7Retour à la page du secteur enseignement

Retour à la page du secteur services sociaux

 Retour à la page d’accueil

 

SECTEUR :  ÉDUCATION ET SERVICES DE GARDE

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT COLLÉGIAL

 

ÉDUCATEUR(TRICE) À LA PETITE ENFANCE

DIPLÔME D’ÉTUDES COLLÉGIALES D.E.C.

 

Va voir également ma section « liens recommandés » à la fin de cette page (dont des vidéos d'éducateurs qui parlent de leur travail).

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 

Si tu deviens une éducatrice ou un éducateur à la petite enfance (CPE ou garderie privée); tu animeras, planifieras et organiseras différentes activités éducatives et récréatives (jeux, chansons, danse, musique, initiation à l’ordinateur, culture physique, artisanat et bricolage et bien d’autres activités) visant à stimuler le développer physique, affectif, intellectuel, social et culturel de l’enfant.

Tu devras  intervenir auprès de ces enfants afin les aider à s’intégrer à la société. Tu devras également observer et intervenir auprès des enfants présentant des problèmes affectifs, intellectuels ou sociaux afin de les référer à des spécialistes qui pourront intervenir efficacement suite à vos observations et recommandations sur leur comportement.

QUALITÉS ET APTITUDES NÉCESSAIRES :

-         Aimer travailler avec les enfants

-         Grande facilité à communiquer et écouter et entregent qui te permettra d’établir un lien d’amitié avec les enfants

-         Sens des responsabilités car tu auras l’entière responsabilité des enfants

-         Esprit d’initiative et autonomie pour réussir à emmener les enfants à participer aux activités

-         Sens de l’observation et vigilance car tu devras surveiller tous les enfants en même temps (les yeux tout le tour de la tête….)

-         Imagination, débrouillardise, ouverture d’esprit et créativité pour développer de nouvelles approches éducatives ou récréatives

-         Sens de l’organisation pour planifier, organiser et animer différentes activités éducatives et récréatives

-         Facilité pour le travail en équipe et dynamisme car tu auras à collaborer avec tes collègues éducateurs et éducatrices

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-        Animateur(trice) d’activités pour enfants

-       Conseiller(ère) pédagogique à la petite enfance (commission scolaire ou CPE)

-       Éducateur(trice) dans un hôpital pour enfants

-       Préposé(e) à pouponnière

-       Jardinier(ère) d’enfants

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-    Bureaux coordonnateurs

-       Commissions scolaires (service de garde en milieu scolaire)

-       Centres de la petite enfance CPE (en installation en service de garde en milieu familial)

-       Écoles primaires privées (service de garde en milieu scolaire)

-       Garderies privées

-       Garderies communautaires

-       Centres locaux de services communautaires CLSC

-        Centres jeunesse (centres et foyers d’accueil pour jeunes)

-    Haltes-garderies

-        Hôpitaux (service de halte-garderie)

-        Camps de jour

-    Jardins d'enfants

-        Joujouthèques

-        Agences de garde en milieu familial

EXIGENCES DES EMPLOYEURS : 

-         Excellente maîtrise du français parlé (surtout) et écrit

-         Connaissance de l’anglais (bilinguisme demandée dans certains milieux)

-         Disponibilité

-         Dynamisme

-         Certains emplois sont à temps partiel de jour, de soir ou de fins de semaine ou temporaire

-         Avoir de l’expérience de travail bénévole ou rémunéré avec les enfants favorise beaucoup le placement (gardiennage d’enfants, animation dans un camps de vacances, animation dans un organisme de loisirs pour jeunes, etc)

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 31 mars 2016 :

 

Le placement est EXCELLENT, 91 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité, soit 75 % sont à temps complet.

 

Quelques autres répondants(es), soit 24 % ont choisi de poursuivre leurs études à l'université en enseignement ou en psychoéducation.

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EN EMPLOI À TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

591 407 305 142

 

Note 1 : taux de placement tout aussi excellent et comparable aux années précédentes par rapport aux années précédentes (était de 87 % en 2014; 90 % en 2012 et 91 % en 2011).

 

Note 2 : par contre, légère baisse du nombre de postes à temps complet (était de 77 % en 2014; 80 % en 2013; 82 % en 2012 et 77 % en 2011 et 75 % en 2010).

 

Note 3 : le taux de placement moyen des 5 dernières années était de 80 %.

 

Note 4 : il y a des hausses depuis 2007 et ne cessent de s'accroître. Il y a de la place pour davantage de diplômés(es)...

 

Source : Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec

 

SALAIRE :

 

Selon les données 2016 :

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :  

 

Dans le secteur privé :

Note 1 : hausse de la moyenne salariale dans le secteur privé non syndiqué (était de 14,68 $ en 2014; 14,33 $ en 2012 et 14,23 $ en 2011).

 

Note 2 : dans secteur privé syndiqué, les augmentations sont établies par les conventions collectives.

 

Dans le secteur public et parapublic :

Note : dans le secteur public et parapublic, les augmentations sont établies par les conventions collectives.

 

Sources : Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec, Emploi-Québec, Conseil du Trésor du Québec, Ministère de la Famille et de l’Enfance, conventions collectives des employés de soutien de plusieurs écoles privées et conventions collectives des employés de certains grands hôtels.

 

PORTRAIT DE LA PROFESSION :

 

Selon Emploi-Québec, il y avait plus de 47 200 éducatrices et éducateurs en service de garde qualifiés non qualifiés dans l'ensemble des régions du Québec en 2015.

 

Parmi ceux-ci, on retrouvait plus de 32 000 éducatrices et éducateurs en installation, soit :

63 % travaillaient au sein des CPE, 21 % dans les garderies privées subventionnées et 16 % dans les garderies privées non subventionnées

 

Plus de 65 % d'entre-eux étaient âgés de moins de 45 ans.

 

Près de 98 % des membres de la profession étaient composées de femmes.

 

Plus de 82 % occupaient un poste à temps complet.

 

Selon le Ministère de la Famille du Québec, ce sont plus de 73 % des éducatrices et éducatrices dans les services de garde régis qui sont "qualifiés", c'est-à-dire qu'ils détiennent une formation reconnue en éducation à l'enfance.

 

Cette proportion est même plus élevée dans certaines régions : Estrie (88 %), Saguenay et Lac St-Jean (88 %), Mauricie (87 %), Chaudière-Appalaches (85 %), Centre-du-Québec (85 %), Bas-St-Laurent (85 %), Québec (79 %) et Côte-Nord (79 %).

 

Ainsi que près de 15 200 Responsables de Services de Garde RSG en milieu familial reconnues sont 99,7 % étaient des femmes.

 

Le salaire annuel moyen d'un(e) éducateur(trice) qualifiée à la petite enfance était de 41 600 $.

 

Sources : Emploi-Québec, Ministère de la Famille du Québec

 

PORTRAIT DU RÉSEAU DES SERVICE DE GARDE À L'ENFANCE :

 

Au Québec, il existe 4 types de services de garde :

  1. Les Centres de la Petite Enfance CPE : sont des organismes privés à but non lucratif (OSBL, coopérative, etc.) détenant un permis du Ministère de la Famille, gérés par conseil d'administration composée majoritairement de parents et subventionnés par le Gouvernement et offrent le tarif à contribution réduite;

  2. Les garderies privées subventionnées : sont des entreprises privées à but lucratif appartenant à un propriétaire détenant un permis du Ministère de la Famille qui fournissent des services de garde dans une installation, sont subventionnées par le Gouvernement et offrent le tarif à contribution réduite;

  3. Les services de garde en milieu familial : sont des entreprise privées à but lucratif dispensées par une travailleuse autonome (RSG) à son domicile, reconnues par le bureau coordonnateur de la garde en milieu familial du territoire, sont subventionnées par le Gouvernement et offrent le tarif à contribution réduite;

  4. Les garderies privées non subventionnées (ou indépendantes) : sont des entreprises privées à but lucratif appartenant à un propriétaire détenant un permis du Ministère de la Famille qui fournissent des services de garde dans une installation, mais ne reçoivent AUCUNE subvention du Gouvernement et n'offrent donc pas le tarif réduit.

En 2014, 48 % des enfants de moins de 5 ans au Québec fréquentaient un service de garde régi (garderie publique ou privée selon le sens de la loi, incluant les services de garde en milieu familial reconnues).

 

Sur l'ensemble de la population québécoise d'âge préscolaire, la répartition selon l'âge était :

Parmi les enfants âgés de moins d'1 an fréquentant un service de garde régi, 59 % étaient en milieu familial, 22 % en CPE et 20 % en garderie privée subventionnée ou non subventionnée.

 

Parmi les enfants âgés d'1 an ou plus fréquentant un service de garde régi, 39 % étaient en milieu familial, 28 % en CPE et 33 % en garderie privée subventionnée ou non subventionnée.

 

Parmi les enfants qui fréquentent une installation de CPE ou une garderie située dans les régions administratives de Montréal et de Laval, respectivement 72,3 % et 74,4 % habitent le territoire de CLSC où est établi le service de garde.

 

Parmi les enfants inscrits dans un service de garde situé dans une autre région administrative, 78,2 % des enfants accueillis en CPE et 78,7 % de ceux inscrits en garderie viennent de la municipalité où se trouve le service de garde fréquenté.

 

En 2014, plus de 223 000 familles québécoises utilisaient les services de garde éducatifs offerts à plus de 264 400 enfants dans les CPE, les garderies privées subventionnées et les services de garde en milieu familial reconnues.

 

Parmi l'ensemble des enfants fréquentant les réseaux publics et privés des services de garde, la répartition était :

  1. 9 % étaient âgés de moins de 1 an

  2. 20 % avaient 1 an

  3. 21 % avaient 2 ans

  4. 24 % avaient 3 ans

  5. 23 % avaient 4 ans

  6. 4 % avaient 5 ans ou +

Le Réseau des CPE :

 

Au 31 mars 2014, il y avait 978 CPE ayant un total 1 453 installations (sites) dans l'ensemble des régions du Québec, soit :

  1. 614 avaient 1 seule installation

  2. 276 avaient 2 installations

  3. 72 avaient 3 installations

  4. 12 avaient 4 installations

  5. 4 avaient 5 installations ou plus

Le nombre moyen de places offertes par CPE était de 60 enfants, soit :

  1. 26 % avaient une capacité de moins de 50 enfants

  2. 14 % accueillaient entre 50 et 59 enfants

  3. 36 % accueillaient entre 60 et 69 enfants

  4. 24 % avaient 70 enfants ou plus

Ils accueillaient plus de 88 800 enfants, soit 34 % des enfants fréquentant les services de garde éducatifs.

 

Au niveau des effectifs, les CPE employaient près de 26 300 personnes, soit :

 

1 865 gestionnaires;

plus de 14 500 éducatrices et éducatrices non qualifiés(es) (excluant les RSG);

plus de 5 400 éducatrices et éducatrices qualifiés(es) (excluant les RSG)

plus de 1 000 professionnels(les) (agents-conseils en soutien pédagogiques et agents de conformité);

ainsi que  près de 3 500 employés de soutien (aides-éducatrices, préposés, cuisiniers, adjoints administratifs, commis-comptables, secrétaires-comptables et secrétaires-réceptionnistes).

 

Les garderies subventionnées :

 

En 2014, il y avait 655 garderies privées subventionnées ayant 678 installations dans toutes régions du Québec.

 

Elles sont concentrées principalement dans les régions urbaines, soit :

Montréal (43 %), Montérégie - agglomération de Longueuil principalement (19 %), Québec (8 %), Laval (8 %), Lanaudière (6 %) et Laurentides (6 %).

 

Elles étaient fréquentées par plus de 43 800 enfants, soit 17 % des enfants en services de garde éducatif.

 

Le nombre de place moyen par garderie était de 64 enfants.

 

La répartition selon l'âge était :

  1. moins de 1 an : 4 %

  2. 1 an : 17 %

  3. 2 ans : 22 %

  4. 3 ans : 26 %

  5. 4 ans : 27 %

  6. 5 ans et + : 4 %

Les garderies privées subventionnées employaient près de 9 100 personnes, soit :

 

950 gestionnaires;

près de 5 200 éducatrices et éducateurs qualifiés(es);

plus de 1 700 éducatrices et éducateurs non qualifiés(es);

plus de 260 professionnels(les);

ainsi que plus de 900 employés(es) de soutien.

 

Les garderies privées NON subventionnées (aussi appelées "garderies privées indépendantes") :

 

en 2014, il y avait 757 garderies privées NON subventionnées détenant un permis du Ministère de la Famille du Québec.

La plupart de ces garderies sont concentrées dans les régions urbaines, puisque près de 45 % sont situées sur l'Île-de-Montréal, 17 % en Montérégie (surtout dans l'agglomération de Longueuil), 10 % dans la région de Laval et 8 % dans la région de Québec.

Elles étaient fréquentées par près de 37 700 enfants, soit 14 % des enfants en services de garde éducatifs du Québec.

 

Le nombre moyen de place par garderie NON subventionnée était de 54 enfants, ce qui représente la moyenne parmi les 3 types de services de garde éducatifs en installation.

 

La répartition selon l'âge était :

Fait particulier à mentionner, c'est dans les garderies NON subventionnées que l'on retrouve le plus grand nombre d'enfants de 5 ans et + proportionnellement au nombre total d'enfants par type de service garde (ils représentaient 3 % des enfants des CPE, 4 % des enfants des garderies subventionnées, alors qu'ils représentaient près de 7 % dans les garderies non subventionnées)

Les garderies NON subventionnées employaient plus de 6 900 personnes, soit :

 

plus de 1 040 gestionnaires;

plus de 3 500 éducatrices et éducateurs qualifiés(es);

plus de 1 650 éducatrices et éducateurs NON qualifiés(es);

près de 180 professionnels(es);

plus de 1 000 employés(es) de soutien.

 

Les Services de garde en milieu familial RSG :

En 2014, il y avait plus de 15 200 Responsables de Service de Garde en milieu familial reconnues (détenant un permis d'un bureau coordonnateur) partout au Québec.

On les retrouve dans toutes les régions du Québec, autant en milieu rural qu'en milieu urbain.

Elles accueillaient près de 94 200 enfants (soit 6 enfants par RSG) répartis comme suit :

Fait particulier à mentionner, 15 % des enfants âgés de moins de 1 an fréquentant un service de garde régi au Québec sont accueillis par une RSG, ce qui 3 fois plus que dans les CPE et dans les garderies subventionnées.

Autre fait important, 23 % des enfants âgés de 1 an fréquentant un service de garde régi au Québec sont accueillis par une RSG, ce qui 1,5 fois plus que dans les CPE.

Bien que la majorité des RSG travaillaient seules, environ 25 % d'entre-elles employaient une assistante à temps partiel.

Sources : Ministère de la Famille du Québec

 

PERSPECTIVES D’AVENIR :

 

Depuis 5 ans, environ une centaine de CPE, une cinquantaine de garderies privées subventionnées et une soixantaine de garderies non subventionnées ont été créées, sans oublier de nombreuses garderies ayant agrandies leurs installations.

 

Donc, pas surprenant que cette profession figure dans le top 30 des métiers de la formation technique offrant les meilleures perspectives du palmarès du Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur et que son taux de placement frôle les 90 % depuis quelques années.

 

Il y a de nombreux emplois disponibles dans les différents milieux de garde et la majorité de ces postes sont à temps complet car il y a présentement une forte pénurie. Au cours des prochaines années, la demande risque de s'accroître vu la hausse du taux de natalité depuis quelques années.

 

Pour cette raison, les garderies tant publiques que privées devront embaucher davantage de personnel qualifié détenant les compétences nécessaires afin de garder et  divertir, mais aussi éduquer et intervenir auprès des enfants à bas âge dont certains éprouvent des difficultés d'adaptation sociale ou d'apprentissage.

 

Au cours des 5 dernières années, le taux moyen de placement était de 89 %.

Les perspectives sont encore meilleures dans les régions périphériques des grands centres où s'installent davantage de jeunes familles (les régions des Laurentides, Montérégie, Laval, Québec, Chaudière-Appalaches par exemple).

Dans les régions plus éloignées comme l'Abitibi-Témiscamingue, la Côte-Nord, la Gaspésie et le Nord-du-Québec; il n'y a pas assez d'éducatrices qualifiées détenant le DEC et le roulement est assez important puisqu'elles ne restent que quelques années dans la région. Donc, les perspectives y sont excellentes....

De plus, les conditions de travail se sont nettement améliorés car les emplois dans les CPE sont syndiqués pour la plupart d’entre eux.

Pour plus de détails, consulte le Portrait du réseau québécois de l'éducation et des services de garde

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

 

Voir aussi la section « autres formations »

 

Le Diplôme d’études collégiales en techniques d’éducation à l’enfance D.E.C. (ou techniques d’éducation en service de garde) offert en formation régulière a une durée totale de 3 ans offert à temps complet. Il comporte des cours d'introduction à la profession, l'observation en milieu éducatif, notions liées à la santé, l'hygiène et la sécurité des enfants, le développement global de l'enfant de 0 à 6 ans, la relation avec les enfants dans son contexte familial et social, l'enfant et le mouvement (psychomotricité), expression de soi et créativité, développement global de l'enfant de 6 à 12 ans, intervention et animation au quotidien, intervention éducatif auprès des poupons et des trottineurs, l'approche ludique, l'enfant et l'expression sonore, l'enfant et ses moyens de communication, l'enfant et l'expression plastique, intervention éducative auprès des enfants de 30 mois à 3 ans, les découvertes des enfants au fil des jours, documentation jeunesse, communication et travail en équipe, projet d'exploration avec les enfants, anglais appliqué aux techniques humaines, démarche professionnelle en situations d'adaptation, intervention pédagogique auprès des 3 à 6 ans, intervention auprès des enfants présentant une déficience, l'enfant et l'expression musicale, le partenariat avec les parents, intervention pédagogique auprès des enfants de 6 à 12 ans, élaboration d'un plan d'intervention pédagogique, l'actualisation d'un programme éducatif, gestion de la santé en milieu éducatif, gestion pédagogique en milieu de garde, coordination des ressources en service de garde, 

 

Ainsi que 3 stages pratiques en milieux de garde : le premier stage est d’observation offert en 1ere ou 2e session selon les collèges à raison de 1 jour/semaine pendant 10 semaines , le second est d'expérimentation et l'intervention pédagogique offert en 3e ou 4e session selon les collèges pendant 21 jours consécutifs et un dernier stage de d'intervention et prise en charge offert en 6e session pendant 33 jours consécutifs. Note : le nom et le contenu des cours peuvent varier selon les collèges, mais les objectifs de formation restes les mêmes.

 

Note : le nom et le contenu des cours peuvent différer d'un collège à un autre, mais les objectifs du programme restent les mêmes (autant dans les collèges publics et les collèges privés).

 

Le Diplôme d’études collégiale en techniques d’éducation à l’enfance D.E.C. offert en formation intensive et qui a une durée totale de 2 ans à temps complet. Il est destiné à ceux qui détiennent déjà un D.E.C. dans une autre discipline et qui ont complété les cours communs obligatoires (français, anglais, philosophie, éducation physique) et qui désirent obtenir une formation en éducation à l’enfance. Il est aussi destiné à ceux qui ont complété tous les cours communs obligatoires du DEC sans toutefois avoir obtenu un diplôme. Les cours sont les mêmes que le DEC régulier, mais sans les cours communs obligatoires.

 

Note : le nom et le contenu des cours peuvent différer d'un collège à un autre, mais les objectifs du programme restent les mêmes (autant dans les collèges publics et les collèges privés).

 

Il y a également un programme d'Attestation d’études collégiales en techniques d’éducation à l’enfance A.E.C. ayant une durée totale de 2 ans à temps complet, mais il est aussi offert à temps partiel dans certains établissements. Il est destiné aux personnes ayant quitté les études à temps plein pendant au moins 1 année scolaire (ou 2 sessions consécutives) et qui désirent faire un retour aux études. Il est aussi destiné à ceux qui ont acquis quelques années d’expérience sur le marché du travail et qui désirent effectuer un retour aux études. Dans la plupart des établissements, ce programme est offert de jour, mais plusieurs l'offrent aussi de soir. Les cours propres à la spécialité sont les mêmes ou semblables à ceux du D.E.C.

 

D.E.C.-BAC :

 

Qu'est-ce qu'un programme DEC-BAC ?

 

Consulte la page suivante

 

Il permet de se faire reconnaître des acquis du D.E.C. dans le cadre d'un programme de baccalauréat. Tu peux donc compléter tes études universitaires en 3 ans au lieu de 4 ans.

 

Voici les ententes actuellement offertes :

 

DEC-BAC en éducation au préscolaire et en enseignement au primaire : en 6 ans

(DEC en techniques d'éducation à l'enfance + Baccalauréat en éducation au préscolaire et en enseignement au primaire)

PASSERELLES :

 

Une passerelle permet aux titulaires du DEC en techniques d'éducation à l'enfance de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans le cadre de son baccalauréat. Par contre, aucune garantie d'admission est faite lors de la demande et aucune préférence ou priorité n'est accordée à l'admission.

PERFECTIONNEMENT :

 

Il existe des programmes de perfectionnement de courte durée au niveau collégial ou universitaire destiné notamment à des éducateurs(trices) à l’enfance possédant au moins quelques années d’expérience. Voici quelques exemples :

 

Signification des types programmes :

 

A.E.C. Attestation d’études collégiales : programme collégial de perfectionnement offert généralement à temps partiel et/ou à temps plein (selon les programmes) menant à une attestation

 

Programme court, Microprogramme, Module, Attestation : petit programme d’études universitaires comprenant 9 à 15 crédits conduisant à une attestation offert à temps partiel uniquement

 

Certificat de 1er cycle : programme universitaire de courte durée comprenant de 24 à 30 crédits conduisant à un diplôme de certificat et offert à temps partiel et/ou temps complet.

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Tu pourras également poursuivre tes études à l'université dans l'un des programmes de baccalauréat suivants :

 

Note : la plupart de ces programmes sont contingentés

EXIGENCES D'ADMISSION :

AUTRES EXIGENCES À L'ADMISSION :

  1. Ne pas avoir d'antécédents judiciaires (exigence du Gouvernement)

  2. Subir un test de sélection : psychométrie, résolution de problèmes  (exigence de certains collèges)

  3. Te soumettre à une entrevue d'admission (exigence de certains collèges)

STATISTIQUES D'ADMISSION :

Aucun contingentement à ce programme :

Les candidats(es) admissibles (qui répondent aux exigences d'admission et ayant réussi les exigences particulières) sont généralement admis.

Par contre, les admissions sont plus difficiles à Vieux-Montréal, Marie-Victorin, Sainte-Foy, Outaouais et Montmorency :

(taux moyen d'admission : entre 65 et 75 % et moyenne des notes des derniers candidats admis :  entre 68 et 72 %).

Admissions ouvertes de jour au trimestre d'automne seulement au 1er tour et au 2e tour dans la plupart des collèges

Admissions également ouvertes de jour au trimestre d'hiver dans certains collèges
(Abitibi-Témiscamingue, Baie-Comeau, Beauce-Appalaches, Granby, Shawinigan, Sept-Îles, CNDF et Laflèche).

ENDROITS DE FORMATION :

Infos sur l'alternance travail-études

Région de Montréal (Île de Montréal, Montérégie, Lanaudière, Laurentides, Laval) :

Région de Québec (Québec, Chaudière-Appalaches) :

Centre et Ouest du Québec (Abitibi-Témiscamingue, Centre-du-Québec, Estrie, Mauricie, Outaouais) :

Est et Nord du Québec (Bas-St-Laurent, Gaspésie, Saguenay et Lac-St-Jean, Côte-Nord) :

AUTRES FORMATIONS :

Il existe également des programmes d'AEC destinés aux adultes.

Exigences : détenir un D.E.S. ou D.E.P. ou l'équivalent ET, soit avoir quitté les études pendant moins 1 année scolaire à temps complet (ou 2 sessions consécutives) OU ayant complété au moins 1 année d'études post-secondaires échelonnée sur un période d'1 an ou +.

Il y a également des exigences particulieres d'admission :

  1. Ne pas avoir d'antécédents judiciaires (exigence du Gouvernement)
  2. Subir un test de connaissance du français (exigence de plusieurs collèges)
  3. Subir un test de sélection : psychométrie, résolution de problèmes  (exigence de certains collèges)
  4. Te soumettre à une entrevue d'admission (exigence de certains collèges)

Les programmes d'Attestations d'études collégiales AEC (section formation continue du collège de ton choix)

Note : vérifie auprès du collège car certains offre ce programme à temps complet seulement, d'autres à temps partiel seulement, alors que d'autres offrent les 2 possibilités. Certains l'offrent de jour seulement, d'autres de soir seulement et d'autres de jour ou de soir.

LIENS RECOMMANDÉS :

Tu veux avoir l'avis d'éducateurs(trices) en garderie sur leur profession ?, regarde les vidéos suivants :

Pour une liste des garderies publiques et privées et d'autres liens relatifs au domaine de l'éducation, des enfants et des service de garde, consulte le Portrait du réseau québécois de l'éducation et des services de garde

 

Retour à la page du secteur enseignement

Retour à la page du secteur services sociaux

 Retour à la page d’accueil