Retour à la page du secteur arts
Retour à la page du secteur communication et médias

Retour à la page d’accueil

 

 

SECTEUR : COMMUNICATION ET MÉDIAS

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT UNIVERSITAIRE

 

ASSISTANT(E) RÉALISATEUR(TRICE) ou

RÉALISATEUR(TRICE) ou

MONTEUR(EUSE) ou

PRODUCTEUR(TRICE)

AU CINÉMA
BACCALAURÉAT SPÉCIALISÉ B.A.

  

Consulte également la page d’informations sur les programmes pré-universitaires en communication et cinéma

Va voir également ma section « liens recommandés » à la fin de cette page (dont des vidéos de réalisateurs et producteurs de cinéma qui parlent de leur travail).

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

En tant qu'assistante ou assistant à la réalisation; tu seras responsable de seconder la réalisatrice ou le réalisateur dans la conception, la planification, la préparation, la production et la postproduction des émissions de télévision et dans la coordination du travail des artisans et techniciens selon les normes et les politiques par le producteur.

Tu auras notamment pour tâches d'assister le réalisateur(trice) et le remplacer, par délégation, à certaines étapes de la production (tournage, repérage, montage, mixage, choix musical, mise en ondes et autres). Par délégation, dirige la sous-régie (découpage des caméras en isolées, documents visuels et sonores pour les écrans)participer aux réunions et collabore à l'élaboration des besoins de production; organiser la logistique de la production selon les demandes du réalisateur(trice) : calendrier et horaires de production, réservations des ressources, déplacement des équipes, livraison des costumes, des accessoires, des éléments de décors, etc. prépare le cahier de production en tout ou en partie; rechercher et sélectionner du matériel sonore et audiovisuel auprès de différentes sources; t'informer des tarifs et des conditions exigés pour la libération des droits de diffusion; Acquérir le matériel selon les paramètres autorisés; analyser et dépouiller le scénario et le découpage pour en ressortir les particularités (décors, costumes, accessoires, personnages, collaborateurs); rédiger les résumés des scènes de l'émission et s'assurer de les transmettre à tous les secteurs nécessaires (design, costumes, communications, etc.); planifier, établir et rajuster l’horaire des comédiens, des musiciens et des collaborateurs pour les répétitions et les enregistrements, convoquer les participants et recueillir et compiler les données nécessaires à la préparation des contrats, des cachets et des feuilles de paie, ainsi que t'assurer que ces documents soient rédigés, signés et fait le suivi; préparer, vérifier et transmettre les documents en rapport avec le tournage.

En tant que réalisatrice ou réalisateur au cinéma (moyen ou long-métrage); tu seras responsable de mettre en scène l'histoire d'un scénario, à la manière d'un moyen-métrage ou d'un long-métrage en découpant l'action en différents plans et créer l'univers des personnages. Tu coordonneras toutes les étapes du tournage de la  production des scènes intérieures (et extérieures, s’il y a lieu) d’un film qu’il soit destiné aux salles de cinéma, pour la télévision, pour l’Internet ou pour tous ces médias. Tu auras pour tâches de superviser tous les aspects techniques (régie, caméra, son, éclairage, montage, etc), tous les aspects artistiques (mouvements et répliques des comédiens), tous les aspects organisationnels (recherche, élaboration du contenu ou adaptation du scénario, etc), ainsi que tout le personnel affecté à la production. Bref, tu seras le chef d’orchestre qui s’assurera du bon déroulement de toute la production. Assisté(e) de 2 ou 3 assistants(es) réalisateurs(trices), tu dirigeras une importante équipe composée d'éclairagistes, de techniciens du son, de cadreurs, de décorateurs, de costumiers, d'accessoiristes, de coiffeurs et maquilleurs, de machinistes de plateau, de régisseurs, de monteurs, etc.

En tant que productrice ou producteur; tu seras responsable de diriger toutes opérations de production d’un film au niveau administratif et opérationnel. Au niveau financier; tu t’occuperas de faire la recherche de commanditaires et de subventions, établir et répartir les dépenses de la production et d’en contrôler le budget. Au niveau ressources humaines; tu devras embaucher le personnel cadre de la production (assistant producteur, réalisateur, directeur technique, directeur artistique, directeur administratif), tu t’occuperas de recruter le personnel technique, artistique et de soutien nécessaire à la production après avoir consulté le chef du service concerné, effectuer les ententes et les négociations professionnelles et syndicales, etc. Au niveau technique; gérer toutes les opérations et l’achat du matériel et équipements nécessaires à la production selon les besoins établis par le directeur technique. Au niveau artistique; participer avec le réalisateur à établir le contenu de l’émission ou de l’élaboration du scénario. Bref, tu seras le gestionnaire de la production qui s’assurera de toutes les ressources nécessaires à la production soient mises à la disposition de toute l’équipe.

APTITUDES ET QUALITÉS REQUISES :

-         Aptitudes en gestion car tu auras à coordonner à gérer toutes les opérations tant artistiques que techniques d’un tournage

-         Sens des responsabilités car tu responsable du bon déroulement du tournage du film

-         Sens de l’organisation et bonne méthode de travail nécessaire pour bien planifier et organiser ton travail et répartir efficacement les tâches de tes employés(es)

-         Sens de l’observation et ouverture d’esprit pour être ouvert à tout changement et à des concepts originaux et innovateurs

-         Esprit d’analyse et bon jugement pour bien analyser les situations et pour résoudre divers problèmes lors d’un tournage ou d’une diffusion

-         Souci du détail, de la minutie et de la précision pour t’assurer tout fonctionnement correctement sans oublier un détail

-         Curiosité, Sens de l’initiative et perspicacité pour être capable de proposer tes idées auprès des membres d’une équipe de production

-         Capacité de travailler sous pression et stress pour être capable de réagir rapidement aux situations imprévues

-         Facilité à travailer en équipe car tu auras à collaborer à plusieurs collègues (producteurs, animateurs ou comédiens, équipe technique du plateau, équipe scénographique comme les coiffeurs, maquilleurs, accessoiristes, etc)

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-    Assistant(e) coordonnateaur(trice) de production

-    Assistant(e) régisseur(euse) de plateau

-        Assistant(e) producteur(trice)

-        Assistant(e) réalisateur(trice)

-        Chroniqueur(euse) culturel(le)

-        Coordonnateur(trice) adjoint(e) de production

-        Coordonnateur(trice) de production

-        Critique de cinéma

-        Directeur artistique adjoint(e)

-        Directeur(trice) artistique

-        Directeur(trice) technique

-        Directeur(trice) technique adjoint(e)

-    Régisseur(euse) de plateau

-    Secrétaire de production

-        Technicien(ne) de plateau (cadreur, tech du son, éclairagiste, régisseur, etc)

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-        À ton propre compte (à contrat ou à la pige)

-        Centres culturels

-        Entreprises de multimédia

-        Maisons de production cinématographique

-        Maisons de production audiovisuelle et télévisuelle

-        Stations de télévision

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-        Excellente maîtrise du français parlé et écrit

-        Très bonne maîtrise de l’anglais parlé et écrit

-        Polyvalence

-        Dynamisme

-        Connaissances techniques (caméra, éclairage, son, etc.) sont des atouts

-        Avoir acquis de l’expérience rémunérée ou bénévole dans le domaine ayant un lieu avec le cinéma (participation à des concours locaux, réalisation de films amateurs, etc.)

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 31 janvier 2017 :

 

Le placement est faible, seulement 39 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail, ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité sont à temps complet.

 

Quelques autres répondants(es), soit 12 % ont poursuivi leurs études au niveau de la maîtrise en cinéma ou en communication ou dans une discipline connexe.

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À TEMPS COMPLET

NOMBRE
 À
LEUR COMPTE

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

108 37 31 17 13

 

Note 1 : baisse du taux de placement au baccalauréat en comparaison avec les années précédentes (était de 55 % en 2015; 30 % en 2015; 54 % en 2011; 43 % en 2009).

 

Note 2 : baisse du nombre de répondants(es) du baccalauréat pousuivant des études supérieures (était de 29 % en 2015; 28 % en 2013 et 35 % en 2011).

 

Sources : Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec

 

SALAIRE :

 

Selon les données 2017 :

 

pour les salaires en tant que journaliste ou chroniqueur(euse) culturel ou recherchiste média, consulte la page de journaliste.

 

Pour les salaires en tant qu'animateur(trice) ou recherchiste culturel, consulte la page d'animateur(trice) culturel

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

-        722,00 $/semaine environ pendant la période d’un contrat en tant que pigiste (postes en régie, assistance à la réalisation, etc.)

-    21,95 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'animateur(trice) de la vie étudiante ou d'activités étudiantes dans les collèges privés

-    22,35 $/heure (35 hres/sem) en tant conseiller(ère) pédagogique en enseignement du cinéma dans les collèges privés

-    22,45 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'animateur(trice) d'activités étudiantes dans les commissions scolaires et les cégeps

-    22,51 $/heure (38,75 hres/sem) en tant que recherchiste à la CBC (réseau anglais, incluant ses canaux spécialisés tels que : CBC News et RCI)

-    22,68 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'agent(e) de documentation audiovisuelle ou recherchiste à Télé-Québec

-    22,84 $/heure (35 hres/sem) en tant conseiller(ère) pédagogique en enseignement du cinéma dans les cégeps

-    23,20 $/heure (37,5 hres/sem) en tant qu'assistant(e) à la réalisation ou assistant(e) à la production d'un téléfilm à la SRC (réseau français)

-    23,63 $/heure (38,75 hres/sem) en tant qu'assistant(e) à la réalisation ou assistant(e) à la production d'un téléfilm à la CBC (réseau anglais)

-    24,34 $/heure (37,5 hres/sem) en tant que recherchiste culturel à la SRC (réseau français, incluant ArtTV)

-    24,63 $/heure (37,5 hres/sem) en tant que chroniqueur(euse)-recherchiste ou chroniqueur(euse) culturel à la SRC (réseau français, incluant ArtTV)

-    25,77 $/heure (38,75 hres/sem) en tant que coordonnateur(trice) de production d'un téléfilm à la SRC-CBC (réseaux anglais ou français)

-    26,30 $/heure (33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem) en tant qu'animateur(trice) culturel dans les grandes municipalités (100 000 habitants et plus)

-    26,47 $/heure (40 hres/sem) en tant qu'assistant(e) à la production d'un téléfilm au Groupe TVA (division TVA Films)

-    27,38 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant qu'animateur(trice) d'activités étudiantes au sein des universités

-    27,97 $/heure (40 hres/sem) en tant qu'assistant(e) à la réalisation d'un téléfilm au Groupe TVA (division TVA Films)

-    28,17 $/heure (40 hres/sem) en tant que recherchiste à TVA (incluant ses canaux spécialisés : Argent, LCN, CASA, Moi et Cie, TVA Sports et Yoopa !)

-    27,91 $/heure (38,75 hres/sem) en tant que réalisateur(trice) d'un téléfilm à la SRC (réseau français)

-    30,25 $/heure (38,75 hres/sem) en tant que réalisateur(trice) d'un téléfilm à la CBC (réseau anglais)

-    35,06 $/heure (40 hres/sem) en tant que réalisateur(trice) au Groupe TVA (division TVA Films)

Tarifs minimums dans l'industrie du cinéma :

(un tournage peut varier selon l'importance du budget et le niveau de difficultés des scènes telles que les scènes extérieures. Donc, un film moyen sera tournée sur une période entre 3 semaines et 3 mois pour des journées de 10 à 12 heures chacunes).

 

postes techniques :

 

-         18,98 $/heure en tant que troisième assistant(e) réalisateur(trice) pour un film de moins de 3 millions de $ chez un producteur privé de cinéma membre AQPM

 

-         18,98 $/heure en tant qu'assistant(e) coordonnateur(trice) de production ou assistant(e) régisseur(e) pour un film de moins de 3 millions de $ chez un producteur privé de cinéma membre AQPM

 

-         19,29 $/heure en tant que troisième assistant(e) réalisateur(trice) pour un film de 3 à 9,9 millions $ chez un producteur privé de cinéma membre AQPM

 

-         19,49 $/heure en tant que secrétaire de production pour un film de moins de 3 millions de $ chez un producteur privé de cinéma membre AQPM

 

-         19,79 $/heure en tant qu'assistant(e) coordonateur(trice) de production ou assistant(e) régisseur(e) pour un film de 3 à 9,9 millions $ chez un producteur privé de cinéma membre AQPM

 

-         20,15 $/heure en tant que secrétaire de production pour un film de 3 à 9,9 millions $ chez un producteur privé de cinéma membre AQPM

 

-         20,81 $/heure en tant qu'assistant(e) monteur(euse) pour un film de moins de 3 millions de $ chez un producteur privé de cinéma membre AQP

 

-         21,32 $/heure en tant qu'assistant(e) monteur(euse) pour un film de 3 à 9,9 millions $ chez un producteur privé de cinéma membre AQPM

 

-         23,35 $/heure en tant que deuxième assistant(e) réalisateur(trice) pour un film de moins de 3 millions de $ chez un producteur privé de cinéma membre AQP

 

-         25,98 $/heure en tant que régisseur(e) de platea«u pour un film de moins de 3 millions de $ chez un producteur privé de cinéma membre AQP

 

-         26,75 $/heure en tant que deuxième assistant(e) réalisateur(trice) pour un film de 3 à 9,9 millions $ chez un producteur privé de cinéma membre AQPM

 

-         27,15 $/heure en tant que régisseur(e) pour un film de 3 à 9,9 millions $ chez un producteur privé de cinéma membre AQP

 

-         30,45 $/heure en tant que premier(ère) assistant(e) réalisateur(trice) pour un film de moins de 3 millions de $ chez un producteur privé de cinéma membre AQP

 

-         31,47 $/heure en tant que monteur(euse) pour un film de moins de 3 millions de $ chez un producteur privé de cinéma membre AQPM

 

-         35,68 $/heure en tant que monteur(euse) pour un film de 3 à 9,9 millions $ chez un producteur privé de cinéma membre AQPM

 

-         39,03 $/heure en tant que premier(ère) assistant(e) réalisateur(trice) pour un film de 3 à 9,9 millions $ chez un producteur privé de cinéma membre AQPM

 

Directeur(trice) de la photographie :

 

-         45,68 $/heure en tant que directeur(trice) de la photographie pour un film de moins de 3 millions de $ chez un producteur privé de cinéma membre AQPM

 

-         53,90 $/heure en tant que directeur(trice) de la photographie pour un film de 3 à 9,9 millions $ chez un producteur privé de cinéma membre AQPM

 

Réalisateurs(trices), directeurs(trices) de plateau et producteurs(trices) :

 

-    Minimum de 4 % des recettes  brutes tirées par le producteur de la distribution et de l'exploitation du film (plus les redevances des droits d'auteur pour les licences d'exploitation accordées au producteur) pour un(e) réalisateur(trice) chez un producteur privé de cinéma membre AQPM

 

-    Une rémunération de gré à gré (entente avec l'employeur) pour un(e) directeur(trice) de plateau chez un producteur privé de cinéma membre AQPM

 

-    75,44 $/heure en tant que directeur(trice) de plateau de doublage d’une oeuvre destinée à tout marché autre que celui des salles (télévision, web, jeu vidéo, etc.) chez un doubleur membre de l'Association nationale des doubleurs professionnels

 

-    75,56 $/heure en tant que directeur(trice) de plateau de doublage doublage en synchronisation en tout ou en partie d’une oeuvre n’appartenant pas aux autres catégories (ex. : série (live action) destinée à la télévision, document corporatif utilisé en circuit fermé ou dans un espace public) chez un doubleur membre de l'Association nationale des doubleurs professionnels

 

-    77,77 $/heure en tant que directeur(trice) de plateau de doublage d’une série d’animation destinée à la télévision; chez un doubleur membre de l'Association nationale des doubleurs professionnels

 

-    100,75 $/heure en tant que directeur(trice) de plateau de doublage de toute oeuvre destinée à la distribution (cinéma) chez un doubleur membre de l'Association nationale des doubleurs professionnels

 

-    Un(e) producteur(trice) peut gagner en moyenne 4 400 $/mois (excluant sa part de financement aux projets) tout dépendant du budget de la production, du succès du film et les ententes avec les maisons de production

 

En enseignement collégial préuniversitaire :

Sources : Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec, Conseil du Trésor du Québec, Alliance des techniciens de l'image et du son du Québec, Syndicat des employés des communications du réseau français de la SRC, Syndicat des professionnels municipaux de Montréal, Alliance des professionnels de la Ville de Québec, Association des réalisateurs du Québec, Union des artistes UDA, Syndicat des employés de TVA, conventions collectives des employés de la plusieurs collèges privés, conventions collectives des chargés de cours de la plusieurs collèges privés, conventions collectives des professeurs de la plusieurs collèges privés, conventions collectives des professionnels de la plupart des universités, conventions collectives des chargés de cours de la plupart des universités et conventions collectives des professeurs de la plupart des universités.

 

PORTRAIT DES PROFESSIONS :

 

Selon Emploi-Québec; il y avait plus de plus 8 000 producteurs(trices) et réalisateurs(trices) (regroupant également les directeurs de la production, directeurs de la photographie, les directeurs techniques, les directeurs artistiques, les monteurs, les assistants réalisateurs, les assistants monteurs pour le cinéma, mais aussi pour la télévision, la radio, le théâtre, le spectacle, le multimédia et les nouveaux médias, ainsi que les metteurs en scène et les chorégraphes sont aussi inclus) dans l'ensemble du Québec en 2016.

 

Plus de 61 % des membres de la profession étaient des hommes, alors que les femmes ne représentaient que 39 % des membres de ces professions..

 

La répartition selon l'âge était :

Plus de 56 % des membres de ces professions œuvraient dans la région de Montréal,

19 % en Montérégie

8 % dans la région de Québec

17 % dans les autres régions.

 

Plus de 88 % occupaient un poste à temps complet.

 

La répartition selon le type d'employeur était :

PERSPECTIVES D'AVENIR :

 

L'industrie canadienne du cinéma a pris sa place dans ce très petit monde qu'est le cinéma. Mais, peu de films réussissent à percer le marché mondial. De plus, le financement de l'industrie est très difficile à obtenir et la baisse des subventions gouvernementales rend difficile la réalisation de nouveaux projets. Donc, les perspectives sont plutôt moyennes.

 

Pour plus de détails, consulte le Portrait de l'industrie culturelle

 

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

 

Voir aussi la section "autres formations" 

 

Note : certains professionnels du cinéma n'ont complété que le DEC général en cinéma, un A.E.C. en réalisation cinéma ou une formation cinéma d'un collège privé (voir section "autres formations"). Il est toutefois recommandé d'obtenir un baccalauréat afin d'atteindre des postes clés au sein des entreprises de production.

 

Le Baccalauréat spécialisé en production de films B.A. offert à Concordia a une durée totale de 3 ans offert à temps complet seulement. Il a pour objectif de former des réalisateurs(trices), des producteurs(trices) et des directeurs(trices) de production pour l'industrie du cinéma.

 

Il comporte notamment 3 projets de production cinématographique sont amorcés par les étudiants(es) et mentorés par les professeurs(es) de l'École. Parmi les universités les mieux équipés au pays, l'École de cinéma de Concordia possède le plus grand réseau de ressources audiovisuelles, de laboratoires de Mac pour l'édition vidéo, de laboratoires de médias, salles de vidéo, chambres de son, studios de production et bibliothèque audiovisuelle au Québec.

 

Parmi ses professeurs les plus réputés, on retrouve :

Jean-Claude Bustros : l'une des figures-clés du cinéma expérimental contemporain au Canada ayant produits de nombreux courts-métrages au cours de sa carrière dont certains sont internationalement connus;

Guylaine Dionne : l'une de de nos plus grandes productrices de documentaires au Québec nominée à plusieurs reprises aux Gémeaux dont son documentaire "Amérique 500" est diffusé dans plus de 10 pays;

Richard Kerr : ayant réalisé et produit plus de 30 films et vidéos de tous les genres au cours de sa carrière et qui a obtenu de nombreuses distinctions et récompenses;

Louise Lamarre : auteure, réalisatrice et productrice de plus de 40 films, séries télévisées et vidéos de tous les genres;

Micheline Lanctôt : grande comédienne depuis plus de 40 ans pour le cinéma et la télé, scénariste et réalisatrice d'une dizaine de films et émissions dont 3 dont elle a également produite ("Pour l'Amour de Dieu").

Parmi les diplômés(es) les plus connus(es), on retrouve notamment :

 

Frederic Bohbot B.A. (études des communications) : producteur de documentaires et de films de fiction, directeur et fondateur de Bonbury Films située à Montréal, récipidaire d'un Emmy Award en 2014 et d'un Oscar en 2014 pour le meilleur court-métrage documentaire pour The Lady in number 6;

 

Christian Duguay : réalisateur, directeur de la photographie, monteur et compositeur au cinéma et à la télévision (cinéma : "Hitler : la naissance du mal", "Screamers", "Scanners II et III"; télé : "Human Trafficking", "Joan of Arc", "Lies My Mother Told Me", etc.);

 

Georges Mihalka : réalisateur et producteur de cinéma ("Les Boys 4", "L'Homme Idéal", "Le Chemin de Damas", "Scandale", etc.) et de télévision ("Haute Surveillance", "Scoop", "Omertà, le dernier des hommes d'honneur", etc.);

 

Kevin Tierney : scénariste et producteur de cinéma (Bon Cop Bad Cop, One Dead Indian, Good Neighbours and Twist, etc.);

 

David Wellington : réalisateur et producteur de cinéma ("Rockie Blue", etc.) et de télévision ("Queer As Folk", etc.);

 

Matt Holland, B.A. (communication studies) : acteur, réalisateur, scénariste et producteur indépendant de nombreux films et émissions de télévision canadiennes et américaines dont plusieurs ont été primés ou nominés au Festival de Cannes, au Golden Globe et au Independant Films Spirit Awards;

 

Mary Stephen, B.A. (communication studies) : productrice et rédactrice en chef et co-compositrice chez Rohmer, une maison de production de films narratifs et documentaires à Paris;

 

Robert Swartz, B.A. (communication studies) : monteur, réalisateur et producteur indépendant de films documentaires à Montréal, récipiendaire d'un prix Golden Sheaf au Festival du court-métrage de Yorkton en 2009 pour le film Cab 138 et un prix Gémeaux pour le meilleur montage dans un programme de comédie, de variété ou d'arts du spectacle pour le film The Young Romantic;

 

Mariloup Wolfe (B.A. cinema studies) : comédienne pour la télé (30 vies, Unité 9,  Fais ça court, Il était une fois dans le trouble, C.A.,Ramdam, 2 frères, etc.); actrice au cinéma (A vos marques...party! 2, A vos marques...party! 1, C.R.A.Z.Y., etc.); doublage (Apik dans la Légence de Sarila, Barbie dans Histoire de jouets 3);  réalistrice en cinéma (Open Mind, Trois petits coups, Fi Fly); réalistrice télé (Ruptures à la SRC, série Kif-Kif sur la SRC et publicités télé du Ministère de la santé, etc.);

 

Daniel Roby B.A. (film production) : réalisateur et directeur de la photographie au cinéma (Louis Cyr l'homme le plus fort du monde, Funkytown, La Peau Blanche, etc.), récipiendaire du prix Claude Jutra au Genies Awards en 2015 et prix du meilleur court métrage au Festival international du film de Toronto en 2004 pour La Peau Blanche.

Kim Nguyen B.A. (film production) et M.A. (cinema studies) : réalisateur et scénariste pour le cinéma (Rebelle, La Cité, Un ours et deux amants, etc.), nominé aux Oscars en 2013 pour le meilleur film en langue étrangère (Rebelle),  nomination en 2016 lors de la Quinzaine des réalisateurs de Cannes (Rebelle), récipiendaire de la mention spéciale du jury au Festival de Berlin en 2012 (Rebelle) et 8 prix dont celui du meilleur film aux Jutra 2013;

 

STRUCTURE DU PROGRAMME :

 

Au cours de la 1re année, tu exploreras le monde cinématographique dans son histoire et dans le contemporain et le fonctionnement de l'industrie cinématographique

 

Elle comporte les cours obligatoires et optionnels suivants : introduction aux études cinématographiques, histoire du cinéma jusqu'à 1959, esthétique du cinéma, réalisation cinématographique 1 : principes de base (théorie + projet), introduction à la production cinématographique (théorie), histoire du cinéma depuis 1959, ainsi que 2 cours au choix en dehors du champ de spécialisation.

 

Au cours de la 2e année, tu seras initié(e) aux principes de base de la réalisation et de la production d'un court-métrage sur le plan technique.

 

Tu devras suivre les cours obligatoires et optionnels suivants : réalisation cinématographique 2 (théorie + atelier + projet), image 1 (théorie + labo en cadre, éclairage, etc.), montage 1 (théorie + labo sur les principes de prémontage et montage pour différents types de films), son 1 (théorie + labo sur les principes de base en conception, enregistrement, traitement, transformation et diffusion), 1 cours optionnel parmi les 4 cours suivants (interprétation et direction d'acteurs pour l'écran, écriture pour le cinéma 1, conception de production ou les méthodes d'observation en production cinématographique), ainsi que 2 cours optionnels parmi 15 cours proposés (ex : image 2, montage 2, son 2, écriture pour le cinéma 2, approches documentaires de la production cinématographique, etc.).

 

Au cours de la 3e année, tu intègreras les connaissances acquises tout au long du programme par la réalisation de différents projets cinématographiques et s'il y a lieu par un stage effectué en milieu professionnel. Enfin, tu acquerras une formation complémentaire dans les disciplines connexes au cinéma.

 

Tu auras les cours suivants : réalisation cinématographique 3 (atelier + projet), 3 cours optionnels parmi 15 cours proposés (ex : image 2, montage 2, son 2, écriture pour le cinéma 2, approches documentaires de la production cinématographique, séminaire en production cinématographique, le cinéma expérimental, le cinéma documentaire, la comédie au cinéma, stage professionnel 1, stage professionnel 2, etc.), ainsi que 2 cours au choix en dehors du champ de spécialisation.

 

Pour plus de détails sur ce programme, regarde la vidéo promotionnelle réalisée par l'Université Concordia.

 

Rregarde également quelques productions réalisées par des finissants ce programme de l'Université Concordia dans le cadre de leur "projet de fin d'études";

 

Ainsi que quelques exemples de productions réalisées par des étudiants et finissants de la maîtrise en cinéma (option production de films) de l'Université Concordia dans le cadre de leur projet de "mémoire de création".

 

Le Baccalauréat spécialisé en communication – spécialisation en cinéma B.A. offert à l'UQAM a une durée totale de 3 ans offert à temps complet seulement. Ce programme a pour objectif de former des spécialistes en réalisation, de la direction de la photographie et de la postproduction pour l’industrie du cinéma. Seule université au Québec à offrir des profils de formation en direction de la photographie et en postproduction visuelle et sonore. Tu exploreras tous les aspects artistiques (écriture dramatique, mise en scène, direction d'acteurs, décors, lumière, montage, conception sonore, musique ), méthodologiques (organisation de plateau, tournage, postproduction) et techniques (caméras, appareils de prise de son, de montage visuel/sonore ) de la production d'un court-métrage de fiction ou d'un documentaire. Plus de la moitié des cours sont axés sur la pratique et sont donnés en groupes de dix à trente personnes.

 

Parmi les professeurs les plus réputés, on retrouve :

Michel Caron, chef opérateur, réalisateur et producteur québécois de grande réputation dans la francophone mondiale a son actif plusieurs dizaines de films, téléfilms et vidéos depuis les cinquantaine dernières années. Il a été directeur photo pour Mathusalem, le Jardin d'Anna, Le Matou, Urgences 2, Chartrand et Simonne, La Sarrasine, etc.;

Paul Tana, scénariste, réalisateur et producteur ayant plusieurs dizaines de films et téléfilms à son actif depuis 40 ans dont plusieurs ayant remportés des prix dans divers festivals internationaux ("La Sarrasine", "Café Italia", "La déroute," etc.);

Denis Chouinard, réalisateur et producteur à succès puisque plusieurs de ses films ont été nominés dans plusieurs festivals internationaux du film dont certains ont remportés des prix (meilleur scénario au Festival de Bruxelles, Festival de Rome, Festival de Berlin, Prix Téléfilm Canada), a été président des Rendez-vous du cinéma québécois et vice-président de la cinémathèque québécoise.

Parmi les diplômés(es) les plus connus(es), on retrouve notamment :

Charles Binamé : scénariste, réalisateur et acteur pour le cinéma ("Séraphin : Un homme et son péché", "Maurice Richard", "Un autre homme", "Le Piège américain" écrit par Fabienne Larouche, etc.) et de télévision ("Blanche", "Hunt for Justice", "Marguerite Volant", etc.);

Michel Poulette : scénariste et réalisateur de télévision ("RBO en DVD", "Bonnano : a Godfather history", "Urgence", etc.) et de cinéma ("Louis 19 : Roi des ondes", "Histoires de famille", etc.);

Léa Pool : scénariste, réalisatrice, monteuse et productrice de cinéma ("Maman est chez le coiffeur", "Emporte-moi", "Lost & Delirious", "La femme de l'hôtel", etc.);

François Girard : réalisateur, scénariste, acteur et metteur en scène pour le cinéma ("Violon Rouge", "Le Jardin des ombres", etc.), du théâtre ("Le Procès", "Novecento", etc.) et au cirque ("Spectacle permanent de Tokyo", "Radio City Music Hall" en Espagne et "Le Kremlin" en Russie);

Jean-Claude Lauzon : scénariste et réalisateur de cinéma ("Léolo", "Un zoo la nuit", etc.);

Denis Villeneuve : réalisateur et scénariste (Prisoners, Enemy, Incendies, Polytechnique, Next Floor, Maelstrom, Un 32 août sur Terre, etc.);

Dominique Dugas : directeur artistique aux Rendez-vous du cinéma québécois depuis 2012;

Stéphane Lafleur : réalisateur, monteur et scénariste au cinéma (Continental un film sans fusil, Tu dors Nicole, etc.). Récipiendaire de 2 prix Jutra en 2008 pour le meilleur réalisateur et pour le meilleur scénario (Continental);

Julie Hivon : réalisatrice, monteuse, scénariste et productrice pour le cinéma et la télévision et romancière (Providence, Chambre 13 et collaboration pour Toute la vérité à la télévision ET Tromper le silence, Baiser d'enfant). Récipiendaire de 2 prix au Festival des films du monde de Montréal 2010 (Tromper le silence, le prix du public au Festival du film francophone de Moncton en 2009.

STRUCTURE DU PROGRAMME :

Au cours de la 1re année, tu exploreras les aspects techniques (conception, tournage, montage, etc.) et théoriques (histoire et esthétique du cinéma et théories des communications).

 

Tu devras suivre les cours obligatoires suivants : introduction aux théories de la communication médiatique, histoire et esthétiques du cinéma documentaire, conception sonore 1 : principes de base de la prise de son au cinéma (théorie + atelier), conception visuelle (théorie + atelier sur la captation, de traitement et de transformation de l'image fixe), histoire des communications, réalisation 1 : les moyens d'expression plastique au cinéma (théorie + atelier sur le plan, le cadre, la composition, la lumière, la couleur du cinéma de fiction et documentaire), direction de la photographie 1 : apprentissage des instruments de prise de vue et le cadre (théorie + atelier sur les mouvements de la caméra et ses prises de vue), montage 1 : introduction aux techniques et à la méthode du montage (théorie + atelier), ainsi que 2 cours au choix en dehors du champ de spécialisation parmi des cours des autres disciplines des arts, en humanités ou en sciences humaines ou exceptionnellement dans une autre discipline.

 

Au cours de la 2e année, tu seras initié(e) aux principes de base et au processus de la réalisation, la direction de la photographie et à la postproduction visuelle et sonore d'une production cinématographique. Tu apprendras également les principes de base de la réalisation d'un film documentaire et d'un film de fiction.

 

Elle comporte les cours suivants : stratégie de dramatisation médiatique, histoire et esthétiques du cinéma de fiction, réalisation 2 : introduction à la réalisation du film documentaire et du film de fiction (théorie + atelier sur les principes de base de la mise en scène et de la mise en images), direction de la photographie 2 : la lumière et les instruments techniques comme moyen d'expression (théorie + atelier), musique et cinéma (théorie), histoire de l'expression visuelle et sonore, atelier de production de film documentaire (réalisation de très courts films documentaires), réalisation 3 : la mise en scène (théorie + atelier) OU direction de la photographie 3 : le cinéma de fiction (théorie + atelier en éclairage et mouvements de caméra pour les films de fiction) OU montage 3 : structure, fonction et sens (théorie et atelier de montage de films documentaires et de fiction, obligatoire pour la concentration en postproduction), ainsi que 2 cours au choix en dehors du champ de spécialisation parmi des cours des autres disciplines des arts, en humanités ou en sciences humaines ou exceptionnellement dans une autre discipline (voir plus bas).

 

Concentration en production :

 

Au cours de la 3e année, tu approfondiras et perfectionneras tes connaissances reliées à la mise en production d'un film documentaire ou d'un film de fiction et tu intègreras les connaissances tout au long du programme par la réalisation de projet cinématographique de fin d'études et par la réalisation d'un stage en milieu professionnel.

 

Tu auras les cours suivants : médias et société, organisation économique des médias, production de films de fin d'études 1 (analyse des divers projets (documentaires et fictions) tant aux niveau des contenus que des problèmes reliés à leur mise en production), production de films de fin d'études 2 (série de réunions de production où sont discutés et élaborés les choix de réalisation et de direction de la photographie), production de films de fin d'études 3 (série de réunions de production où sont discutés et élaborés les choix de réalisation et de direction de la photographie), production de films de fin d'études 4 (série de réunions de production où sont discutés et élaborés les choix de réalisation et de direction de la photographie), séminaire d'exploration en lien avec ton domaine d'intérêt en production cinématographique, ainsi que 2 cours au choix en dehors du champ de spécialisation parmi des cours des autres disciplines des arts, en humanités ou en sciences humaines ou exceptionnellement dans une autre discipline (voir plus bas).

 

Concentration en postproduction :

 

Au cours de la 3e année, tu approfondiras et perfectionneras tes connaissances reliées à la postproduction d'un film documentaire ou d'un film de fiction et tu intègreras les connaissances tout au long du programme par la réalisation de projet cinématographique de fin d'études et par la réalisation d'un stage en milieu professionnel.

 

Tu auras les cours suivants : médias et société, organisation économique des médias,  production de films de fin d'études 1 (analyse des divers projets (documentaires et fictions) tant aux niveau des contenus que des problèmes reliés à leur mise en production), conception sonore 2 : le montage sonore et le mixage (théorie + atelier), postproduction de films de fin d'études 1 (atelier de traitement de l'image et du son et de montage final), postproduction de films de fin d'études 2 (atelier de montage final), séminaire d'exploration en lien avec ton domaine d'intérêt en postproduction cinématographique, ainsi que 2 cours au choix en dehors du champ de spécialisation parmi des cours des autres disciplines des arts, en humanités ou en sciences humaines ou exceptionnellement dans une autre discipline (voir plus).

 

Voici quelques exemples de cours au choix en dehors du champ de spécialisation qui pourraient être appropriés en cinéma en lien tes intérêts et tes orientations de carrière (doivent en dehors des cours de l'École des médias) :

phénomènes de groupe et de communication en situation d'animation culturelle, l'animation des groupes dans le domaine de l'action culturelle, animation et créativité, interdisciplinarité en art, initiation aux technologies numériques, écriture et jeux de langage, stylistique du français, communication écrite : écriture narrative et descriptive, écriture dramatique 1, atelier d'écriture populaire, dramaturgie québécoise, littérature et cinéma, textes sur le cinéma, musiques du monde, psychologie de la communication, psychologie de la motivation et des émotions, psychologie de l'apprentissage, psychosociologie de la communication de masse, techniques d'enquête et de sondage en psychosociologie, sociologie des arts, sociologie de la culture, sociologie du loisir, valeur sociale de la science et de la technologie, nouvelles technologies et sociétés canadienne et québécoise, arts médiatiques et numériques, écrits et discours d'artistes, sociologie et anthropologie de l'art, gestion des organisations culturelles, aspects humains de la  éléments de gestion et d'organisation culturelles, comportement du consommateur, gestion de la publicité, gestion des entreprises culturelles, introduction aux sciences comptables,  introduction à la gestion des ressources humaines, analyse et évaluation financière d'entreprise, stratégie de marketing, recherche en marketing, droit des affaires, se lancer en affaires, etc.

 

Pour plus de détails sur ce programme, regarde quelques exemples de productions réalisées par les étudiants(es) de ce programme de l'UQAM dans le cadre de leur "projet de fin d'études"; ainsi que que le site de la Chaire René Malo qui présente d'autres projets réalisés par des finissants(es).

 

Le Baccalauréat spécialisé en cinéma B.A. offert à Montréal a une durée totale de 3 ans offert à temps complet seulement. Autant destiné à ceux et celles qui envisagent une carrière en réalisation et production cinématographique, qu'aux personnes désirant obtenir une solide formation en culture cinématographique afin d'occuper une fonction en recherche, analyse ou en critique (ex : journaliste, professeur, consultant en cinéma, agent d'artistes, etc.). Il touche à toutes les approches, les genres et les pratiques cinématographiques contemporaines.

 

Parmi ses diplômés(es) les plus connus(es), on retrouve :

 

Guy Édoin : documentariste, scénariste et réalisateur de cinéma ("La Battue", "Le Pont", "Marécages", etc.);

 

Louise Archambault : scénariste, réalisatrice et productrice de cinéma ("Familia", "Gabrielle").

 

STRUCTURE DU PROGRAMME :

 

Au cours de la lre année, tu exploreras les fondements, les courants et les mouvements du cinéma d'autrefois et contemporain, d'ici et d'ailleurs, ainsi que des différents genres cinématographiques. Tu seras également initié(e) aux pratiques cinématographiques et de scénarisation par la réalisation de brefs essais en 16mm et en vidéo et par des travaux d'écriture scénaristique.

 

Tu devras suivre les cours suivants : mouvements de l'histoire du cinéma, culture et documentation du cinéma, archéologie et technique de l'image, théorie et pratique du montage, laboratoire cinématographique, laboratoire de scénarisation, langage et matière de l'expression, courants du cinéma contemporain, 1 cours optionnel en ouverture aux arts et lettres parmi une trentaine de cours proposés dans d'autres disciplines des arts et lettres (ex : histoire du théâtre du 18e au 21e siècle, l'œuvre d'art et ses récits, américanité et les arts, perception et œuvre d'art, histoire de la photographie, images et rôles sociaux de l'artiste, musiques et images en mouvement, histoire de la musique de film, etc.), ainsi qu'1 cours optionnel en ouverture aux sciences humaines parmi 35 cours proposés (ex : technologies de la représentation, communication médiatique, pratiques de la photographie numérique, innovation et médiation sociotechnique, histoire et muséologie, histoire du Québec contemporain, psychologie de la perception, technosciences, culture et société, etc.).

 

Au cours de la 2e année, tu approfondiras tes connaissances sur les pratiques cinématographiques et les approches spécifiques en cinéma et tu acquerras une formation complémentaire en cinéma par une ouverte aux autres disciplines des arts et des lettres et par une ouverte aux disciplines des sciences humaines.

 

Elle comporte les cours obligatoires suivants : théorie du cinéma, cinéma québécois, analyse filmique, cinéma documentaire, pratique et esthétique du son, ainsi que 5 cours optionnels répartis comme suit :

1 à 3 cours optionnel(s) sur les approches spécifiques en cinéma parmi 20 cours proposés (ex : le cinéma d'animation, le cinéma politique, cinéma et télévision, jeu cinéma expérimental, vidéo et cinéma, l'adaptation cinématographique, la critique cinématographique, travaux et enquêtes en cinéma, le métier de producteur au Québec, l'acteur au cinéma, production cinématographique au Québec, etc.);

1 à 3 cours optionnels sur les approches interdisciplinaires en cinéma parmi 10 cours proposés (ex : cinéma et bande dessiné, cinéma et sciences humaines, cinéma et télévision, cinéma et technologies numériques, jeu vidéo et cinéma, cinéma et les autres arts, les genres du cinéma, etc.);

1 à 3 cours optionnels en ouverture aux autres disciplines des arts et lettres parmi une trentaine de cours proposés (ex : musiques et images en mouvement, musique et interdisciplinarité, appréciation musicale : musiques du monde, histoire de la musique de film, typologie et morphologie sonores, prise de son créative, vidéomusique : capture et montage,  vidéomusique : synthèse et effets, création sonore pour jeux vidéo 1, création sonore pour jeux vidéo 2, images et rôles sociaux de l'artiste, perception et œuvres d'art, histoire de la photographie, art, culture et identité au Québec, littérature, technologies et médias, etc.);

0 à 3 cours optionnel(s) en approfondissements des pratiques cinématographiques parmi 3 cours proposés (pratique vidéographique, pratique scénaristique ou pratique cinématographique);

0 à 3 cours optionnel(s) en ouverture aux sciences humaines parmi une trentaine de cours proposés (ex : technologies de la représentation, innovation et média sociotechnique, pratiques de la photographie numérique, communication médiatique, psychologie de la motivation et de l'émotion, psychologie de la perception, etc.).

 

Au cours de la 3e année, tu acquerras une formation complémentaire en cinéma par une ouverte aux autres disciplines des arts et des lettres et par une ouverte aux disciplines des sciences humaines.

 

Tu auras les cours obligatoires suivants : cinéma des différences, théories des cinéastes, ainsi que les cours optionnels suivants :

 

0 à 3 cours optionnel(s) en approfondissements des pratiques cinématographiques parmi 6 cours proposés (pratique vidéographique, pratique scénaristique ou pratique cinématographique, projets dirigés 1, projets dirigés 2, stage professionnel en cinéma);

 

1 à 5 cours optionnels sur les approches interdisciplinaires en cinéma parmi 10 cours proposés (ex : cinéma et bande dessiné, cinéma et sciences humaines, cinéma et télévision, cinéma et technologies numériques, jeu vidéo et cinéma, cinéma et les autres arts, les genres du cinéma, etc.);

 

1 à 3 cours optionnel(s) en approfondissements des pratiques cinématographiques parmi 3 cours proposés (pratique vidéographique, pratique scénaristique ou pratique cinématographique);

 

2 à 3 cours optionnels en ouverture aux autres disciplines des arts et lettres parmi une trentaine de cours proposés (voir ci-dessous pour des exemples);

 

1 à 3 cours optionnel(s) en ouverture aux sciences humaines parmi une trentaine de cours proposés (voir ci-dessus pour des exemples).

Pour plus de détails sur ce programme, regarde la vidéo promotionnelle réalisée par l'Université de Montréal;

 

Et quelques exemples de productions réalisées par des finissants de ce programme de l'Université de Montréal dans le cadre de leur "projet de fin d'études".

 

Le Baccalauréat spécialisé en études cinématographiques B.A. offert à Concordia a une durée totale de 3 ans offert à temps complet, mais également être suivi à temps partiel. Surtout destiné à ceux et celles qui désirant obtenir une solide formation en culture cinématographique afin d'occuper une fonction en recherche, analyse ou en critique (ex : journaliste, professeur, consultant en cinéma, agent d'artistes, etc.). Il touche à toutes les approches, les genres et les pratiques cinématographiques contemporaines.

 

Au cours de la lre année, tu exploreras les fondements, les courants et les mouvements du cinéma d'autrefois et contemporain, d'ici et d'ailleurs, ainsi que des différents genres cinématographiques. Tu seras également initié(e) aux pratiques cinématographiques et de scénarisation par la réalisation de brefs essais en 16mm et en vidéo et par des travaux d'écriture scénaristique.

 

Tu devras suivre les cours suivants : introduction aux études cinématographiques, histoire du cinéma jusqu'à 1959, esthétique du cinéma, cinéma canadien-anglais ou cinéma québécois, réalisation cinématographique 1 : principes de base (théorie + projet) ou un cours optionnel, 2 cours optionnels en cinéma parmi une vingtaine de cours proposés (ex : Premières Nations et cinéma, esthétique de la caméra en mouvement, cinéma expérimental, histoire du cinéma d'animation, cinéma de comédie, cinéma autre que fiction depuis 1956, esthétique du montage, l'interprétation au cinéma, femmes et le cinéma, aspects des cinémas nationaux, représentation sexuelle au cinéma, etc.), ainsi que 2 cors au choix en dehors du champ de spécialisation.

 

Au cours de la 2e année, tu approfondiras tes connaissances sur les pratiques cinématographiques et les approches spécifiques en cinéma.

 

Tu auras les cours suivants : études des grands directeurs de cinéma, histoire du cinéma depuis 1959, séminaire en cinéma canadien anglais ou séminaire en cinéma québécois, écriture pour le cinéma 1, 4 ou 5 cours optionnels parmi plus une vingtaine de cours proposés en études cinématographiques, ainsi que 2 ou 3 cours au choix en dehors du champ de spécialisation.

 

Au cours de la 3e année, tu acquerras une formation complémentaire en cinéma par une ouverte aux autres disciplines des arts et des lettres et par une ouverte aux disciplines des sciences humaines.

 

Tu auras les cours suivants : séminaire de spécialisation en études cinématographiques 1 (selon tes intérêts et/ou et selon la spécialisation du professeur invité), séminaire de spécialisation en études cinématographiques 2 (selon tes intérêts et/ou et selon la spécialisation du professeur invité), 4 à 6 cours optionnels  parmi plus une vingtaine de cours proposés en études cinématographiques, ainsi que 2 à 4 cours au choix en dehors du champ de spécialisation.

 

Pour plus de détails sur ce programme, regarde la vidéo promotionnelle réalisée par l'Université Concordia.

 

Le Baccalauréat avec majeure en films d'animation B.F.A. offert à Concordia a une durée totale de 3 ans (incluant la mineure) offert à temps complet, mais également offert à temps partiel. Seul programme entièrement consacré à la production cinématographique de films d'animation au Canada et l'un des rares en Amérique du Nord, il a pour objectif de préparer à une carrière de réalisateur(trice) ou producteur(trice) en cinéma d'animation au sein des entreprises spécialisées en animation 3D pour l'industrie cinématographique. Plus de la moitié des cours de ce programme sont axés sur la pratique dans les studios d'animation de l'École de cinéma de Concordia.

 

Parmi les diplômés les plus réputés, notons :

 

Christopher Hinton : animateur de films, réalisateur et professeur à Concordia (nominé aux Oscars du meilleur film d'animation pour "Blackfly", Prix Génie pour "cNote";

 

James Brathwaite : animateur de films et réalisateur (nominé aux Oscars pour le meilleur court-métrage d'animation pour "I Met the Walrus", etc.);

 

Maciek Szczerbowski : animateur de films et réalisateur "Madame Tutli-Putli" gagnant du Grand Prix Canal+ de Paris du meilleur court-métrage d'animation, etc.).

 

Au cours de la 1re année, tu exploreras le monde du cinéma d'animation et tu seras familiarisé(e) avec les différents aspects techniques du cinéma d'animation.

 

Il comporte les cours suivants : animation 1 : introduction au film d'animation (théorie + atelier), dessin analytique et design pour films d'animation, aspects techniques du film d'animation (théorie + atelier), esthétique du film, histoire du film d'animation, ainsi que 2 cours en dehors du champ de spécialisation.

 

Au cours de la 2e année, tu seras initié(e) aux principes et techniques de base de l'animation adapté(e) au cinéma et aux principes de scénarimage d'un film d'animation.

 

Tu auras les cours suivants : animation 2 (théorie + atelier), de l'idée au scénarimage (théorie + atelier d'écriture), animation de personnages (théorie + atelier), animation 3 (ateliers selon les différents contextes et médias par la réalisation de projets d'animation individuels ou en équipe), 2 cours optionnels en cinéma d'animation parmi 12 cours proposés (ex : son pour film d'animation, animation en volume ("stop-motion"), principes du film d'animation 3D numérique, réalisation d'un film d'animation 3D, postproduction numérique pour l'animation, stage professionnel en cinéma d'animation, etc.), ainsi qu'un cours optionnel en cinéma traditionnel (ex : réalisation cinématographique 1, introduction à la production cinématographique, image 1, son 1, montage 1, conception de production, etc.).

 

Enfin, au cours de la 3e année, tu pourras compléter le programme par une mineure telle que : arts computationnels, écriture créative, histoire de l'art, musique, photographie, théâtre, etc.).

 

Voici quelques exemples :

 

Mineure en arts computationnels : comprend les cours suivants : informatique créative et culture de réseau, laboratoire de média digital 1, art computationnel 1, navigation et réseaux, projet en art computationnel 1, projet en art computationnel 2, ainsi que 2 cours optionnels parmi 15 cours proposés.

 

Mineure en écriture créative : comprend 1 des 3 cours suivants d'introduction à l'écriture créative (écriture créative : poésie ou écriture créative : prose fictive ou écriture créative : théâtre), l'un 3 cours suivants en écriture créative avancée (écriture créative avancée : poésie ou écriture créative avancée : prose fictive ou écriture créative avancée : théâtre), , 2 cours optionnels en littérature canadienne anglaise et/ou française (introduction à la littérature canadienne, fiction canadienne contemporaine, poésie canadienne, théâtre canadien, etc.) ainsi que 2 cours optionnels en littérature anglaise.

 

Mineure en histoire de l'art : comprend les cours suivants : perspectives en histoire de l'art, méthodologie en histoire de l'art, ainsi que 9 cours optionnels parmi plus de 50 cours proposés (ex : aspects de l'histoire de la photographie, technologie et art contemporain, sujets spéciaux en art et cinéma, introduction à l'art canadien, etc.).

 

Mineure en photographie : comprend les cours suivants : fondements en vision photographique théorie et pratique 1, aspects de l'histoire de la photographie, photographie noir et blanc 1, étude de l'art photographique contemporain, ainsi que 5 cours optionnels en photographie (parmi 8 cours proposés tels que : photographie couleur 1, vision photographique : théorie et pratique 2, photographie grand format 1, photographie numérique 1, photographie numérique 2), en histoire de l'art (parmi une quarantaine de cours proposés) et dans les disciplines des arts.

 

Pour plus de détails sur ce programme, regarde quelques productions réalisées par des finissants ce programme de l'Université Concordia dans le cadre de leur "projet de fin d'études".

 

Le Baccalauréat spécialisé en création 3D - profil en cinéma d'animation B.A. offert à l'UQAT - campus de Montéral a une durée totale de 3 ans offert à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel.

 

Il s’adresse aux étudiants voulant travailler dans le domaine du cinéma, de la télévision et des effets visuels, et qui s’intéressent à la dimension narrative d’une production en cinéma d'animation. Il est axé sur la création et l’étude d’œuvres numériques pour les arts, le cinéma, la télévision et le divertissement.

 

Il comporte les cours obligatoires suivants : principes d'animation et de jeu d'acteur, animation traditionnelle, fondements 3 : design avancé de personnage en 3D, animation 3D, dessin conceptuel pour les nouveaux médias 1, ateliers de création en effets visuels numériques, production et gestion de projet 3D, composition et effets spéciaux en 3D, design d'environnements 3D, animation de personnages, dessin conceptuel / scénarimage et animatique, atelier dirigé en création 3D 1, créativité et processus créatif, sculpture numérique, notions avancées en recherche dirigée pour la création et nouveaux médias, atelier dirigé en création 3D 2, laboratoire et prototypage, design sonore, du cinéma aux nouveaux médias : perspectives critiques, intégration et intervention, art / design et 3D, contexte et tendances en création D, projet avancé de fin d'études en création 3D, ainsi que l'une des 2 activités suivantes, soit :

 

atelier dirigé en création 3D pour un projet individuel ou de groupe ou la réalisation d'un stage en création 3D en milieu professionnel.

 

Bien que ce programme laisse beaucoup de souplesse dans la créativité et la réalisation de projets individuels et de groupes, il ne comporte aucun cours optionnel.

 

Pour plus de détails sur ce programme, regarde la vidéo suivante présentent les démos des finissants réalisé par l'UQAT;

 

Ainsi que la vidéo promotionnelle du programme réalisée par l'UQAT.

Le Baccalauréat spécialisé interdisciplinaire en art - concentration en cinéma et vidéo B.A. offert à l'UQAC a une durée totale de 3 ans offert à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel.

 

Unique au Québec, il permet l'acquisition et le développement des connaissances pratiques interdisciplinaires dans un esprit d'ouverture à différentes disciplines artistiques. La concentration en cinéma et vidéo te permettra d'acquérir des connaissances plus spécifiques dans cette discipline, tout en ayant une ouverture aux nombreuses autres disciplines artistiques. Bien que plusieurs cours soient communs à toutes les concentrations, il n'y a pas de tronc commun à toutes les concentrations. Ce programme est fortement axé sur la formation pratique.

 

Tu devras suivre les cours obligatoires et optionnels suivants : introduction aux techniques des arts médiatiques 1 : la production (théorie + labo), histoire de l'interdisciplinarité, atelier d'exploration interdisciplinaire, théories et mouvements des arts, introduction aux techniques des arts médiatiques 2 : la diffusion (théorie + labo), histoire du cinéma, conception et technique du son au cinéma, au théâtre et en installation (théorie + labo), techniques de montage (théorie + labo), production audiovisuelle (théorie + labo), éclairage au cinéma, au théâtre et en arts visuels (théorie + labo), installation, interactivité et vidéo (théorie + labo en réalisation de systèmes électroniques simples et apprentissage de logiciels et de plateformes appropriés), production et diffusion Web (théorie + labo), analyse de films, atelier de création interdisciplinaire, jeu et direction d'acteurs devant la caméra, cinéma d'animation OU cinéma documentaire, cinéma expérimental et art vidéo (théorie + atelier), projet : conception (définition et élaboration du projet de fin d'études dont le sujet peut provenir de l'étudiant, d'un groupe d'étudiant, d'un professeur, d'un professeur invité, d'une organisation externe ou dans le cadre du stage), atelier d'écriture dramatique et de scénarisationatelier de réflexion en arts: l'interdisciplinarité via d'autres champs de savoir, gestion des arts, 2 cours optionnels choisis dans les autres concentrations du programme (arts numériques, arts visuels, médiation et transmission culturelle en arts et théâtre), projet : développement (préparation, planification et élaborer des étapes du projet de fin d'études),  projet : création (réalisation d'un projet de fin d'études en cinéma ou en vidéo), ainsi qu'un stage en milieu professionnel d'une durée de 6 semaines à temps complet.

 

Le Baccalauréat spécialisé bidisciplinaire en études cinématographiques et en histoire de l'art B.A. offert à Concordia a une durée totale de 3 ans offert à temps complet seulement. Il permet de combiner une solide formation en études cinématographiques avec une solide formation en histoire de l'art répartie dans les 3 années programme. Les carrières envisagées peuvent être : journaliste, recherchiste, chroniqueur, critique, etc.

 

Il comporte des cours obligatoires suivants en cinéma : introduction aux études cinématographiques, histoire du cinéma jusqu'à 1959 OU histoire du cinéma depuis 1959, esthétique du film, 1 cours parmi les 5 suivants (cinéma canadien-anglais, cinéma québécois, Premières Nations et cinéma, séminaire en cinéma canadien-anglais ou séminaire en cinéma québécois), sujets spéciaux en art et cinéma, séminaire avancé en art et cinéma, ainsi que 4 à 6 cours optionnels en cinéma parmi une vingtaine de cours proposés;

 

Il comporte des cours obligatoires suivants en histoire de l'art : perspectives en histoire de l'art, technologie et art contemporain OU interdisciplinarité dans les arts visuels, 1 cours parmi les 3 suivants (histoire de l'art et de l'architecture au 19e siècle, histoire de l'art et de l'architecture au 20e siècle ou histoire de l'art et de l'architecture contemporains), 1 cours parmi les 4 suivants (théorie postcolonial en histoire de l'art, féminine et histoire de l'art, narration et art ou séminaire avancé en méthodes historiques en art), ainsi que 8 à 11 cours optionnels en histoire de l'art parmi plus d'une soixantaine de cours proposés;

 

Enfin, tu devras choisir 2 à 5 cours au choix en dehors du champ de spécialisation parmi l'ensemble des cours de 1er cycle offerts par Concordia accessibles comme cours au choix (autres qu'en cinéma et histoire de l'art).

 

Le Baccalauréat spécialisé bidisciplinaire en études cinématographiques et en littérature comparée B.A. offert à Montréal a une durée totale de 3 ans offert à temps complet seulement. Il permet de combiner une solide formation en études cinématographiques avec une solide formation en littérature comparée répartie dans 3 années du programme. Les carrières envisagées peuvent être : journaliste, recherchiste, chroniqueur, critique, etc.

 

Il comporte les cours suivants en cinéma  : mouvements de l'histoire du cinéma, culture et documentation du cinéma, langage et matière de l'expression, théories du cinéma, 1 à 2 cours optionnels en cinéma et les autres arts parmi 7 cours proposés (cinéma et télévision, jeu vidéo et cinéma, cinéma et technologies numériques, cinéma et bande dessinée, histoire de la photographie, cinéma et les autres arts, perception et œuvre d'art), 1 à 2 cours optionnels sur les aires culturelles du cinéma (cinéma et littératures hispaniques, panorama du cinéma allemand, cinéma chinois, cinéma grec, cinéma des différences, cinémas nationaux, cinéma québécois, etc.), ainsi que 6 à 7 cours optionnels en cinéma parmi une vingtaine de cours proposés (ex : cinéma expérimental,  critique cinématographique, les genres et le cinéma 1, production cinématographique au Québec, l'adaptation cinématographique, analyse filmique, histoire et théorie du scénario, mythologies du cinéma, etc.);

 

Ainsi que les cours suivants en littérature : introduction à la littérature comparée, le textuel et le visuel, littérature et théories de la culture, problèmes de la représentation, 1 à 2 cours optionnels sur les aires culturelles en littérature parmi une quarantaine de cours proposés dans 12 cultures étrangères (ex : littérature et film, littérature canadienne anglaise, littérature postcoloniale en anglais, introduction à la francophonie, panorama de la littérature espagnole, panorama de la littérature allemande, introduction à la littérature italienne, littérature néo-hellénique, littératures africaines, littérature des Caraïbes, histoire de la littérature latine, littérature chinoise contemporaine, littérature japonaise contemporaine, etc.), ainsi que 6 à 7 cours optionnels en littérature comparée parmi une vingtaine de cours proposés (ex : introduction à l'interculturel, littérature et ethnicité, évolution du roman, pratiques culturelles, l'essai comme pensée littéraire, poésie comme pratique conceptuelle, étude comparative des récits, littérature et diversité humaine, œuvres de la littérature mondiale 1, etc.).

 

Le Baccalauréat avec majeure en cinéma B.A. offert à Montréal a une durée totale de 3 ans offert à temps complet seulement. Surtout destiné à ceux et celles qui désirant obtenir une solide formation en culture cinématographique combinée avec une discipline connexe afin d'occuper une fonction en analyse ou en critique (ex : journaliste, recherchiste, chroniqueur, agent d'artistes, etc.). Il touche à toutes les approches, les genres et les pratiques cinématographiques contemporaines.

 

Il comporte les cours obligatoires suivants : mouvements de l'histoire du cinéma, culture et documentation du cinéma. langage et matière de l'expression, courants du cinéma contemporain, théorie du cinéma et analyse filmique;

 

Tu devras également choisir 8 cours optionnels en cinéma parmi une trentaine de cours proposés (ex : cinéma québécois, cinéma documentaire, cinéma politique, cinéma d'animation, cinéma expérimental, cinéma et bande dessinée, cinéma et télévision, cinéma et sciences humaines, cinéma et technologies numériques, cinéma et les autres arts, jeu vidéo et cinéma, cinéma des différences, critique cinématographique, les genres et le cinéma 1, production cinématographique au Québec, etc.);

 

Enfin, la  3e année, est consacrée à une mineure telle que : arts computationnels, cinéma, écriture créative, histoire de l'art, musique, photographie, théâtre, etc.).

 

Voici quelques exemples :

 

Mineure en jeu vidéo : comporte les cours suivants : histoire du jeu vidéo, jeu vidéo et cinéma, esthétique et design vidéoludique, 2 des 3 cours suivants (immersion et expériences médiatisées, les genres et le jeu vidéo ou scénarisation et nouvelles plateformes), ainsi que 2 ou 3 cours optionnels autres qu'en cinéma en lien avec le domaine du jeu vidéo.

 

Mineure en histoire de l'art : comporte les cours suivants : l'œuvre d'art et ses récits, introduction aux arts du monde antique, introduction aux arts de l'Occident, introduction à l'art moderne, 1 à 3 cours optionnel(s) en méthodes et théories en histoire de l'art parmi 9 cours proposés (ex : perception et œuvre d'art, critique d'art : genre et pratique, art et anthropologie, théorie de l'art, etc.), ainsi que 5 cours optionnels parmi une quarantaine de cours proposés (ex : histoire d'un médium, histoire de la photographie, technologies du regard du 19e siècle, questions photographiques, art, culture et identité au Québec, approche sociologique de l'art, etc.).

 

Mineure en musique, art et société : comporte les cours suivants : esthétique musicale, introduction sociomusicologique, 1 à 3 cours parmi les suivants (sociomusicologie contemporaine, institutions musicales au Québec ou le métier de musicien), 2 à 4 cours en histoire de la musique parmi 15 cours proposés (ex : histoire de la musique au Canada, musique et images en mouvement. histoire de la musique romantique, histoire du jazz de 1960 à nos jours, etc.), 1 à 3 cours en art société parmi 10 proposés (ex : histoire de la musique de film, appréciation musicale des musiques du monde, perception et œuvre d'art, technosciences, culture et société, etc.), ainsi que 0 à 6 cours en musique d'ensemble parmi de nombreux cours proposés (ex : chorale, ensemble jazz, atelier d'improvisation, etc.).

 

Mineure en musiques numériques : comporte les cours suivants : introduction à l'acoustique musicale, analyse, synthèse et traitement des sons, musique de création et technologies, 1 à 5 cours en électroacoustique parmi 13 cours proposés (ex : pratique et esthétique du son, atelier de création audionumérique 1, prise de son créative, enregistrement et sonorisation, enregistrement studio et mixage, etc.), 1 à 5 cours en informatique musicale et médiatique parmi 15 cours proposés (ex : traitement et montage vidéo, traitement d'images, édition musicale assistée par ordinateur, vidéomusique : capture et montage, vidéomusique : synthèse et effets, etc.),  1 à 4 cours en culture musicale et artistique parmi une cinquantaine de cours proposés (ex : histoire de la musique de film, appréciation musicale des musiques du monde, perception et œuvre d'art, technosciences, culture et société, etc.),  ainsi que 0 à 6 cours en musique d'ensemble parmi de nombreux cours proposés (ex : chorale, ensemble jazz, atelier d'improvisation, etc.).

 

Mineure en littérature de langue française : comporte les cours suivants : introduction aux études littéraires, analyse de textes, grammaire du français, littérature et histoire de la langue, histoire de la littérature, 2 cours en histoire de la littérature parmi 8 cours proposés (ex : introduction à la francophone, introduction à la littérature québécoise, histoire du théâtre du 18e au 21e siècles, etc.), 2 cours en analyse et écriture parmi 6 cours proposés (lecture du poème, lecture du roman, lecture de l'essai, lecture du texte de théâtre, création littéraire ou entendre, voir, lire), ainsi qu'1 cours optionnel parmi une dizaine de cours proposés en littérature française et québécoise.

 

Le Baccalauréat avec majeure en études cinématographiques B.A. offert à Concordia a une durée totale de 3 ans (incluant la mineure) offert à temps complet, mais également être suivi à temps partiel. Surtout destiné à ceux et celles qui désirant obtenir une solide formation en culture cinématographique combinée avec une discipline connexe afin d'occuper une fonction en analyse ou en critique (ex : journaliste, recherchiste, chroniqueur, agent d'artistes, etc.). Il touche à toutes les approches, les genres et les pratiques cinématographiques contemporaines.

 

Tu auras les cours suivants : introduction aux études cinématographiques, histoire du cinéma jusqu'à 1959, esthétique du cinéma, cinéma canadien-anglais ou cinéma québécois, histoire du cinéma depuis 1959, 6 à 9 cours optionnels en cinéma parmi une vingtaine de cours proposés (ex : Premières Nations et cinéma, esthétique de la caméra en mouvement, cinéma expérimental, histoire du cinéma d'animation, cinéma de comédie, cinéma autre que fiction depuis 1956, esthétique du montage, l'interprétation au cinéma, femmes et le cinéma, aspects des cinémas nationaux, représentation sexuelle au cinéma, etc.), ainsi que 3 à 5 cours au choix en dehors du champ de spécialisation.

 

La 3e année, est consacrée à une mineure telle que : arts computationnels, cinéma, écriture créative, histoire de l'art, musique, photographie, théâtre, etc.).

 

Voici quelques exemples :

 

Mineure en arts computationnels : comprend les cours suivants : informatique créative et culture de réseau, laboratoire de média digital 1, art computationnel 1, navigation et réseaux, projet en art computationnel 1, projet en art computationnel 2, ainsi que 2 cours optionnels parmi 15 cours proposés.

 

Mineure en cinéma : comprend les cours suivants : histoire du cinéma jusqu'en 1959, esthétique du cinéma, cinéma québécois, histoire du cinéma de 1959 jusqu'à aujourd'hui, ainsi que 6 cours optionnels parmi une dizaine de cours proposés.

 

Mineure en écriture créative : comprend 1 des 3 cours suivants d'introduction à l'écriture créative (écriture créative : poésie ou écriture créative : prose fictive ou écriture créative : théâtre), l'un 3 cours suivants en écriture créative avancée (écriture créative avancée : poésie ou écriture créative avancée : prose fictive ou écriture créative avancée : théâtre), , 2 cours optionnels en littérature canadienne anglaise et/ou française (introduction à la littérature canadienne, fiction canadienne contemporaine, poésie canadienne, théâtre canadien, etc.) ainsi que 2 cours optionnels en littérature anglaise.

 

Mineure en histoire de l'art : comprend les cours suivants : perspectives en histoire de l'art, méthodologie en histoire de l'art, ainsi que 9 cours optionnels parmi plus de 50 cours proposés (ex : aspects de l'histoire de la photographie, technologie et art contemporain, sujets spéciaux en art et cinéma, introduction à l'art canadien, etc.);

 

Mineure en photographie : comprend les cours suivants : fondements en vision photographique théorie et pratique 1, aspects de l'histoire de la photographie, photographie noir et blanc 1, étude de l'art photographique contemporain, ainsi que 5 cours optionnels en photographie (parmi 8 cours proposés tels que : photographie couleur 1, vision photographique : théorie et pratique 2, photographie grand format 1, photographie numérique 1, photographie numérique 2), en histoire de l'art (parmi une quarantaine de cours proposés) et dans les disciplines des arts.

 

Le Baccalauréat avec majeure en production de films B.A. offert à Concordia a une durée totale de 3 ans (incluant la mineure) offert à temps complet seulement. Il a pour objectif de former des réalisateurs(trices), des producteurs(trices) et des directeurs(trices) de production pour l'industrie du cinéma, mais qui désirent combiner leur formation avec une discipline connexe.

 

Tu devras suivre les cours obligatoires suivants : introduction aux études cinématographiques, histoire du cinéma jusqu'à 1959, esthétique du cinéma, réalisation cinématographique 1 : principes de base (théorie + projet),  réalisation cinématographique 2 (théorie + atelier + projet), image 1 (théorie + labo en cadre, éclairage, etc.), montage 1 (théorie + labo sur les principes de prémontage et montage pour différents types de films), son 1 (théorie + labo sur les principes de base en conception, enregistrement, traitement, transformation et diffusion), 4 à 5 cours optionnels en cinéma parmi une vingtaine de cours proposés (ex : image 2, son 2, montage 2, écriture pour le cinéma 1, conception de production, approche documentaire en production cinématographique, Premières Nations et cinéma, esthétique de la caméra en mouvement, cinéma expérimental, histoire du cinéma d'animation, cinéma de comédie, cinéma autre que fiction depuis 1956, esthétique du montage, l'interprétation au cinéma, femmes et le cinéma, aspects des cinémas nationaux, représentation sexuelle au cinéma, etc), ainsi que 2 à 3 cours au choix en dehors du champ de spécialisation.

 

Enfin, au cours de la 3e année, tu pourras compléter le programme par une mineure telle que : arts computationnels, écriture créative, histoire de l'art, musique, photographie, théâtre, etc.).

 

Voici quelques exemples :

 

Mineure en arts computationnels : comprend les cours suivants : informatique créative et culture de réseau, laboratoire de média digital 1, art computationnel 1, navigation et réseaux, projet en art computationnel 1, projet en art computationnel 2, ainsi que 2 cours optionnels parmi 15 cours proposés.

 

Mineure en écriture créative : comprend 1 des 3 cours suivants d'introduction à l'écriture créative (écriture créative : poésie ou écriture créative : prose fictive ou écriture créative : théâtre), l'un 3 cours suivants en écriture créative avancée (écriture créative avancée : poésie ou écriture créative avancée : prose fictive ou écriture créative avancée : théâtre), , 2 cours optionnels en littérature canadienne anglaise et/ou française (introduction à la littérature canadienne, fiction canadienne contemporaine, poésie canadienne, théâtre canadien, etc.) ainsi que 2 cours optionnels en littérature anglaise.

 

Mineure en histoire de l'art : comprend les cours suivants : perspectives en histoire de l'art, méthodologie en histoire de l'art, ainsi que 9 cours optionnels parmi plus de 50 cours proposés (ex : aspects de l'histoire de la photographie, technologie et art contemporain, sujets spéciaux en art et cinéma, introduction à l'art canadien, etc.).

 

Mineure en photographie : comprend les cours suivants : fondements en vision photographique théorie et pratique 1, aspects de l'histoire de la photographie, photographie noir et blanc 1, étude de l'art photographique contemporain, ainsi que 5 cours optionnels en photographie (parmi 8 cours proposés tels que : photographie couleur 1, vision photographique : théorie et pratique 2, photographie grand format 1, photographie numérique 1, photographie numérique 2), en histoire de l'art (parmi une quarantaine de cours proposés) et dans les disciplines des arts.

 

PASSERELLES :

 

Un programme passerelle permet aux titulaires du DEC en éducation spécialisée de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans cadre de son programme de baccalauréat. Par contre, aucune garantie d'admission est faite lors de la demande et aucune préférence ou priorité n'est accordée à l'admission.

 

Pour plus de détails, consulte la page suivante

 

Voici les seules ententes actuellement offertes :

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Si tu désires enseigner le cinéma au collégial, il est possible d'entreprendre des études au niveau du 2e cycle dans l'un des programmes suivants :

 

maîtrise en enseignement collégial offerte à Sherbrooke (aussi offert en ligne),

maîtrise en enseignement des arts offerte à l'UQAM,

maîtrise en art education offerte à Coincordia,

maîtrise en art interdisciplinaire - concentration enseignement et transmission offerte à l'UQAC,

maîtrise en éducation - concentration en didactique offerte à l'UQAM,

maîtrise en didactique offerte à Montréal,

maîtrise en éducation-didactique offerte à U.Q.T.R.,

Diplôme en enseignement collégial offert à Sherbrooke,
D.E.S.S. en enseigement collégial offert à Laval,
D.E.S.S. en enseignement collégial offert à l'UQAC,

D.E.S.S. en éducation et formation des adultes offert à l'UQAM,
Certificat d'études supérieures en enseignement post-secondaire offert à Ottawa,
Microprogramme en formation à l'enseignement post-secondaire à Montréal (voir aussi la page suivante),
Microprogramme en formation initiale en enseignement collégial offert à Sherbrooke,
Microprogramme en insertion professionnelle en enseignement collégial offert à Sherbrooke,
Graduate Certificate in College Teaching offert à Sherbrooke,

Programme court en pédagogie de l'enseignement supérieur offert à l’UQAM,
Programme en court en intervention éducative - concentration au collégial offert à l'UQAC,

Diplôme de 3e cycle en pédagogie de l'enseignement supérieur à Sherbrooke (pour titulaires du doctorat),

Microprogramme de 3e cycle en pédagogie de l'enseignement supérieur à Sherbrooke (pour titulaires du doctorat),

Doctorat en art education offert à Concordia (pour titulaires d'un maîtrise ou d'un doctorat)

 

Pour plus de détails, consulte la page de professeur au collégial

 

Voici quelques exemples de programmes d'études supérieures possibles :

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

-         Soit détenir un D.E.C. arts et lettres de préférence dans un profil en cinéma et/ou communication (voir les programmes pré-universitaires en communication et cinéma)
 

-         Soit détenir tout autre D.E.C.
 

-         Soit avoir complété un minimum de crédits universitaires
(30 crédits à l'UQÀM, 12 crédits à Montréal sont exigés)
 

-         Soit être âgé d’au moins 21 ans, posséder les connaissances appropriées et une expérience pertinente d'au moins 2 ans reliée à la production audiovisuelle ou cinématographique

 

AUTRE(S) EXIGENCE(S) À L’ADMISSION :

 

-         Soit soumettre un portfolio, présenter une lettre décrivant tes motivations à faire carrière au cinéma et avoir un très bon dossier scolaire
(Concordia, obligatoire pour tous les programmes)
 

-         Soit soumettre un portfolio et subir une entrevue pour ceux qui désirent être admis sur la base de l’expérience artistique (UQÀM seulement)
 

-         Soit aucune autre exigence à l’admission (basé uniquement sur la qualité du dossier scolaire) (UQÀM, Montréal et UQAC)

                                                                                                                                                       

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Les programmes sont tous très contingentés

 

À l’automne 2019 :

 

UNIVERSITÉS

DEMANDES

NOMBRE DE PLACES

TAUX

D’ADMISSION

EN %

COTE R

Dernier candidat

Admis

Cote R
2018
Cote R
2017
Cote R
2016
Cote R
2015
Cote R
2014

Montréal

370

100

27

23,550

23,098

23,489

23,098

23,000

24,033

UQÀM

(cinéma)

361 **

30

8

*

*

*

*

*

*

Concordia

(production films)

ND

60

N-D

*

*

*

*

*

*

Concordia

(film animation)

ND

30

N-D

*

*

*

*

*

*

N-D = donnée non disponible

* les admissions sont basées principalement sur la qualité du portfolio

** les 60 meilleurs(es) candidats(es) sont invités(es) en entrevue

 

Aucun contingentement à Montréal (bidisciplinaire en études cinématographiques et littérature comparée) :

les candidats(es) admissibles (qui répondent aux exigences d'admission) sont généralement admis, mais une cote R minimale de 22,000 est nécessaire

 

Aucun contingentement à l'UQAC : les candidats(es) admissibles (qui répondent aux exigences d'admission) sont généralement admis

 

Admissions ouvertes au trimestre d'automne seulement à Concordia, UQAM et Montréal

 

Admissions ouvertes aux trimestres d'automne et d'hiver à l'UQAC

 

ENDROITS DE FORMATION :

AUTRES FORMATIONS :

 

Il existe plusieurs autres programmes d’études dans le domaine du cinéma.

 

Il y a les programmes d’A.E.C. (attestation d’études collégiales) qui sont principalement destinés à ceux ayant quitté les études à temps plein et qui ont acquis quelques années d’expérience, mais certains sont aussi accessibles aux finissants(es) du secondaire. Il y a d’autres programmes offerts par des collèges privés menant à un diplôme du collège concerné. La plupart de ces programmes sont reconnus par le milieu du cinéma.

 

Pour connaître les exigences d’admission à ces programmes, consulte l’école offrant le programme concerné

 

Note : les programmes en caractère sont quelques exemples des programmes les plus réputés

 

Voici quelques exemples de programmes d’études

 

Attestation d’études collégiales A.E.C. :

(formations offertes par des collèges privés menant à un A.E.C. émis par le collège)

 

autres programmes :

 

(offerts par les collèges privés menant à une attestation de formation ou un diplôme émis par l’établissement) :

ATTENTION !

Les programmes énumérés ci-dessous ne garantissent aucunement la qualité de la formation et/ou de l’établissement. Prend beaucoup d’informations et pose plusieurs questions afin de connaître la qualité de l’enseignement offert. Quels sont les équipements utilisés ?, quels sont les manuels utilisés ? et sont-ils fournis gratuitement ou il faut les acheter ?, sont-ils reconnus par le Ministère de l’Éducation ?, demande-leur de visiter les salles de cours et laboratoires, etc.

 

Secteur du cinéma :

-         Conception sonore (540 hres) offert à l’Institut Trébas à Montréal

-         Film et télévision (405 hres) (options vidéographie-ciméatographie ou édition) offert à l’Institut Trébas à Montréal

-         Monteur cinéma-télé offert à l’École de cinéma et de télévision de Québec ECTQ à Québec

-         Programme de formation en cinéma (réalisation d’un court métrage de fiction) (4 mois) offert à l’Institut national de l’image et du son INIS à Montréal

-         Programme de formation en multimédia offert à l’Institut national de l’image et du son INIS à Montréal

-         Réalisateur cinéma et télé offert à l’École de cinéma et de télévision de Québec ECTQ

-         Régie de plateau cinéma-télé-pub offert par le Centre de formation Parlimage à Montréal

LIENS RECOMMANDÉS :

Tu veux l'avis d'artisans du cinéma sur leur profession ?, alors regarde les vidéos et les entrevues écrites suivants :

  • les entrevues avec Mathieu Valade, James Partaik, Jean Châteauvert, Constaza Camelo Suarez, Jean-Paul Quéinnec, Anny-Ève Perras, Martin Lavertu, Jonathan Gagné, Cynthia Vidal, Mélissa Santerre, Élaine Juteau, Andrée-Anne Giguère; le premier est M.A. arts visuels, professeur agrégé en arts visuels et directeur du module des arts et lettres de l'UQAC; le second est M.A. arts visuels et professeur agrégé en arts numériques à l'UQAC; le troisième est Ph.D. littérature - cinéma et professeur titulaire en cinéma et nouveaux médias à l'UQAC; la quatrième est Ph.D. en études et pratique des arts et professeure titulaire en arts visuels; le cinquième est Docteur en lettres et professeur agrégé en théâtre à l'UQAC; la sixième est étudiante au baccalauréat en art interdisciplinaire à l'UQAC; le septième est étudiant à la maîtrise en art à l'UQAC, le huitième est réalisateur pour ZED Productions; la neuvième est animatrice et réalisatrice pour MATV; la dixième est médiatrice culturelle pour la Ville de Saguenay, la onzième est étudiante à la maîtrise en art à l'UQAC et la douzième est comédienne et réalisées par l'UQAC;

  • les entrevues avec André Gaudreault, Olivier Asselin et Joëlle Rouleau; les premiers sont Ph.D. études cinémagraphiques et professeurs en études cinétographiques à l'Université de Montréal et la troisième est étudiante à la maîtrise en études cinématographiques à l'Université de Montréal et réalisées par l'Université de Montréal;

  • les entrevues avec Marielle Nitoslawska, Guylaine Dionne, Thomas Waugh, Cilia Sawadogo, Jenny Sung, André Turpin, Matthew Hays et Torill Kove; les 4 premiers sont professeurs en cinéma à Concordia; la cinquième est étudiante à la maîtrise en cinéma à Concordia; le sixième est directeur de la photographie, réalisateur et scénariste pour ÉMA Films; le septième est B.A. cinéma et M.A. études des médias, journaliste indépendant, auteur et critique de cinéma et chargé de cours en cinéma à Concordia; la dernière est animatrice 3D, réalistrice et directrice de production en film d'animation réputée pour l'Office national du film et réalisées par l'Université Concordia (en anglais et en français);

  • les entrevues avec Sindre Alisi Telengut, Ulvik-Péladeau, Cilia Sawadago, Luc Otter, Luigi Allemano, Shira Avni et Hamish Lambert; les 2 premiers sont étudiants et les suivants sont professeurs au baccalauréat en film d'animation à l'Université Concordia et le dernier est artiste d'animation, scripteur, réalisateur et producteur indépendant en film d'animation à Montréal et réalisées par l'Université Concordia (en français et en anglais);

  • l'entrevue avec Lucie Boulanger (et le vidéo suivant pour la suite de l'entrevue); 3e assistante réalisatrice et réalisée par Cybercap, un organisme sans but lucratif d'aide à l'intégration socioprofessionnelle de jeunes en difficultés à Montréal dans cadre de son site TechnoZone.tv;

  • l'entrevue avec Éric Rabby, 2e assistant à la réalisation au cinéma et réalisée par Télé-Québec;

  • l'entrevue avec Éric Parenteau, 1er assistant réalisateur au cinéma pour la maison de production Cirrus Communications et réalisée par l'Université de Montréal lors de l'émission "Au cœur du cinéma québécois" diffusée sur le Canal Savoir (voir aussi l'entrevue écrite réalisée par le Journal Le Devoir);

  • l'entrevue avec Richard Comeau, monteur au cinéma pour la maison de production Item 7 et réalisée par l'Université de Montréal lors de l'émission "Au cœur du cinéma québécois" diffusée sur le Canal Savoir;

  • l'entrevue avec Michel Breton; directeur artistique et réalisateur (principalement en film d'animation) et réalisée par Cybercap, un organisme sans but lucratif d'aide à l'intégration socioprofessionnelle de jeunes en difficultés à Montréal dans cadre de son site TechnoZone.tv;

  • l'entrevue avec Myriam Verreault; réalisatrice, monteuse, scénariste et productrice et réalisée par Cybercap, un organisme sans but lucratif d'aide à l'intégration socioprofessionnelle de jeunes en difficultés à Montréal dans cadre de son site TechnoZone.tv;

  • l'entrevue avec Dominique Adams, réalisateur, scénariste et producteur de films d'animation pour TS1 Productions et réalisée par le site Web Lien Multimédia;

  • l'entrevue avec Martin Talbot, réalisateur et scénariste pour le cinéma et la télévision pour la maison de production Attraction Images et réalisée par l'Université de Montréal lors de l'émission "Au cœur du cinéma québécois" diffusée sur le Canal Savoir;

  • l'entrevue avec Sébastien Deschênes, réalisateur de films d'animation chez Lüz Studio et réalisée par le site Web Lien Multimédia;

  • l'entrevue avec Nicolas Bolduc, directeur photo au cinéma pour la maison de production Item 7 et réalisée par l'Université de Montréal lors de l'émission "Au cœur du cinéma québécois" diffusée sur le Canal Savoir;

  • les entrevues avec Luc Déry, Kim McCraw, Sylvain Corbeil, Nancy Grant et Gabrielle Tougas-Fréchette, les 2 premiers sont producteurs de cinéma chez Micro-Scope et les 2 suivants sont producteurs de cinéma chez Méta Films et la dernière est productrice de cinéma et co-fondatrice de Voyous Films et réalisées par Télé-Québec;

  • l'entrevue avec Patrick Huard; acteur, humoriste, réalisateur, auteur, animateur, metteur en scène et producteur et réalisée par Cybercap, un organisme sans but lucratif d'aide à l'intégration socioprofessionnelle de jeunes en difficultés à Montréal dans cadre de son site TechnoZone.tv;

  • l'entrevue avec Micheline Lanctôt; actrice, réalistrice, scénariste, productrice, monteuse et professeure de cinéma et réalisée par l'Université de Montréal lors de l'émission "Au cœur du cinéma québécois" diffusée sur le Canal Savoir;

  • l'entrevue avec Pierre Falardeau, ancien réalisateur et scénariste bien connu au cinéma et réalisée par Télé-Québec;

  • l'entrevue avec Monique Simard, productrice de cinéma pour l'Office national du film ONF et réalisée par Télé-Québec;

  • l'entrevue avec Jasmyrth Lemoine, productrice déléguée et directrice de production à la télévision et au cinéma pour Christal Films et réalisée par l'Université de Montréal lors de l'émission "Au cœur du cinéma québécois" diffusée sur le Canal Savoir;

  • l'entrevue écrite avec Guy Édoin, réalisateur, documentariste et scénariste pour GO Films et réalisée par l'Université de Montréal;

  • l'entrevue écrite avec Geneviève Gosselin, productrice chez Davai et Unité centrale, des maisons  de production de publicités, de vidéoclips et de films et réalisée par l'Université de Montréal;

  • une vidéo sur le métier de "réalisateur" et réalisée par Bruno Carrière et présentée par l'Association des réalisateurs du Québec  avec des entrevues avec plusieurs réalisateurs au cinéma à la télévision;

  • l'entrevue avec Halina Bruce, étudiante au doctorat en études cinématographiques à l'Université Concordia et réalisée par l'Université Concordia (en anglais).

  • la vidéo promotionnelle du "baccalauréat en production de films" réalisée par l'Université Concordia;

  • la vidéo promotionnelle du "baccalauréat en film d'animation" réalisée par l'Université Concordia.

Les grands réalisateurs :

-         Grands réalisateurs du cinéma : description et biographies professionnelles des 200 plus grands réalisateurs de cinéma au monde selon le classement du Cinéclub de Caen

-     Grands réalisateurs français : description et infos sur les 100 plus grands réalisateurs de la France de l'histoire sur Wikipedia

-     Grands réalisateurs canadiens : description et infos sur les grands réalisateurs canadiens au pays ou expatriés et les 100 meilleurs films canadiens sur Wikipedia

-      Gilles Carle : nombreuses infos sur la carrière de ce grand réalisateur québécois (sur le site de la SRC, voir aussi les extras vidéo de ses films sur le site de l'ONF (Les Plouffe, Marie-Chapdeleine, etc)

-     Claude Jutras : infos sur ce grand réalisateur québécois sur Wikipedia, voir aussi sur le site de l'ONF avec extraits de films (Mon oncle Antoine, etc)

-     Denys Arcand  : infos sur ce grand réalisateur québécois sur Wikipedia (la description la plus complète sur le web) et sur le site de Northern Stars (en anglais), voir aussi les extras vidéo de ses films sur le site de l'ONF (Déclin de l'Empire américain, Jésus de Montréal, Les Invasions barbares)

-     Frédéric Back : site officiel du plus grand réalisateur québécois de films d'animation s (l'Homme qui plantait des arbres, Crac !, etc)

-     Jean-Claude Lauzon : infos sur ce grand réalisateur québécois sur Wikipedia (Leolo, Un zoo, la nuit)

-     Jean-Marc Vallée : infos sur ce grand réalisateur québécois sur Wikipedia (C.R.A.Z.Y., Mots Magiques)

-     Bernard Émond : infos sur ce grand réalisateur québécois sur le site de Coop Vidéo de Montréal (Ce qu'il faut vivre en co-réalisation, La femme qui boit, etc)

-       Michel Poulette : site officiel de ce grand réalisateur québécois

-       Pierre Falardeau : site dédié sur ce grand réalisateur québécois

-    Yves Simoneau : infos sur ce grand réalisateur québécois sur Wikipedia

-   Albert Hitchcock : infos sur l'un des plus grands réalisateurs de l'histoire du cinéma sur Hitchcock La Légende, Internet Database Movie, voir aussi sur Wikipedia, Cinéclub de Caen et Dipity.com (extraits de films), ses grands succès : Psychose, Fenêtre sur cour, La Maison du docteur Edwardes, Lifeboat, Soupçons, Rebecca, etc

-    Steven Spielberg : infos sur l'un des grands réalisateurs actuels sur Internet Movie Database, voir aussi sur Wikipedia, sur Cinéclub de Caen et sur TCM Movie Database (Indiana Jones, Schindler's List, Il faut sauver le soldat Ryan, Les Dents de la mer, E.T., etc)

-     Martin Scorsese : infos sur ce grand réalisateur américain sur le site d'Allo Ciné (Shutter Island, The Departed, Aviator, Cap Fear, Hugo, etc)

-     James Cameron : infos sur ce grand réalisateur américain d'origine canadienne sur Wikipedia, voir aussi sur Northern Stars (Avatar, Titanic, Terminator, etc)

-     David Cronenberg : infos sur ce grand réalisateur canadien sur Wikipedia, voir aussi sur Allo Ciné, et sur Northern Stars

-     Roman Polanski : site officiel de l'un des plus grands réalisateurs français et l'un des plus grands actuels au monde, voir aussi sur Internet Movie Database (Le Pianiste, le Couteau dans l'eau, Chinatown, Tess, Carnage, Ghost Writer, etc)

-     Peter Jackson : infos sur ce grand réalisateur américain d'origine néo-zélandaise sur Wikipedia et sur Internet Movie Database (Seigneur des Anneux, King Kong, etc)

-     Quentin Tarantino : infos sur ce grand réalisateur américain sur Wikipedia, voir aussi sur Cinéclub de Caen (Pulp Fiction, Reservoir Dogs, Kill Bill, Inglourious Basterds, etc)

-     Paul Haggis : infos sur ce grand réalisateur canadien sur Wikipedia (Collision, Mémoires de nos pères, etc.)

-     Francis Ford Coppola : infos sur ce grand réalisateur américain sur le site de Cinéclub de Caen, voir aussi sur Wikipedia (Le Parrain, Apocalypse Now, Dracula, etc)

-      Tim Burton : site officiel de ce grand réalisateur américain (Frankenweenie, Batman, Batman : Le Défi, La Planète des Singes, Charlie et la Chocolaterie, etc)

-    Kathryn Bigelow : infos sur cette grande réalisatrice américaine (Zero Dark Thirty, The Hurt Locker, etc)

Portails de cinéma :

-    Liens utiles.org (section cinéma) : répertoire de plus d'une centaine de sites francophones et anglophones sur Internet consacrés au cinéma

-    Cinémathèque québécoise : collection de tous les films québécois depuis ses origines

-    Cinéma muet Québec : site d'infos sur les films muets québécois (jusqu'en 1930)

-    Cinéma parlant Québec : site d'infos sur les films québécois d'époque parlants (jusqu'en 1952)

-    Cinoche : portail québécois sur le cinéma

-    Eléphant : site d'infos sur l'histoire du cinéma québécois de Canoë

-    Société Radio-Canada : archives de nombreux films québécois

-    Télé-Québec : section d'informations sur le cinéma québécois

-    Régie du cinéma du Québec : classement de tous les films sortis au Québec

-    Office national du film ONF : collection des plus grands films canadiens de l'histoire

-    Allo Ciné : portail francophone mondial sur le cinéma

-    Bibliothèque numérique française : collection des plus grands films français de l'histoire réalisé par la Cinémathèque de France

-    Au Bon Ticket : base de données francophone impressionnante de films pouvant être téléchargés gratuitement

-    Centre national du film de France : archives les plus complètes sur le cinéma français

-    Ciné-fiches : descriptions détaillées en français de plus de 47 000 films

-    Wikipedia : portail sur le cinéma français

-    All Movie : important moteur de recherche sur le cinéma

-    American Film Institute : collection de centaines des meilleurs films américains de son histoire

-    Internet Movie Database : probablement le portail mondial sur le cinéma le plus complet du web

-    Rottentomatoes : large collection de films du monde, principalement américains

-    Wikipedia : portail francophone complet sur le cinéma américain

Entreprises de production :

-    Association québécoise de la production médiatique : regroupe la plupart des entreprises de production au Québec, soit 146 membres

-       Cinélume

-       Cité Amérique

-    Cirrus Communications

-        Équinoxe Films

-       In Extremis Images

-       Nanouk films

-       Pixcom productions

-       Spectra

-       Spirafilm

-    Téléfiction

-       Trinôme productions

-    TVA Films

-       Vents d’Est films

-    Viva Vision

-    Zone 3

Autres :

-         Association des réalisateurs et réalisatrices du Québec

-         Contractuels Québec : site de ressources et d’informations pour ceux qui font ou qui veulent faire carrière dans le milieu de la vidéo, de la télé et du cinéma À VOIR!

-         C.R.T.C. : organisme gouvernemental fédéral qui régie le secteur de la radio et de la télé au Canada

-         Canadashow : site offrant un répertoire de ressources des principaux intervenants de la télévision au Canada

-         Centre d’études sur les médias

-         Éclairage Prisme : entreprise spécialisée en éclairage pour la télé

-         Pigiste Québec : répertoire de techniciens en radiotélédiffusion en recherche de contrat

-         PRIM (centre de création médiatique à but non lucratif)

 

Retour à la page du secteur arts
Retour à la page du secteur communication et médias

Retour à la page d’accueil