDES :

 

Note : ce programme a été révisé et une nouvelle version est offerte depuis l'automne 2014

 

Le Diplôme d’études professionnelles en mécanique d’ascenseurs D.E.P. a une durée totale de 1 800 heures, c’est-à-dire de 2 ans à temps complet. Il comporte des cours d'introduction à la profession, santé et sécurité sur les chantiers de construction, organes, matériaux et structures, introduction à l'industrie et aux organismes de la construction, interprétation de schémas, plans et devis, application des notions de mesurage, techniques d'usinage manuel, techniques d'oxycoupage et de soudage à l'arc, manutention, gréage et ancrage, alignement conventionnel, optique et APO, techniques d'entretien d'éléments mécaniques de transmission et de transformation du mouvement, analyse d'un circuit à courant continu, installation de câbles et de canalisations, installation d'un escalier mobile, installation de l'infrastructure et de l'équipement, analyse d'un circuit à courant alternatif, fonctionnement des moteurs et génératrices à courant continu et à courant alternatif, notions d'hydraulique, installation de l'équipement hydraulique d'un ascenseur, installation et mise en marche d'une plate-forme d'ascenseur, installation de portes palières et d'accessoires de puits, techniques d'assemblage et de finition d'une cabine d'ascenseur, logique combinatoire, logique séquentielle, analyse de circuits à semi-conducteurs, installation d'automate programmable d'un ascenseur ou escalier roulant, raccordement électrique final et derniers ajustements, démontage des composants d'un ascenseur et techniques d'entretien et de dépannage de systèmes mécanisés.

 

Note : Puisque ce métier nécessite une période d'apprentissage sur des chantiers (apprenti), il ne comporte pas de stage.

  

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

-         Soit détenir le D.E.S.

-         Soit avoir 16 ans et avoir réussi les cours de français, anglais et mathématiques de 4e secondaire ou leurs équivalents

-         Soit avoir 18 ans et posséder des connaissances équivalentes

 

AUTRE EXIGENCE À L’ADMISSION :

 

-         Subir des tests d’habiletés manuelles

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Ce programme est contingenté et comporte une limite de places disponibles

 

ENDROIT DE FORMATION :

 

Demande d’admission via Internet, consulte le SRAFP

 

-         École des métiers du sud-ouest de Montréal, Montréal (C.S. de Montréal) programme unique au Québec

 

LIENS RECOMMANDÉS :

 

Tu désires avoir l’avis de mécanicienss d'ascenseurs sur leur métier ?, alors va voir les vidéos suivants :

Entreprises spécialisées en mécanique d'ascenseurs et manufacturiers de matériel de levage :

 

Retour à la page du secteur mécanique d’entretien

Retour à la page d’accueil