Retour à la page du secteur bâtiment et construction

Retour à la page du secteur électrotechnique

Retour à la page d’accueil

 

 

SECTEUR : ÉLECTROTECHNIQUE

NIVEAU D’ÉTUDES : FORMATION PROFESSIONNELLE

 

MONTEUR(EUSE) DE LIGNES

DIPLÔME D’ÉTUDES PROFESSIONNELLES D.E.P.

 

Consulte également la section "liens recommandés" (dont des vidéos de monteurs de lignes qui parlent de leur travail).

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

 

En tant que monteuse ou monteur de lignes d’électricité; tu auras pour tâches d'exécuter des travaux de montage ou de réparation sur les lignes de transport et de distribution d’énergie électrique ou sur les postes de transformation d'énergie notamment sur les câbles et des équipements tels que les transformateurs.

 

Tu devras traite tout ce qui vise une ligne aérienne ou souterraine : de l’érection d’une structure à la pose d’un réseau de câbles, en passant par la réparation et l'entretien.

 

En tant que monteuse ou monteur de lignes de communication; tu auras pour tâches d’installation, d’entretenir et de réparer les câbles et les divers équipements en télécommunication tels que les câbles et les autres équipements servant pour la câblodistribution et/ou la téléphonie fixe.

 

Tu devras traite tout ce qui vise une ligne aérienne ou souterraine : de l’érection d’une structure à la pose d’un réseau de câbles, en passant par la réparation et l'entretien.

 

QUALITÉS ET APTITUDES  NÉCESSAIRES :

-         Excellente santé

-         Excellente condition physique

-         Se pas souffrir de vertiges et sens de l’équilibre car tu travailler la plupart du temps en hauteur

-         Aimer travailler à l’extérieur (même lors de mauvais temps…..)

-         Très bonnes habiletés manuelles car tu auras différents travaux d’entretien, d’installation et de réparation à effectuer

-         Minutie, précision et souci du détail car tu devras effectuer des tâches demandant une grande précision (parfois lors de certains travaux, le courant n’est pas coupé…..)

-         Très coordination motrice car tu auras à travailler en hauteur tout en effectuant des travaux de précision

-         Sens des responsabilités car tu seras responsable du bon fonctionnement des équipements, de ta sécurité et celle de tes collègues

-         Facilité à travailler en équipe car tu auras à travailler avec d’autres monteurs de lignes (la collaboration est importe entre l’opérateur de la nacelle et le monteur qui est dans les airs) 

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-         Monteur(euse) de lignes de distribution électrique

-         Monteur(euse) de lignes de transport d’électricité

-         Monteur(euse) de lignes de communication (téléphoniques ou câbles)

-         Monteur-réparateur ou monteuse-réparatrice de lignes électriques 

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-         Hydro-Québec

-         Entreprises privés en distribution d'électricité (entreprises faisant des contrats avec Hydro-Québec dont Franklin Électrique, Boralex et TransCanada Energy)

-         Entreprises en télécommunications (ayant des contrats avec les grands fournisseurs comme Vidéotron ou Cogeco)

-    Entrepreneurs en travaux de construction ou de réhabilitation d'infrastructures électriques ou de communication

-    Entreprises en émondage et élagage d'arbres

EXIGENCES DE L'EMPLOI : 

-    Travail de jour, de soir et les fins de semaine (parfois la nuit et les congés fériés lors d'urgences)

-    Travail dans des conditions climatiques parfois difficile (chaleur, froid, vent)

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-         Mobilité partout en province (Hydro-Québec)

-         Polyvalence

-         Facilité d’adaptation aux nombreux changements technologiques

-    Détenir un permis de conduire de classe 3 (camion-porteur) est un atout important

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 1er juin 2015 :

 

Le placement est bon, 61 % des répondants(es) ont obtenu un emploi relié dont la presque totalité sont à temps complet.

Quelques répondants(es), soit 6 % ont complété leur formation avec un D.E.P. en électricité.

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI A TEMPS COMPLET

NOMBRE AUX ÉTUDES

99 57 55 6

Note : baisse du taux de placement par rapport aux années précédentes (était de 71 % en 2013; 67 % en 2011 et 83 % en 2009).

Source : Ministère de l’Éducation du Québec

 

SALAIRE :

 

Selon les données de 2015 :

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

 

-         19,82 $/heure (40 hres à 50 hres/sem) en tant qu'apprenti(e) et augmente à 22,20 $/heure au sein des PME privées en télécommunication (fournisseurs en entretien de réseaux pour les grandes compagnies de télécom)

 

-    31,08 $/heure (37 hres hres/sem) een tant que jointeur(euse) - transport - télécommunications en tant qu'apprenti(e) de 1ere année et augmente à 34,92 $/heure en tant que compagnon après 5 ans à Hydro-Québec

 

-    31,08 $/heure (37 hres hres/sem) en tant que jointeur(euse) - distribution ou jointeur(euse) - transport - lignes sosuterraines ou monteur(euse) de lignes - distribution ou monteur(euse) de lignes - transport ou monteur(euse) réseaux non reliés en tant qu'apprenti(e) de 1ere année et augmente à 34,92 $/heure en tant que compagnon après 5 ans à Hydro-Québec

 

-         33,52 $/heure (40 hres à 50 hres/sem) en tant qu'apprenti(e) et augmente à 37,54 $/heure en tant que monteur(euse) (réseaux de communication) dans l'industrie de la construction

 

-        34,29 $/heure (40 hres à 50 hres/sem) à la classe 4 et augmente à 38,39 $/heure à la classe 1 (lignes de transport ou de distribution électrique) dans l'industrie de la construction

Note : Cependant, le salaire annuel moyen pour un(e) monteur(euse) classe 4 dans l'industrie de la construction était de 61 403 $ (était de 67 084 $ en 2013 et 65 896 $ en 2011) dont 94 % ont travaillé 500 heures et plus (était de 94 % en 2013 et 90 % en 2011).

Sources : Commission de la Construction du Québec, Syndicat des employés de métiers d'Hydro-Québec et Ministère de l’Éducation du Québec.

 

PERSPECTIVES D’AVENIR :

Pour les monteurs(euses) de lignes électriques dans l'industrie de la construction :

Les travaux s’effectuent surtout sur des lignes de transport d’électricité, ce qui nécessite généralement de travailler à l’extérieur de la région où demeure le salarié. Cela a été le cas pour 61 % des travailleurs en 2015;

 

En 2015, un(e) monteur(euse) de ligne classe 4 (apprenti) gagnait 61 400 $. La majorité des monteurs de lignes travaillent au moins 500 heures, et peut gagner un salaire annuel moyen de 73 600 $ en tant que classe 1 (compagnon);

 

L’industrie compte environ 79 employeurs embauchant des monteurs de lignes, cependant les cinq plus importants sont responsables de la moitié de l’activité des monteurs de lignes.

 

Les perspectives d’emploi sont plutôt bonnes pour les monteurs de lignes. Malgré une légère baisse de la demande, le roulement modéré de la main-d'œuvre créera des besoins de relève, surtout pour les départs à la retraite des travailleurs plus âgés. Une partie de ces besoins seront toutefois comblés par la main-d'œuvre actuellement disponible.

 

Au cours de 2015, sur l'ensemble des 1 154 monteurs(euses) de lignes (dont seulement 2 femmes) dans la province, la proportion par région était de :

23 % travaillaient dans les régions de Québec et Chaudière-Appalaches,
22 % travaillaient dans les régions de Laval, Lanaudière ou Laurentides,
14 % travaillaient en Montérégie,
8 % travaillaient au Saguenay-Lac-St-Jean,
8 % travaillaient en Mauricie,
7 % travaillaient dans le Bas-St-Laurent et la Gaspésie,
près de 6 % travaillaient en Côte-Nord,
12 % travaillaient dans une autre région.

(Source : Commission de la construction du Québec)

 

Pour les monteurs(euses) de lignes électriques pour Hydro-Québec :

 

Avec le gel d'embauche touchant l'ensemble du secteur public et parapublic québécois, les perspectives ne semblent pas très bonnes.

 

Mais, lorsque les embauches seront autorisés de nouveau, de nombreux monteurs âgés prendront leur retraite et devront être remplacés.

 

Pour les monteurs de lignes de communications dans l'industrie de la construction :

 

L'industrie compte moins d'une dizaine de monteurs de lignes de communications employés par quelques entreprises seulement.

 

En 2015, un(e) monteur(euse) de ligne classe 4 (apprenti) gagnait 61 400 $. La majorité des monteurs de lignes travaillent au moins 500 heures, et peut gagner un salaire annuel moyen de 73 600 $ en tant que classe 1 (compagnon);

 

Les perspectives d’emploi sont plutôt bonnes pour les monteurs de lignes. Malgré une légère baisse de la demande, le roulement modéré de la main-d'œuvre créera des besoins de relève, surtout pour les départs à la retraite des travailleurs plus âgés. Une partie de ces besoins seront toutefois comblés par la main-d'œuvre actuellement disponible.

 

Pour les monteurs de lignes de communications pour les entreprises de télécom :

Le secteur des télécommunications a connu de fortes croissances au début des années 2000, mais semblent rencontrer une baisse depuis quelques années. Par contre, plusieurs départs à la retraite permettra de laisser plusieurs à combler.

Pour plus de détails, consulte le Portrait de l'industrie de la production et du transport d'électricité

et le Portrait de l'industrie des technologies de l'information

 

LE PROGRAMME D’ÉTUDES :

 

Le Diplôme d’études professionnelles en montage de lignes D.E.P. a une durée totale de 900 heures, c’est-à-dire 1 an offert à temps complet. Il comporte des cours en santé et sécurité sur les chantiers, techniques de déplacements sur des supports, câbles et cordages, notions d’électricité, lecture de plans et manuels techniques, outillage et équipement de base, utilisation de la grue tarière et engin élévateur à nacelle, Assemblage de support sur portières de bois, codes de travaux et consignes de sécurité, techniques de secourisme, construction de supports métalliques, installation de conducteurs en transport d’électricité, travaux d'entretien préventif sur une ligne de transport, préparation de supports pour la distribution électrique, installation et remplacement de supports pour la distribution électrique, installation de conducteurs sur une ligne de distribution,  installation d’appareils de sectionnement pour la distribution, installation de transformateurs pour la distribution, travaux d'entretien d'une ligne, installation d'appareillage dans un poste de transformation, installation et remplacement de câbles de télécommunication, etc.

 

Pour plus de détails, consulte la vidéo promotionnelle du Centre de formation en montage de ligne et celle du CFP de la Haute-Gaspésie

 

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

-         Soit détenir le D.E.S. ou un D.E.P.

-         Soit avoir 16 ans et avoir réussi les cours de français, anglais et mathématiques de 3e secondaire ou leurs équivalents

Soit avoir 18 ans et posséder des connaissances équivalentes

ET

-         Être âgé d’au moins 18 ans avant l’entrée en formation

 

AUTRES EXIGENCES D’ADMISSION :

 

-    Subir des tests d'aptitudes physiques

Pour plus de détails, consulte la vidéo suivante du CFP en montage de lignes.

 

STATISTIQUES D’ADMISSSION :

 

Ce programme n’est pas contingenté

 

Les candidats(es) répondant aux conditions d'admission sont généralement admis.

 

ENDROIT DE FORMATION :

 

Demande d’admission via Internet, consulte le SRAFP

 

-    Centre de formation en montage de lignes, St-Henri-de-Lévis (C.S. des Navigateurs), aussi un campus sur l'Île de Montréal

 

-   Centre de formation professionnelle de la Haute-Gaspésie, Ste-Anne-des-Monts (C.S. des Chic-Chocs, région Gaspésie), NOUVEAU !

 

LIENS RECOMMANDÉS :

 

Tu veux l'avis de monteurs(euses) de lignes sur leur métier ?, alors consulte les vidéos suivants :

entreprises :


 

Retour à la page du secteur bâtiment et construction

Retour à la page du secteur électrotechnique

Retour à la page d’accueil